SlideShare une entreprise Scribd logo
LE JARDIN DE SYLVIE-ANNE
« Le jardin de ce monde ne fleurit que pour un temps » Gandhi
Ma photographe préférée nous a quittés….
Dans un jardin à Papenoo, il y a ….
L’ami Pierre, m’a invitée dans son fare à Papenoo.
Il habite sur les hauteurs du petit bourg de Papenoo (comme la
rivière du même nom), un joli fare avec vue sur mer imprenable.
On commence par les fleurs, que l’épouse de Pierre, entretient
avec beaucoup de réussite, Des fleurs énormes !
Pierre est plus souvent attablé devant ses 2 ordi qu’en présence
des fleurs ! le bougre, mais comme au-dessus de chaque ordi,
c’est vue sur le grand bleu de la côte Est, on peut comprendre.
Il a la place du roi !
Toutes ces fleurs font partie de sa vie depuis plus de 40 ans.
C’est plutôt un chalet en bois, dans un cocon de verdure et de
fleurs. Le tour du propriétaire fut l’occasion d’une très belle
visite botanique.
Les omniprésents opuhi rouges et roses (heliconia), occupent la
place avec une folle élégance.
les oiseaux du paradis sont magnifiques et veloutés au toucher.
Différentes espèces rivalisent de beauté et de couleurs.
Les monettes jaunes restent inodores, malgré leur énormité.
Les hibiscus rouges géants cohabitent à merveille avec les
plumbago qui batifolent à leur aise un peu partout
Les roses de porcelaine, ces beautés nacrées, ces rigides
mondaines, se cachent dans la haie, les secrètes, pour se protéger
du soleil ardent.
Le tiare de Tahiti reste le roi du jardin. Il est là prêt à cueillir.
Pierre me dit que son épouse, peut en cueillir une fleur, quand
elle est au volant de sa voiture, juste avant de partir. C'est comme
un réflexe naturel. Un tiare à l'oreille et la journée sera plus belle.
Pour les arbres :
Le magnifique banian à l’entrée recouvrait les fare voisins.
8 jours d'élagage
furent nécessaires
pour le réduire
considérablement,
mais voila qu'il
repart de plus belle,
l'arbre sacré.
Un grand ylang-ylang, est couvert de fleurs. C'est le refuge des
oiseaux. Un gros pigeon u'upe vient s'y cacher devant nous.
Le cerisier (les surettes ) cerises de Panama, emplissent l'arbre et
tapissent le sol.
On peut les mettre
au vinaigre, un peu
comme les
roupettes à queue
en Bretagne. Le
régal des oiseaux
car la production
est très très
abondante.
Le pamplemoussier est bien plein ! (crevettes au pamplemousse
et au lait de coco ! des régals en perspective)
Les manguiers ne sont pas encore en production, mais cela ne
saurait tarder. Pierre a déjà préparé sa longue perche de bambou
avec panier de basket au bout, pour la ramasse des demoiselles
mangues bien sucrées et juteuses.
Les bananiers (différentes
sortes), petites, grosses, à
cuire, à cru. Classique ici .
Le pied de rambutan : délicieux ces petits fruits poilus, surtout
en confiture. Le rambutan est un arbre intelligent, car dès que les
fruits, apparaissent toutes les feuilles tombent. C'est plus facile
pour la cueillette !
L'arbre à pain (uru) : 2 pieds très fertiles. C'est le premier arbre
qui doit être planté dans le jardin, lors de l'achat du terrain.
Il y a aussi le
Pommier-cythère
(vi-tahiti): le fruit
comestible a une
forme sphérique à
ovale et une couleur
verte. Il renferme une
très grosse graine
portant de nombreux
filaments.
Les cocotiers, c'est du "en veux tu, en voilà".
L’arbre aux boules rouges (poison utilisé en teinture, j'attends
les explications de Pierre sur cet arbre aux fruits rouges poilus)
J’en oublie sûrement. C'est un jardin d'Eden à Papenoo que j'ai découvert ce samedi.
Mais comment traduire la quiétude de ce lieu, où toutes les fleurs et les arbres
s’entrecroisent harmonieusement et de manière si naturelle et sauvage ?
Comment partager les odeurs parfumées, les cris des coqs qui coursent les poules
jusque dans les hautes branches des manguiers, le bruit des cocos qui tombent
lourdement sur le sol ? Impossible ! (même avec des clips vidéo).
Les bruits du jardin participent de sa vie et de ses couleurs. C'est la vie du jardin,
différente à chaque heure de la journée. Les deux chats et les deux chiens (petits
minus), m’ont ignorée, et ont continué leurs jeux dans les recoins du fare et dans le
jardin.
Je ne sais pas, du fare ou du jardin, lequel est dans l’autre, tellement l’osmose est
parfaite ? Est-ce le jardin qui a poussé autour du fare, ou le fare qui a poussé au
milieu du jardin ? Avec toutes les fenêtres ouvertes, les deux communiquent si
étroitement. Théorie des ensembles, mais ensembles inséparables.
L'endroit est bercé par le bruit éternel des grosses vagues de la plage de sable noir,
régal des surfeurs, qui remonte son doux murmure jusque dans les hauteurs.
Au bout d’une heure je ne l’entendais plus, déjà habituée sans doute. Je me sentais
adoptée par ces lieux verdoyants et si pacifiquement agréables.
C’est certainement pour cette raison que Pierre et sa famille y résident depuis plus
de 22 ans.
Sylvie-Anne, à bientôt…

Contenu connexe

En vedette

Tahiti en 1975
Tahiti en 1975Tahiti en 1975
Tahiti en 1975
Carabasse98707
 
Moerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lotMoerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lot
Carabasse98707
 
Ballade du soldat
Ballade du soldatBallade du soldat
Ballade du soldat
Carabasse98707
 
Vocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine CookVocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine Cook
Carabasse98707
 
Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)
Carabasse98707
 
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie françaiseMangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Carabasse98707
 
Nos compagnons
Nos compagnonsNos compagnons
Nos compagnons
Carabasse98707
 
Modélisme a Tahiti
Modélisme a TahitiModélisme a Tahiti
Modélisme a Tahiti
Carabasse98707
 
Panier polynésien
Panier polynésienPanier polynésien
Panier polynésien
Carabasse98707
 
Patchwork polynésien
Patchwork polynésienPatchwork polynésien
Patchwork polynésien
Carabasse98707
 
Bretagne france
Bretagne   franceBretagne   france
Bretagne france
site curiosidades
 
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ageA quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
Arnaldo Attallah
 
St cirq-lapopie
St cirq-lapopieSt cirq-lapopie
St cirq-lapopiechevrette
 
Tahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-ventTahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-vent
Carabasse98707
 
24 lieux extraordinaires
24 lieux extraordinaires24 lieux extraordinaires
24 lieux extraordinairesSoproLeve
 
Julien dupre
Julien dupreJulien dupre
Julien dupre
hv 920
 

En vedette (20)

Chapeau polynesien
Chapeau polynesienChapeau polynesien
Chapeau polynesien
 
Tahiti en 1975
Tahiti en 1975Tahiti en 1975
Tahiti en 1975
 
Moerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lotMoerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lot
 
Ballade du soldat
Ballade du soldatBallade du soldat
Ballade du soldat
 
Vocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine CookVocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine Cook
 
Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)
 
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie françaiseMangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
 
Nos compagnons
Nos compagnonsNos compagnons
Nos compagnons
 
Modélisme a Tahiti
Modélisme a TahitiModélisme a Tahiti
Modélisme a Tahiti
 
Panier polynésien
Panier polynésienPanier polynésien
Panier polynésien
 
Patchwork polynésien
Patchwork polynésienPatchwork polynésien
Patchwork polynésien
 
Bretagne france
Bretagne   franceBretagne   france
Bretagne france
 
Les cathares
Les catharesLes cathares
Les cathares
 
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ageA quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
 
St cirq-lapopie
St cirq-lapopieSt cirq-lapopie
St cirq-lapopie
 
Tahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-ventTahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-vent
 
Renoir
RenoirRenoir
Renoir
 
Le Temps
Le TempsLe Temps
Le Temps
 
24 lieux extraordinaires
24 lieux extraordinaires24 lieux extraordinaires
24 lieux extraordinaires
 
Julien dupre
Julien dupreJulien dupre
Julien dupre
 

Le jardin de tahiti

  • 1. LE JARDIN DE SYLVIE-ANNE « Le jardin de ce monde ne fleurit que pour un temps » Gandhi Ma photographe préférée nous a quittés….
  • 2. Dans un jardin à Papenoo, il y a …. L’ami Pierre, m’a invitée dans son fare à Papenoo. Il habite sur les hauteurs du petit bourg de Papenoo (comme la rivière du même nom), un joli fare avec vue sur mer imprenable. On commence par les fleurs, que l’épouse de Pierre, entretient avec beaucoup de réussite, Des fleurs énormes ! Pierre est plus souvent attablé devant ses 2 ordi qu’en présence des fleurs ! le bougre, mais comme au-dessus de chaque ordi, c’est vue sur le grand bleu de la côte Est, on peut comprendre. Il a la place du roi ! Toutes ces fleurs font partie de sa vie depuis plus de 40 ans.
  • 3. C’est plutôt un chalet en bois, dans un cocon de verdure et de fleurs. Le tour du propriétaire fut l’occasion d’une très belle visite botanique.
  • 4. Les omniprésents opuhi rouges et roses (heliconia), occupent la place avec une folle élégance.
  • 5.
  • 6. les oiseaux du paradis sont magnifiques et veloutés au toucher.
  • 7.
  • 8. Différentes espèces rivalisent de beauté et de couleurs.
  • 9.
  • 10.
  • 11. Les monettes jaunes restent inodores, malgré leur énormité.
  • 12. Les hibiscus rouges géants cohabitent à merveille avec les plumbago qui batifolent à leur aise un peu partout
  • 13. Les roses de porcelaine, ces beautés nacrées, ces rigides mondaines, se cachent dans la haie, les secrètes, pour se protéger du soleil ardent.
  • 14. Le tiare de Tahiti reste le roi du jardin. Il est là prêt à cueillir. Pierre me dit que son épouse, peut en cueillir une fleur, quand elle est au volant de sa voiture, juste avant de partir. C'est comme un réflexe naturel. Un tiare à l'oreille et la journée sera plus belle.
  • 15. Pour les arbres : Le magnifique banian à l’entrée recouvrait les fare voisins. 8 jours d'élagage furent nécessaires pour le réduire considérablement, mais voila qu'il repart de plus belle, l'arbre sacré.
  • 16. Un grand ylang-ylang, est couvert de fleurs. C'est le refuge des oiseaux. Un gros pigeon u'upe vient s'y cacher devant nous.
  • 17. Le cerisier (les surettes ) cerises de Panama, emplissent l'arbre et tapissent le sol. On peut les mettre au vinaigre, un peu comme les roupettes à queue en Bretagne. Le régal des oiseaux car la production est très très abondante.
  • 18. Le pamplemoussier est bien plein ! (crevettes au pamplemousse et au lait de coco ! des régals en perspective)
  • 19. Les manguiers ne sont pas encore en production, mais cela ne saurait tarder. Pierre a déjà préparé sa longue perche de bambou avec panier de basket au bout, pour la ramasse des demoiselles mangues bien sucrées et juteuses. Les bananiers (différentes sortes), petites, grosses, à cuire, à cru. Classique ici .
  • 20. Le pied de rambutan : délicieux ces petits fruits poilus, surtout en confiture. Le rambutan est un arbre intelligent, car dès que les fruits, apparaissent toutes les feuilles tombent. C'est plus facile pour la cueillette !
  • 21. L'arbre à pain (uru) : 2 pieds très fertiles. C'est le premier arbre qui doit être planté dans le jardin, lors de l'achat du terrain.
  • 22. Il y a aussi le Pommier-cythère (vi-tahiti): le fruit comestible a une forme sphérique à ovale et une couleur verte. Il renferme une très grosse graine portant de nombreux filaments.
  • 23. Les cocotiers, c'est du "en veux tu, en voilà".
  • 24. L’arbre aux boules rouges (poison utilisé en teinture, j'attends les explications de Pierre sur cet arbre aux fruits rouges poilus)
  • 25. J’en oublie sûrement. C'est un jardin d'Eden à Papenoo que j'ai découvert ce samedi. Mais comment traduire la quiétude de ce lieu, où toutes les fleurs et les arbres s’entrecroisent harmonieusement et de manière si naturelle et sauvage ? Comment partager les odeurs parfumées, les cris des coqs qui coursent les poules jusque dans les hautes branches des manguiers, le bruit des cocos qui tombent lourdement sur le sol ? Impossible ! (même avec des clips vidéo). Les bruits du jardin participent de sa vie et de ses couleurs. C'est la vie du jardin, différente à chaque heure de la journée. Les deux chats et les deux chiens (petits minus), m’ont ignorée, et ont continué leurs jeux dans les recoins du fare et dans le jardin. Je ne sais pas, du fare ou du jardin, lequel est dans l’autre, tellement l’osmose est parfaite ? Est-ce le jardin qui a poussé autour du fare, ou le fare qui a poussé au milieu du jardin ? Avec toutes les fenêtres ouvertes, les deux communiquent si étroitement. Théorie des ensembles, mais ensembles inséparables. L'endroit est bercé par le bruit éternel des grosses vagues de la plage de sable noir, régal des surfeurs, qui remonte son doux murmure jusque dans les hauteurs. Au bout d’une heure je ne l’entendais plus, déjà habituée sans doute. Je me sentais adoptée par ces lieux verdoyants et si pacifiquement agréables. C’est certainement pour cette raison que Pierre et sa famille y résident depuis plus de 22 ans.