SlideShare une entreprise Scribd logo
Les meilleurs montages
juridiques et fiscaux pour
reprendre une entreprise
Animé par :
Didier LE GUEVEL, Avocat
Olivier DOLAINE, Expert-comptable
Les Journées Régionales de la Création & Reprise
d’Entreprise
5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz
JRCE 2006
LA REPRISE PAR RACHAT DU FONDS DE COMMERCE
DEFINITION DU FONDS DE COMMERCE:
• Éléments incorporels : clientèle, droit au bail, brevets,
marque
• Éléments corporels : matériel, mobilier, véhicules, etc.
• Droit d'enregistrement réduit pour l'acquéreur de 5 % avec
abattement de 23.000 €uros sur le prix de cession
JRCE 2006
JURIDIQUE
• Acte sous seing privé ;
• Pas de reprise du passif ;
• Pas de reprise des engagements hors bilan sauf en
matière sociale :
Article L 122-12 le personnel faisant partie intégrante du
fonds de commerce (avantage acquis)
• Les engagements financiers antérieurs restent à la
charge du vendeur.
JRCE 2006
AVANTAGES
• Rapidité de mise en œuvre (compromis pour validation
des éléments financiers, suivi d'un acte de vente)
• Simplicité des négociations avec le cédant et les
partenaires financiers.
JRCE 2006
MONTAGE FINANCIER
• Création d'une société Adhoc pour la reprise du fonds
• Endettement pris en charge par la société et
déductibilité intégrale des frais financiers
La holding de reprise est une société constituée en
vue du rachat d'une société à l'aide de capitaux
empruntés auprès d'un établissement financier ou
d'apport effectué par les associés.
Elle répond à l'impossibilité actuelle pour l'acquéreur
personne physique de titres, parts ou actions d'une
société soumise à l'impôt sur les sociétés de déduire
en intégralité les intérêts de la dette.
RACHAT DES TITRES DE LA SOCIETE
CIBLE PAR UNE HOLDING
DEFINITION DE LA HOLDING DE REPRISE
JRCE 2006
Les emprunts contractés ou les comptes courants mis
par les associés seront remboursés avec les fonds
dégagés par la société (dividendes distribués). Les
intérêts de la dette pourront être déduit en intégralité
du résultat imposable de la société.
L'utilisation de cette technique permet d'obtenir un
effet de levier fiscal mais également juridique.
On dit que la holding est pure dans l'hypothèse où
son activité se limite à l'acquisition et la gestion des
titres de participations détenues dans le capital des
sociétés cibles.
JRCE 2006
A l'inverse, on dit que la holding est impure dans
l'hypothèse où son activité s'étend à la fourniture de
prestations à la ou les sociétés cibles, activités
assujetties ou non la T.V.A.
Exemple : Management fee, Convention de prestations
de services par des salariés rattachés à la holding)
La holding peut revêtir l'une des formes de structures
juridiques qu'offre le droit français.
Le choix de la forme dépend essentiellement des buts
poursuivis.
JRCE 2006
Société Civile
Avantages :
Grande simplicité et grande souplesse :
* sur le plan des pouvoirs de gestion et
dispositions des biens sociaux (règle de
majorité renforcée),
* sur le contrôle de cession et de transmission
des droits sociaux (agrément renforcé pour
toute cession ou transmission),
* sur les obligations déclaratives, par exemple
absence de publication des comptes sociaux,
* faible capital de constitution
JRCE 2006
Société Civile
Inconvénients :
•Étendue de la responsabilité personnelle des
associés. Les associés des sociétés civiles
répondent des dettes sur leurs biens personnels
proportionnellement à leur participation dans le
capital ;
* Régime fiscal en matière de transmission : toute
cession des titres de la société holding supporte
des droits d'enregistrement au taux de 5 %.
JRCE 2006
Société Commerciale : S.A.R.L. - S.A.S. - S.A.
Avantages :
* Responsabilité des associés ou des actionnaires
limitée à l'apport ;
* En cas de cession, droit d'enregistrement limité
(1,10 % plafonné à 4.000 €uros)
JRCE 2006
Société Commerciale : S.A.R.L. - S.A.S. - S.A.
Inconvénients :
* Lourdeur de fonctionnement ;
* Nécessité de mise en place d'organe de direction composé d'un
Président Directeur Général, ou d'un Président du Conseil
d'Administration et Directeur Général et d'un Conseil d'Administration
pour les Sociétés Anonymes ;
* Nécessité de désigner d'un Commissaire aux Comptes ;
* Protection limitée du Président Directeur Général : Possibilité de
révocation ad nutum ;
* Nécessité de constituer un capital plus important : 37.000 €uros.
JRCE 2006
Société Commerciale : S.A.R.L. - S.A.S. - S.A.
ASPECTS FISCAUX
La holding de reprise a vocation à acheter les parts ou
actions de la société cible en recourant pour une large
part à l'emprunt.
Le remboursement des emprunts s'effectuera grâce
au bénéfice réalisé par la cible.
JRCE 2006
Ce remboursement est plus facile si les bénéfices réalisés
par la cible remontant sous forme de dividendes sans
charge fiscale ou presque.
HYPOTHESE OU LA HOLDING NE RACHETE QU'UNE
PARTIE DES TITRES DE LA CIBLE (- de 95 % du capital)
En l'absence de régime fiscale « mère fille » de la cible
Les dividendes sont soumis à l'impôt sur les sociétés au
taux normal.
En présence du régime « mère fille »
JRCE 2006
Champ d'application
Le régime mère fille est applicable aux holdings
qui détiennent des participations répondant aux
conditions suivantes :
* Les titres de participation doivent rester
nominatifs
* Ils doivent représenter au moins 5 % du capital
* Ils doivent être assortis du droit de vote.
JRCE 2006
Caractéristiques du régime :
Il se caractérise par l'exonération des dividendes
perçus en provenance des filiales sous réserve
d'une quote-part de frais et charges fixée à un
pourcentage du produit total des participations.
Le régime mère fille est facultatif
JRCE 2006
Nécessité que la société mère formule une option
lors du dépôt de la déclaration de résultat chaque
année.
Ce faisant, la constitution d'une holding a un effet
limité si les frais financiers supportés par la
holding ne sont pas déductibles ou n'aboutit tout
au plus qu'à constater un déficit fiscal non
imputable.
JRCE 2006
L'INTERET DE L'INTEGRATION FISCALE
(Article 223 A et suivants du C.G.I.) au moins 95 %
du capital de la cible
Définition :
Régime fiscal permettant à une société mère holding de
se constituer seule redevable de l'impôt sur les sociétés
à raison du résultat d'ensemble réalisé par le groupe
qu'elle forme avec la société cible dont elle détient
directement ou indirectement (95 % au moins du capital)
de manière continue au cours d'un exercice.
JRCE 2006
Conditions d'application :
Régime fiscal
Les sociétés membres du groupe doivent être
soumises obligatoirement à l'impôt sur les sociétés
dans les conditions de droit commun.
Condition liée à la détention du capital de la
société mère
Le capital de la société holding, tête de groupe, ne
doit pas être détenu directement ou indirectement à
plus de 95 % par une autre personne morale
Condition liée à la détention nécessaire pour
l'accès de la filiale au groupe
JRCE 2006
La société mère doit détenir au moins 95 % du capital de
la société fille, soit directement soit indirectement
Condition tenant à la permanence du taux de détention
à 95 %
La société holding doit détenir de manière permanente 95
% des titres pendant toute la durée de l'exercice.
Du reste, le régime d'intégration est subordonnée à une
option de la société mère pendant cinq exercices notifiée
aux services fiscaux au plus tard trois mois après
l'ouverture du premier exercice au titre duquel le régime
s'applique.
JRCE 2006
Elle doit être accompagnée de l'accord formel
et écrit des filiales notifié également aux
services fiscaux.
La société mère et la filiale doivent ouvrir et
clore leur exercice aux mêmes dates.
JRCE 2006
Détermination du résultat :
Le résultat d'ensemble déterminé par la société mère
holding est constitué de la somme algébrique des
résultats des deux sociétés avec des corrections
positives ou négatives pour éliminer les doubles
déductions ou doubles impositions.
En conséquence, les déficits de la société holding liés
à la charge d'intérêts d'emprunts sont pris en compte
pour la détermination du résultat d'ensemble.
JRCE 2006
AU REGARD DE LA T.V.A.
La situation des holdings au regard de la T.V.A.
dépend de la nature des opérations qu'elles
réalisent et des recettes qu'elles perçoivent.
Holding pure
Dans l'hypothèse où la holding gère exclusivement
son patrimoine de valeurs mobilières de
participation, elle ne réalise pas d'opérations
situées dans le champ d'application de la T.V.A.
JRCE 2006
En conséquence, elle n'est pas assujettie à la T.V.A. et
de ce fait ne dispose d'aucun droit à la déduction de la
taxe grevant les dépenses engagées (frais d'acquisition
des actions)
Holding impure ou mixte
Dans l'hypothèse où la holding perçoit des dividendes
de sa filiale mais exerce également des activités
entrant dans le champ d'application de la T.V.A., elle
est assujettie partiellement à la T.V.A. et sera
redevable partiellement sur les activités
JRCE 2006
En conséquence, nécessité de déterminer :
- d'une part la quote-part de T.V.A. afférente aux
activités dans le champ de cette taxe ;
- puis ensuite application au montant de la taxe des
règles de prorata avec mise en œuvre d'une clé de
répartition des dépenses ;
- ou constitution de secteur distinct d'activités.
JRCE 2006
AU REGARD DE LA TAXE SUR LES SALAIRES
Cette taxe s'applique aux sociétés holdings qui
emploient du personnel et versent des rémunérations
alors qu'ils ne sont pas redevables de la T.V.A. ou qui
ne l'ont pas été sur 90 % de leur chiffre d'affaires en
année N-1.
Calcul de la taxe : Taux normal de 4,25 %
En présence de constitution de secteur distinct d'activité
JRCE 2006
Il est admis que les rémunérations versées au
personnel affecté de manière permanente et exclusive
à un secteur d'activité ne sont soumises à la taxe sur
les salaires qu'à hauteur du complément pour atteindre
100 du prorata des déductions de T.V.A.
JRCE 2006
I.S.F.
Distinction entre holding passive : Les titres ne sont
pas considérés comme biens professionnels ;
Holding animatrice : les titres sont considérés comme
des biens professionnels.
JRCE 2006
SELARL ACTI-JURIS
Avocats Conseils Associés
Didier LE GUEVEL - Anne-Christine LAINE
1, rue de Paris - C.S. 81706
35517 CESSON SÉVIGNÉ CEDEX
Tél. 02.99.83.60.30 - Fax 02.99.83.18.40
JRCE 2006
EURA AUDIT CIFRAES CONSULTANTS
Olivier DOLAINE
Expert-comptable
6 rue de la Rigourdière
C.S. 41738
35517 CESSON SEVIGNE CEDEX
Tél. 02 99 83 87 88 - Fax 02 99 83 23 70

Contenu connexe

Tendances

Etats financiers consolidés - méthodes de consolidation
Etats financiers consolidés - méthodes de consolidationEtats financiers consolidés - méthodes de consolidation
Etats financiers consolidés - méthodes de consolidation
Manon Cuylits
 
La convention de compte courant d’associés en droit marocain
La convention de compte courant d’associés en droit marocainLa convention de compte courant d’associés en droit marocain
La convention de compte courant d’associés en droit marocainAllaeddine Makhlouk
 
L'optimisation de la trésorerie d'entreprise
L'optimisation de la trésorerie d'entrepriseL'optimisation de la trésorerie d'entreprise
L'optimisation de la trésorerie d'entreprise
Fabrice Haehl
 
Guide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salarialeGuide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salariale
Adm Medef
 
Participation, intéressement, PEE
Participation, intéressement, PEEParticipation, intéressement, PEE
Participation, intéressement, PEECmg Versailles
 
La sarl .docx ss
La sarl .docx ssLa sarl .docx ss
Fidal presse 18012010_option_finance
Fidal presse 18012010_option_financeFidal presse 18012010_option_finance
Fidal presse 18012010_option_financeAsmaa Amghar
 
La consolidation en ifrs
La consolidation en ifrsLa consolidation en ifrs
La consolidation en ifrs
Jeyo52529B
 
cours de consolidation en ifrs
cours de consolidation en ifrscours de consolidation en ifrs
cours de consolidation en ifrs
Mohamed Amine Sansar
 
les fondamentales de la sa sas sasu
les fondamentales de la sa sas sasules fondamentales de la sa sas sasu
les fondamentales de la sa sas sasu
Daouia ADJERIOU
 
Comptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrsComptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrs
Faïçal Belkhouribchia
 
Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014
Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014
Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014
Guillaume Allègre
 
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...Institut Protection Sociale
 
EI - EIRL ou EURL ?
EI - EIRL ou EURL ?EI - EIRL ou EURL ?
EI - EIRL ou EURL ?
FIDAQUITAINE
 
Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016
Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016
Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016
Fabienne HOCQUET
 
Aperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placements
Aperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placementsAperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placements
Aperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placements
Sophie Roy
 
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holding
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holdingTRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holding
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holding
CCI Entreprendre
 
Sarl et sa
Sarl et saSarl et sa
Sarl et sasararajy
 
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalité
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalitéTRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalité
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalité
CCI Entreprendre
 
Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...
Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...
Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...
Deloitte Canada
 

Tendances (20)

Etats financiers consolidés - méthodes de consolidation
Etats financiers consolidés - méthodes de consolidationEtats financiers consolidés - méthodes de consolidation
Etats financiers consolidés - méthodes de consolidation
 
La convention de compte courant d’associés en droit marocain
La convention de compte courant d’associés en droit marocainLa convention de compte courant d’associés en droit marocain
La convention de compte courant d’associés en droit marocain
 
L'optimisation de la trésorerie d'entreprise
L'optimisation de la trésorerie d'entrepriseL'optimisation de la trésorerie d'entreprise
L'optimisation de la trésorerie d'entreprise
 
Guide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salarialeGuide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salariale
 
Participation, intéressement, PEE
Participation, intéressement, PEEParticipation, intéressement, PEE
Participation, intéressement, PEE
 
La sarl .docx ss
La sarl .docx ssLa sarl .docx ss
La sarl .docx ss
 
Fidal presse 18012010_option_finance
Fidal presse 18012010_option_financeFidal presse 18012010_option_finance
Fidal presse 18012010_option_finance
 
La consolidation en ifrs
La consolidation en ifrsLa consolidation en ifrs
La consolidation en ifrs
 
cours de consolidation en ifrs
cours de consolidation en ifrscours de consolidation en ifrs
cours de consolidation en ifrs
 
les fondamentales de la sa sas sasu
les fondamentales de la sa sas sasules fondamentales de la sa sas sasu
les fondamentales de la sa sas sasu
 
Comptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrsComptes consolidés en normes ifrs
Comptes consolidés en normes ifrs
 
Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014
Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014
Tableau sommaire: principales mesures fiscales pour les entreprises en 2014
 
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
 
EI - EIRL ou EURL ?
EI - EIRL ou EURL ?EI - EIRL ou EURL ?
EI - EIRL ou EURL ?
 
Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016
Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016
Conflits entre actionnaires - Le Point du LIEGE sceicne park - 25 novembre 2016
 
Aperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placements
Aperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placementsAperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placements
Aperçu épargne salariale à qui s'adresser pour quels placements
 
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holding
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holdingTRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holding
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Montage par holding
 
Sarl et sa
Sarl et saSarl et sa
Sarl et sa
 
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalité
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalitéTRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalité
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : La fiscalité
 
Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...
Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...
Les occasions à saisir avec la réglementation : Une perspective de Deloitte s...
 

Similaire à montages juridiques

Club fiscal holding v10 dom
Club fiscal holding v10 domClub fiscal holding v10 dom
Club fiscal holding v10 dom
HOUCINE BELHOCINE
 
Lettre d\'information fiscale - Janvier 09
Lettre d\'information fiscale - Janvier 09Lettre d\'information fiscale - Janvier 09
Lettre d\'information fiscale - Janvier 09Valluis
 
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuitesAperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Sophie Roy
 
Aperçu fiscalité et régime social de la participation
Aperçu fiscalité et régime social de la participationAperçu fiscalité et régime social de la participation
Aperçu fiscalité et régime social de la participation
Sophie Roy
 
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)穆罕 默德穆罕
 
La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?
La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?
La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?
CMSBFL
 
Q&R 3 : Actualité du chef d'entreprise
Q&R 3 : Actualité du chef d'entrepriseQ&R 3 : Actualité du chef d'entreprise
Q&R 3 : Actualité du chef d'entreprise
First_Finance
 
Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?
Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?
Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?
Deloitte Société d'Avocats
 
présentation sur Société à responsabilité limitée
présentation sur Société à responsabilité limitéeprésentation sur Société à responsabilité limitée
présentation sur Société à responsabilité limitée
ssuser49654a
 
Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01
Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01
Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01KHARBOUCH SALAH
 
Régime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scissionRégime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scission
Melek Sellami
 
Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants  quel régime fiscal choisirTravailleurs indépendants  quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
Allaeddine Makhlouk
 
Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)abdelhak hosny
 
répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1
répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1
répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1
MedBoudlal
 
Aperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salariale
Aperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salarialeAperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salariale
Aperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salariale
Sophie Roy
 
La transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdfLa transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdf
SoukainaAitounougmar1
 
Repartition esg
Repartition esgRepartition esg
Repartition esg
mohamednajahedine
 
Cahier 16.2006
Cahier 16.2006Cahier 16.2006
Cahier 16.2006
Badr Eddine Zahraoui
 
IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...
IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...
IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...
Salahnach
 
Loi de finances 2013 et rectificatives 2012
Loi de finances 2013 et rectificatives 2012Loi de finances 2013 et rectificatives 2012
Loi de finances 2013 et rectificatives 2012Marseille Innovation
 

Similaire à montages juridiques (20)

Club fiscal holding v10 dom
Club fiscal holding v10 domClub fiscal holding v10 dom
Club fiscal holding v10 dom
 
Lettre d\'information fiscale - Janvier 09
Lettre d\'information fiscale - Janvier 09Lettre d\'information fiscale - Janvier 09
Lettre d\'information fiscale - Janvier 09
 
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuitesAperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
 
Aperçu fiscalité et régime social de la participation
Aperçu fiscalité et régime social de la participationAperçu fiscalité et régime social de la participation
Aperçu fiscalité et régime social de la participation
 
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)
 
La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?
La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?
La Fiducie, le traitement fiscal est-il réellement neutre?
 
Q&R 3 : Actualité du chef d'entreprise
Q&R 3 : Actualité du chef d'entrepriseQ&R 3 : Actualité du chef d'entreprise
Q&R 3 : Actualité du chef d'entreprise
 
Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?
Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?
Un an de jurisprudence en TVA : quelles perspectives ?
 
présentation sur Société à responsabilité limitée
présentation sur Société à responsabilité limitéeprésentation sur Société à responsabilité limitée
présentation sur Société à responsabilité limitée
 
Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01
Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01
Fiscalit impotsurlessocitcoursexerices-120620061253-phpapp01
 
Régime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scissionRégime fiscal fusion et scission
Régime fiscal fusion et scission
 
Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants  quel régime fiscal choisirTravailleurs indépendants  quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
 
Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)
 
répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1
répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1
répartition des bénéfices-ABBASSI-CHAP 1
 
Aperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salariale
Aperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salarialeAperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salariale
Aperçu fiscalité et régime social du plan d'épargne salariale
 
La transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdfLa transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdf
 
Repartition esg
Repartition esgRepartition esg
Repartition esg
 
Cahier 16.2006
Cahier 16.2006Cahier 16.2006
Cahier 16.2006
 
IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...
IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...
IS.pptxl'EI.Sociétés industrielles exerçant des activités fixées par voie L’i...
 
Loi de finances 2013 et rectificatives 2012
Loi de finances 2013 et rectificatives 2012Loi de finances 2013 et rectificatives 2012
Loi de finances 2013 et rectificatives 2012
 

montages juridiques

  • 1. Les meilleurs montages juridiques et fiscaux pour reprendre une entreprise Animé par : Didier LE GUEVEL, Avocat Olivier DOLAINE, Expert-comptable Les Journées Régionales de la Création & Reprise d’Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz
  • 2. JRCE 2006 LA REPRISE PAR RACHAT DU FONDS DE COMMERCE DEFINITION DU FONDS DE COMMERCE: • Éléments incorporels : clientèle, droit au bail, brevets, marque • Éléments corporels : matériel, mobilier, véhicules, etc. • Droit d'enregistrement réduit pour l'acquéreur de 5 % avec abattement de 23.000 €uros sur le prix de cession
  • 3. JRCE 2006 JURIDIQUE • Acte sous seing privé ; • Pas de reprise du passif ; • Pas de reprise des engagements hors bilan sauf en matière sociale : Article L 122-12 le personnel faisant partie intégrante du fonds de commerce (avantage acquis) • Les engagements financiers antérieurs restent à la charge du vendeur.
  • 4. JRCE 2006 AVANTAGES • Rapidité de mise en œuvre (compromis pour validation des éléments financiers, suivi d'un acte de vente) • Simplicité des négociations avec le cédant et les partenaires financiers.
  • 5. JRCE 2006 MONTAGE FINANCIER • Création d'une société Adhoc pour la reprise du fonds • Endettement pris en charge par la société et déductibilité intégrale des frais financiers
  • 6. La holding de reprise est une société constituée en vue du rachat d'une société à l'aide de capitaux empruntés auprès d'un établissement financier ou d'apport effectué par les associés. Elle répond à l'impossibilité actuelle pour l'acquéreur personne physique de titres, parts ou actions d'une société soumise à l'impôt sur les sociétés de déduire en intégralité les intérêts de la dette. RACHAT DES TITRES DE LA SOCIETE CIBLE PAR UNE HOLDING DEFINITION DE LA HOLDING DE REPRISE JRCE 2006
  • 7. Les emprunts contractés ou les comptes courants mis par les associés seront remboursés avec les fonds dégagés par la société (dividendes distribués). Les intérêts de la dette pourront être déduit en intégralité du résultat imposable de la société. L'utilisation de cette technique permet d'obtenir un effet de levier fiscal mais également juridique. On dit que la holding est pure dans l'hypothèse où son activité se limite à l'acquisition et la gestion des titres de participations détenues dans le capital des sociétés cibles. JRCE 2006
  • 8. A l'inverse, on dit que la holding est impure dans l'hypothèse où son activité s'étend à la fourniture de prestations à la ou les sociétés cibles, activités assujetties ou non la T.V.A. Exemple : Management fee, Convention de prestations de services par des salariés rattachés à la holding) La holding peut revêtir l'une des formes de structures juridiques qu'offre le droit français. Le choix de la forme dépend essentiellement des buts poursuivis. JRCE 2006
  • 9. Société Civile Avantages : Grande simplicité et grande souplesse : * sur le plan des pouvoirs de gestion et dispositions des biens sociaux (règle de majorité renforcée), * sur le contrôle de cession et de transmission des droits sociaux (agrément renforcé pour toute cession ou transmission), * sur les obligations déclaratives, par exemple absence de publication des comptes sociaux, * faible capital de constitution JRCE 2006
  • 10. Société Civile Inconvénients : •Étendue de la responsabilité personnelle des associés. Les associés des sociétés civiles répondent des dettes sur leurs biens personnels proportionnellement à leur participation dans le capital ; * Régime fiscal en matière de transmission : toute cession des titres de la société holding supporte des droits d'enregistrement au taux de 5 %. JRCE 2006
  • 11. Société Commerciale : S.A.R.L. - S.A.S. - S.A. Avantages : * Responsabilité des associés ou des actionnaires limitée à l'apport ; * En cas de cession, droit d'enregistrement limité (1,10 % plafonné à 4.000 €uros) JRCE 2006
  • 12. Société Commerciale : S.A.R.L. - S.A.S. - S.A. Inconvénients : * Lourdeur de fonctionnement ; * Nécessité de mise en place d'organe de direction composé d'un Président Directeur Général, ou d'un Président du Conseil d'Administration et Directeur Général et d'un Conseil d'Administration pour les Sociétés Anonymes ; * Nécessité de désigner d'un Commissaire aux Comptes ; * Protection limitée du Président Directeur Général : Possibilité de révocation ad nutum ; * Nécessité de constituer un capital plus important : 37.000 €uros. JRCE 2006
  • 13. Société Commerciale : S.A.R.L. - S.A.S. - S.A. ASPECTS FISCAUX La holding de reprise a vocation à acheter les parts ou actions de la société cible en recourant pour une large part à l'emprunt. Le remboursement des emprunts s'effectuera grâce au bénéfice réalisé par la cible. JRCE 2006
  • 14. Ce remboursement est plus facile si les bénéfices réalisés par la cible remontant sous forme de dividendes sans charge fiscale ou presque. HYPOTHESE OU LA HOLDING NE RACHETE QU'UNE PARTIE DES TITRES DE LA CIBLE (- de 95 % du capital) En l'absence de régime fiscale « mère fille » de la cible Les dividendes sont soumis à l'impôt sur les sociétés au taux normal. En présence du régime « mère fille » JRCE 2006
  • 15. Champ d'application Le régime mère fille est applicable aux holdings qui détiennent des participations répondant aux conditions suivantes : * Les titres de participation doivent rester nominatifs * Ils doivent représenter au moins 5 % du capital * Ils doivent être assortis du droit de vote. JRCE 2006
  • 16. Caractéristiques du régime : Il se caractérise par l'exonération des dividendes perçus en provenance des filiales sous réserve d'une quote-part de frais et charges fixée à un pourcentage du produit total des participations. Le régime mère fille est facultatif JRCE 2006
  • 17. Nécessité que la société mère formule une option lors du dépôt de la déclaration de résultat chaque année. Ce faisant, la constitution d'une holding a un effet limité si les frais financiers supportés par la holding ne sont pas déductibles ou n'aboutit tout au plus qu'à constater un déficit fiscal non imputable. JRCE 2006
  • 18. L'INTERET DE L'INTEGRATION FISCALE (Article 223 A et suivants du C.G.I.) au moins 95 % du capital de la cible Définition : Régime fiscal permettant à une société mère holding de se constituer seule redevable de l'impôt sur les sociétés à raison du résultat d'ensemble réalisé par le groupe qu'elle forme avec la société cible dont elle détient directement ou indirectement (95 % au moins du capital) de manière continue au cours d'un exercice. JRCE 2006
  • 19. Conditions d'application : Régime fiscal Les sociétés membres du groupe doivent être soumises obligatoirement à l'impôt sur les sociétés dans les conditions de droit commun. Condition liée à la détention du capital de la société mère Le capital de la société holding, tête de groupe, ne doit pas être détenu directement ou indirectement à plus de 95 % par une autre personne morale Condition liée à la détention nécessaire pour l'accès de la filiale au groupe JRCE 2006
  • 20. La société mère doit détenir au moins 95 % du capital de la société fille, soit directement soit indirectement Condition tenant à la permanence du taux de détention à 95 % La société holding doit détenir de manière permanente 95 % des titres pendant toute la durée de l'exercice. Du reste, le régime d'intégration est subordonnée à une option de la société mère pendant cinq exercices notifiée aux services fiscaux au plus tard trois mois après l'ouverture du premier exercice au titre duquel le régime s'applique. JRCE 2006
  • 21. Elle doit être accompagnée de l'accord formel et écrit des filiales notifié également aux services fiscaux. La société mère et la filiale doivent ouvrir et clore leur exercice aux mêmes dates. JRCE 2006
  • 22. Détermination du résultat : Le résultat d'ensemble déterminé par la société mère holding est constitué de la somme algébrique des résultats des deux sociétés avec des corrections positives ou négatives pour éliminer les doubles déductions ou doubles impositions. En conséquence, les déficits de la société holding liés à la charge d'intérêts d'emprunts sont pris en compte pour la détermination du résultat d'ensemble. JRCE 2006
  • 23. AU REGARD DE LA T.V.A. La situation des holdings au regard de la T.V.A. dépend de la nature des opérations qu'elles réalisent et des recettes qu'elles perçoivent. Holding pure Dans l'hypothèse où la holding gère exclusivement son patrimoine de valeurs mobilières de participation, elle ne réalise pas d'opérations situées dans le champ d'application de la T.V.A. JRCE 2006
  • 24. En conséquence, elle n'est pas assujettie à la T.V.A. et de ce fait ne dispose d'aucun droit à la déduction de la taxe grevant les dépenses engagées (frais d'acquisition des actions) Holding impure ou mixte Dans l'hypothèse où la holding perçoit des dividendes de sa filiale mais exerce également des activités entrant dans le champ d'application de la T.V.A., elle est assujettie partiellement à la T.V.A. et sera redevable partiellement sur les activités JRCE 2006
  • 25. En conséquence, nécessité de déterminer : - d'une part la quote-part de T.V.A. afférente aux activités dans le champ de cette taxe ; - puis ensuite application au montant de la taxe des règles de prorata avec mise en œuvre d'une clé de répartition des dépenses ; - ou constitution de secteur distinct d'activités. JRCE 2006
  • 26. AU REGARD DE LA TAXE SUR LES SALAIRES Cette taxe s'applique aux sociétés holdings qui emploient du personnel et versent des rémunérations alors qu'ils ne sont pas redevables de la T.V.A. ou qui ne l'ont pas été sur 90 % de leur chiffre d'affaires en année N-1. Calcul de la taxe : Taux normal de 4,25 % En présence de constitution de secteur distinct d'activité JRCE 2006
  • 27. Il est admis que les rémunérations versées au personnel affecté de manière permanente et exclusive à un secteur d'activité ne sont soumises à la taxe sur les salaires qu'à hauteur du complément pour atteindre 100 du prorata des déductions de T.V.A. JRCE 2006
  • 28. I.S.F. Distinction entre holding passive : Les titres ne sont pas considérés comme biens professionnels ; Holding animatrice : les titres sont considérés comme des biens professionnels. JRCE 2006
  • 29. SELARL ACTI-JURIS Avocats Conseils Associés Didier LE GUEVEL - Anne-Christine LAINE 1, rue de Paris - C.S. 81706 35517 CESSON SÉVIGNÉ CEDEX Tél. 02.99.83.60.30 - Fax 02.99.83.18.40 JRCE 2006 EURA AUDIT CIFRAES CONSULTANTS Olivier DOLAINE Expert-comptable 6 rue de la Rigourdière C.S. 41738 35517 CESSON SEVIGNE CEDEX Tél. 02 99 83 87 88 - Fax 02 99 83 23 70