SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
L’oral, un enjeu fort dans la formation des élèves
La réforme du baccalauréat au lycée général et technologique propose en classe de terminale un oral
final de vingt minutes couronnant un parcours qui déploie progressivement les compétences orales
sur l’ensemble de la scolarité. Il s’agit pour l’élève de travailler ce qu’il a à dire et à défendre, par la
parole et l’efficacité de sa parole. Les compétences orales, qui ont également une place majeure dans
les attendus de l’enseignement supérieur, sont le vecteur et le lieu de la réussite, aussi stratégiques
que l’écrit, dans la vie sociale et professionnelle.
Pour les élèves, le travail de l’oral porte à la fois sur :
- L’oral spontané – cet oral fait avancer le cours et progresse lui-même vers la langue de l’école ;
- L’oral normé qui a partie liée avec la langue écrite – conférence, exposé, discours ;
- L’oral raisonné qui, tout à la fois, fait apprentissage et est objet d’apprentissage – corps,
souffle, voix, appuis linguistiques assurant l’incarnation de la parole, la cohésion, et la
conviction, etc.
C’est en portant une attention égale à ces trois dimensions que se développe une véritable maîtrise
de la parole et de l'expression. Cette maîtrise est une composante nécessaire de la formation de
l'élève comme sujet (expression et épanouissement de la confiance en soi, construction de la relation
à l'autre, du système des valeurs personnelles et collectives, appropriation d'une culture) mais c'est
aussi une condition essentielle pour la poursuite des études supérieures et l'avenir professionnel des
élèves comme pour leur formation citoyenne. Voilà pourquoi, il est essentiel que les équipes
pédagogiques et éducatives s’en emparent comme objet régulier d’apprentissage.
Reconnu comme une responsabilité partagée, l’oral doit faire partie intégrante des projets
pédagogiques, de la didactique de chaque discipline et des pratiques pédagogiques mises en œuvre
au sein de la classe afin d’assurer une vigilance commune et un continuum de progression entre les
niveaux et les cycles, tout au long de la scolarité. Des formations transversales et disciplinaires
dédiées à l’oral sont proposées dans le cadre du plan académique notamment sous forme de
Formations d’initiative locale (FIL).
FORMATIONS AU TRAVAIL DE L’ORAL
Cette prégnance de l’oral se manifeste dans les programmes, le socle et les évaluations certificatives.
Les programmes accordent à l’oral une large place dans toutes les disciplines et soulignent son
importance dans le parcours d’apprentissage des élèves. C’est le cas pour les programmes de collège,
comme pour les nouveaux programmes de lycée, de la seconde à la terminale :
https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=132987,
https://www.education.gouv.fr/cid138218/au-bo-special-du-22-janvier-2019-programmes-d-
enseignement-du-lycee-general-et-technologique.html,
https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=39051.
Le rapport de Cyril Delhay : « Faire du grand oral un levier d’égalité des chances. Recommandations
pour le grand oral de terminale et l’enseignement de l’oral de la maternelle au lycée » constitue une
ressource précieuse pour le travail de l’oral en classe :
https://cache.media.education.gouv.fr/file/Bac_2021/82/3/rapport_grand-oral-cyril-
delhay_1145823.pdf
LETTRE DE L’INSPECTION SUR L’ORAL AU LYCEE GENERAL ET
TECHNOLOGIQUE
N°5 – septembre 2019
2
Cette année, les lettres académiques de rentrée adressées par l’Inspection pédagogique régionale
aux enseignants des différentes disciplines soulignent particulièrement l’importance de l’oral.
L’apprentissage de l’oral ne saurait être seulement occasionnel, il fait l’objet d’un soin particulier :
situation de communication, enjeux à la fois sociaux et personnels de la pratique orale, engagement
du corps et de la voix, du souffle, coordination entre pensée, voix et corps, rapport entre l’intimité de
soi et l’autre/les autres. C’est notamment dans ce sens qu’est expérimentée la demi-heure dédiée à
l’oral en classe de troisième. Enfin, les épreuves orales au lycée conjuguent, sur le même modèle, oral
en continu et oral en interaction.
L’oral est au cœur des compétences du socle. De la maternelle à la fin de la scolarité obligatoire, il est
objet d’enseignement et vecteur d’apprentissage, il est inscrit en tant que tel dans les programmes et
plus largement prend place dans le domaine 1. « Les langages pour penser et communiquer ». La
progression, de l’école à la fin du collège, vise à passer progressivement d’intuitions et usages
spontanés à des réalisations réfléchies. L’élève apprend à organiser et à formaliser davantage sa prise
de parole en respectant des règles et des normes qui permettent la compréhension et l'échange. Les
situations d’oral deviennent de plus en plus complexes, les sujets et corpus d’appui visent la variation
et l’exigence de contenu en lien avec les programmes disciplinaires.
L’oral de fin de 3° est à la fois l’évaluation de ce long apprentissage et un tremplin vers le lycée.
L'épreuve orale porte sur un projet mené en histoire des arts ou dans le cadre d'un EPI ou de l'un des
parcours éducatifs. Elle permet notamment d'évaluer la qualité de l'expression orale et conjugue oral
en continu et entretien individuel ou collectif.
L’oral au lycée est travaillé dans l’ensemble des disciplines, il est évalué en contrôle continu,
https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=144063
et dans le cadre d’épreuves orales spécifiques. Ainsi, les épreuves anticipées de Français,
(https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=141204), prennent en compte
toutes les dimensions de l’oral : lecture orale du texte, lecture linéaire, entretien. La lecture linéaire
d’un texte étudié requiert une parole continue plus libre et autonome que celle qui restituait un
commentaire structuré de façon plus ou moins mécanique. L’entretien repose sur la présentation
rapide d’une œuvre lue, choisie et défendue par l’élève puis donne lieu à partir de là à un oral en
interaction. Quant à la lecture oralisée d’un texte littéraire, elle appelle une approche sensible,
inventive, artistique de la lecture à voix haute.
Pour certains enseignements de spécialités, Langues Littératures et Cultures étrangères et
régionales, les enseignements artistiques, l’épreuve terminale sera partiellement orale (Cette lettre
sera actualisée lorsque la définition des épreuves de terminale paraîtra au bulletin officiel.)
L’épreuve orale terminale (d’une durée de 20 minutes) prend appui sur un ou les deux enseignements
de spécialité et évalue donc la maîtrise de compétences fondamentales nécessaires pour les études
supérieures, la vie sociale et professionnelle. Comme le précise Cyril Delhay dans son rapport, Il s’agit
« d’un oral coopératif entre le candidat et le jury, fondé sur la bienveillance, la confiance et l’exigence.
Le candidat choisit un sujet, motivé par sa curiosité intellectuelle ou résultant, selon les disciplines,
d’un projet mené en équipe. » L’oral a un rôle clé dans le travail de conception et d’élaboration du
projet adossé à l’un ou aux deux enseignement(s) de spécialité, il fait l’objet d’un entrainement
spécifique pour la passation de l’épreuve elle-même en fin d’année de terminale.
3
Un travail au long cours au fil des années de lycée
La formation à l’oral et son évaluation visent tout à la fois l’engagement de soi dans la parole, l’oral
continu et ses codes rhétoriques spécifiques, l’oral en interaction et la capacité à convaincre, prendre
en compte l’autre mais aussi revenir sur sa propre parole pour l’ajuster (exposer, dialoguer, délibérer,
argumenter). Dès lors, l’apprentissage spécifique de cette compétence se fait au long cours et exige
tout à la fois une vigilance quotidienne, des enseignements spécifiques et des entraînements
réguliers. Bref, on peut en dessiner une progressivité dans le double domaine de l’oral continu et
l’oral en interaction.
- Dans l’ordinaire de la classe, les situations orales sont variées et permettent à la fois
l’apprentissage des élèves, l’évaluation de leur compréhension et l’appropriation des savoirs.
Elles permettent aussi l’apprentissage propre de l’oral, le professeur sensibilise et exerce les
élèves aux façons de dire et de formuler.
- Des entraînements spécifiques permettent de projeter une acquisition sur trois ans. Les
tests de positionnement en début de seconde proposent une évaluation de la compétence
orale qui permet de porter un diagnostic et de donner des pistes de progression. Dans toutes
les disciplines, l’élève doit apprendre à être l’auteur et l’interprète de ce qu’il dit sur des sujets
variés articulés aux programmes. La classe et le professeur sont alors le public auquel il
s’adresse et il s’habitue. Dans ce cadre il peut être pertinent de co-construire avec les élèves
un outil d’auto-évaluation et d’évaluation entre pairs qui prendrait en compte l’oral dans
toutes ses dimensions. L’épreuve orale anticipée de français et l’épreuve orale terminale sont
des lignes d’horizon et des jalons d’un parcours à poursuivre.
- Des dispositifs spécifiques : ils existent déjà sous différentes formes, activités théâtrales,
lecture à voix haute, club et concours de lecture, débats citoyens ... On aura une vigilance
particulière sur les concours d’éloquence afin d’éloigner l’écueil du bagou, de la compétition
et du discours vide. On veillera à en protéger l’efficacité en les inscrivant dans des sujets reliés
aux programmes disciplinaires ou des actions éducatives (type commémoration ; citoyenneté
etc.)
- Des outils pour développer la pratique de l’oral : les outils numériques (ballado-diffusion, web
radio, texte augmenté par le son) permettent à l’élève d’exercer ses compétences orales et
ouvrent une réflexion sur le rapport entre l’outil, sa destination et la forme du message oral.
- La préparation de l’épreuve orale terminale après les épreuves de spécialité de terminale
découle de cet apprentissage continué de la troisième (oral du brevet) à la terminale. Le grand
oral parachève ce processus de maturation individuelle au sein de la classe. On ne saurait donc
limiter la préparation du grand oral à son « bachotage » au cours du second semestre de
terminale. Pour autant, cet oral mérite un entrainement spécifique, régulier et de plus en plus
ciblé entre la seconde et la terminale, intensif dans la dernière partie de l’année de terminale
(trimestre 3). Cela signifie une organisation didactique précise de l’année de terminale :
présentant programme et épreuves dont l’épreuve orale ; construction systématique de
possibles sujets ; auto-entrainement ; prise en charge par les élèves de telle ou telle question
au programme.
Les professeurs de lycée général et technologique devront plus que jamais convenir de manière
collective et concertée de la meilleure façon de prendre en compte l’apprentissage continué de l’oral
jusqu’au grand oral dans leurs projets pédagogiques.

Contenu connexe

Tendances

Francais cycle preparatoire
Francais cycle preparatoireFrancais cycle preparatoire
Francais cycle preparatoire
walloufa
 
Seminaire beacco juin2011
Seminaire beacco juin2011Seminaire beacco juin2011
Seminaire beacco juin2011
agaudel
 

Tendances (19)

PPT webinaire 12/11/2018
PPT webinaire 12/11/2018PPT webinaire 12/11/2018
PPT webinaire 12/11/2018
 
Se2 support document
Se2 support documentSe2 support document
Se2 support document
 
Quand tout le monde sera spécialiste : la place des langues dans l'enseignmen...
Quand tout le monde sera spécialiste : la place des langues dans l'enseignmen...Quand tout le monde sera spécialiste : la place des langues dans l'enseignmen...
Quand tout le monde sera spécialiste : la place des langues dans l'enseignmen...
 
Anglais doc d'accomp 3 as
Anglais doc d'accomp 3 asAnglais doc d'accomp 3 as
Anglais doc d'accomp 3 as
 
Se2 syllabus
Se2 syllabusSe2 syllabus
Se2 syllabus
 
245098440 9eme-annee
245098440 9eme-annee245098440 9eme-annee
245098440 9eme-annee
 
Francais cycle preparatoire
Francais cycle preparatoireFrancais cycle preparatoire
Francais cycle preparatoire
 
Se1 support document
Se1 support documentSe1 support document
Se1 support document
 
1 francés articulation-fle-dnl
1 francés articulation-fle-dnl1 francés articulation-fle-dnl
1 francés articulation-fle-dnl
 
Programme C1
Programme C1Programme C1
Programme C1
 
Comment enseigner la littérature en classe de français langue étrangère (FLE)
Comment enseigner la littérature en classe de français langue étrangère (FLE)Comment enseigner la littérature en classe de français langue étrangère (FLE)
Comment enseigner la littérature en classe de français langue étrangère (FLE)
 
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologiesDidactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
 
Enseigner les langues étrangères avec le numérique
Enseigner les langues étrangères avec le numériqueEnseigner les langues étrangères avec le numérique
Enseigner les langues étrangères avec le numérique
 
Seminaire beacco juin2011
Seminaire beacco juin2011Seminaire beacco juin2011
Seminaire beacco juin2011
 
Presentation rodriguez-fdl-original
Presentation   rodriguez-fdl-originalPresentation   rodriguez-fdl-original
Presentation rodriguez-fdl-original
 
Dossier expression orale
Dossier expression oraleDossier expression orale
Dossier expression orale
 
CR d'experimentation
CR d'experimentationCR d'experimentation
CR d'experimentation
 
PRELA symposium: Lyon 2019
PRELA symposium: Lyon 2019PRELA symposium: Lyon 2019
PRELA symposium: Lyon 2019
 
Compte rendu Gabriele Chiari
Compte rendu Gabriele ChiariCompte rendu Gabriele Chiari
Compte rendu Gabriele Chiari
 

Similaire à Lettre n°5 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée

275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
ssuser9dc3f4
 
Didactique de la communication
Didactique de la communicationDidactique de la communication
Didactique de la communication
khalid boujnani
 

Similaire à Lettre n°5 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée (20)

01_programmes_2de_1ere.pdfdjjfjfjfjfjfurj
01_programmes_2de_1ere.pdfdjjfjfjfjfjfurj01_programmes_2de_1ere.pdfdjjfjfjfjfjfurj
01_programmes_2de_1ere.pdfdjjfjfjfjfjfurj
 
Cours fondamental (Rachida BOUZNAKARI)
Cours  fondamental (Rachida BOUZNAKARI)Cours  fondamental (Rachida BOUZNAKARI)
Cours fondamental (Rachida BOUZNAKARI)
 
L'oral en fle
L'oral en fleL'oral en fle
L'oral en fle
 
Document accompagnement de la mise en oeuvre du cours de tec dans les s.inter...
Document accompagnement de la mise en oeuvre du cours de tec dans les s.inter...Document accompagnement de la mise en oeuvre du cours de tec dans les s.inter...
Document accompagnement de la mise en oeuvre du cours de tec dans les s.inter...
 
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
 
Article 02 (1)
Article 02 (1)Article 02 (1)
Article 02 (1)
 
PréSentation Nveaux Programmes
PréSentation Nveaux ProgrammesPréSentation Nveaux Programmes
PréSentation Nveaux Programmes
 
Ce2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicotCe2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicot
 
Langues vivantes tronc commun seconde et premiere
Langues vivantes tronc commun seconde et premiereLangues vivantes tronc commun seconde et premiere
Langues vivantes tronc commun seconde et premiere
 
Conduite d'entretien et TICE : le défi d'une formation hybride en master MEEF...
Conduite d'entretien et TICE : le défi d'une formation hybride en master MEEF...Conduite d'entretien et TICE : le défi d'une formation hybride en master MEEF...
Conduite d'entretien et TICE : le défi d'une formation hybride en master MEEF...
 
Se1 syllabus
Se1 syllabusSe1 syllabus
Se1 syllabus
 
Didactique de la communication
Didactique de la communicationDidactique de la communication
Didactique de la communication
 
l`approche communicative 2
  l`approche communicative 2  l`approche communicative 2
l`approche communicative 2
 
Présentation Webradio lycéenne
Présentation Webradio lycéennePrésentation Webradio lycéenne
Présentation Webradio lycéenne
 
French by Professor José Morais: Report
French by Professor José Morais: ReportFrench by Professor José Morais: Report
French by Professor José Morais: Report
 
médiation cognitive et langagière
médiation cognitive et langagière médiation cognitive et langagière
médiation cognitive et langagière
 
Lettre rentree interlangues 2017
Lettre rentree interlangues 2017Lettre rentree interlangues 2017
Lettre rentree interlangues 2017
 
Neli Genovska - Varna Bulgarie
Neli Genovska - Varna BulgarieNeli Genovska - Varna Bulgarie
Neli Genovska - Varna Bulgarie
 
Présentation seminaire
Présentation seminaire Présentation seminaire
Présentation seminaire
 
La dimension expérientielle du curriculum
La dimension expérientielle du curriculumLa dimension expérientielle du curriculum
La dimension expérientielle du curriculum
 

Plus de kgoldmann

Indications aux candidats
Indications aux candidatsIndications aux candidats
Indications aux candidats
kgoldmann
 
Consignes aux surveillants
Consignes aux surveillantsConsignes aux surveillants
Consignes aux surveillants
kgoldmann
 
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes
kgoldmann
 
Lettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée
Lettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycéeLettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée
Lettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée
kgoldmann
 

Plus de kgoldmann (20)

Tuto
Tuto Tuto
Tuto
 
Tuto
TutoTuto
Tuto
 
Allemand un plus - extrait
Allemand un plus - extraitAllemand un plus - extrait
Allemand un plus - extrait
 
Rencontre avec un auteur allemand
Rencontre avec un auteur allemandRencontre avec un auteur allemand
Rencontre avec un auteur allemand
 
Versailles
Versailles  Versailles
Versailles
 
Progression numérique
Progression numériqueProgression numérique
Progression numérique
 
Projet webradio
Projet webradioProjet webradio
Projet webradio
 
Indications aux candidats
Indications aux candidatsIndications aux candidats
Indications aux candidats
 
Consignes aux surveillants
Consignes aux surveillantsConsignes aux surveillants
Consignes aux surveillants
 
E3C consignes
E3C consignesE3C consignes
E3C consignes
 
Affiche 17 j
Affiche  17 jAffiche  17 j
Affiche 17 j
 
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes 2
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes 2Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes 2
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes 2
 
Grille d'évaluation
Grille d'évaluationGrille d'évaluation
Grille d'évaluation
 
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes
Les grilles d’évaluation pour les langues vivantes
 
Bilan EOL Versailles
Bilan EOL VersaillesBilan EOL Versailles
Bilan EOL Versailles
 
Dates & lieux stages
Dates & lieux stagesDates & lieux stages
Dates & lieux stages
 
Certification complémentaire DNL
Certification complémentaire DNLCertification complémentaire DNL
Certification complémentaire DNL
 
Présentation nouveau lycée octobre 2019
Présentation nouveau lycée octobre 2019Présentation nouveau lycée octobre 2019
Présentation nouveau lycée octobre 2019
 
Lettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée
Lettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycéeLettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée
Lettre n°4 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée
 
Buches cr-oral
Buches cr-oralBuches cr-oral
Buches cr-oral
 

Dernier

Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
zidani2
 

Dernier (13)

PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Festival de Cannes 2024. pptx
Festival    de   Cannes      2024.  pptxFestival    de   Cannes      2024.  pptx
Festival de Cannes 2024. pptx
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
 

Lettre n°5 de l’inspection pédagogique sur le nouveau lycée

  • 1. L’oral, un enjeu fort dans la formation des élèves La réforme du baccalauréat au lycée général et technologique propose en classe de terminale un oral final de vingt minutes couronnant un parcours qui déploie progressivement les compétences orales sur l’ensemble de la scolarité. Il s’agit pour l’élève de travailler ce qu’il a à dire et à défendre, par la parole et l’efficacité de sa parole. Les compétences orales, qui ont également une place majeure dans les attendus de l’enseignement supérieur, sont le vecteur et le lieu de la réussite, aussi stratégiques que l’écrit, dans la vie sociale et professionnelle. Pour les élèves, le travail de l’oral porte à la fois sur : - L’oral spontané – cet oral fait avancer le cours et progresse lui-même vers la langue de l’école ; - L’oral normé qui a partie liée avec la langue écrite – conférence, exposé, discours ; - L’oral raisonné qui, tout à la fois, fait apprentissage et est objet d’apprentissage – corps, souffle, voix, appuis linguistiques assurant l’incarnation de la parole, la cohésion, et la conviction, etc. C’est en portant une attention égale à ces trois dimensions que se développe une véritable maîtrise de la parole et de l'expression. Cette maîtrise est une composante nécessaire de la formation de l'élève comme sujet (expression et épanouissement de la confiance en soi, construction de la relation à l'autre, du système des valeurs personnelles et collectives, appropriation d'une culture) mais c'est aussi une condition essentielle pour la poursuite des études supérieures et l'avenir professionnel des élèves comme pour leur formation citoyenne. Voilà pourquoi, il est essentiel que les équipes pédagogiques et éducatives s’en emparent comme objet régulier d’apprentissage. Reconnu comme une responsabilité partagée, l’oral doit faire partie intégrante des projets pédagogiques, de la didactique de chaque discipline et des pratiques pédagogiques mises en œuvre au sein de la classe afin d’assurer une vigilance commune et un continuum de progression entre les niveaux et les cycles, tout au long de la scolarité. Des formations transversales et disciplinaires dédiées à l’oral sont proposées dans le cadre du plan académique notamment sous forme de Formations d’initiative locale (FIL). FORMATIONS AU TRAVAIL DE L’ORAL Cette prégnance de l’oral se manifeste dans les programmes, le socle et les évaluations certificatives. Les programmes accordent à l’oral une large place dans toutes les disciplines et soulignent son importance dans le parcours d’apprentissage des élèves. C’est le cas pour les programmes de collège, comme pour les nouveaux programmes de lycée, de la seconde à la terminale : https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=132987, https://www.education.gouv.fr/cid138218/au-bo-special-du-22-janvier-2019-programmes-d- enseignement-du-lycee-general-et-technologique.html, https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=39051. Le rapport de Cyril Delhay : « Faire du grand oral un levier d’égalité des chances. Recommandations pour le grand oral de terminale et l’enseignement de l’oral de la maternelle au lycée » constitue une ressource précieuse pour le travail de l’oral en classe : https://cache.media.education.gouv.fr/file/Bac_2021/82/3/rapport_grand-oral-cyril- delhay_1145823.pdf LETTRE DE L’INSPECTION SUR L’ORAL AU LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE N°5 – septembre 2019
  • 2. 2 Cette année, les lettres académiques de rentrée adressées par l’Inspection pédagogique régionale aux enseignants des différentes disciplines soulignent particulièrement l’importance de l’oral. L’apprentissage de l’oral ne saurait être seulement occasionnel, il fait l’objet d’un soin particulier : situation de communication, enjeux à la fois sociaux et personnels de la pratique orale, engagement du corps et de la voix, du souffle, coordination entre pensée, voix et corps, rapport entre l’intimité de soi et l’autre/les autres. C’est notamment dans ce sens qu’est expérimentée la demi-heure dédiée à l’oral en classe de troisième. Enfin, les épreuves orales au lycée conjuguent, sur le même modèle, oral en continu et oral en interaction. L’oral est au cœur des compétences du socle. De la maternelle à la fin de la scolarité obligatoire, il est objet d’enseignement et vecteur d’apprentissage, il est inscrit en tant que tel dans les programmes et plus largement prend place dans le domaine 1. « Les langages pour penser et communiquer ». La progression, de l’école à la fin du collège, vise à passer progressivement d’intuitions et usages spontanés à des réalisations réfléchies. L’élève apprend à organiser et à formaliser davantage sa prise de parole en respectant des règles et des normes qui permettent la compréhension et l'échange. Les situations d’oral deviennent de plus en plus complexes, les sujets et corpus d’appui visent la variation et l’exigence de contenu en lien avec les programmes disciplinaires. L’oral de fin de 3° est à la fois l’évaluation de ce long apprentissage et un tremplin vers le lycée. L'épreuve orale porte sur un projet mené en histoire des arts ou dans le cadre d'un EPI ou de l'un des parcours éducatifs. Elle permet notamment d'évaluer la qualité de l'expression orale et conjugue oral en continu et entretien individuel ou collectif. L’oral au lycée est travaillé dans l’ensemble des disciplines, il est évalué en contrôle continu, https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=144063 et dans le cadre d’épreuves orales spécifiques. Ainsi, les épreuves anticipées de Français, (https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=141204), prennent en compte toutes les dimensions de l’oral : lecture orale du texte, lecture linéaire, entretien. La lecture linéaire d’un texte étudié requiert une parole continue plus libre et autonome que celle qui restituait un commentaire structuré de façon plus ou moins mécanique. L’entretien repose sur la présentation rapide d’une œuvre lue, choisie et défendue par l’élève puis donne lieu à partir de là à un oral en interaction. Quant à la lecture oralisée d’un texte littéraire, elle appelle une approche sensible, inventive, artistique de la lecture à voix haute. Pour certains enseignements de spécialités, Langues Littératures et Cultures étrangères et régionales, les enseignements artistiques, l’épreuve terminale sera partiellement orale (Cette lettre sera actualisée lorsque la définition des épreuves de terminale paraîtra au bulletin officiel.) L’épreuve orale terminale (d’une durée de 20 minutes) prend appui sur un ou les deux enseignements de spécialité et évalue donc la maîtrise de compétences fondamentales nécessaires pour les études supérieures, la vie sociale et professionnelle. Comme le précise Cyril Delhay dans son rapport, Il s’agit « d’un oral coopératif entre le candidat et le jury, fondé sur la bienveillance, la confiance et l’exigence. Le candidat choisit un sujet, motivé par sa curiosité intellectuelle ou résultant, selon les disciplines, d’un projet mené en équipe. » L’oral a un rôle clé dans le travail de conception et d’élaboration du projet adossé à l’un ou aux deux enseignement(s) de spécialité, il fait l’objet d’un entrainement spécifique pour la passation de l’épreuve elle-même en fin d’année de terminale.
  • 3. 3 Un travail au long cours au fil des années de lycée La formation à l’oral et son évaluation visent tout à la fois l’engagement de soi dans la parole, l’oral continu et ses codes rhétoriques spécifiques, l’oral en interaction et la capacité à convaincre, prendre en compte l’autre mais aussi revenir sur sa propre parole pour l’ajuster (exposer, dialoguer, délibérer, argumenter). Dès lors, l’apprentissage spécifique de cette compétence se fait au long cours et exige tout à la fois une vigilance quotidienne, des enseignements spécifiques et des entraînements réguliers. Bref, on peut en dessiner une progressivité dans le double domaine de l’oral continu et l’oral en interaction. - Dans l’ordinaire de la classe, les situations orales sont variées et permettent à la fois l’apprentissage des élèves, l’évaluation de leur compréhension et l’appropriation des savoirs. Elles permettent aussi l’apprentissage propre de l’oral, le professeur sensibilise et exerce les élèves aux façons de dire et de formuler. - Des entraînements spécifiques permettent de projeter une acquisition sur trois ans. Les tests de positionnement en début de seconde proposent une évaluation de la compétence orale qui permet de porter un diagnostic et de donner des pistes de progression. Dans toutes les disciplines, l’élève doit apprendre à être l’auteur et l’interprète de ce qu’il dit sur des sujets variés articulés aux programmes. La classe et le professeur sont alors le public auquel il s’adresse et il s’habitue. Dans ce cadre il peut être pertinent de co-construire avec les élèves un outil d’auto-évaluation et d’évaluation entre pairs qui prendrait en compte l’oral dans toutes ses dimensions. L’épreuve orale anticipée de français et l’épreuve orale terminale sont des lignes d’horizon et des jalons d’un parcours à poursuivre. - Des dispositifs spécifiques : ils existent déjà sous différentes formes, activités théâtrales, lecture à voix haute, club et concours de lecture, débats citoyens ... On aura une vigilance particulière sur les concours d’éloquence afin d’éloigner l’écueil du bagou, de la compétition et du discours vide. On veillera à en protéger l’efficacité en les inscrivant dans des sujets reliés aux programmes disciplinaires ou des actions éducatives (type commémoration ; citoyenneté etc.) - Des outils pour développer la pratique de l’oral : les outils numériques (ballado-diffusion, web radio, texte augmenté par le son) permettent à l’élève d’exercer ses compétences orales et ouvrent une réflexion sur le rapport entre l’outil, sa destination et la forme du message oral. - La préparation de l’épreuve orale terminale après les épreuves de spécialité de terminale découle de cet apprentissage continué de la troisième (oral du brevet) à la terminale. Le grand oral parachève ce processus de maturation individuelle au sein de la classe. On ne saurait donc limiter la préparation du grand oral à son « bachotage » au cours du second semestre de terminale. Pour autant, cet oral mérite un entrainement spécifique, régulier et de plus en plus ciblé entre la seconde et la terminale, intensif dans la dernière partie de l’année de terminale (trimestre 3). Cela signifie une organisation didactique précise de l’année de terminale : présentant programme et épreuves dont l’épreuve orale ; construction systématique de possibles sujets ; auto-entrainement ; prise en charge par les élèves de telle ou telle question au programme. Les professeurs de lycée général et technologique devront plus que jamais convenir de manière collective et concertée de la meilleure façon de prendre en compte l’apprentissage continué de l’oral jusqu’au grand oral dans leurs projets pédagogiques.