SlideShare une entreprise Scribd logo
SEMINAIRES DE FORMATION SUR
LES AGENDAS DE DEVELOPPEMENT
LA JEUNESSE ET LES AGENDAS DE DEVELOPPEMENT
Les Jeudi 12, 19 et 26 Janvier 2017
Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO
De
14 h à 18h
Thème:
Présenté par:
YEYE Ange Boni Joachim
Jeune Expert de l’UNESCO
Président Fondateur de YES GREEN EARTH
www.yesgreenearth.org / contacts@yesgreenearth.org
Jeudi
12 Janvier
2017
• LES OBJECTIFS DE
DURABLE: QUELLES
POUR LA JEUNESSE ?
SOMMAIRE
3
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
1 • NOTIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE
2
• LES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE
DÉVELOPPEMENT
3 • BILAN DES OMD
4 • TRANSITION DES OMD AUX ODD
5 • LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
6 • PERSPECTIVES ET ENJEUX POUR LA JEUNESSE
7 • QUELQUES CONSÉQUENCES DE NOS INACTIONS
4
1. Notions sur le Développement Durable
Définition
du DD
Bref
historique
Les piliers
du DD
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
« Répondre aux besoins des générations du
présent sans compromettre la capacité des
générations futures à répondre aux leurs ».
Rapport Brundtland (1987)
• naissance du « concept d’éco développement »
1972: Stockholm
• définition du concept de « développement
durable »
1987: Rapport Brundtland,Social
Economie Environnement
Social:
• Satisfaire les besoins en santé, éducation, habitat, emploi,
prévention de l’exclusion, équité intergénérationnelle, etc.
• Répondre aux divers besoins humains et en garantir l’égalité
d’accès.
Economie!
• Créer des richesses et améliorer les conditions de vie matériel;
• Réduire la consommation d’énergie fossiles et de matières
premières;
• Répondre à la demande tout en respectant l’environnement
Environnement:
• Préserver la diversité des espèces, ressources naturelles et
énergétiques;
• Utiliser les ressources naturelles de façon durable
• Limiter l’impact de l’homme sur le réchauffement climatique.
5
2. Les OMD
En bref
Les 8
objectifs
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
Septembre
2000
8 objectifs
18 cibles
initiales en 2000
-
21 cibles en
2008
48 indicateurs
initiaux en 2000
-
60 indicateurs
en 2008
6
3. Bilan des OMD
OMD 1
Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’Ivoire
Éliminer l’extrême pauvreté et la faim
• Le taux de pauvreté passant de 1,9
milliard en 1990 à 836 millions en
2015.
• Le nombre de personnes dans la
classe moyenne active, vivant avec
plus de 4 dollars par jour, a presque
triplé entre 1991 et 2015.
• Constat:
32,3 en 1993
38,4% en 2000
48,9% en 2008
Objectif 16% 2015
• le pays a renoué avec
la croissance qui est
estimé à 9,8% en
2012 contre -4,7% en
2011.
7
3. Bilan des OMD
OMD 2 Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’IvoireAssurer l’éducation primaire pour tous
• taux net de scolarisation dans
l’enseignement primaire a atteint 91%
en 2015, contre 83% en 2000 dans les
pays au développement.
• Le taux d’alphabétisation des jeunes de
15 à 24 ans a augmenté dans le
monde, passant de 83% à 91% entre
1990 et 2015. L’écart entre les femmes
et les hommes s’est réduit.
• Constat:
(le TNS s’est maintenu
autour de 56% entre
2002 (56,5%) et 2008
(56,1% avec 58,8% chez
les garçons et 53,1%
chez les filles).
• Il s’agit notamment de
la révision des
curricula, de la
valorisation des
ressources humaines
et de la gratuité de
l’école primaire
publique
Source : * Enquête sur le Niveau de Vie des Ménages (ENV2008) ;
** Ministère de l’Education Nationale/DIPES
8
3. Bilan des OMD
OMD 3
Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’Ivoire
Promouvoir l’égalité des sexes
• Aujourd’hui, les femmes représentent
41 % des travailleurs rémunérés non
agricoles, en augmentation par rapport
à 35 % en 1990.
• Le taux d’alphabétisation des jeunes de
15 à 24 ans a augmenté dans le
monde, passant de 83% à 91% entre
1990 et 2015. L’écart entre les femmes
et les hommes s’est réduit.
• Constat:
L’indice de parité entre sexe
dans l’enseignement
primaire progresse bien
(0,88 en 2008 contre 0,77
en 1997 et 0,81 en 2000).
Depuis 2011, les femmes
occupent environ 10% des
postes au parlement, contre
5,7% en 1990 et 8,5% en
2000.
Indice de parité entre sexes dans l'enseignement primaire
9
3. Bilan des OMD
OMD 4 Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’IvoireRéduire la mortalité infantile
• Le taux de mortalité des enfants de
moins de cinq ans dans le monde a
diminué de plus de moitié, passant de
90 à 43 décès pour 1 000 naissances
vivantes entre 1990 et 2015.
• La vaccination contre la rougeole a
permis d’empêcher près de 15,6
millions de décès entre 2000 et 2013.
Le nombre de cas de rougeole signalés
dans le monde a diminué de 67 % pour
la même période.
Le taux de mortalité des enfants
de moins de cinq ans a
augmenté entre 1994 (149
décès pour 1000 naissances
vivantes) et 1998 puis reculé en
2005 (125‰).
En 2012, ce taux est de 108‰
et plus faible en milieu urbain
(100‰) qu’en milieu rural
(125‰).
Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans
Elle est la plus basse dans la
région du Centre-Nord (74 ‰) et
la plus élevée dans la région du
Nord 209 ‰).
10
3. Bilan des OMD
OMD 5
Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’Ivoire
Améliorer la santé maternelle
• Depuis 1990, le taux de mortalité
maternelle a diminué de 45 % dans le
monde; la plus grande partie de cette
diminution a eu lieu depuis 2000.
• Dans le monde, l’usage de la
contraception chez les femmes âgées de
15 à 49 ans, mariées ou en couple, est
passé de 55 % en 1990 à 64 % en 2015.
Le taux de mortalité
maternelle est passé de 597
décès pour cent mille
naissances vivantes en 1994
à 543 décès en 2005 puis
470 en 2008 et se situe en
2012 à 614 décès.
les données révèlent une
lente amélioration des
indicateurs de santé
maternelle (597 pour 100.000
naissances vivantes en 1994-
EDS à 543 en 2005-EIS).
Proportion d’accouchements assistés par du personnel de santé qualifié
11
3. Bilan des OMD
OMD 6
Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’Ivoire
Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies
• Les nouvelles infections au VIH ont chuté
de près de 40 % entre 2000 et 2013,
passant, selon les estimations, de 3,5 à
2,1 millions de cas.
• Plus de 6,2 millions de décès dus au
paludisme ont été évités entre 2000 et
2015,
La prévalence de l’infection à
VIH a connu une baisse. En
effet, elle est passée chez les
sujets âgés de 15-49 ans à
3,7% en 2012 contre 4,7%
en 2005 pour un objectif fixé
de 1,8% en 2015
Pour la tuberculose,
l’incidence des cas déclarés
pour 100.000 habitants est
passée de 97 cas en 2000 à
117 en 2009, à cause de la
co-infection avec le VIH/sida.
Taux de prévalence du VIH/Sida
• Le taux de mortalité due à la tuberculose a
diminué de 45 % et le taux de prévalence
de 41 % entre 1990 et 2013.
12
3. Bilan des OMD
OMD 7 Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’IvoirePréserver l’environnement
• En 2015, 91 % de la population mondiale
utilise une source d’eau potable améliorée,
contre 76 % en 1990.
• 147 pays ont atteint la cible sur l’eau
potable, 95 pays ont atteint la cible sur
l’assainissement, et 77 pays ont atteint les
deux cibles.
Des progrès notés dans
l’accès à l’eau potable (61%
en 2008 contre 51% en
2002), la cible national fixé de
80% en 2015.
L’objectif d’éliminer en 2015
les bromures de méthyle et
les halons a été atteint depuis
2004 tandis que les
chlorofluorocarbures (CFC)
ont été réduits de 87% en
2010
Consommation de substances appauvrissant la couche d’ozone
• La proportion de la population urbaine des
régions en développement vivant dans des
taudis est passée de 39,4 % en 2000 à
29,7 % en 2014.
13
3. Bilan des OMD
OMD 8 Au plan Mondial
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
En Côte d’IvoireMettre en place un partenariat mondial
• Les pays développés ont accru leur aide
publique au développement de 66 % en
termes réels entre 2000 et 2014,
atteignant 135,2 milliards de dollars.
• La proportion du service de la dette
extérieure par rapport aux recettes
d’exportation des pays en développement
a chuté de 12 % en 2000 à 3 % en 2013.
Atteinte le point
d’achèvement de l’IPPTE en
juin 20012;
financement par les
partenaires de l’ordre 8,6
milliards de dollars US, soit
4.319 milliards de FCFA.
Allègement de dette
principalement dû aux
performances enregistrées
Proportion de l'APD consacrée aux services sociaux de base
• Depuis 2015, 95 % de la population
mondiale est couverte par un signal de
téléphonie mobile cellulaire.
14
3. Bilan des OMD
Situation
des OMD
en Côte
d’Ivoire
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
15
Together for sustainable development !!!
4. Transition des OMD aux ODD
Ce qu’il faut
retenir!
Rappel de
quelques dates
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
• Les OMD ont guidé pendant 15 ans de 2000 à 2015
• Avec de nombreux progrès réalisé (selon le rapport 2015
de UN)
• Malgré ces avancées remarquables, des « inégalités
persistent encore et les progrès ont été inégaux entre les
régions et les pays, donnent lieu à des écarts importants.
• Juin 2012 : Conférence des Nations Unies sur le
développement durable (Rio+20)
• 5-9 mai 2014, New York : GTO-11: examen des
objectifs, cibles et indicateurs de développement durable.
• 13-16 juillet 2015: Troisième Conférence internationale
sur le financement du Développement: Comment
financer les ODD?
• 25 au 27 septembre, New York : AG de l’ONU avec un
Sommet adoptant les ODD.
16
Together for sustainable development !!!
4. Transition des OMD aux ODD
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
1
• L’ Agenda de développement post 2015 conçu dans un esprit inclusif et
holistique centré sur l’humain, sensible au bon devenir de la planète…
2
• L’ Agenda post 2015 est universel et concerne tous les pays sans exception
(tous les Etats membres des Nations Unies, tous les citoyens du monde).
3
• L’ Agenda post 2015 aborde la solidarité et tous les droits humains
4
• L’ Agenda post 2015 promeut la lutte contre l’exclusion et les inégalités et
cible donc les exclus
Pour aboutir à:
Réduction de la
pauvreté
Lutter contre les
inégalités.
Faire face au
Changements
Climatiques
17
Objectifs
169
Cibles
1) Croissance
Économique
2) Intégration
Sociale
3) Protection de
l’Environnement
17
Together for sustainable development !!!
5. Les Objectifs de Développement Durable (ODD).
Que sont les ODD?
Qui est
concerné par
les ODD?
Quels sont les
ODD?
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
Les pays
pauvres
Les pays riches
Surtout
l’implication
de la
jeunesse
18
Together for sustainable development !!!
5. Les Objectifs de Développement Durable (ODD).
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
Les 5P des Objectifs de Développement Durable
5
P
People
-
(Humanité)
Planet
-
(Planète)
Prosperity
-
(Prospérité)
Peace
-
(Paix)
Partnership
-
(Partenariats)
People
planet
Prosperity
partnership
Peace
Plan et Stratégie pour la jeunesse
19
Together for sustainable development !!!
6. Perspectives et enjeux pour la jeunesse
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
PNUD UNESCO BAD
20
Together for sustainable development !!!
6. Perspectives et enjeux pour la jeunesse
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
PNUD
Trois
résultats
attendus
renforcement de l’autonomisation
économique des jeunes
renforcement de l’engagement civique
et de la participation des jeunes au
processus décisionnel et aux institutions
politiques,
renforcement de l’engagement des
jeunes en matière de résilience.
Approche à
quatre
volets
développement des capacités,
mobilisation et intégration,
leadership informé et politique
nationale.
UNESCO
3 Axes
Stratégiques
Formulation et révision de
politiques avec la participation des
jeunes
Renforcement des capacités pour
la transition vers l’âge adulte
Engagement civique, participation
démocratique et innovation sociale
21
Together for sustainable development !!!
6. Perspectives et enjeux pour la jeunesse
Mettre en place
les politiques
économiques et
sociales:
L’intégration
Horizontal :
Vertical :
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
Thématique
favorisant l’investissement et la croissance,
réduisant les inégalités et favorable à la
réduction des effets néfastes des
changement climatiques
s’effectue entre les unités, ministères à tous
niveaux
concerne les différents niveaux de
gouvernance : national, régional, local
• Approche holistique (Mise en œuvre des
politique plus intégrées)
• 3 dimensions du développement durable (
économique, sociale, environnementale )
• Genre
Les enjeux de l’appropriation des ODD
22contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
Together for sustainable development !!!
7. Quelques conséquences de nos inactions
 Le réchauffement climatique
entraîne une fonte anormale des
glaciers.
Sur l’environnement
 Qu’arrivera-t-il aux populations
qui vivent au bord de la mer si les
eaux montent trop haut de
quelques mètres?
Sur la santé
Augmentation de certaines maladies
allergiques et à vecteur de 5 – 7%:
(paludisme, fièvre jaune, dengue, etc.).
Sur l’agriculture
D’après la FAO et d’ici 2080, les CC auront
conséquences suivantes:
 75 % de la population africaine pourrait être
exposée à la faim,
 Le P.I.B. agricole régressera jusqu’à 8 % en
Afrique subsaharienne et 4 % en Asie,
 La demande d’irrigation progressera de 5 à 20%
dans le monde entier.
 Les terres secs et arides, la désertification;
Sur la qualité de l’eau
Les sources d’eau naturelles sont
pratiquement en danger.
 La migration des êtres vivants vers des
lieux plus favorables.
 Acidification des Océans conduisant au
blanchiment des coraux.
Sur la biodiversité
23
Together for sustainable development !!!
7. Quelques conséquences de nos inactions
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
BS = 2,5%
Sur la Zone Côtière Ivoirienne
24
Together for sustainable development !!!
7. Quelques conséquences de nos inactions
San-
Pedro
Port-
Bouet
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
Carrière de sable marin
Mars 2008
Mars 2008
Septembre 2010
Interruption de la voie d’accès à Balmer village à l’Est de la
carrière de sable de plage (Photo PHYGEM, octobre 2009)
Evolution morphologique du segment de plage Club Nautique ((SSaan- pédro)
consécutive à la marée de tempête d’août 2007
Impact de la tempête d’Août 2007 à San-Pedro
Voie express au droit du
phare de Port Bouët (1972).
Voie express au droit du
phare de Port Bouët (2007).
Sur la Zone Côtière Ivoirienne
25
Together for sustainable development !!!
7. Quelques conséquences de nos inactions
Port-
Bouet
Grand-
Bassam
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
Assouindé
(Assinie)
Evolution du rivage récul de 0,5 à 3,6 m/an
Recul du rivage de 3 à 6 m
Impact de la tempête d’Août-septembre 2011
Le littoral en image (2015)
Évolution morphologique du littoral de Grand Bassam suite à la
tempête d’Août – septembre 2011 (Yao; 2012)
Avant la tempête
Après la tempête
Impact de la tempête d’Août – septembre 2011
Hôtel l’amitié en novembre 2011
Impact de la de tempête d’août-septembre 2011
Sur la Zone Côtière Ivoirienne
42
Retenons tout simplement que:
Together for sustainable development !!!
contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
« Nous tenons aujourd’hui l’avenir entre nos
mains. Ensemble, nous devons faire en sorte que nos
petits-enfants n’aient jamais à nous demander
pourquoi nous n’avons pas fait ce qu’il fallait et les
avons laissé subir les conséquences de notre
inaction. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, 2007
JE VOUS REMERCIE POUR VOTRE ATTENTION
Présenté par:
YEYE Ange Boni Joachim
Jeune Expert de l’UNESCO
Président Fondateur de YES GREEN EARTH
Email: contacts@yesgreenearth.org
adhesion@yesgreenearth.org
Site web: www.yesgreenearth.org
Abidjan Cocody Mermoz, 14 janvier 2017

Contenu connexe

En vedette

Libro octavio trejo bandala
Libro octavio trejo bandalaLibro octavio trejo bandala
Libro octavio trejo bandala
Ericka Vásquez
 
Taller de Consumer Insights - Febrero 2009
Taller de Consumer Insights - Febrero 2009Taller de Consumer Insights - Febrero 2009
Taller de Consumer Insights - Febrero 2009
Consumer Truth - Insights & Planning
 
PCPI
PCPIPCPI
Solution Analytics : Kameleoon
Solution Analytics : KameleoonSolution Analytics : Kameleoon
Solution Analytics : Kameleoon
Quentin Apruzzese
 
Slidecast
SlidecastSlidecast
Slidecast
tuanjana
 
El Conte En Blanc 1
El Conte En Blanc 1El Conte En Blanc 1
El Conte En Blanc 1
marblocs
 
Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013
Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013
Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013
Anthony M
 
El método 4 las ideas
El método 4 las ideasEl método 4 las ideas
El método 4 las ideas
R. Sosa
 
Nac
Nac Nac
Placement argent - Immobiliezvous.fr
Placement argent - Immobiliezvous.frPlacement argent - Immobiliezvous.fr
Placement argent - Immobiliezvous.fr
immobiliez
 
Bogotá 2009 Decálogo
Bogotá 2009 DecálogoBogotá 2009 Decálogo
Bogotá 2009 Decálogo
José Manuel Pazos González
 
Lesueur TP
Lesueur TPLesueur TP
Lesueur TP
Lesueur TP
 
Un Ärbol de Navidad
Un Ärbol de NavidadUn Ärbol de Navidad
Un Ärbol de Navidad
Waldo Coila
 
Livret deux méthodes de conception collaboratives
Livret deux méthodes de conception collaborativesLivret deux méthodes de conception collaboratives
Livret deux méthodes de conception collaboratives
libnam
 
Sesión 8
Sesión 8Sesión 8
'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm'
'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm' 'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm'
'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm'
Docencia
 

En vedette (20)

Libro octavio trejo bandala
Libro octavio trejo bandalaLibro octavio trejo bandala
Libro octavio trejo bandala
 
Taller de Consumer Insights - Febrero 2009
Taller de Consumer Insights - Febrero 2009Taller de Consumer Insights - Febrero 2009
Taller de Consumer Insights - Febrero 2009
 
PCPI
PCPIPCPI
PCPI
 
Solution Analytics : Kameleoon
Solution Analytics : KameleoonSolution Analytics : Kameleoon
Solution Analytics : Kameleoon
 
Slidecast
SlidecastSlidecast
Slidecast
 
El Conte En Blanc 1
El Conte En Blanc 1El Conte En Blanc 1
El Conte En Blanc 1
 
Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013
Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013
Les festivals musicaux et les réseaux sociaux en 2013
 
El método 4 las ideas
El método 4 las ideasEl método 4 las ideas
El método 4 las ideas
 
Hubble
HubbleHubble
Hubble
 
bb-d_ERGO-UX
bb-d_ERGO-UXbb-d_ERGO-UX
bb-d_ERGO-UX
 
Nac
Nac Nac
Nac
 
SCENARIO POLE DANCE 8
SCENARIO POLE DANCE 8SCENARIO POLE DANCE 8
SCENARIO POLE DANCE 8
 
Placement argent - Immobiliezvous.fr
Placement argent - Immobiliezvous.frPlacement argent - Immobiliezvous.fr
Placement argent - Immobiliezvous.fr
 
Bogotá 2009 Decálogo
Bogotá 2009 DecálogoBogotá 2009 Decálogo
Bogotá 2009 Decálogo
 
Lesueur TP
Lesueur TPLesueur TP
Lesueur TP
 
Un Ärbol de Navidad
Un Ärbol de NavidadUn Ärbol de Navidad
Un Ärbol de Navidad
 
Livret deux méthodes de conception collaboratives
Livret deux méthodes de conception collaborativesLivret deux méthodes de conception collaboratives
Livret deux méthodes de conception collaboratives
 
Rapport annuel 2004 2005
Rapport annuel 2004 2005Rapport annuel 2004 2005
Rapport annuel 2004 2005
 
Sesión 8
Sesión 8Sesión 8
Sesión 8
 
'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm'
'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm' 'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm'
'Perfil De Los Centros De PráCtica Docente Del Ppm'
 

Similaire à Séminaire de formation: LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE: QUELLES PERSPECTIVES POUR LA JEUNESSE?

Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...
Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...
Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...
Emilie Robert
 
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNSITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
Dr. Adidja AMANI, MD MPH
 
OMD Djibouti 2010
OMD Djibouti 2010OMD Djibouti 2010
OMD Djibouti 2010
Parti Djibouti
 
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du GabonDossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
gumoad
 
Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013
Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013
Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013
AIDS Watch Africa
 
Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25
Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25
Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25
PatrickTanz
 
Présentation omd - Wafa Madder
Présentation omd - Wafa MadderPrésentation omd - Wafa Madder
Présentation omd - Wafa Madder
RoseEspoir
 
presentation rapport mali ecosoc 2009.ppt
presentation rapport mali ecosoc 2009.pptpresentation rapport mali ecosoc 2009.ppt
presentation rapport mali ecosoc 2009.ppt
RaoulYodo
 
Objectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations Unies
Objectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations UniesObjectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations Unies
Objectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations Unies
Zoely Mamizaka
 
Objectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONU
Objectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONUObjectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONU
Objectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONU
Zoely Mamizaka
 
Cap sur l'international 2000
Cap sur l'international 2000Cap sur l'international 2000
Cap sur l'international 2000
Hervé Piglowski
 
Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003
Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003
Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003
Parti Djibouti
 
Caractéristiques et transitions démographiques ouest-africaines
Caractéristiques et transitions démographiques ouest-africainesCaractéristiques et transitions démographiques ouest-africaines
Caractéristiques et transitions démographiques ouest-africaines
Sahel and West Africa Club (SWAC/OECD)
 
Cours sur la couverture universelle en santé.
Cours sur la couverture universelle en santé. Cours sur la couverture universelle en santé.
Cours sur la couverture universelle en santé.
valéry ridde
 
Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007
Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007
Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007
Parti Djibouti
 
Paludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpement
Paludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpementPaludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpement
Paludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpement
Institut Pasteur de Madagascar
 
TD8 Mortalité infantile et soins maternels
TD8 Mortalité infantile et soins maternelsTD8 Mortalité infantile et soins maternels
TD8 Mortalité infantile et soins maternels
Marie Sophie Bock Digne
 
Les OMD & les ODD3 du systeme national de sante maroc
Les OMD & les ODD3 du systeme national de sante marocLes OMD & les ODD3 du systeme national de sante maroc
Les OMD & les ODD3 du systeme national de sante maroc
nassirazine23
 
L'UNICEF au MAROC
L'UNICEF au MAROCL'UNICEF au MAROC
L'UNICEF au MAROC
AbderrahimOufqir
 

Similaire à Séminaire de formation: LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE: QUELLES PERSPECTIVES POUR LA JEUNESSE? (20)

Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...
Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...
Renforcer les systèmes de santé en Afrique subsaharienne : les enjeux pour la...
 
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNSITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
 
OMD Djibouti 2010
OMD Djibouti 2010OMD Djibouti 2010
OMD Djibouti 2010
 
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du GabonDossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
 
Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013
Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013
Financement du secteur de la santé au togo addis abeba 2013
 
Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25
Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25
Recovery western and central africa Priorities World Bank 2021_25
 
8 Objectifs 2009 2010
8 Objectifs 2009 20108 Objectifs 2009 2010
8 Objectifs 2009 2010
 
Présentation omd - Wafa Madder
Présentation omd - Wafa MadderPrésentation omd - Wafa Madder
Présentation omd - Wafa Madder
 
presentation rapport mali ecosoc 2009.ppt
presentation rapport mali ecosoc 2009.pptpresentation rapport mali ecosoc 2009.ppt
presentation rapport mali ecosoc 2009.ppt
 
Objectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations Unies
Objectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations UniesObjectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations Unies
Objectifs du Millénaire pour le Développement - Rapport 2011 Nations Unies
 
Objectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONU
Objectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONUObjectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONU
Objectifs Millénaires du Développement - Rapport 2011 - ONU
 
Cap sur l'international 2000
Cap sur l'international 2000Cap sur l'international 2000
Cap sur l'international 2000
 
Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003
Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003
Djibouti rapport sur les objectifs du millenium 2003
 
Caractéristiques et transitions démographiques ouest-africaines
Caractéristiques et transitions démographiques ouest-africainesCaractéristiques et transitions démographiques ouest-africaines
Caractéristiques et transitions démographiques ouest-africaines
 
Cours sur la couverture universelle en santé.
Cours sur la couverture universelle en santé. Cours sur la couverture universelle en santé.
Cours sur la couverture universelle en santé.
 
Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007
Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007
Rapport de djibouti pauvreté et environnement cca2007
 
Paludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpement
Paludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpementPaludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpement
Paludisme dans les objectifs du millénaire pour le developpement
 
TD8 Mortalité infantile et soins maternels
TD8 Mortalité infantile et soins maternelsTD8 Mortalité infantile et soins maternels
TD8 Mortalité infantile et soins maternels
 
Les OMD & les ODD3 du systeme national de sante maroc
Les OMD & les ODD3 du systeme national de sante marocLes OMD & les ODD3 du systeme national de sante maroc
Les OMD & les ODD3 du systeme national de sante maroc
 
L'UNICEF au MAROC
L'UNICEF au MAROCL'UNICEF au MAROC
L'UNICEF au MAROC
 

Dernier

Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Philippe Villette
 
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
grynbergsammy
 
Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
LaLibre
 
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globaleLe Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
LakhdarFrigoulier
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
LaLibre
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
grynbergsammy
 
Déclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWBDéclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWB
grynbergsammy
 

Dernier (9)

Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
Programme d'animations du Pays d'art et d'histoire Aure Louron du 15 au 18 ju...
 
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
Chercheurs de sens. — 022. De 1969 à 1979
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980Chercheurs de sens. — 023.  Depuis  1980
Chercheurs de sens. — 023. Depuis 1980
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globaleLe Territoire Exemplaire - présentation globale
Le Territoire Exemplaire - présentation globale
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Déclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonneDéclaration de politique régionale wallonne
Déclaration de politique régionale wallonne
 
Déclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWBDéclaration de politique communautaire FWB
Déclaration de politique communautaire FWB
 

Séminaire de formation: LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE: QUELLES PERSPECTIVES POUR LA JEUNESSE?

  • 1. SEMINAIRES DE FORMATION SUR LES AGENDAS DE DEVELOPPEMENT LA JEUNESSE ET LES AGENDAS DE DEVELOPPEMENT Les Jeudi 12, 19 et 26 Janvier 2017 Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO De 14 h à 18h Thème:
  • 2. Présenté par: YEYE Ange Boni Joachim Jeune Expert de l’UNESCO Président Fondateur de YES GREEN EARTH www.yesgreenearth.org / contacts@yesgreenearth.org Jeudi 12 Janvier 2017 • LES OBJECTIFS DE DURABLE: QUELLES POUR LA JEUNESSE ?
  • 3. SOMMAIRE 3 Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 1 • NOTIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2 • LES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT 3 • BILAN DES OMD 4 • TRANSITION DES OMD AUX ODD 5 • LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 6 • PERSPECTIVES ET ENJEUX POUR LA JEUNESSE 7 • QUELQUES CONSÉQUENCES DE NOS INACTIONS
  • 4. 4 1. Notions sur le Développement Durable Définition du DD Bref historique Les piliers du DD Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 « Répondre aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Rapport Brundtland (1987) • naissance du « concept d’éco développement » 1972: Stockholm • définition du concept de « développement durable » 1987: Rapport Brundtland,Social Economie Environnement Social: • Satisfaire les besoins en santé, éducation, habitat, emploi, prévention de l’exclusion, équité intergénérationnelle, etc. • Répondre aux divers besoins humains et en garantir l’égalité d’accès. Economie! • Créer des richesses et améliorer les conditions de vie matériel; • Réduire la consommation d’énergie fossiles et de matières premières; • Répondre à la demande tout en respectant l’environnement Environnement: • Préserver la diversité des espèces, ressources naturelles et énergétiques; • Utiliser les ressources naturelles de façon durable • Limiter l’impact de l’homme sur le réchauffement climatique.
  • 5. 5 2. Les OMD En bref Les 8 objectifs Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 Septembre 2000 8 objectifs 18 cibles initiales en 2000 - 21 cibles en 2008 48 indicateurs initiaux en 2000 - 60 indicateurs en 2008
  • 6. 6 3. Bilan des OMD OMD 1 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’Ivoire Éliminer l’extrême pauvreté et la faim • Le taux de pauvreté passant de 1,9 milliard en 1990 à 836 millions en 2015. • Le nombre de personnes dans la classe moyenne active, vivant avec plus de 4 dollars par jour, a presque triplé entre 1991 et 2015. • Constat: 32,3 en 1993 38,4% en 2000 48,9% en 2008 Objectif 16% 2015 • le pays a renoué avec la croissance qui est estimé à 9,8% en 2012 contre -4,7% en 2011.
  • 7. 7 3. Bilan des OMD OMD 2 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’IvoireAssurer l’éducation primaire pour tous • taux net de scolarisation dans l’enseignement primaire a atteint 91% en 2015, contre 83% en 2000 dans les pays au développement. • Le taux d’alphabétisation des jeunes de 15 à 24 ans a augmenté dans le monde, passant de 83% à 91% entre 1990 et 2015. L’écart entre les femmes et les hommes s’est réduit. • Constat: (le TNS s’est maintenu autour de 56% entre 2002 (56,5%) et 2008 (56,1% avec 58,8% chez les garçons et 53,1% chez les filles). • Il s’agit notamment de la révision des curricula, de la valorisation des ressources humaines et de la gratuité de l’école primaire publique Source : * Enquête sur le Niveau de Vie des Ménages (ENV2008) ; ** Ministère de l’Education Nationale/DIPES
  • 8. 8 3. Bilan des OMD OMD 3 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’Ivoire Promouvoir l’égalité des sexes • Aujourd’hui, les femmes représentent 41 % des travailleurs rémunérés non agricoles, en augmentation par rapport à 35 % en 1990. • Le taux d’alphabétisation des jeunes de 15 à 24 ans a augmenté dans le monde, passant de 83% à 91% entre 1990 et 2015. L’écart entre les femmes et les hommes s’est réduit. • Constat: L’indice de parité entre sexe dans l’enseignement primaire progresse bien (0,88 en 2008 contre 0,77 en 1997 et 0,81 en 2000). Depuis 2011, les femmes occupent environ 10% des postes au parlement, contre 5,7% en 1990 et 8,5% en 2000. Indice de parité entre sexes dans l'enseignement primaire
  • 9. 9 3. Bilan des OMD OMD 4 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’IvoireRéduire la mortalité infantile • Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde a diminué de plus de moitié, passant de 90 à 43 décès pour 1 000 naissances vivantes entre 1990 et 2015. • La vaccination contre la rougeole a permis d’empêcher près de 15,6 millions de décès entre 2000 et 2013. Le nombre de cas de rougeole signalés dans le monde a diminué de 67 % pour la même période. Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a augmenté entre 1994 (149 décès pour 1000 naissances vivantes) et 1998 puis reculé en 2005 (125‰). En 2012, ce taux est de 108‰ et plus faible en milieu urbain (100‰) qu’en milieu rural (125‰). Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans Elle est la plus basse dans la région du Centre-Nord (74 ‰) et la plus élevée dans la région du Nord 209 ‰).
  • 10. 10 3. Bilan des OMD OMD 5 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’Ivoire Améliorer la santé maternelle • Depuis 1990, le taux de mortalité maternelle a diminué de 45 % dans le monde; la plus grande partie de cette diminution a eu lieu depuis 2000. • Dans le monde, l’usage de la contraception chez les femmes âgées de 15 à 49 ans, mariées ou en couple, est passé de 55 % en 1990 à 64 % en 2015. Le taux de mortalité maternelle est passé de 597 décès pour cent mille naissances vivantes en 1994 à 543 décès en 2005 puis 470 en 2008 et se situe en 2012 à 614 décès. les données révèlent une lente amélioration des indicateurs de santé maternelle (597 pour 100.000 naissances vivantes en 1994- EDS à 543 en 2005-EIS). Proportion d’accouchements assistés par du personnel de santé qualifié
  • 11. 11 3. Bilan des OMD OMD 6 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’Ivoire Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies • Les nouvelles infections au VIH ont chuté de près de 40 % entre 2000 et 2013, passant, selon les estimations, de 3,5 à 2,1 millions de cas. • Plus de 6,2 millions de décès dus au paludisme ont été évités entre 2000 et 2015, La prévalence de l’infection à VIH a connu une baisse. En effet, elle est passée chez les sujets âgés de 15-49 ans à 3,7% en 2012 contre 4,7% en 2005 pour un objectif fixé de 1,8% en 2015 Pour la tuberculose, l’incidence des cas déclarés pour 100.000 habitants est passée de 97 cas en 2000 à 117 en 2009, à cause de la co-infection avec le VIH/sida. Taux de prévalence du VIH/Sida • Le taux de mortalité due à la tuberculose a diminué de 45 % et le taux de prévalence de 41 % entre 1990 et 2013.
  • 12. 12 3. Bilan des OMD OMD 7 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’IvoirePréserver l’environnement • En 2015, 91 % de la population mondiale utilise une source d’eau potable améliorée, contre 76 % en 1990. • 147 pays ont atteint la cible sur l’eau potable, 95 pays ont atteint la cible sur l’assainissement, et 77 pays ont atteint les deux cibles. Des progrès notés dans l’accès à l’eau potable (61% en 2008 contre 51% en 2002), la cible national fixé de 80% en 2015. L’objectif d’éliminer en 2015 les bromures de méthyle et les halons a été atteint depuis 2004 tandis que les chlorofluorocarbures (CFC) ont été réduits de 87% en 2010 Consommation de substances appauvrissant la couche d’ozone • La proportion de la population urbaine des régions en développement vivant dans des taudis est passée de 39,4 % en 2000 à 29,7 % en 2014.
  • 13. 13 3. Bilan des OMD OMD 8 Au plan Mondial Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 En Côte d’IvoireMettre en place un partenariat mondial • Les pays développés ont accru leur aide publique au développement de 66 % en termes réels entre 2000 et 2014, atteignant 135,2 milliards de dollars. • La proportion du service de la dette extérieure par rapport aux recettes d’exportation des pays en développement a chuté de 12 % en 2000 à 3 % en 2013. Atteinte le point d’achèvement de l’IPPTE en juin 20012; financement par les partenaires de l’ordre 8,6 milliards de dollars US, soit 4.319 milliards de FCFA. Allègement de dette principalement dû aux performances enregistrées Proportion de l'APD consacrée aux services sociaux de base • Depuis 2015, 95 % de la population mondiale est couverte par un signal de téléphonie mobile cellulaire.
  • 14. 14 3. Bilan des OMD Situation des OMD en Côte d’Ivoire Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707
  • 15. 15 Together for sustainable development !!! 4. Transition des OMD aux ODD Ce qu’il faut retenir! Rappel de quelques dates contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 • Les OMD ont guidé pendant 15 ans de 2000 à 2015 • Avec de nombreux progrès réalisé (selon le rapport 2015 de UN) • Malgré ces avancées remarquables, des « inégalités persistent encore et les progrès ont été inégaux entre les régions et les pays, donnent lieu à des écarts importants. • Juin 2012 : Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20) • 5-9 mai 2014, New York : GTO-11: examen des objectifs, cibles et indicateurs de développement durable. • 13-16 juillet 2015: Troisième Conférence internationale sur le financement du Développement: Comment financer les ODD? • 25 au 27 septembre, New York : AG de l’ONU avec un Sommet adoptant les ODD.
  • 16. 16 Together for sustainable development !!! 4. Transition des OMD aux ODD contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 1 • L’ Agenda de développement post 2015 conçu dans un esprit inclusif et holistique centré sur l’humain, sensible au bon devenir de la planète… 2 • L’ Agenda post 2015 est universel et concerne tous les pays sans exception (tous les Etats membres des Nations Unies, tous les citoyens du monde). 3 • L’ Agenda post 2015 aborde la solidarité et tous les droits humains 4 • L’ Agenda post 2015 promeut la lutte contre l’exclusion et les inégalités et cible donc les exclus Pour aboutir à:
  • 17. Réduction de la pauvreté Lutter contre les inégalités. Faire face au Changements Climatiques 17 Objectifs 169 Cibles 1) Croissance Économique 2) Intégration Sociale 3) Protection de l’Environnement 17 Together for sustainable development !!! 5. Les Objectifs de Développement Durable (ODD). Que sont les ODD? Qui est concerné par les ODD? Quels sont les ODD? contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 Les pays pauvres Les pays riches Surtout l’implication de la jeunesse
  • 18. 18 Together for sustainable development !!! 5. Les Objectifs de Développement Durable (ODD). contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 Les 5P des Objectifs de Développement Durable 5 P People - (Humanité) Planet - (Planète) Prosperity - (Prospérité) Peace - (Paix) Partnership - (Partenariats) People planet Prosperity partnership Peace
  • 19. Plan et Stratégie pour la jeunesse 19 Together for sustainable development !!! 6. Perspectives et enjeux pour la jeunesse contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 PNUD UNESCO BAD
  • 20. 20 Together for sustainable development !!! 6. Perspectives et enjeux pour la jeunesse contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 PNUD Trois résultats attendus renforcement de l’autonomisation économique des jeunes renforcement de l’engagement civique et de la participation des jeunes au processus décisionnel et aux institutions politiques, renforcement de l’engagement des jeunes en matière de résilience. Approche à quatre volets développement des capacités, mobilisation et intégration, leadership informé et politique nationale. UNESCO 3 Axes Stratégiques Formulation et révision de politiques avec la participation des jeunes Renforcement des capacités pour la transition vers l’âge adulte Engagement civique, participation démocratique et innovation sociale
  • 21. 21 Together for sustainable development !!! 6. Perspectives et enjeux pour la jeunesse Mettre en place les politiques économiques et sociales: L’intégration Horizontal : Vertical : contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 Thématique favorisant l’investissement et la croissance, réduisant les inégalités et favorable à la réduction des effets néfastes des changement climatiques s’effectue entre les unités, ministères à tous niveaux concerne les différents niveaux de gouvernance : national, régional, local • Approche holistique (Mise en œuvre des politique plus intégrées) • 3 dimensions du développement durable ( économique, sociale, environnementale ) • Genre Les enjeux de l’appropriation des ODD
  • 22. 22contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 Together for sustainable development !!! 7. Quelques conséquences de nos inactions  Le réchauffement climatique entraîne une fonte anormale des glaciers. Sur l’environnement  Qu’arrivera-t-il aux populations qui vivent au bord de la mer si les eaux montent trop haut de quelques mètres? Sur la santé Augmentation de certaines maladies allergiques et à vecteur de 5 – 7%: (paludisme, fièvre jaune, dengue, etc.). Sur l’agriculture D’après la FAO et d’ici 2080, les CC auront conséquences suivantes:  75 % de la population africaine pourrait être exposée à la faim,  Le P.I.B. agricole régressera jusqu’à 8 % en Afrique subsaharienne et 4 % en Asie,  La demande d’irrigation progressera de 5 à 20% dans le monde entier.  Les terres secs et arides, la désertification; Sur la qualité de l’eau Les sources d’eau naturelles sont pratiquement en danger.  La migration des êtres vivants vers des lieux plus favorables.  Acidification des Océans conduisant au blanchiment des coraux. Sur la biodiversité
  • 23. 23 Together for sustainable development !!! 7. Quelques conséquences de nos inactions contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 BS = 2,5% Sur la Zone Côtière Ivoirienne
  • 24. 24 Together for sustainable development !!! 7. Quelques conséquences de nos inactions San- Pedro Port- Bouet contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 Carrière de sable marin Mars 2008 Mars 2008 Septembre 2010 Interruption de la voie d’accès à Balmer village à l’Est de la carrière de sable de plage (Photo PHYGEM, octobre 2009) Evolution morphologique du segment de plage Club Nautique ((SSaan- pédro) consécutive à la marée de tempête d’août 2007 Impact de la tempête d’Août 2007 à San-Pedro Voie express au droit du phare de Port Bouët (1972). Voie express au droit du phare de Port Bouët (2007). Sur la Zone Côtière Ivoirienne
  • 25. 25 Together for sustainable development !!! 7. Quelques conséquences de nos inactions Port- Bouet Grand- Bassam contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 Assouindé (Assinie) Evolution du rivage récul de 0,5 à 3,6 m/an Recul du rivage de 3 à 6 m Impact de la tempête d’Août-septembre 2011 Le littoral en image (2015) Évolution morphologique du littoral de Grand Bassam suite à la tempête d’Août – septembre 2011 (Yao; 2012) Avant la tempête Après la tempête Impact de la tempête d’Août – septembre 2011 Hôtel l’amitié en novembre 2011 Impact de la de tempête d’août-septembre 2011 Sur la Zone Côtière Ivoirienne
  • 26. 42 Retenons tout simplement que: Together for sustainable development !!! contacts@yesgreenearth.org / www.yesgreenearth.org / 09874707 « Nous tenons aujourd’hui l’avenir entre nos mains. Ensemble, nous devons faire en sorte que nos petits-enfants n’aient jamais à nous demander pourquoi nous n’avons pas fait ce qu’il fallait et les avons laissé subir les conséquences de notre inaction. » Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, 2007
  • 27. JE VOUS REMERCIE POUR VOTRE ATTENTION Présenté par: YEYE Ange Boni Joachim Jeune Expert de l’UNESCO Président Fondateur de YES GREEN EARTH Email: contacts@yesgreenearth.org adhesion@yesgreenearth.org Site web: www.yesgreenearth.org Abidjan Cocody Mermoz, 14 janvier 2017

Notes de l'éditeur

  1. Le Développement durable trouve ses racines dans le concept d’éco développement. Concept inventé par René Dubos, père spirituel de la première conférence internationale sur l’environnement qui s’est tenue à Stockholm en 1972. Les années 1980 ont marqué les premiers constats scientifiques du changement climatique. En 2005, l’ONU impulse la mise en œuvre concrète du protocole de Kyoto signé en 1997, 25 années se sont alors écoulées entre la signature du protocole et son effectivité ! Des accords internationaux ont bien été mis en œuvre mais face aux conflits d’intérêts politiques et commerciaux, le développement durable à l’échelle mondiale a encore un long chemin devant lui. On peut prendre pour exemple la conférence de Copenhague …
  2. SUR LE PLAN MONDIAL • L’extrême pauvreté a diminué de façon significative au cours des deux dernières décennies. En 1990, près de la moitié de la population des pays en développement vivait avec moins de 1,25 dollar par jour; cette proportion est tombée à 14 % en 2015. • Au plan mondial, le nombre de personnes vivant dans une extrême pauvreté a diminué de plus de moitié, passant de 1,9 milliard en 1990 à 836 millions en 2015. Les progrès ont essentiellement eu lieu depuis 2000. • Le nombre de personnes dans la classe moyenne active, vivant avec plus de 4 dollars par jour, a presque triplé entre 1991 et 2015. Ce groupe représente maintenant la moitié de la population active dans les régions en développement, par rapport à seulement 18 % en 1991. • La proportion de personnes sous-alimentées dans les régions en développement a baissé de près de moitié depuis 1990, passant de 23,3 % en 1990-1992 à 12,9 % en 2014-2016. EN CÔTE D’IVOIRE Le taux de pauvreté, a augmenté en Côte d’Ivoire depuis les années 1990. Il est passé de 32,3% en 1993 à 38,4% en 2002 puis à 48,9% en 2008, contre un objectif initial de 16% (DSRP 2009-2013) projeté en 2015. Grâce aux réformes menées dans bon nombre de secteurs stratégiques et aux investissements accrus de ces dernières années, le pays a renoué avec la croissance qui est estimé à 9,8% en 2012 contre -4,7%  en 2011. L’Etat multiplie ces efforts en vue d’inciter à l’investissement privé véritable promoteur de la création d’emplois et de la redistribution de richesses. Concernant le premier objectif qui vise à réduire l’extrême pauvreté et la faim, l’évolution des indicateurs révèle des tendances peu encourageantes, avec un taux de pauvreté qui est passé de 38,4% en 2002 à 48,9% en 2008. Avec l’impact des effets négatifs de la crise postélectorale de novembre 2010, ce taux serait à ce jour au delà de celui de 2008. Aussi, en vue d’inverser résolument ces tendances, le Gouvernement de Côte d’Ivoire devra-t-il avec la mise en œuvre du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP 2009-2013), résolument impulser une véritable dynamique de croissance durable afin de ramener le taux de pauvreté à 16% à l’horizon 2015. Ce défi devra être relevé avec un accompagnement encore plus des interventions directes et communautaires en faveur des pauvres et des couches les plus vulnérables (femmes, jeunes et enfants).
  3. SUR LE PLAN MONDIAL • Dans les régions en développement, le taux net de scolarisation dans l’enseignement primaire a atteint 91 % en 2015, contre 83 % en 2000. • Le nombre d’enfants non scolarisés en âge de fréquenter l’école primaire a été réduit quasiment de moitié dans le monde, passant de 100 millions en 2000 à environ 57 millions en 2015. • Parmi toutes les régions, l’Afrique subsaharienne a obtenu les meilleurs résultats en ce qui concerne l’éducation primaire depuis que les OMD ont été mis en place. Cette région a augmenté de 20 points de pourcentage son taux net de scolarisation entre 2000 et 2015, contre un gain de 8 points de pourcentage entre 1990 et 2000. • Le taux d’alphabétisation des jeunes de 15 à 24 ans a augmenté dans le monde, passant de 83 % à 91 % entre 1990 et 2015. L’écart entre les femmes et les hommes s’est réduit. EN CÔTE D’IVOIRE Le taux net de scolarisation dans le primaire stagne témoignant de la nécessité de poursuivre les efforts pour assurer une éducation primaire pour tous les enfants (56,1% en 2008). Des disparités significatives existent au niveau des régions. L’analphabétisme est très élevé dans la population féminine. Le bilan pour ce qui concerne cet objectif est le suivant : le taux net de scolarisation (TNS) s’est maintenu autour de 56% entre 2002 (56,5%) et 2008 (56,1% avec 58,8% chez les garçons et 53,1% chez les filles). Si le bilan actuel montre des dysfonctionnements rendant difficile l’atteinte de l’objectif, il n’en demeure pas moins que des progrès ont été réalisés grâce aux différents programmes mis en œuvre. Il s’agit notamment de la révision des curricula, de la valorisation des ressources humaines et de la gratuité de l’école primaire publique. Afin d’accélérer l’atteinte de cet objectif, les mesures envisagées concernent l’amélioration de la scolarisation des enfants, l’accroissement des infrastructures, la qualité de l’enseignement et la mise en œuvre de réformes institutionnelles.
  4. SUR LE PLAN MONDIAL • Beaucoup plus de filles sont scolarisées qu’en 2000. Dans leur ensemble, les régions en développement ont atteint la cible consistant à éliminer la disparité entre les sexes dans l’enseignement primaire, secondaire et supérieur. • En Asie du Sud, en 1990, seulement 74 filles allaient à l’école primaire pour 100 garçons. Aujourd’hui, 103 filles sont scolarisées pour 100 garçons. • Aujourd’hui, les femmes représentent 41 % des travailleurs rémunérés non agricoles, en augmentation par rapport à 35 % en 1990. • Entre 1991 et 2015, la proportion de femmes dans l’emploi précaire par rapport à l’emploi total des femmes a diminué de 13 points de pourcentage. En revanche, l’emploi précaire des hommes a diminué de 9 points de pourcentage. • Pendant les 20 dernières années, les femmes ont gagné du terrain dans la représentation parlementaire dans près de 90 % des 174 pays disposant de données. La proportion moyenne des femmes au parlement a presque doublé lors de cette période; cependant, un parlementaire sur cinq seulement est une femme. EN CÔTE D’IVOIRE L’indice de parité entre sexe dans l’enseignement primaire progresse bien (0,88 en 2008 contre 0,77 en 1997 et 0,81 en 2000). La condition féminine a été institutionnalisée et la présence des femmes dans les institutions de l’Etat (Parlement et Gouvernement) se renforce. Depuis 2011, les femmes occupent environ 10% des postes au parlement, contre 5,7% en 1990 et 8,5% en 2000. Pour l’objectif concernant l’enseignement primaire, des progrès ont été enregistrés au niveau de la parité entre les sexes qui est passée de 0,81 en 2000 à 0,88 en 2008. En ce qui concerne la représentativité des femmes aux postes électifs et ceux de l’administration, les tendances demeurent faibles. Pour pallier à cette situation, le Gouvernement en partenariat avec la société civile, envisage de développer les capacités, valoriser les compétences et expertises féminines à des postes de responsabilité.
  5. SUR LE PLAN MONDIAL • Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde a diminué de plus de moitié, passant de 90 à 43 décès pour 1 000 naissances vivantes entre 1990 et 2015. • En dépit de la croissance démographique dans les régions en développement, le nombre de décès d’enfants de moins de cinq ans a diminué, passant de 12,7 millions en 1990 à près de 6 millions en 2015 dans le monde. • Depuis le début des années 1990, le taux de réduction de la mortalité des moins de cinq ans a plus que triplé dans le monde. • En Afrique subsaharienne, le taux annuel de réduction de la mortalité des moins de cinq ans a augmenté plus de cinq fois durant la période 2005-2013 qu’il ne l’avait fait lors de la période 1990-1995. • La vaccination contre la rougeole a permis d’empêcher près de 15,6 millions de décès entre 2000 et 2013. Le nombre de cas de rougeole signalés dans le monde a diminué de 67 % pour la même période. • Près de 84 % des enfants dans le monde ont reçu au moins une dose de vaccin contre la rougeole en 2013, contre 73 % en 2000. EN CÔTE D’IVOIRE Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a augmenté entre 1994 (149 décès pour 1000 naissances vivantes) et 1998 puis reculé en 2005 (125‰). En 2012, ce taux est  de 108‰ et plus faible en milieu urbain (100‰) qu’en milieu rural (125 ‰). Elle est la plus basse dans la région du Centre-Nord (74 ‰) et la plus élevée dans la région du Nord 209 ‰). Les indicateurs sont en progression favorable mais non suffisante pour l’atteinte de la réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq (5) ans. De 1998 à 2005, le taux de mortalité des enfants moins de 5 ans a connu une régression, passant de 181 pour 1.000 naissances vivantes à 125. Le Gouvernement de Côte d’Ivoire a décidé de mettre l’accent sur le renforcement de toutes les activités relatives à la Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant et du Nouveau né (PCIMNE), des campagnes intégrées et du dispositif de surveillance épidémiologique.
  6. SUR LE PLAN MONDIAL • Depuis 1990, le taux de mortalité maternelle a diminué de 45 % dans le monde; la plus grande partie de cette diminution a eu lieu depuis 2000. • En Asie du Sud, le taux de mortalité maternelle a diminué de 64 % entre 1990 et 2013; il a chuté de 49 % en Afrique subsaharienne. • En 2014, plus de 71 % des naissances dans le monde ont été assistées par un personnel soignant qualifié, en augmentation par rapport à 59 % en 1990. • En Afrique du Nord, la proportion de femmes enceintes qui ont reçu au moins quatre visites prénatales est passée de 50 % à 89 % entre 1990 et 2014. • Dans le monde, l’usage de la contraception chez les femmes âgées de 15 à 49 ans, mariées ou en couple, est passé de 55 % en 1990 à 64 % en 2015. EN CÔTE D’IVOIRE La santé maternelle reste précaire : le taux de mortalité maternelle est passé de 597 décès pour cent mille naissances vivantes en 1994 à 543 décès en 2005 puis 470 en 2008 et se situe en 2012 à 614 décès. Ce qui est loin de permettre d’atteindre le taux de 150 décès pour cent mille naissances fixé pour 2015. A cet effet, le pays est engagé dans plusieurs initiatives dont le cadre d’accélération pour l’amélioration de la santé maternelle. En ce qui concerne l’amélioration de la santé maternelle, les données révèlent une lente amélioration des indicateurs de santé maternelle (597 pour 100.000 naissances vivantes en 1994-EDS à 543 en 2005-EIS). Cette amélioration se justifie par la transformation depuis 2002 des programmes de coopération des partenaires du système de santé en cadres d’interventions humanitaires centrées spécifiquement sur la santé de la reproduction. Si ce domaine spécifique connaît des avancées, il convient toutefois de donner plus d’engagement quant au respect des résolutions internationales.
  7. SUR LE PLAN MONDIAL • Les nouvelles infections au VIH ont chuté de près de 40 % entre 2000 et 2013, passant, selon les estimations, de 3,5 à 2,1 millions de cas. • Dans le monde, en juin 2014, 13,6 millions de personnes vivant avec le VIH recevaient un traitement antirétroviral, une immense augmentation par rapport à seulement 800 000 personnes en 2003. Le traitement antirétroviral a permis d’éviter 7,6 millions de décès dus au sida entre 1995 et 2013. • Plus de 6,2 millions de décès dus au paludisme ont été évités entre 2000 et 2015, principalement chez les enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne. On estime que le taux d’incidence du paludisme dans le monde a chuté de 37 % et le taux de mortalité de 58 %. • Entre 2004 et 2014, plus de 900 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide ont été livrées aux pays d’Afrique subsaharienne où le paludisme est endémique. • Entre 2000 et 2013, les actions de prévention, diagnostic et traitement de la tuberculose ont sauvé environ 37 millions de personnes. Le taux de mortalité due à la tuberculose a diminué de 45 % et le taux de prévalence de 41 % entre 1990 et 2013. EN CÔTE D’IVOIRE La prévalence de l’infection à VIH a connu une baisse. En effet, elle est passée chez les sujets âgés de 15-49 ans à 3,7% en 2012 contre 4,7%  en 2005 pour un objectif fixé de 1,8% en 2015. Elle est de 4,6% chez les femmes et de 2,7% chez les hommes (contre 6,4% chez les femmes et 2,9% chez les hommes selon les résultats de l’EDS III - 2012). L’objectif six vise à combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies. Les indicateurs relatifs au VIH/sida affichent une progression globalement maîtrisée tandis que ceux de la tuberculose demeurent un sujet majeur de préoccupation. En effet, le taux de prévalence du VIH/sida est passé de 6,9% en 2000 à 3,7% en 2008 (Indicateurs selon UNGASS (United Nations General Assembly Special Session on HIV/AIDS). Ces résultats ont été possibles grâce à l’augmentation de l’offre des services de prévention et de prise en charge, le renforcement de la coordination et du suivi-évaluation de la réponse nationale. En ce qui concerne la tuberculose, l’incidence des cas déclarés pour 100.000 habitants est passée de 97 cas en 2000 à 117 en 2009, à cause de la co-infection avec le VIH/sida. Malgré les résultats obtenus, des efforts considérables restent à faire en matière de lutte contre le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose, notamment pour permettre l’amélioration de la qualité de la prise en charge et du taux de succès du traitement.
  8. SUR LE PLAN MONDIAL • Les substances appauvrissant la couche d’ozone ont été pratiquement toutes éliminées depuis 1990, et la couche d’ozone devrait se reconstituer d’ici au milieu du siècle. • Dans de nombreuses régions, les zones terrestres et marines protégées ont augmenté considérablement depuis 1990. En Amérique latine et Caraïbes, la couverture des zones terrestres protégées a augmenté de 8,8 % à 23,4 % entre 1990 et 2014. • En 2015, 91 % de la population mondiale utilise une source d’eau potable améliorée, contre 76 % en 1990. • Parmi les 2,6 milliards de personnes ayant obtenu un accès à une source d’eau potable améliorée depuis 1990, 1,9 milliard avaient l’eau courante. Plus de la moitié de la population mondiale (58 %) bénéficie maintenant de meilleurs services. • Au plan mondial, 147 pays ont atteint la cible sur l’eau potable, 95 pays ont atteint la cible sur l’assainissement, et 77 pays ont atteint les deux cibles. • Au niveau mondial, 2,1 milliards de personnes ont accès à un service d’assainissement amélioré. La proportion de personnes déféquant à l’air libre a diminué de près de moitié depuis 1990. • La proportion de la population urbaine des régions en développement vivant dans des taudis est passée de 39,4 % en 2000 à 29,7 % en 2014. EN CÔTE D’IVOIRE L’environnement et les écosystèmes se sont globalement dégradés en Côte d’Ivoire. Le couvert forestier est menacé par sa destruction due l’activité humaine. Des progrès sont néanmoins notés dans l’accès à l’eau potable (61% en 2008 contre 51% en 2002) même si beaucoup reste à faire pour atteindre la cible national fixé de 80% en 2015. L’objectif sept porte sur les mesures à prendre pour assurer un environnement durable. Le couvert forestier est en décroissance continue. En effet, les forêts sont sujettes aux menaces de divers ordres dues au faible dispositif de sécurisation et du sous-équipement des structures en charge de leur protection. Les émissions de CO2 sont en croissance, du fait de l’entrée en service des centrales thermiques, de l’utilisation accrue de fertilisant agricole et de l’augmentation du parc automobile. L’objectif d’éliminer en 2015 les bromures de méthyle et les halons a été atteint depuis 2004 tandis que les chlorofluorocarbures ou CFC ont été réduits de 87% en 2010 et leur élimination en 2015 sera probablement atteinte. La Côte d’Ivoire dispose d’un potentiel important de ressources en eau permettant de couvrir ses besoins. Cependant, elles sont menacées par des problèmes de pollution et de dégradation globale des sols dus aux activités humaines. Concernant l’accès à l’eau potable, la tendance est légèrement à la hausse (51,2% en 2002 à 61% en 2008). L’accélération de la cible nécessite non seulement une gestion efficace des ressources en eau, faiblement exploitées, mais aussi l’amélioration et le renforcement des infrastructures. Le cadre de vie reste également une préoccupation de l’Etat qui s’attèle à l’améliorer à travers la création de fonds et la restructuration de quartiers précaires.
  9. SUR LE PLAN MONDIAL • Les pays développés ont accru leur aide publique au développement de 66 % en termes réels entre 2000 et 2014, atteignant 135,2 milliards de dollars. • En 2014, le Danemark, le Luxembourg, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède ont continué à dépasser la cible des Nations Unies pour l’aide publique au développement de 0,7 % du revenu national brut. • En 2014, 79 % des importations des pays développés en provenance des pays en développement étaient admises en franchise de droits, contre 65 % en 2000. • La proportion du service de la dette extérieure par rapport aux recettes d’exportation des pays en développement a chuté de 12 % en 2000 à 3 % en 2013. • Depuis 2015, 95 % de la population mondiale est couverte par un signal de téléphonie mobile cellulaire. • Le nombre d’abonnements à des téléphones portables a été quasiment multiplié par dix au cours des 15 dernières années, passant de 738 millions en 2000 à plus de 7 milliards en 2015. • La pénétration d’Internet a augmenté, passant d’un peu plus de 6 % de la population mondiale en 2000 à 43 % en 2015. En conséquence, 3,2 milliards de personnes sont reliées à un réseau mondial de contenus et d’applications. EN CÔTE D’IVOIRE Le pays a atteint le point d’achèvement de l’IPPTE en juin 20012 et a organisé son groupe consultatif pour le financement des actions de développement inscrites dans le Plan National de Développement (PND 2012-2015) en décembre 2012 à Paris (France). Ce qui a abouti à des intentions de financement par les partenaires de l’ordre 8,6 milliards de dollars US, soit 4.319 milliards de FCFA. La mise en place d’un partenariat mondial pour le développement requiert le respect des engagements pris par les pays développés lors du Sommet de Copenhague en décembre 2009 quand ils ont promis 30 milliards de dollars aux pays en développement en aides publiques et privées dès 2010 et l’accroissement de l’aide publique au développement (APD). Pour ce faire, des actions sont envisagées afin de renforcer les capacités de mobilisation de ressources, notamment à travers le financement de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND 2012-2015) et la gestion efficiente des dépenses de l’Etat à travers l’élaboration de cadre de dépense à moyen terme (CDMT). S’agissant de l’accès aux marchés, les indicateurs montrent une présence remarquable et diversifiée de produits ivoiriens sur les marchés internationaux. Cette présence est le fruit de la ratification de plusieurs accords multilatéraux et régionaux. Des mesures demeurent toutefois nécessaires pour l’intensification des échanges surtout avec les pays de la sous-région. Au niveau de la viabilité de la dette, la Côte d’Ivoire connait un allègement de dette principalement dû aux performances enregistrées dans le cadre de son Programme Economique et Financier conclu avec les institutions de Bretton Woods et l’élaboration de son PND. Si ces actions permettront de réduire substantiellement le service de la dette et d’augmenter ainsi les capacités d’investissements productifs. Le Gouvernement dans le cadre du suivi des intentions de financement du PND 2012-2015 organise trimestriellement des rencontres avec ses principaux partenaires au développement en vue d’un meilleur suivi des engagements pris par la communauté internationale.
  10. Avec l’échéance des OMD en septembre 2015, les dirigeants du monde ont appelé à une mobilisation et une consultation inclusive pour la mise en place d’un programme plus ambitieux et de long-terme. Ce programme adopté en septembre dernier est bâti autour de dix-sept (17) ODD clés pour améliorer la vie des populations et protéger la planète pour les générations futures avec davantage de réduction des inégalités. Ce programme de développement pour l’après 2015 abordera de nombreuses problématiques : mettre fin à la pauvreté et à la faim, améliorer le bien-être social, bâtir des villes plus durables, combattre les changements climatiques, protéger les océans et les forêts et réaliser une égalité porteuse de croissance entre les hommes et les femmes. Des efforts engagés pour atteindre un monde de prospérité, d’équité, de liberté, de dignité et de paix continueront d’être poursuivis sans relâche. Les ODD constituent le nouvel agenda de coopération au développement inclusif et universellement applicable à tous sans distinction. De plus, contrairement aux OMD, le processus consultatif pour l’adoption des ODD s’est mené de façon très participative, incluant toutes les parties prenantes. Une grande attention a été accordé aux dimensions du triptyque du développement durable ‘’ économie-environnement-social’’, appelant à plus de redevabilité, d’équité, de correction des inégalités, de gouvernance. L’intégration de nouvelles thématiques à savoir le changement climatique, la paix et la sécurité, l’énergie, la culture, le développement économique, le genre, l’économie verte et le secteur privé a orienté l’adoption des 169 cibles.
  11. Avec l’échéance des OMD en septembre 2015, les dirigeants du monde ont appelé à une mobilisation et une consultation inclusive pour la mise en place d’un programme plus ambitieux et de long-terme. Ce programme adopté en septembre dernier est bâti autour de dix-sept (17) ODD clés pour améliorer la vie des populations et protéger la planète pour les générations futures avec davantage de réduction des inégalités. Ce programme de développement pour l’après 2015 abordera de nombreuses problématiques : mettre fin à la pauvreté et à la faim, améliorer le bien-être social, bâtir des villes plus durables, combattre les changements climatiques, protéger les océans et les forêts et réaliser une égalité porteuse de croissance entre les hommes et les femmes. Des efforts engagés pour atteindre un monde de prospérité, d’équité, de liberté, de dignité et de paix continueront d’être poursuivis sans relâche. Les ODD constituent le nouvel agenda de coopération au développement inclusif et universellement applicable à tous sans distinction. De plus, contrairement aux OMD, le processus consultatif pour l’adoption des ODD s’est mené de façon très participative, incluant toutes les parties prenantes. Une grande attention a été accordé aux dimensions du triptyque du développement durable ‘’ économie-environnement-social’’, appelant à plus de redevabilité, d’équité, de correction des inégalités, de gouvernance. L’intégration de nouvelles thématiques à savoir le changement climatique, la paix et la sécurité, l’énergie, la culture, le développement économique, le genre, l’économie verte et le secteur privé a orienté l’adoption des 169 cibles.
  12. Afin de structurer la présentation de ce vaste agenda universel, ces 17 objectifs et leurs cibles sont regroupés dans cinq catégories, appelés les 5P, qui ont été proposées en juin 2015 par les Nations Unies comme axes de communication sur l’agenda post-2015: Humanité (People), Planète (Planet), Prospérité (Prosperity), Paix (Peace) et Partenariats (Partnership).
  13. Malheureusement, la fonte des glaciers signifie également la destruction des habitats pour certaines espèces, comme l’ours blanc, ci-dessous. Selon la COI de l’Unesco l’océan représente 71% de la surface de notre planète, une importance vitale pour la régulation du climat, et assure une large gamme de produits et services utiles pour l’humanité, dont l’alimentation, les transports et les activités de loisirs. Néanmoins, 1 % seulement des écosystèmes marins sont protégés, comparativement, aux 10 % de zones protégées sur terre.