SlideShare une entreprise Scribd logo
n n n Agriculture
IRRIGAZETTE 162 l pag. 19
DRIP IRRIGATION OF MAIZE (CORN)
IN FRANCE AND ITALY
L’irrigation du maïs au goutte-à-goutte en France et en Italie
by Emeraude Panaget, service agronomique NETAFIM France
In France, maize (or corn) is the crop that consumes
most water for irrigation in terms of surface area.
However, from an agronomic point of view, this plant
is very efficient in its use if water, i.e. the ratio of dry
matter produced or crop yield to water absorbed is
very high. The reason for this is that maize has a
metabolism known as C4: it is capable of carrying out
its photosynthetic activity, even when exposed to
intense heat, because the carbon-fixation process
continues in another compartment of the leaf, even
when the stomata are closed. Therefore, in theory,
under conditions of high temperatures, such as those
encountered in the summer, the maize is one of the
plants that requires less water! However, for pro-
ductiontobeviableinEurope,additionalapplications
of water are often imperative.
THE CROP REQUIREMENTS
Evapotranspiration is at its maximum in the summer.
The principle of rational irrigation is based on the avai-
lability to the plant, in real time, of a quantity of water
equal to that lost through evapotranspiration.This level
of consumption is measured according to the climatic
conditions and a crop coefficient Kc that varies from
0.3 and 1.2, depending on the phenological develop-
mentstageofthemaizecrop.Thefarmershouldbepar-
ticularly vigilant during the flower or cob development
stage and the pollination or silking stage that follows.
En France, le maïs est la principale culture consom-
matrice d’eau d’irrigation en termes de surface. D’un
point de vue agronomique cependant, cette plante est
très efficiente dans son utilisation de l’eau, c’est-à-dire
que le ratio de la matière produite ou du rendement par
l’eau absorbée est très élevé. Et pour cause, le maïs a
un métabolisme dit en C4: il est capable de poursuivre
son activité photosynthétique même sous de fortes
chaleurs, car la fixation du carbone se poursuit dans un
autre compartiment de la feuille, même une fois les
stomates refermés. Sur le papier donc, dans des
conditions de températures élevées comme celles que
nous avons en été, le maïs est l’une des plantes les
plus économes en eau! Mais pour que la production
soit viable en Europe, les apports en eau sont bien
souvent incontournables.
LES BESOINS DE LA CULTURE
C’est en été que l’évapotranspiration est maximale. Le
principe d’une irrigation raisonnée repose sur la
disponibilité en temps réel pour la plante d’une quantité
d’eau égale à ce qu’elle perd par évapotranspiration.
Cette consommation est estimée grâce aux conditions
climatiques et à un coefficient de culture Kc variant de
0,3 à 1,2 selon le stade de développement phénolo-
gique du maïs. L’agriculteur doit rester particulièrement
vigilant au stade de la floraison du maïs et au
développement des fleurs fécondées qui lui succède.
Grown for the high starch content of its grains or its qualities as a fodder crop, the production of
maize is widespread on our continent, where farmers have adapted their practices to respond to the
needs of this tropical cereal crop. Often criticised because its excessive thirst for water is incompatible
with our summer climates, maize production often requires regular irrigation to make it profitable.
Cultivé pour la richesse de ses grains en amidon ou pour ses qualités fourragères, le maïs est largement
produit sur notre continent, où les agriculteurs ont su adapter leurs pratiques pour répondre aux besoins de
cette céréale tropicale. Souvent pointée du doigt pour sa gourmandise en eau incompatible avec nos climats
estivaux, la production de maïs requiert souvent des irrigations régulières pour être rentable.
n n n Agriculture
pag. 20 l IRRIGAZETTE 162
Plant water stress during this period could severely
affect yield. An understanding of these needs forms
the basis of irrigation management: for an evapo-
transpiration rate of 6 mm per day during periods of
peak consumption, in a soil with a sandy loam tex-
ture, it is vital to apply 18-20 mm of irrigation
water every 3 days. Not only the quantity but also
the frequency and the duration are, therefore, im-
portant when attempting to obtain even growth.
Besides, the relationship between the rooting
system, soil and water is an important control factor
for the efficient management of the crop. In fact, the
balance between oxygen, water and soil particles
will allow the roots to absorb the available soil water
and nutrients contained therein.
Un stress hydrique à cette période peut s’avérer criti-
que sur le rendement. La connaissance de ces
besoins est la base de la gestion de l’irrigation : pour
une évapotranspiration de 6 mm par jour durant le pic
de consommation, dans un sol de texture sablo-limo-
neuse, une irrigation d’au moins 18-20 mm tous les
3 jours est indispensable. La quantité mais aussi la
fréquence et la durée des arrosages sont donc
importants à maîtriser pour une croissance homo-
gène. En outre, la relation entre le système racinaire,
le sol et l’eau est un élément à maîtriser pour une
bonne gestion de la culture. En effet, l’équilibre entre
l’oxygène, l’eau et les particules du sol va permettre
aux racines d’absorber l’eau disponible ainsi que les
nutriments qu’elle contient.
©SMILEUS-HTTPS://WWW.SHUTTERSTOCK.COM/FR/
THE FARMER SHOULD BE PARTICULARLY VIGILANT DURING THE FLOWER
OR COB DEVELOPMENT STAGE AND THE POLLINATION OR SILKING STAGE THAT FOLLOWS.
L’agriculteur doit rester particulièrement vigilant au stade de la floraison du maïs
et au développement des fleurs fécondées qui lui succède
n n n Agriculture
IRRIGAZETTE 162 l pag. 21
THE DRIP SOLUTIONS
FOR THE MAIZE CROP
Two groups of products have been approved for the
maize crop in France and Italy over the last 7 years,
by comparing them with sprinkler systems, hose
reels and pivots: above-ground drip irrigation and
subsurface drip irrigation. The yield, quality,
uniformity or even ease of management have been
evaluated to develop complete and adaptable
solutions, which can be supplemented by an
injection system for fertigation.
The above-ground drip irrigation solution
This method is widely used in Italy, particularly in
the Po Valley, Emilia Romagna region or the south
of the country. It has been steadily developed in
France on land farmed by enthusiasts. This solu-
tion consists of laying out a flexible tubing contai-
ning Streamline Plus type turbulent-flow drippers,
at the beginning of the season, between the rows
of maize, in every alternate row, i.e. 1.40 m to
1.60 m apart, according to the seeding pattern. The
drippers are spaced 40 to 50 cm apart, according
to the soil type, to create a continuously wet strip
of soil. Most of the installations in Europe nowa-
days have drippers with a flow rate of 1 l/h, which
allows for optimal water distribution in the soil. At
the end of the year, normally the drip irrigation
equipment must be collected up for incorporation
into the recycling system. The proposed system is
complete and has been designed to make installa-
tion as simple as possible: the submain is an
innovative flexible tube, patented under the name
of FlexNet with pre-fabricated welded outlets for
conducting the water into the dripper line via secu-
re and quick-fit connections. It is then rolled back
up at the end of the season for use the following
year. To speed up the operation and save on a few
hours of labour, it is possible to use the QFlex
risers for connecting to the outlet take-off when
unwinding.
Sub-surface drip irrigation
The Subsurface Drip Irrigation technique, even
though it has been practised for many decades on
tree crops, it is still considered to be one of the
more innovative and state of the art kinds of
irrigation techniques. Of course, it is restricted to
those producers who have chosen to till the soil
only to a shallow depth. It has been adopted for
some time by maize producers on the American
continent, and the technique has steadily grown in
LES SOLUTIONS GOUTTE-À-GOUTTE
POUR LA CULTURE DU MAÏS
Deux familles de solutions ont été éprouvées sur la
culture du maïs en France et en Italie au long des
7 dernières années en les comparant au système
d’aspersion, à l’enrouleur comme au pivot : le goutte-à-
goutte de surface et le goutte-à-goutte enterré. Le
rendement, la qualité, l’uniformité ou encore la facilité de
gestion ont été évalués pour développer des solutions
complètes et adaptables, auxquelles il est recommandé
de greffer un système d’injection pour la fertirrigation.
La solution goutte-à-goutte de surface
Cette méthode est largement utilisée en Italie,
notamment dans les régions Pianura Padana, Emilia
Romagna, ou dans le sud du pays. Elle est également
améliorée en continue en France chez des
agriculteurs passionnés. Cette solution consiste à
dérouler en début de saison une gaine souple
contenant des goutteurs turbulents de type
Streamline Plus entre les rangs de maïs, un rang sur
deux0 soit tous les 1,40 m à 1,60 m selon les
configurations de semis. Les goutteurs sont espacés
de 40 à 50 cm en fonction du type de sol afin de créer
une bande humide continue. La plupart des instal-
lations en Europe sont aujourd’hui réalisées avec des
goutteurs de débit 1 l/h, ce qui permet une diffusion
optimale de l’eau dans le sol. En fin d’année, le
goutte-à-goutte doit être collecté pour intégrer un
circuit de recyclage. Le système proposé est complet
et a été pensé pour une installation la plus facile
possible : le porte-rampe est un tube flexible innovant
et breveté nommé FlexNet chez Netafim et il
comporte des sorties intégrées soudées en usine
pour amener l’eau aux lignes de goutte-à-goutte
grâce à des connexions rapides et sécurisées. Il est
ensuite réenroulé simplement en fin de saison pour
la prochaine utilisation. Pour aller plus vite et ainsi
économiser plusieurs heures de travail, il peut alors
utiliser des allonges Qflex pour connecter la gaine au
réseau au moment du déroulage.
Le goutte-à-goutte enterré
L'irrigation en enterré ou SDI (Sub surface Drip
Irrigation), bien que maitrisée depuis plusieurs
décennies notamment sur des cultures arboricoles,
est toujours considérée comme l’une des techniques
d’irrigation les plus innovantes et pointues. Bien sûr
elle est réservée aux producteurs qui ont choisi une
technique de travail du sol uniquement sur une faible
profondeur. Elle est depuis longtemps déjà adoptée
par les producteurs de maïs du continent américain,
n n n Agriculture
pag. 22 l IRRIGAZETTE 162
©NETAFIM
uManage Netafim monitoring system with sensors for measuring the soil moisture
content at several depths, essential for managing a subsurface drip irrigation system
Système de monitoring uManage Netafim avec sondes de mesure d’humidité du sol
à plusieurs profondeurs, capital pour la conduite de l’irrigation en goutte-à-goutte enterré
Integrated Streamline Plus
thin-walled drip lines
Lignes d’irrigation goutteurs
intégrés parois fines
Streamline Plus
n n n Agriculture
IRRIGAZETTE 162 l pag. 23
popularity since 2010. The drip irrigation system
used has a superior technology: it is self-regulating
and anti-siphon, of the DRIPCORN type. The pipe
itself is designed to withstand several years
underground, providing that the network receives
minimal but regular maintenance. Its installation
and implementation require the support of experts
because several parameters have to be determined
in the early stages: a suitable installation depth -
which is set according to the type of tillage and
soil preparation, soil texture, crops included in the
rotation, etc. - and good water application mana-
gement, which are dependent on the scheduling
tools that are essential for visualising the soil
moisture content in the rooting zone and allowing
the grower to decide how to divide up the irri-
gations as the season progresses. The initial
investment, which is quite significant, must also
be considered and its return calculated over the
long term. However, the subsequent agronomic
and practical benefits are numerous: efficiency,
well-hidden equipment, less weeds, time-saving,
use of sustainable resources.
et le recul européen sur cette technique ne fait que
s’accroître depuis 2010. Le goutte-à-goutte utilisé est
d’une technologie supérieure : il est autorégulant et
anti-siphon, de type Dripcorn. Le tuyau lui-même est
conçu pour résister de nombreuses années enterré,
à condition de fournir un entretien minimal mais
régulier du réseau. Son installation et sa mise en
œuvre nécessitent le soutien d’experts car plusieurs
paramètres doivent être déterminés en amont : la
bonne profondeur d’installation – qui est fonction du
travail du sol effectué, de la texture de ce sol, des
cultures intégrées dans la rotation etc. – et la bonne
gestion des apports, dépendante d’outils de pilotage
qui deviennent indispensables pour visualiser
l’humidité du sol dans la zone racinaire et permettent
de déterminer le fractionnement idéal des irrigations
au fur et à mesure de la saison. L’investissement
initial, plus lourd, doit également être pris en compte,
et son retour calculé sur le long terme. Les avantages
agronomiques et pratiques par la suite sont en
revanche nombreux : efficience, discrétion, moins
d’adventice, gain de temps, usage des ressources
raisonné…
Pub Netafim
(à venir)
DES SOLUTIONS NETAFIM™ POUR VOS MONTAGES HORS-SOL
WWW.NETAFIM.FR
PRODUCTION HORS-SOL
DISTRIBUER PRECISEMENT, UNIFORMEMENT ET DURABLEMENT À
CHAQUE PLANTE LE VOLUME NÉCESSAIRE DE SOLUTION NUTRITIVE,
TEL EST L’OBJECTIF DES SYSTÈMES D’IRRIGATION NETAFIM™.
25 ans d’innovation et d’investissement continus ont fait de notre
site de production européen le plus performant au monde.
Ce site est dédié à la fabrication de systèmes d’irrigation localisés
à destination des producteurs qui travaillent en culture hors-sol.
Nous fabriquons tous les éléments que nous assemblons avec
une exigence de qualité éprouvée et reconnue.
EncontactantvotredistributeurlocalNetafim,prenezconnaissance
des multiples dispositifs disponibles et passez commande
facilement.
PUB IRRIGAZETTE sept 2017 V2.indd 1 23/08/2017 19:34:14
n n n Agriculture
IRRIGAZETTE 162 l pag. 25
HOW TO SELECT A SYSTEM?
The needs of the producer
Firstly, the objectives that the farmer aims to achieve
by using the micro-irrigation systems and his priori-
tieswilldeterminethenatureofthepotentialsolution:
• Increased yield (30-50% on average)
• Improved grain quality (in terms of mycotoxin
contamination)
• Less soil compaction
• Saving water, less losses by evapotranspiration or
wind drift
• Savings on energy costs (up to 80%)
• Possibility of applying nutrients by fertigation
• Reduction in inputs (fertilisers in units/ha and
phytosanitary treatments)
• Time-saving because of the automation of the system
• Reducedvisualpresenceanduniformityofdistribution.
In Italy, drip irrigation, mainly of the above-ground
type, has primarily been adopted by the sectors produ-
cing maize for fodder and biogas. In fact, these types of
maize production require a constant and high quality
compared with standard grain maize production, where
the market is more erratic and producers tend to shy
away from investing in costly systems. In France, sub-
surface drip irrigation and fertigation are used to
enhancefoddermaizeproduction,allowingthefarmers
to concentrate on caring for the cattle while still
ensuringthatthereissufficientfoodfortheanimalswith
the right nutritional quality, resulting in enormous
financial savings. The specialised production sectors,
such as the seed corn or popcorn sectors, are installing
above-grounddripirrigationsystemsonmoreandmore
hectares to replace hose reels with precision irrigation,
with the high investment cost being the only obstacle
to the widespread adoption of this technique.
Constraints for the producer
First and foremost, it is recommended that specialised
technicians should be employed for the setting up of
whatever kind of drip irrigation system, to ensure that
all the elements are in place for the system to operate
correctly in the long term: network dimensions, fil-
trationquality,dripperperformance,machineforlaying
and picking up the tubing and the installation of a
control system.
Furthermore, each farm must confront its own specific
problems.Theirrigationsystemtobeimplementedmust,
therefore,allowthefarmertorespondinthebestpossible
way. These problems are quite diverse. In France, more
and more producers are seeking to install a system that is
hidden from view, even invisible, thus being protected
against theft and vandalism or out of reach of the prying
COMMENT CHOISIR SON SYSTÈME?
Les besoins du producteur
En premier lieu ou presque, les objectifs auxquels
l’agriculteur peut prétendre en utilisant les systèmes
de micro-irrigation et ses priorités vont déterminer la
nature de la solution à proposer :
• rendement accru (30-50% en moyenne),
• amélioration de la qualité des grains (en termes de
mycotoxines);
• moins de compactage du sol,
• économie d'eau, moins de perte par évaporation ou
dispersion par le vent,
• économies d'énergie (jusqu’à 80%),
• possibilité d’apports des nutriments par fertirrigation,
• réduction des intrants (engrais en unités / ha et traite-
ments phytosanitaires),
• gain de temps grâce à l’automatisation du système,
• discrétion et uniformité.
En Italie, ce sont les filières de production de maïs pour le
fourrage et le biogaz qui ont adopté le goutte-à-goutte en
premier, majoritairement en surface. En effet, ces produc-
tions requièrent une qualité constante et élevée en com-
paraison de la filière grain, dont le marché est plus irrégulier
et où les producteurs sont naturellement plus frileux à l’in-
vestissement dans des systèmes coûteux. En France, la
production fourragère est séduite par le goutte-à-goutte
enterré et la fertirrigation, qui permettent aux éleveurs de
consacrer plus de temps à leur élevage tout en sécurisant
l’alimentation et la qualité nutritionnelle de celle-ci, qui
aboutit à des économies colossales. Les productions
spécialisées elles, comme le secteur de la semence ou du
maïs popcorn, installent de plus en plus d’hectares en
goutte-à-gouttedesurfacepoursupplanterl’enrouleuravec
uneirrigationdeprécision,lecoûtd’investissementrestant
généralement le seul frein à son adoption plus massive.
Les contraintes du producteur
Avant toute chose, il est recommandé de faire appel à des
techniciensspécialiséspourlamiseenplaced’unsystème
d’irrigation par goutte-à-goutte quel qu’il soit, afin d’assurer
lesélémentsindispensablesàsonbonfonctionnementsur
le long terme: dimensionnement du réseau, qualité de la
filtration, performance des goutteurs, machines de pose et
dépose et installation du système de pilotage.
Par ailleurs, chaque exploitation fait face à des probléma-
tiques qui lui sont propres. Le système d’irrigation à mettre
en place doit ainsi permettre d’y répondre au mieux. Ces
problématiques sont diverses. En France, des producteurs
de plus en plus nombreux désirent mettre en place un sys-
tème discret voire invisible, à l’abri du vandalisme ou du
regard parfois dur du voisinage et des administrations. La
rareté de la ressource et la préservation des nappes est
n n n Agriculture
pag. 26 l IRRIGAZETTE 162
and often critical eye of the neighbours and authorities.
The scarceness of the resource and the preservation of
ground water is also a sensitive issue at the heart of these
concerns. The agronomic contribution towards gains in
yield, quality and uniformity has been consistently
observed on unconventional or challenging plots of land.
If the choice of a subsurface system is always enticing
because technically it is the most efficient, it should
not, however, be installed without some preliminary
checks being made. The basic questions to be asked
before setting up such a system are as follows:
THE ITALIAN EXCEPTION:
THE LPS SYSTEM
TheLPSsystem,whichstandsforLowPressureSystem,
is a solution that uses a principle similar to that of
conventional drip irrigation except that it has been
designed to irrigate large surface areas without any part
of the system being pressurised! With only 1 or 2 bar of
pressure permitted by the setting up of a relatively high
headandlargediameterprimarypipeswithverylowhead
losses conveying large volumes of flow, the LPS system
allowsformorethan30hatobeirrigatedinoneirrigation,
even more if the land is flat.
The drippers used for this solution have a very low flow
rate of 0.6 l/h. The quality of the filtration upstream is,
therefore, essential for a sustainable system. The Italian
system has now been in existence for more than 10 years
and the producer has been perfectly satisfied with its
results during this period. Drawing on the experience
acquired in surface drip irrigation and scheduling, the
farmer is now considering the possibility of using the
subsurface option for large fields of maize irrigated by
drip irrigation. Surface irrigation will, therefore, have
been, as is so often the case, an initial practice, which
would give way to subsurface irrigation, this being more
technically demanding but, nevertheless, capable of
achieving a higher level of efficiency. n
également un sujet sensible au cœur des préoccupations.
Legaindetempsetdelabeurattirelesjeunesgénérations,
et ce sur toutes les cultures. Les gains agronomiques de
rendement,dequalitéetd’uniformitésontunconstatpres-
que systématique sur des parcelles atypiques ou
difficiles.
Si le choix de l’enterré est toujours attrayant car techni-
quement le plus performant, il ne doit cependant pas
être installé sans avoir fait des vérifications préliminai-
res. Les questions de base à se poser avant la mise en
place d’un tel système sont les suivantes:
L’EXCEPTION ITALIENNE:
LE SYSTÈME LPS
LesystèmeLPS,pourLowPressureSystem(littéralement
système à basse pression), est une solution fonctionnant
sur un principe similaire au goutte-à-goutte de surface
conventionnel, à l’exception près qu’il a été pensé pour
irriguer de très grandes surfaces sans aucun réseau
pressurisé! Avec seulement 1 ou 2 bars de pression per-
misparlamiseenplaced’unecolonned’eauplusoumoins
haute, et des canalisations primaires de large diamètre aux
pertes de charge très faibles véhiculant des débits
importants, le système LPS permet d’irriguer plus de 30 ha
en un seul tour d’eau, voire plus si le terrain est plat.
Les goutteurs utilisés pour cette solution ont un débit très
bas de 0,6 l/h. La qualité de la filtration en amont est donc
primordialepourunsystèmedurable.L’installationitalienne
est en place depuis plus de 10 ans aujourd’hui, et le
producteur reste parfaitement satisfait de son système sur
la durée. Fort de son expérience sur le goutte-à-goutte de
surfaceetsonpilotage,ils’interrogeaujourd’huisurl’option
en enterré pour de nouvelles parcelles de maïs irriguées au
goutte-à-goutte. L’irrigation en surface aura donc été,
comme cela est souvent le cas, une pratique initiatique à
laquellepourrasuccéderl’irrigationenterrée,plusexigeante
techniquement mais néanmoins capable de permettre
l’atteinte du niveau d’optimisation le plus élevée. n
Deep tillage? Travail du sol profond?
Yes Oui No Non
Yes Oui No Non
Yes Oui No Non
Yes Oui
Above-ground or subsurface?
Surface ou enterré?
No Non
Gravelly soil, poor capillarity?
Sol pierreux, capillarité difficile?
Limited investment capacity?
Capacité d’investissement limitée?
First use of drip irrigation?
Première utilisation de goutte-à-goutte?
Above ground drip irrigation
Goutte-à-goutte de surface
Subsurface drip irrigation
Goutte-à-goutte enterré

Contenu connexe

Tendances

Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...
Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...
Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...
ICRISAT
 
REDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvres
REDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvresREDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvres
REDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
REDCap - présentation des résultats PME2
REDCap - présentation des résultats PME2REDCap - présentation des résultats PME2
REDCap - présentation des résultats PME2
Institut de l'Elevage - Idele
 
Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...
Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...
Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...
Shabba Inf
 
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
severinlavoyer
 
Gestion autonome de l'eau en arboriculture
 Gestion autonome de l'eau en arboriculture Gestion autonome de l'eau en arboriculture
Gestion autonome de l'eau en arboriculture
CheminCueillant
 
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
Groupement Régional des Agriculteurs BIO de Haute-Normandie
 
Irrigation 03
Irrigation 03Irrigation 03
Irrigation 03
rachidbsi
 
Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...
Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...
Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...
FAO
 
Conduite prairie
Conduite prairieConduite prairie
Conduite prairie
jérémie jost
 
La foret nourriciere
La foret nourriciereLa foret nourriciere
La foret nourriciere
AuPetitBoise
 
Irrigation par tuyau_poreux_enterre
Irrigation par tuyau_poreux_enterreIrrigation par tuyau_poreux_enterre
Irrigation par tuyau_poreux_enterrehydroponie57
 
Agric.cm pomme de terre2
Agric.cm pomme de terre2Agric.cm pomme de terre2
Agric.cm pomme de terre2
Hippolite Gbagba
 
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols, outils de gestion de ...
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols,  outils de gestion de ...L’agroforesterie et la couverture permanente des sols,  outils de gestion de ...
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols, outils de gestion de ...
severinlavoyer
 
Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...
Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...
Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...
severinlavoyer
 
Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...
Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...
Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...
FAO
 
La conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en BretagneLa conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en Bretagne
Réseau Tepos
 
Rapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani Technologies
Rapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani TechnologiesRapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani Technologies
Rapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani Technologies
chahtech
 
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
jérémie jost
 

Tendances (20)

Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...
Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...
Enhancing sorghum adaptation to low-phosphorous soils meets the needs of reso...
 
REDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvres
REDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvresREDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvres
REDCap - intérêts du pantain lancéolé en mélange prairial pour les chèvres
 
REDCap - présentation des résultats PME2
REDCap - présentation des résultats PME2REDCap - présentation des résultats PME2
REDCap - présentation des résultats PME2
 
Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...
Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...
Une nouvelle technique d'économie d'eau d'irrigation et de gestion et conserv...
 
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
Projet Agr'eau - Résultats intermédiaires des fermes investies dans le projet...
 
Gestion autonome de l'eau en arboriculture
 Gestion autonome de l'eau en arboriculture Gestion autonome de l'eau en arboriculture
Gestion autonome de l'eau en arboriculture
 
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
 
Irrigation 03
Irrigation 03Irrigation 03
Irrigation 03
 
Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...
Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...
Systèmes agricoles en danger: actions prioritaires pour l'adaptation au chang...
 
Conduite prairie
Conduite prairieConduite prairie
Conduite prairie
 
Un sol vivant3
Un sol vivant3Un sol vivant3
Un sol vivant3
 
La foret nourriciere
La foret nourriciereLa foret nourriciere
La foret nourriciere
 
Irrigation par tuyau_poreux_enterre
Irrigation par tuyau_poreux_enterreIrrigation par tuyau_poreux_enterre
Irrigation par tuyau_poreux_enterre
 
Agric.cm pomme de terre2
Agric.cm pomme de terre2Agric.cm pomme de terre2
Agric.cm pomme de terre2
 
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols, outils de gestion de ...
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols,  outils de gestion de ...L’agroforesterie et la couverture permanente des sols,  outils de gestion de ...
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols, outils de gestion de ...
 
Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...
Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...
Livret abadie semis direct et couverts vegetaux en route vers une agriculture...
 
Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...
Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...
Gestion durable des sols en République Démocratique du Congo: état actuel, pr...
 
La conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en BretagneLa conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en Bretagne
 
Rapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani Technologies
Rapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani TechnologiesRapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani Technologies
Rapport sur Le Diffuseur Enterré par Chahbani Technologies
 
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
 

Similaire à L'irrigation du maïs au goutte-à-goutte en France et en Italie

Cours-irrigation_et_drainage_cours1.pptx
Cours-irrigation_et_drainage_cours1.pptxCours-irrigation_et_drainage_cours1.pptx
Cours-irrigation_et_drainage_cours1.pptx
lamourfrantz
 
L eau en agriculture : facteur limitant
L eau en agriculture : facteur limitantL eau en agriculture : facteur limitant
L eau en agriculture : facteur limitant
Agriculture Nouvelle
 
Gestion intégré de l'eau et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau  et de l'environnementGestion intégré de l'eau  et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau et de l'environnement
cbenhsinat
 
Bases irrigation danjou
Bases irrigation danjouBases irrigation danjou
Bases irrigation danjouhafidha souidi
 
Energis FD : Projet isaa (dobondrano)
Energis FD : Projet isaa (dobondrano)Energis FD : Projet isaa (dobondrano)
Energis FD : Projet isaa (dobondrano)
ENERGISFDMadagascar
 
Elements de reflexion dans le choix des modes de viticulture
Elements de reflexion dans le choix des modes de viticultureElements de reflexion dans le choix des modes de viticulture
Elements de reflexion dans le choix des modes de viticulture
Riccagioia Scpa
 
irrigation de surface.pptx
irrigation de surface.pptxirrigation de surface.pptx
irrigation de surface.pptx
Ghadaabdou2
 
20141149154 azud riego_subterraneo_fr
20141149154 azud riego_subterraneo_fr20141149154 azud riego_subterraneo_fr
20141149154 azud riego_subterraneo_fr
mehdi rougaii
 
Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...
	Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...	Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...
Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...
inventionjournals
 
Tunisie-le problème de l'eau-
Tunisie-le problème de l'eau-Tunisie-le problème de l'eau-
Tunisie-le problème de l'eau-
Jeanne Zaouali
 
Guide maraichage bd
Guide maraichage bdGuide maraichage bd
Guide maraichage bd
MLE1789
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarborabahrabah
 
Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...
Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...
Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...
Global Water Initiative - West Africa
 
Avantages du diffuseur enterré
Avantages du diffuseur enterréAvantages du diffuseur enterré
Avantages du diffuseur enterré
chahtech
 
Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)
Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)
Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)
ICRISAT
 
Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...
Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...
Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...
Christel Kénou
 
Netafim@marseille
Netafim@marseilleNetafim@marseille
Netafim@marseille
FSJU AUJF
 
Schéma systémique Eau
Schéma systémique EauSchéma systémique Eau
Schéma systémique Eau
Académie de Dijon - Histoire-géo
 
Livret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairiesLivret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairies
Benoît GEORGES
 

Similaire à L'irrigation du maïs au goutte-à-goutte en France et en Italie (20)

Cours-irrigation_et_drainage_cours1.pptx
Cours-irrigation_et_drainage_cours1.pptxCours-irrigation_et_drainage_cours1.pptx
Cours-irrigation_et_drainage_cours1.pptx
 
L eau en agriculture : facteur limitant
L eau en agriculture : facteur limitantL eau en agriculture : facteur limitant
L eau en agriculture : facteur limitant
 
D5
D5D5
D5
 
Gestion intégré de l'eau et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau  et de l'environnementGestion intégré de l'eau  et de l'environnement
Gestion intégré de l'eau et de l'environnement
 
Bases irrigation danjou
Bases irrigation danjouBases irrigation danjou
Bases irrigation danjou
 
Energis FD : Projet isaa (dobondrano)
Energis FD : Projet isaa (dobondrano)Energis FD : Projet isaa (dobondrano)
Energis FD : Projet isaa (dobondrano)
 
Elements de reflexion dans le choix des modes de viticulture
Elements de reflexion dans le choix des modes de viticultureElements de reflexion dans le choix des modes de viticulture
Elements de reflexion dans le choix des modes de viticulture
 
irrigation de surface.pptx
irrigation de surface.pptxirrigation de surface.pptx
irrigation de surface.pptx
 
20141149154 azud riego_subterraneo_fr
20141149154 azud riego_subterraneo_fr20141149154 azud riego_subterraneo_fr
20141149154 azud riego_subterraneo_fr
 
Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...
	Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...	Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...
Effet de l'irrigation avec l'eau usée sur la production de la coriandre Eff...
 
Tunisie-le problème de l'eau-
Tunisie-le problème de l'eau-Tunisie-le problème de l'eau-
Tunisie-le problème de l'eau-
 
Guide maraichage bd
Guide maraichage bdGuide maraichage bd
Guide maraichage bd
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarbo
 
Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...
Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...
Le barrage de Diama (Sénégal): Evaluation des avantages sociaux et environnem...
 
Avantages du diffuseur enterré
Avantages du diffuseur enterréAvantages du diffuseur enterré
Avantages du diffuseur enterré
 
Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)
Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)
Investment in Niger to meet the challenges posed by hunger and poverty (French)
 
Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...
Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...
Synthese Bibliographique Sur Les Technologies De Maitrise De L’eau Pour Les C...
 
Netafim@marseille
Netafim@marseilleNetafim@marseille
Netafim@marseille
 
Schéma systémique Eau
Schéma systémique EauSchéma systémique Eau
Schéma systémique Eau
 
Livret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairiesLivret 21 Rénovation prairies
Livret 21 Rénovation prairies
 

L'irrigation du maïs au goutte-à-goutte en France et en Italie

  • 1. n n n Agriculture IRRIGAZETTE 162 l pag. 19 DRIP IRRIGATION OF MAIZE (CORN) IN FRANCE AND ITALY L’irrigation du maïs au goutte-à-goutte en France et en Italie by Emeraude Panaget, service agronomique NETAFIM France In France, maize (or corn) is the crop that consumes most water for irrigation in terms of surface area. However, from an agronomic point of view, this plant is very efficient in its use if water, i.e. the ratio of dry matter produced or crop yield to water absorbed is very high. The reason for this is that maize has a metabolism known as C4: it is capable of carrying out its photosynthetic activity, even when exposed to intense heat, because the carbon-fixation process continues in another compartment of the leaf, even when the stomata are closed. Therefore, in theory, under conditions of high temperatures, such as those encountered in the summer, the maize is one of the plants that requires less water! However, for pro- ductiontobeviableinEurope,additionalapplications of water are often imperative. THE CROP REQUIREMENTS Evapotranspiration is at its maximum in the summer. The principle of rational irrigation is based on the avai- lability to the plant, in real time, of a quantity of water equal to that lost through evapotranspiration.This level of consumption is measured according to the climatic conditions and a crop coefficient Kc that varies from 0.3 and 1.2, depending on the phenological develop- mentstageofthemaizecrop.Thefarmershouldbepar- ticularly vigilant during the flower or cob development stage and the pollination or silking stage that follows. En France, le maïs est la principale culture consom- matrice d’eau d’irrigation en termes de surface. D’un point de vue agronomique cependant, cette plante est très efficiente dans son utilisation de l’eau, c’est-à-dire que le ratio de la matière produite ou du rendement par l’eau absorbée est très élevé. Et pour cause, le maïs a un métabolisme dit en C4: il est capable de poursuivre son activité photosynthétique même sous de fortes chaleurs, car la fixation du carbone se poursuit dans un autre compartiment de la feuille, même une fois les stomates refermés. Sur le papier donc, dans des conditions de températures élevées comme celles que nous avons en été, le maïs est l’une des plantes les plus économes en eau! Mais pour que la production soit viable en Europe, les apports en eau sont bien souvent incontournables. LES BESOINS DE LA CULTURE C’est en été que l’évapotranspiration est maximale. Le principe d’une irrigation raisonnée repose sur la disponibilité en temps réel pour la plante d’une quantité d’eau égale à ce qu’elle perd par évapotranspiration. Cette consommation est estimée grâce aux conditions climatiques et à un coefficient de culture Kc variant de 0,3 à 1,2 selon le stade de développement phénolo- gique du maïs. L’agriculteur doit rester particulièrement vigilant au stade de la floraison du maïs et au développement des fleurs fécondées qui lui succède. Grown for the high starch content of its grains or its qualities as a fodder crop, the production of maize is widespread on our continent, where farmers have adapted their practices to respond to the needs of this tropical cereal crop. Often criticised because its excessive thirst for water is incompatible with our summer climates, maize production often requires regular irrigation to make it profitable. Cultivé pour la richesse de ses grains en amidon ou pour ses qualités fourragères, le maïs est largement produit sur notre continent, où les agriculteurs ont su adapter leurs pratiques pour répondre aux besoins de cette céréale tropicale. Souvent pointée du doigt pour sa gourmandise en eau incompatible avec nos climats estivaux, la production de maïs requiert souvent des irrigations régulières pour être rentable.
  • 2. n n n Agriculture pag. 20 l IRRIGAZETTE 162 Plant water stress during this period could severely affect yield. An understanding of these needs forms the basis of irrigation management: for an evapo- transpiration rate of 6 mm per day during periods of peak consumption, in a soil with a sandy loam tex- ture, it is vital to apply 18-20 mm of irrigation water every 3 days. Not only the quantity but also the frequency and the duration are, therefore, im- portant when attempting to obtain even growth. Besides, the relationship between the rooting system, soil and water is an important control factor for the efficient management of the crop. In fact, the balance between oxygen, water and soil particles will allow the roots to absorb the available soil water and nutrients contained therein. Un stress hydrique à cette période peut s’avérer criti- que sur le rendement. La connaissance de ces besoins est la base de la gestion de l’irrigation : pour une évapotranspiration de 6 mm par jour durant le pic de consommation, dans un sol de texture sablo-limo- neuse, une irrigation d’au moins 18-20 mm tous les 3 jours est indispensable. La quantité mais aussi la fréquence et la durée des arrosages sont donc importants à maîtriser pour une croissance homo- gène. En outre, la relation entre le système racinaire, le sol et l’eau est un élément à maîtriser pour une bonne gestion de la culture. En effet, l’équilibre entre l’oxygène, l’eau et les particules du sol va permettre aux racines d’absorber l’eau disponible ainsi que les nutriments qu’elle contient. ©SMILEUS-HTTPS://WWW.SHUTTERSTOCK.COM/FR/ THE FARMER SHOULD BE PARTICULARLY VIGILANT DURING THE FLOWER OR COB DEVELOPMENT STAGE AND THE POLLINATION OR SILKING STAGE THAT FOLLOWS. L’agriculteur doit rester particulièrement vigilant au stade de la floraison du maïs et au développement des fleurs fécondées qui lui succède
  • 3. n n n Agriculture IRRIGAZETTE 162 l pag. 21 THE DRIP SOLUTIONS FOR THE MAIZE CROP Two groups of products have been approved for the maize crop in France and Italy over the last 7 years, by comparing them with sprinkler systems, hose reels and pivots: above-ground drip irrigation and subsurface drip irrigation. The yield, quality, uniformity or even ease of management have been evaluated to develop complete and adaptable solutions, which can be supplemented by an injection system for fertigation. The above-ground drip irrigation solution This method is widely used in Italy, particularly in the Po Valley, Emilia Romagna region or the south of the country. It has been steadily developed in France on land farmed by enthusiasts. This solu- tion consists of laying out a flexible tubing contai- ning Streamline Plus type turbulent-flow drippers, at the beginning of the season, between the rows of maize, in every alternate row, i.e. 1.40 m to 1.60 m apart, according to the seeding pattern. The drippers are spaced 40 to 50 cm apart, according to the soil type, to create a continuously wet strip of soil. Most of the installations in Europe nowa- days have drippers with a flow rate of 1 l/h, which allows for optimal water distribution in the soil. At the end of the year, normally the drip irrigation equipment must be collected up for incorporation into the recycling system. The proposed system is complete and has been designed to make installa- tion as simple as possible: the submain is an innovative flexible tube, patented under the name of FlexNet with pre-fabricated welded outlets for conducting the water into the dripper line via secu- re and quick-fit connections. It is then rolled back up at the end of the season for use the following year. To speed up the operation and save on a few hours of labour, it is possible to use the QFlex risers for connecting to the outlet take-off when unwinding. Sub-surface drip irrigation The Subsurface Drip Irrigation technique, even though it has been practised for many decades on tree crops, it is still considered to be one of the more innovative and state of the art kinds of irrigation techniques. Of course, it is restricted to those producers who have chosen to till the soil only to a shallow depth. It has been adopted for some time by maize producers on the American continent, and the technique has steadily grown in LES SOLUTIONS GOUTTE-À-GOUTTE POUR LA CULTURE DU MAÏS Deux familles de solutions ont été éprouvées sur la culture du maïs en France et en Italie au long des 7 dernières années en les comparant au système d’aspersion, à l’enrouleur comme au pivot : le goutte-à- goutte de surface et le goutte-à-goutte enterré. Le rendement, la qualité, l’uniformité ou encore la facilité de gestion ont été évalués pour développer des solutions complètes et adaptables, auxquelles il est recommandé de greffer un système d’injection pour la fertirrigation. La solution goutte-à-goutte de surface Cette méthode est largement utilisée en Italie, notamment dans les régions Pianura Padana, Emilia Romagna, ou dans le sud du pays. Elle est également améliorée en continue en France chez des agriculteurs passionnés. Cette solution consiste à dérouler en début de saison une gaine souple contenant des goutteurs turbulents de type Streamline Plus entre les rangs de maïs, un rang sur deux0 soit tous les 1,40 m à 1,60 m selon les configurations de semis. Les goutteurs sont espacés de 40 à 50 cm en fonction du type de sol afin de créer une bande humide continue. La plupart des instal- lations en Europe sont aujourd’hui réalisées avec des goutteurs de débit 1 l/h, ce qui permet une diffusion optimale de l’eau dans le sol. En fin d’année, le goutte-à-goutte doit être collecté pour intégrer un circuit de recyclage. Le système proposé est complet et a été pensé pour une installation la plus facile possible : le porte-rampe est un tube flexible innovant et breveté nommé FlexNet chez Netafim et il comporte des sorties intégrées soudées en usine pour amener l’eau aux lignes de goutte-à-goutte grâce à des connexions rapides et sécurisées. Il est ensuite réenroulé simplement en fin de saison pour la prochaine utilisation. Pour aller plus vite et ainsi économiser plusieurs heures de travail, il peut alors utiliser des allonges Qflex pour connecter la gaine au réseau au moment du déroulage. Le goutte-à-goutte enterré L'irrigation en enterré ou SDI (Sub surface Drip Irrigation), bien que maitrisée depuis plusieurs décennies notamment sur des cultures arboricoles, est toujours considérée comme l’une des techniques d’irrigation les plus innovantes et pointues. Bien sûr elle est réservée aux producteurs qui ont choisi une technique de travail du sol uniquement sur une faible profondeur. Elle est depuis longtemps déjà adoptée par les producteurs de maïs du continent américain,
  • 4. n n n Agriculture pag. 22 l IRRIGAZETTE 162 ©NETAFIM uManage Netafim monitoring system with sensors for measuring the soil moisture content at several depths, essential for managing a subsurface drip irrigation system Système de monitoring uManage Netafim avec sondes de mesure d’humidité du sol à plusieurs profondeurs, capital pour la conduite de l’irrigation en goutte-à-goutte enterré Integrated Streamline Plus thin-walled drip lines Lignes d’irrigation goutteurs intégrés parois fines Streamline Plus
  • 5. n n n Agriculture IRRIGAZETTE 162 l pag. 23 popularity since 2010. The drip irrigation system used has a superior technology: it is self-regulating and anti-siphon, of the DRIPCORN type. The pipe itself is designed to withstand several years underground, providing that the network receives minimal but regular maintenance. Its installation and implementation require the support of experts because several parameters have to be determined in the early stages: a suitable installation depth - which is set according to the type of tillage and soil preparation, soil texture, crops included in the rotation, etc. - and good water application mana- gement, which are dependent on the scheduling tools that are essential for visualising the soil moisture content in the rooting zone and allowing the grower to decide how to divide up the irri- gations as the season progresses. The initial investment, which is quite significant, must also be considered and its return calculated over the long term. However, the subsequent agronomic and practical benefits are numerous: efficiency, well-hidden equipment, less weeds, time-saving, use of sustainable resources. et le recul européen sur cette technique ne fait que s’accroître depuis 2010. Le goutte-à-goutte utilisé est d’une technologie supérieure : il est autorégulant et anti-siphon, de type Dripcorn. Le tuyau lui-même est conçu pour résister de nombreuses années enterré, à condition de fournir un entretien minimal mais régulier du réseau. Son installation et sa mise en œuvre nécessitent le soutien d’experts car plusieurs paramètres doivent être déterminés en amont : la bonne profondeur d’installation – qui est fonction du travail du sol effectué, de la texture de ce sol, des cultures intégrées dans la rotation etc. – et la bonne gestion des apports, dépendante d’outils de pilotage qui deviennent indispensables pour visualiser l’humidité du sol dans la zone racinaire et permettent de déterminer le fractionnement idéal des irrigations au fur et à mesure de la saison. L’investissement initial, plus lourd, doit également être pris en compte, et son retour calculé sur le long terme. Les avantages agronomiques et pratiques par la suite sont en revanche nombreux : efficience, discrétion, moins d’adventice, gain de temps, usage des ressources raisonné… Pub Netafim (à venir) DES SOLUTIONS NETAFIM™ POUR VOS MONTAGES HORS-SOL WWW.NETAFIM.FR PRODUCTION HORS-SOL DISTRIBUER PRECISEMENT, UNIFORMEMENT ET DURABLEMENT À CHAQUE PLANTE LE VOLUME NÉCESSAIRE DE SOLUTION NUTRITIVE, TEL EST L’OBJECTIF DES SYSTÈMES D’IRRIGATION NETAFIM™. 25 ans d’innovation et d’investissement continus ont fait de notre site de production européen le plus performant au monde. Ce site est dédié à la fabrication de systèmes d’irrigation localisés à destination des producteurs qui travaillent en culture hors-sol. Nous fabriquons tous les éléments que nous assemblons avec une exigence de qualité éprouvée et reconnue. EncontactantvotredistributeurlocalNetafim,prenezconnaissance des multiples dispositifs disponibles et passez commande facilement. PUB IRRIGAZETTE sept 2017 V2.indd 1 23/08/2017 19:34:14
  • 6. n n n Agriculture IRRIGAZETTE 162 l pag. 25 HOW TO SELECT A SYSTEM? The needs of the producer Firstly, the objectives that the farmer aims to achieve by using the micro-irrigation systems and his priori- tieswilldeterminethenatureofthepotentialsolution: • Increased yield (30-50% on average) • Improved grain quality (in terms of mycotoxin contamination) • Less soil compaction • Saving water, less losses by evapotranspiration or wind drift • Savings on energy costs (up to 80%) • Possibility of applying nutrients by fertigation • Reduction in inputs (fertilisers in units/ha and phytosanitary treatments) • Time-saving because of the automation of the system • Reducedvisualpresenceanduniformityofdistribution. In Italy, drip irrigation, mainly of the above-ground type, has primarily been adopted by the sectors produ- cing maize for fodder and biogas. In fact, these types of maize production require a constant and high quality compared with standard grain maize production, where the market is more erratic and producers tend to shy away from investing in costly systems. In France, sub- surface drip irrigation and fertigation are used to enhancefoddermaizeproduction,allowingthefarmers to concentrate on caring for the cattle while still ensuringthatthereissufficientfoodfortheanimalswith the right nutritional quality, resulting in enormous financial savings. The specialised production sectors, such as the seed corn or popcorn sectors, are installing above-grounddripirrigationsystemsonmoreandmore hectares to replace hose reels with precision irrigation, with the high investment cost being the only obstacle to the widespread adoption of this technique. Constraints for the producer First and foremost, it is recommended that specialised technicians should be employed for the setting up of whatever kind of drip irrigation system, to ensure that all the elements are in place for the system to operate correctly in the long term: network dimensions, fil- trationquality,dripperperformance,machineforlaying and picking up the tubing and the installation of a control system. Furthermore, each farm must confront its own specific problems.Theirrigationsystemtobeimplementedmust, therefore,allowthefarmertorespondinthebestpossible way. These problems are quite diverse. In France, more and more producers are seeking to install a system that is hidden from view, even invisible, thus being protected against theft and vandalism or out of reach of the prying COMMENT CHOISIR SON SYSTÈME? Les besoins du producteur En premier lieu ou presque, les objectifs auxquels l’agriculteur peut prétendre en utilisant les systèmes de micro-irrigation et ses priorités vont déterminer la nature de la solution à proposer : • rendement accru (30-50% en moyenne), • amélioration de la qualité des grains (en termes de mycotoxines); • moins de compactage du sol, • économie d'eau, moins de perte par évaporation ou dispersion par le vent, • économies d'énergie (jusqu’à 80%), • possibilité d’apports des nutriments par fertirrigation, • réduction des intrants (engrais en unités / ha et traite- ments phytosanitaires), • gain de temps grâce à l’automatisation du système, • discrétion et uniformité. En Italie, ce sont les filières de production de maïs pour le fourrage et le biogaz qui ont adopté le goutte-à-goutte en premier, majoritairement en surface. En effet, ces produc- tions requièrent une qualité constante et élevée en com- paraison de la filière grain, dont le marché est plus irrégulier et où les producteurs sont naturellement plus frileux à l’in- vestissement dans des systèmes coûteux. En France, la production fourragère est séduite par le goutte-à-goutte enterré et la fertirrigation, qui permettent aux éleveurs de consacrer plus de temps à leur élevage tout en sécurisant l’alimentation et la qualité nutritionnelle de celle-ci, qui aboutit à des économies colossales. Les productions spécialisées elles, comme le secteur de la semence ou du maïs popcorn, installent de plus en plus d’hectares en goutte-à-gouttedesurfacepoursupplanterl’enrouleuravec uneirrigationdeprécision,lecoûtd’investissementrestant généralement le seul frein à son adoption plus massive. Les contraintes du producteur Avant toute chose, il est recommandé de faire appel à des techniciensspécialiséspourlamiseenplaced’unsystème d’irrigation par goutte-à-goutte quel qu’il soit, afin d’assurer lesélémentsindispensablesàsonbonfonctionnementsur le long terme: dimensionnement du réseau, qualité de la filtration, performance des goutteurs, machines de pose et dépose et installation du système de pilotage. Par ailleurs, chaque exploitation fait face à des probléma- tiques qui lui sont propres. Le système d’irrigation à mettre en place doit ainsi permettre d’y répondre au mieux. Ces problématiques sont diverses. En France, des producteurs de plus en plus nombreux désirent mettre en place un sys- tème discret voire invisible, à l’abri du vandalisme ou du regard parfois dur du voisinage et des administrations. La rareté de la ressource et la préservation des nappes est
  • 7. n n n Agriculture pag. 26 l IRRIGAZETTE 162 and often critical eye of the neighbours and authorities. The scarceness of the resource and the preservation of ground water is also a sensitive issue at the heart of these concerns. The agronomic contribution towards gains in yield, quality and uniformity has been consistently observed on unconventional or challenging plots of land. If the choice of a subsurface system is always enticing because technically it is the most efficient, it should not, however, be installed without some preliminary checks being made. The basic questions to be asked before setting up such a system are as follows: THE ITALIAN EXCEPTION: THE LPS SYSTEM TheLPSsystem,whichstandsforLowPressureSystem, is a solution that uses a principle similar to that of conventional drip irrigation except that it has been designed to irrigate large surface areas without any part of the system being pressurised! With only 1 or 2 bar of pressure permitted by the setting up of a relatively high headandlargediameterprimarypipeswithverylowhead losses conveying large volumes of flow, the LPS system allowsformorethan30hatobeirrigatedinoneirrigation, even more if the land is flat. The drippers used for this solution have a very low flow rate of 0.6 l/h. The quality of the filtration upstream is, therefore, essential for a sustainable system. The Italian system has now been in existence for more than 10 years and the producer has been perfectly satisfied with its results during this period. Drawing on the experience acquired in surface drip irrigation and scheduling, the farmer is now considering the possibility of using the subsurface option for large fields of maize irrigated by drip irrigation. Surface irrigation will, therefore, have been, as is so often the case, an initial practice, which would give way to subsurface irrigation, this being more technically demanding but, nevertheless, capable of achieving a higher level of efficiency. n également un sujet sensible au cœur des préoccupations. Legaindetempsetdelabeurattirelesjeunesgénérations, et ce sur toutes les cultures. Les gains agronomiques de rendement,dequalitéetd’uniformitésontunconstatpres- que systématique sur des parcelles atypiques ou difficiles. Si le choix de l’enterré est toujours attrayant car techni- quement le plus performant, il ne doit cependant pas être installé sans avoir fait des vérifications préliminai- res. Les questions de base à se poser avant la mise en place d’un tel système sont les suivantes: L’EXCEPTION ITALIENNE: LE SYSTÈME LPS LesystèmeLPS,pourLowPressureSystem(littéralement système à basse pression), est une solution fonctionnant sur un principe similaire au goutte-à-goutte de surface conventionnel, à l’exception près qu’il a été pensé pour irriguer de très grandes surfaces sans aucun réseau pressurisé! Avec seulement 1 ou 2 bars de pression per- misparlamiseenplaced’unecolonned’eauplusoumoins haute, et des canalisations primaires de large diamètre aux pertes de charge très faibles véhiculant des débits importants, le système LPS permet d’irriguer plus de 30 ha en un seul tour d’eau, voire plus si le terrain est plat. Les goutteurs utilisés pour cette solution ont un débit très bas de 0,6 l/h. La qualité de la filtration en amont est donc primordialepourunsystèmedurable.L’installationitalienne est en place depuis plus de 10 ans aujourd’hui, et le producteur reste parfaitement satisfait de son système sur la durée. Fort de son expérience sur le goutte-à-goutte de surfaceetsonpilotage,ils’interrogeaujourd’huisurl’option en enterré pour de nouvelles parcelles de maïs irriguées au goutte-à-goutte. L’irrigation en surface aura donc été, comme cela est souvent le cas, une pratique initiatique à laquellepourrasuccéderl’irrigationenterrée,plusexigeante techniquement mais néanmoins capable de permettre l’atteinte du niveau d’optimisation le plus élevée. n Deep tillage? Travail du sol profond? Yes Oui No Non Yes Oui No Non Yes Oui No Non Yes Oui Above-ground or subsurface? Surface ou enterré? No Non Gravelly soil, poor capillarity? Sol pierreux, capillarité difficile? Limited investment capacity? Capacité d’investissement limitée? First use of drip irrigation? Première utilisation de goutte-à-goutte? Above ground drip irrigation Goutte-à-goutte de surface Subsurface drip irrigation Goutte-à-goutte enterré