SlideShare une entreprise Scribd logo
Introduction
Le mucocèle est une tumeur liquidienne, kystique, bénigne et rare touchant surtout l’adulte. Il se développe aux dépens des muqueuses
des sinus. Il est lentement évolutif mais peut s’étendre vers l’endocrâne via une distension voire une destruction des parois osseuses. Le
mucocèle est la conséquence d’un défaut de ventilation des sinus. Sa prise en charge est multidisciplinaire et peut être réalisée soit par
voie endoscopique soit par voie haute.
Résultats
Deux patients opérés au service de neurochirurgie à l’Institut National de Neurologie de Tunis.
Patient 1 :
66 ans, diabétique, hypertendue et dyslipidémique
opérée d’un mucocèle ethmoido-fronto-orbitaire par voie endoscopique en 2007
reconsulte pour tuméfaction palpébrale gauche sans rhinorrhée en rapport avec un mucocèle
ethmoido-fronto-orbitaire gauche qui détruit le toit de l’orbite et le sinus frontal gauche. Le
mucocèle s’invagine à l’intérieur de l’orbite.
La patiente a été opérée réalisant une exérèse complète, une crânialisation du sinus frontal et
reconstruction osseuse du toit de l’orbite. Les suites opératoires étaient simples.
 Patient 2 :
45 ans, sans antécédents
tuméfaction fronto-orbitaire gauche d’installation progressive sur 4 mois sans signes
inflammatoires locaux.
Examen neurologique : sans particularités.
Scanner : formation liquidienne du sinus frontal gauche s’étendant vers l’orbite. Le patient a été
opéré par une crânialisation du sinus frontal et des suites opératoires simples.
Mucocèles frontaux: à propos de 2 cas
A. Romdhane, N. Karmani, M. Khrifech, K. Ayadi,I. Ben Said, H. Jemel
Service de Neurochirurgie Institut National de Neurologie - Tunisie
Discussion
Les mucocèles sont des tumeurs bénignes rares des sinus. Les localisations au niveau des sinus frontaux, ethmoïdaux et fronto-
ethmoidaux sont les plus fréquents. Les mucocèles du sinus maxillaire ou sphénoïdal sont plus rares. Les mucocèles surviennent rarement
avant l’adolescence. Quelques rares cas de mucocèles survenus à l’âge pédiatrique ont été rapportés. Quant à la pathogénie, l’obstruction
ostiale et l’inflammation chronique sont les 2 facteurs les plus communément admis dans la genèse des mucocèles. Néanmoins, il
semblerait qu’une infection surajoutée puisse précipiter la formation du mucocèle. Cette infection induit la libération de cytokines
responsables de modifications osseuses en périphérie de la mucocéle. Les facteurs traumatiques, particulièrement la iatrogénie
chirurgicale sur le canal naso-frontal a beaucoup été invoqué. Compte tenu de son potentiel évolutif, un mucocèle frontal s’étend
progressivement soit vers la cavité endocrânienne par érosion de la paroi postérieure du sinus frontal, soit vers la région fronto-orbitaire
pouvant être à l’origine d’une exophtalmie. Cette extension orbitaire peut occasionner une cellulite en cas de rupture de kyste. Les signes
cliniques de découverte sont représentés par des manifestations oculo-orbitaires, naso- sinusiennes ou neurologiques. Ainsi les signes
retrouvés à l’examen : une tuméfaction frontale ou fronto-orbitaire, une obstruction nasale, une rhinorrhée, des algies fronto-orbitaires,
une exophtalmie ou une baisse de l’acuité visuelle. Le tableau peut parfois se résumer à une suppuration chronique sus-orbitaire,
signant la pyocèle ou mucocèle surinfectée. L’association d’une tuméfaction frontale, ou au niveau de l’angle supéro-interne du cadre
orbitaire à une exophtalmie est pathognomonique de mucocèle du sinus frontal. Le scanner cérébral est indispensable pour le diagnostic,
l’étude de l’extension du mucocèle, permettant le choix de la voie d’abord chirurgicale. Il permet la précision du siège frontal, ou fronto-
éthmoïdal, l’aspect du mucocèle, l’extension intra-crânienne sous durale, ou orbitaire. Il permet également la recherche de lésions
associées et/ou de complications à type d’ostéomes des sinus paranasaux et de dysplasie fibreuse crânio-faciale. Le traitement est toujours
chirurgical, soit endoscopique, soit par voie haute. L’endoscopie est un traitement de première intention. La voie endonasale présente des
limites certaines telles une marsupialisation insuffisante, sources de synéchies et de récidives. Dans les formes latérales, l’exposition
complète est difficile, surtout dans les mucocèles fistulisés pour lesquelles il est nécessaire de procéder à l’exérèse du trajet fistuleux. En cas
d’échec ou d’extension locale endocrânienne ou intraorbitaire importante, la chirurgie par voie haute reste le traitement de choix.
Conclusion
Le mucocèle est une tumeur bénigne mais il présente un potentiel d’extension locale important nécessitant un diagnostic rapide et une
prise en charge multidisciplinaire. Le traitement endoscopique a prouvé une certaine efficacité avec une courbe d’apprentissage
nécessaire. Le traitement chirurgical par voie haute reste le traitement le plus sur et le plus radical en cas d’échec de traitement
endoscopique ou lors d’une invasion locale endocrânienne évolutive.
Figure 1 : IRM cérébrale montrant
l’aspect d’un mucocèle frontale en coupe
coronale et axiale en séquence T1 après
injection de gado.

Contenu connexe

Tendances

Ulceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSE
Ulceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSEUlceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSE
Ulceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSE
Clinique vétérinaire d'Ophtalmologie spécialisée
 
Tumeurs cranioencéphaliques de la ligne médiane
Tumeurs cranioencéphaliques de la ligne médianeTumeurs cranioencéphaliques de la ligne médiane
Tumeurs cranioencéphaliques de la ligne médiane
imma-dr
 
Ulceres cornee lt_afvac_2014_ff
Ulceres cornee lt_afvac_2014_ffUlceres cornee lt_afvac_2014_ff
Ulceres cornee lt_afvac_2014_ff
Frank FAMOSE
 
Tumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulte
Tumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulteTumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulte
Tumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulte
imma-dr
 

Tendances (12)

P109
P109P109
P109
 
Ulceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSE
Ulceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSEUlceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSE
Ulceres cornee ct_afvac_2014_FAMOSE
 
P38
P38P38
P38
 
Tumeurs cranioencéphaliques de la ligne médiane
Tumeurs cranioencéphaliques de la ligne médianeTumeurs cranioencéphaliques de la ligne médiane
Tumeurs cranioencéphaliques de la ligne médiane
 
P60
P60P60
P60
 
Ulceres cornee lt_afvac_2014_ff
Ulceres cornee lt_afvac_2014_ffUlceres cornee lt_afvac_2014_ff
Ulceres cornee lt_afvac_2014_ff
 
P79
P79P79
P79
 
P51
P51P51
P51
 
Tumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulte
Tumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulteTumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulte
Tumeurs de la fosse cérébrale postérieure de l'adulte
 
P78
P78P78
P78
 
P43
P43P43
P43
 
P108
P108P108
P108
 

Similaire à P69

Anatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normalAnatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normal
imma-dr
 
Otites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes ChroniquesOtites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes Chroniques
Mede Space
 
Relation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil DentRelation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil Dent
Mede Space
 
3.infectii fr
3.infectii fr3.infectii fr
3.infectii fr
Salah Eddine
 
Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
ADELLL
 
Ethmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasaleEthmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasale
Abdelhak Messalti
 
Craniosténoses Pr.Atroune.L.pptx
Craniosténoses Pr.Atroune.L.pptxCraniosténoses Pr.Atroune.L.pptx
Craniosténoses Pr.Atroune.L.pptx
JassKecha
 
Tumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaire
Tumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaireTumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaire
Tumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaire
ZertaMerfa
 
5 histopathologie
5 histopathologie5 histopathologie
5 histopathologie
Abdeldjalil Gadra
 
CCST thesis DES
CCST thesis DESCCST thesis DES
CCST thesis DES
aliabbas07
 
diu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactif
diu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactifdiu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactif
diu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactif
Souleymane5
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
Dr.Oudainia Mounira
 
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRESINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
Mede Space
 

Similaire à P69 (20)

Anatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normalAnatomie et imagerie du massif facial normal
Anatomie et imagerie du massif facial normal
 
Otites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes ChroniquesOtites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes Chroniques
 
P114
P114P114
P114
 
Relation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil DentRelation Pathologique Oeil Dent
Relation Pathologique Oeil Dent
 
P94
P94P94
P94
 
P91
P91P91
P91
 
P50
P50P50
P50
 
3.infectii fr
3.infectii fr3.infectii fr
3.infectii fr
 
Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
 
Ethmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasaleEthmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasale
 
Craniosténoses Pr.Atroune.L.pptx
Craniosténoses Pr.Atroune.L.pptxCraniosténoses Pr.Atroune.L.pptx
Craniosténoses Pr.Atroune.L.pptx
 
P55
P55P55
P55
 
Tumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaire
Tumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaireTumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaire
Tumeurs bénignes des maxillaires d'origine non dentaire
 
P93
P93P93
P93
 
5 histopathologie
5 histopathologie5 histopathologie
5 histopathologie
 
CCST thesis DES
CCST thesis DESCCST thesis DES
CCST thesis DES
 
P54
P54P54
P54
 
diu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactif
diu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactifdiu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactif
diu_s12_17_sautreaux.pdf méningiome olfactif
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
 
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRESINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
SINUSITE MAXILLAIRE D'ORIGINE DENTAIRE
 

Plus de Société Tunisienne d'ORL (20)

P113
P113P113
P113
 
P111
P111P111
P111
 
P110
P110P110
P110
 
P107
P107P107
P107
 
P106
P106P106
P106
 
P105
P105P105
P105
 
P103
P103P103
P103
 
P101
P101P101
P101
 
P102
P102P102
P102
 
P84
P84P84
P84
 
P73
P73P73
P73
 
P63
P63P63
P63
 
P61
P61P61
P61
 
P59
P59P59
P59
 
P57
P57P57
P57
 
P77
P77P77
P77
 
P100
P100P100
P100
 
P99
P99P99
P99
 
P97
P97P97
P97
 
P96
P96P96
P96
 

P69

  • 1. Introduction Le mucocèle est une tumeur liquidienne, kystique, bénigne et rare touchant surtout l’adulte. Il se développe aux dépens des muqueuses des sinus. Il est lentement évolutif mais peut s’étendre vers l’endocrâne via une distension voire une destruction des parois osseuses. Le mucocèle est la conséquence d’un défaut de ventilation des sinus. Sa prise en charge est multidisciplinaire et peut être réalisée soit par voie endoscopique soit par voie haute. Résultats Deux patients opérés au service de neurochirurgie à l’Institut National de Neurologie de Tunis. Patient 1 : 66 ans, diabétique, hypertendue et dyslipidémique opérée d’un mucocèle ethmoido-fronto-orbitaire par voie endoscopique en 2007 reconsulte pour tuméfaction palpébrale gauche sans rhinorrhée en rapport avec un mucocèle ethmoido-fronto-orbitaire gauche qui détruit le toit de l’orbite et le sinus frontal gauche. Le mucocèle s’invagine à l’intérieur de l’orbite. La patiente a été opérée réalisant une exérèse complète, une crânialisation du sinus frontal et reconstruction osseuse du toit de l’orbite. Les suites opératoires étaient simples.  Patient 2 : 45 ans, sans antécédents tuméfaction fronto-orbitaire gauche d’installation progressive sur 4 mois sans signes inflammatoires locaux. Examen neurologique : sans particularités. Scanner : formation liquidienne du sinus frontal gauche s’étendant vers l’orbite. Le patient a été opéré par une crânialisation du sinus frontal et des suites opératoires simples. Mucocèles frontaux: à propos de 2 cas A. Romdhane, N. Karmani, M. Khrifech, K. Ayadi,I. Ben Said, H. Jemel Service de Neurochirurgie Institut National de Neurologie - Tunisie Discussion Les mucocèles sont des tumeurs bénignes rares des sinus. Les localisations au niveau des sinus frontaux, ethmoïdaux et fronto- ethmoidaux sont les plus fréquents. Les mucocèles du sinus maxillaire ou sphénoïdal sont plus rares. Les mucocèles surviennent rarement avant l’adolescence. Quelques rares cas de mucocèles survenus à l’âge pédiatrique ont été rapportés. Quant à la pathogénie, l’obstruction ostiale et l’inflammation chronique sont les 2 facteurs les plus communément admis dans la genèse des mucocèles. Néanmoins, il semblerait qu’une infection surajoutée puisse précipiter la formation du mucocèle. Cette infection induit la libération de cytokines responsables de modifications osseuses en périphérie de la mucocéle. Les facteurs traumatiques, particulièrement la iatrogénie chirurgicale sur le canal naso-frontal a beaucoup été invoqué. Compte tenu de son potentiel évolutif, un mucocèle frontal s’étend progressivement soit vers la cavité endocrânienne par érosion de la paroi postérieure du sinus frontal, soit vers la région fronto-orbitaire pouvant être à l’origine d’une exophtalmie. Cette extension orbitaire peut occasionner une cellulite en cas de rupture de kyste. Les signes cliniques de découverte sont représentés par des manifestations oculo-orbitaires, naso- sinusiennes ou neurologiques. Ainsi les signes retrouvés à l’examen : une tuméfaction frontale ou fronto-orbitaire, une obstruction nasale, une rhinorrhée, des algies fronto-orbitaires, une exophtalmie ou une baisse de l’acuité visuelle. Le tableau peut parfois se résumer à une suppuration chronique sus-orbitaire, signant la pyocèle ou mucocèle surinfectée. L’association d’une tuméfaction frontale, ou au niveau de l’angle supéro-interne du cadre orbitaire à une exophtalmie est pathognomonique de mucocèle du sinus frontal. Le scanner cérébral est indispensable pour le diagnostic, l’étude de l’extension du mucocèle, permettant le choix de la voie d’abord chirurgicale. Il permet la précision du siège frontal, ou fronto- éthmoïdal, l’aspect du mucocèle, l’extension intra-crânienne sous durale, ou orbitaire. Il permet également la recherche de lésions associées et/ou de complications à type d’ostéomes des sinus paranasaux et de dysplasie fibreuse crânio-faciale. Le traitement est toujours chirurgical, soit endoscopique, soit par voie haute. L’endoscopie est un traitement de première intention. La voie endonasale présente des limites certaines telles une marsupialisation insuffisante, sources de synéchies et de récidives. Dans les formes latérales, l’exposition complète est difficile, surtout dans les mucocèles fistulisés pour lesquelles il est nécessaire de procéder à l’exérèse du trajet fistuleux. En cas d’échec ou d’extension locale endocrânienne ou intraorbitaire importante, la chirurgie par voie haute reste le traitement de choix. Conclusion Le mucocèle est une tumeur bénigne mais il présente un potentiel d’extension locale important nécessitant un diagnostic rapide et une prise en charge multidisciplinaire. Le traitement endoscopique a prouvé une certaine efficacité avec une courbe d’apprentissage nécessaire. Le traitement chirurgical par voie haute reste le traitement le plus sur et le plus radical en cas d’échec de traitement endoscopique ou lors d’une invasion locale endocrânienne évolutive. Figure 1 : IRM cérébrale montrant l’aspect d’un mucocèle frontale en coupe coronale et axiale en séquence T1 après injection de gado.