SlideShare une entreprise Scribd logo
LE M’ZABLE M’ZAB
Module de sociologieModule de sociologie
22èmeème
AnnéeAnnée
Groupe:Groupe: 0707
Sous groupe:Sous groupe:
Benkortbi RafiaaBenkortbi Rafiaa
Maache DjihaneMaache Djihane
Plan de travailPlan de travail
 Présentation de la région du M’ZABPrésentation de la région du M’ZAB
 La maison du Ksar,la ville historiqueLa maison du Ksar,la ville historique
 L’usage de l’espaceL’usage de l’espace
 La conception de l’espaceLa conception de l’espace
 La maison ,une construction symboliqueLa maison ,une construction symbolique
 ConclusionConclusion
Présentation de la région du M’ZABPrésentation de la région du M’ZAB
LLe M’Zab est le pays des populations relevante M’Zab est le pays des populations relevant
de l’ibadisme,branche rigoriste de l’Islam ,autre foi étendu surde l’ibadisme,branche rigoriste de l’Islam ,autre foi étendu sur
presque tout le Maghreb (09 siècle) aujourd’hui contractée sur lepresque tout le Maghreb (09 siècle) aujourd’hui contractée sur le
seul Mzab (avec deux autre îlot ;à Djerba en Tunisie ,et au Djebelseul Mzab (avec deux autre îlot ;à Djerba en Tunisie ,et au Djebel
Nefoussa en Libye )Nefoussa en Libye )
le M’Zab est à la foi synonyme de langue berbère ,de fortesle M’Zab est à la foi synonyme de langue berbère ,de fortes
structures sociales traditionnelles , de particularismes (Habitstructures sociales traditionnelles , de particularismes (Habit
,musique …) de beauté architecturale et de sens des affaires,musique …) de beauté architecturale et de sens des affaires
Les Mozabites fondèrent successivement les cinq villes de laLes Mozabites fondèrent successivement les cinq villes de la
Pentapole (organisées en une confédération ) , et créèrent dansPentapole (organisées en une confédération ) , et créèrent dans
les vallées des palmeraies , à force de travail , en mobilisant leles vallées des palmeraies , à force de travail , en mobilisant le
peu d’eau disponible par des puits à polies , des barrages enpeu d’eau disponible par des puits à polies , des barrages en
maçonnerie et des collecteurs sur les versants .Ils nouèrent desmaçonnerie et des collecteurs sur les versants .Ils nouèrent des
relation avec les pasteurs nomadisants dans la région ; lesrelation avec les pasteurs nomadisants dans la région ; les
Chaamba.Chaamba.
dernière née ,mais la plus grande des Villes , a clos ladernière née ,mais la plus grande des Villes , a clos la
Pentapole . Fondée en 1053 ,ville en forme de pyramide sur unePentapole . Fondée en 1053 ,ville en forme de pyramide sur une
forte butte , coiffée par un minaret de style propre à la régionforte butte , coiffée par un minaret de style propre à la région
.Les Ibadites ont étendu Ghardaïa contrairement à leurs.Les Ibadites ont étendu Ghardaïa contrairement à leurs
habitudes , cet agrandissement suppose une hésitation deshabitudes , cet agrandissement suppose une hésitation des
Mozabites à continuer à essaimer ,le long de l’oued , des petitesMozabites à continuer à essaimer ,le long de l’oued , des petites
villes à l’infini .villes à l’infini .
La maison du KsarLa maison du Ksar
1-Entrée:1-Entrée:
Ouverture unique qui seOuverture unique qui se
présente comme un trouprésente comme un trou
rectangulaire dans le murrectangulaire dans le mur
de façadede façade
La chicane (Skiffa):La chicane (Skiffa):
PermetPermet d’empêcher les regard extérieurs de pénétrer la maisond’empêcher les regard extérieurs de pénétrer la maison
Le laali:Le laali:
Petit salon réservé aux hommes et a l’accueil des étrangersPetit salon réservé aux hommes et a l’accueil des étrangers
masculins il se situe à l’étage ,pièce en cul de sac ,aménagéemasculins il se situe à l’étage ,pièce en cul de sac ,aménagée
soigneusementsoigneusement
Salle de métier à tisser:Salle de métier à tisser:
Pièce qui prolonge la Skiffa pièce rectangulaire qui sert dePièce qui prolonge la Skiffa pièce rectangulaire qui sert de
passage et est en général affectée au métier a tisser .Danspassage et est en général affectée au métier a tisser .Dans
l’épaisseur du mur périphérique des niches rectangulairesl’épaisseur du mur périphérique des niches rectangulaires
creusées dans la maçonnerie,ils tiennent lieu de mobilier .creusées dans la maçonnerie,ils tiennent lieu de mobilier .
West eddar:
C’est l’espace principale de la
maison ,elle a pour rôle la
distribution des espaces,mais
c’est aussi l’espace ou se déroule
l’ensemble des activités
domestiques de la journée
Chebeck:
Percement pratiqué dans le
plafond (éclairage zénithal)
de forme rectangulaire ,sa
position est plus souvent
centrale.
Tizefri:Tizefri:
Pièce en retrait de West eddar ,l’espace est aménagé ,on yPièce en retrait de West eddar ,l’espace est aménagé ,on y
trouve des niches sur le mur faisant face a l’entrée toujours atrouve des niches sur le mur faisant face a l’entrée toujours a
une hauteur accessible ,une tenture permet d’isoler le Tizefriune hauteur accessible ,une tenture permet d’isoler le Tizefri
du West eddar le seul contact visuel qu’elles ont est le Choufdu West eddar le seul contact visuel qu’elles ont est le Chouf
(petit trou a hauteur d’yeux en position assise. cette pièce est(petit trou a hauteur d’yeux en position assise. cette pièce est
le salon des femmes.le salon des femmes.
L’ouverture du Tizefri et deL’ouverture du Tizefri et de
West eddar se fait toujoursWest eddar se fait toujours
en direction de la Mecque.en direction de la Mecque.
Tazkaa (bit)
Pièce obscure fermée ou nom selon la
nature de leur destination
La salle de bain:La salle de bain:
Lieu d’ablution lié à la prièreLieu d’ablution lié à la prière
Ajmir:Ajmir:
Volume réduit, a l’entrée étroite souvent en chicane, sans porte.Volume réduit, a l’entrée étroite souvent en chicane, sans porte.
Un trou rectangulaire découpé dans le sol est placé auUn trou rectangulaire découpé dans le sol est placé au
dessus d’une fosse ou les matières sèchent.dessus d’une fosse ou les matières sèchent.
L’escalier :L’escalier :
Situé dans un angle, les voléesSitué dans un angle, les volées
sont courtes, les marches sontsont courtes, les marches sont
hautes 20 à 25 cm, c’est unhautes 20 à 25 cm, c’est un
volume indépendant; il comportevolume indépendant; il comporte
8 à 10 marches.8 à 10 marches.
Souvent on remarque deuxSouvent on remarque deux
escaliers; l’un est enescaliers; l’un est en
communication directe avec lecommunication directe avec le
teskift, offrant un accès a l’étageteskift, offrant un accès a l’étage
et qui évite la vue sur Westet qui évite la vue sur West
eddar.eddar.
Ces deux accès a l’étageCes deux accès a l’étage
correspondent aux deux circuitscorrespondent aux deux circuits
de la maison l’un féminin etde la maison l’un féminin et
familiale l’autre masculin(Hôtes)familiale l’autre masculin(Hôtes)
A l’étage on retrouve la mêmeA l’étage on retrouve la même
organisation qu’au RDC deorganisation qu’au RDC de
petites pièces organisées autourpetites pièces organisées autour
d’un espace centrale.d’un espace centrale.
Ikoumar:
espace intermédiaire (ni dehors ,ni
dedans) circulation couverte qui
permet d’accéder a d’autres pièces il
donne sur une cour ouverte
(Tigharghart)
Tigharghart:
Cour a ciel ouvert qui se situe au dessus
de West eddar,c’est par elle a travers le
chebek que le RDC est éclairé , terrasse
protégée par quatre murs et baignée de
soleil.
Terrasse:Terrasse:
On retrouve deux sortes de terrasse l’une qui communiqueOn retrouve deux sortes de terrasse l’une qui communique
directement avec les terrasses voisines et qui a pour seuldirectement avec les terrasses voisines et qui a pour seul
séparation un simple acrotère ,et l’autre marquée par unséparation un simple acrotère ,et l’autre marquée par un
léger relevé de maçonnerie ,et des portes qui permettent laléger relevé de maçonnerie ,et des portes qui permettent la
communication avec les autres maisons.communication avec les autres maisons.
L’usage de l’espaceL’usage de l’espace
Deux grands principes semblent présider a l’usage deDeux grands principes semblent présider a l’usage de
l’espace ,l’un est lié aux saisons l’autre au sexe (l’homme etl’espace ,l’un est lié aux saisons l’autre au sexe (l’homme et
la femme ne fréquentent pas la maison de la même manièrela femme ne fréquentent pas la maison de la même manière
En hiver soirée et nuit se déroule au RDC le mieux protégé desEn hiver soirée et nuit se déroule au RDC le mieux protégé des
rigueurs du froid ,mais le début de la journée se déroule surrigueurs du froid ,mais le début de la journée se déroule sur
la terrasse ou sous l’ikoumarla terrasse ou sous l’ikoumar
En été les terrasses deviendront inconfortables la journée alorsEn été les terrasses deviendront inconfortables la journée alors
que amesntidar qui a accumulé la chaleur de la journée dansque amesntidar qui a accumulé la chaleur de la journée dans
ses murs devient insupportable la nuit.ses murs devient insupportable la nuit.
On distingue deux types d’espaces ceux commandés qui sontOn distingue deux types d’espaces ceux commandés qui sont
en cul de sac et d’autres qui constituent une modalité d’accèsen cul de sac et d’autres qui constituent une modalité d’accès
et a ce titre dominent les autres.(West eddar et tigharghart)et a ce titre dominent les autres.(West eddar et tigharghart)
Le mode de vie communautaire est imposé il n’y a pasLe mode de vie communautaire est imposé il n’y a pas
d’appropriations individuelled’appropriations individuelle excepté laali qui est unexcepté laali qui est un
espace exclusivement masculin.espace exclusivement masculin.
La maison se constitue de deux mondes l’un masculin etLa maison se constitue de deux mondes l’un masculin et
l’autre féminin , le West eddar représente le lieux del’autre féminin , le West eddar représente le lieux de
rencontre de ces deux mondes.rencontre de ces deux mondes.
La maison est le seul lieu ou les hommes et les femmes seLa maison est le seul lieu ou les hommes et les femmes se
rencontrent.rencontrent.
La conception de l’espaceLa conception de l’espace
Chez les berbères et les arabes ,l’espace n’est pas uneChez les berbères et les arabes ,l’espace n’est pas une
vaste disponibilité neutre et indifférenciéevaste disponibilité neutre et indifférenciée
Cette héterogenité de l’espace se traduit au M’ZAB parCette héterogenité de l’espace se traduit au M’ZAB par
une conception originale du territoireune conception originale du territoire ,,une hiérarchieune hiérarchie
apparaît , ou la ville prend la place de haut lieu de laapparaît , ou la ville prend la place de haut lieu de la
culture , édifiée dans la foi,puis la palmeraie symboliseculture , édifiée dans la foi,puis la palmeraie symbolise
la nature ,la fécondité ,enfin le désert lieu de la naturela nature ,la fécondité ,enfin le désert lieu de la nature
inculte ,lieu de la stérilitéinculte ,lieu de la stérilité
L’espace est ordonné par le caractère sacré accordé auL’espace est ordonné par le caractère sacré accordé au
lieu cette hiérarchie s’organise a travers des directionslieu cette hiérarchie s’organise a travers des directions
des axes symboliques qui oriente l ’espacedes axes symboliques qui oriente l ’espace
L’heterogéneité de l’espaces manifeste aussi avec les directionsL’heterogéneité de l’espaces manifeste aussi avec les directions
gauche et droite:la droite symbolise le sacré,la culture,lagauche et droite:la droite symbolise le sacré,la culture,la
hauteur, la lumièrehauteur, la lumière
la gauche symbolise le profane ,la nature , le bas etla gauche symbolise le profane ,la nature , le bas et
l’obscurité.l’obscurité.
L’homme (destin public ,actif dans le monde soc)c’est l’être duL’homme (destin public ,actif dans le monde soc)c’est l’être du
plein jour,il est assimilé a l’ordre sacré droit .plein jour,il est assimilé a l’ordre sacré droit .
La femme (attachée au monde intérieur) elle est assimilée aLa femme (attachée au monde intérieur) elle est assimilée a
l’ordre sacré gauche , c’est l’habitante du dedans ,c’est lel’ordre sacré gauche , c’est l’habitante du dedans ,c’est le
réceptacle de l’homme.réceptacle de l’homme.
L’homme se tourne vers un dieu unique ,les femmes se tournentL’homme se tourne vers un dieu unique ,les femmes se tournent
plus volontiers vers des divinités domestiques (croyancesplus volontiers vers des divinités domestiques (croyances
animistes)cela implique la fréquentation de lieuxanimistes)cela implique la fréquentation de lieux
divinisés(marabouts,djinns…)divinisés(marabouts,djinns…)
La maison une construction symboliqueLa maison une construction symbolique
Selon la pénétration de la lumière la maisonSelon la pénétration de la lumière la maison
va se divisée en zones de lumière et zoneva se divisée en zones de lumière et zone
d’ombre ,l’orientation des maison est lad’ombre ,l’orientation des maison est la
même pour toutes donc cette pénétrationmême pour toutes donc cette pénétration
s’établie partout selon le même modes’établie partout selon le même mode
toujours en respectant la symbolique detoujours en respectant la symbolique de
l’homme = lumière , femme = ombre.l’homme = lumière , femme = ombre.
La porte:La porte:
Point de rencontre des deux espaces quiPoint de rencontre des deux espaces qui
seront rassemblés au delà c’est un seuilseront rassemblés au delà c’est un seuil
entre deux mondes .point vulnérableentre deux mondes .point vulnérable
protégé par la « main de fatma » (traceprotégé par la « main de fatma » (trace
d’une main imprimé par le maçon dansd’une main imprimé par le maçon dans
l’enduit ).l’enduit ).
Donc la maison apparaît comme une miniaturisation de l’universDonc la maison apparaît comme une miniaturisation de l’univers
autocentré sur West eddar,c’est la ou l’apprentissage de laautocentré sur West eddar,c’est la ou l’apprentissage de la
condition sociale se faitcondition sociale se fait
conclusionconclusion
Ravereau nous confirme :« ces constructions ne sont pasRavereau nous confirme :« ces constructions ne sont pas
faites pour être vues ». c’est un espace qui doit êtrefaites pour être vues ». c’est un espace qui doit être
perçu a travers le corps en mouvementperçu a travers le corps en mouvement
C’est le corps qui épouse les surfaces et les formes .C’est le corps qui épouse les surfaces et les formes .
La maison est une chrysalide qui ne vaut que tant qu’elleLa maison est une chrysalide qui ne vaut que tant qu’elle
abrite un être ephemere L’HOMME .abrite un être ephemere L’HOMME .
Maison traditionelle à mzab 4

Contenu connexe

Tendances

Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6
hafouu
 
Le m'zab (3)
Le m'zab (3)Le m'zab (3)
Le m'zab (3)
hafouu
 
Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
boudjemaa hibouche
 
Analyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zabAnalyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zab
hafouu
 
Ghardaia
GhardaiaGhardaia
Ghardaia
hafouu
 
Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5
hafouu
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
Sami Sahli
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
Meriem Osmane
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
LyndaBENAZIEZ
 
Expose dellys
Expose dellysExpose dellys
Expose dellys
Chris L'Ange
 
Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi
Sarra Achoura
 
Le m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architectureLe m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architecture
hafouu
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHiba Architecte
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresqueSami Sahli
 

Tendances (20)

Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6
 
Mzab
MzabMzab
Mzab
 
Le m'zab (3)
Le m'zab (3)Le m'zab (3)
Le m'zab (3)
 
Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
 
Analyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zabAnalyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zab
 
Ghardaia
GhardaiaGhardaia
Ghardaia
 
Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
L'habitat
L'habitat L'habitat
L'habitat
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Analyse urbaine casbah
Analyse  urbaine casbahAnalyse  urbaine casbah
Analyse urbaine casbah
 
Fiche de lecture
Fiche de lectureFiche de lecture
Fiche de lecture
 
Expose dellys
Expose dellysExpose dellys
Expose dellys
 
Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi
 
Grk fina@l
Grk fina@lGrk fina@l
Grk fina@l
 
Le m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architectureLe m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architecture
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaoui
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
 

En vedette

Le m'zab
Le m'zabLe m'zab
Le m'zab
hafouu
 
Classics hotel
Classics hotelClassics hotel
Classics hotel
Classics Hotel, Paris
 
Les origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le Neveu
Les origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le NeveuLes origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le Neveu
Les origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le NeveuINSTITUT_TOURISME_BRETAGNE
 
Capbreton station balnéaire de la côte landaise
Capbreton station balnéaire de la côte landaise Capbreton station balnéaire de la côte landaise
Capbreton station balnéaire de la côte landaise
Balcon60
 
Planification urbaine SNAT et SRAT
Planification urbaine SNAT et SRATPlanification urbaine SNAT et SRAT
Planification urbaine SNAT et SRAT
Archi Guelma
 
Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1
Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1
Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1
Ibrahima Sylla
 
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Archi Guelma
 
Fig 016 diaporama merlet_ridel
Fig 016 diaporama merlet_ridelFig 016 diaporama merlet_ridel
Fig 016 diaporama merlet_ridel
Ridel Cédric
 
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwaCentre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Marwa Larabi
 
L'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du solL'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du sol
SELLANI Halima
 
Le Tourisme Balnéaire en Tunisie
Le Tourisme Balnéaire en TunisieLe Tourisme Balnéaire en Tunisie
Le Tourisme Balnéaire en Tunisie
Mouhanned HARZALLAH
 
Réunion publique 11 03-16 version pub
Réunion publique 11 03-16 version pubRéunion publique 11 03-16 version pub
Réunion publique 11 03-16 version pub
rennesmetropole
 
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwaCentre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Marwa Larabi
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de site
Archi Guelma
 

En vedette (15)

Le m'zab
Le m'zabLe m'zab
Le m'zab
 
Classics hotel
Classics hotelClassics hotel
Classics hotel
 
Les origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le Neveu
Les origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le NeveuLes origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le Neveu
Les origines de l'urbanisation et de l'architecture balneaire_Thierry Le Neveu
 
Capbreton station balnéaire de la côte landaise
Capbreton station balnéaire de la côte landaise Capbreton station balnéaire de la côte landaise
Capbreton station balnéaire de la côte landaise
 
Planification urbaine SNAT et SRAT
Planification urbaine SNAT et SRATPlanification urbaine SNAT et SRAT
Planification urbaine SNAT et SRAT
 
Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1
Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1
Cours de géographie urbaine 2016 - Partie 1
 
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
 
Géographie urbaine
Géographie urbaineGéographie urbaine
Géographie urbaine
 
Fig 016 diaporama merlet_ridel
Fig 016 diaporama merlet_ridelFig 016 diaporama merlet_ridel
Fig 016 diaporama merlet_ridel
 
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwaCentre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwa
 
L'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du solL'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du sol
 
Le Tourisme Balnéaire en Tunisie
Le Tourisme Balnéaire en TunisieLe Tourisme Balnéaire en Tunisie
Le Tourisme Balnéaire en Tunisie
 
Réunion publique 11 03-16 version pub
Réunion publique 11 03-16 version pubRéunion publique 11 03-16 version pub
Réunion publique 11 03-16 version pub
 
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwaCentre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwa
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de site
 

Dernier

PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
iheberry
 
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Daniel Bedard
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Daniel Bedard
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
Henri Gomez
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
ALIIAE
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
ayoub_anbara96
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 

Dernier (8)

PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
 
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 

Maison traditionelle à mzab 4

  • 1. LE M’ZABLE M’ZAB Module de sociologieModule de sociologie 22èmeème AnnéeAnnée Groupe:Groupe: 0707 Sous groupe:Sous groupe: Benkortbi RafiaaBenkortbi Rafiaa Maache DjihaneMaache Djihane
  • 2. Plan de travailPlan de travail  Présentation de la région du M’ZABPrésentation de la région du M’ZAB  La maison du Ksar,la ville historiqueLa maison du Ksar,la ville historique  L’usage de l’espaceL’usage de l’espace  La conception de l’espaceLa conception de l’espace  La maison ,une construction symboliqueLa maison ,une construction symbolique  ConclusionConclusion
  • 3. Présentation de la région du M’ZABPrésentation de la région du M’ZAB
  • 4. LLe M’Zab est le pays des populations relevante M’Zab est le pays des populations relevant de l’ibadisme,branche rigoriste de l’Islam ,autre foi étendu surde l’ibadisme,branche rigoriste de l’Islam ,autre foi étendu sur presque tout le Maghreb (09 siècle) aujourd’hui contractée sur lepresque tout le Maghreb (09 siècle) aujourd’hui contractée sur le seul Mzab (avec deux autre îlot ;à Djerba en Tunisie ,et au Djebelseul Mzab (avec deux autre îlot ;à Djerba en Tunisie ,et au Djebel Nefoussa en Libye )Nefoussa en Libye ) le M’Zab est à la foi synonyme de langue berbère ,de fortesle M’Zab est à la foi synonyme de langue berbère ,de fortes structures sociales traditionnelles , de particularismes (Habitstructures sociales traditionnelles , de particularismes (Habit ,musique …) de beauté architecturale et de sens des affaires,musique …) de beauté architecturale et de sens des affaires Les Mozabites fondèrent successivement les cinq villes de laLes Mozabites fondèrent successivement les cinq villes de la Pentapole (organisées en une confédération ) , et créèrent dansPentapole (organisées en une confédération ) , et créèrent dans les vallées des palmeraies , à force de travail , en mobilisant leles vallées des palmeraies , à force de travail , en mobilisant le peu d’eau disponible par des puits à polies , des barrages enpeu d’eau disponible par des puits à polies , des barrages en maçonnerie et des collecteurs sur les versants .Ils nouèrent desmaçonnerie et des collecteurs sur les versants .Ils nouèrent des relation avec les pasteurs nomadisants dans la région ; lesrelation avec les pasteurs nomadisants dans la région ; les Chaamba.Chaamba.
  • 5. dernière née ,mais la plus grande des Villes , a clos ladernière née ,mais la plus grande des Villes , a clos la Pentapole . Fondée en 1053 ,ville en forme de pyramide sur unePentapole . Fondée en 1053 ,ville en forme de pyramide sur une forte butte , coiffée par un minaret de style propre à la régionforte butte , coiffée par un minaret de style propre à la région .Les Ibadites ont étendu Ghardaïa contrairement à leurs.Les Ibadites ont étendu Ghardaïa contrairement à leurs habitudes , cet agrandissement suppose une hésitation deshabitudes , cet agrandissement suppose une hésitation des Mozabites à continuer à essaimer ,le long de l’oued , des petitesMozabites à continuer à essaimer ,le long de l’oued , des petites villes à l’infini .villes à l’infini .
  • 6.
  • 7.
  • 8.
  • 9. La maison du KsarLa maison du Ksar 1-Entrée:1-Entrée: Ouverture unique qui seOuverture unique qui se présente comme un trouprésente comme un trou rectangulaire dans le murrectangulaire dans le mur de façadede façade
  • 10. La chicane (Skiffa):La chicane (Skiffa): PermetPermet d’empêcher les regard extérieurs de pénétrer la maisond’empêcher les regard extérieurs de pénétrer la maison
  • 11. Le laali:Le laali: Petit salon réservé aux hommes et a l’accueil des étrangersPetit salon réservé aux hommes et a l’accueil des étrangers masculins il se situe à l’étage ,pièce en cul de sac ,aménagéemasculins il se situe à l’étage ,pièce en cul de sac ,aménagée soigneusementsoigneusement Salle de métier à tisser:Salle de métier à tisser: Pièce qui prolonge la Skiffa pièce rectangulaire qui sert dePièce qui prolonge la Skiffa pièce rectangulaire qui sert de passage et est en général affectée au métier a tisser .Danspassage et est en général affectée au métier a tisser .Dans l’épaisseur du mur périphérique des niches rectangulairesl’épaisseur du mur périphérique des niches rectangulaires creusées dans la maçonnerie,ils tiennent lieu de mobilier .creusées dans la maçonnerie,ils tiennent lieu de mobilier .
  • 12.
  • 13. West eddar: C’est l’espace principale de la maison ,elle a pour rôle la distribution des espaces,mais c’est aussi l’espace ou se déroule l’ensemble des activités domestiques de la journée
  • 14. Chebeck: Percement pratiqué dans le plafond (éclairage zénithal) de forme rectangulaire ,sa position est plus souvent centrale.
  • 15. Tizefri:Tizefri: Pièce en retrait de West eddar ,l’espace est aménagé ,on yPièce en retrait de West eddar ,l’espace est aménagé ,on y trouve des niches sur le mur faisant face a l’entrée toujours atrouve des niches sur le mur faisant face a l’entrée toujours a une hauteur accessible ,une tenture permet d’isoler le Tizefriune hauteur accessible ,une tenture permet d’isoler le Tizefri du West eddar le seul contact visuel qu’elles ont est le Choufdu West eddar le seul contact visuel qu’elles ont est le Chouf (petit trou a hauteur d’yeux en position assise. cette pièce est(petit trou a hauteur d’yeux en position assise. cette pièce est le salon des femmes.le salon des femmes. L’ouverture du Tizefri et deL’ouverture du Tizefri et de West eddar se fait toujoursWest eddar se fait toujours en direction de la Mecque.en direction de la Mecque.
  • 16. Tazkaa (bit) Pièce obscure fermée ou nom selon la nature de leur destination
  • 17. La salle de bain:La salle de bain: Lieu d’ablution lié à la prièreLieu d’ablution lié à la prière Ajmir:Ajmir: Volume réduit, a l’entrée étroite souvent en chicane, sans porte.Volume réduit, a l’entrée étroite souvent en chicane, sans porte. Un trou rectangulaire découpé dans le sol est placé auUn trou rectangulaire découpé dans le sol est placé au dessus d’une fosse ou les matières sèchent.dessus d’une fosse ou les matières sèchent.
  • 18. L’escalier :L’escalier : Situé dans un angle, les voléesSitué dans un angle, les volées sont courtes, les marches sontsont courtes, les marches sont hautes 20 à 25 cm, c’est unhautes 20 à 25 cm, c’est un volume indépendant; il comportevolume indépendant; il comporte 8 à 10 marches.8 à 10 marches. Souvent on remarque deuxSouvent on remarque deux escaliers; l’un est enescaliers; l’un est en communication directe avec lecommunication directe avec le teskift, offrant un accès a l’étageteskift, offrant un accès a l’étage et qui évite la vue sur Westet qui évite la vue sur West eddar.eddar. Ces deux accès a l’étageCes deux accès a l’étage correspondent aux deux circuitscorrespondent aux deux circuits de la maison l’un féminin etde la maison l’un féminin et familiale l’autre masculin(Hôtes)familiale l’autre masculin(Hôtes) A l’étage on retrouve la mêmeA l’étage on retrouve la même organisation qu’au RDC deorganisation qu’au RDC de petites pièces organisées autourpetites pièces organisées autour d’un espace centrale.d’un espace centrale.
  • 19. Ikoumar: espace intermédiaire (ni dehors ,ni dedans) circulation couverte qui permet d’accéder a d’autres pièces il donne sur une cour ouverte (Tigharghart)
  • 20. Tigharghart: Cour a ciel ouvert qui se situe au dessus de West eddar,c’est par elle a travers le chebek que le RDC est éclairé , terrasse protégée par quatre murs et baignée de soleil.
  • 21. Terrasse:Terrasse: On retrouve deux sortes de terrasse l’une qui communiqueOn retrouve deux sortes de terrasse l’une qui communique directement avec les terrasses voisines et qui a pour seuldirectement avec les terrasses voisines et qui a pour seul séparation un simple acrotère ,et l’autre marquée par unséparation un simple acrotère ,et l’autre marquée par un léger relevé de maçonnerie ,et des portes qui permettent laléger relevé de maçonnerie ,et des portes qui permettent la communication avec les autres maisons.communication avec les autres maisons.
  • 22.
  • 23. L’usage de l’espaceL’usage de l’espace Deux grands principes semblent présider a l’usage deDeux grands principes semblent présider a l’usage de l’espace ,l’un est lié aux saisons l’autre au sexe (l’homme etl’espace ,l’un est lié aux saisons l’autre au sexe (l’homme et la femme ne fréquentent pas la maison de la même manièrela femme ne fréquentent pas la maison de la même manière En hiver soirée et nuit se déroule au RDC le mieux protégé desEn hiver soirée et nuit se déroule au RDC le mieux protégé des rigueurs du froid ,mais le début de la journée se déroule surrigueurs du froid ,mais le début de la journée se déroule sur la terrasse ou sous l’ikoumarla terrasse ou sous l’ikoumar En été les terrasses deviendront inconfortables la journée alorsEn été les terrasses deviendront inconfortables la journée alors que amesntidar qui a accumulé la chaleur de la journée dansque amesntidar qui a accumulé la chaleur de la journée dans ses murs devient insupportable la nuit.ses murs devient insupportable la nuit. On distingue deux types d’espaces ceux commandés qui sontOn distingue deux types d’espaces ceux commandés qui sont en cul de sac et d’autres qui constituent une modalité d’accèsen cul de sac et d’autres qui constituent une modalité d’accès et a ce titre dominent les autres.(West eddar et tigharghart)et a ce titre dominent les autres.(West eddar et tigharghart)
  • 24. Le mode de vie communautaire est imposé il n’y a pasLe mode de vie communautaire est imposé il n’y a pas d’appropriations individuelled’appropriations individuelle excepté laali qui est unexcepté laali qui est un espace exclusivement masculin.espace exclusivement masculin. La maison se constitue de deux mondes l’un masculin etLa maison se constitue de deux mondes l’un masculin et l’autre féminin , le West eddar représente le lieux del’autre féminin , le West eddar représente le lieux de rencontre de ces deux mondes.rencontre de ces deux mondes. La maison est le seul lieu ou les hommes et les femmes seLa maison est le seul lieu ou les hommes et les femmes se rencontrent.rencontrent.
  • 25. La conception de l’espaceLa conception de l’espace Chez les berbères et les arabes ,l’espace n’est pas uneChez les berbères et les arabes ,l’espace n’est pas une vaste disponibilité neutre et indifférenciéevaste disponibilité neutre et indifférenciée Cette héterogenité de l’espace se traduit au M’ZAB parCette héterogenité de l’espace se traduit au M’ZAB par une conception originale du territoireune conception originale du territoire ,,une hiérarchieune hiérarchie apparaît , ou la ville prend la place de haut lieu de laapparaît , ou la ville prend la place de haut lieu de la culture , édifiée dans la foi,puis la palmeraie symboliseculture , édifiée dans la foi,puis la palmeraie symbolise la nature ,la fécondité ,enfin le désert lieu de la naturela nature ,la fécondité ,enfin le désert lieu de la nature inculte ,lieu de la stérilitéinculte ,lieu de la stérilité L’espace est ordonné par le caractère sacré accordé auL’espace est ordonné par le caractère sacré accordé au lieu cette hiérarchie s’organise a travers des directionslieu cette hiérarchie s’organise a travers des directions des axes symboliques qui oriente l ’espacedes axes symboliques qui oriente l ’espace
  • 26.
  • 27.
  • 28.
  • 29. L’heterogéneité de l’espaces manifeste aussi avec les directionsL’heterogéneité de l’espaces manifeste aussi avec les directions gauche et droite:la droite symbolise le sacré,la culture,lagauche et droite:la droite symbolise le sacré,la culture,la hauteur, la lumièrehauteur, la lumière la gauche symbolise le profane ,la nature , le bas etla gauche symbolise le profane ,la nature , le bas et l’obscurité.l’obscurité. L’homme (destin public ,actif dans le monde soc)c’est l’être duL’homme (destin public ,actif dans le monde soc)c’est l’être du plein jour,il est assimilé a l’ordre sacré droit .plein jour,il est assimilé a l’ordre sacré droit . La femme (attachée au monde intérieur) elle est assimilée aLa femme (attachée au monde intérieur) elle est assimilée a l’ordre sacré gauche , c’est l’habitante du dedans ,c’est lel’ordre sacré gauche , c’est l’habitante du dedans ,c’est le réceptacle de l’homme.réceptacle de l’homme. L’homme se tourne vers un dieu unique ,les femmes se tournentL’homme se tourne vers un dieu unique ,les femmes se tournent plus volontiers vers des divinités domestiques (croyancesplus volontiers vers des divinités domestiques (croyances animistes)cela implique la fréquentation de lieuxanimistes)cela implique la fréquentation de lieux divinisés(marabouts,djinns…)divinisés(marabouts,djinns…)
  • 30.
  • 31. La maison une construction symboliqueLa maison une construction symbolique Selon la pénétration de la lumière la maisonSelon la pénétration de la lumière la maison va se divisée en zones de lumière et zoneva se divisée en zones de lumière et zone d’ombre ,l’orientation des maison est lad’ombre ,l’orientation des maison est la même pour toutes donc cette pénétrationmême pour toutes donc cette pénétration s’établie partout selon le même modes’établie partout selon le même mode toujours en respectant la symbolique detoujours en respectant la symbolique de l’homme = lumière , femme = ombre.l’homme = lumière , femme = ombre. La porte:La porte: Point de rencontre des deux espaces quiPoint de rencontre des deux espaces qui seront rassemblés au delà c’est un seuilseront rassemblés au delà c’est un seuil entre deux mondes .point vulnérableentre deux mondes .point vulnérable protégé par la « main de fatma » (traceprotégé par la « main de fatma » (trace d’une main imprimé par le maçon dansd’une main imprimé par le maçon dans l’enduit ).l’enduit ).
  • 32. Donc la maison apparaît comme une miniaturisation de l’universDonc la maison apparaît comme une miniaturisation de l’univers autocentré sur West eddar,c’est la ou l’apprentissage de laautocentré sur West eddar,c’est la ou l’apprentissage de la condition sociale se faitcondition sociale se fait
  • 33. conclusionconclusion Ravereau nous confirme :« ces constructions ne sont pasRavereau nous confirme :« ces constructions ne sont pas faites pour être vues ». c’est un espace qui doit êtrefaites pour être vues ». c’est un espace qui doit être perçu a travers le corps en mouvementperçu a travers le corps en mouvement C’est le corps qui épouse les surfaces et les formes .C’est le corps qui épouse les surfaces et les formes . La maison est une chrysalide qui ne vaut que tant qu’elleLa maison est une chrysalide qui ne vaut que tant qu’elle abrite un être ephemere L’HOMME .abrite un être ephemere L’HOMME .