SlideShare une entreprise Scribd logo
Le défi de l'élimination du tabagisme Luc DUSSART Consultant INTERVENANCE – 75019 Paris    : (06) 63 65 01 44 mailto:luc.dussart@free.fr Prise en charge des conduites addictives – Comundi - Paris 06/12/2005
Prestations INTERVENANCE Conseil, gestion de projet  Créer les conditions d’ un arrêt immédiat  sans difficulté particulière.  Formation à l’abstinence tabagique avec une garantie de bonne fin Arrêter la cigarette  cela s’apprend  en groupe en quelques heures. Chaque fumeur redevient psychologiquement non fumeur, et progressivement acquiert l’ immunité  contre la récidive.  Ce n’est difficile que pour ceux qui n’ont pas encore trouvé la solution
Prendre modèle sur l’élimination  du tabagisme de l’Entreprise Objectifs Enjeux Processus de conduite du projet - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - L’addiction tabagique Stratégies de gestion hédonique Réseau et système
Objectifs de l’élimination  du tabagisme de l’Entreprise Réduire les coûts Respecter les contraintes légales Accroître la qualité de vie au travail - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Protéger la santé Prévenir les conflits Communiquer une image vertueuse
Protéger la santé Tabagisme passif 93% des salariés estiment que le fait de travailler dans un environnement avec de la fumée de tabac représente un risque important ou très important (Enquête Ipsos – Juillet 2005). l’exposition peut être très longue (facteur 4,5) Accidents du travail + Arrêts maladie : probabilité x 2 Fumer rend dépressif ! Synergies avec les co-dépendances
Prévenir les conflits Fournir un environnement de travail sain L’exposition à la fumée du tabac est dangereuse … et désagréable La fumée du tabac fait augmenter d’autres risques (accidents, incendie) Dénormalisation de la consommation Fumer est assimilé à une maladie (rembourst SS)
Communiquer une image vertueuse Ambiance dynamique et saine Marque d’attention envers toutes les catégories Investissement du personnel dans l’entreprise Marketing RH
Bénéfices pour l’Entreprise L’élimination du tabagisme au le lieu de travail a du sens puisqu’elle accroît : -  la qualité de vie du personnel,  -  la rentabilité,  -  l’image interne + entreprise citoyenne    Élimination radicale du problème de santé publique, qui n’est pas au coeur des missions de l’employeur
Ce qui n’a pas changé depuis 15 ans La prévalence au tabagisme Femmes +, hommes - Une représentation médicalisée du fléau Dépendance pharmacologique Déni de la dimension psychologique (ramenée à du ‘comportemental’ évaluable) Et non addiction = adaptation à la souffrance psychique par comportement stimulant sans altération de la conscience et saillance partielle Un sevrage réputé problématique Les médecins français fument autant que la population générale
Facteurs de changement L’employeur en première ligne Loi du 9 août 2004  Santé publique Campagnes TV  tabagisme passif Décret 28 juillet 2004  portant réforme  des SST Procédures en justice  Demande croissante  de sécurité Désimplication  croissante
Facteurs de changement Plan Cancer (mars 2003) : 9 mesures sur 70 Loi du 9 août 2004 : Santé publique Campagnes TV contre le tabagisme passif Décret 28 juillet 2004 portant réforme des Services de Santé au Travail (SST) Demande croissante de sécurité Procédures en justice (cf. amiante) Désimplication croissante des salariés
Impact de la loi du 9 août 2004 Renforcement des contraintes légales du Code de santé publique sur les Entreprises Amende tabagisme 1500 € / entreprise Procès-verbal par Inspection du Travail  Objectifs quantifiés Réduction de la prévalence à fumer (– 5%) Réduction des infractions  Plan Cancer
Campagnes TV  contre le tabagisme passif Cible  la fumée  et non les fumeurs individuels Le tabagisme est  dangereux  pour la santé de tous, pas seulement celle des fumeurs Manipulations intensives de l’industrie Faits établis scientifiquement Dénormalisation  de la tabagie  Transports, émissions de télévision Pression des  non fumeurs  pour leurs droits
Décret 28 juillet 2004 portant réforme  des Services de Santé au Travail - SST Approche pluridisciplinaire Ouverture aux experts pour renforcer la compétence et la pertinence des interventions du médecins du travail : Psychologues, ergonomes, prévention, etc.. Disponibilité pour projet de prévention  Réduction du suivi systématique
Demande croissante de sécurité Syndrome du 11/09 (+ tour infernale) Stress et pression psychologique Souci écologique (pollution urbaine)
Risque juridique Multiplication des contentieux Amiante, irradiation Jurisprudence Droit des Non Fumeurs www.dnf.asso.fr Mises en demeure
Désimplication croissante Plans sociaux Sentiment de précarité Perte du lien social Éthique malmenée (affaires et corruption ) Manque de considération envers le personnel (même Cadre) Fumeurs paria Perte de sens, de considération et d’intérêt au travail
Prendre modèle sur l’élimination  du tabagisme de l’Entreprise Objectifs Enjeux Processus de conduite du projet - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - L’addiction tabagique Stratégies de gestion hédonique Réseau et système
Élaboration et mise en œuvre  de l’élimination du tabagisme Préparer le projet Mettre en œuvre  Évaluer Suivre et redéfinir les objectifs Modèle PDCA : Plan, Do, Check, Act P D A C
Politiques antitabac : pratiques USA Source : Les Echos 17/05/05, sondage auprès de 270 responsables RH  Society for Human Resource Management, juillet 2004,
Hygie et Panacée Interdiction du tabagisme :  Complète, y compris dans les véhicules Autorisation à l’extérieur Fumoirs ventilés Aide à l’arrêt Accompagnement et suivi par les services de santé au travail Coup de tabac sur le tabagisme    Associer le bâton et la carotte
Impact de la loi irlandaise sur le tabac Parmi les personnes qui ont  arrêté de fumer  après l'entrée en vigueur de la loi : 80%  ont déclaré que, grâce à la loi, elles ont réussi à arrêter de fumer plus facilement ; 88%  ont déclaré que l'arrêt tabagique était plus facile à respecter dans le nouvel environnement sans fumée. Parmi les  personnes restées fumeuses  : 60%  ont déclaré fumer moins qu'avant ; 46%  étaient relativement prêtes à arrêter de fumer Source : Geoffrey T. Fong et al., Reductions in tobacco smoke pollution…  in: Tobacco Control 2005;000:1-8 769 fumeurs, trois mois avant et neuf mois  après l'introduction de la loi  de mars 2004
Fumoirs et contraintes de ventilation Les employés doivent avoir la possibilité de refuser d’entrer dans un fumoir Un bureau de fumeur est un fumoir… Tout endroit où l’on a fumé est un fumoir Sévère contraintes techniques de ventilation (débit, pression, signalisation)    Pour le CIRC, la fumée est    un cancérogène de classe I
Options les plus efficaces  1°) Encouragement à l’arrêt et autorisation de fumer à l’air libre 2°) Interdiction générale à l’intérieur de l’établissement,  aux lieux de regroupement et dans les véhicules associée à des programmes d’aide à l’arrêt Ne pas attendre qu’il n’y ait  plus de fumeurs pour réglementer…
Tâches de préparation Obtenir l’engagement : Direction, CHSCT, SST, Management Organisation d’un  projet  : nommer un Responsable Audit de la situation (écarts à la législation) Statuer sur l’aide à l’arrêt (choix des partenaires) Etablir un  plan  : objectifs, échéancier, ressources Faire approuver le plan
Élaboration et mise en œuvre  de l’élimination du tabagisme Préparer le projet Mettre en œuvre  Évaluer Suivre et redéfinir les objectifs Modèle PDCA : Plan, Do, Check, Act P D A C
2 - Mettre en œuvre  Communiquer la politique Impliquer les parties prenantes (services de santé, CHS-CT) Vendre l’arrêt du tabagisme Conduire les programmes d’aide
Communiquer les objectifs Sponsor membre du CD Medias internes + ressources Com° Exemplarité du management Phase d’apprentissage (charte 1 an) Règlement intérieur Par ex. : Diviser par deux le pourcentage de fumeurs en 6 mois Un escalier se balaye par le haut + la Direction dirige
Impliquer les parties prenantes Ressources Humaines Communication interne CHS-CT / délégués du personnels Services de Santé au Travail Services généraux (Comité de suivi) Management = facteur n° 1 de succès
Agir sur le milieu Mise aux normes des fumoirs le cas échéant Signalétique réglementaire Dossiers embauche Pauses cigarette = RTT …
Vendre l’arrêt du tabagisme (1) Les motivations négatives disparaissent après l’affranchissement… On ne supprime pas un désir par une interdiction Les discours d’experts attentent au sentiment identitaire et sont inaudibles par ceux à qui ils sont destinés Être créatif (cf. Sida) Donner du  sens  au projet Falomir-Pichastor & Mugny : Société contre fumeur, PUG, 2004
Vendre l’arrêt du tabagisme (2) Raisons égoïstes valorisantes et positives Qualité de vie au travail Affranchissement d’une dépendance  Autonomie de décision Base de l’engagement –> Pression indirecte Facile si on a une bonne clé Facile de réussir, soutien de l’employeur Mise en confiance sur chances de succès Le bon moment d’essayer Enquête = perte de temps, pas mobilisateur
Conduire les programmes d’aide : individuel et collectif En association avec le médecin du travail Fn (disponibilité et compétence) Protocoles  validés  = médiocres 10 % d’arrêt à 6 mois (test Nortryptiline 2004) ! Objectif  > 50% de sevrage à 12 mois Possible avec unité de temps, de lieu et d’action  … et un projet bien piloté
Prise en charge  médicalisée individuelle Si comorbidité ou traitement anxiodépressif Fumer soulage du mal-être Palliatifs transactionnels nicotiniques Entretiens de suivi individuel (4 à 6) Adjuvants thérapeutiques  Thérapie comportementale et cognitive (x 2 succès) Acupuncture Etc… Consensus médical
Apprentissage collectif Fumeurs réputés en bonne santé Apprentissage vicariant en groupe Observation des succès, étayage Exposition aux envies de fumer Faire face est à la portée de tous Suivi individuel à la demande  Téléphone Orientation en cas d’insuccès + rapide et économique    Validation empirique
Élaboration et mise en œuvre  de l’élimination du tabagisme Préparer le projet Mettre en œuvre  Évaluer Suivre et redéfinir les objectifs Modèle PDCA : Plan, Do, Check, Act P D A C
3 - Évaluer résultats, processus  et projet Taux de fumeurs réguliers Taux d’adhésion aux programmes d’aide à l’arrêt Taux de réussite du sevrage (3 mois  et à 1 an ) Satisfaction du personnel (fumeurs/non fumeurs) Réduction de l’absentéisme Fréquence des manquements au règlement (observations, avertissements) etc…
4 - Suivre et redéfinir les objectifs Suivi CHS-CT Implantation fumoirs, ventilation Révision du règlement intérieur ( / 2 ans) Suivi SST Taux de fumeurs réguliers ( > 1 cig./jour) Accompagnement médicalisé du sevrage Orientation, etc… Planification des actions à moyen terme
Conseils pratiques S’impliquer dans une  dynamique   collective Vision intégrée  avec les autres efforts de promotion de la santé, de la sécurité et de la protection de l’environnement Vendre les  avantages   pour les fumeurs sans  les culpabiliser Un  projet  phasé avec un Responsable Respecter autonomie et cas particuliers Quantifier un  résultat   à  court terme
Prendre modèle sur l’élimination  du tabagisme de l’Entreprise Objectifs Enjeux Processus de conduite du projet - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - L’addiction tabagique Stratégies de gestion hédonique Réseau et système
L’addiction tabagique Environ  un tiers  des français fument quotidiennement sans pouvoir s’en empêcher 50% des lycéens, filles autant que garçons C’est un  comportement  avant d’être une  maladie Les raisons de l’engrenage : L’intégration sociale au début,  La perte de contrôle très vite ensuite,  Le manque de restrictions.
Comment les fumeurs en  finissent-ils avec la cigarette ?  Premières tentatives très tôt Un ado fumeur sur 2 dès 15 ans ! Plus de la moitié des fumeurs ont réussi à arrêter 80% tout seul, rarement du 1er coup Avoir l’humilité d’accepter une aide  si pris au piège
Impérieuse nicotine 30% d’accros après une (1) expérimentation 95% + après 6 expérimentations  (Valleur) Manque imperceptible Poison rapidement éliminé    renouvellement de la consommation Vente libre et prix unitaire faible Furtivité (image et vie sociale OK)
Pics de nicotine Temps Concentration   en nicotine dans le sang Manque Rassasiement La concentration est divisée  par 2 en 2 heures
Stress et cigarette Addiction Addiction Arrêt Normal La perte de contrôle induit un stress cumulatif Le sevrage supprime  l’anxiété Normal
La nicotine régule l’humeur Temps Émotions de la vie courante Dysphorie Euphorie La nicotine réduit la  bande passante des émotions 0 Avec nicotine Sans nicotine
Exposer aux envies de fumer Envies  de fumer Semaines Faire face au désir S1 Avec palliatif nicotinique Sans palliatif S2 S3 Faire face au déplaisir Dernière  cigarette Risque de  reprise ?  ?
Une infinités d’addictions Abus de produits :  drogues, médicaments, alimentation, etc… Addictions de la vie Excès de  :  travail, sport, prise de risque, pouvoir Compulsions  : achats compulsifs, obsessions, sexe Distractions  :  jeux, internet, TV, jeux de rôle Ascèse  :  jeûne, anorexie mentale Agressions  :  vol, meurtre, etc…
Addiction « Une addiction comble des besoins fonctionnels et symboliques auxquels nous sommes attachés » Ce que nous prenons pour la solution à  nos problèmes est devenu un problème  à leur solution Stanton Peele, 1985
Économie de l’addiction Addictivité   = coût adaptatif minimum Facilités de l’environnement Facteurs individuels Besoin de soulagement Priorités d’action
Facteurs individuels Conditionnement social + familial + … Facteurs biologiques Activation cérébrale Métabolisation génétique Sexe, âge, etc…  Traits de personnalité Estime de soi dégradée Incompétence apprise Manque de contrôle des émotions
Facteurs d’environnement Facilité d’accès Prix, furtivité Culture Alcool : chez les musulmans par ex. + Pas de tabac pendant le ramadan, le shabat,… Pression des pairs Observation des effets du produit Modelage social Situations affectant l’humeur, rituels, …
Spirale de détresse Promesse de récompense Activité Facteurs prédisposants Échec Manque  non perçu Tension psychique Malaise Dépression Irritabilité Anxiété Contrôle ? Demande  affective Se faire plaisir Défi Stimulation Anxiété Oui Non Dysphorie  antécédente Dysphorie  conséquente
Caractéristiques d’une addiction Ad dict = dit à… (esclave) Comportement fonctionnel stimulant Dès la naissance Tout comportement peut devenir addictif Par excès (travail) L’arrêt du manque soulage (travail !!) Continuum entre normal et pathologique Est-ce que l’on souffre si comportement impossible ? Variabilité des réactions  Entre les sujets Dans le temps ou suivant le contexte
Régulations de la sensation Activation cérébrale Tendance innée à la recherche de sensation , avec pic à 18 ans Récompense et/ou soulagement (+ tolérance) Spirale de la détresse Dérèglement du système de récompense Perte de contrôle à court terme Désir (+ sensibilisation) Empreinte = mémoire à long terme Vulnérabilité à la rechute
Réactivité cérébrale élevée :  faible recherche de stimulations Loonis (1997)  d’après le modèle neuropsychobiologique de  Marvin Zuckerman  (1994) Parcimonie motivationnelle Motivation  régulée par  plaisir/déplaisir OK si privation  sensorielle Homéostasie :  risque addictif  faible A D R Réactivité  cérébrale Récompense Désir LSS
Réactivité cérébrale faible :  recherche de stimulations Loonis (1997)  d’après le modèle neuropsychobiologique de Marvin Zuckerman (1994) Motivations  à la recherche de  senstations fortes Rupture :  perte de contrôle Mal être si privation  sensorielle Dérive :  risque addictif  élevé A D R Réactivité  cérébrale Récompense Désir HSS
Basculements d’état psychologique Théorie du renversement psychologique, Apter, 1982 Haute Relaxation Excitation Activation cérébrale Basse Déplaisir Évitement de  l’activation Recherche  de l’activation Plaisir Ennui Anxiété Bien- être
Apparition de la saillance Théorie du renversement psychologique, Apter, 1982 Haute Relaxation Activation cérébrale Basse Déplaisir Recherche  de l’activation Plaisir Ennui Anxiété Bien- être Excitation
Système d’actions addictif Saillance élevée Force du surinvestissement dans une activité Variété faible Largeur de l’éventail des actions disponibles Vicariance faible Possibilité de remplacement Lié à une dysphorie élevée  (Loonis, Théorie de l’addiction, 2002)
Stratégies de prévention Saillance régulière    exceptionnelle Le plaisir sert aux apprentissages sociaux et de compétences (challenge) Variété    donner du sens et des buts Elargir autonomie et responsabilités Vicariance    autres sources de stimulation Carnaval, films d’horreur, sports de glisse, etc… Un système culturel, des rituels, règles,  et interdits pour un étayage collectif
Système et réseau Loi de la variété requise (Ashby) Intéractions systémiques (cf thérapies familiales) Modelage social invisible Le management institue règles et conventions sociales Manager des projets complexes
Le défi de l’élimination  du tabagisme au travail Un projet d’Entreprise Questions/réponses Merci de votre attention

Contenu connexe

En vedette

Un moment avec le tabac
Un moment avec le tabacUn moment avec le tabac
Un moment avec le tabac
Noureddine1990
 
Données générales sur le tabagisme
Données générales sur le tabagismeDonnées générales sur le tabagisme
Données générales sur le tabagisme
Mustapha Ait Hammou
 
Power Point Tabac
Power Point TabacPower Point Tabac
Power Point Tabac
mikooo1230
 
Le tabac
Le tabacLe tabac
Le tabac
razman
 
Le tabagisme au luxembourg en 2013
Le tabagisme au luxembourg en 2013Le tabagisme au luxembourg en 2013
Le tabagisme au luxembourg en 2013
Luxemburger Wort FR
 
2013session1 3
2013session1 32013session1 3
2013session1 3
acvq
 
Comment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et Stress
Comment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et StressComment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et Stress
Comment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et Stress
Anna Joseph
 
La loi antitabac
La loi antitabacLa loi antitabac
La loi antitabac
iesboliches
 

En vedette (14)

Un moment avec le tabac
Un moment avec le tabacUn moment avec le tabac
Un moment avec le tabac
 
Données générales sur le tabagisme
Données générales sur le tabagismeDonnées générales sur le tabagisme
Données générales sur le tabagisme
 
tabac
tabactabac
tabac
 
Power Point Tabac
Power Point TabacPower Point Tabac
Power Point Tabac
 
Le tabagisme
Le tabagismeLe tabagisme
Le tabagisme
 
Le tabac
Le tabacLe tabac
Le tabac
 
Prévention aux urgences
Prévention aux urgencesPrévention aux urgences
Prévention aux urgences
 
Le tabagisme au luxembourg en 2013
Le tabagisme au luxembourg en 2013Le tabagisme au luxembourg en 2013
Le tabagisme au luxembourg en 2013
 
Tabagisme et démences
Tabagisme et démencesTabagisme et démences
Tabagisme et démences
 
2013session1 3
2013session1 32013session1 3
2013session1 3
 
Comment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et Stress
Comment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et StressComment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et Stress
Comment Arrêter De Fumer ou Arreter de Fumer Paris Sans Grossir et Stress
 
La loi antitabac
La loi antitabacLa loi antitabac
La loi antitabac
 
Le tabac
Le tabacLe tabac
Le tabac
 
Tabagisme
TabagismeTabagisme
Tabagisme
 

Similaire à Le défi de l'élimination du tabagisme

Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...
Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...
Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...
Health Evidence™
 
Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016
Market iT
 
DROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptx
DROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptxDROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptx
DROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptx
AsmaeAllure
 
Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017
Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017
Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017
union_des_annonceurs
 
Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?
Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?
Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?
Harris Interactive France
 
Tech
TechTech
Tech
pbcom1998
 
Dossier presse sofcep mars2020
Dossier presse sofcep mars2020Dossier presse sofcep mars2020
Dossier presse sofcep mars2020
pbcom1998
 
Atelier sur les ODD
Atelier sur les ODDAtelier sur les ODD
Atelier sur les ODD
Nadia Hamou
 
Aspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer sur
Aspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer surAspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer sur
Aspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer sur
Flobione
 
HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...
HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...
HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...
ASIP Santé
 
Loic sarton questions de l'examen management environnemental
Loic sarton   questions de l'examen management environnementalLoic sarton   questions de l'examen management environnemental
Loic sarton questions de l'examen management environnemental
Loic Sarton
 
Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012
Philippe Porta
 
Pst 3-151208083539-lva1-app6891
Pst 3-151208083539-lva1-app6891Pst 3-151208083539-lva1-app6891
Pst 3-151208083539-lva1-app6891
Jalal Chafiq
 
Pst 3
Pst 3Pst 3
Article de recherche RSE - Comportement du consommateur
Article de recherche RSE - Comportement du consommateurArticle de recherche RSE - Comportement du consommateur
Article de recherche RSE - Comportement du consommateur
NathanConinx
 
Loic sarton questionexam
Loic sarton   questionexamLoic sarton   questionexam
Loic sarton questionexam
Loic Sarton
 
Rapport codeem 2015
Rapport codeem 2015Rapport codeem 2015
Rapport codeem 2015
Market iT
 
AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015
AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015
AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015
Bruno Moreau
 
Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019
Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019
Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019
Alain Tassy
 

Similaire à Le défi de l'élimination du tabagisme (20)

Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...
Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...
Les effets sur la santé des politiques gouvernementales de lutte antitabac : ...
 
Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016
 
DROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptx
DROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptxDROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptx
DROIT-DE-LA-COMPLIANCE-1-12-2023 (4).pptx
 
Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017
Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017
Assemblée Générale Union des annonceurs - 30 juin 2017
 
Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?
Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?
Quelle place pour la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique ?
 
Download.jsp
Download.jspDownload.jsp
Download.jsp
 
Tech
TechTech
Tech
 
Dossier presse sofcep mars2020
Dossier presse sofcep mars2020Dossier presse sofcep mars2020
Dossier presse sofcep mars2020
 
Atelier sur les ODD
Atelier sur les ODDAtelier sur les ODD
Atelier sur les ODD
 
Aspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer sur
Aspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer surAspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer sur
Aspects psycho sociaux liés à l’interdiction de fumer sur
 
HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...
HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...
HIT 2017 - ASIP Santé - Atelier N°3 Règlement européen sur la protection des ...
 
Loic sarton questions de l'examen management environnemental
Loic sarton   questions de l'examen management environnementalLoic sarton   questions de l'examen management environnemental
Loic sarton questions de l'examen management environnemental
 
Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012
 
Pst 3-151208083539-lva1-app6891
Pst 3-151208083539-lva1-app6891Pst 3-151208083539-lva1-app6891
Pst 3-151208083539-lva1-app6891
 
Pst 3
Pst 3Pst 3
Pst 3
 
Article de recherche RSE - Comportement du consommateur
Article de recherche RSE - Comportement du consommateurArticle de recherche RSE - Comportement du consommateur
Article de recherche RSE - Comportement du consommateur
 
Loic sarton questionexam
Loic sarton   questionexamLoic sarton   questionexam
Loic sarton questionexam
 
Rapport codeem 2015
Rapport codeem 2015Rapport codeem 2015
Rapport codeem 2015
 
AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015
AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015
AFAR n°89 octobre 2015 - Retour sur PharmaCompliance Paris 2015
 
Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019
Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019
Compte rendu de la réunion Telecom Paris Santé du 21 novembre 2019
 

Plus de DUSSART

Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)
Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)
Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)
DUSSART
 
Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011
Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011
Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011
DUSSART
 
Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002
Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002
Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002
DUSSART
 
Le Phénomène Allen Carr
Le Phénomène Allen CarrLe Phénomène Allen Carr
Le Phénomène Allen Carr
DUSSART
 
Principes de l'affranchissement de la dépendance tabagique
Principes de l'affranchissement de la dépendance tabagiquePrincipes de l'affranchissement de la dépendance tabagique
Principes de l'affranchissement de la dépendance tabagique
DUSSART
 
Processus de la formation
Processus de la formationProcessus de la formation
Processus de la formation
DUSSART
 
Conférence d'information
Conférence d'informationConférence d'information
Conférence d'information
DUSSART
 

Plus de DUSSART (7)

Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)
Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)
Cigarette électronique et vapoteurs (Molimard)
 
Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011
Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011
Indépendance et formation des soignants - Pratiques 21 mai 2011
 
Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002
Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002
Neuberger Stadler Poster étude Allen Carr 2002
 
Le Phénomène Allen Carr
Le Phénomène Allen CarrLe Phénomène Allen Carr
Le Phénomène Allen Carr
 
Principes de l'affranchissement de la dépendance tabagique
Principes de l'affranchissement de la dépendance tabagiquePrincipes de l'affranchissement de la dépendance tabagique
Principes de l'affranchissement de la dépendance tabagique
 
Processus de la formation
Processus de la formationProcessus de la formation
Processus de la formation
 
Conférence d'information
Conférence d'informationConférence d'information
Conférence d'information
 

Le défi de l'élimination du tabagisme

  • 1. Le défi de l'élimination du tabagisme Luc DUSSART Consultant INTERVENANCE – 75019 Paris  : (06) 63 65 01 44 mailto:luc.dussart@free.fr Prise en charge des conduites addictives – Comundi - Paris 06/12/2005
  • 2. Prestations INTERVENANCE Conseil, gestion de projet Créer les conditions d’ un arrêt immédiat sans difficulté particulière. Formation à l’abstinence tabagique avec une garantie de bonne fin Arrêter la cigarette cela s’apprend en groupe en quelques heures. Chaque fumeur redevient psychologiquement non fumeur, et progressivement acquiert l’ immunité contre la récidive. Ce n’est difficile que pour ceux qui n’ont pas encore trouvé la solution
  • 3. Prendre modèle sur l’élimination du tabagisme de l’Entreprise Objectifs Enjeux Processus de conduite du projet - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - L’addiction tabagique Stratégies de gestion hédonique Réseau et système
  • 4. Objectifs de l’élimination du tabagisme de l’Entreprise Réduire les coûts Respecter les contraintes légales Accroître la qualité de vie au travail - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Protéger la santé Prévenir les conflits Communiquer une image vertueuse
  • 5. Protéger la santé Tabagisme passif 93% des salariés estiment que le fait de travailler dans un environnement avec de la fumée de tabac représente un risque important ou très important (Enquête Ipsos – Juillet 2005). l’exposition peut être très longue (facteur 4,5) Accidents du travail + Arrêts maladie : probabilité x 2 Fumer rend dépressif ! Synergies avec les co-dépendances
  • 6. Prévenir les conflits Fournir un environnement de travail sain L’exposition à la fumée du tabac est dangereuse … et désagréable La fumée du tabac fait augmenter d’autres risques (accidents, incendie) Dénormalisation de la consommation Fumer est assimilé à une maladie (rembourst SS)
  • 7. Communiquer une image vertueuse Ambiance dynamique et saine Marque d’attention envers toutes les catégories Investissement du personnel dans l’entreprise Marketing RH
  • 8. Bénéfices pour l’Entreprise L’élimination du tabagisme au le lieu de travail a du sens puisqu’elle accroît : - la qualité de vie du personnel, - la rentabilité, - l’image interne + entreprise citoyenne  Élimination radicale du problème de santé publique, qui n’est pas au coeur des missions de l’employeur
  • 9. Ce qui n’a pas changé depuis 15 ans La prévalence au tabagisme Femmes +, hommes - Une représentation médicalisée du fléau Dépendance pharmacologique Déni de la dimension psychologique (ramenée à du ‘comportemental’ évaluable) Et non addiction = adaptation à la souffrance psychique par comportement stimulant sans altération de la conscience et saillance partielle Un sevrage réputé problématique Les médecins français fument autant que la population générale
  • 10. Facteurs de changement L’employeur en première ligne Loi du 9 août 2004 Santé publique Campagnes TV tabagisme passif Décret 28 juillet 2004 portant réforme des SST Procédures en justice Demande croissante de sécurité Désimplication croissante
  • 11. Facteurs de changement Plan Cancer (mars 2003) : 9 mesures sur 70 Loi du 9 août 2004 : Santé publique Campagnes TV contre le tabagisme passif Décret 28 juillet 2004 portant réforme des Services de Santé au Travail (SST) Demande croissante de sécurité Procédures en justice (cf. amiante) Désimplication croissante des salariés
  • 12. Impact de la loi du 9 août 2004 Renforcement des contraintes légales du Code de santé publique sur les Entreprises Amende tabagisme 1500 € / entreprise Procès-verbal par Inspection du Travail Objectifs quantifiés Réduction de la prévalence à fumer (– 5%) Réduction des infractions Plan Cancer
  • 13. Campagnes TV contre le tabagisme passif Cible la fumée et non les fumeurs individuels Le tabagisme est dangereux pour la santé de tous, pas seulement celle des fumeurs Manipulations intensives de l’industrie Faits établis scientifiquement Dénormalisation de la tabagie Transports, émissions de télévision Pression des non fumeurs pour leurs droits
  • 14. Décret 28 juillet 2004 portant réforme des Services de Santé au Travail - SST Approche pluridisciplinaire Ouverture aux experts pour renforcer la compétence et la pertinence des interventions du médecins du travail : Psychologues, ergonomes, prévention, etc.. Disponibilité pour projet de prévention Réduction du suivi systématique
  • 15. Demande croissante de sécurité Syndrome du 11/09 (+ tour infernale) Stress et pression psychologique Souci écologique (pollution urbaine)
  • 16. Risque juridique Multiplication des contentieux Amiante, irradiation Jurisprudence Droit des Non Fumeurs www.dnf.asso.fr Mises en demeure
  • 17. Désimplication croissante Plans sociaux Sentiment de précarité Perte du lien social Éthique malmenée (affaires et corruption ) Manque de considération envers le personnel (même Cadre) Fumeurs paria Perte de sens, de considération et d’intérêt au travail
  • 18. Prendre modèle sur l’élimination du tabagisme de l’Entreprise Objectifs Enjeux Processus de conduite du projet - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - L’addiction tabagique Stratégies de gestion hédonique Réseau et système
  • 19. Élaboration et mise en œuvre de l’élimination du tabagisme Préparer le projet Mettre en œuvre Évaluer Suivre et redéfinir les objectifs Modèle PDCA : Plan, Do, Check, Act P D A C
  • 20. Politiques antitabac : pratiques USA Source : Les Echos 17/05/05, sondage auprès de 270 responsables RH Society for Human Resource Management, juillet 2004,
  • 21. Hygie et Panacée Interdiction du tabagisme : Complète, y compris dans les véhicules Autorisation à l’extérieur Fumoirs ventilés Aide à l’arrêt Accompagnement et suivi par les services de santé au travail Coup de tabac sur le tabagisme  Associer le bâton et la carotte
  • 22. Impact de la loi irlandaise sur le tabac Parmi les personnes qui ont arrêté de fumer après l'entrée en vigueur de la loi : 80% ont déclaré que, grâce à la loi, elles ont réussi à arrêter de fumer plus facilement ; 88% ont déclaré que l'arrêt tabagique était plus facile à respecter dans le nouvel environnement sans fumée. Parmi les personnes restées fumeuses  : 60% ont déclaré fumer moins qu'avant ; 46% étaient relativement prêtes à arrêter de fumer Source : Geoffrey T. Fong et al., Reductions in tobacco smoke pollution… in: Tobacco Control 2005;000:1-8 769 fumeurs, trois mois avant et neuf mois après l'introduction de la loi de mars 2004
  • 23. Fumoirs et contraintes de ventilation Les employés doivent avoir la possibilité de refuser d’entrer dans un fumoir Un bureau de fumeur est un fumoir… Tout endroit où l’on a fumé est un fumoir Sévère contraintes techniques de ventilation (débit, pression, signalisation)  Pour le CIRC, la fumée est un cancérogène de classe I
  • 24. Options les plus efficaces 1°) Encouragement à l’arrêt et autorisation de fumer à l’air libre 2°) Interdiction générale à l’intérieur de l’établissement, aux lieux de regroupement et dans les véhicules associée à des programmes d’aide à l’arrêt Ne pas attendre qu’il n’y ait plus de fumeurs pour réglementer…
  • 25. Tâches de préparation Obtenir l’engagement : Direction, CHSCT, SST, Management Organisation d’un projet  : nommer un Responsable Audit de la situation (écarts à la législation) Statuer sur l’aide à l’arrêt (choix des partenaires) Etablir un plan  : objectifs, échéancier, ressources Faire approuver le plan
  • 26. Élaboration et mise en œuvre de l’élimination du tabagisme Préparer le projet Mettre en œuvre Évaluer Suivre et redéfinir les objectifs Modèle PDCA : Plan, Do, Check, Act P D A C
  • 27. 2 - Mettre en œuvre Communiquer la politique Impliquer les parties prenantes (services de santé, CHS-CT) Vendre l’arrêt du tabagisme Conduire les programmes d’aide
  • 28. Communiquer les objectifs Sponsor membre du CD Medias internes + ressources Com° Exemplarité du management Phase d’apprentissage (charte 1 an) Règlement intérieur Par ex. : Diviser par deux le pourcentage de fumeurs en 6 mois Un escalier se balaye par le haut + la Direction dirige
  • 29. Impliquer les parties prenantes Ressources Humaines Communication interne CHS-CT / délégués du personnels Services de Santé au Travail Services généraux (Comité de suivi) Management = facteur n° 1 de succès
  • 30. Agir sur le milieu Mise aux normes des fumoirs le cas échéant Signalétique réglementaire Dossiers embauche Pauses cigarette = RTT …
  • 31. Vendre l’arrêt du tabagisme (1) Les motivations négatives disparaissent après l’affranchissement… On ne supprime pas un désir par une interdiction Les discours d’experts attentent au sentiment identitaire et sont inaudibles par ceux à qui ils sont destinés Être créatif (cf. Sida) Donner du sens au projet Falomir-Pichastor & Mugny : Société contre fumeur, PUG, 2004
  • 32. Vendre l’arrêt du tabagisme (2) Raisons égoïstes valorisantes et positives Qualité de vie au travail Affranchissement d’une dépendance Autonomie de décision Base de l’engagement –> Pression indirecte Facile si on a une bonne clé Facile de réussir, soutien de l’employeur Mise en confiance sur chances de succès Le bon moment d’essayer Enquête = perte de temps, pas mobilisateur
  • 33. Conduire les programmes d’aide : individuel et collectif En association avec le médecin du travail Fn (disponibilité et compétence) Protocoles validés = médiocres 10 % d’arrêt à 6 mois (test Nortryptiline 2004) ! Objectif > 50% de sevrage à 12 mois Possible avec unité de temps, de lieu et d’action … et un projet bien piloté
  • 34. Prise en charge médicalisée individuelle Si comorbidité ou traitement anxiodépressif Fumer soulage du mal-être Palliatifs transactionnels nicotiniques Entretiens de suivi individuel (4 à 6) Adjuvants thérapeutiques Thérapie comportementale et cognitive (x 2 succès) Acupuncture Etc… Consensus médical
  • 35. Apprentissage collectif Fumeurs réputés en bonne santé Apprentissage vicariant en groupe Observation des succès, étayage Exposition aux envies de fumer Faire face est à la portée de tous Suivi individuel à la demande Téléphone Orientation en cas d’insuccès + rapide et économique  Validation empirique
  • 36. Élaboration et mise en œuvre de l’élimination du tabagisme Préparer le projet Mettre en œuvre Évaluer Suivre et redéfinir les objectifs Modèle PDCA : Plan, Do, Check, Act P D A C
  • 37. 3 - Évaluer résultats, processus et projet Taux de fumeurs réguliers Taux d’adhésion aux programmes d’aide à l’arrêt Taux de réussite du sevrage (3 mois et à 1 an ) Satisfaction du personnel (fumeurs/non fumeurs) Réduction de l’absentéisme Fréquence des manquements au règlement (observations, avertissements) etc…
  • 38. 4 - Suivre et redéfinir les objectifs Suivi CHS-CT Implantation fumoirs, ventilation Révision du règlement intérieur ( / 2 ans) Suivi SST Taux de fumeurs réguliers ( > 1 cig./jour) Accompagnement médicalisé du sevrage Orientation, etc… Planification des actions à moyen terme
  • 39. Conseils pratiques S’impliquer dans une dynamique collective Vision intégrée avec les autres efforts de promotion de la santé, de la sécurité et de la protection de l’environnement Vendre les avantages pour les fumeurs sans les culpabiliser Un projet phasé avec un Responsable Respecter autonomie et cas particuliers Quantifier un résultat à court terme
  • 40. Prendre modèle sur l’élimination du tabagisme de l’Entreprise Objectifs Enjeux Processus de conduite du projet - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - L’addiction tabagique Stratégies de gestion hédonique Réseau et système
  • 41. L’addiction tabagique Environ un tiers des français fument quotidiennement sans pouvoir s’en empêcher 50% des lycéens, filles autant que garçons C’est un comportement avant d’être une maladie Les raisons de l’engrenage : L’intégration sociale au début, La perte de contrôle très vite ensuite, Le manque de restrictions.
  • 42. Comment les fumeurs en finissent-ils avec la cigarette ? Premières tentatives très tôt Un ado fumeur sur 2 dès 15 ans ! Plus de la moitié des fumeurs ont réussi à arrêter 80% tout seul, rarement du 1er coup Avoir l’humilité d’accepter une aide si pris au piège
  • 43. Impérieuse nicotine 30% d’accros après une (1) expérimentation 95% + après 6 expérimentations (Valleur) Manque imperceptible Poison rapidement éliminé  renouvellement de la consommation Vente libre et prix unitaire faible Furtivité (image et vie sociale OK)
  • 44. Pics de nicotine Temps Concentration en nicotine dans le sang Manque Rassasiement La concentration est divisée par 2 en 2 heures
  • 45. Stress et cigarette Addiction Addiction Arrêt Normal La perte de contrôle induit un stress cumulatif Le sevrage supprime l’anxiété Normal
  • 46. La nicotine régule l’humeur Temps Émotions de la vie courante Dysphorie Euphorie La nicotine réduit la bande passante des émotions 0 Avec nicotine Sans nicotine
  • 47. Exposer aux envies de fumer Envies de fumer Semaines Faire face au désir S1 Avec palliatif nicotinique Sans palliatif S2 S3 Faire face au déplaisir Dernière cigarette Risque de reprise ? ?
  • 48. Une infinités d’addictions Abus de produits : drogues, médicaments, alimentation, etc… Addictions de la vie Excès de : travail, sport, prise de risque, pouvoir Compulsions : achats compulsifs, obsessions, sexe Distractions : jeux, internet, TV, jeux de rôle Ascèse : jeûne, anorexie mentale Agressions : vol, meurtre, etc…
  • 49. Addiction « Une addiction comble des besoins fonctionnels et symboliques auxquels nous sommes attachés » Ce que nous prenons pour la solution à nos problèmes est devenu un problème à leur solution Stanton Peele, 1985
  • 50. Économie de l’addiction Addictivité = coût adaptatif minimum Facilités de l’environnement Facteurs individuels Besoin de soulagement Priorités d’action
  • 51. Facteurs individuels Conditionnement social + familial + … Facteurs biologiques Activation cérébrale Métabolisation génétique Sexe, âge, etc… Traits de personnalité Estime de soi dégradée Incompétence apprise Manque de contrôle des émotions
  • 52. Facteurs d’environnement Facilité d’accès Prix, furtivité Culture Alcool : chez les musulmans par ex. + Pas de tabac pendant le ramadan, le shabat,… Pression des pairs Observation des effets du produit Modelage social Situations affectant l’humeur, rituels, …
  • 53. Spirale de détresse Promesse de récompense Activité Facteurs prédisposants Échec Manque non perçu Tension psychique Malaise Dépression Irritabilité Anxiété Contrôle ? Demande affective Se faire plaisir Défi Stimulation Anxiété Oui Non Dysphorie antécédente Dysphorie conséquente
  • 54. Caractéristiques d’une addiction Ad dict = dit à… (esclave) Comportement fonctionnel stimulant Dès la naissance Tout comportement peut devenir addictif Par excès (travail) L’arrêt du manque soulage (travail !!) Continuum entre normal et pathologique Est-ce que l’on souffre si comportement impossible ? Variabilité des réactions Entre les sujets Dans le temps ou suivant le contexte
  • 55. Régulations de la sensation Activation cérébrale Tendance innée à la recherche de sensation , avec pic à 18 ans Récompense et/ou soulagement (+ tolérance) Spirale de la détresse Dérèglement du système de récompense Perte de contrôle à court terme Désir (+ sensibilisation) Empreinte = mémoire à long terme Vulnérabilité à la rechute
  • 56. Réactivité cérébrale élevée : faible recherche de stimulations Loonis (1997) d’après le modèle neuropsychobiologique de Marvin Zuckerman (1994) Parcimonie motivationnelle Motivation régulée par plaisir/déplaisir OK si privation sensorielle Homéostasie : risque addictif faible A D R Réactivité cérébrale Récompense Désir LSS
  • 57. Réactivité cérébrale faible : recherche de stimulations Loonis (1997) d’après le modèle neuropsychobiologique de Marvin Zuckerman (1994) Motivations à la recherche de senstations fortes Rupture : perte de contrôle Mal être si privation sensorielle Dérive : risque addictif élevé A D R Réactivité cérébrale Récompense Désir HSS
  • 58. Basculements d’état psychologique Théorie du renversement psychologique, Apter, 1982 Haute Relaxation Excitation Activation cérébrale Basse Déplaisir Évitement de l’activation Recherche de l’activation Plaisir Ennui Anxiété Bien- être
  • 59. Apparition de la saillance Théorie du renversement psychologique, Apter, 1982 Haute Relaxation Activation cérébrale Basse Déplaisir Recherche de l’activation Plaisir Ennui Anxiété Bien- être Excitation
  • 60. Système d’actions addictif Saillance élevée Force du surinvestissement dans une activité Variété faible Largeur de l’éventail des actions disponibles Vicariance faible Possibilité de remplacement Lié à une dysphorie élevée (Loonis, Théorie de l’addiction, 2002)
  • 61. Stratégies de prévention Saillance régulière  exceptionnelle Le plaisir sert aux apprentissages sociaux et de compétences (challenge) Variété  donner du sens et des buts Elargir autonomie et responsabilités Vicariance  autres sources de stimulation Carnaval, films d’horreur, sports de glisse, etc… Un système culturel, des rituels, règles, et interdits pour un étayage collectif
  • 62. Système et réseau Loi de la variété requise (Ashby) Intéractions systémiques (cf thérapies familiales) Modelage social invisible Le management institue règles et conventions sociales Manager des projets complexes
  • 63. Le défi de l’élimination du tabagisme au travail Un projet d’Entreprise Questions/réponses Merci de votre attention

Notes de l'éditeur

  1. Présentation LD, fumeur de 30 ans INTERVENANCE regroupe 400 professionnels, essentiellement des consultants et des experts