SlideShare une entreprise Scribd logo
Casual or causal links between nannoplankton fluxes and CCD ups-and-downs?
Pälike et al., 2012
poorly
studied
CAE 0
CAE 1
CAE 2
CAE 3
MECO
CAE 4
Salaviale, Mattioli &
Gollain, in progress
FAQ: The CCD yo-yo during Eocene CAEs* and MECO°
are related to (1) changes in weathering and organic-
carbon delivery to oceans (Pälike et al., 2012) or (2)
fluxes of biogenic calcite?
ODP Leg 198
Site 1209
Shatsky Rise
*Carbonate Calcification Events
°Middle Eocene Climating Optimum
Our results: Increases of nannofossil fluxes
of ~one order of magnitude during CAEs
attest for a biogenic calcite control on
Eocene CAE yo-yo.
Emanuela
Mattioli
Corrélation microstructure-fonction
Adaptation de la microstructure de l’émailloïde à la fonction « coupeur » chez les requins modernes
et les hybodontes
Compaction de l’émailloïde chez les
hybodontes.
Modification de l’orientation des
faisceaux de la PBE au niveau de la
carène chez un requin moderne
Gilles CUNY
Geological Museum
Dents de requins : marqueur biostratigraphique en eau douce:
caractérisation de la limite Jurassique-Crétacé en milieu continental en Thaïlande
Jiaodontus, forme typique du Jurassique
Heteroptychodus, forme typique du Crétacé
Gilles CUNY
• Hybodus
• Heteroptychodus
• Thaiodus
• Khoratodus
• Acrorhizodus
L’asie du Sud-Est:
Centre de diversification
des hybodontes d’eau
douce au Crétacé
inférieur
Paleomap - Scotese
Gilles CUNY
Pôle Géochimie Organique
Etude du lac Pavin, Massif Central
Fonctionnement des écosystèmes actuels
Paléoenvironnements et paléoclimats depuis
7 000 ans
Les impacts anthropiques
Amélioration des proxies
=>Impact fort après1700AD
14
C pour comprendre les proxies
et le cycle du carbone
Vincent Grossi et Matthew Makou
Conditions climatiques et dynamique de la biodiversité en
Asie de L'est au Crétacé inférieur
Amiot et al. (2015) JAES
Partitionnement physique et climatique
des environnements terrestres
Explique en partie le provincialisme des
faunes de vertébrés
Asie de l'Est : Berceau de l'évolution des
vertébrés Laurasiens du Crétacé
Iguanodontien « avancé » d'Asie de l'Est
Romain Amiot
Biomécanique de la morphogenèse et
évolution des coquilles de mollusques
Instabilité mécanique
-> Minimisation de l’énergie élastique du manteau
-> Forme d’équilibre hautement probable = épines
-> Convergence évolutive
Régis Chirat
R. Chirat
1. Biomécanique de la zone sécrétrice 2. Prédictions quantitatives
Les Ammonites: des « oscillateurs mécaniques »
3. Prédictions de tendances
évolutives chez les
Ammonites et Nautiles
La fréquence des cyclones augmente
avec la température
TEMPESTITES ET CLIMAT
Claude COLOMBIÉ
Cyclone
Tempestite
Heraklion
Tsunami deposits: archives of marine and terrestrial Holocene climatic records
in the Mediterranean Basin - The example of Crete (≈ 3300 BP)
C. Lécuyer
Decline of the Minoan Civilization
Santorini eruption
Tsunami deposit
D/H ratios of Archean zircons and the early water cycle
C. Lécuyer
Isotopic fractionation during sublimation and deposition of CO and H O
C. Lécuyer
22
Les traces fossiles comme outils paléo-environnementaux
Bathymétrie
Courants – Paléo-oxygénation
Taux de
sédimentation
Production carbonatée
Paléo-oxygénation
Bathymétrie
Bathymétrie
Paléoclimatologie
Taux de sédimentation
Paléo-oxygénation
Davide
OLIVERO
Patrimoine géologique
Etablissement du GSSP du Bathonien
(Bas Auran, Alpes de Haute Provence)
Les traces fossiles montrent un milieu stable,
sans aucune lacune sédimentaire ni crise
d’oxygénation notable. Paramètres
essentiels pour l’établissement d’un GSSP
(ratifié en 2008)
Davide OLIVERO
La Charce (Drôme)
Proposal déposé début 2015
Valanginien
Hauterivien
Candidats GSSP
(Global Boundary
Stratotype Section
and Point)
Valanginien
Berriasien
Stratigraphie – Paléontologie
Vergol (Drôme)
Synthèse en cours
Stéphane
Reboulet
Benoît Tauzin & Yanick Ricard
Seismically Deduced Thermodynamics Phase Diagrams 
for the Mantle Transi8on Zone 
 
 
δZ
γ
ρg
δT δh= +
A METHOD FOR ESTIMATING γ4/γ6
SEISMIC PHASE
DIAGRAMS
Z
δT
  
In a recent study (Tauzin & Ricard, EPSL, 2014) we propose a 
new approach to derive a seismological esEmate of the 
Clapeyron slopes raEo γ4/γ6 for major phase changes of the 
transiEon zone. 
  
We construct seismic phase diagrams that can be directly 
compared with experimental phase diagrams.  
Bernard Bourdon
Géochimie et Cosmochimie isotopique:
Les débuts du système solaire et de la
Terre
Today’s special:
'Volatile element
depletion in early formed
planetesimals',
'Isotope fingerprints for
early silicate
differentiation of the
Earth',
Thème: Terre et planètes
Bruno Reynard1 and Christophe Sotin2
1Laboratoire de Géologie de Lyon, Université de Lyon, CNRS, France; 2Jet Propulsion Laboratory, California Institute of Technology, USA
On the onset of convection and differentiation in the hydrated cores of icy moons
Value of the moment of inertia (0.342, Iess et al., 2010) suggests that Titan’s core
may be composed of hydrated silicates (Grindrod et al., 2008; Castillo-Rogez
and Lunine, 2010)
Models simulating the accretion of icy satellites suggest that the core
was initially composed of hydrated silicates. Thermal evolution may lead
to dehydration and explain different present state of icy satellites for
similar mass and radius.
Hydrated silicates – antigorite, Mg48Si34O85(OH)31 – are well studied in
subduction zone context (Reynard, 2013)
Antigorite properties have been experimentally determined (e.g. Hilairet et al.,
2007; Osako et al, 2010)
• viscosity is very much pressure dependent
• thermal constants are well known
Impact on thermal evolution models?
When does dehydration start?
Simple thermal evolution model based on conduction was reevaluated
Possibility of convection in the antigorite core was investigated
Maximum heat flux
Onset of convection
Present time
T profile in antigorite core for H0 = 2.10-11 W/kg and a
radius of 2000 km below a 500 km thick layer of ice and
water.
Dehydration would start about 2 Myr after accretion. Since
the inner part of the core does not participate in the
convective process, a layer of liquid water may form at
depth. Can this water be extracted?
Onset of convection based on study by Solomatov (1995)
Convection would limit the temperature increase –
dehydration process is less important
Small internal heating: density profile is very stable against
convection
Large internal heating: density profile is unstable but
convection affects the upper core only – future work with 3D
numerical simulations
•Dehydration processes would start much earlier than previously reported if only conduction is taken into account
•Dehydration occurs except if the amount of radiogenic heating is very low. Such low values do not seem realistic
•The onset of convection is predicted for realistic values of internal heating rate.
•Convection processes limit the increase in temperature and the onset of dehydration
•These results can be applied to any large icy satellite
Equation of stateThermal evolution of the core
Atg Ol+Opx
+H2O
Onset of convection
programme PNP
Ra≥
αρg∆Tδ0
(n+2)/ n
κ1/ n
b1/ n
exp(−p/ n)
= Racr
Composition and formation of the Earth, Mars,
and the Moon
The Earth cannot be made of enstatite
chondrites…
… Earth, Mars, (the Moon?) were made of similar
- and largely non-chondritic - building blocks
Caroline Fitoussi,
Thème: Terre et Planètes
Surfaces Planétaires
Cathy Quantin-Nataf
Quantification du resurfaçage des surfaces planétaires à partir des
statistiques des cratères d’impact
Quantin C., Craddock R.A., Lozac’h L., Martinot M., Dubuffet F.
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
-5000 -4000 -3000 -2000 -1000 0
Obliterationrate(m/My)
Age (My)
Rovers
Constant model
Linear Model
Modélisation numérique de la cratérisation
+ resurfacage et Inversion des courbes de cratérisation
martienne
Evolution temporelle des taux de
resurfaçage martiens
� � � � � � � � �
������������������������
����
�
���
�
���
�
���
�
������
������
������
������
������
‘‘Seules les plaques tectoniques les plus rapides
orientent à grande échelle les cristaux anisotropes
dans l’asthénosphère’’
Amplitude de l’anisotropie
Amplitude de l’anisotropie projetée
sur le vecteur vitesse de plaque
(augmente entre 3 et 5 cm/an)
Vitesse de la plaque tectonique (cm/an)
AnisotropieAzimutale (%) 
Plaques rapides
��������������
En bleu, les régions où l’anisotropie
sismique à 200 km de profondeur est 
parallèle au mouvement actuel des plaques.  
Debayle & Ricard, EPSL, 2013 
������
−���
−���
−���
−���
−���
−���
−��
����������
�� �� �� �� ��� ��� ��� ���
��������
���� ����� �����
−�� −� � ��
Vers une tomographie en temps quasi‐réel
VariaLons 3D de la vitesse des ondes S en % obtenues en inversant 1,5 millions de formes 
d’ondes (~64 millions de mesures de vitesses de phases).
� Notre modèle tomographique inclue toutes les ondes de surface modélisables entre
1976 et août 2014.
� Il sera mis à jour au fur et à mesure de la mise a disposiRon de nouvelles données
par les centres internaRonaux (mise à jour possible en une journée de calcul).
Debayle & Dubuffet, 2015
The abrupt change of δ66
Zn in Banded Iron Formations starts with the 3.0-2.6 Ga old major
events of crustal production and overlaps with
the Great Oxygenation Event
It manifests the appearance of soils hence the rise of the landmasses above sea level.
Francis Albarède
Pons, Fujii, Rosing, Quitté, Télouk, and Albarède (Geobiology, 2013)
Frédéric Chambat
Maître de conférences
Thème Terre et planètes
Au travers d’une interface perméable la traction n’est pas continue (410,
520, 660 km, ICB). Il y a une tension superficielle dynamique.
V
z
z
−5 0 5
−1
−0.5
0
0.5
1
Vx
x
z
−5 0 5
−1
−0.5
0
0.5
1
V
z
−5 0 5
−1
−0.5
0
0.5
1
Vx
x
−5 0 5
−1
−0.5
0
0.5
1
V
z
−5 0 5
−1
−0.5
0
0.5
1
−1
−0.5
0
0.5
1
x
Vx
−5 0 5
−1
−0.5
0
0.5
1
−0.02
0
0.02
Figure 1 – Champs de vitesses dans un fluide visqueux. Les vitesses sont imposées en bas et en haut et il y
a une brusque variation de densité au milieu de la boite (z = 0). En haut vz (x, z), en bas vx (x, z). A gauche :
la densité varie brusquement mais continument, au milieu la densité varie de façon discontinue et la traction
est continue, à droite la densité varie de façon discontinue mais la traction possède une tension superficielle
’dynamique’ telle que trouvée dans Chambat, Benzoni, Ricard (2014).
The fate of carbonates in deep fluids
(Frezzo6 et al., Nature Geoscience, 2011)
Observa(ons: inclusions fluides UHP
Les fluides profonds ne conAennent pas/peu de CO2
… surtout du carbonate et du bicarbonate
… et les carbonates sont probablement largement 
dissouts en subducAon
��� ���
����
�
���
��
���� ���
Expériences au LGL 
Thème: Terre & planètes
SébasAen, Isabelle, Gilles & Hervé
Aragonite in H2O 
P 
Petrology of ices in large icy satellites 
Thème: Terre & planètes
BapAste, Isabelle, Razvan, Gilles & Hervé
Ice VI 
4 m 
2.5 m 
1 m 
.01 m 
Ganymede, Titan
 Dissolved NaCl broadens
the stability field of the liquid
NaCl‐rich fluids may sit at the boom of the icy
layer, depending on the thermal regime
… and react
Jan Matas (CR 1 – CNRS)
Thème : Structure et composition du manteau terrestre
Projet phare : Analyse de l’attenuation sismique
déduite des modèles tomographiques afin de décrire
l’origine des hétérogénéitiés du manteau profond
Q = 400-500
Q = 200
Q = 200
Variations latérales de l’attenuation associées avec les anomalies de vitesses (LLSVP)
à 2600 km de profondeur (J. Matas et V. Lekic, publication en cours)
Guitreau, Blichert-Toft, Martin, Mojzsis, Albarède (EPSL, 2012)
Hafnium Isotope Evidence from TTGs (++) and Zircons 
for Deep-Mantle Origin of Continental Crust

CHUR
The %me‐integrated Lu/Hf of the mantle source of crust‐
forming magmas has not changed significantly through 
%me, indica%ng that con%nents grew from nearly  
primordial unfrac%onated material from the deep mantle 
Janne 
Blichert‐To? 
GCM
Carte des poussières
Le transport du sable et des poussières
da s l’at osphère Martie e:
observation et modélisation
P. Allemand, C. Quantin et F. Dubuffet
Coll. C. Narteau (IPGP)
-Estimation du flux de sable annuel à partir des
données des GCM
-Cartographie des zo es d’accu ulatio et de
transit des sables et poussières
Intensité des vents
Rose des flux et
orientation des dunes
Transit et accumulation
des poussières
Pierre Thomas, né en 1952
Professeur à l’ENS Lyon depuis 1
Visite AERES, LGE TPE, ENS Lyon, janvier 2015
Responsabilité « administrative » :
Respo sa le de la Préparatio à l’Agrégatio
SV-STU. Taux de réussite : ≈ 80%
A tivités d’e seig e e t : e viro 0 h Eq TD / an
Activités de formation permanente
des enseignants : 4 formations/an,
en moyenne.
Responsable scientifique du site
ENS/EDUSCOL/DEGESCO
http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/
Un article / semaine minimum.
4000 visites/jours en moyenne.
Activités de diffusion des
connaissances auprès du public :
environ 20 conférences/an.
Conseiller scientifique auprès de la
Réserve Géologique de
Rochechouart, du Musée des
Confluences (inauguration le 19
décembre 2014) ...
Fréquentation du site Planet Terre sur les 11 premiers mois de 2014
the GIANT IMPACT: THERMODYNAMICS of the DISK CONDENSATION !
Razvan CARACAS!
!
ab initio modeling of minerals at extreme conditions:!
deep Earth, planetary ices, theoretical spectroscopy!
ab initio determination of the critical points and characterization of the supercritical state of rocks
and minerals!
Renaud Deguen Thème Terre  Planètes
Accrétion et différentiation
noyau/manteau
Expériences analogues
Stéphane Labrosse
◮ 1997 : thèse Paris-7
◮ 1998–2006 : MC IPGP
◮ 2006–présent : PU ENS Lyon
Un océan de magma à
la base du manteau
(Labrosse, Hernlund, Coltice, 2007)
ULVZs
Core
Solid mantle
◮ Les zones à très faibles vitesses
sismiques de la base du
manteau comme vestiges d’un
océan de magma.
◮ Implications pour l’évolution
thermique et chimique de la
Terre profonde, la dynamo.
Inner core Th`eme Terre et Plan`etes Thierry Alboussi`ere
T. Alboussi`ere, R. Deguen  M. Melzani, Melting-induced stratification
above the Earth’s inner core due to convective translation, Nature 466, 2010
5 janvier 2015 1 / 1
Translation induced by buoyancy
Phase change on the ICB
Crystallization on the Eastern side
Melting produces a dense layer
!##$%'()#$!)*%+ ,
+- ,.
/#*0#1(1)*%
()#$!)*%
!#$%
'$($)
!*++,-$
.*%*(($
'/01#2(3
4%-*(5
6#2(
789-
:#$8'*(;3/2($3
%--%#/#581#-$3/2($3
!#$%8!+$55#*3
=+$(3842(2-$+*/$3
4*3/$*($8'*(;3/2($3
!*3*842(2-$+*/$38
?*3#(8*#3
4@4@A8'@1@4@A8'@'@
+ +
2+#$(/*/#2(82B8;$C23#/#2(
5%++$(/8;#+$5/#2(8
DC$??$8#-?+#5*/#2(E
D5#(2B2+-8C+2+*;*/#2(E
*/$+*8*55+$/#2(F
8/2205*3/3F
789-
42(2-$+*/$38*(;8?+$55#*38#(/$+5**/$;8
#(8/G$8%--%#/#58#-$3/2($3
H**$2I*$J82+#$(/*/#2(
K2;$+(825*8GJ;+2+*CG#58($/L2+9
!#$%
'$($)
.*%*(($
!*++,-$
'/01#2(3
4%-*(5
!#$#%'()*(')'+,-.+-,(')(+)/0120+,3(')*()*045+
#)21$+,0)6-()*#$')%()78)*()%#)9,#$.():
;)%(')!##$%'()*%##% =)%(')+,!,-+%'()*%##%
!#$%'()*)'+,)-./0.1
1$+#.+):
./'0,))%)
7-,?#.()(+)%3+@1'4@A,(
'1$+)($)/,#$*()4#,+3()!#$%'()(*+,-./012*$3-./0
Origine du plateau Tibétain, implications géodynamiques et climatiques
Contact
Gweltaz Mahéo
Surface et Lithosphère
4He/3He
obs
calc
(U-Th)/He
-16
-15
-14
-13
-12
-11
-10
-9
-8
-5 0 5 10
d18O(v-PDB)
d13C (V-PDB)
Isotopes stables
sur Carbonates
obs
calc
‐nouveaux
critères
texturaux
et
pétrologiques


‐nouvelles
contraintes
temporelles

‐structures
tectoniques
a‐typiques

Surface
et
lithosphère

Contact:
J.E.
Martelat

Tectonique
précambrienne
au
Kenya:

comment
réconcilier
dataon
et
structures?


1

Modalités
de
l’enregistrement
sédimentaire
en

contexte
cô4er
à
double
influence
houle‐marée
?
Philippe
Sorrel

Thème
surface
et
lithosphère

Précision des altitudes
Coupes totales
Zoom sur sur la base
déplacements
Orthoimage drapée sur une topo +
localisation
Bilan de matière global
Bilan de matière local
P. Allemand, S. Passot, A. Quiquerez, V. Langlois
Relations Glissements de terrain – Rivières
L’exemple de la La Clapière
Flux sédimentaire
exporté par la rivière
- Relation temporelles
entre la base des
glissement de
terrain et les rivières
- Conséquences sur la
dynamique des
glissements et sur
l’érosion en aval.
Déplacements
1948-2004
Que et Quand
transporte une rivière tropicale ?
Où ? Méandre de la rivière de
Vx Habitants- Guadeloupe
OrthoImages
P. Allemand, A. Quiquerez, V. Langlois, Ph. Grandjean
Coll. E. Lajeunesse (IPGP), C. Delacourt (LDO)
-
-Le tronçon est à
l’état stationnaire
sur 7ans.
-La rivière
transporte au nb
de Shields critique
Transported Deposited
Diameter
Tapez
une
équation
ici.Diame
ter
𝜏
𝜌𝑠 − 𝜌 𝑤 𝑔𝐷
La
méthode
QSR
permet
de

‐
mesurer
les
vitesses
de
déforma7on
duc7les

‐
quan7fier
la
localisa7on
de
la
déforma7on

Boutonnet

et
al.,
Geology
2013
 Localisation de la
déformation Contact:

P.
H.
Leloup

Surface
et
lithosphère

1mm

1km

Cinéma'que
des
déforma'ons
Cénozoiques
de
l’ensemble

Himalaya
/
Tibet

Contact:

P.
H.
Leloup

Surface
et
lithosphère

MCT
Faille du Karakorum
STDS
NW Tibet
Himalaya
SE Tibet
La Spectroscopie Brillouin appliquée aux Inclusions Fluides (IF) permet:
- d’obtenir la température d’homogénéisation des IF monophasiques de roches de sub-surface
- de reconstruire des paléo-températures à partir de IF
Contact:
V. Gardien
Surface et lithosphère
El Mekki Azouziet al., accepté Nature Scientific report
Méthode classique
(chauffage) pour une IF bi-
phasique à P-T ambiantes .
Inclusions fluides d’eau pure
(barre d’échelle = 7µ m)
Inclusion fluide d’eau salée
(barre d’échelle = 7µ m)
 Quelle est l’influence de la fragmentation dynamique des roches
sur la dynamique d’un éboulement ?
Glissements de terrain
Degree of fragmentation
Avalancherunout
Langlois et al., soumis à JGR.
Contact: V. Langlois
Surface  Lithosphère
 Comment l’incision par une rivière de son socle rocheux est-elle affectée
par la couverture alluviale ?
Incision des rivières
Aubert et al., soumis à WRR.
Contact: V. Langlois
Surface  Lithosphère
THÈME : BIOSIGNATURES, VIE PRIMITIVE
Anne-Marie Aucour
Cycle des métaux (Cu, Zn) dans le système sol-plante par
approche couplée EXAFS - isotopes stables
THÈME : BIOSIGNATURES,
VIE PRIMITIVE
Transition évolutive Procaryotes-Eucaryotes
dans le Registre Fossile
Fabrice Cordey
P R E C A M B R I E N
A R C H E E N
PALEO
CENO
MESO
HADEEN
4000
3000
2000
1500
1000
250
65
Ma
4600
2500
545
biosignatures procaryotes
cellules procaryotes
eukaryotes multicell.
biosignatures eucaryotes
cellules eucaryotes
gpes modernes
P R O T E R O Z O I Q U E
CELLULE
VIE
EUC#1
E.#2
RADEC
BIODIVERSI-
FICATIONS
Cordey 2012
?
Détection d’ADN invisible par SERRS
Thème: Biosignatures, Vie primitive
Contact: Isabelle Daniel
Le test L’analyse en Raman - SERRS
Le résultat: des brins invisibles après PCR enfin détectés
Etude expérimentale de l’activité métabolique
microbienne aux conditions de subsurface
l’exemple de la réduction du ferIII en fer II
Expériences réalisées à l’ESRF
Ligne française FAME
Que les bactéries soient piezophiles ou pas
- Limite d’activité sous pression: 110-120 MPa pour les Shewanella etudiées,
- Taux de réduction du fer assez similaires d’une espèce à l’autre
- Une énergie minimale de 50 kJ/mol Fe
Thème: Biosignatures,
Vie Primitive
Aude Picard  Isabelle Daniel
Recherche de traces de vie dans les roches Archéennes (3.3 Gyr)
THÈME : BIOSIGNATURES, VIE PRIMITIVE
Laurence Lemelle
Biofilms : mineurs, m
Imagerie des teneurs élémentaires et moléculaires
chez les microorganismes actuels et fossiles
Cellules: traces, nm
… de la micro à la nano-imagerie synchrotron de la fluorescence X
2 m
Si/Ca
5 m
THÈME : BIOSIGNATURES, VIE PRIMITIVE
Laurence Lemelle
Le Lagerstätte des Fezouata (Maroc, env. -485 Ma) nous
renseigne sur la transition entre Explosion cambrienne
et Grande Biodiversification Ordovicienne
Chantier de fouilles ouvert en 2013 près de Zagora
Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Bertrand LEFEBVRE
Une nouvelle faune à préservation exceptionnelle révèle la
diversité insoupçonnée des communautés animales au
Cambrien supérieur
Formation Weeks (Utah, USA; ̴498 Ma)
Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: LEROSEY-AUBRIL
Dynamique du Zn, du Cu et du Fe lors de la décomposition des litières végétales
Transferts des métaux de transition dans la Zone Critique
O3HP site 3 litter
litter 1-2 yrs
Of
soil (1-2 cm)
-0.15 -0.05 0.05 0.15 0.25
zone 1
zone 2
zone 3
d66Zn (‰)
heavy(Zn-L)
Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Sylvain PICHAT
Traçage isotopique des changements de la circulation
atmosphérique quaternaire
déplacement des
vents d'ouest
vers le nord
Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Sylvain PICHAT
Glandes digestives: innovation-clé dans les premiers stades de
l’évolution des arthropodes (Cambrien inf.; env. -520 Ma)
Cambrien
Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Jean VANNIER
Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Vincent GROSSI
Cycle du méthane au lac Pavin
OXIC
ZONE
ANOXIC
ZONE
Diversité de communautés bactériennes
impliquées dans de l’oxydation aérobie et
anaérobie du CH4
Pompes
in situ
Adaptation des membranes procaryotes
aux conditions environnementales
Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Vincent GROSSI
Cultures microbiennes en
conditions contrôlées
TempératurepH
[NaCl][PO4]
Pression
hydrostatique
Nouveaux proxys environnementaux
La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015

Contenu connexe

Tendances

Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Nicolas Coltice
 
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climatCours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Nicolas Coltice
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Nicolas Coltice
 
Cours s3 géodynamique externe
Cours s3 géodynamique externe Cours s3 géodynamique externe
Cours s3 géodynamique externe
chaima talha
 
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Nicolas Coltice
 
Ecosistema
EcosistemaEcosistema
Ecosistema
josefinarivera
 
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la TerreCours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Nicolas Coltice
 
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'universPrésentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Lycée Français René-Verneau
 
Résumé conférences jpo
Résumé conférences jpoRésumé conférences jpo
Résumé conférences jpo
Sylvain Coudougnan
 
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
Inmaculada Martin-castaño carrasco
 
Geodynamique externe microsoft office power point
Geodynamique externe  microsoft office power pointGeodynamique externe  microsoft office power point
Geodynamique externe microsoft office power point
Demri Brahim
 
Cours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planèteCours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planète
Nicolas Coltice
 
Tomographie des oceans
Tomographie des oceansTomographie des oceans
Tomographie des oceans
Musée océanographique Monaco
 
L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)Reda Benmamma
 
Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013
Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013
Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013Catherine Pfeifer
 
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGCCongrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
François Huchet
 

Tendances (17)

Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
 
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climatCours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
 
Cours s3 géodynamique externe
Cours s3 géodynamique externe Cours s3 géodynamique externe
Cours s3 géodynamique externe
 
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
 
Ecosistema
EcosistemaEcosistema
Ecosistema
 
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la TerreCours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
 
public defense
public defensepublic defense
public defense
 
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'universPrésentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
 
Résumé conférences jpo
Résumé conférences jpoRésumé conférences jpo
Résumé conférences jpo
 
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
 
Geodynamique externe microsoft office power point
Geodynamique externe  microsoft office power pointGeodynamique externe  microsoft office power point
Geodynamique externe microsoft office power point
 
Cours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planèteCours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planète
 
Tomographie des oceans
Tomographie des oceansTomographie des oceans
Tomographie des oceans
 
L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)
 
Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013
Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013
Lecon d'honneur-h-r-pfeifer-1:11:20013
 
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGCCongrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
 

En vedette

Evolution chapitre 1
Evolution chapitre 1Evolution chapitre 1
Evolution chapitre 1
SVT_Vega
 
Organismes chapitre 3
Organismes chapitre 3Organismes chapitre 3
Organismes chapitre 3
SVT_Vega
 
EGU 2015 Talk in Vienna
EGU 2015 Talk in ViennaEGU 2015 Talk in Vienna
EGU 2015 Talk in Vienna
Nicolas Coltice
 
Amphi inversée - Promosciences
Amphi inversée - PromosciencesAmphi inversée - Promosciences
Amphi inversée - Promosciences
Nicolas Coltice
 
COURS GEOCHIMIE
COURS GEOCHIMIE COURS GEOCHIMIE
COURS GEOCHIMIE
LS-Elearning
 
Organismes chapitre 2 baudoux
Organismes chapitre 2 baudouxOrganismes chapitre 2 baudoux
Organismes chapitre 2 baudoux
SVT_Vega
 
Réseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APEC
Réseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APECRéseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APEC
Réseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APEC
Agence Double Numérique
 
Transformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogo
Transformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogoTransformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogo
Transformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogo
Gobernabilidad
 
Wall-Kardex
Wall-KardexWall-Kardex
Wall-Kardex
Arquitecto bogota
 
Regalías Para Siempre
Regalías Para SiempreRegalías Para Siempre
Espaces ruraux
Espaces rurauxEspaces ruraux
Espaces rurauxmangeclous
 
Tomographie par Cohérence Optique: État de l’Art
Tomographie par Cohérence Optique: État de l’ArtTomographie par Cohérence Optique: État de l’Art
Tomographie par Cohérence Optique: État de l’Art
Antonio Lobo
 
Tipnis foro dialogo
Tipnis foro dialogoTipnis foro dialogo
Tipnis foro dialogo
Gobernabilidad
 
Reglamento aprendis sena
Reglamento aprendis senaReglamento aprendis sena
Reglamento aprendis sena
andres felipe güiza peñaloza
 
Opencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOne
Opencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOneOpencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOne
Opencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOneCompatibleOne
 
E-novatrices
E-novatricesE-novatrices
E-novatrices
Verseau Paris
 
Pérouges power point
Pérouges   power pointPérouges   power point
Présentation destination CES Las Vegas 2015
Présentation destination CES Las Vegas 2015Présentation destination CES Las Vegas 2015
Présentation destination CES Las Vegas 2015
Marseille Innovation
 
Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012.
Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012. Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012.
Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012.
Universidad Autónoma de Barcelona
 

En vedette (20)

Evolution chapitre 1
Evolution chapitre 1Evolution chapitre 1
Evolution chapitre 1
 
Organismes chapitre 3
Organismes chapitre 3Organismes chapitre 3
Organismes chapitre 3
 
EGU 2015 Talk in Vienna
EGU 2015 Talk in ViennaEGU 2015 Talk in Vienna
EGU 2015 Talk in Vienna
 
Amphi inversée - Promosciences
Amphi inversée - PromosciencesAmphi inversée - Promosciences
Amphi inversée - Promosciences
 
COURS GEOCHIMIE
COURS GEOCHIMIE COURS GEOCHIMIE
COURS GEOCHIMIE
 
Organismes chapitre 2 baudoux
Organismes chapitre 2 baudouxOrganismes chapitre 2 baudoux
Organismes chapitre 2 baudoux
 
Réseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APEC
Réseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APECRéseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APEC
Réseaux sociaux et jeunes diplômés - Etude APEC
 
Transformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogo
Transformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogoTransformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogo
Transformacion de conflictos metodologia UNIR-foro dialogo
 
Wall-Kardex
Wall-KardexWall-Kardex
Wall-Kardex
 
Regalías Para Siempre
Regalías Para SiempreRegalías Para Siempre
Regalías Para Siempre
 
Espaces ruraux
Espaces rurauxEspaces ruraux
Espaces ruraux
 
Tomographie par Cohérence Optique: État de l’Art
Tomographie par Cohérence Optique: État de l’ArtTomographie par Cohérence Optique: État de l’Art
Tomographie par Cohérence Optique: État de l’Art
 
Dossier presse "Bribes de vie"
Dossier presse "Bribes de vie"Dossier presse "Bribes de vie"
Dossier presse "Bribes de vie"
 
Tipnis foro dialogo
Tipnis foro dialogoTipnis foro dialogo
Tipnis foro dialogo
 
Reglamento aprendis sena
Reglamento aprendis senaReglamento aprendis sena
Reglamento aprendis sena
 
Opencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOne
Opencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOneOpencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOne
Opencloud, Jean-Pierre Laisne - CompatibleOne
 
E-novatrices
E-novatricesE-novatrices
E-novatrices
 
Pérouges power point
Pérouges   power pointPérouges   power point
Pérouges power point
 
Présentation destination CES Las Vegas 2015
Présentation destination CES Las Vegas 2015Présentation destination CES Las Vegas 2015
Présentation destination CES Las Vegas 2015
 
Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012.
Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012. Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012.
Jornada sobre inmigración y cohesión social. CONFAVC. 10 de noviembre de 2012.
 

Similaire à La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015

Diaporama Coccolithophorides
Diaporama CoccolithophoridesDiaporama Coccolithophorides
Diaporama Coccolithophorideswapnk
 
variations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causesvariations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causes
MohamedMaanan3
 
Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...
Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...
Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...
Ari Massoudi
 
Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique.
Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique. Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique.
Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique.
Bien Vivre à Saint-Leu
 
Dossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdf
Dossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdfDossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdf
Dossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdf
DohaSaidi
 
Résumé
RésuméRésumé
RésuméXu Shan
 
Mercator Ocean newsletter 16
Mercator Ocean newsletter 16Mercator Ocean newsletter 16
Mercator Ocean newsletter 16
Mercator Ocean International
 
Climat du Crétacé
Climat du CrétacéClimat du Crétacé
Climat du CrétacéJef Chouzier
 
Pòster Q9 Lyon 2014
Pòster Q9 Lyon 2014Pòster Q9 Lyon 2014
Pòster Q9 Lyon 2014
Fundació Marcel Chevalier
 
HDR.pdf
HDR.pdfHDR.pdf
Géomorphologie-Cours-02.pdf
Géomorphologie-Cours-02.pdfGéomorphologie-Cours-02.pdf
Géomorphologie-Cours-02.pdf
BerangerEhui
 
Rodier auvray
Rodier auvrayRodier auvray
Rodier auvray
Paky Maiga
 
Fusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptx
Fusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptxFusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptx
Fusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptx
JeanLouisMoser
 
Environnement
Environnement Environnement
Environnement
Rachid Abdi
 
Ppt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em Lyon
Ppt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em LyonPpt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em Lyon
Ppt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em LyonFrancois Dauphin
 
Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014
Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014
Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014
Société Française d'Energie Nucléaire
 
Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douceQuand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
Benoît Browaeys
 
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdfcours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
KamagateInza
 

Similaire à La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015 (20)

Diaporama Coccolithophorides
Diaporama CoccolithophoridesDiaporama Coccolithophorides
Diaporama Coccolithophorides
 
variations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causesvariations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causes
 
Apercu cours CORTE
Apercu cours CORTEApercu cours CORTE
Apercu cours CORTE
 
Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...
Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...
Conférence | Eaux souterraines: pourquoi faut-il les étudier et les préserver...
 
Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique.
Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique. Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique.
Le faible rôle du CO2 dans le réchauffement climatique.
 
Dossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdf
Dossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdfDossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdf
Dossier-pédagogique-Ocean-et-Climat.pdf
 
Résumé
RésuméRésumé
Résumé
 
Mercator Ocean newsletter 16
Mercator Ocean newsletter 16Mercator Ocean newsletter 16
Mercator Ocean newsletter 16
 
Climat du Crétacé
Climat du CrétacéClimat du Crétacé
Climat du Crétacé
 
Pòster Q9 Lyon 2014
Pòster Q9 Lyon 2014Pòster Q9 Lyon 2014
Pòster Q9 Lyon 2014
 
HDR.pdf
HDR.pdfHDR.pdf
HDR.pdf
 
Cmc power point
Cmc power pointCmc power point
Cmc power point
 
Géomorphologie-Cours-02.pdf
Géomorphologie-Cours-02.pdfGéomorphologie-Cours-02.pdf
Géomorphologie-Cours-02.pdf
 
Rodier auvray
Rodier auvrayRodier auvray
Rodier auvray
 
Fusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptx
Fusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptxFusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptx
Fusion Thermonucléaire - la ressource est-elle vraiment inépuisable.pptx
 
Environnement
Environnement Environnement
Environnement
 
Ppt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em Lyon
Ppt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em LyonPpt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em Lyon
Ppt Jun06 RéChauffement Climatique Aux Etudiants De Em Lyon
 
Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014
Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014
Fukushima : état des lieux et perspectives en 2014
 
Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douceQuand l'eau salée rencontre l'eau douce
Quand l'eau salée rencontre l'eau douce
 
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdfcours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
 

Plus de Nicolas Coltice

Apprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'Université
Apprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'UniversitéApprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'Université
Apprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'Université
Nicolas Coltice
 
About AUGURY
About AUGURYAbout AUGURY
About AUGURY
Nicolas Coltice
 
Cours Tectonique des plaques (2013-2014)
Cours Tectonique des plaques (2013-2014)Cours Tectonique des plaques (2013-2014)
Cours Tectonique des plaques (2013-2014)
Nicolas Coltice
 
Talk AGU 2012
Talk AGU 2012Talk AGU 2012
Talk AGU 2012
Nicolas Coltice
 
Talk IGC meeting
Talk IGC meetingTalk IGC meeting
Talk IGC meeting
Nicolas Coltice
 
LIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environment
LIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environmentLIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environment
LIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environment
Nicolas Coltice
 
Talk Sassari meeting
Talk Sassari meetingTalk Sassari meeting
Talk Sassari meeting
Nicolas Coltice
 
EGU 2012 - Vienna
EGU 2012 - ViennaEGU 2012 - Vienna
EGU 2012 - Vienna
Nicolas Coltice
 
AGU 2011 presentation
AGU 2011 presentationAGU 2011 presentation
AGU 2011 presentation
Nicolas Coltice
 
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaquesCours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaquesNicolas Coltice
 
Restitution des ateliers
Restitution des ateliers Restitution des ateliers
Restitution des ateliers Nicolas Coltice
 
Ateliers préparation Rennes
Ateliers préparation RennesAteliers préparation Rennes
Ateliers préparation RennesNicolas Coltice
 
Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)
Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)
Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)Nicolas Coltice
 
Présentation - Educpros
Présentation - Educpros Présentation - Educpros
Présentation - Educpros Nicolas Coltice
 
2k10 AGU Talk
2k10 AGU Talk2k10 AGU Talk
2k10 AGU Talk
Nicolas Coltice
 
Cours M2 - Nancy / partie 1
Cours M2 - Nancy / partie 1Cours M2 - Nancy / partie 1
Cours M2 - Nancy / partie 1
Nicolas Coltice
 
Cours M2 - Nancy / partie 2
Cours M2 - Nancy / partie 2Cours M2 - Nancy / partie 2
Cours M2 - Nancy / partie 2Nicolas Coltice
 
Talk at Muenster university
Talk at Muenster universityTalk at Muenster university
Talk at Muenster university
Nicolas Coltice
 
Plate tectonics 2.0: class #3
Plate tectonics 2.0: class #3Plate tectonics 2.0: class #3
Plate tectonics 2.0: class #3Nicolas Coltice
 
Plate tectonics 2.0 - Class 2
Plate tectonics 2.0 - Class 2Plate tectonics 2.0 - Class 2
Plate tectonics 2.0 - Class 2Nicolas Coltice
 

Plus de Nicolas Coltice (20)

Apprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'Université
Apprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'UniversitéApprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'Université
Apprendre en jouant : un semestre de TD en Géosciences à l'Université
 
About AUGURY
About AUGURYAbout AUGURY
About AUGURY
 
Cours Tectonique des plaques (2013-2014)
Cours Tectonique des plaques (2013-2014)Cours Tectonique des plaques (2013-2014)
Cours Tectonique des plaques (2013-2014)
 
Talk AGU 2012
Talk AGU 2012Talk AGU 2012
Talk AGU 2012
 
Talk IGC meeting
Talk IGC meetingTalk IGC meeting
Talk IGC meeting
 
LIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environment
LIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environmentLIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environment
LIO Spring Course (Lyon) - Early Earth environment
 
Talk Sassari meeting
Talk Sassari meetingTalk Sassari meeting
Talk Sassari meeting
 
EGU 2012 - Vienna
EGU 2012 - ViennaEGU 2012 - Vienna
EGU 2012 - Vienna
 
AGU 2011 presentation
AGU 2011 presentationAGU 2011 presentation
AGU 2011 presentation
 
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaquesCours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
 
Restitution des ateliers
Restitution des ateliers Restitution des ateliers
Restitution des ateliers
 
Ateliers préparation Rennes
Ateliers préparation RennesAteliers préparation Rennes
Ateliers préparation Rennes
 
Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)
Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)
Serious games (conférence à la bibliothèque de la part-dieu)
 
Présentation - Educpros
Présentation - Educpros Présentation - Educpros
Présentation - Educpros
 
2k10 AGU Talk
2k10 AGU Talk2k10 AGU Talk
2k10 AGU Talk
 
Cours M2 - Nancy / partie 1
Cours M2 - Nancy / partie 1Cours M2 - Nancy / partie 1
Cours M2 - Nancy / partie 1
 
Cours M2 - Nancy / partie 2
Cours M2 - Nancy / partie 2Cours M2 - Nancy / partie 2
Cours M2 - Nancy / partie 2
 
Talk at Muenster university
Talk at Muenster universityTalk at Muenster university
Talk at Muenster university
 
Plate tectonics 2.0: class #3
Plate tectonics 2.0: class #3Plate tectonics 2.0: class #3
Plate tectonics 2.0: class #3
 
Plate tectonics 2.0 - Class 2
Plate tectonics 2.0 - Class 2Plate tectonics 2.0 - Class 2
Plate tectonics 2.0 - Class 2
 

La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015

  • 1. Casual or causal links between nannoplankton fluxes and CCD ups-and-downs? Pälike et al., 2012 poorly studied CAE 0 CAE 1 CAE 2 CAE 3 MECO CAE 4 Salaviale, Mattioli & Gollain, in progress FAQ: The CCD yo-yo during Eocene CAEs* and MECO° are related to (1) changes in weathering and organic- carbon delivery to oceans (Pälike et al., 2012) or (2) fluxes of biogenic calcite? ODP Leg 198 Site 1209 Shatsky Rise *Carbonate Calcification Events °Middle Eocene Climating Optimum Our results: Increases of nannofossil fluxes of ~one order of magnitude during CAEs attest for a biogenic calcite control on Eocene CAE yo-yo. Emanuela Mattioli
  • 2. Corrélation microstructure-fonction Adaptation de la microstructure de l’émailloïde à la fonction « coupeur » chez les requins modernes et les hybodontes Compaction de l’émailloïde chez les hybodontes. Modification de l’orientation des faisceaux de la PBE au niveau de la carène chez un requin moderne Gilles CUNY
  • 3. Geological Museum Dents de requins : marqueur biostratigraphique en eau douce: caractérisation de la limite Jurassique-Crétacé en milieu continental en Thaïlande Jiaodontus, forme typique du Jurassique Heteroptychodus, forme typique du Crétacé Gilles CUNY
  • 4. • Hybodus • Heteroptychodus • Thaiodus • Khoratodus • Acrorhizodus L’asie du Sud-Est: Centre de diversification des hybodontes d’eau douce au Crétacé inférieur Paleomap - Scotese Gilles CUNY
  • 5. Pôle Géochimie Organique Etude du lac Pavin, Massif Central Fonctionnement des écosystèmes actuels Paléoenvironnements et paléoclimats depuis 7 000 ans Les impacts anthropiques Amélioration des proxies =>Impact fort après1700AD 14 C pour comprendre les proxies et le cycle du carbone Vincent Grossi et Matthew Makou
  • 6. Conditions climatiques et dynamique de la biodiversité en Asie de L'est au Crétacé inférieur Amiot et al. (2015) JAES Partitionnement physique et climatique des environnements terrestres Explique en partie le provincialisme des faunes de vertébrés Asie de l'Est : Berceau de l'évolution des vertébrés Laurasiens du Crétacé Iguanodontien « avancé » d'Asie de l'Est Romain Amiot
  • 7. Biomécanique de la morphogenèse et évolution des coquilles de mollusques Instabilité mécanique -> Minimisation de l’énergie élastique du manteau -> Forme d’équilibre hautement probable = épines -> Convergence évolutive Régis Chirat
  • 8. R. Chirat 1. Biomécanique de la zone sécrétrice 2. Prédictions quantitatives Les Ammonites: des « oscillateurs mécaniques » 3. Prédictions de tendances évolutives chez les Ammonites et Nautiles
  • 9. La fréquence des cyclones augmente avec la température TEMPESTITES ET CLIMAT Claude COLOMBIÉ Cyclone Tempestite
  • 10. Heraklion Tsunami deposits: archives of marine and terrestrial Holocene climatic records in the Mediterranean Basin - The example of Crete (≈ 3300 BP) C. Lécuyer Decline of the Minoan Civilization Santorini eruption Tsunami deposit
  • 11. D/H ratios of Archean zircons and the early water cycle C. Lécuyer
  • 12. Isotopic fractionation during sublimation and deposition of CO and H O C. Lécuyer 22
  • 13. Les traces fossiles comme outils paléo-environnementaux Bathymétrie Courants – Paléo-oxygénation Taux de sédimentation Production carbonatée Paléo-oxygénation Bathymétrie Bathymétrie Paléoclimatologie Taux de sédimentation Paléo-oxygénation Davide OLIVERO
  • 14. Patrimoine géologique Etablissement du GSSP du Bathonien (Bas Auran, Alpes de Haute Provence) Les traces fossiles montrent un milieu stable, sans aucune lacune sédimentaire ni crise d’oxygénation notable. Paramètres essentiels pour l’établissement d’un GSSP (ratifié en 2008) Davide OLIVERO
  • 15. La Charce (Drôme) Proposal déposé début 2015 Valanginien Hauterivien Candidats GSSP (Global Boundary Stratotype Section and Point) Valanginien Berriasien Stratigraphie – Paléontologie Vergol (Drôme) Synthèse en cours Stéphane Reboulet
  • 16. Benoît Tauzin & Yanick Ricard Seismically Deduced Thermodynamics Phase Diagrams  for the Mantle Transi8on Zone      δZ γ ρg δT δh= + A METHOD FOR ESTIMATING γ4/γ6 SEISMIC PHASE DIAGRAMS Z δT    In a recent study (Tauzin & Ricard, EPSL, 2014) we propose a  new approach to derive a seismological esEmate of the  Clapeyron slopes raEo γ4/γ6 for major phase changes of the  transiEon zone.     We construct seismic phase diagrams that can be directly  compared with experimental phase diagrams.  
  • 17. Bernard Bourdon Géochimie et Cosmochimie isotopique: Les débuts du système solaire et de la Terre Today’s special: 'Volatile element depletion in early formed planetesimals', 'Isotope fingerprints for early silicate differentiation of the Earth', Thème: Terre et planètes
  • 18. Bruno Reynard1 and Christophe Sotin2 1Laboratoire de Géologie de Lyon, Université de Lyon, CNRS, France; 2Jet Propulsion Laboratory, California Institute of Technology, USA On the onset of convection and differentiation in the hydrated cores of icy moons Value of the moment of inertia (0.342, Iess et al., 2010) suggests that Titan’s core may be composed of hydrated silicates (Grindrod et al., 2008; Castillo-Rogez and Lunine, 2010) Models simulating the accretion of icy satellites suggest that the core was initially composed of hydrated silicates. Thermal evolution may lead to dehydration and explain different present state of icy satellites for similar mass and radius. Hydrated silicates – antigorite, Mg48Si34O85(OH)31 – are well studied in subduction zone context (Reynard, 2013) Antigorite properties have been experimentally determined (e.g. Hilairet et al., 2007; Osako et al, 2010) • viscosity is very much pressure dependent • thermal constants are well known Impact on thermal evolution models? When does dehydration start? Simple thermal evolution model based on conduction was reevaluated Possibility of convection in the antigorite core was investigated Maximum heat flux Onset of convection Present time T profile in antigorite core for H0 = 2.10-11 W/kg and a radius of 2000 km below a 500 km thick layer of ice and water. Dehydration would start about 2 Myr after accretion. Since the inner part of the core does not participate in the convective process, a layer of liquid water may form at depth. Can this water be extracted? Onset of convection based on study by Solomatov (1995) Convection would limit the temperature increase – dehydration process is less important Small internal heating: density profile is very stable against convection Large internal heating: density profile is unstable but convection affects the upper core only – future work with 3D numerical simulations •Dehydration processes would start much earlier than previously reported if only conduction is taken into account •Dehydration occurs except if the amount of radiogenic heating is very low. Such low values do not seem realistic •The onset of convection is predicted for realistic values of internal heating rate. •Convection processes limit the increase in temperature and the onset of dehydration •These results can be applied to any large icy satellite Equation of stateThermal evolution of the core Atg Ol+Opx +H2O Onset of convection programme PNP Ra≥ αρg∆Tδ0 (n+2)/ n κ1/ n b1/ n exp(−p/ n) = Racr
  • 19. Composition and formation of the Earth, Mars, and the Moon The Earth cannot be made of enstatite chondrites… … Earth, Mars, (the Moon?) were made of similar - and largely non-chondritic - building blocks Caroline Fitoussi, Thème: Terre et Planètes
  • 20. Surfaces Planétaires Cathy Quantin-Nataf Quantification du resurfaçage des surfaces planétaires à partir des statistiques des cratères d’impact Quantin C., Craddock R.A., Lozac’h L., Martinot M., Dubuffet F. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 -5000 -4000 -3000 -2000 -1000 0 Obliterationrate(m/My) Age (My) Rovers Constant model Linear Model Modélisation numérique de la cratérisation + resurfacage et Inversion des courbes de cratérisation martienne Evolution temporelle des taux de resurfaçage martiens
  • 21. � � � � � � � � � ������������������������ ���� � ��� � ��� � ��� � ������ ������ ������ ������ ������ ‘‘Seules les plaques tectoniques les plus rapides orientent à grande échelle les cristaux anisotropes dans l’asthénosphère’’ Amplitude de l’anisotropie Amplitude de l’anisotropie projetée sur le vecteur vitesse de plaque (augmente entre 3 et 5 cm/an) Vitesse de la plaque tectonique (cm/an) AnisotropieAzimutale (%)  Plaques rapides �������������� En bleu, les régions où l’anisotropie sismique à 200 km de profondeur est  parallèle au mouvement actuel des plaques.   Debayle & Ricard, EPSL, 2013 
  • 22. ������ −��� −��� −��� −��� −��� −��� −�� ���������� �� �� �� �� ��� ��� ��� ��� �������� ���� ����� ����� −�� −� � �� Vers une tomographie en temps quasi‐réel VariaLons 3D de la vitesse des ondes S en % obtenues en inversant 1,5 millions de formes  d’ondes (~64 millions de mesures de vitesses de phases). � Notre modèle tomographique inclue toutes les ondes de surface modélisables entre 1976 et août 2014. � Il sera mis à jour au fur et à mesure de la mise a disposiRon de nouvelles données par les centres internaRonaux (mise à jour possible en une journée de calcul). Debayle & Dubuffet, 2015
  • 23. The abrupt change of δ66 Zn in Banded Iron Formations starts with the 3.0-2.6 Ga old major events of crustal production and overlaps with the Great Oxygenation Event It manifests the appearance of soils hence the rise of the landmasses above sea level. Francis Albarède Pons, Fujii, Rosing, Quitté, Télouk, and Albarède (Geobiology, 2013)
  • 24. Frédéric Chambat Maître de conférences Thème Terre et planètes Au travers d’une interface perméable la traction n’est pas continue (410, 520, 660 km, ICB). Il y a une tension superficielle dynamique. V z z −5 0 5 −1 −0.5 0 0.5 1 Vx x z −5 0 5 −1 −0.5 0 0.5 1 V z −5 0 5 −1 −0.5 0 0.5 1 Vx x −5 0 5 −1 −0.5 0 0.5 1 V z −5 0 5 −1 −0.5 0 0.5 1 −1 −0.5 0 0.5 1 x Vx −5 0 5 −1 −0.5 0 0.5 1 −0.02 0 0.02 Figure 1 – Champs de vitesses dans un fluide visqueux. Les vitesses sont imposées en bas et en haut et il y a une brusque variation de densité au milieu de la boite (z = 0). En haut vz (x, z), en bas vx (x, z). A gauche : la densité varie brusquement mais continument, au milieu la densité varie de façon discontinue et la traction est continue, à droite la densité varie de façon discontinue mais la traction possède une tension superficielle ’dynamique’ telle que trouvée dans Chambat, Benzoni, Ricard (2014).
  • 25. The fate of carbonates in deep fluids (Frezzo6 et al., Nature Geoscience, 2011) Observa(ons: inclusions fluides UHP Les fluides profonds ne conAennent pas/peu de CO2 … surtout du carbonate et du bicarbonate … et les carbonates sont probablement largement  dissouts en subducAon ��� ��� ���� � ��� �� ���� ��� Expériences au LGL  Thème: Terre & planètes SébasAen, Isabelle, Gilles & Hervé Aragonite in H2O  P 
  • 26. Petrology of ices in large icy satellites  Thème: Terre & planètes BapAste, Isabelle, Razvan, Gilles & Hervé Ice VI  4 m  2.5 m  1 m  .01 m  Ganymede, Titan  Dissolved NaCl broadens the stability field of the liquid NaCl‐rich fluids may sit at the boom of the icy layer, depending on the thermal regime … and react
  • 27. Jan Matas (CR 1 – CNRS) Thème : Structure et composition du manteau terrestre Projet phare : Analyse de l’attenuation sismique déduite des modèles tomographiques afin de décrire l’origine des hétérogénéitiés du manteau profond Q = 400-500 Q = 200 Q = 200 Variations latérales de l’attenuation associées avec les anomalies de vitesses (LLSVP) à 2600 km de profondeur (J. Matas et V. Lekic, publication en cours)
  • 28. Guitreau, Blichert-Toft, Martin, Mojzsis, Albarède (EPSL, 2012) Hafnium Isotope Evidence from TTGs (++) and Zircons for Deep-Mantle Origin of Continental Crust CHUR The %me‐integrated Lu/Hf of the mantle source of crust‐ forming magmas has not changed significantly through  %me, indica%ng that con%nents grew from nearly   primordial unfrac%onated material from the deep mantle  Janne  Blichert‐To? 
  • 29. GCM Carte des poussières Le transport du sable et des poussières da s l’at osphère Martie e: observation et modélisation P. Allemand, C. Quantin et F. Dubuffet Coll. C. Narteau (IPGP) -Estimation du flux de sable annuel à partir des données des GCM -Cartographie des zo es d’accu ulatio et de transit des sables et poussières Intensité des vents Rose des flux et orientation des dunes Transit et accumulation des poussières
  • 30. Pierre Thomas, né en 1952 Professeur à l’ENS Lyon depuis 1 Visite AERES, LGE TPE, ENS Lyon, janvier 2015 Responsabilité « administrative » : Respo sa le de la Préparatio à l’Agrégatio SV-STU. Taux de réussite : ≈ 80% A tivités d’e seig e e t : e viro 0 h Eq TD / an Activités de formation permanente des enseignants : 4 formations/an, en moyenne. Responsable scientifique du site ENS/EDUSCOL/DEGESCO http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/ Un article / semaine minimum. 4000 visites/jours en moyenne. Activités de diffusion des connaissances auprès du public : environ 20 conférences/an. Conseiller scientifique auprès de la Réserve Géologique de Rochechouart, du Musée des Confluences (inauguration le 19 décembre 2014) ... Fréquentation du site Planet Terre sur les 11 premiers mois de 2014
  • 31. the GIANT IMPACT: THERMODYNAMICS of the DISK CONDENSATION ! Razvan CARACAS! ! ab initio modeling of minerals at extreme conditions:! deep Earth, planetary ices, theoretical spectroscopy! ab initio determination of the critical points and characterization of the supercritical state of rocks and minerals!
  • 32. Renaud Deguen Thème Terre Planètes Accrétion et différentiation noyau/manteau Expériences analogues
  • 33. Stéphane Labrosse ◮ 1997 : thèse Paris-7 ◮ 1998–2006 : MC IPGP ◮ 2006–présent : PU ENS Lyon Un océan de magma à la base du manteau (Labrosse, Hernlund, Coltice, 2007) ULVZs Core Solid mantle ◮ Les zones à très faibles vitesses sismiques de la base du manteau comme vestiges d’un océan de magma. ◮ Implications pour l’évolution thermique et chimique de la Terre profonde, la dynamo.
  • 34. Inner core Th`eme Terre et Plan`etes Thierry Alboussi`ere T. Alboussi`ere, R. Deguen M. Melzani, Melting-induced stratification above the Earth’s inner core due to convective translation, Nature 466, 2010 5 janvier 2015 1 / 1 Translation induced by buoyancy Phase change on the ICB Crystallization on the Eastern side Melting produces a dense layer
  • 35. !##$%'()#$!)*%+ , +- ,. /#*0#1(1)*% ()#$!)*% !#$% '$($) !*++,-$ .*%*(($ '/01#2(3 4%-*(5 6#2( 789- :#$8'*(;3/2($3 %--%#/#581#-$3/2($3 !#$%8!+$55#*3 =+$(3842(2-$+*/$3 4*3/$*($8'*(;3/2($3 !*3*842(2-$+*/$38 ?*3#(8*#3 4@4@A8'@1@4@A8'@'@ + + 2+#$(/*/#2(82B8;$C23#/#2( 5%++$(/8;#+$5/#2(8 DC$??$8#-?+#5*/#2(E D5#(2B2+-8C+2+*;*/#2(E */$+*8*55+$/#2(F 8/2205*3/3F 789- 42(2-$+*/$38*(;8?+$55#*38#(/$+5**/$;8 #(8/G$8%--%#/#58#-$3/2($3 H**$2I*$J82+#$(/*/#2( K2;$+(825*8GJ;+2+*CG#58($/L2+9 !#$% '$($) .*%*(($ !*++,-$ '/01#2(3 4%-*(5 !#$#%'()*(')'+,-.+-,(')(+)/0120+,3(')*()*045+ #)21$+,0)6-()*#$')%()78)*()%#)9,#$.(): ;)%(')!##$%'()*%##% =)%(')+,!,-+%'()*%##% !#$%'()*)'+,)-./0.1 1$+#.+): ./'0,))%) 7-,?#.()(+)%3+@1'4@A,( '1$+)($)/,#$*()4#,+3()!#$%'()(*+,-./012*$3-./0
  • 36. Origine du plateau Tibétain, implications géodynamiques et climatiques Contact Gweltaz Mahéo Surface et Lithosphère 4He/3He obs calc (U-Th)/He -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -5 0 5 10 d18O(v-PDB) d13C (V-PDB) Isotopes stables sur Carbonates obs calc
  • 39. Précision des altitudes Coupes totales Zoom sur sur la base déplacements Orthoimage drapée sur une topo + localisation Bilan de matière global Bilan de matière local P. Allemand, S. Passot, A. Quiquerez, V. Langlois Relations Glissements de terrain – Rivières L’exemple de la La Clapière Flux sédimentaire exporté par la rivière - Relation temporelles entre la base des glissement de terrain et les rivières - Conséquences sur la dynamique des glissements et sur l’érosion en aval. Déplacements 1948-2004
  • 40. Que et Quand transporte une rivière tropicale ? Où ? Méandre de la rivière de Vx Habitants- Guadeloupe OrthoImages P. Allemand, A. Quiquerez, V. Langlois, Ph. Grandjean Coll. E. Lajeunesse (IPGP), C. Delacourt (LDO) - -Le tronçon est à l’état stationnaire sur 7ans. -La rivière transporte au nb de Shields critique Transported Deposited Diameter Tapez une équation ici.Diame ter 𝜏 𝜌𝑠 − 𝜌 𝑤 𝑔𝐷
  • 43. La Spectroscopie Brillouin appliquée aux Inclusions Fluides (IF) permet: - d’obtenir la température d’homogénéisation des IF monophasiques de roches de sub-surface - de reconstruire des paléo-températures à partir de IF Contact: V. Gardien Surface et lithosphère El Mekki Azouziet al., accepté Nature Scientific report Méthode classique (chauffage) pour une IF bi- phasique à P-T ambiantes . Inclusions fluides d’eau pure (barre d’échelle = 7µ m) Inclusion fluide d’eau salée (barre d’échelle = 7µ m)
  • 44.  Quelle est l’influence de la fragmentation dynamique des roches sur la dynamique d’un éboulement ? Glissements de terrain Degree of fragmentation Avalancherunout Langlois et al., soumis à JGR. Contact: V. Langlois Surface Lithosphère
  • 45.  Comment l’incision par une rivière de son socle rocheux est-elle affectée par la couverture alluviale ? Incision des rivières Aubert et al., soumis à WRR. Contact: V. Langlois Surface Lithosphère
  • 46. THÈME : BIOSIGNATURES, VIE PRIMITIVE Anne-Marie Aucour Cycle des métaux (Cu, Zn) dans le système sol-plante par approche couplée EXAFS - isotopes stables
  • 47. THÈME : BIOSIGNATURES, VIE PRIMITIVE Transition évolutive Procaryotes-Eucaryotes dans le Registre Fossile Fabrice Cordey P R E C A M B R I E N A R C H E E N PALEO CENO MESO HADEEN 4000 3000 2000 1500 1000 250 65 Ma 4600 2500 545 biosignatures procaryotes cellules procaryotes eukaryotes multicell. biosignatures eucaryotes cellules eucaryotes gpes modernes P R O T E R O Z O I Q U E CELLULE VIE EUC#1 E.#2 RADEC BIODIVERSI- FICATIONS Cordey 2012 ?
  • 48. Détection d’ADN invisible par SERRS Thème: Biosignatures, Vie primitive Contact: Isabelle Daniel Le test L’analyse en Raman - SERRS Le résultat: des brins invisibles après PCR enfin détectés
  • 49. Etude expérimentale de l’activité métabolique microbienne aux conditions de subsurface l’exemple de la réduction du ferIII en fer II Expériences réalisées à l’ESRF Ligne française FAME Que les bactéries soient piezophiles ou pas - Limite d’activité sous pression: 110-120 MPa pour les Shewanella etudiées, - Taux de réduction du fer assez similaires d’une espèce à l’autre - Une énergie minimale de 50 kJ/mol Fe Thème: Biosignatures, Vie Primitive Aude Picard Isabelle Daniel
  • 50. Recherche de traces de vie dans les roches Archéennes (3.3 Gyr) THÈME : BIOSIGNATURES, VIE PRIMITIVE Laurence Lemelle
  • 51. Biofilms : mineurs, m Imagerie des teneurs élémentaires et moléculaires chez les microorganismes actuels et fossiles Cellules: traces, nm … de la micro à la nano-imagerie synchrotron de la fluorescence X 2 m Si/Ca 5 m THÈME : BIOSIGNATURES, VIE PRIMITIVE Laurence Lemelle
  • 52. Le Lagerstätte des Fezouata (Maroc, env. -485 Ma) nous renseigne sur la transition entre Explosion cambrienne et Grande Biodiversification Ordovicienne Chantier de fouilles ouvert en 2013 près de Zagora Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Bertrand LEFEBVRE
  • 53. Une nouvelle faune à préservation exceptionnelle révèle la diversité insoupçonnée des communautés animales au Cambrien supérieur Formation Weeks (Utah, USA; ̴498 Ma) Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: LEROSEY-AUBRIL
  • 54. Dynamique du Zn, du Cu et du Fe lors de la décomposition des litières végétales Transferts des métaux de transition dans la Zone Critique O3HP site 3 litter litter 1-2 yrs Of soil (1-2 cm) -0.15 -0.05 0.05 0.15 0.25 zone 1 zone 2 zone 3 d66Zn (‰) heavy(Zn-L) Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Sylvain PICHAT
  • 55. Traçage isotopique des changements de la circulation atmosphérique quaternaire déplacement des vents d'ouest vers le nord Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Sylvain PICHAT
  • 56. Glandes digestives: innovation-clé dans les premiers stades de l’évolution des arthropodes (Cambrien inf.; env. -520 Ma) Cambrien Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Jean VANNIER
  • 57. Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Vincent GROSSI Cycle du méthane au lac Pavin OXIC ZONE ANOXIC ZONE Diversité de communautés bactériennes impliquées dans de l’oxydation aérobie et anaérobie du CH4 Pompes in situ
  • 58. Adaptation des membranes procaryotes aux conditions environnementales Thème: Biosignatures, Vie Primitive Contact: Vincent GROSSI Cultures microbiennes en conditions contrôlées TempératurepH [NaCl][PO4] Pression hydrostatique Nouveaux proxys environnementaux