SlideShare une entreprise Scribd logo
Cette opportunité est liée à principalement
à deux évolutions du système de santé. :
•  L’évolution de l’organisation des
soins  : les institutionnels régionaux
ont pour mission de faire coopérer les
acteurs de santé libéraux, hospitaliers
et du secteur médico-social dans un
contexte de ressources rares. De fait, les
professionnels de santé sont encouragés
à structurer les parcours des patients en
disposant rarement de moyens supplé-
mentaires. Du coté des payeurs, contrai-
rement à l’Assurance Maladie, qui se po-
sitionne sur des programmes nationaux
importants, de manière indépendante
(ex : SOPHIA dans le diabète et PRADO
dans le cadre du retour à domicile), les
complémentaires-santé peuvent être
amenées à rechercher des partenaires
industriels pour mettre en place des
programmes permettant d’augmenter la
satisfaction de leurs adhérents.
• L’évolution de l’innovation théra-
peutique : en particulier, dans le do-
maine des thérapies ciblées destinées
à un nombre restreints de patients.
Cette évolution conduit les industriels
à développer des activités de services
pour accompagner les professionnels
de santé dans la structuration des par-
cours de soins. Ces services incluent
l’identification des patients pouvant
bénéficier de l’innovation ou l’amélio-
ration du suivi de la prescription, des
effets indésirables ou de l’observance.
L’objectif est double : s’assurer que l’in-
novation soit prescrite pour l’ensemble
des patients pouvant en bénéficier et
s’assurer que l’innovation soit prescrite
et réellement utilisée dans les condi-
tions permettant de garantir son effica-
cité et sa sécurité.
L’implication des industriels dans la
structuration des parcours patients est
probablement pertinente. Les indus-
triels disposent à la fois de ressources,
d’une connaissance de la pathologie,
d’une vision prospective des évolutions
technologiques et d’un savoir-faire
opérationnel pour la mise en place de
parcours-patient. Le cadre de cette im-
plication reste toutefois à définir.
Afin de préciser ce cadre, une série d’en-
tretiens semi-dirigés avec des acteurs de
terrains a été conduite entre novembre
2016 et janvier 2017. Les acteurs inter-
rogés avaient tous été sollicités par des
industriels. Ils incluaient des directeurs
d’ARS, des directeurs d’établissements
hospitaliers t, des médecins libéraux un
président d’URPS, des responsables au
sein d’une importante mutuelle et des
médecins chef de service au sein de
Place de l’industrie de santé dans la
structuration des parcours-patients
Position des acteurs de santé locaux
Dans un contexte où l’accès aux professionnels de santé est de plus
en plus limité et encadré, les industries de santé ont aujourd’hui une
opportunité à investir dans la structuration des parcours-patients.
Série d’entretiens avec les acteurs de terrains sollicités
Maryse Artiaga et Isabelle Revol (PharmD) sont associées chez MEDIATION CONSEIL SANTE
isabelle.revol@mediation-sante.fr
Communiqué
CHU. Les deux objectifs de ces entretiens
étaient :
- d’étudier la perception des acteurs de
terrain vis-à-vis des sollicitations des
industriels pour la mise en place de par-
cours-patients,
- de collecter des propositions pour définir
un cadre de collaboration en faveur de la
mise en place d’actions structurantes du
parcours des patients par les industriels.
Perception des acteurs
Les personnes interrogées nous ont fait
part d’une grande méfiance à l’égard des
sollicitations des industriels pour initier
conjointement des projets de parcours-pa-
tients. L’utilité et la pertinence des projets
ne sont pas remises en question mais la
motivation exprimée par les industriels est
souvent perçue comme floue et ambigüe.
Cet a priori est renforcé par l’importante
hétérogénéité des schémas de collabora-
tion proposés (du simple sponsoring à la
présence d’employés de l’industriel au sein
des établissements). Les personnes inter-
rogées ont également regretté ne pas être
en contact direct avec les décideurs stra-
tégiques des entreprises partenaires mais
uniquement avec des collaborateurs ter-
rain ayant peu de marges de manœuvre.
Tous ces points limitent l’adhésion aux
projets pourtant jugés nécessaires par
l’ensemble des parties.
Les personnes consultées ont également
manifesté une inquiétude quant aux suites
données à ces programmes. En effet, ré-
pondant le plus souvent à un besoin réel,
le relais doit pouvoir être assuré par un
autre financeur (y compris public) en cas
de retrait d’un industriel. Les financeurs
relais doivent donc être en mesure de
prendre une décision quant à la péren-
nisation du programme. Pour ce faire, ils
ont besoin d’une évaluation objective et
robuste, le plus souvent manquante.
Solutions envisagées par les acteurs
interrogées
Bien que ces derniers soient dubitatifs
sur le mode opératoire actuel, ils ont
manifesté un intérêt pour la démarche
et proposé plusieurs pistes de réflexion :
1. Définir un cadre global (sous forme de
charte) structurant ce type de collabo-
ration qui permettrait de rassurer les
acteurs sollicités et ainsi de mieux les
impliquer. Ce cadre pourrait être fixé par
les représentants des deux parties.
2. Favoriser un mode de collaboration mé-
dié par un tiers de confiance au moins
dans un premier temps pour initier et
accompagner la démarche
3. Imaginer que des initiatives puissent
bénéficier du financement et de la par-
ticipation de plusieurs industriels qui
s’intéressent à une thématique com-
mune (schémas dits coopétitifs)
4. Créer une fondation d’entreprise qui
émet des appels à projets ciblés aux-
quels peuvent répondre les acteurs de
terrain
5. Prévoir systématiquement une évalua-
tion de chaque projet afin de fournir
à d’autres payeurs potentiels des élé-
ments leur permettant de décider de la
suite à donner à l’intervention (péren-
nisation, généralisation). Le schéma
d’évaluation doit être pensé dès la
création d’un programme et l’évalua-
teur doit participer au projet dès les
premières phases.
6. Constituer au sein des établissements
un comité qui détermine les sujets prio-
ritaires pour lesquels l’établissement
souhaite collaborer avec des industriels
Pour conclure, les parties interrogées
considèrent que ces programmes sont
utiles. Malgré les méfiances existantes
envers les industriels, les acteurs de
terrain sont prêts à être force de propo-
sition pour la création d’un cadre clair et
transparent. Ils sont conscients qu’à dé-
faut, le législateur s’emparera du sujet
pour mettre en place un encadrement
contraignant, voire prohibitif.
MCS est une société spécialisée dans la structura-
tion et la mise en place de parcours depuis 2001.
PHE est une société d’évaluation en santé qui met
en place des schémas sur-mesure d’évaluation
pour les parcours-patients.
Henri Leleu (MD, PhD) et Martin Blachier (MD, MPH) sont associés chez PUBLIC HEALTH EXPERTISE
martin.blachier@ph-expertise.com

Contenu connexe

Similaire à MCS - Article Pharmaceutiques / PR Edition N°244

Plan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministère
Plan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministèrePlan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministère
Plan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministère
Société Tripalio
 
Synthèse observatoire santé 2016 - France - IDC
Synthèse observatoire santé 2016 - France  - IDCSynthèse observatoire santé 2016 - France  - IDC
Synthèse observatoire santé 2016 - France - IDC
aroche333
 
Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...
Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...
Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...
Joanna Kempa
 
Synthèse lxs final
Synthèse lxs finalSynthèse lxs final
Synthèse lxs final
Lydia Serrano
 
Cr atelier 12 mars
Cr atelier 12 marsCr atelier 12 mars
Cr atelier 12 mars
aurelieduthoit
 
ASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation sociale
ASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation socialeASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation sociale
ASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation sociale
armelleguillermet
 
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payantRapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Société Tripalio
 
13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf
13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf
13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf
saidisoundos2
 
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oethIdcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Léo Guittet
 
ASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation funding
ASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation fundingASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation funding
ASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation funding
armelleguillermet
 
L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...
L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...
L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...
ManonFerellocRichard
 
Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée
Réseau Pro Santé
 
Cr atelier 12 mars
Cr atelier 12 marsCr atelier 12 mars
Cr atelier 12 mars
aurelieduthoit
 
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier françaisLa contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
Adel Badaoui
 
Fiche de poste Care Factory stage
Fiche de poste Care Factory stageFiche de poste Care Factory stage
Fiche de poste Care Factory stage
Daniel Szeftel
 
Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015
WAGNERinwild
 
Idcc 176 accord gestion emploi competences gpec
Idcc 176 accord gestion emploi competences gpecIdcc 176 accord gestion emploi competences gpec
Idcc 176 accord gestion emploi competences gpec
Société Tripalio
 
Etude hubs alimentaires
Etude hubs alimentairesEtude hubs alimentaires
Etude hubs alimentaires
FabMob
 
Accompagnement des projets dec 2015
Accompagnement des projets dec 2015Accompagnement des projets dec 2015
Accompagnement des projets dec 2015
FabMob
 
Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015
Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015
Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015
Bruno Caillet
 

Similaire à MCS - Article Pharmaceutiques / PR Edition N°244 (20)

Plan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministère
Plan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministèrePlan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministère
Plan hôpital : rapport confidentiel publié par le ministère
 
Synthèse observatoire santé 2016 - France - IDC
Synthèse observatoire santé 2016 - France  - IDCSynthèse observatoire santé 2016 - France  - IDC
Synthèse observatoire santé 2016 - France - IDC
 
Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...
Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...
Observatoire Santé 2016 : La transformation numérique des établissements de s...
 
Synthèse lxs final
Synthèse lxs finalSynthèse lxs final
Synthèse lxs final
 
Cr atelier 12 mars
Cr atelier 12 marsCr atelier 12 mars
Cr atelier 12 mars
 
ASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation sociale
ASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation socialeASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation sociale
ASIS - Guideline #5 - FR - Financement de l'innovation sociale
 
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payantRapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
Rapport IGAS sur la généralisation du tiers payant
 
13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf
13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf
13-Partenariat Public Privé dans le domaine de santé.pdf
 
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oethIdcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
 
ASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation funding
ASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation fundingASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation funding
ASIS - GUIDELINE #5 – FR - Guidelines for social innovation funding
 
L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...
L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...
L'appropriation des outils de gestion dans les organisations de santé : enjeu...
 
Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée
 
Cr atelier 12 mars
Cr atelier 12 marsCr atelier 12 mars
Cr atelier 12 mars
 
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier françaisLa contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
 
Fiche de poste Care Factory stage
Fiche de poste Care Factory stageFiche de poste Care Factory stage
Fiche de poste Care Factory stage
 
Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015
 
Idcc 176 accord gestion emploi competences gpec
Idcc 176 accord gestion emploi competences gpecIdcc 176 accord gestion emploi competences gpec
Idcc 176 accord gestion emploi competences gpec
 
Etude hubs alimentaires
Etude hubs alimentairesEtude hubs alimentaires
Etude hubs alimentaires
 
Accompagnement des projets dec 2015
Accompagnement des projets dec 2015Accompagnement des projets dec 2015
Accompagnement des projets dec 2015
 
Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015
Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015
Hubservatoire - Second rapport d'étape - Juin 2015
 

MCS - Article Pharmaceutiques / PR Edition N°244

  • 1. Cette opportunité est liée à principalement à deux évolutions du système de santé. : •  L’évolution de l’organisation des soins  : les institutionnels régionaux ont pour mission de faire coopérer les acteurs de santé libéraux, hospitaliers et du secteur médico-social dans un contexte de ressources rares. De fait, les professionnels de santé sont encouragés à structurer les parcours des patients en disposant rarement de moyens supplé- mentaires. Du coté des payeurs, contrai- rement à l’Assurance Maladie, qui se po- sitionne sur des programmes nationaux importants, de manière indépendante (ex : SOPHIA dans le diabète et PRADO dans le cadre du retour à domicile), les complémentaires-santé peuvent être amenées à rechercher des partenaires industriels pour mettre en place des programmes permettant d’augmenter la satisfaction de leurs adhérents. • L’évolution de l’innovation théra- peutique : en particulier, dans le do- maine des thérapies ciblées destinées à un nombre restreints de patients. Cette évolution conduit les industriels à développer des activités de services pour accompagner les professionnels de santé dans la structuration des par- cours de soins. Ces services incluent l’identification des patients pouvant bénéficier de l’innovation ou l’amélio- ration du suivi de la prescription, des effets indésirables ou de l’observance. L’objectif est double : s’assurer que l’in- novation soit prescrite pour l’ensemble des patients pouvant en bénéficier et s’assurer que l’innovation soit prescrite et réellement utilisée dans les condi- tions permettant de garantir son effica- cité et sa sécurité. L’implication des industriels dans la structuration des parcours patients est probablement pertinente. Les indus- triels disposent à la fois de ressources, d’une connaissance de la pathologie, d’une vision prospective des évolutions technologiques et d’un savoir-faire opérationnel pour la mise en place de parcours-patient. Le cadre de cette im- plication reste toutefois à définir. Afin de préciser ce cadre, une série d’en- tretiens semi-dirigés avec des acteurs de terrains a été conduite entre novembre 2016 et janvier 2017. Les acteurs inter- rogés avaient tous été sollicités par des industriels. Ils incluaient des directeurs d’ARS, des directeurs d’établissements hospitaliers t, des médecins libéraux un président d’URPS, des responsables au sein d’une importante mutuelle et des médecins chef de service au sein de Place de l’industrie de santé dans la structuration des parcours-patients Position des acteurs de santé locaux Dans un contexte où l’accès aux professionnels de santé est de plus en plus limité et encadré, les industries de santé ont aujourd’hui une opportunité à investir dans la structuration des parcours-patients. Série d’entretiens avec les acteurs de terrains sollicités Maryse Artiaga et Isabelle Revol (PharmD) sont associées chez MEDIATION CONSEIL SANTE isabelle.revol@mediation-sante.fr
  • 2. Communiqué CHU. Les deux objectifs de ces entretiens étaient : - d’étudier la perception des acteurs de terrain vis-à-vis des sollicitations des industriels pour la mise en place de par- cours-patients, - de collecter des propositions pour définir un cadre de collaboration en faveur de la mise en place d’actions structurantes du parcours des patients par les industriels. Perception des acteurs Les personnes interrogées nous ont fait part d’une grande méfiance à l’égard des sollicitations des industriels pour initier conjointement des projets de parcours-pa- tients. L’utilité et la pertinence des projets ne sont pas remises en question mais la motivation exprimée par les industriels est souvent perçue comme floue et ambigüe. Cet a priori est renforcé par l’importante hétérogénéité des schémas de collabora- tion proposés (du simple sponsoring à la présence d’employés de l’industriel au sein des établissements). Les personnes inter- rogées ont également regretté ne pas être en contact direct avec les décideurs stra- tégiques des entreprises partenaires mais uniquement avec des collaborateurs ter- rain ayant peu de marges de manœuvre. Tous ces points limitent l’adhésion aux projets pourtant jugés nécessaires par l’ensemble des parties. Les personnes consultées ont également manifesté une inquiétude quant aux suites données à ces programmes. En effet, ré- pondant le plus souvent à un besoin réel, le relais doit pouvoir être assuré par un autre financeur (y compris public) en cas de retrait d’un industriel. Les financeurs relais doivent donc être en mesure de prendre une décision quant à la péren- nisation du programme. Pour ce faire, ils ont besoin d’une évaluation objective et robuste, le plus souvent manquante. Solutions envisagées par les acteurs interrogées Bien que ces derniers soient dubitatifs sur le mode opératoire actuel, ils ont manifesté un intérêt pour la démarche et proposé plusieurs pistes de réflexion : 1. Définir un cadre global (sous forme de charte) structurant ce type de collabo- ration qui permettrait de rassurer les acteurs sollicités et ainsi de mieux les impliquer. Ce cadre pourrait être fixé par les représentants des deux parties. 2. Favoriser un mode de collaboration mé- dié par un tiers de confiance au moins dans un premier temps pour initier et accompagner la démarche 3. Imaginer que des initiatives puissent bénéficier du financement et de la par- ticipation de plusieurs industriels qui s’intéressent à une thématique com- mune (schémas dits coopétitifs) 4. Créer une fondation d’entreprise qui émet des appels à projets ciblés aux- quels peuvent répondre les acteurs de terrain 5. Prévoir systématiquement une évalua- tion de chaque projet afin de fournir à d’autres payeurs potentiels des élé- ments leur permettant de décider de la suite à donner à l’intervention (péren- nisation, généralisation). Le schéma d’évaluation doit être pensé dès la création d’un programme et l’évalua- teur doit participer au projet dès les premières phases. 6. Constituer au sein des établissements un comité qui détermine les sujets prio- ritaires pour lesquels l’établissement souhaite collaborer avec des industriels Pour conclure, les parties interrogées considèrent que ces programmes sont utiles. Malgré les méfiances existantes envers les industriels, les acteurs de terrain sont prêts à être force de propo- sition pour la création d’un cadre clair et transparent. Ils sont conscients qu’à dé- faut, le législateur s’emparera du sujet pour mettre en place un encadrement contraignant, voire prohibitif. MCS est une société spécialisée dans la structura- tion et la mise en place de parcours depuis 2001. PHE est une société d’évaluation en santé qui met en place des schémas sur-mesure d’évaluation pour les parcours-patients. Henri Leleu (MD, PhD) et Martin Blachier (MD, MPH) sont associés chez PUBLIC HEALTH EXPERTISE martin.blachier@ph-expertise.com