SlideShare une entreprise Scribd logo
LA SOURDE OREILLE DU POUVOIR ALGERIEN AUX
ALARMES DES CITOYENS CONTRE LES RISQUES DE
CHAOS .
Le 16 Avril 2013
.
L’indifférence du pouvoir actuel aux opinions des citoyens intellectuels et experts dans
le domaine économique et politique, prouve combien le sort de l’Algérie et des
algériens est bel et bien le dernier de leurs souci, par rapport à leurs souci unique de
préservation du pouvoir quitte a entrainer encore l’Algérie dans l’horreur.
On peut comprendre déjà a travers a ce titre, que ce pouvoir machiavélique et
despotique voudrait se maintenir contre vents et marrées sociales et politiques même
si on encourt encore un chaos qui peut encore ruiner l’Algérie et emporter des milliers
de morts.
En effet , c’est le statu quo dans la politique économique du pays depuis la crise de
1986 ! Pourtant depuis cette date à nos jours , les experts et intellectuels algériens
n’ont pas cessés d’appeler le pouvoir à changer de politique économique et sociale
afin de se preserver des conséquences de la même crise vécue et de toutes ses
conséquences désastreuses qui ont entrainé l'Algérie a la faillite puis au recours au
FMI pour le réechelonnement de la dette du pays dont les corrolaires ont entainés
d'abord la dévaluation du dinar puis la ferméture des entreprises , la privatisation
aveugle et criminelle , la pauvreté , le renforcement de la mafia politico-financiére et
la création d'un marché de bazar inextricable .
Mais aucun appel n’a été entendu ! Qu'est ce qui se cache donc derriére ce mutisme
du pouvoir de bloquer les alternatives logiques a cette économie de la rente , qui
sont l'intégration et la diversification visant en premier lieu la sécurité alimentaire ? Il
apparait clairement que les raisons sont a chercher dans la résistance de la mafia
politico-financiére pour preserver ses intérets colossaux dans un tel systéme ou la
puissance du pouvoir occulte qui dirige réellement le pays dont certains
commandements sont dictés du Quai d'Orsay .
Les contributions bénévoles des intellectuels algériens dans la proposition de solutions
pertinentes a notre probléme économique et social avaient un grand intérêt . Les
solutions et Les recommandations qui étaient proposées valaient bien un
développement à l’Algérie et un état de droit !!! .C'est a dire que si le pouvoir avait
entendu tous ces appels , s’il avait exploiter ces contributions que leurs administrateurs
ne peuvent pas produire , l’Algérie serait déjà un pays émergeant et serait déjà sur
les voies de la modernité et du développement ,et surtout mieux sécurisée contre les
chocs économiques mondiaux. Ils ont laissé les choses telles qu’elles , comme ils ont
laissé Sidi Aissa par exemple , dans la misère et le moyen âge , par leurs
incompétences et leurs obstinations . Ils ignorent donc ce peuple qu’ils méprisent ,
alors qu'il est bien aussi leur produit , ils l’ont bien moulé et façonné avec leurs
idéologies arriérées , leurs politiques misérables, leur bureaucratie , leur injustice , leur
médiocrité ,etc.… C’est deconcertant de voir aussi qu’ils ont même signer l’accord
avec l’union européenne qui stipule clairement qu’il n’y aurait pas de sécurité sans
développement , sans bonne gouvernance , et qu’il n’y aura pas de bonne
gouvernance sans un état de droit , et que l’état de droit est un pilier essentiel sur
lequel se tiendra debout la maison Algérie .
Les publications de ces intellectuels ; par amour de voir leur pays sortir du sous
développement et par amour de bien-être pour la société , n’a jamais trouvé d’écho
auprès de la citadelle du pouvoir car ils sont bien aveuglés par le pouvoir , et leur
déconnexion de la réalité de la société et du pays . Cet état d'égarement est aussi
voulu par Dieu tout puissant qui voudrait leur montrer un jour les résultats
catastrophiques de leurs fuites en avant et de leurs médiocrités de gouvernance afin
qu’ils soient maudits éternellement par tous les algériens et l’histoire, jusqu'à la fin
du monde .
Beaucoup de contributions permettaient de rectifier la politique sociale et économique
notamment par sa régulation et sa diversification , d’une part, et d'engagement de
l’Algérie sur les voies du développement et de la prospérité , d’autres part.
Ce qui a été très intéressant jusque là dans ce domaine des contributions,
d’interventions, de participations, etc.…c’était surtout les constats faits et les
diagnostics qui imposaient impérativement un changement de cap stratégique
notamment ceux proposés juste aprés le remboursement de la dette par anticipation
en 2005. Certaines d'entres elles portaient des propositions sages et pertinentes à
même de répondre a toutes les forces de resistance aux changements et aux
exigences en matiére de moyens humains , financiers et matériels permettant de
relever les differents defis et challenges . ils ont fourni des efforts pour dénoncer le
mal social , la mauvaise politique , les dérives économiques , bénévolement , d'ou
s’affichait toute la grandeur et la noblesse de leurs personnalités d'hommes
patriotiques .
C’est a partir de ces simples faits qu’on peut très bien identifier le nationaliste, le
dévoué pour la nation, le serviteur et le protecteur de tout le peuple.
En face de ces soldats de la liberté , de la justice et du redressement économique
par les plumes , on a eu que des opportunistes , des impostures d'adminsitrateurs et
de de députés / sénateurs en Algérie qui volent leurs indemnités de plus de 330 000
DA/mois et mille et un avantage , sans rien donner au peuple ni a l’Algérie . ils
prennent donc tous ces avantages de l'argent du peuple pour servir et permettre au
pouvoir de perdurer , au lieu de servir l'algerie et son peuple . Une fonction qui
consiste a presser sur le bouton de vote "oui" et applaudir hypocritement les
décisisons du pouvoir ,est un vol flagrant et qualifié de l’argent du peuple !!! De toute
façon , personne des algériens ne leurs pardonnera ce vol ; ni ici dans ce bas
monde , ni dans l’au-delà.
Pour que les algériens soient motivés pour cette cause nationale de redressement et
de stabilité, il faut d’abord qu’ils deviennent des citoyens, quand le citoyen est
vraiment citoyen, sa parole, sa contribution deviennent alors un acte significatif,
comptabilisé, et influent dans le système qui jugera toute marginalisation de solutions
ou de recommandations d’intérêt national. Mais le pouvoir actuel et son système est
bien contre la citoyenneté, contre les idées des autres , et contre cette configuration
sociale et politique qui existe bien en Allemagne, en Finlande, en Norvège, au Canada,
en France, aux USA, etc….Contribuer par les médias à proposer des solutions pour
sortir le pays de la crise multidimensionnelle est devenu aussi un acte politique stérile
chez nous! Et les gens de ce pouvoir répondent a ces cris de cœurs et d’amour pour
l’Algérie par des allocutions hautaines telles que : « il faut faire et laisser braire » ou
encore « les chiens aboient, la caravane passe » etc.
Le pouvoir algérien n’a jamais géré, il administre a la folie, jusqu’au délire administratif
qui a fait pondre la gymnastique fiscale comme outil privilégié du développement
économique et social !!! le pouvoir algérien ne s’est pas effondré malgré les scandales
de corruption et de détournements horrifiants tels que : l’affaire KHALIFA , l’affaire de
l’autoroute est-ouest , l’affaire ORASCOM , les scandales de corruption de SONATRACH
, les détournements colossaux des banque notamment de CPA ,BNA , BEA etc…,les
blanchiments d’argents en milliards d’euros , Les énormes scandales de détournements
dans l’agriculture depuis 2000, des réformes et des transitions éternisés par la
médiocrité et l’incompétence …. , c’est pour vous dire qu’il détient tous les moyens
d’un dictateur comme El Gueddafi ou Zeddam hussein pour perdurer ( quoiqu’ El
Guaddafi a bien été plus juste envers son peuple car il a distribué une partie de la
rente du pétrole au peuple sous forme de chèques de trésor annuels ) , il a la
finance , l’armée , la police la plus importante en effectif et en moyens de lutte et de
répression dans le monde et ceci par rapport a la population , il a toute la rente du
pétrole qu’il gère a sa guise et qu’il dilapide comme il veut , et il a même des
soutiens internationaux notamment ceux de la France !!!
Nous décryptons et nous vulgarisons la configuration et les attitudes politiques du
pouvoir afin de mieux comprendre et permettre a autrui de comprendre pour bien
réagir et agir devant cette situation.
Dieu soit loué, la plupart des hommes et femmes travaillant dans les sous systèmes
de ce système sont bien contre ce système et bien contre la politique de ce système.
Et c’est pour ça que le moment est bien venu de changer carrément les tètes durs et
les chapeaux des structures de ce système.
Les plus grandes contributions intéressantes affiliées ou non au pouvoir en place, ont
été celle du CNES , des rapports de l’ONS , du FCE, des interventions de l’ex
gouverneur de la banque d’Algérie Abderrahmane HADJ NACER , de Mr Ahmed
Benbitour , etc…et l’association NABNI qui avait par une démarche prospective ,
déterminer les menaces d’un très grave effondrement économique et social
qu’encoure l’Algérie à partir de 2017 . Cette association s’est donné une grande
peine à élaborer ses rapports en se basant sur des méthodes scientifiques, honnêtes
et par amour je l’espère de l’Algérie, non pour des intérêts étroits personnels. Enfin
même l’intérêt qu’on gagnera éventuellement ici, devient légitime car on a prévenu du
danger de mort de l’Algérie, alors que ceux qui chauffent leur fauteuils usurpés et
quand ils ne courent pas derrières les milliards mal acquis n’ont pas fait, ni que cela
en ai constitué un souci majeur en eux même. Une réponse brève et expéditive a été
exprimé par Mr Kadi Ihsane, analyste d’el watan , qui a dit tout court a nabni : c’est
trop tard !!! (Supplément économie de lundi 11/02/2013)
.
Oui, c’est bien trop tard ! Croyez-moi.
Nous allons essayer d’expliquer pourquoi c’est trop tard.
Mais avant cela , il faut souligner que notre contribution va plus vers les lecteurs ,le
peuple , les vrais opposants politiques pour une prise de conscience, et vers
certaines consciences nobles qui sont dans les pouvoirs publiques , afin de déclencher
le plus tôt possible les actions pour amortir le choc de ce tsunami socio-
économique qui menace bien notre pays.
Toute nouvelle politique économique et sociale, avec même un changement du
système sera donc confrontée à une réalité du terrain qui ne permettrait pas de
corriger et redresser la situation générale dans au moins 10 à 20 ans.
Les réformes et la nouvelle politique pour endiguer ce risque majeur va porter
normalement sur le développement industriel et agricole pour la résorption du
chômage et l’intégration économique , sur la réforme de la justice et l’ouverture
démocratique pour l’instauration d’un état de droit, sur le ressourcements du système
administratif de l’état par des compétences de valeurs qui pourront coordonner et
faciliter les différents projets de reformes politiques, économiques et sociales , et enfin
la lutte draconienne contre la corruption .
A ces projets s’oppose malheureusement des obstacles énormes créés par ce pouvoir
et son systéme, qui vont bloquer carrément le sauvetage de l’Algérie de ce chaos
prévisible à moyen terme. Voici donc les barrières infranchissables dans le système
global algérien qui vont contraindre tout plan éventuel de redressement et de
relance économique :
• La sécurité illusoire et trompeuse des réserves de change
• La rigidité du système bureaucratique et l’incohérence de l’arsenal juridique.
• La marginalisation et l’exclusion des compétences du système du pouvoir
algérien.
• La problématique inextricable de l’industrialisation dans un marché de bazar
• La corruption devenue phénomène de société
1-La sécurité illusoire et trompeuse des réserves de change
Les réserves de change peuvent bien fondre comme neige sous soleil, par les
incidences négatives graves et conjuguées , sur les recettes d’exportations dont on
peut citer : l’utilisation a grande échelle mondiale des substituts au pétrole( énergie
électrique , biocarburants , énergie solaire , autres) , la chute de la production interne
de pétrole pour plusieurs facteurs , par des catastrophes naturelles graves ,par la
rentrée en exploitation du pétrole et du gaz de schiste une fois la rentabilité maitrisée
et qui assurera l’autosuffisance des besoins énergétiques des USA , de l’ Europe , de
l’Asie , par une coalition étrangères néfaste ou un embargo pétrolier , par une guerre ,
par une autre guerre civile , par une chute brutale du dollar et du pétrole comme en
1986 , par le besoin démographique galopant , par une inflation des prix à l'import et
comme nous dépendons à 80 % de l'extérieur , imaginez les graves conséquences
négatives sur l’économie algérienne , par la colère de Dieu tout simplement qui les a
données contre l’injustice qui règne dans le pays , car ce n'est pas des produits que
le parti unique ou le régime actuel ont créé , etc ...
Le Dr Ali Khefaifi a très bien montré le spectre des conséquences de la baisse durable
de la production pétrolière et de ses effets sur la viabilité financière de la Nation,
sous un horizon très proche (2018-2020 ?). http://www.lanation.info/Algerie-2015-Le-
spectre-lancinant-du-debut-de-la-fin-des-exportations-petrolieres_a595.html
Tout peut arriver et ce sera le chaos, d'autant plus que la médiocrité règne partout,
promue par ce pouvoir maffieux et tribal, et les capacités à produire en Algérie ont
été totalement anéanties. Il faut aussi signaler que cette thésaurisation n’est faite qu’au
détriment du bien être social, du développement national, et de l’amélioration du
pouvoir d’achat du citoyen. Thésauriser et maintenir l’opacité du marché, c’est favoriser
de manière flagrante le pouvoir des lobbies financiers et de la corruption ; et mettre
l’Algérie en danger.
Au vu de la situation déliquescente interne tant au plan politique , qu’économique et
social , il suffit donc de quelques incidences négatives sur les recettes des
hydrocarbures pour accélérer encore ce chaos, qui malheureusement , d’une manière
ou d’une autre arrivera a moyen terme, et qu’aucune réaction politique ou stratégique
ne pourrait faire éviter a l’Algérie .
2-La rigidité bureaucratique et l’incohérence de l’arsenal
juridique.
Toutes les réformes, toutes les actions politiques, tous les projets économiques, tout le
redressement socioéconomique, toute nouvelle stratégie ou politique ne peuvent être
réalisé sans un climat des affaires attractif, compatible et répondant aux exigences
des différents projets et plans d’actions. Malheureusement ce préalable n’existe pas en
Algérie, et la bureaucratie dans toutes les démarches administratives, juridiques,
commerciales, …rendront les missions impossibles dans ce type de terrain algérien.
Par ailleurs le système juridique qui se compose donc de tout l’arsenal des lois
,règlements, circulaires et autres arrêtés , notamment les différents codes juridiques en
vigueur , présente des incohérences bien susceptibles de créer des confusions et des
situations inextricables qui bloquerait des plans scientifiques et rigoureux de
redressement et de réformes profondes .A titre d’exemple les démarches pour le
foncier peuvent retarder les projets de 3 à 5 ans …
Le mal qui est fait sur ce plan a l’Algérie demanderait au moins 10 ans de travaux
d’audit, de benchmarking , d’amendements , de mise en cohérence , et d’application
effective , pour permettre a une nouvelle politique ou stratégie moderne de se
concrétiser sur le terrain algérien .
Cet état des lieux montre le premier grand obstacle à toute politique de sauvetage et
d’évitement de la catastrophe socioéconomique.
3-La marginalisation et l’exclusion des compétences du
système du pouvoir algérien.
Le vieux phénomène de marginalisation des compétences par le pouvoir en place a
entrainer a travers ces 50 ans d’administration de l’Algérie , il ne faut pas employer le
mot gouvernance car il ne convient pas a ce pouvoir qui ne sait faire que
l’arithmétique simple : plus , moins , diviser et multiplier , et qui ne voit pas plus loin
que le bout de son nez . La politique du pouvoir qui n’a pas changé depuis 1962
prônait toujours le politique avant l’économique, et tous ceux donc qui n’appartenait
pas au parti unique et ensuite au RND ou à l’armée, n’avait pas droit d’être nommés à
des postes stratégiques, d’importance économique, et internationale. Ce phénomène de
rejet a entrainé la fuite des cerveaux algériens , la démotivation des compétences
nationales et des chercheurs , et la création chez les citoyens de la recherche de la
maarifa , d’un baron du système pour avoir un poste , ou un financement ,etc…en
piétinant les valeurs et les piliers universelles sur lesquelles peut s’ériger un état
moderne et de droit . On a donc piétiné le mérite, l’intégrité, la compétence, …au
profit du clientélisme, du piston, et des passes droits qui ont fait grimpé dans tout le
système une majorité de médiocrité, d’opportunistes et de pistonnés.
Les caractéristiques du système actuel en termes de potentiel humain, de capacité à
faire face aux graves difficultés économiques et sociales, est pratiquement nulle et
sans la rente pétrolière nous serions non seulement du quart du monde mais
surement les derniers au monde.
Ce constat est aussi un très grand obstacle a tout redressement et ou de
détournement de la force synergétique des faiblesses du potentiel national pour
endiguer tout risque de chaos socioéconomique. Car pour un ressourcement du
système par des compétences de valeurs, il faut toute une volonté politique vigilante
et au moins un délai de 2 à 10 ans.
4-La problématique inextricable de l’industrialisation dans
un m arché de bazar.
L’industrie algérienne a été anéantie par les mesures draconiennes du FMI après le 2
eme rééchelonnement de 1994. Le PAS a été très mal négocié par le gouvernement
de l’époque. On peut donc endosser la responsabilité totale de la négociation avec le
club de Paris et de Londres a ce pouvoir et ses serviteurs, car la situation de guerre
civile à l’époque en Algérie permettait bien d’assouplir les exigences et les termes des
rééchelonnements. En plus de cette incompétence, la politique d’investissements, des
changements des règles de gestion, ainsi que la dé-bureaucratisation de l’entreprisse
algérienne, n’ont pas suivi pour réabsorber les compressions d’effectifs et limiter
l’expansion des importations par la production des nouveaux projets industriels.
Ceci est dit pour confirmer encore la médiocrité de gouvernance du pouvoir qui n’a
fait que trop de mal et qui n’a jamais su prendre les bonnes décisions en faveur de
l’Algérie et de son peuple.
La libéralisation sauvage du commerce extérieur depuis le début des années 1990 ,
sans protectionnisme étudié , dans le sens par exemple qu’on aurait dû interdire les
rentrées de friperies pour protéger les survivants textiles , les contrefaçons et les
camelotes pour laisser le temps aux entreprises privées et publiques de se conforter
sur le marché et améliorer leurs compétitivité, ceci n’était pas interdit par les termes
du PAS. Cette libéralisation aussi a été faite sans aucune stratégie industrielle qui
aurait permis a la production nationale de faire concurrence aux produits importés, a
entrainé la création d’un marché de bazar inextricable sous le laisser faire et la
complicité de ce pouvoir maffieux.
Toute nouvelle politique d’industrialisation demanderait un minimum de 5 à 10 ans a
partir de maintenant pour récolter les fruits et les impacts positifs dans l’économie
algérienne. A titre d’exemple les démarches pour le foncier demanderaient un délai de
3 à 5 ans, une usine clé en main demandera 2 ans au moins, la mobilisation du
financement au moins 1 an, la mise en production et commercialisation demandera au
moins 1 an, la compétitivité internationale demandera 3 à 5 ans, soit un minimum de
12 ans. Ceci dit, la menace d’explosion est prévisible dans 5 à 7 ans au plus tard.
L’opacité de ce marché, la non crédibilité des informations économiques et la
concurrence déloyale, bloquent et bloqueront toute ambition d’investissement productif
que ce soit privé, étranger ou même public.
La régulation du marché algérien nécessite un minimum de 20 ans pour sa régulation
et toute une nouvelle politique attractive des investissements qui pourrait réduire les
énormes risques dans un tel bazar.
Et sans industrialisation, sans agriculture performante pour assurer la sécurité
alimentaire, et sans motivation de la recherches et développement, comment échapper
à un chaos qui viendrait d’une chute vertigineuse des recettes d’exportations des
hydrocarbures et d’un chamboulement des bourses mondiales qui altéreront la parité
du dollar et qui provoqueront une inflation à 2 chiffres des prix des biens à l’export
.Comme notre dépendance de l’extérieur est a plus de 80 % , imaginez la catastrophe
vers la quelle ce pouvoir veut mener les algériens et l’Algérie . !!!
5-La corruption devenue un phénomène de société
La corruption est une conséquence immédiate de la bureaucratie, elle a ses
causes sociologiques ainsi que des effets désastreux sur l’économie et la politique,
la ou elle se propage il ne se produira que ruine et destruction, l’histoire est là pour
nous le rappeler et que chaque nation qui avait permit à ce fléau de se développer,
n’a pu éviter le chaos.
Les répercussions du phénomène de corruption du haut niveau de l’état en Algérie en
millions de Dollars ,se font ressentir aujourd’hui dans toutes les strates sociales,
économiques et politiques du pays, c’est une contamination qui pousse très vite à
l’effondrement , par exemple pour passer un dossier a la retraite, un retraité a versé
30 000,00 DA pour que son dossier passe dans les délais, pour avoir un faux certificat
de travail certains privés l’établisse à 50 000 , 00 DA pour le jeune diplômé –chômeur
, afin que son CV soit sélectionné pour un poste de travail pour lequel on demande
de l’expérience , on vous vend un livret de passeport a 20 000 , 00 DA , on vous
recrute contre une ponction de 30 % et plus de votre salaire par celui qui vous a
recruté, on vous donne un logement qui vous revient de droit pour 100 000,00 ou
200 000 , 00 DA ( certains P/APC véreux bloquent les attributions pour inviter ensuite
les bénéficiaires légaux et remplissant tous les critères a leurs verser cette somme
pour avoir les clés ,et ces bénéficiaires ne savent pas qu’ils ont eu leur logement
légalement ) ,on ne contrôle pas votre conteneur pour 3 millions de DA , on annule
un jugement ou une décision de justice avec 3 à 5 000 000, 00 DA, etc…
Elle commence sérieusement à nuire à la stabilité politique et sociale car elle
embrouille encore l’opacité des marchés, elle détruit les liens normaux entre les
citoyens et l’état, et elle aggrave toutes les injustices et les conflits sociaux et
économiques.
Rien que la lutte contre ce phénomène demanderait un minimum de 10 ans, une
volonté politique, une législation particulière pour le contrôle et le suivi des
transactions commerciales et éliminer la choukkara , et des hommes intègres et
motivés pour cette cause d’intérêt national ,etc.
Malheureusement le mal est tellement profond qu’on a aucun des moyens de lutte
disponible en Algérie, et surtout aucun homme pour cette cause nationale .Par ailleurs
ce phénomène généralisé maintenant , bloquerait aussi tout plan de sauvetage ou de
redressement politique, économique et social.
La devise de toujours des américains est : « economics before politics » , on a
même pas pu s’inspirer de cette devise qui a fait de l’Amérique ce qu’elle est
actuellement sur le plan économique et de développement , on a pas retenu la leçon
très sévère de 1986 qui a conduit aux deux rééchelonnements et à la guerre civile ;
on est resté conservateur d’une mentalité politique des années 60 arriérée et dépassée
, et on a fait que défendre et conserver le pouvoir coute que coute, même si une
autre guerre civile advienne !!! Y’ a-t-il de plus grand crime contre la nation que cet
autoritarisme aveugle !!! Le mal est maintenant profond, il est fait. C’est trop
tard !!!
Sadek Kheddache
Prédicateur - Chercheur en sociologie et politique islamique contemporaine.
Ex : DG de SPA franco-algérienne et ex : Cadre dirigeant de plusieurs entreprises
publiques et privées.
Expert - Consultant en management, innovation et développement d’entreprises.
Le 16 Avril 2013

Contenu connexe

Similaire à La sourde oreille du pouvoir algérien aux alarmes des citoyens contre les risques de chaos .

Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie.
Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie. Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie.
Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie.
Mouvement du Roc
 
Discours aux candidats-lièvres à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...
Discours aux candidats-lièvres  à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...Discours aux candidats-lièvres  à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...
Discours aux candidats-lièvres à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...
Sadek KHEDDACHE
 
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
segoleneroyal
 
PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME D'ACTIONS DU CA...
PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME  D'ACTIONS DU CA...PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME  D'ACTIONS DU CA...
PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME D'ACTIONS DU CA...
Djamal Msa Ali
 
Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013
Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013
Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013
AL QOTB Tunisie
 
Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011
Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011
Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011
Abdoul Khadre Diallo
 
WEMAG Libération
WEMAG Libération WEMAG Libération
WEMAG Libération
Clubwemed
 
Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.
Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.
Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.
Sadek KHEDDACHE
 
N47
N47N47
Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016
Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016
Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016
AL QOTB Tunisie
 
Notre manifeste fondateur
Notre manifeste fondateurNotre manifeste fondateur
Notre manifeste fondateur
Lescitoyens
 
N22
N22N22
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La CriseLa Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
Tsilavina Ralaindimby
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
madatsara
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
Time Tobaille
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
madatsara
 
Les défis de l'avenir
Les défis de l'avenirLes défis de l'avenir
Les défis de l'avenir
Bakhta Bensaada
 
Declaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda Traore
Declaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda TraoreDeclaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda Traore
Declaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda Traore
Dioncounda Traore : Candidat à l'Election Présidentielle du Mali 2012
 

Similaire à La sourde oreille du pouvoir algérien aux alarmes des citoyens contre les risques de chaos . (20)

Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie.
Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie. Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie.
Pour une prise de conscience qui donne un sens a notre vie.
 
Discours aux candidats-lièvres à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...
Discours aux candidats-lièvres  à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...Discours aux candidats-lièvres  à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...
Discours aux candidats-lièvres à la présidentielle 2014, aux nouveaux partis...
 
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
 
PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME D'ACTIONS DU CA...
PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME  D'ACTIONS DU CA...PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME  D'ACTIONS DU CA...
PROJET POLITIQUE ET DE DEVELOPPEMENT - SYNTHESE DU PROGRAMME D'ACTIONS DU CA...
 
Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013
Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013
Al Qotb France -Bulletin n°3 - mars2013
 
Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011
Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011
Oeil du patriote n.02 novembre decembre 2011
 
WEMAG Libération
WEMAG Libération WEMAG Libération
WEMAG Libération
 
Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.
Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.
Mesures objectives et salutaires pour sauver l'Algérie de la ruine.
 
N47
N47N47
N47
 
N47
N47N47
N47
 
Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016
Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016
Bulletin Al Qotb France - N°18- décembre 2016
 
Notre manifeste fondateur
Notre manifeste fondateurNotre manifeste fondateur
Notre manifeste fondateur
 
N22
N22N22
N22
 
N22
N22N22
N22
 
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La CriseLa Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
 
Les défis de l'avenir
Les défis de l'avenirLes défis de l'avenir
Les défis de l'avenir
 
Declaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda Traore
Declaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda TraoreDeclaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda Traore
Declaration de candidature Présidentielle 2012 Dioncounda Traore
 

Plus de Sadek KHEDDACHE

LES MIRACLES DU SAINT HOMME SIDI AÏSSA.docx
LES MIRACLES DU SAINT HOMME  SIDI AÏSSA.docxLES MIRACLES DU SAINT HOMME  SIDI AÏSSA.docx
LES MIRACLES DU SAINT HOMME SIDI AÏSSA.docx
Sadek KHEDDACHE
 
LA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES ET LES FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUE
LA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES  ET LES  FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUELA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES  ET LES  FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUE
LA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES ET LES FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUE
Sadek KHEDDACHE
 
CRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docx
CRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docxCRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docx
CRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docx
Sadek KHEDDACHE
 
HERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docx
HERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docxHERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docx
HERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docx
Sadek KHEDDACHE
 
ANALYSE CRITIQUE DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .
ANALYSE CRITIQUE  DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .ANALYSE CRITIQUE  DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .
ANALYSE CRITIQUE DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .
Sadek KHEDDACHE
 
CRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docx
CRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docxCRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docx
CRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docx
Sadek KHEDDACHE
 
LA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docx
LA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docxLA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docx
LA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docx
Sadek KHEDDACHE
 
IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU ???
IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU  ??? IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU  ???
IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU ???
Sadek KHEDDACHE
 
LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .
LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .
LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .
Sadek KHEDDACHE
 
Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...
Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...
Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...
Sadek KHEDDACHE
 
Critique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhili
Critique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhiliCritique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhili
Critique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhili
Sadek KHEDDACHE
 
LA THÉOPHANIE EN ISLAM
LA THÉOPHANIE EN ISLAM LA THÉOPHANIE EN ISLAM
LA THÉOPHANIE EN ISLAM
Sadek KHEDDACHE
 
Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...
Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...
Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...
Sadek KHEDDACHE
 
Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441
Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441
Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441
Sadek KHEDDACHE
 
CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD
CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD
CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD
Sadek KHEDDACHE
 
ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .
ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .
ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .
Sadek KHEDDACHE
 
Peut on cheminer vers Allah sans cheikh ?
Peut on cheminer vers Allah sans cheikh  ?Peut on cheminer vers Allah sans cheikh  ?
Peut on cheminer vers Allah sans cheikh ?
Sadek KHEDDACHE
 
Les secrets des guérisseurs miraculeux .
Les secrets des guérisseurs miraculeux .Les secrets des guérisseurs miraculeux .
Les secrets des guérisseurs miraculeux .
Sadek KHEDDACHE
 
AL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANI
AL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANIAL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANI
AL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANI
Sadek KHEDDACHE
 
Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..
Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..
Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..
Sadek KHEDDACHE
 

Plus de Sadek KHEDDACHE (20)

LES MIRACLES DU SAINT HOMME SIDI AÏSSA.docx
LES MIRACLES DU SAINT HOMME  SIDI AÏSSA.docxLES MIRACLES DU SAINT HOMME  SIDI AÏSSA.docx
LES MIRACLES DU SAINT HOMME SIDI AÏSSA.docx
 
LA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES ET LES FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUE
LA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES  ET LES  FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUELA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES  ET LES  FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUE
LA VÉRITÉ SUR LES ZOHRIYINES ET LES FAUX DONS ET POUVOIRS QU'ON LEUR ATTRIBUE
 
CRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docx
CRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docxCRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docx
CRITIQUES DE LA TRADITION PRIMORDIALE.docx
 
HERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docx
HERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docxHERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docx
HERESIE DU SOUFISME ET REVOCATION DU MAITRE SPIRITUEL EN ISLAM.docx
 
ANALYSE CRITIQUE DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .
ANALYSE CRITIQUE  DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .ANALYSE CRITIQUE  DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .
ANALYSE CRITIQUE DE L 'ÉSOTÉRISME ISLAMIQUE SELON RENÉ GUENON .
 
CRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docx
CRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docxCRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docx
CRITIQUES ISLAMIQUES DU SPIRITISME SELON ALLAN KARDEC.docx
 
LA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docx
LA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docxLA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docx
LA SECTE SOUFIE KARKARIYA DÉVOILÉE.docx
 
IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU ???
IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU  ??? IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU  ???
IBN ARABI ET L’IDOLÂTRIE COMME SAINE ADORATION DE DIEU ???
 
LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .
LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .
LE CROYANT A L’ÉPREUVE DE SON EGO .
 
Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...
Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...
Le-sceau-des-saints-prophétie-et-sainteté-dans-la-doctrine-d-ibn-arabi - Mich...
 
Critique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhili
Critique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhiliCritique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhili
Critique de livre "Grand Secret " de abou hassan chadhili
 
LA THÉOPHANIE EN ISLAM
LA THÉOPHANIE EN ISLAM LA THÉOPHANIE EN ISLAM
LA THÉOPHANIE EN ISLAM
 
Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...
Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...
Réflexion critique sur le maintien de la fermeture des mosquées a cause de la...
 
Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441
Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441
Une histoire de djinns et de sorcellerie extraordinaire du 24 ramadhan 1441
 
CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD
CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD
CRITIQUE INTERNE DU SOUFISME ET DE WAHDAT AL WOUJOUD
 
ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .
ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .
ESPRIT, ÂME , ROUH ....INTELLECTION DU VERSET 72 DE SOURATE SAD .
 
Peut on cheminer vers Allah sans cheikh ?
Peut on cheminer vers Allah sans cheikh  ?Peut on cheminer vers Allah sans cheikh  ?
Peut on cheminer vers Allah sans cheikh ?
 
Les secrets des guérisseurs miraculeux .
Les secrets des guérisseurs miraculeux .Les secrets des guérisseurs miraculeux .
Les secrets des guérisseurs miraculeux .
 
AL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANI
AL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANIAL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANI
AL QADAR (DESTIN ET PREDESTINATION ) PAR ABD REZZAQ QASHANI
 
Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..
Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..
Questionnaire de-diagnostic-de-sorcellerie et de possession démoniaque ..
 

La sourde oreille du pouvoir algérien aux alarmes des citoyens contre les risques de chaos .

  • 1. LA SOURDE OREILLE DU POUVOIR ALGERIEN AUX ALARMES DES CITOYENS CONTRE LES RISQUES DE CHAOS . Le 16 Avril 2013 . L’indifférence du pouvoir actuel aux opinions des citoyens intellectuels et experts dans le domaine économique et politique, prouve combien le sort de l’Algérie et des algériens est bel et bien le dernier de leurs souci, par rapport à leurs souci unique de préservation du pouvoir quitte a entrainer encore l’Algérie dans l’horreur. On peut comprendre déjà a travers a ce titre, que ce pouvoir machiavélique et despotique voudrait se maintenir contre vents et marrées sociales et politiques même si on encourt encore un chaos qui peut encore ruiner l’Algérie et emporter des milliers de morts. En effet , c’est le statu quo dans la politique économique du pays depuis la crise de 1986 ! Pourtant depuis cette date à nos jours , les experts et intellectuels algériens n’ont pas cessés d’appeler le pouvoir à changer de politique économique et sociale afin de se preserver des conséquences de la même crise vécue et de toutes ses conséquences désastreuses qui ont entrainé l'Algérie a la faillite puis au recours au
  • 2. FMI pour le réechelonnement de la dette du pays dont les corrolaires ont entainés d'abord la dévaluation du dinar puis la ferméture des entreprises , la privatisation aveugle et criminelle , la pauvreté , le renforcement de la mafia politico-financiére et la création d'un marché de bazar inextricable . Mais aucun appel n’a été entendu ! Qu'est ce qui se cache donc derriére ce mutisme du pouvoir de bloquer les alternatives logiques a cette économie de la rente , qui sont l'intégration et la diversification visant en premier lieu la sécurité alimentaire ? Il apparait clairement que les raisons sont a chercher dans la résistance de la mafia politico-financiére pour preserver ses intérets colossaux dans un tel systéme ou la puissance du pouvoir occulte qui dirige réellement le pays dont certains commandements sont dictés du Quai d'Orsay . Les contributions bénévoles des intellectuels algériens dans la proposition de solutions pertinentes a notre probléme économique et social avaient un grand intérêt . Les solutions et Les recommandations qui étaient proposées valaient bien un développement à l’Algérie et un état de droit !!! .C'est a dire que si le pouvoir avait entendu tous ces appels , s’il avait exploiter ces contributions que leurs administrateurs ne peuvent pas produire , l’Algérie serait déjà un pays émergeant et serait déjà sur les voies de la modernité et du développement ,et surtout mieux sécurisée contre les chocs économiques mondiaux. Ils ont laissé les choses telles qu’elles , comme ils ont laissé Sidi Aissa par exemple , dans la misère et le moyen âge , par leurs incompétences et leurs obstinations . Ils ignorent donc ce peuple qu’ils méprisent , alors qu'il est bien aussi leur produit , ils l’ont bien moulé et façonné avec leurs idéologies arriérées , leurs politiques misérables, leur bureaucratie , leur injustice , leur médiocrité ,etc.… C’est deconcertant de voir aussi qu’ils ont même signer l’accord avec l’union européenne qui stipule clairement qu’il n’y aurait pas de sécurité sans développement , sans bonne gouvernance , et qu’il n’y aura pas de bonne gouvernance sans un état de droit , et que l’état de droit est un pilier essentiel sur lequel se tiendra debout la maison Algérie . Les publications de ces intellectuels ; par amour de voir leur pays sortir du sous développement et par amour de bien-être pour la société , n’a jamais trouvé d’écho auprès de la citadelle du pouvoir car ils sont bien aveuglés par le pouvoir , et leur déconnexion de la réalité de la société et du pays . Cet état d'égarement est aussi voulu par Dieu tout puissant qui voudrait leur montrer un jour les résultats catastrophiques de leurs fuites en avant et de leurs médiocrités de gouvernance afin qu’ils soient maudits éternellement par tous les algériens et l’histoire, jusqu'à la fin du monde .
  • 3. Beaucoup de contributions permettaient de rectifier la politique sociale et économique notamment par sa régulation et sa diversification , d’une part, et d'engagement de l’Algérie sur les voies du développement et de la prospérité , d’autres part. Ce qui a été très intéressant jusque là dans ce domaine des contributions, d’interventions, de participations, etc.…c’était surtout les constats faits et les diagnostics qui imposaient impérativement un changement de cap stratégique notamment ceux proposés juste aprés le remboursement de la dette par anticipation en 2005. Certaines d'entres elles portaient des propositions sages et pertinentes à même de répondre a toutes les forces de resistance aux changements et aux exigences en matiére de moyens humains , financiers et matériels permettant de relever les differents defis et challenges . ils ont fourni des efforts pour dénoncer le mal social , la mauvaise politique , les dérives économiques , bénévolement , d'ou s’affichait toute la grandeur et la noblesse de leurs personnalités d'hommes patriotiques . C’est a partir de ces simples faits qu’on peut très bien identifier le nationaliste, le dévoué pour la nation, le serviteur et le protecteur de tout le peuple. En face de ces soldats de la liberté , de la justice et du redressement économique par les plumes , on a eu que des opportunistes , des impostures d'adminsitrateurs et de de députés / sénateurs en Algérie qui volent leurs indemnités de plus de 330 000 DA/mois et mille et un avantage , sans rien donner au peuple ni a l’Algérie . ils prennent donc tous ces avantages de l'argent du peuple pour servir et permettre au pouvoir de perdurer , au lieu de servir l'algerie et son peuple . Une fonction qui consiste a presser sur le bouton de vote "oui" et applaudir hypocritement les décisisons du pouvoir ,est un vol flagrant et qualifié de l’argent du peuple !!! De toute façon , personne des algériens ne leurs pardonnera ce vol ; ni ici dans ce bas monde , ni dans l’au-delà. Pour que les algériens soient motivés pour cette cause nationale de redressement et de stabilité, il faut d’abord qu’ils deviennent des citoyens, quand le citoyen est vraiment citoyen, sa parole, sa contribution deviennent alors un acte significatif, comptabilisé, et influent dans le système qui jugera toute marginalisation de solutions ou de recommandations d’intérêt national. Mais le pouvoir actuel et son système est bien contre la citoyenneté, contre les idées des autres , et contre cette configuration sociale et politique qui existe bien en Allemagne, en Finlande, en Norvège, au Canada,
  • 4. en France, aux USA, etc….Contribuer par les médias à proposer des solutions pour sortir le pays de la crise multidimensionnelle est devenu aussi un acte politique stérile chez nous! Et les gens de ce pouvoir répondent a ces cris de cœurs et d’amour pour l’Algérie par des allocutions hautaines telles que : « il faut faire et laisser braire » ou encore « les chiens aboient, la caravane passe » etc. Le pouvoir algérien n’a jamais géré, il administre a la folie, jusqu’au délire administratif qui a fait pondre la gymnastique fiscale comme outil privilégié du développement économique et social !!! le pouvoir algérien ne s’est pas effondré malgré les scandales de corruption et de détournements horrifiants tels que : l’affaire KHALIFA , l’affaire de l’autoroute est-ouest , l’affaire ORASCOM , les scandales de corruption de SONATRACH , les détournements colossaux des banque notamment de CPA ,BNA , BEA etc…,les blanchiments d’argents en milliards d’euros , Les énormes scandales de détournements dans l’agriculture depuis 2000, des réformes et des transitions éternisés par la médiocrité et l’incompétence …. , c’est pour vous dire qu’il détient tous les moyens d’un dictateur comme El Gueddafi ou Zeddam hussein pour perdurer ( quoiqu’ El Guaddafi a bien été plus juste envers son peuple car il a distribué une partie de la rente du pétrole au peuple sous forme de chèques de trésor annuels ) , il a la finance , l’armée , la police la plus importante en effectif et en moyens de lutte et de répression dans le monde et ceci par rapport a la population , il a toute la rente du pétrole qu’il gère a sa guise et qu’il dilapide comme il veut , et il a même des soutiens internationaux notamment ceux de la France !!! Nous décryptons et nous vulgarisons la configuration et les attitudes politiques du pouvoir afin de mieux comprendre et permettre a autrui de comprendre pour bien réagir et agir devant cette situation. Dieu soit loué, la plupart des hommes et femmes travaillant dans les sous systèmes de ce système sont bien contre ce système et bien contre la politique de ce système. Et c’est pour ça que le moment est bien venu de changer carrément les tètes durs et les chapeaux des structures de ce système. Les plus grandes contributions intéressantes affiliées ou non au pouvoir en place, ont été celle du CNES , des rapports de l’ONS , du FCE, des interventions de l’ex gouverneur de la banque d’Algérie Abderrahmane HADJ NACER , de Mr Ahmed Benbitour , etc…et l’association NABNI qui avait par une démarche prospective , déterminer les menaces d’un très grave effondrement économique et social qu’encoure l’Algérie à partir de 2017 . Cette association s’est donné une grande
  • 5. peine à élaborer ses rapports en se basant sur des méthodes scientifiques, honnêtes et par amour je l’espère de l’Algérie, non pour des intérêts étroits personnels. Enfin même l’intérêt qu’on gagnera éventuellement ici, devient légitime car on a prévenu du danger de mort de l’Algérie, alors que ceux qui chauffent leur fauteuils usurpés et quand ils ne courent pas derrières les milliards mal acquis n’ont pas fait, ni que cela en ai constitué un souci majeur en eux même. Une réponse brève et expéditive a été exprimé par Mr Kadi Ihsane, analyste d’el watan , qui a dit tout court a nabni : c’est trop tard !!! (Supplément économie de lundi 11/02/2013) . Oui, c’est bien trop tard ! Croyez-moi. Nous allons essayer d’expliquer pourquoi c’est trop tard. Mais avant cela , il faut souligner que notre contribution va plus vers les lecteurs ,le peuple , les vrais opposants politiques pour une prise de conscience, et vers certaines consciences nobles qui sont dans les pouvoirs publiques , afin de déclencher le plus tôt possible les actions pour amortir le choc de ce tsunami socio- économique qui menace bien notre pays. Toute nouvelle politique économique et sociale, avec même un changement du système sera donc confrontée à une réalité du terrain qui ne permettrait pas de corriger et redresser la situation générale dans au moins 10 à 20 ans. Les réformes et la nouvelle politique pour endiguer ce risque majeur va porter normalement sur le développement industriel et agricole pour la résorption du chômage et l’intégration économique , sur la réforme de la justice et l’ouverture démocratique pour l’instauration d’un état de droit, sur le ressourcements du système administratif de l’état par des compétences de valeurs qui pourront coordonner et faciliter les différents projets de reformes politiques, économiques et sociales , et enfin la lutte draconienne contre la corruption . A ces projets s’oppose malheureusement des obstacles énormes créés par ce pouvoir et son systéme, qui vont bloquer carrément le sauvetage de l’Algérie de ce chaos prévisible à moyen terme. Voici donc les barrières infranchissables dans le système global algérien qui vont contraindre tout plan éventuel de redressement et de relance économique : • La sécurité illusoire et trompeuse des réserves de change • La rigidité du système bureaucratique et l’incohérence de l’arsenal juridique.
  • 6. • La marginalisation et l’exclusion des compétences du système du pouvoir algérien. • La problématique inextricable de l’industrialisation dans un marché de bazar • La corruption devenue phénomène de société 1-La sécurité illusoire et trompeuse des réserves de change Les réserves de change peuvent bien fondre comme neige sous soleil, par les incidences négatives graves et conjuguées , sur les recettes d’exportations dont on peut citer : l’utilisation a grande échelle mondiale des substituts au pétrole( énergie électrique , biocarburants , énergie solaire , autres) , la chute de la production interne de pétrole pour plusieurs facteurs , par des catastrophes naturelles graves ,par la rentrée en exploitation du pétrole et du gaz de schiste une fois la rentabilité maitrisée et qui assurera l’autosuffisance des besoins énergétiques des USA , de l’ Europe , de l’Asie , par une coalition étrangères néfaste ou un embargo pétrolier , par une guerre , par une autre guerre civile , par une chute brutale du dollar et du pétrole comme en 1986 , par le besoin démographique galopant , par une inflation des prix à l'import et comme nous dépendons à 80 % de l'extérieur , imaginez les graves conséquences négatives sur l’économie algérienne , par la colère de Dieu tout simplement qui les a données contre l’injustice qui règne dans le pays , car ce n'est pas des produits que le parti unique ou le régime actuel ont créé , etc ... Le Dr Ali Khefaifi a très bien montré le spectre des conséquences de la baisse durable de la production pétrolière et de ses effets sur la viabilité financière de la Nation, sous un horizon très proche (2018-2020 ?). http://www.lanation.info/Algerie-2015-Le- spectre-lancinant-du-debut-de-la-fin-des-exportations-petrolieres_a595.html Tout peut arriver et ce sera le chaos, d'autant plus que la médiocrité règne partout, promue par ce pouvoir maffieux et tribal, et les capacités à produire en Algérie ont été totalement anéanties. Il faut aussi signaler que cette thésaurisation n’est faite qu’au détriment du bien être social, du développement national, et de l’amélioration du pouvoir d’achat du citoyen. Thésauriser et maintenir l’opacité du marché, c’est favoriser de manière flagrante le pouvoir des lobbies financiers et de la corruption ; et mettre l’Algérie en danger. Au vu de la situation déliquescente interne tant au plan politique , qu’économique et social , il suffit donc de quelques incidences négatives sur les recettes des
  • 7. hydrocarbures pour accélérer encore ce chaos, qui malheureusement , d’une manière ou d’une autre arrivera a moyen terme, et qu’aucune réaction politique ou stratégique ne pourrait faire éviter a l’Algérie . 2-La rigidité bureaucratique et l’incohérence de l’arsenal juridique. Toutes les réformes, toutes les actions politiques, tous les projets économiques, tout le redressement socioéconomique, toute nouvelle stratégie ou politique ne peuvent être réalisé sans un climat des affaires attractif, compatible et répondant aux exigences des différents projets et plans d’actions. Malheureusement ce préalable n’existe pas en Algérie, et la bureaucratie dans toutes les démarches administratives, juridiques, commerciales, …rendront les missions impossibles dans ce type de terrain algérien. Par ailleurs le système juridique qui se compose donc de tout l’arsenal des lois ,règlements, circulaires et autres arrêtés , notamment les différents codes juridiques en vigueur , présente des incohérences bien susceptibles de créer des confusions et des situations inextricables qui bloquerait des plans scientifiques et rigoureux de redressement et de réformes profondes .A titre d’exemple les démarches pour le foncier peuvent retarder les projets de 3 à 5 ans … Le mal qui est fait sur ce plan a l’Algérie demanderait au moins 10 ans de travaux d’audit, de benchmarking , d’amendements , de mise en cohérence , et d’application effective , pour permettre a une nouvelle politique ou stratégie moderne de se concrétiser sur le terrain algérien . Cet état des lieux montre le premier grand obstacle à toute politique de sauvetage et d’évitement de la catastrophe socioéconomique. 3-La marginalisation et l’exclusion des compétences du système du pouvoir algérien. Le vieux phénomène de marginalisation des compétences par le pouvoir en place a entrainer a travers ces 50 ans d’administration de l’Algérie , il ne faut pas employer le mot gouvernance car il ne convient pas a ce pouvoir qui ne sait faire que l’arithmétique simple : plus , moins , diviser et multiplier , et qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez . La politique du pouvoir qui n’a pas changé depuis 1962 prônait toujours le politique avant l’économique, et tous ceux donc qui n’appartenait
  • 8. pas au parti unique et ensuite au RND ou à l’armée, n’avait pas droit d’être nommés à des postes stratégiques, d’importance économique, et internationale. Ce phénomène de rejet a entrainé la fuite des cerveaux algériens , la démotivation des compétences nationales et des chercheurs , et la création chez les citoyens de la recherche de la maarifa , d’un baron du système pour avoir un poste , ou un financement ,etc…en piétinant les valeurs et les piliers universelles sur lesquelles peut s’ériger un état moderne et de droit . On a donc piétiné le mérite, l’intégrité, la compétence, …au profit du clientélisme, du piston, et des passes droits qui ont fait grimpé dans tout le système une majorité de médiocrité, d’opportunistes et de pistonnés. Les caractéristiques du système actuel en termes de potentiel humain, de capacité à faire face aux graves difficultés économiques et sociales, est pratiquement nulle et sans la rente pétrolière nous serions non seulement du quart du monde mais surement les derniers au monde. Ce constat est aussi un très grand obstacle a tout redressement et ou de détournement de la force synergétique des faiblesses du potentiel national pour endiguer tout risque de chaos socioéconomique. Car pour un ressourcement du système par des compétences de valeurs, il faut toute une volonté politique vigilante et au moins un délai de 2 à 10 ans. 4-La problématique inextricable de l’industrialisation dans un m arché de bazar. L’industrie algérienne a été anéantie par les mesures draconiennes du FMI après le 2 eme rééchelonnement de 1994. Le PAS a été très mal négocié par le gouvernement de l’époque. On peut donc endosser la responsabilité totale de la négociation avec le club de Paris et de Londres a ce pouvoir et ses serviteurs, car la situation de guerre civile à l’époque en Algérie permettait bien d’assouplir les exigences et les termes des rééchelonnements. En plus de cette incompétence, la politique d’investissements, des changements des règles de gestion, ainsi que la dé-bureaucratisation de l’entreprisse algérienne, n’ont pas suivi pour réabsorber les compressions d’effectifs et limiter l’expansion des importations par la production des nouveaux projets industriels. Ceci est dit pour confirmer encore la médiocrité de gouvernance du pouvoir qui n’a fait que trop de mal et qui n’a jamais su prendre les bonnes décisions en faveur de l’Algérie et de son peuple.
  • 9. La libéralisation sauvage du commerce extérieur depuis le début des années 1990 , sans protectionnisme étudié , dans le sens par exemple qu’on aurait dû interdire les rentrées de friperies pour protéger les survivants textiles , les contrefaçons et les camelotes pour laisser le temps aux entreprises privées et publiques de se conforter sur le marché et améliorer leurs compétitivité, ceci n’était pas interdit par les termes du PAS. Cette libéralisation aussi a été faite sans aucune stratégie industrielle qui aurait permis a la production nationale de faire concurrence aux produits importés, a entrainé la création d’un marché de bazar inextricable sous le laisser faire et la complicité de ce pouvoir maffieux. Toute nouvelle politique d’industrialisation demanderait un minimum de 5 à 10 ans a partir de maintenant pour récolter les fruits et les impacts positifs dans l’économie algérienne. A titre d’exemple les démarches pour le foncier demanderaient un délai de 3 à 5 ans, une usine clé en main demandera 2 ans au moins, la mobilisation du financement au moins 1 an, la mise en production et commercialisation demandera au moins 1 an, la compétitivité internationale demandera 3 à 5 ans, soit un minimum de 12 ans. Ceci dit, la menace d’explosion est prévisible dans 5 à 7 ans au plus tard. L’opacité de ce marché, la non crédibilité des informations économiques et la concurrence déloyale, bloquent et bloqueront toute ambition d’investissement productif que ce soit privé, étranger ou même public. La régulation du marché algérien nécessite un minimum de 20 ans pour sa régulation et toute une nouvelle politique attractive des investissements qui pourrait réduire les énormes risques dans un tel bazar. Et sans industrialisation, sans agriculture performante pour assurer la sécurité alimentaire, et sans motivation de la recherches et développement, comment échapper à un chaos qui viendrait d’une chute vertigineuse des recettes d’exportations des hydrocarbures et d’un chamboulement des bourses mondiales qui altéreront la parité du dollar et qui provoqueront une inflation à 2 chiffres des prix des biens à l’export .Comme notre dépendance de l’extérieur est a plus de 80 % , imaginez la catastrophe vers la quelle ce pouvoir veut mener les algériens et l’Algérie . !!! 5-La corruption devenue un phénomène de société La corruption est une conséquence immédiate de la bureaucratie, elle a ses causes sociologiques ainsi que des effets désastreux sur l’économie et la politique, la ou elle se propage il ne se produira que ruine et destruction, l’histoire est là pour
  • 10. nous le rappeler et que chaque nation qui avait permit à ce fléau de se développer, n’a pu éviter le chaos. Les répercussions du phénomène de corruption du haut niveau de l’état en Algérie en millions de Dollars ,se font ressentir aujourd’hui dans toutes les strates sociales, économiques et politiques du pays, c’est une contamination qui pousse très vite à l’effondrement , par exemple pour passer un dossier a la retraite, un retraité a versé 30 000,00 DA pour que son dossier passe dans les délais, pour avoir un faux certificat de travail certains privés l’établisse à 50 000 , 00 DA pour le jeune diplômé –chômeur , afin que son CV soit sélectionné pour un poste de travail pour lequel on demande de l’expérience , on vous vend un livret de passeport a 20 000 , 00 DA , on vous recrute contre une ponction de 30 % et plus de votre salaire par celui qui vous a recruté, on vous donne un logement qui vous revient de droit pour 100 000,00 ou 200 000 , 00 DA ( certains P/APC véreux bloquent les attributions pour inviter ensuite les bénéficiaires légaux et remplissant tous les critères a leurs verser cette somme pour avoir les clés ,et ces bénéficiaires ne savent pas qu’ils ont eu leur logement légalement ) ,on ne contrôle pas votre conteneur pour 3 millions de DA , on annule un jugement ou une décision de justice avec 3 à 5 000 000, 00 DA, etc… Elle commence sérieusement à nuire à la stabilité politique et sociale car elle embrouille encore l’opacité des marchés, elle détruit les liens normaux entre les citoyens et l’état, et elle aggrave toutes les injustices et les conflits sociaux et économiques. Rien que la lutte contre ce phénomène demanderait un minimum de 10 ans, une volonté politique, une législation particulière pour le contrôle et le suivi des transactions commerciales et éliminer la choukkara , et des hommes intègres et motivés pour cette cause d’intérêt national ,etc. Malheureusement le mal est tellement profond qu’on a aucun des moyens de lutte disponible en Algérie, et surtout aucun homme pour cette cause nationale .Par ailleurs ce phénomène généralisé maintenant , bloquerait aussi tout plan de sauvetage ou de redressement politique, économique et social. La devise de toujours des américains est : « economics before politics » , on a même pas pu s’inspirer de cette devise qui a fait de l’Amérique ce qu’elle est actuellement sur le plan économique et de développement , on a pas retenu la leçon très sévère de 1986 qui a conduit aux deux rééchelonnements et à la guerre civile ; on est resté conservateur d’une mentalité politique des années 60 arriérée et dépassée , et on a fait que défendre et conserver le pouvoir coute que coute, même si une autre guerre civile advienne !!! Y’ a-t-il de plus grand crime contre la nation que cet
  • 11. autoritarisme aveugle !!! Le mal est maintenant profond, il est fait. C’est trop tard !!! Sadek Kheddache Prédicateur - Chercheur en sociologie et politique islamique contemporaine. Ex : DG de SPA franco-algérienne et ex : Cadre dirigeant de plusieurs entreprises publiques et privées. Expert - Consultant en management, innovation et développement d’entreprises. Le 16 Avril 2013