SlideShare une entreprise Scribd logo
LE PROJET « TOURISME RURAL
PAYSAN »UN MODÈLE DE GESTION
ASSOCIATIF DU « COMMUN »
AXES DE LA COMMUNICATION
•  Présentation de l’Association des Amis du Zat( L’AAZ) .
•  Le Projet Tourisme Rural Paysan : Objectifs/Intérêts/Les principaux volets du projet.
•  Le projet « TRP » un modèle de gestion du « Commun »:
ü  « La Ressource » partagée
ü  Le mode de gouvernance appliqué :Gestion des ressources et gestion des
bénéfices.
ü Les limites liées à la gestion du commun .
•  Méthodologie de recherche appliquée au montage du projet « TRP »
L’ASSOCIATION DES AMIS DU ZAT « DEPUIS 1996 »
Objectifs
•  Réalisation des projets économiques,socio-culturels,environementaux à retombées identifiées avec les
villageois.
•  Participer à la conservation de l’environnement local.
Gouvernance
•  Un management fondé sur la mise en réseau, la concertation et l’échange entre tous les acteurs impliqués
dans les projets et activités de développement territorial.
•  Un réseau important de partenaires locaux, nationaux et internationaux.
Méthodes de
travail
•  Identification des besoins et élaboration des projets pour et par l’implication des villageois
•  Montage des projets et recherche de financement
•  Gestion, suivi et durabilité des projets: L’AAZ et les comités villageois.
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN DEPUIS 2005
Objectifs du projet:
•  Favoriser un tourisme intelligent et solidaire dans un contexte de développement communautaire
durable.
•  Création d’un produit touristique alternatif de qualité basé sur une découverte réelle de la vie
montagnarde au profit d’une clientèle nationale et internationale et ayant des retombées
effectives positives sur le développement socio-économique local.
•  Stimulation et conservation du patrimoine culturel et humain propre à la zone d’action.
•  Les bénéficiaires directs sont les habitants des fractions tribales: Ait Zat,Ait Inzal Kbal,les Ait
Wagstit et Ait Tighdouin.
•  Les bénéficiaires indirects sont l’ensemble des montagnards et communautés villageoises
susceptibles de s’inspirer de l’action et de monter eux-mêmes une activité similaire.
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES AXES)
Ø Mise en Place d’infrastructures d’accueil et d’ébergement.
•  Construction de trois gîtes au niveau des trois douars ‘Tizirt,Ait Ali et Warzazt.
•  Aménagement de gîtes d’étape chez l’habitant.
Ø Formation à l’accueil et à la gestion des structures d’accueil touristiques (auberges et gîtes chez l’habitant)
Ø Identification collective des sites d’intérêt touristique et de programmes de visite.
Ø Promotion du produit touristique.
Ø Valorisation des activités artisanales et des métiers de montagne par la création de circuits à thème.
Ø Mise en place de nouvelles formules de séjour: Séjours d’immersion et de découverte, séjours de reconnaissance,
séjours fonctionnels et solidaires.
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LE DISPOSITIF
DE GESTION DE L’ACTIVITÉ TOURISTIQUE)
L’AAZ
•  Encadrement
•  Gestion des fonds
•  Coordination avec les
bailleurs de fonds et
autorités locales
•  Commercialisation du
produit
Animateurs locaux
•  Accompagnement des
touristes (les transferts
d’arrivée et de départ du
chef lieu de la vallée aux
douars d’accueil )
•  Coordination avec les
comités villageois impliqués
dans la gestion.
•  Intervention en cas de
litiges et transmission de
l’information à l’association.
Comités villageois
•  Interface avec Les
animateurs et l’AAZ et suivi
des travaux (en phase de
réalisation du projet et
après la mise en place de
l’activité touristique)
•  Les villageois:
Appropriation du projet:
Renforcer leur capacité
d’organisation et de
gestion.
•  Valorisation de leur propre
image à partir d’activités
d’échange et de
rencontres.
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE
GESTION DU COMMUN)
• Les trois dimensions de l’étude du commun appliquées à la présentation et
analyse du projet :
• La Ressource partagée
• Le mode d’accès à la ressource et les règles de son partage
• La structure des droits et obligations des personnes impliquées dans le
partage du commun.
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE
GESTION DU COMMUN)
Matériels
(le foncier, Gites)
Patrimoine (Architectural, naturel etc.)l
Immatériels
Savoir et savoir faire partagés et
échangés pendant les séjours des
clients
Biens
Communs/
Ressource
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE
GESTION DU COMMUN)
Formules de séjours
(Le Package de prestations et
services)
Contexte d’échange et de
partage
La
transmission
Favorise la
pérennisation
du commun et
des
« commoners »
Le Savoir
(Connaissances)
(Valeurs, croyances, éthiques)
Le savoir- faire
Pratiques locales
Apprentissage
Une fusion de la dimension
matérielle et immatérielle
du bien commun Le Commun de la Connaissance
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE
GESTION DU COMMUN)
• L’accès à la ressource: les règles du partage
Le Comité
villageois=
Structure de
gestion
locale
L’accueil des groupes et
répartition des séjours par famille
et en fonction du planning des
réservations communiqué par l’AAZ
Gestion des conflits liés à
l’activité touristique selon des
normes faisant l’objet d’un
consensus collectif local.
Intervient dans la répartition des
bénéfices: Veille à la rétribution de
20% du coût d’hébergement à
l’association
En
coordination
Avec l’AAZ via
les animateurs
locaux
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE
DE GESTION DU COMMUN)
• Les droits et obligations des  « Usagers » liés à la gestion et l’organisation du
séjour sous contrôle du comité villageois
Les droits des usagers
Prise en
charge des
prestations
liées au séjour
Organisation des
programmes
annexes (sorties
sur terrain ,soirées
etc.)
Ré exploitation
des bénéfices
Les obligations des
usagers
Implication des
habitants du
village dans les
prestations
annexes au séjour
Rétribution des
20% du coût
d’hébergement
au comité
villageois
Ne peut
intervenir
directement
dans
l’organisation
générale du
voyage)
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES
DE LA GESTION DU COMMUN)
Apparition de familles
accumulatrices de richesses au
détriment de:
L’état de la ressource exploitée
(dégradation des lieux
environnement+ état des gîtes)
Les Familles non impliquées
volontairement dans l’activité
touristique (Les clivages sociaux)
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES
DE LA GESTION DU COMMUN
Manque de coordination
entre les usagers
Positionnement de certaines
familles au détriment des autres
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES
DE LA GESTION DU COMMUN
Le danger des prédateurs
Agences de
voyage
Les particuliers
La multiplication
des gîtes chez
l’habitant dans
d’autres douars
Aucune intervention du pouvoir
local(le comité ou jmaaa » à
empêcher ce danger ou le gérer
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES
RETOMBÉES)
•  Liste de quelques projets subventionnés par les recettes de l’activité touristique:
•  L’approvisionnement en eau potable au douar Ait Ali n’Oubdir
•  La construction de l’Ecole de Tizirt
•  La construction du château d’eau de Warzazt
•  L’approvisionnement du douar Ali oumbarek en eau potable
•  La participation à la reconstruction de la mosquée de Tizirt
•  La construction des passerelles des douars Ikkis et Tidsi dans le Haut zat
•  La participation à l’approvisionnement en eau potable du douar Izrafen chez les Ait Ouagstit
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES
DE LA GESTION DU COMMUN
Ø  les comités villageois doivent se construire une nouvelle politique de gestion plus appropriée à la nature de l’activité
partagée.
Ø Absence de mécanismes inhérents à la résolution des litiges liés à la gestion des biens communs utilisés pour l’offre touristique
Ø L’association doit continuer à accompagner et à préparer la société du commun.
Ø Une reconnaissance effective de l’Etat et ses représentants territoriaux du droit des comités villageois à gérer leurs
ressources, à institutionnaliser les mécanismes leur permettant de décider ce qui leur semble juste, d’avoir la possibilité de se
protéger des prédateurs extérieurs.
Ø Stimuler la fédération de ces petites institutions tribales pour favoriser l’échange, le partage du savoir liés aux expériences
propres à chacune afin de consolider l’action collective.
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE
TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN
Le Cadrage Contexte
global du
projet
Le
contexte
local
Historique
du projet
Confirmer l’intérêt
intrinsèque et le caractère
Porteur de l’accueil Paysan
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE
TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN
Méthodologie de travail
Alimentée par une
approche participative
basée sur la concertation,
la négociation et la
responsabilisation
Investigation sur
terrain
L’entrée innovante :
Recherche-Action-
Formation
Les outils
d’investigation
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE
TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN
Les formes d’implication sur terrain
Une pratique de recherche
collaborative interactive et
engagée
Les Personnes- Ressources
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE
TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN
Les outils de collecte de
données
Les entretiens semi directifs
Les « Focus –Groupe »(la
technique du brainstorming)Les
entretiens individuels via
Le contact des experts
(professionnels du tourisme,
consultants, universitaires etc.)
L’enquête par questionnaire
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE
TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN
•  Échantillonnage non probabiliste
•  Échantillonnage subjectif et échantillonnage
de quotas
Les données
quantitatives
•  Echantillonnage par cas:
•  1- Echantillon d’acteurs: Associations locales,
Touristes, Professionnels du tourisme, collectivité
locale, Population
•  2- Echantillon du milieu: Les fractions
auxquelles appartient les douars d’accueil
Les données
qualitatives
Echantillon
de milieu
et
d’acteurs
LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE
TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN
•  Les limites du travail sur terrain:
•  La réalisation du projet « TPZ » a connu plusieurs entraves entre autres nous citons:
Ø  Face à la motivation de l’Association et des habitants des douars impliqués dans l’action il y avait une montée en puissance
de tensions dues à la diversité des courants politiques;
Ø Un manque de synergie entre acteurs impliqués dans le développement local.
Ø Souvent en phase d’enquête la conviction et la bonne volonté titillent l’intuition du chercheur, le pousse à changer de
casquette pour obtenir l’information recherchée et garder des bons rapports avec les personnes ressources.
Ø Le problème de la langue;
Ø  la non maîtrise des logiciels pouvant faciliter le dépouillement des données collectées peut se répercuter sur la qualité du
travail.
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION

Contenu connexe

Tendances

Conférence tourisme durable et responsable
Conférence tourisme durable et responsableConférence tourisme durable et responsable
Conférence tourisme durable et responsable
Marie-Andrée Delisle
 
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Jamaity
 
Présentation kerkennah variabilité et changement climatique
Présentation kerkennah variabilité et changement climatiquePrésentation kerkennah variabilité et changement climatique
Présentation kerkennah variabilité et changement climatique
Pap-Rac
 
Recueil final
Recueil finalRecueil final
Recueil final
Mehdi ALI KHODJA
 
L’aménagement touristique
L’aménagement touristiqueL’aménagement touristique
L’aménagement touristique
Mounir Akajia
 
tourisme durable: avantages et enjeux
tourisme durable: avantages et enjeuxtourisme durable: avantages et enjeux
tourisme durable: avantages et enjeux
issam Es-samery
 
Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives
Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives
Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives
Réda ALLAL
 
Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...
Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...
Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...
SWiTCH
 
Etude d'Impact Environnemental.pdf
Etude d'Impact Environnemental.pdfEtude d'Impact Environnemental.pdf
Etude d'Impact Environnemental.pdf
Kawther MEKNI
 
Les politiques environnementales en Algérie: Etat actuel
Les politiques environnementales en Algérie: Etat actuelLes politiques environnementales en Algérie: Etat actuel
Les politiques environnementales en Algérie: Etat actuel
المجلس الوطني الاقتصادي و الاجتماعي و البيئي
 
Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...
Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...
Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...
ExternalEvents
 
Analyse granulométrique
Analyse granulométriqueAnalyse granulométrique
Analyse granulométrique
timi55
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
jabbouriyassir01
 
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLEMODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
FAO
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Archi Guelma
 
Cours tourisme durable - Enjeux et perspectives
Cours tourisme durable - Enjeux et perspectivesCours tourisme durable - Enjeux et perspectives
Cours tourisme durable - Enjeux et perspectives
Guillaume CROMER
 
Projet d assainissement
Projet d assainissementProjet d assainissement
Projet d assainissement
Benkahla Mohamed
 
Artisanat du Maroc
Artisanat du Maroc Artisanat du Maroc
Artisanat du Maroc
Adnane El Binnani
 
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla AzilalAnyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
nouredich
 

Tendances (20)

Conférence tourisme durable et responsable
Conférence tourisme durable et responsableConférence tourisme durable et responsable
Conférence tourisme durable et responsable
 
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
 
Ouvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliquesOuvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliques
 
Présentation kerkennah variabilité et changement climatique
Présentation kerkennah variabilité et changement climatiquePrésentation kerkennah variabilité et changement climatique
Présentation kerkennah variabilité et changement climatique
 
Recueil final
Recueil finalRecueil final
Recueil final
 
L’aménagement touristique
L’aménagement touristiqueL’aménagement touristique
L’aménagement touristique
 
tourisme durable: avantages et enjeux
tourisme durable: avantages et enjeuxtourisme durable: avantages et enjeux
tourisme durable: avantages et enjeux
 
Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives
Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives
Développement Durable : Enjeux, Défis et perspectives
 
Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...
Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...
Le futur du tourisme en 2030 : grandes tendances, plan d'actions & recommanda...
 
Etude d'Impact Environnemental.pdf
Etude d'Impact Environnemental.pdfEtude d'Impact Environnemental.pdf
Etude d'Impact Environnemental.pdf
 
Les politiques environnementales en Algérie: Etat actuel
Les politiques environnementales en Algérie: Etat actuelLes politiques environnementales en Algérie: Etat actuel
Les politiques environnementales en Algérie: Etat actuel
 
Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...
Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...
Caractéristiques de la race ovine de Beni Guil et son lien avec le terroir: (...
 
Analyse granulométrique
Analyse granulométriqueAnalyse granulométrique
Analyse granulométrique
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
 
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLEMODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
 
Cours tourisme durable - Enjeux et perspectives
Cours tourisme durable - Enjeux et perspectivesCours tourisme durable - Enjeux et perspectives
Cours tourisme durable - Enjeux et perspectives
 
Projet d assainissement
Projet d assainissementProjet d assainissement
Projet d assainissement
 
Artisanat du Maroc
Artisanat du Maroc Artisanat du Maroc
Artisanat du Maroc
 
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla AzilalAnyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
Anyse SWOT des secteurs productifs de la région de Tadla Azilal
 

Similaire à Le projet tourisme rural paysan" un modèle de gestion associatif du "commun"

1 moore intro
1 moore intro1 moore intro
1 moore intro
Bibracte_Refit
 
L'office de tourisme Côte Landes Nature
L'office de tourisme Côte Landes NatureL'office de tourisme Côte Landes Nature
L'office de tourisme Côte Landes Nature
MONA
 
Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010
UETR2011Bergerac
 
Agence de voyage
Agence de voyageAgence de voyage
Agence de voyage
Moulas
 
Yannick Levade Communauté De Communes Soule Xiberoa
Yannick Levade   Communauté De Communes Soule XiberoaYannick Levade   Communauté De Communes Soule Xiberoa
Yannick Levade Communauté De Communes Soule Xiberoa
MONA
 
Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012
Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012
Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012
Fédération Régionale des Pays Touristiques de Bretagne
 
Presentation jppm 2019
Presentation jppm 2019Presentation jppm 2019
Presentation jppm 2019
JeanLouisPROUT
 
Val de Loire - Gouvernance 2014
Val de Loire - Gouvernance 2014Val de Loire - Gouvernance 2014
Val de Loire - Gouvernance 2014
LucieABFPM
 
Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...
Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...
Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...
UETR2011Bergerac
 
Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...
Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...
Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...
UETR2011Bergerac
 
Impacts et Défis du Tourisme Solidaire/Miroglio
Impacts et Défis du Tourisme Solidaire/MiroglioImpacts et Défis du Tourisme Solidaire/Miroglio
Impacts et Défis du Tourisme Solidaire/Miroglio
Manuel Miroglio
 
Dieye cartographie participative
Dieye cartographie participativeDieye cartographie participative
Dieye cartographie participative
MediterLMI
 
rapport de stage agence de voyage
rapport de stage agence de voyagerapport de stage agence de voyage
rapport de stage agence de voyage
BelkhiriTaha
 
Raconteurspays_CDT47
Raconteurspays_CDT47Raconteurspays_CDT47
Raconteurspays_CDT47
MONA
 
TD PAT ouest cornouaille
TD PAT ouest cornouailleTD PAT ouest cornouaille
TD PAT ouest cornouaille
FRPAT NORMANDIE
 
Association pour le Bassin de Thau
Association pour le Bassin de ThauAssociation pour le Bassin de Thau
Association pour le Bassin de Thau
Isabelle Crouzet
 
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
MONA
 
Contribution de M. Alain Laurent
Contribution de M. Alain LaurentContribution de M. Alain Laurent
Contribution de M. Alain Laurent
Réseau de Développement Touristique Rural Maroc
 
Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique de territoir...
Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique  de territoir...Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique  de territoir...
Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique de territoir...
MONA
 
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
alainlaurent
 

Similaire à Le projet tourisme rural paysan" un modèle de gestion associatif du "commun" (20)

1 moore intro
1 moore intro1 moore intro
1 moore intro
 
L'office de tourisme Côte Landes Nature
L'office de tourisme Côte Landes NatureL'office de tourisme Côte Landes Nature
L'office de tourisme Côte Landes Nature
 
Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010
 
Agence de voyage
Agence de voyageAgence de voyage
Agence de voyage
 
Yannick Levade Communauté De Communes Soule Xiberoa
Yannick Levade   Communauté De Communes Soule XiberoaYannick Levade   Communauté De Communes Soule Xiberoa
Yannick Levade Communauté De Communes Soule Xiberoa
 
Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012
Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012
Intervention Pierre-Martin Gousset - Marketing territorial - INTERPATT 2012
 
Presentation jppm 2019
Presentation jppm 2019Presentation jppm 2019
Presentation jppm 2019
 
Val de Loire - Gouvernance 2014
Val de Loire - Gouvernance 2014Val de Loire - Gouvernance 2014
Val de Loire - Gouvernance 2014
 
Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...
Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...
Villars-les-Dombes et le Parc des Oiseaux : gouvernance et synergies entre ac...
 
Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...
Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...
Villars-les-dombes et le Parc des Oiseaux gouvernance et synergies entre acte...
 
Impacts et Défis du Tourisme Solidaire/Miroglio
Impacts et Défis du Tourisme Solidaire/MiroglioImpacts et Défis du Tourisme Solidaire/Miroglio
Impacts et Défis du Tourisme Solidaire/Miroglio
 
Dieye cartographie participative
Dieye cartographie participativeDieye cartographie participative
Dieye cartographie participative
 
rapport de stage agence de voyage
rapport de stage agence de voyagerapport de stage agence de voyage
rapport de stage agence de voyage
 
Raconteurspays_CDT47
Raconteurspays_CDT47Raconteurspays_CDT47
Raconteurspays_CDT47
 
TD PAT ouest cornouaille
TD PAT ouest cornouailleTD PAT ouest cornouaille
TD PAT ouest cornouaille
 
Association pour le Bassin de Thau
Association pour le Bassin de ThauAssociation pour le Bassin de Thau
Association pour le Bassin de Thau
 
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
 
Contribution de M. Alain Laurent
Contribution de M. Alain LaurentContribution de M. Alain Laurent
Contribution de M. Alain Laurent
 
Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique de territoir...
Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique  de territoir...Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique  de territoir...
Formation MOPA - La mise en place d’une démarche écotouristique de territoir...
 
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
 

Plus de MediterLMI

Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...
Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...
Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...
MediterLMI
 
Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis
Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis
Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis
MediterLMI
 
Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification
Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification
Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification
MediterLMI
 
Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc
Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc
Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc
MediterLMI
 
A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...
A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...
A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...
MediterLMI
 
La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...
La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...
La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...
MediterLMI
 
Les relations entre les acteurs territoriaux et leurs
Les relations entre les acteurs territoriaux et leursLes relations entre les acteurs territoriaux et leurs
Les relations entre les acteurs territoriaux et leurs
MediterLMI
 
Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane
Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane
Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane
MediterLMI
 
Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation
Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation
Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation
MediterLMI
 
Azrou commun prive-public
Azrou commun prive-publicAzrou commun prive-public
Azrou commun prive-public
MediterLMI
 
Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives
Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives
Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives
MediterLMI
 
Quelques informations sur le Moyen Atlas du Maroc
Quelques informations sur le Moyen Atlas du MarocQuelques informations sur le Moyen Atlas du Maroc
Quelques informations sur le Moyen Atlas du Maroc
MediterLMI
 
Ec presentation riam francais avril 2018 ec
Ec presentation riam francais  avril 2018 ecEc presentation riam francais  avril 2018 ec
Ec presentation riam francais avril 2018 ec
MediterLMI
 
Les savoirs locaux : "un bien commun" ?
Les savoirs locaux : "un bien commun" ?Les savoirs locaux : "un bien commun" ?
Les savoirs locaux : "un bien commun" ?
MediterLMI
 
Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...
Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...
Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...
MediterLMI
 
L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...
L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...
L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...
MediterLMI
 
Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...
Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...
Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...
MediterLMI
 
Une gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au Maroc
Une gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au MarocUne gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au Maroc
Une gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au Maroc
MediterLMI
 
Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique
Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique
Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique
MediterLMI
 
Des "choses" partagées pour le doctorant
Des "choses" partagées pour le doctorant Des "choses" partagées pour le doctorant
Des "choses" partagées pour le doctorant
MediterLMI
 

Plus de MediterLMI (20)

Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...
Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...
Développement du tourisme rural et valorisation des prosuits de terroir : la ...
 
Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis
Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis
Le végétal et la transition urbaine dans le grand Tunis
 
Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification
Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification
Critères de typicipé de l'artisanat textile Argentin : enjeux de certification
 
Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc
Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc
Création de l'observatoire de l'agroécologie au Maroc
 
A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...
A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...
A l'interface entre les agdals agro-sylvopastoraux marocains et la réserve de...
 
La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...
La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...
La mise en valeur éco-géotouristique de la vallée de Zat comme alternative d'...
 
Les relations entre les acteurs territoriaux et leurs
Les relations entre les acteurs territoriaux et leursLes relations entre les acteurs territoriaux et leurs
Les relations entre les acteurs territoriaux et leurs
 
Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane
Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane
Interaction tourisme rural/systèmes agraires Chefchaouen–Ouezzane
 
Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation
Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation
Les paysages de l'eau en Tunisie : entre la préservation et la valorisation
 
Azrou commun prive-public
Azrou commun prive-publicAzrou commun prive-public
Azrou commun prive-public
 
Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives
Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives
Vers la construction commun intellectuel par les approches participatives
 
Quelques informations sur le Moyen Atlas du Maroc
Quelques informations sur le Moyen Atlas du MarocQuelques informations sur le Moyen Atlas du Maroc
Quelques informations sur le Moyen Atlas du Maroc
 
Ec presentation riam francais avril 2018 ec
Ec presentation riam francais  avril 2018 ecEc presentation riam francais  avril 2018 ec
Ec presentation riam francais avril 2018 ec
 
Les savoirs locaux : "un bien commun" ?
Les savoirs locaux : "un bien commun" ?Les savoirs locaux : "un bien commun" ?
Les savoirs locaux : "un bien commun" ?
 
Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...
Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...
Introduction sur l'économie de l'environnement, la prise en compte des "commu...
 
L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...
L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...
L’eau souterraine dans les zones de mise en valeur au Sahara Algérien : compl...
 
Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...
Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...
Reconfigutrations communautaires, mutations de l'action piublique et construc...
 
Une gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au Maroc
Une gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au MarocUne gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au Maroc
Une gestion originale des communs pastoraux et forestiers : les Agdals au Maroc
 
Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique
Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique
Les communs de Garrett Hardin à Elinor Ostrom : Approche philosophique
 
Des "choses" partagées pour le doctorant
Des "choses" partagées pour le doctorant Des "choses" partagées pour le doctorant
Des "choses" partagées pour le doctorant
 

Le projet tourisme rural paysan" un modèle de gestion associatif du "commun"

  • 1. LE PROJET « TOURISME RURAL PAYSAN »UN MODÈLE DE GESTION ASSOCIATIF DU « COMMUN »
  • 2. AXES DE LA COMMUNICATION •  Présentation de l’Association des Amis du Zat( L’AAZ) . •  Le Projet Tourisme Rural Paysan : Objectifs/Intérêts/Les principaux volets du projet. •  Le projet « TRP » un modèle de gestion du « Commun »: ü  « La Ressource » partagée ü  Le mode de gouvernance appliqué :Gestion des ressources et gestion des bénéfices. ü Les limites liées à la gestion du commun . •  Méthodologie de recherche appliquée au montage du projet « TRP »
  • 3. L’ASSOCIATION DES AMIS DU ZAT « DEPUIS 1996 » Objectifs •  Réalisation des projets économiques,socio-culturels,environementaux à retombées identifiées avec les villageois. •  Participer à la conservation de l’environnement local. Gouvernance •  Un management fondé sur la mise en réseau, la concertation et l’échange entre tous les acteurs impliqués dans les projets et activités de développement territorial. •  Un réseau important de partenaires locaux, nationaux et internationaux. Méthodes de travail •  Identification des besoins et élaboration des projets pour et par l’implication des villageois •  Montage des projets et recherche de financement •  Gestion, suivi et durabilité des projets: L’AAZ et les comités villageois.
  • 4. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN DEPUIS 2005 Objectifs du projet: •  Favoriser un tourisme intelligent et solidaire dans un contexte de développement communautaire durable. •  Création d’un produit touristique alternatif de qualité basé sur une découverte réelle de la vie montagnarde au profit d’une clientèle nationale et internationale et ayant des retombées effectives positives sur le développement socio-économique local. •  Stimulation et conservation du patrimoine culturel et humain propre à la zone d’action. •  Les bénéficiaires directs sont les habitants des fractions tribales: Ait Zat,Ait Inzal Kbal,les Ait Wagstit et Ait Tighdouin. •  Les bénéficiaires indirects sont l’ensemble des montagnards et communautés villageoises susceptibles de s’inspirer de l’action et de monter eux-mêmes une activité similaire.
  • 5. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES AXES) Ø Mise en Place d’infrastructures d’accueil et d’ébergement. •  Construction de trois gîtes au niveau des trois douars ‘Tizirt,Ait Ali et Warzazt. •  Aménagement de gîtes d’étape chez l’habitant. Ø Formation à l’accueil et à la gestion des structures d’accueil touristiques (auberges et gîtes chez l’habitant) Ø Identification collective des sites d’intérêt touristique et de programmes de visite. Ø Promotion du produit touristique. Ø Valorisation des activités artisanales et des métiers de montagne par la création de circuits à thème. Ø Mise en place de nouvelles formules de séjour: Séjours d’immersion et de découverte, séjours de reconnaissance, séjours fonctionnels et solidaires.
  • 6. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LE DISPOSITIF DE GESTION DE L’ACTIVITÉ TOURISTIQUE) L’AAZ •  Encadrement •  Gestion des fonds •  Coordination avec les bailleurs de fonds et autorités locales •  Commercialisation du produit Animateurs locaux •  Accompagnement des touristes (les transferts d’arrivée et de départ du chef lieu de la vallée aux douars d’accueil ) •  Coordination avec les comités villageois impliqués dans la gestion. •  Intervention en cas de litiges et transmission de l’information à l’association. Comités villageois •  Interface avec Les animateurs et l’AAZ et suivi des travaux (en phase de réalisation du projet et après la mise en place de l’activité touristique) •  Les villageois: Appropriation du projet: Renforcer leur capacité d’organisation et de gestion. •  Valorisation de leur propre image à partir d’activités d’échange et de rencontres.
  • 7. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE GESTION DU COMMUN) • Les trois dimensions de l’étude du commun appliquées à la présentation et analyse du projet : • La Ressource partagée • Le mode d’accès à la ressource et les règles de son partage • La structure des droits et obligations des personnes impliquées dans le partage du commun.
  • 8. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE GESTION DU COMMUN) Matériels (le foncier, Gites) Patrimoine (Architectural, naturel etc.)l Immatériels Savoir et savoir faire partagés et échangés pendant les séjours des clients Biens Communs/ Ressource
  • 9. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE GESTION DU COMMUN) Formules de séjours (Le Package de prestations et services) Contexte d’échange et de partage La transmission Favorise la pérennisation du commun et des « commoners » Le Savoir (Connaissances) (Valeurs, croyances, éthiques) Le savoir- faire Pratiques locales Apprentissage Une fusion de la dimension matérielle et immatérielle du bien commun Le Commun de la Connaissance
  • 10. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE GESTION DU COMMUN) • L’accès à la ressource: les règles du partage Le Comité villageois= Structure de gestion locale L’accueil des groupes et répartition des séjours par famille et en fonction du planning des réservations communiqué par l’AAZ Gestion des conflits liés à l’activité touristique selon des normes faisant l’objet d’un consensus collectif local. Intervient dans la répartition des bénéfices: Veille à la rétribution de 20% du coût d’hébergement à l’association En coordination Avec l’AAZ via les animateurs locaux
  • 11. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN ( UN MODÈLE DE GESTION DU COMMUN) • Les droits et obligations des  « Usagers » liés à la gestion et l’organisation du séjour sous contrôle du comité villageois Les droits des usagers Prise en charge des prestations liées au séjour Organisation des programmes annexes (sorties sur terrain ,soirées etc.) Ré exploitation des bénéfices Les obligations des usagers Implication des habitants du village dans les prestations annexes au séjour Rétribution des 20% du coût d’hébergement au comité villageois Ne peut intervenir directement dans l’organisation générale du voyage)
  • 12. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES DE LA GESTION DU COMMUN) Apparition de familles accumulatrices de richesses au détriment de: L’état de la ressource exploitée (dégradation des lieux environnement+ état des gîtes) Les Familles non impliquées volontairement dans l’activité touristique (Les clivages sociaux)
  • 13. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES DE LA GESTION DU COMMUN Manque de coordination entre les usagers Positionnement de certaines familles au détriment des autres
  • 14. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES DE LA GESTION DU COMMUN Le danger des prédateurs Agences de voyage Les particuliers La multiplication des gîtes chez l’habitant dans d’autres douars Aucune intervention du pouvoir local(le comité ou jmaaa » à empêcher ce danger ou le gérer
  • 15. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES RETOMBÉES) •  Liste de quelques projets subventionnés par les recettes de l’activité touristique: •  L’approvisionnement en eau potable au douar Ait Ali n’Oubdir •  La construction de l’Ecole de Tizirt •  La construction du château d’eau de Warzazt •  L’approvisionnement du douar Ali oumbarek en eau potable •  La participation à la reconstruction de la mosquée de Tizirt •  La construction des passerelles des douars Ikkis et Tidsi dans le Haut zat •  La participation à l’approvisionnement en eau potable du douar Izrafen chez les Ait Ouagstit
  • 16. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (LES LIMITES DE LA GESTION DU COMMUN Ø  les comités villageois doivent se construire une nouvelle politique de gestion plus appropriée à la nature de l’activité partagée. Ø Absence de mécanismes inhérents à la résolution des litiges liés à la gestion des biens communs utilisés pour l’offre touristique Ø L’association doit continuer à accompagner et à préparer la société du commun. Ø Une reconnaissance effective de l’Etat et ses représentants territoriaux du droit des comités villageois à gérer leurs ressources, à institutionnaliser les mécanismes leur permettant de décider ce qui leur semble juste, d’avoir la possibilité de se protéger des prédateurs extérieurs. Ø Stimuler la fédération de ces petites institutions tribales pour favoriser l’échange, le partage du savoir liés aux expériences propres à chacune afin de consolider l’action collective.
  • 17. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN Le Cadrage Contexte global du projet Le contexte local Historique du projet Confirmer l’intérêt intrinsèque et le caractère Porteur de l’accueil Paysan
  • 18. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN Méthodologie de travail Alimentée par une approche participative basée sur la concertation, la négociation et la responsabilisation Investigation sur terrain L’entrée innovante : Recherche-Action- Formation Les outils d’investigation
  • 19. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN Les formes d’implication sur terrain Une pratique de recherche collaborative interactive et engagée Les Personnes- Ressources
  • 20. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN Les outils de collecte de données Les entretiens semi directifs Les « Focus –Groupe »(la technique du brainstorming)Les entretiens individuels via Le contact des experts (professionnels du tourisme, consultants, universitaires etc.) L’enquête par questionnaire
  • 21. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN •  Échantillonnage non probabiliste •  Échantillonnage subjectif et échantillonnage de quotas Les données quantitatives •  Echantillonnage par cas: •  1- Echantillon d’acteurs: Associations locales, Touristes, Professionnels du tourisme, collectivité locale, Population •  2- Echantillon du milieu: Les fractions auxquelles appartient les douars d’accueil Les données qualitatives Echantillon de milieu et d’acteurs
  • 22. LE PROJET TOURISME RURAL PAYSAN (METHODOLOGIE DE TRAVAIL ET D’INVESTIGATION SUR TERRAIN •  Les limites du travail sur terrain: •  La réalisation du projet « TPZ » a connu plusieurs entraves entre autres nous citons: Ø  Face à la motivation de l’Association et des habitants des douars impliqués dans l’action il y avait une montée en puissance de tensions dues à la diversité des courants politiques; Ø Un manque de synergie entre acteurs impliqués dans le développement local. Ø Souvent en phase d’enquête la conviction et la bonne volonté titillent l’intuition du chercheur, le pousse à changer de casquette pour obtenir l’information recherchée et garder des bons rapports avec les personnes ressources. Ø Le problème de la langue; Ø  la non maîtrise des logiciels pouvant faciliter le dépouillement des données collectées peut se répercuter sur la qualité du travail.