SlideShare une entreprise Scribd logo
Quel niveau de protection pour quel développement ?
Evaluation des bénéfices de la protection du Conservatoire
du littoral à l’horizon 2050
Thomas Binet, thomasbinet@vertigolab.eu
Patrick Bazin, p.bazin@conservatoire-du-littoral.Fr
LES ENTRETIENS DE PORT-CROS, SEPTEMBRE 2015
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 1
INTRODUCTION
 La protection des espaces naturels est-elle rentable ?
o A l’occasion de son 40ème anniversaire en 2015, le Conservatoire du littoral a
révisé sa stratégie à long terme. Il ambitionne, avec ses partenaires, d’atteindre
le « tiers naturel » en 2050 et d’en garantir le bon état.
o Cette stratégie à un coût, celui de la politique foncière du Conservatoire et de
la mise en œuvre d’une gestion et d’une valorisation patrimoniales par les
gestionnaires des sites.
o En regard, le niveau de protection apporté par le Conservatoire génère-t-il des
bénéfices pour le territoire?
 La mission confiée à Vertigo consistait à mettre en lumière et
évaluer les bénéfices économiques de l’action du Conservatoire
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 2
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 3
MÉTHODE – BÉNÉFICES DE LA PROTECTION
Bénéfices de la
protection
Avec protectionSans protection
BÉNÉFICES RÉGIONAUX - ZONES
D’ÉTUDE
Finistère
Sud
Bassin
d’Arcachon
Côte des
Maures
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 4
8 études de cas - Bassin d’Arcachon, Finistère Sud, Etang de Thau, Côte des Maures, Sud Corse,
Estuaire de l’Orne, Baie de Somme, Estuaire de Charente
Bassin de Thau
Sud Corse
Estuaire de l’Orne
Baie de Somme
Estuaire de
Charente
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 5
EVALUATION DES BÉNÉFICES ASSOCIÉS À LA
PROTECTION DES SITES DU CDL
ETAPE 1
Evaluation des
services
écosystémiques
des sites du
Conservatoire
ETAPE 2
Définition de
deux scénarios de
protection des
sites du CDL à
2050
ETAPE 3
Intégration des
menaces et
pressions sur les
écosystèmes dans
les deux scenarios
ETAPE 4
Comparaison des
valeurs
actualisées des
services dans les
deux scénarios
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 6
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 724/06/2015
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 8
EVALUATION DES BÉNÉFICES ASSOCIÉS À LA
PROTECTION DES SITES DU CDL
Définition de deux scénarios de protection des sites du CDL à 2050
• Acquisition des zones à enjeux de la
Stratégie à long-terme du Conservatoire
• Mise en œuvre effective de la Stratégie à
long-terme du Conservatoire sur les sites
actuels et les zones à enjeux : poursuite
des efforts de protection, de mise en valeur
pour le tourisme, etc.
Scénario de
« protection forte »
• Arrêt du développement des acquisitions
sur les périmètres d'intervention tels que
définis dans la Stratégie à long-terme:
conversion accélérée des prairies, étalement
urbain, etc.
• Baisse du niveau de gestion des sites
actuels du Conservatoire
Scénario
d’ «affaiblissement
de la protection »
2050
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 9
EVALUATION DES BÉNÉFICES ASSOCIÉS À LA
PROTECTION DES SITES DU CDL
Intégration des menaces et
pressions sur les écosystèmes
dans les deux scenarios de
protection
Sous l’effet des pressions :
o Evolution des surfaces productrices
de services
o Evolution de la qualité des services
 Évolutions traduites en valeur économique
Ecosytème
Urbanisation
Pollution
Conversion
des prairies en
terres arables
Erosion
côtière
Espèces
envahissantes
Submersion
marine
METHODE
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 10
 Impacts des menaces et
pressions
Etalement Urbain:
Etalement de la tache urbaine,
proportionnellement à
l’augmentation de population
d’ici 2050.
Contrainte d’étalement liée au
PLU ou au SCOT
Etalement Agricole:
Conversion des prairies en
terres arables. Contraintes de
pente, de zone inondable et d’ENS
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 11
MÉTHODES – EVALUATION DES BÉNÉFICES
ASSOCIÉS À LA PROTECTION DES SITES DU CDL
Comparaison des valeurs actualisées des services dans les deux
scénarios
Valeur
actualisée nette
des
écosystèmes si
« protection
forte »
Valeur
actualisée
nette des
écosystèmes si
« affaiblisseme
nt de la
protection »
Bénéfice
économique
de la
protection
des
écosystèmes
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 12
ATTRACTIVITÉ DES MILIEUX
NATURELS POUR LES RÉSIDENTS
Habitats concernés: Zones humides, zones
arborées, zones littorales
Traitement SIG: 1 204 000m² de bâti ont une vue
immédiate sur l’un site du Conservatoire du littoral
Valeur économique unitaire: prix immobiliers
de 5535€/m2 X contribution des habitats naturels à
5% du prix X 54% de résidences secondaires
Valeur économique site 2015: 179,9 M€/an
Scénario de « protection forte »
Maintien des espaces naturels dans les
zones à enjeux A et B augmentant la
valeur contemplative de ces zones à
enjeux
Menaces et pressions
Valeurs des bénéfices de la protection
Scénario de « protection faible »
Étalement de la tâche urbaine réduisant
le périmètre du cercle de résidences
ayant vue les sites du Conservatoire
Conversion des prairies humides en
terres arables
31,2 M€/an
20/05/2015
Résultats – Illustration en PACA
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 13
Résultats – Illustration en Aquitaine
24/06/2015
Scénario de « protection faible »
Conversion des prairies réduisant l’effet
éponge du marais en cas de submersion
marine
Étalement urbain sur les zones humides
14M€
RÉGULATION DES INONDATIONS
PAR SUBMERSION MARINE
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 14
Résultats – Illustration en PACA
Bénéfices de la protection des sites du CDL de la Côte des Maures
o 194 millions d’euros sur 35 ans soit 5,5 M€/an
o 30 000 €/ha soit 850 €/ha/an
Elevage
16%
Tourisme
54%
Attractivité des
milieux naturels
pour les
résidents
16%
Pêche de loisir
en mer
3%
Chasse
2%
Régulation de la
qualité de l'eau
6%
Régulation du
climat global
(prairies) -
séquestration
2%
Autres services
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 15
o EVALUER les bénéfices patrimoniaux de la mise en œuvre de la stratégie 2050
o Sur la base d’une enquête en France métropolitaine
o Par la mises en œuvre de la méthode multi-attributs (ou méthode des expériences de
choix)
 Evalue les préférences des individus pour les modifications d’un bien, défini par
plusieurs caractéristiques propres appelées attributs
 L’impact d’une politique sur un bien est donc mesurée indirectement à partir de
l’impact sur ses attributs
 Sous l’effet de la politique, chaque attribut varie en niveaux définis qualitativement
ou quantitativement
BENEFICES PATRIMONIAUX –
METHODE
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 16
ETAPE 1
Identification
des attributs et
du plan
d’expérience
ETAPE 2
Recueil des
données
d’enquêtes
ETAPE 3
Analyse socio-
économique de
l’échantillon
d’enquête
ETAPE 4
Analyse
statistique de
l’échantillon
d’enquête
BENEFICES PATRIMONIAUX –
MISE EN ŒUVRE DE LA MÉTHODE MULTI-
ATTRIBUTS
BENEFICES PATRIMONIAUX –
MÉTHODE
ETAPE 1
Identification des
attributs et du
plan d’expèrience
ETAPE 2
Recueil des
données
d’enquêtes
ETAPE 3
Analyse socio-
économique de
l’échantillon
d’enquête
ETAPE 4
Analyse
statistique de
l’échantillon
d’enquête
Identification des attributs et du plan
d’expérience
o Sélection des attributs et des niveaux
d’attributs sur la base d’entretiens en face-à-
face auprès d’experts
o 3 attributs non monétaires représentent les
critères retenus pour caractériser les sites du
Conservatoire
o 1 attribut monétaire représente la
participation demandée aux individus pour
financer la stratégie
o Combinaisons de niveaux d’attributs en
scenarios et en propositions de choix qui
seront soumis aux enquêtés.
 conditionne l’efficacité et la robustesse de
l’analyse statistique
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 17
Attribut 1:
Surface de sites protégés acquis
Attribut 2:
Naturalité du paysage littoral
Attribut 3:
Préservation du lien terre-mer
Attribut monétaire:
Coût que les individus sont prêts à payer pour
bénéficier du changement de niveaux des autres
attributs
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 18
o 28% sont résidents d’une commune littorale
o 84% se disent attachés au littoral, raisons les plus souvent avancées:
 esthétique des paysages (68% )
 milieu marin (65%)
 climat (59% )
 patrimoine bâti (41%)
o 85% pratiquent une activité sur le littoral au moins une fois dans l’année
BENEFICES PATRIMONIAUX –
RÉSULTATS ANALYSE SOCIO-
ÉCONOMIQUE
9/8/2015 © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 19
o 79% sont sensibilisés à la protection de l’environnement au quotidien
o 63% ont une bonne connaissance des enjeux de préservation du patrimoine naturel et bâti littoral
o 83% pensent que le littoral est en danger de dégradation (surtout le patrimoine naturel, plutôt
que le bâti), et en sont affectés
o 97% sont favorables à une plus grande protection du littoral (patrimoine naturel et bâti) 
raison préférée: pour le patrimoine lui-même (plutôt que pour les générations futures)
o Au moins 32% seraient prêts à contribuer  comment: nettoyage littoral > sensibilisation
grand public > dons > restauration du patrimoine
o 56% ont entendu parler du Conservatoire du Littoral, la moitié d’entre eux pensent que le
CdL fait de la gestion de site
BENEFICES PATRIMONIAUX –
RÉSULTATS ANALYSE SOCIO-
ÉCONOMIQUE
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 20
VARIABLES EXPLICATIVES DES PRÉFÉRENCES :
o liées à l’usage:
o La pratique d’une activité sur le littoral, même occasionnelle, influence positivement les préférences des
individus
o liées à l’attitude/connaissance vis-à-vis des enjeux environnementaux
o Le tri des déchets
o La connaissance des risques des pratiques sur le littoral et en mer sur l’état de santé du patrimoine
naturel
o L’adhésion a priori à une politique de protection
o liées aux caractéristiques socio-économiques :
o Le sexe (les femmes sont plus sensibles que les hommes)
o L’âge (plus les individus sont jeunes, plus ils sont sensibles à une amélioration des attributs du littoral)
o Le diplôme
o Le salaire
BENEFICES PATRIMONIAUX –
RÉSULTATS ANALYSE
ECONOMETRIQUE
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 21
o Un attribut pèse très lourd dans le choix des individus:
« préservation du lien terre-mer » (5 fois plus)
o Les attributs « Naturalité » et « Surface en protection » représentent
un poids équivalent aux yeux des enquêtés
oLa valeur totale de non-usage de protection des sites du
Conservatoire à 7,11 euros par personne
o Un total pour l’ensemble de la population française de plus de 18
ans un total de près de 280 millions d’euros par an.
o Plus de 7,5 fois le budget annuel du Conservatoire du Littoral
o Les préférences exprimées sont en ligne avec l’action du CdL:
politique de reconnexion maritime et transition douce plébiscitée
BENEFICES PATRIMONIAUX –
RÉSULTATS ANALYSE
ECONOMETRIQUE
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 22
L’APPROCHE PAR LES BÉNÉFICES ET LA
CONSTRUCTION D’UN PLAIDOYER
o Toutes les méthodes d’évaluation économique ont leurs limites, dès
lors notamment que ces évaluations ne correspondent pas à des
marchés réels.
o L’approche par les scénarios et les bénéfices permet de ramener les
résultats à une comparaison concrète : « quelle politique publique est
la plus profitable entre la continuation de l’effort de protection du
littoral ou son arrêt ? »
o L’outil économique devient un outil de communication,
d’explicitation et de promotion de la politique de protection
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 23
Résultats-discussion
 La mise en œuvre de la Stratégie 2050 du Conservatoire génère des
bénéfices sur le territoire. Ceux-ci dépassent 250 M€/an pour
l’ensemble du Pays (la synthèse sera disponible en avril 2016), à mettre
en rapport avec les dépenses engendrées : environ 100 M€/an (50%
budget du Conservatoire et 50% dépenses des gestionnaires des sites).
Les sites du Conservatoire ne sont pas des espaces « inertes »
d’un point de vue socio-économique. Protection ne veut pas dire
sanctuarisation ou contrainte. Elle est au contraire un élément clé
pour permettre un développement durable des territoires.
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 24
Résultats-discussion
 Le « retour sur investissement » est global pour le territoire : ceux qui
investissent aujourd’hui sont-ils les gagnants de demain ?
Les communes protectrices toucheront-elles les dividendes de la
protection, alors que celles qui mises sur l’urbanisation bénéficient plus
largement de la manne touristique ?
 Quel développement pour une commune lorsque la vocation de
tous les espaces est fixée ? Comment inventer un mode de
développement non basé sur la consommation de nouvelles surfaces ?
© Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 2524/06/2015
Merci de votre attention
thomasbinet@vertigolab.eu
p.bazin@conservatoire-du-littoral.fr
www.vertigolab.eu

Contenu connexe

En vedette

Log2013fr french
Log2013fr frenchLog2013fr french
MyFundStore - référentiel Fonds
MyFundStore - référentiel FondsMyFundStore - référentiel Fonds
MyFundStore - référentiel Fonds
AMfine Services & Software
 
Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...
Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...
Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...
Chèque Santé
 
Entreprendre - Mai 2014 - Gauthier Hecq
Entreprendre - Mai 2014 - Gauthier HecqEntreprendre - Mai 2014 - Gauthier Hecq
Entreprendre - Mai 2014 - Gauthier HecqGauthier Hecq
 
Papi Y Mami2
Papi Y Mami2Papi Y Mami2
Papi Y Mami2
Gladys Gamboa Lizano
 
2015 ramillies - championnat - publicit -____s
2015   ramillies - championnat - publicit -____s2015   ramillies - championnat - publicit -____s
2015 ramillies - championnat - publicit -____s
Fabrice Carlier
 
NX 9.0 Examples
NX 9.0 ExamplesNX 9.0 Examples
NX 9.0 ExamplesGil Stark
 
MORENO_ANDREA_CAROLINA
MORENO_ANDREA_CAROLINAMORENO_ANDREA_CAROLINA
MORENO_ANDREA_CAROLINAAndrea Moreno
 
Objectiver les acquis Paperjam News
Objectiver les acquis  Paperjam NewsObjectiver les acquis  Paperjam News
Objectiver les acquis Paperjam NewsCatherine Prieur
 
Hébreux11
Hébreux11Hébreux11
Hébreux11
Karis Balôck
 
Clase 8 equilibrio quimico
Clase 8 equilibrio quimicoClase 8 equilibrio quimico
Clase 8 equilibrio quimico
jorge garcia
 
L humour des ordinateurs marie lou
L humour des ordinateurs marie louL humour des ordinateurs marie lou
L humour des ordinateurs marie loulyago
 
Chemin vie
Chemin vieChemin vie
Chemin vielyago
 
Palmarès fédération vise 2015
Palmarès fédération vise 2015 Palmarès fédération vise 2015
Palmarès fédération vise 2015
Fabrice Carlier
 
Despertar interior y el perdon
Despertar interior y el perdonDespertar interior y el perdon
Despertar interior y el perdon
Euler
 
Lemotdepasse
LemotdepasseLemotdepasse
Lemotdepasselyago
 
Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)
Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)
Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)Nuvollo
 
Publicidad, Marketing Y CreacióN De Necesidades
Publicidad, Marketing Y CreacióN De NecesidadesPublicidad, Marketing Y CreacióN De Necesidades
Publicidad, Marketing Y CreacióN De Necesidades
penazcurna
 

En vedette (20)

Log2013fr french
Log2013fr frenchLog2013fr french
Log2013fr french
 
MyFundStore - référentiel Fonds
MyFundStore - référentiel FondsMyFundStore - référentiel Fonds
MyFundStore - référentiel Fonds
 
Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...
Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...
Moneo Applicam et Chèque Santé® s’allient pour faciliter le paiement des so...
 
Entreprendre - Mai 2014 - Gauthier Hecq
Entreprendre - Mai 2014 - Gauthier HecqEntreprendre - Mai 2014 - Gauthier Hecq
Entreprendre - Mai 2014 - Gauthier Hecq
 
CV Mwamba
CV MwambaCV Mwamba
CV Mwamba
 
Papi Y Mami2
Papi Y Mami2Papi Y Mami2
Papi Y Mami2
 
2015 ramillies - championnat - publicit -____s
2015   ramillies - championnat - publicit -____s2015   ramillies - championnat - publicit -____s
2015 ramillies - championnat - publicit -____s
 
NX 9.0 Examples
NX 9.0 ExamplesNX 9.0 Examples
NX 9.0 Examples
 
MORENO_ANDREA_CAROLINA
MORENO_ANDREA_CAROLINAMORENO_ANDREA_CAROLINA
MORENO_ANDREA_CAROLINA
 
Objectiver les acquis Paperjam News
Objectiver les acquis  Paperjam NewsObjectiver les acquis  Paperjam News
Objectiver les acquis Paperjam News
 
Hébreux11
Hébreux11Hébreux11
Hébreux11
 
Clase 8 equilibrio quimico
Clase 8 equilibrio quimicoClase 8 equilibrio quimico
Clase 8 equilibrio quimico
 
L humour des ordinateurs marie lou
L humour des ordinateurs marie louL humour des ordinateurs marie lou
L humour des ordinateurs marie lou
 
Chemin vie
Chemin vieChemin vie
Chemin vie
 
Palmarès fédération vise 2015
Palmarès fédération vise 2015 Palmarès fédération vise 2015
Palmarès fédération vise 2015
 
Diaporama Classe
Diaporama ClasseDiaporama Classe
Diaporama Classe
 
Despertar interior y el perdon
Despertar interior y el perdonDespertar interior y el perdon
Despertar interior y el perdon
 
Lemotdepasse
LemotdepasseLemotdepasse
Lemotdepasse
 
Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)
Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)
Meeting Nuvollo - La passerelle-I.D.E (french)
 
Publicidad, Marketing Y CreacióN De Necesidades
Publicidad, Marketing Y CreacióN De NecesidadesPublicidad, Marketing Y CreacióN De Necesidades
Publicidad, Marketing Y CreacióN De Necesidades
 

Similaire à Quel niveau de protection pour quel développement ? Evaluation des bénéfices de la protection du Conservatoire du littoral à l’horizon 2050 - Septembre 2015 - Binet et Bazin

Plaquette biodivercity 210x210_8p_def
Plaquette biodivercity 210x210_8p_defPlaquette biodivercity 210x210_8p_def
Plaquette biodivercity 210x210_8p_def
mtremege
 
Stratégie régionale de la biodiversité
Stratégie régionale de la biodiversitéStratégie régionale de la biodiversité
Stratégie régionale de la biodiversité
Institution Publique
 
Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016
Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016
Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016
PEXE
 
Gilles Bajazet - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c...
 Gilles Bajazet  - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c... Gilles Bajazet  - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c...
Gilles Bajazet - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c...
Région Guadeloupe
 
Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...
Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...
Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...
International Institute for Sustainable Development
 
Économie verte pour un développement durable
Économie verte pour un développement durableÉconomie verte pour un développement durable
Économie verte pour un développement durable
L'Institut Paris Region
 
Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...
Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...
Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...Surfrider Foundation Europe
 
Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011
Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011
Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011
UETR2011Bergerac
 
UICN - Formation "entreprises et biodiversité"
UICN - Formation "entreprises et biodiversité"UICN - Formation "entreprises et biodiversité"
UICN - Formation "entreprises et biodiversité"
SOS Biodiversité
 
Isabelle PréVost Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost   Conseil RéGional AquitaineIsabelle PréVost   Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost Conseil RéGional AquitaineMONA
 
Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)
Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)
Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)
BTC CTB
 
Alban Martinez Umihra
Alban Martinez   UmihraAlban Martinez   Umihra
Alban Martinez UmihraMONA
 
Alban Martinez Umihra
Alban Martinez   UmihraAlban Martinez   Umihra
Alban Martinez UmihraMONA
 
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
LISEA
 
Levées de fonds cleantech 29 sept 2016
Levées de fonds cleantech 29 sept 2016Levées de fonds cleantech 29 sept 2016
Levées de fonds cleantech 29 sept 2016
PEXE
 
P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05
P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05
P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05Piet Quataert
 
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUESAIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
SMBS contact
 
Conference csa-agrhymet-egf
Conference csa-agrhymet-egfConference csa-agrhymet-egf
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
The Tree Hub
 
Green Bond Reporting Project
Green Bond Reporting ProjectGreen Bond Reporting Project
Green Bond Reporting Project
Tim-Morris Schmidt
 

Similaire à Quel niveau de protection pour quel développement ? Evaluation des bénéfices de la protection du Conservatoire du littoral à l’horizon 2050 - Septembre 2015 - Binet et Bazin (20)

Plaquette biodivercity 210x210_8p_def
Plaquette biodivercity 210x210_8p_defPlaquette biodivercity 210x210_8p_def
Plaquette biodivercity 210x210_8p_def
 
Stratégie régionale de la biodiversité
Stratégie régionale de la biodiversitéStratégie régionale de la biodiversité
Stratégie régionale de la biodiversité
 
Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016
Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016
Rapport 2015 Emplois verts -23-avril-2016
 
Gilles Bajazet - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c...
 Gilles Bajazet  - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c... Gilles Bajazet  - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c...
Gilles Bajazet - Les fonds Interreg au service des projets de coopération c...
 
Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...
Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...
Adaptation aux changements climatiques basée sur la biodiversité et les écosy...
 
Économie verte pour un développement durable
Économie verte pour un développement durableÉconomie verte pour un développement durable
Économie verte pour un développement durable
 
Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...
Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...
Politic of a local authority for the protection of ocean activate - Marie-Chr...
 
Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011
Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011
Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011
 
UICN - Formation "entreprises et biodiversité"
UICN - Formation "entreprises et biodiversité"UICN - Formation "entreprises et biodiversité"
UICN - Formation "entreprises et biodiversité"
 
Isabelle PréVost Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost   Conseil RéGional AquitaineIsabelle PréVost   Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost Conseil RéGional Aquitaine
 
Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)
Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)
Financement climat : état de la question - Patricia Grobben (SPF environnement)
 
Alban Martinez Umihra
Alban Martinez   UmihraAlban Martinez   Umihra
Alban Martinez Umihra
 
Alban Martinez Umihra
Alban Martinez   UmihraAlban Martinez   Umihra
Alban Martinez Umihra
 
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA BiodiversitéRapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
Rapport d'activité et liste des projets 2013-2014 - Fondation LISEA Biodiversité
 
Levées de fonds cleantech 29 sept 2016
Levées de fonds cleantech 29 sept 2016Levées de fonds cleantech 29 sept 2016
Levées de fonds cleantech 29 sept 2016
 
P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05
P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05
P_2015_02_24_stuurgroep_brainstorm_05
 
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUESAIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
 
Conference csa-agrhymet-egf
Conference csa-agrhymet-egfConference csa-agrhymet-egf
Conference csa-agrhymet-egf
 
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
L'Agroforesterie : une réponse aux enjeux de notre société ?
 
Green Bond Reporting Project
Green Bond Reporting ProjectGreen Bond Reporting Project
Green Bond Reporting Project
 

Quel niveau de protection pour quel développement ? Evaluation des bénéfices de la protection du Conservatoire du littoral à l’horizon 2050 - Septembre 2015 - Binet et Bazin

  • 1. Quel niveau de protection pour quel développement ? Evaluation des bénéfices de la protection du Conservatoire du littoral à l’horizon 2050 Thomas Binet, thomasbinet@vertigolab.eu Patrick Bazin, p.bazin@conservatoire-du-littoral.Fr LES ENTRETIENS DE PORT-CROS, SEPTEMBRE 2015 © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 1
  • 2. INTRODUCTION  La protection des espaces naturels est-elle rentable ? o A l’occasion de son 40ème anniversaire en 2015, le Conservatoire du littoral a révisé sa stratégie à long terme. Il ambitionne, avec ses partenaires, d’atteindre le « tiers naturel » en 2050 et d’en garantir le bon état. o Cette stratégie à un coût, celui de la politique foncière du Conservatoire et de la mise en œuvre d’une gestion et d’une valorisation patrimoniales par les gestionnaires des sites. o En regard, le niveau de protection apporté par le Conservatoire génère-t-il des bénéfices pour le territoire?  La mission confiée à Vertigo consistait à mettre en lumière et évaluer les bénéfices économiques de l’action du Conservatoire © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 2
  • 3. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 3 MÉTHODE – BÉNÉFICES DE LA PROTECTION Bénéfices de la protection Avec protectionSans protection
  • 4. BÉNÉFICES RÉGIONAUX - ZONES D’ÉTUDE Finistère Sud Bassin d’Arcachon Côte des Maures © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 4 8 études de cas - Bassin d’Arcachon, Finistère Sud, Etang de Thau, Côte des Maures, Sud Corse, Estuaire de l’Orne, Baie de Somme, Estuaire de Charente Bassin de Thau Sud Corse Estuaire de l’Orne Baie de Somme Estuaire de Charente
  • 5. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 5 EVALUATION DES BÉNÉFICES ASSOCIÉS À LA PROTECTION DES SITES DU CDL ETAPE 1 Evaluation des services écosystémiques des sites du Conservatoire ETAPE 2 Définition de deux scénarios de protection des sites du CDL à 2050 ETAPE 3 Intégration des menaces et pressions sur les écosystèmes dans les deux scenarios ETAPE 4 Comparaison des valeurs actualisées des services dans les deux scénarios
  • 6. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 6
  • 7. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 724/06/2015
  • 8. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 8 EVALUATION DES BÉNÉFICES ASSOCIÉS À LA PROTECTION DES SITES DU CDL Définition de deux scénarios de protection des sites du CDL à 2050 • Acquisition des zones à enjeux de la Stratégie à long-terme du Conservatoire • Mise en œuvre effective de la Stratégie à long-terme du Conservatoire sur les sites actuels et les zones à enjeux : poursuite des efforts de protection, de mise en valeur pour le tourisme, etc. Scénario de « protection forte » • Arrêt du développement des acquisitions sur les périmètres d'intervention tels que définis dans la Stratégie à long-terme: conversion accélérée des prairies, étalement urbain, etc. • Baisse du niveau de gestion des sites actuels du Conservatoire Scénario d’ «affaiblissement de la protection » 2050
  • 9. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 9 EVALUATION DES BÉNÉFICES ASSOCIÉS À LA PROTECTION DES SITES DU CDL Intégration des menaces et pressions sur les écosystèmes dans les deux scenarios de protection Sous l’effet des pressions : o Evolution des surfaces productrices de services o Evolution de la qualité des services  Évolutions traduites en valeur économique Ecosytème Urbanisation Pollution Conversion des prairies en terres arables Erosion côtière Espèces envahissantes Submersion marine
  • 10. METHODE © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 10  Impacts des menaces et pressions Etalement Urbain: Etalement de la tache urbaine, proportionnellement à l’augmentation de population d’ici 2050. Contrainte d’étalement liée au PLU ou au SCOT Etalement Agricole: Conversion des prairies en terres arables. Contraintes de pente, de zone inondable et d’ENS
  • 11. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 11 MÉTHODES – EVALUATION DES BÉNÉFICES ASSOCIÉS À LA PROTECTION DES SITES DU CDL Comparaison des valeurs actualisées des services dans les deux scénarios Valeur actualisée nette des écosystèmes si « protection forte » Valeur actualisée nette des écosystèmes si « affaiblisseme nt de la protection » Bénéfice économique de la protection des écosystèmes
  • 12. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 12 ATTRACTIVITÉ DES MILIEUX NATURELS POUR LES RÉSIDENTS Habitats concernés: Zones humides, zones arborées, zones littorales Traitement SIG: 1 204 000m² de bâti ont une vue immédiate sur l’un site du Conservatoire du littoral Valeur économique unitaire: prix immobiliers de 5535€/m2 X contribution des habitats naturels à 5% du prix X 54% de résidences secondaires Valeur économique site 2015: 179,9 M€/an Scénario de « protection forte » Maintien des espaces naturels dans les zones à enjeux A et B augmentant la valeur contemplative de ces zones à enjeux Menaces et pressions Valeurs des bénéfices de la protection Scénario de « protection faible » Étalement de la tâche urbaine réduisant le périmètre du cercle de résidences ayant vue les sites du Conservatoire Conversion des prairies humides en terres arables 31,2 M€/an 20/05/2015 Résultats – Illustration en PACA
  • 13. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 13 Résultats – Illustration en Aquitaine 24/06/2015 Scénario de « protection faible » Conversion des prairies réduisant l’effet éponge du marais en cas de submersion marine Étalement urbain sur les zones humides 14M€ RÉGULATION DES INONDATIONS PAR SUBMERSION MARINE
  • 14. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 14 Résultats – Illustration en PACA Bénéfices de la protection des sites du CDL de la Côte des Maures o 194 millions d’euros sur 35 ans soit 5,5 M€/an o 30 000 €/ha soit 850 €/ha/an Elevage 16% Tourisme 54% Attractivité des milieux naturels pour les résidents 16% Pêche de loisir en mer 3% Chasse 2% Régulation de la qualité de l'eau 6% Régulation du climat global (prairies) - séquestration 2% Autres services
  • 15. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 15 o EVALUER les bénéfices patrimoniaux de la mise en œuvre de la stratégie 2050 o Sur la base d’une enquête en France métropolitaine o Par la mises en œuvre de la méthode multi-attributs (ou méthode des expériences de choix)  Evalue les préférences des individus pour les modifications d’un bien, défini par plusieurs caractéristiques propres appelées attributs  L’impact d’une politique sur un bien est donc mesurée indirectement à partir de l’impact sur ses attributs  Sous l’effet de la politique, chaque attribut varie en niveaux définis qualitativement ou quantitativement BENEFICES PATRIMONIAUX – METHODE
  • 16. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 16 ETAPE 1 Identification des attributs et du plan d’expérience ETAPE 2 Recueil des données d’enquêtes ETAPE 3 Analyse socio- économique de l’échantillon d’enquête ETAPE 4 Analyse statistique de l’échantillon d’enquête BENEFICES PATRIMONIAUX – MISE EN ŒUVRE DE LA MÉTHODE MULTI- ATTRIBUTS
  • 17. BENEFICES PATRIMONIAUX – MÉTHODE ETAPE 1 Identification des attributs et du plan d’expèrience ETAPE 2 Recueil des données d’enquêtes ETAPE 3 Analyse socio- économique de l’échantillon d’enquête ETAPE 4 Analyse statistique de l’échantillon d’enquête Identification des attributs et du plan d’expérience o Sélection des attributs et des niveaux d’attributs sur la base d’entretiens en face-à- face auprès d’experts o 3 attributs non monétaires représentent les critères retenus pour caractériser les sites du Conservatoire o 1 attribut monétaire représente la participation demandée aux individus pour financer la stratégie o Combinaisons de niveaux d’attributs en scenarios et en propositions de choix qui seront soumis aux enquêtés.  conditionne l’efficacité et la robustesse de l’analyse statistique © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 17 Attribut 1: Surface de sites protégés acquis Attribut 2: Naturalité du paysage littoral Attribut 3: Préservation du lien terre-mer Attribut monétaire: Coût que les individus sont prêts à payer pour bénéficier du changement de niveaux des autres attributs
  • 18. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 18 o 28% sont résidents d’une commune littorale o 84% se disent attachés au littoral, raisons les plus souvent avancées:  esthétique des paysages (68% )  milieu marin (65%)  climat (59% )  patrimoine bâti (41%) o 85% pratiquent une activité sur le littoral au moins une fois dans l’année BENEFICES PATRIMONIAUX – RÉSULTATS ANALYSE SOCIO- ÉCONOMIQUE
  • 19. 9/8/2015 © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 19 o 79% sont sensibilisés à la protection de l’environnement au quotidien o 63% ont une bonne connaissance des enjeux de préservation du patrimoine naturel et bâti littoral o 83% pensent que le littoral est en danger de dégradation (surtout le patrimoine naturel, plutôt que le bâti), et en sont affectés o 97% sont favorables à une plus grande protection du littoral (patrimoine naturel et bâti)  raison préférée: pour le patrimoine lui-même (plutôt que pour les générations futures) o Au moins 32% seraient prêts à contribuer  comment: nettoyage littoral > sensibilisation grand public > dons > restauration du patrimoine o 56% ont entendu parler du Conservatoire du Littoral, la moitié d’entre eux pensent que le CdL fait de la gestion de site BENEFICES PATRIMONIAUX – RÉSULTATS ANALYSE SOCIO- ÉCONOMIQUE
  • 20. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 20 VARIABLES EXPLICATIVES DES PRÉFÉRENCES : o liées à l’usage: o La pratique d’une activité sur le littoral, même occasionnelle, influence positivement les préférences des individus o liées à l’attitude/connaissance vis-à-vis des enjeux environnementaux o Le tri des déchets o La connaissance des risques des pratiques sur le littoral et en mer sur l’état de santé du patrimoine naturel o L’adhésion a priori à une politique de protection o liées aux caractéristiques socio-économiques : o Le sexe (les femmes sont plus sensibles que les hommes) o L’âge (plus les individus sont jeunes, plus ils sont sensibles à une amélioration des attributs du littoral) o Le diplôme o Le salaire BENEFICES PATRIMONIAUX – RÉSULTATS ANALYSE ECONOMETRIQUE
  • 21. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 21 o Un attribut pèse très lourd dans le choix des individus: « préservation du lien terre-mer » (5 fois plus) o Les attributs « Naturalité » et « Surface en protection » représentent un poids équivalent aux yeux des enquêtés oLa valeur totale de non-usage de protection des sites du Conservatoire à 7,11 euros par personne o Un total pour l’ensemble de la population française de plus de 18 ans un total de près de 280 millions d’euros par an. o Plus de 7,5 fois le budget annuel du Conservatoire du Littoral o Les préférences exprimées sont en ligne avec l’action du CdL: politique de reconnexion maritime et transition douce plébiscitée BENEFICES PATRIMONIAUX – RÉSULTATS ANALYSE ECONOMETRIQUE
  • 22. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 22 L’APPROCHE PAR LES BÉNÉFICES ET LA CONSTRUCTION D’UN PLAIDOYER o Toutes les méthodes d’évaluation économique ont leurs limites, dès lors notamment que ces évaluations ne correspondent pas à des marchés réels. o L’approche par les scénarios et les bénéfices permet de ramener les résultats à une comparaison concrète : « quelle politique publique est la plus profitable entre la continuation de l’effort de protection du littoral ou son arrêt ? » o L’outil économique devient un outil de communication, d’explicitation et de promotion de la politique de protection
  • 23. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 23 Résultats-discussion  La mise en œuvre de la Stratégie 2050 du Conservatoire génère des bénéfices sur le territoire. Ceux-ci dépassent 250 M€/an pour l’ensemble du Pays (la synthèse sera disponible en avril 2016), à mettre en rapport avec les dépenses engendrées : environ 100 M€/an (50% budget du Conservatoire et 50% dépenses des gestionnaires des sites). Les sites du Conservatoire ne sont pas des espaces « inertes » d’un point de vue socio-économique. Protection ne veut pas dire sanctuarisation ou contrainte. Elle est au contraire un élément clé pour permettre un développement durable des territoires.
  • 24. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 24 Résultats-discussion  Le « retour sur investissement » est global pour le territoire : ceux qui investissent aujourd’hui sont-ils les gagnants de demain ? Les communes protectrices toucheront-elles les dividendes de la protection, alors que celles qui mises sur l’urbanisation bénéficient plus largement de la manne touristique ?  Quel développement pour une commune lorsque la vocation de tous les espaces est fixée ? Comment inventer un mode de développement non basé sur la consommation de nouvelles surfaces ?
  • 25. © Vertigo Lab, 2015. All rights reserved. 2524/06/2015 Merci de votre attention thomasbinet@vertigolab.eu p.bazin@conservatoire-du-littoral.fr www.vertigolab.eu

Notes de l'éditeur

  1. Niveau de protection du Conservatoire du Littoral : frange littorale, historiquement et traditionnellement avec la partie terrestre. Désormais plus de possibilités d’action sur la partie maritime avec l’attribution d’espaces de DPM. Au-delà de la question du niveau de protection en termes de superficie protégée par exemple, il est nécessaire de comprendre que la mise en place d’une stratégie avec des actions de gestion bien définies est indispensable pour que la protection soit efficace. L’environnement participe au développement socio-économique par la contribution de ses écosystèmes et les services qu’ils fournissent aux territoires. Pour que ces services soient maintenus ou étendus, la gestion mise en place par l’acteur de protection du l’environnement doit être efficiente. Ceci implique des moyens humains et financiers à la hauteur des objectifs que l’on se fixe. L’évaluation économique des services écosystémiques et des bénéfices qui sont associés à leur protection permet de mieux mobiliser ces moyens, de convaincre les décideurs du public que la protection des espaces naturels est rentable. Elle n’est pas une fin en soi, car l’action du Cdl n’est pas d’ordre économique, la loi lui assigne une mission environnementale d’une autre nature. La question économique est néanmoins sous-jacente depuis l’origine, par le biais de la fixation des budgets alloués au Cdl ou la négociation des projets pour chacun des sites. La question devient de plus en plus explicite : faute de rentabilité économique démontrée, la mission environnementale pourrait être remise en cause. L’évaluation des bénéfices de l’action du Cdl est un des moyens à mettre en œuvre, mais ce n’est pas le seul. Indépendamment des différentes valeurs évaluables, il existe une valeur de « non usage » qui peut aussi être estimée afin de traduire l’attachement des Français à l’existence d’une politique de protection du littoral. Mais ce ne sera pas le propos ici.
  2. Méthode déployée par Vertigo Lab pour évaluer les bénéfices liés à la protection des espaces littoraux offerte par le Conservatoire;
  3. Méthode déployée par Vertigo Lab pour évaluer les bénéfices liés à la protection des espaces littoraux offerte par le Conservatoire;
  4. Méthode déployée par Vertigo Lab pour évaluer les bénéfices liés à la protection des espaces littoraux offerte par le Conservatoire;
  5. Méthode déployée par Vertigo Lab pour évaluer les bénéfices liés à la protection des espaces littoraux offerte par le Conservatoire;
  6. Méthode déployée par Vertigo Lab pour évaluer les bénéfices liés à la protection des espaces littoraux offerte par le Conservatoire;
  7. Méthode déployée par Vertigo Lab pour évaluer les bénéfices liés à la protection des espaces littoraux offerte par le Conservatoire;
  8. Evaluation économique réalisée sur les sites du CDL déclinée en deux axes avec une étude sur les bénéfices régionaux et une étude sur les bénéfices patrimoniaux.
  9. Evaluation économique réalisée sur les sites du CDL déclinée en deux axes avec une étude sur les bénéfices régionaux et une étude sur les bénéfices patrimoniaux.
  10. Méthode proposée par Vertigo, intéressante pour dépasser les lacunes de la simple évaluation économique des écosystèmes, bénéfices : mettre en perspective la protection des espaces naturels avec d’autres choix d’aménagement du territoire. Ce type d’approche permet de fournir à l’acteur de la protection de l’environnement qu’est le CDL un outil d’explicitation de sa stratégie, de communication et de négociation vis-à-vis des acteurs dont il a besoin pour la mettre en place. Là où Vertigo est innovant : donner seulement valeurs des écosystèmes pourra appuyer l’argumentaire d’un acteur de la conservation de l’environnement mais sans comparaison avec d’autres options et dans le temps (pousser à l’arbitrage de Long terme ), outil économique ne va pas au bout de ces potentialités et surtout valeurs seules peu pertinentes, limites des évaluations économiques
  11. Résultats forts : contrairement aux idées que l’on peut avoir du Conservatoire : politique foncière contraignante pour les communes, les usagers, privatisation et sanctuarisation : conservatoire participe au développement
  12. Résultats forts : contrairement aux idées que l’on peut avoir du Conservatoire : politique foncière contraignante pour les communes, les usagers, privatisation et sanctuarisation : conservatoire participe au développement