SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  55
Université Badji Mokhtar / Annaba
Faculté de Médecine Annaba
Département de Chirurgie Dentaire
Chu Ibn Roched Annaba
Service de Prothèse
Présenter par : Encadrer par :
Rt Neciri Brahim Pr. Bentahar
Le Châssis métallique
6) Les impératifs de conception de la PPMA
La PPMA est l'une des restaurations prothétiques les
plus complexes et plus difficiles à réaliser surtout si
elle est dento-mucco portée et requiert une parfaite
maîtrise des techniques spécifiques à sa réalisation.
6-1) L’équilibre prothétique:
*La sustentation
- Les éléments de sustentation indispensables sont
exploités par l’intermédiaire de structures
anatomiques d’une part et prothétiques d’autres
part.
Les facteurs anatomiques et comportement
biomécanique des tissus supports :
** Des crêtes édentées hautes et larges recouvertes
d'une fibromuqueuse ferme et adhérente à l’os sous-
jacent .
** Le nombre des dents à solliciter et la qualité de
leur parodonte.
** Rechercher un recouvrement muqueux plus large
quand l’édentement est important.
** La compressibilité désmodontale notablement
moindre que la fibromuqueuse rend la sustentation
dento-parodontale plus efficace que celle de la
fibromuqueuse.
** Dans le traitement des édentement en extension,
l'appui étant mixte et compte tenu de la différence de
compressibilité tissulaire, l'effort de sustentation doit
être harmonisé et bien réparti entre desmodonte
(appui dentaire) et fibromuqueuse (appui ostéo-
muqueux) par une empreinte secondaire (anatomo-
fonctionnelle). (MAC CRACKEN)
Facteurs de conception prothétiques:
L'exploitation des structures d'appui est réalisée par:
1- taquets ou appuis occlusaux (direct et indirect)
•Pour un édentement distal : il a une position mésiale
sur la dent pilier bordant l’édentation.
•Pour un édentement intercalé : il se situe du coté de
la selle.
•La préparation de la logette destinée à la recevoir,
se fait dans l’émail car il possède une dureté voisine
à celle de l’alliage.
• leur extrados restaure la morphologie occlusale
(concave et parfaitement adapter au logement).
•transmettent aux dents les forces exercées sur les
selles ce qui permet la régulation de l’occlusion
grâce à la proprioception desmodontale des dents
restantes.
Fig 01. Taquet occlusal
2- les selles
- Les selles doivent largement recouvrir les crêtes
édentées pour solliciter l'appui ostéo-muqueux
(sollicitation fonctionnelle bénéfique maintenant
l'organisation trabéculaire) plus la surface d’appui
est grande moins la prothèse a tendance a s’enfoncer.
- Espacées de 1.5 a2mm de la muqueuse d’appui.
- Postérieurement situées avant les tubérosités et les
trigones rétro molaire.
3- Connexion principale:
- Au maxillaire : la participation de la connexion
principale à la sustentation est recherchée à chaque
fois que l'édentement est important ) afin d’éviter son
enfoncement dans les surfaces d’appui concernant le
maxillaire.
- Plaque pleine dans Les Cl I et II et cl IV de grande
étendue entretoise dans Cl III.
-A la mandibule le bandeau lingual, barre cingulaire
reposant sur la face linguale des dents sont les
éléments annexes de sustentation.
-Le décolletage : au maxillaire, la plaque en regard
des collets des dents s’écarte de 05mm à 06mm a la
mandibule, la barre linguale est distante de la table
interne en fonction de son orientation et est distante
de 02mm du plancher buccal et de 04mm du collets.
-La rigidité : pour éviter les tractions et tractions et
rotations des dents piliers, elle dépend de la qualité
mécanique des matériaux utilisés et de l’épaisseur de
la plaque.
-Le poli : nécessaire à l’hygiène pour le confort du
patient.
4-Connexions secondaires.
Relient les selles à la connexion principale et aux
autres éléments, elles ne doivent jamais être
engagées dans les zones de contre dépouille par
rapport à l’axe d’insertion, elles sont distantes de la
gencive, rigides elles présentent un très bon poli
surtout au niveau de l’intrados.
Elles ont une forme triangulaire.
5- Barre corono-cingulaire.
Joue un rôle dans la sustentation évitant toute
migration des dents son utilisation nécessite la
préparation d’appui cingulaire au niveau des faces
linguale qui seront perpendiculaires au grand axe de
chaque dent afin d’éviter toute force oblique pouvant
nuire au parodonte.
6- Crochets.
•Pour éviter toute agression directe, il doit être à
distance de la gencive marginale et soutenue par le
taquet occlusal pour éviter tout tassement ultérieur
pouvant modifier cette situation.
•Une fois la prothèse en place, le crochet doit être
neutre sinon il exerce des forces pathogènes.
•il faut respecter le principe de réciprocité.
•Enfin permettre une désinsertion aisée de la
prothèse.
7- Dents prothétiques.
lors du montage, le but recherché est double :
Répartition de la charge occlusale entre les dents et
les crêtes édentées en évitant toute surcharge au
niveau des dents et du support ostéo-muqueux.
-Il faut réduire le diamètre des dents prothétiques.
-Augmenter la surface d’appui muqueux.
-Orienter la résultante des forces occlusales vers l’
intérieur des selles.
*La stabilisation
Hormis les mouvements d'insertion et de
désinsertion, des déplacements sont toujours
possibles par rapport aux dents piliers et aux crêtes.
TABET avait décrit 6 mouvements fondamentaux
concernant une selle en extension considérée
isolément.
La conception globale de la PPMA doit contribuer à
les contrarier afin que leur amplitude soit réduite
La translation verticale : amplitude limitée dans le
sens apical par l'étendue des selles ainsi que la
plaque pleine au maxillaire, et partiellement par les
appuis occlusaux directs et indirects, et limitée dans
le sens occlusal par les bras retentis des crochets.
La translation horizontale : s’oppose à ce mouvement
les parties rigides des crochets (Bras de calage)
accessoirement barre cingulaire ou coronaire.
les versants abrupts des crêtes s’opposent aussi à ce
mouvement.
La rotation dans le plan sagittal :
Ce mouvement est supprimé par une liaison semi
rigide, un appui muqueux large, et par un nombre
suffisant de dents piliers.
Le soulèvement postérieur des selles est diminué par
les appuis occlusaux indirects et la barre cingulaire.
Rotation autour l’axe longitudinal de la crête: sera
combattu par
- la rigidité du châssis.
-occlusion bien équilibrée.
-- bras de calage.
-- bras rétentif.
La rotation dans le plan horizontal :
résulte des forces occlusales obliques ou
transversales.
Elles seront annulées par la rigidité du châssis, et les
reliefs des crêtes.
*La rétention
En PPMA, les éléments de rétention sont les crochets
par l’extrémité flexible du bras rétentif qui se
positionne dans la zone de retrait.
Les crochets peuvent se montrer agressif vis à vis de
l’émail et du parodonte :
- des crochets mal conçus exerçant à chaque insertion
et désinsertion des forces obliques et horizontales non
compensés.
- Situés trop proche de la gencive, ils agressent
continuellement le parodonte superficiel.
- Mal adaptés, ils constituent un véritable siège à la
plaque bactérienne.
Pour éviter tous cela la conception des crochets doit
obéir aux impératifs suivants :
- Il doit ceinturer sur la dent plus de la moitié de sa
circonférence.
- Il doit rester au contact avec l’émail et doit être
parfaitement poli pour ne pas créer des lésions de
l’émail.
- L’extrémité rétentive élastique doit être passive dés
que la prothèse est en place, elle ne devient active que
pour s’opposer au déplacement de la prothèse.
-Principe de réciprocité afin d’annuler tout risque
scoliodontique.
- afin d'éviter toue agression directe, le crochet doit
être à distance de la gencive marginale et soutenu par
un taquet occlusal.
- l'utilisation d'un alliage d'une dureté inférieure à
celle de l'émail en plus d'un polissage soigneux pour
éviter toute usure de l'émail.
- Comme élément rétentif on peut aussi utiliser les
attachements préfabriqués dans les édentements
encastrés.
**L'avantage de ces attachements c'est qu'ils
n'exercent pas de forces horizontales lors de
l'insertion.
6-2) Le choix d’un l’axe d’insertion
L’analyse au paralléliseur est impérative pour le
choix de l’axe d’insertion optimal :
les axes dentaires sont rarement parallèles entre eux
et donc l’axe d’insertion ne peut être qu’un
compromis entre ces axes, dans la mesure possible on
préférera choisir un axe se rapprochant de la
perpendiculaire au plan d’occlusion.
-L'axe le plus juste est celui qui nécessite moins de
meulage.
S'il n'est pas déterminer correctement, les crochets
exercent des forces de torsions dangereuses sur les
dents piliers.
La Confrontation de l’axe d’insertion est obtenu en
prenant compte les 4 paramètres suivants :
Zones de retrait
Surfaces de guidage
Axe Tracé
Interférences d’insertion du châssis
Esthétique
6-3) Le respect des tissus muqueux
La PPMA doit :
- respecter l’intégrité tissulaire de l’appareil
stomatognatique.
- elle doit prendre appui sur les zones moyennement
compressibles.
- décharger les zones compressibles et éviter un appui
trop important au niveau des zones trop
compressibles.
- doit recouvrir et exploiter les éléments anatomiques
et physiologiques favorables à la sustentation et la
stabilisation et éviter les éléments défavorables.
- HOUSSET les a classer ces éléments en : indices
positifs et indices négatifs.
Le respect de ces indices (-) impose de réaliser un
décolletage des plaques pour éviter de léser ou
traumatiser des zones fragiles préserver
la pérennité du parodonte marginale car la
compression de la muqueuse juxta cervicale par le
bord de l’armature métallique crée une irritation
gingivale se traduisant par une hyperhémie et des
réactions douloureuses.
Ce décolletage doit obéir à des règles, qui découlent
des principes de HOUSSET qui sont en nombre de
06 :
1ére règle : pour une dent support concernant un
édentement intercalaire, le tracé doit débuter à
l’angle proximo-palatin (coté édentement) et se
termine à l’angle proximo-palatin (coté opposé). La
distance est de 5-6 mm au milieu de la face palatine.
2éme règle : si la dent support est isolée, la distance
doit être plus large 7mm.
3éme règle : lorsque le décolletage est raccordé avec
une ailette de stabilisation, il doit s’arrêter au niveau
de la zone inter-poximale de la dent adjacente.
4éme règle : toute ailette de stabilisation ou barre
palatine au niveau des papilles bunoides doit
s’arrêter entre deux papilles ou au bas d’une papille.
5éme règle : toutes les entretoises qui relient la zone
extra sellaire aux crochets ou aux fils d’appui
doivent passer en pont au dessus des zones des
gencives marginales et papillaires pour reprendre
appui avec la muqueuse à 5mm des dents
concernées.
6éme règle : éviter quand cela est possible tout appui
au niveau de la zone de la papille rétro incisive et des
papilles bunoides.
Fig 02. Principe du décolletage selon Housset.
** Selles : doivent être largement recouvertes afin de
transmettre aux crêtes une stimulation bénéfique
** Lorsqu’un appui ostéo-muqueux maximal est
nécessaire type plaque a recouvrement complet, le
décolletage est supprimé au profit d’une décharge de
0.2 à 0.3mm au niveau de l’intrados de la prothèse.
** Les connexions secondaires placées dans l’espace
inter dentaire doivent elles aussi être éloignées de
0.2mm de la gencive papillaire.
** Les obstacles osseux type torus palatin doivent être
évités en utilisant la chirurgie correctrice.
** Barre linguale : doit être espacé de la table interne
selon son orientation pour éviter tout contact avec la
barre (lésion secondaire à l’enfoncement de la
prothèse)
6-4) La rigidité et la résistance mécanique
C’est une caractéristique mécanique essentielle pour
l’armature excepté l’extrémité flexible du bras
rétentif, tous les éléments du châssis doivent être
rigides.
L’insuffisance de rigidité engendre des forces de
torsions dangereuses pour les dents supports de
crochets
. Ceci est liée directement à l’épaisseur et la nature de
l’alliage utilisé: le chrome cobalt étant le matériau de
choix, car a faible épaisseur il assure pleinement une
rigidité et une résistance mécanique, le titane peut le
supplanté.
6-5) L’équilibre occlusal
Afin de retrouver une occlusion équilibrée ;
il convient impérativement de :
** Maintenir ou rétablir une DV physiologique
** Choisir la position de référence de la mandibule
(articulaire ou dentaire)
** Analyser la compatibilité du plan d’occlusion
avec le concept occluso-prothétique pour planifier
les modifications au labo (meulage, coronoplastie).
** Enregistrer et transférer correctement l’occlusion
sur articulateur semi adaptable.
** Réaliser un montage des dents artificielles en
restaurant les points de contact proximaux, afin
d’assurer une bonne répartition de la charge
occlusal sur les selles, donc sur les surfaces d’appui.
6-6) Le confort du patient
La PPMA doit apporter un certain confort au patient
et ceci en réalisant :
1- Un tracé symétrique.
2- Les zones phonétiques libérées quand c’est
possible.
3- Un contact intime de l’armature avec la
fibromuqueuse (évite l’infiltration alimentaire).
4- Les connexions secondaires doivent être placés
dans l’espace inter dentaire pour quelles ne soient
pas perçues par la langue.
5- Des bords lisses et une prothèse bien polie.
6- L’esthétique doit être rétablie.
7) Intérêt du traitement post prothétique sur les
tissus de soutien
Apprendre au patient à mettre en place et à retirer sa
prothèse.
- Maintenance des prothèses
Hygiène rigoureuse :
Il faut surveiller la prothèse et plus particulièrement
les selles qui sont en méthacrylate de méthyle et donc
par conséquent poreuse et susceptibles d’être
envahies par les micro-organismes.
Fig 03. Bossette pour prothèses adjointes
-L’équilibration occlusale :
L'équilibration occlusale en PPA est une étape
terminale mais impérative; elle est terminale car elle
parachève la stabilité et l'équilibre progressivement
obtenu lors des séquences précédentes; elle est
impérative car elle va conditionner l'intégration de la
prothèse par le confort qu'elle procure au cours des
fonctions.
L'équilibration occlusale consistant en un meulage
méthodique des dents destiné à la mise en route
fonctionnelle de la prothèse toute en assurant une
répartition harmonieuse et durable des charges
occlusales sur l'ensemble des tissus de supports.
-Contrôles périodiques :
- car l’utilisation à la fois de surfaces d’appui
dentaires et ostéomuqueuses par la PPA entraîne des
modifications tissulaires dont le patient doit être
conscient.
Il pourrait être nécessaire de:
- Faire une réadaptation des selles prothétiques à la
nouvelle anatomie des crêtes: c’est le rebasage.
- un remontage des dents et une réfection de la résine.
*** Pour tous les cas, un contrôle à 6 mois est
indispensable.
Cette période est une période d’adaptation des tissus
au cours de laquelle les modifications ostéomuqueuse
sont les plus importantes. c’est après une période de 6
mois à 1 an qu’un rebasage peut s’avérer utile voire
nécessaire.
*** Des contrôles annuels sont ensuite instaurés, la
réévaluation prothétique globale étant souvent
nécessaire après plusieurs années de port.
Conclusion
Le praticien doit mettre en jeu tout ce qui est en son
pouvoir pour accéder à ce résultat et à ce que la PPA
soit intégrée par son patient.
« Pour qu’une PPA soit réussie et bien intégrée par
le patient 04 paramètres sont fondamentaux : la
rigidité, la rétention, l’esthétique, le confort. »

Contenu connexe

Tendances

les articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciauxles articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciaux
Abdeldjalil Gadra
 
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partielMontage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Abdeldjalil Gadra
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
Abdeldjalil Gadra
 
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Abdeldjalil Gadra
 
Realisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoireRealisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoire
Abdeldjalil Gadra
 
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Abdeldjalil Gadra
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
drjamel
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
Abdeldjalil Gadra
 

Tendances (20)

Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA
 
les articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciauxles articulateurs et les arcs faciaux
les articulateurs et les arcs faciaux
 
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partielMontage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
 
Prothese trace du chassis
Prothese trace du  chassisProthese trace du  chassis
Prothese trace du chassis
 
Indices biologiques
Indices biologiquesIndices biologiques
Indices biologiques
 
Articulateur
ArticulateurArticulateur
Articulateur
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
 
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
 
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdfLivre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
Livre oc by li_onblanc yacine.19 (1).pdf
 
Les differentes conception
Les differentes conception Les differentes conception
Les differentes conception
 
Les empreintes en ppma
Les empreintes en ppmaLes empreintes en ppma
Les empreintes en ppma
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résine
 
Realisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoireRealisation du chassis au laboratoire
Realisation du chassis au laboratoire
 
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
 
Les indices biologiques
Les indices  biologiquesLes indices  biologiques
Les indices biologiques
 
Prothese pap-mise en moufle2
Prothese pap-mise en moufle2Prothese pap-mise en moufle2
Prothese pap-mise en moufle2
 
Prothese pap resine
Prothese pap resineProthese pap resine
Prothese pap resine
 
Activateur de classe ii
Activateur de classe iiActivateur de classe ii
Activateur de classe ii
 
Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
 

Similaire à Le chassis metalique

La Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueLa Contention orthodontique
La Contention orthodontique
ADELLL
 
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologieCour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
azertyazerty46
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2
mii va
 

Similaire à Le chassis metalique (20)

les indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdfles indices biologiques.pdf
les indices biologiques.pdf
 
Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
 
Etude au paralléliseur.pptx
Etude au paralléliseur.pptxEtude au paralléliseur.pptx
Etude au paralléliseur.pptx
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
 
Les reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexesLes reconstitutions complexes
Les reconstitutions complexes
 
La Contention orthodontique
La Contention orthodontiqueLa Contention orthodontique
La Contention orthodontique
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
 
Trt chirurgical
Trt chirurgical Trt chirurgical
Trt chirurgical
 
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologieCour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
 
les minivis en odf
les minivis en odf les minivis en odf
les minivis en odf
 
Oce2
Oce2Oce2
Oce2
 
Ppma et parodonte .
Ppma et parodonte .Ppma et parodonte .
Ppma et parodonte .
 
( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa( 2) introduction a la ppa
( 2) introduction a la ppa
 
Fracture de la rotule
Fracture de la rotuleFracture de la rotule
Fracture de la rotule
 
Contention
ContentionContention
Contention
 
Prothéses adjointes sur implants
Prothéses adjointes sur implantsProthéses adjointes sur implants
Prothéses adjointes sur implants
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
 
Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2
 
268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2268464949 endodontie-cours-2
268464949 endodontie-cours-2
 

Plus de Abdeldjalil Gadra (20)

Asepsie
AsepsieAsepsie
Asepsie
 
6 la poche parodontale
6   la poche parodontale6   la poche parodontale
6 la poche parodontale
 
5 les parodontolyses
5   les parodontolyses5   les parodontolyses
5 les parodontolyses
 
3 classification des maladies parodontales
3   classification des maladies parodontales3   classification des maladies parodontales
3 classification des maladies parodontales
 
Terminologie en o
Terminologie en oTerminologie en o
Terminologie en o
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
 
Mesure de la d
Mesure de la dMesure de la d
Mesure de la d
 
L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.L'occlusion en orthodontie.
L'occlusion en orthodontie.
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
Le diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basalesLe diagnostic des anomalies basales
Le diagnostic des anomalies basales
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
la Gencive
la Gencivela Gencive
la Gencive
 
Cours desmodonte
Cours desmodonteCours desmodonte
Cours desmodonte
 
Cours cement
Cours cementCours cement
Cours cement
 
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_pChoix adhesifs et_lampes_a_photo_p
Choix adhesifs et_lampes_a_photo_p
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Instrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaireInstrumentation en medecine dentaire
Instrumentation en medecine dentaire
 
Protections dentino pulpaires
Protections dentino pulpairesProtections dentino pulpaires
Protections dentino pulpaires
 
Biofilm dentaire
Biofilm dentaireBiofilm dentaire
Biofilm dentaire
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 

Dernier

Dernier (7)

ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 

Le chassis metalique

  • 1. Université Badji Mokhtar / Annaba Faculté de Médecine Annaba Département de Chirurgie Dentaire Chu Ibn Roched Annaba Service de Prothèse Présenter par : Encadrer par : Rt Neciri Brahim Pr. Bentahar Le Châssis métallique
  • 2. 6) Les impératifs de conception de la PPMA La PPMA est l'une des restaurations prothétiques les plus complexes et plus difficiles à réaliser surtout si elle est dento-mucco portée et requiert une parfaite maîtrise des techniques spécifiques à sa réalisation.
  • 3. 6-1) L’équilibre prothétique: *La sustentation - Les éléments de sustentation indispensables sont exploités par l’intermédiaire de structures anatomiques d’une part et prothétiques d’autres part.
  • 4. Les facteurs anatomiques et comportement biomécanique des tissus supports : ** Des crêtes édentées hautes et larges recouvertes d'une fibromuqueuse ferme et adhérente à l’os sous- jacent . ** Le nombre des dents à solliciter et la qualité de leur parodonte.
  • 5. ** Rechercher un recouvrement muqueux plus large quand l’édentement est important. ** La compressibilité désmodontale notablement moindre que la fibromuqueuse rend la sustentation dento-parodontale plus efficace que celle de la fibromuqueuse.
  • 6. ** Dans le traitement des édentement en extension, l'appui étant mixte et compte tenu de la différence de compressibilité tissulaire, l'effort de sustentation doit être harmonisé et bien réparti entre desmodonte (appui dentaire) et fibromuqueuse (appui ostéo- muqueux) par une empreinte secondaire (anatomo- fonctionnelle). (MAC CRACKEN)
  • 7. Facteurs de conception prothétiques: L'exploitation des structures d'appui est réalisée par: 1- taquets ou appuis occlusaux (direct et indirect) •Pour un édentement distal : il a une position mésiale sur la dent pilier bordant l’édentation. •Pour un édentement intercalé : il se situe du coté de la selle.
  • 8. •La préparation de la logette destinée à la recevoir, se fait dans l’émail car il possède une dureté voisine à celle de l’alliage. • leur extrados restaure la morphologie occlusale (concave et parfaitement adapter au logement). •transmettent aux dents les forces exercées sur les selles ce qui permet la régulation de l’occlusion grâce à la proprioception desmodontale des dents restantes.
  • 9. Fig 01. Taquet occlusal
  • 10. 2- les selles - Les selles doivent largement recouvrir les crêtes édentées pour solliciter l'appui ostéo-muqueux (sollicitation fonctionnelle bénéfique maintenant l'organisation trabéculaire) plus la surface d’appui est grande moins la prothèse a tendance a s’enfoncer. - Espacées de 1.5 a2mm de la muqueuse d’appui. - Postérieurement situées avant les tubérosités et les trigones rétro molaire.
  • 11. 3- Connexion principale: - Au maxillaire : la participation de la connexion principale à la sustentation est recherchée à chaque fois que l'édentement est important ) afin d’éviter son enfoncement dans les surfaces d’appui concernant le maxillaire. - Plaque pleine dans Les Cl I et II et cl IV de grande étendue entretoise dans Cl III.
  • 12. -A la mandibule le bandeau lingual, barre cingulaire reposant sur la face linguale des dents sont les éléments annexes de sustentation. -Le décolletage : au maxillaire, la plaque en regard des collets des dents s’écarte de 05mm à 06mm a la mandibule, la barre linguale est distante de la table interne en fonction de son orientation et est distante de 02mm du plancher buccal et de 04mm du collets.
  • 13. -La rigidité : pour éviter les tractions et tractions et rotations des dents piliers, elle dépend de la qualité mécanique des matériaux utilisés et de l’épaisseur de la plaque. -Le poli : nécessaire à l’hygiène pour le confort du patient.
  • 14. 4-Connexions secondaires. Relient les selles à la connexion principale et aux autres éléments, elles ne doivent jamais être engagées dans les zones de contre dépouille par rapport à l’axe d’insertion, elles sont distantes de la gencive, rigides elles présentent un très bon poli surtout au niveau de l’intrados. Elles ont une forme triangulaire.
  • 15. 5- Barre corono-cingulaire. Joue un rôle dans la sustentation évitant toute migration des dents son utilisation nécessite la préparation d’appui cingulaire au niveau des faces linguale qui seront perpendiculaires au grand axe de chaque dent afin d’éviter toute force oblique pouvant nuire au parodonte.
  • 16. 6- Crochets. •Pour éviter toute agression directe, il doit être à distance de la gencive marginale et soutenue par le taquet occlusal pour éviter tout tassement ultérieur pouvant modifier cette situation. •Une fois la prothèse en place, le crochet doit être neutre sinon il exerce des forces pathogènes. •il faut respecter le principe de réciprocité. •Enfin permettre une désinsertion aisée de la prothèse.
  • 17. 7- Dents prothétiques. lors du montage, le but recherché est double : Répartition de la charge occlusale entre les dents et les crêtes édentées en évitant toute surcharge au niveau des dents et du support ostéo-muqueux. -Il faut réduire le diamètre des dents prothétiques. -Augmenter la surface d’appui muqueux. -Orienter la résultante des forces occlusales vers l’ intérieur des selles.
  • 18. *La stabilisation Hormis les mouvements d'insertion et de désinsertion, des déplacements sont toujours possibles par rapport aux dents piliers et aux crêtes.
  • 19. TABET avait décrit 6 mouvements fondamentaux concernant une selle en extension considérée isolément. La conception globale de la PPMA doit contribuer à les contrarier afin que leur amplitude soit réduite
  • 20. La translation verticale : amplitude limitée dans le sens apical par l'étendue des selles ainsi que la plaque pleine au maxillaire, et partiellement par les appuis occlusaux directs et indirects, et limitée dans le sens occlusal par les bras retentis des crochets.
  • 21. La translation horizontale : s’oppose à ce mouvement les parties rigides des crochets (Bras de calage) accessoirement barre cingulaire ou coronaire. les versants abrupts des crêtes s’opposent aussi à ce mouvement.
  • 22. La rotation dans le plan sagittal : Ce mouvement est supprimé par une liaison semi rigide, un appui muqueux large, et par un nombre suffisant de dents piliers. Le soulèvement postérieur des selles est diminué par les appuis occlusaux indirects et la barre cingulaire.
  • 23. Rotation autour l’axe longitudinal de la crête: sera combattu par - la rigidité du châssis. -occlusion bien équilibrée. -- bras de calage. -- bras rétentif.
  • 24. La rotation dans le plan horizontal : résulte des forces occlusales obliques ou transversales. Elles seront annulées par la rigidité du châssis, et les reliefs des crêtes.
  • 25. *La rétention En PPMA, les éléments de rétention sont les crochets par l’extrémité flexible du bras rétentif qui se positionne dans la zone de retrait.
  • 26. Les crochets peuvent se montrer agressif vis à vis de l’émail et du parodonte : - des crochets mal conçus exerçant à chaque insertion et désinsertion des forces obliques et horizontales non compensés. - Situés trop proche de la gencive, ils agressent continuellement le parodonte superficiel. - Mal adaptés, ils constituent un véritable siège à la plaque bactérienne.
  • 27. Pour éviter tous cela la conception des crochets doit obéir aux impératifs suivants : - Il doit ceinturer sur la dent plus de la moitié de sa circonférence. - Il doit rester au contact avec l’émail et doit être parfaitement poli pour ne pas créer des lésions de l’émail.
  • 28. - L’extrémité rétentive élastique doit être passive dés que la prothèse est en place, elle ne devient active que pour s’opposer au déplacement de la prothèse.
  • 29. -Principe de réciprocité afin d’annuler tout risque scoliodontique. - afin d'éviter toue agression directe, le crochet doit être à distance de la gencive marginale et soutenu par un taquet occlusal. - l'utilisation d'un alliage d'une dureté inférieure à celle de l'émail en plus d'un polissage soigneux pour éviter toute usure de l'émail.
  • 30. - Comme élément rétentif on peut aussi utiliser les attachements préfabriqués dans les édentements encastrés. **L'avantage de ces attachements c'est qu'ils n'exercent pas de forces horizontales lors de l'insertion.
  • 31. 6-2) Le choix d’un l’axe d’insertion L’analyse au paralléliseur est impérative pour le choix de l’axe d’insertion optimal : les axes dentaires sont rarement parallèles entre eux et donc l’axe d’insertion ne peut être qu’un compromis entre ces axes, dans la mesure possible on préférera choisir un axe se rapprochant de la perpendiculaire au plan d’occlusion.
  • 32. -L'axe le plus juste est celui qui nécessite moins de meulage. S'il n'est pas déterminer correctement, les crochets exercent des forces de torsions dangereuses sur les dents piliers.
  • 33. La Confrontation de l’axe d’insertion est obtenu en prenant compte les 4 paramètres suivants : Zones de retrait Surfaces de guidage Axe Tracé Interférences d’insertion du châssis Esthétique
  • 34. 6-3) Le respect des tissus muqueux La PPMA doit : - respecter l’intégrité tissulaire de l’appareil stomatognatique. - elle doit prendre appui sur les zones moyennement compressibles.
  • 35. - décharger les zones compressibles et éviter un appui trop important au niveau des zones trop compressibles. - doit recouvrir et exploiter les éléments anatomiques et physiologiques favorables à la sustentation et la stabilisation et éviter les éléments défavorables.
  • 36. - HOUSSET les a classer ces éléments en : indices positifs et indices négatifs. Le respect de ces indices (-) impose de réaliser un décolletage des plaques pour éviter de léser ou traumatiser des zones fragiles préserver la pérennité du parodonte marginale car la compression de la muqueuse juxta cervicale par le bord de l’armature métallique crée une irritation gingivale se traduisant par une hyperhémie et des réactions douloureuses.
  • 37. Ce décolletage doit obéir à des règles, qui découlent des principes de HOUSSET qui sont en nombre de 06 : 1ére règle : pour une dent support concernant un édentement intercalaire, le tracé doit débuter à l’angle proximo-palatin (coté édentement) et se termine à l’angle proximo-palatin (coté opposé). La distance est de 5-6 mm au milieu de la face palatine.
  • 38. 2éme règle : si la dent support est isolée, la distance doit être plus large 7mm. 3éme règle : lorsque le décolletage est raccordé avec une ailette de stabilisation, il doit s’arrêter au niveau de la zone inter-poximale de la dent adjacente. 4éme règle : toute ailette de stabilisation ou barre palatine au niveau des papilles bunoides doit s’arrêter entre deux papilles ou au bas d’une papille.
  • 39. 5éme règle : toutes les entretoises qui relient la zone extra sellaire aux crochets ou aux fils d’appui doivent passer en pont au dessus des zones des gencives marginales et papillaires pour reprendre appui avec la muqueuse à 5mm des dents concernées. 6éme règle : éviter quand cela est possible tout appui au niveau de la zone de la papille rétro incisive et des papilles bunoides.
  • 40. Fig 02. Principe du décolletage selon Housset.
  • 41. ** Selles : doivent être largement recouvertes afin de transmettre aux crêtes une stimulation bénéfique ** Lorsqu’un appui ostéo-muqueux maximal est nécessaire type plaque a recouvrement complet, le décolletage est supprimé au profit d’une décharge de 0.2 à 0.3mm au niveau de l’intrados de la prothèse.
  • 42. ** Les connexions secondaires placées dans l’espace inter dentaire doivent elles aussi être éloignées de 0.2mm de la gencive papillaire. ** Les obstacles osseux type torus palatin doivent être évités en utilisant la chirurgie correctrice. ** Barre linguale : doit être espacé de la table interne selon son orientation pour éviter tout contact avec la barre (lésion secondaire à l’enfoncement de la prothèse)
  • 43. 6-4) La rigidité et la résistance mécanique C’est une caractéristique mécanique essentielle pour l’armature excepté l’extrémité flexible du bras rétentif, tous les éléments du châssis doivent être rigides. L’insuffisance de rigidité engendre des forces de torsions dangereuses pour les dents supports de crochets
  • 44. . Ceci est liée directement à l’épaisseur et la nature de l’alliage utilisé: le chrome cobalt étant le matériau de choix, car a faible épaisseur il assure pleinement une rigidité et une résistance mécanique, le titane peut le supplanté.
  • 45. 6-5) L’équilibre occlusal Afin de retrouver une occlusion équilibrée ; il convient impérativement de : ** Maintenir ou rétablir une DV physiologique ** Choisir la position de référence de la mandibule (articulaire ou dentaire)
  • 46. ** Analyser la compatibilité du plan d’occlusion avec le concept occluso-prothétique pour planifier les modifications au labo (meulage, coronoplastie). ** Enregistrer et transférer correctement l’occlusion sur articulateur semi adaptable. ** Réaliser un montage des dents artificielles en restaurant les points de contact proximaux, afin d’assurer une bonne répartition de la charge occlusal sur les selles, donc sur les surfaces d’appui.
  • 47. 6-6) Le confort du patient La PPMA doit apporter un certain confort au patient et ceci en réalisant : 1- Un tracé symétrique. 2- Les zones phonétiques libérées quand c’est possible. 3- Un contact intime de l’armature avec la fibromuqueuse (évite l’infiltration alimentaire).
  • 48. 4- Les connexions secondaires doivent être placés dans l’espace inter dentaire pour quelles ne soient pas perçues par la langue. 5- Des bords lisses et une prothèse bien polie. 6- L’esthétique doit être rétablie.
  • 49. 7) Intérêt du traitement post prothétique sur les tissus de soutien Apprendre au patient à mettre en place et à retirer sa prothèse. - Maintenance des prothèses Hygiène rigoureuse : Il faut surveiller la prothèse et plus particulièrement les selles qui sont en méthacrylate de méthyle et donc par conséquent poreuse et susceptibles d’être envahies par les micro-organismes.
  • 50. Fig 03. Bossette pour prothèses adjointes
  • 51. -L’équilibration occlusale : L'équilibration occlusale en PPA est une étape terminale mais impérative; elle est terminale car elle parachève la stabilité et l'équilibre progressivement obtenu lors des séquences précédentes; elle est impérative car elle va conditionner l'intégration de la prothèse par le confort qu'elle procure au cours des fonctions. L'équilibration occlusale consistant en un meulage méthodique des dents destiné à la mise en route fonctionnelle de la prothèse toute en assurant une répartition harmonieuse et durable des charges occlusales sur l'ensemble des tissus de supports.
  • 52. -Contrôles périodiques : - car l’utilisation à la fois de surfaces d’appui dentaires et ostéomuqueuses par la PPA entraîne des modifications tissulaires dont le patient doit être conscient. Il pourrait être nécessaire de: - Faire une réadaptation des selles prothétiques à la nouvelle anatomie des crêtes: c’est le rebasage. - un remontage des dents et une réfection de la résine.
  • 53. *** Pour tous les cas, un contrôle à 6 mois est indispensable. Cette période est une période d’adaptation des tissus au cours de laquelle les modifications ostéomuqueuse sont les plus importantes. c’est après une période de 6 mois à 1 an qu’un rebasage peut s’avérer utile voire nécessaire.
  • 54. *** Des contrôles annuels sont ensuite instaurés, la réévaluation prothétique globale étant souvent nécessaire après plusieurs années de port.
  • 55. Conclusion Le praticien doit mettre en jeu tout ce qui est en son pouvoir pour accéder à ce résultat et à ce que la PPA soit intégrée par son patient. « Pour qu’une PPA soit réussie et bien intégrée par le patient 04 paramètres sont fondamentaux : la rigidité, la rétention, l’esthétique, le confort. »