SlideShare une entreprise Scribd logo
MICROPROCESSEUR
HANGI MAKWERA Johnson
KANAILA MAZOMBWE MADO
KAVIRA BENEDICTE
20 Avril 2023
Définition
Un microprocesseur est un processeur dont tous les
composants ont été suffisamment miniaturisés pour être
regroupés dans un unique boîtier.
Fonctionnellement, le processeur est la partie
d'un ordinateur qui exécute les instructions et traite les
données des programmes.
Architecture du µp
Avant d'étudier l'architecture détaillée d'un micro-processeur précis, on aborde ici
l'architecture globale d'un micro-processeur. Tous les micro-processeurs conçus jusqu'à
aujourd'hui s'organisent globalement de même façon. Ils peuvent être décomposés en
quatre composants décrits par le modèle de von Neumann
Architecture du µp
Caractéristiques des µp
 Le jeu d'instructions, qui varie avec le type de microprocesseur et le constructeur :
additionner deux nombres, comparer deux nombres pour déterminer s'ils sont
égaux, comparer deux nombres pour déterminer lequel est le plus grand, multiplier
deux nombres, etc. Un processeur peut exécuter plusieurs dizaines, voire centaines
ou milliers, d'instructions différentes ;
 Le nombre de bits que le processeur peut traiter simultanément : les premiers
microprocesseurs ne pouvaient traiter plus de 4 bits d'un coup. Ils devaient donc
exécuter plusieurs instructions pour additionner des nombres de 32 ou 64 bits. En
2007, les microprocesseurs peuvent traiter des nombres sur 64 bits. Le nombre de
bits des bus, de la mémoire et du processeur est en rapport direct avec la capacité
à traiter de grands nombres rapidement, ou des nombres d'une grande précision
(nombres de décimales significatives) ;
Caractéristiques des µp
 La complexité de son architecture. Cette complexité se mesure par le nombre
de transistors contenus dans le microprocesseur. Plus le microprocesseur contient de
transistors, plus il pourra effectuer des opérations complexes, et/ou traiter des
nombres de grande taille ;
• La vitesse de l’horloge : le rôle de l’horloge est de cadencer le rythme du travail du
microprocesseur. La fréquence correspond à ce que l'on appelle un « cycle
d'horloge ». Une instruction, selon le type de processeur et d'instruction, peut
prendre un ou plusieurs cycles d'horloge. Un processeur RISC, sur lequel toutes les
opérations en langage machine sont simples mais câblées, prend généralement un
cycle par instruction. Au contraire, un processeur CISC contient du microcode, où
une instruction en langage machine est une suite d'instructions chaînées. En
conséquence, dans tous les cas, à technologie égale, plus la fréquence est élevée,
plus le nombre d'instruction pouvant être exécutée est élevée. (Wikipédia, actu
2023).
Familles des µp
Les microprocesseurs sont habituellement regroupés en familles, en fonction du jeu
d'instructions qu'ils exécutent.
Ce jeu d'instructions comprend souvent une base commune à toute la famille, les
microprocesseurs les plus récents d'une famille peuvent présenter de nouvelles
instructions. La rétrocompatibilité au sein d'une famille n'est donc pas toujours
assurée.
Par exemple un programme dit compatible x86 écrit pour un processeur Intel 80386,
qui permet la protection mémoire, pourrait ne pas fonctionner sur des processeurs
antérieurs, mais fonctionne sur tous les processeurs plus récents (par exemple
un Core Duo d'Intel ou un Athlon d'AMD).
Il existe des dizaines de familles de microprocesseurs, parmi celles qui ont été les
plus utilisées, on peut citer :
• la famille la plus connue par le grand public est la famille x86, apparue à la fin
des années 1970, développée principalement par les entreprises Intel (fabricant
du Pentium), AMD (fabricant de l'Athlon), VIA et Transmeta. Les deux premières
entreprises dominent le marché en fabriquant la majorité des microprocesseurs
pour micro-ordinateurs compatibles PC et Macintosh depuis 2006 ;
Familles des µp
 le MOS Technology 6502 qui a servi à fabriquer les Apple II, Commodore PET, et
dont les descendants ont servi au Commodore 64 et aux consoles Atari 2600. Le
MOS Technology 6502 a été conçu par d'anciens ingénieurs de Motorola et était
très inspiré du Motorola 6800 ;
 le microprocesseur Zilog Z80 a été largement utilisé dans les années 1980 dans la
conception des premiers micro-ordinateurs personnels 8 bits comme le TRS-80,
les Sinclair ZX80, ZX81, ZX Spectrum, le standard MSX, les Amstrad CPC et plus
tard dans les systèmes embarqués ;
• la famille Motorola 68000 (aussi appelée « m68k ») de Motorola animait les
premiers Macintosh, les Mega Drive, les Atari ST et les Commodore Amiga. Leurs
dérivés (DragonBall, ColdFire) sont toujours utilisés dans des systèmes
embarqués ;
• les microprocesseurs PowerPC d'IBM et de Motorola équipaient jusqu'en 2006 les
micro-ordinateurs Macintosh (fabriqués par Apple). Ces microprocesseurs sont
aussi utilisés dans les serveurs de la série P d'IBM et dans divers systèmes
embarqués. Dans le domaine des consoles de jeu, des microprocesseurs dérivés
du PowerPC équipent la Wii (Broadway), la GameCube (Gekko), Xbox 360 (dérivé
à trois cœurs nommé « Xenon »). La PlayStation 3 est équipée du
microprocesseur Cell, dérivé du POWER4, une architecture proche de PowerPC ;
Familles des µp
 les processeurs d'architecture MIPS animaient les stations de travail de Silicon
Graphics, des consoles de jeux comme la PSone, la Nintendo 64 et des systèmes
embarqués, ainsi que des routeurs Cisco. C'est la première famille à proposer une
architecture 64 bits avec le MIPS R4000 en 1991. Les processeurs du fondeur
chinois Loongson sont une nouvelle génération basée sur les technologies du
MIPS, utilisés dans des supercalculateurs et des ordinateurs faible
consommation ;
 la famille ARM est de nos jours utilisée principalement dans les systèmes
embarqués, dont de nombreux PDA et smartphones. Elle a précédemment été
utilisée par Acorn pour ses Archimèdes et RISC PC.
Versions des µp
Voici quelques exemples de processeurs et leurs versions :
 Intel Core i3 : la version d'entrée de gamme de la famille Core i,
destinée à une utilisation bureautique et multimédia.
 Intel Core i5 : une version intermédiaire de la famille Core i, avec des
performances globales supérieures à celles du Core i3 et une utilisation
polyvalente pour les professionnels et les joueurs.
Versions des µp
 Intel Core i7 : la version haut de gamme de la famille Core i, conçue
pour les utilisations intensives et les applications lourdes telles que les
jeux vidéo ou la modélisation 3D.
 Intel Core i9 : la version la plus avancée de la famille Core i, avec des
performances exceptionnelles et des fonctionnalités de pointe pour les
utilisateurs exigeants tels que les gamers professionnels, les ingénieurs
et les scientifiques.
Versions des µp
 AMD Ryzen 3 : une version d'entrée de gamme de la famille Ryzen,
conçue pour les utilisateurs ayant un budget serré pour les tâches de
productivité courantes et le jeu occasionnel.
 AMD Ryzen 5 : une version intermédiaire de la famille Ryzen, destinée
aux utilisateurs ayant besoin de hautes performances pour les tâches de
traitement de données, les applications de CAO et les jeux en haute
définition.
Versions des µp
 AMD Ryzen 7 : une version haut de gamme de la famille Ryzen, conçue
pour les utilisations intensives, y compris la production multimédia, la
modélisation 3D et les jeux en ultra haute définition.
 AMD Ryzen 5 : une version intermédiaire de la famille Ryzen, destinée
aux utilisateurs ayant besoin de hautes performances pour les tâches de
traitement de données, les applications de CAO et les jeux en haute
définition.
Fixation des µp
Il existe plusieurs types de fixations de microprocesseurs, voici les
principaux :
 Socket PGA (Pin Grid Array) : Les broches du microprocesseur sont
disposées en grille et insérées dans les trous du socket correspondant
sur la carte mère (pour les processeurs AMD).
Fixation des µp
 LGA (Land Grid Array) : Au lieu d'avoir des broches, le microprocesseur a
des points de contact sur la base qui s'insèrent dans les trous du socket
de la carte mère (pour les processeurs Intel).
 BGA (Ball Grid Array) : Les contacts du microprocesseur sont remplacés
par des billes de soudure qui sont fixées directement à une surface
métallique sur la carte mère (les processeurs mobiles et embarqués).
Fixation des µp
 Socket ZIF (Zero Insertion Force) : Comme dans le cas des sockets PGA,
les broches du microprocesseur sont disposées en grille. Cependant, le
socket dispose d'un mécanisme de verrouillage spécial qui permet
d'insérer et de retirer le microprocesseur sans forcer.
 Socket mPGA : Aussi connu sous le nom de "Socket 478", il est conçu
pour les processeurs Intel Pentium 4 et Celeron. Il s'agit d'un socket PGA
modifié où les broches sont plus espacées et les circuits sont plus
avancés.
Fixation des µp
 Le socket LIF (Low Insertion Force) est un type de socket utilisé pour
fixer les microprocesseurs sur les cartes mères. Il se caractérise par un
système de clips à levier qui permet d'insérer et de retirer le
microprocesseur avec une faible force d'insertion, ce qui réduit les
risques de dommages électrostatiques ou mécaniques lors de
l'installation ou de la maintenance. Le socket LIF est principalement
utilisé pour les microprocesseurs à faible consommation d'énergie, tels
que les processeurs mobiles ou les processeurs pour tablettes et PC
portables.
REFFERENCES
https://en.wikipedia.org/wiki/Socket_479
https://fr.wikipedia.org/wiki/Microprocesseur
https://courstechinfo.be/Hard/Processeur.html
https://ark.intel.com/content/www/us/en/ark/products/196451/intel-core-
i310110u-processor-4m-cache-up-to-4-10-ghz.html
https://www.amd.com/en/products/processors-desktop

Contenu connexe

Similaire à Microprocesseur.pptx

Formation stm32
Formation stm32Formation stm32
Formation stm32
Hamza RAJHI
 
Microcontroleur
MicrocontroleurMicrocontroleur
Microcontroleur
Nic St Lawrence
 
Presentaion fpga µc µp quelles est la solution
Presentaion  fpga µc µp quelles est la solutionPresentaion  fpga µc µp quelles est la solution
Presentaion fpga µc µp quelles est la solution
Cynapsys It Hotspot
 
Cours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).pptCours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).ppt
Abdo Brahmi
 
Cours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).pptCours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).ppt
Abdo Brahmi
 
Materiel informatique 2011
Materiel informatique 2011Materiel informatique 2011
Materiel informatique 2011
Jouhadi mehdi
 
Introduction
IntroductionIntroduction
Introductionshervinv
 
Chapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdf
Chapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdfChapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdf
Chapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdf
AhmedJguirim
 
11776626.ppt
11776626.ppt11776626.ppt
11776626.ppt
khalilMansouri4
 
Arm système embarqué
Arm système embarquéArm système embarqué
Arm système embarquéHoussem Rouini
 
Altera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kitAltera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kitWassim Smati
 
Altera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kitAltera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kitWassim Smati
 
9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt
9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt
9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt
josue25052001
 
Microcontrôleur
MicrocontrôleurMicrocontrôleur
Microcontrôleur
Peronnin Eric
 
Cours Systemes embarques.pptx
Cours Systemes embarques.pptxCours Systemes embarques.pptx
Cours Systemes embarques.pptx
SihemNasri3
 
Assembleur
AssembleurAssembleur
Assembleur
sarah Benmerzouk
 
Les composants de l'ordinateur
Les composants de l'ordinateurLes composants de l'ordinateur
Les composants de l'ordinateur
Cybercommune Guichen Pont-Réan
 
Maintenance informatique
Maintenance informatiqueMaintenance informatique
Maintenance informatique
Fabrice Enock
 
Cours de microcontrôleurs
Cours de microcontrôleursCours de microcontrôleurs
Cours de microcontrôleurs
sarah Benmerzouk
 
141[1]
141[1]141[1]
141[1]
allemgo
 

Similaire à Microprocesseur.pptx (20)

Formation stm32
Formation stm32Formation stm32
Formation stm32
 
Microcontroleur
MicrocontroleurMicrocontroleur
Microcontroleur
 
Presentaion fpga µc µp quelles est la solution
Presentaion  fpga µc µp quelles est la solutionPresentaion  fpga µc µp quelles est la solution
Presentaion fpga µc µp quelles est la solution
 
Cours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).pptCours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).ppt
 
Cours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).pptCours_SAM(M14).ppt
Cours_SAM(M14).ppt
 
Materiel informatique 2011
Materiel informatique 2011Materiel informatique 2011
Materiel informatique 2011
 
Introduction
IntroductionIntroduction
Introduction
 
Chapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdf
Chapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdfChapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdf
Chapitrdfdfdfddddddddddddddddddddddddddddddddddddde3.pdf
 
11776626.ppt
11776626.ppt11776626.ppt
11776626.ppt
 
Arm système embarqué
Arm système embarquéArm système embarqué
Arm système embarqué
 
Altera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kitAltera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kit
 
Altera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kitAltera nios ii embedded evaluation kit
Altera nios ii embedded evaluation kit
 
9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt
9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt
9 - CPU_uhghfhffdttgfffgfdfffghhggfC.ppt
 
Microcontrôleur
MicrocontrôleurMicrocontrôleur
Microcontrôleur
 
Cours Systemes embarques.pptx
Cours Systemes embarques.pptxCours Systemes embarques.pptx
Cours Systemes embarques.pptx
 
Assembleur
AssembleurAssembleur
Assembleur
 
Les composants de l'ordinateur
Les composants de l'ordinateurLes composants de l'ordinateur
Les composants de l'ordinateur
 
Maintenance informatique
Maintenance informatiqueMaintenance informatique
Maintenance informatique
 
Cours de microcontrôleurs
Cours de microcontrôleursCours de microcontrôleurs
Cours de microcontrôleurs
 
141[1]
141[1]141[1]
141[1]
 

Microprocesseur.pptx

  • 1. MICROPROCESSEUR HANGI MAKWERA Johnson KANAILA MAZOMBWE MADO KAVIRA BENEDICTE 20 Avril 2023
  • 2. Définition Un microprocesseur est un processeur dont tous les composants ont été suffisamment miniaturisés pour être regroupés dans un unique boîtier. Fonctionnellement, le processeur est la partie d'un ordinateur qui exécute les instructions et traite les données des programmes.
  • 3. Architecture du µp Avant d'étudier l'architecture détaillée d'un micro-processeur précis, on aborde ici l'architecture globale d'un micro-processeur. Tous les micro-processeurs conçus jusqu'à aujourd'hui s'organisent globalement de même façon. Ils peuvent être décomposés en quatre composants décrits par le modèle de von Neumann
  • 5. Caractéristiques des µp  Le jeu d'instructions, qui varie avec le type de microprocesseur et le constructeur : additionner deux nombres, comparer deux nombres pour déterminer s'ils sont égaux, comparer deux nombres pour déterminer lequel est le plus grand, multiplier deux nombres, etc. Un processeur peut exécuter plusieurs dizaines, voire centaines ou milliers, d'instructions différentes ;  Le nombre de bits que le processeur peut traiter simultanément : les premiers microprocesseurs ne pouvaient traiter plus de 4 bits d'un coup. Ils devaient donc exécuter plusieurs instructions pour additionner des nombres de 32 ou 64 bits. En 2007, les microprocesseurs peuvent traiter des nombres sur 64 bits. Le nombre de bits des bus, de la mémoire et du processeur est en rapport direct avec la capacité à traiter de grands nombres rapidement, ou des nombres d'une grande précision (nombres de décimales significatives) ;
  • 6. Caractéristiques des µp  La complexité de son architecture. Cette complexité se mesure par le nombre de transistors contenus dans le microprocesseur. Plus le microprocesseur contient de transistors, plus il pourra effectuer des opérations complexes, et/ou traiter des nombres de grande taille ; • La vitesse de l’horloge : le rôle de l’horloge est de cadencer le rythme du travail du microprocesseur. La fréquence correspond à ce que l'on appelle un « cycle d'horloge ». Une instruction, selon le type de processeur et d'instruction, peut prendre un ou plusieurs cycles d'horloge. Un processeur RISC, sur lequel toutes les opérations en langage machine sont simples mais câblées, prend généralement un cycle par instruction. Au contraire, un processeur CISC contient du microcode, où une instruction en langage machine est une suite d'instructions chaînées. En conséquence, dans tous les cas, à technologie égale, plus la fréquence est élevée, plus le nombre d'instruction pouvant être exécutée est élevée. (Wikipédia, actu 2023).
  • 7. Familles des µp Les microprocesseurs sont habituellement regroupés en familles, en fonction du jeu d'instructions qu'ils exécutent. Ce jeu d'instructions comprend souvent une base commune à toute la famille, les microprocesseurs les plus récents d'une famille peuvent présenter de nouvelles instructions. La rétrocompatibilité au sein d'une famille n'est donc pas toujours assurée. Par exemple un programme dit compatible x86 écrit pour un processeur Intel 80386, qui permet la protection mémoire, pourrait ne pas fonctionner sur des processeurs antérieurs, mais fonctionne sur tous les processeurs plus récents (par exemple un Core Duo d'Intel ou un Athlon d'AMD). Il existe des dizaines de familles de microprocesseurs, parmi celles qui ont été les plus utilisées, on peut citer : • la famille la plus connue par le grand public est la famille x86, apparue à la fin des années 1970, développée principalement par les entreprises Intel (fabricant du Pentium), AMD (fabricant de l'Athlon), VIA et Transmeta. Les deux premières entreprises dominent le marché en fabriquant la majorité des microprocesseurs pour micro-ordinateurs compatibles PC et Macintosh depuis 2006 ;
  • 8. Familles des µp  le MOS Technology 6502 qui a servi à fabriquer les Apple II, Commodore PET, et dont les descendants ont servi au Commodore 64 et aux consoles Atari 2600. Le MOS Technology 6502 a été conçu par d'anciens ingénieurs de Motorola et était très inspiré du Motorola 6800 ;  le microprocesseur Zilog Z80 a été largement utilisé dans les années 1980 dans la conception des premiers micro-ordinateurs personnels 8 bits comme le TRS-80, les Sinclair ZX80, ZX81, ZX Spectrum, le standard MSX, les Amstrad CPC et plus tard dans les systèmes embarqués ; • la famille Motorola 68000 (aussi appelée « m68k ») de Motorola animait les premiers Macintosh, les Mega Drive, les Atari ST et les Commodore Amiga. Leurs dérivés (DragonBall, ColdFire) sont toujours utilisés dans des systèmes embarqués ; • les microprocesseurs PowerPC d'IBM et de Motorola équipaient jusqu'en 2006 les micro-ordinateurs Macintosh (fabriqués par Apple). Ces microprocesseurs sont aussi utilisés dans les serveurs de la série P d'IBM et dans divers systèmes embarqués. Dans le domaine des consoles de jeu, des microprocesseurs dérivés du PowerPC équipent la Wii (Broadway), la GameCube (Gekko), Xbox 360 (dérivé à trois cœurs nommé « Xenon »). La PlayStation 3 est équipée du microprocesseur Cell, dérivé du POWER4, une architecture proche de PowerPC ;
  • 9. Familles des µp  les processeurs d'architecture MIPS animaient les stations de travail de Silicon Graphics, des consoles de jeux comme la PSone, la Nintendo 64 et des systèmes embarqués, ainsi que des routeurs Cisco. C'est la première famille à proposer une architecture 64 bits avec le MIPS R4000 en 1991. Les processeurs du fondeur chinois Loongson sont une nouvelle génération basée sur les technologies du MIPS, utilisés dans des supercalculateurs et des ordinateurs faible consommation ;  la famille ARM est de nos jours utilisée principalement dans les systèmes embarqués, dont de nombreux PDA et smartphones. Elle a précédemment été utilisée par Acorn pour ses Archimèdes et RISC PC.
  • 10. Versions des µp Voici quelques exemples de processeurs et leurs versions :  Intel Core i3 : la version d'entrée de gamme de la famille Core i, destinée à une utilisation bureautique et multimédia.  Intel Core i5 : une version intermédiaire de la famille Core i, avec des performances globales supérieures à celles du Core i3 et une utilisation polyvalente pour les professionnels et les joueurs.
  • 11. Versions des µp  Intel Core i7 : la version haut de gamme de la famille Core i, conçue pour les utilisations intensives et les applications lourdes telles que les jeux vidéo ou la modélisation 3D.  Intel Core i9 : la version la plus avancée de la famille Core i, avec des performances exceptionnelles et des fonctionnalités de pointe pour les utilisateurs exigeants tels que les gamers professionnels, les ingénieurs et les scientifiques.
  • 12. Versions des µp  AMD Ryzen 3 : une version d'entrée de gamme de la famille Ryzen, conçue pour les utilisateurs ayant un budget serré pour les tâches de productivité courantes et le jeu occasionnel.  AMD Ryzen 5 : une version intermédiaire de la famille Ryzen, destinée aux utilisateurs ayant besoin de hautes performances pour les tâches de traitement de données, les applications de CAO et les jeux en haute définition.
  • 13. Versions des µp  AMD Ryzen 7 : une version haut de gamme de la famille Ryzen, conçue pour les utilisations intensives, y compris la production multimédia, la modélisation 3D et les jeux en ultra haute définition.  AMD Ryzen 5 : une version intermédiaire de la famille Ryzen, destinée aux utilisateurs ayant besoin de hautes performances pour les tâches de traitement de données, les applications de CAO et les jeux en haute définition.
  • 14. Fixation des µp Il existe plusieurs types de fixations de microprocesseurs, voici les principaux :  Socket PGA (Pin Grid Array) : Les broches du microprocesseur sont disposées en grille et insérées dans les trous du socket correspondant sur la carte mère (pour les processeurs AMD).
  • 15. Fixation des µp  LGA (Land Grid Array) : Au lieu d'avoir des broches, le microprocesseur a des points de contact sur la base qui s'insèrent dans les trous du socket de la carte mère (pour les processeurs Intel).  BGA (Ball Grid Array) : Les contacts du microprocesseur sont remplacés par des billes de soudure qui sont fixées directement à une surface métallique sur la carte mère (les processeurs mobiles et embarqués).
  • 16. Fixation des µp  Socket ZIF (Zero Insertion Force) : Comme dans le cas des sockets PGA, les broches du microprocesseur sont disposées en grille. Cependant, le socket dispose d'un mécanisme de verrouillage spécial qui permet d'insérer et de retirer le microprocesseur sans forcer.  Socket mPGA : Aussi connu sous le nom de "Socket 478", il est conçu pour les processeurs Intel Pentium 4 et Celeron. Il s'agit d'un socket PGA modifié où les broches sont plus espacées et les circuits sont plus avancés.
  • 17. Fixation des µp  Le socket LIF (Low Insertion Force) est un type de socket utilisé pour fixer les microprocesseurs sur les cartes mères. Il se caractérise par un système de clips à levier qui permet d'insérer et de retirer le microprocesseur avec une faible force d'insertion, ce qui réduit les risques de dommages électrostatiques ou mécaniques lors de l'installation ou de la maintenance. Le socket LIF est principalement utilisé pour les microprocesseurs à faible consommation d'énergie, tels que les processeurs mobiles ou les processeurs pour tablettes et PC portables.