SlideShare une entreprise Scribd logo
Les plus belles parutions
Joséphine
Date : AOUT 16
Périodicité : Mensuel
OJD : 386989
Page de l'article : p.121
Journaliste : Chantal Ruffin
Page 1/1
JOSEPHINE 1110648400502Tous droits réservés à l'éditeur
Par Chantal Ruffin # ÇA A DU SENS
SUPER PRIX
ET SOUTIEN
AIDENT À LA
RÉINSERTION
Un tremplin
vers la féminité
GRÂCE AU SALON DE BEAUTÉ SOCIAL JOSÉPHINE, DES FEMMES EN
SITUATION DIFFICILE REDÉCOUVRENT LE PLAISIR DE PRENDRE SOIN D'ELLES.
ifficile de trouver sa place dans le
monde du travail lorsqu'on a perdu l'es-
time de soi Partantdececonstat, Lucia
Iraci, à la tête d'un salon de coiffure
renommé sur le prestigieux boulevard
Saint-Germain à Paris a eu l'idée de créer
Joséphine un salon de beauté social « C'est
un lieu dédié à toutes celtes qui trébuchent
dans la vie, qu'elles aient subi des violences
conjugales, qu'elles soient à la recherche d'un
emploi durable ou se retrouvent seules à éte
ver leurs enfants », explique l'ancienne coif-
feuse de studio, qui a travaillé avec les plus
grands noms de la mode
lvt beauté
e:
O
o
o
£
Dans ce salon situé 28, rue de la Charbon-
nière, dans le 18e
arrondissement de Pans,
les femmes viennent se faire coiffer, maquil-
ler bénéficient de soins du visage et du corps
de thérapies douces (yoga sophrologie), de
conseils en image Des prestations proposées
à un prix symbolique 3 €pour la coiffure I €
pour l'esthétique Des vêtements leur sont prê-
tés pour les entretiens d'embauché Celtes qui
le souhaitent peuvent aussi obtenir un soutien
psychologique Lorsqu'elle fonde l'association
« Joséphine pour la beauté des femmes », en
2006, Lucia Iraci est seule et officie au sein
d'autres associations Depuis la création du
salon social en 2011, ellea pu mettre en place
ces différents ateliers, grâce à I aide de béné-
voles Ils sont aujourd'hui une trentaine à pro-
diguer leurs soins ou à donner de leur temps
« Nous avons toujours besoin de bénévoles,
même sans compétences en beauté », sou-
ligne la fondatrice qui, lorsqu'elle ne travaille
pas dans son salon de coiffure, consacre son
temps à l'association C'est ainsi qu elle est
parvenue à nouer des partenariats Loréal
fournit les produits capillaires. Gemey ceux
de manucure, Bréal, Caroll et La Halle pro-
curentlesvêtements Lesfemmesquipoussent
la porte du salon Joséphine sont envoyées par
despartenairessociaux(Pôleemploi référents
RSA) ou desassociationsetontvalidé un pro-
jetde réinsertion professionnelle Car le but, in
fine, est bien de les aider à trouver du travail
« Nous sommes là pour leur permettre de se
réinsérerdansla société, leurdonnerlescodes
pour se reprendre en main, ce n'est pas de
l'assistanat, précise Lucia Iraci Dans ce lieu
elles trouvent écoute et bienveillance ll faut
faireattentionàcequ'ondit, nepaslesblesser
cesfemmesontsouventétéfragilisées » L'ac-
compagnement se déroule sur un an, à raison
de 6 séances en coiffure et autant, voire plus,
selon les besoins pour les autres prestations
ou ateliers Sur 1300 à I400 femmes bénéfi-
ciant d'un suivi par an, 20 % retrouvent du tra-
vail « llya toujoursautantde besoins » relève
Lucie Iraci qui aimerait développer d'autres
salons en France, maîs manque de moyens
Gageons qu'elle finisse par être entendue i
•* Viltais, une association
d'éducation populaire
agissant pour l'insertion
sociale et le suivi
ries publics en grande
difficulté, a ouvert,
en collaboration avec
Joséphine, un institut
de beauté solidaire dédié
aux femmes et aux
hommes, à Moulins
(Allier) Institut de Beauté
Solidaire Salon Joséphine
cc Les Chartreux
03000 Avermes
E-mail. joséphine©
viltais eu
maîs fr
* D'autres adresses:
•À Marseille.
Lassociation Sylka
Beauté santé
Tél -0782713968
E-mail: sylka.direction©
gmail.com
Asso-hygia.org
• À Rennes
Ell'a, La Beauté Solidaire
pour EllesFacebook.com/
ellaassociation35/
Date : PRINTEMPS 16
Pays : France
Périodicité : Bimestriel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Corinne Manoury
Page 1/6
JOSEPHINE 3902747400501Tous droits réservés à l'éditeur
Coiffeurs,
maispasque
Une vie à côté
du salon. Création
artistique, scène,
vie associative,
défis sportifs, ils sont
nombreux à être aussi
connus pour leurs
activités secondaires
que pour leurs talents
de coiffeur. Corinne Munvury
ntre hasard et nécessité Hasard d'une
rencontre et nécessité d'agir face à une
situation insupportable, cest bien souvent
ce qui motive les coiffeurs à s'engager
pour une cause. Ce fut le cas pour Serge
Comtesse, à la tête du groupe éponyme
Depuis quinze ans, ce chef dentreprise
soutient l'association « Pour un sourire denfant »
qui scolarise des enfants au Cambodge. Sollicite
pour ouvrir une ecole de coiffure a Phnom Penh,
il a décidé de s'engager en découvrant la misère
dans laquelle se trouvaient les enfants de ce pays
Lucia Iraci, coiffeuse parisienne, a, elle, choisi
d'agir par nécessité. Constatant que la précarité
touchait d'abord les femmes, elle a créé en 2006
lassociation « Joséphine pour la beaute des
femmes » qui aide ces dernières à se relever et à
retrouver du travail Quant a Thierry Deschemin,
ce sont des rencontres, celle faite avec Liane Poly,
artiste qu'il admiralt plus que tout, qui l'ont
conduit à s'investir dans la troupe des Enfoirés
qui grâce à ses spectacles et ses chansons permet
de faire vivre les Restos du cœur créés par
Coluche en 1986. Et pour lui, cela fait quinze ans
que ça dure
Date : PRINTEMPS 16
Pays : France
Périodicité : Bimestriel
Page de l'article : p.72-77
Journaliste : Corinne Manoury
Page 6/6
JOSEPHINE 3902747400501Tous droits réservés à l'éditeur
mes créations pour la publicité », dit ce passionné
de photo qui est représenté à Paris par la galerie
Brissot, mais qui a également exposé à I ondres
« J'ai aussi participé à une expo-vente caritative au
profit d'une association pour les enfants malades
du foie. C'était gratifiant », se souvient-il.
Passé, lui aussi maître dans l'art d'utiliser les
appareils photo, Yuta Yumeda, arrive second au
concours "Best Emerginig Talent 2016", une
compétition créée par Estetica Network, aime
pour sa part mettre à contribution ses différents
savoirs et ses différentes cultures. AuJapon, où
il a grandi, il a appris non seulement la coiffure,
mais également la calligraphie et la composition
florale. Rien d'étonnant donc, à ce que les fleurs
prennent une large place dans ses créations. D'ici
quèlques années, il envisage d'ailleurs d'ouvrir
un salon de coiffure qui serait également une
boutique de fleurs. On y entrerait pour se faire
Serge Comtesse
est engage
depuis plus de
15 ans auprès
de l'association
"Pour lin sourire
d'enfant" au
Cambodge.
confectionner un bouquet, pour en respirer le
parfum et l'on y resterait plus longtemps que
prévu pour se faire coiffer dans cet univers de
fragrances délicates. Pour l'heure, il partage son
temps entre les salons de Christophe-Nicolas Biot,
où il travaille, et les cours pour passer son BP. Il
est aussi très présent sur les shows en tant
qu'assistant de Christophe-Nicolas Biot. Ce qui
lui permet lorsqu'il prend le train de travailler
sur ses photographies. D'étonnantes compositions
qui jouent sur la superposition, la symétrie et
l'asymétrie, en mêlant la nature à de belles
architectures observées en France. Le tout en
appliquant le concept de wabi-sabi, ce concept
taoïste qui relie le raffinement sobre et l'altération
par le temps. « Mon imagination fonctionne tout
le temps. J'essaie toujours de voir ce qu'il reste
lorsqu'on enlève tout, ce qui se dégage en clair »
dit celui qui avoue qu'il n'est peut-être pas
simplement que coiffeur mais qu'il aime
réellement son métier.
Lucia Iraa a
crée Josephine, un
salon à l'écoute
des personnes
blesséesparlavie.
Date : AVRIL 16
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 430299
Page de l'article : p.51,58,59,60
Journaliste : Marie François
Adeline Laffitte / Flavie
Degrave
Page 4/4
JOSEPHINE 2954517400502Tous droits réservés à l'éditeur
Corinne Diacre Elle se
cramponne, c est le moins qu'on
puisse dire Elle est la I" femme
au monde a entraîner une
equipe de footprofessionnelle
masculine (Clermont Foot 63)
Et ellevientd'être nommée
Meilleur entraîneur de Lgue 2
par le magazine spécialise
France Football. But !
Kathryn Kemp-
Criffin « Push Up, la lutte
contre le cancer du sem »,
dame son association Pink
Era Bazaar Elle organise
en mars un joyeux lancer de
soutiens-gorge a Paris et,
toute lannee, des ateliers de
customisation de «soutifs »
pourparlerplusLibrementdu
cancer du sem notamment
familial pinkbrabazaar.org
sport, e-lks
Berlin Une «filletordue pas du tout sportive » C'est ainsi
qu'elle se décrivait il n'y a pas si longtemps Cette maman de 4 enfants a été
longtemps dispensée de sport pendant sa scolarite en raison d une scoliose
Alors, qu'est ce qui lui a pris un soir, en 2006 de lancer a la cantonade quelle
allait courir le marathon de NewYork ' Elle ne le sait toujours pas vraiment
Mas, par defi, elle s'est lancee « Une folie,je n ètais
pas capable de courir plus de 5 mm sans croire
quej allais mourir », se souvient elle en riant
Pourtant depuis elle enchaîne en novembre
elle a fêté son 40e
marathon (et quelques
trails dans le desert ou le Mont-Blanc) Des
expériences increvables qu'elle raconte
I surson site ronfitfun.fr dans un seul but,
nous encourager a nous lancer Même
si on ne veut pas forcément courir 42,195 km
Allez zou, à nos baskets '
Charlotte Bouvard En 2004,
après la naissance prématurée de son fils,
elle fonde SOS Prémapourenir en aide
aux parents des quelque 60 000 bebes qui
naissent trop tôt en France Quand faut il
vacciner un bebe ne a 6 mois7
Comment
l'allaiter quand on en est séparée 9
Pour
toutes ces questions, les parents disposent
désormais dune ligne téléphonique et des
70 correspondants locaux de I association
En 2006, Charlotte s est aussi investie pour
que le conge de maternite soit allonge et que
la maman puisse rester pres de son bébé
Aujourdhui,ellecontinuedesebattrepour
obtenirunemeilleurepriseencharge
des familles (certains parents n ont pas les
moyens de payer I essence pour aller voir
leurenfant chaquejour') sosprema.com
Ludo lmd Coiffeuse,
cette féministe du quotidien
ne fait pas relâche depuis
2011, elle a notamment
ouvert 3 salons de beaute
sociaux, a Paris, Tours et
Moulins. Ils sontouverts aux
femmes en reinsertion sur
une période d un an, pour
consolider leur estime d'elles-
mêmes.josephinebeaute.fr
STYLIST
Date : 03 MARS 16Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
OJD : 405994
Page de l'article : p.22
Journaliste : Aurore Merchin
Page 1/1
JOSEPHINE 9205517400508Tous droits réservés à l'éditeur
COMMENT ELLE EN ESTARRIVÉE LÀ?
CATHERINE BARBACHIARAMONTI
CETTE PIONNIERE DU WEB, NET-ENTREPRENEUSE ET BUSINESS ANGEL.
A L A N C E L A J O U R N E E D E L A F E M M E DIGITALE.
«Je suis petite fille de républicains espagnols et fille de
parents simples et aimants (cadres chez Esso et Technip)
Mon père a retrouvë une de mes rédactions de CM2
A la question «quand je serai grande j aimerais » j avais
répondu créer et diriger une société d informatique »
Tout juste diplômée elle
décroche grâce a son
memoire de fm d études
sur I impact d Internet
sur la presse le premier
prix d un concours
ll lui est remis par Viv àne Prat la patronne
d DMD qui lui dit «Vous semblez débrou llarde
venez creer notre branche internet »
«Ce qui a longtemps été ma signature et mon
vêtement de travail le blouson Courrèges ' »
v
N A I S S A N C E LE za F É V R I E R 1973
À R U E I L - M A L M A I S O N
V
1996
. D plômee de I École supér eure de commerce de Paris (ESCP)
elle codir gè le département Internet et publicité en ligne
de I agence média DMD (g oupe Omnicom)
V
1999
Elle devient directrice générale d France hébergeur de pages web
personnelles créé par Marc S moncim le fondateur de Meetic
A LA TETE DE SO SALARIES
ELLE REVEND CASHSTORE
C5OOOOO UTILISATEURS,
I ZOO PARTENAIRES) A EBUYCLUB
EN 2010 ET MALINEA EN 2O11 A
VENTE PRIVEE ELLE PREND
UN BREAK DE DEUX MOIS AUX
ETATS-UNIS, Y CROISE UN OURS DANS SEQUOIA PARK,
UN BISON DANS L'UTAH ET, ELLE QUI NE JURAIT
QUE PAR LE E-COMMERCE, S'EMERVEILLE SURTOUT
DE L'ACCUEIL DES CLIENTS EN MAGASIN
mm
Elle publie le rapport 2020, •
ls fin du è commerce puis
LeMagasinnestpasniort'
et parcourt le monde de
missions de conseil en
confërences ou elle côtoie
Phil Knight cofondateur de
Nike ou John Kerry (actuel
secrétaire d État américain)
ZOOS
EllecréeCashStore un sitequ permet aux internautes
de récupérer du cash à chaque lois qu ils font un achat
2OO4
Elle crée Maimes agence de conseil pour optimiser
lemoteurde recherche des è shops
2O12
Ple crée Catherine Barba Group soc été de conseil en stratégie
commercepourdessociêtés du CAC4C des banques
2013
Elle devient business ange pour une d zaïne de start up
(Leetchi Frenchweb SoShape ) et chef de file du groupe de trav
sur la création d entrepr sedes Assisesde Ientrepreneuriat
Elle est marraine des
associations Nos Quartiers
ont des Talents et Joséphine
pour la beaute des femmes
membre de I association
100000 entrepreneurs
Elle a aussi eté Femme en Or
2011 Femme d influence
économique de I année 2014
2O13
Elles installe à New'Tork et crée PEPS Lab (Plein d Expër ences
Pour Se réinventer) un observatoire sur I movat on dans le commerce
A 1-4 ANS, ON LUI DIAGNOSTIQUE UN
CANCER «J'AI EU BEAUCOUP DE CHANCE
DEPUIS, MON OPTIMISME, MA JOIE, MON
INSOUCIANCE NE M'ONT PLUS QUITTÉE »
POUR LUI REMETTRE L'ORDRE NATIONAL DU
MERITE, ELLE CHOISI RA DOMINIQUE BAYLE
FONDATRICE DES PETITS PRINCES QUI
REALISE LES REVES D'ENFANTS MALADES
«J avais initié une campagne pub de
Sony pour iFrance et pour me remercier
les dirigeantsmont invitée a dejeuner
et offert le poste Quelques mois
plus tard le siteétat racheté par Vivendi
pourun milliarddefrancs Masituation a
radicalementchangémasjene mesuis
pasfaiteauxtoursdelaDefense »
Elle a une fille Inès nee en
2003 alors qu elle lançait
sa start-up et que son
mari créait la maison de
disques en ligne Beheve
Digital «Cetaitcomme
avc r des triplés Dès qu elle a commencé a
marcher Inès a jeté mon ordinateur par terre
J ai compris le message »
« On me confond souvent avec Alessandra
Sublet Je suis honorée car j aime son énergie »
CHRONIQUEUSE DE
L'EMISSION
L ENTREPRISE BFM
DEPUIS 2OO9, ELLE EST
AUSSI MEMBREDU
JURY DE LA BFM
ACADEMIE DE NICOLAS
DOZE, LE THE VOICE
DES ENTREPRENEURS SUR M6, ELLE CRÉE
LE PROGRAMME COURT ENTREPRENDRE C
GRANDIR, VU PAR 2O MILLIONS DE FRANÇAIS
V
2O16
La 4-édition de b Journée de b Femme Digttate (rendez-vous
des pomrwmen comme Delphine Ernotte dè France TV
ou Caroline Ratnade, dè Pans Pionnières),qu'ellea cofondé,
se tiendra le10 marsaux Foies Bergères.Elle se clôturera par
b remise du Pri* Margaret, en hommage à Margaret Hamilton.
irrformiDCBnne de b NASAqui a guidé le premier pas
de rhommesurlaLune. Elle ponte déjà sa version US,
le Women kinovatlon Forum, qui aura lbu le ZI avril i Newyork.
M E E T
T H E
F U T U R E
PROPOS RECUEILLIS PAR A U R O R E M E R C H I N
Date : MARS 16
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 8954
Page de l'article : p.77
Journaliste : M.C.
Page 1/1
JOSEPHINE 6162317400509Tous droits réservés à l'éditeur
Appel
à la Bolidarité
Fondatrice de l'association « Joséphine
pour la beauté des femmes », Lucia
Iraci lance un appel à la solidarité.
Pour poursuivre leur mission
d'accompagnement aux femmes
en grande précarité, les aider à
se reconstruire, à ne pas sombrer
et à rester présentables malgré
les souffrances financières, l'équipe de
Joséphine demande aux professionnels
de la coiffure et de l'esthétique,
conseillers en image ou thérapeutes,
d'offrir quelques heures de leur
temps pour se joindre bénévolement
à l'association. Trois salons sociaux
existent, à Pans,Tours et Moulins,
qui fonctionnent avec 50 bénévoles.
En 2014, plus de 3 DOOfemmes ontété
suivies, 20 % d'entre elles ont retrouvé
le chemin de la reinsertion.
Pour postuler: http://josephinebeaute.fr
M.C.
Date : FEV 16
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 8954
Page de l'article : p.63
Journaliste : E.E.
Page 1/1
JOSEPHINE 9531286400501Tous droits réservés à l'éditeur
Joséphine, Moulins (O3)
Apres Paris en 2011 etTours I annee suivante c'est a Moulins que le
I troisieme salon de beaute social Josephine vient d'ouvrir ses portes Situe
I dans la galerie commerciale des Chartreux ce salon a ete entierement rénove
f et décore par I association Viltais ll a bénéficie de soutiens financiers du fonds
social europeen de la communaute d agglomérations de Moulins de la ville
de Moulins et de la fondation Pacifico
NOMBREDEBACS:2
NOMBRE DE SALARIES: 3 dont une coiffeuse
une socio-esthéticienne et une coordinatrice
sociale
PRIX FORFAIT: 3 € pour une coupe-couleur-
brushing, 1 €le soin esthetique (manucure
epilation soin du visage)
LE PLUS: les clients se reapproprient les gestes
esthétiques pour retrouver confiance en eux
IMPLANTATION: galerie commerciale de
centre-ville
ADRESSE: Galerie commerciale des Chartreux
route de Decize, 03000 Moulins E. E.
Date : 21/01/2016
Heure : 11:24:19
Journaliste : CORINE TONARELLI
www.echoscoiffure.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 1/1
Visualiser l'article
Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 268084054
« Joséphine pour la beauté des femmes »
« Joséphine pour la beauté des femmes » lance un appel à bénévoles
C’est maintenant ! Pour poursuivre ses missions de salons sociaux, l’équipe de l’association Joséphine pour la
beauté des femmes, fondée par Lucia Iraci a plus que jamais besoin de bénévoles et de solidarité. C’est donc
un grand appel qui est lancé auprès de coiffeuses, coiffeurs, esthéticiennes, coach en image ou thérapeute.
Se sentir femme. La raison d’être de « Joséphine pour la beauté des femmes part du constat que la
reconstruction ne peut se faire sans regagner l’estime de soi, notamment au travers des premiers gestes de
beauté…
Au delà des soins de beauté prodigués, le Salon Joséphine est un lieu de partage qui offre un soutien
moral et différents ateliers : coaching, sophrologie, relaxation… pour que ces femmes se réintègrent dans
les meilleures conditions.
«La bienveillance et l’espoir de la réinsertion, voilà ce que porte l’équipe de l’Association Joséphine pour la
beauté des femmes à travers ses salons sociaux, insiste Lucia et son équipe. Nous devons nous unir afin
de nous dépasser dans notre résilience en temps de crise.»
En savoir plus sur www.josephinebeaute.fr
Pour être bénévole, contacter Lucia Iraci : liraci@noos.fr
Date : 19 JAN 16
Périodicité : Hebdomadaire
Page de l'article : p.13
Page 1/1
JOSEPHINE 2897076400524Tous droits réservés à l'éditeur
UN NOUVEAU SALON SOCIAL
JOSÉPHINEÀ MOULINS
Après Paris en 2011 et Tours en
2012, c'est à Moulins (Ailiers),
dans la galerie commerciale
des Chartreux, que le 3ème
sa-
lon Joséphine pour la beau-
té des femmes a ouvert ses
portes, grâce à divers soutiens
financiers ; il compte 3 sala-
riés. On connaît le principe de
ce concept créé par la coiffeuse
Lucia Iraci : il s'agit de redonner
confiance en elles à des femmes
(ou hommes) démunis, grâce
à des prestations esthétiques
gratuites ou quasi gratuites. De-
puis 2011, plus de 3 000 femmes
ont bénéficié d'une parenthèse
beauté et bien-être. Malheu-
reusement, les choses ne sont
pas toujours simples : le salon
de Tours a dû fermer ses portes,
pour raisons financières, et celui
de Paris a besoin de coiffeurs et
d'esthéticiennes qui pourraient
donner un peu de leur temps,
bénévolement, pour continuer à
fonctionner. Les bonnes volontés
sont bienvenues !
Date : 24/11/2015
Heure : 23:21:28
Journaliste : Julien Bourelly
www.june.fr
Pays : France
Dynamisme : 37
Page 1/2
Visualiser l'article
Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 263777457
Association Joséphine : Une grande braderie organisée pour
contrer la précarité par la beauté !
L'Association Joséphine s'occupe d'offrir de la beauté aux femmes qui n'en ont pas les moyens ! Pour
récolter un maximum de fonds, une grande braderie sera organisée le 6 décembre !
Beaucoup de femmes, de par leur situation précaire, peuvent avoir tendance à progressivement perdre
confiance en elles… Parfois, certaines femmes au chômage ou en fin de droits ne parviennent plus à
puiser les ressources pour s'occuper correctement de leur personne. Cela engendre souvent une perte
de confiance en soi, très difficile à affronter. Pour leur venir en aide aux plus vulnérables, l'Association
Joséphine leur propose de remonter progressivement la pente et d'optimiser leurs chances de se
réinsérer dans le monde professionnel. Depuis 2006, Joséphine met à disposition des services de
beauté pour celles qui n'en auraient pas les moyens. Lucia Iraci, créatrice de l'association et coiffeuse
de profession, accueille les femmes volontaires dans des salons solidaires pour se réconcilier avec leur
image. Cela passe par des soins spécifiques (coiffure, make up…) mais également des prêts de vêtements
pour des entretiens d'embauches !
La conjoncture actuelle nécessite de s'appuyer sur la solidarité et l'entraide. Afin de pouvoir poursuivre
son activité, l'Association Joséphine a évidemment besoin de la générosité de chacun. Pour récolter
Date : 24/11/2015
Heure : 23:21:28
Journaliste : Julien Bourelly
www.june.fr
Pays : France
Dynamisme : 37
Page 2/2
Visualiser l'article
Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 263777457
davantage de fonds, Joséphine organise le 6 décembre prochain de 10h à 18h une grande braderie au
Salon Lucia Iraci (95 Boulevard Saint Germain - Paris 6è). De nombreux partenaires du milieu du textile
seront au rendez-vous, à l'image de Tila March, Vide Dressing, La Halle aux chaussures, Mate mon sac,
Pierre Hermé, Hélène Daroze et Caroline Rostang... En plus de la vente de vêtements, des employées
du salon de coiffure proposeront bénévolement d'offrir leurs services. Brushing, chignons, tresses… à
seulement 30 euros ! Comme pour la vente de vêtements, 100% des revenus effectués ce dimanche 6
décembre seront reversés à l'association et lui permettront ainsi de poursuivre sa marche en avant !
La rédac de June TV salue ce désir de redonner espoir et confiance à toutes ces femmes et de les guider
progressivement vers la réinsertion ! Nous serons évidemment présentes le 6 décembre prochain pour
soutenir l'Association Joséphine ! Et vous ?
Et n'oubliez pas, vous pouvez désormais retrouver tout l'univers de June TV, et bien plus encore, en vous
abonnant à notre chaîne Youtube ou en téléchargeant notre application June TV, disponible sur iPhone
et Android.
Source : Association Joséphine - Crédit : association joséphine, coiffure emploi
FEMME MAJUSCULE
Date : NOV/DEC 15Pays : France
Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.10-11
Journaliste : Chloé Belleret
Page 1/2
JOSEPHINE 2035406400503Tous droits réservés à l'éditeur
PAR CHLOÉ BELLERET
MISTY COPELAND
BLACK SWAN
ÉTATS'UNIS Celle qui fut la première femme noire a danser Le Lac des
cygnes sur la scène du Metropoktan Opera est désormais la première
etoileafro-américainedel'histoiredelAmencanBalletTheatre (ABX)
deNewYork.PiopulseecetteanneeparleTimeaurangdes IGOperson-
nalitéslesplus influentes, lavirtuosede 33ansétaitaudepartpourtant
loin de ne posséder que des atouts en main Issue d'une famille modeste,
elledécouvreladansesurletard,àIagede 13ans Ellen'aalorsjamaisvu
unballetmecoute de musique classique et elle est repéréeparhasard par
un professeur de danse qui luimet le pied à la ballerine.Après trois mois,
elle se hisse déjà sur les pointes Son ascension sera fulgurante A18 ans,
elle rejoint latroupe de 1ABT avant d'êtrepromue soliste en 2007puis
danseuse etoile ceteté. Duranttoutesces annees, elle doitfairefaceade
nombreux obstacles, a commencer par son apparence. Métisse
d'I,S7
metre a la poitrine opulente et aux muscles saillants, la jeune
prodige dénote dans un univers peuple de danseuses blanches et fili-
formes. Maîs son talent n'ayant d égal que sa ténacité, Mist) Copeland
saccrochemalgreunparcoursémailledemultiplesfractures. «J'aieudes
moments de doute, des moments ouj'ai voulu tout arrêter,parcequeje nesavais
pas s'ily avait un avenirpour ime Afro-Américaine qui voulait atteindre ce
niveau En même temps,jc voulaismontierquet'étaitpossible », a-t-elle
déclare après sa nomination au sommet Aujourd'hui au firmament,
l'étoile n'en oublie pas de s'engager Sa dernière initiative, Project Plie,
viseàdémocratiserlaccès à danse classique afinque les troupes reflètent
la diversité ethnique de la population américaine
Bryndis Bjôrgvinsdôttir
LIKE LES RÉFUGIÉS
ISLANDE Bien qu imprononçable le nom de cette
écnvaine islandaise est devenu célèbre dans le monde
entier grâce à sa pétition en ligne en faveur des réfugiés
syriens Plébiscitée par plus de 18000 de ses compatriotes
s'engageant à fournir un hébergement ou une aide
matérielle aux migrants (soit près d'un Islandais sur 201),
sa page Facebook intitulée«Syrland kallar»(La Syrie
lance un appel) a fait l'effet d'une bombe, poussant même
legouvernement à revoirà la hausse son quota d accueil
de Syriens sur deux ans, initialement fixé a 50 Une petite
victoire pour cette auteure et professeure de 33 ans, qui
s'était déjà distinguée l'année dernière dans son pays en
recevant deux importants prix littéraires
FEMME MAJUSCULE
Date : NOV/DEC 15Pays : France
Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.10-11
Journaliste : Chloé Belleret
Page 2/2
JOSEPHINE 2035406400503Tous droits réservés à l'éditeur
Diana Zeyneb Alhindawi
ŒIL DANS
VISEUR
ÉTATS-UNIS / RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONSO Passée
professionnelle lyatoutjustedeuxans cette photographe
de 36ans vient de se voir décerner le Visa d or humanitaire du
Comite international de la Croix Rouge pour son travail sur le
procesde soldats congolaisjuges pourdesviols massifs
commis en 2012 lors desjourneesdeterreurde Mmova
(Republique démocratiquedu Congo) Diplômée en economie
eten neurosciences cette ancienne humanitairea fait des
terrainssensiblessaspécialitédepuisdelonguesannees
Catastrophes naturelles conflitsarmes Rien nesemble
effrayer cette polyglotte gui maîtrise aussi bien I anglais gué
le français le roumain et I espagnol Contrainte de fuir des
son plusjeune âge sa Roumanie natale pour se réfugieravec
sa famille enex Yougoslavie puis au Canada ellea choisi
détablir soncamp de base a Brooklyn aux Etats Unis Maîs
son sac a dos ri estjamais tres lom
LUCIA IRACI
TASLIMA NASREEN
«Comme les vetements sontposés
sur des cintres dans les armoires,
certaines femmes sont accrochées à
des cintres invisibles chez leurs maris,
qui les utilisent en cas de besoin»
ÉCRIVAINE BANGLADAISE LAUREATE DU PRIX SAKHAROV POUR LA LIBERTE DE PENSÉE (1994)
VISEE PAR UNE FATWA POUR AVOIR CRITIQUE L ISLAM AU BANGLADESH
RAITER LE MAL A LA RACINE
FRANCE Si Lucia Iraci a le cheveu long elle est lom d avoir les idees courtes La
preuve pour permettre aux femmes sortant d une chimiothérapie de « garder
leurjmnmteintacte» malgredesdifficultésfinancieres,cettecoiffeusederenom
a lance une collecte nationale de perruques s adressant aux femmes remises
d un cancer afin de redistribuer ces coûteux accessoires aux plus modestes
DébarquéeenFrance dage de 15 ans cettepétillanteSicilienneveut réconcilier
les femmes avec leur image Apres 25 ans passes a courir les studios du monde
entiet pour sublimer la chevelure des icones de la mode elle a ciee les salons
Josephine Reserves aux femmes en difficulté ces instituts de beaute implantes
a Paris et a Tours pratiquent des tarifs défiant toute concurrence (3 €pour une
couleur et une coupe, I €pour un soin du visage ou une manucure) Leur
objectif rendre leur eclat auxplus fragiles pourleurpermettre de reprendre
confiance et de retrouver le chemin de I emploi et d une relation aux autres
JOSEPHINEBEAUTEFR/PERRUOUESJOSEPHINE
Mariam Malak
20/20
EGYPTE Convaincue que ses copies ont ete échangées
contre celles d un rejeton de haut dignitaire cette
brillante lycéenne affublée d un zero pointedans toutes
les matières au baccalauréat se bat pour faire valoir ses
droits enjustice Déboutée une premiere fois par le
parguet sur la foi d une etude graphologique douteuse
cette fille d instituteur est devenue a 19 ans un symbole
de la lutte anticorruption en Égypte «Quand onrna
montremesprétendues copies je n en ai pas cru mes
yeux il ny avait que quèlques lignesalors queje nal pas
arrête décrire» a déclare en larmes la jeune copte bien
décidée a plaiderjusqu au bout cette «cause citoyenne»
sans agiter I argument de la discrimination religieuse
Grâce a I mportant tapage mediatique suscite par cette
affaireeta un soutien populairesans précèdent sur les
reseaux sociaux le parquetdu Caire a finalementdécide
de réexaminer son cas Affaire a suivre
Date : 03 NOV 15
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 178584
Journaliste : Farid Sbay
Page 1/1
fc7995d057b09801c2ac4f74c40985443550427d21445b8
JOSEPHINE 7602485400509Tous droits réservés à l'éditeur
Moulins*Vivre son agglo
SOCIAL • Viltaïs vend 7.000 paires dè chaussures pour le salon Joséphine
Vente de chaussures solidaire
L'association Viltaïs met en
vente 7.000 paires de
chaussures femmes neuves,
samedi prochain, à la salle
des fêtes de Moulins pour
financer son salon solidaire
Joséphine des Chartreux.
Farid Sbay
Depuis quèlques mois
(voir notre édition du
mercredi 19 août
2015), l'association Viltaïs
a ouvert un salon de
beauté à vocation sociale,
comme l'expliquait sa chef
de service Médina Salka-
novic :
7.000 paires
de chaussures
femmes neuves
du 35 au 42
« Le salon Joséphine est
un espace entièrement ré-
nové et décoré qui permet
d'offrir aux femmes, qui
n'ont pas de travail, qui
sont en grande difficulté
ou qui sont victimes de
violences, d'avoir un lieu
d'écoute, d'échange et de
détente. Le salon permet à
ces femmes, ainsi qu'aux
hommes, de se reconstrui-
re une image positive, de
retrouver confiance et es-
time de soi pour mieux fa-
ciliter leur retour à l'em-
ploi».
Les trois salons Joséphi-
ne de France sont soute-
nus par des fondations et
marques comme l'Oréal
où la Halle. Cette dernière
a donné un important
stock de chaussures fem-
mes, pour aider Viltaïs à
financer son salon des
Chartreux.
« Nous avons déjà vendu
536 paires lors de la bra-
derie de Moulins. Nous
mettons en vente 7.000
paires de chaussures fem-
mes de toutes saisons et
tous styles, du 35 au 42,
samedi prochain à la salle
des fêtes de Moulins de
9 heures à 18 heures. Le
prix est unique : 8 €la pai-
re et 20 €les trois paires »,
détaille Juliette Lucot di-
rectrice à Viltaïs et fonda-
trice du salon Joséphine à
Moulins. « Des chaussures
de bonne qualité, pour
une bonne action ! Cette
vente nous permettra de
financer le fonctionne-
ment du salon, et l'achat
de matériel et produits »,
expliquent en chœur Jac-
ques Lahaye et Yannick
Lucot.
Avant cette vente, Viltaïs
inaugure officiellement
son salon Joséphine des
Chartreux, vendredi pro-
chain à ll h 30.
TOURS & MOI
Date : NOV/DEC 15Pays : France
Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.18
Page 1/1
JOSEPHINE 3191495400509Tous droits réservés à l'éditeur
• HALLES
Le salon de
beauté à
vocation sociale
« Joséphine
pour la beauté
des femmes »
vient de fêter
son troisième
anniversaire.
Biendanssatête,bien
danssoncorps
Trois ans après sa creation par Lucie Iraci au
2 rue dè la Victoire, le salon « Joséphine » a
accueilli plus dè I 500 femmes « cabossées »
par la vie, qui sont passées entre les mains
expertes et attentionnées de I équipe avec
plus de 4 300 rendez-vous coiffure ou soins
beauté « Nous sommes partie prenante
dans le parcours de réinsertion, explique
Jean-Charles Aponte le directeur des salons
Nous accompagnons les femmes qui sont
dans une dynamique de formation ou de
retour à l'emploi »
Une équipe attentionnée
Se sentir belle et bien dans sa peau avant
un entretien d'embauché ou une première
journée de travail c'est déjà un grand pas
Pour compléter son offre « Joséphine » prête
également des vêtements et des chaussures
Chacune desfemmes qui se présente est
orientée par un travailleur social et bénéficie
d'un accompagnement mensuel sur
mesure pendant un an par une coiffeuse
une esthéticienne et, selon ses besoins,
une diététicienne un psychologue,
Le salon collecte
des perruques pour
les femmes atteintes
de cancer
un sophrologue un coach parental Et
parce que « Joséphine » fourmille de projets
une « école française de coiffure sociale »
a ouvert ses portes au I bis rue d'Entraigues
«Nous voulonsreplacerl'être humain au
coeur de la coiffure et permettre aux titulaires
d un CAP ou d un BEP de donner une autre
dimensionàleurmétier»Sixélèvessont
inscrits pour 180 h de cours théoriques et
220 h de pratique avec des médecins des
psychologues, des infirmières des assistantes
sociales
O Tél. 02 47 42 67 17, www.josephinebeaute.fr
O www.coiffuresociale.fr
Date : 26 OCT 15
Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
OJD : 432100
Page de l'article : p.128
Page 1/1
137d05c658307401024a4ae4010355792a49ca6eb1e25de
JOSEPHINE 4354965400501Tous droits réservés à l'éditeur
MA PERRUQUE A PLUS DE POUVOIR
QUE VOUS NE LE PENSEZ.
Patte que les perruquescoûtent cher beaucoup de femmes atteintesde cancer
ri ont pas les moyens Oe s on procurerune Fa tcs un don 31association Josephine
pour Qtfru des perruques à celles qui enont besoin pendant lentchimiothérapie
et lent permettre d affronter la maladie avec rj gmte el féminité
O
Solidaires,
jusqu'au bout des cheveux
L'association Joséphine Beauté aide les femmes
touchées par le cancer du sein en collectant les
perruques de celles qui ont surmonté la maladie.
Lucia et son équipe les lavent et les remettent en
forme, avant de les proposer aux personnes malades
pour 40 €. Une somme des plus modiques comparée
aux centaines d'euros que coûte une perruque neuve.
Vous avez une perruque à donner? Adressez-vous
au salon de beauté solidaire Joséphine (2, rue de
la Victoire, à Tours) ou au siège de l'association, au
salon Lucia Iraci, 95, boulevard Saint-Germain, à Paris, i
Plus d'infos sur: www.josephinebeaute.fr I
Date : 05/ OCT 15
Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
OJD : 687100
Page de l'article : p.44-45
Journaliste : Bénédycte Transon
Capone
Page 1/2
ca71854e5760e407c2fa41b47100a55c2697d36f9159575
JOSEPHINE 2675245400502Tous droits réservés à l'éditeur
SANTÉ ^INNOVATIONS
Des traitements
prometteurs
contre le cancerThérapies ciblées, immunothérapie, nanomédecme... Elles font l'actu et
nous interpellent. Le point sur les dernières avancées qui bouleversent
le pronostic de beaucoup de cancers PAR BÉNEDYCTETRANSON CAPONE
a prise en charge du cancer a beau-
coup évolue au cours des trois der-
nieres années, tant dans l'approche
3thérapeutique que psychologique. «II
y a une personne normale derrière chaque
malade», rappelle le Pr David Khayat, chef
du service d'oncologie médicale de l'hôpital
de la Pitie-Salpêtriere a Paris. Et de ce fait,
elleméritedebeneficrei dumeilleurdel'offre
de soins Car plus que les nouveaux lraite-
ments, c'est leur utilisation qui a beaucoup
évolue Les cancers sont loin d'être homo-
gènes. Laplupartontdessous-groupes,voire
des sous-groupes de sous-groupes avec pour
chacun une «signature moléculaire » spéci-
fique.ELdoncuntraitementparticulier
L'immunothérapie: elle
arrête la cellule cancéreuse
Le système immunitaire, en charge de dé-
fendre l'organisme, cst constitué essentielle-
ment parles globules blancs (lymphocytes T)
etlesanticorps.LesljmphocytesTpossèdent
deux sous-groupes dcs activatcurs ct dcs
freineurs appelés aussi suppresseurs Les pre-
miers participent a l'élimination des virus et
autres agents infectieux; les seconds stoppent
la reaction immunitaire, une fois l'infection
éliminée. La cellule cancéreuse est intelli-
gente Elle sait qu'elle risque d'être détruite
pai le svstème immunitaire Elle secrete donc
des molécules (PDL1) dont le rôle est d'en-
dormir les globules blancs qui possèdent Ic
récepteurPDL1 etd'autres (CTLA4)pourin-
hiber le système immunitaire. Le rôle de ces
L'immunothérapie
SYSTÈME IMMUNITAIRE

Anticorps
Globules blancs
lymphocytes T
MÉDICAMENT
ANTI-PDL1
MÉDICAMENT
ANTI-CTLA4
CELLULE CANCÉREUSE
Le rôle de l'immunothérapie est de
bloquer les molecules émises par la
cellule tumorale et de permettre au
systeme immunitaire déjouer son rôle
nouveau* medicaments en immunothérapie
(anti-PDLl ctanti-CTLA4) cstdcbloquerecs
récepteurs et de déjouer le mécanisme de de-
lense de la tumeur. Elle cible en priorité les
cancersmétastases Lespremiersresultatspo-
sitifs sont sortis, il y a deux ans, dans les me-
lanomes malins métastases. Certains patients
sont en rémission complète et il existe des cas
oule malade afinipar «tuer», lui-même, son
mélanome Dans le cancer dupoumon, dit «à
non petites cellules», dcs patients ont vu leur
survie piolongee de 27%, voue de plus de
40% dans cerlaines tonnes. Et récemment,
dans Ic cancer du rein, les reponses étaient
également tres bonnes « Grâce a ces traite-
ments, certains patients sont mêmes en ré-
A l'occasion d'Octobre rose., donnez
une seconde vie à votre perruque en l'offrant
à l'association Joséphine.
Infos surjosephinebeaute.fr
mission complète depuis plusieurs années.
Nous avons de bonnes raisons de penser que
les cancers métastases seront guéris un jour
parl'immunothérapie », positive notre expert.
Laradiothérapie:desmicro-
billes pour le cancer dufoie
Au lieu d'irradier l'organe atteint depuis l'ex-
térieur, cette nouvelle technique deradiothé-
rapie est administrée grâce a des micro-
sphères de resine remplies de molecules
radioactives, directementinjectées,viaunca-
théter, dans le foie. Elles libèrent ainsi leur
charge au plus près de la cible. Les radiations
émises vont détruire les tumeurs «Agir de
lintérieurpenneI des dosesplusimportantes,
tout en épargnant les tissus sains», soulignait
leprofesseurPeterGibbsduRoyalMelbourne
Hospital(Australie)dansSciencesetAvenir
Lesthérapiesciblées:une
armecontrelesmétastases
Cesontdestraitement*quivisentlescellules
malades, tout en épargnant les cellules saines.
Ce qur est nouveau, c'est que l'on a montre
qu'unemêmeanomalrecellulairepouvaitêtre
présentedansdcscancerstresdifférentstou-
chant des organes comme le poumon, le cô-
lon, l'estomac... et qu'un même traitement
pouait être proposé avec succes dans cer-
tains cas «Des résultats formidables ont été
obtenus dans le mélanome malin métasta-
tiquc, un cancer extrêmement grave dontla
ftéquence double tous les dix ans On est
passé de 5% à 50% de taux de rémission»,
Date : 05/ OCT 15
Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
OJD : 687100
Page de l'article : p.44-45
Journaliste : Bénédycte Transon
Capone
Page 2/2
ca71854e5760e407c2fa41b47100a55c2697d36f9159575
JOSEPHINE 2675245400502Tous droits réservés à l'éditeur

Pr David Khayat
Quelle place
ont les
médecines
alternatives
dans votre
service?
Nous offrons
gratuitement
aux patientes
des séances
d'acupuncture,
aromathérapie,
hypnothérapie,
réflexologie,
relaxation,
sophrologie,
sexologie, psy-
chologie, musi-
cotherapie, art-
thérapie .. Les
11 praticiens
présents dans le
service ont reçu
1 500 patients et
effectue plus de
4 DOO consulta-
tions à cejour.
V
pieciselePi David Khayat Dansles adenocai-
cmomes, qui représentent 50% des cancers du
poumon, la survie était de six mois Au-
jourd'hui 50% des patients ont une maladie
contrôlee de façon prolongee Et dans un
gioupe particuliei qui piesente des mutations
dans le patrimoine génetique de leui cancer,
soit environ 3 a4% des malades, on a observé
des remissions complètes sous therapie ciblée
Oncotest: une avancée
dans le cancer du sein
Dans les cancers du sem sensibles aux hor-
mones,unechimiothérapieestsouventpres-
ente poui mieux pievenii une lecidive
Vingt et un gènes ont ete identifies Leui ana-
lyse a I aide d'un test spécifique l'Oncotype
DX® permet de déterminer les risques de ré-
cidrvc du cancer ct Imtcrct dc cette chimio-
thérapie Malgre son utilite et les economies
qu'il peimettrait de léaliseï en évitant des
chimiothérapies inutiles, il n'est toujours
pas rembourse et il en coûte a la patiente en-
viron 3200 € «La Fondation Avec (fonda-
tion-avcc org), quej'ai fondée a passe un ac-
cord avec le laboratoire Genomic Health
poui le mettre giatuitement a disposition
des iemmes suivies dans les hôpitaux de la
Pitié-Salpêtrière, Tenon, Saint-Antoine et la
clinique Hartmann», précise le PrKha>at ,
Le 8 octobre, rendez-vous exclu-
sif avec le Pr Khayat sur la page
Facebook de Femme actuelle/
événement de 10 h à ll h.
Date : 28/09/2015
Heure : 16:20:21
www.leparisien.fr
Pays : France
Dynamisme : 910
Page 1/2
Visualiser l'article
Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258315822
"Octobre Rose": un mois pour se mobiliser contre
le cancer du sein
La tour Eiffel illuminée en rose le 7 octobre 2014 à Paris (AFP/Lionel Bonaventure)
Tour Eiffel illuminée en rose, défilé de mode à Londres, courses et marathons,
réunions-débats... le mois d'octobre est l'occasion d'une nouvelle campagne de
sensibilisation et de collecte de fonds pour le cancer du sein, le cancer le plus
fréquent et le plus mortel chez les femmes.
Rassemblée autour du ruban rose, symbole du combat contre un cancer qui, pris à
temps, se guérit de mieux en mieux, la campagne se déploie simultanément dans le
monde entier, relayée par les milieux professionnels et associatifs, voire les agences
sanitaires.
En France, où plus de 48.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2012 et
près de 12.000 femmes sont mortes de ce cancer, l'Institut national du cancer, le
ministère chargé de la Santé et les régimes d'assurance maladie sont associés à
"Octobre Rose".
L'objectif est d'augmenter le taux de participation des femmes âgées de 50 à 74 ans
au dépistage du sein tous les deux ans, qui stagne depuis plusieurs années.
Mais Octobre Rose, lancé il y a une vingtaine d'années, sera également l'occasion
pour les spécialistes de faire le point sur la prise en charge de la maladie qui a
beaucoup évolué ces dernières années et de soutenir les femmes pendant et à
l'issue de leurs traitements.
L'institut Curie à Paris, un centre de référence pour le traitement du cancer
du sein, organisera notamment un forum de prothésistes et projettera un film-
documentaire "Guérir le regard" pour aider les femmes à se reconstruire après une
mastectomie. Le centre anti-cancéreux Gustave Roussy communiquera sur ses
programmes spécifiques d'accompagnement de la maladie, avec notamment des
cours d'aquagym et une formation à la pratique de la méditation.
- Défilé de femmes opérées -
A Paris, le coup d'envoi de la campagne sera donné lundi soir par l'association
"le cancer du sein, Parlons-en", avec un spectacle lumineux qui culminera avec
l'illumination de la Tour Eiffel en rose.
A Londres, la campagne débutera le 7 octobre par le London Show qui fera défiler
des femmes opérées d'un cancer du sein.
Octobre Rose (ou "Breast cancer awareness month" en anglais) sera également
ponctué de très nombreuses courses ou marathons organisés un peu partout dans
le monde pour collecter des fonds pour la recherche. Quelque 5.000 participants
Date : 28/09/2015
Heure : 16:20:21
www.leparisien.fr
Pays : France
Dynamisme : 910
Page 2/2
Visualiser l'article
Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258315822
sont ainsi attendus au "Pink Ribbon Walk" à Singapour le 3 octobre. Une "course
à la vie" est organisée par la fondation canadienne du cancer du sein dans de
nombreuses villes du Canada le 4 octobre.
A Paris, l'association Odyssea espère rassembler environ 40.000 personnes lors
de courses et de marches pendant le week-end du 3 au 4 octobre.
Unicancer, groupement de centres de soins privés à but non lucratif, profitera
d'Octobre Rose pour présenter des actions innovantes comme la création d'une
prise en charge "express" (généralement en un jour) dans plusieurs de ses
établissements.
Une association (Joséphine Beauté) se propose quant à elle de collecter les
perruques des femmes qui ont surmonté la maladie afin d'en faire bénéficier celles
qui ne peuvent pas s'en offrir.
Octobre Rose est par ailleurs décliné en régions, avec de nombreuses
manifestations locales. A Mâcon, une exposition présentera des photos de femmes
victimes d'un cancer du sein, qui ont accepté de poser avec leur mammographie.
Date : 28/09/2015
Heure : 17:06:05
www.francesoir.fr
Pays : France
Dynamisme : 39
Page 1/2
Visualiser l'article
Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258325185
Ce lundi soir, la tour Eiffel sera rose pour lutter
contre le cancer du sein
A l’occasion du lancement de la nouvelle édition d’Octobre rose, consacrée à la
lutte contre le cancer du sein, en France et dans plus de 70 autres pays, la Tour
Eiffel sera rose ce lundi soir.
©COLLET GUILLAUME/SIPA
Ce lundi soir, à 20h00 exactement, la Tour Eiffel sera rose. L'illumination aura lieu
dans le cadre de l'opération Octobre rose pour le cancer du sein en présence
de l'état-major new-yorkais et des dirigeants européens de The Estée Lauder
Companies à l'origine de cet évènement avec le magazine Marie-Claire. Car pour
la 22ème année consécutive, l'association Le Cancer du Sein, parlons-en! lance à
partir de ce lundi soir sa nouvelle édition d'Octobre rose, consacrée à la lutte contre
le cancer du sein, en France et dans plus de 70 autres pays.
Dans l'Hexagone, où 50.000 nouveaux cas sont détectés chaque année, le cancer
du sein touche une femme sur dix et reste la première cause de mortalité féminine
pour les femmes âgées de 35 à 65 ans. Aussi, l'objectif d'Octobre rose est
d'augmenter le taux de participation des femmes au dépistage du cancer du sein
tous les deux ans. C'est également l'occasion pour les spécialistes de faire le point
sur la prise en charge de la maladie qui a beaucoup évolué ces dernières années
et de soutenir les patientes pendant et à l'issue de leurs traitements.
"Le nombre de cancers augmente, mais les chances de survie aussi, explique Dr
Anne Vincent-Salomon, médecin pathologiste à l'Institut Curie à Paris et présidente
du comité scientifique de l'association Cancer du Sein, parlons-en!, citée par Le
Point. "En la matière, la prévention et le dépistage précoce restent essentiels. Le
dépistage est un formidable moyen pour prendre la maladie très tôt et avoir le
dessus sur elle. Faire reculer l'épidémie est possible. C'est ensemble que l'on y
arrivera". En effet, selon une étude française récemment parue dans Journal of The
Royal Society of Medicine les grandes vagues d'invitation au dépistage permettre
de réduire le risque de décès par cancer du sein de 15%.
Ainsi, à Paris du 28 septembre au 2 octobre, à l'initiative de Cancer du Sein, parlons-
en!, du Trocadéro à La République en passant par Bastille, un village d'information
permettra au grand public d'aller à la rencontre d'associations et de personnalités
engagées dans la lutte contre la maladie et dans le soutien aux femmes atteintes.
Date : 28/09/2015
Heure : 17:06:05
www.francesoir.fr
Pays : France
Dynamisme : 39
Page 2/2
Visualiser l'article
Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258325185
Puis, tout au long du mois d'octobre l'institut Curie, centre de référence pour le
traitement du cancer du sein, organisera notamment un forum de prothésistes et
projettera un film-documentaire intitulé "Guérir le regard" afin d'aider les femmes à
se reconstruire après une mastectomie. Le centre anti-cancéreux Gustave Roussy
présentera quant à lui ses programmes spécifiques d'accompagnement de la
maladie, avec notamment des cours d'aquagym et une formation à la pratique de
la méditation, tandis qu'Unicancer, groupement de centres de soins privés à but
non lucratif, présentera des actions innovantes comme la création d'une prise en
charge "express" (généralement en un jour) dans plusieurs de ses établissement.
Enfin, l'association Joséphine Beauté profitera de l'évènement pour collecter les
perruques de femmes guéries afin d'en faire bénéficier celles qui ne peuvent pas
s'en offrir.
Date : SEPT 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 8954
Page de l'article : p.114
Journaliste : Sarah Ellero
Page 1/1
JOSEPHINE 9712505400506Tous droits réservés à l'éditeur
Graines de coiffeurs
ÉCOLES
« Les concours permettent
de connaître notre vrai
potentiel »
Cyril Beynet est un jeune coiffeur heureux. À 26 ans, il a
remporté le Prix Young Talent lors de la finale du Trend Vision
Award Wella 2015, qui s'est déroulée en juin dernier à Paris.
Coiffure de Paris: « Combien d'heures detravail ce prix
représente-t-il?»
Cyril Beynet: « Difficile de quantifier! Danstous les cas, ces
derniers mois, je travaillais chaque soir après ma journée de travail
et tous les week-ends. Le rythme était fatiguant mais, lorsque je
pensais à la finalité, je retrouvais tout de suite mon énergie. »
CdP; « Pourquoi vous vous êtes-vous inscrit à ce concours? »
C.B.: « Mon rèsponsable, Ivan Arniault, gérant et fondateur du
salon I Hair à Salon-de-Provence (13), m'a incité à m'inscrire. Lui et l'équipe Wella ont été d'un grand
soutien. Ce concours a été, pour moi, l'occasion d'être jugé par des regards professionnels extérieurs.
En général, les concours permettent de connaître notre vrai potentiel et de repousser nos limites. »
CdP; « Selon vous, qu'est-ce que ce prix va apporter à votre carrière? »
C.B.: « Ce type de concours procure un vrai depassement de soi. Gagner un tel prix apporte
également de la confiance en soi et un joli réseau. De grands coiffeurs, comme Cyrill Brune, m'ont
félicité. À mes yeux, c'est la plus belle des récompenses! » Propos recueillis par Sarah Ellen)
Jeune coiffeur
entreprenant
À 34 ans,Alexandre Serio, qui a créé la marque
Alexandre Serio Suite, est aussi le fondateur du
salon Suite n° 17 à Nîmes (30). II y a un an, il a voulu
concevoir un événement à son image. «Je voulais faire
dècouvrirauxjeunes coiffeurs mon univers, à travers
des dèfilés, des work-shows etune soirée de gala »,
explique Alexandre Serio. Haircongress était né ! « Cet
événement devait faciliter la rencontre entrejeunes
coiffeurs etprofessionnels avertis. Le but: releverle
niveau de la coiffure! » Un an de préparatifs, avec une
agence d'événementiels, a été nécessaire. Fin avril,
la première édition, qui s'est tenue à Lloret del Mar
en Espagne, a accueilli 1350 coiffeurs. « Nousavons
organisé le concoursJeunes
Talents, quiaétéremporté
par Tiphaine Savouray du CFA
d'Avignon. L'anprochain,
500 personnes sontprévues.
,, La coiffure permetde developper
de nombreuxprojets. »
Coiffeur du cœur
Les 29juin et4juillet, l'Écolefrançaisede
coiffure sociale,fondée par Lucia Iraci à
Tours (37),aorganiseses portesouvertes.
L'occasion de dècouvriruneapproche plus
humainedelacoiffure.«Nosformations
permettent auxprofessionnels de travailler
enmaisons deretraite, dansleshôpitaux»,
indique NellyLaumonier,coordinatrice
pédagogique de l'école. «Nousne
proposonspas de modules de coiffure.
Nous dédirionsplutôtdes modules liés à la
psychologie, lapsychiatrie, lagériatrie, avec
desmisesensituation.»Lescourspeuvent
s'adapter au rythme du coiffeur salarié.
Date : OCT 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 355378
Page de l'article : p.107-108
Journaliste : Élise Comte
Page 1/2
JOSEPHINE 2250505400524Tous droits réservés à l'éditeur
Belle contre
le cancerRouge glam, perruque rousse, manucure ces cinq
femmes atteintes d'un cancer du sein ont choisi
la beauté comme immense pied de nez à la maladie
Par Elise Comte
SES LÈVRES MAQUILLÉES
« Mon grand allie, c'est le rouge a
lèvres il me donne super bonne
mme Tresviteapresmondiagnostic,
uneinfirmièremeparledes"soinsde
support" proposes par l'hôpital En
gros, toutce qui nous aiderait aaller
mieux Je choisis les ateliers de
maquillage et de soins de Tasso
dation Belle et Bien Même sije n'ai
pas encore perdu mes cils ni mes
cheveux, je préfère prendre les
devants Tout pour ne pas avoir l'air
malade C'est une sorte d'atelier a
l'hôpital, on est une dizaine autour
del'esthéticienne Onsecroiraitplu-
tôt dans une parfumerie entre
copines ' Sur la table, des miroirs et
plein de produits de beaute à parta-
ger Tres vite, on passe a lapratique
trouver le bon fond de teint pour
cacher la fatigue, redessiner les sour-
cils, camoufler l'absence de cils avec
un crayon Pour mc motiver, je
lance un defi a six copines je leur
offre une palette de make-up et leur
demande de faire comme moî pour
me soutenir Elles jouent le jeu a
fond et m envoient régulièrement
desselfies Si,avant,jenememaquil-
lais que de temps en temps, je decide
de ne plus jamais zapper l'étape,
pourmesentirjolie, avoirconfiance
enmoî,mieuxaffronterleregarddes
autres Etçamarche quandmesvoi-
sins, qui ne sont pas au courant de
moncancer, mecomplimententsur
ma bonne mme, c'est une victoire
surlamaladie »( «theatre .Iduns
DES MASSAGES
« Au debut de mon traitement,
quanduneinfirmièremeconseille
des soins du corps, je refuse je n'ai
pas envie qu'on mc touche Maîs la
viecontinue, etentre deuxchimios,
jesuisinvitéeapasserunejourneeau
spa pour l'enterrement de vie de
jeunefilled'une amie Maigre mon
appréhension, je me force c est
important d'être la Un massage
californienestprevuetjenesuispas
tres en confiance Maîs tres vite,
c estcommesi chaque centimètrede
ma peau se relâchait Je me laisse
bercer par la musique zen et je ne
pense plus a rien la prochaine
chimio, mon arrêt maladie, la peur
C'est comme une trêve J'accepte
alors la proposition de l'hôpital de
me faire masser L'esthéticienne a
desgestesprécis, parfoisdesimples
effleurements Pendant presque une
heure, je n'ai plus de douleurs et
toutes mes tensions se libèrent
Alors que je focalise souvent sur
mon sein malade, grâce au toucher,
jereprendsconsciencedemoncorps
dans sa globalité Ça se voit même
surmonvisage j'ai meilleuremine,
les traits détendus, les pommettes
plus fraîches D'ailleurs je me suis
promis de continuer lorsque je serai
guérie » Fi edenque, 31 ans
UNE PERRUQUE PÊCHUE
« Les cheveux C est ce que tout le
monde sait a propos de cette foutue
maladie on les perd Et ça, ça m'ef-
frayait avant même le traitement,
avant même de savoir si j'allais les
perdre Lesperruques constituéesde
véritables cheveux coûtent au moins
500 €, alors que la Sècu ne rem
bourse que 125 € J annule mes
vacances et j'achète une belle per-
ruque, un carre court, proche de
mon ancienne coupe Un coiffeur
m'apprendcommentlalaveretfaire
un brushing Je suis dabord intimi-
dée, puis je decouvre que c est assez
facile c'estcommesijecoiffaisune
copine Je fais des boucles, des
tresses Al'hôpital, j avais rencon-
tre une fille qui préférait rester sans
foulard ni perruque, pour montrer,
Date : OCT 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
OJD : 355378
Page de l'article : p.107-108
Journaliste : Élise Comte
Page 2/2
JOSEPHINE 2250505400524Tous droits réservés à l'éditeur
me disait-elle, que "non, tout ne va
pas bien" Pour moî, c'était le
contraire,j'avaisenviequ'onnevoie
rien Etpuis unjour, zut-je m'offre
une perruque rousse, en cheveux
synthétiques,lesmêmesbouclesque
Nicole Kidman jeune' Ça fait mar-
rer ines potes, même ceux que la
maladiefaittropflipperpourenpar-
ler.Etçam'aide beaucoupàremettre
de la légèreté dans mon quotidien,
comme si j'endossais une nouvelle
personnalité » Cat nle .52 «ns
DUBAUMEPOURLECORPS
« Quelques jours après le début du
protocole de som, ma peau s'est mise
à rougir et mc gratter horriblement.
"Elle est trop sèche", m'explique une
infirmière. Ellemedonneunelistede
produitsmaîsselon elle,jedois trou-
verceluiquimecorrespond.Jemedis
qu'elleexagère,quej'aijusteàpasser
une crème après la douche comme
d'hab Faux, très vite, je comprends
quejevaisdevoirécouter ..mapeau.
Alors, touslesjours,jesuismonpro-
gramme douchefraîche-jamaisde
bams chauds qui assèchent- avecun
gel sans savon et un shampooing
ultra-doux pour mes cheveux qui
résistent à la chimie, puis crème à
l'uréedelatêteauxpieds Aprèsmon
opération, j'ajoure un long massage
de ma cicatrice avec une côld cream,
j'ai enfin trouvé celle qu'il me faut
après plusieurs essais Une bénévole
de l'hôpital m'a appris les gestes pré-
cis pour assouplir ma peau sans mc
faire mal. J'ai mis plusieurs jours
avant de parvenir à la toucher, maîs
peuàpeuj'ysuisarrivée Avant mon
cancer,jepassais dixminutesdansla
salle de bains, douche comprise,
maintenant, il me faut bien une
heure. » /«ier. 33 «ns
DE BEAUX ONGLES
« Quelques semaines avant ma pre-
mière chimio, j'apprends que les
ongles abîmes font souvent partie
des effets secondaires Le temps du
traitement,je dois les garder courts,
car ils se cassent facilement Maîs
j'ai le droit de mettre duvernis, c'est
même conseillé pour les protéger du
soleil.Jeposeunebasefortifianteau
siliciumpuisunecouleur,obligatoi-
rementfoncée,quej'achèteenphar-
macie Même sij'utihse des produits
particuliers,jeleviscommeungeste
banal,commeunefillequisemetdu
vernis. D'ailleurs, quand on se
retrouve pour une manucure entre
copines, nen n'achangé on met nos
produits sur la table et on partage.
Sans nen dire, elles ont tomes acheté
quelques flacons quejepeux utiliser
et n'apportent plus que du dissolvant
sans acétone, comme moî. J'ai aussi
un nouveau rituel • comme mes
mains et mes pieds sont hyper secs,
mon copain les masse le soir avec de
l'huile d'amande douce C'est un
moment à part, ça me détend et lui
aussi : c'est sa façon de me soutenir
autrement que par les mots. »
Jahan 29 «ns •
Merci a Lucia Iran, fondatrice de
l'associationJosephinepourlaBeauté
des Femmes, josephinebeaute fr, et à
Raisin Dockery, directrice de l'asso-
ciation Belle etBien, bellebten.fr
«Octobrerosé»2015
C'estla22e
campagnedeluttecontrelecancerduseinetd'information sur
ledépistageprécoce Ettoutautantd'annéesquelemagazine
«MarieClaire»s'engageauprèsdesmarquesEstéeLauderetClinique,
etfondeavecelles l'association «Le Cancerdu Sein, Parlons-en '»
en3prix leGrandPrixRubanRoséde
la Rècherche, le Prix Ruban RoséAvenir
et le Prix Ruban Rosé QualitédeVie
Sortir de la maladie et penser positif
À Paris plusieurs operations de sens)
bilisationsontorganiséescetteannee
- Un espace itinérant d'information
etd'échangesavecdesprofessionnelssera
ouvertaupublic,delaplacedelaBastille
àcellede la République,du29 septembre
au1er
octobre
- Le 28 septembre, sur le parvis des Droits
de l'Homme au Trocadéro, soirée musique
et danse avant un spectacle de lumières,
dont l'illumination de la tour Eiffel en rosé
- Expo photos du Estée Lauder Pink
Ribbon PhotoAwardsurleparvisdes Droits
de l'Homme.
«Silenombredecancersduseinestenforte
augmentation,commente le DrAnne
Vmcent-Salomon, présidente d'honneur
du comité scientifique de l'association
la survie aussi!
Faire reculer l'épidémie est
possible,cestensemblequ'onyarrivera »
Aider la rècherche,c'est primordial
Depuis 2004, près de 2 millions d euros ont
etérécoltesetdistribuesa la rècherche
Cetteannee, le28septembre, l'association
«LeCancerduSein,Parlons-en»investitle
GrandFoyerduThéâtreNationaldeChaillot
en presencede nombreuses personnalités
dumondemedical,cultureletartistique
LejurydesPrixRubanRosé,présideparle
DrAnneVincent-Salomon versera le
montant record de 250000 €à des èquipes
de chercheurset soignants. Repartis
I
Date : JUIL/SEPT 15
Pays : France
Périodicité : Trimestriel
OJD : 336415
Page 1/1
JOSEPHINE 0967694400502Tous droits réservés à l'éditeur
Initiatives
Cancer
Des perruques à prix accessible
Lorsque l'on est une femme en situation précaire
et que l'on est traitée pour un cancer, acquérir une per-
ruque afin dè pallier les effets de la chimiothérapie se
révèle souvent impossible, car trop onéreux (entre 500 et
3 DOO euros) et mal rembourse par l'Assurance maladie
(125 euros seulement). Consciente de l'importance de conti-
nuer à se sentir belle et digne malgré la maladie, Lucia Iraci,
fondatricedel'associationJoséphinepourlabeautédesfemmes,
a lancé, le 19 mars dernier, une opération de sensibilisation
sur les réseaux sociaux intitulée #Avecmaperruque. Objectif:
encourager les femmes ayant vaincu le cancer à faire don
de leur perruque, afin que celle-ci soit redistribuée (au prix de
40 euros). L'associationenadéjàrécolteune soixantaine. Elles
pourrontêtre«rafraîchies»(lavées,coupéesetcoiffées)tousles
troismoispardescoiffeursbénévolesousalariésdel'association.
Pour plus d'infos Joséphine pour la beaute des femmes, sur Facebook et Twitter,
fosephmebeaute fr
Campagne desensibilisation
#Avecmapenuque,lancée
le 19 mars parl'association
joséphine pour la beauté
desfemmes.
Date : 19 AOUT 15
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 178584
Journaliste : Farid Sbay
Page 1/3
3c7045a85b809e0cf21a49b41a0215c92033d11921ab5b3
JOSEPHINE 7193394400501Tous droits réservés à l'éditeur
LESCHARTREUX•L'associationViltaïsvientd'ouvrirunsalon «Joséphine» aucœurdesHLM
Unsalondebeautécontrelaprécarité
Le manque de confiance
et l'estime de soi peuvent
être un des freins pour le
retour à l'emploi. Viltaïs
l'a souvent détecté chez
ses résidents et personnes
en difficultés. C'est pour
cela que l'association a
ouvert le troisième salon
« Joséphine » de France.
Farid Sbay
A
près Paris et Tours, c'est
à Moulins que le troisiè-
me salon « Josephine »
pose ses ciseaux et ses
produits de beauté.
Mais qu'est-ce qu'un salon
« Joséphine » ? Médina Salkano-
vic, chef de service à Viltaïs, ex-
plique ce projet social : « Le sa-
lon Joséphine est un espace
entièrement rénové et décoré
qui permet d'offrir aux femmes,
qui n'ont pas de travail, qui sont
en grande difficulté ou qui sont
victimes de violences, d'avoir
un lieu d'écoute, d'échange et
EN CHIFFRES
86.000 €
C'est le montant du budget
prévisionnel pour 2015.
80%
C'est le pourcentage de
subvention du salon Joséphine.
Les principaux financeurs sont :
Fond social européen, Ville de
Moulins, Moulins communauté,
Fondation Pacifica et la Caisse
d'Épargne Auvergne Limousin.
de détente. Le salon permet à
ces femmes, ainsi qu'aux hom-
mes, de se reconstruire une
image positive, de retrouver
confiance et estime de soi pour
mieux faciliter leur retour à
l'emploi. »
Le salon social Joséphine a été
créé en mars 2011 à Paris par
Lucia Iraci, une coiffeuse enga-
gée : « 80 % des pauvres en
France sont des femmes ! Parmi
elles, les moins de 25 ans et les
plus de 45 ans sont les plus vul-
nérables. Prendre soin d'elles-
mêmes et se faire belle ne sont
plus une priorité pour elles. Les
problèmes ne s'arrêtent pas à la
sphère professionnelle, ils affec-
tent aussi la vie personnelle. La
précarité iie se réduit pas à la
pauvreté. C'est parce que ce
constat m'était insupportable
que j'ai décidé de créer les sa-
lons Joséphine ».
C'est vrai que le salon Joséphi-
ne flambant neuf des Chartreux
respire la sérénité et donne en-
vie d'être cocooné. Comme San-
drine, 38 ans, de Bourbon l'Ar-
chambault, qui est entre les
délicates mains de la coiffeuse
Virginie Daumiii : « J'ai connu
ce salon grâce à une amie. C'est
un genre de luxe que je ne peux
plus me permettre financière-
ment en tant que mère au foyer.
Cela peut paraître bête mais
juste en sortant du salon José-
phine, je me sens mieux et ça
me rebooste pour mieux m'en
sortir.»
Virginie Daumin et Alexandra
Montoya sont aux petits soins
de ces femmes envoyées par
Viltaïs et les assistantes socia-
les : « C'est mieux que chez le
psy ! Car nous sommes là pour
Date : 19 AOUT 15
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 178584
Journaliste : Farid Sbay
Page 2/3
3c7045a85b809e0cf21a49b41a0215c92033d11921ab5b3
JOSEPHINE 7193394400501Tous droits réservés à l'éditeur
les écouter et les aiguiller, pas
seulement juste pour prendre
soin d'eux. Nous faisons en sor-
te qu'elles aillent mieux physi-
quement et psychologiquement.
Et si elles ont besoin d'aide ou
sont en grande situation de dé-
tresse, nous alertons l'équipe
sociale deViltaïs. »
Le salon Joséphine de Viltaïs
est accessible aux bénéficiaires
de minima sociaux, stagiaires de
la formation professionnelle et
aux personnes en situation de
réinsertion orientées par un tra-
vailleur du secteur médico-so-
cial. Les tarifs sont symboliques
grâce aux mécènes comme
L'Oréal : 3 €pour la coiffure et
I €par soin esthétique.
« Ce salon de beauté
permet à des
femmes que la vie
n'a pas épargné, de
retrouver dignité et
estime de soi »
MEDINA SALKANOVIC
Chef de service à Viltaïs
Date : 19 AOUT 15
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 178584
Journaliste : Farid Sbay
Page 3/3
3c7045a85b809e0cf21a49b41a0215c92033d11921ab5b3
JOSEPHINE 7193394400501Tous droits réservés à l'éditeur
Date : 06/12 JUIL 15
Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
OJD : 3058345
Page de l'article : p.50
Journaliste : Elisabeth Fournier
Page 1/1
1f7745195ea0440b32bb47945704b5aa19b74d87c1b55fa
JOSEPHINE 9301054400503Tous droits réservés à l'éditeur
Hews argent
.COUTDU SYNDIC
onvayvoirplusclair
A partir du 1er
juillet 2015, de nouvelles règles entrent en vigueur pour mieux contrôler
ses honoraires. L'obligation d'un contrat type : il est désormais imposé pour tous les contrats
conclus ou renouvelés après cette date Une rémunération au forfait : pour renforcer la
transparence, un forfait annuel englobera toutes les prestations de gestion courante Cela
comprend celles qui ont trait a l'assemblée generale (preparation, convocation, information
des décisions), la gestion financière et administrative de la copropriéte, la gestion du per-
sonnel, les assurances (souscription, declaration de sinistre, reglement des indemnités) ou
encore l'entretien de l'immeuble Une liste précise des prestations hors forfait : outre ce
qui est prévu dans le forfait, le syndic peut percevoir des honoraires complementaires pour
des prestations particulières Une liste précise figure dans le décret En voici un aperçu
reunions et visites supplémentaires, etablissement ou modification du reglement de copro-
priete, déplacements sur les lieux en cas de sinistre, prestations relatives aux travaux,
aux litiges C'est déjà dans les tuyaux : depuis le 24 mars 2015, le syndic doit ouvrir un
compte bancaire séparé au nom de la copropriété, saufsi cette derniere compte 15 lots et
moins C'est pourbientôt : a compter du 1e
'janvier 2017, le syndic sera tenu de mettre àvotre
disposition unefichesynthétique, sorte de bilan financier et technique de la copropriéte, mise à
jour chaqueannée Lemanquement àcette obligationpeut entraîner des pénalités financieres,
voire une revocation du syndic Plus d'infos : ami gouv
Merci a Emile Hagege, directeur general de l'Association des responsables de copropriete (ARC)
LES PERRUQUES
DEJOSEPHINE
En moyenne, le prix d'une per-
ruque varie entre 500 et 3000 €
Un coût difficile a supporter pour
certaines femmes, victimes d'un
cancer, d'autant que l'assurance-
maladie ne rembourse que 125 €
L'association Josephine en pro-
pose a moindre coût, soit 40 €
Deux façons d'aider. envoyer sa
perruque pour lui donner une
seconde vie au salon de beaute
social Josephine, 2, rue de la Vic-
toire, 37000 Tours ou faire un don
via le lien josephmebeaute fr/
perruques-Joséphine.
LE CHIFFRE
euros, c'est ce que coûtent par an
à l'entreprise les 50 minutes parjour en moyenne de
surfperso sur le web d'un employé. Etude Olfeo 2015
ZOOM SUR..
PRENDRE Li
POUR UNE Pl
ÇA SE PAYE
Mégots de cigarette, sacs en plas-
tique, déjections, liquide de vidange
ou encore matériaux (tôle, ciment,
bois...), polluer la voie publique est
désormais plus sévèrement
Vous devrez payer 68 €
Si vd^^^^^^^^pir place et
que vous réglez votre contravention
immédiatement ou dans un délai de
45 jours (35 €auparavant).
Vousdépassezcedélai?
La sanction passe alors à 1 SO €
(au lieu de 75 €auparavant) et vous
avez à nouveau 45 jours pour régler
votre amende.
Jusqu'à 450 €
C'est le montant maximum que
pourra fixer le juge si vous refusez
de vous acquitter de votre contra-
vention ou si vous la contestez.
Merci à M" Thierry Va/lat, avocat au
barreau de Paris.
ADIEU, MON VIEUX
SMARTPHONE!
Voila deux bonnes raisons de ne pas
laisser votre ancien telephone dans un
tiroir. D'abord, proteger l'environne-
ment en le recyclant, vous évitez la
production de 25 kg de C02 émis lors
de la fabrication d'un smartphone
Ensuite, gagner de l'argent. selon le
modèle, sur ce site qui les rachete au
prix fort, on peut en obtenir jusqu'à
570 €(30 a 50 % de son prix d'achat)
e-recycle.com.
Pour les globe-trotteurs, la carte multidevises
Cette nouvelle carte prépayée, rechargeable en un clic, permet d'effectuer
des paiements a l'étranger sans aucun frais de change, dans 210 pays, via
le reseau Mastercard. Trois devises : euro, dollar americain et livre sterling,
et deux formules : Voyageur (29,90 €/an) et Student (19,90 €/an
plus frais de chargement a 3,5 %). paytop.com. Par Elisabeth Fournier
Date : MAI 15
Pays : France
Périodicité : Mensuel
Page de l'article : p.41
Journaliste : Éric Larpin
Page 1/1
JOSEPHINE 8583314400503Tous droits réservés à l'éditeur
INSERTION
Un salon dè beauté pour les femmes
en précarité
Redonner confiance aux
femmes en difficulté, c'est
l'initiative de Lucia Iraci qui a
fondé l'association « Joséphine
pour la beauté des femmes »,
alliant soins esthétiques et
aide au retour à l'emploi.
A
u cœur du quartier Barbès à
Paris, le salon Joséphine (I)
a toute l'apparence moderne
d'un espace de coiffure et d'esthé-
tique. Le téléphone de Jadigwa
Frassoni, la coordinatrice, ne cesse de
sonner pour des rendez-vous. Au bout
du fil, des femmes isolées ou des pres-
cripteurs sociaux (services insertion,
protection judiciaire de la jeunesse,
écoles de la deuxième chance) qui
orientent des femmes vers le salon
unique en son genre en Ile-de-France.
Plus de I 500 femmes de tous âges ont
déjà été reçues en trois ans.
3 euros pour la coiffure
« Une fois inscrites, elles peuvent ac-
céder aux soins six fois dans l'année,
avec des coûts minimes (3 euros pour
la coiffure, I euro pour l'esthétique).
L'accès aux conseillers image ou aux
ateliers emploi n'est pas limité ; nous
sommes là pour les accompagner
quand elles veulent se présenter
pour un emploi », explique Jadigwa
Frassoni. Lassociation, lauréate de
l'appel à projets « Économie sociale et
solidaire » de la ville de Paris, a trois
salariés permanents (coordinatrice,
coiffeur,esthéticienne).Ellecompte
une vingtaine de bénévoles tournants,
dont un psychologue, une dermato-
logue et une opticienne (qui accepte
la CMU). Elle fonctionne avec les
dons (vêtements, produits de beauté)
de la Fondation Macif et de la Fonda-
tion Loréal. Lassociation Joséphine
estime qu'une femme sur cinq passée
par le salon Joséphine a pu retrouver
une activité ou un emploi pendant
son année d'inscription. « Avant tout,
nous leur redonnons de la confiance
en elles », souligne Mehdi Gonzalez,
coiffeursocial. «J'ai démarré dans
l'association, comme bénévole ; puis
je suis devenu salarié. À partir des
soins de beauté que nous leur prodi-
guons, nous parvenons à les orienter
vers des ateliers d'aide à l'emploi. »
Les ateliers ont lieu toute l'année, sauf
en août.
Maman de huit enfants, au RSA,
Anna Mernache n'est pas allée chez
le couleur depuis neui ans, avant de
franchir la porte du salon Joséphine en
décembre dernier. C'est pour répondre
à de telles situations, fréquentes dans
toute la France, que Lucia fraci a créé
un deuxième Salon de beauté à Tours
en 2012. Un troisième vient d'ouvrir à
Moulins, adossé à l'association locale
Viltais. Elle vient aussi de lancer l'opé-
ration « Les Perruques de Joséphine »
pour collecter des perruques destinées
à des femmes atteintes du cancer. 4
ÉricLarpin
(I) Josephine institut de beaute 28 rue
de la Charbonnière 75018 Paris OI 42 59 43 36
Lucia Iraci, fondatrice du premier salon de beauté social à Paris
« J'ai commencé par des ateliers
dans mon salon »
« C'est à partir de ma propre expérience de coiffeuse confrontée à
des femmes en situation de pauvreté que j'ai pensé à des solutions
pour elles. Entre 2006 et 2011, j'ai ouvert le lundi, jour de ferme-
ture, des ateliers de beauté dans mon propre salon. Puis j'ai créé
une association loi 1901, l'association Joséphine pour la beauté des
femmes, pour porter le projet du salon de beauté social. Il s'est
ouvert en 2O11 dans le 18e
arrondissement et s'adresse à des femmes dans la pré-
carité qui ont un projet de reprise d'activité. J'ai pu l'ouvrir sans subvention, mais
avec l'appui de fondations d'entreprises, de bénévoles issus des métiers du soin
et du mécénat de compétences pour consolider la gestion de l'association. »
Date : AVRIL 15
Pays : France
Périodicité : Trimestriel
OJD : 68980
Page 1/2
JOSEPHINE 3357893400507Tous droits réservés à l'éditeur
ENTREPRENEURS INTERVIEW
L'ENTHOUSIASTE DU
DIGITAL
Interview de Catherine Barba, pionnière du Web en France, créatrice
d'entreprises, business angel et administratrice de start-ups innovantes.
Quel est votre
parcours personnel ?
Apres des études en classe prépara-
toire littéraire, j'ai intégré l'ESCP Eu-
rope J'ai effectué mon stage de fm
d'études aux États-Unis en 1995 J'y
ai observé les prémices de l'usage du
numérique au quotidien, car tous utili-
saient déjà des adresses e-mails À
mon retour en France, j'ai rédigé mon
mémoire sur l'arrivée d'Internet en
France et son impact sur la lecture de
la presse Je me suis inscrite à un
concours, organisé par le syndicat de
la presse, et j'ai gagné le 1er
prix i La
présidente du jury, Viviane Prat, diri-
geait alors OMD, une importante en-
treprise qui faisait partie du groupe
Omnicom Elle m'a approchée et a
souhaité que je crée un département
Internet chez eux. C'était une mission
« d'mtrapreneuriat » en quelque
sorte L'explosion d'Internet nous a
permis de multiplier très rapidement
nos effectifs jusqu'à atteindre 40 col-
laborateurs au moment où je suis
partie
Qu'avez-vous réalisé
ensuite ?
J'ai croisé la route de Marc Simoncim
en 1999, car j'avais fait une campagne
de publicité sur son site iFrance ll m'a
alors proposé de devenir directrice gé-
nérale, ce que j'ai accepté Le site a été
racheté par Vivendi quèlques mois plus
tard, pour un milliard de francs L'inté-
gration dans le groupe Vivendi m'a fait
prendre conscience que je n'étais défi-
nitivement pas faite pour travailler au
sem de grandes structures Je suis res-
tée directrice générale jusqu'en 2003.
Comment est venue
l'idée cle votre
première entreprise ?
J'étais alors en congé maternité, pé-
riode pendant laquelle j'ai réalisé énor-
mément de veille, en particulier dans le
domaine de l'e-commerce, un secteur
naissant à l'époque J'avais plus préci-
sément repéré un système économique
qui fonctionnait bien aux États-Unis, le
cashback, qui désigne aujourd'hui un
système de réduction sur les achats en
ligne, avec un remboursement effectué
directement au consommateur, généra-
lement sur un compte distinct J'ai vu
que le modèle fonctionnait bien etje me
suis dit qu'il fallait que je me lance là-
dedans Je me suis entourée de per-
sonnes qui savaient gérer l'aspect tech-
nique et financier En 2004, nous nous
sommes lancés à plusieurs associés
Date : AVRIL 15
Pays : France
Périodicité : Trimestriel
OJD : 68980
Page 2/2
JOSEPHINE 3357893400507Tous droits réservés à l'éditeur
dans l'aventure. C'est le début de ('en-
trepriseCash Store.
Qu'est-ce gui vous a
donné envie dè vous
lancer ?
Au cours de mes expériences profes-
sionnelles, j'ai travaillé au contact
d'entrepreneurs. J'ai pu ainsi observer
le quotidien de gens très libres, qui ne
s'embêtaient pas avec les hiérarchies.
Par mimétisme, j'ai créé ma pre-
mière boîte. J'ai eu de la chance, car
j'ai bénéficié du regard bienveillant de
nombreuses personnes, particulière-
ment parce que j'étais une femme. Je
la croissance de la première. Cash
Store gagnait de l'argent comme ap-
porteurd'affaires,c'est-à-direqu'onme
rémunérait pour envoyer de nouveaux
clients chez les e-marchands. Le pro-
blème, c'est que les visiteurs ne se
convertissaient pas, ou peu, en ache-
teurs... Il fallait donc que je crée une
agence pour améliorer les taux de
conversion sur les sites e-commerce.
Je suis allée voir un ami pour lui de-
mander de m'acheter une mission
d'audit de son site. J'ai acquis progres-
sivement des dizaines de clients au fil
desannées,jusqu'àvendreCash Store
à eBuyClub en 2010 et Malinea, ma se-
tt J'aime cette France énergique qui
se bouge, qui croît en elle. J'essaye
modestement dè contribuer à ce que
le regard sur l'entrepreneuriat soit
positif. »
n'ai jamais ressenti le machisme dans
le milieu professionnel, j'ai été au
contraire très accompagnée. On m'a
donné confiance en moi et en mes
projets. L'amour dont j'étais entourée
m'a fait prendre conscience que
l'échec ne constituait rien de grave.
Comment se sont
déroulés les débuts de
l'aventure Cash Store ?
Le commencement est très galvani-
sant, on se réjouit d'un rien. Tout est
susceptible de se transformer en une
petite victoire. Mais j'ai fait une erreur,
car je croyais que l'on pouvait installer
une marque sans la financer. Je ne
voulais pas lever des fonds... Il s'agis-
sait d'un beau fantasme ! Je voyais
bien le montant des charges sala-
riales ainsi que le prix des locaux...
mais aucun chiffre d'affaires ne ren-
trait ! J'ai vraiment vécu des moments
angoissants à cette époque.
Comment avez-vous fait
pour vous relancer ?
Une nuit, j'ai eu l'idée de créer une deu-
xième entreprise, pour venir supporter
conde entreprise, à vente-privee.com
en 2011. J'ai passé un an dans les lo-
caux de vente-privée avant de partir
deux mois aux États-Unis avec mon
mari et ma fille pourfaire un break.
Quelles leçons avez-
vous tirées de ce
voyage ?
Je me suis rendu compte à quel point
les boutiques américaines possé-
daient de l'avance en matière de stra-
tégie online/offline. En analysant cela,
j'en ai conclu qu'il fallait que je mette
mon expérience au service des com-
merçants en France. À mon retour, j'ai
sorti le livre « Le magasin n'est pas
mort ». De nombreuses sociétés
m'ont par la suite sollicitée afin que je
partage mon expérience, car mon ou-
vrage faisait écho à révolution numé-
rique du commerce. Ce thème est
d'ailleurs devenu l'objet de CB Group
aujourd'hui. Je prêche la bonne pa-
role, pour rassurer les magasins. Je
leur montre que le commerce évolue
et qu'ils doivent intégrer le digital dans
leur stratégie. Le reste du temps, j'in-
vestis dans des start-ups comme
Leetchi, So Shape, Recommend,
Trendsboard...
Vous faites partie de
la famille des business
angels, vous êtes une
femme engagée sur
le terrain associatif et
sur la mise en valeur
des entrepreneurs. On
ne vous arrête plus ?
J'aime beaucoup le côté transmission,
je trouve cela important. J'adore croi-
ser la route de jeunes de 25 ans qui
viennent me voir avec un business
plan pour changer le monde. J'aime
cette France énergique qui se bouge,
qui croît en elle. J'essaye modeste-
ment de contribuer à ce que le regard
sur l'entrepreneuriat soit positif. Je suis
membre de l'association 100 000 En-
trepreneurs, avec laquelleje vais m'ex-
primer dans les écoles. Je suis deve-
nue marraine de l'Association « Nos
quartiers ont des Talents » et de « Jo-
séphine pour la beauté des femmes ».
J'ai sorti un programme TV sur M6 qui
s'intitule « Entreprendre c'est gran-
dir », dont la saison 2 s'annonce pro-
chainement. Je co-organise enfin la
journée de la femme digitale. J'adore
cette idée de mixité, de richesse de
points de vue et d'histoires. Je me dis
que le regard changera si les gens
comme moi réalisent des choses.
Quels conseils
donneriez-vous à un
créateur d'entreprise ?
Je lui dirais de s'entourer de per-
sonnes compétentes, qui connaissent
leur métier et qui vous complètent. Je
conseillerais également de rester tou-
jours curieux et d'être conscient que le
business va forcément pivoter. Il ne
faut pas le considérer comme un
échec, mais il faut accepter avec hu-
milité de faire évoluer son modèle. En-
fin, garder les yeux rivés sur les clients
me semble primordial, car ce sont eux
qui font le business ! •
BIBLOND
Date : AVRIL 15Pays : France
Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.30
Journaliste : Lila Schoepf
Page 1/1
JOSEPHINE 4294473400504Tous droits réservés à l'éditeur
INSPIRATION.
> INITIATIVE "••>••>.-.'lr
LA COIFFURE
Redonner aux personnes en difficulté financière ou morale
l'estime de soi, telle est la mission de « la coiffure solidaire »,
une jolie formule pour un bel élan de générosité.
par Uta Schoepf
De nombreux coiffeurs s'engagent dans ces actions Leur objectif 7
Coiffer gratuitement ou à petit prix des personnes en difficulté, pour les
aider à s'insérer ou se réinsérer dans la societé en retrouvant l'estime
de soi, la dignité Bien sûr, cela va au-delà de l'apparence, cela signifie
se voir autrement, renvoyer une image positive de soi, se reconstruire,
se retrouver, sortir de l'isolement parfois et, souvent, se préparer à un
entretien d'embauché « Les difficultés financières de certaines personnes
ne leur permettent pas de se faire coiffer régulièrement, ce qui entraine une
dévalorisation de soi à long terme, explique Ghislaine Mouchlach du salon
de coiffure de la regie de quartier d'Asnieres. Notre projet contribue effi
cacernent à la réinsertion »
S'ENGAGER POUR LES AUTRES
Aider les autres, les ecouter et contribuer a leur mieux être, telles sont
les raisons qui poussent ces coiffeurs au grand cœur à participer à cet
élan de solidarité Véronique Jalby gérante du salon Oz à Toulouse,
confiait lors d'un entretien pour le site Biblond . « Très vite, te concept
de coiffure solidaire ou "suspendue" m'est apparu comme une réponse
que fe pouvais apporter, à mon échelle » Pour Lucia Iraci, présidente et
créatrice de l'association Joséphine pour la Beauté des Femmes, tres
impliquée dans cette démarche . « J'ai décidé de devenir coiffeur "social"
après avoir constaté que 80% des pauvres sont des femmes. J'ai ouvert en
2011 le premier salon social en France, déclare cette femme passionnée
et convaincante, portée par son projet Nous, coiffeurs, nous avons un
outil magnifique dans nos mains, nous devons en faire profiter les autres ' »
Pour les femmes démunies, meurtries, la coiffure solidaire s'accompagne
d'un regain de confiance « Quand ie me suis regardée dans un miroir, tout
mon visage s'est illumine, c'est tres bon pour le moral ' », avoue une cliente
Ghislaine a toujours voulu aider les autres et comprendre leurs difficultés
« Étre coiffeuse solidaire me permet justement de le faire par le dialogue et pdr
leur mise en beauté. »
ET CONCRÈTEMENT...
« L'association Joséphine permet aux femmes les plus démunies d'avoir accès
à des soins professionnels de bénéficier d'un suivi complet et de retrouver petit
à petit confiance et estime de soi », explique Lucia Afin qu elles s'mves
tissent dans cette démarche et n aient pas la sensation d être totalement
assistée, une participation symbolique de 3 euros est demandée pour un
soin, coupe, couleur, brushing Le salon solidaire à Asnières est aussi une
association, les clients y adhérent pour 2 euros par an et doivent demeu
rer à Asnières sur-Seine pour en bénéficier Et il ne faut pas croire que
les produits utilisés sont moins bons qu'ailleurs puisque ce projet a, dès
le départ séduit Loréal qui fournit le salon en produits haut de gamme
à moitié prix. Les
prestations tradition
nelles - shampooing
soin, coupe, colt
tage - sont proposées
gratuitement aux plus
précaires Ce système
est financé grâce aux
contributions soli-
daires des clients du
salon •
ASSOCIATION JOSEPHINE
pour la Beauté des Femmes
Salon de Paris
28, rue de la Charbonnière
75018 Paris (Barbès Rochechouart)
OI 42 59 43 36
Salon de Tours
2, rue de la Victoire
37000 Tours
024742 67 17
Siège social
13 rue du Vieux Colombier
75006 PARIS
contact@josephmebeaute fr
LE SALON DE QUARTIER A ASNIERES
Ghislaine Mouchlach
Oi 47 94 23 79 06 22 19 36 67
ghislame9223@hotmail.fr
LE SALON OZ
19 rue de l'Industrie,
31000 Toulouse
05 61 62 72 96
AGIR MAGAZINE
Date : MARS/AVRIL 15Pays : France
Périodicité : Bimestriel
Page 1/1
JOSEPHINE 7845863400504Tous droits réservés à l'éditeur
Je vafeJLrSre u
unenfrefl'en
///
©Association Joséphine- Didier Parizy
Retrouver
l'estimedesoi
Joséphine,
lessalonsdèbeauté
sociauxetsolidaires,
chouchoutentlesfemmes
en difficulté, et les aident
afretrouver le chemin
/;
de l'emploi tout comme
leur estime de soi.
"^Êf "• "" n mur rose pétant, des
f I fauteuils confortables,
f I une musique douce
f I en fond sonore. Cosy
^^ -f et lumineux, le salon
Joséphine, installe dans le 18r
arrondis-
sement de Paris, ressemble au premier
coup d'œil à n'importe quel institut
de beauté et de coiffure. Mais sa voca-
tion, est, elle, unique dans la capitale :
proposer aux femmes malmenées par
la vie des soins et des services qui les
aident à reprendre pied. « Quand on ne
va pas bien, on se trouve moche, el
on n'a plus envie de prendre soin de
soi », observe Lucia Irati, coiffeuse, fon-
datrice et présidente de l'association
Joséphine Mais alors, comment trouver
du travail quand on dégage une image
négative ? Joséphine aide les femmes à
retrouver l'estime de soi « Se trouver
belle, c'est faire surgir le positif dans
de vrais problèmes • elles élèvent sou-
vent seules leurs enfants, parfois avec
moins de 100 euros par mois, raconte
Mehdi Gonzalez, le coiffeur au grand
cœur du salon parisien. Certaines ne
se sont pas regardées dans un miroir
depuis plusieurs années. Ici, elles sont
accueillies par des professionnels qui
sont là pour s'occuper d'elles, leur
offrir un moment de détente et d'éva-
sion.» Coupe, couleur, manucure ou
encore soin du visage leur sont dispen-
sés, à des tarifs symboliques (entre I et
3 euros le soin). Des vêtements neufs
leur sont prêtés en vue d'un entretien
d'embauché Le salon organise aussi
des ateliers de yoga, de sophrologie, des
consultations en gynécologie, organise
des sorties line coordinatrice sociale
suit sur le long terme le projet et les at-
tentes de chaque femme, le plus souvent
orientée par des associations d'aide ou
des assistants sociaux.
Un on d'accompagnement Un avant... et un aprés
La réinsertion professionnelle est l'ob-
jectif n° I dc l'association créée en 2006
25% des 3000 femmes qu'a suivi José-
phine en 2013 ont ainsi retrouve un tra-
vail à l'issue de l'année d'accompagne-
ment. Et pour toutes, les bienfaits sont
là. « Les femmes qui viennent ici ont
Après Paris en 2011, un salon a ouvert à
Tours, et un troisième ouvrira prochaine-
ment à Moulins. L'association vient éga-
lement de lancer à Tours son école de
coiffure sociale, une première en France
« Quand on travaille ai>ec despersonnes
en grande difficulté, on se retrouve
confronté à des situations lourdes Par
exemple, coiffer des femmes atteintes
de cancer, qui perdent leurs cheveux. Il
faut pouvoir tenir, créer la confiance.
Chez Joséphine, on suit nos clientes
pendant un an. la relation se tisse petit
à petit », estime Mehdi. « Le travail n'a
rien à voir avec celui en institut. ll y a
souvent beaucoup d'émotions. Parfois
des pleurs, car les femmes peuvent ici
tout relâcher, se laisser aller... Mais je
ne suis pas psy pour autant ! Je fais
mon travail normalement, en restant
à l'écoute des clientes sans forcer la
parole»ajouteLaureAndrianony,esthéti-
cienne salariée du salon f II y a un avant
et un aprèsJoséphine. Toutes repartent
d'ia avec te sourire. » •
SOUTENEZ JOSÉPHINE !
Le salon Joséphine recherche
toujours des professionnels de
la beauté pour des missions de
bénévolat, ainsi que le soutien des
entreprises à travers le mécénat,
lesponsoringet le partenariat.
Plus d'infos sur
http://josephinebeaute.fr
Date : 30 MARS 15
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 94880
Journaliste : Xavier Renard
Page 1/2
JOSEPHINE 3824053400504Tous droits réservés à l'éditeur
ÉCONOMIE SOLIDAIRE
A Tours, une écoleforme desprofessionnels à la « sociocoiffure »
I Créée par l'association
« Joséphine, pour la beauté
des femmes », l'école
française de coiffure sociale
a ouvert ses portes à Tours
au début de l'année.
Pour aider les femmes en situa-
tion de précarité à se réconcilier
avecleurimage,lacoiffeuseLucia
Iraci a créé, en 2006, l'association
« Joséphine, pour la beauté des
femmes ». Car
pour elle, le
doute n'est pas
permis : prendre
soin de soi est
une manière de
se sentirvalorise,
d'augmenter ses
chances de trou-
ver un emploi et
donc une place
dans la société. « Sesentirbelle, c'est
aussi réapprendre à vivre », résume
LuciaIraci.
Enneufans,l'associationaouvert
deux salons de coiffure, à Paris et
àTours, quiaccueillentchacunplus
de 150 femmes tous les mois. Les
clientes, sélectionnées par une as-
sistante sociale, ne payent que
quèlques euros par séance, le reste
étantpris en charge grâce auxnom-
« Nous prenons
en charge des femmes
victimes de violences,
des mères célibataires,
des personnes
au chômage ou
sans logement fixe. »
breux dons et subventions que
l'association reçoit.
Mais Lucia Iraci veut aller plus
loin. Pour toucher davantage de
femmes, elle a inauguré en sep-
tembrelapremière écolefrançaise
de coiffure sociale, à Tours. Des
coiffeurs expérimentés ou en re-
cherche d'emploi, titulaires d'un
CAP,peuventsuivrecetteformation
de quatre mois pour apprendre à
intervenir spécifiquement auprès
des personnes
malades,ensitua-
tion de fragilité ou
de précarité.
« A travers cette
spécialisation,
nous inventons en
quelque sorte un
nouveaumétier»,
s'enthousiasme
Jean-Charles
Aponté, ancien bénévole devenu
directeur de l'association « José-
phinepourlabeautédesfemmes».
Au cours de la formation,
des cancérologues, psychiatres,
infirmières, dermatologues ou gé-
rontologues seront invités à inter-
venir. «DanslessalonsJoséphine,
nousprenonsenchargedesfemmes
victimes de violences, des mères cé-
libataires, des personnes au cho-
Date : 30 MARS 15
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 94880
Journaliste : Xavier Renard
Page 2/2
JOSEPHINE 3824053400504Tous droits réservés à l'éditeur
mage ou sans logement fixe. Nous
souhaitons aussi nous perfectionner
pour savoir comment coiffer
quelqu'un qui nepeutpas se lever,
une personne qui a suivi une
chimiothérapie ou encore une ado-
lescente qui souffre d'anorexie »,
expliqueJean-CharlesAponté.
Les coiffeurs en formation ap-
prendront, en somme, à entrer en
empathie, à trouver les mots et les
attitudes justes, à se placer à la
bonne distance pour apporter le
réconfort attendu par ces clients
fragilisés par la vie.
Dansunpremiertemps,deuxses-
sions de quatre mois pour une
vingtainedestagiairesserontpropo-
séestouslesans.MaisJean-Charles
Aponté espère rapidement monter
enpuissance:«Noussouhaiterions
qu'il y ait des coiffeursformés à la
"sociocoiffure" dans chaque salon du
commerce traditionnel. »
La région Centre a soutenu le
dispositif, qui a nécessité un inves-
tissementde 150DOO€, etdevrait
prendre en charge une grande par-
tie du coût de la formation des
chômeurs et des jeunes diplômés
(évaluéà3800€).L'association,qui
a reçu le prix de l'action sociale de
la FondationADPS, du groupeAl-
lianz, nourritdéjàd'autresprojets:
deuxnouveaux salons de coiffure
estampillés Joséphine, à Moulins
(Allier) et à Rennes, devraient ou-
vrir leurs portes cette année.
XAVIER RENARD fa Tours]
HD L'HUMANITE DIMANCHE
Date : 26 MARS/01 AVR 15Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire Paris Page de l'article : p.38
Journaliste : M. E.
Page 1/1
JOSEPHINE 3498843400502Tous droits réservés à l'éditeur
///CHERCHER, TROUVER
Démarchesetentretien:
s'offrirlacoupedel'emploi
C
hercher un emploi passe parau moins une
etape, l'entretien, au cours duquel candidats
et recruteurs se font face physiquement
Si le Code du travail prevoit qu'aucune
discrimination fondée sur l'apparence physique ne
puisse intervenir dans ce cadre, en pratique,
l'apparence du candidat-aspect vestimentaire,
son physique, son expression corporelle-est un
critere de selection
Confiance. Des lors, il faut soigner son image
Maîs unecoupedecheveux,éventuellement une
couleur, unetenue vestimentaire seyante, une
touche de maquillage ne sont pas toujours
accessibles, en particulieraux bénéficiaires des
minima sociaux Comme le soulignent les
professionnels de l'insertion sociale, se « refaire
une beauté » n'est pas anodin Cela participe au
contraire du processus de remiseen confiance des
hommes et des femmes éloignes depuis
longtemps du monde du travail C'est pourquoi, de
plus en plus, l'on voit apparaître des salons de
coiffure associatifs
Initiatives. Récemment, un salon en particulier
a fait beaucoup parlerde lui, le salon Josephine,
creed'abord a Paris puis a Tours par la fondation
de Lucia Iraci, une coiffeuse de stars
La, on yest coiffé, maquille maîs aussi habille le
temps d'un entretien d'embauché Cette action
médiatisée grâce au soutien de stars ne doit pas
occulter la multitude d'initiatives locales portées
par des associations ou des regies de quartier
Sohd'hair a Bagnolet, Le Parcours a Strasbourg,
le salon decoiffure social a Asnieres,TiffSolidaire
a Blois, le partenariat entre la Croix-Rouge
etlesalon L'Ateliera Barbezieuxouencore
le salon de beauteouverta Rouen parSolépi,
uneépicerie solidaire Lesexemples sont
nombreux Pouraccéder a ces salons qui
proposent des tarifs tres interieurs au marche, il
faut être envoyé par un travailleur social ou toute
autre structure d'accompagnement social Dans
certaines regions, des partenariats existent même
avec Pôleemploi dans lecadre desa politique de
lutte contre « les freins périphériques a l'emploi »
M. E.
Date : 24/30 MARS 15
Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
OJD : 250312
Page de l'article : p.15
Page 1/1
JOSEPHINE 5519343400507Tous droits réservés à l'éditeur
_
I aux magasins
LaHalle
L'enseigne de
prêt-à-porter soutient
l'association Joséphine
pour la beauté des
femmes en lui
offrant... 20000paires
de chaussures !
La Halle rejoint ainsi
de nombreux donateurs
(UOréal, Kookaï,
Caroll, Bréal...)
qui permettent aux
salons Joséphine de
Paris et de Tours
d'offrir aux femmes
en situation de
précarité un accès
à des soins beauté.
EXPRESS STYLES
Date : 18/24 MARS 15Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire Paris
OJD : 451713
Page de l'article : p.12
Page 1/1
JOSEPHINE 5883733400508Tous droits réservés à l'éditeur
Danse, boutiques,
solidarité, expo...
le MEILLEUR
de votre semaine I
Biennaled'artflamenco
^^V à Chaillot. Par la richesse
^^ de sa programmation, cette
deuxième edition rassemble toutes les tendances
d'une discipline qui a pris un sacré coup de ^
jeune ces dernières années L'opportunité
de découvrir de nouveaux talents et des artistes
epoustouflants, dans des créations exclusives
Jusqu'au 22 mars Paris (XVIe
) wwwtheatre-chaillotfr
e18/3
Clémence Poésy, égérie
pour Pablo. La comédienne
a dessine, pour cette deuxieme
collaboration, une collection à son image .
épurée et ancrée dans l'époque Elle reinterprète
les basiques d'un vestiaire, tels que le trench
en gabardine, le tailleur-jupe àveste kimono
ou la robe Baby Doll . qui incarnent le chic
a la française A partir de 115 € wwwpablo fr
mita hill
Vent de folie, une fragrance bijou.
Fruitée, cette eau dc toilette ultrafémininc
r révèle des accords d'orange sanguine et
géranium rosat auxquels répondent des notes gourmandes de
cassis et de framboise Détail ultime de cette nouvelle édition
limitée un papillon enlace le col du flacon qui se porte
ensuite en bague Annick Goûtai, 104 €les 100 ml.
www anmckgoutal com
Af I-fj 22/3
H_y U I Un partenariat entre La Halle et
rn ^J I l'association Joséphine. Depuis 2006.
^B^ta^^^^ -AV. Lucia Iraci. coiffeuse de studio, aide
les femmes les plus démunies à prendre soin d'elles dans
deux salons qui leur sont dédiés Touchée par le combat
• de cette pasionana et des bénévoles qui l'accompagnent,
H La Halle a décidé de mettre à la disposition de son association
un vestiaire de chaussures de plus de 20 000 paires. Une
façon de contribuer aussi à la reinsertion d'une population
engrande difficulté, wwwpsephinebeautefr
Objet de curiosité.
Dessiné par le designer
Godefroy de Vineu,
ce dioie d'outil « trois en un » rallie déjà tous
les suffiages des amateurs dejardinage
Avec ses faux airs de masque africain, il
permet de bêcher, griffer et ratisser la terre
avec une redoutable efficacité. Garden
Fetish, en acier forge et trempé Dacsac,
65 € En vente sur www bacsac com
I IC* 20/3
• / ^^^^ T50 ans pour
•/ W—| J Le Printemps !
Y ^ÏB^ Le grand magasin
historique du boulevard Haussmann,
a Pans, donne le coup d'envoi
des festivités La façade est parsemée
de fleurs et les vitrines
sont customises
par 11 artistes
Au rayon mod*;
et déco, plus
de 400 marques
- Louboutin,
Gucci, Fendi . -
ont imagine plus
de mille créations
exclusives
Happy 150 Printemps
www leprintemps com
Piero Fornasetti au Musée
des arts décoratifs.
Riche de 1000 pièces
- meubles, assiettes,
foulards,
affiches, etc. -,
cette rétrospective
presente l'œuvre
et le portrait de ce
créateurprolifique
et inclassable du
xxe
siècle, qui fut
tour a tour peintre,
graphiste, designer
et décorateur
Jusqu'au 14 juin
Paris (I")
www lesarts
decoratifs fr
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine
Les plus belles parutions joséphine

Contenu connexe

En vedette

Terceros
TercerosTerceros
Terceros
sabela08
 
Revue de Presse Préférence 2013
Revue de Presse Préférence 2013Revue de Presse Préférence 2013
Revue de Presse Préférence 2013Velvet Cocoon
 
Presentación del submodulo 1
Presentación del submodulo 1Presentación del submodulo 1
Presentación del submodulo 1
Yurikobarron21
 
Aparato excretor(natalia y yo)
Aparato excretor(natalia y yo)Aparato excretor(natalia y yo)
Aparato excretor(natalia y yo)
Alba3011
 
Redes
RedesRedes
Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)
Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)
Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)
Degante123
 
Grupo #4
Grupo #4Grupo #4
Grupo #4
mferlopez06
 
Diapositiva tic
Diapositiva ticDiapositiva tic
Diapositiva tic
yahayraleo
 
Ecosistema de el soto
Ecosistema de el sotoEcosistema de el soto
Ecosistema de el soto
sonsoleslaferia
 
Sie1000 formation
Sie1000 formationSie1000 formation
Sie1000 formation
adeleflannery
 
MIRIADA. Modulo I: BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.
MIRIADA. Modulo I:  BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.MIRIADA. Modulo I:  BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.
MIRIADA. Modulo I: BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.
jputzlorenzi
 
Cuadro Comparativo
Cuadro ComparativoCuadro Comparativo
Cuadro Comparativo
Arleth Orellana
 
Presentaciónifc
PresentaciónifcPresentaciónifc
Presentaciónifc
ieselargar
 
Clown proverbs
Clown proverbsClown proverbs
Clown proverbsdream16
 
Présentation du réseau canadien des survivants du cancer
Présentation du réseau canadien des survivants du cancerPrésentation du réseau canadien des survivants du cancer
Présentation du réseau canadien des survivants du cancer
Canadian Cancer Survivor Network
 
Investigación terrorismo internacional
Investigación terrorismo internacionalInvestigación terrorismo internacional
Investigación terrorismo internacional
Pily Rizzo
 
Herramientas tics
Herramientas ticsHerramientas tics
Herramientas tics
Diana Milena Camargo
 
Frederickdiapositiva
FrederickdiapositivaFrederickdiapositiva
Frederickdiapositiva
Frederick02
 
Matriz foda-1 (2)
Matriz foda-1 (2)Matriz foda-1 (2)
Matriz foda-1 (2)
CristinaSR95
 
Déterminer les dépenses à la retraite
Déterminer les dépenses à la retraiteDéterminer les dépenses à la retraite
Déterminer les dépenses à la retraiteGFA Services Financiers
 

En vedette (20)

Terceros
TercerosTerceros
Terceros
 
Revue de Presse Préférence 2013
Revue de Presse Préférence 2013Revue de Presse Préférence 2013
Revue de Presse Préférence 2013
 
Presentación del submodulo 1
Presentación del submodulo 1Presentación del submodulo 1
Presentación del submodulo 1
 
Aparato excretor(natalia y yo)
Aparato excretor(natalia y yo)Aparato excretor(natalia y yo)
Aparato excretor(natalia y yo)
 
Redes
RedesRedes
Redes
 
Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)
Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)
Turismo rural en el Estado de Puebla (presentación)
 
Grupo #4
Grupo #4Grupo #4
Grupo #4
 
Diapositiva tic
Diapositiva ticDiapositiva tic
Diapositiva tic
 
Ecosistema de el soto
Ecosistema de el sotoEcosistema de el soto
Ecosistema de el soto
 
Sie1000 formation
Sie1000 formationSie1000 formation
Sie1000 formation
 
MIRIADA. Modulo I: BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.
MIRIADA. Modulo I:  BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.MIRIADA. Modulo I:  BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.
MIRIADA. Modulo I: BÚSQUEDA DE INFORMACIÓN CON GOOGLE.
 
Cuadro Comparativo
Cuadro ComparativoCuadro Comparativo
Cuadro Comparativo
 
Presentaciónifc
PresentaciónifcPresentaciónifc
Presentaciónifc
 
Clown proverbs
Clown proverbsClown proverbs
Clown proverbs
 
Présentation du réseau canadien des survivants du cancer
Présentation du réseau canadien des survivants du cancerPrésentation du réseau canadien des survivants du cancer
Présentation du réseau canadien des survivants du cancer
 
Investigación terrorismo internacional
Investigación terrorismo internacionalInvestigación terrorismo internacional
Investigación terrorismo internacional
 
Herramientas tics
Herramientas ticsHerramientas tics
Herramientas tics
 
Frederickdiapositiva
FrederickdiapositivaFrederickdiapositiva
Frederickdiapositiva
 
Matriz foda-1 (2)
Matriz foda-1 (2)Matriz foda-1 (2)
Matriz foda-1 (2)
 
Déterminer les dépenses à la retraite
Déterminer les dépenses à la retraiteDéterminer les dépenses à la retraite
Déterminer les dépenses à la retraite
 

Similaire à Les plus belles parutions joséphine

Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014
Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014
Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014
Frédérique libaud
 
La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1
Asso Asah
 
Nos livres humains
Nos livres humainsNos livres humains
Nos livres humains
Morzadec Cécile
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagés
Shara Raley
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagés
VilledeCaen
 
Carenews Journal n°5
Carenews Journal n°5Carenews Journal n°5
Carenews Journal n°5
Univercast (carenews.com)
 
ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)
ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)
ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)
Nastassia Roy
 
DP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURG
DP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURGDP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURG
DP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURG
Lucine CHARON
 
Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...
Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...
Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...
Ipsos France
 
Sylvie Meliet, Laboratoires des Mascareignes
Sylvie Meliet, Laboratoires des MascareignesSylvie Meliet, Laboratoires des Mascareignes
Sylvie Meliet, Laboratoires des Mascareignes
Evolubook
 
plaquette-associat-les-blouses-roses.pdf
plaquette-associat-les-blouses-roses.pdfplaquette-associat-les-blouses-roses.pdf
plaquette-associat-les-blouses-roses.pdf
cdezobry
 
Dossier de presse Chevignon x Floriane Lisowski
Dossier de presse Chevignon x Floriane LisowskiDossier de presse Chevignon x Floriane Lisowski
Dossier de presse Chevignon x Floriane LisowskiJacques Shu
 
Chanel
ChanelChanel
Chanel
Tns Akblt
 
Carenews Journal n°6
Carenews Journal n°6Carenews Journal n°6
Carenews Journal n°6
Univercast (carenews.com)
 
ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)
ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)
ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)
Nastassia Roy
 
Carenews Journal n°7
Carenews Journal n°7Carenews Journal n°7
Carenews Journal n°7
Univercast (carenews.com)
 
Exposition Isabelle Mège
Exposition Isabelle Mège Exposition Isabelle Mège
Exposition Isabelle Mège
Davjodav
 
Dossier discrimation 2 metro paris
Dossier discrimation 2  metro parisDossier discrimation 2  metro paris
Dossier discrimation 2 metro paris
noemiedebotdu
 

Similaire à Les plus belles parutions joséphine (20)

Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014
Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014
Revue de presse "Josephine prend le métro" 2014
 
La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1La France à du coeur n°1
La France à du coeur n°1
 
Nos livres humains
Nos livres humainsNos livres humains
Nos livres humains
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagés
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagés
 
Carenews Journal n°5
Carenews Journal n°5Carenews Journal n°5
Carenews Journal n°5
 
ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)
ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)
ViV Magazine Volume 3 (Feb - Mar 2014)
 
DP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURG
DP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURGDP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURG
DP_MAISON_FULGURANTE_DE_PHOTO_STRASBOURG
 
Rayons de femmes 2013
Rayons de femmes 2013Rayons de femmes 2013
Rayons de femmes 2013
 
Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...
Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...
Inclusion et insertion des personnes en situation de handicap psychique et me...
 
Sylvie Meliet, Laboratoires des Mascareignes
Sylvie Meliet, Laboratoires des MascareignesSylvie Meliet, Laboratoires des Mascareignes
Sylvie Meliet, Laboratoires des Mascareignes
 
plaquette-associat-les-blouses-roses.pdf
plaquette-associat-les-blouses-roses.pdfplaquette-associat-les-blouses-roses.pdf
plaquette-associat-les-blouses-roses.pdf
 
Dossier de presse Chevignon x Floriane Lisowski
Dossier de presse Chevignon x Floriane LisowskiDossier de presse Chevignon x Floriane Lisowski
Dossier de presse Chevignon x Floriane Lisowski
 
Chanel
ChanelChanel
Chanel
 
Revue de presse
Revue de presseRevue de presse
Revue de presse
 
Carenews Journal n°6
Carenews Journal n°6Carenews Journal n°6
Carenews Journal n°6
 
ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)
ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)
ViV Magazine Volume 4 (April - May 2014)
 
Carenews Journal n°7
Carenews Journal n°7Carenews Journal n°7
Carenews Journal n°7
 
Exposition Isabelle Mège
Exposition Isabelle Mège Exposition Isabelle Mège
Exposition Isabelle Mège
 
Dossier discrimation 2 metro paris
Dossier discrimation 2  metro parisDossier discrimation 2  metro paris
Dossier discrimation 2 metro paris
 

Plus de Frédérique libaud

MIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIO
MIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIOMIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIO
MIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIO
Frédérique libaud
 
Press book tok tok tok 2014
Press book tok tok tok 2014Press book tok tok tok 2014
Press book tok tok tok 2014
Frédérique libaud
 
MIF EXPO 2015 PressBook presse
MIF EXPO 2015 PressBook presse MIF EXPO 2015 PressBook presse
MIF EXPO 2015 PressBook presse
Frédérique libaud
 
MIF EXPO 2015 PressBook Internet
MIF EXPO 2015 PressBook InternetMIF EXPO 2015 PressBook Internet
MIF EXPO 2015 PressBook Internet
Frédérique libaud
 
MIF EXPO 2015 PressBook TV
MIF EXPO 2015 PressBook TVMIF EXPO 2015 PressBook TV
MIF EXPO 2015 PressBook TV
Frédérique libaud
 
MIF EXPO 2015 PressBook Radio
MIF EXPO 2015 PressBook RadioMIF EXPO 2015 PressBook Radio
MIF EXPO 2015 PressBook Radio
Frédérique libaud
 
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNET
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNETSALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNET
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNET
Frédérique libaud
 
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO
Frédérique libaud
 
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHESALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE
Frédérique libaud
 
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / Presse ecrite & Dépêches
MIF EXPO - Revue de presse 2013  / Presse ecrite & DépêchesMIF EXPO - Revue de presse 2013  / Presse ecrite & Dépêches
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / Presse ecrite & DépêchesFrédérique libaud
 
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIO
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIOMIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIO
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIOFrédérique libaud
 
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / Internet
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / InternetMIF EXPO - Revue de presse 2013 / Internet
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / InternetFrédérique libaud
 
Book Salon de coiffure Lucia Iraci
Book Salon de coiffure Lucia IraciBook Salon de coiffure Lucia Iraci
Book Salon de coiffure Lucia IraciFrédérique libaud
 
Island Tours Brochure Hiver 2013/2014
Island Tours Brochure Hiver 2013/2014Island Tours Brochure Hiver 2013/2014
Island Tours Brochure Hiver 2013/2014
Frédérique libaud
 

Plus de Frédérique libaud (16)

MIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIO
MIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIOMIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIO
MIF EXPO 2016 pressbook TV et RADIO
 
Press book tok tok tok 2014
Press book tok tok tok 2014Press book tok tok tok 2014
Press book tok tok tok 2014
 
MIF EXPO 2015 PressBook presse
MIF EXPO 2015 PressBook presse MIF EXPO 2015 PressBook presse
MIF EXPO 2015 PressBook presse
 
MIF EXPO 2015 PressBook Internet
MIF EXPO 2015 PressBook InternetMIF EXPO 2015 PressBook Internet
MIF EXPO 2015 PressBook Internet
 
MIF EXPO 2015 PressBook TV
MIF EXPO 2015 PressBook TVMIF EXPO 2015 PressBook TV
MIF EXPO 2015 PressBook TV
 
MIF EXPO 2015 PressBook Radio
MIF EXPO 2015 PressBook RadioMIF EXPO 2015 PressBook Radio
MIF EXPO 2015 PressBook Radio
 
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNET
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNETSALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNET
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE INTERNET
 
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE TV & RADIO
 
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHESALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE
SALON MIF EXPO 2014 - REVUE DE PRESSE ECRITE & DEPECHE
 
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / Presse ecrite & Dépêches
MIF EXPO - Revue de presse 2013  / Presse ecrite & DépêchesMIF EXPO - Revue de presse 2013  / Presse ecrite & Dépêches
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / Presse ecrite & Dépêches
 
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIO
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIOMIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIO
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / TV & RADIO
 
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / Internet
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / InternetMIF EXPO - Revue de presse 2013 / Internet
MIF EXPO - Revue de presse 2013 / Internet
 
Book Salon de coiffure Lucia Iraci
Book Salon de coiffure Lucia IraciBook Salon de coiffure Lucia Iraci
Book Salon de coiffure Lucia Iraci
 
Book lucia iraci oqvs
Book lucia iraci   oqvsBook lucia iraci   oqvs
Book lucia iraci oqvs
 
Book lucia iraci oqvs
Book lucia iraci   oqvsBook lucia iraci   oqvs
Book lucia iraci oqvs
 
Island Tours Brochure Hiver 2013/2014
Island Tours Brochure Hiver 2013/2014Island Tours Brochure Hiver 2013/2014
Island Tours Brochure Hiver 2013/2014
 

Les plus belles parutions joséphine

  • 1. Les plus belles parutions Joséphine
  • 2. Date : AOUT 16 Périodicité : Mensuel OJD : 386989 Page de l'article : p.121 Journaliste : Chantal Ruffin Page 1/1 JOSEPHINE 1110648400502Tous droits réservés à l'éditeur Par Chantal Ruffin # ÇA A DU SENS SUPER PRIX ET SOUTIEN AIDENT À LA RÉINSERTION Un tremplin vers la féminité GRÂCE AU SALON DE BEAUTÉ SOCIAL JOSÉPHINE, DES FEMMES EN SITUATION DIFFICILE REDÉCOUVRENT LE PLAISIR DE PRENDRE SOIN D'ELLES. ifficile de trouver sa place dans le monde du travail lorsqu'on a perdu l'es- time de soi Partantdececonstat, Lucia Iraci, à la tête d'un salon de coiffure renommé sur le prestigieux boulevard Saint-Germain à Paris a eu l'idée de créer Joséphine un salon de beauté social « C'est un lieu dédié à toutes celtes qui trébuchent dans la vie, qu'elles aient subi des violences conjugales, qu'elles soient à la recherche d'un emploi durable ou se retrouvent seules à éte ver leurs enfants », explique l'ancienne coif- feuse de studio, qui a travaillé avec les plus grands noms de la mode lvt beauté e: O o o £ Dans ce salon situé 28, rue de la Charbon- nière, dans le 18e arrondissement de Pans, les femmes viennent se faire coiffer, maquil- ler bénéficient de soins du visage et du corps de thérapies douces (yoga sophrologie), de conseils en image Des prestations proposées à un prix symbolique 3 €pour la coiffure I € pour l'esthétique Des vêtements leur sont prê- tés pour les entretiens d'embauché Celtes qui le souhaitent peuvent aussi obtenir un soutien psychologique Lorsqu'elle fonde l'association « Joséphine pour la beauté des femmes », en 2006, Lucia Iraci est seule et officie au sein d'autres associations Depuis la création du salon social en 2011, ellea pu mettre en place ces différents ateliers, grâce à I aide de béné- voles Ils sont aujourd'hui une trentaine à pro- diguer leurs soins ou à donner de leur temps « Nous avons toujours besoin de bénévoles, même sans compétences en beauté », sou- ligne la fondatrice qui, lorsqu'elle ne travaille pas dans son salon de coiffure, consacre son temps à l'association C'est ainsi qu elle est parvenue à nouer des partenariats Loréal fournit les produits capillaires. Gemey ceux de manucure, Bréal, Caroll et La Halle pro- curentlesvêtements Lesfemmesquipoussent la porte du salon Joséphine sont envoyées par despartenairessociaux(Pôleemploi référents RSA) ou desassociationsetontvalidé un pro- jetde réinsertion professionnelle Car le but, in fine, est bien de les aider à trouver du travail « Nous sommes là pour leur permettre de se réinsérerdansla société, leurdonnerlescodes pour se reprendre en main, ce n'est pas de l'assistanat, précise Lucia Iraci Dans ce lieu elles trouvent écoute et bienveillance ll faut faireattentionàcequ'ondit, nepaslesblesser cesfemmesontsouventétéfragilisées » L'ac- compagnement se déroule sur un an, à raison de 6 séances en coiffure et autant, voire plus, selon les besoins pour les autres prestations ou ateliers Sur 1300 à I400 femmes bénéfi- ciant d'un suivi par an, 20 % retrouvent du tra- vail « llya toujoursautantde besoins » relève Lucie Iraci qui aimerait développer d'autres salons en France, maîs manque de moyens Gageons qu'elle finisse par être entendue i •* Viltais, une association d'éducation populaire agissant pour l'insertion sociale et le suivi ries publics en grande difficulté, a ouvert, en collaboration avec Joséphine, un institut de beauté solidaire dédié aux femmes et aux hommes, à Moulins (Allier) Institut de Beauté Solidaire Salon Joséphine cc Les Chartreux 03000 Avermes E-mail. joséphine© viltais eu maîs fr * D'autres adresses: •À Marseille. Lassociation Sylka Beauté santé Tél -0782713968 E-mail: sylka.direction© gmail.com Asso-hygia.org • À Rennes Ell'a, La Beauté Solidaire pour EllesFacebook.com/ ellaassociation35/
  • 3. Date : PRINTEMPS 16 Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Corinne Manoury Page 1/6 JOSEPHINE 3902747400501Tous droits réservés à l'éditeur Coiffeurs, maispasque Une vie à côté du salon. Création artistique, scène, vie associative, défis sportifs, ils sont nombreux à être aussi connus pour leurs activités secondaires que pour leurs talents de coiffeur. Corinne Munvury ntre hasard et nécessité Hasard d'une rencontre et nécessité d'agir face à une situation insupportable, cest bien souvent ce qui motive les coiffeurs à s'engager pour une cause. Ce fut le cas pour Serge Comtesse, à la tête du groupe éponyme Depuis quinze ans, ce chef dentreprise soutient l'association « Pour un sourire denfant » qui scolarise des enfants au Cambodge. Sollicite pour ouvrir une ecole de coiffure a Phnom Penh, il a décidé de s'engager en découvrant la misère dans laquelle se trouvaient les enfants de ce pays Lucia Iraci, coiffeuse parisienne, a, elle, choisi d'agir par nécessité. Constatant que la précarité touchait d'abord les femmes, elle a créé en 2006 lassociation « Joséphine pour la beaute des femmes » qui aide ces dernières à se relever et à retrouver du travail Quant a Thierry Deschemin, ce sont des rencontres, celle faite avec Liane Poly, artiste qu'il admiralt plus que tout, qui l'ont conduit à s'investir dans la troupe des Enfoirés qui grâce à ses spectacles et ses chansons permet de faire vivre les Restos du cœur créés par Coluche en 1986. Et pour lui, cela fait quinze ans que ça dure
  • 4. Date : PRINTEMPS 16 Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.72-77 Journaliste : Corinne Manoury Page 6/6 JOSEPHINE 3902747400501Tous droits réservés à l'éditeur mes créations pour la publicité », dit ce passionné de photo qui est représenté à Paris par la galerie Brissot, mais qui a également exposé à I ondres « J'ai aussi participé à une expo-vente caritative au profit d'une association pour les enfants malades du foie. C'était gratifiant », se souvient-il. Passé, lui aussi maître dans l'art d'utiliser les appareils photo, Yuta Yumeda, arrive second au concours "Best Emerginig Talent 2016", une compétition créée par Estetica Network, aime pour sa part mettre à contribution ses différents savoirs et ses différentes cultures. AuJapon, où il a grandi, il a appris non seulement la coiffure, mais également la calligraphie et la composition florale. Rien d'étonnant donc, à ce que les fleurs prennent une large place dans ses créations. D'ici quèlques années, il envisage d'ailleurs d'ouvrir un salon de coiffure qui serait également une boutique de fleurs. On y entrerait pour se faire Serge Comtesse est engage depuis plus de 15 ans auprès de l'association "Pour lin sourire d'enfant" au Cambodge. confectionner un bouquet, pour en respirer le parfum et l'on y resterait plus longtemps que prévu pour se faire coiffer dans cet univers de fragrances délicates. Pour l'heure, il partage son temps entre les salons de Christophe-Nicolas Biot, où il travaille, et les cours pour passer son BP. Il est aussi très présent sur les shows en tant qu'assistant de Christophe-Nicolas Biot. Ce qui lui permet lorsqu'il prend le train de travailler sur ses photographies. D'étonnantes compositions qui jouent sur la superposition, la symétrie et l'asymétrie, en mêlant la nature à de belles architectures observées en France. Le tout en appliquant le concept de wabi-sabi, ce concept taoïste qui relie le raffinement sobre et l'altération par le temps. « Mon imagination fonctionne tout le temps. J'essaie toujours de voir ce qu'il reste lorsqu'on enlève tout, ce qui se dégage en clair » dit celui qui avoue qu'il n'est peut-être pas simplement que coiffeur mais qu'il aime réellement son métier. Lucia Iraa a crée Josephine, un salon à l'écoute des personnes blesséesparlavie.
  • 5. Date : AVRIL 16 Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 430299 Page de l'article : p.51,58,59,60 Journaliste : Marie François Adeline Laffitte / Flavie Degrave Page 4/4 JOSEPHINE 2954517400502Tous droits réservés à l'éditeur Corinne Diacre Elle se cramponne, c est le moins qu'on puisse dire Elle est la I" femme au monde a entraîner une equipe de footprofessionnelle masculine (Clermont Foot 63) Et ellevientd'être nommée Meilleur entraîneur de Lgue 2 par le magazine spécialise France Football. But ! Kathryn Kemp- Criffin « Push Up, la lutte contre le cancer du sem », dame son association Pink Era Bazaar Elle organise en mars un joyeux lancer de soutiens-gorge a Paris et, toute lannee, des ateliers de customisation de «soutifs » pourparlerplusLibrementdu cancer du sem notamment familial pinkbrabazaar.org sport, e-lks Berlin Une «filletordue pas du tout sportive » C'est ainsi qu'elle se décrivait il n'y a pas si longtemps Cette maman de 4 enfants a été longtemps dispensée de sport pendant sa scolarite en raison d une scoliose Alors, qu'est ce qui lui a pris un soir, en 2006 de lancer a la cantonade quelle allait courir le marathon de NewYork ' Elle ne le sait toujours pas vraiment Mas, par defi, elle s'est lancee « Une folie,je n ètais pas capable de courir plus de 5 mm sans croire quej allais mourir », se souvient elle en riant Pourtant depuis elle enchaîne en novembre elle a fêté son 40e marathon (et quelques trails dans le desert ou le Mont-Blanc) Des expériences increvables qu'elle raconte I surson site ronfitfun.fr dans un seul but, nous encourager a nous lancer Même si on ne veut pas forcément courir 42,195 km Allez zou, à nos baskets ' Charlotte Bouvard En 2004, après la naissance prématurée de son fils, elle fonde SOS Prémapourenir en aide aux parents des quelque 60 000 bebes qui naissent trop tôt en France Quand faut il vacciner un bebe ne a 6 mois7 Comment l'allaiter quand on en est séparée 9 Pour toutes ces questions, les parents disposent désormais dune ligne téléphonique et des 70 correspondants locaux de I association En 2006, Charlotte s est aussi investie pour que le conge de maternite soit allonge et que la maman puisse rester pres de son bébé Aujourdhui,ellecontinuedesebattrepour obtenirunemeilleurepriseencharge des familles (certains parents n ont pas les moyens de payer I essence pour aller voir leurenfant chaquejour') sosprema.com Ludo lmd Coiffeuse, cette féministe du quotidien ne fait pas relâche depuis 2011, elle a notamment ouvert 3 salons de beaute sociaux, a Paris, Tours et Moulins. Ils sontouverts aux femmes en reinsertion sur une période d un an, pour consolider leur estime d'elles- mêmes.josephinebeaute.fr
  • 6. STYLIST Date : 03 MARS 16Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 405994 Page de l'article : p.22 Journaliste : Aurore Merchin Page 1/1 JOSEPHINE 9205517400508Tous droits réservés à l'éditeur COMMENT ELLE EN ESTARRIVÉE LÀ? CATHERINE BARBACHIARAMONTI CETTE PIONNIERE DU WEB, NET-ENTREPRENEUSE ET BUSINESS ANGEL. A L A N C E L A J O U R N E E D E L A F E M M E DIGITALE. «Je suis petite fille de républicains espagnols et fille de parents simples et aimants (cadres chez Esso et Technip) Mon père a retrouvë une de mes rédactions de CM2 A la question «quand je serai grande j aimerais » j avais répondu créer et diriger une société d informatique » Tout juste diplômée elle décroche grâce a son memoire de fm d études sur I impact d Internet sur la presse le premier prix d un concours ll lui est remis par Viv àne Prat la patronne d DMD qui lui dit «Vous semblez débrou llarde venez creer notre branche internet » «Ce qui a longtemps été ma signature et mon vêtement de travail le blouson Courrèges ' » v N A I S S A N C E LE za F É V R I E R 1973 À R U E I L - M A L M A I S O N V 1996 . D plômee de I École supér eure de commerce de Paris (ESCP) elle codir gè le département Internet et publicité en ligne de I agence média DMD (g oupe Omnicom) V 1999 Elle devient directrice générale d France hébergeur de pages web personnelles créé par Marc S moncim le fondateur de Meetic A LA TETE DE SO SALARIES ELLE REVEND CASHSTORE C5OOOOO UTILISATEURS, I ZOO PARTENAIRES) A EBUYCLUB EN 2010 ET MALINEA EN 2O11 A VENTE PRIVEE ELLE PREND UN BREAK DE DEUX MOIS AUX ETATS-UNIS, Y CROISE UN OURS DANS SEQUOIA PARK, UN BISON DANS L'UTAH ET, ELLE QUI NE JURAIT QUE PAR LE E-COMMERCE, S'EMERVEILLE SURTOUT DE L'ACCUEIL DES CLIENTS EN MAGASIN mm Elle publie le rapport 2020, • ls fin du è commerce puis LeMagasinnestpasniort' et parcourt le monde de missions de conseil en confërences ou elle côtoie Phil Knight cofondateur de Nike ou John Kerry (actuel secrétaire d État américain) ZOOS EllecréeCashStore un sitequ permet aux internautes de récupérer du cash à chaque lois qu ils font un achat 2OO4 Elle crée Maimes agence de conseil pour optimiser lemoteurde recherche des è shops 2O12 Ple crée Catherine Barba Group soc été de conseil en stratégie commercepourdessociêtés du CAC4C des banques 2013 Elle devient business ange pour une d zaïne de start up (Leetchi Frenchweb SoShape ) et chef de file du groupe de trav sur la création d entrepr sedes Assisesde Ientrepreneuriat Elle est marraine des associations Nos Quartiers ont des Talents et Joséphine pour la beaute des femmes membre de I association 100000 entrepreneurs Elle a aussi eté Femme en Or 2011 Femme d influence économique de I année 2014 2O13 Elles installe à New'Tork et crée PEPS Lab (Plein d Expër ences Pour Se réinventer) un observatoire sur I movat on dans le commerce A 1-4 ANS, ON LUI DIAGNOSTIQUE UN CANCER «J'AI EU BEAUCOUP DE CHANCE DEPUIS, MON OPTIMISME, MA JOIE, MON INSOUCIANCE NE M'ONT PLUS QUITTÉE » POUR LUI REMETTRE L'ORDRE NATIONAL DU MERITE, ELLE CHOISI RA DOMINIQUE BAYLE FONDATRICE DES PETITS PRINCES QUI REALISE LES REVES D'ENFANTS MALADES «J avais initié une campagne pub de Sony pour iFrance et pour me remercier les dirigeantsmont invitée a dejeuner et offert le poste Quelques mois plus tard le siteétat racheté par Vivendi pourun milliarddefrancs Masituation a radicalementchangémasjene mesuis pasfaiteauxtoursdelaDefense » Elle a une fille Inès nee en 2003 alors qu elle lançait sa start-up et que son mari créait la maison de disques en ligne Beheve Digital «Cetaitcomme avc r des triplés Dès qu elle a commencé a marcher Inès a jeté mon ordinateur par terre J ai compris le message » « On me confond souvent avec Alessandra Sublet Je suis honorée car j aime son énergie » CHRONIQUEUSE DE L'EMISSION L ENTREPRISE BFM DEPUIS 2OO9, ELLE EST AUSSI MEMBREDU JURY DE LA BFM ACADEMIE DE NICOLAS DOZE, LE THE VOICE DES ENTREPRENEURS SUR M6, ELLE CRÉE LE PROGRAMME COURT ENTREPRENDRE C GRANDIR, VU PAR 2O MILLIONS DE FRANÇAIS V 2O16 La 4-édition de b Journée de b Femme Digttate (rendez-vous des pomrwmen comme Delphine Ernotte dè France TV ou Caroline Ratnade, dè Pans Pionnières),qu'ellea cofondé, se tiendra le10 marsaux Foies Bergères.Elle se clôturera par b remise du Pri* Margaret, en hommage à Margaret Hamilton. irrformiDCBnne de b NASAqui a guidé le premier pas de rhommesurlaLune. Elle ponte déjà sa version US, le Women kinovatlon Forum, qui aura lbu le ZI avril i Newyork. M E E T T H E F U T U R E PROPOS RECUEILLIS PAR A U R O R E M E R C H I N
  • 7. Date : MARS 16 Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 8954 Page de l'article : p.77 Journaliste : M.C. Page 1/1 JOSEPHINE 6162317400509Tous droits réservés à l'éditeur Appel à la Bolidarité Fondatrice de l'association « Joséphine pour la beauté des femmes », Lucia Iraci lance un appel à la solidarité. Pour poursuivre leur mission d'accompagnement aux femmes en grande précarité, les aider à se reconstruire, à ne pas sombrer et à rester présentables malgré les souffrances financières, l'équipe de Joséphine demande aux professionnels de la coiffure et de l'esthétique, conseillers en image ou thérapeutes, d'offrir quelques heures de leur temps pour se joindre bénévolement à l'association. Trois salons sociaux existent, à Pans,Tours et Moulins, qui fonctionnent avec 50 bénévoles. En 2014, plus de 3 DOOfemmes ontété suivies, 20 % d'entre elles ont retrouvé le chemin de la reinsertion. Pour postuler: http://josephinebeaute.fr M.C.
  • 8. Date : FEV 16 Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 8954 Page de l'article : p.63 Journaliste : E.E. Page 1/1 JOSEPHINE 9531286400501Tous droits réservés à l'éditeur Joséphine, Moulins (O3) Apres Paris en 2011 etTours I annee suivante c'est a Moulins que le I troisieme salon de beaute social Josephine vient d'ouvrir ses portes Situe I dans la galerie commerciale des Chartreux ce salon a ete entierement rénove f et décore par I association Viltais ll a bénéficie de soutiens financiers du fonds social europeen de la communaute d agglomérations de Moulins de la ville de Moulins et de la fondation Pacifico NOMBREDEBACS:2 NOMBRE DE SALARIES: 3 dont une coiffeuse une socio-esthéticienne et une coordinatrice sociale PRIX FORFAIT: 3 € pour une coupe-couleur- brushing, 1 €le soin esthetique (manucure epilation soin du visage) LE PLUS: les clients se reapproprient les gestes esthétiques pour retrouver confiance en eux IMPLANTATION: galerie commerciale de centre-ville ADRESSE: Galerie commerciale des Chartreux route de Decize, 03000 Moulins E. E.
  • 9. Date : 21/01/2016 Heure : 11:24:19 Journaliste : CORINE TONARELLI www.echoscoiffure.fr Pays : France Dynamisme : 0 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 268084054 « Joséphine pour la beauté des femmes » « Joséphine pour la beauté des femmes » lance un appel à bénévoles C’est maintenant ! Pour poursuivre ses missions de salons sociaux, l’équipe de l’association Joséphine pour la beauté des femmes, fondée par Lucia Iraci a plus que jamais besoin de bénévoles et de solidarité. C’est donc un grand appel qui est lancé auprès de coiffeuses, coiffeurs, esthéticiennes, coach en image ou thérapeute. Se sentir femme. La raison d’être de « Joséphine pour la beauté des femmes part du constat que la reconstruction ne peut se faire sans regagner l’estime de soi, notamment au travers des premiers gestes de beauté… Au delà des soins de beauté prodigués, le Salon Joséphine est un lieu de partage qui offre un soutien moral et différents ateliers : coaching, sophrologie, relaxation… pour que ces femmes se réintègrent dans les meilleures conditions. «La bienveillance et l’espoir de la réinsertion, voilà ce que porte l’équipe de l’Association Joséphine pour la beauté des femmes à travers ses salons sociaux, insiste Lucia et son équipe. Nous devons nous unir afin de nous dépasser dans notre résilience en temps de crise.» En savoir plus sur www.josephinebeaute.fr Pour être bénévole, contacter Lucia Iraci : liraci@noos.fr
  • 10. Date : 19 JAN 16 Périodicité : Hebdomadaire Page de l'article : p.13 Page 1/1 JOSEPHINE 2897076400524Tous droits réservés à l'éditeur UN NOUVEAU SALON SOCIAL JOSÉPHINEÀ MOULINS Après Paris en 2011 et Tours en 2012, c'est à Moulins (Ailiers), dans la galerie commerciale des Chartreux, que le 3ème sa- lon Joséphine pour la beau- té des femmes a ouvert ses portes, grâce à divers soutiens financiers ; il compte 3 sala- riés. On connaît le principe de ce concept créé par la coiffeuse Lucia Iraci : il s'agit de redonner confiance en elles à des femmes (ou hommes) démunis, grâce à des prestations esthétiques gratuites ou quasi gratuites. De- puis 2011, plus de 3 000 femmes ont bénéficié d'une parenthèse beauté et bien-être. Malheu- reusement, les choses ne sont pas toujours simples : le salon de Tours a dû fermer ses portes, pour raisons financières, et celui de Paris a besoin de coiffeurs et d'esthéticiennes qui pourraient donner un peu de leur temps, bénévolement, pour continuer à fonctionner. Les bonnes volontés sont bienvenues !
  • 11. Date : 24/11/2015 Heure : 23:21:28 Journaliste : Julien Bourelly www.june.fr Pays : France Dynamisme : 37 Page 1/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 263777457 Association Joséphine : Une grande braderie organisée pour contrer la précarité par la beauté ! L'Association Joséphine s'occupe d'offrir de la beauté aux femmes qui n'en ont pas les moyens ! Pour récolter un maximum de fonds, une grande braderie sera organisée le 6 décembre ! Beaucoup de femmes, de par leur situation précaire, peuvent avoir tendance à progressivement perdre confiance en elles… Parfois, certaines femmes au chômage ou en fin de droits ne parviennent plus à puiser les ressources pour s'occuper correctement de leur personne. Cela engendre souvent une perte de confiance en soi, très difficile à affronter. Pour leur venir en aide aux plus vulnérables, l'Association Joséphine leur propose de remonter progressivement la pente et d'optimiser leurs chances de se réinsérer dans le monde professionnel. Depuis 2006, Joséphine met à disposition des services de beauté pour celles qui n'en auraient pas les moyens. Lucia Iraci, créatrice de l'association et coiffeuse de profession, accueille les femmes volontaires dans des salons solidaires pour se réconcilier avec leur image. Cela passe par des soins spécifiques (coiffure, make up…) mais également des prêts de vêtements pour des entretiens d'embauches ! La conjoncture actuelle nécessite de s'appuyer sur la solidarité et l'entraide. Afin de pouvoir poursuivre son activité, l'Association Joséphine a évidemment besoin de la générosité de chacun. Pour récolter
  • 12. Date : 24/11/2015 Heure : 23:21:28 Journaliste : Julien Bourelly www.june.fr Pays : France Dynamisme : 37 Page 2/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 263777457 davantage de fonds, Joséphine organise le 6 décembre prochain de 10h à 18h une grande braderie au Salon Lucia Iraci (95 Boulevard Saint Germain - Paris 6è). De nombreux partenaires du milieu du textile seront au rendez-vous, à l'image de Tila March, Vide Dressing, La Halle aux chaussures, Mate mon sac, Pierre Hermé, Hélène Daroze et Caroline Rostang... En plus de la vente de vêtements, des employées du salon de coiffure proposeront bénévolement d'offrir leurs services. Brushing, chignons, tresses… à seulement 30 euros ! Comme pour la vente de vêtements, 100% des revenus effectués ce dimanche 6 décembre seront reversés à l'association et lui permettront ainsi de poursuivre sa marche en avant ! La rédac de June TV salue ce désir de redonner espoir et confiance à toutes ces femmes et de les guider progressivement vers la réinsertion ! Nous serons évidemment présentes le 6 décembre prochain pour soutenir l'Association Joséphine ! Et vous ? Et n'oubliez pas, vous pouvez désormais retrouver tout l'univers de June TV, et bien plus encore, en vous abonnant à notre chaîne Youtube ou en téléchargeant notre application June TV, disponible sur iPhone et Android. Source : Association Joséphine - Crédit : association joséphine, coiffure emploi
  • 13. FEMME MAJUSCULE Date : NOV/DEC 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.10-11 Journaliste : Chloé Belleret Page 1/2 JOSEPHINE 2035406400503Tous droits réservés à l'éditeur PAR CHLOÉ BELLERET MISTY COPELAND BLACK SWAN ÉTATS'UNIS Celle qui fut la première femme noire a danser Le Lac des cygnes sur la scène du Metropoktan Opera est désormais la première etoileafro-américainedel'histoiredelAmencanBalletTheatre (ABX) deNewYork.PiopulseecetteanneeparleTimeaurangdes IGOperson- nalitéslesplus influentes, lavirtuosede 33ansétaitaudepartpourtant loin de ne posséder que des atouts en main Issue d'une famille modeste, elledécouvreladansesurletard,àIagede 13ans Ellen'aalorsjamaisvu unballetmecoute de musique classique et elle est repéréeparhasard par un professeur de danse qui luimet le pied à la ballerine.Après trois mois, elle se hisse déjà sur les pointes Son ascension sera fulgurante A18 ans, elle rejoint latroupe de 1ABT avant d'êtrepromue soliste en 2007puis danseuse etoile ceteté. Duranttoutesces annees, elle doitfairefaceade nombreux obstacles, a commencer par son apparence. Métisse d'I,S7 metre a la poitrine opulente et aux muscles saillants, la jeune prodige dénote dans un univers peuple de danseuses blanches et fili- formes. Maîs son talent n'ayant d égal que sa ténacité, Mist) Copeland saccrochemalgreunparcoursémailledemultiplesfractures. «J'aieudes moments de doute, des moments ouj'ai voulu tout arrêter,parcequeje nesavais pas s'ily avait un avenirpour ime Afro-Américaine qui voulait atteindre ce niveau En même temps,jc voulaismontierquet'étaitpossible », a-t-elle déclare après sa nomination au sommet Aujourd'hui au firmament, l'étoile n'en oublie pas de s'engager Sa dernière initiative, Project Plie, viseàdémocratiserlaccès à danse classique afinque les troupes reflètent la diversité ethnique de la population américaine Bryndis Bjôrgvinsdôttir LIKE LES RÉFUGIÉS ISLANDE Bien qu imprononçable le nom de cette écnvaine islandaise est devenu célèbre dans le monde entier grâce à sa pétition en ligne en faveur des réfugiés syriens Plébiscitée par plus de 18000 de ses compatriotes s'engageant à fournir un hébergement ou une aide matérielle aux migrants (soit près d'un Islandais sur 201), sa page Facebook intitulée«Syrland kallar»(La Syrie lance un appel) a fait l'effet d'une bombe, poussant même legouvernement à revoirà la hausse son quota d accueil de Syriens sur deux ans, initialement fixé a 50 Une petite victoire pour cette auteure et professeure de 33 ans, qui s'était déjà distinguée l'année dernière dans son pays en recevant deux importants prix littéraires
  • 14. FEMME MAJUSCULE Date : NOV/DEC 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.10-11 Journaliste : Chloé Belleret Page 2/2 JOSEPHINE 2035406400503Tous droits réservés à l'éditeur Diana Zeyneb Alhindawi ŒIL DANS VISEUR ÉTATS-UNIS / RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONSO Passée professionnelle lyatoutjustedeuxans cette photographe de 36ans vient de se voir décerner le Visa d or humanitaire du Comite international de la Croix Rouge pour son travail sur le procesde soldats congolaisjuges pourdesviols massifs commis en 2012 lors desjourneesdeterreurde Mmova (Republique démocratiquedu Congo) Diplômée en economie eten neurosciences cette ancienne humanitairea fait des terrainssensiblessaspécialitédepuisdelonguesannees Catastrophes naturelles conflitsarmes Rien nesemble effrayer cette polyglotte gui maîtrise aussi bien I anglais gué le français le roumain et I espagnol Contrainte de fuir des son plusjeune âge sa Roumanie natale pour se réfugieravec sa famille enex Yougoslavie puis au Canada ellea choisi détablir soncamp de base a Brooklyn aux Etats Unis Maîs son sac a dos ri estjamais tres lom LUCIA IRACI TASLIMA NASREEN «Comme les vetements sontposés sur des cintres dans les armoires, certaines femmes sont accrochées à des cintres invisibles chez leurs maris, qui les utilisent en cas de besoin» ÉCRIVAINE BANGLADAISE LAUREATE DU PRIX SAKHAROV POUR LA LIBERTE DE PENSÉE (1994) VISEE PAR UNE FATWA POUR AVOIR CRITIQUE L ISLAM AU BANGLADESH RAITER LE MAL A LA RACINE FRANCE Si Lucia Iraci a le cheveu long elle est lom d avoir les idees courtes La preuve pour permettre aux femmes sortant d une chimiothérapie de « garder leurjmnmteintacte» malgredesdifficultésfinancieres,cettecoiffeusederenom a lance une collecte nationale de perruques s adressant aux femmes remises d un cancer afin de redistribuer ces coûteux accessoires aux plus modestes DébarquéeenFrance dage de 15 ans cettepétillanteSicilienneveut réconcilier les femmes avec leur image Apres 25 ans passes a courir les studios du monde entiet pour sublimer la chevelure des icones de la mode elle a ciee les salons Josephine Reserves aux femmes en difficulté ces instituts de beaute implantes a Paris et a Tours pratiquent des tarifs défiant toute concurrence (3 €pour une couleur et une coupe, I €pour un soin du visage ou une manucure) Leur objectif rendre leur eclat auxplus fragiles pourleurpermettre de reprendre confiance et de retrouver le chemin de I emploi et d une relation aux autres JOSEPHINEBEAUTEFR/PERRUOUESJOSEPHINE Mariam Malak 20/20 EGYPTE Convaincue que ses copies ont ete échangées contre celles d un rejeton de haut dignitaire cette brillante lycéenne affublée d un zero pointedans toutes les matières au baccalauréat se bat pour faire valoir ses droits enjustice Déboutée une premiere fois par le parguet sur la foi d une etude graphologique douteuse cette fille d instituteur est devenue a 19 ans un symbole de la lutte anticorruption en Égypte «Quand onrna montremesprétendues copies je n en ai pas cru mes yeux il ny avait que quèlques lignesalors queje nal pas arrête décrire» a déclare en larmes la jeune copte bien décidée a plaiderjusqu au bout cette «cause citoyenne» sans agiter I argument de la discrimination religieuse Grâce a I mportant tapage mediatique suscite par cette affaireeta un soutien populairesans précèdent sur les reseaux sociaux le parquetdu Caire a finalementdécide de réexaminer son cas Affaire a suivre
  • 15. Date : 03 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 178584 Journaliste : Farid Sbay Page 1/1 fc7995d057b09801c2ac4f74c40985443550427d21445b8 JOSEPHINE 7602485400509Tous droits réservés à l'éditeur Moulins*Vivre son agglo SOCIAL • Viltaïs vend 7.000 paires dè chaussures pour le salon Joséphine Vente de chaussures solidaire L'association Viltaïs met en vente 7.000 paires de chaussures femmes neuves, samedi prochain, à la salle des fêtes de Moulins pour financer son salon solidaire Joséphine des Chartreux. Farid Sbay Depuis quèlques mois (voir notre édition du mercredi 19 août 2015), l'association Viltaïs a ouvert un salon de beauté à vocation sociale, comme l'expliquait sa chef de service Médina Salka- novic : 7.000 paires de chaussures femmes neuves du 35 au 42 « Le salon Joséphine est un espace entièrement ré- nové et décoré qui permet d'offrir aux femmes, qui n'ont pas de travail, qui sont en grande difficulté ou qui sont victimes de violences, d'avoir un lieu d'écoute, d'échange et de détente. Le salon permet à ces femmes, ainsi qu'aux hommes, de se reconstrui- re une image positive, de retrouver confiance et es- time de soi pour mieux fa- ciliter leur retour à l'em- ploi». Les trois salons Joséphi- ne de France sont soute- nus par des fondations et marques comme l'Oréal où la Halle. Cette dernière a donné un important stock de chaussures fem- mes, pour aider Viltaïs à financer son salon des Chartreux. « Nous avons déjà vendu 536 paires lors de la bra- derie de Moulins. Nous mettons en vente 7.000 paires de chaussures fem- mes de toutes saisons et tous styles, du 35 au 42, samedi prochain à la salle des fêtes de Moulins de 9 heures à 18 heures. Le prix est unique : 8 €la pai- re et 20 €les trois paires », détaille Juliette Lucot di- rectrice à Viltaïs et fonda- trice du salon Joséphine à Moulins. « Des chaussures de bonne qualité, pour une bonne action ! Cette vente nous permettra de financer le fonctionne- ment du salon, et l'achat de matériel et produits », expliquent en chœur Jac- ques Lahaye et Yannick Lucot. Avant cette vente, Viltaïs inaugure officiellement son salon Joséphine des Chartreux, vendredi pro- chain à ll h 30.
  • 16. TOURS & MOI Date : NOV/DEC 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.18 Page 1/1 JOSEPHINE 3191495400509Tous droits réservés à l'éditeur • HALLES Le salon de beauté à vocation sociale « Joséphine pour la beauté des femmes » vient de fêter son troisième anniversaire. Biendanssatête,bien danssoncorps Trois ans après sa creation par Lucie Iraci au 2 rue dè la Victoire, le salon « Joséphine » a accueilli plus dè I 500 femmes « cabossées » par la vie, qui sont passées entre les mains expertes et attentionnées de I équipe avec plus de 4 300 rendez-vous coiffure ou soins beauté « Nous sommes partie prenante dans le parcours de réinsertion, explique Jean-Charles Aponte le directeur des salons Nous accompagnons les femmes qui sont dans une dynamique de formation ou de retour à l'emploi » Une équipe attentionnée Se sentir belle et bien dans sa peau avant un entretien d'embauché ou une première journée de travail c'est déjà un grand pas Pour compléter son offre « Joséphine » prête également des vêtements et des chaussures Chacune desfemmes qui se présente est orientée par un travailleur social et bénéficie d'un accompagnement mensuel sur mesure pendant un an par une coiffeuse une esthéticienne et, selon ses besoins, une diététicienne un psychologue, Le salon collecte des perruques pour les femmes atteintes de cancer un sophrologue un coach parental Et parce que « Joséphine » fourmille de projets une « école française de coiffure sociale » a ouvert ses portes au I bis rue d'Entraigues «Nous voulonsreplacerl'être humain au coeur de la coiffure et permettre aux titulaires d un CAP ou d un BEP de donner une autre dimensionàleurmétier»Sixélèvessont inscrits pour 180 h de cours théoriques et 220 h de pratique avec des médecins des psychologues, des infirmières des assistantes sociales O Tél. 02 47 42 67 17, www.josephinebeaute.fr O www.coiffuresociale.fr
  • 17. Date : 26 OCT 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 432100 Page de l'article : p.128 Page 1/1 137d05c658307401024a4ae4010355792a49ca6eb1e25de JOSEPHINE 4354965400501Tous droits réservés à l'éditeur MA PERRUQUE A PLUS DE POUVOIR QUE VOUS NE LE PENSEZ. Patte que les perruquescoûtent cher beaucoup de femmes atteintesde cancer ri ont pas les moyens Oe s on procurerune Fa tcs un don 31association Josephine pour Qtfru des perruques à celles qui enont besoin pendant lentchimiothérapie et lent permettre d affronter la maladie avec rj gmte el féminité O Solidaires, jusqu'au bout des cheveux L'association Joséphine Beauté aide les femmes touchées par le cancer du sein en collectant les perruques de celles qui ont surmonté la maladie. Lucia et son équipe les lavent et les remettent en forme, avant de les proposer aux personnes malades pour 40 €. Une somme des plus modiques comparée aux centaines d'euros que coûte une perruque neuve. Vous avez une perruque à donner? Adressez-vous au salon de beauté solidaire Joséphine (2, rue de la Victoire, à Tours) ou au siège de l'association, au salon Lucia Iraci, 95, boulevard Saint-Germain, à Paris, i Plus d'infos sur: www.josephinebeaute.fr I
  • 18. Date : 05/ OCT 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 687100 Page de l'article : p.44-45 Journaliste : Bénédycte Transon Capone Page 1/2 ca71854e5760e407c2fa41b47100a55c2697d36f9159575 JOSEPHINE 2675245400502Tous droits réservés à l'éditeur SANTÉ ^INNOVATIONS Des traitements prometteurs contre le cancerThérapies ciblées, immunothérapie, nanomédecme... Elles font l'actu et nous interpellent. Le point sur les dernières avancées qui bouleversent le pronostic de beaucoup de cancers PAR BÉNEDYCTETRANSON CAPONE a prise en charge du cancer a beau- coup évolue au cours des trois der- nieres années, tant dans l'approche 3thérapeutique que psychologique. «II y a une personne normale derrière chaque malade», rappelle le Pr David Khayat, chef du service d'oncologie médicale de l'hôpital de la Pitie-Salpêtriere a Paris. Et de ce fait, elleméritedebeneficrei dumeilleurdel'offre de soins Car plus que les nouveaux lraite- ments, c'est leur utilisation qui a beaucoup évolue Les cancers sont loin d'être homo- gènes. Laplupartontdessous-groupes,voire des sous-groupes de sous-groupes avec pour chacun une «signature moléculaire » spéci- fique.ELdoncuntraitementparticulier L'immunothérapie: elle arrête la cellule cancéreuse Le système immunitaire, en charge de dé- fendre l'organisme, cst constitué essentielle- ment parles globules blancs (lymphocytes T) etlesanticorps.LesljmphocytesTpossèdent deux sous-groupes dcs activatcurs ct dcs freineurs appelés aussi suppresseurs Les pre- miers participent a l'élimination des virus et autres agents infectieux; les seconds stoppent la reaction immunitaire, une fois l'infection éliminée. La cellule cancéreuse est intelli- gente Elle sait qu'elle risque d'être détruite pai le svstème immunitaire Elle secrete donc des molécules (PDL1) dont le rôle est d'en- dormir les globules blancs qui possèdent Ic récepteurPDL1 etd'autres (CTLA4)pourin- hiber le système immunitaire. Le rôle de ces L'immunothérapie SYSTÈME IMMUNITAIRE Anticorps Globules blancs lymphocytes T MÉDICAMENT ANTI-PDL1 MÉDICAMENT ANTI-CTLA4 CELLULE CANCÉREUSE Le rôle de l'immunothérapie est de bloquer les molecules émises par la cellule tumorale et de permettre au systeme immunitaire déjouer son rôle nouveau* medicaments en immunothérapie (anti-PDLl ctanti-CTLA4) cstdcbloquerecs récepteurs et de déjouer le mécanisme de de- lense de la tumeur. Elle cible en priorité les cancersmétastases Lespremiersresultatspo- sitifs sont sortis, il y a deux ans, dans les me- lanomes malins métastases. Certains patients sont en rémission complète et il existe des cas oule malade afinipar «tuer», lui-même, son mélanome Dans le cancer dupoumon, dit «à non petites cellules», dcs patients ont vu leur survie piolongee de 27%, voue de plus de 40% dans cerlaines tonnes. Et récemment, dans Ic cancer du rein, les reponses étaient également tres bonnes « Grâce a ces traite- ments, certains patients sont mêmes en ré- A l'occasion d'Octobre rose., donnez une seconde vie à votre perruque en l'offrant à l'association Joséphine. Infos surjosephinebeaute.fr mission complète depuis plusieurs années. Nous avons de bonnes raisons de penser que les cancers métastases seront guéris un jour parl'immunothérapie », positive notre expert. Laradiothérapie:desmicro- billes pour le cancer dufoie Au lieu d'irradier l'organe atteint depuis l'ex- térieur, cette nouvelle technique deradiothé- rapie est administrée grâce a des micro- sphères de resine remplies de molecules radioactives, directementinjectées,viaunca- théter, dans le foie. Elles libèrent ainsi leur charge au plus près de la cible. Les radiations émises vont détruire les tumeurs «Agir de lintérieurpenneI des dosesplusimportantes, tout en épargnant les tissus sains», soulignait leprofesseurPeterGibbsduRoyalMelbourne Hospital(Australie)dansSciencesetAvenir Lesthérapiesciblées:une armecontrelesmétastases Cesontdestraitement*quivisentlescellules malades, tout en épargnant les cellules saines. Ce qur est nouveau, c'est que l'on a montre qu'unemêmeanomalrecellulairepouvaitêtre présentedansdcscancerstresdifférentstou- chant des organes comme le poumon, le cô- lon, l'estomac... et qu'un même traitement pouait être proposé avec succes dans cer- tains cas «Des résultats formidables ont été obtenus dans le mélanome malin métasta- tiquc, un cancer extrêmement grave dontla ftéquence double tous les dix ans On est passé de 5% à 50% de taux de rémission»,
  • 19. Date : 05/ OCT 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 687100 Page de l'article : p.44-45 Journaliste : Bénédycte Transon Capone Page 2/2 ca71854e5760e407c2fa41b47100a55c2697d36f9159575 JOSEPHINE 2675245400502Tous droits réservés à l'éditeur Pr David Khayat Quelle place ont les médecines alternatives dans votre service? Nous offrons gratuitement aux patientes des séances d'acupuncture, aromathérapie, hypnothérapie, réflexologie, relaxation, sophrologie, sexologie, psy- chologie, musi- cotherapie, art- thérapie .. Les 11 praticiens présents dans le service ont reçu 1 500 patients et effectue plus de 4 DOO consulta- tions à cejour. V pieciselePi David Khayat Dansles adenocai- cmomes, qui représentent 50% des cancers du poumon, la survie était de six mois Au- jourd'hui 50% des patients ont une maladie contrôlee de façon prolongee Et dans un gioupe particuliei qui piesente des mutations dans le patrimoine génetique de leui cancer, soit environ 3 a4% des malades, on a observé des remissions complètes sous therapie ciblée Oncotest: une avancée dans le cancer du sein Dans les cancers du sem sensibles aux hor- mones,unechimiothérapieestsouventpres- ente poui mieux pievenii une lecidive Vingt et un gènes ont ete identifies Leui ana- lyse a I aide d'un test spécifique l'Oncotype DX® permet de déterminer les risques de ré- cidrvc du cancer ct Imtcrct dc cette chimio- thérapie Malgre son utilite et les economies qu'il peimettrait de léaliseï en évitant des chimiothérapies inutiles, il n'est toujours pas rembourse et il en coûte a la patiente en- viron 3200 € «La Fondation Avec (fonda- tion-avcc org), quej'ai fondée a passe un ac- cord avec le laboratoire Genomic Health poui le mettre giatuitement a disposition des iemmes suivies dans les hôpitaux de la Pitié-Salpêtrière, Tenon, Saint-Antoine et la clinique Hartmann», précise le PrKha>at , Le 8 octobre, rendez-vous exclu- sif avec le Pr Khayat sur la page Facebook de Femme actuelle/ événement de 10 h à ll h.
  • 20. Date : 28/09/2015 Heure : 16:20:21 www.leparisien.fr Pays : France Dynamisme : 910 Page 1/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258315822 "Octobre Rose": un mois pour se mobiliser contre le cancer du sein La tour Eiffel illuminée en rose le 7 octobre 2014 à Paris (AFP/Lionel Bonaventure) Tour Eiffel illuminée en rose, défilé de mode à Londres, courses et marathons, réunions-débats... le mois d'octobre est l'occasion d'une nouvelle campagne de sensibilisation et de collecte de fonds pour le cancer du sein, le cancer le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes. Rassemblée autour du ruban rose, symbole du combat contre un cancer qui, pris à temps, se guérit de mieux en mieux, la campagne se déploie simultanément dans le monde entier, relayée par les milieux professionnels et associatifs, voire les agences sanitaires. En France, où plus de 48.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2012 et près de 12.000 femmes sont mortes de ce cancer, l'Institut national du cancer, le ministère chargé de la Santé et les régimes d'assurance maladie sont associés à "Octobre Rose". L'objectif est d'augmenter le taux de participation des femmes âgées de 50 à 74 ans au dépistage du sein tous les deux ans, qui stagne depuis plusieurs années. Mais Octobre Rose, lancé il y a une vingtaine d'années, sera également l'occasion pour les spécialistes de faire le point sur la prise en charge de la maladie qui a beaucoup évolué ces dernières années et de soutenir les femmes pendant et à l'issue de leurs traitements. L'institut Curie à Paris, un centre de référence pour le traitement du cancer du sein, organisera notamment un forum de prothésistes et projettera un film- documentaire "Guérir le regard" pour aider les femmes à se reconstruire après une mastectomie. Le centre anti-cancéreux Gustave Roussy communiquera sur ses programmes spécifiques d'accompagnement de la maladie, avec notamment des cours d'aquagym et une formation à la pratique de la méditation. - Défilé de femmes opérées - A Paris, le coup d'envoi de la campagne sera donné lundi soir par l'association "le cancer du sein, Parlons-en", avec un spectacle lumineux qui culminera avec l'illumination de la Tour Eiffel en rose. A Londres, la campagne débutera le 7 octobre par le London Show qui fera défiler des femmes opérées d'un cancer du sein. Octobre Rose (ou "Breast cancer awareness month" en anglais) sera également ponctué de très nombreuses courses ou marathons organisés un peu partout dans le monde pour collecter des fonds pour la recherche. Quelque 5.000 participants
  • 21. Date : 28/09/2015 Heure : 16:20:21 www.leparisien.fr Pays : France Dynamisme : 910 Page 2/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258315822 sont ainsi attendus au "Pink Ribbon Walk" à Singapour le 3 octobre. Une "course à la vie" est organisée par la fondation canadienne du cancer du sein dans de nombreuses villes du Canada le 4 octobre. A Paris, l'association Odyssea espère rassembler environ 40.000 personnes lors de courses et de marches pendant le week-end du 3 au 4 octobre. Unicancer, groupement de centres de soins privés à but non lucratif, profitera d'Octobre Rose pour présenter des actions innovantes comme la création d'une prise en charge "express" (généralement en un jour) dans plusieurs de ses établissements. Une association (Joséphine Beauté) se propose quant à elle de collecter les perruques des femmes qui ont surmonté la maladie afin d'en faire bénéficier celles qui ne peuvent pas s'en offrir. Octobre Rose est par ailleurs décliné en régions, avec de nombreuses manifestations locales. A Mâcon, une exposition présentera des photos de femmes victimes d'un cancer du sein, qui ont accepté de poser avec leur mammographie.
  • 22. Date : 28/09/2015 Heure : 17:06:05 www.francesoir.fr Pays : France Dynamisme : 39 Page 1/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258325185 Ce lundi soir, la tour Eiffel sera rose pour lutter contre le cancer du sein A l’occasion du lancement de la nouvelle édition d’Octobre rose, consacrée à la lutte contre le cancer du sein, en France et dans plus de 70 autres pays, la Tour Eiffel sera rose ce lundi soir. ©COLLET GUILLAUME/SIPA Ce lundi soir, à 20h00 exactement, la Tour Eiffel sera rose. L'illumination aura lieu dans le cadre de l'opération Octobre rose pour le cancer du sein en présence de l'état-major new-yorkais et des dirigeants européens de The Estée Lauder Companies à l'origine de cet évènement avec le magazine Marie-Claire. Car pour la 22ème année consécutive, l'association Le Cancer du Sein, parlons-en! lance à partir de ce lundi soir sa nouvelle édition d'Octobre rose, consacrée à la lutte contre le cancer du sein, en France et dans plus de 70 autres pays. Dans l'Hexagone, où 50.000 nouveaux cas sont détectés chaque année, le cancer du sein touche une femme sur dix et reste la première cause de mortalité féminine pour les femmes âgées de 35 à 65 ans. Aussi, l'objectif d'Octobre rose est d'augmenter le taux de participation des femmes au dépistage du cancer du sein tous les deux ans. C'est également l'occasion pour les spécialistes de faire le point sur la prise en charge de la maladie qui a beaucoup évolué ces dernières années et de soutenir les patientes pendant et à l'issue de leurs traitements. "Le nombre de cancers augmente, mais les chances de survie aussi, explique Dr Anne Vincent-Salomon, médecin pathologiste à l'Institut Curie à Paris et présidente du comité scientifique de l'association Cancer du Sein, parlons-en!, citée par Le Point. "En la matière, la prévention et le dépistage précoce restent essentiels. Le dépistage est un formidable moyen pour prendre la maladie très tôt et avoir le dessus sur elle. Faire reculer l'épidémie est possible. C'est ensemble que l'on y arrivera". En effet, selon une étude française récemment parue dans Journal of The Royal Society of Medicine les grandes vagues d'invitation au dépistage permettre de réduire le risque de décès par cancer du sein de 15%. Ainsi, à Paris du 28 septembre au 2 octobre, à l'initiative de Cancer du Sein, parlons- en!, du Trocadéro à La République en passant par Bastille, un village d'information permettra au grand public d'aller à la rencontre d'associations et de personnalités engagées dans la lutte contre la maladie et dans le soutien aux femmes atteintes.
  • 23. Date : 28/09/2015 Heure : 17:06:05 www.francesoir.fr Pays : France Dynamisme : 39 Page 2/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur JOSEPHINE 258325185 Puis, tout au long du mois d'octobre l'institut Curie, centre de référence pour le traitement du cancer du sein, organisera notamment un forum de prothésistes et projettera un film-documentaire intitulé "Guérir le regard" afin d'aider les femmes à se reconstruire après une mastectomie. Le centre anti-cancéreux Gustave Roussy présentera quant à lui ses programmes spécifiques d'accompagnement de la maladie, avec notamment des cours d'aquagym et une formation à la pratique de la méditation, tandis qu'Unicancer, groupement de centres de soins privés à but non lucratif, présentera des actions innovantes comme la création d'une prise en charge "express" (généralement en un jour) dans plusieurs de ses établissement. Enfin, l'association Joséphine Beauté profitera de l'évènement pour collecter les perruques de femmes guéries afin d'en faire bénéficier celles qui ne peuvent pas s'en offrir.
  • 24. Date : SEPT 15 Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 8954 Page de l'article : p.114 Journaliste : Sarah Ellero Page 1/1 JOSEPHINE 9712505400506Tous droits réservés à l'éditeur Graines de coiffeurs ÉCOLES « Les concours permettent de connaître notre vrai potentiel » Cyril Beynet est un jeune coiffeur heureux. À 26 ans, il a remporté le Prix Young Talent lors de la finale du Trend Vision Award Wella 2015, qui s'est déroulée en juin dernier à Paris. Coiffure de Paris: « Combien d'heures detravail ce prix représente-t-il?» Cyril Beynet: « Difficile de quantifier! Danstous les cas, ces derniers mois, je travaillais chaque soir après ma journée de travail et tous les week-ends. Le rythme était fatiguant mais, lorsque je pensais à la finalité, je retrouvais tout de suite mon énergie. » CdP; « Pourquoi vous vous êtes-vous inscrit à ce concours? » C.B.: « Mon rèsponsable, Ivan Arniault, gérant et fondateur du salon I Hair à Salon-de-Provence (13), m'a incité à m'inscrire. Lui et l'équipe Wella ont été d'un grand soutien. Ce concours a été, pour moi, l'occasion d'être jugé par des regards professionnels extérieurs. En général, les concours permettent de connaître notre vrai potentiel et de repousser nos limites. » CdP; « Selon vous, qu'est-ce que ce prix va apporter à votre carrière? » C.B.: « Ce type de concours procure un vrai depassement de soi. Gagner un tel prix apporte également de la confiance en soi et un joli réseau. De grands coiffeurs, comme Cyrill Brune, m'ont félicité. À mes yeux, c'est la plus belle des récompenses! » Propos recueillis par Sarah Ellen) Jeune coiffeur entreprenant À 34 ans,Alexandre Serio, qui a créé la marque Alexandre Serio Suite, est aussi le fondateur du salon Suite n° 17 à Nîmes (30). II y a un an, il a voulu concevoir un événement à son image. «Je voulais faire dècouvrirauxjeunes coiffeurs mon univers, à travers des dèfilés, des work-shows etune soirée de gala », explique Alexandre Serio. Haircongress était né ! « Cet événement devait faciliter la rencontre entrejeunes coiffeurs etprofessionnels avertis. Le but: releverle niveau de la coiffure! » Un an de préparatifs, avec une agence d'événementiels, a été nécessaire. Fin avril, la première édition, qui s'est tenue à Lloret del Mar en Espagne, a accueilli 1350 coiffeurs. « Nousavons organisé le concoursJeunes Talents, quiaétéremporté par Tiphaine Savouray du CFA d'Avignon. L'anprochain, 500 personnes sontprévues. ,, La coiffure permetde developper de nombreuxprojets. » Coiffeur du cœur Les 29juin et4juillet, l'Écolefrançaisede coiffure sociale,fondée par Lucia Iraci à Tours (37),aorganiseses portesouvertes. L'occasion de dècouvriruneapproche plus humainedelacoiffure.«Nosformations permettent auxprofessionnels de travailler enmaisons deretraite, dansleshôpitaux», indique NellyLaumonier,coordinatrice pédagogique de l'école. «Nousne proposonspas de modules de coiffure. Nous dédirionsplutôtdes modules liés à la psychologie, lapsychiatrie, lagériatrie, avec desmisesensituation.»Lescourspeuvent s'adapter au rythme du coiffeur salarié.
  • 25. Date : OCT 15 Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 355378 Page de l'article : p.107-108 Journaliste : Élise Comte Page 1/2 JOSEPHINE 2250505400524Tous droits réservés à l'éditeur Belle contre le cancerRouge glam, perruque rousse, manucure ces cinq femmes atteintes d'un cancer du sein ont choisi la beauté comme immense pied de nez à la maladie Par Elise Comte SES LÈVRES MAQUILLÉES « Mon grand allie, c'est le rouge a lèvres il me donne super bonne mme Tresviteapresmondiagnostic, uneinfirmièremeparledes"soinsde support" proposes par l'hôpital En gros, toutce qui nous aiderait aaller mieux Je choisis les ateliers de maquillage et de soins de Tasso dation Belle et Bien Même sije n'ai pas encore perdu mes cils ni mes cheveux, je préfère prendre les devants Tout pour ne pas avoir l'air malade C'est une sorte d'atelier a l'hôpital, on est une dizaine autour del'esthéticienne Onsecroiraitplu- tôt dans une parfumerie entre copines ' Sur la table, des miroirs et plein de produits de beaute à parta- ger Tres vite, on passe a lapratique trouver le bon fond de teint pour cacher la fatigue, redessiner les sour- cils, camoufler l'absence de cils avec un crayon Pour mc motiver, je lance un defi a six copines je leur offre une palette de make-up et leur demande de faire comme moî pour me soutenir Elles jouent le jeu a fond et m envoient régulièrement desselfies Si,avant,jenememaquil- lais que de temps en temps, je decide de ne plus jamais zapper l'étape, pourmesentirjolie, avoirconfiance enmoî,mieuxaffronterleregarddes autres Etçamarche quandmesvoi- sins, qui ne sont pas au courant de moncancer, mecomplimententsur ma bonne mme, c'est une victoire surlamaladie »( «theatre .Iduns DES MASSAGES « Au debut de mon traitement, quanduneinfirmièremeconseille des soins du corps, je refuse je n'ai pas envie qu'on mc touche Maîs la viecontinue, etentre deuxchimios, jesuisinvitéeapasserunejourneeau spa pour l'enterrement de vie de jeunefilled'une amie Maigre mon appréhension, je me force c est important d'être la Un massage californienestprevuetjenesuispas tres en confiance Maîs tres vite, c estcommesi chaque centimètrede ma peau se relâchait Je me laisse bercer par la musique zen et je ne pense plus a rien la prochaine chimio, mon arrêt maladie, la peur C'est comme une trêve J'accepte alors la proposition de l'hôpital de me faire masser L'esthéticienne a desgestesprécis, parfoisdesimples effleurements Pendant presque une heure, je n'ai plus de douleurs et toutes mes tensions se libèrent Alors que je focalise souvent sur mon sein malade, grâce au toucher, jereprendsconsciencedemoncorps dans sa globalité Ça se voit même surmonvisage j'ai meilleuremine, les traits détendus, les pommettes plus fraîches D'ailleurs je me suis promis de continuer lorsque je serai guérie » Fi edenque, 31 ans UNE PERRUQUE PÊCHUE « Les cheveux C est ce que tout le monde sait a propos de cette foutue maladie on les perd Et ça, ça m'ef- frayait avant même le traitement, avant même de savoir si j'allais les perdre Lesperruques constituéesde véritables cheveux coûtent au moins 500 €, alors que la Sècu ne rem bourse que 125 € J annule mes vacances et j'achète une belle per- ruque, un carre court, proche de mon ancienne coupe Un coiffeur m'apprendcommentlalaveretfaire un brushing Je suis dabord intimi- dée, puis je decouvre que c est assez facile c'estcommesijecoiffaisune copine Je fais des boucles, des tresses Al'hôpital, j avais rencon- tre une fille qui préférait rester sans foulard ni perruque, pour montrer,
  • 26. Date : OCT 15 Pays : France Périodicité : Mensuel OJD : 355378 Page de l'article : p.107-108 Journaliste : Élise Comte Page 2/2 JOSEPHINE 2250505400524Tous droits réservés à l'éditeur me disait-elle, que "non, tout ne va pas bien" Pour moî, c'était le contraire,j'avaisenviequ'onnevoie rien Etpuis unjour, zut-je m'offre une perruque rousse, en cheveux synthétiques,lesmêmesbouclesque Nicole Kidman jeune' Ça fait mar- rer ines potes, même ceux que la maladiefaittropflipperpourenpar- ler.Etçam'aide beaucoupàremettre de la légèreté dans mon quotidien, comme si j'endossais une nouvelle personnalité » Cat nle .52 «ns DUBAUMEPOURLECORPS « Quelques jours après le début du protocole de som, ma peau s'est mise à rougir et mc gratter horriblement. "Elle est trop sèche", m'explique une infirmière. Ellemedonneunelistede produitsmaîsselon elle,jedois trou- verceluiquimecorrespond.Jemedis qu'elleexagère,quej'aijusteàpasser une crème après la douche comme d'hab Faux, très vite, je comprends quejevaisdevoirécouter ..mapeau. Alors, touslesjours,jesuismonpro- gramme douchefraîche-jamaisde bams chauds qui assèchent- avecun gel sans savon et un shampooing ultra-doux pour mes cheveux qui résistent à la chimie, puis crème à l'uréedelatêteauxpieds Aprèsmon opération, j'ajoure un long massage de ma cicatrice avec une côld cream, j'ai enfin trouvé celle qu'il me faut après plusieurs essais Une bénévole de l'hôpital m'a appris les gestes pré- cis pour assouplir ma peau sans mc faire mal. J'ai mis plusieurs jours avant de parvenir à la toucher, maîs peuàpeuj'ysuisarrivée Avant mon cancer,jepassais dixminutesdansla salle de bains, douche comprise, maintenant, il me faut bien une heure. » /«ier. 33 «ns DE BEAUX ONGLES « Quelques semaines avant ma pre- mière chimio, j'apprends que les ongles abîmes font souvent partie des effets secondaires Le temps du traitement,je dois les garder courts, car ils se cassent facilement Maîs j'ai le droit de mettre duvernis, c'est même conseillé pour les protéger du soleil.Jeposeunebasefortifianteau siliciumpuisunecouleur,obligatoi- rementfoncée,quej'achèteenphar- macie Même sij'utihse des produits particuliers,jeleviscommeungeste banal,commeunefillequisemetdu vernis. D'ailleurs, quand on se retrouve pour une manucure entre copines, nen n'achangé on met nos produits sur la table et on partage. Sans nen dire, elles ont tomes acheté quelques flacons quejepeux utiliser et n'apportent plus que du dissolvant sans acétone, comme moî. J'ai aussi un nouveau rituel • comme mes mains et mes pieds sont hyper secs, mon copain les masse le soir avec de l'huile d'amande douce C'est un moment à part, ça me détend et lui aussi : c'est sa façon de me soutenir autrement que par les mots. » Jahan 29 «ns • Merci a Lucia Iran, fondatrice de l'associationJosephinepourlaBeauté des Femmes, josephinebeaute fr, et à Raisin Dockery, directrice de l'asso- ciation Belle etBien, bellebten.fr «Octobrerosé»2015 C'estla22e campagnedeluttecontrelecancerduseinetd'information sur ledépistageprécoce Ettoutautantd'annéesquelemagazine «MarieClaire»s'engageauprèsdesmarquesEstéeLauderetClinique, etfondeavecelles l'association «Le Cancerdu Sein, Parlons-en '» en3prix leGrandPrixRubanRoséde la Rècherche, le Prix Ruban RoséAvenir et le Prix Ruban Rosé QualitédeVie Sortir de la maladie et penser positif À Paris plusieurs operations de sens) bilisationsontorganiséescetteannee - Un espace itinérant d'information etd'échangesavecdesprofessionnelssera ouvertaupublic,delaplacedelaBastille àcellede la République,du29 septembre au1er octobre - Le 28 septembre, sur le parvis des Droits de l'Homme au Trocadéro, soirée musique et danse avant un spectacle de lumières, dont l'illumination de la tour Eiffel en rosé - Expo photos du Estée Lauder Pink Ribbon PhotoAwardsurleparvisdes Droits de l'Homme. «Silenombredecancersduseinestenforte augmentation,commente le DrAnne Vmcent-Salomon, présidente d'honneur du comité scientifique de l'association la survie aussi! Faire reculer l'épidémie est possible,cestensemblequ'onyarrivera » Aider la rècherche,c'est primordial Depuis 2004, près de 2 millions d euros ont etérécoltesetdistribuesa la rècherche Cetteannee, le28septembre, l'association «LeCancerduSein,Parlons-en»investitle GrandFoyerduThéâtreNationaldeChaillot en presencede nombreuses personnalités dumondemedical,cultureletartistique LejurydesPrixRubanRosé,présideparle DrAnneVincent-Salomon versera le montant record de 250000 €à des èquipes de chercheurset soignants. Repartis I
  • 27. Date : JUIL/SEPT 15 Pays : France Périodicité : Trimestriel OJD : 336415 Page 1/1 JOSEPHINE 0967694400502Tous droits réservés à l'éditeur Initiatives Cancer Des perruques à prix accessible Lorsque l'on est une femme en situation précaire et que l'on est traitée pour un cancer, acquérir une per- ruque afin dè pallier les effets de la chimiothérapie se révèle souvent impossible, car trop onéreux (entre 500 et 3 DOO euros) et mal rembourse par l'Assurance maladie (125 euros seulement). Consciente de l'importance de conti- nuer à se sentir belle et digne malgré la maladie, Lucia Iraci, fondatricedel'associationJoséphinepourlabeautédesfemmes, a lancé, le 19 mars dernier, une opération de sensibilisation sur les réseaux sociaux intitulée #Avecmaperruque. Objectif: encourager les femmes ayant vaincu le cancer à faire don de leur perruque, afin que celle-ci soit redistribuée (au prix de 40 euros). L'associationenadéjàrécolteune soixantaine. Elles pourrontêtre«rafraîchies»(lavées,coupéesetcoiffées)tousles troismoispardescoiffeursbénévolesousalariésdel'association. Pour plus d'infos Joséphine pour la beaute des femmes, sur Facebook et Twitter, fosephmebeaute fr Campagne desensibilisation #Avecmapenuque,lancée le 19 mars parl'association joséphine pour la beauté desfemmes.
  • 28. Date : 19 AOUT 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 178584 Journaliste : Farid Sbay Page 1/3 3c7045a85b809e0cf21a49b41a0215c92033d11921ab5b3 JOSEPHINE 7193394400501Tous droits réservés à l'éditeur LESCHARTREUX•L'associationViltaïsvientd'ouvrirunsalon «Joséphine» aucœurdesHLM Unsalondebeautécontrelaprécarité Le manque de confiance et l'estime de soi peuvent être un des freins pour le retour à l'emploi. Viltaïs l'a souvent détecté chez ses résidents et personnes en difficultés. C'est pour cela que l'association a ouvert le troisième salon « Joséphine » de France. Farid Sbay A près Paris et Tours, c'est à Moulins que le troisiè- me salon « Josephine » pose ses ciseaux et ses produits de beauté. Mais qu'est-ce qu'un salon « Joséphine » ? Médina Salkano- vic, chef de service à Viltaïs, ex- plique ce projet social : « Le sa- lon Joséphine est un espace entièrement rénové et décoré qui permet d'offrir aux femmes, qui n'ont pas de travail, qui sont en grande difficulté ou qui sont victimes de violences, d'avoir un lieu d'écoute, d'échange et EN CHIFFRES 86.000 € C'est le montant du budget prévisionnel pour 2015. 80% C'est le pourcentage de subvention du salon Joséphine. Les principaux financeurs sont : Fond social européen, Ville de Moulins, Moulins communauté, Fondation Pacifica et la Caisse d'Épargne Auvergne Limousin. de détente. Le salon permet à ces femmes, ainsi qu'aux hom- mes, de se reconstruire une image positive, de retrouver confiance et estime de soi pour mieux faciliter leur retour à l'emploi. » Le salon social Joséphine a été créé en mars 2011 à Paris par Lucia Iraci, une coiffeuse enga- gée : « 80 % des pauvres en France sont des femmes ! Parmi elles, les moins de 25 ans et les plus de 45 ans sont les plus vul- nérables. Prendre soin d'elles- mêmes et se faire belle ne sont plus une priorité pour elles. Les problèmes ne s'arrêtent pas à la sphère professionnelle, ils affec- tent aussi la vie personnelle. La précarité iie se réduit pas à la pauvreté. C'est parce que ce constat m'était insupportable que j'ai décidé de créer les sa- lons Joséphine ». C'est vrai que le salon Joséphi- ne flambant neuf des Chartreux respire la sérénité et donne en- vie d'être cocooné. Comme San- drine, 38 ans, de Bourbon l'Ar- chambault, qui est entre les délicates mains de la coiffeuse Virginie Daumiii : « J'ai connu ce salon grâce à une amie. C'est un genre de luxe que je ne peux plus me permettre financière- ment en tant que mère au foyer. Cela peut paraître bête mais juste en sortant du salon José- phine, je me sens mieux et ça me rebooste pour mieux m'en sortir.» Virginie Daumin et Alexandra Montoya sont aux petits soins de ces femmes envoyées par Viltaïs et les assistantes socia- les : « C'est mieux que chez le psy ! Car nous sommes là pour
  • 29. Date : 19 AOUT 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 178584 Journaliste : Farid Sbay Page 2/3 3c7045a85b809e0cf21a49b41a0215c92033d11921ab5b3 JOSEPHINE 7193394400501Tous droits réservés à l'éditeur les écouter et les aiguiller, pas seulement juste pour prendre soin d'eux. Nous faisons en sor- te qu'elles aillent mieux physi- quement et psychologiquement. Et si elles ont besoin d'aide ou sont en grande situation de dé- tresse, nous alertons l'équipe sociale deViltaïs. » Le salon Joséphine de Viltaïs est accessible aux bénéficiaires de minima sociaux, stagiaires de la formation professionnelle et aux personnes en situation de réinsertion orientées par un tra- vailleur du secteur médico-so- cial. Les tarifs sont symboliques grâce aux mécènes comme L'Oréal : 3 €pour la coiffure et I €par soin esthétique. « Ce salon de beauté permet à des femmes que la vie n'a pas épargné, de retrouver dignité et estime de soi » MEDINA SALKANOVIC Chef de service à Viltaïs
  • 30. Date : 19 AOUT 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 178584 Journaliste : Farid Sbay Page 3/3 3c7045a85b809e0cf21a49b41a0215c92033d11921ab5b3 JOSEPHINE 7193394400501Tous droits réservés à l'éditeur
  • 31. Date : 06/12 JUIL 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 3058345 Page de l'article : p.50 Journaliste : Elisabeth Fournier Page 1/1 1f7745195ea0440b32bb47945704b5aa19b74d87c1b55fa JOSEPHINE 9301054400503Tous droits réservés à l'éditeur Hews argent .COUTDU SYNDIC onvayvoirplusclair A partir du 1er juillet 2015, de nouvelles règles entrent en vigueur pour mieux contrôler ses honoraires. L'obligation d'un contrat type : il est désormais imposé pour tous les contrats conclus ou renouvelés après cette date Une rémunération au forfait : pour renforcer la transparence, un forfait annuel englobera toutes les prestations de gestion courante Cela comprend celles qui ont trait a l'assemblée generale (preparation, convocation, information des décisions), la gestion financière et administrative de la copropriéte, la gestion du per- sonnel, les assurances (souscription, declaration de sinistre, reglement des indemnités) ou encore l'entretien de l'immeuble Une liste précise des prestations hors forfait : outre ce qui est prévu dans le forfait, le syndic peut percevoir des honoraires complementaires pour des prestations particulières Une liste précise figure dans le décret En voici un aperçu reunions et visites supplémentaires, etablissement ou modification du reglement de copro- priete, déplacements sur les lieux en cas de sinistre, prestations relatives aux travaux, aux litiges C'est déjà dans les tuyaux : depuis le 24 mars 2015, le syndic doit ouvrir un compte bancaire séparé au nom de la copropriété, saufsi cette derniere compte 15 lots et moins C'est pourbientôt : a compter du 1e 'janvier 2017, le syndic sera tenu de mettre àvotre disposition unefichesynthétique, sorte de bilan financier et technique de la copropriéte, mise à jour chaqueannée Lemanquement àcette obligationpeut entraîner des pénalités financieres, voire une revocation du syndic Plus d'infos : ami gouv Merci a Emile Hagege, directeur general de l'Association des responsables de copropriete (ARC) LES PERRUQUES DEJOSEPHINE En moyenne, le prix d'une per- ruque varie entre 500 et 3000 € Un coût difficile a supporter pour certaines femmes, victimes d'un cancer, d'autant que l'assurance- maladie ne rembourse que 125 € L'association Josephine en pro- pose a moindre coût, soit 40 € Deux façons d'aider. envoyer sa perruque pour lui donner une seconde vie au salon de beaute social Josephine, 2, rue de la Vic- toire, 37000 Tours ou faire un don via le lien josephmebeaute fr/ perruques-Joséphine. LE CHIFFRE euros, c'est ce que coûtent par an à l'entreprise les 50 minutes parjour en moyenne de surfperso sur le web d'un employé. Etude Olfeo 2015 ZOOM SUR.. PRENDRE Li POUR UNE Pl ÇA SE PAYE Mégots de cigarette, sacs en plas- tique, déjections, liquide de vidange ou encore matériaux (tôle, ciment, bois...), polluer la voie publique est désormais plus sévèrement Vous devrez payer 68 € Si vd^^^^^^^^pir place et que vous réglez votre contravention immédiatement ou dans un délai de 45 jours (35 €auparavant). Vousdépassezcedélai? La sanction passe alors à 1 SO € (au lieu de 75 €auparavant) et vous avez à nouveau 45 jours pour régler votre amende. Jusqu'à 450 € C'est le montant maximum que pourra fixer le juge si vous refusez de vous acquitter de votre contra- vention ou si vous la contestez. Merci à M" Thierry Va/lat, avocat au barreau de Paris. ADIEU, MON VIEUX SMARTPHONE! Voila deux bonnes raisons de ne pas laisser votre ancien telephone dans un tiroir. D'abord, proteger l'environne- ment en le recyclant, vous évitez la production de 25 kg de C02 émis lors de la fabrication d'un smartphone Ensuite, gagner de l'argent. selon le modèle, sur ce site qui les rachete au prix fort, on peut en obtenir jusqu'à 570 €(30 a 50 % de son prix d'achat) e-recycle.com. Pour les globe-trotteurs, la carte multidevises Cette nouvelle carte prépayée, rechargeable en un clic, permet d'effectuer des paiements a l'étranger sans aucun frais de change, dans 210 pays, via le reseau Mastercard. Trois devises : euro, dollar americain et livre sterling, et deux formules : Voyageur (29,90 €/an) et Student (19,90 €/an plus frais de chargement a 3,5 %). paytop.com. Par Elisabeth Fournier
  • 32. Date : MAI 15 Pays : France Périodicité : Mensuel Page de l'article : p.41 Journaliste : Éric Larpin Page 1/1 JOSEPHINE 8583314400503Tous droits réservés à l'éditeur INSERTION Un salon dè beauté pour les femmes en précarité Redonner confiance aux femmes en difficulté, c'est l'initiative de Lucia Iraci qui a fondé l'association « Joséphine pour la beauté des femmes », alliant soins esthétiques et aide au retour à l'emploi. A u cœur du quartier Barbès à Paris, le salon Joséphine (I) a toute l'apparence moderne d'un espace de coiffure et d'esthé- tique. Le téléphone de Jadigwa Frassoni, la coordinatrice, ne cesse de sonner pour des rendez-vous. Au bout du fil, des femmes isolées ou des pres- cripteurs sociaux (services insertion, protection judiciaire de la jeunesse, écoles de la deuxième chance) qui orientent des femmes vers le salon unique en son genre en Ile-de-France. Plus de I 500 femmes de tous âges ont déjà été reçues en trois ans. 3 euros pour la coiffure « Une fois inscrites, elles peuvent ac- céder aux soins six fois dans l'année, avec des coûts minimes (3 euros pour la coiffure, I euro pour l'esthétique). L'accès aux conseillers image ou aux ateliers emploi n'est pas limité ; nous sommes là pour les accompagner quand elles veulent se présenter pour un emploi », explique Jadigwa Frassoni. Lassociation, lauréate de l'appel à projets « Économie sociale et solidaire » de la ville de Paris, a trois salariés permanents (coordinatrice, coiffeur,esthéticienne).Ellecompte une vingtaine de bénévoles tournants, dont un psychologue, une dermato- logue et une opticienne (qui accepte la CMU). Elle fonctionne avec les dons (vêtements, produits de beauté) de la Fondation Macif et de la Fonda- tion Loréal. Lassociation Joséphine estime qu'une femme sur cinq passée par le salon Joséphine a pu retrouver une activité ou un emploi pendant son année d'inscription. « Avant tout, nous leur redonnons de la confiance en elles », souligne Mehdi Gonzalez, coiffeursocial. «J'ai démarré dans l'association, comme bénévole ; puis je suis devenu salarié. À partir des soins de beauté que nous leur prodi- guons, nous parvenons à les orienter vers des ateliers d'aide à l'emploi. » Les ateliers ont lieu toute l'année, sauf en août. Maman de huit enfants, au RSA, Anna Mernache n'est pas allée chez le couleur depuis neui ans, avant de franchir la porte du salon Joséphine en décembre dernier. C'est pour répondre à de telles situations, fréquentes dans toute la France, que Lucia fraci a créé un deuxième Salon de beauté à Tours en 2012. Un troisième vient d'ouvrir à Moulins, adossé à l'association locale Viltais. Elle vient aussi de lancer l'opé- ration « Les Perruques de Joséphine » pour collecter des perruques destinées à des femmes atteintes du cancer. 4 ÉricLarpin (I) Josephine institut de beaute 28 rue de la Charbonnière 75018 Paris OI 42 59 43 36 Lucia Iraci, fondatrice du premier salon de beauté social à Paris « J'ai commencé par des ateliers dans mon salon » « C'est à partir de ma propre expérience de coiffeuse confrontée à des femmes en situation de pauvreté que j'ai pensé à des solutions pour elles. Entre 2006 et 2011, j'ai ouvert le lundi, jour de ferme- ture, des ateliers de beauté dans mon propre salon. Puis j'ai créé une association loi 1901, l'association Joséphine pour la beauté des femmes, pour porter le projet du salon de beauté social. Il s'est ouvert en 2O11 dans le 18e arrondissement et s'adresse à des femmes dans la pré- carité qui ont un projet de reprise d'activité. J'ai pu l'ouvrir sans subvention, mais avec l'appui de fondations d'entreprises, de bénévoles issus des métiers du soin et du mécénat de compétences pour consolider la gestion de l'association. »
  • 33. Date : AVRIL 15 Pays : France Périodicité : Trimestriel OJD : 68980 Page 1/2 JOSEPHINE 3357893400507Tous droits réservés à l'éditeur ENTREPRENEURS INTERVIEW L'ENTHOUSIASTE DU DIGITAL Interview de Catherine Barba, pionnière du Web en France, créatrice d'entreprises, business angel et administratrice de start-ups innovantes. Quel est votre parcours personnel ? Apres des études en classe prépara- toire littéraire, j'ai intégré l'ESCP Eu- rope J'ai effectué mon stage de fm d'études aux États-Unis en 1995 J'y ai observé les prémices de l'usage du numérique au quotidien, car tous utili- saient déjà des adresses e-mails À mon retour en France, j'ai rédigé mon mémoire sur l'arrivée d'Internet en France et son impact sur la lecture de la presse Je me suis inscrite à un concours, organisé par le syndicat de la presse, et j'ai gagné le 1er prix i La présidente du jury, Viviane Prat, diri- geait alors OMD, une importante en- treprise qui faisait partie du groupe Omnicom Elle m'a approchée et a souhaité que je crée un département Internet chez eux. C'était une mission « d'mtrapreneuriat » en quelque sorte L'explosion d'Internet nous a permis de multiplier très rapidement nos effectifs jusqu'à atteindre 40 col- laborateurs au moment où je suis partie Qu'avez-vous réalisé ensuite ? J'ai croisé la route de Marc Simoncim en 1999, car j'avais fait une campagne de publicité sur son site iFrance ll m'a alors proposé de devenir directrice gé- nérale, ce que j'ai accepté Le site a été racheté par Vivendi quèlques mois plus tard, pour un milliard de francs L'inté- gration dans le groupe Vivendi m'a fait prendre conscience que je n'étais défi- nitivement pas faite pour travailler au sem de grandes structures Je suis res- tée directrice générale jusqu'en 2003. Comment est venue l'idée cle votre première entreprise ? J'étais alors en congé maternité, pé- riode pendant laquelle j'ai réalisé énor- mément de veille, en particulier dans le domaine de l'e-commerce, un secteur naissant à l'époque J'avais plus préci- sément repéré un système économique qui fonctionnait bien aux États-Unis, le cashback, qui désigne aujourd'hui un système de réduction sur les achats en ligne, avec un remboursement effectué directement au consommateur, généra- lement sur un compte distinct J'ai vu que le modèle fonctionnait bien etje me suis dit qu'il fallait que je me lance là- dedans Je me suis entourée de per- sonnes qui savaient gérer l'aspect tech- nique et financier En 2004, nous nous sommes lancés à plusieurs associés
  • 34. Date : AVRIL 15 Pays : France Périodicité : Trimestriel OJD : 68980 Page 2/2 JOSEPHINE 3357893400507Tous droits réservés à l'éditeur dans l'aventure. C'est le début de ('en- trepriseCash Store. Qu'est-ce gui vous a donné envie dè vous lancer ? Au cours de mes expériences profes- sionnelles, j'ai travaillé au contact d'entrepreneurs. J'ai pu ainsi observer le quotidien de gens très libres, qui ne s'embêtaient pas avec les hiérarchies. Par mimétisme, j'ai créé ma pre- mière boîte. J'ai eu de la chance, car j'ai bénéficié du regard bienveillant de nombreuses personnes, particulière- ment parce que j'étais une femme. Je la croissance de la première. Cash Store gagnait de l'argent comme ap- porteurd'affaires,c'est-à-direqu'onme rémunérait pour envoyer de nouveaux clients chez les e-marchands. Le pro- blème, c'est que les visiteurs ne se convertissaient pas, ou peu, en ache- teurs... Il fallait donc que je crée une agence pour améliorer les taux de conversion sur les sites e-commerce. Je suis allée voir un ami pour lui de- mander de m'acheter une mission d'audit de son site. J'ai acquis progres- sivement des dizaines de clients au fil desannées,jusqu'àvendreCash Store à eBuyClub en 2010 et Malinea, ma se- tt J'aime cette France énergique qui se bouge, qui croît en elle. J'essaye modestement dè contribuer à ce que le regard sur l'entrepreneuriat soit positif. » n'ai jamais ressenti le machisme dans le milieu professionnel, j'ai été au contraire très accompagnée. On m'a donné confiance en moi et en mes projets. L'amour dont j'étais entourée m'a fait prendre conscience que l'échec ne constituait rien de grave. Comment se sont déroulés les débuts de l'aventure Cash Store ? Le commencement est très galvani- sant, on se réjouit d'un rien. Tout est susceptible de se transformer en une petite victoire. Mais j'ai fait une erreur, car je croyais que l'on pouvait installer une marque sans la financer. Je ne voulais pas lever des fonds... Il s'agis- sait d'un beau fantasme ! Je voyais bien le montant des charges sala- riales ainsi que le prix des locaux... mais aucun chiffre d'affaires ne ren- trait ! J'ai vraiment vécu des moments angoissants à cette époque. Comment avez-vous fait pour vous relancer ? Une nuit, j'ai eu l'idée de créer une deu- xième entreprise, pour venir supporter conde entreprise, à vente-privee.com en 2011. J'ai passé un an dans les lo- caux de vente-privée avant de partir deux mois aux États-Unis avec mon mari et ma fille pourfaire un break. Quelles leçons avez- vous tirées de ce voyage ? Je me suis rendu compte à quel point les boutiques américaines possé- daient de l'avance en matière de stra- tégie online/offline. En analysant cela, j'en ai conclu qu'il fallait que je mette mon expérience au service des com- merçants en France. À mon retour, j'ai sorti le livre « Le magasin n'est pas mort ». De nombreuses sociétés m'ont par la suite sollicitée afin que je partage mon expérience, car mon ou- vrage faisait écho à révolution numé- rique du commerce. Ce thème est d'ailleurs devenu l'objet de CB Group aujourd'hui. Je prêche la bonne pa- role, pour rassurer les magasins. Je leur montre que le commerce évolue et qu'ils doivent intégrer le digital dans leur stratégie. Le reste du temps, j'in- vestis dans des start-ups comme Leetchi, So Shape, Recommend, Trendsboard... Vous faites partie de la famille des business angels, vous êtes une femme engagée sur le terrain associatif et sur la mise en valeur des entrepreneurs. On ne vous arrête plus ? J'aime beaucoup le côté transmission, je trouve cela important. J'adore croi- ser la route de jeunes de 25 ans qui viennent me voir avec un business plan pour changer le monde. J'aime cette France énergique qui se bouge, qui croît en elle. J'essaye modeste- ment de contribuer à ce que le regard sur l'entrepreneuriat soit positif. Je suis membre de l'association 100 000 En- trepreneurs, avec laquelleje vais m'ex- primer dans les écoles. Je suis deve- nue marraine de l'Association « Nos quartiers ont des Talents » et de « Jo- séphine pour la beauté des femmes ». J'ai sorti un programme TV sur M6 qui s'intitule « Entreprendre c'est gran- dir », dont la saison 2 s'annonce pro- chainement. Je co-organise enfin la journée de la femme digitale. J'adore cette idée de mixité, de richesse de points de vue et d'histoires. Je me dis que le regard changera si les gens comme moi réalisent des choses. Quels conseils donneriez-vous à un créateur d'entreprise ? Je lui dirais de s'entourer de per- sonnes compétentes, qui connaissent leur métier et qui vous complètent. Je conseillerais également de rester tou- jours curieux et d'être conscient que le business va forcément pivoter. Il ne faut pas le considérer comme un échec, mais il faut accepter avec hu- milité de faire évoluer son modèle. En- fin, garder les yeux rivés sur les clients me semble primordial, car ce sont eux qui font le business ! •
  • 35. BIBLOND Date : AVRIL 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.30 Journaliste : Lila Schoepf Page 1/1 JOSEPHINE 4294473400504Tous droits réservés à l'éditeur INSPIRATION. > INITIATIVE "••>••>.-.'lr LA COIFFURE Redonner aux personnes en difficulté financière ou morale l'estime de soi, telle est la mission de « la coiffure solidaire », une jolie formule pour un bel élan de générosité. par Uta Schoepf De nombreux coiffeurs s'engagent dans ces actions Leur objectif 7 Coiffer gratuitement ou à petit prix des personnes en difficulté, pour les aider à s'insérer ou se réinsérer dans la societé en retrouvant l'estime de soi, la dignité Bien sûr, cela va au-delà de l'apparence, cela signifie se voir autrement, renvoyer une image positive de soi, se reconstruire, se retrouver, sortir de l'isolement parfois et, souvent, se préparer à un entretien d'embauché « Les difficultés financières de certaines personnes ne leur permettent pas de se faire coiffer régulièrement, ce qui entraine une dévalorisation de soi à long terme, explique Ghislaine Mouchlach du salon de coiffure de la regie de quartier d'Asnieres. Notre projet contribue effi cacernent à la réinsertion » S'ENGAGER POUR LES AUTRES Aider les autres, les ecouter et contribuer a leur mieux être, telles sont les raisons qui poussent ces coiffeurs au grand cœur à participer à cet élan de solidarité Véronique Jalby gérante du salon Oz à Toulouse, confiait lors d'un entretien pour le site Biblond . « Très vite, te concept de coiffure solidaire ou "suspendue" m'est apparu comme une réponse que fe pouvais apporter, à mon échelle » Pour Lucia Iraci, présidente et créatrice de l'association Joséphine pour la Beauté des Femmes, tres impliquée dans cette démarche . « J'ai décidé de devenir coiffeur "social" après avoir constaté que 80% des pauvres sont des femmes. J'ai ouvert en 2011 le premier salon social en France, déclare cette femme passionnée et convaincante, portée par son projet Nous, coiffeurs, nous avons un outil magnifique dans nos mains, nous devons en faire profiter les autres ' » Pour les femmes démunies, meurtries, la coiffure solidaire s'accompagne d'un regain de confiance « Quand ie me suis regardée dans un miroir, tout mon visage s'est illumine, c'est tres bon pour le moral ' », avoue une cliente Ghislaine a toujours voulu aider les autres et comprendre leurs difficultés « Étre coiffeuse solidaire me permet justement de le faire par le dialogue et pdr leur mise en beauté. » ET CONCRÈTEMENT... « L'association Joséphine permet aux femmes les plus démunies d'avoir accès à des soins professionnels de bénéficier d'un suivi complet et de retrouver petit à petit confiance et estime de soi », explique Lucia Afin qu elles s'mves tissent dans cette démarche et n aient pas la sensation d être totalement assistée, une participation symbolique de 3 euros est demandée pour un soin, coupe, couleur, brushing Le salon solidaire à Asnières est aussi une association, les clients y adhérent pour 2 euros par an et doivent demeu rer à Asnières sur-Seine pour en bénéficier Et il ne faut pas croire que les produits utilisés sont moins bons qu'ailleurs puisque ce projet a, dès le départ séduit Loréal qui fournit le salon en produits haut de gamme à moitié prix. Les prestations tradition nelles - shampooing soin, coupe, colt tage - sont proposées gratuitement aux plus précaires Ce système est financé grâce aux contributions soli- daires des clients du salon • ASSOCIATION JOSEPHINE pour la Beauté des Femmes Salon de Paris 28, rue de la Charbonnière 75018 Paris (Barbès Rochechouart) OI 42 59 43 36 Salon de Tours 2, rue de la Victoire 37000 Tours 024742 67 17 Siège social 13 rue du Vieux Colombier 75006 PARIS contact@josephmebeaute fr LE SALON DE QUARTIER A ASNIERES Ghislaine Mouchlach Oi 47 94 23 79 06 22 19 36 67 ghislame9223@hotmail.fr LE SALON OZ 19 rue de l'Industrie, 31000 Toulouse 05 61 62 72 96
  • 36. AGIR MAGAZINE Date : MARS/AVRIL 15Pays : France Périodicité : Bimestriel Page 1/1 JOSEPHINE 7845863400504Tous droits réservés à l'éditeur Je vafeJLrSre u unenfrefl'en /// ©Association Joséphine- Didier Parizy Retrouver l'estimedesoi Joséphine, lessalonsdèbeauté sociauxetsolidaires, chouchoutentlesfemmes en difficulté, et les aident afretrouver le chemin /; de l'emploi tout comme leur estime de soi. "^Êf "• "" n mur rose pétant, des f I fauteuils confortables, f I une musique douce f I en fond sonore. Cosy ^^ -f et lumineux, le salon Joséphine, installe dans le 18r arrondis- sement de Paris, ressemble au premier coup d'œil à n'importe quel institut de beauté et de coiffure. Mais sa voca- tion, est, elle, unique dans la capitale : proposer aux femmes malmenées par la vie des soins et des services qui les aident à reprendre pied. « Quand on ne va pas bien, on se trouve moche, el on n'a plus envie de prendre soin de soi », observe Lucia Irati, coiffeuse, fon- datrice et présidente de l'association Joséphine Mais alors, comment trouver du travail quand on dégage une image négative ? Joséphine aide les femmes à retrouver l'estime de soi « Se trouver belle, c'est faire surgir le positif dans de vrais problèmes • elles élèvent sou- vent seules leurs enfants, parfois avec moins de 100 euros par mois, raconte Mehdi Gonzalez, le coiffeur au grand cœur du salon parisien. Certaines ne se sont pas regardées dans un miroir depuis plusieurs années. Ici, elles sont accueillies par des professionnels qui sont là pour s'occuper d'elles, leur offrir un moment de détente et d'éva- sion.» Coupe, couleur, manucure ou encore soin du visage leur sont dispen- sés, à des tarifs symboliques (entre I et 3 euros le soin). Des vêtements neufs leur sont prêtés en vue d'un entretien d'embauché Le salon organise aussi des ateliers de yoga, de sophrologie, des consultations en gynécologie, organise des sorties line coordinatrice sociale suit sur le long terme le projet et les at- tentes de chaque femme, le plus souvent orientée par des associations d'aide ou des assistants sociaux. Un on d'accompagnement Un avant... et un aprés La réinsertion professionnelle est l'ob- jectif n° I dc l'association créée en 2006 25% des 3000 femmes qu'a suivi José- phine en 2013 ont ainsi retrouve un tra- vail à l'issue de l'année d'accompagne- ment. Et pour toutes, les bienfaits sont là. « Les femmes qui viennent ici ont Après Paris en 2011, un salon a ouvert à Tours, et un troisième ouvrira prochaine- ment à Moulins. L'association vient éga- lement de lancer à Tours son école de coiffure sociale, une première en France « Quand on travaille ai>ec despersonnes en grande difficulté, on se retrouve confronté à des situations lourdes Par exemple, coiffer des femmes atteintes de cancer, qui perdent leurs cheveux. Il faut pouvoir tenir, créer la confiance. Chez Joséphine, on suit nos clientes pendant un an. la relation se tisse petit à petit », estime Mehdi. « Le travail n'a rien à voir avec celui en institut. ll y a souvent beaucoup d'émotions. Parfois des pleurs, car les femmes peuvent ici tout relâcher, se laisser aller... Mais je ne suis pas psy pour autant ! Je fais mon travail normalement, en restant à l'écoute des clientes sans forcer la parole»ajouteLaureAndrianony,esthéti- cienne salariée du salon f II y a un avant et un aprèsJoséphine. Toutes repartent d'ia avec te sourire. » • SOUTENEZ JOSÉPHINE ! Le salon Joséphine recherche toujours des professionnels de la beauté pour des missions de bénévolat, ainsi que le soutien des entreprises à travers le mécénat, lesponsoringet le partenariat. Plus d'infos sur http://josephinebeaute.fr
  • 37. Date : 30 MARS 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 94880 Journaliste : Xavier Renard Page 1/2 JOSEPHINE 3824053400504Tous droits réservés à l'éditeur ÉCONOMIE SOLIDAIRE A Tours, une écoleforme desprofessionnels à la « sociocoiffure » I Créée par l'association « Joséphine, pour la beauté des femmes », l'école française de coiffure sociale a ouvert ses portes à Tours au début de l'année. Pour aider les femmes en situa- tion de précarité à se réconcilier avecleurimage,lacoiffeuseLucia Iraci a créé, en 2006, l'association « Joséphine, pour la beauté des femmes ». Car pour elle, le doute n'est pas permis : prendre soin de soi est une manière de se sentirvalorise, d'augmenter ses chances de trou- ver un emploi et donc une place dans la société. « Sesentirbelle, c'est aussi réapprendre à vivre », résume LuciaIraci. Enneufans,l'associationaouvert deux salons de coiffure, à Paris et àTours, quiaccueillentchacunplus de 150 femmes tous les mois. Les clientes, sélectionnées par une as- sistante sociale, ne payent que quèlques euros par séance, le reste étantpris en charge grâce auxnom- « Nous prenons en charge des femmes victimes de violences, des mères célibataires, des personnes au chômage ou sans logement fixe. » breux dons et subventions que l'association reçoit. Mais Lucia Iraci veut aller plus loin. Pour toucher davantage de femmes, elle a inauguré en sep- tembrelapremière écolefrançaise de coiffure sociale, à Tours. Des coiffeurs expérimentés ou en re- cherche d'emploi, titulaires d'un CAP,peuventsuivrecetteformation de quatre mois pour apprendre à intervenir spécifiquement auprès des personnes malades,ensitua- tion de fragilité ou de précarité. « A travers cette spécialisation, nous inventons en quelque sorte un nouveaumétier», s'enthousiasme Jean-Charles Aponté, ancien bénévole devenu directeur de l'association « José- phinepourlabeautédesfemmes». Au cours de la formation, des cancérologues, psychiatres, infirmières, dermatologues ou gé- rontologues seront invités à inter- venir. «DanslessalonsJoséphine, nousprenonsenchargedesfemmes victimes de violences, des mères cé- libataires, des personnes au cho-
  • 38. Date : 30 MARS 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 94880 Journaliste : Xavier Renard Page 2/2 JOSEPHINE 3824053400504Tous droits réservés à l'éditeur mage ou sans logement fixe. Nous souhaitons aussi nous perfectionner pour savoir comment coiffer quelqu'un qui nepeutpas se lever, une personne qui a suivi une chimiothérapie ou encore une ado- lescente qui souffre d'anorexie », expliqueJean-CharlesAponté. Les coiffeurs en formation ap- prendront, en somme, à entrer en empathie, à trouver les mots et les attitudes justes, à se placer à la bonne distance pour apporter le réconfort attendu par ces clients fragilisés par la vie. Dansunpremiertemps,deuxses- sions de quatre mois pour une vingtainedestagiairesserontpropo- séestouslesans.MaisJean-Charles Aponté espère rapidement monter enpuissance:«Noussouhaiterions qu'il y ait des coiffeursformés à la "sociocoiffure" dans chaque salon du commerce traditionnel. » La région Centre a soutenu le dispositif, qui a nécessité un inves- tissementde 150DOO€, etdevrait prendre en charge une grande par- tie du coût de la formation des chômeurs et des jeunes diplômés (évaluéà3800€).L'association,qui a reçu le prix de l'action sociale de la FondationADPS, du groupeAl- lianz, nourritdéjàd'autresprojets: deuxnouveaux salons de coiffure estampillés Joséphine, à Moulins (Allier) et à Rennes, devraient ou- vrir leurs portes cette année. XAVIER RENARD fa Tours]
  • 39. HD L'HUMANITE DIMANCHE Date : 26 MARS/01 AVR 15Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Paris Page de l'article : p.38 Journaliste : M. E. Page 1/1 JOSEPHINE 3498843400502Tous droits réservés à l'éditeur ///CHERCHER, TROUVER Démarchesetentretien: s'offrirlacoupedel'emploi C hercher un emploi passe parau moins une etape, l'entretien, au cours duquel candidats et recruteurs se font face physiquement Si le Code du travail prevoit qu'aucune discrimination fondée sur l'apparence physique ne puisse intervenir dans ce cadre, en pratique, l'apparence du candidat-aspect vestimentaire, son physique, son expression corporelle-est un critere de selection Confiance. Des lors, il faut soigner son image Maîs unecoupedecheveux,éventuellement une couleur, unetenue vestimentaire seyante, une touche de maquillage ne sont pas toujours accessibles, en particulieraux bénéficiaires des minima sociaux Comme le soulignent les professionnels de l'insertion sociale, se « refaire une beauté » n'est pas anodin Cela participe au contraire du processus de remiseen confiance des hommes et des femmes éloignes depuis longtemps du monde du travail C'est pourquoi, de plus en plus, l'on voit apparaître des salons de coiffure associatifs Initiatives. Récemment, un salon en particulier a fait beaucoup parlerde lui, le salon Josephine, creed'abord a Paris puis a Tours par la fondation de Lucia Iraci, une coiffeuse de stars La, on yest coiffé, maquille maîs aussi habille le temps d'un entretien d'embauché Cette action médiatisée grâce au soutien de stars ne doit pas occulter la multitude d'initiatives locales portées par des associations ou des regies de quartier Sohd'hair a Bagnolet, Le Parcours a Strasbourg, le salon decoiffure social a Asnieres,TiffSolidaire a Blois, le partenariat entre la Croix-Rouge etlesalon L'Ateliera Barbezieuxouencore le salon de beauteouverta Rouen parSolépi, uneépicerie solidaire Lesexemples sont nombreux Pouraccéder a ces salons qui proposent des tarifs tres interieurs au marche, il faut être envoyé par un travailleur social ou toute autre structure d'accompagnement social Dans certaines regions, des partenariats existent même avec Pôleemploi dans lecadre desa politique de lutte contre « les freins périphériques a l'emploi » M. E.
  • 40. Date : 24/30 MARS 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 250312 Page de l'article : p.15 Page 1/1 JOSEPHINE 5519343400507Tous droits réservés à l'éditeur _ I aux magasins LaHalle L'enseigne de prêt-à-porter soutient l'association Joséphine pour la beauté des femmes en lui offrant... 20000paires de chaussures ! La Halle rejoint ainsi de nombreux donateurs (UOréal, Kookaï, Caroll, Bréal...) qui permettent aux salons Joséphine de Paris et de Tours d'offrir aux femmes en situation de précarité un accès à des soins beauté.
  • 41. EXPRESS STYLES Date : 18/24 MARS 15Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Paris OJD : 451713 Page de l'article : p.12 Page 1/1 JOSEPHINE 5883733400508Tous droits réservés à l'éditeur Danse, boutiques, solidarité, expo... le MEILLEUR de votre semaine I Biennaled'artflamenco ^^V à Chaillot. Par la richesse ^^ de sa programmation, cette deuxième edition rassemble toutes les tendances d'une discipline qui a pris un sacré coup de ^ jeune ces dernières années L'opportunité de découvrir de nouveaux talents et des artistes epoustouflants, dans des créations exclusives Jusqu'au 22 mars Paris (XVIe ) wwwtheatre-chaillotfr e18/3 Clémence Poésy, égérie pour Pablo. La comédienne a dessine, pour cette deuxieme collaboration, une collection à son image . épurée et ancrée dans l'époque Elle reinterprète les basiques d'un vestiaire, tels que le trench en gabardine, le tailleur-jupe àveste kimono ou la robe Baby Doll . qui incarnent le chic a la française A partir de 115 € wwwpablo fr mita hill Vent de folie, une fragrance bijou. Fruitée, cette eau dc toilette ultrafémininc r révèle des accords d'orange sanguine et géranium rosat auxquels répondent des notes gourmandes de cassis et de framboise Détail ultime de cette nouvelle édition limitée un papillon enlace le col du flacon qui se porte ensuite en bague Annick Goûtai, 104 €les 100 ml. www anmckgoutal com Af I-fj 22/3 H_y U I Un partenariat entre La Halle et rn ^J I l'association Joséphine. Depuis 2006. ^B^ta^^^^ -AV. Lucia Iraci. coiffeuse de studio, aide les femmes les plus démunies à prendre soin d'elles dans deux salons qui leur sont dédiés Touchée par le combat • de cette pasionana et des bénévoles qui l'accompagnent, H La Halle a décidé de mettre à la disposition de son association un vestiaire de chaussures de plus de 20 000 paires. Une façon de contribuer aussi à la reinsertion d'une population engrande difficulté, wwwpsephinebeautefr Objet de curiosité. Dessiné par le designer Godefroy de Vineu, ce dioie d'outil « trois en un » rallie déjà tous les suffiages des amateurs dejardinage Avec ses faux airs de masque africain, il permet de bêcher, griffer et ratisser la terre avec une redoutable efficacité. Garden Fetish, en acier forge et trempé Dacsac, 65 € En vente sur www bacsac com I IC* 20/3 • / ^^^^ T50 ans pour •/ W—| J Le Printemps ! Y ^ÏB^ Le grand magasin historique du boulevard Haussmann, a Pans, donne le coup d'envoi des festivités La façade est parsemée de fleurs et les vitrines sont customises par 11 artistes Au rayon mod*; et déco, plus de 400 marques - Louboutin, Gucci, Fendi . - ont imagine plus de mille créations exclusives Happy 150 Printemps www leprintemps com Piero Fornasetti au Musée des arts décoratifs. Riche de 1000 pièces - meubles, assiettes, foulards, affiches, etc. -, cette rétrospective presente l'œuvre et le portrait de ce créateurprolifique et inclassable du xxe siècle, qui fut tour a tour peintre, graphiste, designer et décorateur Jusqu'au 14 juin Paris (I") www lesarts decoratifs fr