SlideShare une entreprise Scribd logo
1
LA PROMOTION DES VENTES
LA COMMUNICATION EVENEMENTIELLE*
Présentation
Rappels
A- Définition et cibles de la Promotion
B- Les Principales Techniques promotionnelles
C- La Médiatisation de la promotion
D- L’Efficacité et l’Évaluation de la promotion
E- Exemples, lexique des termes promotionnels
2
PLAN DE LA SÉANCE
Professeur : Jean-Eric PELET,
 Doctorat Université de Nantes, MBA Université Laval
(Québec, Canada), DESS Nouveaux Media, BA Advertising
(Southampton), Enseignant chercheur qualifié Maître de
Conférences, CEO de KMCMS.net
je.pelet@gmail.com
Chargé de cours : vacataires dans divers établissements de
Designers, Gestionnaires et Ingénieurs, Facs/IUT et ESC
Responsable du MBA Marketing Digital, ISC Paris
Ppt sur demande*
3
*Source : Marc du Peloux
4
Quelques rappels
Les fondements de la communication
La communication, quelle communication ?
 interne/externe,
 promotionnelle/institutionnelle,
 média-hors/média
 360°, multicanal, intégrée
Les acteurs de la communication
Les objectifs de la communication
La création
La communication = un véritable dialogue entre
l’entreprise et ses clients/consommateurs
Qui ? dit quoi ? à qui ?
Quand ?
Par quels
canaux ?
La communication hors média
Quel est le premier contact entre le
consommateur et la marque ?
*
8
9
10
11
*
12
13
14
15
16
Lundi 4 octobre 2010…
Comment communique ZARA ?
*
18
Promotion 2015 JEP
Comment communiquent Red Bull, Emirates?
*
20
*
21
*
22
*
*
Champs-Elysées, Adidas, 2008
Tour Eiffel : 1925
24
*
James Bond
25
26
*
*
*Le teasing lors d’une
campagne de Marketing
gustatif façon Thierry Marx
et Badoit !
*Voir le teasing
*Et l’explication :
*Les coulisses de Badoit
Express avec Thierry Marx
Thierry Marx
et Pierre
Wynants
*avec le restaurant
éphémère «Comme
chez Badoit» le 3 mai
2015 à Bruxelles
INCITATIF : 30 dîners gastronomiques pour 2 aux
auteurs des réponses les plus surprenantes.
Le marketing
gustatif
*
Implique un achat d’espace publicitaire
28
Quels sont les 6 grands médias ?
*
*TV
*Print
*Affichage
*Radio
*Web
*Cinema
Objectifs de la publicité
promotionnelle et institutionnelle ?
30
*
La publicité
31
*
32
33
*
34
*
*
36
Promotion 2015 JEP
Promotion 2015 JEP
*
39
*
40
41
*
Promotion 2015 JEP
Promotion 2015 JEP 43
Source :
http://www.uda.fr/
A- Définition et cibles de la Promotion
B- Les Principales Techniques promotionnelles
C- La Médiatisation de la promotion
D- L’Efficacité et l’Évaluation de la promotion
E- Exemples, lexique des termes promotionnels
44
LA PROMOTION DES VENTES
45
*
La promotion est la pratique de marketing consistant à
ajouter temporairement à un produit ou à un service, une
valeur supplémentaire offrant un avantage spécifique aux
acheteurs concernés en fonction d ’un objectif précis et
mesurable.
La promotion est le plus souvent un outil tactique
temporaire, elle doit circuler vite, disparaître rapidement
et se faire regretter.
46
DIFFERENCES entre PROMOTION et PUBLICITÉ
La publicité cherche à influencer l’attitude d'un public par la
transmission de messages ayant pour effet de modifier les
connaissances, les images et les perceptions.
Son efficacité est le plus souvent à moyen et long terme.
La promotion cherche à provoquer ou à stimuler les comportements
souhaités en les rendant plus faciles ou plus gratifiants.
Son efficacité est le plus souvent à court terme
Publicité et promotion tendent à se rapprocher,
notamment avec Internet et la multiplication
des points de contact marque-cible :
Ordinateurs, tablettes, smartphones, Apple Watch
*
48
49
* Cibles de la promotion des ventes
• Les distributeurs, (trade), pour aider le référencement,
fidéliser les enseignes, animer les ventes magasins.
• La force de vente, pour stimuler, motiver les commerciaux.
Et surtout :
• Les consommateurs finaux, pour faire connaître, faire
essayer, faire acheter, fidéliser.
C’est cette partie qui est traitée aujourd’hui.
50
* B- Les PRINCIPALES TECHNIQUES PROMOTIONNELLES
4 grandes familles de techniques promotionnelles :
1/ Les offres de prix
2/ Les primes
3/ Les jeux et concours
4/ Les programmes de fidélisation
51
C’est la pratique promotionnelle la plus courante :
A/ BAISSES de PRIX ou PRODUIT EN PLUS, (PRODUITS « GIRAFE », LOTS, PRIX
BARRÉS, SOLDES…)
* La remise doit être significative, (>10%), notamment pour les
produits à faible coût unitaire
* Risque de détérioration de l’image de marque si trop fréquentes
B/ COUPONS de RÉDUCTION
* Diffusés en boîte aux lettres, en magasins, sur le produit, dans la
presse…
* Immédiats ou sur le prochain achat
* Utilisés par 95% des français, surtout les 35-45 ans
52
*
C / OFFRES de REMBOURSEMENT, OFFRES « SATISFAIT ou
REMBOURSE »
* Remboursement par un centre de gestion contre
preuve d’achat et RIB
* Efficace pour inciter à l’essai d’un produit:
réduction du risque de se tromper perçu par l’acheteur,
(campagne Actimel : « satisfait ou remboursé »
pendant 15 jours )
* Fidélisation possible si plusieurs preuves d’achat
demandées : « Bingo des marques » de Danone.
* A réserver aux produits d’une certaine valeur,
(implication forte)
* Les taux de retour sont faibles : tickets de caisse
perdus, nécessité de faire un courrier, oubli etc.
53
*
54
*
Cadeau, gadget lié à l’achat du produit.
Prime directe « on pack » ou « in pack »
Prime différée : obtenue contre l’envoi d’une preuve d’achat
Prime autopayante : le consommateur paye une partie du coût
55
*
• Une réglementation stricte :
 La prime est limitée à 7 % du prix de vente net TTC du
produit permettant de l'acquérir, si le prix de ce produit est
inférieur à 75 Euros. La valeur maximale de la prime est de 5.33
Euros.
 A partir de 75 Euros, la valeur se calcule selon la formule :
5.33 Euros + 1 % du prix du produit.
 La valeur maximale TTC de la prime ne peut excéder 54
Euros.
Lorsque la prime est en partie financée par l’acheteur on
parle de prime autopayante, la limite des 7% est contournée.
56
*
Ne sont pas considérés comme primes :
 Les produits et services identiques à ceux qui font l’objet de la vente
: « 3 pneus achetés, le 4ème offert »
 Le conditionnement habituel du produit, (Bouteille Evian Noël)
 Les biens, produits ou prestations indispensables à l’utilisation du bien
vendu : la vente d’un pneu nécessite montage, équilibrage, gonflage,
valve etc…
 Les prestations de service après-vente : facilité de stationnement,
prestations et services dépourvus de valeur marchande
La prime doit clairement être présentée comme étant gratuite.
57
Les concours sont définis comme des épreuves faisant appel à la
sagacité, au talent du candidat, sans intervention du hasard. Ils peuvent
entraîner l’obligation d’acheter le produit pour participer.
Les loteries font intervenir le hasard : elles donnent lieu à un tirage
au sort qui permet d'attribuer les lots en jeu.
Les sweepstakes ne sont qu'une variante des loteries : dans ce
système, le tirage au sort désignant les gagnants a lieu avant même que
la proposition de participer ne soit faite au public. (Surtout utilisés en
VPC : « Madame X, vous avez gagné… »)
Les jeux de hasard sont très réglementés :
Les loteries doivent être sans obligation d’achat.58
*
59
=> Pas d’obligation d’achat du produit si intervention du hasard,
même partielle :
Attention, lors d’un concours, (avec obligation d’achat), les
questions subsidiaires du type « devinez combien de personnes
trouveront la bonne réponse ? » peuvent être considérées comme
relevant du hasard, et donc d’une loterie, sans obligation d’achat.
60
*
4–LES PROGRAMMES DE FIDELISATION
• Une importance croissante : fidéliser ses clients coûte moins
cher que de chercher à en gagner de nouveaux.
• Les clients fidèles s’attendent désormais à être
récompensés. C’est un outil stratégique capital pour la
distribution.
•Favorise le sentiment d’appartenance
•Permet le « co-branding » des cartes
»
61
*
62
* LES PROGRAMMES DE FIDELISATION
 70% des Français utilisent régulièrement une carte de
fidélité de distributeurs
 L’accumulation de points peut être très motivante :
programme « Flying Blue » chez Air France
 Depuis 2000 : apparition de coupons de réduction à valoir
sur le prochain achat, cumulables sur une carte de fidélité :
Ticket Leclerc, Ticket Cash Carrefour etc., (Contournement
de la loi Galland sur la revente à perte)
63
*Programme « S’miles » : SNCF, Casino, Caisse
d’Epargne, Shell…
*Réseau « Mouvango » :
C- LA MEDIATISATION DE LA PROMOTION
Pas de promo efficace sans médiatisation, mais...
 Les budgets alloués à la promotion ne sont pas toujours assez
conséquents pour médiatiser correctement les opérations (publicité
média trop onéreuse).
 L'annonceur a peur de créer une confusion entre le message
publicitaire et l'acte promotionnel (Risque de dégrader l’image de la
marque).
 Logistiquement, il est assez difficile de faire coïncider les bons
produits, bien référencés en magasin, avec le plan média fixé.
=> La communication promotionnelle se fait surtout au point de
vente, (tête de Gondole, animations, dégustations etc.)
64
*
65
TV + Offre promo
PLV
66
* D- Les CONDITIONS de l’EFFICACITÉ et l’EVALUTION
d’une OPÉRATION PROMOTIONNELLE
Éléments à prendre en compte :
1 – LES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT
Un même mécanisme sur des produits et des marchés
distincts peut obtenir des retombées complètement
différentes.
2 – LA CIBLE
Son langage, ses habitudes de consommation, son
environnement, ses loisirs…
3 – L’EFFET DE MODE
La promotion peut, à 3 mois d’écart, connaître des résultats
diamétralement opposés.
67
4 – LA SURFACE D’EXPRESSION DE LA PROMOTION
Message on-pack, PLV, animations…
5 – LES EVENEMENTS EXTERIEURS
Effet climatique, visibilité linéaire, mesures sanitaires,
présentation par la force de vente
6 – LES REMONTEES CONSOMMATEURS
La promotion peut générer peu de retours mais beaucoup
de ventes, et réciproquement
68
Les consommateurs font de plus en plus
confiance...aux consommateurs
69
*
70
* L’EVALUATION d’une OPÉRATION PROMOTIONNELLE
1 – PERTINENCE
• L’objectif promotionnel est-il adapté à la situation stratégique de la marque ?
• La technique promotionnelle correspond-elle à l’objectif visé ?
• La promotion permet-elle d’accélérer les ventes consommateurs (stratégie pull)
et pas seulement de stocker la distribution (stratégie push) ?
• Le thème de la promotion est-il cohérent avec les objectifs de communication de
la marque ?
2 – ATTRACTIVITÉ
• L’offre est-elle assez forte pour modifier le comportement du consommateur ?
• L’offre apporte t-elle un bénéfice adapté aux attentes des consommateurs ?
• L’offre est-elle originale par rapport aux produits concurrents ?
• Le gain est-il suffisant pour compenser ses efforts de participation ?
3 – CLARTÉ
• Le mécanisme promotionnel est-il facilement compréhensible ?
• Tous les éléments d’information nécessaires à la participation sont-ils donnés aux
consommateurs ?
71
72
Un impératif : le bilan de campagne
Quantitatif :
- Coût total de l’opération, moyens mobilisés
- Résultats vs objectifs
- Retour sur investissement
- Base de donnée clients – prospects
Qualitatif (image, dynamique, innovation) :
- Force de vente
- Distributeurs
- Clients
=> Identifier les bonnes pratiques, reproduire le
succès, éviter de refaire les mêmes erreurs
73
*Le site de référence en promotion des ventes :
http://www.cles-promo.com
Voir la vidéo de Carambar
https://www.youtube.com/watch?v=lcWuXuW-w3E
Et le site de la campagne : https://www.blaguea1franc.fr/#/video
74
QUELQUES EXEMPLES
75
*Lot de 2 produits
*Avec prime « on-pack »
* + 45% de produit gratuit
* + 2 € de bon de réduction
*Exclusive « Système U »…
76
*
Champion
Intermarché
77
*
*Le « cross sampling » : échantillon d’un autre
produit dans chaque paquet
78
*
Concours : Obligation d’achat
Jeu de hasard :
• Sans obligation d’achat
• Canal gratuit obligatoirement
possible
79
*
*Pour son anniversaire (lequel d'ailleurs ?)
Findus propose de recevoir un DVD en
contrepartie de 5 € et de 6 points à
collecter sur toute la gamme Findus
*L'offre est véhiculée par un sac papier
pour surgelés.
* L'originalité de l'opération est constituée
par son support : le sac pour surgelés qui
permet de contenir plusieurs produits et
donc d'obtenir en un seul achat le nombre
de points nécessaires.
*Le sac fait ainsi fonction de "sac-coupon"
(sans les coupons).
80
*
81
*
82
La promo « cross canal » dynamise tous les canaux de
communication
83
84
Réseaux sociaux, marketing mobile : quelques questions à
se poser
- Une page fan, un compte Twitter, Youtube, une application
smartphone : pour quoi faire ?
- Qui gère le « community management », la veille Internet,
l’e-reputation ?
- Objectifs : promotionnels, institutionnels, de recrutement ?
- Moyens, ROI ?
- Quelles synergies Pub-Promo-RP-Communauté de marque ?
85
* LEXIQUE PROMOTIONNEL
LEXIQUE DE LA PROMOTION DES VENTES
1. Accroche : slogan destiné à retenir l’attention et... l’intérêt.
2. BR : bon de réduction d’une valeur déterminée valable sur un produit
désigné et déduit du prix au moment du passage en caisse.
3. Affichage dynamique : affichage sur des véhicules qui circulent sur un
itinéraire défini.
4. Blister : carton sur lequel une feuille plastique transparente est soudée
pour fixer le produit.
5. Brief (briefing) : présentation écrite et/ou orale du plan marketing
destinée à l’agence pour l’élaboration de la stratégie de
communication.
6. Brainstorming : réunion à thème ou chaque personne apporte ses idées
sans contraintes ni censure.
7. CHR : Cafés, Hôtels, Restaurants.
8. Concours : opération avec obligation d’achat d’un ou plusieurs produits
faisant appel à l’intelligence et à la sagacité.86
9. Concept : idée créative permettant d’atteindre les objectifs fixés.
10.Coeur de cible : l’essentiel de la cible.
11.Cible : définition d’une population d’acheteurs potentiels, par des critères
démographiques, sociologiques, styles de vie etc.
12.Collection : ensemble de primes liées à l’achat du produit, in pack ou on
pack, pouvant être réunies (collection d’images pour enfant).
13.Cash refund : offre de remboursement à valoir sur le prochain achat d’un
produit.
14.Club : opération promotionnelle regroupant les consommateurs d’un produit
autour de la marque.
15.Couponing : bon de réduction véhiculé par la presse, par du marketing
direct et valable sur le prochain achat d’un produit.
16.Cross couponing : opération promotionnelle d’un produit « A » portée par
un produit « B ».
87
17.Caritative : opération promotionnelle associant une marque, un produit à
une œuvre humanitaire ou une organisation de charité.
18.Démonstration : preuve par l’essai des qualités d’un produit, en particulier
des biens d’équipement.
19.Dégustation : échantillonnage adapté aux produits alimentaires, permet de
faire consommer le produit.
20.Dotation : ensemble des lots distribués aux gagnants d’un jeu ou d’un
concours.
21.Echantillonnage : remise gratuite d’une certaine quantité d’un produit pour
l’essayer.
22.Facing : une unité de produits exposée sur la première rangée du linéaire et
directement visible par les consommateurs.
23.Food : terme générique donné à la grande distribution à dominante
alimentaire, (hypermarchés, supermarchés).
88
24.Gondole : meubles d’exposition formant le linéaire dans la distribution en
libre service.
25.Hypermarché : magasin vendant des marchandises générales et des
produits alimentaires en libre-service et au détail (boucherie, fromage à la
coupe) sur une surface supérieure à 2 500 m2.
26.In pack : qui se trouve à l’intérieur d’un produit, non visible à l’achat.
27.Incentive : stimulation de la force de vente...et des distributeurs.
28.Jeu : loterie avec gratuité de participation et intervention du hasard pour
déterminer les gagnants ; avec ou sans questionnaire.
29.Joker : preuve d’achat présente sur le packaging donnant droit à une erreur
ou à un défaut de réponse sur une question principale d’un concours.
30.Linéaire : “ périmètre constitué par les faces avant des rayonnages
gondoles et meubles de présentation ” d’un magasin.
89
31.Mailing : ou publi-postage : opération par voie postale s’adressant à un
destinataire identifié.
32.Mapping : graphique de positionnement de marques concurrentes sur leur
marché permettant de repérer un créneau libre et de l’occuper par choix
stratégique. (Synonyme : carte perceptuelle).
33.Media : ensemble de supports capables de diffuser un message et classés
par nature (presse, radio, cinéma, TV...).
34.Manchon : support carton cylindrique qui se place en fourreau sur le
produit, utilisé pour les jeux, concours, échantillonnage.
35.Merchandising (ou merchandisage) : ensemble de techniques de
présentation optimisant les surfaces de ventes.
36.Near pack : distributeur de prospectus, bulletin, bon à valoir...placé en
linéaire à côté du produit concerné.
37.Offre de remboursement : l’acheteur peut être remboursé de tout ou
partie de son achat contre des preuves d’achat.
90
38.On pack : qui se trouve sur l’emballage, visible au moment de l’achat.
39.Oreillette : support carton épousant la forme d’un ou plusieurs emballages,
utilisé pour les jeux, concours.
40.Peg-board : présentation des produits sur crochets amovibles (piles
électriques, mercerie...).
41.Prime : article ou service différent du produit vendu, remis gratuitement à
l’acheteur.
42.Prime autopayante : objet publicitaire proposé aux consommateurs par un
produit ou une marque à un prix très avantageux pendant une période
limitée contre des preuves d’achat ou/et une somme d’argent.
43.Prime directe : article remis au moment de l’achat soit à la caisse, soit
conditionné avec le produit en promotion.
44.Prime échantillon : petite quantité d’un même produit ou d’un produit
différent conditionné avec celui en promotion pour faire essayer.
91
45.Prime de lancement : prix spécial appliqué sur un produit nouveau pendant
une période limitée.
46.Produit girafe : technique promotionnelle ponctuelle permettant d’offrir au
consommateur un pourcentage du produit en plus sans modification du prix
habituel.
47.Publicité sur le lieu de vente (PLV) : matériel de mise en avant des
produits sur le point de vente (fronton, panonceau...).
48.Plus produit : attribut qualitatif du produit par rapport aux concurrents.
49.Palette box : palette de transport des marchandises se transformant en PLV
de tête de gondole.
50.Prime contenant : l’emballage d’un produit est réutilisable sous forme de
contenant. Ex : baril de lessive se transformant en glacière.
51.Prime associée : opération promotionnelle associant un produit à un
magasin. Une prime directe est remise à tout client d’un caddy au moins égal
à une somme définie et annoncée à l’avance, et contenant le produit
concerné. 92
52.Question subsidiaire : départage les ex-aequo d’un concours après
réponses aux questions principales.
53.Règlement : texte juridique annonçant les règles et le
fonctionnement d’un jeu ou d’un concours.
54.Sponsoring : (parrainage) investissement d’une entreprise sur un
individu ou sur un événement, destiné à obtenir des remontées
médiatiques.
55.Supermarché : principe de vente identique à l’hypermarché sur une
surface de 400 m2 à 2 500 m2.
56.Superette : magasin vendant en libre service des produits à
dominance alimentaire sur une surface de 120 à 400 m2.
57.Stop rayon : élément de PLV fixé à une étagère d’un linéaire au
niveau d’un façing et portant une offre promotionnelle sur ces
produits.
58.Sweepstake : loterie avec pré-tirage des numéros gagnants avant le
lancement de l’opération, (utilisé par la VPC).
93
59.Teasing : moyen publicitaire ou promotionnel destiné à susciter l’intérêt et
la curiosité par une interrogation, une énigme.
60.Tête de gondole : système de mise en avant de produit aux extrémités d’un
meuble linéaire. (Facturé par le distributeur au fournisseur).
61.Taux de remontées : résultat d’une opération promotionnelle (jeu,
concours, ODR).
Ex : demandes de remboursements / bons de réductions émis, bulletins de
participation reçus / bulletins de participations émis.
62.Winner per store : promotion magasin permettant d’animer une tête de
gondole avec un tirage au sort et un gagnant par magasin.
Source : Agence « Acapulco », Boulogne-Billancourt
94
95
*
Relations publiques, évènementiel
96
*
« Les relations publiques consistent à :
élaborer, mettre en œuvre et contrôler une
politique permanente d’information et de
communication, en vue d’établir, de maintenir
et de développer, tant à l’intérieur qu’à
l’extérieur d’un groupe, des relations de
confiance avec tous les publics qui
conditionnent son existence et son
développement. »
97
* cibles
Cible interne : les salariés
Cibles externes : les « stakeholders »,
parties prenantes
* Pouvoirs publics
* Milieux financiers : analystes, personnel des banques
* Actionnaires
* Syndicats et organisations professionnelles
* Fournisseurs
* Journalistes (presse générale et professionnelle)
* Associations de défense des consommateurs
* Consommateurs, clients…
98
* actions
 Relations presse
 Création d’événements ou communication événementielle
 Réunions et colloques
 Edition
 Participation à des foires et salons
 Lobbying
 Informations financières
99
*
communication événementielle
La communication événementielle regroupe des actions de
relations publiques, de stimulation et de motivation donnant
lieu à des manifestations regroupant des publics externes,
internes ou mixtes.
 2 possibilités :
- communication par le biais d’événements spécialement
conçus par l’entreprise,
- participation de la marque à un événement organisé par
d’autres.
100
*
communication événementielle
 Action de communication récente et en expansion
 700 agences spécialisées
 2,3 Milliards d’euros de CA
 Annonceurs : entreprises (79 % des opérations réalisées),
institutions, gouvernements, collectivités locales,
associations…
Opérations de plus en plus coûteuses et sophistiquées
Source : Anaé, anae.org
101
*
communication événementielle
Objectifs cibles externes
 Créer une relation forte avec ses différents publics et surtout
ses clients
 « Marquer » les esprits
 Développer la notoriété de sa marque
1925
2008
102
*
communication événementielle
Objectifs cibles internes
 Mobiliser le personnel
 Remercier les équipes
Motiver le personnel
Développer un sentiment de fierté chez les employés
 Forger ou partager des valeurs collectives
103
*
communication événementielle
Avantages
Développement rapide de notoriété
Impact positif sur l’image de l’entreprise
Source de contacts personnels avec ses distributeurs,
partenaires, journalistes, personnel…
Inconvénients
 Manque de vision à moyen et long terme
Résultats difficilement mesurables
 Action spéculative
104
*
105
* Adidas Allemagne
106
*Habillage de bâches
107
*Habillage de bâches
108
* Nike store à Paris
109
* Mondial auto de Paris
110
*Coût : 1,5 millions €
*Retombées médiatiques estimées à 20 millions €
*Calendrier
Pirelli
111
*
112
*2 500 invités pour le lancement de la
Ligne de lingerie exclusive, distribuée dans les 1 500 magasins
H & M
*
113
*
114
115
116
*Sonia et Nathalie Rykiel
117
*
Formule 1- Marlboro contourne les lois anti tabac
118
*
America’s cup
PSG
« naming »
Du stade
D’Arsenal à
Londres
119
*
207 Roland Garros

Contenu connexe

Tendances

Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2
Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2
Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2
BONAVENTURE GUILLAUM NGORAN
 
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdfEtude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Nomosphere France
 
Marketing digital, lesfondamentaux
Marketing digital, lesfondamentauxMarketing digital, lesfondamentaux
Marketing digital, lesfondamentaux
Maria Mercanti-Guérin
 
Le Digital marketing
Le Digital marketingLe Digital marketing
Le Digital marketing
Yacine Iheb Tekkour
 
Communication Digitale
Communication DigitaleCommunication Digitale
Communication Digitale
Arnaud Girard
 
Combiner efficacement communication online et communication offline
Combiner efficacement communication online et communication offline Combiner efficacement communication online et communication offline
Combiner efficacement communication online et communication offline
Vincent Pereira
 
Communication digitale et médias sociaux
Communication digitale et médias sociauxCommunication digitale et médias sociaux
Communication digitale et médias sociaux
Jacques Hellart
 
La promotion des ventes
La promotion des ventesLa promotion des ventes
La promotion des ventesTaha Can
 
2014 Marketing digital
2014 Marketing digital2014 Marketing digital
2014 Marketing digital
Natalie Sarrasin
 
Présentation des TIC dans la communication
Présentation des TIC dans la communication Présentation des TIC dans la communication
Présentation des TIC dans la communication
dihiaselma
 
Marketing Digital - introduction au design thinking
Marketing Digital - introduction au design thinking Marketing Digital - introduction au design thinking
Marketing Digital - introduction au design thinking
Citron Bien
 
Support tutoriel : Les fondements du Marketing Digital
Support tutoriel : Les fondements du Marketing DigitalSupport tutoriel : Les fondements du Marketing Digital
Support tutoriel : Les fondements du Marketing Digital
SmartnSkilled
 
Strategie de marque et brand content
Strategie de marque et brand contentStrategie de marque et brand content
Strategie de marque et brand content
Quinchy Riya
 
E-reputation : contexte, outils, stratégie et contenus
E-reputation : contexte, outils, stratégie et contenusE-reputation : contexte, outils, stratégie et contenus
E-reputation : contexte, outils, stratégie et contenus
Régis Vansnick
 
Gestion de la relation client
Gestion de la relation clientGestion de la relation client
Gestion de la relation client
Yassine Hafid
 
Les nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeur
Les nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeurLes nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeur
Les nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeur
Isabelle Ramdoo
 
Promotion des ventes - Cas LEROUX
Promotion des ventes - Cas LEROUXPromotion des ventes - Cas LEROUX
Promotion des ventes - Cas LEROUX
Clément Damée
 
Marketing digital
Marketing digitalMarketing digital
Marketing digital
Tinner Stéphane
 
La Communication Marketing
La Communication MarketingLa Communication Marketing
La Communication Marketing
Ernesto Hane
 
Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"
Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"
Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"
Benjamin Poisson
 

Tendances (20)

Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2
Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2
Cours de MARKETING ET POLITIQUE DE COMMUNICATION 2
 
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdfEtude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
Etude de cas & Plan d'action commerciale_Nicolas Leconte.pdf
 
Marketing digital, lesfondamentaux
Marketing digital, lesfondamentauxMarketing digital, lesfondamentaux
Marketing digital, lesfondamentaux
 
Le Digital marketing
Le Digital marketingLe Digital marketing
Le Digital marketing
 
Communication Digitale
Communication DigitaleCommunication Digitale
Communication Digitale
 
Combiner efficacement communication online et communication offline
Combiner efficacement communication online et communication offline Combiner efficacement communication online et communication offline
Combiner efficacement communication online et communication offline
 
Communication digitale et médias sociaux
Communication digitale et médias sociauxCommunication digitale et médias sociaux
Communication digitale et médias sociaux
 
La promotion des ventes
La promotion des ventesLa promotion des ventes
La promotion des ventes
 
2014 Marketing digital
2014 Marketing digital2014 Marketing digital
2014 Marketing digital
 
Présentation des TIC dans la communication
Présentation des TIC dans la communication Présentation des TIC dans la communication
Présentation des TIC dans la communication
 
Marketing Digital - introduction au design thinking
Marketing Digital - introduction au design thinking Marketing Digital - introduction au design thinking
Marketing Digital - introduction au design thinking
 
Support tutoriel : Les fondements du Marketing Digital
Support tutoriel : Les fondements du Marketing DigitalSupport tutoriel : Les fondements du Marketing Digital
Support tutoriel : Les fondements du Marketing Digital
 
Strategie de marque et brand content
Strategie de marque et brand contentStrategie de marque et brand content
Strategie de marque et brand content
 
E-reputation : contexte, outils, stratégie et contenus
E-reputation : contexte, outils, stratégie et contenusE-reputation : contexte, outils, stratégie et contenus
E-reputation : contexte, outils, stratégie et contenus
 
Gestion de la relation client
Gestion de la relation clientGestion de la relation client
Gestion de la relation client
 
Les nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeur
Les nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeurLes nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeur
Les nouvelles politiques industrielles: Les chaines de valeur
 
Promotion des ventes - Cas LEROUX
Promotion des ventes - Cas LEROUXPromotion des ventes - Cas LEROUX
Promotion des ventes - Cas LEROUX
 
Marketing digital
Marketing digitalMarketing digital
Marketing digital
 
La Communication Marketing
La Communication MarketingLa Communication Marketing
La Communication Marketing
 
Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"
Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"
Etude de cas : nouvelle stratégie digitale pour "Ma Compagnie"
 

Similaire à La promotion des ventes la communication evenementielle

5fidelisationclient 141130164352-conversion-gate01
5fidelisationclient 141130164352-conversion-gate015fidelisationclient 141130164352-conversion-gate01
5fidelisationclient 141130164352-conversion-gate01
younes88
 
fidelisation des clients
fidelisation des clientsfidelisation des clients
fidelisation des clients
Youssef Bensafi
 
Séminaire Fideltech
Séminaire FideltechSéminaire Fideltech
Séminaire Fideltech
shehrazed
 
Politique de distribution
Politique de distributionPolitique de distribution
Politique de distribution
Adnane El Binnani
 
Outils de fidélisation
Outils de fidélisationOutils de fidélisation
Outils de fidélisationYassine Hafid
 
Techniques de promotion
Techniques de promotionTechniques de promotion
Techniques de promotion
MICHEL-LAVAT
 
Gestion-de-La-Relation-Client LICENCE.ppt
Gestion-de-La-Relation-Client LICENCE.pptGestion-de-La-Relation-Client LICENCE.ppt
Gestion-de-La-Relation-Client LICENCE.ppt
BalahTourAdamou
 
Commerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisation
Commerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisationCommerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisation
Commerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisation
CCI Yonne
 
Communication marketing-mix
Communication marketing-mixCommunication marketing-mix
Communication marketing-mix
Omar BE
 
Prospection
ProspectionProspection
Prospection
Sandrine Michel
 
Le Marketing
Le MarketingLe Marketing
Le MarketingBen Fayza
 
Rapport de mini stage en force de vente
Rapport de mini stage en force de venteRapport de mini stage en force de vente
Rapport de mini stage en force de vente
Yaya Im
 
Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016
Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016
Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016
Sophie CORBEL
 
Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...
Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...
Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...
Sophie Descarrega
 
Le couponing mobile en france - mode d'emploi 2013 - MMA
Le couponing mobile en france  - mode d'emploi 2013 - MMALe couponing mobile en france  - mode d'emploi 2013 - MMA
Le couponing mobile en france - mode d'emploi 2013 - MMA
Romain Fonnier
 
Aligné pourgagner
Aligné pourgagnerAligné pourgagner
Aligné pourgagner
Alain Ducass
 
Presentation CMIT 8 Avril 2016
Presentation CMIT 8 Avril 2016Presentation CMIT 8 Avril 2016
Presentation CMIT 8 Avril 2016
Coservit
 

Similaire à La promotion des ventes la communication evenementielle (20)

5fidelisationclient 141130164352-conversion-gate01
5fidelisationclient 141130164352-conversion-gate015fidelisationclient 141130164352-conversion-gate01
5fidelisationclient 141130164352-conversion-gate01
 
fidelisation des clients
fidelisation des clientsfidelisation des clients
fidelisation des clients
 
L'avenir du M-Coupon
L'avenir du M-CouponL'avenir du M-Coupon
L'avenir du M-Coupon
 
Séminaire Fideltech
Séminaire FideltechSéminaire Fideltech
Séminaire Fideltech
 
1 marketing op
1 marketing op1 marketing op
1 marketing op
 
Politique de distribution
Politique de distributionPolitique de distribution
Politique de distribution
 
Outils de fidélisation
Outils de fidélisationOutils de fidélisation
Outils de fidélisation
 
Techniques de promotion
Techniques de promotionTechniques de promotion
Techniques de promotion
 
Gestion-de-La-Relation-Client LICENCE.ppt
Gestion-de-La-Relation-Client LICENCE.pptGestion-de-La-Relation-Client LICENCE.ppt
Gestion-de-La-Relation-Client LICENCE.ppt
 
Innovation Produit Cours 5
Innovation Produit Cours 5Innovation Produit Cours 5
Innovation Produit Cours 5
 
Commerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisation
Commerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisationCommerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisation
Commerce Connecté - Les outils numériques et la fidélisation
 
Communication marketing-mix
Communication marketing-mixCommunication marketing-mix
Communication marketing-mix
 
Prospection
ProspectionProspection
Prospection
 
Le Marketing
Le MarketingLe Marketing
Le Marketing
 
Rapport de mini stage en force de vente
Rapport de mini stage en force de venteRapport de mini stage en force de vente
Rapport de mini stage en force de vente
 
Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016
Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016
Offre marketing communication et digital à destination des pme 2016
 
Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...
Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...
Le Couponing Mobile en France, mode d’emploi 2013 | MMAF : Mobile Marketing A...
 
Le couponing mobile en france - mode d'emploi 2013 - MMA
Le couponing mobile en france  - mode d'emploi 2013 - MMALe couponing mobile en france  - mode d'emploi 2013 - MMA
Le couponing mobile en france - mode d'emploi 2013 - MMA
 
Aligné pourgagner
Aligné pourgagnerAligné pourgagner
Aligné pourgagner
 
Presentation CMIT 8 Avril 2016
Presentation CMIT 8 Avril 2016Presentation CMIT 8 Avril 2016
Presentation CMIT 8 Avril 2016
 

Plus de Jean-Eric Pelet

Web3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vin
Web3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vinWeb3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vin
Web3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vin
Jean-Eric Pelet
 
Artificial Intelligence
Artificial IntelligenceArtificial Intelligence
Artificial Intelligence
Jean-Eric Pelet
 
The leveraging role of online world How online world and in particular social...
The leveraging role of online world How online world and in particular social...The leveraging role of online world How online world and in particular social...
The leveraging role of online world How online world and in particular social...
Jean-Eric Pelet
 
L’Intelligence Artificielle fait sa place en Afrique
L’Intelligence Artificielle fait sa place en AfriqueL’Intelligence Artificielle fait sa place en Afrique
L’Intelligence Artificielle fait sa place en Afrique
Jean-Eric Pelet
 
Télécom - Web-Media : Un changement de référentiel
Télécom - Web-Media :  Un changement de référentielTélécom - Web-Media :  Un changement de référentiel
Télécom - Web-Media : Un changement de référentiel
Jean-Eric Pelet
 
L'intelligence artificielle et son importance immédiate et future
L'intelligence artificielle et son importance immédiate et futureL'intelligence artificielle et son importance immédiate et future
L'intelligence artificielle et son importance immédiate et future
Jean-Eric Pelet
 
Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...
Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...
Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...
Jean-Eric Pelet
 
From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...
From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...
From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...
Jean-Eric Pelet
 
Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...
Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...
Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...
Jean-Eric Pelet
 
Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...
Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...
Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...
Jean-Eric Pelet
 
L’engagement sur les réseaux sociaux
L’engagement sur les réseaux sociauxL’engagement sur les réseaux sociaux
L’engagement sur les réseaux sociaux
Jean-Eric Pelet
 
Le programmatic
Le programmaticLe programmatic
Le programmatic
Jean-Eric Pelet
 
M-Commerce
M-CommerceM-Commerce
M-Commerce
Jean-Eric Pelet
 
Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...
Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...
Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...
Jean-Eric Pelet
 
M-Commerce
M-CommerceM-Commerce
M-Commerce
Jean-Eric Pelet
 
Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...
Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...
Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...
Jean-Eric Pelet
 
Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...
Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...
Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...
Jean-Eric Pelet
 
Apprendre à communiquer
Apprendre à communiquerApprendre à communiquer
Apprendre à communiquer
Jean-Eric Pelet
 

Plus de Jean-Eric Pelet (18)

Web3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vin
Web3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vinWeb3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vin
Web3, Blockchain, NFTs, Métavers dans le monde du vin
 
Artificial Intelligence
Artificial IntelligenceArtificial Intelligence
Artificial Intelligence
 
The leveraging role of online world How online world and in particular social...
The leveraging role of online world How online world and in particular social...The leveraging role of online world How online world and in particular social...
The leveraging role of online world How online world and in particular social...
 
L’Intelligence Artificielle fait sa place en Afrique
L’Intelligence Artificielle fait sa place en AfriqueL’Intelligence Artificielle fait sa place en Afrique
L’Intelligence Artificielle fait sa place en Afrique
 
Télécom - Web-Media : Un changement de référentiel
Télécom - Web-Media :  Un changement de référentielTélécom - Web-Media :  Un changement de référentiel
Télécom - Web-Media : Un changement de référentiel
 
L'intelligence artificielle et son importance immédiate et future
L'intelligence artificielle et son importance immédiate et futureL'intelligence artificielle et son importance immédiate et future
L'intelligence artificielle et son importance immédiate et future
 
Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...
Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...
Mobile Commerce Adoption on Tablets in the world: A Cross-Cultural Comparison...
 
From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...
From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...
From Skeuomorphism to Flat Design: when Font and Layout of M-Commerce Website...
 
Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...
Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...
Considering the effects of perceived website personality on wine purchases in...
 
Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...
Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...
Mobilité dans l'environnement mobile Une revue de la littérature sur le compo...
 
L’engagement sur les réseaux sociaux
L’engagement sur les réseaux sociauxL’engagement sur les réseaux sociaux
L’engagement sur les réseaux sociaux
 
Le programmatic
Le programmaticLe programmatic
Le programmatic
 
M-Commerce
M-CommerceM-Commerce
M-Commerce
 
Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...
Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...
Le e-commerce renforcé par les réseaux sociaux numériques : Résultats d’une a...
 
M-Commerce
M-CommerceM-Commerce
M-Commerce
 
Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...
Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...
Présentation des chapitres 5 : comportement des consommateurs, 7: vieillissem...
 
Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...
Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...
Social networks and online advertising: should companies promote their brand ...
 
Apprendre à communiquer
Apprendre à communiquerApprendre à communiquer
Apprendre à communiquer
 

La promotion des ventes la communication evenementielle

  • 1. 1 LA PROMOTION DES VENTES LA COMMUNICATION EVENEMENTIELLE*
  • 2. Présentation Rappels A- Définition et cibles de la Promotion B- Les Principales Techniques promotionnelles C- La Médiatisation de la promotion D- L’Efficacité et l’Évaluation de la promotion E- Exemples, lexique des termes promotionnels 2 PLAN DE LA SÉANCE
  • 3. Professeur : Jean-Eric PELET,  Doctorat Université de Nantes, MBA Université Laval (Québec, Canada), DESS Nouveaux Media, BA Advertising (Southampton), Enseignant chercheur qualifié Maître de Conférences, CEO de KMCMS.net je.pelet@gmail.com Chargé de cours : vacataires dans divers établissements de Designers, Gestionnaires et Ingénieurs, Facs/IUT et ESC Responsable du MBA Marketing Digital, ISC Paris Ppt sur demande* 3 *Source : Marc du Peloux
  • 4. 4 Quelques rappels Les fondements de la communication La communication, quelle communication ?  interne/externe,  promotionnelle/institutionnelle,  média-hors/média  360°, multicanal, intégrée Les acteurs de la communication Les objectifs de la communication La création
  • 5. La communication = un véritable dialogue entre l’entreprise et ses clients/consommateurs Qui ? dit quoi ? à qui ? Quand ? Par quels canaux ?
  • 7. Quel est le premier contact entre le consommateur et la marque ?
  • 8. * 8
  • 9. 9
  • 10. 10
  • 11. 11
  • 12. * 12
  • 13. 13
  • 14. 14
  • 15. 15
  • 18. * 18
  • 19. Promotion 2015 JEP Comment communiquent Red Bull, Emirates?
  • 20. * 20
  • 21. * 21
  • 22. * 22
  • 23. *
  • 26. 26 *
  • 27. * *Le teasing lors d’une campagne de Marketing gustatif façon Thierry Marx et Badoit ! *Voir le teasing *Et l’explication : *Les coulisses de Badoit Express avec Thierry Marx Thierry Marx et Pierre Wynants *avec le restaurant éphémère «Comme chez Badoit» le 3 mai 2015 à Bruxelles INCITATIF : 30 dîners gastronomiques pour 2 aux auteurs des réponses les plus surprenantes. Le marketing gustatif
  • 28. * Implique un achat d’espace publicitaire 28
  • 29. Quels sont les 6 grands médias ?
  • 30. * *TV *Print *Affichage *Radio *Web *Cinema Objectifs de la publicité promotionnelle et institutionnelle ? 30
  • 32. * 32
  • 33. 33
  • 34. * 34
  • 35. *
  • 36. * 36
  • 39. * 39
  • 40. * 40
  • 41. 41 *
  • 43. Promotion 2015 JEP 43 Source : http://www.uda.fr/
  • 44. A- Définition et cibles de la Promotion B- Les Principales Techniques promotionnelles C- La Médiatisation de la promotion D- L’Efficacité et l’Évaluation de la promotion E- Exemples, lexique des termes promotionnels 44 LA PROMOTION DES VENTES
  • 45. 45 *
  • 46. La promotion est la pratique de marketing consistant à ajouter temporairement à un produit ou à un service, une valeur supplémentaire offrant un avantage spécifique aux acheteurs concernés en fonction d ’un objectif précis et mesurable. La promotion est le plus souvent un outil tactique temporaire, elle doit circuler vite, disparaître rapidement et se faire regretter. 46
  • 47. DIFFERENCES entre PROMOTION et PUBLICITÉ La publicité cherche à influencer l’attitude d'un public par la transmission de messages ayant pour effet de modifier les connaissances, les images et les perceptions. Son efficacité est le plus souvent à moyen et long terme. La promotion cherche à provoquer ou à stimuler les comportements souhaités en les rendant plus faciles ou plus gratifiants. Son efficacité est le plus souvent à court terme Publicité et promotion tendent à se rapprocher, notamment avec Internet et la multiplication des points de contact marque-cible : Ordinateurs, tablettes, smartphones, Apple Watch *
  • 48. 48
  • 49. 49 * Cibles de la promotion des ventes • Les distributeurs, (trade), pour aider le référencement, fidéliser les enseignes, animer les ventes magasins. • La force de vente, pour stimuler, motiver les commerciaux. Et surtout : • Les consommateurs finaux, pour faire connaître, faire essayer, faire acheter, fidéliser. C’est cette partie qui est traitée aujourd’hui.
  • 50. 50 * B- Les PRINCIPALES TECHNIQUES PROMOTIONNELLES
  • 51. 4 grandes familles de techniques promotionnelles : 1/ Les offres de prix 2/ Les primes 3/ Les jeux et concours 4/ Les programmes de fidélisation 51
  • 52. C’est la pratique promotionnelle la plus courante : A/ BAISSES de PRIX ou PRODUIT EN PLUS, (PRODUITS « GIRAFE », LOTS, PRIX BARRÉS, SOLDES…) * La remise doit être significative, (>10%), notamment pour les produits à faible coût unitaire * Risque de détérioration de l’image de marque si trop fréquentes B/ COUPONS de RÉDUCTION * Diffusés en boîte aux lettres, en magasins, sur le produit, dans la presse… * Immédiats ou sur le prochain achat * Utilisés par 95% des français, surtout les 35-45 ans 52 *
  • 53. C / OFFRES de REMBOURSEMENT, OFFRES « SATISFAIT ou REMBOURSE » * Remboursement par un centre de gestion contre preuve d’achat et RIB * Efficace pour inciter à l’essai d’un produit: réduction du risque de se tromper perçu par l’acheteur, (campagne Actimel : « satisfait ou remboursé » pendant 15 jours ) * Fidélisation possible si plusieurs preuves d’achat demandées : « Bingo des marques » de Danone. * A réserver aux produits d’une certaine valeur, (implication forte) * Les taux de retour sont faibles : tickets de caisse perdus, nécessité de faire un courrier, oubli etc. 53 *
  • 54. 54 *
  • 55. Cadeau, gadget lié à l’achat du produit. Prime directe « on pack » ou « in pack » Prime différée : obtenue contre l’envoi d’une preuve d’achat Prime autopayante : le consommateur paye une partie du coût 55 *
  • 56. • Une réglementation stricte :  La prime est limitée à 7 % du prix de vente net TTC du produit permettant de l'acquérir, si le prix de ce produit est inférieur à 75 Euros. La valeur maximale de la prime est de 5.33 Euros.  A partir de 75 Euros, la valeur se calcule selon la formule : 5.33 Euros + 1 % du prix du produit.  La valeur maximale TTC de la prime ne peut excéder 54 Euros. Lorsque la prime est en partie financée par l’acheteur on parle de prime autopayante, la limite des 7% est contournée. 56 *
  • 57. Ne sont pas considérés comme primes :  Les produits et services identiques à ceux qui font l’objet de la vente : « 3 pneus achetés, le 4ème offert »  Le conditionnement habituel du produit, (Bouteille Evian Noël)  Les biens, produits ou prestations indispensables à l’utilisation du bien vendu : la vente d’un pneu nécessite montage, équilibrage, gonflage, valve etc…  Les prestations de service après-vente : facilité de stationnement, prestations et services dépourvus de valeur marchande La prime doit clairement être présentée comme étant gratuite. 57
  • 58. Les concours sont définis comme des épreuves faisant appel à la sagacité, au talent du candidat, sans intervention du hasard. Ils peuvent entraîner l’obligation d’acheter le produit pour participer. Les loteries font intervenir le hasard : elles donnent lieu à un tirage au sort qui permet d'attribuer les lots en jeu. Les sweepstakes ne sont qu'une variante des loteries : dans ce système, le tirage au sort désignant les gagnants a lieu avant même que la proposition de participer ne soit faite au public. (Surtout utilisés en VPC : « Madame X, vous avez gagné… ») Les jeux de hasard sont très réglementés : Les loteries doivent être sans obligation d’achat.58 *
  • 59. 59
  • 60. => Pas d’obligation d’achat du produit si intervention du hasard, même partielle : Attention, lors d’un concours, (avec obligation d’achat), les questions subsidiaires du type « devinez combien de personnes trouveront la bonne réponse ? » peuvent être considérées comme relevant du hasard, et donc d’une loterie, sans obligation d’achat. 60 *
  • 61. 4–LES PROGRAMMES DE FIDELISATION • Une importance croissante : fidéliser ses clients coûte moins cher que de chercher à en gagner de nouveaux. • Les clients fidèles s’attendent désormais à être récompensés. C’est un outil stratégique capital pour la distribution. •Favorise le sentiment d’appartenance •Permet le « co-branding » des cartes » 61 *
  • 62. 62 * LES PROGRAMMES DE FIDELISATION  70% des Français utilisent régulièrement une carte de fidélité de distributeurs  L’accumulation de points peut être très motivante : programme « Flying Blue » chez Air France  Depuis 2000 : apparition de coupons de réduction à valoir sur le prochain achat, cumulables sur une carte de fidélité : Ticket Leclerc, Ticket Cash Carrefour etc., (Contournement de la loi Galland sur la revente à perte)
  • 63. 63 *Programme « S’miles » : SNCF, Casino, Caisse d’Epargne, Shell… *Réseau « Mouvango » :
  • 64. C- LA MEDIATISATION DE LA PROMOTION Pas de promo efficace sans médiatisation, mais...  Les budgets alloués à la promotion ne sont pas toujours assez conséquents pour médiatiser correctement les opérations (publicité média trop onéreuse).  L'annonceur a peur de créer une confusion entre le message publicitaire et l'acte promotionnel (Risque de dégrader l’image de la marque).  Logistiquement, il est assez difficile de faire coïncider les bons produits, bien référencés en magasin, avec le plan média fixé. => La communication promotionnelle se fait surtout au point de vente, (tête de Gondole, animations, dégustations etc.) 64 *
  • 65. 65 TV + Offre promo PLV
  • 66. 66 * D- Les CONDITIONS de l’EFFICACITÉ et l’EVALUTION d’une OPÉRATION PROMOTIONNELLE
  • 67. Éléments à prendre en compte : 1 – LES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT Un même mécanisme sur des produits et des marchés distincts peut obtenir des retombées complètement différentes. 2 – LA CIBLE Son langage, ses habitudes de consommation, son environnement, ses loisirs… 3 – L’EFFET DE MODE La promotion peut, à 3 mois d’écart, connaître des résultats diamétralement opposés. 67
  • 68. 4 – LA SURFACE D’EXPRESSION DE LA PROMOTION Message on-pack, PLV, animations… 5 – LES EVENEMENTS EXTERIEURS Effet climatique, visibilité linéaire, mesures sanitaires, présentation par la force de vente 6 – LES REMONTEES CONSOMMATEURS La promotion peut générer peu de retours mais beaucoup de ventes, et réciproquement 68
  • 69. Les consommateurs font de plus en plus confiance...aux consommateurs 69 *
  • 70. 70 * L’EVALUATION d’une OPÉRATION PROMOTIONNELLE
  • 71. 1 – PERTINENCE • L’objectif promotionnel est-il adapté à la situation stratégique de la marque ? • La technique promotionnelle correspond-elle à l’objectif visé ? • La promotion permet-elle d’accélérer les ventes consommateurs (stratégie pull) et pas seulement de stocker la distribution (stratégie push) ? • Le thème de la promotion est-il cohérent avec les objectifs de communication de la marque ? 2 – ATTRACTIVITÉ • L’offre est-elle assez forte pour modifier le comportement du consommateur ? • L’offre apporte t-elle un bénéfice adapté aux attentes des consommateurs ? • L’offre est-elle originale par rapport aux produits concurrents ? • Le gain est-il suffisant pour compenser ses efforts de participation ? 3 – CLARTÉ • Le mécanisme promotionnel est-il facilement compréhensible ? • Tous les éléments d’information nécessaires à la participation sont-ils donnés aux consommateurs ? 71
  • 72. 72 Un impératif : le bilan de campagne Quantitatif : - Coût total de l’opération, moyens mobilisés - Résultats vs objectifs - Retour sur investissement - Base de donnée clients – prospects Qualitatif (image, dynamique, innovation) : - Force de vente - Distributeurs - Clients => Identifier les bonnes pratiques, reproduire le succès, éviter de refaire les mêmes erreurs
  • 73. 73 *Le site de référence en promotion des ventes : http://www.cles-promo.com Voir la vidéo de Carambar https://www.youtube.com/watch?v=lcWuXuW-w3E Et le site de la campagne : https://www.blaguea1franc.fr/#/video
  • 75. 75 *Lot de 2 produits *Avec prime « on-pack » * + 45% de produit gratuit * + 2 € de bon de réduction *Exclusive « Système U »…
  • 77. 77 * *Le « cross sampling » : échantillon d’un autre produit dans chaque paquet
  • 78. 78 * Concours : Obligation d’achat Jeu de hasard : • Sans obligation d’achat • Canal gratuit obligatoirement possible
  • 79. 79 * *Pour son anniversaire (lequel d'ailleurs ?) Findus propose de recevoir un DVD en contrepartie de 5 € et de 6 points à collecter sur toute la gamme Findus *L'offre est véhiculée par un sac papier pour surgelés. * L'originalité de l'opération est constituée par son support : le sac pour surgelés qui permet de contenir plusieurs produits et donc d'obtenir en un seul achat le nombre de points nécessaires. *Le sac fait ainsi fonction de "sac-coupon" (sans les coupons).
  • 80. 80 *
  • 81. 81 *
  • 82. 82 La promo « cross canal » dynamise tous les canaux de communication
  • 83. 83
  • 84. 84 Réseaux sociaux, marketing mobile : quelques questions à se poser - Une page fan, un compte Twitter, Youtube, une application smartphone : pour quoi faire ? - Qui gère le « community management », la veille Internet, l’e-reputation ? - Objectifs : promotionnels, institutionnels, de recrutement ? - Moyens, ROI ? - Quelles synergies Pub-Promo-RP-Communauté de marque ?
  • 86. LEXIQUE DE LA PROMOTION DES VENTES 1. Accroche : slogan destiné à retenir l’attention et... l’intérêt. 2. BR : bon de réduction d’une valeur déterminée valable sur un produit désigné et déduit du prix au moment du passage en caisse. 3. Affichage dynamique : affichage sur des véhicules qui circulent sur un itinéraire défini. 4. Blister : carton sur lequel une feuille plastique transparente est soudée pour fixer le produit. 5. Brief (briefing) : présentation écrite et/ou orale du plan marketing destinée à l’agence pour l’élaboration de la stratégie de communication. 6. Brainstorming : réunion à thème ou chaque personne apporte ses idées sans contraintes ni censure. 7. CHR : Cafés, Hôtels, Restaurants. 8. Concours : opération avec obligation d’achat d’un ou plusieurs produits faisant appel à l’intelligence et à la sagacité.86
  • 87. 9. Concept : idée créative permettant d’atteindre les objectifs fixés. 10.Coeur de cible : l’essentiel de la cible. 11.Cible : définition d’une population d’acheteurs potentiels, par des critères démographiques, sociologiques, styles de vie etc. 12.Collection : ensemble de primes liées à l’achat du produit, in pack ou on pack, pouvant être réunies (collection d’images pour enfant). 13.Cash refund : offre de remboursement à valoir sur le prochain achat d’un produit. 14.Club : opération promotionnelle regroupant les consommateurs d’un produit autour de la marque. 15.Couponing : bon de réduction véhiculé par la presse, par du marketing direct et valable sur le prochain achat d’un produit. 16.Cross couponing : opération promotionnelle d’un produit « A » portée par un produit « B ». 87
  • 88. 17.Caritative : opération promotionnelle associant une marque, un produit à une œuvre humanitaire ou une organisation de charité. 18.Démonstration : preuve par l’essai des qualités d’un produit, en particulier des biens d’équipement. 19.Dégustation : échantillonnage adapté aux produits alimentaires, permet de faire consommer le produit. 20.Dotation : ensemble des lots distribués aux gagnants d’un jeu ou d’un concours. 21.Echantillonnage : remise gratuite d’une certaine quantité d’un produit pour l’essayer. 22.Facing : une unité de produits exposée sur la première rangée du linéaire et directement visible par les consommateurs. 23.Food : terme générique donné à la grande distribution à dominante alimentaire, (hypermarchés, supermarchés). 88
  • 89. 24.Gondole : meubles d’exposition formant le linéaire dans la distribution en libre service. 25.Hypermarché : magasin vendant des marchandises générales et des produits alimentaires en libre-service et au détail (boucherie, fromage à la coupe) sur une surface supérieure à 2 500 m2. 26.In pack : qui se trouve à l’intérieur d’un produit, non visible à l’achat. 27.Incentive : stimulation de la force de vente...et des distributeurs. 28.Jeu : loterie avec gratuité de participation et intervention du hasard pour déterminer les gagnants ; avec ou sans questionnaire. 29.Joker : preuve d’achat présente sur le packaging donnant droit à une erreur ou à un défaut de réponse sur une question principale d’un concours. 30.Linéaire : “ périmètre constitué par les faces avant des rayonnages gondoles et meubles de présentation ” d’un magasin. 89
  • 90. 31.Mailing : ou publi-postage : opération par voie postale s’adressant à un destinataire identifié. 32.Mapping : graphique de positionnement de marques concurrentes sur leur marché permettant de repérer un créneau libre et de l’occuper par choix stratégique. (Synonyme : carte perceptuelle). 33.Media : ensemble de supports capables de diffuser un message et classés par nature (presse, radio, cinéma, TV...). 34.Manchon : support carton cylindrique qui se place en fourreau sur le produit, utilisé pour les jeux, concours, échantillonnage. 35.Merchandising (ou merchandisage) : ensemble de techniques de présentation optimisant les surfaces de ventes. 36.Near pack : distributeur de prospectus, bulletin, bon à valoir...placé en linéaire à côté du produit concerné. 37.Offre de remboursement : l’acheteur peut être remboursé de tout ou partie de son achat contre des preuves d’achat. 90
  • 91. 38.On pack : qui se trouve sur l’emballage, visible au moment de l’achat. 39.Oreillette : support carton épousant la forme d’un ou plusieurs emballages, utilisé pour les jeux, concours. 40.Peg-board : présentation des produits sur crochets amovibles (piles électriques, mercerie...). 41.Prime : article ou service différent du produit vendu, remis gratuitement à l’acheteur. 42.Prime autopayante : objet publicitaire proposé aux consommateurs par un produit ou une marque à un prix très avantageux pendant une période limitée contre des preuves d’achat ou/et une somme d’argent. 43.Prime directe : article remis au moment de l’achat soit à la caisse, soit conditionné avec le produit en promotion. 44.Prime échantillon : petite quantité d’un même produit ou d’un produit différent conditionné avec celui en promotion pour faire essayer. 91
  • 92. 45.Prime de lancement : prix spécial appliqué sur un produit nouveau pendant une période limitée. 46.Produit girafe : technique promotionnelle ponctuelle permettant d’offrir au consommateur un pourcentage du produit en plus sans modification du prix habituel. 47.Publicité sur le lieu de vente (PLV) : matériel de mise en avant des produits sur le point de vente (fronton, panonceau...). 48.Plus produit : attribut qualitatif du produit par rapport aux concurrents. 49.Palette box : palette de transport des marchandises se transformant en PLV de tête de gondole. 50.Prime contenant : l’emballage d’un produit est réutilisable sous forme de contenant. Ex : baril de lessive se transformant en glacière. 51.Prime associée : opération promotionnelle associant un produit à un magasin. Une prime directe est remise à tout client d’un caddy au moins égal à une somme définie et annoncée à l’avance, et contenant le produit concerné. 92
  • 93. 52.Question subsidiaire : départage les ex-aequo d’un concours après réponses aux questions principales. 53.Règlement : texte juridique annonçant les règles et le fonctionnement d’un jeu ou d’un concours. 54.Sponsoring : (parrainage) investissement d’une entreprise sur un individu ou sur un événement, destiné à obtenir des remontées médiatiques. 55.Supermarché : principe de vente identique à l’hypermarché sur une surface de 400 m2 à 2 500 m2. 56.Superette : magasin vendant en libre service des produits à dominance alimentaire sur une surface de 120 à 400 m2. 57.Stop rayon : élément de PLV fixé à une étagère d’un linéaire au niveau d’un façing et portant une offre promotionnelle sur ces produits. 58.Sweepstake : loterie avec pré-tirage des numéros gagnants avant le lancement de l’opération, (utilisé par la VPC). 93
  • 94. 59.Teasing : moyen publicitaire ou promotionnel destiné à susciter l’intérêt et la curiosité par une interrogation, une énigme. 60.Tête de gondole : système de mise en avant de produit aux extrémités d’un meuble linéaire. (Facturé par le distributeur au fournisseur). 61.Taux de remontées : résultat d’une opération promotionnelle (jeu, concours, ODR). Ex : demandes de remboursements / bons de réductions émis, bulletins de participation reçus / bulletins de participations émis. 62.Winner per store : promotion magasin permettant d’animer une tête de gondole avec un tirage au sort et un gagnant par magasin. Source : Agence « Acapulco », Boulogne-Billancourt 94
  • 96. 96 * « Les relations publiques consistent à : élaborer, mettre en œuvre et contrôler une politique permanente d’information et de communication, en vue d’établir, de maintenir et de développer, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur d’un groupe, des relations de confiance avec tous les publics qui conditionnent son existence et son développement. »
  • 97. 97 * cibles Cible interne : les salariés Cibles externes : les « stakeholders », parties prenantes * Pouvoirs publics * Milieux financiers : analystes, personnel des banques * Actionnaires * Syndicats et organisations professionnelles * Fournisseurs * Journalistes (presse générale et professionnelle) * Associations de défense des consommateurs * Consommateurs, clients…
  • 98. 98 * actions  Relations presse  Création d’événements ou communication événementielle  Réunions et colloques  Edition  Participation à des foires et salons  Lobbying  Informations financières
  • 99. 99 * communication événementielle La communication événementielle regroupe des actions de relations publiques, de stimulation et de motivation donnant lieu à des manifestations regroupant des publics externes, internes ou mixtes.  2 possibilités : - communication par le biais d’événements spécialement conçus par l’entreprise, - participation de la marque à un événement organisé par d’autres.
  • 100. 100 * communication événementielle  Action de communication récente et en expansion  700 agences spécialisées  2,3 Milliards d’euros de CA  Annonceurs : entreprises (79 % des opérations réalisées), institutions, gouvernements, collectivités locales, associations… Opérations de plus en plus coûteuses et sophistiquées Source : Anaé, anae.org
  • 101. 101 * communication événementielle Objectifs cibles externes  Créer une relation forte avec ses différents publics et surtout ses clients  « Marquer » les esprits  Développer la notoriété de sa marque 1925 2008
  • 102. 102 * communication événementielle Objectifs cibles internes  Mobiliser le personnel  Remercier les équipes Motiver le personnel Développer un sentiment de fierté chez les employés  Forger ou partager des valeurs collectives
  • 103. 103 * communication événementielle Avantages Développement rapide de notoriété Impact positif sur l’image de l’entreprise Source de contacts personnels avec ses distributeurs, partenaires, journalistes, personnel… Inconvénients  Manque de vision à moyen et long terme Résultats difficilement mesurables  Action spéculative
  • 104. 104 *
  • 108. 108 * Nike store à Paris
  • 109. 109 * Mondial auto de Paris
  • 110. 110 *Coût : 1,5 millions € *Retombées médiatiques estimées à 20 millions € *Calendrier Pirelli
  • 111. 111 *
  • 112. 112 *2 500 invités pour le lancement de la Ligne de lingerie exclusive, distribuée dans les 1 500 magasins H & M *
  • 113. 113 *
  • 114. 114
  • 115. 115
  • 117. 117 * Formule 1- Marlboro contourne les lois anti tabac
  • 118. 118 * America’s cup PSG « naming » Du stade D’Arsenal à Londres