SlideShare une entreprise Scribd logo
Les différentes phases
pour
Chasser et travailler
en meute
Réussir Ensemble
Le niveau d’implication des partenaires d’un
programme « Réussir Ensemble » qui
souhaitent se regrouper pour mieux « chasser
en meute » est variable en fonction des
ambitions communes de chacun des
partenaires.
Le programme « Réussir Ensemble » fin de
créer un groupement en meute, puis en tribu
et enfin en organisation étendue, assiste les
seniors, cadres, coachs, experts, patron » en
rebond à trouver leurs partenaires, et surtout
à identifier leur ambition commune, première
étape clé de la constitution d’un groupement.
Cette étape permet notamment de qualifier le
niveau d’implication attendu de chaque
membre participant à un groupement.
Nous avons identifié 8 phases, allant du plus
simple au plus complexe en fonction des
critères marketing, commerciaux,
technologiques et juridiques nécessaires pour
chacun d’entre eux.
Apport d’affaires
Ce modèle est le plus simple car il
s’agit d’une relation de partage
d’opportunité commerciale entre 2
membres. Au sens premier,
l’apporteur d’affaires est un
entremetteur. Sur le plan juridique,
l’apporteur d’affaires est un courtier
qui répond donc au contrat simple
de courtage. Il recherche et trouve
pour son partenaire des
opportunités avec des clients
potentiels. Il n’a pas d’autre
obligation que de tout faire pour
que la mise en relation se réalise. Il
ne peut donc pas être tenu pour
responsable de la non-­­conclusion
de l'opportunité entre les parties. La
rémunération est le plus souvent un
pourcentage du montant de l’affaire ou de la marge nouée entre les parties, variant de 5% à 20%.
Campagne marketing
Ce modèle consiste à identifier au cas par cas, des campagnes de prospection à réaliser en
commun. Elles peuvent prendre des formes diverses : événements, e-­­mailing, de
téléprospection ou d’actions de communication communes.
Pour ce type de collaboration entre membres d’un groupement « Réussir Ensemble », l’investissement
est minime et les initiatives communes se gèrent en mode projet.
Sur le plan juridique, c’est un contrat simple et qui n’est pas spécifiquement régulé à l’inverse, par
exemple, d’un contrat d’agent commercial. Il suffit que la convention qui va lier les parties, liste toute
une série d’obligations croisées de faire de part et d’autres.
Il s’agira de définir formellement les types d’action et les moyens de leur mise en œuvre ainsi que les
thématiques pour la prospection, la communication auprès des cibles et la répartition des budgets
alloués entre les différents protagonistes. Il faudra aussi nommer un coordinateur par projet qui assurera
l’ensemble de la gestion et de la supervision du projet. Il s’acquittera aussi de la communication auprès
des autres partenaires du groupement.
Coopération et stratégie marketing
Dans ce type de groupement, les membres visent plus de pérennité et ambitionnent d’avoir un projet
commun pendant 12 mois minimum, leur permettant de mettre en œuvre en commun une véritable
stratégie d’approche de marché et de partager des moyens marketing (base de données, fichiers,
messages, CRM, télé-­­prospecteurs…) sur des bases de budget plus importantes que s’ils étaient seuls,
et donc plus efficaces.
Ce projet commun se caractérise par la mise en place d’un plan marketing et de communication avec des
objectifs de résultats, un calendrier d’actions et bien sûr une description précise des campagnes et
livrables et modalités de suivi.
● Un plan de prospection intégrant les cibles et les actions marketing et commerciales
majeures,
● Un plan événementiel précisant les actions liées à des salons, foires… ou événements plus
propriétaires comme des séminaires, des conférences, des soirées professionnelles ou
associatives…
● Un plan de marketing digital pour orchestrer les activités web, sites, media sociaux, e-­­
mailing...
● Un plan de communication institutionnelle intégrant l’ensemble des outils de
communication presse et de visibilité : dossier de presse, communiqué de presse et une
fiche de présentation du groupement de sa finalité, de ses membres.
● Un plan marketing de l’offre commercialisée par le groupement qui définira la présentation
homogène de l’offre, de ses bénéfices et de son prix.
Important : Nécessité pour ce type de groupement d’avoir un thème de présentation cohérent avec
le marché concerné ainsi qu’une valeur ajoutée évidente du groupement vis à vis des cibles
Intégration Commerciale partielle
Le contexte spécifique de ce groupement requière au moins 3 conditions essentielles :
1-­­ Promouvoir une offre packagée en cohérence avec les cibles marché du groupement :
● Précisez le périmètre de l’offre (services ou produits), sa proposition de valeurs et la
cohérence en terme de composition vs l’offre de chaque acteur et avec les cibles clients.
● Créer les outils de sa commercialisation à la vente, modèle de proposition commerciale,
grille tarifaire, contrat de vente type, modèle de SLA, clauses de garanties ou de
responsabilités…).
Important : Le client doit comprendre simplement la valeur ajoutée de l’offre dans son ensemble.
2-­­ Définir le modèle d’interaction et les étapes du cycle de vente :
Il s’agit ici de lister et de définir le rôle de chacun et les ressources nécessaires (commerciale, avant-­­
vente, technique…) pour chaque étape du cycle de vente.
Les membres du groupement devront préciser :
● Qui est le chef de projet et qui décide de la stratégie commerciale (périmètre de l’offre,
stratégie de vente, gestion du closing…).
● L’étape commerciale ou le critère de transfert des affaires entre membres
● Qui formalisent et adaptent les propositions au contexte du client ?
Important : La décision sur le prix et les conditions contractuelles reviennent à l’offreur d’origine. Des
niveaux de délégation sur les prix peuvent être définis
3-­­ Définir le modèle de rémunérations des membres :
Les membres du groupement définissent ensemble, le niveau de rémunération de chaque membre en
fonction de son implication dans le cycle de vente
● soit un pourcentage du CA ou la marge, soit un montant fixe,
● soit tous autres modes de rémunération préalablement consentis
Dans le cas de vente complexe, impliquant plus de 2 membres, il vaut mieux privilégier un modèle de
commission pool, favorable au travail en équipe.
Intégration Technologie (plateforme collaborative)
L’idée est d’assurer une valeur ajoutée supplémentaire aux clients en pré-­­ intégrant technologiquement
des offres entre elles. Ce type de groupement est particulièrement favorable dans le cas de solutions
logicielles pour offrir aux clients des bénéfices tangibles en termes de simplification de leurs outils, de
réduction des coûts d’acquisition et de maintenance.
Ce type de modèle nécessite de bien penser le montage de cette offre intégrée par :
▪ La mise en commun des modèles de données
▪ Le développement et la maintenance des interfaces
▪ Le partage des road-­­maps
▪ La documentation des interfaces, API…
Important :
▪ Ce type d’intégration s’inscrit sur le long terme, puisqu’il faudra assurer la maintenance et
l’évolutivité des interfaces pour les clients sur le cycle de vie du produit. Il est donc nécessaire que
cette ambition soit clairement partagée entre les membres.
▪ Il est toujours important de valider, dans le cas de développement de modules additionnels en
commun, la notion de propriété intellectuelle des modules additionnels, de façon à ce que les
parties soient protégées, quelle que soit l’évolution du partenariat.
Intervention en OEM
Il s’agit d’un contexte de groupement très différent puisqu’il va porter autour de l’intégration de
tout ou partie d’une offre d’un membre, en marque blanche ou grise par un autre membre.
Ce modèle se rapproche techniquement du modèle précédent, mais a des implications juridiques
beaucoup plus importantes.
Elle nécessite la formalisation d’un contrat d’EOM spécifiant notamment (mais pas exclusivement) :
 les prix de cession entre membres
 la fourchette des prix à proposer au marché (attention pas de prix imposés)
 la propriété intellectuelle des modules transférés ou crées
 les modalités de maintenance corrective et évolutive de la solution (délai d’information,
délai et modalité d’intervention, coût, SLA en cas de service récurrent (SAS))
 Les pénalités éventuelles et conditions de sortie du contrat
Intervention en GIE
Le Groupement d’Intérêt Economique (GIE) correspond en droit français à une structure juridique
propre, disposant donc de sa propre personnalité juridique, régie par le Code de commerce aux articles L
251-­­1 et suivants. Il est également possible au niveau européen de créer un Groupement
Européen d’Intérêt Economique, depuis un Règlement (CEE) n° 2137/85 du Conseil, du 25 juillet 1985, le
GIE de droit français étant une des rares structures juridiques à disposer, à ce jour, d’un équivalent en
droit communautaire.
La particularité du GIE est qu’il réalise une union organique entre les différentes entreprises, donc
plus forte et plus “lourde” qu’’un simple contrat ou accord mais qu’il se différencie de la “société,” en
ce qu’il ne peut distribuer aucun bénéfice à ses membres.
Il a obligatoirement pour objet social de “faciliter ou de développer l'activité économique de ses
membres, d'améliorer ou d'accroître les résultats de cette activité”. Autrement dit, il ne peut développer
de produits ou de services propres pour l’extérieur, une clientèle notamment. Le GIE doit réserver ses
produits ou ses services à ses seuls membres et pour le bénéfice de chacun.
Un fichier à partager, des outils communs, sont les éléments idéaux d’un GIE, dès l’instant que ces
éléments en communs nécessitent la mise en commun de ressources pour les concevoir et/ou les mettre
en œuvre.
Intervention en participation croisée
Le terme Groupement doit être entendu ici au sens commun et non juridique du terme.
Dans ce cas, les parties vont bien plus loin qu’une ou des opérations ponctuelles, elles ont décidé de se
lier organiquement. Le droit des sociétés va alors le plus souvent régir cette union (opérations sur
valeurs Mobilières, pacte d’actionnaires, éventuellement conventions ou protocoles divers entre
associés, etc. …).
Dans ce modèle de groupement, il s’agit de ne pas se tromper sur les personnes avec lesquelles on va
cumuler une relation d’affaires et désormais d’associés.
Il est simple de s’associer selon de très nombreuses modalités, il est souvent bien plus complexe,
coûteux et parfois douloureux de se dissocier, si la relation n’aboutie pas à une relation satisfaisante de
part et d’autres.
Ce modèle doit donc être adopté après étude minutieuse des conséquences juridiques, fiscales et parfois
patrimoniales de sa mise en œuvre.

Contenu connexe

Tendances

Catalogue de prestations 2016 17
Catalogue de prestations 2016 17Catalogue de prestations 2016 17
Catalogue de prestations 2016 17
Collectif d'Experts
 
Theboard presentation
Theboard presentationTheboard presentation
Theboard presentation
Sebastien Elion
 
Stratégie commerciale des premiers instants volet 2
Stratégie commerciale des premiers instants volet 2Stratégie commerciale des premiers instants volet 2
Stratégie commerciale des premiers instants volet 2
Bertrand LAINE
 
MMA plan cadre
MMA plan cadre MMA plan cadre
MMA plan cadre
Arlette Côté, ARP
 
Doxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs cles
Doxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs clesDoxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs cles
Doxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs cles
DOXACONSEILRHetFORMA
 
Doxa inter2019-achat2-23012019
Doxa inter2019-achat2-23012019Doxa inter2019-achat2-23012019
Doxa inter2019-achat2-23012019
DOXACONSEILRHetFORMA
 
Présentation BY CONSULTING
Présentation BY CONSULTINGPrésentation BY CONSULTING
Présentation BY CONSULTING
Yen Bui
 
Conf adetem universite paris ouest
Conf adetem universite paris ouestConf adetem universite paris ouest
Conf adetem universite paris ouest
Master MOI
 
Presentation des dispositifs de la fabrik marketing
Presentation des dispositifs de la fabrik marketingPresentation des dispositifs de la fabrik marketing
Presentation des dispositifs de la fabrik marketing
UNIMEV_FR
 
Stratégie de l entreprise
Stratégie de l entrepriseStratégie de l entreprise
Stratégie de l entreprise
Bbasatof Mostafa
 

Tendances (10)

Catalogue de prestations 2016 17
Catalogue de prestations 2016 17Catalogue de prestations 2016 17
Catalogue de prestations 2016 17
 
Theboard presentation
Theboard presentationTheboard presentation
Theboard presentation
 
Stratégie commerciale des premiers instants volet 2
Stratégie commerciale des premiers instants volet 2Stratégie commerciale des premiers instants volet 2
Stratégie commerciale des premiers instants volet 2
 
MMA plan cadre
MMA plan cadre MMA plan cadre
MMA plan cadre
 
Doxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs cles
Doxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs clesDoxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs cles
Doxa inter2019- Manager efficacement les fournisseurs cles
 
Doxa inter2019-achat2-23012019
Doxa inter2019-achat2-23012019Doxa inter2019-achat2-23012019
Doxa inter2019-achat2-23012019
 
Présentation BY CONSULTING
Présentation BY CONSULTINGPrésentation BY CONSULTING
Présentation BY CONSULTING
 
Conf adetem universite paris ouest
Conf adetem universite paris ouestConf adetem universite paris ouest
Conf adetem universite paris ouest
 
Presentation des dispositifs de la fabrik marketing
Presentation des dispositifs de la fabrik marketingPresentation des dispositifs de la fabrik marketing
Presentation des dispositifs de la fabrik marketing
 
Stratégie de l entreprise
Stratégie de l entrepriseStratégie de l entreprise
Stratégie de l entreprise
 

En vedette

Présentation "La meute", Jean-François Varrin
Présentation "La meute", Jean-François VarrinPrésentation "La meute", Jean-François Varrin
Présentation "La meute", Jean-François Varrin
Editions du Pantheon
 
Sortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociaux
Sortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociauxSortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociaux
Sortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociaux
Jean-François Lévesque, LL.M.
 
Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)
Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)
Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)
GESTIO NOVE
 
Le métier insolite - Photographe sous-marin
Le métier insolite - Photographe sous-marinLe métier insolite - Photographe sous-marin
Le métier insolite - Photographe sous-marin
evilagines
 
Betaleadership et Espace Innovation, agilité en entreprise
Betaleadership et Espace Innovation, agilité en entrepriseBetaleadership et Espace Innovation, agilité en entreprise
Betaleadership et Espace Innovation, agilité en entreprise
Sylvain Loubradou
 
Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]
Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]
Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]
Esperluette & Associés
 
Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Sous-marin nucléaire lanceur d'enginsSous-marin nucléaire lanceur d'engins
Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
jufanch
 
Einparkhilfe Präsentation
Einparkhilfe PräsentationEinparkhilfe Präsentation
Einparkhilfe Präsentation
Joanna Ludmila Rycko
 
AdWords Updates der letzten 12 Monate
AdWords Updates der letzten 12 MonateAdWords Updates der letzten 12 Monate
AdWords Updates der letzten 12 Monate
marc hoeft
 
GCN LORET
GCN LORETGCN LORET
GCN LORET
loret
 
Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014
Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014
Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014
Michel Kuipers
 
Qu’est ce que c’est sous marin
Qu’est ce que c’est sous marinQu’est ce que c’est sous marin
Qu’est ce que c’est sous marin
stewartna
 
Développement du GNL carburant marin_Rapport Maler
Développement du GNL carburant marin_Rapport MalerDéveloppement du GNL carburant marin_Rapport Maler
Développement du GNL carburant marin_Rapport Maler
Interconsulaire 909
 
Drones Joaquin Camarra
Drones Joaquin CamarraDrones Joaquin Camarra
Drones Joaquin Camarra
joaquincamarra
 
Cp volcan trinidad & tobago
Cp volcan trinidad & tobagoCp volcan trinidad & tobago
Cp volcan trinidad & tobago
Joseph Nodin
 
Practico
PracticoPractico
Practico
toteto
 
Station de cable sous marin sat3 cotonou
Station de cable sous marin sat3 cotonouStation de cable sous marin sat3 cotonou
Station de cable sous marin sat3 cotonou
philippey hounkponou
 
Troisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière intercluster
Troisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière interclusterTroisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière intercluster
Troisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière intercluster
BIHARTEAN
 
Drone A.R
Drone A.RDrone A.R
Drone A.R
eidani
 
Blue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovant
Blue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovantBlue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovant
Blue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovant
Guillaume CROMER
 

En vedette (20)

Présentation "La meute", Jean-François Varrin
Présentation "La meute", Jean-François VarrinPrésentation "La meute", Jean-François Varrin
Présentation "La meute", Jean-François Varrin
 
Sortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociaux
Sortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociauxSortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociaux
Sortez de la meute : Réussir son branding personnel avec les médias sociaux
 
Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)
Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)
Chasser en meute (Organigramme fonctionnel)
 
Le métier insolite - Photographe sous-marin
Le métier insolite - Photographe sous-marinLe métier insolite - Photographe sous-marin
Le métier insolite - Photographe sous-marin
 
Betaleadership et Espace Innovation, agilité en entreprise
Betaleadership et Espace Innovation, agilité en entrepriseBetaleadership et Espace Innovation, agilité en entreprise
Betaleadership et Espace Innovation, agilité en entreprise
 
Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]
Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]
Cp ecole des metiers du drone pixiel-13 avril2015[1]
 
Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Sous-marin nucléaire lanceur d'enginsSous-marin nucléaire lanceur d'engins
Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
 
Einparkhilfe Präsentation
Einparkhilfe PräsentationEinparkhilfe Präsentation
Einparkhilfe Präsentation
 
AdWords Updates der letzten 12 Monate
AdWords Updates der letzten 12 MonateAdWords Updates der letzten 12 Monate
AdWords Updates der letzten 12 Monate
 
GCN LORET
GCN LORETGCN LORET
GCN LORET
 
Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014
Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014
Hoogste beoordeling Marin Mount Vision C-XM Pro door Bike Germany - mei 2014
 
Qu’est ce que c’est sous marin
Qu’est ce que c’est sous marinQu’est ce que c’est sous marin
Qu’est ce que c’est sous marin
 
Développement du GNL carburant marin_Rapport Maler
Développement du GNL carburant marin_Rapport MalerDéveloppement du GNL carburant marin_Rapport Maler
Développement du GNL carburant marin_Rapport Maler
 
Drones Joaquin Camarra
Drones Joaquin CamarraDrones Joaquin Camarra
Drones Joaquin Camarra
 
Cp volcan trinidad & tobago
Cp volcan trinidad & tobagoCp volcan trinidad & tobago
Cp volcan trinidad & tobago
 
Practico
PracticoPractico
Practico
 
Station de cable sous marin sat3 cotonou
Station de cable sous marin sat3 cotonouStation de cable sous marin sat3 cotonou
Station de cable sous marin sat3 cotonou
 
Troisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière intercluster
Troisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière interclusterTroisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière intercluster
Troisième Oeil du Marin : Projet de collaboration transfrontalière intercluster
 
Drone A.R
Drone A.RDrone A.R
Drone A.R
 
Blue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovant
Blue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovantBlue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovant
Blue Pearl Hotel - Hôtel sous marin - Projet touristique durable innovant
 

Similaire à Phase pour réussir ensemble chasse et travail en meute inelligente

Guide cgem guide du travail en réseau collaboratif
Guide cgem guide du travail en réseau collaboratifGuide cgem guide du travail en réseau collaboratif
Guide cgem guide du travail en réseau collaboratif
abjadi72
 
Relation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal Memo
Relation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal MemoRelation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal Memo
Relation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal Memo
Bpifrance Le Hub
 
EOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptx
EOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptxEOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptx
EOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptx
HICHAMESSAOUDI2
 
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développementL'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
Benoît Bornand
 
Exposé alliances stratégiques
Exposé alliances stratégiquesExposé alliances stratégiques
Exposé alliances stratégiques
Soufiane MERROUN OUAHHABI
 
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelierLe rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Cap'Com
 
Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...
Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...
Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...
Romain Fonnier
 
Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication -
Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication - Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication -
Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication -
Romain Fonnier
 
Introduction au Business Model Canvas by MAZAM
Introduction au Business Model Canvas by MAZAMIntroduction au Business Model Canvas by MAZAM
Introduction au Business Model Canvas by MAZAM
MAZAM
 
Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait  Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait
leconciergemarketing
 
Le marketing programmatique - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...
Le marketing programmatique  - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...Le marketing programmatique  - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...
Le marketing programmatique - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...
Romain Fonnier
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
hassanamibh
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
hassanamibh
 
Costing, Pricing et Pilotage de la performance.pdf
Costing, Pricing et Pilotage de la performance.pdfCosting, Pricing et Pilotage de la performance.pdf
Costing, Pricing et Pilotage de la performance.pdf
Olivier Rihouet
 
La Stratégie de diversification
La Stratégie de diversificationLa Stratégie de diversification
La Stratégie de diversification
TaouilJ
 
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
IE-Club
 
Attirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptx
Attirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptxAttirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptx
Attirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptx
HassibaTamiss
 
Presentation : internaliser son programme d'affiliation
Presentation : internaliser son programme d'affiliationPresentation : internaliser son programme d'affiliation
Presentation : internaliser son programme d'affiliation
Michael Amar
 
cours Management Stratégique Version Finale.pptx
cours  Management Stratégique Version Finale.pptxcours  Management Stratégique Version Finale.pptx
cours Management Stratégique Version Finale.pptx
NawalOuzellal1
 

Similaire à Phase pour réussir ensemble chasse et travail en meute inelligente (20)

Guide cgem guide du travail en réseau collaboratif
Guide cgem guide du travail en réseau collaboratifGuide cgem guide du travail en réseau collaboratif
Guide cgem guide du travail en réseau collaboratif
 
Relation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal Memo
Relation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal MemoRelation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal Memo
Relation achat grands groupes / startups : explication du projet de Deal Memo
 
EOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptx
EOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptxEOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptx
EOAE 2A BAC résumé les stratégie et la GRH.pptx
 
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développementL'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
 
Exposé alliances stratégiques
Exposé alliances stratégiquesExposé alliances stratégiques
Exposé alliances stratégiques
 
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelierLe rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
 
Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...
Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...
Attribution , Contribution : les enjeux de la déduplication - IAB france - ma...
 
Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication -
Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication - Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication -
Attribution, Contribution : Les enjeux de la deduplication -
 
Introduction au Business Model Canvas by MAZAM
Introduction au Business Model Canvas by MAZAMIntroduction au Business Model Canvas by MAZAM
Introduction au Business Model Canvas by MAZAM
 
Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait  Le guide du commanditaire parfait
Le guide du commanditaire parfait
 
Le marketing programmatique - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...
Le marketing programmatique  - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...Le marketing programmatique  - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...
Le marketing programmatique - Plongée entre les algorithmes - ebg - trade la...
 
Markeing de projet
Markeing de  projetMarkeing de  projet
Markeing de projet
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
 
Costing, Pricing et Pilotage de la performance.pdf
Costing, Pricing et Pilotage de la performance.pdfCosting, Pricing et Pilotage de la performance.pdf
Costing, Pricing et Pilotage de la performance.pdf
 
La Stratégie de diversification
La Stratégie de diversificationLa Stratégie de diversification
La Stratégie de diversification
 
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
 
Attirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptx
Attirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptxAttirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptx
Attirer et fidéliser une clientèle d’entreprise btob.pptx
 
Presentation : internaliser son programme d'affiliation
Presentation : internaliser son programme d'affiliationPresentation : internaliser son programme d'affiliation
Presentation : internaliser son programme d'affiliation
 
cours Management Stratégique Version Finale.pptx
cours  Management Stratégique Version Finale.pptxcours  Management Stratégique Version Finale.pptx
cours Management Stratégique Version Finale.pptx
 

Plus de OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE

Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)
Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)
Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Entreprise libérée (synthèse documentaire)
Entreprise libérée (synthèse documentaire)Entreprise libérée (synthèse documentaire)
Entreprise libérée (synthèse documentaire)
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015
Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015
Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...
LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...
LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Creation événement business itg 16 juin
Creation événement business itg 16 juinCreation événement business itg 16 juin
Creation événement business itg 16 juin
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Guide des startups hightech en france mars 2015
Guide des startups hightech en france mars 2015Guide des startups hightech en france mars 2015
Guide des startups hightech en france mars 2015
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Vivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez wereso
Vivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez weresoVivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez wereso
Vivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez wereso
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Coaching de dirigeants
Coaching de dirigeantsCoaching de dirigeants
Coaching de dirigeants
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Philippe olivier clement cv 041014 v5
Philippe olivier clement cv 041014 v5Philippe olivier clement cv 041014 v5
Philippe olivier clement cv 041014 v5
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Intelligence collective livre_blanc_ic
Intelligence collective livre_blanc_icIntelligence collective livre_blanc_ic
Intelligence collective livre_blanc_ic
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 
Un nouvel article en français la clé du médium algorithmique random notes ...
Un nouvel article en français  la clé du médium algorithmique   random notes ...Un nouvel article en français  la clé du médium algorithmique   random notes ...
Un nouvel article en français la clé du médium algorithmique random notes ...
OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE
 

Plus de OPPORTUNITES ET STRUCTURE PORTEUSE (20)

Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)
Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)
Gigantesque escroquerie à la retraite par l'état (2015)
 
Entreprise libérée (synthèse documentaire)
Entreprise libérée (synthèse documentaire)Entreprise libérée (synthèse documentaire)
Entreprise libérée (synthèse documentaire)
 
Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015
Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015
Transforamtion culturelle intelligence collective philippe olivier clement 2015
 
LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...
LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...
LIVRE BLANC DE L'IC ( Une forme d'intelligence collective orientée sur la bie...
 
Creation événement business itg 16 juin
Creation événement business itg 16 juinCreation événement business itg 16 juin
Creation événement business itg 16 juin
 
Guide des startups hightech en france mars 2015
Guide des startups hightech en france mars 2015Guide des startups hightech en france mars 2015
Guide des startups hightech en france mars 2015
 
Vivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez wereso
Vivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez weresoVivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez wereso
Vivre une aventure collaborative 13 mars 2015 chez wereso
 
Coaching de dirigeants
Coaching de dirigeantsCoaching de dirigeants
Coaching de dirigeants
 
Hec executive coach Philippe Olivier CLEMENT cv 10102014
Hec executive coach Philippe Olivier CLEMENT cv 10102014Hec executive coach Philippe Olivier CLEMENT cv 10102014
Hec executive coach Philippe Olivier CLEMENT cv 10102014
 
Formation intelligence collective île de la réunion
Formation intelligence collective île de la réunionFormation intelligence collective île de la réunion
Formation intelligence collective île de la réunion
 
Verso programme formation intelligence collective ic
Verso programme formation intelligence collective icVerso programme formation intelligence collective ic
Verso programme formation intelligence collective ic
 
Verso bon de commande formation ic
Verso bon de commande formation icVerso bon de commande formation ic
Verso bon de commande formation ic
 
Philippe olivier clement cv 041014 v5
Philippe olivier clement cv 041014 v5Philippe olivier clement cv 041014 v5
Philippe olivier clement cv 041014 v5
 
Certificat de coach professionnel avec signature 2
Certificat de coach professionnel avec signature 2Certificat de coach professionnel avec signature 2
Certificat de coach professionnel avec signature 2
 
Intelligence collective livre_blanc_ic
Intelligence collective livre_blanc_icIntelligence collective livre_blanc_ic
Intelligence collective livre_blanc_ic
 
Dna ecorevue 14062012_page_02
Dna ecorevue 14062012_page_02Dna ecorevue 14062012_page_02
Dna ecorevue 14062012_page_02
 
Un nouvel article en français la clé du médium algorithmique random notes ...
Un nouvel article en français  la clé du médium algorithmique   random notes ...Un nouvel article en français  la clé du médium algorithmique   random notes ...
Un nouvel article en français la clé du médium algorithmique random notes ...
 
Gouvernance
GouvernanceGouvernance
Gouvernance
 
E reputation-110205104223-phpapp02
E reputation-110205104223-phpapp02E reputation-110205104223-phpapp02
E reputation-110205104223-phpapp02
 
Ebookveille 110707103624-phpapp02
Ebookveille 110707103624-phpapp02Ebookveille 110707103624-phpapp02
Ebookveille 110707103624-phpapp02
 

Dernier

Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Txaruka
 
Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025
Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025
Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025
ksibainternational
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
lebaobabbleu
 
1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
hammani bachir
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
lebaobabbleu
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
NadineHG
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
lebaobabbleu
 
Aide-mémoire gestion des déchets pour le
Aide-mémoire gestion des déchets pour leAide-mémoire gestion des déchets pour le
Aide-mémoire gestion des déchets pour le
DomingoBen
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 

Dernier (11)

Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
 
Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025
Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025
Top 10 destinations les moins chères pour étudier à l'étranger en 2024-2025
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
 
1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
 
Aide-mémoire gestion des déchets pour le
Aide-mémoire gestion des déchets pour leAide-mémoire gestion des déchets pour le
Aide-mémoire gestion des déchets pour le
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 

Phase pour réussir ensemble chasse et travail en meute inelligente

  • 1. Les différentes phases pour Chasser et travailler en meute Réussir Ensemble Le niveau d’implication des partenaires d’un programme « Réussir Ensemble » qui souhaitent se regrouper pour mieux « chasser en meute » est variable en fonction des ambitions communes de chacun des partenaires. Le programme « Réussir Ensemble » fin de créer un groupement en meute, puis en tribu et enfin en organisation étendue, assiste les seniors, cadres, coachs, experts, patron » en rebond à trouver leurs partenaires, et surtout à identifier leur ambition commune, première étape clé de la constitution d’un groupement. Cette étape permet notamment de qualifier le niveau d’implication attendu de chaque membre participant à un groupement. Nous avons identifié 8 phases, allant du plus simple au plus complexe en fonction des critères marketing, commerciaux, technologiques et juridiques nécessaires pour chacun d’entre eux.
  • 2. Apport d’affaires Ce modèle est le plus simple car il s’agit d’une relation de partage d’opportunité commerciale entre 2 membres. Au sens premier, l’apporteur d’affaires est un entremetteur. Sur le plan juridique, l’apporteur d’affaires est un courtier qui répond donc au contrat simple de courtage. Il recherche et trouve pour son partenaire des opportunités avec des clients potentiels. Il n’a pas d’autre obligation que de tout faire pour que la mise en relation se réalise. Il ne peut donc pas être tenu pour responsable de la non-­­conclusion de l'opportunité entre les parties. La rémunération est le plus souvent un pourcentage du montant de l’affaire ou de la marge nouée entre les parties, variant de 5% à 20%. Campagne marketing Ce modèle consiste à identifier au cas par cas, des campagnes de prospection à réaliser en commun. Elles peuvent prendre des formes diverses : événements, e-­­mailing, de téléprospection ou d’actions de communication communes. Pour ce type de collaboration entre membres d’un groupement « Réussir Ensemble », l’investissement est minime et les initiatives communes se gèrent en mode projet. Sur le plan juridique, c’est un contrat simple et qui n’est pas spécifiquement régulé à l’inverse, par exemple, d’un contrat d’agent commercial. Il suffit que la convention qui va lier les parties, liste toute une série d’obligations croisées de faire de part et d’autres. Il s’agira de définir formellement les types d’action et les moyens de leur mise en œuvre ainsi que les thématiques pour la prospection, la communication auprès des cibles et la répartition des budgets alloués entre les différents protagonistes. Il faudra aussi nommer un coordinateur par projet qui assurera l’ensemble de la gestion et de la supervision du projet. Il s’acquittera aussi de la communication auprès des autres partenaires du groupement. Coopération et stratégie marketing Dans ce type de groupement, les membres visent plus de pérennité et ambitionnent d’avoir un projet commun pendant 12 mois minimum, leur permettant de mettre en œuvre en commun une véritable stratégie d’approche de marché et de partager des moyens marketing (base de données, fichiers, messages, CRM, télé-­­prospecteurs…) sur des bases de budget plus importantes que s’ils étaient seuls, et donc plus efficaces. Ce projet commun se caractérise par la mise en place d’un plan marketing et de communication avec des objectifs de résultats, un calendrier d’actions et bien sûr une description précise des campagnes et livrables et modalités de suivi.
  • 3. ● Un plan de prospection intégrant les cibles et les actions marketing et commerciales majeures, ● Un plan événementiel précisant les actions liées à des salons, foires… ou événements plus propriétaires comme des séminaires, des conférences, des soirées professionnelles ou associatives… ● Un plan de marketing digital pour orchestrer les activités web, sites, media sociaux, e-­­ mailing... ● Un plan de communication institutionnelle intégrant l’ensemble des outils de communication presse et de visibilité : dossier de presse, communiqué de presse et une fiche de présentation du groupement de sa finalité, de ses membres. ● Un plan marketing de l’offre commercialisée par le groupement qui définira la présentation homogène de l’offre, de ses bénéfices et de son prix. Important : Nécessité pour ce type de groupement d’avoir un thème de présentation cohérent avec le marché concerné ainsi qu’une valeur ajoutée évidente du groupement vis à vis des cibles Intégration Commerciale partielle Le contexte spécifique de ce groupement requière au moins 3 conditions essentielles : 1-­­ Promouvoir une offre packagée en cohérence avec les cibles marché du groupement : ● Précisez le périmètre de l’offre (services ou produits), sa proposition de valeurs et la cohérence en terme de composition vs l’offre de chaque acteur et avec les cibles clients. ● Créer les outils de sa commercialisation à la vente, modèle de proposition commerciale, grille tarifaire, contrat de vente type, modèle de SLA, clauses de garanties ou de responsabilités…). Important : Le client doit comprendre simplement la valeur ajoutée de l’offre dans son ensemble. 2-­­ Définir le modèle d’interaction et les étapes du cycle de vente : Il s’agit ici de lister et de définir le rôle de chacun et les ressources nécessaires (commerciale, avant-­­ vente, technique…) pour chaque étape du cycle de vente. Les membres du groupement devront préciser : ● Qui est le chef de projet et qui décide de la stratégie commerciale (périmètre de l’offre, stratégie de vente, gestion du closing…). ● L’étape commerciale ou le critère de transfert des affaires entre membres ● Qui formalisent et adaptent les propositions au contexte du client ? Important : La décision sur le prix et les conditions contractuelles reviennent à l’offreur d’origine. Des niveaux de délégation sur les prix peuvent être définis 3-­­ Définir le modèle de rémunérations des membres : Les membres du groupement définissent ensemble, le niveau de rémunération de chaque membre en fonction de son implication dans le cycle de vente ● soit un pourcentage du CA ou la marge, soit un montant fixe, ● soit tous autres modes de rémunération préalablement consentis Dans le cas de vente complexe, impliquant plus de 2 membres, il vaut mieux privilégier un modèle de commission pool, favorable au travail en équipe.
  • 4. Intégration Technologie (plateforme collaborative) L’idée est d’assurer une valeur ajoutée supplémentaire aux clients en pré-­­ intégrant technologiquement des offres entre elles. Ce type de groupement est particulièrement favorable dans le cas de solutions logicielles pour offrir aux clients des bénéfices tangibles en termes de simplification de leurs outils, de réduction des coûts d’acquisition et de maintenance. Ce type de modèle nécessite de bien penser le montage de cette offre intégrée par : ▪ La mise en commun des modèles de données ▪ Le développement et la maintenance des interfaces ▪ Le partage des road-­­maps ▪ La documentation des interfaces, API… Important : ▪ Ce type d’intégration s’inscrit sur le long terme, puisqu’il faudra assurer la maintenance et l’évolutivité des interfaces pour les clients sur le cycle de vie du produit. Il est donc nécessaire que cette ambition soit clairement partagée entre les membres. ▪ Il est toujours important de valider, dans le cas de développement de modules additionnels en commun, la notion de propriété intellectuelle des modules additionnels, de façon à ce que les parties soient protégées, quelle que soit l’évolution du partenariat. Intervention en OEM Il s’agit d’un contexte de groupement très différent puisqu’il va porter autour de l’intégration de tout ou partie d’une offre d’un membre, en marque blanche ou grise par un autre membre. Ce modèle se rapproche techniquement du modèle précédent, mais a des implications juridiques beaucoup plus importantes. Elle nécessite la formalisation d’un contrat d’EOM spécifiant notamment (mais pas exclusivement) :  les prix de cession entre membres  la fourchette des prix à proposer au marché (attention pas de prix imposés)  la propriété intellectuelle des modules transférés ou crées  les modalités de maintenance corrective et évolutive de la solution (délai d’information, délai et modalité d’intervention, coût, SLA en cas de service récurrent (SAS))  Les pénalités éventuelles et conditions de sortie du contrat Intervention en GIE Le Groupement d’Intérêt Economique (GIE) correspond en droit français à une structure juridique propre, disposant donc de sa propre personnalité juridique, régie par le Code de commerce aux articles L 251-­­1 et suivants. Il est également possible au niveau européen de créer un Groupement Européen d’Intérêt Economique, depuis un Règlement (CEE) n° 2137/85 du Conseil, du 25 juillet 1985, le GIE de droit français étant une des rares structures juridiques à disposer, à ce jour, d’un équivalent en droit communautaire. La particularité du GIE est qu’il réalise une union organique entre les différentes entreprises, donc plus forte et plus “lourde” qu’’un simple contrat ou accord mais qu’il se différencie de la “société,” en ce qu’il ne peut distribuer aucun bénéfice à ses membres. Il a obligatoirement pour objet social de “faciliter ou de développer l'activité économique de ses membres, d'améliorer ou d'accroître les résultats de cette activité”. Autrement dit, il ne peut développer de produits ou de services propres pour l’extérieur, une clientèle notamment. Le GIE doit réserver ses produits ou ses services à ses seuls membres et pour le bénéfice de chacun.
  • 5. Un fichier à partager, des outils communs, sont les éléments idéaux d’un GIE, dès l’instant que ces éléments en communs nécessitent la mise en commun de ressources pour les concevoir et/ou les mettre en œuvre. Intervention en participation croisée Le terme Groupement doit être entendu ici au sens commun et non juridique du terme. Dans ce cas, les parties vont bien plus loin qu’une ou des opérations ponctuelles, elles ont décidé de se lier organiquement. Le droit des sociétés va alors le plus souvent régir cette union (opérations sur valeurs Mobilières, pacte d’actionnaires, éventuellement conventions ou protocoles divers entre associés, etc. …). Dans ce modèle de groupement, il s’agit de ne pas se tromper sur les personnes avec lesquelles on va cumuler une relation d’affaires et désormais d’associés. Il est simple de s’associer selon de très nombreuses modalités, il est souvent bien plus complexe, coûteux et parfois douloureux de se dissocier, si la relation n’aboutie pas à une relation satisfaisante de part et d’autres. Ce modèle doit donc être adopté après étude minutieuse des conséquences juridiques, fiscales et parfois patrimoniales de sa mise en œuvre.