SlideShare une entreprise Scribd logo
1
1/3
2
TOUR DE TABLE : 2 MIN PAR PERSONNE
• Votre parcours professionnel
• Vos fonctions
• Structure & nb : étudiants, m²,
personnel, fonds…
• Vos réseaux sociaux : organisation,
fréquence, ligne éditoriale, stats…
• Vos attentes par rapport à ce
stage
3
SOMMAIRE
Jour 1 / matin :
• Tour de table
• Usages des Français
• Zoom sur Facebook, Instagram, Twitter,
Youtube et leurs algorithmes
• Rapides aperçus de Pinterest, Snapchat,
Linkedin, Google.
4
OBJECTIFS DES 2 JOURS
• Apprendre à parler la « langue » de
chaque RS
• Être à l’aise pour faire passer un
message correctement sur les
principaux RS
• Si vous êtes déjà « polyglotte », vous
renouveler
5
6
QUE FONT LES BU SUR LES RS EN 2018 ?
• « elles remplissent leurs missions, à savoir :
•accueillir les publics,
•les informer,
•leur communiquer des documents,
•participer à la recherche, les former,
• tout cela sous des formes spécifiques
(photographies, images, vidéo, posts)
• et par des voies qui se dérobent à la communication
institutionnelle »
7
Benjamin Sarcy – Arabesques n°91
INTRODUCTION
• Chiffres de 2016 : Sur les 4 400 bibs
publiques recensées par le MCC et les 500
BU,
• seulement 420 ont une identité sur Facebook
• et 248 sur Twitter
• On ne parle même pas d’Instagram…
• Il n’existe pas de recensement officiel récent.
8
INTRODUCTION
• Dans une logique de dissémination des
savoirs, les RS ont une place toute naturelle
• on ne dit pas la même chose et de la même
manière sur Facebook, Twitter ou LinkedIn…
• Ne faites pas du CM juste parce qu’on vous
l’a demandé. Faites-le de sorte à créer un
réel engagement.
9
INTRODUCTION
• Dans une logique de dissémination des
savoirs, les RS ont une place toute naturelle
• on ne dit pas la même chose et de la même
manière sur Facebook, Twitter ou LinkedIn…
• Ne faites pas du CM juste parce qu’on vous
l’a demandé. Faites-le de sorte à créer un
réel engagement.
10
INTRODUCTION
• Les réseaux sociaux comme un des
dispositifs dans un projet de médiation
numérique des savoirs.
11
INTRO : EX. UNIV DIJON
• Seuls 48 % des étudiants connaissent le Fb
de l’université
•Seuls 21 % le consultent au moins une fois
par semaine ou tous les jours
• Les autres RS de l’uB (YouTube, Instagram,
LinkedIn) sont peu connus
•le site internet de la composante de la
formation est consulté à 73 %.
12
Qu’est-ce que cela implique pour
les RS selon vous ?
INTRO : EX. UNIV DIJON
• Seuls 13 % consultent la page Facebook de la BU :
•Ils sont à 93 % des étudiants en formation
initiale. 70 % sont des femmes et 23 % exercent
une activité salariée.
• et 5 % le compte Twitter de la BU :
•On dénombre 57 % de femmes, 26 % d’étudiants
exerçant une activité salariée.
13
Etu. Salariés : accès + important aux services num.
offerts par le pôle Documentation, permettant
d’augurer une autonomie + forte face au travail
académique ?
INTRO : EX. UNIV DIJON
• Ce sont les étudiants des filières pro courtes
qui sont le - enclins à utiliser ces services 
l’utilité ?
• ce qui n’est pas sans questionner sur les
pratiques pédagogiques enseignantes + ou -
associées à des rech. complémentaires
comparativement aux études des filières
généralistes.
14
NOUS ALLONS DONC VOIR…
Comment mettre en place une :
• Stratégie de présence en ligne +
éditoriale
• identité numérique
• Animation de communautés
• Des contenus pour les réseaux sociaux
15
PRISE EN COMPTE DES
CONTRAINTES
• Contexte des BU, droit au but, concret
• Choix d’outils gratuits, faciles et rapides d’utilisation
même si, il serait temps de repenser la stratégie
(publicités…)
• Prise en compte de vos remarques dans le questionnaire
• Concurrence = chercher à se réinventer, à tirer parti des
opportunités, connaître ses faiblesses et ses forces.
16
17
• Revendique la
légitimité de la
question de la
communication en
bibliothèque de l’ESR et
des bibliothécaires
dans la communication
des bibliothèques, aux
côtés des directions de
la communication des
établissements,
18
• « Depuis quelques années, les
BU investissent résolument les
RS afin d’améliorer leur
attractivité auprès de leur
public, sans caricaturer leurs
ambitions ni leurs
missions. »
• « À partir de retours
d’expériences circonstanciés,
ce dossier offre un éclairage
complet et contrasté de ces
nouvelles pratiques de
médiation numérique. »
19
• Enquête sur la
présence de 4 bib :
réseaux de Brest et de
Metz, méd. de
Quimperlé et de
Louise-Michel à Paris.
• Synthèse
20
RS = TERRAIN CONCURRENTIEL
• Comme l’analyse finement Dominique Boullier dans la
préface de Des Tweets et des Likes en bib : « Cette étude
constitue… une occasion remarquable pour interroger les
stratégies des institutions culturelles sur les RS,
• soit la continuation de la communication descendante par
d’autres moyens,
• soit la mutation vers un statut de fédérateur des médiateurs
amateurs contributeurs (...) qui nécessitent tout autant sinon
+ l’expertise de médiateurs. »
21
DES PODCASTS À DÉVORER
22
23
24
25
Mobile
first !
DONC, QU’EST-CE QUE LE MOBILE FIRST
IMPLIQUE ?
• De créer des visuels (en général, pas que RS) adaptés au
format mobile
• Format vidéo vertical avec sous-titres
• Les internautes ne regardent des vidéos avec le son qu’à
32 % d’entre eux
• Ecriture synthétique,
• Emojis, gif…
27
28
LES HABITUDES DE VISIONNAGE DES
VIDÉOS EN LIGNE EN 2018
29
LES HABITUDES DE VISIONNAGE DES
VIDÉOS EN LIGNE EN 2018
30
LE RÈGNE DE LA VERTICALITÉ
31
DURÉE DES VIDÉOS
32
Une étude Hubspot estime que les formats idéaux sont de :
• 30 secondes sur Instagram,
• 45 secondes sur Twitter,
• 1 minute sur Facebook
• et 2 minutes sur YouTube.
• Selon une étude Microsoft, jusqu’à 30 secondes, 85% de
l’audience verra la vidéo jusqu’au bout.
• Une vidéo de moins de 2 mn est vue en moyenne par
70% de l’audience
TYPE DE CONTENUS VIDÉOS
33
34
POURQUOI S’Y INTÉRESSER ?
• Car les jeunes d’aujourd’hui seront probablement vos
étudiants de demain
35
30 % DES BÉBÉS ONT UNE EMPREINTE
NUMÉRIQUE AVANT MÊME LEUR
NAISSANCE
• Les parents limitent l’utilisation des écrans pour leurs enfants
• mais postent des photos de leurs enfants sur les RS
36
Les enfants
imitent leurs
parents
37
• Côté « doudou »
des tablettes
• La tablette cause
de sérieux
troubles chez
l’enfant
lorsqu’elle
devient le
principal outil de
stimulation.
• Mais intéressant
en étant
accompagné
UTILISATION DES MOINS DE 13 ANS
38
39
UTILISATION DES 12 - 17 ANS
40
41
LES JEUNES PRÉFÈRENT YOUTUBE
AUX MANUELS SCOLAIRES
• 47% de la génération Z passent + de 3h sur
Youtube
• Mais les profs restent très importants pour
eux pour l’apprentissage
• Donc au lieu d’interdire le smartphone, il vaudrait
mieux s’en servir à bon escient
42
LES 18-22 ANS
43
UTILISATION DES 15-24 ANS
• « 61,3 % d’entre eux se rendent sur les RS
quotidiennement »
44
TIK TOK
45
 Changer de chaussures toutes les
secondes
 Disparaître puis réapparaître de façon
inattendue à l'écran.
 « Don’t juge me challenge »
 « Halloween Battle »
 Chorégraphie avec les 10 doigts…
A déjà un
nouveau
concurrent avec
droits négociés
mais contenus +
lisses…
• Comprendre cette appli
• A quoi cela ressemble ?
• Ont une technique infaillible pour fidéliser
leurs usagers : Des défis hebdomadaires
(challenges) qui enchantent les jeunes
vidéastes :
46
47
POUR ALLER + LOIN
• Le web social des jeunes s’émancipent du web social
adulte
48
49
• « Rétablir la confiance » (impact RGPD)
• Stories
• Live
• Interactions avec ses proches /
messagerie
• VR / RA
• Vocal : assistant et podcast
50
LA VIDÉO REPRÉSENTE 58% DU
TRAFIC INTERNET MONDIAL
51
« Pour avoir accès à tous ces services, le coût
est élevé. Les consommateurs s’abonnent à
un ou deux services maximum et piratent le
reste. »
52
53
54
A MÉDITER
« Si on recopie un texte validé en
amont, autant ouvrir un blog et
revenir en 2004. Les gens ne
recherchent plus ça. »
Gil Avérous, maire et président de Châteauroux
Métropole
55
56
57
58
59
LES RS EN FRANCE PAR MOIS ET JOUR
• YouTube : 45,1 millions de visites uniques par mois, et 16,1 millions par jour
• Facebook : 44,9 millions de visites uniques par mois, et 25,9 millions par jour
• Instagram : 25 millions de visites uniques par mois, et 7,3 millions par jour
• Whatsapp : 17,8 millions de visites uniques par mois, et 6,4 millions par jour
• Twitter : 15,7 millions de visites uniques par mois, et 3,5 millions par jour
• Snapchat : 15,2 millions de visites uniques par mois et 8,2 millions par jour
• LinkedIn : 13,5 millions de visites uniques par mois, et 2,2 millions par jour
• Pinterest : 12,4 millions de visites uniques par mois, et 1,7 million par jour
60
Au global, les Français ont passé en moyenne 46 minutes par jour
à consulter des sites et applications sur mobile. Cette tendance
explose à 1h24 chez les 15-34 ans, qui consultent leur téléphone
23 minutes de plus que l’année dernière.
62
« LES MÉDIAS SOCIAUX SONT LE
NOUVEL OPIUM DU PEUPLE »
Frédéric Cavazza - Panorama des médias sociaux 2018
63
« Bulles de filtres » - Terme d’Eli Pariser
MAIS…
« Plus d’1 internaute sur 2 se
décide à acquérir un bien
culturel selon les avis d’autres
personnes »
Romain Gaillard
64
65
LE FOND DE COMMERCE DE FB
• La data !
• Se servent de nos données pour nous
recommander des pubs et les vendre aux
annonceurs qui sont les clients
 Scandale de Cambridge Analytica
 Possède : Instagram, Whatsapp.
66
EST-CE QUE VOUS ÊTES AU CLAIR SUR…
67
DÉJÀ, EST-CE QUE VOUS UTILISEZ TOUTES
LES FONCTIONNALITÉS DES POSTS ?
68
MOYENNE D’ÂGE UTILISATEURS FACEBOOK
69
Chiffres au niveau mondial
QUEL EST LE COMPORTEMENT
TYPE D’UN INTERNAUTE SUR FB
SELON VOTRE EXPÉRIENCE ?
70
71
SAVEZ-VOUS COMMENT
FONCTIONNE-T-IL ?
72
NOUVELLE VERSION « FB5 »
• Moins de bleu, plus de blanc =
transparence
• Onglet dédié aux groupes
• « Meet new Friends » / « Secret
Crush » / Fb dating
73
• Les événements locaux
• Les stories
• La photo de profil
• Dark mode
• Dispo sur mobile mais pas
encore sur PC
L’ALGORITHME DE FB
• « Edge Rank », « Newsfeed Ranking Algorithm » and
now « Newsfeed »
 Il y a trop de contenus publiés et Facebook ne peut
pas tout afficher. Le Newsfeed doit permettre aux
utilisateurs de voir les meilleurs contenus.
 Renforcement de cela le 16/05/19 : + de
publications des amis, de la famille (et des pages
suivies…)
74
ÉVOLUTION AU PROFIT DES
PROFILS ET NON DES PAGES
• MAJ du 12/01/18
• « Ce nouvel algorithme devrait encourager des
interactions significatives entre les gens. » M.
Zuckerberg
• Fb se base sur les relations les + fortes
• Se réfère à des études menées avec des
universités
75
ÉVOLUTION AU PROFIT DES
PROFILS ET NON DES PAGES
• contrer les "fake news"
• et surtout pousser les entreprises à
payer (plus cher) les publicités pour
toucher les utilisateurs.
• Stratégie Fb : s’est rendu indispensable
et revient à son idée originelle
76
• L’algorithme va passer par une série
d’étapes qui vont donner un score de
pertinence à une histoire, et donc
décider ou non de son affichage.
• + votre engagement est élevé, + Fb
« poussera » naturellement vos
publications dans le fil d’actualités.
77
L’ALGORITHME DE FB
78
79
80
81
82
« Avec l’algorithme actuel de Facebook, les likes ont
moins de valeur que les commentaires ou les
partages. »
83
• Chaque score est attribué selon des metrics
totalement personnelles, et est donc lié à
votre profil, vos relations, vos habitudes…
CLICK-GAP : POUR + DE PROPRETÉ
• Avril 2019
• Lutter contre la propagation des fake-news
• Inspiration du PageRank de Google : scanne et cartographie
le web mondial pour identifier les sites qui reçoivent une
quantité de trafic disproportionné en provenance du RS
• Quand détecté, réduction du reach de la publication dans
le news feed
• Valable pour les groupes (dont certains sont utilisés à des fins de
radicalisation, désinformation…)
84
+ DE VISIBILITÉ AUX VIDÉOS DE QUALITÉ
• Facebook Watch : Août 2018
• MAJ de l’algorithme mai 2019
• Valorisation des vidéos de + de 3 min’ +
fidélité + authenticité
85
ET QUAND ON EST PLUSIEURS
BIB, COMMENT PROCÉDER ?
• Une page par bib ?
• Une page par réseau ?
• Une page par public ?
86
87
LES CONTENUS ENGAGEANTS SUR FACEBOOK
• Les contenus inspirants, drôles ou pratiques sont les +
engageants
• Utiliser Facebook Insights pour connaitre mieux votre audience et
leur créer des contenus de qualité
88
Réussir ses
vidéos
Facebook
89
90
LE HASHTAG SUR FACEBOOK
• Existe depuis 2015 mais pas d’utilisation accrue.
Peut être intéressant :
• sur certains # tendances
• Pour référencer ses publications (# spécial…)
• Rend les publications + interactives
• 1 seul par publication suffit
Les bonnes pratiques des # sur Facebook
91
FB PAGES STORIES
92
FB INSTANT ARTICLES
93
94
Le texte n’est pas assez long +
manque une image au format
bandeau
95
Voilà un bon
exemple
« d’instant
article »
Facebook
FACEBOOK LOCAL
• Une appli
• Et une façon de
classer les infos dans
l’algorithme du fil
d’actualité
• Donc obligatoire de
renseigner vos
événements !
96
FACEBOOK LIVE PREMIERES
• Faire une publication
annonçant un live, en
amont de la diffusion.
• Ce teasing permet de
créer un engagement
plus fort lorsque le Live
est diffusé.
• Sondage live, top fans
97
FACEBOOK LIVE
Diffuser
• en direct votre émission
• en direct, une interview
exclusive
• des astuces
• Sondages
• Questions / réponses
« 80% des internautes
préfèrent regarder un Live
plutôt que de lire un article »
98
Très facile à convertir en bib :
7 façons d’utiliser sa BU
GROUPES FACEBOOK
• Une des réponses au nouvel algorithme afin de
développer des « interactions significatives »
• Création d’une communauté engagée (on est trop passif
devant son fil en général)
• Facebook récompensera les entreprises qui
chercheront à engager (véritablement) leur
audience en provoquant des conversations et en
créant une communauté.
99
100
101
102
103
CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR FB
• Le meilleur jour pour poster : le jeudi
(contrairement au week-end)
• Les sujets : sport, musique beaucoup partagé
• 75 mots maximum
• Image/vidéo augmentent l’engagement de 80%
104
CRÉER UNE PAGE FACEBOOK, 15
ANS APRÈS
• Si vous n’y êtes pas encore, la décision dépendra :
•De vos objectifs
•de votre cible
• Aller sur d’autres RS comme Instagram est
recommandé car meilleur engagement
• La constitution d’une communauté prend du temps
105
FACEBOOK : GARDEZ
LES TRACES
D’INTERACTIONS
• Pour les bilans stats
106
PERSONNALISER
SES ONGLETS ET
LEUR ORDRE
107
108
109
UN REACH ORGANIQUE EN CHUTE LIBRE
• Pour être visible, il faut donc payer. Fb
expérimentait dans 6 pays une séparation
des pages et des profils.
• Donc = diversifier les points de contact.
• Recommandation PME : Equilibrer sa
présence sociale et alterner entre
publications organiques et sponsorisées.
110
DOIT-ON ARRÊTER FB EN BIB ?
• Mise en avant de l’info locale dans le fil
• On a l’opportunité de participer à ce
changement, autant essayer de le façonner à
notre manière.
• Facebook est versatile de nature.
• Leur but : que l’internaute reste le plus +
longtemps possible (concurrence…)
111
112
ET SI C’ÉTAIT UNE BONNE NOUVELLE ?
• On paye bien le site, les flyers…
• La fin de la gratuité pourrait imposer l’émergence de
publications choisies, triées sur le volet,
éditorialisées, ciblées, répondant à de réels enjeux,
et pensées selon nos codes et nos rythmes.
• C’est un réseau social = interactions, conversations
• Le Facebook Pixel : outil d’analyse qui permet de
mesurer l’efficacité d’une publicité
113
ET SI C’ÉTAIT UNE BONNE NOUVELLE ?
• Permettrait justement reprendre la main (car on ne
l’a pas sur Fb !) sur la com’ et de faire valoir une
expertise  contenus de valeurs
• Ne pas être phagocyté / se désintoxiquer
• Aller vers d’autres RS + spécialisés et donc –
d’audience
• Médiation, revenir aux fondamentaux (nous aussi !)
114
L’IMPACT DU CHANGEMENT D’ALGORITHME
SUR L’ENGAGEMENT DES PAGES
• Les pages postent + de contenus
• Chute de l’engagement qui enregistre une baisse de +
de 50%
• Les pages qui font moins de 1 post par jour génèrent +
d’engagement par publication
• Certaines marques ne publient plus ! Ex : Des marques
de food
115
POUR MAITRISER LES STATS FACEBOOK :
UN ARTICLE COMPLET
116
FACEBOOK : EN PERTE DE VITESSE ?
• On pourrait le croire avec tous les scandales
autour de la vie privée mais non (Cambrige Analytica)
• Moins de bénéfices car investissement dans la
modération (attentat de Christchurch)
• Réseau social de « vieux »
• Les jeunes n’utilisent que Messenger et
désinstallent Facebook (c’est pour ça aussi que Zuckerberg
veut une messagerie unifiée Whatsapp, Messenger, Instagram direct)
117
FACEBOOK : TOP 4 DES « BG »
• BU Bx 3
• BU Lyon 3
• BM Les 7 lieux / Bayeux
• BM d’Amilly
118
119
SI VOUS N’AVEZ JAMAIS MIS LES PIEDS
SUR INSTAGRAM, C’EST LE MOMENT…
120
Fait pour une
utilisation sur
mobile
INSTAGRAM : RAPIDE HISTORIQUE
• 2010 : naissance
• 2012 : Rachat par Facebook
• 2015 : introduction des publicités = royaume
des marques
• 2016 : abandon affichage du flux par
chronologie  algorithme
• 2016 : Story (copié à Snapchat)
• 2018 : IGTV, shopping
121
INSTAGRAM : CHIFFRES MONDE
• Les - de 25 ans y passent en moyenne 32 min’ par
jour (chiffre officiel, sept 2017)
• 60% des vidéos sont visionnées avec le son (sept 2017)
• 4,2 milliards de likes sont comptabilisés chaque jour
• 95 millions de photos/vidéos sont postées au
quotidien
• 150 millions d’utilisateurs qui les Stories chaque jour
122
INSTAGRAM : CHIFFRES FRANCE
• On compte 14 millions d’utilisateurs actifs mensuels
en France, soit 21% de la population totale
• 54% sont des femmes (46% des hommes)
• La France se trouve à la 15e place du classement des
pays comptant le plus d’utilisateurs.
• En moyenne, un français ouvre son application
Instagram jusqu’à 10 fois par jour
123
124
INSTAGRAM : CRÉER UN PROFIL
PRO
• Faut avoir une page Facebook (et être admin)
car ils seront liés entre eux.
• Choisir un nom proche et clair
• Car 3 fonctionnalités supplémentaires :
1. les informations de contact,
2. les statistiques (d’autres outils)
3. et le bouton « Promouvoir ».
125
INSTAGRAM : STATISTIQUES
• Qui sont vos abonnés : âge, sexe, ville, pays.
• Quand vos abonnés sont les plus actifs (heures,
jours).
• Les vues du profil : le nombre de fois que votre profil a
été vu.
• La portée : le nombre de comptes uniques qui ont vu
vos publications.
126
INSTAGRAM : STATISTIQUES
• Les impressions : le nombre total de fois où toutes vos
publications ont été vues.
• Les clics vers votre site web : le nombre de comptes
qui ont appuyé sur le lien vers le site web à partir
de votre profil professionnel.
• Vos meilleures publications classées selon plusieurs
filtres : toutes (photos, vidéos), métriques
(impressions, portée, engagement, j’aime,
commentaires) et période (7 jours, 30 jours, 3 mois, 6
mois, 1 an, 2 ans).
127
POUR DEVENIR UN BOSS DES
STATS INSTAGRAM
Un article
complet sur le
sujet
128
129
NOUVELLE VERSION « FB5 »
• Des stories + créatives
• Cacher les likes ?
• Achat depuis l’application
• Nouveaux stickers (« donations », « ce que je fais en ce moment »)
130
01/05/2019
L’ALGORITHME D'INSTAGRAM
3 critères :
1. Intérêts
2. « Récence »
3. Relations
Depuis fin août 2018 : pousser des comptes en
rapport avec vos centres d’intérêt  Recommandé
pour vous
131
L’ALGORITHME D'INSTAGRAM
• Veulent remettre l’humain, l’authentique et le côté
spontané au goût du jour. (ça vous rappelle quelque chose ?)
• Tient compte du temps passé sur l’appli, de la
création de posts aux interactions que vous avez
avec les autres membres, et du nb de
fonctionnalités utilisées.
• répondre à vos commentaires (+ de 4 mots) en moins d’1h
pour montrer que vous êtes actif sur le réseau
132
L’ALGORITHME D'INSTAGRAM
• Rester créatif, trouver les bons hashtags, suivre
des comptes influents, interagir régulièrement,
donner votre avis en commentaire, répondre
aux commentaires ou encore avoir un feed
pertinent.
• Instagram vous montre ce que vous n’avez pas
vu des comptes que vous appréciez le + même
si les contenus datent de plusieurs jours.
133
L’ALGORITHME D'INSTAGRAM
• Chasse aux bots
• On verra 90% des posts de ses amis (comme Fb)
• L’algorithme met en avant votre publication à 30%
de votre audience
•puis en fonction des réactions, elle sera diffusée à
une audience + large.
134
L’ALGORITHME D'INSTAGRAM
• Si le contenu comptabilise un nb d’engagements (like,
commentaire, partage en privé) assez important dans
l’heure qui suit sa publi, l’algorithme va juger votre
contenu intéressant. Votre photo/vidéo/carrousel sera
ensuite rendu visible à une partie + importante de vos
abonnés.
• Si vous souhaitez modifier une publi, attendez 24h
avant de le faire. Sinon l’impact sur l’engagement
sera négatif.
• D’autres conseils
135
L’ALGORITHME D'INSTAGRAM
• Intéressez-vous avant de devenir intéressant !
• En laissant des commentaires et en interagissant avec le
contenu des autres instagrammeurs.
• Vidéo !
• Postez régulièrement / toujours à la même heure +
stories (et ne négligez pas IGTV…)
• Soyez humain, soyez vous même !
136
L’ALGORITHME D'INSTAGRAM
L’algorithme prend en compte différentes réactions pour
mesurer l’engagement :
• Les likes pour une publication ;
• Les commentaires ;
• Les partages en message privé (renforcement du partage entre
amis proches mai 2019)
• La sauvegarde d’une publication ;
• Le nombre de vues pour une vidéo ;
• Le nombre de vues si vous faites des stories ;
• Le nombre de vues si vous faites une vidéo en live.
137
138
LES STORIES : FACEBOOK OU INSTAGRAM
• Ephémère : 24H = liberté
• Idées ?
• Une sortie à la mer ou à la
montagne,
• un rendez-vous,
• le plat que vous avez
mangé,
• une amélioration sur votre
site,
• un nouveau post sur
Instagram,
139
• un événement
étrange ou populaire,
• votre séance de
sport,
• un selfie,
• une photo de votre
dernière lecture,
• votre dernier achat,
etc…
Utilisez les
stickers !
DIFFÉRENCIER SA LIGNE ÉDITORIALE
ENTRE FLUX ET STORIES INSTAGRAM
Flux :
• Tous formats :
horizontal,
vertical,
vidéo…
• 21h mais
reste tant que
n’est pas
supprimé
140
C‘est
complémentaire !
Stories :
• Ephémères 24h : Les photos durent 5
secondes et les vidéos 15 secondes
maximum.
• Vertical !
• Fidélisation
• utiles pour promouvoir des infos importantes,
• insister sur un post spécial de votre flux
d’actualités
• et attirer du trafic qualifié sur votre site.
STORIES
141
• défilement de plusieurs
photos ou vidéos
• ajout de sondages,
stickers, gif, emoji…
• Poser des questions
• Attirer du trafic sur le
site internet, autre RS…
• #
• Pour bien maitriser les
stories
• Améliorer sa visibilité
• Stories pour promouvoir le concours qui
se déroule sur le flux d’actualités.
• Objectif = booster au maximum sa
visibilité et l’engagement de sa
communauté.
• On regarde + facilement des stories car
on n’a pas à faire défiler son fil et
appuyer 2 fois pour liker.
142
DIFFÉRENCIER SA LIGNE ÉDITORIALE
ENTRE FLUX ET STORIES INSTAGRAM
• Enregistrer une storie pour une durée indéterminée  une fois la
storie postée, cliquer sur « mettre à la une » / « highlight »
 1/5 Story reçoit un message direct de la part d’un utilisateur.
143
DIFFÉRENCIER SA LIGNE ÉDITORIALE
ENTRE FLUX ET STORIES INSTAGRAM
Une bonne
idée
d’utilisation
des highlights
pour la prog’
DES CONSEILS POUR CRÉER DES
STORIES ORIGINALES
• Raconter une histoire (= story !) même courte avec fil conducteur
• Définir l’objectif (comme d’hab)
• Mobile first
• « Feuilletonner » pour fidéliser votre audience (mode des séries) 
« cliffhanger »
• Cohérence visuelle : police, style d’image, filtre… = ligne éditoriale
144
DES CONSEILS POUR CRÉER DES
STORIES ORIGINALES
• Être régulier et cohérent : le nb idéal de stories oscillerait entre
5 et 8 cadres tous les 2-3 jours
• Outils pour planifier : Buffer, Preview (accepter la notification au moment
de la publication planifiée)
• Outils pour customiser au max : Over, HypeType, Typorama,
Unfold, Snapseed, Inshot, Canva
Et il y en a bien d’autres
• Pour générer du trafic
145
LES STORIES ONT PLUS DE SUCCÈS EN
DEHORS DES HEURES DE TRAVAIL
146
DES EXEMPLES
A I R B N B
• Révélant petit-à-
petit une
localisation de
vacances en incitant
l’utilisateur à aller à
la slide suivante est
évocateur.
L E S 7 L I E U X
• Nous faisant visiter
et deviner le sujet
de la table des
nouveautés
147
ETUDIEZ LES STATS DE VOTRE
COMPTE INSTAGRAM PRO
• Le taux de complétion d’une story
• désigne la part des individus exposés aux stories
• La portée et les impressions :
• Impressions = nb total de fois que vos publi. ont été vues
par les comptes qui vous suivent mais pas seulement.
• Portée = nb de comptes uniques ayant vu l’une de vos
publi.
• Le taux de sortie selon l’encart d’une story
• La fréquence de publication
• La longueur des stories
• Analyser la pertinence des # utilisés
148
149
FOCUS SUR LE STORYTELLING
4 typologies de contenus de marques :
1. Serviciel
2. Pédagogique
3. Ludique
4. Créatif
150
FOCUS SUR LE STORYTELLING
Les fondements de la mise en récit
s’appuient sur 9 lois principales :
1. Visée : fil conducteur &
ordonnancement.
2. Atmosphère sensible, émotion.
3. Authentique : paroles,
témoignages, du vécu des
salariés ou/et des
consommateurs.
4. Partage et l’écoute.
151
5. Mise en scène d’un
héros.
6. Stéréotypes qui
rassurent & facilitent la
compréhension
7. Durée et fidélité.
8. Zeste de légende,
transfigure mais ne
défigure pas.
9. Attention de
l’internaute
152
S’ABONNER À DES # !
• Accéder aux meilleures publications
dans votre fil de photos et vidéos : veille
• Et aux dernières stories qui incluent le
hashtag, en haut de l’application
153
MULTI-COMPTES
• Publier une photo sur plusieurs comptes Instagram
simultanément
154
PLANIFIER SES PUBLICATIONS
• Version bêta via l’API sur les profils business
uniquement
• Une fonctionnalité réservée aux outils tiers
comme Hootsuite avec certaines contraintes
(action manuelle de l’acceptation de la publication,
Insta peut vous bannir car enfreinte des règles…)
155
SI VOUS VOULEZ ALLER + LOIN
156
157
POUR LES POSTS DU FEED
158
But : créer de
l’engagement !
Plus qu’un like, un
commentaire, un
message, un
abonnement…
Intéressant de
choisir des # qui
sortent du lot !
POUR LES POSTS DES STORIES
159
Utiliser le fonctionnalités :
boomerang, gif, stickers… Et
UGC !
Effet boomerang,
emoji, localisation
UGC, dessin, Gif
TRAVAILLER SA BIO INSTAGRAM
Quelques ressources :
• Ajouter plusieurs liens à votre bio
• Rédiger la bio parfaite avec les bons mots-clés
• Ne jamais oublier le « Call-to-action » + rentrer en
contact
160
CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG
• Faire des stories et pousser à l’interaction : question, gif,
etc.
• Faire des lives : envoi de notif’ à vos abonnés + visibilité par
rapport à toutes les stories
• Montrer une personne de face sur la photo
• Mentionner d’autres comptes dans la légende
• Demander à vos visiteurs de s’abonner à vos notifications
• Poser des questions
• Pas plus d’une publication par jour
161
CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG
• Faire des vidéos !
• Tout ce que les marques font pour valoriser leurs
produits, vous pouvez le faire avec la BU et les
collections !
• Surfer sur les tendances
• Les photos aux couleurs vives :
• Un post majoritairement bleu obtient 24% de like en +
qu’un visuel rouge
• Les photos avec 1 seul spectre de couleurs unifiées
génèrent 17% de likes en +
162
CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX DANS
LES STORIES
• Ajoutez un lien cliquable pour générer du trafic vers le
site
• Identifiez votre propre profil pour générer du trafic
• Exploitez les Stories à la une pour générer
constamment du trafic
• Collaborez avec les influenceurs pour générer du
trafic
163
CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG
• Ne pas négliger la légende :
• Intégrer les internautes en posant
une question à laquelle on a envie de
répondre !
• Promouvoir les valeurs
• Géolocalisation
164
165
Réaliser un
audit de son
compte
Instagram
CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG
• Créer des tutoriels :
• DIY
• Grainothèque
• …
• Faire voyager grâce aux guides de tourisme
par exemple ou fonds patrimoniaux
• Faire découvrir les coulisses
166
POSTER SUR LES HEURES ACTIVES
167
Mais publier
à d’autres
heures peut
vous faire
sortir du lot !
CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG
• Publier 3 fois par semaine en moyenne
• Définir le meilleur créneau avec les stats
Instagram (compte business) d’autres outils gratuits
168
CE QUI FONCTIONNE
LE MIEUX SUR IG
• Planifier les posts photo ou vidéo avec Buffer.
• Les meilleurs moments pour publier :
• Mardi, Mercredi, Jeudi
• Entre 00h et 2h
• Entre 16h et 18h : surtout 17h
• Plus d’interactions le week-end, logique…
169
PARTAGER LE CONTENU DE
SA COMMUNAUTÉ
• Une étude réalisée par Crowdtap et
Ipsos souligne que le contenu généré par les
utilisateurs est plus mémorable (+35 %) et plus
fiable (+50 %) que les publications proposées
par les marques.
• Repost sur mobile
• Gramblr sur desktop
• Ne pas se lasser de répondre aux abonnés car
sans eux, le compte n’a plus de valeur.
170
171
BOOKFACE, SLEEVEFACE
Mettre en scène tous nos
produits
• Tous supports confondus
• En faisant participer nos
usagers
172
LIFESTYLE, BOOKSTRAGRAM
• Valoriser les produits dans un contexte
qui permet à l’internaute de se projeter
173
ARCHITECTURE
• Valoriser le bâtiment
174
USER GENERATED CONTENT (UGC)
Le contenu produits
par nos usagers
• Appli « Repost » :
cite l’auteur
• Incite d’autres à
en faire de
même
• Augmente la
visibilité
175
LE MEME
176
TEXTES & CITATIONS
• Dope l’engagement
177
INSTAGRAM
Le # du jour :
• RV suivi par des millions d’internautes
• Nouveaux fans, générer de
l’engagement
• Suivre les tendances
• Faire comme nos usagers.
• # = référencement
178
LES # LES + POPULAIRES EN 2019
179
DICTIONNAIRE DES # POPULAIRES
• #swag : tout ce qui est stylé, personne
charismatique, parfois utilisé avec ironie
• #goals : associé aussi à #relationshipGoals
#lifegoals. Pour tous les objectifs à
atteindre dans la vie  accès à la culture
• #meme : pour tous les phénomènes repris
en masse sur le web
181
SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
• #dope : Utilisé + de 20 millions de fois,
tout ce qu’on aime y rentre.
• #squad : Popularisé par Taylor Swift.
Groupe de potes  animations avec nos
usagers !
• #instagood : une publication dont on est
particulièrement fier
182
• #photooftheday, #picoftheday : pour les
meilleures photos
• #instagrammers, #igers : évident mais
annonce qu’on est un instagrammeur
• #instamood : reflète une humeur, souvent
paysage
183
SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
• #ManicMonday : culture loufoque de
votre méd.
• #InstaMonday pour l’humeur du lundi,
• #WisdomWednesday : citation, conseil
• #ThrowbackThursday #TBT : pour un
souvenir posté le jeudi,
184
SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
• #FollowFriday : consiste à faire découvrir
d’autres comptes le vendredi…
• #FridayFunday : divertissement avant le
week-end
• #nofilter : pour les puristes de la photo qui
n’utilisent pas de filtre ig
185
SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
• #selfie : team stick ou pas ? ;)
• #regram : lorsqu’on republie un photo d’un
compte tiers
186
SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
Mais vous pouvez utiliser tout ce que vous voulez !
• En anglais : ciblage large
• En français : ciblage + restreint
• Vérifier dans la recherche le nb d’occurrences d’1 #
INSTAGRAM : BONNES PRATIQUES
• Mettre le lien vers votre site dans la bio
• Suivre d’autres utilisateurs pertinents par
recherche #, discover, observer les abonnés
qui vous suivent et likent, interagir avec eux
• Utiliser la fonctionnalité localisation
• Pas frénésie de ♥ mais commenter au bon
moment
• Feed = uniforme, « instagrammable »
187
INSTAGRAM : TOP 4 DES « BG »
• BU Bx 3
• BU Lyon 3
• BM Les 7 lieux / Bayeux
• Bibliothèques de Bordeaux
188
189
TWITTER : C’EST QUOI ?
• Microblogging :
280 caractères
• # = folksonomie
• Retweet / j’aime
• L’instant / Live-
tweet
• # Tendances
190
QUELQUES CHIFFRES TWITTER
Nb de tweets par compte Twitter :
• 0 tweet : 56%
• 1 tweet : 11%
• 2 tweets : 6%
• 3-5 tweets : 3%
• 6-10 tweets : 3%
• 11-20 tweets : 7%
• 21-50 tweets : 6%
• + de 50 tweets : 8%
191
192
193
LE TWEET LE + RETWEETÉ EN 2019
194
+ gros site e-
commerce
de mode en
ligne au
Japon
Offre un million
de yen (9250
$) à 100
personnes
choisies au
hasard.
Milliardaire
Yusaku
Maezawa
Sera le 1er touriste à
s’offrir une excursion
autour de la lune à bord
d’une fusée SpaceX en
2023.
195
POUR UNE FOIS, ON A LE CHOIX
Seul RS qui laisse le choix entre de classer le
feed :
• Chronologique
• ou pertinent pour vous
196
LE FIL CHRONOLOGIQUE EST DE
RETOUR !
• Twitter précise que vous pouvez désactiver la
fonctionnalité « Montrez-moi les meilleurs
tweets en premier »
197
198
199
200
201
TWITTER
• Veille d’expert, presse
• Pas vraiment d’archivage possible
• Outils de programmation de posts :
202
# : TROP PEU UTILISÉS
• Potentiel de la folksonomie (= la Dewey
du commun des mortels)
• Un tweet sans # est inutile
• 2 outils pour mesurer les # :
• TweetReach (100 max en gratuit)
• Hashtagify (repère influenceurs)
203
MESURER SON INFLUENCE
204
UNE EXPÉRIENCE DÉMOCRATIQUE EN SUÈDE
• Depuis 7 ans, le compte Twitter officiel de la
Suède (@sweden) était confié chaque semaine à
un habitant ou une habitante du pays.
• Une expérience qui a pris fin le 30/09/18.
• Projet intitulé « Curators of Sweden »
• Objectif de « prouver, en pratique, que la Suède
est un pays ouvert et démocratique »
• Et pourquoi pas en BU ?
205
206
207
208
209
ATTENTION ! SI TOUT LE MONDE
PUBLIE EN MÊME TEMPS…!
210
211
Les RS
QUAND PUBLIER SUR LES RS ?
• Faire preuve d’empathie : à quel moment
vont-ils se connecter ?
• Avec plusieurs essais, vous verrez le meilleur
moment de la journée pour toucher votre cible
• Analyser les stats
• Bien regarder les heures des commentaires
212
QUAND PUBLIER SUR LES RS ?
• En analysant vos stats, vous obtiendrez
rapidement des données fiables sur les heures
de présence de votre communauté.
214
« La fraicheur de certaines
publications, à des moments
où la concurrence est moins
forte, peut vous conférer une
visibilité surprenante. »
Par ex,
la nuit !
215
POUR LES PROFESSIONNELS
• Pas tellement pour la BU mais pour vous !
• Employee advocacy
• Pour l’université
• Seul RS où l’algorithme peut vous pousser
du contenu vieux d’un mois sur votre feed
• Feed pertinent, algorithme mise vraiment
sur la qualité du contenu
216
DES STORIES AUSSI !
• Pour l’instant, la fonctionnalité se nomme « Student
Voices » et n’est accessible qu’aux étudiants des
universités US.
• LinkedIn précise déjà que la fonctionnalité sera
déployée à tous les utilisateurs à l’avenir.
217
ET DU LIVE !
DES RÉACTIONS
218
• Avril 2019
DES # POUR SE DÉMARQUER
QUELQUES CHIFFRES : MONDE
• 106 millions d’utilisateurs par mois, soit
23 % du nombre total d’inscrits (en
2016)
• 500 millions au total (fin 2017)
219
QUELQUES CHIFFRES : FRANCE
• 16 millions d’inscrits = moitié pop. active
Par mois :
• 3,2 millions utilisateurs
• 17 min : temps passé
• 44 ans : âge moyen
• 1,5 million : nb de groupes (dont des
intéressants pour nous !)
220
221
PINTEREST
• Ce n’est pas un réseau social, c’est un « moteur de
recherche d’inspiration » :
• recettes,
• astuces déco
• prévoir une prochaine escapade
• découvrir les dernières tendances
• beauté
• Expérience personnelle et non sociale
• Bonnes stats mais compliqué de faire valider le compte
« business »
222
QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE
• 1,2 million d’idées « épinglées » par jour !
• Idées pour la vie quotidienne
• Catégories les + populaires :
• Cuisine
• Déco
• Culture
• DIY
• Fonctionnement de son algorithme
223
QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE
224
LES USAGES EN BU
• Tableaux de recommandations
• Rendre visible les collections numériques
ou les dernières acquisitions
• Valoriser des fonds patrimoniaux
• Visite virtuelle de l’établissement
• Revivre un événement
• Impliquer les usagers
225
226
Valorisation
du
patrimoine
227
Sélections
228
Nouvelles
acquisitions
229
Nouvelles
acquisitions
230
Nouvelles
acquisitions
PINTEREST EN BU
• Mais honnêtement, ça fait beaucoup de travail
pour très peu de retours sur investissement.
• Ce RS n’est pas le + pertinent en BU
231
232
RAPPEL
233
QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE
PAR JOUR
• 8 millions d’utilisateurs actifs
• Utilisateurs passent en moyenne 25 à 30
min
• 65% de femmes & 35% d’hommes
• 71% ont moins de 25 ans
234
UNE MESSAGERIE AVANT TOUT
• Principalement utilisé comme un chat :
messagerie, appel vocaux/visuels, groupe
• Les stories sont moins utilisées que la
messagerie.
• 64% préfèrent envoyer un Snap plutôt que
poster une Story.
• Envoie en moyenne de 34 messages par jour.
235
2,5 milliards de snaps envoyés
par jour dans le monde !
236
237
UN RS DE L'AUTHENTICITÉ
• Partage de photos/vidéo éphémères
• limité entre 1 et 10 secondes
• Snap : dessin, filtres…
• Stories :
• Compile snaps par ordre chronologique visibles 24h
• « Storytelling en pic speech »
• Discover (20% des utilisateurs uniquement l’utilisent)
• Des sujets éphémères : avenir du journalisme ?
238
UN RS DE L'AUTHENTICITÉ
• Live stories :
• histoires en direct : info 100% crowdsourcée
• Ex : Live story de Paris raconté par les habitants
• Lenses :
• filtres stylisées pour selfies + réalité augmentée
• Geofilters :
• Tags géo-localisés
239
UN RS DE L'AUTHENTICITÉ
• Story explore :
• Info personnalisée
• Memories :
• Sauvegarder/récupérer ses snap sur son smartphone
• Pauvre en statistiques
• Chez CNN, 4 emplois à temps plein
240
242
243
SNAPCHAT : RÉALISER DES STATS
• Manuellement
• Outil mais payant
244
DANS L’UNIVERS DE L’ENS. SUP. :
• Fb étant devenu un RS de vieux, les étudiants
veulent-ils suivre les institutions ?
• Ecart générationnel entre CM et étudiants ?
245
DANS L’UNIVERS DE L’ENS. SUP. :
• A voir au niveau stats, du retour sur
investissement…
• Mais, intéressant :
• Souffle d’un vent nouveau
• Innover avec intelligence en créant des liens avec
les jeunes
• Fort potentiel pour montrer la vie dans les murs
• Flammes
246
OSONS !
• Les villes s’y mettent :
Toulouse, Mâcon, Saint-
André, Romans, Garges,
Saint-Dizier, Châteauroux
247
248
RACHETÉ PAR GOOGLE EN 2007
• Pour 1,65 milliard de dollars
• Était déjà le leader du marché de la vidéo en ligne
avec 46 % de part de marché et devançait MySpace.
Mais il s'agit d'une start-up créée 18 mois plus tôt
seulement, qui ne compte que 67 salariés et génère
un chiffre d'affaires famélique.
• Valorisé aujourd’hui à 70 milliards de dollars.
249
QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE
• 16,1 millions de visites uniques par jour
• (Dans le monde, YouTube – 1,900 milliard d’utilisateurs actifs)
• Consommation : les utilisateurs visionnent plus
d’1 milliard d’heures de vidéo chaque jour
• Visionnage : 70 % de la durée de visionnage sur
YouTube s’est faite sur mobile
250
251
2017
252
2017
253
L’ALGORITHME DE YOUTUBE
• 2017 : les minutes regardées importent + que le nb
de vues.
Pour être fair-play, l’algorithme calcule la durée de
visionnage en rapport avec le durée totale de la
vidéo.
• Bib de contenus = il n’y a pas que la « récence » qui
compte
• Les vidéos proposées sont la source de trafic numéro
1. Elles déterminent en grande partie la durée de la
session des internautes.
257
L’ALGORITHME DE YOUTUBE
• Il faut faire partie des 1ers résultats, comme sur Google
• Trouver le bon mot-clé
• Pour faire partie du programme partenaire, il faut
maintenant 1000 abonnés et 4000 heures de temps de
visionnage
• Dissémination sur d’autres RS importante
• Les premières 24 premières heures comptent
particulièrement
• puis ensuite les 7 jours d’après  le classement sera fixé
pour l’avenir proche
258
L’ALGORITHME DE YOUTUBE
• Faire des « grappes » de contenus connexes pouvant
se lier et se promouvoir directement et indirectement
pour apparaitre dans les suggestions
• Répondre aux commentaires
• Test d’un algorithme à la Fb
• Efface ~3 millions de vidéos violentes par mois
• Problèmes de vidéos inappropriées sur YouTube Kids
259
PUBLIER UNE VIDÉO SUR YOUTUBE
Penser au référencement !
• Choisir un titre percutant avant même de
tourner la vidéo = accroit visibilité sur les
moteurs de recherche
• Bien remplir la description avec 200 mots
• Inscrire des mots-clés
• Choisir la bonne vignette
260
PUBLIER UNE VIDÉO SUR YOUTUBE
• Partager à un horaire où la cible est réceptive
• En publier régulièrement
• Multiplier les plateformes : Dailymotion, Viméo…
(ne gène pas le référencement)
•Une visibilité renforcée par le nombre de visites
moins important.
•Public + ciblé, + pro
• Mais pour percer aujourd’hui, il faut miser sur
IGTV
261
262
GOOGLE
• Votre BU est-elle bien référencée sur
Google (SEO) avec les bons horaires et le
bon numéro de téléphone ?
• Sinon, impératif de créer un compte
« business » (gratuit)
263
RÉFÉRENCER SON SITE SUR GOOGLE :
• Travailler l’optimisation des pages web elles-
mêmes (référencement on-site) ;
• Générer des liens entrants (backlinks) en provenance
de sites jouissant d’un haut ranking (référencement
off-site ou « netlinking ») ;
• Créer et publier des contenus à forte valeur ajoutée
sur un blog pro
• Produire des contenus premium pour « couver » puis
convertir ses prospects en clients.
264
QUELQUES CHIFFRES PAR JOUR
• 20 milliards de sites sont visitées (crawlées)
chaque jour.
• 3,3 milliards de requêtes sont effectuées
chaque jour
• 500 millions des requêtes sont de nouvelles
requêtes.
• Au total : 30 000 milliards de pages sont
indexées par Google.
265
• Lancé en 2011
• Faille depuis 2015 :
500 000 infos
persos d’utilisateurs
visibles à des tierces
parties
• 90 % des sessions
duraient moins de 5
secondes
266
267
POURQUOI DIVERSIFIER LES RS ?
À chaque média correspond un public cible
268
2016
269
270
en 2016
Faire du
live et
des
stories
271
ET Y A PLEIN
D’AUTRES…
L’important est
de choisir des
outils qui
conviennent à
vos objectifs et
sur lequel le
public
correspond à
votre cible.
272
Être curieux, aller
voir d’autres
comptes RS :
festivals, marques,
influenceurs,
artistes…
273
PRÉCONISATIONS
• Storytelling + stories !
• Live
• Bien former les collègues régulièrement
• Evaluer
• Travailler « le visuel »
274
PRÉCONISATIONS
• Bon moyen de travailler avec la com de
votre collectivité  Et pas en opposition
• Intégrer les étudiants dans votre
stratégie média
• À chaque média correspond un public
cible
27
5
LES MESSAGERIES DES RS,
SONT-ILS LE NOUVEL E-MAIL ?
• Surfer sur cette tendance pour messenger
• 1,3 milliards d’utilisateurs mensuels dans le
monde : il serait temps de l’intégrer dans son
canal de comm ?
• Taux d’ouverture : 242% supérieurs par
rapport un mail
• Taux de clics : 619% supérieur ! (Source)
276
277
Regroupe plus
d’utilisateurs que
• La messagerie est donc un secteur plein d’opportunités
à exploiter
• Implique de repenser le rapport aux institutions…
278
279
Ce sont des RS
décentralisés
LES RS ALTERNATIFS
• Garantie de la liberté des utilisateurs
• Contrôle de l’ensemble des données
publiées
• CNIL / RGPD ok
280
LES RS ALTERNATIFS
• Mais trop « souterrain » pour toucher le
grand public ?
• Mission de service public
• « Rentabilité ? » niveau visibilité
• Plutôt sensibiliser les usagers lors de
cryptoparty ou formations ?
281
282

Contenu connexe

Tendances

Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèqueAnimer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
cspirin
 
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3
 Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3 Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3
cspirin
 
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3
cspirin
 
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3
cspirin
 
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèqueAnimer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BU 3/3
Les réseaux sociaux en BU 3/3Les réseaux sociaux en BU 3/3
Les réseaux sociaux en BU 3/3
cspirin
 
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèqueAnimer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3
 La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3 La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BU 2/3
Les réseaux sociaux en BU 2/3Les réseaux sociaux en BU 2/3
Les réseaux sociaux en BU 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 

Tendances (20)

Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèqueAnimer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
 
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3
 Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3 Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 1/3
 
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 2/3
 
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3
Gérer et animer une communauté web en médiathèques 3/3
 
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèqueAnimer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
 
Les réseaux sociaux en BU 3/3
Les réseaux sociaux en BU 3/3Les réseaux sociaux en BU 3/3
Les réseaux sociaux en BU 3/3
 
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèqueAnimer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
Animer des réseaux sociaux et une communauté web en médiathèque
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3
 La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3 La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 3/3
 
Les réseaux sociaux en BU 2/3
Les réseaux sociaux en BU 2/3Les réseaux sociaux en BU 2/3
Les réseaux sociaux en BU 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 

Similaire à Les réseaux sociaux en BU 1/3

Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BU 1/3
Les réseaux sociaux en BU 1/3Les réseaux sociaux en BU 1/3
Les réseaux sociaux en BU 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod... Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Présentation CSST
Présentation CSSTPrésentation CSST
Présentation CSST
Mario tout de go Inc.
 
Quebec ville
Quebec villeQuebec ville
Quebec ville
Mario tout de go Inc.
 
Facebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre écoleFacebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre école
EdPoliteia
 
Internet forme, l'éducation se transforme
Internet forme, l'éducation se transformeInternet forme, l'éducation se transforme
Internet forme, l'éducation se transforme
Mario tout de go Inc.
 
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Guillemette Trognot
 
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGESL'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
ejamin2012
 
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
cspirin
 
communiquer-reseaux-sociaux.pptx
communiquer-reseaux-sociaux.pptxcommuniquer-reseaux-sociaux.pptx
communiquer-reseaux-sociaux.pptx
olivier
 
Viadeo Tour Bordeaux 2009 Intro Reseaux
Viadeo Tour Bordeaux 2009 Intro ReseauxViadeo Tour Bordeaux 2009 Intro Reseaux
Viadeo Tour Bordeaux 2009 Intro Reseaux
echangeurba
 

Similaire à Les réseaux sociaux en BU 1/3 (20)

Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en BU 1/3
Les réseaux sociaux en BU 1/3Les réseaux sociaux en BU 1/3
Les réseaux sociaux en BU 1/3
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod... Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Présentation CSST
Présentation CSSTPrésentation CSST
Présentation CSST
 
Présentation à la SCHL
Présentation à la SCHL Présentation à la SCHL
Présentation à la SCHL
 
Quebec ville
Quebec villeQuebec ville
Quebec ville
 
Atelier web club com 03 mai
Atelier web club com 03 maiAtelier web club com 03 mai
Atelier web club com 03 mai
 
Facebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre écoleFacebook, une présence efficace pour votre école
Facebook, une présence efficace pour votre école
 
Internet forme, l'éducation se transforme
Internet forme, l'éducation se transformeInternet forme, l'éducation se transforme
Internet forme, l'éducation se transforme
 
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
 
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGESL'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
 
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
 
communiquer-reseaux-sociaux.pptx
communiquer-reseaux-sociaux.pptxcommuniquer-reseaux-sociaux.pptx
communiquer-reseaux-sociaux.pptx
 
Viadeo Tour Bordeaux 2009 Intro Reseaux
Viadeo Tour Bordeaux 2009 Intro ReseauxViadeo Tour Bordeaux 2009 Intro Reseaux
Viadeo Tour Bordeaux 2009 Intro Reseaux
 

Plus de cspirin

Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Communiquer via les médias sociaux
Communiquer via les médias sociauxCommuniquer via les médias sociaux
Communiquer via les médias sociaux
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
cspirin
 

Plus de cspirin (20)

Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Communiquer via les médias sociaux
Communiquer via les médias sociauxCommuniquer via les médias sociaux
Communiquer via les médias sociaux
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
 

Les réseaux sociaux en BU 1/3

  • 2. 2
  • 3. TOUR DE TABLE : 2 MIN PAR PERSONNE • Votre parcours professionnel • Vos fonctions • Structure & nb : étudiants, m², personnel, fonds… • Vos réseaux sociaux : organisation, fréquence, ligne éditoriale, stats… • Vos attentes par rapport à ce stage 3
  • 4. SOMMAIRE Jour 1 / matin : • Tour de table • Usages des Français • Zoom sur Facebook, Instagram, Twitter, Youtube et leurs algorithmes • Rapides aperçus de Pinterest, Snapchat, Linkedin, Google. 4
  • 5. OBJECTIFS DES 2 JOURS • Apprendre à parler la « langue » de chaque RS • Être à l’aise pour faire passer un message correctement sur les principaux RS • Si vous êtes déjà « polyglotte », vous renouveler 5
  • 6. 6
  • 7. QUE FONT LES BU SUR LES RS EN 2018 ? • « elles remplissent leurs missions, à savoir : •accueillir les publics, •les informer, •leur communiquer des documents, •participer à la recherche, les former, • tout cela sous des formes spécifiques (photographies, images, vidéo, posts) • et par des voies qui se dérobent à la communication institutionnelle » 7 Benjamin Sarcy – Arabesques n°91
  • 8. INTRODUCTION • Chiffres de 2016 : Sur les 4 400 bibs publiques recensées par le MCC et les 500 BU, • seulement 420 ont une identité sur Facebook • et 248 sur Twitter • On ne parle même pas d’Instagram… • Il n’existe pas de recensement officiel récent. 8
  • 9. INTRODUCTION • Dans une logique de dissémination des savoirs, les RS ont une place toute naturelle • on ne dit pas la même chose et de la même manière sur Facebook, Twitter ou LinkedIn… • Ne faites pas du CM juste parce qu’on vous l’a demandé. Faites-le de sorte à créer un réel engagement. 9
  • 10. INTRODUCTION • Dans une logique de dissémination des savoirs, les RS ont une place toute naturelle • on ne dit pas la même chose et de la même manière sur Facebook, Twitter ou LinkedIn… • Ne faites pas du CM juste parce qu’on vous l’a demandé. Faites-le de sorte à créer un réel engagement. 10
  • 11. INTRODUCTION • Les réseaux sociaux comme un des dispositifs dans un projet de médiation numérique des savoirs. 11
  • 12. INTRO : EX. UNIV DIJON • Seuls 48 % des étudiants connaissent le Fb de l’université •Seuls 21 % le consultent au moins une fois par semaine ou tous les jours • Les autres RS de l’uB (YouTube, Instagram, LinkedIn) sont peu connus •le site internet de la composante de la formation est consulté à 73 %. 12 Qu’est-ce que cela implique pour les RS selon vous ?
  • 13. INTRO : EX. UNIV DIJON • Seuls 13 % consultent la page Facebook de la BU : •Ils sont à 93 % des étudiants en formation initiale. 70 % sont des femmes et 23 % exercent une activité salariée. • et 5 % le compte Twitter de la BU : •On dénombre 57 % de femmes, 26 % d’étudiants exerçant une activité salariée. 13 Etu. Salariés : accès + important aux services num. offerts par le pôle Documentation, permettant d’augurer une autonomie + forte face au travail académique ?
  • 14. INTRO : EX. UNIV DIJON • Ce sont les étudiants des filières pro courtes qui sont le - enclins à utiliser ces services  l’utilité ? • ce qui n’est pas sans questionner sur les pratiques pédagogiques enseignantes + ou - associées à des rech. complémentaires comparativement aux études des filières généralistes. 14
  • 15. NOUS ALLONS DONC VOIR… Comment mettre en place une : • Stratégie de présence en ligne + éditoriale • identité numérique • Animation de communautés • Des contenus pour les réseaux sociaux 15
  • 16. PRISE EN COMPTE DES CONTRAINTES • Contexte des BU, droit au but, concret • Choix d’outils gratuits, faciles et rapides d’utilisation même si, il serait temps de repenser la stratégie (publicités…) • Prise en compte de vos remarques dans le questionnaire • Concurrence = chercher à se réinventer, à tirer parti des opportunités, connaître ses faiblesses et ses forces. 16
  • 17. 17
  • 18. • Revendique la légitimité de la question de la communication en bibliothèque de l’ESR et des bibliothécaires dans la communication des bibliothèques, aux côtés des directions de la communication des établissements, 18
  • 19. • « Depuis quelques années, les BU investissent résolument les RS afin d’améliorer leur attractivité auprès de leur public, sans caricaturer leurs ambitions ni leurs missions. » • « À partir de retours d’expériences circonstanciés, ce dossier offre un éclairage complet et contrasté de ces nouvelles pratiques de médiation numérique. » 19
  • 20. • Enquête sur la présence de 4 bib : réseaux de Brest et de Metz, méd. de Quimperlé et de Louise-Michel à Paris. • Synthèse 20
  • 21. RS = TERRAIN CONCURRENTIEL • Comme l’analyse finement Dominique Boullier dans la préface de Des Tweets et des Likes en bib : « Cette étude constitue… une occasion remarquable pour interroger les stratégies des institutions culturelles sur les RS, • soit la continuation de la communication descendante par d’autres moyens, • soit la mutation vers un statut de fédérateur des médiateurs amateurs contributeurs (...) qui nécessitent tout autant sinon + l’expertise de médiateurs. » 21
  • 22. DES PODCASTS À DÉVORER 22
  • 23. 23
  • 24. 24
  • 26. DONC, QU’EST-CE QUE LE MOBILE FIRST IMPLIQUE ? • De créer des visuels (en général, pas que RS) adaptés au format mobile • Format vidéo vertical avec sous-titres • Les internautes ne regardent des vidéos avec le son qu’à 32 % d’entre eux • Ecriture synthétique, • Emojis, gif… 27
  • 27. 28
  • 28. LES HABITUDES DE VISIONNAGE DES VIDÉOS EN LIGNE EN 2018 29
  • 29. LES HABITUDES DE VISIONNAGE DES VIDÉOS EN LIGNE EN 2018 30
  • 30. LE RÈGNE DE LA VERTICALITÉ 31
  • 31. DURÉE DES VIDÉOS 32 Une étude Hubspot estime que les formats idéaux sont de : • 30 secondes sur Instagram, • 45 secondes sur Twitter, • 1 minute sur Facebook • et 2 minutes sur YouTube. • Selon une étude Microsoft, jusqu’à 30 secondes, 85% de l’audience verra la vidéo jusqu’au bout. • Une vidéo de moins de 2 mn est vue en moyenne par 70% de l’audience
  • 32. TYPE DE CONTENUS VIDÉOS 33
  • 33. 34
  • 34. POURQUOI S’Y INTÉRESSER ? • Car les jeunes d’aujourd’hui seront probablement vos étudiants de demain 35
  • 35. 30 % DES BÉBÉS ONT UNE EMPREINTE NUMÉRIQUE AVANT MÊME LEUR NAISSANCE • Les parents limitent l’utilisation des écrans pour leurs enfants • mais postent des photos de leurs enfants sur les RS 36 Les enfants imitent leurs parents
  • 36. 37 • Côté « doudou » des tablettes • La tablette cause de sérieux troubles chez l’enfant lorsqu’elle devient le principal outil de stimulation. • Mais intéressant en étant accompagné
  • 37. UTILISATION DES MOINS DE 13 ANS 38
  • 38. 39
  • 39. UTILISATION DES 12 - 17 ANS 40
  • 40. 41
  • 41. LES JEUNES PRÉFÈRENT YOUTUBE AUX MANUELS SCOLAIRES • 47% de la génération Z passent + de 3h sur Youtube • Mais les profs restent très importants pour eux pour l’apprentissage • Donc au lieu d’interdire le smartphone, il vaudrait mieux s’en servir à bon escient 42
  • 43. UTILISATION DES 15-24 ANS • « 61,3 % d’entre eux se rendent sur les RS quotidiennement » 44
  • 44. TIK TOK 45  Changer de chaussures toutes les secondes  Disparaître puis réapparaître de façon inattendue à l'écran.  « Don’t juge me challenge »  « Halloween Battle »  Chorégraphie avec les 10 doigts… A déjà un nouveau concurrent avec droits négociés mais contenus + lisses… • Comprendre cette appli • A quoi cela ressemble ? • Ont une technique infaillible pour fidéliser leurs usagers : Des défis hebdomadaires (challenges) qui enchantent les jeunes vidéastes :
  • 45. 46
  • 46. 47
  • 47. POUR ALLER + LOIN • Le web social des jeunes s’émancipent du web social adulte 48
  • 48. 49
  • 49. • « Rétablir la confiance » (impact RGPD) • Stories • Live • Interactions avec ses proches / messagerie • VR / RA • Vocal : assistant et podcast 50
  • 50. LA VIDÉO REPRÉSENTE 58% DU TRAFIC INTERNET MONDIAL 51 « Pour avoir accès à tous ces services, le coût est élevé. Les consommateurs s’abonnent à un ou deux services maximum et piratent le reste. »
  • 51. 52
  • 52. 53
  • 53. 54
  • 54. A MÉDITER « Si on recopie un texte validé en amont, autant ouvrir un blog et revenir en 2004. Les gens ne recherchent plus ça. » Gil Avérous, maire et président de Châteauroux Métropole 55
  • 55. 56
  • 56. 57
  • 57. 58
  • 58. 59
  • 59. LES RS EN FRANCE PAR MOIS ET JOUR • YouTube : 45,1 millions de visites uniques par mois, et 16,1 millions par jour • Facebook : 44,9 millions de visites uniques par mois, et 25,9 millions par jour • Instagram : 25 millions de visites uniques par mois, et 7,3 millions par jour • Whatsapp : 17,8 millions de visites uniques par mois, et 6,4 millions par jour • Twitter : 15,7 millions de visites uniques par mois, et 3,5 millions par jour • Snapchat : 15,2 millions de visites uniques par mois et 8,2 millions par jour • LinkedIn : 13,5 millions de visites uniques par mois, et 2,2 millions par jour • Pinterest : 12,4 millions de visites uniques par mois, et 1,7 million par jour 60 Au global, les Français ont passé en moyenne 46 minutes par jour à consulter des sites et applications sur mobile. Cette tendance explose à 1h24 chez les 15-34 ans, qui consultent leur téléphone 23 minutes de plus que l’année dernière.
  • 60. 62
  • 61. « LES MÉDIAS SOCIAUX SONT LE NOUVEL OPIUM DU PEUPLE » Frédéric Cavazza - Panorama des médias sociaux 2018 63 « Bulles de filtres » - Terme d’Eli Pariser
  • 62. MAIS… « Plus d’1 internaute sur 2 se décide à acquérir un bien culturel selon les avis d’autres personnes » Romain Gaillard 64
  • 63. 65
  • 64. LE FOND DE COMMERCE DE FB • La data ! • Se servent de nos données pour nous recommander des pubs et les vendre aux annonceurs qui sont les clients  Scandale de Cambridge Analytica  Possède : Instagram, Whatsapp. 66
  • 65. EST-CE QUE VOUS ÊTES AU CLAIR SUR… 67
  • 66. DÉJÀ, EST-CE QUE VOUS UTILISEZ TOUTES LES FONCTIONNALITÉS DES POSTS ? 68
  • 67. MOYENNE D’ÂGE UTILISATEURS FACEBOOK 69 Chiffres au niveau mondial
  • 68. QUEL EST LE COMPORTEMENT TYPE D’UN INTERNAUTE SUR FB SELON VOTRE EXPÉRIENCE ? 70
  • 69. 71
  • 71. NOUVELLE VERSION « FB5 » • Moins de bleu, plus de blanc = transparence • Onglet dédié aux groupes • « Meet new Friends » / « Secret Crush » / Fb dating 73 • Les événements locaux • Les stories • La photo de profil • Dark mode • Dispo sur mobile mais pas encore sur PC
  • 72. L’ALGORITHME DE FB • « Edge Rank », « Newsfeed Ranking Algorithm » and now « Newsfeed »  Il y a trop de contenus publiés et Facebook ne peut pas tout afficher. Le Newsfeed doit permettre aux utilisateurs de voir les meilleurs contenus.  Renforcement de cela le 16/05/19 : + de publications des amis, de la famille (et des pages suivies…) 74
  • 73. ÉVOLUTION AU PROFIT DES PROFILS ET NON DES PAGES • MAJ du 12/01/18 • « Ce nouvel algorithme devrait encourager des interactions significatives entre les gens. » M. Zuckerberg • Fb se base sur les relations les + fortes • Se réfère à des études menées avec des universités 75
  • 74. ÉVOLUTION AU PROFIT DES PROFILS ET NON DES PAGES • contrer les "fake news" • et surtout pousser les entreprises à payer (plus cher) les publicités pour toucher les utilisateurs. • Stratégie Fb : s’est rendu indispensable et revient à son idée originelle 76
  • 75. • L’algorithme va passer par une série d’étapes qui vont donner un score de pertinence à une histoire, et donc décider ou non de son affichage. • + votre engagement est élevé, + Fb « poussera » naturellement vos publications dans le fil d’actualités. 77 L’ALGORITHME DE FB
  • 76. 78
  • 77. 79
  • 78. 80
  • 79. 81
  • 80. 82 « Avec l’algorithme actuel de Facebook, les likes ont moins de valeur que les commentaires ou les partages. »
  • 81. 83 • Chaque score est attribué selon des metrics totalement personnelles, et est donc lié à votre profil, vos relations, vos habitudes…
  • 82. CLICK-GAP : POUR + DE PROPRETÉ • Avril 2019 • Lutter contre la propagation des fake-news • Inspiration du PageRank de Google : scanne et cartographie le web mondial pour identifier les sites qui reçoivent une quantité de trafic disproportionné en provenance du RS • Quand détecté, réduction du reach de la publication dans le news feed • Valable pour les groupes (dont certains sont utilisés à des fins de radicalisation, désinformation…) 84
  • 83. + DE VISIBILITÉ AUX VIDÉOS DE QUALITÉ • Facebook Watch : Août 2018 • MAJ de l’algorithme mai 2019 • Valorisation des vidéos de + de 3 min’ + fidélité + authenticité 85
  • 84. ET QUAND ON EST PLUSIEURS BIB, COMMENT PROCÉDER ? • Une page par bib ? • Une page par réseau ? • Une page par public ? 86
  • 85. 87
  • 86. LES CONTENUS ENGAGEANTS SUR FACEBOOK • Les contenus inspirants, drôles ou pratiques sont les + engageants • Utiliser Facebook Insights pour connaitre mieux votre audience et leur créer des contenus de qualité 88 Réussir ses vidéos Facebook
  • 87. 89
  • 88. 90
  • 89. LE HASHTAG SUR FACEBOOK • Existe depuis 2015 mais pas d’utilisation accrue. Peut être intéressant : • sur certains # tendances • Pour référencer ses publications (# spécial…) • Rend les publications + interactives • 1 seul par publication suffit Les bonnes pratiques des # sur Facebook 91
  • 92. 94 Le texte n’est pas assez long + manque une image au format bandeau
  • 93. 95 Voilà un bon exemple « d’instant article » Facebook
  • 94. FACEBOOK LOCAL • Une appli • Et une façon de classer les infos dans l’algorithme du fil d’actualité • Donc obligatoire de renseigner vos événements ! 96
  • 95. FACEBOOK LIVE PREMIERES • Faire une publication annonçant un live, en amont de la diffusion. • Ce teasing permet de créer un engagement plus fort lorsque le Live est diffusé. • Sondage live, top fans 97
  • 96. FACEBOOK LIVE Diffuser • en direct votre émission • en direct, une interview exclusive • des astuces • Sondages • Questions / réponses « 80% des internautes préfèrent regarder un Live plutôt que de lire un article » 98 Très facile à convertir en bib : 7 façons d’utiliser sa BU
  • 97. GROUPES FACEBOOK • Une des réponses au nouvel algorithme afin de développer des « interactions significatives » • Création d’une communauté engagée (on est trop passif devant son fil en général) • Facebook récompensera les entreprises qui chercheront à engager (véritablement) leur audience en provoquant des conversations et en créant une communauté. 99
  • 98. 100
  • 99. 101
  • 100. 102
  • 101. 103
  • 102. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR FB • Le meilleur jour pour poster : le jeudi (contrairement au week-end) • Les sujets : sport, musique beaucoup partagé • 75 mots maximum • Image/vidéo augmentent l’engagement de 80% 104
  • 103. CRÉER UNE PAGE FACEBOOK, 15 ANS APRÈS • Si vous n’y êtes pas encore, la décision dépendra : •De vos objectifs •de votre cible • Aller sur d’autres RS comme Instagram est recommandé car meilleur engagement • La constitution d’une communauté prend du temps 105
  • 104. FACEBOOK : GARDEZ LES TRACES D’INTERACTIONS • Pour les bilans stats 106
  • 106. 108
  • 107. 109
  • 108. UN REACH ORGANIQUE EN CHUTE LIBRE • Pour être visible, il faut donc payer. Fb expérimentait dans 6 pays une séparation des pages et des profils. • Donc = diversifier les points de contact. • Recommandation PME : Equilibrer sa présence sociale et alterner entre publications organiques et sponsorisées. 110
  • 109. DOIT-ON ARRÊTER FB EN BIB ? • Mise en avant de l’info locale dans le fil • On a l’opportunité de participer à ce changement, autant essayer de le façonner à notre manière. • Facebook est versatile de nature. • Leur but : que l’internaute reste le plus + longtemps possible (concurrence…) 111
  • 110. 112
  • 111. ET SI C’ÉTAIT UNE BONNE NOUVELLE ? • On paye bien le site, les flyers… • La fin de la gratuité pourrait imposer l’émergence de publications choisies, triées sur le volet, éditorialisées, ciblées, répondant à de réels enjeux, et pensées selon nos codes et nos rythmes. • C’est un réseau social = interactions, conversations • Le Facebook Pixel : outil d’analyse qui permet de mesurer l’efficacité d’une publicité 113
  • 112. ET SI C’ÉTAIT UNE BONNE NOUVELLE ? • Permettrait justement reprendre la main (car on ne l’a pas sur Fb !) sur la com’ et de faire valoir une expertise  contenus de valeurs • Ne pas être phagocyté / se désintoxiquer • Aller vers d’autres RS + spécialisés et donc – d’audience • Médiation, revenir aux fondamentaux (nous aussi !) 114
  • 113. L’IMPACT DU CHANGEMENT D’ALGORITHME SUR L’ENGAGEMENT DES PAGES • Les pages postent + de contenus • Chute de l’engagement qui enregistre une baisse de + de 50% • Les pages qui font moins de 1 post par jour génèrent + d’engagement par publication • Certaines marques ne publient plus ! Ex : Des marques de food 115
  • 114. POUR MAITRISER LES STATS FACEBOOK : UN ARTICLE COMPLET 116
  • 115. FACEBOOK : EN PERTE DE VITESSE ? • On pourrait le croire avec tous les scandales autour de la vie privée mais non (Cambrige Analytica) • Moins de bénéfices car investissement dans la modération (attentat de Christchurch) • Réseau social de « vieux » • Les jeunes n’utilisent que Messenger et désinstallent Facebook (c’est pour ça aussi que Zuckerberg veut une messagerie unifiée Whatsapp, Messenger, Instagram direct) 117
  • 116. FACEBOOK : TOP 4 DES « BG » • BU Bx 3 • BU Lyon 3 • BM Les 7 lieux / Bayeux • BM d’Amilly 118
  • 117. 119
  • 118. SI VOUS N’AVEZ JAMAIS MIS LES PIEDS SUR INSTAGRAM, C’EST LE MOMENT… 120 Fait pour une utilisation sur mobile
  • 119. INSTAGRAM : RAPIDE HISTORIQUE • 2010 : naissance • 2012 : Rachat par Facebook • 2015 : introduction des publicités = royaume des marques • 2016 : abandon affichage du flux par chronologie  algorithme • 2016 : Story (copié à Snapchat) • 2018 : IGTV, shopping 121
  • 120. INSTAGRAM : CHIFFRES MONDE • Les - de 25 ans y passent en moyenne 32 min’ par jour (chiffre officiel, sept 2017) • 60% des vidéos sont visionnées avec le son (sept 2017) • 4,2 milliards de likes sont comptabilisés chaque jour • 95 millions de photos/vidéos sont postées au quotidien • 150 millions d’utilisateurs qui les Stories chaque jour 122
  • 121. INSTAGRAM : CHIFFRES FRANCE • On compte 14 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France, soit 21% de la population totale • 54% sont des femmes (46% des hommes) • La France se trouve à la 15e place du classement des pays comptant le plus d’utilisateurs. • En moyenne, un français ouvre son application Instagram jusqu’à 10 fois par jour 123
  • 122. 124
  • 123. INSTAGRAM : CRÉER UN PROFIL PRO • Faut avoir une page Facebook (et être admin) car ils seront liés entre eux. • Choisir un nom proche et clair • Car 3 fonctionnalités supplémentaires : 1. les informations de contact, 2. les statistiques (d’autres outils) 3. et le bouton « Promouvoir ». 125
  • 124. INSTAGRAM : STATISTIQUES • Qui sont vos abonnés : âge, sexe, ville, pays. • Quand vos abonnés sont les plus actifs (heures, jours). • Les vues du profil : le nombre de fois que votre profil a été vu. • La portée : le nombre de comptes uniques qui ont vu vos publications. 126
  • 125. INSTAGRAM : STATISTIQUES • Les impressions : le nombre total de fois où toutes vos publications ont été vues. • Les clics vers votre site web : le nombre de comptes qui ont appuyé sur le lien vers le site web à partir de votre profil professionnel. • Vos meilleures publications classées selon plusieurs filtres : toutes (photos, vidéos), métriques (impressions, portée, engagement, j’aime, commentaires) et période (7 jours, 30 jours, 3 mois, 6 mois, 1 an, 2 ans). 127
  • 126. POUR DEVENIR UN BOSS DES STATS INSTAGRAM Un article complet sur le sujet 128
  • 127. 129
  • 128. NOUVELLE VERSION « FB5 » • Des stories + créatives • Cacher les likes ? • Achat depuis l’application • Nouveaux stickers (« donations », « ce que je fais en ce moment ») 130 01/05/2019
  • 129. L’ALGORITHME D'INSTAGRAM 3 critères : 1. Intérêts 2. « Récence » 3. Relations Depuis fin août 2018 : pousser des comptes en rapport avec vos centres d’intérêt  Recommandé pour vous 131
  • 130. L’ALGORITHME D'INSTAGRAM • Veulent remettre l’humain, l’authentique et le côté spontané au goût du jour. (ça vous rappelle quelque chose ?) • Tient compte du temps passé sur l’appli, de la création de posts aux interactions que vous avez avec les autres membres, et du nb de fonctionnalités utilisées. • répondre à vos commentaires (+ de 4 mots) en moins d’1h pour montrer que vous êtes actif sur le réseau 132
  • 131. L’ALGORITHME D'INSTAGRAM • Rester créatif, trouver les bons hashtags, suivre des comptes influents, interagir régulièrement, donner votre avis en commentaire, répondre aux commentaires ou encore avoir un feed pertinent. • Instagram vous montre ce que vous n’avez pas vu des comptes que vous appréciez le + même si les contenus datent de plusieurs jours. 133
  • 132. L’ALGORITHME D'INSTAGRAM • Chasse aux bots • On verra 90% des posts de ses amis (comme Fb) • L’algorithme met en avant votre publication à 30% de votre audience •puis en fonction des réactions, elle sera diffusée à une audience + large. 134
  • 133. L’ALGORITHME D'INSTAGRAM • Si le contenu comptabilise un nb d’engagements (like, commentaire, partage en privé) assez important dans l’heure qui suit sa publi, l’algorithme va juger votre contenu intéressant. Votre photo/vidéo/carrousel sera ensuite rendu visible à une partie + importante de vos abonnés. • Si vous souhaitez modifier une publi, attendez 24h avant de le faire. Sinon l’impact sur l’engagement sera négatif. • D’autres conseils 135
  • 134. L’ALGORITHME D'INSTAGRAM • Intéressez-vous avant de devenir intéressant ! • En laissant des commentaires et en interagissant avec le contenu des autres instagrammeurs. • Vidéo ! • Postez régulièrement / toujours à la même heure + stories (et ne négligez pas IGTV…) • Soyez humain, soyez vous même ! 136
  • 135. L’ALGORITHME D'INSTAGRAM L’algorithme prend en compte différentes réactions pour mesurer l’engagement : • Les likes pour une publication ; • Les commentaires ; • Les partages en message privé (renforcement du partage entre amis proches mai 2019) • La sauvegarde d’une publication ; • Le nombre de vues pour une vidéo ; • Le nombre de vues si vous faites des stories ; • Le nombre de vues si vous faites une vidéo en live. 137
  • 136. 138
  • 137. LES STORIES : FACEBOOK OU INSTAGRAM • Ephémère : 24H = liberté • Idées ? • Une sortie à la mer ou à la montagne, • un rendez-vous, • le plat que vous avez mangé, • une amélioration sur votre site, • un nouveau post sur Instagram, 139 • un événement étrange ou populaire, • votre séance de sport, • un selfie, • une photo de votre dernière lecture, • votre dernier achat, etc… Utilisez les stickers !
  • 138. DIFFÉRENCIER SA LIGNE ÉDITORIALE ENTRE FLUX ET STORIES INSTAGRAM Flux : • Tous formats : horizontal, vertical, vidéo… • 21h mais reste tant que n’est pas supprimé 140 C‘est complémentaire ! Stories : • Ephémères 24h : Les photos durent 5 secondes et les vidéos 15 secondes maximum. • Vertical ! • Fidélisation • utiles pour promouvoir des infos importantes, • insister sur un post spécial de votre flux d’actualités • et attirer du trafic qualifié sur votre site.
  • 139. STORIES 141 • défilement de plusieurs photos ou vidéos • ajout de sondages, stickers, gif, emoji… • Poser des questions • Attirer du trafic sur le site internet, autre RS… • # • Pour bien maitriser les stories • Améliorer sa visibilité
  • 140. • Stories pour promouvoir le concours qui se déroule sur le flux d’actualités. • Objectif = booster au maximum sa visibilité et l’engagement de sa communauté. • On regarde + facilement des stories car on n’a pas à faire défiler son fil et appuyer 2 fois pour liker. 142 DIFFÉRENCIER SA LIGNE ÉDITORIALE ENTRE FLUX ET STORIES INSTAGRAM
  • 141. • Enregistrer une storie pour une durée indéterminée  une fois la storie postée, cliquer sur « mettre à la une » / « highlight »  1/5 Story reçoit un message direct de la part d’un utilisateur. 143 DIFFÉRENCIER SA LIGNE ÉDITORIALE ENTRE FLUX ET STORIES INSTAGRAM Une bonne idée d’utilisation des highlights pour la prog’
  • 142. DES CONSEILS POUR CRÉER DES STORIES ORIGINALES • Raconter une histoire (= story !) même courte avec fil conducteur • Définir l’objectif (comme d’hab) • Mobile first • « Feuilletonner » pour fidéliser votre audience (mode des séries)  « cliffhanger » • Cohérence visuelle : police, style d’image, filtre… = ligne éditoriale 144
  • 143. DES CONSEILS POUR CRÉER DES STORIES ORIGINALES • Être régulier et cohérent : le nb idéal de stories oscillerait entre 5 et 8 cadres tous les 2-3 jours • Outils pour planifier : Buffer, Preview (accepter la notification au moment de la publication planifiée) • Outils pour customiser au max : Over, HypeType, Typorama, Unfold, Snapseed, Inshot, Canva Et il y en a bien d’autres • Pour générer du trafic 145
  • 144. LES STORIES ONT PLUS DE SUCCÈS EN DEHORS DES HEURES DE TRAVAIL 146
  • 145. DES EXEMPLES A I R B N B • Révélant petit-à- petit une localisation de vacances en incitant l’utilisateur à aller à la slide suivante est évocateur. L E S 7 L I E U X • Nous faisant visiter et deviner le sujet de la table des nouveautés 147
  • 146. ETUDIEZ LES STATS DE VOTRE COMPTE INSTAGRAM PRO • Le taux de complétion d’une story • désigne la part des individus exposés aux stories • La portée et les impressions : • Impressions = nb total de fois que vos publi. ont été vues par les comptes qui vous suivent mais pas seulement. • Portée = nb de comptes uniques ayant vu l’une de vos publi. • Le taux de sortie selon l’encart d’une story • La fréquence de publication • La longueur des stories • Analyser la pertinence des # utilisés 148
  • 147. 149
  • 148. FOCUS SUR LE STORYTELLING 4 typologies de contenus de marques : 1. Serviciel 2. Pédagogique 3. Ludique 4. Créatif 150
  • 149. FOCUS SUR LE STORYTELLING Les fondements de la mise en récit s’appuient sur 9 lois principales : 1. Visée : fil conducteur & ordonnancement. 2. Atmosphère sensible, émotion. 3. Authentique : paroles, témoignages, du vécu des salariés ou/et des consommateurs. 4. Partage et l’écoute. 151 5. Mise en scène d’un héros. 6. Stéréotypes qui rassurent & facilitent la compréhension 7. Durée et fidélité. 8. Zeste de légende, transfigure mais ne défigure pas. 9. Attention de l’internaute
  • 150. 152
  • 151. S’ABONNER À DES # ! • Accéder aux meilleures publications dans votre fil de photos et vidéos : veille • Et aux dernières stories qui incluent le hashtag, en haut de l’application 153
  • 152. MULTI-COMPTES • Publier une photo sur plusieurs comptes Instagram simultanément 154
  • 153. PLANIFIER SES PUBLICATIONS • Version bêta via l’API sur les profils business uniquement • Une fonctionnalité réservée aux outils tiers comme Hootsuite avec certaines contraintes (action manuelle de l’acceptation de la publication, Insta peut vous bannir car enfreinte des règles…) 155
  • 154. SI VOUS VOULEZ ALLER + LOIN 156
  • 155. 157
  • 156. POUR LES POSTS DU FEED 158 But : créer de l’engagement ! Plus qu’un like, un commentaire, un message, un abonnement… Intéressant de choisir des # qui sortent du lot !
  • 157. POUR LES POSTS DES STORIES 159 Utiliser le fonctionnalités : boomerang, gif, stickers… Et UGC ! Effet boomerang, emoji, localisation UGC, dessin, Gif
  • 158. TRAVAILLER SA BIO INSTAGRAM Quelques ressources : • Ajouter plusieurs liens à votre bio • Rédiger la bio parfaite avec les bons mots-clés • Ne jamais oublier le « Call-to-action » + rentrer en contact 160
  • 159. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG • Faire des stories et pousser à l’interaction : question, gif, etc. • Faire des lives : envoi de notif’ à vos abonnés + visibilité par rapport à toutes les stories • Montrer une personne de face sur la photo • Mentionner d’autres comptes dans la légende • Demander à vos visiteurs de s’abonner à vos notifications • Poser des questions • Pas plus d’une publication par jour 161
  • 160. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG • Faire des vidéos ! • Tout ce que les marques font pour valoriser leurs produits, vous pouvez le faire avec la BU et les collections ! • Surfer sur les tendances • Les photos aux couleurs vives : • Un post majoritairement bleu obtient 24% de like en + qu’un visuel rouge • Les photos avec 1 seul spectre de couleurs unifiées génèrent 17% de likes en + 162
  • 161. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX DANS LES STORIES • Ajoutez un lien cliquable pour générer du trafic vers le site • Identifiez votre propre profil pour générer du trafic • Exploitez les Stories à la une pour générer constamment du trafic • Collaborez avec les influenceurs pour générer du trafic 163
  • 162. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG • Ne pas négliger la légende : • Intégrer les internautes en posant une question à laquelle on a envie de répondre ! • Promouvoir les valeurs • Géolocalisation 164
  • 163. 165 Réaliser un audit de son compte Instagram
  • 164. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG • Créer des tutoriels : • DIY • Grainothèque • … • Faire voyager grâce aux guides de tourisme par exemple ou fonds patrimoniaux • Faire découvrir les coulisses 166
  • 165. POSTER SUR LES HEURES ACTIVES 167 Mais publier à d’autres heures peut vous faire sortir du lot !
  • 166. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG • Publier 3 fois par semaine en moyenne • Définir le meilleur créneau avec les stats Instagram (compte business) d’autres outils gratuits 168
  • 167. CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX SUR IG • Planifier les posts photo ou vidéo avec Buffer. • Les meilleurs moments pour publier : • Mardi, Mercredi, Jeudi • Entre 00h et 2h • Entre 16h et 18h : surtout 17h • Plus d’interactions le week-end, logique… 169
  • 168. PARTAGER LE CONTENU DE SA COMMUNAUTÉ • Une étude réalisée par Crowdtap et Ipsos souligne que le contenu généré par les utilisateurs est plus mémorable (+35 %) et plus fiable (+50 %) que les publications proposées par les marques. • Repost sur mobile • Gramblr sur desktop • Ne pas se lasser de répondre aux abonnés car sans eux, le compte n’a plus de valeur. 170
  • 169. 171
  • 170. BOOKFACE, SLEEVEFACE Mettre en scène tous nos produits • Tous supports confondus • En faisant participer nos usagers 172
  • 171. LIFESTYLE, BOOKSTRAGRAM • Valoriser les produits dans un contexte qui permet à l’internaute de se projeter 173
  • 173. USER GENERATED CONTENT (UGC) Le contenu produits par nos usagers • Appli « Repost » : cite l’auteur • Incite d’autres à en faire de même • Augmente la visibilité 175
  • 175. TEXTES & CITATIONS • Dope l’engagement 177
  • 176. INSTAGRAM Le # du jour : • RV suivi par des millions d’internautes • Nouveaux fans, générer de l’engagement • Suivre les tendances • Faire comme nos usagers. • # = référencement 178
  • 177. LES # LES + POPULAIRES EN 2019 179
  • 178. DICTIONNAIRE DES # POPULAIRES • #swag : tout ce qui est stylé, personne charismatique, parfois utilisé avec ironie • #goals : associé aussi à #relationshipGoals #lifegoals. Pour tous les objectifs à atteindre dans la vie  accès à la culture • #meme : pour tous les phénomènes repris en masse sur le web 181
  • 179. SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES • #dope : Utilisé + de 20 millions de fois, tout ce qu’on aime y rentre. • #squad : Popularisé par Taylor Swift. Groupe de potes  animations avec nos usagers ! • #instagood : une publication dont on est particulièrement fier 182
  • 180. • #photooftheday, #picoftheday : pour les meilleures photos • #instagrammers, #igers : évident mais annonce qu’on est un instagrammeur • #instamood : reflète une humeur, souvent paysage 183 SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
  • 181. • #ManicMonday : culture loufoque de votre méd. • #InstaMonday pour l’humeur du lundi, • #WisdomWednesday : citation, conseil • #ThrowbackThursday #TBT : pour un souvenir posté le jeudi, 184 SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
  • 182. • #FollowFriday : consiste à faire découvrir d’autres comptes le vendredi… • #FridayFunday : divertissement avant le week-end • #nofilter : pour les puristes de la photo qui n’utilisent pas de filtre ig 185 SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES
  • 183. • #selfie : team stick ou pas ? ;) • #regram : lorsqu’on republie un photo d’un compte tiers 186 SÉLECTIONS PARMI LES # CÉLÈBRES Mais vous pouvez utiliser tout ce que vous voulez ! • En anglais : ciblage large • En français : ciblage + restreint • Vérifier dans la recherche le nb d’occurrences d’1 #
  • 184. INSTAGRAM : BONNES PRATIQUES • Mettre le lien vers votre site dans la bio • Suivre d’autres utilisateurs pertinents par recherche #, discover, observer les abonnés qui vous suivent et likent, interagir avec eux • Utiliser la fonctionnalité localisation • Pas frénésie de ♥ mais commenter au bon moment • Feed = uniforme, « instagrammable » 187
  • 185. INSTAGRAM : TOP 4 DES « BG » • BU Bx 3 • BU Lyon 3 • BM Les 7 lieux / Bayeux • Bibliothèques de Bordeaux 188
  • 186. 189
  • 187. TWITTER : C’EST QUOI ? • Microblogging : 280 caractères • # = folksonomie • Retweet / j’aime • L’instant / Live- tweet • # Tendances 190
  • 188. QUELQUES CHIFFRES TWITTER Nb de tweets par compte Twitter : • 0 tweet : 56% • 1 tweet : 11% • 2 tweets : 6% • 3-5 tweets : 3% • 6-10 tweets : 3% • 11-20 tweets : 7% • 21-50 tweets : 6% • + de 50 tweets : 8% 191
  • 189. 192
  • 190. 193
  • 191. LE TWEET LE + RETWEETÉ EN 2019 194 + gros site e- commerce de mode en ligne au Japon Offre un million de yen (9250 $) à 100 personnes choisies au hasard. Milliardaire Yusaku Maezawa Sera le 1er touriste à s’offrir une excursion autour de la lune à bord d’une fusée SpaceX en 2023.
  • 192. 195
  • 193. POUR UNE FOIS, ON A LE CHOIX Seul RS qui laisse le choix entre de classer le feed : • Chronologique • ou pertinent pour vous 196
  • 194. LE FIL CHRONOLOGIQUE EST DE RETOUR ! • Twitter précise que vous pouvez désactiver la fonctionnalité « Montrez-moi les meilleurs tweets en premier » 197
  • 195. 198
  • 196. 199
  • 197. 200
  • 198. 201
  • 199. TWITTER • Veille d’expert, presse • Pas vraiment d’archivage possible • Outils de programmation de posts : 202
  • 200. # : TROP PEU UTILISÉS • Potentiel de la folksonomie (= la Dewey du commun des mortels) • Un tweet sans # est inutile • 2 outils pour mesurer les # : • TweetReach (100 max en gratuit) • Hashtagify (repère influenceurs) 203
  • 202. UNE EXPÉRIENCE DÉMOCRATIQUE EN SUÈDE • Depuis 7 ans, le compte Twitter officiel de la Suède (@sweden) était confié chaque semaine à un habitant ou une habitante du pays. • Une expérience qui a pris fin le 30/09/18. • Projet intitulé « Curators of Sweden » • Objectif de « prouver, en pratique, que la Suède est un pays ouvert et démocratique » • Et pourquoi pas en BU ? 205
  • 203. 206
  • 204. 207
  • 205. 208
  • 206. 209
  • 207. ATTENTION ! SI TOUT LE MONDE PUBLIE EN MÊME TEMPS…! 210
  • 209. QUAND PUBLIER SUR LES RS ? • Faire preuve d’empathie : à quel moment vont-ils se connecter ? • Avec plusieurs essais, vous verrez le meilleur moment de la journée pour toucher votre cible • Analyser les stats • Bien regarder les heures des commentaires 212
  • 210. QUAND PUBLIER SUR LES RS ? • En analysant vos stats, vous obtiendrez rapidement des données fiables sur les heures de présence de votre communauté. 214 « La fraicheur de certaines publications, à des moments où la concurrence est moins forte, peut vous conférer une visibilité surprenante. » Par ex, la nuit !
  • 211. 215
  • 212. POUR LES PROFESSIONNELS • Pas tellement pour la BU mais pour vous ! • Employee advocacy • Pour l’université • Seul RS où l’algorithme peut vous pousser du contenu vieux d’un mois sur votre feed • Feed pertinent, algorithme mise vraiment sur la qualité du contenu 216
  • 213. DES STORIES AUSSI ! • Pour l’instant, la fonctionnalité se nomme « Student Voices » et n’est accessible qu’aux étudiants des universités US. • LinkedIn précise déjà que la fonctionnalité sera déployée à tous les utilisateurs à l’avenir. 217 ET DU LIVE !
  • 214. DES RÉACTIONS 218 • Avril 2019 DES # POUR SE DÉMARQUER
  • 215. QUELQUES CHIFFRES : MONDE • 106 millions d’utilisateurs par mois, soit 23 % du nombre total d’inscrits (en 2016) • 500 millions au total (fin 2017) 219
  • 216. QUELQUES CHIFFRES : FRANCE • 16 millions d’inscrits = moitié pop. active Par mois : • 3,2 millions utilisateurs • 17 min : temps passé • 44 ans : âge moyen • 1,5 million : nb de groupes (dont des intéressants pour nous !) 220
  • 217. 221
  • 218. PINTEREST • Ce n’est pas un réseau social, c’est un « moteur de recherche d’inspiration » : • recettes, • astuces déco • prévoir une prochaine escapade • découvrir les dernières tendances • beauté • Expérience personnelle et non sociale • Bonnes stats mais compliqué de faire valider le compte « business » 222
  • 219. QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE • 1,2 million d’idées « épinglées » par jour ! • Idées pour la vie quotidienne • Catégories les + populaires : • Cuisine • Déco • Culture • DIY • Fonctionnement de son algorithme 223
  • 220. QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE 224
  • 221. LES USAGES EN BU • Tableaux de recommandations • Rendre visible les collections numériques ou les dernières acquisitions • Valoriser des fonds patrimoniaux • Visite virtuelle de l’établissement • Revivre un événement • Impliquer les usagers 225
  • 227. PINTEREST EN BU • Mais honnêtement, ça fait beaucoup de travail pour très peu de retours sur investissement. • Ce RS n’est pas le + pertinent en BU 231
  • 228. 232
  • 230. QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE PAR JOUR • 8 millions d’utilisateurs actifs • Utilisateurs passent en moyenne 25 à 30 min • 65% de femmes & 35% d’hommes • 71% ont moins de 25 ans 234
  • 231. UNE MESSAGERIE AVANT TOUT • Principalement utilisé comme un chat : messagerie, appel vocaux/visuels, groupe • Les stories sont moins utilisées que la messagerie. • 64% préfèrent envoyer un Snap plutôt que poster une Story. • Envoie en moyenne de 34 messages par jour. 235
  • 232. 2,5 milliards de snaps envoyés par jour dans le monde ! 236
  • 233. 237
  • 234. UN RS DE L'AUTHENTICITÉ • Partage de photos/vidéo éphémères • limité entre 1 et 10 secondes • Snap : dessin, filtres… • Stories : • Compile snaps par ordre chronologique visibles 24h • « Storytelling en pic speech » • Discover (20% des utilisateurs uniquement l’utilisent) • Des sujets éphémères : avenir du journalisme ? 238
  • 235. UN RS DE L'AUTHENTICITÉ • Live stories : • histoires en direct : info 100% crowdsourcée • Ex : Live story de Paris raconté par les habitants • Lenses : • filtres stylisées pour selfies + réalité augmentée • Geofilters : • Tags géo-localisés 239
  • 236. UN RS DE L'AUTHENTICITÉ • Story explore : • Info personnalisée • Memories : • Sauvegarder/récupérer ses snap sur son smartphone • Pauvre en statistiques • Chez CNN, 4 emplois à temps plein 240
  • 237. 242
  • 238. 243
  • 239. SNAPCHAT : RÉALISER DES STATS • Manuellement • Outil mais payant 244
  • 240. DANS L’UNIVERS DE L’ENS. SUP. : • Fb étant devenu un RS de vieux, les étudiants veulent-ils suivre les institutions ? • Ecart générationnel entre CM et étudiants ? 245
  • 241. DANS L’UNIVERS DE L’ENS. SUP. : • A voir au niveau stats, du retour sur investissement… • Mais, intéressant : • Souffle d’un vent nouveau • Innover avec intelligence en créant des liens avec les jeunes • Fort potentiel pour montrer la vie dans les murs • Flammes 246
  • 242. OSONS ! • Les villes s’y mettent : Toulouse, Mâcon, Saint- André, Romans, Garges, Saint-Dizier, Châteauroux 247
  • 243. 248
  • 244. RACHETÉ PAR GOOGLE EN 2007 • Pour 1,65 milliard de dollars • Était déjà le leader du marché de la vidéo en ligne avec 46 % de part de marché et devançait MySpace. Mais il s'agit d'une start-up créée 18 mois plus tôt seulement, qui ne compte que 67 salariés et génère un chiffre d'affaires famélique. • Valorisé aujourd’hui à 70 milliards de dollars. 249
  • 245. QUELQUES CHIFFRES EN FRANCE • 16,1 millions de visites uniques par jour • (Dans le monde, YouTube – 1,900 milliard d’utilisateurs actifs) • Consommation : les utilisateurs visionnent plus d’1 milliard d’heures de vidéo chaque jour • Visionnage : 70 % de la durée de visionnage sur YouTube s’est faite sur mobile 250
  • 248. 253
  • 249. L’ALGORITHME DE YOUTUBE • 2017 : les minutes regardées importent + que le nb de vues. Pour être fair-play, l’algorithme calcule la durée de visionnage en rapport avec le durée totale de la vidéo. • Bib de contenus = il n’y a pas que la « récence » qui compte • Les vidéos proposées sont la source de trafic numéro 1. Elles déterminent en grande partie la durée de la session des internautes. 257
  • 250. L’ALGORITHME DE YOUTUBE • Il faut faire partie des 1ers résultats, comme sur Google • Trouver le bon mot-clé • Pour faire partie du programme partenaire, il faut maintenant 1000 abonnés et 4000 heures de temps de visionnage • Dissémination sur d’autres RS importante • Les premières 24 premières heures comptent particulièrement • puis ensuite les 7 jours d’après  le classement sera fixé pour l’avenir proche 258
  • 251. L’ALGORITHME DE YOUTUBE • Faire des « grappes » de contenus connexes pouvant se lier et se promouvoir directement et indirectement pour apparaitre dans les suggestions • Répondre aux commentaires • Test d’un algorithme à la Fb • Efface ~3 millions de vidéos violentes par mois • Problèmes de vidéos inappropriées sur YouTube Kids 259
  • 252. PUBLIER UNE VIDÉO SUR YOUTUBE Penser au référencement ! • Choisir un titre percutant avant même de tourner la vidéo = accroit visibilité sur les moteurs de recherche • Bien remplir la description avec 200 mots • Inscrire des mots-clés • Choisir la bonne vignette 260
  • 253. PUBLIER UNE VIDÉO SUR YOUTUBE • Partager à un horaire où la cible est réceptive • En publier régulièrement • Multiplier les plateformes : Dailymotion, Viméo… (ne gène pas le référencement) •Une visibilité renforcée par le nombre de visites moins important. •Public + ciblé, + pro • Mais pour percer aujourd’hui, il faut miser sur IGTV 261
  • 254. 262
  • 255. GOOGLE • Votre BU est-elle bien référencée sur Google (SEO) avec les bons horaires et le bon numéro de téléphone ? • Sinon, impératif de créer un compte « business » (gratuit) 263
  • 256. RÉFÉRENCER SON SITE SUR GOOGLE : • Travailler l’optimisation des pages web elles- mêmes (référencement on-site) ; • Générer des liens entrants (backlinks) en provenance de sites jouissant d’un haut ranking (référencement off-site ou « netlinking ») ; • Créer et publier des contenus à forte valeur ajoutée sur un blog pro • Produire des contenus premium pour « couver » puis convertir ses prospects en clients. 264
  • 257. QUELQUES CHIFFRES PAR JOUR • 20 milliards de sites sont visitées (crawlées) chaque jour. • 3,3 milliards de requêtes sont effectuées chaque jour • 500 millions des requêtes sont de nouvelles requêtes. • Au total : 30 000 milliards de pages sont indexées par Google. 265
  • 258. • Lancé en 2011 • Faille depuis 2015 : 500 000 infos persos d’utilisateurs visibles à des tierces parties • 90 % des sessions duraient moins de 5 secondes 266
  • 259. 267
  • 260. POURQUOI DIVERSIFIER LES RS ? À chaque média correspond un public cible 268 2016
  • 261. 269
  • 262. 270 en 2016 Faire du live et des stories
  • 263. 271
  • 264. ET Y A PLEIN D’AUTRES… L’important est de choisir des outils qui conviennent à vos objectifs et sur lequel le public correspond à votre cible. 272 Être curieux, aller voir d’autres comptes RS : festivals, marques, influenceurs, artistes…
  • 265. 273
  • 266. PRÉCONISATIONS • Storytelling + stories ! • Live • Bien former les collègues régulièrement • Evaluer • Travailler « le visuel » 274
  • 267. PRÉCONISATIONS • Bon moyen de travailler avec la com de votre collectivité  Et pas en opposition • Intégrer les étudiants dans votre stratégie média • À chaque média correspond un public cible 27 5
  • 268. LES MESSAGERIES DES RS, SONT-ILS LE NOUVEL E-MAIL ? • Surfer sur cette tendance pour messenger • 1,3 milliards d’utilisateurs mensuels dans le monde : il serait temps de l’intégrer dans son canal de comm ? • Taux d’ouverture : 242% supérieurs par rapport un mail • Taux de clics : 619% supérieur ! (Source) 276
  • 269. 277 Regroupe plus d’utilisateurs que • La messagerie est donc un secteur plein d’opportunités à exploiter • Implique de repenser le rapport aux institutions…
  • 270. 278
  • 271. 279 Ce sont des RS décentralisés
  • 272. LES RS ALTERNATIFS • Garantie de la liberté des utilisateurs • Contrôle de l’ensemble des données publiées • CNIL / RGPD ok 280
  • 273. LES RS ALTERNATIFS • Mais trop « souterrain » pour toucher le grand public ? • Mission de service public • « Rentabilité ? » niveau visibilité • Plutôt sensibiliser les usagers lors de cryptoparty ou formations ? 281
  • 274. 282