SlideShare une entreprise Scribd logo
 Enfant âgé de 14 ans, sans antécédents pathologiques
 Signes fonctionnels: une otorrhée purulente droite avec fièvre, évoluant depuis
deux semaines traité en ambulatoire par une antibiothérapie conventionnelle
sans amélioration. Au 17ème jour d’évolution il développe une exophtalmie avec
oedème palpébral bilatéral et une baisse de l’acuité visuelle d’aggravation
progressive.
 L’examen clinique :
*une sensibilité rétro auriculaire droite
*une paralysie faciale périphérique droite avec un testing musculaire à 12/30.
*A l’otoscopie : le tympan est bombé et congestif.
*L’examen ophtalmologique : oedème palpébral s’étendant à la racine du nez avec
exophtalmie bilatérale, axile irréductible et douloureuse. L’acuité visuelle est
diminuée à droite et réduite à la perception lumineuse à gauche, pas de troubles de
l’oculomotricité, le réflexe photo-moteur est présent des deux côtés.
*Pas de signes neuro-meningés, pas de déficit dans le territoire du V.
 La tomodensitométrie : une thrombophlébite du sinus caverneux associée à un
abcès cérébral et à un abcès rétropharyngé avec une oto-mastoïdite
homolatérale.
 PEC: une antibiothérapie à large spectre associée à une héparinothérapie, avec
mastoïdectomie droite et drainage de l’abcès rétro-pharyngé.
 L’évolution : la régression totale de la paralysie faciale, avec reperméabilisation
du sinus caverneux et disparition totale de l’abcès temporal au contrôle
scannographique. Le patient a gardé comme seule séquelle une cécité mono
oculaire gauche.
La thrombophlébite du sinus caverneux est une affection rare surtout dans son origine otologique, l’incidence et la gravité de cette dernière ont beaucoup décru depuis
l’avènement des antibiotiques.
But: de notre travail est d’établir les moyens diagnostiques et les modalités de prise en charge thérapeutique de cette entité.
La thrombophlébite du sinus caverneux d’origine otogène est une pathologie rare, mais grave. Le diagnostic qui repose sur des arguments cliniques, est confirmé par les
techniques de neuro-imagerie non invasive. C’est une urgence thérapeutique. Le traitement doit associer une antibiothérapie à large spectre, les anticoagulants et un
drainage chirurgical approprié du foyer septique.
objectifs:
Observation:
Conclusion :
Discussion:
La thrombophlébite du sinus caverneux d’origine otogéne est rare représenant 1%
des TPSC. Les otites moyennes chroniques se compliquent plus de TPSC que les otites
aigues. La propagation de la thrombose à partir du foyer otologique se fait par voie
rétrograde, soit lors d’une pétrosite par contiguïté infectieuse soit par extension à
partir sinus latéral.
Le sinus caverneux livre passage aux IIIème, IVème, Vème, VIème nerfs crâniens, au
plexus sympathique peri-carotidien, à la carotide interne et aux vaisseaux
ophtalmiques.
les signes oculaires, prédominent dans la plupart des cas , vont de l’atteinte dissociée
de l’oculomotricité à l’ophtalmoplégie complète. L’exophtalmie est due à l’obstruction
des veines ophtalmiques. La mydriase rend compte de l’atteinte du sympathique peri-
carotidien.
La recherche bactériologique est en général négative vu l’antibiothérapie préalable.
La TDM avec l’injection de produit de contraste: le plus souvent normale.
L’IRM: l’examen de choix, est beaucoup plus contributive et peut même faire le
diagnostic rétrospectif après une période de un an.
Le traitement est basé sur l’association de :
• Une antibiothérapie parentérale à large spectre et dont la durée doit être prolongée
de quatre semaines après l’amélioration clinique.
• Une héparinothérapie relayée ensuite par les anti vitamine K ou les héparines de bas
poids moléculaire.
• Une chirurgie adaptée au foyer septique responsable de la formation du thrombus.
• L’adjonction d’une corticothérapie favoriserait la régression des paralysies nerveuses,
P87
THROMBOPHLÉBITE DU SINUS CAVERNEUX D’ORIGINE
OTOGÈNE À PROPOS D’UNE OBSERVATION
Kermani W, Houas J, Omri M, Bellakhdher M, Meherzi A, Ghammem M, Abdelkafi M
Service d’ORL et de CCF, CHU Farhat Hached Sousse
Exophtalmie bilatérale prédominante à gauche ( ) avec densification de la graisse intra conale et des structures serpigineuses évoquant une origine vasculaire
( ). Abcès temporal droit ( ) Collection rétro pharyngée ( ) . Eburnation des cellules mastoïdiennes droites ( ). Thrombose partielle du sinus
caverneux qui est hypodense après injection de produit de contraste et dilatation des veines ophtalmiques ( ).

Contenu connexe

Tendances

Neutropénie fébrile
Neutropénie fébrileNeutropénie fébrile
Neutropénie fébrile
Abdelilah Kouchih
 
Méningites et meningoencephalite
Méningites et meningoencephaliteMéningites et meningoencephalite
Méningites et meningoencephalite
Asma Semsouma
 
Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?
Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?
Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?
thidachanh Soukhasem
 
Pneumonies BactéRiennes
Pneumonies BactéRiennesPneumonies BactéRiennes
Pneumonies BactéRiennes
Mede Space
 
Méningo encéphalite herpétique
Méningo encéphalite herpétiqueMéningo encéphalite herpétique
Méningo encéphalite herpétique
Rose De Sable
 
Urgences neurologiques non traumatiques
Urgences neurologiques non traumatiquesUrgences neurologiques non traumatiques
Urgences neurologiques non traumatiques
imma-dr
 
Cdo184 p0 pres.int.e_colas-ok
Cdo184 p0 pres.int.e_colas-okCdo184 p0 pres.int.e_colas-ok
Cdo184 p0 pres.int.e_colas-ok
Edouard Colas
 
1 prise en charge des cardiopath2
1 prise en charge des cardiopath21 prise en charge des cardiopath2
1 prise en charge des cardiopath2
debla roumaissa
 
L’hemorragie meningee spontanee
L’hemorragie  meningee spontaneeL’hemorragie  meningee spontanee
L’hemorragie meningee spontanee
Ahmad AlFourati
 
Infecciones Snc
Infecciones SncInfecciones Snc
Infecciones Snc
Aefu
 
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
Fédération Rétine de Paris
 
[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)
Fédération Rétine de Paris
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
killua zoldyck
 
Poumon et Hématologie
Poumon et HématologiePoumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
Ronan Le Calloch
 
Serodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseSerodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic Tuberculose
Mede Space
 

Tendances (20)

Neutropénie fébrile
Neutropénie fébrileNeutropénie fébrile
Neutropénie fébrile
 
Méningites à lcr clair
Méningites à lcr clairMéningites à lcr clair
Méningites à lcr clair
 
Méningites et meningoencephalite
Méningites et meningoencephaliteMéningites et meningoencephalite
Méningites et meningoencephalite
 
Méningites aiguës
Méningites aiguësMéningites aiguës
Méningites aiguës
 
Cas clinique
Cas cliniqueCas clinique
Cas clinique
 
Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?
Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?
Conduite à tenir devant une méningite à éosinophile?
 
Pneumonies BactéRiennes
Pneumonies BactéRiennesPneumonies BactéRiennes
Pneumonies BactéRiennes
 
Méningo encéphalite herpétique
Méningo encéphalite herpétiqueMéningo encéphalite herpétique
Méningo encéphalite herpétique
 
Urgences neurologiques non traumatiques
Urgences neurologiques non traumatiquesUrgences neurologiques non traumatiques
Urgences neurologiques non traumatiques
 
P99
P99P99
P99
 
Cdo184 p0 pres.int.e_colas-ok
Cdo184 p0 pres.int.e_colas-okCdo184 p0 pres.int.e_colas-ok
Cdo184 p0 pres.int.e_colas-ok
 
1 prise en charge des cardiopath2
1 prise en charge des cardiopath21 prise en charge des cardiopath2
1 prise en charge des cardiopath2
 
L’hemorragie meningee spontanee
L’hemorragie  meningee spontaneeL’hemorragie  meningee spontanee
L’hemorragie meningee spontanee
 
P53
P53P53
P53
 
Infecciones Snc
Infecciones SncInfecciones Snc
Infecciones Snc
 
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Occlusions Vasculaires / Pr M. Paques (17 mars 2012)
 
[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)
[DES1 Urgences] Urgences vitréo-rétiniennes / Pr R.Tadayoni (17 mars 2012)
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
 
Poumon et Hématologie
Poumon et HématologiePoumon et Hématologie
Poumon et Hématologie
 
Serodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseSerodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic Tuberculose
 

Similaire à P87

Poster 60 hematologie
Poster 60 hematologiePoster 60 hematologie
Poster 60 hematologie
JIB Congress
 
Le rétinoblastome (rb)
Le rétinoblastome (rb)Le rétinoblastome (rb)
Le rétinoblastome (rb)
anassbassam
 
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonairesLes tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
belaibzino
 
Etat-de-choc-septique chez l adulte prise en charge en réanimation
Etat-de-choc-septique  chez l adulte prise en charge en réanimationEtat-de-choc-septique  chez l adulte prise en charge en réanimation
Etat-de-choc-septique chez l adulte prise en charge en réanimation
jakysami
 
MICI
MICIMICI
MICI
agerc2013
 
La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant
Nouhoum L Traore
 
Poster 71 microbiologie
Poster 71 microbiologiePoster 71 microbiologie
Poster 71 microbiologie
JIB Congress
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
KHETTABDJOUHER
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
cours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdf
cours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdfcours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdf
cours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdf
lailaelhaddaoui1
 
2298324.ppt
2298324.ppt2298324.ppt
2298324.ppt
MedAnes1
 

Similaire à P87 (20)

P31
P31P31
P31
 
P54
P54P54
P54
 
Poster 60 hematologie
Poster 60 hematologiePoster 60 hematologie
Poster 60 hematologie
 
1
11
1
 
Le rétinoblastome (rb)
Le rétinoblastome (rb)Le rétinoblastome (rb)
Le rétinoblastome (rb)
 
Cas clinique
Cas cliniqueCas clinique
Cas clinique
 
P76
P76P76
P76
 
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonairesLes tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
 
Etat-de-choc-septique chez l adulte prise en charge en réanimation
Etat-de-choc-septique  chez l adulte prise en charge en réanimationEtat-de-choc-septique  chez l adulte prise en charge en réanimation
Etat-de-choc-septique chez l adulte prise en charge en réanimation
 
MICI
MICIMICI
MICI
 
La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant
 
Poster 71 microbiologie
Poster 71 microbiologiePoster 71 microbiologie
Poster 71 microbiologie
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Toa
ToaToa
Toa
 
P58
P58P58
P58
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
06 03-16
06 03-1606 03-16
06 03-16
 
P114
P114P114
P114
 
cours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdf
cours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdfcours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdf
cours sous forme de présentation PowerPoint anesthesie hors bloc .pdf
 
2298324.ppt
2298324.ppt2298324.ppt
2298324.ppt
 

Plus de Société Tunisienne d'ORL (20)

P113
P113P113
P113
 
P111
P111P111
P111
 
P110
P110P110
P110
 
P109
P109P109
P109
 
P108
P108P108
P108
 
P107
P107P107
P107
 
P106
P106P106
P106
 
P105
P105P105
P105
 
P103
P103P103
P103
 
P101
P101P101
P101
 
P102
P102P102
P102
 
P84
P84P84
P84
 
P63
P63P63
P63
 
P61
P61P61
P61
 
P60
P60P60
P60
 
P59
P59P59
P59
 
P57
P57P57
P57
 
P77
P77P77
P77
 
P100
P100P100
P100
 
P98
P98P98
P98
 

P87

  • 1.  Enfant âgé de 14 ans, sans antécédents pathologiques  Signes fonctionnels: une otorrhée purulente droite avec fièvre, évoluant depuis deux semaines traité en ambulatoire par une antibiothérapie conventionnelle sans amélioration. Au 17ème jour d’évolution il développe une exophtalmie avec oedème palpébral bilatéral et une baisse de l’acuité visuelle d’aggravation progressive.  L’examen clinique : *une sensibilité rétro auriculaire droite *une paralysie faciale périphérique droite avec un testing musculaire à 12/30. *A l’otoscopie : le tympan est bombé et congestif. *L’examen ophtalmologique : oedème palpébral s’étendant à la racine du nez avec exophtalmie bilatérale, axile irréductible et douloureuse. L’acuité visuelle est diminuée à droite et réduite à la perception lumineuse à gauche, pas de troubles de l’oculomotricité, le réflexe photo-moteur est présent des deux côtés. *Pas de signes neuro-meningés, pas de déficit dans le territoire du V.  La tomodensitométrie : une thrombophlébite du sinus caverneux associée à un abcès cérébral et à un abcès rétropharyngé avec une oto-mastoïdite homolatérale.  PEC: une antibiothérapie à large spectre associée à une héparinothérapie, avec mastoïdectomie droite et drainage de l’abcès rétro-pharyngé.  L’évolution : la régression totale de la paralysie faciale, avec reperméabilisation du sinus caverneux et disparition totale de l’abcès temporal au contrôle scannographique. Le patient a gardé comme seule séquelle une cécité mono oculaire gauche. La thrombophlébite du sinus caverneux est une affection rare surtout dans son origine otologique, l’incidence et la gravité de cette dernière ont beaucoup décru depuis l’avènement des antibiotiques. But: de notre travail est d’établir les moyens diagnostiques et les modalités de prise en charge thérapeutique de cette entité. La thrombophlébite du sinus caverneux d’origine otogène est une pathologie rare, mais grave. Le diagnostic qui repose sur des arguments cliniques, est confirmé par les techniques de neuro-imagerie non invasive. C’est une urgence thérapeutique. Le traitement doit associer une antibiothérapie à large spectre, les anticoagulants et un drainage chirurgical approprié du foyer septique. objectifs: Observation: Conclusion : Discussion: La thrombophlébite du sinus caverneux d’origine otogéne est rare représenant 1% des TPSC. Les otites moyennes chroniques se compliquent plus de TPSC que les otites aigues. La propagation de la thrombose à partir du foyer otologique se fait par voie rétrograde, soit lors d’une pétrosite par contiguïté infectieuse soit par extension à partir sinus latéral. Le sinus caverneux livre passage aux IIIème, IVème, Vème, VIème nerfs crâniens, au plexus sympathique peri-carotidien, à la carotide interne et aux vaisseaux ophtalmiques. les signes oculaires, prédominent dans la plupart des cas , vont de l’atteinte dissociée de l’oculomotricité à l’ophtalmoplégie complète. L’exophtalmie est due à l’obstruction des veines ophtalmiques. La mydriase rend compte de l’atteinte du sympathique peri- carotidien. La recherche bactériologique est en général négative vu l’antibiothérapie préalable. La TDM avec l’injection de produit de contraste: le plus souvent normale. L’IRM: l’examen de choix, est beaucoup plus contributive et peut même faire le diagnostic rétrospectif après une période de un an. Le traitement est basé sur l’association de : • Une antibiothérapie parentérale à large spectre et dont la durée doit être prolongée de quatre semaines après l’amélioration clinique. • Une héparinothérapie relayée ensuite par les anti vitamine K ou les héparines de bas poids moléculaire. • Une chirurgie adaptée au foyer septique responsable de la formation du thrombus. • L’adjonction d’une corticothérapie favoriserait la régression des paralysies nerveuses, P87 THROMBOPHLÉBITE DU SINUS CAVERNEUX D’ORIGINE OTOGÈNE À PROPOS D’UNE OBSERVATION Kermani W, Houas J, Omri M, Bellakhdher M, Meherzi A, Ghammem M, Abdelkafi M Service d’ORL et de CCF, CHU Farhat Hached Sousse Exophtalmie bilatérale prédominante à gauche ( ) avec densification de la graisse intra conale et des structures serpigineuses évoquant une origine vasculaire ( ). Abcès temporal droit ( ) Collection rétro pharyngée ( ) . Eburnation des cellules mastoïdiennes droites ( ). Thrombose partielle du sinus caverneux qui est hypodense après injection de produit de contraste et dilatation des veines ophtalmiques ( ).