SlideShare une entreprise Scribd logo
Massy Durable
Rendre la ville nourricière, solidaire et résiliente
Remuer la terre, c’est remuer les consciences !
Now get your hands dirty to make it true !
Massy Durable, qu’est ce que c’est ?
Massy Durable est un projet multifonctionnel à l’échelle du territoire de Massy.
Le projet Massy Durable s’inscrit dans une démarche de Ville Durable, en travaillant les
dimensions urbanistique, sociale, économique et écologique de l’aménagement urbain.
Le projet Massy Durable répond aux enjeux de la ville de Massy : mixité sociale, densification… et
aux contraintes auxquelles elle est confrontée : financières, d’urbanisation…
Le projet Massy Durable satisfait différentes attentes de la population citadine : proximité d’une
nature non-artificialisée, gestion participative des espaces publics, accès à une filière alimentaire
de complément, possibilité de produire soi-même ses aliments…
Le projet Massy Durable est innovant parce qu’il est sobre en fonds publics, repose sur l’initiative
et la participation citoyennes, s’insère dans les politiques et dispositifs existants.
Massy Durable, comment ça marche ?
1/Renaturer 150 spots au cœur de l’habitat pour en faire des lieux de cueillette et d’aménités
2/Susciter l’émergence de projets de jardinage collectif en permaculture, au cœur de l’habitat
3/Installer une (ou deux) micro-ferme(s) pratiquant la permaculture et associant les habitants
aux travaux de production (bénévolat, insertion)
4/Mettre à disposition des infrastructures de transformation des produits dans un cadre non-
marchand
5/Faciliter l’émergence d’un circuit alternatif de distribution alimentaire
Un déploiement progressif, par phases indépendantes et bénéficiant d’un effet « cliquet » :
Quels engagements pour la ville ?
La ville est engagée dans le projet en tant que :
• Propriétaire foncier et relais auprès des propriétaires privés
Le projet se déploie sur les espaces publics délaissés et sur les parties communes des habitats collectifs.
• Collectivité
Le portage par la ville valide la dimension politique , au sens de la vie de la cité, et collective du projet.
Elle apporte sa caution morale au projet vis-à-vis des institutions et des habitants.
• Acteur du développement durable
En s’engageant, la ville amorce concrètement sa transition vers une ville durable.
• Aménageur de son territoire
Le projet bénéficie de l’expertise, de la connaissance du territoire et du soutien pratique des services
municipaux.
• Financeur de la phase de démarrage
En finançant les 3 premiers chantiers de renaturation (~2.000€).
Ces engagements de la ville confortent la crédibilité de Massy Durable dans sa démarche de collecte de fonds
auprès de différents financeurs (fondation Carasso, Région, …).
Les bénéfices du projet pour Massy
• Un projet entrant dans le cadre du PLU et du PADD.
• Un projet d’envergure avec des retombées médiatiques.
• Une image de marque innovante.
• Un investissement de la ville limité.
• La possibilité pour les habitants de se relier à une nature non-artificialisée.
• La possibilité pour les habitants d’accéder à une filière alimentaire complémentaire.
• La restauration de la Trame Verte Urbaine.
• Une contribution au vivre-ensemble avec une multitude de micro-projets collectifs.
• Une diminution de la charge d’entretien des espaces publics pour la collectivité.
• Une association des citoyens à l’entretien des espaces verts de proximité.
• L’association des agents municipaux à des projets innovants co-construits avec les citoyens.
• La transition vers une ville résiliente (changement climatique, crises…).
Le rôle de l’association Massy Durable
• Massy Durable :
• est à la fois une fédération d’associations, un fonds de dotation.
• suscite, accompagne, coordonne, mutualise, conseille, facilite.
• ne se substitue pas aux associations qui gèrent et travaillent les jardins ou gère le magasin
collaboratif.
• permet d’avoir un interlocuteur unique pour les parties prenantes : collectivités,
financeurs, entreprises partenaires, commerçants, associations.
• assure l’animation et régulation du réseau d’acteurs
• suscite et appuie l’émergence des projets locaux
• mutualise les outils (transformation, FabLab…), les moyens et les ressources non-
financières.
• Recherche, collecte et redistribue les financements
• recherche et apporte les expertises techniques et scientifiques nécessaires
• pilote et suit le déploiement du projet dans sa globalité.
Le macro-planning du projet
2015 2016 2017 2018
150 spots végétalisés
30 jardins collectifs
Micro-ferme 1
Éléments de transformation mobiles
Site de transformation mutualisé
Magasin mobile
Magasin collaboratif
Les jalons à court et moyen terme
D’ici fin mai 2015 :
• Identification des premiers spots à végétaliser avec les services techniques et définition des grandes lignes permettant de
définir l’ensemble des spots à végétaliser dans le cadre d’un projet de restauration de la trame verte urbaine.
• Création de l’association Massy Durable.
• Prise de contact avec les premières associations parties prenantes.
• Liste des associations à contacter d’ici fin 2015.
• Rédaction du dossier de candidature à l’appel à projet de la fondation Carasso.
• Prise de contact avec le Conseil Régional pour définir un cadre financier (financements Jardins solidaires et Trame verte).
Pour l’automne 2015 :
• Démarrage des 3 premiers chantiers de revégétalisation.
• Lancement du premier jardin collectif.
En parallèle :
• Suite des travaux du groupe de réflexion sur le magasin collaboratif (Distribution).
• Création du groupe de réflexion sur la partie Transformation.
• Objectifs et enjeux du projet
• Un projet en 3 volets
• La Production
• La Transformation
• La Distribution
• La permaculture en quelques mots
• L’organisation
• Les dates et jalons
• Le modèle économique
SOMMAIRE
Objectifs et enjeux du projet
Un projet pour réintroduire la nature en ville
Réintroduire la nature dans la ville pour la rendre résiliente et nourricière.
• 150 espaces du domaine public ou
privé à végétaliser durablement
• 30 jardins collectifs en permaculture au
cœur de l’habitat
• Une ou deux micro-ferme(s) en
permaculture implantée sur le territoire
• Des lieux de promenade et de
cueillette
• Des espaces à vivre-ensemble
• La possibilité de cultiver fruits et
légumes dans un cadre associatif, à
proximité de chez soi
• Une production maraichère
professionnalisée pour satisfaire des
besoins collectifs locaux (cantines,
restaurants, commerces de
proximité)
Un projet centré sur le territoire
Dans le cadre du PLU et du PADD de Massy , des axes sont définis dans lequel le projet Massy Durable vient
s’insérer :
• Faire de l’innovation et de la performance environnementale des principes pour la conception des projets ,
dans la continuité des réalisations récentes.
• Renforcer la mixité sociale et générationnelle.
• Affirmer un véritable réseau de Trame Verte et Bleue, gage de la qualité du cadre de vie massicois.
• Maintenir, voire renforcer, le très bon accès aux espaces verts de respiration à Massy.
• Protéger l’ensemble des composantes de la Trame Verte et Bleue pour leur intérêt écologique, et la
restauration de la biodiversité.
• Préserver et participer à la restauration des continuités écologiques.
Pour quoi se limiter à Massy ?
• Le territoire qui reste à taille humaine.
• Des espaces à végétaliser de toutes tailles existent.
• Une population diversifiée.
• Une mosaïque de quartiers avec des spécificités et singularités
propres, à connecter.
Un projet entrant dans le cadre du PADD
Pour une ville solidaire, nourricière et résiliente
• Des espaces verts ouverts et publics, au cœur de l’habitat et partout dans la ville
• La prise en charge de leur environnement par les citoyens dans un cadre associatif
• Une démarche collective pour planter et cultiver des végétaux
Une ville solidaire
Une ville nourricière
• Créer dans la ville des lieux de cueillette (fruits, fruits à coques, baies)
• Installer des ruches et produire du miel
• Mettre à disposition des citoyens des infrastructures de transformation et de conditionnement des
aliments
Une ville résiliente
• Créer de nouveaux espaces naturels pour faciliter l’infiltration de l’eau de pluie
• Végétaliser de façon alternative pour limiter le coût d’entretien des espaces verts et diminuer leur besoin
en arrosage
• Densifier la végétation pour lutter contre l’effet d’îlot de chaleur urbain
Un design innovant
Un projet sobre en capitaux
• Le projet ne nécessite pas d’investissement initial lourd et repose sur des sources de financement diverses. Il
mobilise des dispositifs existants (financements régionaux biodiversité, jardins solidaires). Les financements
sont délivrés au fur et à mesure de l’émergence des initiatives citoyennes.
Une dynamique reposant sur l’initiative citoyenne
• Le projet repose sur l’initiative et l’engagement des habitants (chantiers participatifs, création des jardins…).
Il s’appuie sur le tissu associatif massicois.
Un démarche multifonctionnelle
• Les bénéfices du projet se situent dans le domaine social, écologique, urbanistique, socio-économique
Un effet « cliquet » sur chaque phase du projet
• Le projet est déployé progressivement, de manière douce, au fil des initiatives citoyennes. Chaque phase est
indépendante et toutes les réalisations acquises constituent par elles-mêmes des progrès, indépendamment
de la bonne fin du projet d’ensemble.
Une démarche multifonctionnelle
• Donner aux habitants les moyens de se relier à une nature non-artificialisée
• Procurer à la population la possibilité d’accéder à une filière alimentaire complémentaire
• Restaurer la Trame Verte Urbaine
• Contribuer au vivre-ensemble avec une multitude de micro-projets collectifs
• Diminuer la charge d’entretien des espaces publics pour la collectivité
• Associer les citoyens à l’entretien des espaces verts de proximité
• Rendre la ville résiliente (changement climatiques, crises…)
• Contribuer à l’évolution des mentalités au regard de l’alimentation et de l’environnement
Un projet en 3 volets
Un projet en 3 volets
PRODUCTION TRANSFORMATION DISTRIBUTION
Miel
Fruits
Légumes
30 jardins
collectifs +
150 espaces à
végétaliser
+ 2 micro-
fermes
Outillage
mobile +
FabLab +
CookLab
Magasin
collaboratif
+ Camion
épicerie
ambulant
Conserves,
Jus en bouteille,
sous vide
Surplus, produits
locaux, produits
commerçants
Massy Durable : 1 projet, 3 volets
PRODUCTION TRANSFORMATION DISTRIBUTION
La production s’appuie sur 150 spots à
végétaliser, 30 jardins collectifs et 2 micro-
fermes.
Les produits sont consommés directement, mais
les surplus, la production des micro-fermes ou
certains produits (ex. miel) peuvent nécessiter
une transformation.
La transformation s’appuie sur des matériels et
des locaux mobiles et fixes mutualisés.
Les outils de transformation sont gérés par des
personnes ayant la formation adéquate. Les
installations pouvant être partagées avec d’autres
associations.
La distribution s’appuie sur un lieu d’animation
avec salle d’exposition, librairie et épicerie
collaborative relayé par un point de vente mobile.
Les commerçants de la ville qui le souhaitent sont
associés à la gestion de la distribution.
Des étapes indépendantes et complémentaires
Les différentes composantes du projet sont indépendantes les unes des autres.
• La renaturation des espaces publics est portée par des chantiers participatifs au fur et à mesure de la libération
du foncier
• Les jardins collectifs se mettent en place au gré des initiatives citoyennes
• Les infrastructures de transformation sont mises à disposition au fur et à mesure de l’expression des besoins
• Le circuit de distribution alternatif se structure de manière indépendante et obéit à sa propre dynamique
La transformation et la distribution sont déclinées en une démarche double :
• Mobile : pour aller au devant des massicois, notamment dans les quartiers excentrés :
• Aide et motivation pour la production et en mutualisant des moyens qui seraient trop coûteux ou trop
fragiles ou ne servant que ponctuellement.
• Desserte de lieux excentrés sans commerces ou animation de proximité
• Fixe : pour avoir un lieu commun :
• Une identité au projet
• Lieu de stockage et d’échange
• Lieu de rencontre et d’information
• Respect de normes d’hygiène
La production
150 spots végétalisés répartis dans la commune
Des lieux délaissés ou difficiles d’entretien pour les services techniques, les
surfaces engazonnées au pied des habitats collectifs
Déploiement sur 3 ans
150 spots entre 50 et 1.000 m² : cueillette, miel & permaculture
Chantiers participatifs de plantation et d’entretien conduits par les associations
locales
Création de massifs bocagers selon le cahier des charges de l’association Haie-
Magique : Présence des 3 strates végétales, recours exclusif à des essences
rustiques, présence d’arbres fruitiers et arbustes à baies, couverture
systématique du sol, pousse en forme libre, installation de ruches, nichoirs à
oiseaux, hôtels à insectes, entretien non mécanisé, sans produits
phytosanitaires
Où ?
Quand ?
Combien ?
Comment ?
30 jardins collectifs
• Un espace ouvert au pied des immeubles, avec une végétation dense, étagée sur 3 strates et
poussant en forme libre (arbres fruitiers, arbustes à baies, prairie fleurie)
• La possibilité pour les habitants des immeubles de se relier à une nature non-artificialisée, de
profiter d’un lieu de cueillette et d’aménités paysagères
• Gestion et entretien confiés à une association créée à cet effet ou déjà existante (locataires,
quartier, …) et conventionnement avec le propriétaire foncier ou la commune
• Massy Durable suscite et accompagne l’initiative des résidents pour créer un potager urbain en
permaculture
• Recyclage au profit du jardin des déchets verts de la résidence
• Régulation assurée par Massy Durable, accompagnement des services techniques
• Partage de connaissances, des ressources techniques et des graines entre les différents jardins
Deux micro-fermes
• Identification d’une surface de 250 à 500m2 cultivable.
• Fonctionnement en chantier d’insertion sur le mode des Jardins de Cocagne.
• Partage du travail avec les habitants bénévoles.
• Proposition de jobs à la journée aux jeunes de Massy, sur les périodes de pointe de production.
• Nécessité d’avoir un opérateur « professionnel » connaissant la permaculture
• Commercialisation de la production pour financement du projet.
• Financement complémentaire via des subventions au titre de l'ESS (IAE a priori).
• Soutien des AMAP Ile de France et de Terres de lien.
Massy Manger Bio (AMAP massicoise) pourrait être porteuse du projet de micro ferme
Activités annexes
Des activités mutualisées sont organisées par Massy Durable pour aider à la production :
• Création d’une banque de semences et d’un système d’échange de semences, bulbes et
boutures
• Ateliers d’échanges de connaissance : techniques de culture, compostage, apiculture…
La Transformation
Transformation et de conservation des aliments
• Sur le modèle des FabLabs, un CookLab pour donner à chacun la possibilité de transformer et
conditionner les denrées produites
• La transformation doit permettre de partage de pratiques respectant les normes d’hygiène
alimentaire.
• Un laboratoire fixe et/ou des infrastructures mobiles avec un accompagnement professionnel
et une démarche pédagogique.
• Mise en place progressive avec des matériels facilement transportables type centrifugeuse à
miel, pressoir à fruits, cuisson, mise sous vide.
• A moyen terme, installation d’un lieu fixe permet de mettre à disposition des matériels plus
volumineux ou nécessitant une manipulation plus professionnelle.
La Distribution
Une distribution multi-canal
• Via un système d’AMAP à essaimer dans les différents quartiers, repose sur le bénévolat
• Via un lieu mobile avec une camionnette épicerie ambulante pour :
• Aller au devant des gens et vers les quartiers sans commerçants
• Distribuer les produits des commerçants massicois
• Réaliser des animations ponctuelles décentralisées
• Assurer des livraisons
• Via un lieu fixe qui assurera plusieurs fonctions :
• Un marché de produits locaux (Ile de France)
• Une épicerie avec des produits bio et la production des micro-fermes
• Un lieu d’échanges des surplus des jardins collectifs
• Un lieu d’animations culturelles avec des expositions temporaires d’artistes massicois
• Un lieu d’information avec des expositions et conférences sur l’agriculture.
Une distribution au devant des massicois
• Créer un lieu qui favorise le lien social et reflète nos idéaux en matière d'alimentation,
d'agriculture et de commerce pour y faire nos courses.
• Avoir un lieu d’information, d’animation et d’échange basé sur Massy
• Pouvoir acheter des produits issus d'une agriculture pérenne, respectueuse des sols, de l'eau
et du vivant.
• Assurer aux producteurs des revenus dignes et un confort de vie professionnelle et familiale,
en mettant en place des contrats d'engagement réciproque
• S’appuyer sur une forme mixte : magasin / Camionnette épicerie ambulante type « food
truck » pour :
• Toucher plus de monde
• Créer du lien entre les quartiers.
• Avoir une forme évolutive afin de pouvoir l’enrichir progressivement.
• S’ouvrir vers l’ESS avec des emplois en insertion.
Un projet en cours
Depuis juin 2014, des groupes de travail sont en train de définir les valeurs et objectifs :
• La forme juridique et la gouvernance
• Le social (Salariés, Clients et Fournisseurs)
• Les produits et les fournisseurs
• La vente et ses modalités
• Le marketing et notre cible client
• Organisation et fonctionnement
• Le lieu de vente
• Le budget, la comptabilité et les financements
• Fonctionnement
Objectif de démarrage : 2017.
La permaculture en quelques mots
Une approche
pour vivre de
manière
soutenable et
écologique, en
intégrant les
plantes,
les animaux, les
constructions, les
gens et les
organisations
SOL
EAU
CLIMAT ETHIQUE
ENERGIE
BATI
NOURRITURE
Permaculture
La permaculture urbaine
Le mot « Permaculture » est un composé des vocables « permanente » et « agriculture ».
C'est pour l'essentiel une combinaison pragmatique de différentes techniques culturales : absence de travail du sol,
enrichissement du substrat de culture par la valorisation des déchets, etc) qui ont pour objectif d’assurer une vie durable et la
réhabilitation de la terre et de nos communautés.
Elle est basée sur l'observation de principes et de modèles naturels. Elle nous aide à percevoir les systèmes vivants comme un
tout, et non une juxtaposition de parties, et à maximiser les relations entre les choses, au sein d'un cadre éthique.
Elle conforte les gens qui dans le monde entier essaient de développer des systèmes et projets dynamiques et résilients qui
travaillent avec la nature au lieu de la contrer.
La permaculture repose sur des principes éthiques :
- Ménager la nature
- Ménager les êtres humains
- Échanger les ressources de manière équitable
C’est :
• Une innovation culturale ancienne de 30 ans déjà mise en œuvre dans de nombreuses villes
• Une mode de culture parfaitement adaptée au contexte urbain (petites surfaces, résilience,
combinaison d’aménités et de sous-produits)
• Une culture sans intrants, sans déchets, sans arrosage, sans travail du sol.
Les strates de la permaculture urbaine
1 Grands arbres
Arbustes
Arbrisseau à baies
Herbes comestibles et médicinales
Légumes racines
Couvre-sol
Lianes comestibles
2
3
4
5
6
7
Planning selon ressources humaines, financières et la végétation existante
Étape 1Étape 1
Tailleduterrainetvégétationexistante
Etape 1Etape 2 Etape 2Etape 1 Etape 3
Se nourrir avec la permaculture urbaine
Les légumes correspondent à ce qui est le plus cher pour une famille qui veut se nourrir
sainement : salades, poireaux, fruits rouges, raisin, fruits à coque…
Une surface de 200m2 couvre les besoins en aliments végétaux pour une famille de 4 personnes
(excepté les gros fruits et les céréales) (source : association nationale Brin de paille).
Un jardin en permaculture permet des économies en termes d’achat, de conservation, de
volume à transporter et acheter.
Charge de travail pour une surface de 200m2 :
• Au démarrage : de 1 à 6 semaines de débroussaillage, de broyage, d’épandage…étalées sur
1 moi à 1 an en fonction de la nature initiale du terrain.
• Annuellement : 1 jour par saison pour les semis, l’éclaircissage,…
• Quotidiennement : 1,5 heure tous les 2 jours pour la cueillette,…
Pas d’arrosage, pas de désherbage, pas de travail du sol en dehors de la préparation au
démarrage.
Combien coûte la permaculture urbaine ?
Frais à prévoir pour un jardin partagé :
BRF, broyat, guano de poule : partenariat avec entreprises d’entretien des espaces verts et
producteurs de volailles locaux
0 €
Semis et plantations première année si pas d’échange 220 €
Remplacement des bâches des serres d’été (tous les 15 ans) 70 €
Remplacement des plaques de polycarbonate des serres d’hiver (tous les 20 ans) 120 €
Le matériel d’entretien est mutualisé au maximum, notamment parce qu’il ne sert qu’au
démarrage.
Tous les bâtis, clôtures, récupérateurs d’ eau, ruches… sont fabriqués à partir de matériaux
recyclés pour éviter les vols.
L’organisation
Une association pivot du fonctionnement
Animation du réseau, régulation
Appui à l’émergence des projets
locaux
Mutualisation des outils et
ressources non-financières
Fonds de
dotation
MASSY
DURABLE Collecte et redistribue les
financements
Expertise technique et
scientifique
Suivi du déploiement
Financeurs publics et privés
Appel à la générosité du Public
Associations locales
Gestionnaires d’espace
(1)
Associations
gestionnaires
infrastructure (2)
Associations
partenaires (3)
MASSY DURABLE
Fédération
150 spots à végétaliser, 30 jardins partagés, 2 micro-fermes
MAIRIE
AGENDA 21
Une association fédératrice
• Massy Durable :
• est à la fois une fédération d’associations, un fonds de dotation.
• suscite, accompagne, coordonne, mutualise, conseille, facilite.
• ne se substitue pas aux associations qui gèrent et travaillent les jardins ou gère le magasin
collaboratif.
• permet d’avoir un interlocuteur unique pour les parties prenantes : collectivités,
financeurs, entreprises partenaires, commerçants, associations.
• assure l’animation et régulation du réseau d’acteurs
• suscite et appuie l’émergence des projets locaux
• mutualise les outils (transformation, FabLab…), les moyens et les ressources non-
financières.
• Recherche, collecte et redistribue les financements
• recherche et apporte les expertises techniques et scientifiques nécessaires
• pilote et suit le déploiement du projet dans sa globalité.
Les associations fondatrices
Massy Manger Bio
AMAP, soutien à l’agriculture locale et durable, soutien à l’installation d’agriculteurs, distributio nde produits,
relation avec Terres de lient les AMAP Ile de France. Intervient sur Massy depuis 2009.
Intermèdes Robinson
Animation sociale, gestion de jardins partagés, relations avec les bailleurs.
Interviennent depuis début 2015 dans le quartier Opera et dans les communes voisines depuis 2004.
Haie Magique
Gestion d’espaces à revégétaliser, permaculture. Intervient dans Massy et les communes voisines depuis 2014.
Les Massyculteurs
Getion de jardins partagés, agriculture périurbaine. Interviennent sur Massy depuis 2012.
Les colibris
Gestion de projets liés …
Les associations partenaires
Associations / bailleurs / résidences contactées Associations / bailleurs / résidences à contacter
AFAAM Maison relais ADOMA
OPIEVOY – La Tuilerie Clos d’Origny
Résidents Allée de Norvège APAJF
APMV Vertifolies
CIMADE
Les dates et jalons du projet
Le modèle économique
Les principes du modèle
Le modèle économique d’appuie sur quelques grands principes :
Les salariés
L’évolution du projet nécessitera la présence une professionnalisation et donc le recours à des
salariés :
• Progressivement pour la Production afin en termes de conseils, de disponibilité et pour la
fonctionnement et la gestion des micro-fermes.
• De même pour la transformation, le recours à des matériels complexes (étuveuse, …), le
respect des normes d’hygiène et le passage d’informations aux intervenants des jardins
partagés et des micro-fermes.
• Pour la Distribution, le magasin nécessite une présence permanente. La camionnette
ambulante doit aller au devant des personnes ne travaillant pas en journée ou assurer des
points fixes dans les quartiers excentrés.
Nous aurons recours à des emplois aidés dans le cadre de l’ESS.
Les coûts
Quoi Évaluation Coût Qui Échéance
150 spots Plants
30 jardins
Micro-fermes
Transformation
Distribution

Contenu connexe

Tendances

Habitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4pHabitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4p
Nathalie Montes Gonzalez
 
Villa urbaine durable 01
Villa urbaine durable 01Villa urbaine durable 01
Villa urbaine durable 01Sami Sahli
 
Présentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitants
Présentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitantsPrésentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitants
Présentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitants
idealconnaissances
 
Pact atelier ss coise-v1
Pact   atelier ss coise-v1Pact   atelier ss coise-v1
Pact atelier ss coise-v1
Christelle Lefevre
 
Document "Repères" remis aux participants
Document "Repères" remis aux participantsDocument "Repères" remis aux participants
Document "Repères" remis aux participants
AREC Occitanie
 
Habitat durable
Habitat durableHabitat durable
Habitat durable
Jean-François MiTSCH
 
L’architecture durable sur le chemin du développement régénératif
L’architecture durable sur le chemin du développement régénératifL’architecture durable sur le chemin du développement régénératif
L’architecture durable sur le chemin du développement régénératif
Fabrice Berrahil
 
Guide pour une ville qui marche web-1
Guide pour une ville qui marche web-1Guide pour une ville qui marche web-1
Guide pour une ville qui marche web-1
Shabba Inf
 
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010 présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
Recyclerie du Golfe
 
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
alainlaurent
 
JARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via Paysage
JARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via PaysageJARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via Paysage
JARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via Paysage
PRIMA TERRA
 
Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008
Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008
Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008Philippe Cazeneuve
 
Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)
Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)
Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)Centre Urbain - Stadswinkel
 
Garden'R - Dossier de presse
Garden'R - Dossier de presseGarden'R - Dossier de presse
Garden'R - Dossier de presseOpenOdyssey
 
Etat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdf
Etat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdfEtat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdf
Etat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdfLouis-Alexandre Cazal
 
Conférence de Louise Roy à Écocité 2011
Conférence de Louise Roy à Écocité 2011Conférence de Louise Roy à Écocité 2011
Conférence de Louise Roy à Écocité 2011Louis-Alexandre Cazal
 
Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Biodiversité
LISEA
 
jardins-partages-savoie-haute-savoie
jardins-partages-savoie-haute-savoiejardins-partages-savoie-haute-savoie
jardins-partages-savoie-haute-savoieEmilie BONJEAN
 
Residence wazemme
Residence wazemmeResidence wazemme
Residence wazemme
Stéphane VINCENT
 
Villes et aménagement durable
Villes et aménagement durableVilles et aménagement durable
Villes et aménagement durable
Vianney Orjebin
 

Tendances (20)

Habitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4pHabitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4p
 
Villa urbaine durable 01
Villa urbaine durable 01Villa urbaine durable 01
Villa urbaine durable 01
 
Présentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitants
Présentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitantsPrésentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitants
Présentation de l étude du Cnfpt sur les coopératives d habitants
 
Pact atelier ss coise-v1
Pact   atelier ss coise-v1Pact   atelier ss coise-v1
Pact atelier ss coise-v1
 
Document "Repères" remis aux participants
Document "Repères" remis aux participantsDocument "Repères" remis aux participants
Document "Repères" remis aux participants
 
Habitat durable
Habitat durableHabitat durable
Habitat durable
 
L’architecture durable sur le chemin du développement régénératif
L’architecture durable sur le chemin du développement régénératifL’architecture durable sur le chemin du développement régénératif
L’architecture durable sur le chemin du développement régénératif
 
Guide pour une ville qui marche web-1
Guide pour une ville qui marche web-1Guide pour une ville qui marche web-1
Guide pour une ville qui marche web-1
 
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010 présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
 
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010
 
JARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via Paysage
JARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via PaysageJARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via Paysage
JARDIN DU 54 à Saint-Ouen (93) par COPA-Via Paysage
 
Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008
Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008
Habitat Groupé Brest 9 juillet 2008
 
Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)
Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)
Faut il vivre dans du passif pour économiser l'énergie (café-réno)
 
Garden'R - Dossier de presse
Garden'R - Dossier de presseGarden'R - Dossier de presse
Garden'R - Dossier de presse
 
Etat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdf
Etat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdfEtat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdf
Etat agriculture urbaine arrondissement mercier hochelaga.pdf
 
Conférence de Louise Roy à Écocité 2011
Conférence de Louise Roy à Écocité 2011Conférence de Louise Roy à Écocité 2011
Conférence de Louise Roy à Écocité 2011
 
Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Biodiversité
 
jardins-partages-savoie-haute-savoie
jardins-partages-savoie-haute-savoiejardins-partages-savoie-haute-savoie
jardins-partages-savoie-haute-savoie
 
Residence wazemme
Residence wazemmeResidence wazemme
Residence wazemme
 
Villes et aménagement durable
Villes et aménagement durableVilles et aménagement durable
Villes et aménagement durable
 

En vedette

Qu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de paille
Qu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de pailleQu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de paille
Qu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de paille
Permaculture 44
 
Presentation rencontres permaculture
Presentation rencontres permaculturePresentation rencontres permaculture
Presentation rencontres permaculture
Permaculture 44
 
RESEARCH SHARING SESSION AT KUIS
RESEARCH SHARING SESSION AT KUISRESEARCH SHARING SESSION AT KUIS
RESEARCH SHARING SESSION AT KUIS
MUHAMMAD SABRI SAHRIR
 
Complexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medeaComplexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medea
Sami Sahli
 
analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel
Sami Sahli
 
analyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annabaanalyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annaba
Sami Sahli
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Sami Sahli
 
Permaculture flower-poster
Permaculture flower-posterPermaculture flower-poster
Permaculture flower-posterlychees1
 
Fiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikFiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarik
Sami Sahli
 
analyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaanalyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaHiba Architecte
 
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Sofiane Kherroubi
 
Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Hiba Architecte
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchMinocha Archit
 
L'essence de la permaculture de david holmgren
L'essence de la permaculture de david holmgrenL'essence de la permaculture de david holmgren
L'essence de la permaculture de david holmgren
Shabba Inf
 
Bill mollison permaculture 1 french25.doc
Bill mollison permaculture 1 french25.docBill mollison permaculture 1 french25.doc
Bill mollison permaculture 1 french25.docSagar Jss
 
Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine
Hayat GOUDJIL
 

En vedette (20)

Qu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de paille
Qu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de pailleQu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de paille
Qu'est-ce que la permaculture - Plaquette Brin de paille
 
Presentation rencontres permaculture
Presentation rencontres permaculturePresentation rencontres permaculture
Presentation rencontres permaculture
 
RESEARCH SHARING SESSION AT KUIS
RESEARCH SHARING SESSION AT KUISRESEARCH SHARING SESSION AT KUIS
RESEARCH SHARING SESSION AT KUIS
 
Complexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medeaComplexe de loisir à medea
Complexe de loisir à medea
 
analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel analyse urbaine de la ville de Jijel
analyse urbaine de la ville de Jijel
 
analyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annabaanalyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annaba
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
 
Permaculture flower-poster
Permaculture flower-posterPermaculture flower-poster
Permaculture flower-poster
 
Fiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikFiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarik
 
Bejaia
BejaiaBejaia
Bejaia
 
analyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaanalyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaia
 
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
 
Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynch
 
L'essence de la permaculture de david holmgren
L'essence de la permaculture de david holmgrenL'essence de la permaculture de david holmgren
L'essence de la permaculture de david holmgren
 
Bill mollison permaculture 1 french25.doc
Bill mollison permaculture 1 french25.docBill mollison permaculture 1 french25.doc
Bill mollison permaculture 1 french25.doc
 
Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine Projet urbain sur Bardo Constantine
Projet urbain sur Bardo Constantine
 

Similaire à Massy durable

Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015
Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015 Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015
Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015
mcarcreff
 
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfRUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
Leonard
 
Synthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneSynthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue Commune
Leonard
 
Book Vergers Urbains 2016
Book Vergers Urbains 2016Book Vergers Urbains 2016
Book Vergers Urbains 2016
Sébastien Goelzer
 
urbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durableurbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durable
Mȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
Plate forme gauche 2015
Plate forme gauche 2015Plate forme gauche 2015
Plate forme gauche 2015
Jean Jacques Gourhan
 
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
lafabriqueecolo
 
L'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoiresL'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoires
Frédéric GASNIER
 
Visons vert une vision verte
Visons vert une vision verteVisons vert une vision verte
Visons vert une vision verte
Bonnie Jean-Louis
 
Plaquette Institutionnelle - Environnement Solidaires
Plaquette Institutionnelle - Environnement SolidairesPlaquette Institutionnelle - Environnement Solidaires
Plaquette Institutionnelle - Environnement Solidaires
OpenOdyssey
 
Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020
Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020
Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020
Alain Dejour
 
Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...
Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...
Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...Cap'Com
 
Repères Développement Durable
Repères Développement DurableRepères Développement Durable
Repères Développement Durablebenjaminpierron
 
Alléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbain
Alléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbainAlléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbain
Alléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbain
Fing
 
Interventions3&4
Interventions3&4Interventions3&4
Interventions3&4
CAUE85
 
Campagne drujon poncet
Campagne drujon poncetCampagne drujon poncet
Campagne drujon poncet
jbouchet74
 
Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014
Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014
Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014
Dominique Quaintenne
 
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifsForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
Cap'Com
 
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifsForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
Cap'Com
 

Similaire à Massy durable (20)

Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015
Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015 Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015
Observatoire Unep-Hortis des villes vertes - Janvier 2015
 
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfRUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
 
Synthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneSynthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue Commune
 
Book Vergers Urbains 2016
Book Vergers Urbains 2016Book Vergers Urbains 2016
Book Vergers Urbains 2016
 
urbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durableurbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durable
 
Plate forme gauche 2015
Plate forme gauche 2015Plate forme gauche 2015
Plate forme gauche 2015
 
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
 
L'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoiresL'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoires
 
Visons vert une vision verte
Visons vert une vision verteVisons vert une vision verte
Visons vert une vision verte
 
Plaquette Institutionnelle - Environnement Solidaires
Plaquette Institutionnelle - Environnement SolidairesPlaquette Institutionnelle - Environnement Solidaires
Plaquette Institutionnelle - Environnement Solidaires
 
Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020
Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020
Saint-Brieuc-Agglomeration - La plateforme projet pour 2014-2020
 
Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...
Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...
Enquête : les attentes des responsables développement durable en matière de c...
 
Repères Développement Durable
Repères Développement DurableRepères Développement Durable
Repères Développement Durable
 
Réu du 4 nov
Réu du 4 novRéu du 4 nov
Réu du 4 nov
 
Alléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbain
Alléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbainAlléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbain
Alléger la Ville - Plateformes de Crowdfunding urbain
 
Interventions3&4
Interventions3&4Interventions3&4
Interventions3&4
 
Campagne drujon poncet
Campagne drujon poncetCampagne drujon poncet
Campagne drujon poncet
 
Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014
Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014
Réalisation de programme de Michel Lepage Municipales 2014
 
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifsForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
 
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifsForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
ForumCapCom2019_C4_BudgetsParticipatifs
 

Massy durable

  • 1. Massy Durable Rendre la ville nourricière, solidaire et résiliente Remuer la terre, c’est remuer les consciences ! Now get your hands dirty to make it true !
  • 2. Massy Durable, qu’est ce que c’est ? Massy Durable est un projet multifonctionnel à l’échelle du territoire de Massy. Le projet Massy Durable s’inscrit dans une démarche de Ville Durable, en travaillant les dimensions urbanistique, sociale, économique et écologique de l’aménagement urbain. Le projet Massy Durable répond aux enjeux de la ville de Massy : mixité sociale, densification… et aux contraintes auxquelles elle est confrontée : financières, d’urbanisation… Le projet Massy Durable satisfait différentes attentes de la population citadine : proximité d’une nature non-artificialisée, gestion participative des espaces publics, accès à une filière alimentaire de complément, possibilité de produire soi-même ses aliments… Le projet Massy Durable est innovant parce qu’il est sobre en fonds publics, repose sur l’initiative et la participation citoyennes, s’insère dans les politiques et dispositifs existants.
  • 3. Massy Durable, comment ça marche ? 1/Renaturer 150 spots au cœur de l’habitat pour en faire des lieux de cueillette et d’aménités 2/Susciter l’émergence de projets de jardinage collectif en permaculture, au cœur de l’habitat 3/Installer une (ou deux) micro-ferme(s) pratiquant la permaculture et associant les habitants aux travaux de production (bénévolat, insertion) 4/Mettre à disposition des infrastructures de transformation des produits dans un cadre non- marchand 5/Faciliter l’émergence d’un circuit alternatif de distribution alimentaire Un déploiement progressif, par phases indépendantes et bénéficiant d’un effet « cliquet » :
  • 4. Quels engagements pour la ville ? La ville est engagée dans le projet en tant que : • Propriétaire foncier et relais auprès des propriétaires privés Le projet se déploie sur les espaces publics délaissés et sur les parties communes des habitats collectifs. • Collectivité Le portage par la ville valide la dimension politique , au sens de la vie de la cité, et collective du projet. Elle apporte sa caution morale au projet vis-à-vis des institutions et des habitants. • Acteur du développement durable En s’engageant, la ville amorce concrètement sa transition vers une ville durable. • Aménageur de son territoire Le projet bénéficie de l’expertise, de la connaissance du territoire et du soutien pratique des services municipaux. • Financeur de la phase de démarrage En finançant les 3 premiers chantiers de renaturation (~2.000€). Ces engagements de la ville confortent la crédibilité de Massy Durable dans sa démarche de collecte de fonds auprès de différents financeurs (fondation Carasso, Région, …).
  • 5. Les bénéfices du projet pour Massy • Un projet entrant dans le cadre du PLU et du PADD. • Un projet d’envergure avec des retombées médiatiques. • Une image de marque innovante. • Un investissement de la ville limité. • La possibilité pour les habitants de se relier à une nature non-artificialisée. • La possibilité pour les habitants d’accéder à une filière alimentaire complémentaire. • La restauration de la Trame Verte Urbaine. • Une contribution au vivre-ensemble avec une multitude de micro-projets collectifs. • Une diminution de la charge d’entretien des espaces publics pour la collectivité. • Une association des citoyens à l’entretien des espaces verts de proximité. • L’association des agents municipaux à des projets innovants co-construits avec les citoyens. • La transition vers une ville résiliente (changement climatique, crises…).
  • 6. Le rôle de l’association Massy Durable • Massy Durable : • est à la fois une fédération d’associations, un fonds de dotation. • suscite, accompagne, coordonne, mutualise, conseille, facilite. • ne se substitue pas aux associations qui gèrent et travaillent les jardins ou gère le magasin collaboratif. • permet d’avoir un interlocuteur unique pour les parties prenantes : collectivités, financeurs, entreprises partenaires, commerçants, associations. • assure l’animation et régulation du réseau d’acteurs • suscite et appuie l’émergence des projets locaux • mutualise les outils (transformation, FabLab…), les moyens et les ressources non- financières. • Recherche, collecte et redistribue les financements • recherche et apporte les expertises techniques et scientifiques nécessaires • pilote et suit le déploiement du projet dans sa globalité.
  • 7. Le macro-planning du projet 2015 2016 2017 2018 150 spots végétalisés 30 jardins collectifs Micro-ferme 1 Éléments de transformation mobiles Site de transformation mutualisé Magasin mobile Magasin collaboratif
  • 8. Les jalons à court et moyen terme D’ici fin mai 2015 : • Identification des premiers spots à végétaliser avec les services techniques et définition des grandes lignes permettant de définir l’ensemble des spots à végétaliser dans le cadre d’un projet de restauration de la trame verte urbaine. • Création de l’association Massy Durable. • Prise de contact avec les premières associations parties prenantes. • Liste des associations à contacter d’ici fin 2015. • Rédaction du dossier de candidature à l’appel à projet de la fondation Carasso. • Prise de contact avec le Conseil Régional pour définir un cadre financier (financements Jardins solidaires et Trame verte). Pour l’automne 2015 : • Démarrage des 3 premiers chantiers de revégétalisation. • Lancement du premier jardin collectif. En parallèle : • Suite des travaux du groupe de réflexion sur le magasin collaboratif (Distribution). • Création du groupe de réflexion sur la partie Transformation.
  • 9. • Objectifs et enjeux du projet • Un projet en 3 volets • La Production • La Transformation • La Distribution • La permaculture en quelques mots • L’organisation • Les dates et jalons • Le modèle économique SOMMAIRE
  • 10. Objectifs et enjeux du projet
  • 11. Un projet pour réintroduire la nature en ville Réintroduire la nature dans la ville pour la rendre résiliente et nourricière. • 150 espaces du domaine public ou privé à végétaliser durablement • 30 jardins collectifs en permaculture au cœur de l’habitat • Une ou deux micro-ferme(s) en permaculture implantée sur le territoire • Des lieux de promenade et de cueillette • Des espaces à vivre-ensemble • La possibilité de cultiver fruits et légumes dans un cadre associatif, à proximité de chez soi • Une production maraichère professionnalisée pour satisfaire des besoins collectifs locaux (cantines, restaurants, commerces de proximité)
  • 12. Un projet centré sur le territoire Dans le cadre du PLU et du PADD de Massy , des axes sont définis dans lequel le projet Massy Durable vient s’insérer : • Faire de l’innovation et de la performance environnementale des principes pour la conception des projets , dans la continuité des réalisations récentes. • Renforcer la mixité sociale et générationnelle. • Affirmer un véritable réseau de Trame Verte et Bleue, gage de la qualité du cadre de vie massicois. • Maintenir, voire renforcer, le très bon accès aux espaces verts de respiration à Massy. • Protéger l’ensemble des composantes de la Trame Verte et Bleue pour leur intérêt écologique, et la restauration de la biodiversité. • Préserver et participer à la restauration des continuités écologiques. Pour quoi se limiter à Massy ? • Le territoire qui reste à taille humaine. • Des espaces à végétaliser de toutes tailles existent. • Une population diversifiée. • Une mosaïque de quartiers avec des spécificités et singularités propres, à connecter.
  • 13. Un projet entrant dans le cadre du PADD
  • 14. Pour une ville solidaire, nourricière et résiliente • Des espaces verts ouverts et publics, au cœur de l’habitat et partout dans la ville • La prise en charge de leur environnement par les citoyens dans un cadre associatif • Une démarche collective pour planter et cultiver des végétaux Une ville solidaire Une ville nourricière • Créer dans la ville des lieux de cueillette (fruits, fruits à coques, baies) • Installer des ruches et produire du miel • Mettre à disposition des citoyens des infrastructures de transformation et de conditionnement des aliments Une ville résiliente • Créer de nouveaux espaces naturels pour faciliter l’infiltration de l’eau de pluie • Végétaliser de façon alternative pour limiter le coût d’entretien des espaces verts et diminuer leur besoin en arrosage • Densifier la végétation pour lutter contre l’effet d’îlot de chaleur urbain
  • 15. Un design innovant Un projet sobre en capitaux • Le projet ne nécessite pas d’investissement initial lourd et repose sur des sources de financement diverses. Il mobilise des dispositifs existants (financements régionaux biodiversité, jardins solidaires). Les financements sont délivrés au fur et à mesure de l’émergence des initiatives citoyennes. Une dynamique reposant sur l’initiative citoyenne • Le projet repose sur l’initiative et l’engagement des habitants (chantiers participatifs, création des jardins…). Il s’appuie sur le tissu associatif massicois. Un démarche multifonctionnelle • Les bénéfices du projet se situent dans le domaine social, écologique, urbanistique, socio-économique Un effet « cliquet » sur chaque phase du projet • Le projet est déployé progressivement, de manière douce, au fil des initiatives citoyennes. Chaque phase est indépendante et toutes les réalisations acquises constituent par elles-mêmes des progrès, indépendamment de la bonne fin du projet d’ensemble.
  • 16. Une démarche multifonctionnelle • Donner aux habitants les moyens de se relier à une nature non-artificialisée • Procurer à la population la possibilité d’accéder à une filière alimentaire complémentaire • Restaurer la Trame Verte Urbaine • Contribuer au vivre-ensemble avec une multitude de micro-projets collectifs • Diminuer la charge d’entretien des espaces publics pour la collectivité • Associer les citoyens à l’entretien des espaces verts de proximité • Rendre la ville résiliente (changement climatiques, crises…) • Contribuer à l’évolution des mentalités au regard de l’alimentation et de l’environnement
  • 17. Un projet en 3 volets
  • 18. Un projet en 3 volets PRODUCTION TRANSFORMATION DISTRIBUTION Miel Fruits Légumes 30 jardins collectifs + 150 espaces à végétaliser + 2 micro- fermes Outillage mobile + FabLab + CookLab Magasin collaboratif + Camion épicerie ambulant Conserves, Jus en bouteille, sous vide Surplus, produits locaux, produits commerçants
  • 19. Massy Durable : 1 projet, 3 volets PRODUCTION TRANSFORMATION DISTRIBUTION La production s’appuie sur 150 spots à végétaliser, 30 jardins collectifs et 2 micro- fermes. Les produits sont consommés directement, mais les surplus, la production des micro-fermes ou certains produits (ex. miel) peuvent nécessiter une transformation. La transformation s’appuie sur des matériels et des locaux mobiles et fixes mutualisés. Les outils de transformation sont gérés par des personnes ayant la formation adéquate. Les installations pouvant être partagées avec d’autres associations. La distribution s’appuie sur un lieu d’animation avec salle d’exposition, librairie et épicerie collaborative relayé par un point de vente mobile. Les commerçants de la ville qui le souhaitent sont associés à la gestion de la distribution.
  • 20. Des étapes indépendantes et complémentaires Les différentes composantes du projet sont indépendantes les unes des autres. • La renaturation des espaces publics est portée par des chantiers participatifs au fur et à mesure de la libération du foncier • Les jardins collectifs se mettent en place au gré des initiatives citoyennes • Les infrastructures de transformation sont mises à disposition au fur et à mesure de l’expression des besoins • Le circuit de distribution alternatif se structure de manière indépendante et obéit à sa propre dynamique La transformation et la distribution sont déclinées en une démarche double : • Mobile : pour aller au devant des massicois, notamment dans les quartiers excentrés : • Aide et motivation pour la production et en mutualisant des moyens qui seraient trop coûteux ou trop fragiles ou ne servant que ponctuellement. • Desserte de lieux excentrés sans commerces ou animation de proximité • Fixe : pour avoir un lieu commun : • Une identité au projet • Lieu de stockage et d’échange • Lieu de rencontre et d’information • Respect de normes d’hygiène
  • 22. 150 spots végétalisés répartis dans la commune Des lieux délaissés ou difficiles d’entretien pour les services techniques, les surfaces engazonnées au pied des habitats collectifs Déploiement sur 3 ans 150 spots entre 50 et 1.000 m² : cueillette, miel & permaculture Chantiers participatifs de plantation et d’entretien conduits par les associations locales Création de massifs bocagers selon le cahier des charges de l’association Haie- Magique : Présence des 3 strates végétales, recours exclusif à des essences rustiques, présence d’arbres fruitiers et arbustes à baies, couverture systématique du sol, pousse en forme libre, installation de ruches, nichoirs à oiseaux, hôtels à insectes, entretien non mécanisé, sans produits phytosanitaires Où ? Quand ? Combien ? Comment ?
  • 23. 30 jardins collectifs • Un espace ouvert au pied des immeubles, avec une végétation dense, étagée sur 3 strates et poussant en forme libre (arbres fruitiers, arbustes à baies, prairie fleurie) • La possibilité pour les habitants des immeubles de se relier à une nature non-artificialisée, de profiter d’un lieu de cueillette et d’aménités paysagères • Gestion et entretien confiés à une association créée à cet effet ou déjà existante (locataires, quartier, …) et conventionnement avec le propriétaire foncier ou la commune • Massy Durable suscite et accompagne l’initiative des résidents pour créer un potager urbain en permaculture • Recyclage au profit du jardin des déchets verts de la résidence • Régulation assurée par Massy Durable, accompagnement des services techniques • Partage de connaissances, des ressources techniques et des graines entre les différents jardins
  • 24. Deux micro-fermes • Identification d’une surface de 250 à 500m2 cultivable. • Fonctionnement en chantier d’insertion sur le mode des Jardins de Cocagne. • Partage du travail avec les habitants bénévoles. • Proposition de jobs à la journée aux jeunes de Massy, sur les périodes de pointe de production. • Nécessité d’avoir un opérateur « professionnel » connaissant la permaculture • Commercialisation de la production pour financement du projet. • Financement complémentaire via des subventions au titre de l'ESS (IAE a priori). • Soutien des AMAP Ile de France et de Terres de lien. Massy Manger Bio (AMAP massicoise) pourrait être porteuse du projet de micro ferme
  • 25. Activités annexes Des activités mutualisées sont organisées par Massy Durable pour aider à la production : • Création d’une banque de semences et d’un système d’échange de semences, bulbes et boutures • Ateliers d’échanges de connaissance : techniques de culture, compostage, apiculture…
  • 27. Transformation et de conservation des aliments • Sur le modèle des FabLabs, un CookLab pour donner à chacun la possibilité de transformer et conditionner les denrées produites • La transformation doit permettre de partage de pratiques respectant les normes d’hygiène alimentaire. • Un laboratoire fixe et/ou des infrastructures mobiles avec un accompagnement professionnel et une démarche pédagogique. • Mise en place progressive avec des matériels facilement transportables type centrifugeuse à miel, pressoir à fruits, cuisson, mise sous vide. • A moyen terme, installation d’un lieu fixe permet de mettre à disposition des matériels plus volumineux ou nécessitant une manipulation plus professionnelle.
  • 29. Une distribution multi-canal • Via un système d’AMAP à essaimer dans les différents quartiers, repose sur le bénévolat • Via un lieu mobile avec une camionnette épicerie ambulante pour : • Aller au devant des gens et vers les quartiers sans commerçants • Distribuer les produits des commerçants massicois • Réaliser des animations ponctuelles décentralisées • Assurer des livraisons • Via un lieu fixe qui assurera plusieurs fonctions : • Un marché de produits locaux (Ile de France) • Une épicerie avec des produits bio et la production des micro-fermes • Un lieu d’échanges des surplus des jardins collectifs • Un lieu d’animations culturelles avec des expositions temporaires d’artistes massicois • Un lieu d’information avec des expositions et conférences sur l’agriculture.
  • 30. Une distribution au devant des massicois • Créer un lieu qui favorise le lien social et reflète nos idéaux en matière d'alimentation, d'agriculture et de commerce pour y faire nos courses. • Avoir un lieu d’information, d’animation et d’échange basé sur Massy • Pouvoir acheter des produits issus d'une agriculture pérenne, respectueuse des sols, de l'eau et du vivant. • Assurer aux producteurs des revenus dignes et un confort de vie professionnelle et familiale, en mettant en place des contrats d'engagement réciproque • S’appuyer sur une forme mixte : magasin / Camionnette épicerie ambulante type « food truck » pour : • Toucher plus de monde • Créer du lien entre les quartiers. • Avoir une forme évolutive afin de pouvoir l’enrichir progressivement. • S’ouvrir vers l’ESS avec des emplois en insertion.
  • 31. Un projet en cours Depuis juin 2014, des groupes de travail sont en train de définir les valeurs et objectifs : • La forme juridique et la gouvernance • Le social (Salariés, Clients et Fournisseurs) • Les produits et les fournisseurs • La vente et ses modalités • Le marketing et notre cible client • Organisation et fonctionnement • Le lieu de vente • Le budget, la comptabilité et les financements • Fonctionnement Objectif de démarrage : 2017.
  • 32. La permaculture en quelques mots Une approche pour vivre de manière soutenable et écologique, en intégrant les plantes, les animaux, les constructions, les gens et les organisations SOL EAU CLIMAT ETHIQUE ENERGIE BATI NOURRITURE Permaculture
  • 33. La permaculture urbaine Le mot « Permaculture » est un composé des vocables « permanente » et « agriculture ». C'est pour l'essentiel une combinaison pragmatique de différentes techniques culturales : absence de travail du sol, enrichissement du substrat de culture par la valorisation des déchets, etc) qui ont pour objectif d’assurer une vie durable et la réhabilitation de la terre et de nos communautés. Elle est basée sur l'observation de principes et de modèles naturels. Elle nous aide à percevoir les systèmes vivants comme un tout, et non une juxtaposition de parties, et à maximiser les relations entre les choses, au sein d'un cadre éthique. Elle conforte les gens qui dans le monde entier essaient de développer des systèmes et projets dynamiques et résilients qui travaillent avec la nature au lieu de la contrer. La permaculture repose sur des principes éthiques : - Ménager la nature - Ménager les êtres humains - Échanger les ressources de manière équitable C’est : • Une innovation culturale ancienne de 30 ans déjà mise en œuvre dans de nombreuses villes • Une mode de culture parfaitement adaptée au contexte urbain (petites surfaces, résilience, combinaison d’aménités et de sous-produits) • Une culture sans intrants, sans déchets, sans arrosage, sans travail du sol.
  • 34. Les strates de la permaculture urbaine 1 Grands arbres Arbustes Arbrisseau à baies Herbes comestibles et médicinales Légumes racines Couvre-sol Lianes comestibles 2 3 4 5 6 7 Planning selon ressources humaines, financières et la végétation existante Étape 1Étape 1 Tailleduterrainetvégétationexistante Etape 1Etape 2 Etape 2Etape 1 Etape 3
  • 35. Se nourrir avec la permaculture urbaine Les légumes correspondent à ce qui est le plus cher pour une famille qui veut se nourrir sainement : salades, poireaux, fruits rouges, raisin, fruits à coque… Une surface de 200m2 couvre les besoins en aliments végétaux pour une famille de 4 personnes (excepté les gros fruits et les céréales) (source : association nationale Brin de paille). Un jardin en permaculture permet des économies en termes d’achat, de conservation, de volume à transporter et acheter. Charge de travail pour une surface de 200m2 : • Au démarrage : de 1 à 6 semaines de débroussaillage, de broyage, d’épandage…étalées sur 1 moi à 1 an en fonction de la nature initiale du terrain. • Annuellement : 1 jour par saison pour les semis, l’éclaircissage,… • Quotidiennement : 1,5 heure tous les 2 jours pour la cueillette,… Pas d’arrosage, pas de désherbage, pas de travail du sol en dehors de la préparation au démarrage.
  • 36. Combien coûte la permaculture urbaine ? Frais à prévoir pour un jardin partagé : BRF, broyat, guano de poule : partenariat avec entreprises d’entretien des espaces verts et producteurs de volailles locaux 0 € Semis et plantations première année si pas d’échange 220 € Remplacement des bâches des serres d’été (tous les 15 ans) 70 € Remplacement des plaques de polycarbonate des serres d’hiver (tous les 20 ans) 120 € Le matériel d’entretien est mutualisé au maximum, notamment parce qu’il ne sert qu’au démarrage. Tous les bâtis, clôtures, récupérateurs d’ eau, ruches… sont fabriqués à partir de matériaux recyclés pour éviter les vols.
  • 38. Une association pivot du fonctionnement Animation du réseau, régulation Appui à l’émergence des projets locaux Mutualisation des outils et ressources non-financières Fonds de dotation MASSY DURABLE Collecte et redistribue les financements Expertise technique et scientifique Suivi du déploiement Financeurs publics et privés Appel à la générosité du Public Associations locales Gestionnaires d’espace (1) Associations gestionnaires infrastructure (2) Associations partenaires (3) MASSY DURABLE Fédération 150 spots à végétaliser, 30 jardins partagés, 2 micro-fermes MAIRIE AGENDA 21
  • 39. Une association fédératrice • Massy Durable : • est à la fois une fédération d’associations, un fonds de dotation. • suscite, accompagne, coordonne, mutualise, conseille, facilite. • ne se substitue pas aux associations qui gèrent et travaillent les jardins ou gère le magasin collaboratif. • permet d’avoir un interlocuteur unique pour les parties prenantes : collectivités, financeurs, entreprises partenaires, commerçants, associations. • assure l’animation et régulation du réseau d’acteurs • suscite et appuie l’émergence des projets locaux • mutualise les outils (transformation, FabLab…), les moyens et les ressources non- financières. • Recherche, collecte et redistribue les financements • recherche et apporte les expertises techniques et scientifiques nécessaires • pilote et suit le déploiement du projet dans sa globalité.
  • 40. Les associations fondatrices Massy Manger Bio AMAP, soutien à l’agriculture locale et durable, soutien à l’installation d’agriculteurs, distributio nde produits, relation avec Terres de lient les AMAP Ile de France. Intervient sur Massy depuis 2009. Intermèdes Robinson Animation sociale, gestion de jardins partagés, relations avec les bailleurs. Interviennent depuis début 2015 dans le quartier Opera et dans les communes voisines depuis 2004. Haie Magique Gestion d’espaces à revégétaliser, permaculture. Intervient dans Massy et les communes voisines depuis 2014. Les Massyculteurs Getion de jardins partagés, agriculture périurbaine. Interviennent sur Massy depuis 2012. Les colibris Gestion de projets liés …
  • 41. Les associations partenaires Associations / bailleurs / résidences contactées Associations / bailleurs / résidences à contacter AFAAM Maison relais ADOMA OPIEVOY – La Tuilerie Clos d’Origny Résidents Allée de Norvège APAJF APMV Vertifolies CIMADE
  • 42. Les dates et jalons du projet
  • 44. Les principes du modèle Le modèle économique d’appuie sur quelques grands principes :
  • 45. Les salariés L’évolution du projet nécessitera la présence une professionnalisation et donc le recours à des salariés : • Progressivement pour la Production afin en termes de conseils, de disponibilité et pour la fonctionnement et la gestion des micro-fermes. • De même pour la transformation, le recours à des matériels complexes (étuveuse, …), le respect des normes d’hygiène et le passage d’informations aux intervenants des jardins partagés et des micro-fermes. • Pour la Distribution, le magasin nécessite une présence permanente. La camionnette ambulante doit aller au devant des personnes ne travaillant pas en journée ou assurer des points fixes dans les quartiers excentrés. Nous aurons recours à des emplois aidés dans le cadre de l’ESS.
  • 46. Les coûts Quoi Évaluation Coût Qui Échéance 150 spots Plants 30 jardins Micro-fermes Transformation Distribution