SlideShare une entreprise Scribd logo
MÉDIAS, PHILOSOPHIE ET
CITOYENNETÉ
Philosophie des médias et de
l’éducation aux médias
Par Julien Lecomte
INTRODUCTION
A propos de l’étude de la philo
Premières délimitations
Contenus
PRÉSENTATION INDIVIDUELLE
• Parcours
• Une passion ?
• Education aux médias
• Qu’est-ce pour vous ?
• Pourquoi êtes-vous ici ? Quel est votre
« projet » ?
REPRÉSENTATIONS ET DÉFIS
• Quels auteurs, courants ou doctrines
connaissez-vous ? (prédispositions
cognitives)
• Quelles expériences de débats, de
discussions, de dialogues ? (prédispositions
expérientielles)
• Quelles difficultés, situations-problèmes
souhaiteriez-vous travailler ?
• Quels défis par rapport à la philo ?
CAHIER DE CHARGES (1) :
OBJECTIFS
• Croyances, présupposés et éducation :
praxéologie, métacognition, pensée
critique
• Enjeux de l’éducation aux médias
• La connaissance fiable (épistémologie)
• La socialisation, les relations (éthique)
• La technique, l’efficacité (esthétique et éthique)
CAHIER DE CHARGES (2) :
MÉTHODOLOGIE(S)
• Cours magistraux
• Etudes de cas (exemples – grille
d’analyse)
• Temps d’échanges collectifs (« café
philo »)
• Travail individuel
• Supports : syllabus, ppt, lectures
CAHIER DE CHARGES (3) :
ÉVALUATION
• Examen oral
• Matière vue au cours
• Notes de cours > syllabus > ppt > lectures
• Travail écrit
• Travaux intermédiaires (= 1h)
DES EXTRÊMES EN PHILOSOPHIE
A quoi cela sert-il d’enseigner la philosophie ?
Peut-on apprendre à philosopher ?
Faut-il apprendre les philosophes pour
philosopher soi-même ?
• Académisme
• Philosophie de comptoir
• Vers une pensée « dynamique »
@janine_bd - http://janinebd.fr
DES DÉFIS ET DES PIÈGES
Défis Pièges
Questionner, analyser,
déconstruire
N’être « que » dans le
questionnement, ne pas prendre
position
Développer une pensée « libre »,
autonome, indépendante
En rester à l’opinion, manquer de
rigueur
Développer une pensée
« générique », à visée
« universelle »
Se situer à un niveau d’hyper-
abstraction, voire de
généralisations abusives
Développer une pensée
conceptuelle
Utiliser un jargon verbeux,
académisme
UNE PENSÉE EN TENSION(S)
Pensée philosophique
(// morale des vertus et du « juste milieu » selon Aristote)
Manque ou absence de
conceptualisation
Conceptualisation Hyper-
conceptualisation
Opinion « brute »,
jugement subjectif
Pensée éclairée de
thèses, idées, autres
avis
Restitution de thèses
apprises
Absence de
questionnement, de
prise de recul
Questionnement Sur-questionnement,
perte dans le
questionnement
DES OBJETS SPÉCIFIQUES
• Des thèmes spécifiques
• Le vrai - Philosophie théorique,
épistémologie
• Le bien - Philosophie pratique, éthique
• L’être (l’existence) – Métaphysique
• Le beau - Esthétique
• Des concepts, auteurs, courants et
théories (vs philo de comptoir, opinion)
UN PROCESSUS DE
QUESTIONNEMENT
• La philo n’a pas d’objet
Elle peut même se prendre elle-même pour objet
« Se moquer de la philosophie, c’est vraiment
philosopher » (Pascal)
• La position « méta »
• Pensée dynamique, dialectique
• Une pensée en actes, pratiquée
Davantage relative à une attitude (et donc
éthique), au questionnement lui-même (vs
académisme)
PLAN DES COURS
1. Introduction et premières délimitations
2. Partie épistémologie
3. Partie éthique (philosophie morale)
4. Liens entre connaissance et morale
(épistémologie et éthique)
5. Questions philosophiques d’éducation aux
médias
6. Liens entre philosophie et éducation aux
médias
PARTIE ÉPISTÉMOLOGIE
Peut-on connaitre le monde, dire ou penser
des choses plus vraies que d’autres sur le
réel ?
Si oui, comment ?
VERS L’ANALYSE DES PRÉSUPPOSÉS
ÉPISTÉMOLOGIQUES
Epistémologie générale
Epistémologie des sciences
Epistémologie d’une discipline
NB : Des critères de validité en sciences humaines
et sociales (2015)
QU’EST-CE QU’UN PRÉSUPPOSÉ
? (1)
Activité
« J’ai choisi un nombre entre 1 et 1000 »
QU’EST-CE QU’UN PRÉSUPPOSÉ
? (2)
« Un présupposé est une affirmation
impliquée par une proposition, et
sans laquelle elle ne pourrait être
valide. Il faut l'expliciter, car il est
généralement contenu
implicitement dans la
proposition » (Tozzi, 1996).
QU’EST-CE QU’UN PRÉSUPPOSÉ
? (3)
« Si par exemple je crois à la réincarnation, cela
présuppose :
• qu'un être humain n'est pas seulement une réalité
matérielle, mais l'union d'une âme et d'un corps ;
• que la mort physiologique d'un individu ne détruit pas
son âme ;
• que cette âme peut se joindre à un nouveau corps […]
Un seul des trois […] présupposés manque, et l'idée
de réincarnation perd son sens. Ces présupposés
sont bien implicites dans l'idée, et il faut faire un
effort pour la déplier » (Tozzi, 1996).
PEUT-ON DIRE DES CHOSES
PLUS VRAIES QUE D’AUTRES
SUR LA RÉALITÉ ?
Dogmatisme(s) et relativisme
Scepticisme et zététique
Pragmatisme
DOGMATISME (1)
• Oui, nous pouvons parvenir à des
certitudes
• Posture de l’évidence incontestable,
univocité et « indiscutabilité »
DOGMATISME (2) : EXEMPLES DE
DOGMATISMES
• Théisme(s) <> Limite : théière de Russell
• Positivisme <> Limites :
• Critique de l’induction et réfutabilité (Hume,
Popper)
• L’histoire des sciences présente des
discontinuités (Kuhn, Lakatos) : changements de
paradigmes et programmes de recherche
• Postmodernité, progrès et finitude humaine (les
savoirs humains sont des constructions
humaines)
DOGMATISME (3) : CRITIQUES
DU DOGMATISME
• Nos « évidences » sont basées sur des postulats
métaphysiques
• Une personne discute : pas indiscutable
EST-CE QUE « LA TERRE EST
RONDE » EST UNE AFFIRMATION
MÉTAPHYSIQUE ? (2019)
RELATIVISME (1)
• Non, aucune affirmation ou pensée n’est
plus vraie qu’une autre
• La posture du doute // scepticisme et
zététique
• Scepticisme « absolu » => doute radical (//
relativisme)
• Zététique : doute méthodologique a priori
RELATIVISME (2)
Limites du relativisme
• Auto contradictoire
• Pragmatiquement intenable
• Moralement dommageable
• Rejoint le dogmatisme (une seule vérité)
« IL N’Y A PAS DE VÉRITÉ », « A
CHACUN SA VÉRITÉ »… QU’EST-CE
QUE LE RELATIVISME ? (2019)
ENTRE DOGMATISME ET
RELATIVISME
Dogmatisme et relativisme, deux facettes d’une même réalité ?
Dogmatisme
• Oui : des certitudes
indiscutables
• Relègue tout ce qui va à
l’encontre des certitudes
au relativisme
Relativisme
• Non : tout se vaut
• S’impose comme seule
vérité digne de ce nom et
ferme à la discussion
(dogmatisme)
PRAGMATISME
• Oui, il y a du sens à tenir certaines
croyances pour vraies
• Choix, engagement (>< relativisme)
• Statut de croyance (>< évidence
indiscutable, dogmatisme)
• « Est vrai ce qui est utile »
DOGMATISME VERSUS
PRAGMATISME
Dogmatisme
• Oui, on peut parvenir à
une ou des vérités
• Certitudes
incontestables
Pragmatisme
• Oui, on peut parvenir à
une ou des vérités
• Foi (lat. fides),
croyance, engagement
(confiance)
Critère : « est vrai ce qui
est utile »
PRAGMATISME VERSUS
RELATIVISME
Pragmatisme
• Oui, on peut parvenir à
une ou des vérités
• Confiance,
engagement
Critère : « est vrai ce qui
est utile »
Relativisme
• Non, on ne peut pas
parvenir à des vérités, il
n’y a pas de vérité ou
encore toutes les
vérités se valent
A QUOI ÇA SERT ?
• Exemples de dogmatisme et de relativisme
en journalisme (Aubenas et Benasayag, cf.
infra)
• Exemples de dogmatisme et de relativisme
en éducation (sur le fond, les contenus, et
sur la forme, les méthodes pédagogiques)
• Ces croyances implicites ont des impacts sur
les manières de faire du journalisme et de
l’éducation
NOS REPRÉSENTATIONS SONT-
ELLES LE REFLET DU RÉEL ?
Réalisme et nominalisme
Constructivisme et socioconstructivisme en
éducation
RÉALISME ET NOMINALISME
Réalisme : oui, nos
concepts et idées sont
le reflet du monde
extérieur
Nominalisme : non,
nos concepts et idées
ne reflètent pas le
monde ; ce sont de
pures constructions
CONSTRUCTIVISME ET
SOCIOCONSTRUCTIVISME EN
ÉDUCATION (1)
• Le sujet a un rôle actif dans la construction de
ses connaissances, de ses représentations
« Nos sens sont comme des médias » (// Piette)
• Kant : phénomènes et noumènes
• Piaget
• Constructivisme dans le champ éducatif
• Représentation initiale et conflit cognitif
CONSTRUCTIVISME ET
SOCIOCONSTRUCTIVISME EN
ÉDUCATION (2)
Le constructivisme en épistémologie
n’implique donc pas de se limiter aux
méthodologies dites
socioconstructivistes en éducation
Constructivisme en
épistémologie
« Le sujet connaissant a un rôle
actif dans la construction de
ses connaissances »
Cette posture n’implique pas
nécessairement l’abandon du
réalisme
Pédagogies se réclamant du
socioconstructivisme en
éducation
Pédagogies « actives », « par
projet »
Plan normatif si l’idée est de
dire qu’il faut éduquer de telle
ou telle manière
Eventuelle posture dogmatique
si ce choix normatif se présente
comme une évidence
Monisme méthodologique (=/=
pluralisme)
CONSTRUCTIVISME, RÉALISME
ET NOMINALISME
Constructivisme réaliste
• Nos concepts et idées
sont le fruit de
constructions
• … mais cela n’empêche
pas qu’elles peuvent
décrire correctement le
réel
Constructivisme
nominaliste
• Nos concepts et idées
sont le fruit de
constructions
• Par conséquent, elles ne
peuvent pas décrire
correctement le réel
 Relativisme (il n’est pas
possible de penser ou dire
des choses plus vraies que
d’autres sur le réel) ?
QU’EST-CE QUE LE
CONSTRUCTIVISME ? (2018)
COMMENT CONNAISSONS-NOUS ?
COMMENT LA CONNAISSANCE
PEUT-ELLE PROGRESSER ?
Objectivité et subjectivité
Préjugés, représentations et constructivisme
Perspectivisme
Monisme, dualisme et pluralisme
OBJECTIVITÉ ET SUBJECTIVITÉ
Intersubjectivité (// Pluralisme)
Objectivité
• Objet (réalité extérieure)
• Indépendant de toute
observation
(=> universalité)
• // « Faits »
Subjectivité
• Sujet
• // « Opinions »
(=> particularité)
PRÉJUGÉS ET REPRÉSENTATIONS
Bachelard
Les préjugés sont des
obstacles au
jugement
Gadamer
« Pré-juger »,
condition de
possibilité du
jugement
PRÉJUGÉS, REPRÉSENTATIONS
ET CONSTRUCTIVISME
« John s'était levé tard et alors qu'il se hâtait pour
se rendre à l'école, il s’inquiéta du premier cours,
celui de maths.
La semaine dernière, il n’avait pas su contrôler la
classe.
Il était injuste de la part du prof de maths de lui
faire porter le chapeau. Cela ne faisait pas partie
des attributions d’un portier ».
(WILKES, A. L., 1997, trad. VERHAEGEN, P.)
CONSTRUCTIVISME (1)
Intermédiaire
(symbolique,
perceptif, etc.)
Réalité
(ou savoir)
Sujet
connaissant
(apprenant)
CONSTRUCTIVISME (2)
• Bugs Bunny à Disney Land
• Les intermédiaires ont des
impacts (et biais possibles) sur la
sélection (perception), le
traitement, le stockage
(mémorisation) ou encore la
diffusion (communication) des
informations
PERSPECTIVISME (1)
La métaphore des lunettes
PERSPECTIVISME (2)
Perspective
(Partie de) réalitéPerspective
Perspective
Perspective
Perspective
CONSTRUCTIVISME ET
PERSPECTIVISME
« EST-CE QUE VOUS VOYEZ CE QUE
VOUS VOYEZ OU VOYEZ-VOUS CE QUE
QUE VOUS VOULEZ VOIR ? »
LE PERSPECTIVISME IMPLIQUE-
T-IL LE RELATIVISME ?
Perspectivisme
relativiste
• Tout savoir humain repose
sur une perspective donnée,
un certain point de vue
• Il n’existe pas de point de
vue « meilleur » qu’un autre
(tout n’est que perspective)
Perspectivisme non
relativiste
• Tout savoir humain repose
sur une perspective donnée,
un certain point de vue
• Certains points de vue sont
plus pertinents que d’autres
pour juger de la réalité
(chaque point de vue est
pertinent dans une certaine
mesure)
POUR ALLER PLUS LOIN :
CONSTRUCTIVISME ET RELATIVISME
CONSTRUCTIVISME,
PERSPECTIVISME ET DÉCENTRATION
Développer la capacité à changer de point de vue
: les enjeux de la « décentration » (2017)
• Des biais (socio)cognitifs
Biais d’appartenance, chambres d’écho et
polarisation
• Bulles de filtre, algorithmes et uniformisation
• Pensée critique, décentration et métacognition
IMPACTS SUR LA NEUTRALITÉ ET
L’OBJECTIVITÉ
• La neutralité comme non-engagement est
une chimère
• La connaissance suppose des croyances (pragmatisme)
• Elle implique toujours une activité du sujet
(constructivisme, perspectivisme)
• L’objectivité est (au mieux) une
caractéristique de l’objet
Un postulat est que cela n’empêche pas de dire des
choses plus vraies que d’autres sur le réel
(pragmatisme, réalisme), d’y être fidèle
MONISME, DUALISME ET
PLURALISME
Quels principes permettent d’expliquer ou
de comprendre le réel ?
• Monisme
(ex. la matière)
• Dualisme
(ex. substances corps-esprit chez Descartes)
• Pluralisme
(ex. atomisme)
DIALECTIQUE
CAFÉ PHILO :
ÉPISTÉMOLOGIE
CADRE DU CAFÉ PHILO (1)
• Droit à la parole ininterrompue
• Droit au désaccord
• L’expression d’un désaccord se fait par
rapport aux idées, et non vis-à-vis des
personnes
• Processus « constructif », basé sur la
discussion, le dialogue
• L’animateur répartit la parole
CADRE DU CAFÉ PHILO (2)
• Problématiser
• Conceptualiser
• Discuter
(argumenter)
(TOZZI, Penser ensemble…)
Idée de tendre à un
consensus de l’ordre du
questionnement
Il ne s’agit pas d’aboutir
à une vérité absolue,
mais de questionner et
d’évaluer les notions et
concepts, vers des
définitions communes et
l’explicitation des
problématiques
CAFÉ PHILO (A) : LA
« NEUTRALITÉ »
En tant qu’éducateurs, que signifie être « neutre »
lorsqu’un apprenant déclare… ?
• Shoah, négationnisme : « il n'y a pas eu d'extermination de masse durant la 2e guerre
mondiale »
• Créationnisme vs évolution des espèces : « Dieu a créé les hommes et les animaux à
son image comme dans la Genèse »
• Absurdité : « 1+1=3 »
• Laïcité et rituels, obligations religieuses, signes religieux : « je ne participerai pas à
cette activité obligatoire en raison de mes croyances »
• Propos haineux ou discriminatoires : « les femmes doivent rester à la maison » / « les
musulmans sont des terroristes »…
• Idéologie « hors-la-loi », propos subversifs voire illégaux : « les personnes de même
sexe ne devraient pas pouvoir se marier », « l'avortement devrait être interdit », « la peine
de mort devrait être réinstaurée »
Comment se positionner ? Peut-on ne pas s’engager ?
CAFÉ PHILO (B) : QU’EST-CE QUE
LA « VÉRITÉ » EN ÉDUCATION
AUX MÉDIAS ?
Y a-t-il une ou des « vérités » ou
« connaissances » à enseigner en
éducation aux médias ?
CAFÉ PHILO (C) : POUVONS-
NOUS CONNAÎTRE LE RÉEL ?
• L’objectivité n’existe pas
• Il n’y a pas de vérité / A chacun sa vérité
• Il faut douter de tout
• « Douter de tout ou tout croire, ce sont deux
solutions également commodes, qui l'une et
l'autre nous dispensent de réfléchir » - Poincaré
CAFÉ PHILO (D) : COMMENT FAIRE
PROGRESSER LA CONNAISSANCE ?
• « L’esprit n’est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l’âge de ses
préjugés » - Bachelard
• « Beaucoup de gens croient qu’ils pensent, alors qu’ils remettent
seulement en place leurs préjugés » - James
• Les seules vérités proviennent des sciences
• La seule source de vérité est Dieu
• Le meilleur moyen de parvenir à la vérité est l’usage de sa raison
• La vérité nécessite la neutralité
• On peut être engagé et dire la vérité
• Seuls les faits sont objectifs
• …
CAFÉ PHILO (E) : DISCUSSION
SUR UN EXTRAIT
« La vérité scientifique, dernier avatar de la religion »
F. Nietzsche, Le gai savoir
(Trad. P. Wotling)
Paris, 2000, p. 285-287.
RÉFLEXION INDIVIDUELLE ET
PARTAGE COLLECTIF
• Que comprenez-vous de la citation choisie ou de
l’extrait étudié ? Quel est votre avis sur la thématique ?
• Quels sont les concepts qui s’en dégagent ?
• Quel est votre avis à son propos ? Quelle analyse en
faites-vous ?
• Comment réagissez-vous, en situation ?
APPLICATIONS
Synthèse et présupposés du cours en
épistémologie
Présupposés en éducation
Présupposés en journalisme
RETOURS SUR CAFÉ PHILO
• Opinions et complexité
• Difficultés et enjeux de la communication
• Tensions épistémologiques relevées
• Doutes – évidences
• Réalisme – nominalisme
• Monisme – pluralisme (des contenus, des
méthodes…)
 « Où mettez-vous le curseur (en situation)
? »
SYNTHÈSE ET PRÉSUPPOSÉS DU
COURS EN ÉPISTÉMOLOGIE (1)
• Connaissance <-> objet (monde,
réalité extérieure)
• Connaissance <-> sujet (connaissant)
Problématique des croyances et de la cognition
• Connaissance <-> communication
(langages, symboles, représentations)
Rapport entre les énoncés / les contenus des
messages / les signes, leurs usages et le monde
SYNTHÈSE ET PRÉSUPPOSÉS DU
COURS EN ÉPISTÉMOLOGIE (2)
• Réalisme
La connaissance de la réalité est possible (si on nie cela, on ne
peut plus rien dire de vrai sur le réel  pragmatisme,
engagement)
• Constructivisme et perspectivisme
Elle implique l’activité (non-neutre) d’un sujet connaissant, qui
juge et apprend à partir d’un point de vue particulier, de ses
« pré-jugés », d’un contexte avec différents intermédiaires qui
structurent sa pensée (langages, représentations, sens,
médias…)
• Pluralisme
En multipliant les approches, la compréhension de la réalité
peut se voir enrichie (notamment par une approche
dialectique)
SYNTHÈSE ET PRÉSUPPOSÉS DU
COURS EN ÉPISTÉMOLOGIE (3)
• Perspectivisme non relativiste
• Constructivisme réaliste
• Pluralisme
• des approches (contenus)
• des méthodes
• Dialectique
• Un processus (// modèle thèse – antithèse – synthèse / point
de vue méta)
• Certains discours semblent antinomiques. Peut-on en réalité
les concilier ?
ANALYSE DE PRÉSUPPOSÉS (1)
Si je pense qu’il est indiscutable que la pédagogie par
projets est la seule valable en EAM, cela présuppose
que…
• Il existe une EAM, celle-ci est possible
• Il existe des méthodes pédagogiques plus valides que
d’autres (=/= relativisme)
• En l’occurrence, qu’une seule pédagogie prévaut sur
toutes les autres (monisme)
• Que ceci est évident, indiscutable (dogmatisme)
En guise de prolongement, il est possible d’interroger les
enjeux de ces positionnements, leur pertinence et les
critères ou raisons sur lesquels ils reposent
ANALYSE DE PRÉSUPPOSÉS (2)
• Au niveau des contenus
• Au niveau des méthodes
Questions possibles
• Quels sont les savoirs (ou infos) communiqués ?
• Quel statut est donné à ces savoirs ? De quels positionnements
témoignent-ils ?
• Quelles sont les méthodes (ou pédagogies) de collecte, de traitement,
de partage utilisées et/ou valorisées ? Y a-t-il des indicateurs à ce
sujet ?
• …
ANALYSE DE PRÉSUPPOSÉS (3)
Grille d’analyse des présupposés épistémologiques (2018)
Rapport aux
affirmations («
discutabilité »)
Dogmatisme
Non-
dogmatisme
Relativisme
Non-relativisme
Pragmatisme
Angles / perspectives
mobilisées
Monisme Dualisme Pluralisme
Rapport à la
subjectivité
Prétention à
l’objectivité
// Rationalisme
Positionnement
subjectif
// Romantisme
Intersubjectivité
Rapport aux
représentations initiales
/ aux préjugés
Préjugés vus
comme obstacles
à la connaissance
Préjugés vus
comme condition
de possibilité de la
connaissance
Rapport à la réalité Réalisme Nominalisme Constructivisme
réaliste ou
nominaliste
Rapport à l’évaluation
de la vérité
Adéquation /
correspondance
Cohérence Consensus
pragmatiste
Rapport au langage,
aux signes
Sémantique Syntaxique Pragmatique
PRÉSUPPOSÉS EN ÉDUCATION
• >< relativisme
Les savoirs appris à l’école ont une valeur (sinon, pas
d’enseignement)
Sauf si tous les points de vue des apprenants et ceux des
enseignants se valent lors d’une activité
• Monisme et pluralisme des méthodes et contenus
• Monismes divers : « uniquement la pédagogie active »,
« uniquement les méthodes expositives », etc.
• Dogmatisme du pluralisme méthodologique (évidence qu’il
faut varier les méthodes) ?
• Neutralité : idéologie d’un non-engagement ?
• Constructivisme et socioconstructivisme
PRÉSUPPOSÉS EN JOURNALISME
(1)
• Aubenas et Benasayag, La fabrication de
l’information
• Le « fait vrai » > Ex. fact checking
• Le règne de l’opinion > Ex. talk shows
• Le modèle du code
• A contrario…
• Jacques Piette et la « non-transparence » des
médias
• Pragmatique et systémique : prise en compte des
interlocuteurs dans la communication
PRÉSUPPOSÉS EN JOURNALISME
(2)
Tolérance, relativisme et pluralisme :
« le paradoxe de la tolérance »
(Karl Popper)
QUELS SONT LES LIENS ENTRE
NOS REPRÉSENTATIONS, NOS
PENSÉES ET LE MONDE ?
Sémantique, syntaxique et pragmatique
Adéquation, cohérence et consensus
Vraisemblance et communication
SÉMANTIQUE, SYNTAXIQUE ET
PRAGMATIQUE (1)
• Sémantique
Les signes (représentations) et le monde
• Syntaxique
Les signes entre eux
• Pragmatique
Les signes et leurs usagers, leurs effets
• Austin : « Quand dire, c’est faire »
• Grice : inférences interprétatives
SÉMANTIQUE, SYNTAXIQUE ET
PRAGMATIQUE (2)
• Structuralisme et linguistique de Saussure
Focus sur les signes et leur rapport aux concepts et entre eux
• Barthes, Adorno et Horkheimer
Ouverture aux implicites et idéologies (contexte socioculturel)
• Peirce
• Representamen (pure forme matérielle)
• Objet (de pensée, concept)
• Interprétant (représentation mentale du lien entre R et O)
Prise en compte de l’activité cognitive des individus dans le
processus de représentation
SÉMANTIQUE, SYNTAXIQUE ET
PRAGMATIQUE (3)
Application(s) à des cas polémiques
• Comment analyser la phrase « les chômeurs sont des fainéants »
?
• Niveau sémantique et logique
• Niveau pragmatique
• « Etudes de genre » en France
A quoi ce terme fait-il allusion ? Comment est-il interprété (par
ses partisans et opposants) ? Pourquoi fait-il problème (enjeux,
raisons) ?
• « Toutes les civilisations ne se valent pas » (Guéant)
• La quenelle
• « Je ne suis pas Charlie »
ADÉQUATION, COHÉRENCE ET
CONSENSUS
• Vraisemblance et fiabilité
Une échelle évaluative plutôt qu’un choix binaire entre « vrai » (1)
et « faux » (0)
• Adéquation (ou correspondance)
« Le chat mange » est vrai ssi le chat mange
• Cohérence
« Si le chat mange, alors le chat mange » est vrai
• Consensus pragmatiste
« Le chat mange » est vrai lorsque tout le monde est d’accord
pour dire que le chat mange, en fonction des impacts pratiques
de cet accord
VRAISEMBLANCE ET
COMMUNICATION
Entre fidélité et communicabilité
Tension de la vulgarisation, et de l’infocom en
général
Vers un principe éthique : la coopération
« Est-ce que vulgariser, c’est tromper ? »
PARTIE PHILOSOPHIE
MORALE
Sommes-nous libres ou déterminés ?
Comment (bien) agir ? Le peut-on ?
QUESTIONS ÉTHIQUES
• Peut-on « bien » agir ? Comment ?
• Qu’est-ce que le bien ? Existe-t-il des
critères pour déterminer ce qui est bon, ce
qui est moral ?
• Quel équilibre entre pouvoir(s), liberté(s) et
règle(s) ? Quelle organisation politique ?
• Quels liens entre doctrines
épistémologiques et philosophie morale
(question de l’engagement) ?
PHILOSOPHIE MORALE, ÉTHIQUE
ET DÉONTOLOGIE
• Morale et éthique
• Déontologie : éthique normative
appliquée
• Anthropologie philosophique
SOMMES-NOUS LIBRES OU
DÉTERMINÉS ?
Déterminisme(s) et liberté
Essentialisme et existentialisme
Pouvoir(s) et obéissance
LIBERTÉ ET DÉTERMINISME(S)
• Liberté
• Liberté au sens lexical « commun »
• Autonomie
(>< hétéronomie)
• Déterminisme(s)
• Finitude humaine et déterminismes causaux
• Aliénations
• Pouvoir et responsabilité
ESSENTIALISME ET
EXISTENTIALISME (1)
• Approche essentialiste
• Aristote : puissance (potentiel) et
actualisation (acte)
ESSENTIALISME ET
EXISTENTIALISME (2)
Heidegger
• Être (existence en tant que telle) – étant (chose qui
existe)
// vie – vivant [existence – existant]
• Le dasein, être-pour-la-mort [temporalité]
• Analyse de l’existentialité (fait d’exister, et non
existence particulière)
ESSENTIALISME ET
EXISTENTIALISME (3)
Sartre
• Contingence (pure indétermination) de l’action
humaine
• L’être humain a à se décider
• L’existence précède l’essence
• NB : philo de Sartre =/= « self-made-man »
• Réification de « l’être-riche », « celui-qui-a-réussi »
• Être-par-soi-même =/= être ce qu’on nous dit d’être
ESSENTIALISME ET
EXISTENTIALISME (4)
Arendt
• La banalité du mal
• Le mal sans haine, sans motif
• Eichmann, le médiocre
• Une habitude à exercer son jugement moral
ESSENTIALISME ET
EXISTENTIALISME (5)
Illustration : [film] Hannah
Arendt, 2013 (1h31-
1h38)
ESSENTIALISME ET
EXISTENTIALISME (6)
Jonas
• Liberté, pouvoir et responsabilité
• Heuristique de la peur
• Responsabilité par rapport au futur
ESSENTIALISME ET
EXISTENTIALISME (7)
Ricœur : la volonté et son cadre
• Motif et motion
• Consentement
• Caractère
• Inconscient
• Vie
QU’EST-CE QUE
L’EXISTENTIALISME ? (2018)
POUVOIR ET OBÉISSANCE (1)
Question des pouvoirs et concepts de la
démocratie
• Citoyenneté
• Egalité (des chances, en droits) / équité
Rawls : le voile d’ignorance
• Liberté et droits de l’homme (universels
?)
• Pouvoir(s) et contre-pouvoir(s)
POUVOIR ET OBÉISSANCE (2)
• L’émancipation : avec ou contre les
règles ?
Emancipation >< aliénation
• La désobéissance est-elle un corollaire
de l’autonomisation ?
POUVOIR ET OBÉISSANCE (3)
• Détermination(s) et autodétermination
• L’autonomie dans le cadre des règles /
normes
• L’autonomie face aux règles / normes
L’autonomisation peut-elle se passer de
l’apprentissage des lois ?
• Tension éducative : descriptif –
prescriptif
COMMENT (BIEN) AGIR ?
LE PEUT-ON ?
Ethique des vertus, déontologisme et
conséquentialisme
Hédonisme, épicurisme et utilitarisme
Optimisme et pessimisme
DEONTOLOGISME,
CONSÉQUENTIALISME ET
ÉTHIQUE DES VERTUS
DEONTOLOGISME : LA MORALE
KANTIENNE
• Bien = fin en soi (=/= hypothétique)
• Bien = correspond à une règle à portée
universelle
• Impératif catégorique
• Un acte est bon ou mauvais indépendamment
de ses conséquences
EUDÉMONISME : BONHEUR ET
ACCOMPLISSEMENT DE SOI
• Eudémonisme antique et éthique des
vertus
• Objectivité et subjectivité du bonheur
HÉDONISME, ÉPICURISME ET
UTILITARISME
• Le plaisir (Aristippe et Epicure)
• Ataraxie, ascétisme et contentement
• Utilitarisme (Mill, Bentham) : maximiser
les joies et minimiser les peines
OPTIMISME ET PESSIMISME
Deux manières d’être pessimiste :
• Si l’humain est libre, il choisit parfois le mal,
l’absurde
• Si l’humain est déterminé de l’extérieur, il n’a pas le
choix
• Schopenhauer : la volonté (désir) engendre soit
la frustration, soit l’ennui
• Progrès ? Optimisme ?
CAFÉ PHILO : ÉTHIQUE
CADRE DU CAFÉ PHILO (1)
• Droit à la parole ininterrompue
• Droit au désaccord
• L’expression d’un désaccord se fait par rapport aux
idées, et non vis-à-vis des personnes
• Processus « constructif », basé sur la discussion, le
dialogue
• L’animateur répartit la parole
• Problématisation, conceptualisation, argumentation
(TOZZI)
CAFÉ PHILO (A)
L’éducation aux médias peut-elle rendre les
apprenants plus libres et plus citoyens ?
• Qu’est-ce que la liberté ?
• Qu’est-ce que la citoyenneté ?
• L’éducation aux médias peut-elle rendre les
apprenants plus libres et plus citoyens ?
• Si oui, le doit-elle ?
• Si oui, comment ? (quels contenus, quelles
approches… ?)
CAFÉ PHILO (B)
L’éducation aux médias peut-elle contribuer à
construire un monde « meilleur » ?
• Qu’est-ce que le « bien », le « mieux » ?
• L’éducation aux médias peut-elle contribuer à
davantage de « bien » ?
• Le doit-elle ?
• Si oui, comment ? (quels contenus, quelles
approches… ?)
CAFÉ PHILO (C)
L’éducation aux médias doit-elle faire de la
morale ? Quelle est la place de la morale en
éducation aux médias ?
• Qu’est-ce que la morale ?
• Dans quelle mesure l’éducation aux médias
peut-elle être / ne pas être morale ?
• Si elle peut être morale, l’éducation aux médias
doit-elle l’être ?
• Si oui, de quelle(s) manière(s) ?
CAFÉ PHILO (D-1) : DROIT(S),
DEVOIR(S) ET LIBERTÉ (EXEMPLES
DE POSITIONS)
Liberté, loi, droits et devoirs
• L’être humain est totalement libre
• Aucune loi ne doit restreindre la liberté humaine
• Les êtres humains sont libres et égaux en droit
• Il y a des lois fondamentales que l’on ne peut
transgresser sous aucun prétexte
• « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour
un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et
finit par perdre les deux » - B. Franklin
• La politesse et le savoir-vivre devraient être
enseignés
CAFÉ PHILO (D-2) : DROIT(S),
DEVOIR(S) ET LIBERTÉ (EXEMPLES
DE POSITIONS)
Liberté, déterminismes et émancipation
• Nos actions sont déterminées par notre classe sociale
• « On ne nait pas femme, on le devient » - Simone de Beauvoir
• « Je me suis fait tout seul »
• L’éducation est un vecteur d’émancipation, favorise la liberté
Bien, mal et action humaine
• « La fin justifie les moyens »
• « L’enfer est pavé de bonnes intentions »
• « Ne fais pas à l’autre ce que tu ne veux pas qu’il te fasse »
CAFÉ PHILO (E) : LA
« NEUTRALITÉ »
Cf. Café philo – Partie épistémologie.
DILEMMES MORAUX
Que feriez-vous dans ces cas ?
• Tueriez-vous une personne pour en sauver
cinq ?
• Some moral dilemmas
• …
RÉFLEXION INDIVIDUELLE ET
PARTAGE COLLECTIF
• Que comprenez-vous de la citation
choisie ou de l’extrait étudié ? Quel est
votre avis sur la thématique ?
• Quels sont les concepts qui s’en
dégagent ?
• Quel est votre avis à son propos ? Quelle
analyse en faites-vous ?
• Comment réagissez-vous, en situation ?
RETOURS SUR LE CAFÉ PHILO
• Evidence et indiscutabilité
« Ce qui n’est pas évident pour une personne n’est pas
évident tout court » ; il n’y a pas d’indiscutable (ce qui
n’empêche pas de se positionner)
• Posture « avocat du diable »
OK dans une optique constructive  problématiser (enjeux),
clarifier / conceptualiser, ou justifier (par l’absurde par
exemple)
« Pourquoi dis-tu cela ? Dans quelle mesure est-ce vrai
? » (plutôt que « chercher l’erreur / la faille »)
Exemple : « en quoi tuer, c’est mal ? », « pourquoi aider,
c’est bien ? L’est-ce toujours ? »
APPLICATIONS
Présupposés moraux en journalisme
Présupposés moraux en éducation
Grille d’analyse des présupposés moraux (2019)
Rapport à la
performativité du
discours
Prétention descriptive Prétention normative
Rapport à la liberté
humaine
Hétéronomie (accent sur
déterminisme(s))
Essentialisme
Nécessité(s)
Autonomie (accent sur
liberté)
Existentialisme
Possibilité(s) (Contingence)
Rapport à l’action
humaine
Pessimisme Optimisme
Rapport au bien et à
son évaluation
Déontologisme
Ascétisme
Focus sur l’individu
Conséquentialisme
Hédonisme
Focus sur la collectivité
Rapport aux valeurs Nihilisme Hiérarchie de valeurs
supposée
Rapport à
l’émancipation
Emancipation Aliénation
Rapport à l’ignorance
et à la connaissance
Utilité / efficacité (ou non)
Hiérarchie de « savoirs » supposée
PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À
DES PRATIQUES JOURNALISTIQUES
(1)
• La presse comme pouvoir et comme contre-pouvoir :
émancipation et aliénation
• Fonctions et valorisations sociales des médias
• Information / émancipation
• Divertissement
• Socialisation
• Visées esthétiques
• …
• Place de la déontologie
PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À
DES PRATIQUES JOURNALISTIQUES
(2)
La Libre Belgique clandestine (Peter Pan, 1942)
PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À
DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (1)
• Tension entre émancipation et aliénation
• L’éducation aux médias comme contre-pouvoir « face »
aux médias ?
• Une posture normative paternaliste (qui feint de s’ignorer)
?
• Tension entre interdits et autonomisation
• Place et efficacité des interdits dans l’éducation
• Posture normative et autonomisation critique
• Systémique, existentialisme et pari d’éducabilité
PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À
DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (2)
• Citoyenneté
• Autonomie, existentialisme (liberté <> responsabilité),
émancipation par le savoir
• L’intelligence du point de vue existentialiste
 Illustration
• Optimisme / pari d’éducabilité
• Droits de l’homme versus relativisme des valeurs,
éventuel déontologisme ?
• Contre-pouvoir (critique)
PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À
DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (3)
Enjeux éducatifs
« C’est sur les conseils du démon que l’on inventa l’école.
L’enfant aime la nature, on le parqua dans des salles closes.
L’enfant aime voir son activité servir à quelque chose on fit
en sorte qu’elle n’eut aucun but. Il aime bouger on l’oblige à
se tenir immobile, il aime manier des objets, on le mit en
contact avec des seules idées, il aime parler, on le
contraignit au silence, il voudrait s’enthousiasmer, on
invente les punitions. Alors les enfants apprirent ce qu’ils
n’auraient jamais appris sans l’école, ils surent dissimuler, ils
surent tricher, ils surent mentir ».
Alexander Sutherland Neill / Adolphe Ferrière, 1921.
PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À
DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (4)
◦ Inégalités scolaires et égalité des chances
◦ Motivation des apprenants
◦ Savoirs morts et mémorisation
◦ Nihilisme méthodologique a priori et valeurs
morales
Emancipation / justice sociale
Sens, utilité, intérêt
Plaisir d’apprendre ou de savoir (ex. SRAT)
Efficacité (est-ce que ça fonctionne ?)
…
ETUDE DE CAS
Analyse des présupposés moraux d’Enora Malagré à l’égard de
la téléréalité
Par Alyson Hernalesteen (@AlysonHe)
AUTRES SUPPORTS POUR
ÉTUDES DE CAS
• Règles et éducation aux médias
• 15 conseils pour bien utiliser le web
• Dangers du net : Au feu les pompiers !
• Toujours plus libres…
• Une autre pornographie est-elle possible ?
• …
• Règles et vie citoyenne en société : « retour au
pensionnat… » (et assimilés)
LIENS ENTRE
CONNAISSANCE ET MORALE
Liens entre cognitif et socioaffectif
Descriptif et normatif
(Que) faut-il savoir ?
CONNAISSANCE ET MORALE
• Deux dimensions de la philosophie comme
questionnement et comme ensemble de disciplines
ayant des objets spécifiques
• Epistémologie
Pouvons-nous connaître, parvenir à la connaissance
fiable ? Si oui, comment ?
• Ethique
Pouvons-nous « bien » agir (sommes-nous libres ?) ?
Si oui, comment ?
LIENS ENTRE COGNITIF ET
SOCIOAFFECTIF
DESCRIPTIF ET NORMATIF
« Les médias exercent une puissante influence
sur les jeunes. Les messages des médias
contribuent à former leurs perceptions de la
réalité. 75% regardent la télé tous les jours, 48%
possèdent leur propre télé, 42% regardent
plusieurs films vidéo par semaine, 60% jouent
quotidiennement à des jeux vidéo, 94% ont
accès à Internet à la maison, 41% ont un
baladeur MP3, 22% ont une webcam, 37% ont
leur propre ordinateur branché […] Ils ont besoin
de développer savoir et valeurs, pensée critique
et outils de gestion de la communication et de
l’information ».
LA CONNAISSANCE S’INSCRIT
DANS LE CADRE DE L’AGIR
HUMAIN
• Conditions de possibilité de la connaissance
• Postulat réaliste (= acte de croyance)
• Sujet connaissant
• Langage et communication
• Utilité, fertilité (pragmatisme)
• Savoir et foi, positionnement / engagement
• Savoir et pouvoir (émancipation), savoir et
responsabilité
• Enjeu de cohabitation des croyances
(QUE) FAUT-IL SAVOIR ?
• De « braves » ignorants et des intellectuels immoraux
Différents types de savoirs > Cf. Arendt et le jugement moral
• « Heureux les ignorants ? »
• Souci et skholè
• Plaisir d’apprendre aussi en dehors des pédagogies
« ludiques »
• Utilité (pragmatisme) et efficacité des savoirs
• Savoir et émancipation (vs aliénation)
• Le savoir comme nécessité (responsabilité) > Hans
Jonas
ETUDES DE CAS (1)
Exemple d’explicitation des présupposés
Si je crois qu’il faut éduquer aux médias, cela présuppose que…
 Il existe une éducation aux médias ; des savoirs, savoir-faire et
savoir-être dans le domaine
 Prolongement : lesquels ?
 Certains savoirs, savoir-faire et savoir-être ont plus de valeur
que d’autres par rapport aux médias (=/= relativisme)
 Ceux-ci ne sont pas innés, et qu’ils ne sont pas acquis en
dehors d’une éducation spécifique ; ou du moins
insuffisamment (tensions émancipation-aliénation,
autonomie-hétéronomie)
 L’EAM est possible et souhaitable ; il faut y éduquer, c’est
important (posture normative, =/= nihilisme)
 Prolongement : pour quelles raisons ? Selon quels critères ?
ETUDES DE CAS (2)
Faut-il prescrire des comportements aux élèves en matière d’éducation
aux médias ?
Par Nathalie Papleux (@napapleux)
ETUDE DE CAS (3)
ETUDES DE CAS (4)
AUTRES SUPPORTS POUR
ÉTUDES DE CAS
• « 15 conseils pour le web »
• « Il faut éduquer à Internet »
• « Notre pari : l’émancipation »
• …
QUESTIONS SPÉCIFIQUES
D’ÉDUCATION AUX MÉDIAS
Piette et la métacognition
Gonnet et les médias comme support
d’éducation
Hobbs, Stengers et le risque éminent
DIMENSIONS DE LA
CONNAISSANCE
• Connaissance <-> réalité « extérieure »
• Réalisme, « objectivité »
• Connaissance <-> sujet (connaissant)
• Constructivisme (activité cognitive)
• Croyances, préjugés, représentations, confiance, etc.
• Perspectivisme et (inter)subjectivité(s)
• Connaissance <-> communication (langages, symboles,
représentations)
• Dialectique
• Intersubjectivité
• Sémantique, syntaxique, pragmatique > adéquation, cohérence et consensus
pragmatiste
PIETTE ET LA MÉTACOGNITION
• Préparation du processus de pensée
• Mise en œuvre du processus de pensée
• Evaluation du processus de pensée
GONNET, ÉDUCATION ET
MÉDIAS
• Le manuel scolaire est un média
• Médiation (des savoirs) et médiatisation
Réalité
(savoir)
Intermédiaire
(symbolique, perceptif,
etc.)
Sujet
(apprenant)
HOBBS, STENGERS ET LE RISQUE
ÉMINENT
RÉFLEXIVITÉ EN ÉDUCATION
Cf. « Sur la réflexivité dans les pratiques d'éducation
aux médias et à l’information » (2014)
 Enjeux de réflexivité
 Tension entre formalisation et autonomisation
 Réflexivité dans le choix des méthodes et contenus
Préparations
 Réflexivité en situation de médiation des savoirs
 Réflexivité en termes d’évaluation
RÉFLEXIVITÉ, MÉTACOGNITION
ET DÉCENTRATION
ETUDES DE CAS POSSIBLES
• F. Guite :
http://www.francoisguite.com
• M. Guillou :
http://gingko.neottia.net
• M. Berhin :
http://mediacteur.canalblog.com
• M. Lebrun :
http://lebrunremy.be/WordPress
• L. Juin :
http://edulogia.com/twitter-
comprendre-renaissance/
 Child Focus :
http://www.clicksafe.be
 Permis Internet :
http://www.axaprevention.fr/per
mis-internet-
enfants/Pages/default.aspx
 CRIOC, L’hypersexualisation,
2011 :
http://www.crioc.be/files/fr/599
2fr.pdf
 Campagne Pro Juventute :
http://www.lalibre.be/lifestyle/fa
mille/un-enfant-dans-une-cave-
sm-la-campagne-choc-d-une-
association-
534d31f43570aae038b80cd9
PROLONGEMENTS (1)
• L’EAM (et l’EMI) en Belgique et en France
L’EAM (EMI) aux journalistes, aux profs documentalistes,
aux chercheurs ou… ?
• Vos propres préférences…
• Quelles émissions appréciez-vous / (dé)valorisez-vous
parmi les suivantes, et pourquoi ?
• Quelle presse écrite… ? Quelles rubriques… ?
• Quels réseaux sociaux… ?
• Quels impacts sur vos contenus et méthodes
pédagogiques ?
PROLONGEMENTS (2)
• Comment « bien » communiquer ?
• Pour une éthique de la discussion
(2013)
Ce qui pose problème, ce ne sont pas tant le
savoir, le mensonge ou les croyances, mais les
attitudes que l’on adopte à leur égard
LIENS ENTRE PHILOSOPHIE
ET ÉDUCATION AUX
MÉDIAS
Des thématiques philosophiques
Une méthode d’analyse basée sur la philo
Une démarche philosophique : la philo comme
parcours
DES THÉMATIQUES
PHILOSOPHIQUES (1)
3 grands domaines de compétences,
interconnectés
◦ Cognitif – épistémologie
Question de notre rapport au savoir, à la connaissance
« fiable » et à sa pertinence
◦ Social, relationnel – éthique
L’un des enjeux est notre rapport à autrui, à l’action dans le
monde
◦ Technique, technologique (– esthétique ?)
L’efficacité, l’utilité, et éventuellement l’esthétique font
partie des problématiques concernées
DES THÉMATIQUES
PHILOSOPHIQUES (2)
De nombreuses notions
• Pensée critique
• Citoyenneté
• Démocratie
• Préjugés, croyances et représentations
• Vérité
• Autonomie et responsabilité
• Etc.
UNE MÉTHODE D’ANALYSE
BASÉE SUR LA PHILO (1)
UNE MÉTHODE D’ANALYSE
BASÉE SUR LA PHILO (2)
UNE DÉMARCHE
PHILOSOPHIQUE (1)
La question du sens
• Signification
(Sémantique, syntaxique, pragmatique)
=> Philosopher pour clarifier, pour dire le
vrai
• Raison d’être, enjeux
=> Philosopher pour faire ce qui est bon
// Tozzi : problématiser,
conceptualiser, discuter /
argumenter
UNE DÉMARCHE
PHILOSOPHIQUE (2)
La posture « méta »
• Une nécessité pour l’enseignant
• Une non-pensée comme risque éminent (Stengers)
• L’enseignant comme intermédiaire (Hobbs, Piette, Gonnet)
• Métacognition (Romainville, Piette)
• « Préparation, maîtrise, évaluation du processus de
pensée »
• Praxéologie (référentiel de compétences du master EAM)
• Réflexivité et habitude à penser (Arendt)
LA PHILOSOPHIE COMME
PARCOURS (1)
• Philosopher fait référence à quelque
chose de dynamique, en acte(s) et non à
des objets qui seraient acquis une fois
pour toutes
• Cette démarche s’incarne notamment dans
des espaces de dialogue
• En tant que cheminement, la philosophie
correspond à un mouvement
d’actualisation de la pensée
LA PHILOSOPHIE COMME
PARCOURS (2)
• Quand avez-vous commencé à philosopher
?
• Ricœur
• « Quand avez-vous commencé à dessiner ? »
• La fin du cours = la fin d’un parcours ?
• La boucle, du premier au dernier cours
• Le cheminement dialectique
• Prolonger le questionnement : la
philosophie comme rencontre
REGARDS EN ARRIÈRE
• Travaux, mémoires et épistémologie
• Retours sur le cours, sur vos attentes et
représentations, etc. ?
Une chose avec laquelle vous repartez (un
questionnement, une notion, un ressenti…)
BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE
• Découvrir le cours par chapitres :
https://www.philomedia.be/medias-
philosophie-et-citoyennete/
• Voir la bibliographie sur :
http://www.philomedia.be/bibliographie
-philo-et-ethique-de-la-communication/
MERCI

Contenu connexe

Tendances

Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
Cours master methodologie de recherche 2018
Cours master methodologie de recherche 2018Cours master methodologie de recherche 2018
Cours master methodologie de recherche 2018
fikri khalid
 
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Gabriel Gay-Para
 
La méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketingLa méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketing
bouchra elabbadi
 
Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...
Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...
Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...
Université de Montréal
 
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
ETP Odorico
 
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiquesLes positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
bouchra elabbadi
 

Tendances (7)

Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
Que nous enseigne l'expérience ? (G.Gay-Para)
 
Cours master methodologie de recherche 2018
Cours master methodologie de recherche 2018Cours master methodologie de recherche 2018
Cours master methodologie de recherche 2018
 
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
Faut-il chercher à tout démontrer? (G.Gay-Para)
 
La méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketingLa méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketing
 
Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...
Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...
Philosopher en clinique : Aider le patient à naviguer entre sens et signifi...
 
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
Awa lsdj-2014- reconnaissance.pptx-1
 
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiquesLes positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
 

Similaire à Médias, philosophie et citoyenneté (reupload)

Ethique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoire
Ethique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoireEthique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoire
Ethique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoire
@aboukam (Abou Kamagaté)
 
Posture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptx
Posture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptxPosture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptx
Posture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptx
RymBldj1
 
Epistémologie en SIC
Epistémologie en SICEpistémologie en SIC
Epistémologie en SIC
Clément Dussarps
 
Placedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamoralePlacedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamorale
boprat
 
Leprestige des idées
Leprestige des idéesLeprestige des idées
Leprestige des idées
Gloria Origgi
 
Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?
Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?
Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?
Cybersolidaires
 
Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...
Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...
Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...
Pascale Chavaz Bengoa
 
Changements type 1 et 2
Changements type 1 et 2Changements type 1 et 2
Changements type 1 et 2
Svir Consulting
 
Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...
Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...
Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...
Ireps
 
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
mfaury
 
Morale et éthique KANT.pptx
Morale et éthique  KANT.pptxMorale et éthique  KANT.pptx
Morale et éthique KANT.pptx
MoussaESSANHAJI1
 
Ostermann les-therapies-narratives
Ostermann les-therapies-narrativesOstermann les-therapies-narratives
Ostermann les-therapies-narratives
La Fabrique Narrative
 
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Melissa Johnen
 
Argumentation
ArgumentationArgumentation
Argumentation
Robbie De Wit
 
2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones
2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones
2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones
Fabrice Aimetti
 
Placedela palabre 2012_8_ritesetrituels
Placedela palabre 2012_8_ritesetrituelsPlacedela palabre 2012_8_ritesetrituels
Placedela palabre 2012_8_ritesetrituels
boprat
 
éThique et morale avec narration
éThique et morale avec narrationéThique et morale avec narration
éThique et morale avec narration
Florence Piron
 
Map conf sherbrookeonline
Map conf sherbrookeonlineMap conf sherbrookeonline
Map conf sherbrookeonline
map8slide
 
Ethical Imagination 3
Ethical Imagination 3Ethical Imagination 3
Ethical Imagination 3
Blogactiv
 
L'ethique soluble dans l'efficience
L'ethique soluble dans l'efficienceL'ethique soluble dans l'efficience
L'ethique soluble dans l'efficience
Christophe Crévieaux
 

Similaire à Médias, philosophie et citoyenneté (reupload) (20)

Ethique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoire
Ethique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoireEthique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoire
Ethique professionnelle pour l'emergence de la cote d'ivoire
 
Posture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptx
Posture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptxPosture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptx
Posture épistémologique - Français BRAIK SAADANE.pptx
 
Epistémologie en SIC
Epistémologie en SICEpistémologie en SIC
Epistémologie en SIC
 
Placedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamoralePlacedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamorale
 
Leprestige des idées
Leprestige des idéesLeprestige des idées
Leprestige des idées
 
Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?
Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?
Les PPP sociaux et la concurrence du « bien » : vers quels horizons politiques?
 
Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...
Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...
Neutralité axiologique et autorégulation : regard sur l'intervention en éthiq...
 
Changements type 1 et 2
Changements type 1 et 2Changements type 1 et 2
Changements type 1 et 2
 
Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...
Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...
Pourquoi développer les compétences psychosociales de la petite enfance à l'a...
 
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
 
Morale et éthique KANT.pptx
Morale et éthique  KANT.pptxMorale et éthique  KANT.pptx
Morale et éthique KANT.pptx
 
Ostermann les-therapies-narratives
Ostermann les-therapies-narrativesOstermann les-therapies-narratives
Ostermann les-therapies-narratives
 
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
Ethique Organisationnelle_27_avril_2016
 
Argumentation
ArgumentationArgumentation
Argumentation
 
2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones
2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones
2ème Journées des Pratiques Narratives Francophones
 
Placedela palabre 2012_8_ritesetrituels
Placedela palabre 2012_8_ritesetrituelsPlacedela palabre 2012_8_ritesetrituels
Placedela palabre 2012_8_ritesetrituels
 
éThique et morale avec narration
éThique et morale avec narrationéThique et morale avec narration
éThique et morale avec narration
 
Map conf sherbrookeonline
Map conf sherbrookeonlineMap conf sherbrookeonline
Map conf sherbrookeonline
 
Ethical Imagination 3
Ethical Imagination 3Ethical Imagination 3
Ethical Imagination 3
 
L'ethique soluble dans l'efficience
L'ethique soluble dans l'efficienceL'ethique soluble dans l'efficience
L'ethique soluble dans l'efficience
 

Plus de Julien Lecomte

Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Julien Lecomte
 
Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?
Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?
Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?
Julien Lecomte
 
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Julien Lecomte
 
Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"
Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"
Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"
Julien Lecomte
 
L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...
L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...
L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...
Julien Lecomte
 
Les mutations de l’école
Les mutations de l’écoleLes mutations de l’école
Les mutations de l’école
Julien Lecomte
 
L'exclusion sociale et les cpas
L'exclusion sociale et les cpasL'exclusion sociale et les cpas
L'exclusion sociale et les cpas
Julien Lecomte
 

Plus de Julien Lecomte (7)

Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
 
Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?
Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?
Que peut encore l'éducation aux médias aujourd'hui ?
 
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
Introduction à la psychologie sociale - 2018-2019 (reup)
 
Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"
Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"
Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"
 
L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...
L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...
L’esprit critique des jeunes par rapport à la recherche de sources fiables su...
 
Les mutations de l’école
Les mutations de l’écoleLes mutations de l’école
Les mutations de l’école
 
L'exclusion sociale et les cpas
L'exclusion sociale et les cpasL'exclusion sociale et les cpas
L'exclusion sociale et les cpas
 

Dernier

Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Sékou Oumar SYLLA
 
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
siemaillard
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
OlivierLumeau1
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
lebaobabbleu
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
Faga1939
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
kamouzou878
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
M2i Formation
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
Martin M Flynn
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
lebaobabbleu
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
dokposeverin
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
MahouwetinJacquesGBO
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
mcevapi3
 

Dernier (15)

Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
 
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
L'ÉDUCATION AVEC INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DÉFICIENCES DE SON APPLICAT...
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
 

Médias, philosophie et citoyenneté (reupload)

  • 1. MÉDIAS, PHILOSOPHIE ET CITOYENNETÉ Philosophie des médias et de l’éducation aux médias Par Julien Lecomte
  • 2. INTRODUCTION A propos de l’étude de la philo Premières délimitations Contenus
  • 3. PRÉSENTATION INDIVIDUELLE • Parcours • Une passion ? • Education aux médias • Qu’est-ce pour vous ? • Pourquoi êtes-vous ici ? Quel est votre « projet » ?
  • 4. REPRÉSENTATIONS ET DÉFIS • Quels auteurs, courants ou doctrines connaissez-vous ? (prédispositions cognitives) • Quelles expériences de débats, de discussions, de dialogues ? (prédispositions expérientielles) • Quelles difficultés, situations-problèmes souhaiteriez-vous travailler ? • Quels défis par rapport à la philo ?
  • 5. CAHIER DE CHARGES (1) : OBJECTIFS • Croyances, présupposés et éducation : praxéologie, métacognition, pensée critique • Enjeux de l’éducation aux médias • La connaissance fiable (épistémologie) • La socialisation, les relations (éthique) • La technique, l’efficacité (esthétique et éthique)
  • 6. CAHIER DE CHARGES (2) : MÉTHODOLOGIE(S) • Cours magistraux • Etudes de cas (exemples – grille d’analyse) • Temps d’échanges collectifs (« café philo ») • Travail individuel • Supports : syllabus, ppt, lectures
  • 7. CAHIER DE CHARGES (3) : ÉVALUATION • Examen oral • Matière vue au cours • Notes de cours > syllabus > ppt > lectures • Travail écrit • Travaux intermédiaires (= 1h)
  • 8. DES EXTRÊMES EN PHILOSOPHIE A quoi cela sert-il d’enseigner la philosophie ? Peut-on apprendre à philosopher ? Faut-il apprendre les philosophes pour philosopher soi-même ? • Académisme • Philosophie de comptoir • Vers une pensée « dynamique »
  • 10. DES DÉFIS ET DES PIÈGES Défis Pièges Questionner, analyser, déconstruire N’être « que » dans le questionnement, ne pas prendre position Développer une pensée « libre », autonome, indépendante En rester à l’opinion, manquer de rigueur Développer une pensée « générique », à visée « universelle » Se situer à un niveau d’hyper- abstraction, voire de généralisations abusives Développer une pensée conceptuelle Utiliser un jargon verbeux, académisme
  • 11. UNE PENSÉE EN TENSION(S) Pensée philosophique (// morale des vertus et du « juste milieu » selon Aristote) Manque ou absence de conceptualisation Conceptualisation Hyper- conceptualisation Opinion « brute », jugement subjectif Pensée éclairée de thèses, idées, autres avis Restitution de thèses apprises Absence de questionnement, de prise de recul Questionnement Sur-questionnement, perte dans le questionnement
  • 12. DES OBJETS SPÉCIFIQUES • Des thèmes spécifiques • Le vrai - Philosophie théorique, épistémologie • Le bien - Philosophie pratique, éthique • L’être (l’existence) – Métaphysique • Le beau - Esthétique • Des concepts, auteurs, courants et théories (vs philo de comptoir, opinion)
  • 13. UN PROCESSUS DE QUESTIONNEMENT • La philo n’a pas d’objet Elle peut même se prendre elle-même pour objet « Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher » (Pascal) • La position « méta » • Pensée dynamique, dialectique • Une pensée en actes, pratiquée Davantage relative à une attitude (et donc éthique), au questionnement lui-même (vs académisme)
  • 14. PLAN DES COURS 1. Introduction et premières délimitations 2. Partie épistémologie 3. Partie éthique (philosophie morale) 4. Liens entre connaissance et morale (épistémologie et éthique) 5. Questions philosophiques d’éducation aux médias 6. Liens entre philosophie et éducation aux médias
  • 15. PARTIE ÉPISTÉMOLOGIE Peut-on connaitre le monde, dire ou penser des choses plus vraies que d’autres sur le réel ? Si oui, comment ?
  • 16. VERS L’ANALYSE DES PRÉSUPPOSÉS ÉPISTÉMOLOGIQUES Epistémologie générale Epistémologie des sciences Epistémologie d’une discipline NB : Des critères de validité en sciences humaines et sociales (2015)
  • 17. QU’EST-CE QU’UN PRÉSUPPOSÉ ? (1) Activité « J’ai choisi un nombre entre 1 et 1000 »
  • 18. QU’EST-CE QU’UN PRÉSUPPOSÉ ? (2) « Un présupposé est une affirmation impliquée par une proposition, et sans laquelle elle ne pourrait être valide. Il faut l'expliciter, car il est généralement contenu implicitement dans la proposition » (Tozzi, 1996).
  • 19. QU’EST-CE QU’UN PRÉSUPPOSÉ ? (3) « Si par exemple je crois à la réincarnation, cela présuppose : • qu'un être humain n'est pas seulement une réalité matérielle, mais l'union d'une âme et d'un corps ; • que la mort physiologique d'un individu ne détruit pas son âme ; • que cette âme peut se joindre à un nouveau corps […] Un seul des trois […] présupposés manque, et l'idée de réincarnation perd son sens. Ces présupposés sont bien implicites dans l'idée, et il faut faire un effort pour la déplier » (Tozzi, 1996).
  • 20. PEUT-ON DIRE DES CHOSES PLUS VRAIES QUE D’AUTRES SUR LA RÉALITÉ ? Dogmatisme(s) et relativisme Scepticisme et zététique Pragmatisme
  • 21. DOGMATISME (1) • Oui, nous pouvons parvenir à des certitudes • Posture de l’évidence incontestable, univocité et « indiscutabilité »
  • 22. DOGMATISME (2) : EXEMPLES DE DOGMATISMES • Théisme(s) <> Limite : théière de Russell • Positivisme <> Limites : • Critique de l’induction et réfutabilité (Hume, Popper) • L’histoire des sciences présente des discontinuités (Kuhn, Lakatos) : changements de paradigmes et programmes de recherche • Postmodernité, progrès et finitude humaine (les savoirs humains sont des constructions humaines)
  • 23. DOGMATISME (3) : CRITIQUES DU DOGMATISME • Nos « évidences » sont basées sur des postulats métaphysiques • Une personne discute : pas indiscutable
  • 24. EST-CE QUE « LA TERRE EST RONDE » EST UNE AFFIRMATION MÉTAPHYSIQUE ? (2019)
  • 25. RELATIVISME (1) • Non, aucune affirmation ou pensée n’est plus vraie qu’une autre • La posture du doute // scepticisme et zététique • Scepticisme « absolu » => doute radical (// relativisme) • Zététique : doute méthodologique a priori
  • 26. RELATIVISME (2) Limites du relativisme • Auto contradictoire • Pragmatiquement intenable • Moralement dommageable • Rejoint le dogmatisme (une seule vérité)
  • 27. « IL N’Y A PAS DE VÉRITÉ », « A CHACUN SA VÉRITÉ »… QU’EST-CE QUE LE RELATIVISME ? (2019)
  • 28. ENTRE DOGMATISME ET RELATIVISME Dogmatisme et relativisme, deux facettes d’une même réalité ? Dogmatisme • Oui : des certitudes indiscutables • Relègue tout ce qui va à l’encontre des certitudes au relativisme Relativisme • Non : tout se vaut • S’impose comme seule vérité digne de ce nom et ferme à la discussion (dogmatisme)
  • 29. PRAGMATISME • Oui, il y a du sens à tenir certaines croyances pour vraies • Choix, engagement (>< relativisme) • Statut de croyance (>< évidence indiscutable, dogmatisme) • « Est vrai ce qui est utile »
  • 30. DOGMATISME VERSUS PRAGMATISME Dogmatisme • Oui, on peut parvenir à une ou des vérités • Certitudes incontestables Pragmatisme • Oui, on peut parvenir à une ou des vérités • Foi (lat. fides), croyance, engagement (confiance) Critère : « est vrai ce qui est utile »
  • 31. PRAGMATISME VERSUS RELATIVISME Pragmatisme • Oui, on peut parvenir à une ou des vérités • Confiance, engagement Critère : « est vrai ce qui est utile » Relativisme • Non, on ne peut pas parvenir à des vérités, il n’y a pas de vérité ou encore toutes les vérités se valent
  • 32. A QUOI ÇA SERT ? • Exemples de dogmatisme et de relativisme en journalisme (Aubenas et Benasayag, cf. infra) • Exemples de dogmatisme et de relativisme en éducation (sur le fond, les contenus, et sur la forme, les méthodes pédagogiques) • Ces croyances implicites ont des impacts sur les manières de faire du journalisme et de l’éducation
  • 33. NOS REPRÉSENTATIONS SONT- ELLES LE REFLET DU RÉEL ? Réalisme et nominalisme Constructivisme et socioconstructivisme en éducation
  • 34. RÉALISME ET NOMINALISME Réalisme : oui, nos concepts et idées sont le reflet du monde extérieur Nominalisme : non, nos concepts et idées ne reflètent pas le monde ; ce sont de pures constructions
  • 35. CONSTRUCTIVISME ET SOCIOCONSTRUCTIVISME EN ÉDUCATION (1) • Le sujet a un rôle actif dans la construction de ses connaissances, de ses représentations « Nos sens sont comme des médias » (// Piette) • Kant : phénomènes et noumènes • Piaget • Constructivisme dans le champ éducatif • Représentation initiale et conflit cognitif
  • 36. CONSTRUCTIVISME ET SOCIOCONSTRUCTIVISME EN ÉDUCATION (2) Le constructivisme en épistémologie n’implique donc pas de se limiter aux méthodologies dites socioconstructivistes en éducation Constructivisme en épistémologie « Le sujet connaissant a un rôle actif dans la construction de ses connaissances » Cette posture n’implique pas nécessairement l’abandon du réalisme Pédagogies se réclamant du socioconstructivisme en éducation Pédagogies « actives », « par projet » Plan normatif si l’idée est de dire qu’il faut éduquer de telle ou telle manière Eventuelle posture dogmatique si ce choix normatif se présente comme une évidence Monisme méthodologique (=/= pluralisme)
  • 37. CONSTRUCTIVISME, RÉALISME ET NOMINALISME Constructivisme réaliste • Nos concepts et idées sont le fruit de constructions • … mais cela n’empêche pas qu’elles peuvent décrire correctement le réel Constructivisme nominaliste • Nos concepts et idées sont le fruit de constructions • Par conséquent, elles ne peuvent pas décrire correctement le réel  Relativisme (il n’est pas possible de penser ou dire des choses plus vraies que d’autres sur le réel) ?
  • 39. COMMENT CONNAISSONS-NOUS ? COMMENT LA CONNAISSANCE PEUT-ELLE PROGRESSER ? Objectivité et subjectivité Préjugés, représentations et constructivisme Perspectivisme Monisme, dualisme et pluralisme
  • 40. OBJECTIVITÉ ET SUBJECTIVITÉ Intersubjectivité (// Pluralisme) Objectivité • Objet (réalité extérieure) • Indépendant de toute observation (=> universalité) • // « Faits » Subjectivité • Sujet • // « Opinions » (=> particularité)
  • 41. PRÉJUGÉS ET REPRÉSENTATIONS Bachelard Les préjugés sont des obstacles au jugement Gadamer « Pré-juger », condition de possibilité du jugement
  • 42. PRÉJUGÉS, REPRÉSENTATIONS ET CONSTRUCTIVISME « John s'était levé tard et alors qu'il se hâtait pour se rendre à l'école, il s’inquiéta du premier cours, celui de maths. La semaine dernière, il n’avait pas su contrôler la classe. Il était injuste de la part du prof de maths de lui faire porter le chapeau. Cela ne faisait pas partie des attributions d’un portier ». (WILKES, A. L., 1997, trad. VERHAEGEN, P.)
  • 44. CONSTRUCTIVISME (2) • Bugs Bunny à Disney Land • Les intermédiaires ont des impacts (et biais possibles) sur la sélection (perception), le traitement, le stockage (mémorisation) ou encore la diffusion (communication) des informations
  • 46. PERSPECTIVISME (2) Perspective (Partie de) réalitéPerspective Perspective Perspective Perspective
  • 47. CONSTRUCTIVISME ET PERSPECTIVISME « EST-CE QUE VOUS VOYEZ CE QUE VOUS VOYEZ OU VOYEZ-VOUS CE QUE QUE VOUS VOULEZ VOIR ? »
  • 48. LE PERSPECTIVISME IMPLIQUE- T-IL LE RELATIVISME ? Perspectivisme relativiste • Tout savoir humain repose sur une perspective donnée, un certain point de vue • Il n’existe pas de point de vue « meilleur » qu’un autre (tout n’est que perspective) Perspectivisme non relativiste • Tout savoir humain repose sur une perspective donnée, un certain point de vue • Certains points de vue sont plus pertinents que d’autres pour juger de la réalité (chaque point de vue est pertinent dans une certaine mesure)
  • 49. POUR ALLER PLUS LOIN : CONSTRUCTIVISME ET RELATIVISME
  • 50. CONSTRUCTIVISME, PERSPECTIVISME ET DÉCENTRATION Développer la capacité à changer de point de vue : les enjeux de la « décentration » (2017) • Des biais (socio)cognitifs Biais d’appartenance, chambres d’écho et polarisation • Bulles de filtre, algorithmes et uniformisation • Pensée critique, décentration et métacognition
  • 51. IMPACTS SUR LA NEUTRALITÉ ET L’OBJECTIVITÉ • La neutralité comme non-engagement est une chimère • La connaissance suppose des croyances (pragmatisme) • Elle implique toujours une activité du sujet (constructivisme, perspectivisme) • L’objectivité est (au mieux) une caractéristique de l’objet Un postulat est que cela n’empêche pas de dire des choses plus vraies que d’autres sur le réel (pragmatisme, réalisme), d’y être fidèle
  • 52. MONISME, DUALISME ET PLURALISME Quels principes permettent d’expliquer ou de comprendre le réel ? • Monisme (ex. la matière) • Dualisme (ex. substances corps-esprit chez Descartes) • Pluralisme (ex. atomisme)
  • 55. CADRE DU CAFÉ PHILO (1) • Droit à la parole ininterrompue • Droit au désaccord • L’expression d’un désaccord se fait par rapport aux idées, et non vis-à-vis des personnes • Processus « constructif », basé sur la discussion, le dialogue • L’animateur répartit la parole
  • 56. CADRE DU CAFÉ PHILO (2) • Problématiser • Conceptualiser • Discuter (argumenter) (TOZZI, Penser ensemble…) Idée de tendre à un consensus de l’ordre du questionnement Il ne s’agit pas d’aboutir à une vérité absolue, mais de questionner et d’évaluer les notions et concepts, vers des définitions communes et l’explicitation des problématiques
  • 57. CAFÉ PHILO (A) : LA « NEUTRALITÉ » En tant qu’éducateurs, que signifie être « neutre » lorsqu’un apprenant déclare… ? • Shoah, négationnisme : « il n'y a pas eu d'extermination de masse durant la 2e guerre mondiale » • Créationnisme vs évolution des espèces : « Dieu a créé les hommes et les animaux à son image comme dans la Genèse » • Absurdité : « 1+1=3 » • Laïcité et rituels, obligations religieuses, signes religieux : « je ne participerai pas à cette activité obligatoire en raison de mes croyances » • Propos haineux ou discriminatoires : « les femmes doivent rester à la maison » / « les musulmans sont des terroristes »… • Idéologie « hors-la-loi », propos subversifs voire illégaux : « les personnes de même sexe ne devraient pas pouvoir se marier », « l'avortement devrait être interdit », « la peine de mort devrait être réinstaurée » Comment se positionner ? Peut-on ne pas s’engager ?
  • 58. CAFÉ PHILO (B) : QU’EST-CE QUE LA « VÉRITÉ » EN ÉDUCATION AUX MÉDIAS ? Y a-t-il une ou des « vérités » ou « connaissances » à enseigner en éducation aux médias ?
  • 59. CAFÉ PHILO (C) : POUVONS- NOUS CONNAÎTRE LE RÉEL ? • L’objectivité n’existe pas • Il n’y a pas de vérité / A chacun sa vérité • Il faut douter de tout • « Douter de tout ou tout croire, ce sont deux solutions également commodes, qui l'une et l'autre nous dispensent de réfléchir » - Poincaré
  • 60. CAFÉ PHILO (D) : COMMENT FAIRE PROGRESSER LA CONNAISSANCE ? • « L’esprit n’est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l’âge de ses préjugés » - Bachelard • « Beaucoup de gens croient qu’ils pensent, alors qu’ils remettent seulement en place leurs préjugés » - James • Les seules vérités proviennent des sciences • La seule source de vérité est Dieu • Le meilleur moyen de parvenir à la vérité est l’usage de sa raison • La vérité nécessite la neutralité • On peut être engagé et dire la vérité • Seuls les faits sont objectifs • …
  • 61. CAFÉ PHILO (E) : DISCUSSION SUR UN EXTRAIT « La vérité scientifique, dernier avatar de la religion » F. Nietzsche, Le gai savoir (Trad. P. Wotling) Paris, 2000, p. 285-287.
  • 62. RÉFLEXION INDIVIDUELLE ET PARTAGE COLLECTIF • Que comprenez-vous de la citation choisie ou de l’extrait étudié ? Quel est votre avis sur la thématique ? • Quels sont les concepts qui s’en dégagent ? • Quel est votre avis à son propos ? Quelle analyse en faites-vous ? • Comment réagissez-vous, en situation ?
  • 63. APPLICATIONS Synthèse et présupposés du cours en épistémologie Présupposés en éducation Présupposés en journalisme
  • 64. RETOURS SUR CAFÉ PHILO • Opinions et complexité • Difficultés et enjeux de la communication • Tensions épistémologiques relevées • Doutes – évidences • Réalisme – nominalisme • Monisme – pluralisme (des contenus, des méthodes…)  « Où mettez-vous le curseur (en situation) ? »
  • 65. SYNTHÈSE ET PRÉSUPPOSÉS DU COURS EN ÉPISTÉMOLOGIE (1) • Connaissance <-> objet (monde, réalité extérieure) • Connaissance <-> sujet (connaissant) Problématique des croyances et de la cognition • Connaissance <-> communication (langages, symboles, représentations) Rapport entre les énoncés / les contenus des messages / les signes, leurs usages et le monde
  • 66. SYNTHÈSE ET PRÉSUPPOSÉS DU COURS EN ÉPISTÉMOLOGIE (2) • Réalisme La connaissance de la réalité est possible (si on nie cela, on ne peut plus rien dire de vrai sur le réel  pragmatisme, engagement) • Constructivisme et perspectivisme Elle implique l’activité (non-neutre) d’un sujet connaissant, qui juge et apprend à partir d’un point de vue particulier, de ses « pré-jugés », d’un contexte avec différents intermédiaires qui structurent sa pensée (langages, représentations, sens, médias…) • Pluralisme En multipliant les approches, la compréhension de la réalité peut se voir enrichie (notamment par une approche dialectique)
  • 67. SYNTHÈSE ET PRÉSUPPOSÉS DU COURS EN ÉPISTÉMOLOGIE (3) • Perspectivisme non relativiste • Constructivisme réaliste • Pluralisme • des approches (contenus) • des méthodes • Dialectique • Un processus (// modèle thèse – antithèse – synthèse / point de vue méta) • Certains discours semblent antinomiques. Peut-on en réalité les concilier ?
  • 68. ANALYSE DE PRÉSUPPOSÉS (1) Si je pense qu’il est indiscutable que la pédagogie par projets est la seule valable en EAM, cela présuppose que… • Il existe une EAM, celle-ci est possible • Il existe des méthodes pédagogiques plus valides que d’autres (=/= relativisme) • En l’occurrence, qu’une seule pédagogie prévaut sur toutes les autres (monisme) • Que ceci est évident, indiscutable (dogmatisme) En guise de prolongement, il est possible d’interroger les enjeux de ces positionnements, leur pertinence et les critères ou raisons sur lesquels ils reposent
  • 69. ANALYSE DE PRÉSUPPOSÉS (2) • Au niveau des contenus • Au niveau des méthodes Questions possibles • Quels sont les savoirs (ou infos) communiqués ? • Quel statut est donné à ces savoirs ? De quels positionnements témoignent-ils ? • Quelles sont les méthodes (ou pédagogies) de collecte, de traitement, de partage utilisées et/ou valorisées ? Y a-t-il des indicateurs à ce sujet ? • …
  • 70. ANALYSE DE PRÉSUPPOSÉS (3) Grille d’analyse des présupposés épistémologiques (2018) Rapport aux affirmations (« discutabilité ») Dogmatisme Non- dogmatisme Relativisme Non-relativisme Pragmatisme Angles / perspectives mobilisées Monisme Dualisme Pluralisme Rapport à la subjectivité Prétention à l’objectivité // Rationalisme Positionnement subjectif // Romantisme Intersubjectivité Rapport aux représentations initiales / aux préjugés Préjugés vus comme obstacles à la connaissance Préjugés vus comme condition de possibilité de la connaissance Rapport à la réalité Réalisme Nominalisme Constructivisme réaliste ou nominaliste Rapport à l’évaluation de la vérité Adéquation / correspondance Cohérence Consensus pragmatiste Rapport au langage, aux signes Sémantique Syntaxique Pragmatique
  • 71. PRÉSUPPOSÉS EN ÉDUCATION • >< relativisme Les savoirs appris à l’école ont une valeur (sinon, pas d’enseignement) Sauf si tous les points de vue des apprenants et ceux des enseignants se valent lors d’une activité • Monisme et pluralisme des méthodes et contenus • Monismes divers : « uniquement la pédagogie active », « uniquement les méthodes expositives », etc. • Dogmatisme du pluralisme méthodologique (évidence qu’il faut varier les méthodes) ? • Neutralité : idéologie d’un non-engagement ? • Constructivisme et socioconstructivisme
  • 72. PRÉSUPPOSÉS EN JOURNALISME (1) • Aubenas et Benasayag, La fabrication de l’information • Le « fait vrai » > Ex. fact checking • Le règne de l’opinion > Ex. talk shows • Le modèle du code • A contrario… • Jacques Piette et la « non-transparence » des médias • Pragmatique et systémique : prise en compte des interlocuteurs dans la communication
  • 73. PRÉSUPPOSÉS EN JOURNALISME (2) Tolérance, relativisme et pluralisme : « le paradoxe de la tolérance » (Karl Popper)
  • 74. QUELS SONT LES LIENS ENTRE NOS REPRÉSENTATIONS, NOS PENSÉES ET LE MONDE ? Sémantique, syntaxique et pragmatique Adéquation, cohérence et consensus Vraisemblance et communication
  • 75. SÉMANTIQUE, SYNTAXIQUE ET PRAGMATIQUE (1) • Sémantique Les signes (représentations) et le monde • Syntaxique Les signes entre eux • Pragmatique Les signes et leurs usagers, leurs effets • Austin : « Quand dire, c’est faire » • Grice : inférences interprétatives
  • 76. SÉMANTIQUE, SYNTAXIQUE ET PRAGMATIQUE (2) • Structuralisme et linguistique de Saussure Focus sur les signes et leur rapport aux concepts et entre eux • Barthes, Adorno et Horkheimer Ouverture aux implicites et idéologies (contexte socioculturel) • Peirce • Representamen (pure forme matérielle) • Objet (de pensée, concept) • Interprétant (représentation mentale du lien entre R et O) Prise en compte de l’activité cognitive des individus dans le processus de représentation
  • 77. SÉMANTIQUE, SYNTAXIQUE ET PRAGMATIQUE (3) Application(s) à des cas polémiques • Comment analyser la phrase « les chômeurs sont des fainéants » ? • Niveau sémantique et logique • Niveau pragmatique • « Etudes de genre » en France A quoi ce terme fait-il allusion ? Comment est-il interprété (par ses partisans et opposants) ? Pourquoi fait-il problème (enjeux, raisons) ? • « Toutes les civilisations ne se valent pas » (Guéant) • La quenelle • « Je ne suis pas Charlie »
  • 78. ADÉQUATION, COHÉRENCE ET CONSENSUS • Vraisemblance et fiabilité Une échelle évaluative plutôt qu’un choix binaire entre « vrai » (1) et « faux » (0) • Adéquation (ou correspondance) « Le chat mange » est vrai ssi le chat mange • Cohérence « Si le chat mange, alors le chat mange » est vrai • Consensus pragmatiste « Le chat mange » est vrai lorsque tout le monde est d’accord pour dire que le chat mange, en fonction des impacts pratiques de cet accord
  • 79. VRAISEMBLANCE ET COMMUNICATION Entre fidélité et communicabilité Tension de la vulgarisation, et de l’infocom en général Vers un principe éthique : la coopération « Est-ce que vulgariser, c’est tromper ? »
  • 80. PARTIE PHILOSOPHIE MORALE Sommes-nous libres ou déterminés ? Comment (bien) agir ? Le peut-on ?
  • 81. QUESTIONS ÉTHIQUES • Peut-on « bien » agir ? Comment ? • Qu’est-ce que le bien ? Existe-t-il des critères pour déterminer ce qui est bon, ce qui est moral ? • Quel équilibre entre pouvoir(s), liberté(s) et règle(s) ? Quelle organisation politique ? • Quels liens entre doctrines épistémologiques et philosophie morale (question de l’engagement) ?
  • 82. PHILOSOPHIE MORALE, ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIE • Morale et éthique • Déontologie : éthique normative appliquée • Anthropologie philosophique
  • 83. SOMMES-NOUS LIBRES OU DÉTERMINÉS ? Déterminisme(s) et liberté Essentialisme et existentialisme Pouvoir(s) et obéissance
  • 84. LIBERTÉ ET DÉTERMINISME(S) • Liberté • Liberté au sens lexical « commun » • Autonomie (>< hétéronomie) • Déterminisme(s) • Finitude humaine et déterminismes causaux • Aliénations • Pouvoir et responsabilité
  • 85. ESSENTIALISME ET EXISTENTIALISME (1) • Approche essentialiste • Aristote : puissance (potentiel) et actualisation (acte)
  • 86. ESSENTIALISME ET EXISTENTIALISME (2) Heidegger • Être (existence en tant que telle) – étant (chose qui existe) // vie – vivant [existence – existant] • Le dasein, être-pour-la-mort [temporalité] • Analyse de l’existentialité (fait d’exister, et non existence particulière)
  • 87. ESSENTIALISME ET EXISTENTIALISME (3) Sartre • Contingence (pure indétermination) de l’action humaine • L’être humain a à se décider • L’existence précède l’essence • NB : philo de Sartre =/= « self-made-man » • Réification de « l’être-riche », « celui-qui-a-réussi » • Être-par-soi-même =/= être ce qu’on nous dit d’être
  • 88. ESSENTIALISME ET EXISTENTIALISME (4) Arendt • La banalité du mal • Le mal sans haine, sans motif • Eichmann, le médiocre • Une habitude à exercer son jugement moral
  • 89. ESSENTIALISME ET EXISTENTIALISME (5) Illustration : [film] Hannah Arendt, 2013 (1h31- 1h38)
  • 90. ESSENTIALISME ET EXISTENTIALISME (6) Jonas • Liberté, pouvoir et responsabilité • Heuristique de la peur • Responsabilité par rapport au futur
  • 91. ESSENTIALISME ET EXISTENTIALISME (7) Ricœur : la volonté et son cadre • Motif et motion • Consentement • Caractère • Inconscient • Vie
  • 93. POUVOIR ET OBÉISSANCE (1) Question des pouvoirs et concepts de la démocratie • Citoyenneté • Egalité (des chances, en droits) / équité Rawls : le voile d’ignorance • Liberté et droits de l’homme (universels ?) • Pouvoir(s) et contre-pouvoir(s)
  • 94. POUVOIR ET OBÉISSANCE (2) • L’émancipation : avec ou contre les règles ? Emancipation >< aliénation • La désobéissance est-elle un corollaire de l’autonomisation ?
  • 95. POUVOIR ET OBÉISSANCE (3) • Détermination(s) et autodétermination • L’autonomie dans le cadre des règles / normes • L’autonomie face aux règles / normes L’autonomisation peut-elle se passer de l’apprentissage des lois ? • Tension éducative : descriptif – prescriptif
  • 96. COMMENT (BIEN) AGIR ? LE PEUT-ON ? Ethique des vertus, déontologisme et conséquentialisme Hédonisme, épicurisme et utilitarisme Optimisme et pessimisme
  • 98. DEONTOLOGISME : LA MORALE KANTIENNE • Bien = fin en soi (=/= hypothétique) • Bien = correspond à une règle à portée universelle • Impératif catégorique • Un acte est bon ou mauvais indépendamment de ses conséquences
  • 99. EUDÉMONISME : BONHEUR ET ACCOMPLISSEMENT DE SOI • Eudémonisme antique et éthique des vertus • Objectivité et subjectivité du bonheur
  • 100. HÉDONISME, ÉPICURISME ET UTILITARISME • Le plaisir (Aristippe et Epicure) • Ataraxie, ascétisme et contentement • Utilitarisme (Mill, Bentham) : maximiser les joies et minimiser les peines
  • 101. OPTIMISME ET PESSIMISME Deux manières d’être pessimiste : • Si l’humain est libre, il choisit parfois le mal, l’absurde • Si l’humain est déterminé de l’extérieur, il n’a pas le choix • Schopenhauer : la volonté (désir) engendre soit la frustration, soit l’ennui • Progrès ? Optimisme ?
  • 102. CAFÉ PHILO : ÉTHIQUE
  • 103. CADRE DU CAFÉ PHILO (1) • Droit à la parole ininterrompue • Droit au désaccord • L’expression d’un désaccord se fait par rapport aux idées, et non vis-à-vis des personnes • Processus « constructif », basé sur la discussion, le dialogue • L’animateur répartit la parole • Problématisation, conceptualisation, argumentation (TOZZI)
  • 104. CAFÉ PHILO (A) L’éducation aux médias peut-elle rendre les apprenants plus libres et plus citoyens ? • Qu’est-ce que la liberté ? • Qu’est-ce que la citoyenneté ? • L’éducation aux médias peut-elle rendre les apprenants plus libres et plus citoyens ? • Si oui, le doit-elle ? • Si oui, comment ? (quels contenus, quelles approches… ?)
  • 105. CAFÉ PHILO (B) L’éducation aux médias peut-elle contribuer à construire un monde « meilleur » ? • Qu’est-ce que le « bien », le « mieux » ? • L’éducation aux médias peut-elle contribuer à davantage de « bien » ? • Le doit-elle ? • Si oui, comment ? (quels contenus, quelles approches… ?)
  • 106. CAFÉ PHILO (C) L’éducation aux médias doit-elle faire de la morale ? Quelle est la place de la morale en éducation aux médias ? • Qu’est-ce que la morale ? • Dans quelle mesure l’éducation aux médias peut-elle être / ne pas être morale ? • Si elle peut être morale, l’éducation aux médias doit-elle l’être ? • Si oui, de quelle(s) manière(s) ?
  • 107. CAFÉ PHILO (D-1) : DROIT(S), DEVOIR(S) ET LIBERTÉ (EXEMPLES DE POSITIONS) Liberté, loi, droits et devoirs • L’être humain est totalement libre • Aucune loi ne doit restreindre la liberté humaine • Les êtres humains sont libres et égaux en droit • Il y a des lois fondamentales que l’on ne peut transgresser sous aucun prétexte • « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux » - B. Franklin • La politesse et le savoir-vivre devraient être enseignés
  • 108. CAFÉ PHILO (D-2) : DROIT(S), DEVOIR(S) ET LIBERTÉ (EXEMPLES DE POSITIONS) Liberté, déterminismes et émancipation • Nos actions sont déterminées par notre classe sociale • « On ne nait pas femme, on le devient » - Simone de Beauvoir • « Je me suis fait tout seul » • L’éducation est un vecteur d’émancipation, favorise la liberté Bien, mal et action humaine • « La fin justifie les moyens » • « L’enfer est pavé de bonnes intentions » • « Ne fais pas à l’autre ce que tu ne veux pas qu’il te fasse »
  • 109. CAFÉ PHILO (E) : LA « NEUTRALITÉ » Cf. Café philo – Partie épistémologie.
  • 110. DILEMMES MORAUX Que feriez-vous dans ces cas ? • Tueriez-vous une personne pour en sauver cinq ? • Some moral dilemmas • …
  • 111. RÉFLEXION INDIVIDUELLE ET PARTAGE COLLECTIF • Que comprenez-vous de la citation choisie ou de l’extrait étudié ? Quel est votre avis sur la thématique ? • Quels sont les concepts qui s’en dégagent ? • Quel est votre avis à son propos ? Quelle analyse en faites-vous ? • Comment réagissez-vous, en situation ?
  • 112. RETOURS SUR LE CAFÉ PHILO • Evidence et indiscutabilité « Ce qui n’est pas évident pour une personne n’est pas évident tout court » ; il n’y a pas d’indiscutable (ce qui n’empêche pas de se positionner) • Posture « avocat du diable » OK dans une optique constructive  problématiser (enjeux), clarifier / conceptualiser, ou justifier (par l’absurde par exemple) « Pourquoi dis-tu cela ? Dans quelle mesure est-ce vrai ? » (plutôt que « chercher l’erreur / la faille ») Exemple : « en quoi tuer, c’est mal ? », « pourquoi aider, c’est bien ? L’est-ce toujours ? »
  • 113. APPLICATIONS Présupposés moraux en journalisme Présupposés moraux en éducation
  • 114. Grille d’analyse des présupposés moraux (2019) Rapport à la performativité du discours Prétention descriptive Prétention normative Rapport à la liberté humaine Hétéronomie (accent sur déterminisme(s)) Essentialisme Nécessité(s) Autonomie (accent sur liberté) Existentialisme Possibilité(s) (Contingence) Rapport à l’action humaine Pessimisme Optimisme Rapport au bien et à son évaluation Déontologisme Ascétisme Focus sur l’individu Conséquentialisme Hédonisme Focus sur la collectivité Rapport aux valeurs Nihilisme Hiérarchie de valeurs supposée Rapport à l’émancipation Emancipation Aliénation Rapport à l’ignorance et à la connaissance Utilité / efficacité (ou non) Hiérarchie de « savoirs » supposée
  • 115. PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À DES PRATIQUES JOURNALISTIQUES (1) • La presse comme pouvoir et comme contre-pouvoir : émancipation et aliénation • Fonctions et valorisations sociales des médias • Information / émancipation • Divertissement • Socialisation • Visées esthétiques • … • Place de la déontologie
  • 116. PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À DES PRATIQUES JOURNALISTIQUES (2) La Libre Belgique clandestine (Peter Pan, 1942)
  • 117. PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (1) • Tension entre émancipation et aliénation • L’éducation aux médias comme contre-pouvoir « face » aux médias ? • Une posture normative paternaliste (qui feint de s’ignorer) ? • Tension entre interdits et autonomisation • Place et efficacité des interdits dans l’éducation • Posture normative et autonomisation critique • Systémique, existentialisme et pari d’éducabilité
  • 118. PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (2) • Citoyenneté • Autonomie, existentialisme (liberté <> responsabilité), émancipation par le savoir • L’intelligence du point de vue existentialiste  Illustration • Optimisme / pari d’éducabilité • Droits de l’homme versus relativisme des valeurs, éventuel déontologisme ? • Contre-pouvoir (critique)
  • 119. PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (3) Enjeux éducatifs « C’est sur les conseils du démon que l’on inventa l’école. L’enfant aime la nature, on le parqua dans des salles closes. L’enfant aime voir son activité servir à quelque chose on fit en sorte qu’elle n’eut aucun but. Il aime bouger on l’oblige à se tenir immobile, il aime manier des objets, on le mit en contact avec des seules idées, il aime parler, on le contraignit au silence, il voudrait s’enthousiasmer, on invente les punitions. Alors les enfants apprirent ce qu’ils n’auraient jamais appris sans l’école, ils surent dissimuler, ils surent tricher, ils surent mentir ». Alexander Sutherland Neill / Adolphe Ferrière, 1921.
  • 120. PRÉSUPPOSÉS MORAUX RELATIFS À DES PRATIQUES ÉDUCATIVES (4) ◦ Inégalités scolaires et égalité des chances ◦ Motivation des apprenants ◦ Savoirs morts et mémorisation ◦ Nihilisme méthodologique a priori et valeurs morales Emancipation / justice sociale Sens, utilité, intérêt Plaisir d’apprendre ou de savoir (ex. SRAT) Efficacité (est-ce que ça fonctionne ?) …
  • 121. ETUDE DE CAS Analyse des présupposés moraux d’Enora Malagré à l’égard de la téléréalité Par Alyson Hernalesteen (@AlysonHe)
  • 122. AUTRES SUPPORTS POUR ÉTUDES DE CAS • Règles et éducation aux médias • 15 conseils pour bien utiliser le web • Dangers du net : Au feu les pompiers ! • Toujours plus libres… • Une autre pornographie est-elle possible ? • … • Règles et vie citoyenne en société : « retour au pensionnat… » (et assimilés)
  • 123. LIENS ENTRE CONNAISSANCE ET MORALE Liens entre cognitif et socioaffectif Descriptif et normatif (Que) faut-il savoir ?
  • 124. CONNAISSANCE ET MORALE • Deux dimensions de la philosophie comme questionnement et comme ensemble de disciplines ayant des objets spécifiques • Epistémologie Pouvons-nous connaître, parvenir à la connaissance fiable ? Si oui, comment ? • Ethique Pouvons-nous « bien » agir (sommes-nous libres ?) ? Si oui, comment ?
  • 125. LIENS ENTRE COGNITIF ET SOCIOAFFECTIF
  • 126. DESCRIPTIF ET NORMATIF « Les médias exercent une puissante influence sur les jeunes. Les messages des médias contribuent à former leurs perceptions de la réalité. 75% regardent la télé tous les jours, 48% possèdent leur propre télé, 42% regardent plusieurs films vidéo par semaine, 60% jouent quotidiennement à des jeux vidéo, 94% ont accès à Internet à la maison, 41% ont un baladeur MP3, 22% ont une webcam, 37% ont leur propre ordinateur branché […] Ils ont besoin de développer savoir et valeurs, pensée critique et outils de gestion de la communication et de l’information ».
  • 127. LA CONNAISSANCE S’INSCRIT DANS LE CADRE DE L’AGIR HUMAIN • Conditions de possibilité de la connaissance • Postulat réaliste (= acte de croyance) • Sujet connaissant • Langage et communication • Utilité, fertilité (pragmatisme) • Savoir et foi, positionnement / engagement • Savoir et pouvoir (émancipation), savoir et responsabilité • Enjeu de cohabitation des croyances
  • 128. (QUE) FAUT-IL SAVOIR ? • De « braves » ignorants et des intellectuels immoraux Différents types de savoirs > Cf. Arendt et le jugement moral • « Heureux les ignorants ? » • Souci et skholè • Plaisir d’apprendre aussi en dehors des pédagogies « ludiques » • Utilité (pragmatisme) et efficacité des savoirs • Savoir et émancipation (vs aliénation) • Le savoir comme nécessité (responsabilité) > Hans Jonas
  • 129. ETUDES DE CAS (1) Exemple d’explicitation des présupposés Si je crois qu’il faut éduquer aux médias, cela présuppose que…  Il existe une éducation aux médias ; des savoirs, savoir-faire et savoir-être dans le domaine  Prolongement : lesquels ?  Certains savoirs, savoir-faire et savoir-être ont plus de valeur que d’autres par rapport aux médias (=/= relativisme)  Ceux-ci ne sont pas innés, et qu’ils ne sont pas acquis en dehors d’une éducation spécifique ; ou du moins insuffisamment (tensions émancipation-aliénation, autonomie-hétéronomie)  L’EAM est possible et souhaitable ; il faut y éduquer, c’est important (posture normative, =/= nihilisme)  Prolongement : pour quelles raisons ? Selon quels critères ?
  • 130. ETUDES DE CAS (2) Faut-il prescrire des comportements aux élèves en matière d’éducation aux médias ? Par Nathalie Papleux (@napapleux)
  • 131. ETUDE DE CAS (3)
  • 133. AUTRES SUPPORTS POUR ÉTUDES DE CAS • « 15 conseils pour le web » • « Il faut éduquer à Internet » • « Notre pari : l’émancipation » • …
  • 134. QUESTIONS SPÉCIFIQUES D’ÉDUCATION AUX MÉDIAS Piette et la métacognition Gonnet et les médias comme support d’éducation Hobbs, Stengers et le risque éminent
  • 135. DIMENSIONS DE LA CONNAISSANCE • Connaissance <-> réalité « extérieure » • Réalisme, « objectivité » • Connaissance <-> sujet (connaissant) • Constructivisme (activité cognitive) • Croyances, préjugés, représentations, confiance, etc. • Perspectivisme et (inter)subjectivité(s) • Connaissance <-> communication (langages, symboles, représentations) • Dialectique • Intersubjectivité • Sémantique, syntaxique, pragmatique > adéquation, cohérence et consensus pragmatiste
  • 136. PIETTE ET LA MÉTACOGNITION • Préparation du processus de pensée • Mise en œuvre du processus de pensée • Evaluation du processus de pensée
  • 137. GONNET, ÉDUCATION ET MÉDIAS • Le manuel scolaire est un média • Médiation (des savoirs) et médiatisation Réalité (savoir) Intermédiaire (symbolique, perceptif, etc.) Sujet (apprenant)
  • 138. HOBBS, STENGERS ET LE RISQUE ÉMINENT
  • 139. RÉFLEXIVITÉ EN ÉDUCATION Cf. « Sur la réflexivité dans les pratiques d'éducation aux médias et à l’information » (2014)  Enjeux de réflexivité  Tension entre formalisation et autonomisation  Réflexivité dans le choix des méthodes et contenus Préparations  Réflexivité en situation de médiation des savoirs  Réflexivité en termes d’évaluation
  • 141. ETUDES DE CAS POSSIBLES • F. Guite : http://www.francoisguite.com • M. Guillou : http://gingko.neottia.net • M. Berhin : http://mediacteur.canalblog.com • M. Lebrun : http://lebrunremy.be/WordPress • L. Juin : http://edulogia.com/twitter- comprendre-renaissance/  Child Focus : http://www.clicksafe.be  Permis Internet : http://www.axaprevention.fr/per mis-internet- enfants/Pages/default.aspx  CRIOC, L’hypersexualisation, 2011 : http://www.crioc.be/files/fr/599 2fr.pdf  Campagne Pro Juventute : http://www.lalibre.be/lifestyle/fa mille/un-enfant-dans-une-cave- sm-la-campagne-choc-d-une- association- 534d31f43570aae038b80cd9
  • 142. PROLONGEMENTS (1) • L’EAM (et l’EMI) en Belgique et en France L’EAM (EMI) aux journalistes, aux profs documentalistes, aux chercheurs ou… ? • Vos propres préférences… • Quelles émissions appréciez-vous / (dé)valorisez-vous parmi les suivantes, et pourquoi ? • Quelle presse écrite… ? Quelles rubriques… ? • Quels réseaux sociaux… ? • Quels impacts sur vos contenus et méthodes pédagogiques ?
  • 143. PROLONGEMENTS (2) • Comment « bien » communiquer ? • Pour une éthique de la discussion (2013) Ce qui pose problème, ce ne sont pas tant le savoir, le mensonge ou les croyances, mais les attitudes que l’on adopte à leur égard
  • 144. LIENS ENTRE PHILOSOPHIE ET ÉDUCATION AUX MÉDIAS Des thématiques philosophiques Une méthode d’analyse basée sur la philo Une démarche philosophique : la philo comme parcours
  • 145. DES THÉMATIQUES PHILOSOPHIQUES (1) 3 grands domaines de compétences, interconnectés ◦ Cognitif – épistémologie Question de notre rapport au savoir, à la connaissance « fiable » et à sa pertinence ◦ Social, relationnel – éthique L’un des enjeux est notre rapport à autrui, à l’action dans le monde ◦ Technique, technologique (– esthétique ?) L’efficacité, l’utilité, et éventuellement l’esthétique font partie des problématiques concernées
  • 146. DES THÉMATIQUES PHILOSOPHIQUES (2) De nombreuses notions • Pensée critique • Citoyenneté • Démocratie • Préjugés, croyances et représentations • Vérité • Autonomie et responsabilité • Etc.
  • 147. UNE MÉTHODE D’ANALYSE BASÉE SUR LA PHILO (1)
  • 148. UNE MÉTHODE D’ANALYSE BASÉE SUR LA PHILO (2)
  • 149. UNE DÉMARCHE PHILOSOPHIQUE (1) La question du sens • Signification (Sémantique, syntaxique, pragmatique) => Philosopher pour clarifier, pour dire le vrai • Raison d’être, enjeux => Philosopher pour faire ce qui est bon // Tozzi : problématiser, conceptualiser, discuter / argumenter
  • 150. UNE DÉMARCHE PHILOSOPHIQUE (2) La posture « méta » • Une nécessité pour l’enseignant • Une non-pensée comme risque éminent (Stengers) • L’enseignant comme intermédiaire (Hobbs, Piette, Gonnet) • Métacognition (Romainville, Piette) • « Préparation, maîtrise, évaluation du processus de pensée » • Praxéologie (référentiel de compétences du master EAM) • Réflexivité et habitude à penser (Arendt)
  • 151. LA PHILOSOPHIE COMME PARCOURS (1) • Philosopher fait référence à quelque chose de dynamique, en acte(s) et non à des objets qui seraient acquis une fois pour toutes • Cette démarche s’incarne notamment dans des espaces de dialogue • En tant que cheminement, la philosophie correspond à un mouvement d’actualisation de la pensée
  • 152. LA PHILOSOPHIE COMME PARCOURS (2) • Quand avez-vous commencé à philosopher ? • Ricœur • « Quand avez-vous commencé à dessiner ? » • La fin du cours = la fin d’un parcours ? • La boucle, du premier au dernier cours • Le cheminement dialectique • Prolonger le questionnement : la philosophie comme rencontre
  • 153. REGARDS EN ARRIÈRE • Travaux, mémoires et épistémologie • Retours sur le cours, sur vos attentes et représentations, etc. ? Une chose avec laquelle vous repartez (un questionnement, une notion, un ressenti…)
  • 154. BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE • Découvrir le cours par chapitres : https://www.philomedia.be/medias- philosophie-et-citoyennete/ • Voir la bibliographie sur : http://www.philomedia.be/bibliographie -philo-et-ethique-de-la-communication/
  • 155. MERCI