SlideShare une entreprise Scribd logo
L’ECOSYSTEME
5th Grade
Réalisé par :
MOUJANE OUMAYMA
LASFAR HAFSA
QASBI ASMAE
BOURASS WIAME
Sous la supervision de :
Mr.EL RHAOUAT OMAR
S5
Plan
Les interactions
dans un
écosystème
Introduction
Définition
Structure des écosystèmes
Les perturbations
dans un
écosystème
Flux de matiére
dans un
écosystème
Introduction
01
Définition
La structure des écosystèmes
Définition d’écosystème
il s’agit d’un ensemble d’être vivants(biocénose) qui
vivent au sein d’un milieu ou d’un environnement
spécifique(biotope) et interagissent entre eux au
sein de ce milieu et avec ce milieu
 importance d’écosystème:
les écosystèmes ont de nombreuses fonctions
utiles : ils servent d'habitat à des plantes et à
des animaux, abritent des poissons et d'autres
sources de nourriture, préviennent l'érosion et
protègent des inondations et d'autres
phénomènes météorologiques.
Les types des écosystèmes
 Ecosystèmes terrestres:  Ecosystèmes aquatiques:
 Ecosystèmes mixtes:
 Ecosystèmes artificiels:
Les types des écosystèmes
Structure d’écosystème
 Producteurs (Autotrophes) :Les plantes, les
algues et certaines bactéries sont des
producteurs. Ils produisent leur propre
nourriture par le processus de photosynthèse
en utilisant la lumière solaire, le dioxyde de
carbone et l'eau pour fabriquer des glucides
(sucres).
 Consommateurs(Hétérotrophes):Les
consommateurs sont des organismes qui se
nourrissent d'autres organismes. On distingue
les herbivores (qui se nourrissent de plantes),
les carnivores (qui se nourrissent d'animaux),
et les omnivores (qui se nourrissent à la fois de
plantes et d'animaux).
 Décomposeurs et Détritivores :Les
décomposeurs, tels que les champignons
et les bactéries, décomposent les
matières organiques mortes en éléments
nutritifs. Les détritivores, comme les vers
de terre et les insectes, se nourrissent de
matières organiques en décomposition.
Réseau trophique
se définit comme un ensemble de chaînes
alimentaires reliées entre elles au sein d'un
écosystème et par lesquelles l'énergie et
la matière circulent (échanges d'éléments tel
que le flux de carbone et d'azote entre les
différents niveaux de la chaîne alimentaire,
échange de carbone entre les végétaux
autotrophes et les hétérotrophes).
 Niveaux trophique:
Les producteurs occupent le premier niveau
trophique, les herbivores le deuxième, les
carnivores le troisième.
 Les facteurs abiotiques:
 la température
 l'ensoleillement,
 l’humidité,
 Le vent
 les précipitations
 pH du sol,
 la présence de minéraux dans le sol,
 l’aération du sol,
 le relief,
 la salinité de l’eau,
 le pH de l’eau,
 Les facteurs biotiques:
 la prédation,
 les maladies et le parasitisme,
 la présence de nourriture,
 la présence de partenaires pour la
reproduction,
 la proximité de l’être humain,
 la modification de l’environnement par un
autre individu
LES INTERACTIONS
DANS UN ECOSYSTEME
02
Les interactions dans un écosystème sont essentielles
pour comprendre comment les organismes vivants
interagissent les uns avec les autres et avec leur
environnement . Plusieurs types de relations peuvent
s'établir entre les individus d'une même espèce (relation
intraspécifique) ou entre des individus d'espèces
différentes (relation interspécifique).. Voici quelques-unes
des principales interactions au sein d'un écosystème
La compétition
La compétition est une relation entre des espèces qui ont besoin des
mêmes ressources (nourriture, eau, territoire, etc.). L'une des espèces,
généralement celle qui est la plus adaptée, tirera profit des ressources
disponibles dans le milieu.
la compétition peut également avoir lieu entre deux individus de la même
espèce. On dira alors que la compétition est intraspécifique. Par exemple,
lorsque les deux mâles veulent se reproduire avec la même femelle, ils vont
souvent combattre et le vainqueur aura accès à la reproduction.
La prédation
La prédation est une relation dans laquelle une espèce (le prédateur)
en consomme une autre (la proie).
On inclut dans ce type de relation les carnivores (prédation sur d'autres
animaux) et les herbivores (prédation sur des végétaux)
Le parasitisme
Le parasitisme est une relation où une espèce (le parasite)
profite d'une autre espèce (l'hôte) en lui étant nuisible.
Pendant son cycle biologique ou une partie de son cycle, le
parasite vit et se reproduit sur un ou plusieurs hôtes.
La symbiose est une relation où la survie de deux espèces dépend de
leur association. Outre les lichens, les micro-organismes se trouvant à
l'intérieur du système digestif d'animaux sont un autre exemple de
symbiose, comme ceux qui permettent la digestion de la cellulose chez
les ruminants.
La symbiose est une interaction étroite entre deux espèces, qui peut être
mutuellement bénéfique, ou l'une des espèces peut bénéficier tandis que
l'autre est neutre ou affectée négativement.
La symbiose
Le mutualisme
Le mutualisme est une relation de coopération, où deux espèces retirent un
avantage qui peut être lié à la protection, au déplacement ou à l'alimentation. Par
contre, cette relation n'est pas essentielle à la survie des deux espèces.
Le mutualisme n'a pas seulement lieu entre deux espèces animales. La
pollinisation des plantes par les abeilles est un autre exemple de mutualisme :
le nectar est une source de nourriture supplémentaire offerte par les plantes en
« échange » des services de pollinisateur des abeilles. Toutefois, bien que cette
relation soit mutuellement bénéfique, elle n’est pas essentielle à la survie des deux
espèces. Les abeilles ont d’autres sources de nourriture et les plantes ont d’autres
pollinisateurs.
Le commensalisme
Le commensalisme est une relation entre deux espèces, mais pour
laquelle une seule d’entre elles (le commensal) retire des bénéfices.
L’autre espèce (l’hôte) ne subit toutefois aucun dommage et n'en retire
aucun avantage.
Dans le cas de ce type de relation, il est important de se souvenir que la
présence ou l'absence du commensal ne change absolument rien à la
vie de l'hôte.
Le flux de matière
et d'énergie
03
—Antoine Lavoisier
“Rien ne se perd, rien ne se
crée, tout se transforme .”
 Le soleil est la principale source d'énergie pour la
majorité des écosystèmes de notre planète.
 Dans un écosystème, les producteurs jouent un
rôle essentiel, car ils produisent la matière
organique par la photosynthèse à partir d’énergie
lumineuses du Soleil, matière minérale et en
absorbant le dioxyde de carbone.
 Cette matière organique produite passe sans
cesse d’un niveau trophique à l’autre on parle
alors de flux de la matière
 La matière organique mortes (feuilles mortes,
cadavres d’animaux…) issue de différents
maillons, se décompose progressivement en
substances minérales grâce aux décomposeurs,
pour qu’elles soient réutilisées par les végétaux
Biomasse
La biomasse énergie fait référence à la matière
organique qui peut être utilisée comme source
d'énergie.
En écologie, la biomasse est l’ensemble de la
matière organique d’origine végétale ou animale
présente dans un espace fini.
Le rendement de biomasse et d’énergie est
variable d’un niveau à l’autre, il diminue du
producteur vers le dernier consommateur Le plus
grand rendement de productivité de la biomasse
est observé à la consommation directe du
producteur.
On déduit que le transfert de la biomasse
s’accompagne d’une grande perte de la matière
Surtout dans les niveaux supérieurs de la chaine
alimentaire.
La diminution des rendements de la biomasse
et de l’énergie d’un niveau à l’autre de la chaine
alimentaire est liée à des pertes qui
accompagnent le transfert.
04
Les perturbations
d’un écosystème
Les écosystèmes sont en équilibre dynamique.
Mais ces écosystèmes sont soumis à des
perturbations.
Définition d’une perturbation
 Définition : Une perturbation est un évènement qui cause des dommages
temporaires ou durables à un écosystème.
Les perturbations
naturelles
perturbations d'origine
humaine (anthropiques)
les humains n'ont absolument rien à voir
avec celui-ci.
Ex : tempêtes, éruptions volcaniques,
feux de forêt, sécheresses, inondations
ou toutes autres catastrophes naturelles
Les perturbations
tout événement généré par l’activité humaine
qui provoque directement ou non de graves
répercussions sur les écosystèmes naturels.
Ex : érosion des sols, pollution par les
pesticides des sols, relief des digues ,
l'industrie forestière.
Les perturbations des écosystèmes
 Après une perturbation, les écosystèmes disposent de la capacité de se régénérer
et de retrouver leur état antérieur.
 Le climax est l’état d’équilibre stable des écosystèmes. C’est l’aboutissement de la
succession écologique.
 La capacité de se régénérer à la suite d’une perturbation s’appelle la résilience.
 Si les perturbations sont trop fortes ou trop régulières, il existe un seuil au-delà
duquel les écosystèmes ne peuvent plus retourner à l’état initial. Dans ce cas, ils
tendent spontanément vers un équilibre plus simple et pauvre en biodiversité.
Exemple : perturbation d’une forêt par
un incendie
Un feu de forêt est un incendie qui se propage
sur une étendue boisée. Il peut être d'origine
naturelle (dû à la sécheresse, la foudre ou à
une éruption volcanique) ou humaine.
un incendie violent tue sans distinction la
végétation, les champignons et les animaux. Il
détruit la litière, cuit le sol en superficie et le
recouvre d’une couche de cendres
imperméable. Dans une certaine mesure, les
incendies participent aussi à la régénération
des écosystèmes. Certaines espèces, dites
pyrophytes, ont besoin des incendies pour se
disperser (eucalyptus, pins, sequoias).
Perturbation d’une forêt par un incendie
• Après une perturbation, les écosystèmes peuvent récupérer et revenir à
l’état antérieur à la perturbation
le climax
le climax
incendie incendie
succession végétale succession végétale succession végétale
perturbation d’une forêt par un incendie
Après une perturbation, les écosystèmes peuvent récupérer et
revenir à l’état antérieur à la perturbation.
• Après un incendie, de larges territoires sont dégagés de la
présence des arbres.
• d’autres espèces se développent. C’est le phénomène de
succession végétale. Des espèces dites pionnières
colonisent l’espace libéré. Il s’agit essentiellement de
plantes de prairie,
• Au bout de quelques années, des plantes arbustives font
leur apparition.
• Enfin, les premiers arbres arrivent et recouvrent tout l’espace touché initialement
par l’incendie, jusqu’à ce que la forêt retrouve son état stable antérieur. On appelle
cet état en équilibre le climax.
Conclusion
05
 Un écosystème est une unité biologique de base formée par le milieu (biotope) et les organismes
qui y vivent (biocénose)
Exemples : écosystèmes terrestres , écosystèmes aquatiques…
 La biocénose est constitué de producteurs autotrophes (les plantes) , les consommateurs
hétérotrophes (carnivores , herbivores et omnivores) et les décomposeurs et les détritivores
(champignons , bactéries…) , ils constituent le réseau trophique.
 Parmi les principales interactions au sein d'un écosystème : La compétition , La prédation ,
Le parasitisme, La symbiose , Le mutualisme, Le commensalisme.
Conclusion
 Les organismes autotrophes transforment l’énergie lumineuse qui vient du solei en
énergie chimique par le biais de la photosynthèse , les consommateurs peuvent
alors profiter de cette énergie . C’est le flux d’énergie.
 L’équilibre d’un écosystème peut être perturbé a cause de perturbations
naturels ou humaines , mais il peut retrouver son équilibre antérieur :
c’est la résilience
Our team
Bourass
Wiame
Moujane
Oumayma
Qasbi asmae
Lasfar Hafsa
Merci beaucoup 

Contenu connexe

Tendances

Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)
Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)
Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)
De Jonghe Pierre-Jean
 
la formation
la formationla formation
la formation
BOUJDI ZOUHEIR
 
Marketing des ressources humaines
Marketing des ressources humainesMarketing des ressources humaines
Marketing des ressources humaines
abdelaziz afkir
 
Code du travail
Code du travailCode du travail
Code du travail
Jamaity
 
Phytopathology 1 papier
Phytopathology 1 papierPhytopathology 1 papier
Phytopathology 1 papier
Faiza Hamini
 
Qu'est ce que le E-recrutement ?
Qu'est ce que le E-recrutement ?Qu'est ce que le E-recrutement ?
Qu'est ce que le E-recrutement ?
Safa Aoun
 
Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...
Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...
Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...
Jadroun Sofiane
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
Thuy Linh Nguyen Le
 
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au TravailOutils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
HR SCOPE
 
Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche?
Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche? Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche?
Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche?
Gérard Vaillant
 
Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2
Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2
Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2
souhaila ennakhli
 
Culture in vitro des plantes
Culture in vitro des plantesCulture in vitro des plantes
Culture in vitro des plantes
Ahmed Dellaa
 
Optimiser le Recrutement via les Réseaux Sociaux
Optimiser le Recrutement via les Réseaux SociauxOptimiser le Recrutement via les Réseaux Sociaux
Optimiser le Recrutement via les Réseaux Sociaux
Marie-Sabine Varenne
 
Boîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels AvertisBoîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels Avertis
HR SCOPE
 
Les leviers de motivation
Les leviers de motivationLes leviers de motivation
Les leviers de motivation
Teleperformance Academy France
 
Publicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLV
Publicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLVPublicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLV
Publicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLV
stratege-marketing
 
Confiance en soi
Confiance en soiConfiance en soi
Confiance en soi
William Roy
 
Creativite innovation
Creativite innovationCreativite innovation
Creativite innovation
Jarrosson Bruno
 
La confiance en soi
La confiance en soiLa confiance en soi
La confiance en soi
Mohamed Amine BOURHIL
 

Tendances (20)

Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)
Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)
Coach : Posez des questions fortes ayant du sens (compétence 6 de l'ICF)
 
la formation
la formationla formation
la formation
 
Marketing des ressources humaines
Marketing des ressources humainesMarketing des ressources humaines
Marketing des ressources humaines
 
Code du travail
Code du travailCode du travail
Code du travail
 
Phytopathology 1 papier
Phytopathology 1 papierPhytopathology 1 papier
Phytopathology 1 papier
 
Qu'est ce que le E-recrutement ?
Qu'est ce que le E-recrutement ?Qu'est ce que le E-recrutement ?
Qu'est ce que le E-recrutement ?
 
Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...
Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...
Présentation de PFE: Entrepreunariat et les motivations à la création des ent...
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au TravailOutils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
 
Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche?
Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche? Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche?
Le Coaching :A quoi ça sert? Comment ça marche?
 
Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2
Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2
Rapport du tp ; tqpa groupe 2 2
 
Culture in vitro des plantes
Culture in vitro des plantesCulture in vitro des plantes
Culture in vitro des plantes
 
Optimiser le Recrutement via les Réseaux Sociaux
Optimiser le Recrutement via les Réseaux SociauxOptimiser le Recrutement via les Réseaux Sociaux
Optimiser le Recrutement via les Réseaux Sociaux
 
Boîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels AvertisBoîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels Avertis
 
Les leviers de motivation
Les leviers de motivationLes leviers de motivation
Les leviers de motivation
 
Motivation
MotivationMotivation
Motivation
 
Publicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLV
Publicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLVPublicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLV
Publicité sur le lieu de vente : 100 idées étonnantes de PLV
 
Confiance en soi
Confiance en soiConfiance en soi
Confiance en soi
 
Creativite innovation
Creativite innovationCreativite innovation
Creativite innovation
 
La confiance en soi
La confiance en soiLa confiance en soi
La confiance en soi
 

Similaire à les écosystèmes biotope et biocénose - final vrsion.pptx

ECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptx
ECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptxECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptx
ECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptx
ssuserc7f46e1
 
Fonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsx
Fonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsxFonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsx
Fonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsx
FADOUAELBABILI3
 
Biodiversite
BiodiversiteBiodiversite
Biodiversite
006148
 
2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx
2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx
2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx
sabrineKribaBoucetta
 
Biodiversite conference important
Biodiversite conference importantBiodiversite conference important
Biodiversite conference importantSaïd Mahmoudi
 
Dynamique des populations animale (1).pptx
Dynamique des populations animale (1).pptxDynamique des populations animale (1).pptx
Dynamique des populations animale (1).pptx
rababouerdighi
 
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E...
 COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E... COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E...
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E...
EcoleUrbaineLyon
 
Biodiversite
BiodiversiteBiodiversite
Biodiversitevguili
 
Biodiversité
BiodiversitéBiodiversité
Biodiversité
MichelJuste
 
Echos science :La biodiversite qui nous entourent
Echos science :La biodiversite qui nous entourentEchos science :La biodiversite qui nous entourent
Echos science :La biodiversite qui nous entourentCaroline Blanc
 
recherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docxrecherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docx
Bohmid1
 
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresExposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Ben Cherifa Bilel
 
The Legend Of Lichen
The Legend Of LichenThe Legend Of Lichen
The Legend Of Lichen
Meriem Methlouthi
 
Chapitres 8 9-10 - étude du vivant
Chapitres 8 9-10 - étude du vivantChapitres 8 9-10 - étude du vivant
Chapitres 8 9-10 - étude du vivant
Jean-Philippe Lehoux
 
Presentación1 lucía cano
Presentación1 lucía canoPresentación1 lucía cano
Presentación1 lucía cano
jlealleon
 
The Legend Of Lichen
The Legend Of LichenThe Legend Of Lichen
The Legend Of Lichen
Meriem Methlouthi
 
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane GroleauLa permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane GroleauShabba Inf
 
Les écosystèmes. lucía g., blanca y ana
Les écosystèmes. lucía g., blanca y anaLes écosystèmes. lucía g., blanca y ana
Les écosystèmes. lucía g., blanca y ana
jlealleon
 

Similaire à les écosystèmes biotope et biocénose - final vrsion.pptx (20)

ECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptx
ECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptxECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptx
ECOLOGIE-VEGETALE__________________.pptx
 
Fonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsx
Fonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsxFonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsx
Fonctionnement_global_des_Ecosystemes.ppsx
 
Biodiversite
BiodiversiteBiodiversite
Biodiversite
 
2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx
2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx
2.2.3. Productivité des écosystèmes.docx
 
Biodiversite conference important
Biodiversite conference importantBiodiversite conference important
Biodiversite conference important
 
Dynamique des populations animale (1).pptx
Dynamique des populations animale (1).pptxDynamique des populations animale (1).pptx
Dynamique des populations animale (1).pptx
 
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E...
 COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E... COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E...
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » E...
 
Ecosystème3
Ecosystème3Ecosystème3
Ecosystème3
 
Biodiversite
BiodiversiteBiodiversite
Biodiversite
 
Biodiversité
BiodiversitéBiodiversité
Biodiversité
 
Echos science :La biodiversite qui nous entourent
Echos science :La biodiversite qui nous entourentEchos science :La biodiversite qui nous entourent
Echos science :La biodiversite qui nous entourent
 
recherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docxrecherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docx
 
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresExposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
 
The Legend Of Lichen
The Legend Of LichenThe Legend Of Lichen
The Legend Of Lichen
 
Chapitres 8 9-10 - étude du vivant
Chapitres 8 9-10 - étude du vivantChapitres 8 9-10 - étude du vivant
Chapitres 8 9-10 - étude du vivant
 
Presentación1 lucía cano
Presentación1 lucía canoPresentación1 lucía cano
Presentación1 lucía cano
 
The Legend Of Lichen
The Legend Of LichenThe Legend Of Lichen
The Legend Of Lichen
 
Ecosystème3
Ecosystème3Ecosystème3
Ecosystème3
 
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane GroleauLa permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
La permaculture ou le jardin d'eden - Stephane Groleau
 
Les écosystèmes. lucía g., blanca y ana
Les écosystèmes. lucía g., blanca y anaLes écosystèmes. lucía g., blanca y ana
Les écosystèmes. lucía g., blanca y ana
 

Plus de rababouerdighi

LEMSYAH presentation ppt de rapport.pptx
LEMSYAH presentation ppt de rapport.pptxLEMSYAH presentation ppt de rapport.pptx
LEMSYAH presentation ppt de rapport.pptx
rababouerdighi
 
5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx
5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx
5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx
rababouerdighi
 
7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx
7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx
7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx
rababouerdighi
 
exposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptx
exposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptxexposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptx
exposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptx
rababouerdighi
 
Histologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptx
Histologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptxHistologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptx
Histologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptx
rababouerdighi
 
Histologie contraction_musculaire_cours.pptx
Histologie contraction_musculaire_cours.pptxHistologie contraction_musculaire_cours.pptx
Histologie contraction_musculaire_cours.pptx
rababouerdighi
 
Biologie cellulaire le Chloroplastes.pptx
Biologie cellulaire le Chloroplastes.pptxBiologie cellulaire le Chloroplastes.pptx
Biologie cellulaire le Chloroplastes.pptx
rababouerdighi
 
Biologie cellulaire organite Mitochondries.pptx
Biologie cellulaire organite Mitochondries.pptxBiologie cellulaire organite Mitochondries.pptx
Biologie cellulaire organite Mitochondries.pptx
rababouerdighi
 
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptxPrésentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
rababouerdighi
 
Cours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptx
Cours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptxCours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptx
Cours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptx
rababouerdighi
 
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptxPrésentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptx
rababouerdighi
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
rababouerdighi
 
ARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptx
ARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptxARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptx
ARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptx
rababouerdighi
 

Plus de rababouerdighi (13)

LEMSYAH presentation ppt de rapport.pptx
LEMSYAH presentation ppt de rapport.pptxLEMSYAH presentation ppt de rapport.pptx
LEMSYAH presentation ppt de rapport.pptx
 
5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx
5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx
5 PPT sur le projet de fin d'étude .pptx
 
7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx
7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx
7 PPT sue le project de fin d'étude.pptx
 
exposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptx
exposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptxexposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptx
exposé rep.sexuée et la rep.asexuée.pptx
 
Histologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptx
Histologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptxHistologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptx
Histologie cours des muscles S4 2012-1-1.pptx
 
Histologie contraction_musculaire_cours.pptx
Histologie contraction_musculaire_cours.pptxHistologie contraction_musculaire_cours.pptx
Histologie contraction_musculaire_cours.pptx
 
Biologie cellulaire le Chloroplastes.pptx
Biologie cellulaire le Chloroplastes.pptxBiologie cellulaire le Chloroplastes.pptx
Biologie cellulaire le Chloroplastes.pptx
 
Biologie cellulaire organite Mitochondries.pptx
Biologie cellulaire organite Mitochondries.pptxBiologie cellulaire organite Mitochondries.pptx
Biologie cellulaire organite Mitochondries.pptx
 
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptxPrésentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
 
Cours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptx
Cours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptxCours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptx
Cours_Epistémologie et Histoire des Sciences de la Vie_S6.pptx
 
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptxPrésentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4).pptx
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 
ARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptx
ARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptxARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptx
ARN protocole d'extraction en biologie moléculaire.pptx
 

les écosystèmes biotope et biocénose - final vrsion.pptx

  • 1. L’ECOSYSTEME 5th Grade Réalisé par : MOUJANE OUMAYMA LASFAR HAFSA QASBI ASMAE BOURASS WIAME Sous la supervision de : Mr.EL RHAOUAT OMAR S5
  • 2. Plan Les interactions dans un écosystème Introduction Définition Structure des écosystèmes Les perturbations dans un écosystème Flux de matiére dans un écosystème
  • 4. Définition d’écosystème il s’agit d’un ensemble d’être vivants(biocénose) qui vivent au sein d’un milieu ou d’un environnement spécifique(biotope) et interagissent entre eux au sein de ce milieu et avec ce milieu  importance d’écosystème: les écosystèmes ont de nombreuses fonctions utiles : ils servent d'habitat à des plantes et à des animaux, abritent des poissons et d'autres sources de nourriture, préviennent l'érosion et protègent des inondations et d'autres phénomènes météorologiques.
  • 5. Les types des écosystèmes  Ecosystèmes terrestres:  Ecosystèmes aquatiques:
  • 6.  Ecosystèmes mixtes:  Ecosystèmes artificiels: Les types des écosystèmes
  • 7. Structure d’écosystème  Producteurs (Autotrophes) :Les plantes, les algues et certaines bactéries sont des producteurs. Ils produisent leur propre nourriture par le processus de photosynthèse en utilisant la lumière solaire, le dioxyde de carbone et l'eau pour fabriquer des glucides (sucres).  Consommateurs(Hétérotrophes):Les consommateurs sont des organismes qui se nourrissent d'autres organismes. On distingue les herbivores (qui se nourrissent de plantes), les carnivores (qui se nourrissent d'animaux), et les omnivores (qui se nourrissent à la fois de plantes et d'animaux).  Décomposeurs et Détritivores :Les décomposeurs, tels que les champignons et les bactéries, décomposent les matières organiques mortes en éléments nutritifs. Les détritivores, comme les vers de terre et les insectes, se nourrissent de matières organiques en décomposition.
  • 8. Réseau trophique se définit comme un ensemble de chaînes alimentaires reliées entre elles au sein d'un écosystème et par lesquelles l'énergie et la matière circulent (échanges d'éléments tel que le flux de carbone et d'azote entre les différents niveaux de la chaîne alimentaire, échange de carbone entre les végétaux autotrophes et les hétérotrophes).
  • 9.  Niveaux trophique: Les producteurs occupent le premier niveau trophique, les herbivores le deuxième, les carnivores le troisième.  Les facteurs abiotiques:  la température  l'ensoleillement,  l’humidité,  Le vent  les précipitations  pH du sol,  la présence de minéraux dans le sol,  l’aération du sol,  le relief,  la salinité de l’eau,  le pH de l’eau,  Les facteurs biotiques:  la prédation,  les maladies et le parasitisme,  la présence de nourriture,  la présence de partenaires pour la reproduction,  la proximité de l’être humain,  la modification de l’environnement par un autre individu
  • 10. LES INTERACTIONS DANS UN ECOSYSTEME 02
  • 11. Les interactions dans un écosystème sont essentielles pour comprendre comment les organismes vivants interagissent les uns avec les autres et avec leur environnement . Plusieurs types de relations peuvent s'établir entre les individus d'une même espèce (relation intraspécifique) ou entre des individus d'espèces différentes (relation interspécifique).. Voici quelques-unes des principales interactions au sein d'un écosystème
  • 12. La compétition La compétition est une relation entre des espèces qui ont besoin des mêmes ressources (nourriture, eau, territoire, etc.). L'une des espèces, généralement celle qui est la plus adaptée, tirera profit des ressources disponibles dans le milieu. la compétition peut également avoir lieu entre deux individus de la même espèce. On dira alors que la compétition est intraspécifique. Par exemple, lorsque les deux mâles veulent se reproduire avec la même femelle, ils vont souvent combattre et le vainqueur aura accès à la reproduction.
  • 13. La prédation La prédation est une relation dans laquelle une espèce (le prédateur) en consomme une autre (la proie). On inclut dans ce type de relation les carnivores (prédation sur d'autres animaux) et les herbivores (prédation sur des végétaux)
  • 14. Le parasitisme Le parasitisme est une relation où une espèce (le parasite) profite d'une autre espèce (l'hôte) en lui étant nuisible. Pendant son cycle biologique ou une partie de son cycle, le parasite vit et se reproduit sur un ou plusieurs hôtes.
  • 15. La symbiose est une relation où la survie de deux espèces dépend de leur association. Outre les lichens, les micro-organismes se trouvant à l'intérieur du système digestif d'animaux sont un autre exemple de symbiose, comme ceux qui permettent la digestion de la cellulose chez les ruminants. La symbiose est une interaction étroite entre deux espèces, qui peut être mutuellement bénéfique, ou l'une des espèces peut bénéficier tandis que l'autre est neutre ou affectée négativement. La symbiose
  • 16. Le mutualisme Le mutualisme est une relation de coopération, où deux espèces retirent un avantage qui peut être lié à la protection, au déplacement ou à l'alimentation. Par contre, cette relation n'est pas essentielle à la survie des deux espèces. Le mutualisme n'a pas seulement lieu entre deux espèces animales. La pollinisation des plantes par les abeilles est un autre exemple de mutualisme : le nectar est une source de nourriture supplémentaire offerte par les plantes en « échange » des services de pollinisateur des abeilles. Toutefois, bien que cette relation soit mutuellement bénéfique, elle n’est pas essentielle à la survie des deux espèces. Les abeilles ont d’autres sources de nourriture et les plantes ont d’autres pollinisateurs.
  • 17. Le commensalisme Le commensalisme est une relation entre deux espèces, mais pour laquelle une seule d’entre elles (le commensal) retire des bénéfices. L’autre espèce (l’hôte) ne subit toutefois aucun dommage et n'en retire aucun avantage. Dans le cas de ce type de relation, il est important de se souvenir que la présence ou l'absence du commensal ne change absolument rien à la vie de l'hôte.
  • 18. Le flux de matière et d'énergie 03
  • 19. —Antoine Lavoisier “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme .”
  • 20.  Le soleil est la principale source d'énergie pour la majorité des écosystèmes de notre planète.  Dans un écosystème, les producteurs jouent un rôle essentiel, car ils produisent la matière organique par la photosynthèse à partir d’énergie lumineuses du Soleil, matière minérale et en absorbant le dioxyde de carbone.  Cette matière organique produite passe sans cesse d’un niveau trophique à l’autre on parle alors de flux de la matière
  • 21.  La matière organique mortes (feuilles mortes, cadavres d’animaux…) issue de différents maillons, se décompose progressivement en substances minérales grâce aux décomposeurs, pour qu’elles soient réutilisées par les végétaux
  • 22. Biomasse La biomasse énergie fait référence à la matière organique qui peut être utilisée comme source d'énergie. En écologie, la biomasse est l’ensemble de la matière organique d’origine végétale ou animale présente dans un espace fini.
  • 23.
  • 24. Le rendement de biomasse et d’énergie est variable d’un niveau à l’autre, il diminue du producteur vers le dernier consommateur Le plus grand rendement de productivité de la biomasse est observé à la consommation directe du producteur. On déduit que le transfert de la biomasse s’accompagne d’une grande perte de la matière Surtout dans les niveaux supérieurs de la chaine alimentaire.
  • 25. La diminution des rendements de la biomasse et de l’énergie d’un niveau à l’autre de la chaine alimentaire est liée à des pertes qui accompagnent le transfert.
  • 26. 04 Les perturbations d’un écosystème Les écosystèmes sont en équilibre dynamique. Mais ces écosystèmes sont soumis à des perturbations.
  • 27. Définition d’une perturbation  Définition : Une perturbation est un évènement qui cause des dommages temporaires ou durables à un écosystème. Les perturbations naturelles perturbations d'origine humaine (anthropiques) les humains n'ont absolument rien à voir avec celui-ci. Ex : tempêtes, éruptions volcaniques, feux de forêt, sécheresses, inondations ou toutes autres catastrophes naturelles Les perturbations tout événement généré par l’activité humaine qui provoque directement ou non de graves répercussions sur les écosystèmes naturels. Ex : érosion des sols, pollution par les pesticides des sols, relief des digues , l'industrie forestière.
  • 28. Les perturbations des écosystèmes  Après une perturbation, les écosystèmes disposent de la capacité de se régénérer et de retrouver leur état antérieur.  Le climax est l’état d’équilibre stable des écosystèmes. C’est l’aboutissement de la succession écologique.  La capacité de se régénérer à la suite d’une perturbation s’appelle la résilience.  Si les perturbations sont trop fortes ou trop régulières, il existe un seuil au-delà duquel les écosystèmes ne peuvent plus retourner à l’état initial. Dans ce cas, ils tendent spontanément vers un équilibre plus simple et pauvre en biodiversité.
  • 29. Exemple : perturbation d’une forêt par un incendie Un feu de forêt est un incendie qui se propage sur une étendue boisée. Il peut être d'origine naturelle (dû à la sécheresse, la foudre ou à une éruption volcanique) ou humaine. un incendie violent tue sans distinction la végétation, les champignons et les animaux. Il détruit la litière, cuit le sol en superficie et le recouvre d’une couche de cendres imperméable. Dans une certaine mesure, les incendies participent aussi à la régénération des écosystèmes. Certaines espèces, dites pyrophytes, ont besoin des incendies pour se disperser (eucalyptus, pins, sequoias).
  • 30. Perturbation d’une forêt par un incendie • Après une perturbation, les écosystèmes peuvent récupérer et revenir à l’état antérieur à la perturbation le climax le climax incendie incendie succession végétale succession végétale succession végétale
  • 31. perturbation d’une forêt par un incendie Après une perturbation, les écosystèmes peuvent récupérer et revenir à l’état antérieur à la perturbation. • Après un incendie, de larges territoires sont dégagés de la présence des arbres. • d’autres espèces se développent. C’est le phénomène de succession végétale. Des espèces dites pionnières colonisent l’espace libéré. Il s’agit essentiellement de plantes de prairie, • Au bout de quelques années, des plantes arbustives font leur apparition. • Enfin, les premiers arbres arrivent et recouvrent tout l’espace touché initialement par l’incendie, jusqu’à ce que la forêt retrouve son état stable antérieur. On appelle cet état en équilibre le climax.
  • 33.  Un écosystème est une unité biologique de base formée par le milieu (biotope) et les organismes qui y vivent (biocénose) Exemples : écosystèmes terrestres , écosystèmes aquatiques…  La biocénose est constitué de producteurs autotrophes (les plantes) , les consommateurs hétérotrophes (carnivores , herbivores et omnivores) et les décomposeurs et les détritivores (champignons , bactéries…) , ils constituent le réseau trophique.  Parmi les principales interactions au sein d'un écosystème : La compétition , La prédation , Le parasitisme, La symbiose , Le mutualisme, Le commensalisme. Conclusion  Les organismes autotrophes transforment l’énergie lumineuse qui vient du solei en énergie chimique par le biais de la photosynthèse , les consommateurs peuvent alors profiter de cette énergie . C’est le flux d’énergie.  L’équilibre d’un écosystème peut être perturbé a cause de perturbations naturels ou humaines , mais il peut retrouver son équilibre antérieur : c’est la résilience