SlideShare une entreprise Scribd logo
07/12/2022__ Elément du dossier paranormale _Fiche d'informations grand publique.
Les ondes scalaires et leurs principe de connexion .
L'équation sur l'amplitude transversale d'un rayonements
électromagnétique accepte le vecteur nul comme solution trivial mais un
vecteur nul n'a pas d'orientation privilégié !
Se vecteur nul en propagation peut étre obtenue par amortissement dans un
conducteur ou par superposition de deux ondes progréssif décalé de 180°
sur la même fréquence (Les ventres et les nœuds s'annulent
mutuellement ). C'est un champ d'onde électromagnétiue scalaire du fait
que toute amplitude électrique constante est aussi une solution trivial , un
simple vecteur constant . Se champ scalaire qui peut avoir une amplitude
nul est en relation avec la théorie des champs (Probablement en lien avec
le champ scalaire de Higgs qui forme un milieux réactifs aux accélération
de matière ou d'énergie sous forme d'intéraction qui donne la masses
inertiel des objets ) .
Du point de vue structurel au niveaux de l'équation de
l'électromagnétisme , cette amplititude transversale nul est équivalent à
avoir une composante longitudinal (Champ colinéaire à l'axe de
propagation ) . Se genre de champs existe aussi dans la réalité classique ,
ils sont simplement donné par le champ électrique colinéaire au
conducteur dans un circuit électrocinétique . Dans le vide le conducteur
sera remplacer par un autre espace , celui qui constitue le vide , c'est
l'espace subquantique ou encore l'espace de l'éther électromagnétique . Le
vecteur nul n'a pas de direction privilégier dans notre espace réel qui forme
l'espace quantique donc il va pouvoir se connecté sur n'importe quelle
récepteur quantique compatible avec sa fréquence de résonance lorsque
les conditions sont réunies et cela indépendament de la position du circuit
résonant récepteur . Le milieux subquantique est la source de potentiel des
niveaux d'énergie quantique par l'intermédiare d'une liaison associé au
principe d'incertitude . Lorsque l'oscillateur subquantique défini par
l'oscilation de cette ondes longitudinal entre en résonance avec un
oscillateur quantique quelconque qui sert de récepteur il y a un couplage
d'oscillateur selon leurs fréquences de résonance . A se moment la une
amplitude de champ électrique va émerger du vide par le biais des pics de
fluctuation d'énergie électromagnétique du vide associé au principe
d'incertitude . Se champ électrique émergent est celui du champ qui était
nul au début et du coup il a une orientation dans l'espace quantique adapter
au récepteur . Cette fluctuation d'énergie du vide va causé une interaction
réel au niveaux des courants dans le circuit électrocinétique lorsqu'il s'agit
de justifié l'énergie libre ...(Ex : Génrateur de Bédini par l'intermédiare
des fluctuation quantique issus du court circuit dans les spires de la
bobine ) ... ou dans le bio-circuit pour les intéraction dite bio-scalaire avec
les systèmes biologique .
Le vide est un absorbant d'énergie électromagnétique du fait qu'il contient
des particules virtuel et contient aussi par hypothèse une amplitude
longitudinal d'énergie négative . Se milieux subquantique peut étre vue
comme la mer de Dirac selon les modèles et à se moment la son spectre
sera simplement la continuité longitudinal du spectre transversale de
l'énergie quantique mais avec l'ensemble des entier négatif .
On a En=(n+
1
2
)ℏω et par continuité aprés n=0 il y a
n=n,3,2 ,....,0 ,−1,−2 ,−3 ,.......... ,−n
l'Hypothèse du spectre de l'énergie subquantique devrait alors étre
celui ci → E−n=−(n+
1
2
)ℏω pour n entier positif ou nul .
Du point de vue des ondes c'est un spectre d'énergie négative d'amplitude
longitudinal . Il est sans limite théorique et se dévellope sur un espace
antisymétrique tangent à notre espace quantique (puisque longitudinal
alors orthogonal a l'amplitude transversale des ondes planes classique ).
Les deux espaces sont connexe et peuvent échanger de l'énergie .
Si vous voulez une interaction avec le vide il faut faire un couplage de
résonance d'un oscillateur quantique avec un oscillateur subquantique .
Dans l'autre sens si vous voulez empéché une interaction du vide avec un
oscillateur quantqiue vous devez empéché le couplage des deux
résonateurs avec un brouilleur d'onde scalaire ou modifié la fréquence de
l'oscillateur quantique . ________________
08/12/2022 __ Pour avoir la continuité du spectre d'énergie quantique
transversale il faut voir les choses en perspective . La limite de l'énergie
quantique observable est au point zéro de la température (pour n=0 →
E0=
1
2
ℏω . lorsqu'on passe a n=−1 la mesure se fait de façon
parralèle au mouvement de l'onde c'est à dire sur l'espace subquantique qui
va dans le sens du mouvement de l'onde . l'énergie de se puit de potentiel
infini n'est pas l'énergie subquantique du système mais l'énergie du spectre
longitudinal . Dans l'hypothèse , pour avoir le spectre de l'énergie
subquantique transversale qui reste dans le cadre de la mécanique
quantique je pense qu'il faut prendre le sinus . Les réflexions mène à une
extrapolation qui fournie l'hypothèse plus général d'un systeme d'axe avec
un diametre non nul qui forme un référentiel absolu et qui se divise en
plusieurs espace compartimenté associé aux 12 quadrant selon le point
d'observation .
Spéctre quantique transversal
Spectre subquantique transversale En=(n+
1
2
)ℏω
Espace quantique
+- ++
Spéctre subquantique longitudinal +
Espace subquantique
-- (Dimenssion de Kaluza ?) -+
Spéctre subquantique longitudinal de signe -
E−n=−(n+
1
2
)ℏω
le spectre subquantique transversale qui tend vers zéro se déduit de
l'égalité En=(n+
1
2
)ℏω=tan θn → En=sinθn . l'angle est
repéré par rappport a l'axe du spectre transversale de l'énergie quantique
(axe des y ici ) . FB
+
+
+
+ + + +
-
-
-
- +
-
+
+
+

Contenu connexe

Similaire à Les ondes sclaires.pdf

Ch1 rappels elt
Ch1 rappels eltCh1 rappels elt
Ch1 rappels elt
OUAJJI Hassan
 
Magnétisme atomiue
Magnétisme atomiueMagnétisme atomiue
Magnétisme atomiue
BAACH Badr
 
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique nDu magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
imma-dr
 
Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)
Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)
Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)
Ahmed Ammar Rebai PhD
 
Bases optgeom
Bases optgeomBases optgeom
Bases optgeom
partage12
 
Ray chp2
Ray chp2Ray chp2
Reflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdf
Reflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdfReflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdf
Reflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdf
FabriceBresil
 
1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt
1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt
1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt
TITANIUMALFREDO
 
Atomistique
AtomistiqueAtomistique
Atomistique
José GNALÉGA
 
Théorie de la relativité
Théorie de la relativitéThéorie de la relativité
Théorie de la relativité
Arturo Raúl Cortés
 
Théorie de la relativité
Théorie de la relativitéThéorie de la relativité
Théorie de la relativité
Laboratorio Kazumi de México
 
Le manuel du généraliste 2 la pratique de l'irm
Le manuel du généraliste 2 la pratique de l'irmLe manuel du généraliste 2 la pratique de l'irm
Le manuel du généraliste 2 la pratique de l'irm
drmouheb
 
Mise en perspective second cours
Mise en perspective second coursMise en perspective second cours
Cours Phy Nu Chap IV.pdf
Cours Phy Nu Chap IV.pdfCours Phy Nu Chap IV.pdf
Cours Phy Nu Chap IV.pdf
FaouziEssaissi1
 
Diodes
DiodesDiodes
X ray
X rayX ray
Transfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptx
Transfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptxTransfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptx
Transfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptx
AronaNgom2
 
C.3.3. relation de planck
C.3.3. relation de planck C.3.3. relation de planck
C.3.3. relation de planck
Pascal Bellanca-Penel
 

Similaire à Les ondes sclaires.pdf (20)

Ch1 rappels elt
Ch1 rappels eltCh1 rappels elt
Ch1 rappels elt
 
Magnétisme atomiue
Magnétisme atomiueMagnétisme atomiue
Magnétisme atomiue
 
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique nDu magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
 
Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)
Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)
Accéleration stochastique (Some thoughts about cosmic rays acceleration)
 
Bases optgeom
Bases optgeomBases optgeom
Bases optgeom
 
RMN_Cours.pdf
RMN_Cours.pdfRMN_Cours.pdf
RMN_Cours.pdf
 
Ray chp2
Ray chp2Ray chp2
Ray chp2
 
Reflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdf
Reflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdfReflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdf
Reflexion sur la preuve d'Alain Aspect .pdf
 
1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt
1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt
1- Les Grands Principes du Rayonnement.ppt
 
Atomistique
AtomistiqueAtomistique
Atomistique
 
Théorie de la relativité
Théorie de la relativitéThéorie de la relativité
Théorie de la relativité
 
Théorie de la relativité
Théorie de la relativitéThéorie de la relativité
Théorie de la relativité
 
Le manuel du généraliste 2 la pratique de l'irm
Le manuel du généraliste 2 la pratique de l'irmLe manuel du généraliste 2 la pratique de l'irm
Le manuel du généraliste 2 la pratique de l'irm
 
Mise en perspective second cours
Mise en perspective second coursMise en perspective second cours
Mise en perspective second cours
 
Cours Phy Nu Chap IV.pdf
Cours Phy Nu Chap IV.pdfCours Phy Nu Chap IV.pdf
Cours Phy Nu Chap IV.pdf
 
Diodes
DiodesDiodes
Diodes
 
X ray
X rayX ray
X ray
 
Transfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptx
Transfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptxTransfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptx
Transfert de chaleur par rayonnement - partie 2.pptx
 
Cours d'electromagnetisme
Cours d'electromagnetismeCours d'electromagnetisme
Cours d'electromagnetisme
 
C.3.3. relation de planck
C.3.3. relation de planck C.3.3. relation de planck
C.3.3. relation de planck
 

Les ondes sclaires.pdf

  • 1. 07/12/2022__ Elément du dossier paranormale _Fiche d'informations grand publique. Les ondes scalaires et leurs principe de connexion . L'équation sur l'amplitude transversale d'un rayonements électromagnétique accepte le vecteur nul comme solution trivial mais un vecteur nul n'a pas d'orientation privilégié ! Se vecteur nul en propagation peut étre obtenue par amortissement dans un conducteur ou par superposition de deux ondes progréssif décalé de 180° sur la même fréquence (Les ventres et les nœuds s'annulent mutuellement ). C'est un champ d'onde électromagnétiue scalaire du fait que toute amplitude électrique constante est aussi une solution trivial , un simple vecteur constant . Se champ scalaire qui peut avoir une amplitude nul est en relation avec la théorie des champs (Probablement en lien avec le champ scalaire de Higgs qui forme un milieux réactifs aux accélération de matière ou d'énergie sous forme d'intéraction qui donne la masses inertiel des objets ) . Du point de vue structurel au niveaux de l'équation de l'électromagnétisme , cette amplititude transversale nul est équivalent à avoir une composante longitudinal (Champ colinéaire à l'axe de propagation ) . Se genre de champs existe aussi dans la réalité classique , ils sont simplement donné par le champ électrique colinéaire au conducteur dans un circuit électrocinétique . Dans le vide le conducteur sera remplacer par un autre espace , celui qui constitue le vide , c'est l'espace subquantique ou encore l'espace de l'éther électromagnétique . Le vecteur nul n'a pas de direction privilégier dans notre espace réel qui forme l'espace quantique donc il va pouvoir se connecté sur n'importe quelle récepteur quantique compatible avec sa fréquence de résonance lorsque les conditions sont réunies et cela indépendament de la position du circuit résonant récepteur . Le milieux subquantique est la source de potentiel des niveaux d'énergie quantique par l'intermédiare d'une liaison associé au principe d'incertitude . Lorsque l'oscillateur subquantique défini par l'oscilation de cette ondes longitudinal entre en résonance avec un oscillateur quantique quelconque qui sert de récepteur il y a un couplage d'oscillateur selon leurs fréquences de résonance . A se moment la une amplitude de champ électrique va émerger du vide par le biais des pics de fluctuation d'énergie électromagnétique du vide associé au principe d'incertitude . Se champ électrique émergent est celui du champ qui était
  • 2. nul au début et du coup il a une orientation dans l'espace quantique adapter au récepteur . Cette fluctuation d'énergie du vide va causé une interaction réel au niveaux des courants dans le circuit électrocinétique lorsqu'il s'agit de justifié l'énergie libre ...(Ex : Génrateur de Bédini par l'intermédiare des fluctuation quantique issus du court circuit dans les spires de la bobine ) ... ou dans le bio-circuit pour les intéraction dite bio-scalaire avec les systèmes biologique . Le vide est un absorbant d'énergie électromagnétique du fait qu'il contient des particules virtuel et contient aussi par hypothèse une amplitude longitudinal d'énergie négative . Se milieux subquantique peut étre vue comme la mer de Dirac selon les modèles et à se moment la son spectre sera simplement la continuité longitudinal du spectre transversale de l'énergie quantique mais avec l'ensemble des entier négatif . On a En=(n+ 1 2 )ℏω et par continuité aprés n=0 il y a n=n,3,2 ,....,0 ,−1,−2 ,−3 ,.......... ,−n l'Hypothèse du spectre de l'énergie subquantique devrait alors étre celui ci → E−n=−(n+ 1 2 )ℏω pour n entier positif ou nul . Du point de vue des ondes c'est un spectre d'énergie négative d'amplitude longitudinal . Il est sans limite théorique et se dévellope sur un espace antisymétrique tangent à notre espace quantique (puisque longitudinal alors orthogonal a l'amplitude transversale des ondes planes classique ). Les deux espaces sont connexe et peuvent échanger de l'énergie . Si vous voulez une interaction avec le vide il faut faire un couplage de résonance d'un oscillateur quantique avec un oscillateur subquantique . Dans l'autre sens si vous voulez empéché une interaction du vide avec un oscillateur quantqiue vous devez empéché le couplage des deux résonateurs avec un brouilleur d'onde scalaire ou modifié la fréquence de l'oscillateur quantique . ________________
  • 3. 08/12/2022 __ Pour avoir la continuité du spectre d'énergie quantique transversale il faut voir les choses en perspective . La limite de l'énergie quantique observable est au point zéro de la température (pour n=0 → E0= 1 2 ℏω . lorsqu'on passe a n=−1 la mesure se fait de façon parralèle au mouvement de l'onde c'est à dire sur l'espace subquantique qui va dans le sens du mouvement de l'onde . l'énergie de se puit de potentiel infini n'est pas l'énergie subquantique du système mais l'énergie du spectre longitudinal . Dans l'hypothèse , pour avoir le spectre de l'énergie subquantique transversale qui reste dans le cadre de la mécanique quantique je pense qu'il faut prendre le sinus . Les réflexions mène à une extrapolation qui fournie l'hypothèse plus général d'un systeme d'axe avec un diametre non nul qui forme un référentiel absolu et qui se divise en plusieurs espace compartimenté associé aux 12 quadrant selon le point d'observation . Spéctre quantique transversal Spectre subquantique transversale En=(n+ 1 2 )ℏω Espace quantique +- ++ Spéctre subquantique longitudinal + Espace subquantique -- (Dimenssion de Kaluza ?) -+ Spéctre subquantique longitudinal de signe - E−n=−(n+ 1 2 )ℏω le spectre subquantique transversale qui tend vers zéro se déduit de l'égalité En=(n+ 1 2 )ℏω=tan θn → En=sinθn . l'angle est repéré par rappport a l'axe du spectre transversale de l'énergie quantique (axe des y ici ) . FB + + + + + + + - - - - + - + + +