SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
SURDITE POST-MENINGITIQUE : 
SUIVI AUDIOPHONOLOGIQUE DE SIX ENFANTS IMPLANTES COCHLEAIRES
SURDITE POST-MENINGITIQUE : 
SUIVI AUDIOPHONOLOGIQUE DE SIX ENFANTS IMPLANTES COCHLEAIRES
Marrakchi J, Bechraoui R, Ksentini A, Dhaha M, Mediouni A, Chahed H, Ben Amor M, 
Beltaief N, Zainine R, Besbes G
Service d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale, Hôpital la Rabta, Tunis
Marrakchi J, Bechraoui R, Ksentini A, Dhaha M, Mediouni A, Chahed H, Ben Amor M, 
Beltaief N, Zainine R, Besbes G
Service d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale, Hôpital la Rabta, Tunis
INTRODUCTION :
Méningites bactériennes: cause la plus fréquente des
surdités neurosensorielles acquises.
 Implant cochléaire : outil intéressant de réhabilitation de
l’audition avec des résultats encourageants.
But du travail : Evaluer les performances audiophonologiques
des enfants ayant eu une implantation cochléaire (IC) après
méningite bactérienne à 6 mois de rééducation
orthophonique.
MATERIEL ET METHODES :
Etude rétrospective: 6 enfants implantés cochléaires en 2016
à l’hôpital de la Rabta pour une surdité profonde bilatérale
post méningitique.
Echelle d’évaluation : APCEI (Acceptation de l’implant,
Perception, Compréhension, Expression orale, Intelligibilité).
Notation de chaque item de 0 à 5. Bon résultat : score ≥ 3.
RESULTATS
• 5 Garçons - 1 Fille
• ATCDs : Brèche ostéo durale post traumatique opérée
IC en ville avec absence de réponse NRT
(6 mois après méningite)
• Germe identifié : Pneumocoque (1 cas)
• Imagerie (TDM + IRM rochers et cérébrale) : 6 cas
* Normale  2 cas
* Labyrinthite ossifiante  4 cas (figures 1 et 2)
(unilatérale 1 cas / bilatérale, asymétrique 2 cas)
• Chirurgie:
* IC unilatérale : tous les enfants
* Introduction complète des électrodes 5 cas
* Explantation réimplantation  1 cas (ATCD de brèche)
•Rééducation orthophonique : tous les enfants
Résultats APCEI :
*5 enfants : bon résultat (moyenne 4,8/3,4/3,8/3,4/3,4)
*1 enfant :score à 5 pour «E»/«I»Niveau optimal de langage
*1 enfant :score à 1 pour tous les items sauf «A»  IC tardive
(après 4 ans et demi), pas d’appareillage conventionnel avant
chirurgie, introduction incomplète des électrodes, suivi
irrégulier (contexte social défavorisé).
DISCUSSION
 Surdité : séquelle fréquente après guérison d’une méningite
 Gemes en cause : Pneumocoque (36%) 
Méningocoque (24%)
Dépistage de la surdité après tout épisode de méningite.
(Société de pathologies infectieuses 2009)
Méningite compliquée d’une surdité sévère à profonde
bilatérale  IC « urgente ». 
 Imagerie de l’oreille interne préalable : labyrinthite 
ossifiante => Orientation du geste chirurgical
 Implantation du tronc cérébral : alternative thérapeutique.
 Chez 2/3 des enfants : bons voire très bons résultats.
 Mauvais résultats d’origine multifactorielle :
- Problème technique de l’implantation: insertion 
              incomplète des électrodes +++
- Implantation tardive sans stimulation auditive
préalable
- Problèmes sociaux
- Séquelles neurologiques associées
* Importance du dépistage de la surdité
* Nécessité d’un appareillage précoce
* Nécessité d’une implantation précoce
 Comparaison des résultats de IC suite à une méningite %
autres causes :
- Même résultat en liste fermée
- Meilleur résultat en liste ouverte bi syllabique
CONCLUSION :
- Recherche systématique et répétée d’une surdité dans les
suites d’une méningite.
- IC rapide avant le stade de labyrinthite ossifiante =>
introduction complète de l’électrode => meilleurs résultats
                                                                     Délai moyen            
Survenue de la méningite 2 ans [1mois - 6ans]
Survenue de la surdité 5mois
par rapport à la méningite [1mois - 11mois]
Implantation cochléaire 2 ans et 3mois
par rapport à la méningite [6mois - 4ans et 6mois]
(Garcia et al
2009)
(1cas)
Fig 1 : TDM des rochers :
coupe axiale :
Hypodensité du Canal
Semi Circulaire latéral
(CSC) gauche ( )
Fig 1 : TDM des rochers :
coupe axiale :
Hypodensité du Canal
Semi Circulaire latéral
(CSC) gauche ( )
(Kutz et al 2006)
Fig 2 : IRM des rochers, coupe
coronale, T2 : Extinction totale du
signal des CSC et de la cochlée à
gauche ( ), extinction partielle du
signal des CSC à droite ( )
Fig 2 : IRM des rochers, coupe
coronale, T2 : Extinction totale du
signal des CSC et de la cochlée à
gauche ( ), extinction partielle du
signal des CSC à droite ( )

Contenu connexe

Similaire à P106

R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011
R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011
R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011jbhsante
 
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdfsnitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdfSandrine72
 
Chu Fort de France!!!
Chu Fort de France!!!Chu Fort de France!!!
Chu Fort de France!!!Manzon
 
Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun
Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun
Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun COP_HHA
 

Similaire à P106 (6)

R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011
R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011
R.O.I - RÉFLEXIONS OPHTALMOLOGIQUES EN INFLAMMATION - 2011
 
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdfsnitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
 
P53
P53P53
P53
 
Chu Fort de France!!!
Chu Fort de France!!!Chu Fort de France!!!
Chu Fort de France!!!
 
P78
P78P78
P78
 
Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun
Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun
Session 4 c Cas du district de Ngoumou, Camaroun
 

Plus de Société Tunisienne d'ORL (20)

P114
P114P114
P114
 
P113
P113P113
P113
 
P111
P111P111
P111
 
P110
P110P110
P110
 
P109
P109P109
P109
 
P108
P108P108
P108
 
P107
P107P107
P107
 
P105
P105P105
P105
 
P103
P103P103
P103
 
P101
P101P101
P101
 
P102
P102P102
P102
 
P84
P84P84
P84
 
P73
P73P73
P73
 
P63
P63P63
P63
 
P61
P61P61
P61
 
P60
P60P60
P60
 
P59
P59P59
P59
 
P57
P57P57
P57
 
P54
P54P54
P54
 
P77
P77P77
P77
 

P106

  • 1. SURDITE POST-MENINGITIQUE :  SUIVI AUDIOPHONOLOGIQUE DE SIX ENFANTS IMPLANTES COCHLEAIRES SURDITE POST-MENINGITIQUE :  SUIVI AUDIOPHONOLOGIQUE DE SIX ENFANTS IMPLANTES COCHLEAIRES Marrakchi J, Bechraoui R, Ksentini A, Dhaha M, Mediouni A, Chahed H, Ben Amor M,  Beltaief N, Zainine R, Besbes G Service d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale, Hôpital la Rabta, Tunis Marrakchi J, Bechraoui R, Ksentini A, Dhaha M, Mediouni A, Chahed H, Ben Amor M,  Beltaief N, Zainine R, Besbes G Service d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale, Hôpital la Rabta, Tunis INTRODUCTION : Méningites bactériennes: cause la plus fréquente des surdités neurosensorielles acquises.  Implant cochléaire : outil intéressant de réhabilitation de l’audition avec des résultats encourageants. But du travail : Evaluer les performances audiophonologiques des enfants ayant eu une implantation cochléaire (IC) après méningite bactérienne à 6 mois de rééducation orthophonique. MATERIEL ET METHODES : Etude rétrospective: 6 enfants implantés cochléaires en 2016 à l’hôpital de la Rabta pour une surdité profonde bilatérale post méningitique. Echelle d’évaluation : APCEI (Acceptation de l’implant, Perception, Compréhension, Expression orale, Intelligibilité). Notation de chaque item de 0 à 5. Bon résultat : score ≥ 3. RESULTATS • 5 Garçons - 1 Fille • ATCDs : Brèche ostéo durale post traumatique opérée IC en ville avec absence de réponse NRT (6 mois après méningite) • Germe identifié : Pneumocoque (1 cas) • Imagerie (TDM + IRM rochers et cérébrale) : 6 cas * Normale  2 cas * Labyrinthite ossifiante  4 cas (figures 1 et 2) (unilatérale 1 cas / bilatérale, asymétrique 2 cas) • Chirurgie: * IC unilatérale : tous les enfants * Introduction complète des électrodes 5 cas * Explantation réimplantation  1 cas (ATCD de brèche) •Rééducation orthophonique : tous les enfants Résultats APCEI : *5 enfants : bon résultat (moyenne 4,8/3,4/3,8/3,4/3,4) *1 enfant :score à 5 pour «E»/«I»Niveau optimal de langage *1 enfant :score à 1 pour tous les items sauf «A»  IC tardive (après 4 ans et demi), pas d’appareillage conventionnel avant chirurgie, introduction incomplète des électrodes, suivi irrégulier (contexte social défavorisé). DISCUSSION  Surdité : séquelle fréquente après guérison d’une méningite  Gemes en cause : Pneumocoque (36%)  Méningocoque (24%) Dépistage de la surdité après tout épisode de méningite. (Société de pathologies infectieuses 2009) Méningite compliquée d’une surdité sévère à profonde bilatérale  IC « urgente ».   Imagerie de l’oreille interne préalable : labyrinthite  ossifiante => Orientation du geste chirurgical  Implantation du tronc cérébral : alternative thérapeutique.  Chez 2/3 des enfants : bons voire très bons résultats.  Mauvais résultats d’origine multifactorielle : - Problème technique de l’implantation: insertion                incomplète des électrodes +++ - Implantation tardive sans stimulation auditive préalable - Problèmes sociaux - Séquelles neurologiques associées * Importance du dépistage de la surdité * Nécessité d’un appareillage précoce * Nécessité d’une implantation précoce  Comparaison des résultats de IC suite à une méningite % autres causes : - Même résultat en liste fermée - Meilleur résultat en liste ouverte bi syllabique CONCLUSION : - Recherche systématique et répétée d’une surdité dans les suites d’une méningite. - IC rapide avant le stade de labyrinthite ossifiante => introduction complète de l’électrode => meilleurs résultats                                                                      Délai moyen             Survenue de la méningite 2 ans [1mois - 6ans] Survenue de la surdité 5mois par rapport à la méningite [1mois - 11mois] Implantation cochléaire 2 ans et 3mois par rapport à la méningite [6mois - 4ans et 6mois] (Garcia et al 2009) (1cas) Fig 1 : TDM des rochers : coupe axiale : Hypodensité du Canal Semi Circulaire latéral (CSC) gauche ( ) Fig 1 : TDM des rochers : coupe axiale : Hypodensité du Canal Semi Circulaire latéral (CSC) gauche ( ) (Kutz et al 2006) Fig 2 : IRM des rochers, coupe coronale, T2 : Extinction totale du signal des CSC et de la cochlée à gauche ( ), extinction partielle du signal des CSC à droite ( ) Fig 2 : IRM des rochers, coupe coronale, T2 : Extinction totale du signal des CSC et de la cochlée à gauche ( ), extinction partielle du signal des CSC à droite ( )