SlideShare une entreprise Scribd logo
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Principe du soudage MIG / MAG
Gaz
Buse
Fil electrode
fusible
Tube de
contact
+
-
Méthode de soudage : - En poussant ou tirant
- toutes positionsSource de courant : continu
Les consommables : - Fils d’apport diamètre 0,6 à 2,4 mm
- Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2)
Les avantages : - Taux de dépôt important ( rendement)
- Pas de risque d’inclusions de laitier
Les inconvénients : - Difficultés d’emploi sur chantier (courants d’air)
- Risques importants de collages sur chanfrein
LES DEFAUTS DU SOUDAGE
Les différentes zones d’une soudure
MB : Métal de base
MF : Métal fondu ZAT : Zone affectée thermiquement
ZL : Zone de liaison
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
1 – Conditions du contrôle et matériel
Plage de contrôle
30°
30°
L’œil doit être placé à moins de 600 mm de la surface de la pièce
et un angle non inférieur à 30°
La luminosité à la surface de la pièce doit être mimum de 350 Lux
Emploi d’une source lumineuse supplémentaire si nécessaire
Méthode de contôle complémentaire en cas de doute (ressuage)
Matériel de contrôle : règles, jauge d’épaisseur ou de profondeur,
pied à coulisse, loupe à échelle ( 2 à 5 fois) ect…
Personnel en charge de l’examen : - Connaissance des normes, règles et spécifications en vigueur
- Information sur le mode opératoire d soudage utilisé
- Acuité visuelle vérifiée tous les ans
2 – Contrôle visuel
2-1 Contrôle de la préparation des joints
- Conformité au descriptif de mode opératoire
- Propreté des bords à soudés et surfaces voisines
- Assemblages de pièces conforme au plan
2-2 Contrôle pendant soudage
- Nettoyage des passes entre elles
- Absence de défauts visibles (élimination)
- profondeur de l’afouillement conforme au DMOS
2-3 Contrôle de la soudure terminée
- Nettoyage et finition des surfaces
- forme et dimensions
- Examen de la racine et surface de la soudure
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Nettoyage et finition des surfaces - Amorces d’arc
- Projections
- Laitier (suivant procédé)
- Stries de burin ou meule
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Formes et dimensions de la soudure
- Les défauts d’alignements peuvent laisser
subsister un manque de fusion de la racine
- Les effondrements sont des affaissements
du métal en fusion
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Défauts de forme
Effondrement et excès de pénétration
Défaut d’alignement
Caniveau
Défaut d’alignement
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Manques de pénétration et manques de fusion
Les manques de fusion et
manques de pénétration ne
sont pas toujours visibles à
l’oeil, ils necessitent
souvent l’emploi de
méthodes de contôle
complémentaires
Les manques de fusion ou collages sont des manques de liaison entre le métal fondu et le métal de base
Les manques de pénétration sont des manques partiels de fusion des bords à souder, il peuvent
apparaitrent à la racine, entre passe ou sous cordon.
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Manques de pénétration et manques de fusion
Manque de fusion et effondrement Manque de pénétration et collage entre passe
Manque de pénétration et collage en bord de chanfreinManque de fusion en bord de chanfrein et sous cordon
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Manques de pénétration et manques de fusion
Macrographie d’une soudure pénétrée
Manque de fusion de la soudure
Manque de pénétration décelé en radiographie
Manque de pénétration décelé en resuage après
meulage de la soudure
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Les fissures
Fissure interne détectée en radiographieFissure visible à l’œil nu
Fissure à froid détectée en macrographie
Les fissures sont des déchirures qui apparaissent
au cours du refroidissement sous l’effet de
contraintes. Ce sont des défauts plans
Les fissures peuvent avoir des orientations
différentes ( longitudinales, transversles,
ramifiées).
Fissure à chaud : ségregation intergranulaire
Fissure à froid : fragilisation par l’hydrogène
L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES
Les cavités
Ce sont des défauts volumiques, elles comprennent :
- les retassures ( retrait de métal) qui apparaît souvent dans les cratères
- Les soufflures qui sont des bulles de gaz réparties ou isolées et de formes diverses
- Les inclusions ( laitier, silicate, tungstène si procédé TIG)
Macrographie d’une soudure avec soufflures Soufflures détectées par radiographie
Inclusion de silicate d’une soudure MAG Inclusions de laitier décelées par radiographie
LES CRITERES D’ACCEPTATION DES DEFAUTS
Les critères d’acceptation suivant l’Arrêté du 24/03/78
1 – Sont appelés défauts plans, fissures, manques de pénétration, manques de fusion ou collages.
2 – Les défauts cités ci-après relèvent du contôle visuel :
- Les manques d’épaisseurs ou effondrements,
- les caniveaux internes ou externes,
- les morsures,
- les défauts plans débouchants en surface,
- les soufflures et inclusions débouchants en surface,
- les rochages.
3.1 - Sont inacceptables les
défauts plans, soufflures et
inclusions débouchant en surface
3.2 – dénivellation envers maximale admissible d’un joint soudé bout à bout d’un seul côté ( tableau 1)
Appareils de coefficient de soudure 1 Autres appareils
(1) E est l’épaisseur de la pièce la plus épaisse, e celle de lapièce la moins épaisse
(1)mm4dépasserpouvoirsans1mm
20
eE2
4
5
h +
−
=(1)mm3dépasserpouvoirsansmm1
20
eE2
h +
−
=
eE h
3.3 – Limite d’acceptation des surépaiseurs, manques d’épaisseur et caniveaux ( tableau 2)
Dimension maximale admissible
Désignation des
défauts
Position des défauts
Appareils de
coef : 1
Appareils de
coef : 0,85
Autres
appareils
A l’envers dans le cas d’une soudure non reprise 3 mm 4 mm 5mm
A l’endroit 0
A l’envers (cas général) 0
A l’envers ( cas particulier d’une soudure exécutée
en position plafond sans reprise)
La plus petite des valeurs suivantes : 2mm ou un
dixième de l’épaisseur de la pièce la plus mince.
Profondeur 0,5 mm
Longueur (1)Caniveau
10 mm 20 mm 40 mm
(1) Deux caniveaux sont assimilés à un caniveau unique si la distance qui les sépare n’excède pas 6 fois la longueur du plus petit d’entre eux.
Manque d’épaisseur
d’un assemblage bout
à bout
A l’endroit et à l’envers dans le cas d’une soudure
reprise
Un dixième de la largeur de la soudure au point
considéré augmenté de 2 mmSurépaisseur d’un
assemblage bout à
bout
LES CRITERES D’ACCEPTATION DES DEFAUTS
1
2
3
4
5
5
5
31
42

Contenu connexe

Tendances

Sommaire potence
Sommaire potenceSommaire potence
Sommaire potence
Mohamed Whb
 
Assemblages vissés
Assemblages vissésAssemblages vissés
Assemblages vissés
medrouam
 
Résistance des Matérieaux
Résistance des Matérieaux Résistance des Matérieaux
Résistance des Matérieaux
Thim Mengly(ម៉េងលី,孟李)
 
PROCEDES DE SOUDAGE.ppt
PROCEDES DE SOUDAGE.pptPROCEDES DE SOUDAGE.ppt
PROCEDES DE SOUDAGE.ppt
TouriyaMoukhles
 
(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)
Mohamed Khalfaoui
 
Cisaillement Simple.PPTX
Cisaillement Simple.PPTXCisaillement Simple.PPTX
Cisaillement Simple.PPTX
SimoMagri
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseurs
m.a bensaaoud
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
Rafael Nadal
 
Modèlisation des systèmes mécaniques
Modèlisation des systèmes mécaniquesModèlisation des systèmes mécaniques
Modèlisation des systèmes mécaniques
medrouam
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Rafael Nadal
 
Chapitre 6.pdf
Chapitre 6.pdfChapitre 6.pdf
Chapitre 6.pdf
HoussameNaim1
 
Flexion Simple.pptx
Flexion Simple.pptxFlexion Simple.pptx
Flexion Simple.pptx
SimoMagri
 
05 gamme
05 gamme05 gamme
05 gamme
Ahmed Taieb
 
dimensionnement et conception d'un convoyeur à bande
dimensionnement et conception d'un convoyeur à bandedimensionnement et conception d'un convoyeur à bande
dimensionnement et conception d'un convoyeur à bande
Hasni Zied
 
Calcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacementsCalcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacements
Sami Sahli
 
élaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxélaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériaux
Rafael Nadal
 
Cahier Meca 3 ST Part 2/2
Cahier Meca 3 ST Part 2/2Cahier Meca 3 ST Part 2/2
Cahier Meca 3 ST Part 2/2
Mohamed Mtaallah
 
Chapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériauxChapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériaux
Mouna Souissi
 
3698035.ppt
3698035.ppt3698035.ppt
3698035.ppt
mohieddine2
 

Tendances (20)

Sommaire potence
Sommaire potenceSommaire potence
Sommaire potence
 
Assemblages vissés
Assemblages vissésAssemblages vissés
Assemblages vissés
 
Résistance des Matérieaux
Résistance des Matérieaux Résistance des Matérieaux
Résistance des Matérieaux
 
PROCEDES DE SOUDAGE.ppt
PROCEDES DE SOUDAGE.pptPROCEDES DE SOUDAGE.ppt
PROCEDES DE SOUDAGE.ppt
 
(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)
 
Cisaillement Simple.PPTX
Cisaillement Simple.PPTXCisaillement Simple.PPTX
Cisaillement Simple.PPTX
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseurs
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
 
Chapitre 1 rdm
Chapitre 1 rdmChapitre 1 rdm
Chapitre 1 rdm
 
Modèlisation des systèmes mécaniques
Modèlisation des systèmes mécaniquesModèlisation des systèmes mécaniques
Modèlisation des systèmes mécaniques
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
 
Chapitre 6.pdf
Chapitre 6.pdfChapitre 6.pdf
Chapitre 6.pdf
 
Flexion Simple.pptx
Flexion Simple.pptxFlexion Simple.pptx
Flexion Simple.pptx
 
05 gamme
05 gamme05 gamme
05 gamme
 
dimensionnement et conception d'un convoyeur à bande
dimensionnement et conception d'un convoyeur à bandedimensionnement et conception d'un convoyeur à bande
dimensionnement et conception d'un convoyeur à bande
 
Calcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacementsCalcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacements
 
élaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxélaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériaux
 
Cahier Meca 3 ST Part 2/2
Cahier Meca 3 ST Part 2/2Cahier Meca 3 ST Part 2/2
Cahier Meca 3 ST Part 2/2
 
Chapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériauxChapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériaux
 
3698035.ppt
3698035.ppt3698035.ppt
3698035.ppt
 

En vedette

Le soudage
Le soudageLe soudage
Le soudage
kayta11
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
chokri SOLTANI
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
badr zaimi
 
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
Oussama Akikab
 
controle non destructif
controle non destructifcontrole non destructif
controle non destructif
Achraf Chaji
 
Offre en France Symop_Soudage-Brasage-Coupage
Offre en France Symop_Soudage-Brasage-CoupageOffre en France Symop_Soudage-Brasage-Coupage
Offre en France Symop_Soudage-Brasage-Coupage
SYMOP
 
Diagramme de-composants152
Diagramme de-composants152Diagramme de-composants152
Diagramme de-composants152
Sirafina Rosa
 
Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...
Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...
Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...
Minh-Quang LÊ
 
Presentation
PresentationPresentation
Presentation
Mickaël Lallement
 
Gamme d'usinage
Gamme d'usinageGamme d'usinage
Gamme d'usinage
Layla Zerhoun
 
CND magnétoscopie
CND magnétoscopieCND magnétoscopie
CND magnétoscopie
Layla Zerhoun
 
La sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelierLa sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelier
slid2012
 
La prevention des risques machines
La prevention des risques machinesLa prevention des risques machines
La prevention des risques machines
chokri SOLTANI
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
chokri SOLTANI
 
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de casRPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
LACT
 
fabrication mecanique
fabrication mecaniquefabrication mecanique
fabrication mecanique
soufiane merabti
 
TP TOURNAGE
TP TOURNAGETP TOURNAGE
TP TOURNAGE
Layla Zerhoun
 

En vedette (20)

Le soudage
Le soudageLe soudage
Le soudage
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
 
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
 
controle non destructif
controle non destructifcontrole non destructif
controle non destructif
 
Domaero fr
Domaero frDomaero fr
Domaero fr
 
Offre en France Symop_Soudage-Brasage-Coupage
Offre en France Symop_Soudage-Brasage-CoupageOffre en France Symop_Soudage-Brasage-Coupage
Offre en France Symop_Soudage-Brasage-Coupage
 
Diagramme de-composants152
Diagramme de-composants152Diagramme de-composants152
Diagramme de-composants152
 
Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...
Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...
Contrôle non destructif : mesure de l'épaisseur par courants de foucault mul...
 
Presentation
PresentationPresentation
Presentation
 
Gamme d'usinage
Gamme d'usinageGamme d'usinage
Gamme d'usinage
 
03 electrisation
03 electrisation03 electrisation
03 electrisation
 
CND magnétoscopie
CND magnétoscopieCND magnétoscopie
CND magnétoscopie
 
La sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelierLa sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelier
 
La prevention des risques machines
La prevention des risques machinesLa prevention des risques machines
La prevention des risques machines
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
 
L'injection plastique
L'injection plastiqueL'injection plastique
L'injection plastique
 
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de casRPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
 
fabrication mecanique
fabrication mecaniquefabrication mecanique
fabrication mecanique
 
TP TOURNAGE
TP TOURNAGETP TOURNAGE
TP TOURNAGE
 

Dernier

cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdfcours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
afigloria194
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
idelewebmestre
 
Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...
Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...
Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...
manalishivani8
 

Dernier (6)

cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdfcours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
 
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
 
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
 
Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...
Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...
Shimla Girls call Service 000XX00000 Provide Best And Top Girl Service And No...
 

Le soudage le visuel

  • 1. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Principe du soudage MIG / MAG Gaz Buse Fil electrode fusible Tube de contact + - Méthode de soudage : - En poussant ou tirant - toutes positionsSource de courant : continu Les consommables : - Fils d’apport diamètre 0,6 à 2,4 mm - Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2) Les avantages : - Taux de dépôt important ( rendement) - Pas de risque d’inclusions de laitier Les inconvénients : - Difficultés d’emploi sur chantier (courants d’air) - Risques importants de collages sur chanfrein
  • 2. LES DEFAUTS DU SOUDAGE Les différentes zones d’une soudure MB : Métal de base MF : Métal fondu ZAT : Zone affectée thermiquement ZL : Zone de liaison
  • 3. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES 1 – Conditions du contrôle et matériel Plage de contrôle 30° 30° L’œil doit être placé à moins de 600 mm de la surface de la pièce et un angle non inférieur à 30° La luminosité à la surface de la pièce doit être mimum de 350 Lux Emploi d’une source lumineuse supplémentaire si nécessaire Méthode de contôle complémentaire en cas de doute (ressuage) Matériel de contrôle : règles, jauge d’épaisseur ou de profondeur, pied à coulisse, loupe à échelle ( 2 à 5 fois) ect… Personnel en charge de l’examen : - Connaissance des normes, règles et spécifications en vigueur - Information sur le mode opératoire d soudage utilisé - Acuité visuelle vérifiée tous les ans 2 – Contrôle visuel 2-1 Contrôle de la préparation des joints - Conformité au descriptif de mode opératoire - Propreté des bords à soudés et surfaces voisines - Assemblages de pièces conforme au plan 2-2 Contrôle pendant soudage - Nettoyage des passes entre elles - Absence de défauts visibles (élimination) - profondeur de l’afouillement conforme au DMOS 2-3 Contrôle de la soudure terminée - Nettoyage et finition des surfaces - forme et dimensions - Examen de la racine et surface de la soudure
  • 4. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Nettoyage et finition des surfaces - Amorces d’arc - Projections - Laitier (suivant procédé) - Stries de burin ou meule
  • 5. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Formes et dimensions de la soudure - Les défauts d’alignements peuvent laisser subsister un manque de fusion de la racine - Les effondrements sont des affaissements du métal en fusion
  • 6. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Défauts de forme Effondrement et excès de pénétration Défaut d’alignement Caniveau Défaut d’alignement
  • 7. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Manques de pénétration et manques de fusion Les manques de fusion et manques de pénétration ne sont pas toujours visibles à l’oeil, ils necessitent souvent l’emploi de méthodes de contôle complémentaires Les manques de fusion ou collages sont des manques de liaison entre le métal fondu et le métal de base Les manques de pénétration sont des manques partiels de fusion des bords à souder, il peuvent apparaitrent à la racine, entre passe ou sous cordon.
  • 8. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Manques de pénétration et manques de fusion Manque de fusion et effondrement Manque de pénétration et collage entre passe Manque de pénétration et collage en bord de chanfreinManque de fusion en bord de chanfrein et sous cordon
  • 9. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Manques de pénétration et manques de fusion Macrographie d’une soudure pénétrée Manque de fusion de la soudure Manque de pénétration décelé en radiographie Manque de pénétration décelé en resuage après meulage de la soudure
  • 10. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Les fissures Fissure interne détectée en radiographieFissure visible à l’œil nu Fissure à froid détectée en macrographie Les fissures sont des déchirures qui apparaissent au cours du refroidissement sous l’effet de contraintes. Ce sont des défauts plans Les fissures peuvent avoir des orientations différentes ( longitudinales, transversles, ramifiées). Fissure à chaud : ségregation intergranulaire Fissure à froid : fragilisation par l’hydrogène
  • 11. L’EXAMEN VISUEL DES SOUDURES Les cavités Ce sont des défauts volumiques, elles comprennent : - les retassures ( retrait de métal) qui apparaît souvent dans les cratères - Les soufflures qui sont des bulles de gaz réparties ou isolées et de formes diverses - Les inclusions ( laitier, silicate, tungstène si procédé TIG) Macrographie d’une soudure avec soufflures Soufflures détectées par radiographie Inclusion de silicate d’une soudure MAG Inclusions de laitier décelées par radiographie
  • 12. LES CRITERES D’ACCEPTATION DES DEFAUTS Les critères d’acceptation suivant l’Arrêté du 24/03/78 1 – Sont appelés défauts plans, fissures, manques de pénétration, manques de fusion ou collages. 2 – Les défauts cités ci-après relèvent du contôle visuel : - Les manques d’épaisseurs ou effondrements, - les caniveaux internes ou externes, - les morsures, - les défauts plans débouchants en surface, - les soufflures et inclusions débouchants en surface, - les rochages. 3.1 - Sont inacceptables les défauts plans, soufflures et inclusions débouchant en surface 3.2 – dénivellation envers maximale admissible d’un joint soudé bout à bout d’un seul côté ( tableau 1) Appareils de coefficient de soudure 1 Autres appareils (1) E est l’épaisseur de la pièce la plus épaisse, e celle de lapièce la moins épaisse (1)mm4dépasserpouvoirsans1mm 20 eE2 4 5 h + − =(1)mm3dépasserpouvoirsansmm1 20 eE2 h + − = eE h
  • 13. 3.3 – Limite d’acceptation des surépaiseurs, manques d’épaisseur et caniveaux ( tableau 2) Dimension maximale admissible Désignation des défauts Position des défauts Appareils de coef : 1 Appareils de coef : 0,85 Autres appareils A l’envers dans le cas d’une soudure non reprise 3 mm 4 mm 5mm A l’endroit 0 A l’envers (cas général) 0 A l’envers ( cas particulier d’une soudure exécutée en position plafond sans reprise) La plus petite des valeurs suivantes : 2mm ou un dixième de l’épaisseur de la pièce la plus mince. Profondeur 0,5 mm Longueur (1)Caniveau 10 mm 20 mm 40 mm (1) Deux caniveaux sont assimilés à un caniveau unique si la distance qui les sépare n’excède pas 6 fois la longueur du plus petit d’entre eux. Manque d’épaisseur d’un assemblage bout à bout A l’endroit et à l’envers dans le cas d’une soudure reprise Un dixième de la largeur de la soudure au point considéré augmenté de 2 mmSurépaisseur d’un assemblage bout à bout LES CRITERES D’ACCEPTATION DES DEFAUTS 1 2 3 4 5 5 5 31 42