SlideShare une entreprise Scribd logo
 
 
  
1
 
 
Edito   
La  France  ne  maîtrise  plus  ses  finances  publiques  et  peine  à  respecter  ses  engagements  budgétaires 
européens. La croissance continue de la dépense publique française, représentant 57,5 % du PIB en 2014 
(record historique), génère depuis des années une dérive continue et insupportable des impôts, du déficit 
public et de la dette.
L’une des causes principales du dérapage de la dépense publique est la dynamique de la dépense sociale. 
En effet, la dépense de protection sociale atteint un niveau record (31,9 % du PIB en 2014 et 55,4 % de la 
dépense publique non consolidée, soit : 680 mds €) et son financement pèse lourdement sur les acteurs 
économiques. Face à un constat incontestable et dramatique, nous ne voyons qu’une seule manière de 
sauver notre modèle social : maîtriser les dépenses par la mise en œuvre de réformes structurelles, faire 
des choix et repenser le financement de la solidarité nationale.   
Le cas de la politique du logement est emblématique, avec une efficacité très sérieusement questionnée en 
dépit d’une dépense publique de l’ordre de 41 mds € en 2013. Cette absence d’efficacité s’explique en 
partie par la dérive de la fiscalité du logement avec des prélèvements très élevés sur l’économie du secteur 
(au moins 63 mds € en 2013) et la nécessité d’en corriger de facto les effets sur les acteurs économiques 
par  différentes  aides !  Ce  système  est  manifestement  contreproductif,  puisque  la  compétitivité  des 
entreprises du secteur est dégradée et que la consommation comme l’investissement dans le logement 
sont bridés.  
Triste  constat  encore,  les  politiques  du  logement  des  20  dernières  années ont  été  un  échec  social 
(pauvreté, précarité et mal‐logement, engorgement du parc locatif social et peu de mobilité entre parcs 
locatifs public‐privé) mais aussi économique (blocage du marché du logement dans les principaux bassins 
d’emploi  du  territoire  France :  offre  insuffisante  au  regard  d’une  demande  en  très  forte  croissance, 
inadéquation  entre  offre  et  demande,  prix  déconnectés  du  budget  des  ménages  et  qui  stérilisent 
l’économie du secteur).  
Le  constat  est  partagé.  Le  temps  est  désormais  à  l’action.  Il  faut  redonner  du  sens  à  la  politique  du 
logement  et  la  rendre  plus  efficiente.  Nous  devons  collectivement  pouvoir  faire  mieux  avec  moins,  des 
marges  d’économies  existent  et  il  importe  de  les  exploiter  pleinement.  Il  faut  également  agir  vite  pour 
corriger la fiscalité du logement, simplifier la règlementation et réduire le coût des normes pour libérer les 
marchés du logement.  Pour ce qui relève de leur responsabilité, les partenaires sociaux sont engagés dans 
une  réforme  ambitieuse  d’Action  Logement  pour  tendre  à  plus  d’efficience  et  de  simplification  dans 
l’intérêt des entreprises et de leurs salariés.  
Le logement est un bien de première nécessité. C’est aussi un enjeu économique. Tout comme l’emploi, il 
faut  en  faire  une  priorité  nationale.  La  responsabilité  est  collective.  L’action  doit  se  traduire  par  des 
résultats rapides. Nous le devons aux Français.   
 
Pierre Gattaz 
Président du MEDEF 
Anne‐Marie Couderc 
Présidente du Pôle Sphère publique du MEDEF 
 E
So
Dé
De
+ 8
trim
Ra
(+ 2
Dé
+ 1
 
 
tat des 
ource : Insee
éficit public
- Eta
- OD
- Ad
- Ad
ette publiqu
84,4 mds €, s
mestre 2015 (
atio Prélève
2,5 % sur les p
épenses  pu
19,6 mds €, so
- Ad
- Ad
- Ad
 
Deux post
• Pre
his
• Ré
pro
lieux de
e, Comptes 
c de ‐ 84,1 m
at : ‐ 74,7 mds
DAC (Organism
ministrations 
ministrations 
ue (au sens
soit 2,7 points
(+ 65,4 mds € 
ements obl
produits et la 
ubliques  de 
oit + 1,6 %  par
ministrations 
ministrations 
ministrations 
tes « poids 
estations so
storique), re
- Prestat
- Assuran
émunératio
ogression de +
- 5,64 mi
es finan
nationaux d
mds €, soit ‐ 
s €  
mes divers d’a
publiques loc
de sécurité so
s de Maast
s de PIB en 2
en 9 mois, re
igatoires  d
production : 3
1  226,7  m
r rapport au n
publiques cen
publiques loc
de sécurité so
lourds » de
ociales et t
espectivemen
tions Vieillesse
nce‐maladie : 
n des salar
+1,9 % sur un 
illions d’empl
 
nces pub
des adminis
3,9 % du P
dministration
cales : ‐ 4,5 md
ociale : ‐ 7, 8 m
richt) de 2 
2014. Dette e
ecord histor
e 44,9 % d
336,9 mds €), 
mds  €,  soit 
niveau de 201
ntrales (princi
cales : 21 %  
ociale : 47 %
e la dépens
ransferts so
t en progress
e du régime d
178,3 mds €
iés des adm
an 
ois dans la fon
bliques 
strations pu
IB, dont   
n centrale) : 2,
ds €  
mds €  
037,8 mds
encore augme
rique) 
du PIB (reco
 et les cotisat
57,5  %  du
3. Le poids re
ipalement l’Et
se publique 
ociaux en n
ion annuelle d
e base : 217,2
ministration
nction publiqu
de la Fr
ubliques – A
9 mds € (capa
 €, soit 95,
entée à 2 103
ord historiq
ions sociales d
  PIB  (recor
spectif des dé
tat) : 32 % 
 
nature : 557
de : + 2,4 % et
2 mds € (cf. LF
ns publique
ue, y compris 
rance – A
nnée 2014,
acité de financ
6 % du PIB
3,2 mds € (96
que).  Les  im
de 2,6% (366,
rd  historiqu
épenses des d
7,8 mds € (s
t + 2,8 %, don
FSS 2014) 
s : 278,2 md
209 000 cont
Année 2
 septembre
cement)  
B. En progres
6,9 % du PIB)
pôts  ont  aug
,1 mds €) 
ue).  En  prog
différentes adm
soit 26,2 % d
nt 
ds € (soit 13
trats aidés (+0
2014  
e 2015  
sion annuelle
) à la fin du 3
gmenté  de  1,5
gression  annu
ministrations
du PIB, reco
3 % du PIB)
0,7 en un an)
e de          
3ème
 
5  %         
elle             
      
ord 
, en 
 
 
  
 
Po
De
co
Ré
 
Fix
str
Cib
réa
l’h
 
Q
•
•
•
•
osition 
es  écono
ontinue de
éduire le
xer comme 
ructure qui 
ble proposé
alisé  en  20
horizon 202
Quel diag
Situation
• Dans le
• Effond
croissa
• Rende
d'intér
résiden
• Parc lo
• Poids 
immob
• Problè
territo
Fiscalité 
• Fiscalit
• Comple
Dépense
• Caract
• Dépen
Environn
• Compl
du MED
omies so
e croître a
es dépen
objectif de
s’imposent
ée : Stabilis
014,  soit  1 
0 (et rejoin
gnostic 
n de marc
es territoires
rement  de 
ance et aux f
ment  locatif
rêts  actuels 
ntiel.   
ocatif social e
de  plus  en 
biliers, pénal
mes  de  mo
ires concern
té élevée et p
exité et insta
e publique
ère principa
se fiscale « f
nement &
exité et insta
DEF  
ont  anno
année apr
ses publ
e trajectoire
t  
ser sur les c
230  mds  €
ndre la moy
de l’act
ché 
s sous tensio
la  construc
inances publ
f  net,  nul  o
masquent 
en alerte, sat
plus  fort  d
isant particu
bilité  et  d’a
és.  
pénalisante 
abilité de la f
e du logem
lement socia
fille » de pré
& cadre jur
abilité du cad
oncées, 
ès année
iques, c’
e une croiss
cinq procha
€,  pour  ram
enne europ
tion pub
n, déficit chr
ction  pourta
liques. 
ou  très  faible
en  partie  c
turé et rigide
du  logement
ulièrement le
ccès  au  loge
au regard de
fiscalité du lo
ment 
al du budget 
lèvements o
ridique 
dre juridique
mais  en  r
’est poss
sance « 0%
aines année
mener  le  po
péenne)  
blique e
ronique de l’
ant  forteme
e  pour  les 
cette  absenc
e, avec risque
t  sur  le  bu
es population
ement  des  s
es autres pay
ogement.   
logement (p
bligatoires é
e. 
réalité,  la
sible! 
% valeur », e
es la dépen
oids  de  la 
en matiè
’offre mainte
ent  contribu
bailleurs  pri
ce  de  renta
e élevé de gh
dget  des  m
ns les plus fr
salariés,  qui 
ys européens
prestations s
élevés et con
a  dépense
et mettre e
se publique
dépense  pu
ère de lo
enant des pr
utrice  à  l’em
vés  (alors  m
abilité),  dési
hettoïsation 
ménages  ave
agiles écono
affectent  ta
s. 
ociales et aid
treproductif
e  publiqu
n œuvre le
e en valeur
ublique  à  5
ogemen
rix élevés.  
mploi,  l’inve
même  que  l
incitatif  à  l’
dans certain
ec  l'augment
omiquement
ant  les  entr
des aux baill
fs. 
e  en  vale
s réformes 
r à son nive
50%  du  PIB
nt ? 
estissement,
es  faibles  ta
’investissem
nes zones.  
tation  des  p
. 
eprises  que 
eurs sociaux
3
eur 
de 
eau 
B  à 
,  la 
aux 
ent 
prix 
les 
x). 
 
• Empilement et sédimentation de règlementations complexes et contraignantes. 
• Normes relatives à la construction trop nombreuses, induisant une inflation des coûts. 
• Déséquilibre des relations contractuelles bailleurs/locataires décourageant l’investissement.  
   
 
 
  
4
1.
2.
3.
4.
 
 
 
 
 
recom
Redonn
• Faire d
• Définir
objecti
parties
• Sortir d
perme
• Poursu
Relance
• Conver
réduct
• Pérenn
l’invest
• Dévelo
terrain
• Favoris
par l’e
bailleu
l’instau
Réduire
• Implém
logeme
• Mettre
maîtris
les trap
Fluidifie
• Favoris
• Inscrire
priorité
mandat
ner du sen
du logement 
r des objecti
ifs sociaux av
s prenantes a
d’une logiqu
ttra notamm
uivre le chan
er l’offre i
rger  vers  u
ions fiscales 
niser  la  TVA
tissement ré
opper une o
n de jeu équit
ser l’investis
ncourageme
ur  privé  (un
uration d’un 
e la dépen
menter  les 
ent.   
e en place u
ser les aides 
ppes à l’inact
er et décl
ser la mobilit
e  la  mobilit
é de relogem
tions po
ns à la po
une priorité
fs clairs, coh
vec l’impérat
aux logemen
e interventio
ment la subst
tier de simp
mmobiliè
une  fiscalité 
(« correctric
A  réduite  s
ésidentiel et 
ffre diversifi
table entre t
ssement priv
ent de la réh
n  entrepren
environnem
nse publiq
recommand
un compte a
sociales (no
tivité et à la 
oisonner
té résidentie
té  des  salari
ment aux mé
our refo
olitique du
 nationale et
hérents, atte
tif de la relan
nts (locataire
onniste pour
titution de l’a
lification pou
ère sans s
compétitive
ces ») sauf d
ur  le  logem
la « consom
iée et concu
tous les acte
vé de toute 
habilitation d
eur  qui  en
ment juridiqu
que du lo
ations  des 
llocation un
otamment : m
pauvreté.  
r les marc
elle entre pa
iés  comme 
nages issus d
onder la
u logeme
t inscrire les 
eignables et 
nce du secte
es, bailleurs p
r s’inscrire da
argent privé 
ur réduire le
solvabilis
e,  raisonnab
émonstratio
ment  (en  ta
mation imm
urrentielle po
urs.  
nature (par
du logement 
gage  son  a
e et fiscal ad
ogement
audits  réalis
ique numéri
minima socia
chés du lo
rcs locatifs p
critère  d’att
du parc socia
 politiq
ent  
actions dans
mesurables,
eur économiq
privés, baille
ans une dém
à l’argent pu
e coût des no
sation pa
ble  et  équit
on de leur eff
ant  que  bie
obilière ». 
our répondr
ticuliers, cor
social‐privé
argent,  s’en
dapté et pére
sés  dans  le 
isé et plafon
aux, aides pe
ogement
publics‐privés
tribution  de
al en mobilit
ue du lo
s la durée.   
et concilier 
que et l’équi
urs sociaux, 
marche d’oxy
ublic dans le 
ormes et des 
r la subve
table  du  log
ficacité écon
n  de  1ère
  n
e aux différe
rporate et in
dégradé, la 
dette  et  p
enne dans le
cadre  de  l
nné sous con
ersonnelles a
s dans les zo
es  logements
é profession
ogemen
dans sa mis
ilibre des rel
investisseur
ygénation du
 champ du lo
règlementa
ention  
gement,  et 
nomique.    
nécessité)  p
ents besoins
nstitutionne
 réhabilitatio
rend  des  r
e temps. 
la  revue  de
ndition de re
au logement
ones tendues
s  sociaux  et
nnelle. 
nt
se en œuvre 
ations entre
s,…) 
 marché, ce 
ogement.  
tions.   
supprimer 
pour  consoli
s, et assurer
ls), notamm
on du statut
isques)  et 
s  dépenses 
essources, p
t) et combat
s.  
t  accorder  u
5
les 
 les 
qui 
les 
der 
 un 
ent 
t du 
par 
de 
our 
ttre 
une 

Contenu connexe

Tendances

S150 r1 1
S150 r1 1S150 r1 1
S150 r1 1
ssuserc7c2dc
 
Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015
Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015
Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015
Abdelhak Essoulahi
 
Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020
Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020
Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020
Florence Hennart
 
Loi de finances 2017
Loi de finances 2017 Loi de finances 2017
Loi de finances 2017
Stephanie Dardenne
 
Cour des comptes juin 2017-28062017
Cour des comptes juin 2017-28062017Cour des comptes juin 2017-28062017
Cour des comptes juin 2017-28062017
Jean-Michel Cedro
 
Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020
Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020
Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020
Conseil Economique Social et Environnemental
 
4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)
4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)
4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)
icgfmconference
 
Indicateurs macroéconomiques
Indicateurs macroéconomiquesIndicateurs macroéconomiques
Indicateurs macroéconomiques
Adil Diani
 
Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021
Paperjam_redaction
 
France 2019-ocde-etude-economique-synthese
France 2019-ocde-etude-economique-syntheseFrance 2019-ocde-etude-economique-synthese
France 2019-ocde-etude-economique-synthese
thierry jolaine
 
Rapport annuel 2020
Rapport annuel 2020Rapport annuel 2020
Rapport annuel 2020
Paperjam_redaction
 
Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...
Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...
Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...
Forums financiers de Wallonie
 
Coût du travail Eurostat
Coût du travail EurostatCoût du travail Eurostat
Coût du travail Eurostat
Paperjam_redaction
 
Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020
Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020
Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020
Forums financiers de Wallonie
 
Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010
Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010
Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010
Ministère de l'Économie et des Finances
 
Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)
Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)
Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)
L'Economiste Maghrébin
 
Budget triennal 2015-207
Budget triennal 2015-207Budget triennal 2015-207
Budget triennal 2015-207
FactaMedia
 
OCDE : rapport sur la croissance française
OCDE : rapport sur la croissance françaiseOCDE : rapport sur la croissance française
OCDE : rapport sur la croissance française
Société Tripalio
 

Tendances (20)

S150 r1 1
S150 r1 1S150 r1 1
S150 r1 1
 
Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015
Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015
Maroc tableau bord des indicateurs macro-economique_05_2015
 
Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020
Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020
Note de synthèse - Etat des lieux de la Stratégie Europe 2020
 
Loi de finances 2017
Loi de finances 2017 Loi de finances 2017
Loi de finances 2017
 
Cour des comptes juin 2017-28062017
Cour des comptes juin 2017-28062017Cour des comptes juin 2017-28062017
Cour des comptes juin 2017-28062017
 
Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020
Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020
Perspectives pour la révision de la stratégie Europe 2020
 
4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)
4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)
4.15 5.00pm Pfm Reform In Benin (E. Houssou And G. Mehou)
 
Indicateurs macroéconomiques
Indicateurs macroéconomiquesIndicateurs macroéconomiques
Indicateurs macroéconomiques
 
Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021Note de conjoncture 1 2021
Note de conjoncture 1 2021
 
France 2019-ocde-etude-economique-synthese
France 2019-ocde-etude-economique-syntheseFrance 2019-ocde-etude-economique-synthese
France 2019-ocde-etude-economique-synthese
 
Rapport annuel 2020
Rapport annuel 2020Rapport annuel 2020
Rapport annuel 2020
 
UEL Reformvorschläge
UEL ReformvorschlägeUEL Reformvorschläge
UEL Reformvorschläge
 
Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...
Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...
Quelles perspectives économiques en 2020 ? Quel relais de croissance pour les...
 
Coût du travail Eurostat
Coût du travail EurostatCoût du travail Eurostat
Coût du travail Eurostat
 
Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020
Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020
Présentation du Rapport annuel de la Banque nationale 2020
 
Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010
Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010
Budget pluriannuel etat 2011 2013 dofip2010
 
Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)
Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)
Rapport de suivi de la situation économique (avril 2018)
 
Csrp 2010
Csrp 2010Csrp 2010
Csrp 2010
 
Budget triennal 2015-207
Budget triennal 2015-207Budget triennal 2015-207
Budget triennal 2015-207
 
OCDE : rapport sur la croissance française
OCDE : rapport sur la croissance françaiseOCDE : rapport sur la croissance française
OCDE : rapport sur la croissance française
 

En vedette

Aman vilas by puri sector 89 faridabad.
Aman vilas by puri  sector 89 faridabad.Aman vilas by puri  sector 89 faridabad.
Aman vilas by puri sector 89 faridabad.
Vishal Malhotra
 
A Floresta como Recurso - Sonae Indústria
A Floresta como Recurso - Sonae IndústriaA Floresta como Recurso - Sonae Indústria
A Floresta como Recurso - Sonae Indústria
EXPONOR
 
Apresentação MDF Planejados
Apresentação MDF PlanejadosApresentação MDF Planejados
Apresentação MDF Planejados
Maicon Januário
 
Serviced Office Market in Belgium
Serviced Office Market in Belgium Serviced Office Market in Belgium
Serviced Office Market in Belgium
Koen Batsleer
 
Fisherfolkopendoor 3
Fisherfolkopendoor 3Fisherfolkopendoor 3
Fisherfolkopendoor 3
Geri Matthew Carretero
 
Dzień przedszkolaka na bielanach
Dzień przedszkolaka na bielanachDzień przedszkolaka na bielanach
Dzień przedszkolaka na bielanach
wiosenka
 
nơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minh
nơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minhnơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minh
nơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minh
keneth832
 
Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0
Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0
Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0
André Faria Gomes
 
Curso Assistente de marketing aula 05
Curso Assistente de marketing aula 05Curso Assistente de marketing aula 05
Curso Assistente de marketing aula 05
Marcus Vinícius Liberato
 
1физкультурно оздоровительная работа с детьми раннего возраста [автосохран...
1физкультурно оздоровительная работа с детьми    раннего возраста [автосохран...1физкультурно оздоровительная работа с детьми    раннего возраста [автосохран...
1физкультурно оздоровительная работа с детьми раннего возраста [автосохран...
valerie_k
 
Bajo sus alas
Bajo sus alasBajo sus alas
Senac assistente de marketing aula 03
Senac assistente de marketing aula 03Senac assistente de marketing aula 03
Senac assistente de marketing aula 03
Marcus Vinícius Liberato
 
6 m b_u
6 m b_u6 m b_u
6 m b_u
Agent Plus UK
 
5 oz b_2005
5 oz b_20055 oz b_2005
5 oz b_2005
Mihailichenk Lud
 
6 mm kondr_ua_2014
6 mm kondr_ua_20146 mm kondr_ua_2014
6 mm kondr_ua_2014
Agent Plus UK
 

En vedette (15)

Aman vilas by puri sector 89 faridabad.
Aman vilas by puri  sector 89 faridabad.Aman vilas by puri  sector 89 faridabad.
Aman vilas by puri sector 89 faridabad.
 
A Floresta como Recurso - Sonae Indústria
A Floresta como Recurso - Sonae IndústriaA Floresta como Recurso - Sonae Indústria
A Floresta como Recurso - Sonae Indústria
 
Apresentação MDF Planejados
Apresentação MDF PlanejadosApresentação MDF Planejados
Apresentação MDF Planejados
 
Serviced Office Market in Belgium
Serviced Office Market in Belgium Serviced Office Market in Belgium
Serviced Office Market in Belgium
 
Fisherfolkopendoor 3
Fisherfolkopendoor 3Fisherfolkopendoor 3
Fisherfolkopendoor 3
 
Dzień przedszkolaka na bielanach
Dzień przedszkolaka na bielanachDzień przedszkolaka na bielanach
Dzień przedszkolaka na bielanach
 
nơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minh
nơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minhnơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minh
nơi nào dịch vụ giúp việc theo giờ tốt nhất tại hồ chí minh
 
Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0
Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0
Desenvolvendo Competências na visão da Gestão 3.0
 
Curso Assistente de marketing aula 05
Curso Assistente de marketing aula 05Curso Assistente de marketing aula 05
Curso Assistente de marketing aula 05
 
1физкультурно оздоровительная работа с детьми раннего возраста [автосохран...
1физкультурно оздоровительная работа с детьми    раннего возраста [автосохран...1физкультурно оздоровительная работа с детьми    раннего возраста [автосохран...
1физкультурно оздоровительная работа с детьми раннего возраста [автосохран...
 
Bajo sus alas
Bajo sus alasBajo sus alas
Bajo sus alas
 
Senac assistente de marketing aula 03
Senac assistente de marketing aula 03Senac assistente de marketing aula 03
Senac assistente de marketing aula 03
 
6 m b_u
6 m b_u6 m b_u
6 m b_u
 
5 oz b_2005
5 oz b_20055 oz b_2005
5 oz b_2005
 
6 mm kondr_ua_2014
6 mm kondr_ua_20146 mm kondr_ua_2014
6 mm kondr_ua_2014
 

Similaire à Le Medef présente 4 recommandations pour refonder la politique du logement en France - 7 janvier 2016

Dob 2016 Clohars-Carnoët
Dob 2016 Clohars-CarnoëtDob 2016 Clohars-Carnoët
Dob 2016 Clohars-Carnoët
MairieClohars
 
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 
Ofce dette 180412_note17
Ofce dette 180412_note17Ofce dette 180412_note17
Ofce dette 180412_note17
francoisleray
 
Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014
Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014
Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014
FactaMedia
 
SC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuelles
SC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuellesSC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuelles
SC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuelles
Fondation iFRAP
 
Bnpp 2 t2018cp
Bnpp 2 t2018cpBnpp 2 t2018cp
Bnpp 2 t2018cp
Paperjam_redaction
 
Résultats BNP Paribas 2020
Résultats BNP Paribas 2020Résultats BNP Paribas 2020
Résultats BNP Paribas 2020
NicolasLonard3
 
Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019
Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019
Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019
Société Tripalio
 
Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion
Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion
Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion
Fondation iFRAP
 
Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit
Fondation iFRAP
 
Politique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétairePolitique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétaire
Ghizlane Niâma
 
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la FranceFinances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Fondation iFRAP
 
CNP Assurances résultats 2018
CNP Assurances résultats 2018CNP Assurances résultats 2018
CNP Assurances résultats 2018
Société Tripalio
 
Accord de gouvernement 2011 surligné
Accord de gouvernement 2011 surlignéAccord de gouvernement 2011 surligné
Accord de gouvernement 2011 surligné
Sébastien Morel
 
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissanceLa trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
Fondation iFRAP
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiques
Leon Duo
 
Financespubliques tunisie
Financespubliques tunisieFinancespubliques tunisie
Financespubliques tunisie
Achref Labidi
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiques
Leon Duo
 

Similaire à Le Medef présente 4 recommandations pour refonder la politique du logement en France - 7 janvier 2016 (20)

Dob 2016 Clohars-Carnoët
Dob 2016 Clohars-CarnoëtDob 2016 Clohars-Carnoët
Dob 2016 Clohars-Carnoët
 
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
 
Ofce dette 180412_note17
Ofce dette 180412_note17Ofce dette 180412_note17
Ofce dette 180412_note17
 
Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014
Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014
Projet de loi de finances 2015 - 01/10/2014
 
Plf2014 essentiel
Plf2014 essentielPlf2014 essentiel
Plf2014 essentiel
 
SC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuelles
SC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuellesSC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuelles
SC 140, Budget 2014 : entre hausses d'impôts et économies virtuelles
 
Bnpp 2 t2018cp
Bnpp 2 t2018cpBnpp 2 t2018cp
Bnpp 2 t2018cp
 
Résultats BNP Paribas 2020
Résultats BNP Paribas 2020Résultats BNP Paribas 2020
Résultats BNP Paribas 2020
 
Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019
Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019
Rapport de la Banque de France sur l'épargne réglementée 2019
 
Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion
Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion
Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion
 
Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit
 
Politique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétairePolitique monétaire et budgétaire
Politique monétaire et budgétaire
 
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la FranceFinances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
 
CNP Assurances résultats 2018
CNP Assurances résultats 2018CNP Assurances résultats 2018
CNP Assurances résultats 2018
 
Accord de gouvernement 2011 surligné
Accord de gouvernement 2011 surlignéAccord de gouvernement 2011 surligné
Accord de gouvernement 2011 surligné
 
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissanceLa trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
 
Amf 13045 note
Amf 13045 noteAmf 13045 note
Amf 13045 note
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiques
 
Financespubliques tunisie
Financespubliques tunisieFinancespubliques tunisie
Financespubliques tunisie
 
Finances publiques
Finances publiquesFinances publiques
Finances publiques
 

Plus de Adm Medef

PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017
PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017
PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017
Adm Medef
 
Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017
Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017
Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017
Adm Medef
 
Medef guide-reporting RSE 2017
Medef guide-reporting RSE 2017Medef guide-reporting RSE 2017
Medef guide-reporting RSE 2017
Adm Medef
 
Dossier de presse espace innovation medef 2017
Dossier de presse espace innovation medef 2017Dossier de presse espace innovation medef 2017
Dossier de presse espace innovation medef 2017
Adm Medef
 
Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...
Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...
Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...
Adm Medef
 
40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement
40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement
40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement
Adm Medef
 
Livre blanc Pacte pme
Livre blanc Pacte pme Livre blanc Pacte pme
Livre blanc Pacte pme
Adm Medef
 
Progamme unum 2017
Progamme unum 2017Progamme unum 2017
Progamme unum 2017
Adm Medef
 
Synthese des propositions et actions du medef
Synthese des propositions et actions du medefSynthese des propositions et actions du medef
Synthese des propositions et actions du medef
Adm Medef
 
Propositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numériquePropositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numérique
Adm Medef
 
RSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PME
RSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PMERSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PME
RSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PME
Adm Medef
 
France Outre-Mer 2020
France Outre-Mer 2020France Outre-Mer 2020
France Outre-Mer 2020
Adm Medef
 
Discours d'ouverture de Pierre Gattaz - Université d'été du Medef 300816
Discours d'ouverture de Pierre Gattaz  - Université d'été du Medef 300816Discours d'ouverture de Pierre Gattaz  - Université d'été du Medef 300816
Discours d'ouverture de Pierre Gattaz - Université d'été du Medef 300816
Adm Medef
 
France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31
France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31
France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31
Adm Medef
 
Conférence de presse 14 juin 2016
Conférence de presse 14 juin 2016Conférence de presse 14 juin 2016
Conférence de presse 14 juin 2016
Adm Medef
 
Propositions efficience sphere publique
Propositions efficience sphere publiquePropositions efficience sphere publique
Propositions efficience sphere publique
Adm Medef
 
Rapport de gestion 2015 medef
Rapport de gestion 2015 medefRapport de gestion 2015 medef
Rapport de gestion 2015 medef
Adm Medef
 
Loi mek communique commun 22 mars 2016
Loi mek communique commun 22 mars 2016Loi mek communique commun 22 mars 2016
Loi mek communique commun 22 mars 2016
Adm Medef
 
Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...
Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...
Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...
Adm Medef
 
Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015
Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015
Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015
Adm Medef
 

Plus de Adm Medef (20)

PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017
PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017
PACTE : les propositions du Medef - décembre 2017
 
Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017
Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017
Guide des écosystèmes numériques mondiaux - Décembre 2017
 
Medef guide-reporting RSE 2017
Medef guide-reporting RSE 2017Medef guide-reporting RSE 2017
Medef guide-reporting RSE 2017
 
Dossier de presse espace innovation medef 2017
Dossier de presse espace innovation medef 2017Dossier de presse espace innovation medef 2017
Dossier de presse espace innovation medef 2017
 
Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...
Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...
Accès des PME aux marchés publics : le MEDEF propose 12 mesures efficaces et ...
 
40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement
40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement
40 propositions pour moderniser et simplifier le droit de l'environnement
 
Livre blanc Pacte pme
Livre blanc Pacte pme Livre blanc Pacte pme
Livre blanc Pacte pme
 
Progamme unum 2017
Progamme unum 2017Progamme unum 2017
Progamme unum 2017
 
Synthese des propositions et actions du medef
Synthese des propositions et actions du medefSynthese des propositions et actions du medef
Synthese des propositions et actions du medef
 
Propositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numériquePropositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numérique
 
RSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PME
RSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PMERSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PME
RSE : le Medef et EcoVadis publient un guide pratique pour accompagner les PME
 
France Outre-Mer 2020
France Outre-Mer 2020France Outre-Mer 2020
France Outre-Mer 2020
 
Discours d'ouverture de Pierre Gattaz - Université d'été du Medef 300816
Discours d'ouverture de Pierre Gattaz  - Université d'été du Medef 300816Discours d'ouverture de Pierre Gattaz  - Université d'été du Medef 300816
Discours d'ouverture de Pierre Gattaz - Université d'été du Medef 300816
 
France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31
France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31
France 2020. rapport d'étude avec synthèse. 2016 05 31
 
Conférence de presse 14 juin 2016
Conférence de presse 14 juin 2016Conférence de presse 14 juin 2016
Conférence de presse 14 juin 2016
 
Propositions efficience sphere publique
Propositions efficience sphere publiquePropositions efficience sphere publique
Propositions efficience sphere publique
 
Rapport de gestion 2015 medef
Rapport de gestion 2015 medefRapport de gestion 2015 medef
Rapport de gestion 2015 medef
 
Loi mek communique commun 22 mars 2016
Loi mek communique commun 22 mars 2016Loi mek communique commun 22 mars 2016
Loi mek communique commun 22 mars 2016
 
Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...
Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...
Perception par les chefs d'entreprises de l'avant projet de loi sur la réform...
 
Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015
Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015
Code de gouvernement d'entreprise novembre 2015
 

Le Medef présente 4 recommandations pour refonder la politique du logement en France - 7 janvier 2016

  • 1.        1     Edito    La  France  ne  maîtrise  plus  ses  finances  publiques  et  peine  à  respecter  ses  engagements  budgétaires  européens. La croissance continue de la dépense publique française, représentant 57,5 % du PIB en 2014  (record historique), génère depuis des années une dérive continue et insupportable des impôts, du déficit  public et de la dette. L’une des causes principales du dérapage de la dépense publique est la dynamique de la dépense sociale.  En effet, la dépense de protection sociale atteint un niveau record (31,9 % du PIB en 2014 et 55,4 % de la  dépense publique non consolidée, soit : 680 mds €) et son financement pèse lourdement sur les acteurs  économiques. Face à un constat incontestable et dramatique, nous ne voyons qu’une seule manière de  sauver notre modèle social : maîtriser les dépenses par la mise en œuvre de réformes structurelles, faire  des choix et repenser le financement de la solidarité nationale.    Le cas de la politique du logement est emblématique, avec une efficacité très sérieusement questionnée en  dépit d’une dépense publique de l’ordre de 41 mds € en 2013. Cette absence d’efficacité s’explique en  partie par la dérive de la fiscalité du logement avec des prélèvements très élevés sur l’économie du secteur  (au moins 63 mds € en 2013) et la nécessité d’en corriger de facto les effets sur les acteurs économiques  par  différentes  aides !  Ce  système  est  manifestement  contreproductif,  puisque  la  compétitivité  des  entreprises du secteur est dégradée et que la consommation comme l’investissement dans le logement  sont bridés.   Triste  constat  encore,  les  politiques  du  logement  des  20  dernières  années ont  été  un  échec  social  (pauvreté, précarité et mal‐logement, engorgement du parc locatif social et peu de mobilité entre parcs  locatifs public‐privé) mais aussi économique (blocage du marché du logement dans les principaux bassins  d’emploi  du  territoire  France :  offre  insuffisante  au  regard  d’une  demande  en  très  forte  croissance,  inadéquation  entre  offre  et  demande,  prix  déconnectés  du  budget  des  ménages  et  qui  stérilisent  l’économie du secteur).   Le  constat  est  partagé.  Le  temps  est  désormais  à  l’action.  Il  faut  redonner  du  sens  à  la  politique  du  logement  et  la  rendre  plus  efficiente.  Nous  devons  collectivement  pouvoir  faire  mieux  avec  moins,  des  marges  d’économies  existent  et  il  importe  de  les  exploiter  pleinement.  Il  faut  également  agir  vite  pour  corriger la fiscalité du logement, simplifier la règlementation et réduire le coût des normes pour libérer les  marchés du logement.  Pour ce qui relève de leur responsabilité, les partenaires sociaux sont engagés dans  une  réforme  ambitieuse  d’Action  Logement  pour  tendre  à  plus  d’efficience  et  de  simplification  dans  l’intérêt des entreprises et de leurs salariés.   Le logement est un bien de première nécessité. C’est aussi un enjeu économique. Tout comme l’emploi, il  faut  en  faire  une  priorité  nationale.  La  responsabilité  est  collective.  L’action  doit  se  traduire  par  des  résultats rapides. Nous le devons aux Français.      Pierre Gattaz  Président du MEDEF  Anne‐Marie Couderc  Présidente du Pôle Sphère publique du MEDEF 
  • 2.  E So Dé De + 8 trim Ra (+ 2 Dé + 1     tat des  ource : Insee éficit public - Eta - OD - Ad - Ad ette publiqu 84,4 mds €, s mestre 2015 ( atio Prélève 2,5 % sur les p épenses  pu 19,6 mds €, so - Ad - Ad - Ad   Deux post • Pre his • Ré pro lieux de e, Comptes  c de ‐ 84,1 m at : ‐ 74,7 mds DAC (Organism ministrations  ministrations  ue (au sens soit 2,7 points (+ 65,4 mds €  ements obl produits et la  ubliques  de  oit + 1,6 %  par ministrations  ministrations  ministrations  tes « poids  estations so storique), re - Prestat - Assuran émunératio ogression de + - 5,64 mi es finan nationaux d mds €, soit ‐  s €   mes divers d’a publiques loc de sécurité so s de Maast s de PIB en 2 en 9 mois, re igatoires  d production : 3 1  226,7  m r rapport au n publiques cen publiques loc de sécurité so lourds » de ociales et t espectivemen tions Vieillesse nce‐maladie :  n des salar +1,9 % sur un  illions d’empl   nces pub des adminis 3,9 % du P dministration cales : ‐ 4,5 md ociale : ‐ 7, 8 m richt) de 2  2014. Dette e ecord histor e 44,9 % d 336,9 mds €),  mds  €,  soit  niveau de 201 ntrales (princi cales : 21 %   ociale : 47 % e la dépens ransferts so t en progress e du régime d 178,3 mds € iés des adm an  ois dans la fon bliques  strations pu IB, dont    n centrale) : 2, ds €   mds €   037,8 mds encore augme rique)  du PIB (reco  et les cotisat 57,5  %  du 3. Le poids re ipalement l’Et se publique  ociaux en n ion annuelle d e base : 217,2 ministration nction publiqu de la Fr ubliques – A 9 mds € (capa  €, soit 95, entée à 2 103 ord historiq ions sociales d   PIB  (recor spectif des dé tat) : 32 %    nature : 557 de : + 2,4 % et 2 mds € (cf. LF ns publique ue, y compris  rance – A nnée 2014, acité de financ 6 % du PIB 3,2 mds € (96 que).  Les  im de 2,6% (366, rd  historiqu épenses des d 7,8 mds € (s t + 2,8 %, don FSS 2014)  s : 278,2 md 209 000 cont Année 2  septembre cement)   B. En progres 6,9 % du PIB) pôts  ont  aug ,1 mds €)  ue).  En  prog différentes adm soit 26,2 % d nt  ds € (soit 13 trats aidés (+0 2014   e 2015   sion annuelle ) à la fin du 3 gmenté  de  1,5 gression  annu ministrations du PIB, reco 3 % du PIB) 0,7 en un an) e de           3ème   5  %          elle                     ord  , en 
  • 3.          Po De co Ré   Fix str Cib réa l’h   Q • • • • osition  es  écono ontinue de éduire le xer comme  ructure qui  ble proposé alisé  en  20 horizon 202 Quel diag Situation • Dans le • Effond croissa • Rende d'intér résiden • Parc lo • Poids  immob • Problè territo Fiscalité  • Fiscalit • Comple Dépense • Caract • Dépen Environn • Compl du MED omies so e croître a es dépen objectif de s’imposent ée : Stabilis 014,  soit  1  0 (et rejoin gnostic  n de marc es territoires rement  de  ance et aux f ment  locatif rêts  actuels  ntiel.    ocatif social e de  plus  en  biliers, pénal mes  de  mo ires concern té élevée et p exité et insta e publique ère principa se fiscale « f nement & exité et insta DEF   ont  anno année apr ses publ e trajectoire t   ser sur les c 230  mds  € ndre la moy de l’act ché  s sous tensio la  construc inances publ f  net,  nul  o masquent  en alerte, sat plus  fort  d isant particu bilité  et  d’a és.   pénalisante  abilité de la f e du logem lement socia fille » de pré & cadre jur abilité du cad oncées,  ès année iques, c’ e une croiss cinq procha €,  pour  ram enne europ tion pub n, déficit chr ction  pourta liques.  ou  très  faible en  partie  c turé et rigide du  logement ulièrement le ccès  au  loge au regard de fiscalité du lo ment  al du budget  lèvements o ridique  dre juridique mais  en  r ’est poss sance « 0% aines année mener  le  po péenne)   blique e ronique de l’ ant  forteme e  pour  les  cette  absenc e, avec risque t  sur  le  bu es population ement  des  s es autres pay ogement.    logement (p bligatoires é e.  réalité,  la sible!  % valeur », e es la dépen oids  de  la  en matiè ’offre mainte ent  contribu bailleurs  pri ce  de  renta e élevé de gh dget  des  m ns les plus fr salariés,  qui  ys européens prestations s élevés et con a  dépense et mettre e se publique dépense  pu ère de lo enant des pr utrice  à  l’em vés  (alors  m abilité),  dési hettoïsation  ménages  ave agiles écono affectent  ta s.  ociales et aid treproductif e  publiqu n œuvre le e en valeur ublique  à  5 ogemen rix élevés.   mploi,  l’inve même  que  l incitatif  à  l’ dans certain ec  l'augment omiquement ant  les  entr des aux baill fs.  e  en  vale s réformes  r à son nive 50%  du  PIB nt ?  estissement, es  faibles  ta ’investissem nes zones.   tation  des  p .  eprises  que  eurs sociaux 3 eur  de  eau  B  à  ,  la  aux  ent  prix  les  x). 
  • 5.        4 1. 2. 3. 4.           recom Redonn • Faire d • Définir objecti parties • Sortir d perme • Poursu Relance • Conver réduct • Pérenn l’invest • Dévelo terrain • Favoris par l’e bailleu l’instau Réduire • Implém logeme • Mettre maîtris les trap Fluidifie • Favoris • Inscrire priorité mandat ner du sen du logement  r des objecti ifs sociaux av s prenantes a d’une logiqu ttra notamm uivre le chan er l’offre i rger  vers  u ions fiscales  niser  la  TVA tissement ré opper une o n de jeu équit ser l’investis ncourageme ur  privé  (un uration d’un  e la dépen menter  les  ent.    e en place u ser les aides  ppes à l’inact er et décl ser la mobilit e  la  mobilit é de relogem tions po ns à la po une priorité fs clairs, coh vec l’impérat aux logemen e interventio ment la subst tier de simp mmobiliè une  fiscalité  (« correctric A  réduite  s ésidentiel et  ffre diversifi table entre t ssement priv ent de la réh n  entrepren environnem nse publiq recommand un compte a sociales (no tivité et à la  oisonner té résidentie té  des  salari ment aux mé our refo olitique du  nationale et hérents, atte tif de la relan nts (locataire onniste pour titution de l’a lification pou ère sans s compétitive ces ») sauf d ur  le  logem la « consom iée et concu tous les acte vé de toute  habilitation d eur  qui  en ment juridiqu que du lo ations  des  llocation un otamment : m pauvreté.   r les marc elle entre pa iés  comme  nages issus d onder la u logeme t inscrire les  eignables et  nce du secte es, bailleurs p r s’inscrire da argent privé  ur réduire le solvabilis e,  raisonnab émonstratio ment  (en  ta mation imm urrentielle po urs.   nature (par du logement  gage  son  a e et fiscal ad ogement audits  réalis ique numéri minima socia chés du lo rcs locatifs p critère  d’att du parc socia  politiq ent   actions dans mesurables, eur économiq privés, baille ans une dém à l’argent pu e coût des no sation pa ble  et  équit on de leur eff ant  que  bie obilière ».  our répondr ticuliers, cor social‐privé argent,  s’en dapté et pére sés  dans  le  isé et plafon aux, aides pe ogement publics‐privés tribution  de al en mobilit ue du lo s la durée.    et concilier  que et l’équi urs sociaux,  marche d’oxy ublic dans le  ormes et des  r la subve table  du  log ficacité écon n  de  1ère   n e aux différe rporate et in dégradé, la  dette  et  p enne dans le cadre  de  l nné sous con ersonnelles a s dans les zo es  logements é profession ogemen dans sa mis ilibre des rel investisseur ygénation du  champ du lo règlementa ention   gement,  et  nomique.     nécessité)  p ents besoins nstitutionne  réhabilitatio rend  des  r e temps.  la  revue  de ndition de re au logement ones tendues s  sociaux  et nnelle.  nt se en œuvre  ations entre s,…)   marché, ce  ogement.   tions.    supprimer  pour  consoli s, et assurer ls), notamm on du statut isques)  et  s  dépenses  essources, p t) et combat s.   t  accorder  u 5 les   les  qui  les  der   un  ent  t du  par  de  our  ttre  une