SlideShare une entreprise Scribd logo
Le Mouvement
pour une Alternative Non-violente
(MAN)
Histoire et actualité
Étienne Godinot 22.12.2023
Sources
Ce diaporama est inspiré en partie du travail réalisé par
Guillaume Gamblin ( membre du MAN, journaliste à la revue Silence),
publié dans le numéro 134 (mars 2005) de la revue Alternatives non-
violentes (ANV) et intitulé "La non-violence, une aventure collective".
Autres sources :
- souvenirs personnels,
- Internet, notamment site du MAN,
- contributions, corrections et suggestions de Christian Boury-Esnault,
Patricia Cartigny, Pierre Dufour, Guillaume Gamblin, Jean-Baptiste
Libouban, François Marchand, Jacques Muller, Jean-Marie Muller,
Élisabeth Maheu-Vaillant, Serge Perrin, Alain Refalo, François Vaillant.
Image du haut : Guillaume Gamblin
Sources (suite)
Le numéro d’ANV de mars 2005 La non-violence, une aventure
collective présente les organisations suivantes, présentées par ordre
chronologique de leur date de création :
- Mouvement International de la Réconciliation (MIR, 1919)
- Communauté de l’Arche de Lanza del Vasto (1948)
- Revue Alternatives Non-Violentes (ANV, 1973)
- Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN, 1974)
- Le Cun du Larzac (1975, aujourd’hui disparu)
- Revue Non-violence Actualité (1977, aujourd’hui disparue)
- Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (IRNC, 1984)
- Instituts de formation du MAN (IFMAN, 1989)
- Équipe de Paix dans les Balkans – Balkan Peace Team (1994, EPB-BPT,
aujourd’hui disparue)
- Fonds associatif Non-violence XXI (2001)
Le MAN,
fondé en 1974 pour faire valoir le bien-fondé de la philosophie de la
non-violence et la stratégie de l’action non-violente dans les débats et
les luttes pour un changement sociétal,
engagé depuis 1974 dans la promotion et l’expérimentation de la non-
violence aux niveaux politique, social et culturel,
constitue un pôle dynamique de promotion des principes de la non-
violence politique.
Logos successifs du MAN depuis 1974
Dans les années 1970
Dans les années 1970, la mouvance non-violente est
représentée en France par le ‘Mouvement International de la
Réconciliation’ (MIR) et par ‘l’Arche de Lanza del Vasto’, qui ont
une forte connotation religieuse ou spirituelle,
et par de multiples ‟Comités d’action non-violente”,
‟Communautés non-violentes” ou ‟Groupes de recherche et
d’action non-violente” (GRANV), à visée politique, investis pour
lutter contre les causes structurelles du sous-développement, le
commerce des armes, ou promouvoir l’objection de conscience
au service militaire.
Une majorité de ces groupes se fédère en 1972 dans le
‘Secrétariat de Coordination de l’Action Non-violente’ (SCAN).
Images :
-Logo du MIR et de l’Arche
- Article dans L’Est Républicain en avril 1972 : réunion du Comité d’action non-violente
de Bar-le-Duc (Meuse)
La création du MAN
En 1973, Jean-Marie Muller, membre de la
‘Communauté de recherche et d’action non-violente
d’Orléans’, rédige une première version du ‘Manifeste pour
une Alternative non-violente’, et propose aux personnes et
groupes qui s’y reconnaissent de se fédérer dans un
mouvement politique.
En 1974 est créé à Poitiers le ‘Mouvement pour une
Alternative Non-violente’.
Images : 3 des cofondateurs du MAN,
Jean-Marie Muller (croqué par Cabu)
Jacques de Bollardière,
René Macaire,
Le Manifeste
pour une alternative non-violente
Le ‘Manifeste pour une Alternative non-violente’, adopté en
1973 et amendé en 1974, est le texte de référence de constitution
du MAN. Il sera actualisé à plusieurs reprises, notamment en 2011.
Ses douze articles abordent les thèmes suivants :
- refuser la fatalité de la violence, en comprendre les mécanismes
et trouver des alternatives,
- dans une stratégie d’action non-violente efficace, bien s’informer,
faire une analyse politique et économique, définir un projet et des
programmes constructifs,
- énoncer l’accord profond entre les moyens utilisés et la fin
poursuivie,
- faire valoir le bien-fondé des méthodes de l’action non-violente
(moyens de pression, de contrainte, etc.), expliquer le principe de
non-collaboration dans l’exercice du pouvoir par le peuple,
../..
Images : Mohandas Gandhi, Abdul Ghaffar Khan, Martin Luther King, Cesar Chavez.
Le Manifeste
pour une alternative non-violente (suite)
- fonder notre projet de société sur une démocratie plus participative, sur
plus de responsabilité en matière d’économie et d’écologie, dans un esprit
de solidarité sociale et internationale,
- promouvoir une défense civile non-violente et l’intervention civile de paix
dans les zones de conflits,
- former ses adhérents et les citoyens à la régulation non-violente des
conflits et à l’action non-violente,
- développer une culture de non-violence, donner une place importante à
l’éducation et à la formation de tous les citoyens, avec des pédagogies
actives et coopératives,
- comprendre les articulations entre évolution des structures et des
fonctionnements collectifs et transformation des mentalités et des
comportements humains,
- porter les principes de la non-violence au sein même du mouvement en
améliorant sans cesse ses fonctionnements internes.
Le texte d’orientation politique (1976)
L’expérience du Front autogestionnaire (1978)
Le texte d’orientation politique (TOP) du MAN, très marqué
politiquement par les débats de cette époque, est adopté en 1976.
Il est devenu par la suite la brochure "Pour une non-violence éthique et
politique » (cf. diapo suivante)
À l’occasion des élections législatives de1978, le MAN participe
à la création du ‘Front autogestionnaire’ afin d’y présenter des
candidats communs avec d’autres partenaires évoluant sur des bases
politiques proches, le ‘Parti Socialiste Unifié’ (PSU) et les écologistes.
Ils composent ensemble un programme alternatif à celui du
Programme commun de la gauche traditionnelle (PC, PS, Radicaux de
gauche), qui se structure autour de l’autogestion, de la remise en
cause du productivisme, de la défense civile non-violente, de la
défense des libertés.
Les résultats sont plutôt encourageants, mais le MAN décide
d’arrêter là son engagement électoral, et de se recentrer sur les luttes
politiques (ventes d’armes, nucléaire, écologie, exclusion, etc.) et sur
l’apport des valeurs et des outils de la non-violence dans la société
Les textes d’orientation récents
Les derniers textes du MAN approfondissent la
réflexion autour de la démocratie et conceptualisent une
philosophie de la non-violence.
Contenu :
- Signification de la non-violence
- La non-violence au service de la démocratie
- Économie, écologie et non-violence
- Développer une culture de non-violence : le rôle de
l’éducation
- La stratégie de l’action non-violente
- La défense civile non-violente
- La non-violence et la solidarité internationale
- Construire positivement l’histoire.
Bibliographie sélective.
Missions et organisation du MAN.
Les missions du MAN
• Informer (diffusion d’ouvrages, d’expositions et autres
supports), et préciser la notion de non-violence et les
concepts qui s'y rattachent
• Approfondir la réflexion politique sous l’éclairage de la
non-violence (recherche théorique, forums, colloques,
etc.)
• Agir dans les luttes contre l’injustice : le plus souvent en
partenariat avec d’autres organisations, comme ATD
Quart-Monde, Alternatiba, Amis de la Terre, etc.
• Appuyer l’action non-violente par-delà les frontières :
le MAN est affilié à l’’Internationale des
Résistants à la Guerre’ (WRI-IRG), il entretient
des relations avec divers mouvements non-
violents à travers le monde.
À la faveur de l’arrivée de la gauche en 1981, le MAN
parvient à engager un processus de reconnaissance et
d’institutionnalisation de certaines de ses propositions.
En lien avec le ‘Comité de Coordination pour le
Service Civil’ (CCSC) et la ‘Fédération des objecteurs de
conscience’ (FÉDO, dissoute à la demande du
gouvernement et reconstituée en ‘Mouvement des
Objecteurs de Conscience ’- MOC), et après une longue
campagne (notamment des grèves de la faim),
le MAN obtient en 1983 une réforme - incomplète - du statut
des objecteurs de conscience qui assouplit les conditions
d’accomplissement du service civil.
Des avancées législatives
Des avancées institutionnelles
À la suite d’une intense campagne menée par le
MAN pour une autre défense, menée par le MAN à partir
de 1982 et jusqu’en 2004, le ministre de la Défense,
Charles Hernu, commande à Jean-Marie Muller un rapport
sur les formes civiles de défense. Le rapport de Christian
Mellon, Jean-Marie Muller et Jacques Sémelin, La
dissuasion civile, est édité en 1985 par la ‘Fondation pour
les Études de Défense Nationale’ (FEDN).
À cette occasion, des membres du MAN créent en
1984 ‘l’Institut de recherche sur la Résolution Non-violente
des Conflits’ (IRNC), qui constitue le pôle de recherche et
d’interlocution privilégié avec les pouvoirs publics et les
institutions militaires sur les politiques et les stratégies
civiles de défense.
40 ans de luttes et de solidarité :
Lutte du Larzac
Dès sa création, le MAN s’engage, avec d’autres
mouvements non-violents, et particulièrement l’Arche, dans le
soutien aux paysans du Larzac en lutte contre le projet
d’extension du camp militaire : participation aux Comités Larzac,
aux manifestations locales, aux marches, aux rassemblements
sur le plateau, etc.
C'est le MAN qui coordonne les deux actions nationales de
désobéissance civile en soutien aux paysans :
- le renvoi des livrets militaires, -
- le refus-redistribution de l'impôt (3%) qui permet la construction
de la bergerie de la Blaquière sur le périmètre d’extension.
Photo du bas : Jean-Marie Muller, Lanza del Vasto
et Jacques de Bollardière au Larzac en 1973.
40 ans de luttes et de solidarité :
Lutte contre le nucléaire
Le MAN s’engage dans la lutte contre le nucléaire
civil et militaire, notamment en 1977 contre le surrégéné-
rateur Superphénix situé à Malville, entre Lyon et Genève,
et contre les euromissiles en Europe (SS 20
soviétiques et Pershing 2 états-uniens) dans les années
1980.
40 ans de luttes et de solidarité :
Lutte pour l’égalité,
contre le racisme et l’exclusion
En 1981, le MAN co-organise et soutient une
grève de la faim de 20 jours pour réclamer l’amélioration
des droits des personnes issues de l’immigration.
En 1983, il aide Christian Delorme et ses amis à
organiser la ‘Marche pour l’égalité et contre le racisme’,
dite ‘Marche des Beurs’, afin dénoncer les violences et
discriminations et créer du lien. 100 000 personnes
défilent à Paris. Le président François Mitterrand
accepte une carte de séjour et de travail valable pour dix
ans, promet une loi contre les crimes racistes et à terme
un projet sur le vote des étrangers aux élections locales.
40 ans de luttes et de solidarité :
Lutte pour les droits humains
Le MAN soutient également les mouvements non-violents en lutte
contre la dictature en Argentine, au Brésil, au Chili, en Birmanie, etc.
Il joue un rôle clef dans le soutien français à la lutte contre l’apartheid en
Afrique du Sud, à travers les ‘Comités anti-Outspan’ qui organisent le boycott
des oranges de cette marque.
Il soutient la lutte les formes non-violentes de la lutte du peuple kanak en
Nouvelle-Calédonie.
Photos à droite : Adolfo Perez Esquivel (Argentine), Luis Perez Aguirre (Uruguay),
Aung San Suu Kyi (Birmanie), Yiéwéné Yiewéné (Nouvelle-Calédonie)
40 ans de luttes et de solidarité :
Action pour les droits humains
et pour la paix en Colombie
À partir de 1997, le MAN, avec d’autres organisa-
tions*, soutient l’action des ‘communautés de paix’ en
Colombie, notamment l’action du Centro de Investigación
y Educación Popular (CINEP) dans la région d’Uraba.
Ces communautés réunissent, sur une soixantaine
de villages, environ 5 000 habitants qui refusent les
violences entre l’armée, les guerilleros (FARC) et les
groupes paramilitaires, et dénoncent l’économie basée
sur les trafics de drogues.
* ACAT, FPH, CCFD, Secours Catholique, École de la Paix, France
Libertés, Pax Christi France
Images :
- Carte de la Colombie
- Logo du CINEP
- Communauté de pax en Colombie
40 ans de luttes et de solidarité :
Lutte pour la liberté en Europe de l’Est
Le MAN soutient la lutte des mouvements de résistance
populaire en Pologne contre la dictature communiste : syndicat
Solidarnosc, mouvement de jeunes VIP, etc.
Durant la fin des années 1980, plusieurs voyages sont
organisés et permettent de nouer des contacts fructueux avec
ces organisations clandestines.
Le livre de Jean-Marie Muller Stratégie de l’action non-
violente, traduit clandestinement en polonais, circule sous le
manteau.
Par des communiqués, articles de presse, manifesta-
tions, le MAN manifeste son soutien aux dissidents soviétiques
(A. Soljenitsyne, A. Sakharov, L. Pliouchtch, N. Gorbarnevskaïa,
etc.) et aux autres mouvements de résistance à l’Est : Charte 77
en Tchécoslovaquie, Neues Forum en Allemagne de l’Est, etc.
Photos de personnes : Adam Michnik (Pologne), Vaclav Havel (Tchécoslovaquie)
40 ans de luttes et de solidarité :
Action dans les Balkans
Plus tard, des liens forts se constituent peu à peu avec le Kosovo. Ce
pays voit apparaître depuis 1992 une expérience de résistance civile non-
violente de masse face à l’apartheid du pouvoir serbe de Belgrade, consti-
tuant un véritable second pouvoir organisé par la société civile (systèmes
parallèles de santé et d’enseignement).
Des missions sur place permettent de nouer contact avec certains
acteurs de cette expérience, notamment le président ‟clandestin” Ibrahim
Rugova.
Un réseau se constitue au sein du MAN et s’engage dans une
campagne d’information sur ce mouvement trop ignoré en France, ainsi que
dans le soutien actif de l’ONG européenne ‘Balkan Peace Team’ (BPT).
Il débouche en 1999 sur la création de l’association française ‘Équipes de
Paix dans les Balkans’ (EPB), qui envoie des volontaires de 2001 à 2005 à
Mitroviça, et où s’impliquent notamment Pierre et Martine Dufour du MAN-
Manosque
Plusieurs missions d’intervention civile de paix sont menées en ex-
Yougoslavie par BPT et EPB.
Images : - Pierre et Martine Dufour (MAN Manosque), très engagés dans EPB
- Ibrahim Rugova
40 ans de luttes et de solidarité :
Décennie pour l’éducation à la non-violence
À l’initiative de plusieurs prix Nobel de la paix, l'Assemblée
générale des Nations unies, en nov. 1998, « invite les États Membres à
prendre les mesures nécessaires pour que la pratique de la non-violence
et de la paix soit enseignée à tous les niveaux de leurs sociétés
respectives, y compris dans les établissements d'enseignement ».
Avec de nombreuses autres associations, le MAN participe à la
‘Coordination pour la décennie de la non-violence et de la paix’ créée en
novembre 2000 pour coordonner les activités associatives autour de la
"Décennie internationale de la promotion d'une culture de la non-violence
et de la paix au profit des enfants du monde".
Ce collectif devient après 2011 la ‘Coordination pour l’éducation à
la non-violence et à la paix’. L'ambition de l'association est de favoriser le
passage d'une culture de la violence à une culture de la non-violence,
pour le bien des enfants et des adolescents du monde entier. Elle réunit
80 associations, compte plus d’une dizaine de coordinations locales et a
reçu le soutien de plus de 130 personnalités qui constituent son Comité de
parrainage. Elle sera dissoute en 2019.
Le MAN s’implique dans le ‘Salon international des initiatives de
paix’ organisé à la ‘Cité des sciences et de l’Industrie’ (Paris- La Villette)
en 2004, 2006 et 2008.
40 ans de luttes et de solidarité :
Le MAN dans la dynamique altermondialiste
En parallèle, le MAN intègre son action dans le cadre de
la dynamique altermondialiste, en étant par exemple présent
à Annemasse au rassemblement du ‘Contre G8’ d’Évian en
juin 2003 (photo 1),
et sur le plateau du Larzac en août de la même année,
où se rassemblent 200 000 personnes (photo 2).
Il participe aussi au ‘Forum social européen’ de St
Denis en novembre 2003.
Solidarité internationale :
L’intervention civile de paix (ICP)
En 1996, le MAN est moteur dans la création du ‘Comité
français pour l’intervention civile de paix’ (Comité ICP) avec d’autres
organisations : ‘Brigades de Paix Internationales’ (Peace Brigades
International - PBI), ‘Collectif Guatemala’, Balkan Peace Team
(BPT), l’IRNC, le CCFD, ‘Pax Christi France’, la ‘Délégation
Catholique pour la Coopération’ (DCC). À partir de 2009, Nonviolent
Peaceforce (NP) rejoint le Comité ICP.
Le collectif cherche à contribuer au développement de
l‘intervention civile de paix et à sa reconnaissance politique, en tant
que méthode non-violente de résolution de conflits, complément et
alternative crédible aux interventions militaires.
Il organise depuis 2000 une formation annuelle à l’intervention
civile, dans le cadre de laquelle se sont formé-e-s plusieurs
centaines de volontaires pour des missions d’observation, de
protection, d’interposition et de médiation dans des conflits en
Europe de l’Est, en Amérique latine, Afrique, Asie, Proche Orient.
Promotion d’un culture de non-violence :
Violences sociales, éducation
De 1983 à 2004, le MAN mène un campagne
"Éducation et non-violence".
Avec le désenchantement militant des années 1995
commence un déclin progressif de la dynamique nationale du
MAN et du nombre de ses adhérents.
Parallèlement, les militants qui restent engagés
évoluent et s’engagent de plus en plus dans une réflexion sur
les violences sociales et l’éducation. Un réseau Éducation est
créé au sein du MAN.
Des membres de cette commission décident en 1992
de développer régionalement les IFMAN, Instituts de Formation
du MAN, dont le premier est né en Normandie en 1989.
Une nouvelle dynamique d’adhésions au MAN et d’actions
militantes renait dans les années 2010.
La création de ‘Non-Violence XXI’
En 2001, François Marchand, militant du MAN depuis le début et co-
fondateur de l’IRNC, est à l’origine de la création du fonds associatif ‘Non-
violence XXI’.
Cette association, soutenue par la ‘Fondation de France’ et par la
‘Fondation Un Monde par Tous’, collecte des dons dans le but de financer des
projets à caractère non-violent et de promouvoir concrètement la culture de la
non-violence au 21e siècle en France et dans le monde.
Ses trois domaines d’intervention sont :
- l’éducation à la non-violence,
- l’intervention civile de paix,
- la promotion de l’action non-violente.
‘Non-violence XXI’ gère le ‘Fonds de dotation pour une culture de non-
violence’ qui est habilité à recevoir des legs dans le cadre de testaments, des
donations ainsi que des capitaux dans le cadre de contrats d’assurance-vie.
Photo : François Marchand
Solidarité internationale :
L’action pour la justice et la paix en Israël-Palestine
Le MAN lors de la 1ère Intifada de 1998 met en avant la
stratégie non-violente de la résistance populaire, donnant une
autre vision des Palestiniens et de l'OLP.
Il décide en 2001 d'organiser une campagne pour
l'envoi d'une force d'interposition civile de paix.
En 2003, le MAN s’engage dans une campagne
intitulée Israël-Palestine : campagne européenne pour une
force internationale d’intervention civile. L’objectif est triple :
- dissuader les actes de violence d’un côté comme de l’autre,
- affirmer une double solidarité avec les préoccupations
légitimes des deux parties,
- faire reculer les peurs réciproques et baisser le niveau de
tension pour rendre possible un dialogue.
En octobre 2003 ont lieu un voyage d’une délégation du
MAN et une rencontre plus de 20 associations israéliennes et
palestiniennes de défense des droits de l'homme.
Solidarité internationale :
L’action pour la justice et la paix
en Israël-Palestine
Le MAN-Lyon, avec de nombreux partenaires, s’est
impliqué dans des actions de coopération agricole avec
l’idée que le renforcement des sociétés civiles dans les
deux territoires est un objectif majeur dans la solution du
conflit.
Depuis 2009, le MAN, avec une cinquantaine
d’autres associations, est engagé dans la campagne BDS
(Boycott - Désinvestissement - Sanctions) qui dénonce la
politique israélienne d’occupation et d’appropriation des
territoires palestiniens.
En plus du partenariat avec les associations
palestiniennes, le MAN Lyon décide en 2016 de faire un
partenariat avec des associations israéliennes pour la paix.
Le MAN continue diffuser l'information sur la
résistance populaire non-violente en Palestine.
40 ans de luttes et de solidarité :
Action pour les droits humains
et pour la paix au Moyen-Orient
De 1990 à 2012, Jean-Marie Muller participe à des rencontres et
anime des formations au Moyen-Orient :
- En sept. 1990, formation d’éducateurs sociaux au Liban;
- En janv. 2006, formation de militants irakiens, syriens,
palestiniens et libanais en Jordanie;
- En juin-juill. 2008, conférences et formation en Syrie;
- En août 2009, intervention lors la première session de
l’Université académique pour la non-violence et les droits
humains dans le monde arabe (AUNOHR) à Beyrouth;
- En nov. 2009, participation au premier Forum national irakien
pour la non-violence à Erbil, en Irak (photo);
- En juin-juil. 2012, animation d’une session de formation à
l’Université arabe pour la non-violence au Liban;
- En sept.-oct. 2012, dans le Kurdistan irakien, rencontre avec
des ministres et des présidents d’universités pour introduire un
enseignement de la non-violence à l’université.
Soutien du MAN à des dynamiques
de changement sociétal
Depuis sa fondation, le MAN, souvent sans être directement
à l’initiative de ce qui s’est fait, s’est beaucoup impliqué dans des
actions diverses en vue d’un changement sociétal.
Il a participé particulièrement à des actions et campagnes de
désobéissance civile destinées à faire respecter les lois et/ou à les
améliorer.
Ces actions ont été initiées la plupart du temps par des militants
non-violents adhérents ou proches de l’Arche ou du MAN :
- ‘Marche pour l’égalité et contre le racisme’, dite ‘marche des beurs’ en
1983,
- faucheurs de plants d'OGM en plein champ,
- enseignants,
- déboulonneurs de publicité,
- soutien au mouvement indien Ekta Parishad,
- emprunt temporaire de chaises dans banques non éthiques,
- ‘Cercles de silence’ pour les droits des réfugiés et immigrés,
- lutte contre l’évasion fiscale,
- participation au processus de désarmement de l’ETA au Pays basque,
etc.
Photo du bas : marche Jaï Jagat 2020 Lyon-Genève en soutien au mouvement
indien Ekta Parishad
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal
Lutte contre les OGM
La société civile, à travers les ‘Faucheurs Volontaires’, a pris la
suite en 2003 de la ‘Confédération Paysanne’ dans l'opposition aux
cultures OGM en plein champ. Des militants du MAN ont participé aux
actions de fauchage et se sont retrouvés aussi dans les tribunaux
comme prévenus ou comme témoins de moralité.
Ces actions de désobéissance civique ont été faites à visage
découvert et revendiquées pour changer la loi et l'action gouverne-
mentale aux motifs suivants : lutte contre le brevetage du vivant,
contre la contamination des plantes et de l'eau par les pesticides,
atteintes aux libertés des paysans et des consommateurs, dangers
pour la santé publique.....
La lutte entre dans une phase difficile par l'arrivée de nouveaux
outils scientifiques peu coûteux permettant de modifier tous les vivants
ou en faisant muter les plantes, ce qui permet de contourner la
réglementation européenne. Le répression est plus facile du fait de
l’état d‘urgence
Vigilance à garder : génome humain, nanoparticules, transhumanisme.
Photo : Jean-Baptiste Libouban, de l’Arche, initiateur des Faucheurs volontaires
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal :
Le mouvement des enseignants-désobéisseurs
À la suite de la publication et de la médiatisation de la lettre d'Alain
Refalo, professeur des écoles (photo), adressée à son inspecteur et
intitulée En conscience, je refuse d'obéir, un mouvement inédit de
désobéissance pédagogique a fait irruption en 2008-2009 pour résister
à des contre-réformes appliquées à l'école primaire.
Plus de 3 000 enseignants du premier degré ont publiquement fait
acte de désobéissance pour ne pas être complices d'une politique
contraire à l'éthique de leurs missions et pour promouvoir une école du
progrès pour tous.
Le soutien massif des parents d'élèves et la solidarité
citoyenne ont permis aux enseignants-désobéisseurs,
malgré les pressions hiérarchiques et les sanctions
financières et disciplinaires, de s'inscrire dans la durée. Le
nouveau gouvernement issu de l'élection présidentielle de
2012 abrogera l'essentiel des dispositifs contestés par les
enseignants-désobéisseurs.
Image : Alain Refalo
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal :
Soutien au mouvement Ekta Parishad
À partir de 2007, avec d’autres mouvements français et
européens*, le MAN soutient le combat du mouvement non-violent
indien Ekta Parishad pour la défense des paysans sans terre, des
petits paysans, des populations tribales et des Intouchables.
Au-delà de l’Inde, les objectifs de cette action internationale
sont la souveraineté alimentaire, la défense des biens communs (
terre, eau, forêts, semences, etc.), la lutte contre l’accaparement des
terres et l’interdiction du brevetage du vivant.
Par l'action non-violente, notamment à travers de grandes
marches de dizaines de milliers de personnes pendant plusieurs
semaines, Ekta Parishad mobilise, forme des animateurs, fait pression
sur le gouvernement indien et obtient des résultats législatifs.
En 2012, le MAN participe à l'organisation de deux marches en
France en soutien à la marche Jansatyagraha en Inde.
En 2020, le MAN Lyon organise la marche Lyon-Génève dans
le cadre de la marche Jaï Jagat (‘Victoire pour le monde’)
Photos : le leader gandhien Rajagopal PV, fondateur d’Ekta Parishad, les marches
Janadesh (2007) et Jansatyagraha (2012)
* Peuples Solidaires, Solidarité, Gandhi International, Arche, Ekta Europe, Confédération
paysanne, Frères des Hommes, Terre de Liens, etc.,
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal :
Lutte contre les abus de la publicité
Le ‘Collectif des déboulonneurs’ est créé en 2005, à l’initiative
notamment de François Vaillant (MAN), Yvan Gradis (écrivain,
rédacteur du Publiphobe) et Alex Barret (musicien).
Pour lutter contre l’invasion publicitaire, les Déboulonneurs
choisissent la désobéissance civile en barbouillant des panneaux
publicitaires au grand jour et à visage découvert.
Leurs actions les conduisent au tribunal, où leurs procès, souvent
médiatisés, se soldent par des condamnations plus ou moins
symboliques (1 € à 500 €) … ou par des relaxes.
Les associations ‘Résistance à l’Agression Publicitaire’ (RAP) et
‘Paysages de France’ agissent, elles, dans la légalité, en pratiquant
des actions non-violentes contre les abus de la publicité dans l’espace
public et en intentant des actions en
Justice
Photos :
François vaillant (débout sur l’échelle)
Yvan Gradis (accroupi)
Promotion d’une culture de non-violence :
Campagne contre la publicité destinée aux enfants à la télévision
L’objectif de la campagne du MAN (manifestations avec distribution de
tracts, heures de silence dans les espaces publics, campagne de lettres
aux députés) est d’exiger des pouvoirs publics une loi qui interdise toute
publicité destinée aux enfants de moins de 12 ans sur les chaînes du
service public.
Un colloque est organisé sur ce thème en octobre 2009 par le sénateur du
Haut-Rhin EELV Jacques Muller et par le MAN. Avant de devoir quitter le
Sénat en décembre 2010, Jacques Muller, également membre du MAN,
dépose une proposition de loi visant « la protection des enfants et
adolescents des effets de la publicité télévisuelle », qui ne sera jamais
débattue.
Le sénateur EELV André Gattolin reprend le flambeau et finit par faire
adopter par le Sénat en décembre 2016 un texte similaire qui introduit dans
la législation française « la suppression de la publicité commerciale dans
les programmes jeunesse de la télévision publique ».
Photos à droite : Jacques Muller et André Gattolin
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal :
Formation des enseignants à la gestion des conflits
Le MAN participe activement à la campagne de la Coordination
pour l'éducation à la non-violence et à la paix qui obtient en 2013
une loi introduisant la formation des enseignants à la gestion des
conflits : la formation à la résolution non-violente des conflits
commence à être assurée dans les écoles.
« Les écoles supérieures du professorat et de l'éducation
exercent les missions suivantes : ( …) « Elles organisent des
formations de sensibilisation à l'égalité entre les femmes et les
hommes, à la lutte contre les discriminations, à la scolarisation
des élèves en situation de handicap ainsi que des formations à
la prévention et à la résolution non-violente des conflits.
(Loi dite Peillon de refondation de l’école de la République du 8
juillet 2013, art. 70, § 15 , et art. L 721.12 du Code de
l’éducation),
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal :
Lutte contre l’évasion fiscale
Alors que les délinquants fiscaux bénéficient d’une impunité quasi
totale, ce sont des lanceurs d’alerte qui sont aujourd’hui poursuivis
en justice.
Le mouvement des “Faucheurs de chaises” mène des actions de
réquisition citoyenne de chaises dans des banques impliquées dans
l’évasion fiscale. Il est lancé à l'occasion de la COP 21 en 2015 pour
protester contre cette évasion fiscale. Ces actions, toutes menées de
manière non-violente et à visage découvert, répondent à l’appel à
réquisitionner 196 chaises signé par des dizaines de personnalités.
Le 9 janvier 2017 à Dax, Jon Palais, militant de Bizi !, d’Alternatiba et
d’Action non-violente Cop21, premier ‟faucheur de chaises” à être
poursuivi en justice, comparaît devant le tribunal pour avoir dénoncé
le rôle de la BNP dans le système de l’évasion fiscale. Après un
procès très médiatique, il est relaxé le 23 janvier.
Image du bas : Jon Palais
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal :
Soutien au processus de désarmement de l’ETA au Pays basque
En 2013, un premier Forum social conduit à la formulation de
12 recommandations pour résoudre le conflit. Le Forum social
permanent (FSP) en 2016 énonce des propositions concrètes pour
dépasser le blocage des États espagnol et français. Des person-
nalités des Artisans de Paix du Pays Basque convainquent l’ETA de
renoncer à la violence et de détruire ses stocks d’armes.
Le 8 avril 2017, ETA dépose les armes et remet la liste de
ses caches. Répondant à l’appel des ‘Artisans de la Paix’, 20 000
personnes soutiennent une initiative unique en Europe : le
désarmement populaire et non-violent d’une organisation militaire,
l’ETA. L’ensemble des familles non-violentes françaises, dont le
MAN, est à leurs côtés.
Photos : - Armes de l’ETA saisies par la police espagnole
- Manifestation à Bayonne le 17 décembre 2016, au lendemain de l'arrestation de 5 militants
basques qui avaient neutralisé les armes d'un stock de l'ETA
-Txetx Etcheverry, militant écologiste et non-violent basque (mouvement Bizi ! et Alternatiba)
en première ligne dans le processus de désarmement de l’ETA, emprisonné le 16 décembre
2016 après une action de désarmement et libéré après quelques jours suite à des mani-
festations pacifiques de milliers de personnes et la mobilisation de 700 élus de tous bords
politiques.
Contribution au lien social
Le projet de ‘Médiation nomade’, initié par le MAN-Lyon, consiste
à faire lien à travers le dialogue et/ou des actions particulières (ateliers
d’écriture, de graffitis, débats, etc.), notamment dans les quartiers
défavorisés et les zones urbaines "en tension".
Une démarche "d’aller vers" est co-construite avec les acteurs
des territoires :
1 - Un temps d’immersion et de recueil des besoins des acteurs
du territoire (élus, service jeunesse, club de prévention, police
municipale, mission locale, etc.) et les associations locales, visites pour
bien comprendre le territoire : quelles sont les problématiques et les
ressources du territoire ? Qui pouvons-nous (re)mobiliser ?
2 - Un cycle de médiations nocturnes entre 1 et 5 mois.
Objectif : proposer un espace de parole pour les habitants – en
particulier, les plus jeunes – et accompagner les professionnels
sur le territoire, en soirée, à aller à la rencon-
tre des publics (en partie, des publics margi-
nalisés).
La ‘Médiation nomade’
3 - Un temps de bilan et perspectives
Un bilan de l’action et une mise en perspective sont proposés par la suite
: que se passe-t-il pour les jeunes, et plus largement pour les habitants,
après le passage de Médiation nomade ? Les collectivités souhaitent-
elles ouvrir une structure dédiée aux jeunes, ou une structure intergéné-
rationnelle ? Les structures souhaitent-elles modifier les conditions de
travail de leurs personnels (en termes de salaires, de plages horaires) ?
Des aménagements extérieurs peuvent-ils être pensés pour être plus
inclusifs ?
Le camping-car et la camionnette de ‘Médiation nomade’ ont parcouru près
de 60 000 kilomètres. En dix ans, ces deux dispositifs itinérants se sont installés
dans 99 villes – 63 villes franciliennes et 36 villes en dehors de l’île-de-France.
Constituée aujourd’hui d’une équipe de trois salariés, elle s’attache à (re)tisser du
lien entre les acteurs de terrain, les habitans des quartiers populaires et les jeunes
désinstitutionnalisés – dans l’objectif d’amorcer et de contribuer à un (re)dynamis-
me sur des territoires paupérisés, et bien souvent abandonnés.
Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal :
Autres actions de solidarité
- Soutien aux réfugiés et immigrés : participation aux
cercles de silence pour « protester contre
l'enfermement systématique des sans-papiers dans les
centres de rétention administrative en France ».
- Lutte contre la misère et l’exclusion : participation avec
d’autres associations (ATD Quart-monde, Secours
catholique, Secours populaire, etc.) aux journées
mondiales de lutte contre la misère (17 octobre), à la
campagne d’information ‟En finir avec les idées
fausses sur les pauvres et la pauvreté”.
Image :
Cercle de silence à Lyon en 2009.
Sécurité et défense :
Action contre l’arme nucléaire
et pour le désarmement nucléaire de la France
- En été 1973, peu avant la création du MAN, Jean-Marie Muller, Jacques de
Bollardière, Jean Toulat et Brice Lalonde protestent sur un bateau, le Fri,
contre les essais nucléaires à Mururoa dans la zone des expérimentations. Le
général de Bollardière renvoie au Président de la République sa croix de
Grand Officier de la Légion d’Honneur.
- Lors de son congrès en mai 2011, le MAN vote une motion ‟Dans la
perspective de l’abolition générale des armes nucléaires, demander le
désarmement nucléaire unilatéral de la France”.
- En janvier 2012, à l’initiative du MAN, 46 personnalités lancent un ‟Appel en
faveur du désarmement unilatéral de la France”.
- En 2014, le MAN rédige et diffuse un ‟4 pages” intitulé Libérons la France
des armes nucléaires, organise dans la rue des sondages ‟micro-trottoir”, etc.
- En 2014, 2015 et -2016, le MAN poursuit la campagne
pour le désarmement nucléaire unilatéral de la France,
participe aux actions et jeûnes des 6-9 août, remet une
pétition de 11550 signatures à trois députés, etc.
Sécurité et défense :
Campagne pour le désarmement nucléaire
Depuis des décennies, la question de l’arme nucléaire est évincée du débat politique.
À l’occasion de la campagne pour l’élection présidentielle de 2017, le MAN et ses
partenaires font campagne afin que les candidats prennent position à ce sujet.
Ils demandent que la France s’interroge vraiment sur les moyens de sa défense, et
qu’elle prenne l’initiative d’un désarmement nucléaire unilatéral (‟désarmement bien
ordonné commence par soi-même”…) et d’une campagne internationale visant à
interdire les armes nucléaires, comme ont été interdites les armes chimiques et les
mines anti-personnel.
La campagne comporte la diffusion d’une petite vidéo
provocatrice et d’une tribune-argumentaire signée par,
une vingtaine d’organisations et des personnalités, une
campagne de signatures, des réunions d’information,
une campagne sur Internet et sur les réseaux sociaux,
etc.
Photos :
- Die-in contre l’arme nucléaire le 6 août 2016 devant le siège du parti
Les Républicains à Paris
- Vidéo de Vincent VerzatLa Bombe, l’assurance de votre destruction
(fév. 2017)
Sécurité et défense :
Campagne
pour le désarmement nucléaire
Depuis 2017, le MAN s’engage dans le cadre de la Campagne pour abolir les
armes nucléaires (ICAN, prix Nobel de la paix 2017) afin que la France adhère au ‘Traité
sur l’interdiction des armes nucléaires’ (TIAN) voté par 122 pays à l’ONU en juillet 2017 et
entré en vigueur le 22 janvier 2021.
Il participe avec d’autres partenaires (Réseau ‘Abolition des armes nucléaires -
Maison de Vigilance’, ‘Observatoire des armements’) à des actions d’interpellation et à des
vigies citoyennes au ministère des Armées à Paris, et près du site CEA-DAM de Valduc
qui assure la maintenance et le ‘perfectionnement’ des 290 armes atomiques françaises.
Images : Actions du Collectif Bourgogne-Franche-Comté (MAN-21, Amis de la Terre, Mouvement de la Paix, etc.) à
Dijon et au site CEA-DAM de Valduc
Le MAN aujourd’hui :
Orientations depuis 2017
1 : Promouvoir l'éducation à la non-violence
2 : Apport de la non-violence dans le mieux vivre ensemble
- Personnes démunies
- Quartiers sensibles
- Réflexion et écriture
3 : La non-violence dans les luttes en France
- Transition écologique
- Désarmement nucléaire
4 : Solidarité internationale
- Palestine
- Ekta Parishad
- Kosovo
- Coordinations internationales et partenariats
- Communication
5 : Organisation et développement du mouvement
- Groupes
- Formation
- IFMAN
- Projets
- Communication
- Conflits internes
MAN aujourd’hui :
Les groupes locaux
Aujourd’hui, le mouvement connaît une
audience publique assez limitée au niveau
national, étant peu connu de l’opinion
publique, mais il jouit d’une véritable recon-
naissance de la part du milieu associatif et
militant au niveau national et surtout local.
Le MAN est une fédération de groupes
locaux, actuellement au nombre de 22. Ces
groupes sont le lieu privilégié de l’action et
de la réflexion du mouvement. Chaque
groupe, structuré sous forme d’association
loi 1901, s’organise à sa manière. Le MAN
regroupe une vingtaine de groupes locaux
qui relaient les campagnes nationales et
surtout agissent sur le terrain, en lien avec
le réseau associatif local, et autour de leurs
thèmes prioritaires.
Images : Actions à Orléans contre les OGM, à Nancy et à
Paris devant l’Assemblée Nationale pour le désarmement
nucléaire. Des membres du MAN-Nancy interviewés par
RCF. Le MAN-71; "Danse des bombes atomiques" par le
MAN-21 et les Amis de la Terre
Le Man aujourd’hui :
L’organisation fédérale
Le Congrès se réunit tous les deux ans. Il est ouvert à
tous les adhérents. Chaque groupe présent ou représenté
au congrès dispose d’un nombre de voix proportionnel au
nombre d’adhérents qui le composent.
Le Conseil Inter-Groupes (CIG) se réunit à raison de
3 réunions entre 2 congrès.
Le Forum a lieu en principe tous les deux ans,
pendant une semaine d’été. Lieu de formation et de
rencontre, il rassemble les adhérents et sympathisants sur
un thème particulier.
Photos :
- Une réunion du Congrès du MAN en 1993
- Formation assurée par le MAN
- Exposition sur la non-violence réalisée par le MAN utilisée en formation
Les forums d’été du MAN
Les forums (ou universités d’été) du MAN sont des lieux et
temps de rencontre, d’information, de formation, et de
détente.
Ces rencontres d’été, en famille et à la campagne, sont envisagées
comme des temps d’échanges et de débats pour les membres des
différents groupes locaux. Il s’agit de construire ensemble une pensée
commune en s’appuyant sur les forces vives et les engagements des
différents groupes MAN locaux. Il y a des séances en plénière, des
ateliers et de nombreux moments de détente, de découverte touristique,
et de spectacles par et pour les adultes et les enfants.
Chaque forum est préparé chaque fois par un groupe local
différent.
Images :
- Les participants au forum d’été du MAN en 2023 à St Grégoire, près de Rennes.
- Affiche pour le Forum d’été du MAN à Lyon-Ecully en juillet 2016
Année Lieu Thème Forums d’été du MAN
1975 et 76 St Just-en-Bas (Loire) Semaine de formation
1977,1981
et 1983
Plateau du Larzac Rencontres, formations, ateliers, débats autour du texte d’orientation
politique (TOP)
1986 Arche de Bonnecombe
(Aveyron)
Rencontre des différents mouvements présents : Arche, MAN, MIR
1990 Lugny (près de Macon) Échanges et débats pour les membres des différents groupes locaux,
en dehors des instances décisionnelles du mouvement
1992 La-Balme-de-Sillingy (près
d’Annecy)
Échanges et débats
1994 Mazeraux (près de Colmar) Échanges et débats
1996 Buoux (Vaucluse) « Ici, là-bas, citoyen »
1998 Val-de-Saâne (Seine-Maritime) « La mondialisation progresse, affirmons des choix ! »
2000 Olargues (près de Bédarieux) Échanges et débats
2002 Rollancourt (Pas de Calais) « Vers une culture de non-violence… Comment passons-nous à
l’action ? Protester – S’interposer – Reconstruire – Prévenir »
2004 Pomey (près de Lyon) « L’Europe »
2006 Paimpol « La démocratie » ../..
Année Lieu Thème Forums d’été du MAN
2008 Sion (Meurthe-et-Moselle) « Écologie et Non-violence »
2010 Bois-le-Roi (près de
Fontainebleau)
Regard sur les fondamentaux »
2012 Rodez « Cultivons la non-violence ! »
2014 Storkensohn (près de Thann) « Violences dans notre société, comprendre et agir »
2016 Écully (près de Lyon) « Le fond de l’air effraie. Chouette la non-violence ! »
2018 Pont d’Audemer (Normandie) « Pour agir, formons nous à la non-violence »
2021 Roville-aux-Chênes (Vosges) « Face aux urgences écologiques, agir pour la justice sociale »
2023 St Grégoire (près de Rennes) « Construisons demain avec la non-violence »
Bal folk pendant le forum 2021 Affiche du forum 2023
Le MAN aujourd’hui :
Les réseaux thématiques
Les réseaux thématiques se constituent sur des
thèmes spécifiques avec des personnes issues de
différents groupes. Ils favorisent la confrontation, la
réflexion et la production de documents. Ils sont
conduits par un Groupe de pilotage et animés par un
membre élu par le Congrès.
• réseau Transition écologique
• réseau Désarmement nucléaire
• réseau International
• réseau Tensions sociales
• réseau Éducation
Le Man aujourd’hui :
L’organisation nationale
Le MAN est animé par le Comité d’Animation (CA), com-
posé :
- des 5 animateurs des réseaux thématiques,
- des 4 responsables des commissions fédérales :
* commission Groupes
* commission Communication
* commission Finances
* commission Fonctionnement
- de 3 porte-parole ‟veille politique” élus par le Congrès
- d’une coordinatrice fédérale.
Le CA se réunit environ six fois par an. Entre deux réunions, les
décisions sont prises avec ‟la règle de trois” : consultation de tous
par internet, accord de trois membres au moins et non-véto des
autres.
Photos :
- Organigramme du CA
- Bâtiment où se tiennent des réunions du MAN au Mundo à Montreuil (93100)
- En bas à gauche, Maéva Rougé, coordinatrice du MAN fédéral.
■

Contenu connexe

Similaire à Man. — 01. Histoire et actualité du Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN)

Les moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violente
Les moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violenteLes moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violente
Les moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violente
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Partis politiques et groupes de pression
Partis politiques et groupes de pressionPartis politiques et groupes de pression
Partis politiques et groupes de pressionMohamed-Salah GHARIANI
 
Partis politiques et groupes de pression (UNI)
Partis politiques et groupes de pression (UNI)Partis politiques et groupes de pression (UNI)
Partis politiques et groupes de pression (UNI)Asma Bouraoui Khouja
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mission et fct
Mission et fctMission et fct
Mission et fctphensmans
 
formation_cnrd_2018_-bdr.pptx
formation_cnrd_2018_-bdr.pptxformation_cnrd_2018_-bdr.pptx
formation_cnrd_2018_-bdr.pptx
CondorCondor3
 
Programme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la Néthique
Programme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la NéthiqueProgramme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la Néthique
Programme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la Néthique
leshumainsassocies
 
Présentation de l'UNI - rentrée 2011
Présentation de l'UNI - rentrée 2011Présentation de l'UNI - rentrée 2011
Présentation de l'UNI - rentrée 2011Olivier Vial
 
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
De la dictatur ala democrasi
De la dictatur ala democrasiDe la dictatur ala democrasi
De la dictatur ala democrasiardiani-r
 
Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)
Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)
Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Petite présentation du mjcf
Petite présentation du mjcfPetite présentation du mjcf
Petite présentation du mjcf_MJCF
 
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
AL QOTB Tunisie
 
Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir ?
Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir  ?Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir  ?
Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir ?
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Brochure AJC Paris
Brochure AJC Paris Brochure AJC Paris
Brochure AJC Paris
AJCParis
 
Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...
Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...
Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
EGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loin
EGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loinEGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loin
EGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loin
Philippe Doucet
 

Similaire à Man. — 01. Histoire et actualité du Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) (20)

Les moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violente
Les moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violenteLes moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violente
Les moyens et les étapes d'une campagne d'action non-violente
 
Partis politiques et groupes de pression
Partis politiques et groupes de pressionPartis politiques et groupes de pression
Partis politiques et groupes de pression
 
Partis politiques et groupes de pression (UNI)
Partis politiques et groupes de pression (UNI)Partis politiques et groupes de pression (UNI)
Partis politiques et groupes de pression (UNI)
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 08. De 1950 à 1959
 
1er decembre
1er decembre1er decembre
1er decembre
 
1er decembre
1er decembre1er decembre
1er decembre
 
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
Histoire et figures de la non-violence. — 05. De 1930 à 1938
 
Mission et fct
Mission et fctMission et fct
Mission et fct
 
formation_cnrd_2018_-bdr.pptx
formation_cnrd_2018_-bdr.pptxformation_cnrd_2018_-bdr.pptx
formation_cnrd_2018_-bdr.pptx
 
Programme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la Néthique
Programme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la NéthiqueProgramme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la Néthique
Programme des intervenants - présentation des Humains Associés et de la Néthique
 
Présentation de l'UNI - rentrée 2011
Présentation de l'UNI - rentrée 2011Présentation de l'UNI - rentrée 2011
Présentation de l'UNI - rentrée 2011
 
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
Histoire et figures de la non-violence. — 08. Depuis 1960
 
De la dictatur ala democrasi
De la dictatur ala democrasiDe la dictatur ala democrasi
De la dictatur ala democrasi
 
Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)
Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)
Histoire et figures de la non-violence. — 06b. Jean-Marie Muller (1939-2021)
 
Petite présentation du mjcf
Petite présentation du mjcfPetite présentation du mjcf
Petite présentation du mjcf
 
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
 
Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir ?
Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir  ?Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir  ?
Intervention Civile de Paix. — 04. Quel avenir ?
 
Brochure AJC Paris
Brochure AJC Paris Brochure AJC Paris
Brochure AJC Paris
 
Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...
Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...
Développer l’intervention civile de paix. — 01. L’ICP : définition, principes...
 
EGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loin
EGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loinEGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loin
EGPS 18/10/14 - Lectures pour aller plus loin
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits

Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard BesretChercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos joursChercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de NazarethChercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet à nos jours
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet  à nos joursChercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet  à nos jours
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet à nos jours
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos joursChercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (20)

Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-2. Mémoire des guerres : ...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
 
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
Armes nucléaires. — 07. La position de l’Église catholique et des Églises chr...
 
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard BesretChercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
Chercheurs de sens. — 016t. 1935, Bernard Besret
 
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
Chercheurs de sens. — 016. De 1935 à 1940
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12z. Mémoire des guerres : Mu...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12g. La guerre franco-alleman...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h-2. Mémoire des guerres : ...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12 h-1. Mémoire des guerres :...
 
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
 
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
 
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
 
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos joursChercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
 
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de NazarethChercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
 
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
 
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
 
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet à nos jours
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet  à nos joursChercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet  à nos jours
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet à nos jours
 
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos joursChercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
 
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
 

Dernier

RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Philippe Villette
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
MAIRIEORGERUS
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Philippe Villette
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
lecourrierdesstrateg
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Guy Boulianne
 

Dernier (15)

RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
 

Man. — 01. Histoire et actualité du Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN)

  • 1. Le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) Histoire et actualité Étienne Godinot 22.12.2023
  • 2. Sources Ce diaporama est inspiré en partie du travail réalisé par Guillaume Gamblin ( membre du MAN, journaliste à la revue Silence), publié dans le numéro 134 (mars 2005) de la revue Alternatives non- violentes (ANV) et intitulé "La non-violence, une aventure collective". Autres sources : - souvenirs personnels, - Internet, notamment site du MAN, - contributions, corrections et suggestions de Christian Boury-Esnault, Patricia Cartigny, Pierre Dufour, Guillaume Gamblin, Jean-Baptiste Libouban, François Marchand, Jacques Muller, Jean-Marie Muller, Élisabeth Maheu-Vaillant, Serge Perrin, Alain Refalo, François Vaillant. Image du haut : Guillaume Gamblin
  • 3. Sources (suite) Le numéro d’ANV de mars 2005 La non-violence, une aventure collective présente les organisations suivantes, présentées par ordre chronologique de leur date de création : - Mouvement International de la Réconciliation (MIR, 1919) - Communauté de l’Arche de Lanza del Vasto (1948) - Revue Alternatives Non-Violentes (ANV, 1973) - Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN, 1974) - Le Cun du Larzac (1975, aujourd’hui disparu) - Revue Non-violence Actualité (1977, aujourd’hui disparue) - Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (IRNC, 1984) - Instituts de formation du MAN (IFMAN, 1989) - Équipe de Paix dans les Balkans – Balkan Peace Team (1994, EPB-BPT, aujourd’hui disparue) - Fonds associatif Non-violence XXI (2001)
  • 4. Le MAN, fondé en 1974 pour faire valoir le bien-fondé de la philosophie de la non-violence et la stratégie de l’action non-violente dans les débats et les luttes pour un changement sociétal, engagé depuis 1974 dans la promotion et l’expérimentation de la non- violence aux niveaux politique, social et culturel, constitue un pôle dynamique de promotion des principes de la non- violence politique. Logos successifs du MAN depuis 1974
  • 5. Dans les années 1970 Dans les années 1970, la mouvance non-violente est représentée en France par le ‘Mouvement International de la Réconciliation’ (MIR) et par ‘l’Arche de Lanza del Vasto’, qui ont une forte connotation religieuse ou spirituelle, et par de multiples ‟Comités d’action non-violente”, ‟Communautés non-violentes” ou ‟Groupes de recherche et d’action non-violente” (GRANV), à visée politique, investis pour lutter contre les causes structurelles du sous-développement, le commerce des armes, ou promouvoir l’objection de conscience au service militaire. Une majorité de ces groupes se fédère en 1972 dans le ‘Secrétariat de Coordination de l’Action Non-violente’ (SCAN). Images : -Logo du MIR et de l’Arche - Article dans L’Est Républicain en avril 1972 : réunion du Comité d’action non-violente de Bar-le-Duc (Meuse)
  • 6. La création du MAN En 1973, Jean-Marie Muller, membre de la ‘Communauté de recherche et d’action non-violente d’Orléans’, rédige une première version du ‘Manifeste pour une Alternative non-violente’, et propose aux personnes et groupes qui s’y reconnaissent de se fédérer dans un mouvement politique. En 1974 est créé à Poitiers le ‘Mouvement pour une Alternative Non-violente’. Images : 3 des cofondateurs du MAN, Jean-Marie Muller (croqué par Cabu) Jacques de Bollardière, René Macaire,
  • 7. Le Manifeste pour une alternative non-violente Le ‘Manifeste pour une Alternative non-violente’, adopté en 1973 et amendé en 1974, est le texte de référence de constitution du MAN. Il sera actualisé à plusieurs reprises, notamment en 2011. Ses douze articles abordent les thèmes suivants : - refuser la fatalité de la violence, en comprendre les mécanismes et trouver des alternatives, - dans une stratégie d’action non-violente efficace, bien s’informer, faire une analyse politique et économique, définir un projet et des programmes constructifs, - énoncer l’accord profond entre les moyens utilisés et la fin poursuivie, - faire valoir le bien-fondé des méthodes de l’action non-violente (moyens de pression, de contrainte, etc.), expliquer le principe de non-collaboration dans l’exercice du pouvoir par le peuple, ../.. Images : Mohandas Gandhi, Abdul Ghaffar Khan, Martin Luther King, Cesar Chavez.
  • 8. Le Manifeste pour une alternative non-violente (suite) - fonder notre projet de société sur une démocratie plus participative, sur plus de responsabilité en matière d’économie et d’écologie, dans un esprit de solidarité sociale et internationale, - promouvoir une défense civile non-violente et l’intervention civile de paix dans les zones de conflits, - former ses adhérents et les citoyens à la régulation non-violente des conflits et à l’action non-violente, - développer une culture de non-violence, donner une place importante à l’éducation et à la formation de tous les citoyens, avec des pédagogies actives et coopératives, - comprendre les articulations entre évolution des structures et des fonctionnements collectifs et transformation des mentalités et des comportements humains, - porter les principes de la non-violence au sein même du mouvement en améliorant sans cesse ses fonctionnements internes.
  • 9. Le texte d’orientation politique (1976) L’expérience du Front autogestionnaire (1978) Le texte d’orientation politique (TOP) du MAN, très marqué politiquement par les débats de cette époque, est adopté en 1976. Il est devenu par la suite la brochure "Pour une non-violence éthique et politique » (cf. diapo suivante) À l’occasion des élections législatives de1978, le MAN participe à la création du ‘Front autogestionnaire’ afin d’y présenter des candidats communs avec d’autres partenaires évoluant sur des bases politiques proches, le ‘Parti Socialiste Unifié’ (PSU) et les écologistes. Ils composent ensemble un programme alternatif à celui du Programme commun de la gauche traditionnelle (PC, PS, Radicaux de gauche), qui se structure autour de l’autogestion, de la remise en cause du productivisme, de la défense civile non-violente, de la défense des libertés. Les résultats sont plutôt encourageants, mais le MAN décide d’arrêter là son engagement électoral, et de se recentrer sur les luttes politiques (ventes d’armes, nucléaire, écologie, exclusion, etc.) et sur l’apport des valeurs et des outils de la non-violence dans la société
  • 10. Les textes d’orientation récents Les derniers textes du MAN approfondissent la réflexion autour de la démocratie et conceptualisent une philosophie de la non-violence. Contenu : - Signification de la non-violence - La non-violence au service de la démocratie - Économie, écologie et non-violence - Développer une culture de non-violence : le rôle de l’éducation - La stratégie de l’action non-violente - La défense civile non-violente - La non-violence et la solidarité internationale - Construire positivement l’histoire. Bibliographie sélective. Missions et organisation du MAN.
  • 11. Les missions du MAN • Informer (diffusion d’ouvrages, d’expositions et autres supports), et préciser la notion de non-violence et les concepts qui s'y rattachent • Approfondir la réflexion politique sous l’éclairage de la non-violence (recherche théorique, forums, colloques, etc.) • Agir dans les luttes contre l’injustice : le plus souvent en partenariat avec d’autres organisations, comme ATD Quart-Monde, Alternatiba, Amis de la Terre, etc. • Appuyer l’action non-violente par-delà les frontières : le MAN est affilié à l’’Internationale des Résistants à la Guerre’ (WRI-IRG), il entretient des relations avec divers mouvements non- violents à travers le monde.
  • 12. À la faveur de l’arrivée de la gauche en 1981, le MAN parvient à engager un processus de reconnaissance et d’institutionnalisation de certaines de ses propositions. En lien avec le ‘Comité de Coordination pour le Service Civil’ (CCSC) et la ‘Fédération des objecteurs de conscience’ (FÉDO, dissoute à la demande du gouvernement et reconstituée en ‘Mouvement des Objecteurs de Conscience ’- MOC), et après une longue campagne (notamment des grèves de la faim), le MAN obtient en 1983 une réforme - incomplète - du statut des objecteurs de conscience qui assouplit les conditions d’accomplissement du service civil. Des avancées législatives
  • 13. Des avancées institutionnelles À la suite d’une intense campagne menée par le MAN pour une autre défense, menée par le MAN à partir de 1982 et jusqu’en 2004, le ministre de la Défense, Charles Hernu, commande à Jean-Marie Muller un rapport sur les formes civiles de défense. Le rapport de Christian Mellon, Jean-Marie Muller et Jacques Sémelin, La dissuasion civile, est édité en 1985 par la ‘Fondation pour les Études de Défense Nationale’ (FEDN). À cette occasion, des membres du MAN créent en 1984 ‘l’Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits’ (IRNC), qui constitue le pôle de recherche et d’interlocution privilégié avec les pouvoirs publics et les institutions militaires sur les politiques et les stratégies civiles de défense.
  • 14. 40 ans de luttes et de solidarité : Lutte du Larzac Dès sa création, le MAN s’engage, avec d’autres mouvements non-violents, et particulièrement l’Arche, dans le soutien aux paysans du Larzac en lutte contre le projet d’extension du camp militaire : participation aux Comités Larzac, aux manifestations locales, aux marches, aux rassemblements sur le plateau, etc. C'est le MAN qui coordonne les deux actions nationales de désobéissance civile en soutien aux paysans : - le renvoi des livrets militaires, - - le refus-redistribution de l'impôt (3%) qui permet la construction de la bergerie de la Blaquière sur le périmètre d’extension. Photo du bas : Jean-Marie Muller, Lanza del Vasto et Jacques de Bollardière au Larzac en 1973.
  • 15. 40 ans de luttes et de solidarité : Lutte contre le nucléaire Le MAN s’engage dans la lutte contre le nucléaire civil et militaire, notamment en 1977 contre le surrégéné- rateur Superphénix situé à Malville, entre Lyon et Genève, et contre les euromissiles en Europe (SS 20 soviétiques et Pershing 2 états-uniens) dans les années 1980.
  • 16. 40 ans de luttes et de solidarité : Lutte pour l’égalité, contre le racisme et l’exclusion En 1981, le MAN co-organise et soutient une grève de la faim de 20 jours pour réclamer l’amélioration des droits des personnes issues de l’immigration. En 1983, il aide Christian Delorme et ses amis à organiser la ‘Marche pour l’égalité et contre le racisme’, dite ‘Marche des Beurs’, afin dénoncer les violences et discriminations et créer du lien. 100 000 personnes défilent à Paris. Le président François Mitterrand accepte une carte de séjour et de travail valable pour dix ans, promet une loi contre les crimes racistes et à terme un projet sur le vote des étrangers aux élections locales.
  • 17. 40 ans de luttes et de solidarité : Lutte pour les droits humains Le MAN soutient également les mouvements non-violents en lutte contre la dictature en Argentine, au Brésil, au Chili, en Birmanie, etc. Il joue un rôle clef dans le soutien français à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, à travers les ‘Comités anti-Outspan’ qui organisent le boycott des oranges de cette marque. Il soutient la lutte les formes non-violentes de la lutte du peuple kanak en Nouvelle-Calédonie. Photos à droite : Adolfo Perez Esquivel (Argentine), Luis Perez Aguirre (Uruguay), Aung San Suu Kyi (Birmanie), Yiéwéné Yiewéné (Nouvelle-Calédonie)
  • 18. 40 ans de luttes et de solidarité : Action pour les droits humains et pour la paix en Colombie À partir de 1997, le MAN, avec d’autres organisa- tions*, soutient l’action des ‘communautés de paix’ en Colombie, notamment l’action du Centro de Investigación y Educación Popular (CINEP) dans la région d’Uraba. Ces communautés réunissent, sur une soixantaine de villages, environ 5 000 habitants qui refusent les violences entre l’armée, les guerilleros (FARC) et les groupes paramilitaires, et dénoncent l’économie basée sur les trafics de drogues. * ACAT, FPH, CCFD, Secours Catholique, École de la Paix, France Libertés, Pax Christi France Images : - Carte de la Colombie - Logo du CINEP - Communauté de pax en Colombie
  • 19. 40 ans de luttes et de solidarité : Lutte pour la liberté en Europe de l’Est Le MAN soutient la lutte des mouvements de résistance populaire en Pologne contre la dictature communiste : syndicat Solidarnosc, mouvement de jeunes VIP, etc. Durant la fin des années 1980, plusieurs voyages sont organisés et permettent de nouer des contacts fructueux avec ces organisations clandestines. Le livre de Jean-Marie Muller Stratégie de l’action non- violente, traduit clandestinement en polonais, circule sous le manteau. Par des communiqués, articles de presse, manifesta- tions, le MAN manifeste son soutien aux dissidents soviétiques (A. Soljenitsyne, A. Sakharov, L. Pliouchtch, N. Gorbarnevskaïa, etc.) et aux autres mouvements de résistance à l’Est : Charte 77 en Tchécoslovaquie, Neues Forum en Allemagne de l’Est, etc. Photos de personnes : Adam Michnik (Pologne), Vaclav Havel (Tchécoslovaquie)
  • 20. 40 ans de luttes et de solidarité : Action dans les Balkans Plus tard, des liens forts se constituent peu à peu avec le Kosovo. Ce pays voit apparaître depuis 1992 une expérience de résistance civile non- violente de masse face à l’apartheid du pouvoir serbe de Belgrade, consti- tuant un véritable second pouvoir organisé par la société civile (systèmes parallèles de santé et d’enseignement). Des missions sur place permettent de nouer contact avec certains acteurs de cette expérience, notamment le président ‟clandestin” Ibrahim Rugova. Un réseau se constitue au sein du MAN et s’engage dans une campagne d’information sur ce mouvement trop ignoré en France, ainsi que dans le soutien actif de l’ONG européenne ‘Balkan Peace Team’ (BPT). Il débouche en 1999 sur la création de l’association française ‘Équipes de Paix dans les Balkans’ (EPB), qui envoie des volontaires de 2001 à 2005 à Mitroviça, et où s’impliquent notamment Pierre et Martine Dufour du MAN- Manosque Plusieurs missions d’intervention civile de paix sont menées en ex- Yougoslavie par BPT et EPB. Images : - Pierre et Martine Dufour (MAN Manosque), très engagés dans EPB - Ibrahim Rugova
  • 21. 40 ans de luttes et de solidarité : Décennie pour l’éducation à la non-violence À l’initiative de plusieurs prix Nobel de la paix, l'Assemblée générale des Nations unies, en nov. 1998, « invite les États Membres à prendre les mesures nécessaires pour que la pratique de la non-violence et de la paix soit enseignée à tous les niveaux de leurs sociétés respectives, y compris dans les établissements d'enseignement ». Avec de nombreuses autres associations, le MAN participe à la ‘Coordination pour la décennie de la non-violence et de la paix’ créée en novembre 2000 pour coordonner les activités associatives autour de la "Décennie internationale de la promotion d'une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde". Ce collectif devient après 2011 la ‘Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix’. L'ambition de l'association est de favoriser le passage d'une culture de la violence à une culture de la non-violence, pour le bien des enfants et des adolescents du monde entier. Elle réunit 80 associations, compte plus d’une dizaine de coordinations locales et a reçu le soutien de plus de 130 personnalités qui constituent son Comité de parrainage. Elle sera dissoute en 2019. Le MAN s’implique dans le ‘Salon international des initiatives de paix’ organisé à la ‘Cité des sciences et de l’Industrie’ (Paris- La Villette) en 2004, 2006 et 2008.
  • 22. 40 ans de luttes et de solidarité : Le MAN dans la dynamique altermondialiste En parallèle, le MAN intègre son action dans le cadre de la dynamique altermondialiste, en étant par exemple présent à Annemasse au rassemblement du ‘Contre G8’ d’Évian en juin 2003 (photo 1), et sur le plateau du Larzac en août de la même année, où se rassemblent 200 000 personnes (photo 2). Il participe aussi au ‘Forum social européen’ de St Denis en novembre 2003.
  • 23. Solidarité internationale : L’intervention civile de paix (ICP) En 1996, le MAN est moteur dans la création du ‘Comité français pour l’intervention civile de paix’ (Comité ICP) avec d’autres organisations : ‘Brigades de Paix Internationales’ (Peace Brigades International - PBI), ‘Collectif Guatemala’, Balkan Peace Team (BPT), l’IRNC, le CCFD, ‘Pax Christi France’, la ‘Délégation Catholique pour la Coopération’ (DCC). À partir de 2009, Nonviolent Peaceforce (NP) rejoint le Comité ICP. Le collectif cherche à contribuer au développement de l‘intervention civile de paix et à sa reconnaissance politique, en tant que méthode non-violente de résolution de conflits, complément et alternative crédible aux interventions militaires. Il organise depuis 2000 une formation annuelle à l’intervention civile, dans le cadre de laquelle se sont formé-e-s plusieurs centaines de volontaires pour des missions d’observation, de protection, d’interposition et de médiation dans des conflits en Europe de l’Est, en Amérique latine, Afrique, Asie, Proche Orient.
  • 24. Promotion d’un culture de non-violence : Violences sociales, éducation De 1983 à 2004, le MAN mène un campagne "Éducation et non-violence". Avec le désenchantement militant des années 1995 commence un déclin progressif de la dynamique nationale du MAN et du nombre de ses adhérents. Parallèlement, les militants qui restent engagés évoluent et s’engagent de plus en plus dans une réflexion sur les violences sociales et l’éducation. Un réseau Éducation est créé au sein du MAN. Des membres de cette commission décident en 1992 de développer régionalement les IFMAN, Instituts de Formation du MAN, dont le premier est né en Normandie en 1989. Une nouvelle dynamique d’adhésions au MAN et d’actions militantes renait dans les années 2010.
  • 25. La création de ‘Non-Violence XXI’ En 2001, François Marchand, militant du MAN depuis le début et co- fondateur de l’IRNC, est à l’origine de la création du fonds associatif ‘Non- violence XXI’. Cette association, soutenue par la ‘Fondation de France’ et par la ‘Fondation Un Monde par Tous’, collecte des dons dans le but de financer des projets à caractère non-violent et de promouvoir concrètement la culture de la non-violence au 21e siècle en France et dans le monde. Ses trois domaines d’intervention sont : - l’éducation à la non-violence, - l’intervention civile de paix, - la promotion de l’action non-violente. ‘Non-violence XXI’ gère le ‘Fonds de dotation pour une culture de non- violence’ qui est habilité à recevoir des legs dans le cadre de testaments, des donations ainsi que des capitaux dans le cadre de contrats d’assurance-vie. Photo : François Marchand
  • 26. Solidarité internationale : L’action pour la justice et la paix en Israël-Palestine Le MAN lors de la 1ère Intifada de 1998 met en avant la stratégie non-violente de la résistance populaire, donnant une autre vision des Palestiniens et de l'OLP. Il décide en 2001 d'organiser une campagne pour l'envoi d'une force d'interposition civile de paix. En 2003, le MAN s’engage dans une campagne intitulée Israël-Palestine : campagne européenne pour une force internationale d’intervention civile. L’objectif est triple : - dissuader les actes de violence d’un côté comme de l’autre, - affirmer une double solidarité avec les préoccupations légitimes des deux parties, - faire reculer les peurs réciproques et baisser le niveau de tension pour rendre possible un dialogue. En octobre 2003 ont lieu un voyage d’une délégation du MAN et une rencontre plus de 20 associations israéliennes et palestiniennes de défense des droits de l'homme.
  • 27. Solidarité internationale : L’action pour la justice et la paix en Israël-Palestine Le MAN-Lyon, avec de nombreux partenaires, s’est impliqué dans des actions de coopération agricole avec l’idée que le renforcement des sociétés civiles dans les deux territoires est un objectif majeur dans la solution du conflit. Depuis 2009, le MAN, avec une cinquantaine d’autres associations, est engagé dans la campagne BDS (Boycott - Désinvestissement - Sanctions) qui dénonce la politique israélienne d’occupation et d’appropriation des territoires palestiniens. En plus du partenariat avec les associations palestiniennes, le MAN Lyon décide en 2016 de faire un partenariat avec des associations israéliennes pour la paix. Le MAN continue diffuser l'information sur la résistance populaire non-violente en Palestine.
  • 28. 40 ans de luttes et de solidarité : Action pour les droits humains et pour la paix au Moyen-Orient De 1990 à 2012, Jean-Marie Muller participe à des rencontres et anime des formations au Moyen-Orient : - En sept. 1990, formation d’éducateurs sociaux au Liban; - En janv. 2006, formation de militants irakiens, syriens, palestiniens et libanais en Jordanie; - En juin-juill. 2008, conférences et formation en Syrie; - En août 2009, intervention lors la première session de l’Université académique pour la non-violence et les droits humains dans le monde arabe (AUNOHR) à Beyrouth; - En nov. 2009, participation au premier Forum national irakien pour la non-violence à Erbil, en Irak (photo); - En juin-juil. 2012, animation d’une session de formation à l’Université arabe pour la non-violence au Liban; - En sept.-oct. 2012, dans le Kurdistan irakien, rencontre avec des ministres et des présidents d’universités pour introduire un enseignement de la non-violence à l’université.
  • 29. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal Depuis sa fondation, le MAN, souvent sans être directement à l’initiative de ce qui s’est fait, s’est beaucoup impliqué dans des actions diverses en vue d’un changement sociétal. Il a participé particulièrement à des actions et campagnes de désobéissance civile destinées à faire respecter les lois et/ou à les améliorer. Ces actions ont été initiées la plupart du temps par des militants non-violents adhérents ou proches de l’Arche ou du MAN : - ‘Marche pour l’égalité et contre le racisme’, dite ‘marche des beurs’ en 1983, - faucheurs de plants d'OGM en plein champ, - enseignants, - déboulonneurs de publicité, - soutien au mouvement indien Ekta Parishad, - emprunt temporaire de chaises dans banques non éthiques, - ‘Cercles de silence’ pour les droits des réfugiés et immigrés, - lutte contre l’évasion fiscale, - participation au processus de désarmement de l’ETA au Pays basque, etc. Photo du bas : marche Jaï Jagat 2020 Lyon-Genève en soutien au mouvement indien Ekta Parishad
  • 30. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal Lutte contre les OGM La société civile, à travers les ‘Faucheurs Volontaires’, a pris la suite en 2003 de la ‘Confédération Paysanne’ dans l'opposition aux cultures OGM en plein champ. Des militants du MAN ont participé aux actions de fauchage et se sont retrouvés aussi dans les tribunaux comme prévenus ou comme témoins de moralité. Ces actions de désobéissance civique ont été faites à visage découvert et revendiquées pour changer la loi et l'action gouverne- mentale aux motifs suivants : lutte contre le brevetage du vivant, contre la contamination des plantes et de l'eau par les pesticides, atteintes aux libertés des paysans et des consommateurs, dangers pour la santé publique..... La lutte entre dans une phase difficile par l'arrivée de nouveaux outils scientifiques peu coûteux permettant de modifier tous les vivants ou en faisant muter les plantes, ce qui permet de contourner la réglementation européenne. Le répression est plus facile du fait de l’état d‘urgence Vigilance à garder : génome humain, nanoparticules, transhumanisme. Photo : Jean-Baptiste Libouban, de l’Arche, initiateur des Faucheurs volontaires
  • 31. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal : Le mouvement des enseignants-désobéisseurs À la suite de la publication et de la médiatisation de la lettre d'Alain Refalo, professeur des écoles (photo), adressée à son inspecteur et intitulée En conscience, je refuse d'obéir, un mouvement inédit de désobéissance pédagogique a fait irruption en 2008-2009 pour résister à des contre-réformes appliquées à l'école primaire. Plus de 3 000 enseignants du premier degré ont publiquement fait acte de désobéissance pour ne pas être complices d'une politique contraire à l'éthique de leurs missions et pour promouvoir une école du progrès pour tous. Le soutien massif des parents d'élèves et la solidarité citoyenne ont permis aux enseignants-désobéisseurs, malgré les pressions hiérarchiques et les sanctions financières et disciplinaires, de s'inscrire dans la durée. Le nouveau gouvernement issu de l'élection présidentielle de 2012 abrogera l'essentiel des dispositifs contestés par les enseignants-désobéisseurs. Image : Alain Refalo
  • 32. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal : Soutien au mouvement Ekta Parishad À partir de 2007, avec d’autres mouvements français et européens*, le MAN soutient le combat du mouvement non-violent indien Ekta Parishad pour la défense des paysans sans terre, des petits paysans, des populations tribales et des Intouchables. Au-delà de l’Inde, les objectifs de cette action internationale sont la souveraineté alimentaire, la défense des biens communs ( terre, eau, forêts, semences, etc.), la lutte contre l’accaparement des terres et l’interdiction du brevetage du vivant. Par l'action non-violente, notamment à travers de grandes marches de dizaines de milliers de personnes pendant plusieurs semaines, Ekta Parishad mobilise, forme des animateurs, fait pression sur le gouvernement indien et obtient des résultats législatifs. En 2012, le MAN participe à l'organisation de deux marches en France en soutien à la marche Jansatyagraha en Inde. En 2020, le MAN Lyon organise la marche Lyon-Génève dans le cadre de la marche Jaï Jagat (‘Victoire pour le monde’) Photos : le leader gandhien Rajagopal PV, fondateur d’Ekta Parishad, les marches Janadesh (2007) et Jansatyagraha (2012) * Peuples Solidaires, Solidarité, Gandhi International, Arche, Ekta Europe, Confédération paysanne, Frères des Hommes, Terre de Liens, etc.,
  • 33. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal : Lutte contre les abus de la publicité Le ‘Collectif des déboulonneurs’ est créé en 2005, à l’initiative notamment de François Vaillant (MAN), Yvan Gradis (écrivain, rédacteur du Publiphobe) et Alex Barret (musicien). Pour lutter contre l’invasion publicitaire, les Déboulonneurs choisissent la désobéissance civile en barbouillant des panneaux publicitaires au grand jour et à visage découvert. Leurs actions les conduisent au tribunal, où leurs procès, souvent médiatisés, se soldent par des condamnations plus ou moins symboliques (1 € à 500 €) … ou par des relaxes. Les associations ‘Résistance à l’Agression Publicitaire’ (RAP) et ‘Paysages de France’ agissent, elles, dans la légalité, en pratiquant des actions non-violentes contre les abus de la publicité dans l’espace public et en intentant des actions en Justice Photos : François vaillant (débout sur l’échelle) Yvan Gradis (accroupi)
  • 34. Promotion d’une culture de non-violence : Campagne contre la publicité destinée aux enfants à la télévision L’objectif de la campagne du MAN (manifestations avec distribution de tracts, heures de silence dans les espaces publics, campagne de lettres aux députés) est d’exiger des pouvoirs publics une loi qui interdise toute publicité destinée aux enfants de moins de 12 ans sur les chaînes du service public. Un colloque est organisé sur ce thème en octobre 2009 par le sénateur du Haut-Rhin EELV Jacques Muller et par le MAN. Avant de devoir quitter le Sénat en décembre 2010, Jacques Muller, également membre du MAN, dépose une proposition de loi visant « la protection des enfants et adolescents des effets de la publicité télévisuelle », qui ne sera jamais débattue. Le sénateur EELV André Gattolin reprend le flambeau et finit par faire adopter par le Sénat en décembre 2016 un texte similaire qui introduit dans la législation française « la suppression de la publicité commerciale dans les programmes jeunesse de la télévision publique ». Photos à droite : Jacques Muller et André Gattolin
  • 35. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal : Formation des enseignants à la gestion des conflits Le MAN participe activement à la campagne de la Coordination pour l'éducation à la non-violence et à la paix qui obtient en 2013 une loi introduisant la formation des enseignants à la gestion des conflits : la formation à la résolution non-violente des conflits commence à être assurée dans les écoles. « Les écoles supérieures du professorat et de l'éducation exercent les missions suivantes : ( …) « Elles organisent des formations de sensibilisation à l'égalité entre les femmes et les hommes, à la lutte contre les discriminations, à la scolarisation des élèves en situation de handicap ainsi que des formations à la prévention et à la résolution non-violente des conflits. (Loi dite Peillon de refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013, art. 70, § 15 , et art. L 721.12 du Code de l’éducation),
  • 36. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal : Lutte contre l’évasion fiscale Alors que les délinquants fiscaux bénéficient d’une impunité quasi totale, ce sont des lanceurs d’alerte qui sont aujourd’hui poursuivis en justice. Le mouvement des “Faucheurs de chaises” mène des actions de réquisition citoyenne de chaises dans des banques impliquées dans l’évasion fiscale. Il est lancé à l'occasion de la COP 21 en 2015 pour protester contre cette évasion fiscale. Ces actions, toutes menées de manière non-violente et à visage découvert, répondent à l’appel à réquisitionner 196 chaises signé par des dizaines de personnalités. Le 9 janvier 2017 à Dax, Jon Palais, militant de Bizi !, d’Alternatiba et d’Action non-violente Cop21, premier ‟faucheur de chaises” à être poursuivi en justice, comparaît devant le tribunal pour avoir dénoncé le rôle de la BNP dans le système de l’évasion fiscale. Après un procès très médiatique, il est relaxé le 23 janvier. Image du bas : Jon Palais
  • 37. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal : Soutien au processus de désarmement de l’ETA au Pays basque En 2013, un premier Forum social conduit à la formulation de 12 recommandations pour résoudre le conflit. Le Forum social permanent (FSP) en 2016 énonce des propositions concrètes pour dépasser le blocage des États espagnol et français. Des person- nalités des Artisans de Paix du Pays Basque convainquent l’ETA de renoncer à la violence et de détruire ses stocks d’armes. Le 8 avril 2017, ETA dépose les armes et remet la liste de ses caches. Répondant à l’appel des ‘Artisans de la Paix’, 20 000 personnes soutiennent une initiative unique en Europe : le désarmement populaire et non-violent d’une organisation militaire, l’ETA. L’ensemble des familles non-violentes françaises, dont le MAN, est à leurs côtés. Photos : - Armes de l’ETA saisies par la police espagnole - Manifestation à Bayonne le 17 décembre 2016, au lendemain de l'arrestation de 5 militants basques qui avaient neutralisé les armes d'un stock de l'ETA -Txetx Etcheverry, militant écologiste et non-violent basque (mouvement Bizi ! et Alternatiba) en première ligne dans le processus de désarmement de l’ETA, emprisonné le 16 décembre 2016 après une action de désarmement et libéré après quelques jours suite à des mani- festations pacifiques de milliers de personnes et la mobilisation de 700 élus de tous bords politiques.
  • 38. Contribution au lien social Le projet de ‘Médiation nomade’, initié par le MAN-Lyon, consiste à faire lien à travers le dialogue et/ou des actions particulières (ateliers d’écriture, de graffitis, débats, etc.), notamment dans les quartiers défavorisés et les zones urbaines "en tension". Une démarche "d’aller vers" est co-construite avec les acteurs des territoires : 1 - Un temps d’immersion et de recueil des besoins des acteurs du territoire (élus, service jeunesse, club de prévention, police municipale, mission locale, etc.) et les associations locales, visites pour bien comprendre le territoire : quelles sont les problématiques et les ressources du territoire ? Qui pouvons-nous (re)mobiliser ? 2 - Un cycle de médiations nocturnes entre 1 et 5 mois. Objectif : proposer un espace de parole pour les habitants – en particulier, les plus jeunes – et accompagner les professionnels sur le territoire, en soirée, à aller à la rencon- tre des publics (en partie, des publics margi- nalisés).
  • 39. La ‘Médiation nomade’ 3 - Un temps de bilan et perspectives Un bilan de l’action et une mise en perspective sont proposés par la suite : que se passe-t-il pour les jeunes, et plus largement pour les habitants, après le passage de Médiation nomade ? Les collectivités souhaitent- elles ouvrir une structure dédiée aux jeunes, ou une structure intergéné- rationnelle ? Les structures souhaitent-elles modifier les conditions de travail de leurs personnels (en termes de salaires, de plages horaires) ? Des aménagements extérieurs peuvent-ils être pensés pour être plus inclusifs ? Le camping-car et la camionnette de ‘Médiation nomade’ ont parcouru près de 60 000 kilomètres. En dix ans, ces deux dispositifs itinérants se sont installés dans 99 villes – 63 villes franciliennes et 36 villes en dehors de l’île-de-France. Constituée aujourd’hui d’une équipe de trois salariés, elle s’attache à (re)tisser du lien entre les acteurs de terrain, les habitans des quartiers populaires et les jeunes désinstitutionnalisés – dans l’objectif d’amorcer et de contribuer à un (re)dynamis- me sur des territoires paupérisés, et bien souvent abandonnés.
  • 40. Soutien du MAN à des dynamiques de changement sociétal : Autres actions de solidarité - Soutien aux réfugiés et immigrés : participation aux cercles de silence pour « protester contre l'enfermement systématique des sans-papiers dans les centres de rétention administrative en France ». - Lutte contre la misère et l’exclusion : participation avec d’autres associations (ATD Quart-monde, Secours catholique, Secours populaire, etc.) aux journées mondiales de lutte contre la misère (17 octobre), à la campagne d’information ‟En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté”. Image : Cercle de silence à Lyon en 2009.
  • 41. Sécurité et défense : Action contre l’arme nucléaire et pour le désarmement nucléaire de la France - En été 1973, peu avant la création du MAN, Jean-Marie Muller, Jacques de Bollardière, Jean Toulat et Brice Lalonde protestent sur un bateau, le Fri, contre les essais nucléaires à Mururoa dans la zone des expérimentations. Le général de Bollardière renvoie au Président de la République sa croix de Grand Officier de la Légion d’Honneur. - Lors de son congrès en mai 2011, le MAN vote une motion ‟Dans la perspective de l’abolition générale des armes nucléaires, demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France”. - En janvier 2012, à l’initiative du MAN, 46 personnalités lancent un ‟Appel en faveur du désarmement unilatéral de la France”. - En 2014, le MAN rédige et diffuse un ‟4 pages” intitulé Libérons la France des armes nucléaires, organise dans la rue des sondages ‟micro-trottoir”, etc. - En 2014, 2015 et -2016, le MAN poursuit la campagne pour le désarmement nucléaire unilatéral de la France, participe aux actions et jeûnes des 6-9 août, remet une pétition de 11550 signatures à trois députés, etc.
  • 42. Sécurité et défense : Campagne pour le désarmement nucléaire Depuis des décennies, la question de l’arme nucléaire est évincée du débat politique. À l’occasion de la campagne pour l’élection présidentielle de 2017, le MAN et ses partenaires font campagne afin que les candidats prennent position à ce sujet. Ils demandent que la France s’interroge vraiment sur les moyens de sa défense, et qu’elle prenne l’initiative d’un désarmement nucléaire unilatéral (‟désarmement bien ordonné commence par soi-même”…) et d’une campagne internationale visant à interdire les armes nucléaires, comme ont été interdites les armes chimiques et les mines anti-personnel. La campagne comporte la diffusion d’une petite vidéo provocatrice et d’une tribune-argumentaire signée par, une vingtaine d’organisations et des personnalités, une campagne de signatures, des réunions d’information, une campagne sur Internet et sur les réseaux sociaux, etc. Photos : - Die-in contre l’arme nucléaire le 6 août 2016 devant le siège du parti Les Républicains à Paris - Vidéo de Vincent VerzatLa Bombe, l’assurance de votre destruction (fév. 2017)
  • 43. Sécurité et défense : Campagne pour le désarmement nucléaire Depuis 2017, le MAN s’engage dans le cadre de la Campagne pour abolir les armes nucléaires (ICAN, prix Nobel de la paix 2017) afin que la France adhère au ‘Traité sur l’interdiction des armes nucléaires’ (TIAN) voté par 122 pays à l’ONU en juillet 2017 et entré en vigueur le 22 janvier 2021. Il participe avec d’autres partenaires (Réseau ‘Abolition des armes nucléaires - Maison de Vigilance’, ‘Observatoire des armements’) à des actions d’interpellation et à des vigies citoyennes au ministère des Armées à Paris, et près du site CEA-DAM de Valduc qui assure la maintenance et le ‘perfectionnement’ des 290 armes atomiques françaises. Images : Actions du Collectif Bourgogne-Franche-Comté (MAN-21, Amis de la Terre, Mouvement de la Paix, etc.) à Dijon et au site CEA-DAM de Valduc
  • 44. Le MAN aujourd’hui : Orientations depuis 2017 1 : Promouvoir l'éducation à la non-violence 2 : Apport de la non-violence dans le mieux vivre ensemble - Personnes démunies - Quartiers sensibles - Réflexion et écriture 3 : La non-violence dans les luttes en France - Transition écologique - Désarmement nucléaire 4 : Solidarité internationale - Palestine - Ekta Parishad - Kosovo - Coordinations internationales et partenariats - Communication 5 : Organisation et développement du mouvement - Groupes - Formation - IFMAN - Projets - Communication - Conflits internes
  • 45. MAN aujourd’hui : Les groupes locaux Aujourd’hui, le mouvement connaît une audience publique assez limitée au niveau national, étant peu connu de l’opinion publique, mais il jouit d’une véritable recon- naissance de la part du milieu associatif et militant au niveau national et surtout local. Le MAN est une fédération de groupes locaux, actuellement au nombre de 22. Ces groupes sont le lieu privilégié de l’action et de la réflexion du mouvement. Chaque groupe, structuré sous forme d’association loi 1901, s’organise à sa manière. Le MAN regroupe une vingtaine de groupes locaux qui relaient les campagnes nationales et surtout agissent sur le terrain, en lien avec le réseau associatif local, et autour de leurs thèmes prioritaires. Images : Actions à Orléans contre les OGM, à Nancy et à Paris devant l’Assemblée Nationale pour le désarmement nucléaire. Des membres du MAN-Nancy interviewés par RCF. Le MAN-71; "Danse des bombes atomiques" par le MAN-21 et les Amis de la Terre
  • 46. Le Man aujourd’hui : L’organisation fédérale Le Congrès se réunit tous les deux ans. Il est ouvert à tous les adhérents. Chaque groupe présent ou représenté au congrès dispose d’un nombre de voix proportionnel au nombre d’adhérents qui le composent. Le Conseil Inter-Groupes (CIG) se réunit à raison de 3 réunions entre 2 congrès. Le Forum a lieu en principe tous les deux ans, pendant une semaine d’été. Lieu de formation et de rencontre, il rassemble les adhérents et sympathisants sur un thème particulier. Photos : - Une réunion du Congrès du MAN en 1993 - Formation assurée par le MAN - Exposition sur la non-violence réalisée par le MAN utilisée en formation
  • 47. Les forums d’été du MAN Les forums (ou universités d’été) du MAN sont des lieux et temps de rencontre, d’information, de formation, et de détente. Ces rencontres d’été, en famille et à la campagne, sont envisagées comme des temps d’échanges et de débats pour les membres des différents groupes locaux. Il s’agit de construire ensemble une pensée commune en s’appuyant sur les forces vives et les engagements des différents groupes MAN locaux. Il y a des séances en plénière, des ateliers et de nombreux moments de détente, de découverte touristique, et de spectacles par et pour les adultes et les enfants. Chaque forum est préparé chaque fois par un groupe local différent. Images : - Les participants au forum d’été du MAN en 2023 à St Grégoire, près de Rennes. - Affiche pour le Forum d’été du MAN à Lyon-Ecully en juillet 2016
  • 48. Année Lieu Thème Forums d’été du MAN 1975 et 76 St Just-en-Bas (Loire) Semaine de formation 1977,1981 et 1983 Plateau du Larzac Rencontres, formations, ateliers, débats autour du texte d’orientation politique (TOP) 1986 Arche de Bonnecombe (Aveyron) Rencontre des différents mouvements présents : Arche, MAN, MIR 1990 Lugny (près de Macon) Échanges et débats pour les membres des différents groupes locaux, en dehors des instances décisionnelles du mouvement 1992 La-Balme-de-Sillingy (près d’Annecy) Échanges et débats 1994 Mazeraux (près de Colmar) Échanges et débats 1996 Buoux (Vaucluse) « Ici, là-bas, citoyen » 1998 Val-de-Saâne (Seine-Maritime) « La mondialisation progresse, affirmons des choix ! » 2000 Olargues (près de Bédarieux) Échanges et débats 2002 Rollancourt (Pas de Calais) « Vers une culture de non-violence… Comment passons-nous à l’action ? Protester – S’interposer – Reconstruire – Prévenir » 2004 Pomey (près de Lyon) « L’Europe » 2006 Paimpol « La démocratie » ../..
  • 49. Année Lieu Thème Forums d’été du MAN 2008 Sion (Meurthe-et-Moselle) « Écologie et Non-violence » 2010 Bois-le-Roi (près de Fontainebleau) Regard sur les fondamentaux » 2012 Rodez « Cultivons la non-violence ! » 2014 Storkensohn (près de Thann) « Violences dans notre société, comprendre et agir » 2016 Écully (près de Lyon) « Le fond de l’air effraie. Chouette la non-violence ! » 2018 Pont d’Audemer (Normandie) « Pour agir, formons nous à la non-violence » 2021 Roville-aux-Chênes (Vosges) « Face aux urgences écologiques, agir pour la justice sociale » 2023 St Grégoire (près de Rennes) « Construisons demain avec la non-violence » Bal folk pendant le forum 2021 Affiche du forum 2023
  • 50. Le MAN aujourd’hui : Les réseaux thématiques Les réseaux thématiques se constituent sur des thèmes spécifiques avec des personnes issues de différents groupes. Ils favorisent la confrontation, la réflexion et la production de documents. Ils sont conduits par un Groupe de pilotage et animés par un membre élu par le Congrès. • réseau Transition écologique • réseau Désarmement nucléaire • réseau International • réseau Tensions sociales • réseau Éducation
  • 51. Le Man aujourd’hui : L’organisation nationale Le MAN est animé par le Comité d’Animation (CA), com- posé : - des 5 animateurs des réseaux thématiques, - des 4 responsables des commissions fédérales : * commission Groupes * commission Communication * commission Finances * commission Fonctionnement - de 3 porte-parole ‟veille politique” élus par le Congrès - d’une coordinatrice fédérale. Le CA se réunit environ six fois par an. Entre deux réunions, les décisions sont prises avec ‟la règle de trois” : consultation de tous par internet, accord de trois membres au moins et non-véto des autres. Photos : - Organigramme du CA - Bâtiment où se tiennent des réunions du MAN au Mundo à Montreuil (93100) - En bas à gauche, Maéva Rougé, coordinatrice du MAN fédéral. ■