SlideShare une entreprise Scribd logo
Immobilier
Du parcours de soins
au projet immobilier PAGE 6
Offre de soins
La Clinique Chirurgicale
de Martigues au service
de son territoire PAGE 7
Traitement de la douleur
Hôpital Privé d’Évry :
chronique ou aiguë, la
douleur est un signal PAGE 8
Cancérologie digestive
Clinique Floréal : une
prise en charge complète
et de proximité PAGE 9
La prévention en
santé, primordiale,
s’accompagne toujours
d’une solution de soin.
PAGES 4 ET 5
SANTÉ
Prévenir
et guérir
N°
15
ÉTÉ
2023
TOUS ACTEURS
DE VOTRE SANTÉ
Dans les établissements
Almaviva Santé
120000
patients accueillis
aux urgences
et urgences main
190000
séances de dialyse
44
scanners
et IRM
4000
naissances
Sources
:
recueil
des
données
2022.
370000
patients pris en charge
ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 3
Innover et prévenir
Depuis quelques années, nous vivons des crises
entraînant de profonds bouleversements sociétaux
et économiques. La médecine est évidemment
directement concernée par ces transformations.
Les traitements médicaux de plus en plus fins,
la prise en charge en ambulatoire,
le vieillissement de la population, nous
démontrent que nous devons nous améliorer
sans cesse pour répondre à des patients
toujours plus exigeants.
En tant qu’acteur de la santé, nous avons un rôle
primordial de prévention pour les populations
de nos territoires. Nous proposons des actions
de prévention autour du dépistage et de la lutte
contre les comportements à risque.
Nous continuons d’avancer collectivement,
de nous adapter, de nous engager et de nous réinventer
pour répondre à ces transformations, toujours animés
par les valeurs fortes qui nous unissent
et qui font Almaviva : Bienveillance, Réactivité,
Engagement, Culture de la Qualité.
— YANN COLÉOU, PRÉSIDENT ALMAVIVA SANTÉ
Almaviva Santé Mag n°15, été 2023.
Rédaction : service de communication Almaviva Santé
avec l’appui de BVM communication.
Maquette : BVM communication.
Illustrations : ©iStock, Almaviva.
Directeur de la publication : Yann Coléou, président.
Impression Antoli.
4 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023
le dossier
L
a prévention vise à combattre et éviter
l’occurrence de certaines pathologies en
planifiant, innovant et protégeant les in-
dividus des risques qu’ils encourent du
fait du vieillissement, des antécédents
ou des modes de vie. Dans les établissements
Almaviva Santé, une prévention secondaire s’or-
ganise autour d’actions de dépistage et de lutte
contre les comportements à risque, qui augmen-
tent l’apparition de pathologies. La prévention
est une préoccupation qui intéresse les patients
et les soignants.
Dépister
Pour évaluer les risques cardiovasculaires, l’Hôpital
Privé du Val d’Yerres effectue des scores calciques
coronariens. « Encore peu prescrit par les médecins
généralistes, le score calcique coronarien est un puis-
sant prédicteur de risque d’évènement cardiovas-
culaire », expliquent les docteurs Meriem Azaïez et
Stéphane Chancelier, radiologues. Un scanner tho-
racique, examen indolore de 10 secondes, fournit
une évaluation chiffrée des dépôts de calcium au
sein des plaques d’athérome coronaires. Il identifie
les patients à risque et permet une adaptation de la
pratique sportive et du mode de vie.
Les neurologues de l’Hôpital Privé La Casamance à
Aubagne accueillent des patients en hospitalisation
de jour pour des bilans d’accident ischémique tran-
sitoire (AIT), c’est-à-dire une dysfonction neurolo-
gique passagère du langage, de la vision, moteur,
ou une asymétrie du visage. Ces symptômes
annoncent un risque accru d’AVC, notamment les
premières semaines suivant l’AIT. Accueillies en
urgence ou en ambulatoire pour des explorations
nécessaires, 2 000 personnes ont bénéficié de
cette prise en charge spécifique depuis 2015.
L’Institut Français du Sein, adossé à la Clinique
de l’Alma à Paris, est un centre leader dans l’uti-
lisation de la génomique et l’analyse des cancers.
L’étude génomique de la tumeur en détermine
l’agressivité afin d’éviter des chimiothérapies inu-
tiles. « Des recherches peuvent également être
menées sur des personnes non atteintes d’un can-
cer du sein mais porteuses du gène BRCA 1 ou
2 », indiquent les docteurs Myriam Deloménie et
Daniel Zarca, spécialistes de la chirurgie gynéco-
logique et mammaire. « Le risque de développer un
cancer du sein oscillant entre 60 à 80 %, l’abla-
tion de la glande mammaire – afin de supprimer le
risque jugé trop élevé - et la reconstruction du sein,
peuvent être préconisées », précise le docteur Marc
David Benjoar, spécialiste de la chirurgie plas-
tique reconstructrice et esthétique. Ces chirurgies
de prévention sont effectuées à l’aide d’un robot
chirurgical de dernière génération.
En matière de néphrologie, la lutte contre les mala-
dies rénales chroniques qui affectent 6 millions de
personnes et dont un tiers démarrent leur prise
en charge par une séance de dialyse en urgence,
sans jamais avoir consulté de néphrologue, s’im-
pose. Les populations à risque étant identifiées :
personnes diabétiques, obèses, atteintes ou por-
teuses de maladies vasculaires, auto-immunes
ou héréditaires, l’Hôpital Privé d’Athis-Mons, les
Centres d’Hémodialyse de Provence d’Aix-en-
Provence et d’Aubagne proposent un dépistage.
Également en amont de la dialyse qui est défi-
nitive, il existe des outils thérapeutiques – traite-
ments ou ateliers d’éducation thérapeutique, au
sein de parcours de soins complets, animés par
les professionnels formés –, qui permettent de
retarder le traitement de suppléance. Ces patients
sont reçus en consultation par un néphrologue,
Santé
Prévenir et guérir
L’implication des établissements Almaviva Santé
en matière de prévention dépasse les actions
visibles et ponctuelles de Mars Bleu et Octobre
Rose pour le dépistage des cancers colorectaux
et du sein, ou encore la Semaine du rein
pour sensibiliser aux maladies rénales.
Prévenir est un engagement au quotidien.
Neurologie
2000
personnes ont
bénéficié d’une prise
en charge spécifique
à l’Hôpital Privé
La Casamance.
Scanner
10
secondes, c’est
le temps nécessaire
pour pratiquer un
scanner thoracique.
ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 5
un infirmier spécialisé en éducation thérapeu-
tique puis un diététicien, qui émettent des conseils
hygiéno-diététiques. Pour les personnes diabé-
tiques, l’Hôpital Privé La Casamance, accolé au
Centre d’Hémodialyse de Provence à Aubagne,
propose des bilans en hôpital de jour sur un site
unique et en une seule journée. Cette offre de
soins sera également proposée à l’Hôpital Privé
d’Athis-Mons, à partir de septembre 2023.
Contrôler
La prévention vise aussi à circonscrire les effets
de la maladie. Le Centre l’Avancée de la Clinique
Axium à Aix-en-Provence, référent sur la prise
en charge de l’endométriose et des douleurs pel-
viennes chroniques, propose un parcours innovant
et pluridisciplinaire de soins hollistiques, médico-
chirurgicaux et cognitivo-comportementaux, pour
l’optimisation de la qualité de vie des femmes.
« Les programmes d’éducation thé-
rapeutique et les journées d’informa-
tion patientes et proches, positionnent
la femme au centre de son suivi »,
explique le docteur Christine Levêque,
chirurgien gynécologique, experte en
douleur pelvi-périnéale, endométriose
et dysfonction. « Nous disposons aussi
des techniques chirurgicales inno-
vantes : cœlioscopie par voie basse
avec le V-notes, cure d’incontinence
urinaire non prothétique, réjuvénation pour traiter
au mieux l’ensemble des pathologies et améliorer
le confort de la femme. »
Suivre
L’obésité est un facteur d’incidence de certaines
pathologies. C’est pourquoi l’Hôpital Privé La
Casamance, la Clinique Chirurgicale de Marti-
gues, la Clinique Axium et la Clinique Internatio-
nale du Parc Monceau à Paris proposent un suivi
bariatrique au long cours. Les parcours offrent
une prise en charge périchirurgi-
cale pour éviter les abandons ou
les rechutes. « Le patient est asso-
cié à son parcours de soins afin de
garantir la réussite de son projet de
santé », explique le docteur Mathieu
Kadji, chirurgien digestif. « Ce travail
d’éducation est capital au succès à
long terme. »
La maternité de l’Hôpital Privé
d’Évry s’intéresse à la prévention
des futures mamans et prend en
charge le diabète gestationnel qui,
dans certains cas, est révélateur de
la pathologie. « Afin de réduire les
risques inhérents à cette pathologie
de grossesse, une équipe pluridisciplinaire compo-
sée d’un diabétologue, d’une sage-femme, d’une
diététicienne et d’une psychologue, intervient en
hôpital de jour », confie Christine Sivri, respon-
sable de la maternité. « Nous suivons une cin-
quantaine de femmes chaque année. »
Prévenir suppose aussi veiller à la bonne santé des
salariés. C’est pourquoi depuis 2022, Almaviva
Santé s’est engagé dans une politique d’évalua-
tion et d’amélioration de la qualité de vie au tra-
vail. Prendre soin des professionnels, c’est prendre
soin des patients.
L’engagement des soignants et des établissements
Almaviva Santé ne doit cependant pas faire oublier
que chacun est acteur de sa santé. La prévention
primaire passe aussi par une hygiène de vie indivi-
duelle qui permet de vieillir en bonne santé.
Depuis 2022,
Almaviva Santé
s’est engagé
dans une politique
d’évaluation
et d’amélioration
de la qualité de vie
au travail.
6 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023
Immobilier
Du parcours
de soins au projet
immobilier
Les projets immobiliers
répondent aux besoins
du projet médical.
L
a gestion du patrimoine oscille entre la
réalisation d’importants projets, la réha-
bilitation ou la construction d’extensions,
l’entretien des infrastructures existantes, et la
mise en conformité. Le patrimoine immobilier se
constitue en soutien de l’activité de soins.
Rénover, réhabiliter
En matière de rénovation, la Clinique Générale
de Marignane fait peau neuve. Après l’accueil
inauguré en avril 2023, ce seront les façades qui
bénéficieront d’un nouveau traitement et notam-
ment une isolation par l’extérieur, puis suivront
la rénovation des chambres et espaces de
circulation, courant de l’année prochaine.
« Dans tous nos projets de rénovation,
nous intégrons la dimension énergétique
et le traitement des déchets », précise
Amar Zendjebil, directeur immobilier d’Al-
maviva Santé.
De même, la Polyclinique Maymard en Corse
bénéficiera d’un important projet de réaménage-
ment. Quatre salles de bloc seront créées pour
qu’à terme, l’établissement dispose de 12 salles
d’opération, d’une nouvelle salle de réveil et de
zones d’hébergement rénovées pour accueillir
le flux de nouveaux patients. Sans oublier, l’ins-
tallation cet été d’un robot chirurgical Da Vinci
utilisé en urologie, en gynécologie, en chirurgie
digestive et en chirurgie thoracique.
Construire
Des travaux d’envergure sont en cours à la Cli-
nique Floréal à Bagnolet. Une première phase
consiste en l’installation d’une nouvelle IRM
pour réduire les délais d’attente, et dans un
second temps la réalisation d’une extension
de plus de 4 000 m² qui regroupera l’image-
rie et le service des urgences au rez-de-chaus-
sée, adossés aux locaux existants, afin d’assurer
une fluidité de circulation, une meilleure cohé-
rence dans le fonctionnement des services
et les 9 salles du bloc opératoire au premier
étage. Le tout desservi par un parking souter-
rain de 75 places. « Almaviva Santé privilégie
d’abord l’optimisation des surfaces existantes
puis s’engage dans la réalisation de nouveaux
bâtiments pour accompagner le développement
des activités et garantir une qualité de prise
en charge et de bonnes conditions de vie au
travail. » Situé à quelques centaines de mètres, le
service de stérilisation de la Clinique Paris-Lilas
va s’agrandir pour optimiser les organisations.
« En regroupant les services de stérilisation des
établissements Floréal et Lilas, nous mutuali-
sons et dégageons de nouveaux espaces pour
les soins. »
Accompagner
L’Hôpital Privé La Casamance à Aubagne inau-
gure un nouveau service d’ophtalmologie qui se
voit attribuer un espace dédié au bloc opératoire,
une salle de réveil et des espaces agrandis, des-
tinés aux consultations et hospitalisations. Au
total, plus de 1 000 m2
permettront d’accueillir les
professionnels et les patients dans des conditions
optimales. En 2022, la Clinique Chirurgicale de
Martigues a bénéficié d’investissements pour ren-
forcer son offre de soins et conserver son ancrage
local. Une nouvelle zone dédiée à l’endoscopie,
composée d’une salle d’opération, d’une zone
d’attente pour les patients et d’une salle de lavage
des endoscopes, a été aménagée. L’ensemble du
système de sécurité incendie est actuellement en
cours de modernisation.
Pour sa part, la Clinique Axium gagne plus de
10 000 m2
dont plus de la moitié destinée aux
espaces dédiés aux soins. Dans un bâtiment
à venir, seront nouvellement installés : l’ac-
cueil principal, le service d’auto-dialyse et de
néphrologie, l’unité de surveillance conti-
nue, la réanimation. Les blocs chirurgicaux
en ophtalmologie, les salles d’endosco-
pie, et le plateau technique ambulatoire
seront agrandis. Enfin, des places de par-
king supplémentaires sont programmées
dont certaines équipées de bornes de charge
électrique. « Les investissements immobiliers
soutiennent le dynamisme de la Clinique Axium,
en pointe dans de nombreux domaines de soins »,
rappelle Amar Zendjebil.
Pour répondre à la croissance de la demande en
matière d’imagerie médicale, l’Hôpital Privé du
Val d’Yerres vient d’obtenir une autorisation pour
une nouvelle IRM. 200 m2
seront aménagés pour
accueillir ce nouvel équipement.
Enfin, la Clinique de l’Yvette propose une prise
en charge en ambulatoire qui nécessite une nou-
velle salle certifiée ISO 5, indispensable à la réali-
sation d’actes chirurgicaux complexes. Cette salle
est opérationnelle depuis juin. La Clinique Vignoli
à Salon-de-Provence dispose elle aussi, depuis le
début de l’année, d’une nouvelle salle d’opération
ISO 5. Tous les projets immobiliers visent à l’amé-
lioration de la prise en charge des patients, de la
sécurité, et de la qualité de vie au travail.
L’accueil de la
Clinique Générale
de Marignane
inauguré
en avril 2023.
La Clinique Axium
gagne 10 000 m2
et 280 places
de parking.
ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 7
Offre de soins
Un établissement
au service
de son territoire
La Clinique Chirurgicale
de Martigues, ouverte
en 1948, n’a jamais cessé
d’évoluer. Au service de la
population de Martigues et
plus largement du pourtour
de l’étang de Berre, elle
garantit une offre de santé
de proximité et une qualité
de prise en charge.
E
n 2022, la Clinique Chirurgicale de
Martigues a bénéficié de forts investis-
sements pour répondre au dynamisme
d’un projet médical sur le territoire de
l’étang de Berre. Au bloc opératoire,
une zone dédiée à l’endoscopie composée de
deux salles d’opération, d’une zone d’attente
pour les patients et d’une salle indépendante de
lavage des endoscopes, a été créée. Quatorze
nouveaux box individuels – équipés de fauteuils
ou de lits selon les besoins – accueillent les pa-
tients pris en charge en ambulatoire. Ce service
situé au 1er
étage vient en complément d’une
unité de 17 lits installée au 3e
étage. « L’ou-
verture de cette unité sur le premier étage en
“circuit court” permet une prise en charge effi-
ciente et garantit la sécurité du patient, tout en
raccourcissant sa durée d’hospitalisation. Cette
prise en charge rapide complète le protocole
dit du “patient debout”, déjà mis en place dans
l’établissement », précise Glwadys Vannobel,
directrice de la clinique.
Les équipes et les parcours
Pour répondre à la croissance de l’activité, l’équipe
médicale a été renforcée. Deux nouveaux gas-
troentérologues, un anesthésiste, deux chirurgiens
en orthopédie et un ORL sont venus compléter une
équipe médicale déjà étoffée l’an passé.
Par ailleurs, la Clinique Chirurgicale de Martigues
est centre référent pour la prise en charge de
l’obésité et bénéficie d’une notoriété en termes
de chirurgie bariatrique. Elle propose un parcours
patient complet, composé d’ateliers d’éducation
thérapeutique animés par des diététiciens, des
psychologues et une coordinatrice obésité, et de
réunions d’information. Au mois de janvier 2023,
le label « Charte de qualité PacO », pour Parcours
chirurgie de l’obésité en PACA, a été décerné à
la clinique, valorisant la qualité des soins pro-
digués aux 130 patients annuels en chirurgie
bariatrique.
En orthopédie, le docteur Alexandre Baud pra-
tique nouvellement la reconstruction du ligament
croisé antérieur du genou. « Cette prise en charge
repose sur l’autogreffe d’un ligament intra-articu-
laire du genou entre le fémur et le tibia. Cet acte
s’adresse aux patients actifs qui souhaitent retrou-
ver rapidement une mobilité et une stabilité de l’ar-
ticulation. La reconstruction du ligament croisé
antérieur du genou est réalisée en ambulatoire et
s’inscrit dans un protocole de récupération accélé-
rée après chirurgie, qui requiert une équipe dédiée à
l’organisation des soins en amont de l’intervention
et à une prise en charge immédiate en
rééducation en aval » explique-t-il.
« Avec 53 praticiens, la Clinique Chirurgi-
cale de Martigues est un acteur de santé
du territoire incontournable, au service de
sa population », conclut Glwadys Vannobel.
Pour répondre
à la croissance
de l’activité, l’équipe
médicale a été
renforcée.
La clinique en chiffres
Capacité
6 lits en médecine
orientés obésité
et gastroentérologie.
22 lits en chirurgie.
31 places
en chirurgie
ambulatoire.
5 lits en unité
de soins continus.
Spécialités
ophtalmologie,
gastroentérologie,
chirurgie digestive
et de l’obésité,
chirurgie
orthopédique,
urologie,
chirurgie
esthétique,
chirurgie ORL,
stomatologie.
Équipements
6 salles de bloc
opératoire, salle
de lithotripsie,
2 salles d’endoscopie
digestive, 12 postes
de surveillance post­
interventionnelle,
service de soins
externes, labora­
toire d’analyses
médicales, centre
d’imagerie médicale.
8 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023
Traitement
de la douleur
Chronique ou
aiguë, la douleur
est un signal
d’alerte et peut
être un handicap
En janvier 2023, l’Hôpital
Privé d’Évry a ouvert
une unité douleur en
hôpital de jour, afin de
compléter son offre déjà
existante. Ce service évalue
et propose une prise en
charge spécifique à la
douleur, avec un parcours
de soins coordonné.
C
ette unité s’adresse aux personnes qui
souffrent d’une douleur chronique liée à
des pathologies du rachis, des fonctions
musculo-ligamentaires, ostéoarticulaires, aux
sportifs, mais aussi à celles sujettes à des com-
plications suite à une chirurgie, ou aux personnes
pour lesquelles une prise en charge précoce
permet d’éviter la chirurgie. Comme l’indique le
docteur Abd Alsalam Chaar, spécialiste de mé-
decine physique et réadaptation, en charge de
ce projet : « Notre objectif est que ces personnes
puissent à nouveau mener une vie sociale et pro-
fessionnelle normale ou proche de la normale. »
Au centre de consultation de la douleur de l’Hô-
pital Privé d’Évry, le patient est accompagné
durant son parcours. Lors de la première consul-
tation, le Dr Abd Alsalam Chaar procède à une
évaluation clinique de la douleur. « J’interroge le
patient, propose des ajustements de traitement,
le cas échéant des explorations complémentaires
en hôpital de jour ou en ville, pour déterminer les
origines et les répercussions de la douleur. »
En hospitalisation de jour, les rendez-vous sont
organisés par l’établissement. Les kinésithéra-
peutes, moniteurs d’activité physique et sportive,
ergothérapeutes, psychologues, psychomotri-
ciens et médecins, réalisent une exploration selon
le champ de compétence de chaque profession-
nel. « Nous rassemblons sur un site unique et sur
une seule journée les professionnels et les équi-
pements nécessaires à cette exploration. » Selon
la synthèse pluriprofessionnelle qui est faite, le
patient est orienté vers le choix thérapeutique le
plus adéquat. En une journée, le patient bénéfi-
cie d’un bilan global et d’une proposition de prise
en charge conforme aux recommandations de la
Société française d’étude et de traitement de la
douleur. Le patient est ainsi adressé à un ser-
vice et vers une spécialité selon le type de dou-
leur chronique, par exemple en neurologie pour
une céphalée chronique ou une douleur neuro-
pathique, en rhumatologie pour un rhumatisme
inflammatoire, etc.
Option non médicamenteuse
Les traitements proposés peuvent être médi-
camenteux ou non médicamenteux (techniques
physiques, physiothérapie, balnéothérapie,
sophrologie, soutien psychologique, ergothéra-
pie, ou encore interventions chirurgicales). Plu-
sieurs pratiques thérapeutiques sont déjà en
place, dont l’acupuncture avec Dr Kenga (anes-
thésiste), la mésothérapie avec Dr Moussa, la
physiothérapie, l’hydrothérapie ou encore le Pel-
vicenter. De même, le Dr Ouerchefani pratique
la stimulation médullaire, une option thérapeu-
tique non médicamenteuse et réversible, recon-
nue comme moyen de traitement de la douleur
neuropathique chronique réfractaire aux traite-
ments habituels, et la pose de pompes intrathé-
cales pour pallier les douleurs cancéreuses en
particulier.
Si nécessaire enfin, la prise en charge rééducative
peut être proposée en ville ou au Centre de Réédu-
cation Fonctionnelle Champs Élysées à Évry, qui est
dotédeséquipementsrobotiqueshyperperformants.
L’activité est amenée à s’étoffer dans les mois
à venir avec l’arrivée notamment du Dr Naoufel
Ouerchefani, neurochirurgien et algologue.
« L’Hôpital Privé d’Évry dispose de l’ensemble des
spécialités médicales pour une prise en charge
multidisciplinaire, d’un accès pharmacopée com-
plet et des équipements nécessaires à toutes les
rééducations. Notre objectif est de proposer, pour
le confort du patient, une explication et une prise
en charge de la douleur dans des délais minimes
et sur un site unique. »
La loi du 4 mars
2002 relative au
droit fondamental
du malade (loi
2002-303) : « Toute
personne a le droit
de recevoir des soins
visant à soulager
sa douleur. Celle-
ci doit être en
toute circonstance
prévenue, évaluée,
prise en compte
et traitée. »
Prise en charge
de la douleur
dans certains
établissements
Almaviva Santé
• Clinique Axium,
Aix-en-Provence
(douleurs
gynécologiques)
• Clinique
Internationale
du Parc Monceau,
Paris (douleurs
caractéristiques
des cancers)
• Hôpital Privé
La Casamance,
Aubagne (douleurs
lombaires)
ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 9
Cancérologie digestive
Une prise en charge
complète de proximité
La Clinique Floréal à Bagnolet détient
une autorisation de cancérologie digestive
soumise à un seuil annuel minimum
d’interventions. Du diagnostic jusqu’au
traitement et à un accompagnement
palliatif, une équipe pluridisciplinaire
de spécialistes propose une prise
en charge de premier plan.
doté d’un scanner, d’une IRM, et d’un TEP scan
dernière génération. L’endoscopie intervention-
nelle qui élargit considérablement les possibilités
diagnostiques en cancérologie, notamment pour
les bilans d’extension des cancers du rectum, de
l’estomac, etc., et thérapeutiques, est pratiquée
en routine à la Clinique Floréal. Les chirurgiens
réalisent également la chirurgie laparoscopique
en 3D qui offre une vision parfaite et optimise la
qualité de l’intervention chirurgicale.
Accompagnement sur mesure
Les patients sont accompagnés tout au long
de leur parcours de soins. La prise en charge
des chimiothérapies est effectuée en hôpital
de jour (HDJ) par une équipe infirmière dédiée
et à l’écoute, un cadre serein apprécié par les
patients. D’autre part, des personnels ressources
- nutritionniste, psychologue, assistante sociale -,
sont dès le départ intégrés à la prise en charge.
La psychologue intervient par exemple sans ren-
dez-vous auprès des patients en HDJ et la nutri-
tionniste est sollicitée en amont, en particulier
lors de procédures de réhabilitation rapide après
chirurgie. Un staff hebdomadaire non médical est
en place depuis peu pour intégrer au mieux les
retours patients dans la prise en charge.
L’ensemble des praticiens en cancérologie diges-
tive sont conventionnés en secteur 1 ou 2 avec
une option tarifaire maîtrisée, sans reste à charge
pour les patients.
Dr Ioan Bachner, Dr Olivier Duwat, Dr Renaud
Hammoud, chirurgiens digestifs ; Dr Iulia-Maria
Crisan, Dr Thierry Gombeaud, Dr Agathe Simo,
Dr Marc Zalcberg, gastroentérologues ; Dr Karim
Chaouchi, gastroentérologie interventionnelle ;
Dr Djamel Benouali, Dr Jean-Pierre Mansour,
oncologues
À
la Clinique Floréal, la cancérologie diges-
tive est une affaire d’équipe. Trois chirur-
giens digestifs, cinq gastroentérologues,
des oncologues, des radiologues et d’autres spé-
cialistes, pour la plupart formés aux Hôpitaux de
Paris, mettent en commun leur savoir-faire et ex-
pertise pour assurer à leurs patients la prise en
charge la plus adaptée. Les décisions médicales
se prennent collégialement en réunion de concer-
tation pluridisciplinaire (RCP), voire en RCP de
recours avec des collègues extérieurs dans cer-
tains cas, garantissant ainsi à la personne ma-
lade le meilleur traitement possible.
L’équipe soudée et à taille humaine permet l’ob-
tention d’un rendez-vous de consultation rapide,
en général dans les 48h lors de présence de
symptômes. Une fois le diagnostic posé, la prise
en charge thérapeutique s’organise rapidement
et de manière coordonnée entre les différents
intervenants : radiologue, oncologue, chirurgien,
cabinet de biologie… Un bilan oncologique com-
plet est réalisé dans un délai compatible avec le
traitement du cancer, évitant un temps d’attente
long et anxiogène pour les patients.
Un plateau technique complet
Les médecins disposent sur place de l’ensemble
des équipements nécessaires à la prise de déci-
sion thérapeutique et la surveillance en cancé-
rologie, avec notamment un plateau d’imagerie
Un staff hebdoma-
daire non médical
est en place depuis
peu pour intégrer
au mieux les retours
patients dans la prise
en charge.
10 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023
les brèves
Hôpital Privé La Casamance, Aubagne
500 interventions
en robotique
Avec plus de 500 procédures réalisées depuis
l’acquisition du robot chirurgical Da Vinci en
2017, La Casamance dispose aujourd’hui d’une
réelle expertise en chirurgie robotique, dont l’ap-
port s’avère considérable, notamment dans le
cadre d’interventions complexes et délicates. Uti-
lisé principalement en chirurgie viscérale diges-
tive, thoracique, urologique et gynécologique, le
robot offre de nouvelles possibilités de chirurgie
mini-invasive ultra performante.
Clinique Vignoli, Salon-de-Provence
Ouverture d’un centre
de la main
Le Centre de la main renforce l’offre de soins
de haute qualité et de proximité proposée aux
patients du territoire. L’équipe, composée des
quatre chirurgiens (Rémi Carré, Carine Cheva-
lier, Stéphane Méo et Benoît Pedeutour), assure
des consultations tous les jours de la semaine de
9 à 17 heures. La prise de rendez-vous et l’ac-
cueil se font auprès d’un secrétariat dédié (tél. :
04 42 47 60 60).
Service de cardiologie interventionnelle (GCS Axium-Rambot)
de la Clinique Axium, Aix-en-Provence
Trois mille
spectateurs suivent
une intervention
en direct
Le 17 mars 2023 à 7h30 au bloc de cardiolo-
gie interventionnelle, les docteurs Marc Silvestri,
Luc Maillard et Alain Tavildari se lançaient dans
une angioplastie coronaire filmée, sous les yeux
de plus de 3 000 cardiologues réunis au congrès
IndiaLive 2023 à Chennai en Inde. La retransmis-
sion en direct impose aux praticiens d’intervenir
dans un temps imparti, d’être particulièrement
didactiques, d’interagir en anglais avec le panel
des cardiologues du congrès, sans jamais perdre
de vue le patient.
« Depuis plus de 20 ans, l’équipe de cardiologues
interventionnels dispose d’une expertise recon-
nue, attestée par leur nouvelle participation à ce
congrès de renommée internationale », indique
Nadia Julienne, directrice de la Clinique Axium.
« La clinique accompagne l’équipe de cardiolo-
gie, notamment dans la sélection d’équipements
innovants pour optimiser leur pratique. »
ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 11
Clinique Arago, Paris
Clinique Générale de Marignane,
Marignane
Satisfecit !
Les cliniques Arago et Générale de Marignane
sont brillamment certifiées par la HAS. La Cli-
nique Arago obtient une note globale de 96,5 %.
La Clinique Générale de Marignane est gratifiée
d’une note générale de 97,6 %. Une très belle
reconnaissance de la qualité et de la sécurité des
soins. Bravo aux équipes !
Clinique Axium, Aix-en-Provence
Hôpital Privé La Casamance, Aubagne
Clinique Chirurgicale de Martigues,
Martigues
Engagement des équipes
contre l’obésité
L’ARS PACA a attribué la « charte de qualité
PacO » (Parcours chirurgie de l’obésité) à la Cli-
nique Axium, l’Hôpital Privé La Casamance et
la Clinique Chirurgicale de Martigues, pour leur
prise en charge de l’obésité. Ce programme vise
à mieux encadrer les indications de la chirurgie
bariatrique, améliorer l’organisation de la prise
en charge et favoriser l’accès des patients
à un parcours pré et postopératoire optimal.
L’obtention de la « charte de qualité PacO »
garantit aux patients le respect de critères en
termes d’expertise, de ressources médicales, de
formation, d’équipements et de coordination.
Clinique de l’Yvette, Longjumeau
Une offre écoresponsable
complète
Engagée depuis plusieurs années dans une
démarche écoresponsable, la maternité de la Cli-
nique de l’Yvette propose pour les soins des nou-
veau-nés et des mamans les produits « Né à la
maternité », labellisés Cosmos Organic, fabriqués
en France et biologiques. « Nous utilisons quoti-
diennement ces produits et nous sommes plei-
nement satisfaits », confie Marion Hazart, cadre
sage-femme et en formation responsabilité envi-
ronnementale. « Il est important pour nous d’utili-
ser des produits durables. C’est pourquoi depuis
trois ans, les couches et le lait en poudre pour
les bébés que nous proposons sont biologiques. »
Polyclinique Maymard, Bastia
Centre de soins
non programmés
Depuis 2013, en complément de son activité de
chirurgie et médecine, la Polyclinique Maymard
dispose d’un centre de soins non programmés
ouvert de 9 à 20 heures, tous les jours de l’an-
née. L’équipe est composée d’un médecin urgen-
tiste, d’une infirmière et d’une aide-soignante
formées à la prise en charge en urgence. « Selon
les jours de la semaine et durant les périodes
de vacances, nous augmentons les effectifs »,
explique le docteur Marc Bandittini, urgentiste
en charge du centre. « Nous assurons environ
18 000 prises en charge par an, dans des délais
nettement inférieurs aux moyennes nationales. »
Hôpital Privé
d’Athis-Mons,
Athis-Mons
LE DÉPARTEMENT
OPHTALMOLOGIE
S’ÉTOFFE
L’activité
d’ophtalmologie
a pris de l’ampleur
avec l’arrivée de
4 ophtalmologues
qui porte à 11 le
nombre de praticiens.
Ils proposent toutes
les interventions de
l’œil y compris de la
rétine en ambulatoire
et en circuit rapide.
Cette offre de soins
hyperspécialisés
dispose de deux salles
d’opération et d’une
salle de réveil dédiées.
Patients
Clinique Arago 99,3 %
Clinique de Marignane 99 %
Équipes
Clinique Arago 100 %
Clinique de Marignane 96 %
Établissement
Clinique Arago 90,1 %
Clinique de Marignane 97,9 %
Satisfaction aux attentes HAS
Ier
IIe
IIIe
IVe
Ve
VIe
VIIe
VIIIe
IXe
Xe
XIe
XIIe
XIIIe
XIVe
XVe
XVIe
XVIIe
XVIIIe
XIXe
XXe
91
77
78
92 94
93
75
83
13
84 04
05
Clinique Internationale
du Parc Monceau
Les Lilas
Clinique
Paris Lilas
Villeneuve-St-Georges
Clinique Boyer
Yerres
Hôpital Privé
du Val d’Yerres
Villecresnes
Clinique
de Villecresnes
Évry
Hôpital Privé d’Évry
Athis-Mons
Hôpital Privé
d’Athis-Mons
Longjumeau
Clinique de l’Yvette
Ris-Orangis
Clinique Pasteur,
Centre de Radiothérapie
de Ris-Orangis
Arpajon
Hôpital Privé
Paris Essonnes les Charmilles
Montréal
Clinique Chirurgicale
RocklandMD
Ville Mont-Royal
Clinique Médicale RocklandMD,
Centre de Chirurgie RocklandMD
Bastia
Clinique Filippi,
Polyclinique Maymard,
Clinique Toga,
HAD Maymard,
Centre de Dialyse Sainte-Catherine,
Radiothérapie Cap Santé,
Corsintigraphie
Vitrolles
Clinique de Vitrolles
Salon-de-Provence
Clinique Vignoli
Istres
Clinique de l’Étang
de l’Olivier
Martigues
Clinique Chirurgicale
de Martigues
Marignane
Clinique Générale
de Marignane
Maternité
Sainte-Thérèse
Clinique Turin
Clinique de l’Alma
Clinique Arago
Bagnolet
Clinique
Floréal
Aix-en-Provence
Clinique Axium,
GCS de Cardiologie
Interventionnelle,
Centre d’Hémodialyse
de Provence
Manosque
Clinique Toutes Aures
Marseille
Clinique Juge,
Clinique Chantecler
Aubagne
Hôpital Privé
La Casamance,
Centre d’Hémodialyse
de Provence
Tous acteurs
de votre santé
370 000
patients pris en charge
chaque année
2 000
médecins partenaires
3 800
lits et places
4 700
professionnels
employés
par le groupe

Contenu connexe

Similaire à Magazine Almaviva Santé été 2023

Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...
Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...
Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...
Jean-michel Neugate
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2020
Magazine Almaviva Santé Janvier 2020Magazine Almaviva Santé Janvier 2020
Magazine Almaviva Santé Janvier 2020
Almaviva Santé
 
Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015
floherbillon
 
Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015
floherbillon
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKyann EIRAUDO
 
Unite nutrition
Unite nutritionUnite nutrition
Unite nutrition
François HELLEISEN M.D.
 
1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed
1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed
1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed
assoamic
 
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Réseau Pro Santé
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
SEL
 
Parcours de soin en oncogériatrie
Parcours de soin en oncogériatrieParcours de soin en oncogériatrie
Parcours de soin en oncogériatrie
Balla19
 
Reseau mise à_jour_decembre_2010
Reseau mise à_jour_decembre_2010Reseau mise à_jour_decembre_2010
Reseau mise à_jour_decembre_2010sfa_angeiologie
 
Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203
Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203
Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203
Patou Conrath
 
These de doctorat
These de doctoratThese de doctorat
These de doctorat
balaye80
 
Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019
Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019
Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019
Almaviva Santé
 
Isf slideshare revolution_cancer revue
Isf slideshare revolution_cancer revueIsf slideshare revolution_cancer revue
Isf slideshare revolution_cancer revue
Matthieu Dijoux
 
Catalogue formations 2012/2013
Catalogue formations 2012/2013Catalogue formations 2012/2013
Catalogue formations 2012/2013soshepatites
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natales
Stephane Kume
 

Similaire à Magazine Almaviva Santé été 2023 (20)

Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...
Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...
Soignez-vous ! : le cri d’alarme des soignants face au renoncement massif aux...
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2020
Magazine Almaviva Santé Janvier 2020Magazine Almaviva Santé Janvier 2020
Magazine Almaviva Santé Janvier 2020
 
Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015
 
Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015Gazette octobre 2015
Gazette octobre 2015
 
ESCP163-msd-02
ESCP163-msd-02ESCP163-msd-02
ESCP163-msd-02
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
 
Unite nutrition
Unite nutritionUnite nutrition
Unite nutrition
 
1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed
1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed
1ere journee amic 2008 resume communications power point.compressed
 
Dossier de presse vesale 2013
Dossier de presse vesale 2013Dossier de presse vesale 2013
Dossier de presse vesale 2013
 
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
 
Parcours de soin en oncogériatrie
Parcours de soin en oncogériatrieParcours de soin en oncogériatrie
Parcours de soin en oncogériatrie
 
Reseau mise à_jour_decembre_2010
Reseau mise à_jour_decembre_2010Reseau mise à_jour_decembre_2010
Reseau mise à_jour_decembre_2010
 
Diaporamadon
DiaporamadonDiaporamadon
Diaporamadon
 
Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203
Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203
Les cancers en_france_en_2016_l_essentiel_des_faits_et_chiffres_mel_20170203
 
These de doctorat
These de doctoratThese de doctorat
These de doctorat
 
Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019
Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019
Magazine Almaviva Santé - Janvier 2019
 
Isf slideshare revolution_cancer revue
Isf slideshare revolution_cancer revueIsf slideshare revolution_cancer revue
Isf slideshare revolution_cancer revue
 
Catalogue formations 2012/2013
Catalogue formations 2012/2013Catalogue formations 2012/2013
Catalogue formations 2012/2013
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natales
 

Plus de Almaviva Santé

Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Almaviva Santé
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Almaviva Santé
 
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
Almaviva Santé
 
Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé
 
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Almaviva Santé
 
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique AragoProgramme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Almaviva Santé
 
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Almaviva Santé
 
Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé
 
Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014
Almaviva Santé
 
EPU 8
EPU 8EPU 8
EPU 6
EPU 6EPU 6
EPU 5
EPU 5EPU 5
EPU 4
EPU 4EPU 4
EPU 3
EPU 3EPU 3
EPU
EPUEPU
Clinique de vitrolles
Clinique de vitrollesClinique de vitrolles
Clinique de vitrolles
Almaviva Santé
 

Plus de Almaviva Santé (16)

Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
Magazine Almaviva Santé numéro 16 hiver 2024
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
 
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
MAGAZINE ALMAVIVA SANTE - SEPTEMBRE 2019
 
Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4Almaviva Santé Magazine n°4
Almaviva Santé Magazine n°4
 
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
Hors série Almaviva Santé - Juin 2017
 
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique AragoProgramme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
Programme de la Semaine de la Sécurité des Patients 2016 à la Clinique Arago
 
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
Classement des Entreprises de Taille Intermédiaire surperformantes 2016
 
Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2Almaviva Santé Magazine n°2
Almaviva Santé Magazine n°2
 
Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014
 
EPU 8
EPU 8EPU 8
EPU 8
 
EPU 6
EPU 6EPU 6
EPU 6
 
EPU 5
EPU 5EPU 5
EPU 5
 
EPU 4
EPU 4EPU 4
EPU 4
 
EPU 3
EPU 3EPU 3
EPU 3
 
EPU
EPUEPU
EPU
 
Clinique de vitrolles
Clinique de vitrollesClinique de vitrolles
Clinique de vitrolles
 

Magazine Almaviva Santé été 2023

  • 1. Immobilier Du parcours de soins au projet immobilier PAGE 6 Offre de soins La Clinique Chirurgicale de Martigues au service de son territoire PAGE 7 Traitement de la douleur Hôpital Privé d’Évry : chronique ou aiguë, la douleur est un signal PAGE 8 Cancérologie digestive Clinique Floréal : une prise en charge complète et de proximité PAGE 9 La prévention en santé, primordiale, s’accompagne toujours d’une solution de soin. PAGES 4 ET 5 SANTÉ Prévenir et guérir N° 15 ÉTÉ 2023 TOUS ACTEURS DE VOTRE SANTÉ
  • 2. Dans les établissements Almaviva Santé 120000 patients accueillis aux urgences et urgences main 190000 séances de dialyse 44 scanners et IRM 4000 naissances Sources : recueil des données 2022. 370000 patients pris en charge
  • 3. ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 3 Innover et prévenir Depuis quelques années, nous vivons des crises entraînant de profonds bouleversements sociétaux et économiques. La médecine est évidemment directement concernée par ces transformations. Les traitements médicaux de plus en plus fins, la prise en charge en ambulatoire, le vieillissement de la population, nous démontrent que nous devons nous améliorer sans cesse pour répondre à des patients toujours plus exigeants. En tant qu’acteur de la santé, nous avons un rôle primordial de prévention pour les populations de nos territoires. Nous proposons des actions de prévention autour du dépistage et de la lutte contre les comportements à risque. Nous continuons d’avancer collectivement, de nous adapter, de nous engager et de nous réinventer pour répondre à ces transformations, toujours animés par les valeurs fortes qui nous unissent et qui font Almaviva : Bienveillance, Réactivité, Engagement, Culture de la Qualité. — YANN COLÉOU, PRÉSIDENT ALMAVIVA SANTÉ Almaviva Santé Mag n°15, été 2023. Rédaction : service de communication Almaviva Santé avec l’appui de BVM communication. Maquette : BVM communication. Illustrations : ©iStock, Almaviva. Directeur de la publication : Yann Coléou, président. Impression Antoli.
  • 4. 4 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 le dossier L a prévention vise à combattre et éviter l’occurrence de certaines pathologies en planifiant, innovant et protégeant les in- dividus des risques qu’ils encourent du fait du vieillissement, des antécédents ou des modes de vie. Dans les établissements Almaviva Santé, une prévention secondaire s’or- ganise autour d’actions de dépistage et de lutte contre les comportements à risque, qui augmen- tent l’apparition de pathologies. La prévention est une préoccupation qui intéresse les patients et les soignants. Dépister Pour évaluer les risques cardiovasculaires, l’Hôpital Privé du Val d’Yerres effectue des scores calciques coronariens. « Encore peu prescrit par les médecins généralistes, le score calcique coronarien est un puis- sant prédicteur de risque d’évènement cardiovas- culaire », expliquent les docteurs Meriem Azaïez et Stéphane Chancelier, radiologues. Un scanner tho- racique, examen indolore de 10 secondes, fournit une évaluation chiffrée des dépôts de calcium au sein des plaques d’athérome coronaires. Il identifie les patients à risque et permet une adaptation de la pratique sportive et du mode de vie. Les neurologues de l’Hôpital Privé La Casamance à Aubagne accueillent des patients en hospitalisation de jour pour des bilans d’accident ischémique tran- sitoire (AIT), c’est-à-dire une dysfonction neurolo- gique passagère du langage, de la vision, moteur, ou une asymétrie du visage. Ces symptômes annoncent un risque accru d’AVC, notamment les premières semaines suivant l’AIT. Accueillies en urgence ou en ambulatoire pour des explorations nécessaires, 2 000 personnes ont bénéficié de cette prise en charge spécifique depuis 2015. L’Institut Français du Sein, adossé à la Clinique de l’Alma à Paris, est un centre leader dans l’uti- lisation de la génomique et l’analyse des cancers. L’étude génomique de la tumeur en détermine l’agressivité afin d’éviter des chimiothérapies inu- tiles. « Des recherches peuvent également être menées sur des personnes non atteintes d’un can- cer du sein mais porteuses du gène BRCA 1 ou 2 », indiquent les docteurs Myriam Deloménie et Daniel Zarca, spécialistes de la chirurgie gynéco- logique et mammaire. « Le risque de développer un cancer du sein oscillant entre 60 à 80 %, l’abla- tion de la glande mammaire – afin de supprimer le risque jugé trop élevé - et la reconstruction du sein, peuvent être préconisées », précise le docteur Marc David Benjoar, spécialiste de la chirurgie plas- tique reconstructrice et esthétique. Ces chirurgies de prévention sont effectuées à l’aide d’un robot chirurgical de dernière génération. En matière de néphrologie, la lutte contre les mala- dies rénales chroniques qui affectent 6 millions de personnes et dont un tiers démarrent leur prise en charge par une séance de dialyse en urgence, sans jamais avoir consulté de néphrologue, s’im- pose. Les populations à risque étant identifiées : personnes diabétiques, obèses, atteintes ou por- teuses de maladies vasculaires, auto-immunes ou héréditaires, l’Hôpital Privé d’Athis-Mons, les Centres d’Hémodialyse de Provence d’Aix-en- Provence et d’Aubagne proposent un dépistage. Également en amont de la dialyse qui est défi- nitive, il existe des outils thérapeutiques – traite- ments ou ateliers d’éducation thérapeutique, au sein de parcours de soins complets, animés par les professionnels formés –, qui permettent de retarder le traitement de suppléance. Ces patients sont reçus en consultation par un néphrologue, Santé Prévenir et guérir L’implication des établissements Almaviva Santé en matière de prévention dépasse les actions visibles et ponctuelles de Mars Bleu et Octobre Rose pour le dépistage des cancers colorectaux et du sein, ou encore la Semaine du rein pour sensibiliser aux maladies rénales. Prévenir est un engagement au quotidien. Neurologie 2000 personnes ont bénéficié d’une prise en charge spécifique à l’Hôpital Privé La Casamance. Scanner 10 secondes, c’est le temps nécessaire pour pratiquer un scanner thoracique.
  • 5. ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 5 un infirmier spécialisé en éducation thérapeu- tique puis un diététicien, qui émettent des conseils hygiéno-diététiques. Pour les personnes diabé- tiques, l’Hôpital Privé La Casamance, accolé au Centre d’Hémodialyse de Provence à Aubagne, propose des bilans en hôpital de jour sur un site unique et en une seule journée. Cette offre de soins sera également proposée à l’Hôpital Privé d’Athis-Mons, à partir de septembre 2023. Contrôler La prévention vise aussi à circonscrire les effets de la maladie. Le Centre l’Avancée de la Clinique Axium à Aix-en-Provence, référent sur la prise en charge de l’endométriose et des douleurs pel- viennes chroniques, propose un parcours innovant et pluridisciplinaire de soins hollistiques, médico- chirurgicaux et cognitivo-comportementaux, pour l’optimisation de la qualité de vie des femmes. « Les programmes d’éducation thé- rapeutique et les journées d’informa- tion patientes et proches, positionnent la femme au centre de son suivi », explique le docteur Christine Levêque, chirurgien gynécologique, experte en douleur pelvi-périnéale, endométriose et dysfonction. « Nous disposons aussi des techniques chirurgicales inno- vantes : cœlioscopie par voie basse avec le V-notes, cure d’incontinence urinaire non prothétique, réjuvénation pour traiter au mieux l’ensemble des pathologies et améliorer le confort de la femme. » Suivre L’obésité est un facteur d’incidence de certaines pathologies. C’est pourquoi l’Hôpital Privé La Casamance, la Clinique Chirurgicale de Marti- gues, la Clinique Axium et la Clinique Internatio- nale du Parc Monceau à Paris proposent un suivi bariatrique au long cours. Les parcours offrent une prise en charge périchirurgi- cale pour éviter les abandons ou les rechutes. « Le patient est asso- cié à son parcours de soins afin de garantir la réussite de son projet de santé », explique le docteur Mathieu Kadji, chirurgien digestif. « Ce travail d’éducation est capital au succès à long terme. » La maternité de l’Hôpital Privé d’Évry s’intéresse à la prévention des futures mamans et prend en charge le diabète gestationnel qui, dans certains cas, est révélateur de la pathologie. « Afin de réduire les risques inhérents à cette pathologie de grossesse, une équipe pluridisciplinaire compo- sée d’un diabétologue, d’une sage-femme, d’une diététicienne et d’une psychologue, intervient en hôpital de jour », confie Christine Sivri, respon- sable de la maternité. « Nous suivons une cin- quantaine de femmes chaque année. » Prévenir suppose aussi veiller à la bonne santé des salariés. C’est pourquoi depuis 2022, Almaviva Santé s’est engagé dans une politique d’évalua- tion et d’amélioration de la qualité de vie au tra- vail. Prendre soin des professionnels, c’est prendre soin des patients. L’engagement des soignants et des établissements Almaviva Santé ne doit cependant pas faire oublier que chacun est acteur de sa santé. La prévention primaire passe aussi par une hygiène de vie indivi- duelle qui permet de vieillir en bonne santé. Depuis 2022, Almaviva Santé s’est engagé dans une politique d’évaluation et d’amélioration de la qualité de vie au travail.
  • 6. 6 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 Immobilier Du parcours de soins au projet immobilier Les projets immobiliers répondent aux besoins du projet médical. L a gestion du patrimoine oscille entre la réalisation d’importants projets, la réha- bilitation ou la construction d’extensions, l’entretien des infrastructures existantes, et la mise en conformité. Le patrimoine immobilier se constitue en soutien de l’activité de soins. Rénover, réhabiliter En matière de rénovation, la Clinique Générale de Marignane fait peau neuve. Après l’accueil inauguré en avril 2023, ce seront les façades qui bénéficieront d’un nouveau traitement et notam- ment une isolation par l’extérieur, puis suivront la rénovation des chambres et espaces de circulation, courant de l’année prochaine. « Dans tous nos projets de rénovation, nous intégrons la dimension énergétique et le traitement des déchets », précise Amar Zendjebil, directeur immobilier d’Al- maviva Santé. De même, la Polyclinique Maymard en Corse bénéficiera d’un important projet de réaménage- ment. Quatre salles de bloc seront créées pour qu’à terme, l’établissement dispose de 12 salles d’opération, d’une nouvelle salle de réveil et de zones d’hébergement rénovées pour accueillir le flux de nouveaux patients. Sans oublier, l’ins- tallation cet été d’un robot chirurgical Da Vinci utilisé en urologie, en gynécologie, en chirurgie digestive et en chirurgie thoracique. Construire Des travaux d’envergure sont en cours à la Cli- nique Floréal à Bagnolet. Une première phase consiste en l’installation d’une nouvelle IRM pour réduire les délais d’attente, et dans un second temps la réalisation d’une extension de plus de 4 000 m² qui regroupera l’image- rie et le service des urgences au rez-de-chaus- sée, adossés aux locaux existants, afin d’assurer une fluidité de circulation, une meilleure cohé- rence dans le fonctionnement des services et les 9 salles du bloc opératoire au premier étage. Le tout desservi par un parking souter- rain de 75 places. « Almaviva Santé privilégie d’abord l’optimisation des surfaces existantes puis s’engage dans la réalisation de nouveaux bâtiments pour accompagner le développement des activités et garantir une qualité de prise en charge et de bonnes conditions de vie au travail. » Situé à quelques centaines de mètres, le service de stérilisation de la Clinique Paris-Lilas va s’agrandir pour optimiser les organisations. « En regroupant les services de stérilisation des établissements Floréal et Lilas, nous mutuali- sons et dégageons de nouveaux espaces pour les soins. » Accompagner L’Hôpital Privé La Casamance à Aubagne inau- gure un nouveau service d’ophtalmologie qui se voit attribuer un espace dédié au bloc opératoire, une salle de réveil et des espaces agrandis, des- tinés aux consultations et hospitalisations. Au total, plus de 1 000 m2 permettront d’accueillir les professionnels et les patients dans des conditions optimales. En 2022, la Clinique Chirurgicale de Martigues a bénéficié d’investissements pour ren- forcer son offre de soins et conserver son ancrage local. Une nouvelle zone dédiée à l’endoscopie, composée d’une salle d’opération, d’une zone d’attente pour les patients et d’une salle de lavage des endoscopes, a été aménagée. L’ensemble du système de sécurité incendie est actuellement en cours de modernisation. Pour sa part, la Clinique Axium gagne plus de 10 000 m2 dont plus de la moitié destinée aux espaces dédiés aux soins. Dans un bâtiment à venir, seront nouvellement installés : l’ac- cueil principal, le service d’auto-dialyse et de néphrologie, l’unité de surveillance conti- nue, la réanimation. Les blocs chirurgicaux en ophtalmologie, les salles d’endosco- pie, et le plateau technique ambulatoire seront agrandis. Enfin, des places de par- king supplémentaires sont programmées dont certaines équipées de bornes de charge électrique. « Les investissements immobiliers soutiennent le dynamisme de la Clinique Axium, en pointe dans de nombreux domaines de soins », rappelle Amar Zendjebil. Pour répondre à la croissance de la demande en matière d’imagerie médicale, l’Hôpital Privé du Val d’Yerres vient d’obtenir une autorisation pour une nouvelle IRM. 200 m2 seront aménagés pour accueillir ce nouvel équipement. Enfin, la Clinique de l’Yvette propose une prise en charge en ambulatoire qui nécessite une nou- velle salle certifiée ISO 5, indispensable à la réali- sation d’actes chirurgicaux complexes. Cette salle est opérationnelle depuis juin. La Clinique Vignoli à Salon-de-Provence dispose elle aussi, depuis le début de l’année, d’une nouvelle salle d’opération ISO 5. Tous les projets immobiliers visent à l’amé- lioration de la prise en charge des patients, de la sécurité, et de la qualité de vie au travail. L’accueil de la Clinique Générale de Marignane inauguré en avril 2023. La Clinique Axium gagne 10 000 m2 et 280 places de parking.
  • 7. ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 7 Offre de soins Un établissement au service de son territoire La Clinique Chirurgicale de Martigues, ouverte en 1948, n’a jamais cessé d’évoluer. Au service de la population de Martigues et plus largement du pourtour de l’étang de Berre, elle garantit une offre de santé de proximité et une qualité de prise en charge. E n 2022, la Clinique Chirurgicale de Martigues a bénéficié de forts investis- sements pour répondre au dynamisme d’un projet médical sur le territoire de l’étang de Berre. Au bloc opératoire, une zone dédiée à l’endoscopie composée de deux salles d’opération, d’une zone d’attente pour les patients et d’une salle indépendante de lavage des endoscopes, a été créée. Quatorze nouveaux box individuels – équipés de fauteuils ou de lits selon les besoins – accueillent les pa- tients pris en charge en ambulatoire. Ce service situé au 1er étage vient en complément d’une unité de 17 lits installée au 3e étage. « L’ou- verture de cette unité sur le premier étage en “circuit court” permet une prise en charge effi- ciente et garantit la sécurité du patient, tout en raccourcissant sa durée d’hospitalisation. Cette prise en charge rapide complète le protocole dit du “patient debout”, déjà mis en place dans l’établissement », précise Glwadys Vannobel, directrice de la clinique. Les équipes et les parcours Pour répondre à la croissance de l’activité, l’équipe médicale a été renforcée. Deux nouveaux gas- troentérologues, un anesthésiste, deux chirurgiens en orthopédie et un ORL sont venus compléter une équipe médicale déjà étoffée l’an passé. Par ailleurs, la Clinique Chirurgicale de Martigues est centre référent pour la prise en charge de l’obésité et bénéficie d’une notoriété en termes de chirurgie bariatrique. Elle propose un parcours patient complet, composé d’ateliers d’éducation thérapeutique animés par des diététiciens, des psychologues et une coordinatrice obésité, et de réunions d’information. Au mois de janvier 2023, le label « Charte de qualité PacO », pour Parcours chirurgie de l’obésité en PACA, a été décerné à la clinique, valorisant la qualité des soins pro- digués aux 130 patients annuels en chirurgie bariatrique. En orthopédie, le docteur Alexandre Baud pra- tique nouvellement la reconstruction du ligament croisé antérieur du genou. « Cette prise en charge repose sur l’autogreffe d’un ligament intra-articu- laire du genou entre le fémur et le tibia. Cet acte s’adresse aux patients actifs qui souhaitent retrou- ver rapidement une mobilité et une stabilité de l’ar- ticulation. La reconstruction du ligament croisé antérieur du genou est réalisée en ambulatoire et s’inscrit dans un protocole de récupération accélé- rée après chirurgie, qui requiert une équipe dédiée à l’organisation des soins en amont de l’intervention et à une prise en charge immédiate en rééducation en aval » explique-t-il. « Avec 53 praticiens, la Clinique Chirurgi- cale de Martigues est un acteur de santé du territoire incontournable, au service de sa population », conclut Glwadys Vannobel. Pour répondre à la croissance de l’activité, l’équipe médicale a été renforcée. La clinique en chiffres Capacité 6 lits en médecine orientés obésité et gastroentérologie. 22 lits en chirurgie. 31 places en chirurgie ambulatoire. 5 lits en unité de soins continus. Spécialités ophtalmologie, gastroentérologie, chirurgie digestive et de l’obésité, chirurgie orthopédique, urologie, chirurgie esthétique, chirurgie ORL, stomatologie. Équipements 6 salles de bloc opératoire, salle de lithotripsie, 2 salles d’endoscopie digestive, 12 postes de surveillance post­ interventionnelle, service de soins externes, labora­ toire d’analyses médicales, centre d’imagerie médicale.
  • 8. 8 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 Traitement de la douleur Chronique ou aiguë, la douleur est un signal d’alerte et peut être un handicap En janvier 2023, l’Hôpital Privé d’Évry a ouvert une unité douleur en hôpital de jour, afin de compléter son offre déjà existante. Ce service évalue et propose une prise en charge spécifique à la douleur, avec un parcours de soins coordonné. C ette unité s’adresse aux personnes qui souffrent d’une douleur chronique liée à des pathologies du rachis, des fonctions musculo-ligamentaires, ostéoarticulaires, aux sportifs, mais aussi à celles sujettes à des com- plications suite à une chirurgie, ou aux personnes pour lesquelles une prise en charge précoce permet d’éviter la chirurgie. Comme l’indique le docteur Abd Alsalam Chaar, spécialiste de mé- decine physique et réadaptation, en charge de ce projet : « Notre objectif est que ces personnes puissent à nouveau mener une vie sociale et pro- fessionnelle normale ou proche de la normale. » Au centre de consultation de la douleur de l’Hô- pital Privé d’Évry, le patient est accompagné durant son parcours. Lors de la première consul- tation, le Dr Abd Alsalam Chaar procède à une évaluation clinique de la douleur. « J’interroge le patient, propose des ajustements de traitement, le cas échéant des explorations complémentaires en hôpital de jour ou en ville, pour déterminer les origines et les répercussions de la douleur. » En hospitalisation de jour, les rendez-vous sont organisés par l’établissement. Les kinésithéra- peutes, moniteurs d’activité physique et sportive, ergothérapeutes, psychologues, psychomotri- ciens et médecins, réalisent une exploration selon le champ de compétence de chaque profession- nel. « Nous rassemblons sur un site unique et sur une seule journée les professionnels et les équi- pements nécessaires à cette exploration. » Selon la synthèse pluriprofessionnelle qui est faite, le patient est orienté vers le choix thérapeutique le plus adéquat. En une journée, le patient bénéfi- cie d’un bilan global et d’une proposition de prise en charge conforme aux recommandations de la Société française d’étude et de traitement de la douleur. Le patient est ainsi adressé à un ser- vice et vers une spécialité selon le type de dou- leur chronique, par exemple en neurologie pour une céphalée chronique ou une douleur neuro- pathique, en rhumatologie pour un rhumatisme inflammatoire, etc. Option non médicamenteuse Les traitements proposés peuvent être médi- camenteux ou non médicamenteux (techniques physiques, physiothérapie, balnéothérapie, sophrologie, soutien psychologique, ergothéra- pie, ou encore interventions chirurgicales). Plu- sieurs pratiques thérapeutiques sont déjà en place, dont l’acupuncture avec Dr Kenga (anes- thésiste), la mésothérapie avec Dr Moussa, la physiothérapie, l’hydrothérapie ou encore le Pel- vicenter. De même, le Dr Ouerchefani pratique la stimulation médullaire, une option thérapeu- tique non médicamenteuse et réversible, recon- nue comme moyen de traitement de la douleur neuropathique chronique réfractaire aux traite- ments habituels, et la pose de pompes intrathé- cales pour pallier les douleurs cancéreuses en particulier. Si nécessaire enfin, la prise en charge rééducative peut être proposée en ville ou au Centre de Réédu- cation Fonctionnelle Champs Élysées à Évry, qui est dotédeséquipementsrobotiqueshyperperformants. L’activité est amenée à s’étoffer dans les mois à venir avec l’arrivée notamment du Dr Naoufel Ouerchefani, neurochirurgien et algologue. « L’Hôpital Privé d’Évry dispose de l’ensemble des spécialités médicales pour une prise en charge multidisciplinaire, d’un accès pharmacopée com- plet et des équipements nécessaires à toutes les rééducations. Notre objectif est de proposer, pour le confort du patient, une explication et une prise en charge de la douleur dans des délais minimes et sur un site unique. » La loi du 4 mars 2002 relative au droit fondamental du malade (loi 2002-303) : « Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle- ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée. » Prise en charge de la douleur dans certains établissements Almaviva Santé • Clinique Axium, Aix-en-Provence (douleurs gynécologiques) • Clinique Internationale du Parc Monceau, Paris (douleurs caractéristiques des cancers) • Hôpital Privé La Casamance, Aubagne (douleurs lombaires)
  • 9. ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 9 Cancérologie digestive Une prise en charge complète de proximité La Clinique Floréal à Bagnolet détient une autorisation de cancérologie digestive soumise à un seuil annuel minimum d’interventions. Du diagnostic jusqu’au traitement et à un accompagnement palliatif, une équipe pluridisciplinaire de spécialistes propose une prise en charge de premier plan. doté d’un scanner, d’une IRM, et d’un TEP scan dernière génération. L’endoscopie intervention- nelle qui élargit considérablement les possibilités diagnostiques en cancérologie, notamment pour les bilans d’extension des cancers du rectum, de l’estomac, etc., et thérapeutiques, est pratiquée en routine à la Clinique Floréal. Les chirurgiens réalisent également la chirurgie laparoscopique en 3D qui offre une vision parfaite et optimise la qualité de l’intervention chirurgicale. Accompagnement sur mesure Les patients sont accompagnés tout au long de leur parcours de soins. La prise en charge des chimiothérapies est effectuée en hôpital de jour (HDJ) par une équipe infirmière dédiée et à l’écoute, un cadre serein apprécié par les patients. D’autre part, des personnels ressources - nutritionniste, psychologue, assistante sociale -, sont dès le départ intégrés à la prise en charge. La psychologue intervient par exemple sans ren- dez-vous auprès des patients en HDJ et la nutri- tionniste est sollicitée en amont, en particulier lors de procédures de réhabilitation rapide après chirurgie. Un staff hebdomadaire non médical est en place depuis peu pour intégrer au mieux les retours patients dans la prise en charge. L’ensemble des praticiens en cancérologie diges- tive sont conventionnés en secteur 1 ou 2 avec une option tarifaire maîtrisée, sans reste à charge pour les patients. Dr Ioan Bachner, Dr Olivier Duwat, Dr Renaud Hammoud, chirurgiens digestifs ; Dr Iulia-Maria Crisan, Dr Thierry Gombeaud, Dr Agathe Simo, Dr Marc Zalcberg, gastroentérologues ; Dr Karim Chaouchi, gastroentérologie interventionnelle ; Dr Djamel Benouali, Dr Jean-Pierre Mansour, oncologues À la Clinique Floréal, la cancérologie diges- tive est une affaire d’équipe. Trois chirur- giens digestifs, cinq gastroentérologues, des oncologues, des radiologues et d’autres spé- cialistes, pour la plupart formés aux Hôpitaux de Paris, mettent en commun leur savoir-faire et ex- pertise pour assurer à leurs patients la prise en charge la plus adaptée. Les décisions médicales se prennent collégialement en réunion de concer- tation pluridisciplinaire (RCP), voire en RCP de recours avec des collègues extérieurs dans cer- tains cas, garantissant ainsi à la personne ma- lade le meilleur traitement possible. L’équipe soudée et à taille humaine permet l’ob- tention d’un rendez-vous de consultation rapide, en général dans les 48h lors de présence de symptômes. Une fois le diagnostic posé, la prise en charge thérapeutique s’organise rapidement et de manière coordonnée entre les différents intervenants : radiologue, oncologue, chirurgien, cabinet de biologie… Un bilan oncologique com- plet est réalisé dans un délai compatible avec le traitement du cancer, évitant un temps d’attente long et anxiogène pour les patients. Un plateau technique complet Les médecins disposent sur place de l’ensemble des équipements nécessaires à la prise de déci- sion thérapeutique et la surveillance en cancé- rologie, avec notamment un plateau d’imagerie Un staff hebdoma- daire non médical est en place depuis peu pour intégrer au mieux les retours patients dans la prise en charge.
  • 10. 10 – ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 les brèves Hôpital Privé La Casamance, Aubagne 500 interventions en robotique Avec plus de 500 procédures réalisées depuis l’acquisition du robot chirurgical Da Vinci en 2017, La Casamance dispose aujourd’hui d’une réelle expertise en chirurgie robotique, dont l’ap- port s’avère considérable, notamment dans le cadre d’interventions complexes et délicates. Uti- lisé principalement en chirurgie viscérale diges- tive, thoracique, urologique et gynécologique, le robot offre de nouvelles possibilités de chirurgie mini-invasive ultra performante. Clinique Vignoli, Salon-de-Provence Ouverture d’un centre de la main Le Centre de la main renforce l’offre de soins de haute qualité et de proximité proposée aux patients du territoire. L’équipe, composée des quatre chirurgiens (Rémi Carré, Carine Cheva- lier, Stéphane Méo et Benoît Pedeutour), assure des consultations tous les jours de la semaine de 9 à 17 heures. La prise de rendez-vous et l’ac- cueil se font auprès d’un secrétariat dédié (tél. : 04 42 47 60 60). Service de cardiologie interventionnelle (GCS Axium-Rambot) de la Clinique Axium, Aix-en-Provence Trois mille spectateurs suivent une intervention en direct Le 17 mars 2023 à 7h30 au bloc de cardiolo- gie interventionnelle, les docteurs Marc Silvestri, Luc Maillard et Alain Tavildari se lançaient dans une angioplastie coronaire filmée, sous les yeux de plus de 3 000 cardiologues réunis au congrès IndiaLive 2023 à Chennai en Inde. La retransmis- sion en direct impose aux praticiens d’intervenir dans un temps imparti, d’être particulièrement didactiques, d’interagir en anglais avec le panel des cardiologues du congrès, sans jamais perdre de vue le patient. « Depuis plus de 20 ans, l’équipe de cardiologues interventionnels dispose d’une expertise recon- nue, attestée par leur nouvelle participation à ce congrès de renommée internationale », indique Nadia Julienne, directrice de la Clinique Axium. « La clinique accompagne l’équipe de cardiolo- gie, notamment dans la sélection d’équipements innovants pour optimiser leur pratique. »
  • 11. ALMAVIVA MAG’ – N° 15 – ÉTÉ 2023 – 11 Clinique Arago, Paris Clinique Générale de Marignane, Marignane Satisfecit ! Les cliniques Arago et Générale de Marignane sont brillamment certifiées par la HAS. La Cli- nique Arago obtient une note globale de 96,5 %. La Clinique Générale de Marignane est gratifiée d’une note générale de 97,6 %. Une très belle reconnaissance de la qualité et de la sécurité des soins. Bravo aux équipes ! Clinique Axium, Aix-en-Provence Hôpital Privé La Casamance, Aubagne Clinique Chirurgicale de Martigues, Martigues Engagement des équipes contre l’obésité L’ARS PACA a attribué la « charte de qualité PacO » (Parcours chirurgie de l’obésité) à la Cli- nique Axium, l’Hôpital Privé La Casamance et la Clinique Chirurgicale de Martigues, pour leur prise en charge de l’obésité. Ce programme vise à mieux encadrer les indications de la chirurgie bariatrique, améliorer l’organisation de la prise en charge et favoriser l’accès des patients à un parcours pré et postopératoire optimal. L’obtention de la « charte de qualité PacO » garantit aux patients le respect de critères en termes d’expertise, de ressources médicales, de formation, d’équipements et de coordination. Clinique de l’Yvette, Longjumeau Une offre écoresponsable complète Engagée depuis plusieurs années dans une démarche écoresponsable, la maternité de la Cli- nique de l’Yvette propose pour les soins des nou- veau-nés et des mamans les produits « Né à la maternité », labellisés Cosmos Organic, fabriqués en France et biologiques. « Nous utilisons quoti- diennement ces produits et nous sommes plei- nement satisfaits », confie Marion Hazart, cadre sage-femme et en formation responsabilité envi- ronnementale. « Il est important pour nous d’utili- ser des produits durables. C’est pourquoi depuis trois ans, les couches et le lait en poudre pour les bébés que nous proposons sont biologiques. » Polyclinique Maymard, Bastia Centre de soins non programmés Depuis 2013, en complément de son activité de chirurgie et médecine, la Polyclinique Maymard dispose d’un centre de soins non programmés ouvert de 9 à 20 heures, tous les jours de l’an- née. L’équipe est composée d’un médecin urgen- tiste, d’une infirmière et d’une aide-soignante formées à la prise en charge en urgence. « Selon les jours de la semaine et durant les périodes de vacances, nous augmentons les effectifs », explique le docteur Marc Bandittini, urgentiste en charge du centre. « Nous assurons environ 18 000 prises en charge par an, dans des délais nettement inférieurs aux moyennes nationales. » Hôpital Privé d’Athis-Mons, Athis-Mons LE DÉPARTEMENT OPHTALMOLOGIE S’ÉTOFFE L’activité d’ophtalmologie a pris de l’ampleur avec l’arrivée de 4 ophtalmologues qui porte à 11 le nombre de praticiens. Ils proposent toutes les interventions de l’œil y compris de la rétine en ambulatoire et en circuit rapide. Cette offre de soins hyperspécialisés dispose de deux salles d’opération et d’une salle de réveil dédiées. Patients Clinique Arago 99,3 % Clinique de Marignane 99 % Équipes Clinique Arago 100 % Clinique de Marignane 96 % Établissement Clinique Arago 90,1 % Clinique de Marignane 97,9 % Satisfaction aux attentes HAS
  • 12. Ier IIe IIIe IVe Ve VIe VIIe VIIIe IXe Xe XIe XIIe XIIIe XIVe XVe XVIe XVIIe XVIIIe XIXe XXe 91 77 78 92 94 93 75 83 13 84 04 05 Clinique Internationale du Parc Monceau Les Lilas Clinique Paris Lilas Villeneuve-St-Georges Clinique Boyer Yerres Hôpital Privé du Val d’Yerres Villecresnes Clinique de Villecresnes Évry Hôpital Privé d’Évry Athis-Mons Hôpital Privé d’Athis-Mons Longjumeau Clinique de l’Yvette Ris-Orangis Clinique Pasteur, Centre de Radiothérapie de Ris-Orangis Arpajon Hôpital Privé Paris Essonnes les Charmilles Montréal Clinique Chirurgicale RocklandMD Ville Mont-Royal Clinique Médicale RocklandMD, Centre de Chirurgie RocklandMD Bastia Clinique Filippi, Polyclinique Maymard, Clinique Toga, HAD Maymard, Centre de Dialyse Sainte-Catherine, Radiothérapie Cap Santé, Corsintigraphie Vitrolles Clinique de Vitrolles Salon-de-Provence Clinique Vignoli Istres Clinique de l’Étang de l’Olivier Martigues Clinique Chirurgicale de Martigues Marignane Clinique Générale de Marignane Maternité Sainte-Thérèse Clinique Turin Clinique de l’Alma Clinique Arago Bagnolet Clinique Floréal Aix-en-Provence Clinique Axium, GCS de Cardiologie Interventionnelle, Centre d’Hémodialyse de Provence Manosque Clinique Toutes Aures Marseille Clinique Juge, Clinique Chantecler Aubagne Hôpital Privé La Casamance, Centre d’Hémodialyse de Provence Tous acteurs de votre santé 370 000 patients pris en charge chaque année 2 000 médecins partenaires 3 800 lits et places 4 700 professionnels employés par le groupe