SlideShare une entreprise Scribd logo
Les meilleures pratiques après un
événement à potentiel
traumatique:
Appliquer les premiers soins psychologiques
dans les milieux d’urgence
Mélissa Martin, Ph.D., psychologue
Présentation au 15e institut d’été « Suicide, santé mentale et milieu de travail » le 22 mai 2019
Plan de la présentation
• Réalité des employés des services d’urgence
• Introduction aux meilleures pratiques dans la
prévention du stress post-traumatique
• Besoins exprimés par les milieux d’urgence
• Outils développés par l’APSAM basés sur les
meilleures pratiques
RÉALITÉ DES EMPLOYÉS DES SERVICES
D’URGENCE
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Appliquer les premiers soins psychologiques dans les milieux d’urgence
5
DES ÉVÉNEMENTS POTENTIELLEMENT
TRAUMATIQUES1 DANS LE CADRE DU TRAVAIL
• Mort d’un enfant
• Mort ou blessures graves d’un
collègue en devoir
• Témoin de violence
• Accident, fusillade
• Explosion ou effondrement lors d’une
intervention
• Appels de gens suicidaires
• Suicide d’un collègue ....
1. Événement durant lequel soi-même ou autrui : aurait pu mourir, est mort ou a été
gravement blessé ou bien a été menacé de mort ou de grave blessure ou encore a été
exposé à de la violence sexuelle
Ce que demande leur rôle
• Mettre de côté ses émotions pour gérer la situation
• Banaliser la détresse psychologique pour survivre
• Se distancer émotionnellement des gens souffrants
• Se sentir invincible pour pouvoir agir malgré les risques
ou la dangerosité
• Composer avec l’accumulation d’événements difficiles
Conséquences des événements
potentiellement traumatiques
• Blessures de stress opérationnelles dont
– Le trouble de stress post-traumatique (TSPT)
« … ça fait au moins 100 fois que je revois les images
dans ma tête »
« j’ai rêvé au mur qui s’effondre sur moi… »
«… j’évite de circuler près du lieu de l’accident… »
«je suis toujours sur le qui-vive »
« je sursaute à chaque bruit! »
Prévalence du stress post-traumatique
• En résumé, on dit que de 10 à 35% des
premiers intervenants développeront un
TSPT
• Réf: Rapport du Comité permanent de la
sécurité publique et nationale (2016)
8
• Comment on sait qu’on a un post-trauma ?
• Est-ce que ça peut arriver à tout le monde ?
• Est-ce que les symptômes persistent longtemps ?
• Qu’est-ce que vivent mes collègues qui ont un post-trauma ?
• Est-ce que l’employé qui a eu un post-trauma risque de « geler » sur
une intervention ?
• Est-ce que certains facteurs peuvent rendre les travailleurs plus à
risque face à un événement traumatique?
• Quelle sera la durée de l’absence d’un employé qui a un post-
trauma?
Le TSPT soulève beaucoup de questions parmi
les intervenants d’urgence…
Prévenir le TSPT: un risque du métier
• L’Association paritaire pour la santé et la sécurité
du travail, secteur « affaires municipales (APSAM)
• Objectifs:
– sensibiliser et outiller les intervenants d’urgence à faire
face aux événements potentiellement traumatiques
• Comment:
– création de comités de travail paritaire pour 3 clientèles
des milieux d’urgence (pompiers, policiers, 911)
– développement d’outils et de pages Web
spécifiquement pour ces clientèles
– les comités de travail ont ciblé les besoins des
intervenants d’urgence et ont participé à la réflexion et
à la validation des outils de sensibilisation sur le stress
post-traumatique
Quoi faire pour prévenir?
INTRODUCTION AUX MEILLEURES
PRATIQUES DANS LA PRÉVENTION DU
STRESS POST-TRAUMATIQUE
Trois niveaux de prévention
Prévention primaire Prévention secondaire
Avant l’ÉT Après l’ÉT mais avant le TSPT
Événement traumatique (ÉT)

Prévention tertiaire
TSPT présent mais
avant chronicisation
du TSPT
Après 1 mois
Phases du processus de récupération
Impact immédiat
0-72 hrs
Post-immédiate
3 jours-1 mois
Redressement
Après 1 moisTRAUMA
Phases du processus de récupération
Impact immédiat
0-72 hrs
Post-immédiate
3 jours-1 mois
Redressement
Après 1 moisTRAUMA
• Débute lorsque la
personne est en
sécurité
• La personne utilise
ses ressources
pour faire face à
la situation
• N’est pas apte à
bénéficier d’une
intervention
psychologique
Phases du processus de récupération
Impact immédiat
0-72 hrs
Post-immédiate
3 jours-1 mois
Redressement
Après 1 moisTRAUMA
• Sécuriser
• Accompagner
• Respecter la
personne qui
souhaite ne pas
parler
• Soutien non-
interventionniste
Moment privilégié pour débuter
les « premiers soins psychologiques »
Phases du processus de récupération
Impact immédiat
0-72 hrs
Post-immédiate
3 jours-1 mois
Redressement
Après 1 moisTRAUMA
• Sécuriser
• Accompagner
• Respecter la
personne qui
souhaite ne pas
parler
• Soutien non-
interventionniste
• Individus davantages
disposés à recevoir
des interventions
structurées pour
prévenir le TSPT
Moment privilégié pour débuter
les « premiers soins psychologiques »
• Au besoin, suivi
psychologique
Les interventions précoces ou la
prévention secondaire
Phase d’impact immédiat Phase post-immédiate
• Dépistage du
trouble stress aigu
• Thérapie cognitivo-
comportementale
précoce
• Premiers soins
psychologiques
Triage rapide et
veille attentive
Les premiers soins
psychologiques
• Brymer M., Taylor M.,
Escudero P., Jacobs A.,
Kronenberg M., Macy R.,
Mock L., Payne L., Pynoos
R., & Vogel J.
Les premiers soins
psychologiques
• OBJECTIFS
• Offrir une
aide
immédiate;
• Réduire la
détresse
initiale causée
par le trauma;
• Favoriser une
adaptation
fonctionnelle
à court,
moyen et long
terme.
Les moyens privilégiés consistent à offrir:
– de la chaleur humaine et du réconfort ;
– un sentiment de sécurité et de calme
– du soutien de manière non interventionniste prenant la
forme d’un accompagnement;
– de l’information.
HUIT COMPOSANTES DES
PREMIERS SOINS PSYCHOLOGIQUES
1. Prendre contact avec la victime
et s’engager à l’aider
2. S’assurer de la sécurité de la
victime et favoriser un confort
physique et émotionnel
3. Stabiliser et calmer par l’ancrage
ou la respiration les victimes
dépassées par la situation
4. Recueillir de l’information :
aider les victimes à identifier
leurs besoins spécifiques
immédiats
Psychological First Aid Online: https://learn.nctsn.org/
5. Offrir de l’aide pratique afin de
combler les besoins immédiats
(ex. boire, se réchauffer)
6. Favoriser un contact rapide avec
le réseau de soutien social
7. Donner de l’information sur la
façon adéquate de composer
avec l’événement (stratégies de
coping)
8. Mettre la victime en contact
avec les services sociaux
pertinents
Psychological First Aid Online: https://learn.nctsn.org/
HUIT COMPOSANTES DES
PREMIERS SOINS PSYCHOLOGIQUES
Avantages des premiers soins psychologiques
• Approche fondée sur les données empiriques ;
• Comporte un protocole d’intervention structuré;
• Prévoit des documents d’information à remettre
aux victimes;
• S’adapte en fonction
• de l’âge de la victime (enfant, ado, adulte);
• du type d’événement traumatique (trauma
de masse);
• de l’appartenance culturelle;
• de l’unité d’intervention (individu, famille,
groupe).
Exemples des actions à privilégier dans la
Phase d’impact immédiat (0-72 hrs)
https://www.youtube.com/watch?v=IJMDdT24_98
OUTILS DE SENSIBILISATION
Prévention primaire
Trois niveaux de prévention
Prévention primaire
Avant l’ÉT
Événement traumatique (ÉT)

Post-
immédiate
3 jours-1
mois
 Modification de l’environnement de travail
 Formation
 Sensibilisation
Prévenir l’occurrence et préparer/éduquer
les travailleurs:
Éléments de sensibilisation
• Ce n'est pas juste les événements majeurs qui peuvent
être traumatisants mais d'autres « plus banals »
peuvent l'être en raison de l’accumulation
• Il est normal d'avoir des réactions suite à des
événements qui ne sont pas normaux
• La préparation n’immunise pas contre le post-trauma
• Il est possible que le post-trauma survienne plus tard
• Connaitre les conséquences à long terme si la personne
ne consulte pas rapidement
Sensibilisation au TSPT
• Création de :
– Affiches dans les milieux de travail
– Capsules vidéos
– Contenu Web
28
Affiches dans les milieux de travail
Capsules vidéos
30
https://www.apsam.com/clientele/cols-blancs/repartiteurs/stress-post-traumatique
QUESTIONS-
RÉPONSES
VRAI OU FAUX
PROGRAMME DE
GESTION GLOBALE
CONTENU WEB POUR CHACUNE DES CLIENTÈLES
www.apsam.com/trauma
Contenu Web:
Foire aux questions et réponses
1. Qu'est-ce qu’un événement à potentiel traumatique?
2. Quelles sont les réactions possibles après un événement à
potentiel traumatique?
3. Quelle est l’évolution possible des réactions et leur durée
après un événement à potentiel traumatique?
4. Qu’est-ce que le trouble de stress post-traumatique?
5. Qu’est-ce que le trouble de stress aigu?
6. Est-ce que ces réactions de stress sont normales?
7. Quels sont les impacts et les conséquences du trouble de
stress post-traumatique au travail et au niveau personnel?
8. Qu’est-ce que l’accumulation de microtraumatismes?
Contenu Web: 4 sections distinctes
Je suis un
pompier
Je suis un
collègue
Je suis un
gestionnaire
Je suis un
proche
• Comment puis-je dire que je
ne vais pas bien?
• Quelles sont les stratégies
pour prendre soin de soi?
• Comment faire pour briser
mon isolement?
• Comment en parler à mon
supérieur?
• Comment en parler à un
proche?
• Dois-je rester au travail
après un événement
traumatique?
• etc...
PROGRAMME DE GESTION GLOBALE
DES ÉVÉNEMENTS TRAUMATIQUES
Prévention secondaire
Trois niveaux de prévention
Prévention secondaire
Après l’ÉT mais avant le TSPT
Événement traumatique (ÉT)
 Après 1 mois
 Dépistage
 Premiers soins psychologiques
 Psychothérapie brève axée sur le trauma
 Soutien social – pairs aidants
 PAE
Diminuer les conséquences sur les individus:
Besoins des gestionnaires
des milieux d’urgence
• Connaitre les mesures à mettre en place pour savoir
quoi faire auprès d’employés ayant vécu un événement
traumatique
• Comprendre notre rôle et nos responsabilités dans ces
situations pour aider à prévenir les conséquences d’un
événement traumatique
• Améliorer les pratiques pour qu’elles soient plus
systématiques et uniformes
• Connaitre les comportements et attitudes à privilégier
• Connaitre les ressources d’aide spécialisées en post-
trauma
Prévention secondaire
• Création d’un :
– Outil intitulé « Êtes-vous prêt? » qui présente un
programme de gestion globale des événements
traumatiques au travail
– Guide des bonnes pratiques de soutien basé sur
les premiers soins psychologiques
37
https://www.apsam.com/clientele/services-de-police/stress-post-
traumatique/programme-gestion-globale-evenements-traumatiques-au-travail
Êtes-vous prêt?
Guide des bonnes pratiques du
gestionnaire et des sentinelles
Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et
des sentinelles
0-24 heures
• Lors d’une rencontre individuelle, la personne en charge des premiers soins
psychologiques vise à calmer, sécuriser, répondre aux besoins et soutenir
les policiers impliqués dans l’événement.
– « Qu’est-ce que je peux faire pour toi? », « Qu’as-tu besoin? »
– L’aider à se calmer en respirant
– L'aider à rester dans le moment présent avec la technique d’ancrage
– Mettre en contact le policier et sa famille
– Organiser le raccompagnement sécuritaire du policier
• Respecter le rythme du travailleur, faire preuve d’empathie, respecter les
silences, rester calme et adopter des attitudes de validation et
d’acceptation.
– Normaliser ses réactions, ne pas juger
– Respecter les policiers qui ne souhaitent pas en parler ou ceux qui ne
veulent pas notre aide immédiate
Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et
des sentinelles
0-24 heures
• Stabiliser l’état de la personne en lui offrant une
présence calme au lieu de l’amener à parler des détails
émotionnels de l’événement, ce qui pourrait contribuer
à une surcharge émotionnelle.
• Valider et accueillir toute émotion spontanément et
volontairement exprimée, mais surtout ne pas insister
pour que la personne parle de ses émotions
– Si un policier est en détresse, le référer en urgence à un
médecin, à l’hôpital ou à un psychologue
Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et
des sentinelles
24-72 heures
• La personne en charge fait une « veille attentive » qui
consiste à faire une évaluation continue des besoins et le
dépistage des travailleurs à risque afin d’assurer le lien vers
les ressources d’aide appropriées.
– Déterminer si le travailleur a besoin d’accommodements
au travail ou d’un congé
– S’assurer du soutien des collègues entre eux
• Ne pas oublier de veiller à ceux qui seraient indirectement
impliqués dans l’événement mais qui pourraient quand
même être affectés (ex. conjoint ou conjointe du policier
impliqué directement, collègue qui a entendu sur les
ondes, etc.).
Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et
des sentinelles
72 heures et +
• La « veille attentive » se poursuit pendant le premier
mois suivant l’événement puisqu’il s’agit du moment
critique pour dépister les gens et les référer aux
ressources.
– Être attentif aux appels ultérieurs qui ont des similitudes
avec le trauma (ex. un autre appel pour un événement
similaire)
– S’assurer du soutien des collègues entre eux
– Rester disponible pour ceux qui ont des besoins
– Référer aux ressources pertinentes (ex. psychologue,
médecin, moniteur en emploi de la force, etc.)
En conclusion
Ce qui aide à faire face aux événements traumatiques en
milieu d’urgence:
• Prévention primaire: préparation/sensibilisation
• Prévention secondaire: appliquer un protocole qui aide à
s’organiser dès les premiers instants
• Les milieux ont été réceptifs aux outils de sensibilisation
développés
• Il est possible d’appliquer les principes des premiers
soins psychologiques (PSP) dans les milieux d’urgence
• Les recherches futures devraient étudier l’impact des
PSP dans ces milieux
Collaborateurs pour le développement
des outils de l’APSAM
45
Rédaction :
• Mélissa Martin, Ph. D., psychologue
Christine Lamarche, conseillère en prévention, APSAM
Collaboration:
• Amélie Trudel, conseillère en prévention, APSAM
Pascal Gagnon, conseiller en prévention, APSAM
Steve Geoffrion, Ph. D., professeur adjoint, Université de
Montréal, chercheur, Centre d'étude sur le trauma,
IUSMM
Tous les outils développés par l’APSAM sont disponibles à
l’adresse: https://www.apsam.com/trauma
Ressources et références
• Manuel des Premiers Soins Psychologiques
disponible à www.nctsn.org/content/psychological-
first-aid
• National Institute for Clinical Excellence (NICE)
46
Application mobile

Contenu connexe

Tendances

GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptx
TOUAFRI
 
Accueil client
Accueil clientAccueil client
Accueil client
elkass
 
Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?
CEEI NCA
 
Malnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteralMalnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteral
Sandro Zorzi
 
éTude de la norme classement afnor
éTude de la norme classement afnoréTude de la norme classement afnor
éTude de la norme classement afnor
Abdallah Erradi
 
Les différentes méthodes pédagogiques diaporama
Les différentes méthodes pédagogiques diaporamaLes différentes méthodes pédagogiques diaporama
Les différentes méthodes pédagogiques diaporama
michel_parratte
 
Escarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdf
Escarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdfEscarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdf
Escarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdf
RBGroup
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
hammani bachir
 
La Psychologie Ergonomique
La Psychologie Ergonomique La Psychologie Ergonomique
La Psychologie Ergonomique
Walid Aitisha
 
Gestion d'équipe
Gestion d'équipeGestion d'équipe
Gestion d'équipe
Aurelien Gaucherand
 
Gerer le stress
Gerer le stressGerer le stress
Gerer le stress
errhif imane
 
Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)
Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)
Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)
Dr. Yassine BEZZIANE
 
jeu Santé Sécurité
jeu Santé Sécuritéjeu Santé Sécurité
jeu Santé Sécurité
CIPE
 
Gérer l'agressivité
Gérer l'agressivitéGérer l'agressivité
Gérer l'agressivité
Françoise HECQUARD
 
Confiance en soi
Confiance en soiConfiance en soi
Confiance en soi
William Roy
 
Enneagramme Thierry Laffin
Enneagramme Thierry LaffinEnneagramme Thierry Laffin
Enneagramme Thierry Laffin
tlaffin
 
Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorez
Philippe Porta
 
Gestion du stress
Gestion du stressGestion du stress
Gestion du stress
REALIZ
 
Gestion de Stress
Gestion de StressGestion de Stress
Gestion de Stress
Ravindranath Lochun
 
Reg5 f equipe de regulation médicale du samu
Reg5 f equipe de regulation médicale du samuReg5 f equipe de regulation médicale du samu
Reg5 f equipe de regulation médicale du samu
Miguel Martinez Almoyna
 

Tendances (20)

GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptx
 
Accueil client
Accueil clientAccueil client
Accueil client
 
Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?
 
Malnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteralMalnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteral
 
éTude de la norme classement afnor
éTude de la norme classement afnoréTude de la norme classement afnor
éTude de la norme classement afnor
 
Les différentes méthodes pédagogiques diaporama
Les différentes méthodes pédagogiques diaporamaLes différentes méthodes pédagogiques diaporama
Les différentes méthodes pédagogiques diaporama
 
Escarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdf
Escarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdfEscarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdf
Escarres_prevention et pris en charge 2016_AFSOS.pdf
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
 
La Psychologie Ergonomique
La Psychologie Ergonomique La Psychologie Ergonomique
La Psychologie Ergonomique
 
Gestion d'équipe
Gestion d'équipeGestion d'équipe
Gestion d'équipe
 
Gerer le stress
Gerer le stressGerer le stress
Gerer le stress
 
Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)
Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)
Surveillance d'un patient sous plâtre (rôle de l'aide-soignant)
 
jeu Santé Sécurité
jeu Santé Sécuritéjeu Santé Sécurité
jeu Santé Sécurité
 
Gérer l'agressivité
Gérer l'agressivitéGérer l'agressivité
Gérer l'agressivité
 
Confiance en soi
Confiance en soiConfiance en soi
Confiance en soi
 
Enneagramme Thierry Laffin
Enneagramme Thierry LaffinEnneagramme Thierry Laffin
Enneagramme Thierry Laffin
 
Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorez
 
Gestion du stress
Gestion du stressGestion du stress
Gestion du stress
 
Gestion de Stress
Gestion de StressGestion de Stress
Gestion de Stress
 
Reg5 f equipe de regulation médicale du samu
Reg5 f equipe de regulation médicale du samuReg5 f equipe de regulation médicale du samu
Reg5 f equipe de regulation médicale du samu
 

Similaire à Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Appliquer les premiers soins psychologiques dans les milieux d’urgence

RRM sa,nté mentale.pptx
RRM sa,nté mentale.pptxRRM sa,nté mentale.pptx
RRM sa,nté mentale.pptx
Jonathan117678
 
Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire
Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire
Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...
CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...
CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17
Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17
Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17
Yan Luong
 
Prévenir le burn-out ! C'est possible
Prévenir le burn-out ! C'est possiblePrévenir le burn-out ! C'est possible
Prévenir le burn-out ! C'est possible
FIRPS FIRPS
 
Webinaire processus audis intervention
Webinaire processus audis interventionWebinaire processus audis intervention
Communication et gestion de crise - Medi@Lab
Communication et gestion de crise - Medi@LabCommunication et gestion de crise - Medi@Lab
Communication et gestion de crise - Medi@Lab
Yan Luong
 
Changer les comportements de santé
Changer les comportements de santéChanger les comportements de santé
Changer les comportements de santé
Aymery Constant
 
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Obsrps Fpt
 
gérer une crise_fusalba
gérer une crise_fusalbagérer une crise_fusalba
gérer une crise_fusalba
Ecobiz 37
 
gérer une crise_cci touraine
gérer une crise_cci tourainegérer une crise_cci touraine
gérer une crise_cci touraine
Ecobiz 37
 
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travailEd6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
Khaireddine Yacoubi
 
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perryDe l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
CPCASudOccitanie
 
Les femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigue
Les femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigueLes femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigue
Les femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigue
nous sommes vivants
 
CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...
CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...
CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
guide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdfguide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdf
Jamaity
 
Que faire avec les conduites addictives
Que faire avec les conduites addictives Que faire avec les conduites addictives
Que faire avec les conduites addictives
LACT
 
Traumatisé, stressé, résistant
Traumatisé, stressé, résistantTraumatisé, stressé, résistant
Traumatisé, stressé, résistant
Patrice Machabee
 
Bougerol thierry p02
Bougerol thierry p02Bougerol thierry p02
Bougerol thierry p02
Elsa von Licy
 

Similaire à Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Appliquer les premiers soins psychologiques dans les milieux d’urgence (20)

RRM sa,nté mentale.pptx
RRM sa,nté mentale.pptxRRM sa,nté mentale.pptx
RRM sa,nté mentale.pptx
 
Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire
Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire
Comment élaborer un plan de sécurité pour la crise suicidaire
 
Conference paris-2010 (2)
Conference paris-2010 (2)Conference paris-2010 (2)
Conference paris-2010 (2)
 
CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...
CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...
CRISE - WEBINAIRE 2013 - Françoise Roy - L'importance de bien identifier les ...
 
Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17
Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17
Crisis management - DAS UNIGE Digicomms 16-17
 
Prévenir le burn-out ! C'est possible
Prévenir le burn-out ! C'est possiblePrévenir le burn-out ! C'est possible
Prévenir le burn-out ! C'est possible
 
Webinaire processus audis intervention
Webinaire processus audis interventionWebinaire processus audis intervention
Webinaire processus audis intervention
 
Communication et gestion de crise - Medi@Lab
Communication et gestion de crise - Medi@LabCommunication et gestion de crise - Medi@Lab
Communication et gestion de crise - Medi@Lab
 
Changer les comportements de santé
Changer les comportements de santéChanger les comportements de santé
Changer les comportements de santé
 
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
 
gérer une crise_fusalba
gérer une crise_fusalbagérer une crise_fusalba
gérer une crise_fusalba
 
gérer une crise_cci touraine
gérer une crise_cci tourainegérer une crise_cci touraine
gérer une crise_cci touraine
 
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travailEd6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
 
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perryDe l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
 
Les femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigue
Les femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigueLes femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigue
Les femmes et leur charge mentale, pour un laboratoire sur la migraine aigue
 
CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...
CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...
CRISE - INSTITUT 2011 - M.St-Laurent & G.Dion - Programme de suivi étroit/int...
 
guide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdfguide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdf
 
Que faire avec les conduites addictives
Que faire avec les conduites addictives Que faire avec les conduites addictives
Que faire avec les conduites addictives
 
Traumatisé, stressé, résistant
Traumatisé, stressé, résistantTraumatisé, stressé, résistant
Traumatisé, stressé, résistant
 
Bougerol thierry p02
Bougerol thierry p02Bougerol thierry p02
Bougerol thierry p02
 

Plus de Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie

Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSAComprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth HelplinesThe Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomersRejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collèguesL'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricolePrévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparableQuand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travailAutogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 

Plus de Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (20)

Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSAComprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
 
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
 
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
 
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth HelplinesThe Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
 
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
 
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomersRejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
 
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
 
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collèguesL'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
 
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
 
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
 
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
 
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricolePrévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
 
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparableQuand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
 
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
 
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
 
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
 
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
 
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologiquePromotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
 
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travailAutogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
 
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
 

Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Appliquer les premiers soins psychologiques dans les milieux d’urgence

  • 1. Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Appliquer les premiers soins psychologiques dans les milieux d’urgence Mélissa Martin, Ph.D., psychologue Présentation au 15e institut d’été « Suicide, santé mentale et milieu de travail » le 22 mai 2019
  • 2. Plan de la présentation • Réalité des employés des services d’urgence • Introduction aux meilleures pratiques dans la prévention du stress post-traumatique • Besoins exprimés par les milieux d’urgence • Outils développés par l’APSAM basés sur les meilleures pratiques
  • 3. RÉALITÉ DES EMPLOYÉS DES SERVICES D’URGENCE
  • 5. 5 DES ÉVÉNEMENTS POTENTIELLEMENT TRAUMATIQUES1 DANS LE CADRE DU TRAVAIL • Mort d’un enfant • Mort ou blessures graves d’un collègue en devoir • Témoin de violence • Accident, fusillade • Explosion ou effondrement lors d’une intervention • Appels de gens suicidaires • Suicide d’un collègue .... 1. Événement durant lequel soi-même ou autrui : aurait pu mourir, est mort ou a été gravement blessé ou bien a été menacé de mort ou de grave blessure ou encore a été exposé à de la violence sexuelle
  • 6. Ce que demande leur rôle • Mettre de côté ses émotions pour gérer la situation • Banaliser la détresse psychologique pour survivre • Se distancer émotionnellement des gens souffrants • Se sentir invincible pour pouvoir agir malgré les risques ou la dangerosité • Composer avec l’accumulation d’événements difficiles
  • 7. Conséquences des événements potentiellement traumatiques • Blessures de stress opérationnelles dont – Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) « … ça fait au moins 100 fois que je revois les images dans ma tête » « j’ai rêvé au mur qui s’effondre sur moi… » «… j’évite de circuler près du lieu de l’accident… » «je suis toujours sur le qui-vive » « je sursaute à chaque bruit! »
  • 8. Prévalence du stress post-traumatique • En résumé, on dit que de 10 à 35% des premiers intervenants développeront un TSPT • Réf: Rapport du Comité permanent de la sécurité publique et nationale (2016) 8
  • 9. • Comment on sait qu’on a un post-trauma ? • Est-ce que ça peut arriver à tout le monde ? • Est-ce que les symptômes persistent longtemps ? • Qu’est-ce que vivent mes collègues qui ont un post-trauma ? • Est-ce que l’employé qui a eu un post-trauma risque de « geler » sur une intervention ? • Est-ce que certains facteurs peuvent rendre les travailleurs plus à risque face à un événement traumatique? • Quelle sera la durée de l’absence d’un employé qui a un post- trauma? Le TSPT soulève beaucoup de questions parmi les intervenants d’urgence…
  • 10. Prévenir le TSPT: un risque du métier • L’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur « affaires municipales (APSAM) • Objectifs: – sensibiliser et outiller les intervenants d’urgence à faire face aux événements potentiellement traumatiques • Comment: – création de comités de travail paritaire pour 3 clientèles des milieux d’urgence (pompiers, policiers, 911) – développement d’outils et de pages Web spécifiquement pour ces clientèles – les comités de travail ont ciblé les besoins des intervenants d’urgence et ont participé à la réflexion et à la validation des outils de sensibilisation sur le stress post-traumatique
  • 11. Quoi faire pour prévenir? INTRODUCTION AUX MEILLEURES PRATIQUES DANS LA PRÉVENTION DU STRESS POST-TRAUMATIQUE
  • 12. Trois niveaux de prévention Prévention primaire Prévention secondaire Avant l’ÉT Après l’ÉT mais avant le TSPT Événement traumatique (ÉT)  Prévention tertiaire TSPT présent mais avant chronicisation du TSPT Après 1 mois
  • 13. Phases du processus de récupération Impact immédiat 0-72 hrs Post-immédiate 3 jours-1 mois Redressement Après 1 moisTRAUMA
  • 14. Phases du processus de récupération Impact immédiat 0-72 hrs Post-immédiate 3 jours-1 mois Redressement Après 1 moisTRAUMA • Débute lorsque la personne est en sécurité • La personne utilise ses ressources pour faire face à la situation • N’est pas apte à bénéficier d’une intervention psychologique
  • 15. Phases du processus de récupération Impact immédiat 0-72 hrs Post-immédiate 3 jours-1 mois Redressement Après 1 moisTRAUMA • Sécuriser • Accompagner • Respecter la personne qui souhaite ne pas parler • Soutien non- interventionniste Moment privilégié pour débuter les « premiers soins psychologiques »
  • 16. Phases du processus de récupération Impact immédiat 0-72 hrs Post-immédiate 3 jours-1 mois Redressement Après 1 moisTRAUMA • Sécuriser • Accompagner • Respecter la personne qui souhaite ne pas parler • Soutien non- interventionniste • Individus davantages disposés à recevoir des interventions structurées pour prévenir le TSPT Moment privilégié pour débuter les « premiers soins psychologiques » • Au besoin, suivi psychologique
  • 17. Les interventions précoces ou la prévention secondaire Phase d’impact immédiat Phase post-immédiate • Dépistage du trouble stress aigu • Thérapie cognitivo- comportementale précoce • Premiers soins psychologiques Triage rapide et veille attentive
  • 18. Les premiers soins psychologiques • Brymer M., Taylor M., Escudero P., Jacobs A., Kronenberg M., Macy R., Mock L., Payne L., Pynoos R., & Vogel J.
  • 19. Les premiers soins psychologiques • OBJECTIFS • Offrir une aide immédiate; • Réduire la détresse initiale causée par le trauma; • Favoriser une adaptation fonctionnelle à court, moyen et long terme.
  • 20. Les moyens privilégiés consistent à offrir: – de la chaleur humaine et du réconfort ; – un sentiment de sécurité et de calme – du soutien de manière non interventionniste prenant la forme d’un accompagnement; – de l’information.
  • 21. HUIT COMPOSANTES DES PREMIERS SOINS PSYCHOLOGIQUES 1. Prendre contact avec la victime et s’engager à l’aider 2. S’assurer de la sécurité de la victime et favoriser un confort physique et émotionnel 3. Stabiliser et calmer par l’ancrage ou la respiration les victimes dépassées par la situation 4. Recueillir de l’information : aider les victimes à identifier leurs besoins spécifiques immédiats Psychological First Aid Online: https://learn.nctsn.org/
  • 22. 5. Offrir de l’aide pratique afin de combler les besoins immédiats (ex. boire, se réchauffer) 6. Favoriser un contact rapide avec le réseau de soutien social 7. Donner de l’information sur la façon adéquate de composer avec l’événement (stratégies de coping) 8. Mettre la victime en contact avec les services sociaux pertinents Psychological First Aid Online: https://learn.nctsn.org/ HUIT COMPOSANTES DES PREMIERS SOINS PSYCHOLOGIQUES
  • 23. Avantages des premiers soins psychologiques • Approche fondée sur les données empiriques ; • Comporte un protocole d’intervention structuré; • Prévoit des documents d’information à remettre aux victimes; • S’adapte en fonction • de l’âge de la victime (enfant, ado, adulte); • du type d’événement traumatique (trauma de masse); • de l’appartenance culturelle; • de l’unité d’intervention (individu, famille, groupe).
  • 24. Exemples des actions à privilégier dans la Phase d’impact immédiat (0-72 hrs) https://www.youtube.com/watch?v=IJMDdT24_98
  • 26. Trois niveaux de prévention Prévention primaire Avant l’ÉT Événement traumatique (ÉT)  Post- immédiate 3 jours-1 mois  Modification de l’environnement de travail  Formation  Sensibilisation Prévenir l’occurrence et préparer/éduquer les travailleurs:
  • 27. Éléments de sensibilisation • Ce n'est pas juste les événements majeurs qui peuvent être traumatisants mais d'autres « plus banals » peuvent l'être en raison de l’accumulation • Il est normal d'avoir des réactions suite à des événements qui ne sont pas normaux • La préparation n’immunise pas contre le post-trauma • Il est possible que le post-trauma survienne plus tard • Connaitre les conséquences à long terme si la personne ne consulte pas rapidement
  • 28. Sensibilisation au TSPT • Création de : – Affiches dans les milieux de travail – Capsules vidéos – Contenu Web 28
  • 29. Affiches dans les milieux de travail
  • 31. QUESTIONS- RÉPONSES VRAI OU FAUX PROGRAMME DE GESTION GLOBALE CONTENU WEB POUR CHACUNE DES CLIENTÈLES www.apsam.com/trauma
  • 32. Contenu Web: Foire aux questions et réponses 1. Qu'est-ce qu’un événement à potentiel traumatique? 2. Quelles sont les réactions possibles après un événement à potentiel traumatique? 3. Quelle est l’évolution possible des réactions et leur durée après un événement à potentiel traumatique? 4. Qu’est-ce que le trouble de stress post-traumatique? 5. Qu’est-ce que le trouble de stress aigu? 6. Est-ce que ces réactions de stress sont normales? 7. Quels sont les impacts et les conséquences du trouble de stress post-traumatique au travail et au niveau personnel? 8. Qu’est-ce que l’accumulation de microtraumatismes?
  • 33. Contenu Web: 4 sections distinctes Je suis un pompier Je suis un collègue Je suis un gestionnaire Je suis un proche • Comment puis-je dire que je ne vais pas bien? • Quelles sont les stratégies pour prendre soin de soi? • Comment faire pour briser mon isolement? • Comment en parler à mon supérieur? • Comment en parler à un proche? • Dois-je rester au travail après un événement traumatique? • etc...
  • 34. PROGRAMME DE GESTION GLOBALE DES ÉVÉNEMENTS TRAUMATIQUES Prévention secondaire
  • 35. Trois niveaux de prévention Prévention secondaire Après l’ÉT mais avant le TSPT Événement traumatique (ÉT)  Après 1 mois  Dépistage  Premiers soins psychologiques  Psychothérapie brève axée sur le trauma  Soutien social – pairs aidants  PAE Diminuer les conséquences sur les individus:
  • 36. Besoins des gestionnaires des milieux d’urgence • Connaitre les mesures à mettre en place pour savoir quoi faire auprès d’employés ayant vécu un événement traumatique • Comprendre notre rôle et nos responsabilités dans ces situations pour aider à prévenir les conséquences d’un événement traumatique • Améliorer les pratiques pour qu’elles soient plus systématiques et uniformes • Connaitre les comportements et attitudes à privilégier • Connaitre les ressources d’aide spécialisées en post- trauma
  • 37. Prévention secondaire • Création d’un : – Outil intitulé « Êtes-vous prêt? » qui présente un programme de gestion globale des événements traumatiques au travail – Guide des bonnes pratiques de soutien basé sur les premiers soins psychologiques 37 https://www.apsam.com/clientele/services-de-police/stress-post- traumatique/programme-gestion-globale-evenements-traumatiques-au-travail
  • 39. Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et des sentinelles
  • 40. Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et des sentinelles 0-24 heures • Lors d’une rencontre individuelle, la personne en charge des premiers soins psychologiques vise à calmer, sécuriser, répondre aux besoins et soutenir les policiers impliqués dans l’événement. – « Qu’est-ce que je peux faire pour toi? », « Qu’as-tu besoin? » – L’aider à se calmer en respirant – L'aider à rester dans le moment présent avec la technique d’ancrage – Mettre en contact le policier et sa famille – Organiser le raccompagnement sécuritaire du policier • Respecter le rythme du travailleur, faire preuve d’empathie, respecter les silences, rester calme et adopter des attitudes de validation et d’acceptation. – Normaliser ses réactions, ne pas juger – Respecter les policiers qui ne souhaitent pas en parler ou ceux qui ne veulent pas notre aide immédiate
  • 41. Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et des sentinelles 0-24 heures • Stabiliser l’état de la personne en lui offrant une présence calme au lieu de l’amener à parler des détails émotionnels de l’événement, ce qui pourrait contribuer à une surcharge émotionnelle. • Valider et accueillir toute émotion spontanément et volontairement exprimée, mais surtout ne pas insister pour que la personne parle de ses émotions – Si un policier est en détresse, le référer en urgence à un médecin, à l’hôpital ou à un psychologue
  • 42. Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et des sentinelles 24-72 heures • La personne en charge fait une « veille attentive » qui consiste à faire une évaluation continue des besoins et le dépistage des travailleurs à risque afin d’assurer le lien vers les ressources d’aide appropriées. – Déterminer si le travailleur a besoin d’accommodements au travail ou d’un congé – S’assurer du soutien des collègues entre eux • Ne pas oublier de veiller à ceux qui seraient indirectement impliqués dans l’événement mais qui pourraient quand même être affectés (ex. conjoint ou conjointe du policier impliqué directement, collègue qui a entendu sur les ondes, etc.).
  • 43. Guide des bonnes pratiques du gestionnaire et des sentinelles 72 heures et + • La « veille attentive » se poursuit pendant le premier mois suivant l’événement puisqu’il s’agit du moment critique pour dépister les gens et les référer aux ressources. – Être attentif aux appels ultérieurs qui ont des similitudes avec le trauma (ex. un autre appel pour un événement similaire) – S’assurer du soutien des collègues entre eux – Rester disponible pour ceux qui ont des besoins – Référer aux ressources pertinentes (ex. psychologue, médecin, moniteur en emploi de la force, etc.)
  • 44. En conclusion Ce qui aide à faire face aux événements traumatiques en milieu d’urgence: • Prévention primaire: préparation/sensibilisation • Prévention secondaire: appliquer un protocole qui aide à s’organiser dès les premiers instants • Les milieux ont été réceptifs aux outils de sensibilisation développés • Il est possible d’appliquer les principes des premiers soins psychologiques (PSP) dans les milieux d’urgence • Les recherches futures devraient étudier l’impact des PSP dans ces milieux
  • 45. Collaborateurs pour le développement des outils de l’APSAM 45 Rédaction : • Mélissa Martin, Ph. D., psychologue Christine Lamarche, conseillère en prévention, APSAM Collaboration: • Amélie Trudel, conseillère en prévention, APSAM Pascal Gagnon, conseiller en prévention, APSAM Steve Geoffrion, Ph. D., professeur adjoint, Université de Montréal, chercheur, Centre d'étude sur le trauma, IUSMM Tous les outils développés par l’APSAM sont disponibles à l’adresse: https://www.apsam.com/trauma
  • 46. Ressources et références • Manuel des Premiers Soins Psychologiques disponible à www.nctsn.org/content/psychological- first-aid • National Institute for Clinical Excellence (NICE) 46 Application mobile