SlideShare une entreprise Scribd logo
Prévention du cancer du col
de l’utérus:
dépistage,conduite à
tenir,vaccination.
Sebastien Henno
Jean philippe Harlicot
CHU Rennes
Présentation
Le matin:
Infection à HPV
Le col et le FCV
Interprétation des différents CR
(Bethesda..)
L’après midi
Conduite à tenir face à un Frottis patho
La vaccination Anti-Hpv
Pour mieux vous connaître:
Pratiquez vous des frottis ?
Prescrivez vous des tests HPV ?
Connaissez vous la P16 ?
Êtes-vous prescripteur de vaccin ?
Êtes vous à l’aise avec la classification
de Bethesda ?
Avez-vous des demandes précises sur
cette journée ?
Histoire naturelle de l’infection
par HPV
Le virus….
Le papilloma virus en Général
Similitudes Anus - Col
Jonction squamo-cylindrique
Agent : HPV sexuellement transmissible
Une histoire naturelle : CIN / AIN
HPV haut risque : lésions (pré-)malignes
HPV bas risque : condylomes
HPV et Anus : Signes d’appel
Prurit
Suintements
Brûlures
Tuméfactions
HPV et Anus : Lésions
Exophytiques
HPV et Anus : lésions Ulcérantes (+
++ K invasif)
HPV et Anus :
Diagnostic Lésionnel
FROTTIS conventionnels ou en phase liquide (Méthode Palefsky)
  Anal Low grade & High grade --SIL => Anuscopie
• Anuscopie avec Acide Acétique : biopsies
HPV et Anus : Traitement
Excision chirurgicale
Imiquod®
Prévention vaccinale
HPV 6 & 11
immunité croisée HPV
16, 18 ?
HPV et Anus :
Traitement des Dysplasies
Laser
Exérèse superficielle
+ greffe peau mince
Surveillance :
population à risque
rythme ??
mode : frottis ??
Vaccinothérapie ?
VIN : examen clinique
Clinique difficile:
asymptomatique dans 30 à 50 % des cas
inspection: $ peu spécifiques
penser au SIDA
Classiquement:
interrogatoire: contage HPV
$F: PRURIT (fréquence auto-médication)
examen à la loupe :
vulve vagin et anus
colposcopie avec Ac A.: peu sensible
examen du col (FCV, colposcopie)
Pathologie Vulvaire et HPV
InspectionBiopsie
Lésions rouges
Ulcérations
InspectionBiopsie
Lésions blanches
Papules pigmentées
Tâches hyperkératosiques
Hpv et ORL
Atteintes ORL
Atteintes Pulmonaires
Prévention du cancer du col de l’utérus
Prévention du cancer du col de l’utérus
Le col normal
La zone de jonction…
le fond de commerce des gynécos
FROTTIS CERVICO-UTERINFROTTIS CERVICO-UTERIN
 Conditions optimalesConditions optimales
 Milieu de cycle, en dehors des périodes menstruellesMilieu de cycle, en dehors des périodes menstruelles
 A distance des rapports sexuels (48 h)A distance des rapports sexuels (48 h)
 Après TT estrogénique local si nécessaire (ménopause)Après TT estrogénique local si nécessaire (ménopause)
 Col bien exposé (spéculum), avant TV, pas de lubrifiantCol bien exposé (spéculum), avant TV, pas de lubrifiant
 Feuille de transmissionFeuille de transmission
 État civil – adresseÉtat civil – adresse
 Date du prélèvementDate du prélèvement
 Nom – coordonnées du préleveurNom – coordonnées du préleveur
Test performant de dépistageTest performant de dépistage
FROTTIS CERVICO-UTERINFROTTIS CERVICO-UTERIN
 Renseignements cliniques +++Renseignements cliniques +++
 Motif examen (1er FC, dépistage, contrôle)Motif examen (1er FC, dépistage, contrôle)
 Contexte hormonal (DDR, grossesse, post-partum, ménopause)Contexte hormonal (DDR, grossesse, post-partum, ménopause)
 ATCDATCD
 GynécologiquesGynécologiques
 Thérapeutiques : curieTT, radioTT, chimioTT, hormonoTTThérapeutiques : curieTT, radioTT, chimioTT, hormonoTT
 Type de contraception : hormonale, dispositif intra utérin (DIU)Type de contraception : hormonale, dispositif intra utérin (DIU)
Test performant de dépistageTest performant de dépistage
MODALITES DU PRELEVEMENTMODALITES DU PRELEVEMENT
 frottis conventionnelfrottis conventionnel
TOTALITÉTOTALITÉ DE L’ORIFICE CERVICAL EXTERNE ETDE L’ORIFICE CERVICAL EXTERNE ET
L’ENDOCOLL’ENDOCOL
Fixation immédiate (cytospray, laque)Fixation immédiate (cytospray, laque)
de chaque lamede chaque lame
Uniforme, couche minceUniforme, couche mince
 milieu liquidemilieu liquide
(20 % FCU)(20 % FCU)
LA ZONE DE TRANSFORMATIONLA ZONE DE TRANSFORMATION
Epith malpigh natif
Ex-jonction
Zone de TZone de T
Jonction actuelle
Epith cyl
Plaque tournante de la carcinogénèsePlaque tournante de la carcinogénèse
Prévention du cancer du col de l’utérus
La vaccination anti HPV
Prévention du cancer du col de l’utérus
Sous-types HPV
HPV
Muqueu
x
Virus les
+
fréquents
Autres
Virus
MALADIES ASSOCIEES
Haut
Risque
16, 18
31, 33, 45,26,
35, 39, 51, 55,
52, 56, 58, 59,
66, 68
70% des cancers du col
21% des CIN 1
K pénis-vulve-vagin, anus
Condylomes plans, Bowen
Bas
Risque
6, 11
42, 43, 44, 55
90% des verrues génitales
4 à 30% CIN 1
Papillomatose laryngée
T. de Buschke-Löwenstein
Vaccin : Fabrication
Vaccin
(Atomic force microscopy
image of a single VLP)
Protéine de Capside
L1 = externe
L2 = interne
(↑ autoassemblage)
Production dans levure => AUTO-ASSEMBLAGE de L1
Type
18
Type
6
L1
5 x L1
L2
Virus Like
Particle
IMMUNOGENE
72
capsomères
Capsomère L1
5 x L1
Protéine L1 Type
16
Type
11
Capside virale de synthèse  Absence de matériel génétique (E6 & E7)
Schiller. Nat Rev Microbiol 2004.
Mode d'action
Impact sur immunité cellulaire
Vaccins quadrivalent et bivalent
GARDASIL®
CERVARIX®
Antigène :
Types d’HPV
VLP L1 et
Technologie de production
Protéine L1 de la même taille que
celle des virus natifs
Levure
Protéine L1 tronquée3
Cellules d’insecte
Doses (μg) 20 40 40 20 20 20
Adjuvant
AAHS :
- sulfate d’hydroxyphosphate
d’aluminium amorphe (225 μg)
(Merck)
AS04 :
- hydroxyde d’aluminium
- monophosphoryl lipide A (500 μg/50μg)
(MPL, Corixa / GSK)
Indications
- Lésions précancéreuses du col
de l’utérus, de la vulve et du
vagin
- Cancer du col de l’utérus
- Verrues génitales (condylomes
acuminés)
- Lésions précancéreuses du col de
l’utérus
- Cancer du col de l’utérus
6 11 16 18 16 18
Villa LL, Costa RLR, Petta CA, et al. Lancet Oncol. 2005;6:671–678.
Harper DM, Franco EL, Wheeler C, et al. Lancet. 2004;364:1757–1765.
Lacey CJN. 20th ECOG. Lisbon, Portugal. March 4th-8th 2008
Efficacité du vaccin : lésions cervicales
Population Sensible Per Protocole à 4 ans
Gardasil Placebo
CIN1 & + n Cas n cas Efficacité 95%IC
HPV 16, 18,
6, 11
7,864 9 7,865 225 96.0 92.3-98.2
Selon sévérité
CIN1 7,864 7 7,865 170 95.9 91.4-96.4
CIN2 & + 7,864 2 7,865 110 98.2 93.3-99.8
CN2 7,864 0 7,865 71 100.0 94.7-100
CIN3 & + 7,864 2 7,865 66 97.0 88.7-99.6
CIN3 7,864 2 7,865 63 96.8 88.1-99.6
AIS 7,864 0 7,865 7 100.0 30.9-100.0
Lacey CJN. 20th ECOG. Lisbon, Portugal. March 4th-8th 2008
Efficacité du vaccin : lésions génitales
externes
Population Sensible Per Protocole à 4 ans
Gardasil Placebo
EGL n Cas n cas
Efficacité 95%IC
HPV 16, 18, 6, 11 7,900 2 7,902 227 99.1 96.8-99.9
Selon sévérité
Condylomes 7,900 2 7,902 193 99.0 96.2-99.9
V(a)IN 1 7,900 0 7,902 28 100.0 85.9-100.0
V(a)IN 2 & + 7,900 0 7,902 23 100.0 82.6-100.0
Pretet JL. Int J Cancer 2008
Impact du Gardasil
(D. Riethmuller)
Court Moyen Long
CancersCIN2+
HPV
16 et 18
HPV
6 et 11
LSIL
HPV 6 ,11, 16, 18 : 34%
HPV 6, 11, 16, 18 :: 84%
HPV 16,18:: 82%
HPV 16,18:: 64%
CAE
Analyse Combinée 2. Lancet 2007
Efficacité de la vaccination
1
85
3
121 142
255
394
483
PSPE PSNR ITT ITT tous HPV
Vaccinées
Placebo
Population
/ HPV NAIVES Selon
CTV
Infectées
lésions 16 18
Infectées
lésions tt type
Résultats 99% 98% 44% 18%
Brown D. 47th Annual ICAAC Chicago 2007
Protection croisée
CIN2+ et AIS chez patientes naïves à 4 ans
Gardasil®
n = 4616
Placebo
n = 4680
Efficacité (%)
95%CI
HPV
31/45
11 27 58.7
[14.1 – 81.5]
HPV
31/33/35/39/45/
51/5256/58/59
62 93 32.5
[6.0 – 51.9]
Markowitz LE. Recommandations of the ACIP. MMWR. 2007;56:1-23
Le vaccin chez les patientes
préalablement infectées
CIN2/3 ou AIS
à HPV16/18
Vaccin (n= 6087)
Placebo
(n=6080)
Efficacité
%n Cas n Cas
PCR - / Séro +
= infectée guérie
853 0 910 4
100 % ns
(-63.6-
100.0)
PCR + / Séro –
= infectée récente
661 42 626 57
31.2 % ns
(-4.5-54.9)
PCR + / Séro +
= infectée persistante 473 79 499 69
-25.8 %
ns
(-76.4-10.1)
Le cas des anciennes
infectées
Patientes DNA neg / Séro pos :
infectées anciennes
ayant clairé le virus
Suivi de 44 mois
2 résultats :
1. placebo : la ré-infection est possible  pas
d’immunité naturelle
2. vaccinées : efficacité sur lésions HPV 6, 11, 16, 18
= 100% (95%CI : 28.7-100)
Olsson SE. Ferris D. Eurogyn 2008
Donc 3 conséquences
1. Il faut suivre les recommandations
2. Le vaccin n’est pas thérapeutique
3. Il faut continuer à dépister par frottis
Future I. New Engl J Med 2007
Gardasil®
: Effets IIaires
Vaccin
n = 2673
Plb
n = 2672
Réactions site injection
(dl, érythème, prurit)
87% 77%
Fièvre 13.3% 10.3%
E IIaire
grave 1 cas 0
∀ Statut immunitaire / HPV
Vaccin Anti-HPV
Recommandations
Pratique
CTV & CSHPF. INSEE Jan 2007
Recommandations Mars 2007
Jeunes filles de 14 ans :
n = 360 280
âge moyen RS : 17.5 ans
Rattrapage (n = 1 570 000 )

15 – 23 ans
dans année après 1ers RS
au plus tard
avec information
Promouvoir le dépistage…
0
50 000
100 000
150 000
200 000
250 000
300 000
350 000
400 000
15 ans 16 ans 17 ans 18 ans 19 ans 20 ans 21ans 22 ans 23 ans
Population de rattrapage =
Filles âgées de 15 à 23 ans n’ayant pas
débuté leur RS > 1 an
0
50 000
100 000
150 000
200 000
250 000
300 000
350 000
400 000
15 ans 16 ans 17 ans 18 ans 19 ans 20 ans 21ans 22 ans 23 ans
Population de rattrapage =
Filles âgées de 15 à 23 ans n’ayant pas
débuté leur RS > 1 an
Hypothesis used in the model vaccine efficacy of 100%, duration of protection for life, vaccination of a cohort
of 370 000 girls aged 14, immunization coverage of 100% for calculating the number of subjects required to be vaccinated and 80% for
calculating the number of cases prevented by vaccination.
The estimation of numbers take account the overall prevalence (single and multiple infections) of HPV 6/11/16/18
La vaccination quadrivalente
(6, 11, 16, 18) des jeunes filles de
14 ans permettrait d’éviter
Quel est le bénéfice attendu en France ?
Comment vacciner ?
Conservation : + 2° C à + 8° C
CI° relatives :
hypersensibilité immédiate (anaphylaxie)
allergie à l’un des composants du vaccin
Réactions :
locales (rougeur, gonflement, douleurs)
générales (Sd pseudo-grippal)
Réactions allergiques sévères :
< 1 / 500 000 (de l’urticaire au collapsus)
injection SC ou IM d’adrénaline 0,01 ml/kg
SC - deltoïde
0 - 2 - 6 mois
AU MOINS 6 MOIS
Qui vaccine ?
Prescription MEDICALE :
médecins généralistes
gynécologues
pédiatres
institutionnels…
Injection faisable par IDE / SF
Accord parental pour mineures
Vaccin Anti-HPV
Points en Suspens
Siegrist CA. Pediatr Infect Dis 2007
Maladies
Taux pour 100 000 / durée d’observation
1 Jour 1 Sem 6 Sem
Ado Asthme (Urgence) 2,7 18,8 81,3
Allergie (U) 1,5 10,6 45,8
Diabète (U) 0,4 2,9 12,8
Mies infl. Digestives
(Hospitalisation)
0,2 1 4,5
Thyroïdite (H) 0,1 0,9 4
LEAD (H) 0,1 0,5 2
SEP / Névrite Optique
(H)
0 0,2 1
Adulte Asthme (U) 3 21,2 91,5
Allergie (U) 2,5 17,4 75,3
Diabète (U) 0,6 3,9 17
Thyroïdite (H) 2,4 16,6 71,8
Mies infl. digestives (H) 0,3 2 8,8
LEAD (H) 0,3 1,8 7,8
SEP ou NO (H) 0,1 0,7 3
Vaccin chez les 24-45 ans
3,819 F. de 24 à 45 ans
Analyse Per-Protocole à 2.2 ans
Munoz N. Future III Steering Committee. Eurogyn 2008
Vaccin des Hommes
2,805 H. de 16 à 26 ans
Analyse Per-Protocole à 3 ans
Giuliano A. Eurogyn 2008
Acceptabilité du Vaccin
Information du public nécessaire :
MG – Gynéco – pédiatres – institutionnels
pathologie HPV et Cancer du col mal connus
Psychologie :
parents : sexualité de SON enfant de 12 ans
adolescents :
sexualité = danger avant qu’ils n’y songent (âge 1er RS
= 17 ans stable depuis 30 ans)
protection contre 1 virus : mais pas les autres (HVB,
HIV…)
0805 858 868 – www.spmsdregistregrossesse.com
Vaccin & Grossesse
Expérimental :
rats : pas d'effets délétères
HPV – VLP's HPV – Aluminium : non tératogènes
Gardasil et Grossesse : FREQUENT = 11.6% !
2266 G. (1115 vaccinées + 1151 plb) / 19538
pas d'impact : grossesse – malformations - fausses couches
Chez F. vaccinée 1 mois avant – pendant une
grossesse
registre Grossesse
reprendre vaccin après grossesse
Clifford GM. AIDS 2006. Dillner J. Clin Exp Immunol 2007.
HPV - Immunodépression
Patients HIV+ :
coinfections fréquentes
clairance virale augmente
TRT états précancéreux moins efficaces
innocuité immunogénicité efficacité vaccinales ?
Immunodéprimés :
formes multifocales anogénitales et extrapelviennes
vacciner avant immunosuppresseurs
doses schémas particuliers?
Pour lancer le débat
6 questions posées
1. Efficacité non prouvée contre le CANCER
2. Dépistage plus efficace que vaccin
3. Durée de protection non connue
4. Risque de remplacement de souche
5. Recul insuffisant pour l’innocuité
6. Je ne vaccine pas ma fille car elle n’a pas
encore eu de rapports
1. Efficacité non prouvée contre le CANCER
Carcinoma
in situ
Time
AnsMois
Normal
epithelium
HPV infection;
koilocytosis
CIN I CIN II CIN III
Impact démontré (99%)
2. Dépistage plus efficace que vaccin
Vaccin
Dépistage
0% 80%
60% France 2000
3,390 Cancers
80% - 34.5%
- 70.8%
Nécessaire SYNERGIE :
le vaccin ne dispense pas du dépistage
le dépistage est-il suffisant chez les < 40 ans ?
3. Durée de protection non
connue
Actuellement :
efficacité CLINIQUE 6
ans
Boost : mémoire
immunitaire
Infection HPV : diminue
après 40 ans
1 réinjection protège
jusqu’à 40 ans ? Olsson SE. Vaccine 2007;25:4931-9
Dillner J. Clinical & Experimental Immunology. 2007;148:199-207
59
4. Remplacement de souche
Remplacement de Type : 2 conditions
compétition entre sous-types hr-HPV : peu probable
co-infections sont fréquentes
pas d’antagonisme connu entre sous-types
absence de protection croisée
Dynamique virale modifiée ?  clairance inchangée
chez les femmes séro+
Apparition de sources mutées ?
variants géographiques : même sérotype
HPV : stable +++
4. Recul insuffisant pour
l’innocuité
Comment le vaccin peut-il provoquer des E IIaires
?
Vaccin sans matériel génétique : risque nul d’infection ou
cancérisation
Effets indésirables immunologiques potentiels :
allergie : quelques heures
inflammation : quelques jours
réactions immuno-médiées : quelques semaines / mois
Recul nécessaire :
nombre de doses / effets secondaires rares ! ≥ 40
6. Je ne vaccine pas ma fille car elle
n’a pas encore eu de rapports ?
Je préfère vous laisser
répondre…

Contenu connexe

Tendances

Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulente
belaibzino
 
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Mehdi Razzok
 
Tuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communeTuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-commune
belaibzino
 
TEP TDM du cou
TEP TDM du couTEP TDM du cou
TEP TDM du cou
Dr Oufroukhi.Yacir
 
Trauma cervical Pédiatrique
Trauma cervical Pédiatrique Trauma cervical Pédiatrique
Trauma cervical Pédiatrique
Urgencehsj
 
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètreCancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètre
esf3
 
Cancer du col
Cancer du colCancer du col
Cancer du col
esf3
 
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculoseProgramme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Mehdi Razzok
 
1 examen clinique en salle de travail
1 examen clinique en salle de travail1 examen clinique en salle de travail
1 examen clinique en salle de travail
Idrissou Fmsb
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Ibnelafif Samir
 
Le Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM FoundationLe Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
The CRUDEM Foundation
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dr. Kerfah Soumia
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Mehdi Razzok
 
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
benkourdel mohamed
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeux
belaibzino
 
Endocardite infectieuse
Endocardite infectieuseEndocardite infectieuse
Endocardite infectieuse
soumaia bendjaballah
 

Tendances (20)

Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulente
 
Maladie de Behçet
Maladie de BehçetMaladie de Behçet
Maladie de Behçet
 
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
 
Tuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communeTuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-commune
 
TEP TDM du cou
TEP TDM du couTEP TDM du cou
TEP TDM du cou
 
Trauma cervical Pédiatrique
Trauma cervical Pédiatrique Trauma cervical Pédiatrique
Trauma cervical Pédiatrique
 
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètreCancer de l'endomètre
Cancer de l'endomètre
 
Cancer du col
Cancer du colCancer du col
Cancer du col
 
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculoseProgramme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
 
1 examen clinique en salle de travail
1 examen clinique en salle de travail1 examen clinique en salle de travail
1 examen clinique en salle de travail
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
 
Le Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM FoundationLe Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
 
Echo (ext)
Echo (ext)Echo (ext)
Echo (ext)
 
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeux
 
Endocardite infectieuse
Endocardite infectieuseEndocardite infectieuse
Endocardite infectieuse
 

En vedette

Gynecole les samedis des Controverses jp Harlicot
Gynecole les samedis des Controverses jp HarlicotGynecole les samedis des Controverses jp Harlicot
Gynecole les samedis des Controverses jp Harlicot
harlicot
 
journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014
harlicot
 
Au dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecol
Au dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecolAu dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecol
Au dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecol
harlicot
 
23 novembre power point corrigé
23 novembre power point corrigé23 novembre power point corrigé
23 novembre power point corrigé
harlicot
 
harlicot Jnmg paris 2014 cnit
harlicot Jnmg paris 2014 cnitharlicot Jnmg paris 2014 cnit
harlicot Jnmg paris 2014 cnit
harlicot
 
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
harlicot
 
Diu gynecologie médicale rennes partie 1
Diu gynecologie médicale rennes partie 1Diu gynecologie médicale rennes partie 1
Diu gynecologie médicale rennes partie 1
harlicot
 
Notions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légalesNotions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légales
harlicot
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anus
CripsIDF
 
Cancers Ovariens
Cancers OvariensCancers Ovariens
Cancers Ovariens
Mede Space
 
Le cancer de l'estomac
Le cancer de l'estomacLe cancer de l'estomac
Le cancer de l'estomac
melduf0185
 
Cancer gastrique
Cancer gastriqueCancer gastrique
Cancer gastrique
Soufyane Ali Boukhalfa
 
Prise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologue
Prise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologuePrise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologue
Prise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologue
Fatimazohra Elamrani
 
Cancer Prostate
Cancer Prostate Cancer Prostate
Cancer Prostate
urologiebj
 
Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)
Rose De Sable
 
HTA ET GROSSESSE . 2014
HTA ET GROSSESSE .  2014HTA ET GROSSESSE .  2014
HTA ET GROSSESSE . 2014
Alain Cmi
 
Cancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mgCancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mg
esf3
 
Cancer Exposé
Cancer  ExposéCancer  Exposé
Cancer Exposé
Houria2
 

En vedette (20)

Gynecole les samedis des Controverses jp Harlicot
Gynecole les samedis des Controverses jp HarlicotGynecole les samedis des Controverses jp Harlicot
Gynecole les samedis des Controverses jp Harlicot
 
journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014
 
Au dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecol
Au dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecolAu dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecol
Au dela de la contraception.jph intervention realisée au congres gynecol
 
23 novembre power point corrigé
23 novembre power point corrigé23 novembre power point corrigé
23 novembre power point corrigé
 
harlicot Jnmg paris 2014 cnit
harlicot Jnmg paris 2014 cnitharlicot Jnmg paris 2014 cnit
harlicot Jnmg paris 2014 cnit
 
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
 
Diu gynecologie médicale rennes partie 1
Diu gynecologie médicale rennes partie 1Diu gynecologie médicale rennes partie 1
Diu gynecologie médicale rennes partie 1
 
Notions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légalesNotions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légales
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anus
 
Tpe
TpeTpe
Tpe
 
Cancers Ovariens
Cancers OvariensCancers Ovariens
Cancers Ovariens
 
Le cancer de l'estomac
Le cancer de l'estomacLe cancer de l'estomac
Le cancer de l'estomac
 
Cancer gastrique
Cancer gastriqueCancer gastrique
Cancer gastrique
 
Prise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologue
Prise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologuePrise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologue
Prise en charge du cancer gastrique en 2013 apport du gastro entérologue
 
Cancer Prostate
Cancer Prostate Cancer Prostate
Cancer Prostate
 
Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)
 
HTA ET GROSSESSE . 2014
HTA ET GROSSESSE .  2014HTA ET GROSSESSE .  2014
HTA ET GROSSESSE . 2014
 
Cancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mgCancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mg
 
Cours eleves sages femmes
Cours eleves sages femmesCours eleves sages femmes
Cours eleves sages femmes
 
Cancer Exposé
Cancer  ExposéCancer  Exposé
Cancer Exposé
 

Similaire à Prévention du cancer du col de l’utérus

Memoire hpv
Memoire hpvMemoire hpv
Memoire hpv
Vincent Di Martino
 
Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009
Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009
Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009
odeckmyn
 
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Thibault Vha Vhe Virus Et Marqueurs (1)
Thibault Vha Vhe  Virus Et Marqueurs (1)Thibault Vha Vhe  Virus Et Marqueurs (1)
Thibault Vha Vhe Virus Et Marqueurs (1)
odeckmyn
 
Virus des hépatites et insémination artificielle.ppt
Virus des hépatites et insémination artificielle.pptVirus des hépatites et insémination artificielle.ppt
Virus des hépatites et insémination artificielle.ppt
odeckmyn
 
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.pptInfection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
odeckmyn
 
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.pptInfection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
odeckmyn
 
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Vih.org
 
Données épidémiologiques
Données épidémiologiquesDonnées épidémiologiques
Données épidémiologiques
CripsIDF
 
Le TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogueLe TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogue
CripsIDF
 
Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009
odeckmyn
 
Marc Spielmann : Apport de la génomique en phase adjuvante
Marc Spielmann :  Apport de la génomique en phase adjuvanteMarc Spielmann :  Apport de la génomique en phase adjuvante
Marc Spielmann : Apport de la génomique en phase adjuvante
breastcancerupdatecongress
 
1591354193.pdf
1591354193.pdf1591354193.pdf
1591354193.pdf
MaNoLo440315
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16
odeckmyn
 
Viral infections after renal transplantation
Viral infections after renal transplantationViral infections after renal transplantation
Viral infections after renal transplantation
International clinic Hannibal Tunis Tunisia
 
Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16
odeckmyn
 
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
imlen gan
 
Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11
raymondteyrouz
 
Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1
odeckmyn
 
Hépatite B la vaccination.ppt
Hépatite B  la vaccination.pptHépatite B  la vaccination.ppt
Hépatite B la vaccination.ppt
odeckmyn
 

Similaire à Prévention du cancer du col de l’utérus (20)

Memoire hpv
Memoire hpvMemoire hpv
Memoire hpv
 
Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009
Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009
Lebray HéPatites Virales Et Amp Du 2009
 
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...
 
Thibault Vha Vhe Virus Et Marqueurs (1)
Thibault Vha Vhe  Virus Et Marqueurs (1)Thibault Vha Vhe  Virus Et Marqueurs (1)
Thibault Vha Vhe Virus Et Marqueurs (1)
 
Virus des hépatites et insémination artificielle.ppt
Virus des hépatites et insémination artificielle.pptVirus des hépatites et insémination artificielle.ppt
Virus des hépatites et insémination artificielle.ppt
 
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.pptInfection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
 
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.pptInfection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
 
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
 
Données épidémiologiques
Données épidémiologiquesDonnées épidémiologiques
Données épidémiologiques
 
Le TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogueLe TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogue
 
Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009
 
Marc Spielmann : Apport de la génomique en phase adjuvante
Marc Spielmann :  Apport de la génomique en phase adjuvanteMarc Spielmann :  Apport de la génomique en phase adjuvante
Marc Spielmann : Apport de la génomique en phase adjuvante
 
1591354193.pdf
1591354193.pdf1591354193.pdf
1591354193.pdf
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16
 
Viral infections after renal transplantation
Viral infections after renal transplantationViral infections after renal transplantation
Viral infections after renal transplantation
 
Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16
 
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
3cours les méthodes de diagnostic des pathologies virales
 
Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11
 
Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1
 
Hépatite B la vaccination.ppt
Hépatite B  la vaccination.pptHépatite B  la vaccination.ppt
Hépatite B la vaccination.ppt
 

Dernier

Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...
Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...
Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...
InnovaSter-Trade Ltd.
 
Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)
Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)
Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)
Adrien Blind
 
procede de fabrication mecanique et industriel
procede de fabrication mecanique et industrielprocede de fabrication mecanique et industriel
procede de fabrication mecanique et industriel
saadbellaari
 
Meetup LFUG : Cahier de vacances Liferay
Meetup LFUG : Cahier de vacances LiferayMeetup LFUG : Cahier de vacances Liferay
Meetup LFUG : Cahier de vacances Liferay
Sébastien Le Marchand
 
Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...
Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...
Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...
Maalik Jallo
 
Cours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptx
Cours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptxCours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptx
Cours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptx
Jacques KIZA DIMANDJA
 
Lae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdf
Lae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdfLae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdf
Lae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdf
djelloulbra
 

Dernier (7)

Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...
Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...
Technologie hydrostatique, innovation pour la stérilisation des aliments : HI...
 
Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)
Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)
Introduction à Crossplane (Talk Devoxx 2023)
 
procede de fabrication mecanique et industriel
procede de fabrication mecanique et industrielprocede de fabrication mecanique et industriel
procede de fabrication mecanique et industriel
 
Meetup LFUG : Cahier de vacances Liferay
Meetup LFUG : Cahier de vacances LiferayMeetup LFUG : Cahier de vacances Liferay
Meetup LFUG : Cahier de vacances Liferay
 
Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...
Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...
Transformation Digitale - Initiez-vous à l'informatique et à l'utilisation de...
 
Cours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptx
Cours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptxCours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptx
Cours d'Intelligence Artificielle et Apprentissage Automatique.pptx
 
Lae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdf
Lae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdfLae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdf
Lae-ac1-5_english-fraançais_qins italy.pdf
 

Prévention du cancer du col de l’utérus

  • 1. Prévention du cancer du col de l’utérus: dépistage,conduite à tenir,vaccination. Sebastien Henno Jean philippe Harlicot CHU Rennes
  • 2. Présentation Le matin: Infection à HPV Le col et le FCV Interprétation des différents CR (Bethesda..) L’après midi Conduite à tenir face à un Frottis patho La vaccination Anti-Hpv
  • 3. Pour mieux vous connaître: Pratiquez vous des frottis ? Prescrivez vous des tests HPV ? Connaissez vous la P16 ? Êtes-vous prescripteur de vaccin ? Êtes vous à l’aise avec la classification de Bethesda ? Avez-vous des demandes précises sur cette journée ?
  • 4. Histoire naturelle de l’infection par HPV Le virus….
  • 5. Le papilloma virus en Général
  • 6. Similitudes Anus - Col Jonction squamo-cylindrique Agent : HPV sexuellement transmissible Une histoire naturelle : CIN / AIN HPV haut risque : lésions (pré-)malignes HPV bas risque : condylomes
  • 7. HPV et Anus : Signes d’appel Prurit Suintements Brûlures Tuméfactions
  • 8. HPV et Anus : Lésions Exophytiques
  • 9. HPV et Anus : lésions Ulcérantes (+ ++ K invasif)
  • 10. HPV et Anus : Diagnostic Lésionnel FROTTIS conventionnels ou en phase liquide (Méthode Palefsky)   Anal Low grade & High grade --SIL => Anuscopie • Anuscopie avec Acide Acétique : biopsies
  • 11. HPV et Anus : Traitement Excision chirurgicale Imiquod® Prévention vaccinale HPV 6 & 11 immunité croisée HPV 16, 18 ?
  • 12. HPV et Anus : Traitement des Dysplasies Laser Exérèse superficielle + greffe peau mince Surveillance : population à risque rythme ?? mode : frottis ?? Vaccinothérapie ?
  • 13. VIN : examen clinique Clinique difficile: asymptomatique dans 30 à 50 % des cas inspection: $ peu spécifiques penser au SIDA Classiquement: interrogatoire: contage HPV $F: PRURIT (fréquence auto-médication) examen à la loupe : vulve vagin et anus colposcopie avec Ac A.: peu sensible examen du col (FCV, colposcopie) Pathologie Vulvaire et HPV
  • 21. Le col normal La zone de jonction… le fond de commerce des gynécos
  • 22. FROTTIS CERVICO-UTERINFROTTIS CERVICO-UTERIN  Conditions optimalesConditions optimales  Milieu de cycle, en dehors des périodes menstruellesMilieu de cycle, en dehors des périodes menstruelles  A distance des rapports sexuels (48 h)A distance des rapports sexuels (48 h)  Après TT estrogénique local si nécessaire (ménopause)Après TT estrogénique local si nécessaire (ménopause)  Col bien exposé (spéculum), avant TV, pas de lubrifiantCol bien exposé (spéculum), avant TV, pas de lubrifiant  Feuille de transmissionFeuille de transmission  État civil – adresseÉtat civil – adresse  Date du prélèvementDate du prélèvement  Nom – coordonnées du préleveurNom – coordonnées du préleveur Test performant de dépistageTest performant de dépistage
  • 23. FROTTIS CERVICO-UTERINFROTTIS CERVICO-UTERIN  Renseignements cliniques +++Renseignements cliniques +++  Motif examen (1er FC, dépistage, contrôle)Motif examen (1er FC, dépistage, contrôle)  Contexte hormonal (DDR, grossesse, post-partum, ménopause)Contexte hormonal (DDR, grossesse, post-partum, ménopause)  ATCDATCD  GynécologiquesGynécologiques  Thérapeutiques : curieTT, radioTT, chimioTT, hormonoTTThérapeutiques : curieTT, radioTT, chimioTT, hormonoTT  Type de contraception : hormonale, dispositif intra utérin (DIU)Type de contraception : hormonale, dispositif intra utérin (DIU) Test performant de dépistageTest performant de dépistage
  • 24. MODALITES DU PRELEVEMENTMODALITES DU PRELEVEMENT  frottis conventionnelfrottis conventionnel TOTALITÉTOTALITÉ DE L’ORIFICE CERVICAL EXTERNE ETDE L’ORIFICE CERVICAL EXTERNE ET L’ENDOCOLL’ENDOCOL Fixation immédiate (cytospray, laque)Fixation immédiate (cytospray, laque) de chaque lamede chaque lame Uniforme, couche minceUniforme, couche mince  milieu liquidemilieu liquide (20 % FCU)(20 % FCU)
  • 25. LA ZONE DE TRANSFORMATIONLA ZONE DE TRANSFORMATION Epith malpigh natif Ex-jonction Zone de TZone de T Jonction actuelle Epith cyl Plaque tournante de la carcinogénèsePlaque tournante de la carcinogénèse
  • 29. Sous-types HPV HPV Muqueu x Virus les + fréquents Autres Virus MALADIES ASSOCIEES Haut Risque 16, 18 31, 33, 45,26, 35, 39, 51, 55, 52, 56, 58, 59, 66, 68 70% des cancers du col 21% des CIN 1 K pénis-vulve-vagin, anus Condylomes plans, Bowen Bas Risque 6, 11 42, 43, 44, 55 90% des verrues génitales 4 à 30% CIN 1 Papillomatose laryngée T. de Buschke-Löwenstein
  • 30. Vaccin : Fabrication Vaccin (Atomic force microscopy image of a single VLP) Protéine de Capside L1 = externe L2 = interne (↑ autoassemblage) Production dans levure => AUTO-ASSEMBLAGE de L1 Type 18 Type 6 L1 5 x L1 L2 Virus Like Particle IMMUNOGENE 72 capsomères Capsomère L1 5 x L1 Protéine L1 Type 16 Type 11 Capside virale de synthèse  Absence de matériel génétique (E6 & E7)
  • 31. Schiller. Nat Rev Microbiol 2004. Mode d'action Impact sur immunité cellulaire
  • 32. Vaccins quadrivalent et bivalent GARDASIL® CERVARIX® Antigène : Types d’HPV VLP L1 et Technologie de production Protéine L1 de la même taille que celle des virus natifs Levure Protéine L1 tronquée3 Cellules d’insecte Doses (μg) 20 40 40 20 20 20 Adjuvant AAHS : - sulfate d’hydroxyphosphate d’aluminium amorphe (225 μg) (Merck) AS04 : - hydroxyde d’aluminium - monophosphoryl lipide A (500 μg/50μg) (MPL, Corixa / GSK) Indications - Lésions précancéreuses du col de l’utérus, de la vulve et du vagin - Cancer du col de l’utérus - Verrues génitales (condylomes acuminés) - Lésions précancéreuses du col de l’utérus - Cancer du col de l’utérus 6 11 16 18 16 18 Villa LL, Costa RLR, Petta CA, et al. Lancet Oncol. 2005;6:671–678. Harper DM, Franco EL, Wheeler C, et al. Lancet. 2004;364:1757–1765.
  • 33. Lacey CJN. 20th ECOG. Lisbon, Portugal. March 4th-8th 2008 Efficacité du vaccin : lésions cervicales Population Sensible Per Protocole à 4 ans Gardasil Placebo CIN1 & + n Cas n cas Efficacité 95%IC HPV 16, 18, 6, 11 7,864 9 7,865 225 96.0 92.3-98.2 Selon sévérité CIN1 7,864 7 7,865 170 95.9 91.4-96.4 CIN2 & + 7,864 2 7,865 110 98.2 93.3-99.8 CN2 7,864 0 7,865 71 100.0 94.7-100 CIN3 & + 7,864 2 7,865 66 97.0 88.7-99.6 CIN3 7,864 2 7,865 63 96.8 88.1-99.6 AIS 7,864 0 7,865 7 100.0 30.9-100.0
  • 34. Lacey CJN. 20th ECOG. Lisbon, Portugal. March 4th-8th 2008 Efficacité du vaccin : lésions génitales externes Population Sensible Per Protocole à 4 ans Gardasil Placebo EGL n Cas n cas Efficacité 95%IC HPV 16, 18, 6, 11 7,900 2 7,902 227 99.1 96.8-99.9 Selon sévérité Condylomes 7,900 2 7,902 193 99.0 96.2-99.9 V(a)IN 1 7,900 0 7,902 28 100.0 85.9-100.0 V(a)IN 2 & + 7,900 0 7,902 23 100.0 82.6-100.0
  • 35. Pretet JL. Int J Cancer 2008 Impact du Gardasil (D. Riethmuller) Court Moyen Long CancersCIN2+ HPV 16 et 18 HPV 6 et 11 LSIL HPV 6 ,11, 16, 18 : 34% HPV 6, 11, 16, 18 :: 84% HPV 16,18:: 82% HPV 16,18:: 64% CAE
  • 36. Analyse Combinée 2. Lancet 2007 Efficacité de la vaccination 1 85 3 121 142 255 394 483 PSPE PSNR ITT ITT tous HPV Vaccinées Placebo Population / HPV NAIVES Selon CTV Infectées lésions 16 18 Infectées lésions tt type Résultats 99% 98% 44% 18%
  • 37. Brown D. 47th Annual ICAAC Chicago 2007 Protection croisée CIN2+ et AIS chez patientes naïves à 4 ans Gardasil® n = 4616 Placebo n = 4680 Efficacité (%) 95%CI HPV 31/45 11 27 58.7 [14.1 – 81.5] HPV 31/33/35/39/45/ 51/5256/58/59 62 93 32.5 [6.0 – 51.9]
  • 38. Markowitz LE. Recommandations of the ACIP. MMWR. 2007;56:1-23 Le vaccin chez les patientes préalablement infectées CIN2/3 ou AIS à HPV16/18 Vaccin (n= 6087) Placebo (n=6080) Efficacité %n Cas n Cas PCR - / Séro + = infectée guérie 853 0 910 4 100 % ns (-63.6- 100.0) PCR + / Séro – = infectée récente 661 42 626 57 31.2 % ns (-4.5-54.9) PCR + / Séro + = infectée persistante 473 79 499 69 -25.8 % ns (-76.4-10.1)
  • 39. Le cas des anciennes infectées Patientes DNA neg / Séro pos : infectées anciennes ayant clairé le virus Suivi de 44 mois 2 résultats : 1. placebo : la ré-infection est possible  pas d’immunité naturelle 2. vaccinées : efficacité sur lésions HPV 6, 11, 16, 18 = 100% (95%CI : 28.7-100) Olsson SE. Ferris D. Eurogyn 2008
  • 40. Donc 3 conséquences 1. Il faut suivre les recommandations 2. Le vaccin n’est pas thérapeutique 3. Il faut continuer à dépister par frottis
  • 41. Future I. New Engl J Med 2007 Gardasil® : Effets IIaires Vaccin n = 2673 Plb n = 2672 Réactions site injection (dl, érythème, prurit) 87% 77% Fièvre 13.3% 10.3% E IIaire grave 1 cas 0 ∀ Statut immunitaire / HPV
  • 43. CTV & CSHPF. INSEE Jan 2007 Recommandations Mars 2007 Jeunes filles de 14 ans : n = 360 280 âge moyen RS : 17.5 ans Rattrapage (n = 1 570 000 )  15 – 23 ans dans année après 1ers RS au plus tard avec information Promouvoir le dépistage… 0 50 000 100 000 150 000 200 000 250 000 300 000 350 000 400 000 15 ans 16 ans 17 ans 18 ans 19 ans 20 ans 21ans 22 ans 23 ans Population de rattrapage = Filles âgées de 15 à 23 ans n’ayant pas débuté leur RS > 1 an 0 50 000 100 000 150 000 200 000 250 000 300 000 350 000 400 000 15 ans 16 ans 17 ans 18 ans 19 ans 20 ans 21ans 22 ans 23 ans Population de rattrapage = Filles âgées de 15 à 23 ans n’ayant pas débuté leur RS > 1 an
  • 44. Hypothesis used in the model vaccine efficacy of 100%, duration of protection for life, vaccination of a cohort of 370 000 girls aged 14, immunization coverage of 100% for calculating the number of subjects required to be vaccinated and 80% for calculating the number of cases prevented by vaccination. The estimation of numbers take account the overall prevalence (single and multiple infections) of HPV 6/11/16/18 La vaccination quadrivalente (6, 11, 16, 18) des jeunes filles de 14 ans permettrait d’éviter Quel est le bénéfice attendu en France ?
  • 45. Comment vacciner ? Conservation : + 2° C à + 8° C CI° relatives : hypersensibilité immédiate (anaphylaxie) allergie à l’un des composants du vaccin Réactions : locales (rougeur, gonflement, douleurs) générales (Sd pseudo-grippal) Réactions allergiques sévères : < 1 / 500 000 (de l’urticaire au collapsus) injection SC ou IM d’adrénaline 0,01 ml/kg SC - deltoïde 0 - 2 - 6 mois AU MOINS 6 MOIS
  • 46. Qui vaccine ? Prescription MEDICALE : médecins généralistes gynécologues pédiatres institutionnels… Injection faisable par IDE / SF Accord parental pour mineures
  • 48. Siegrist CA. Pediatr Infect Dis 2007 Maladies Taux pour 100 000 / durée d’observation 1 Jour 1 Sem 6 Sem Ado Asthme (Urgence) 2,7 18,8 81,3 Allergie (U) 1,5 10,6 45,8 Diabète (U) 0,4 2,9 12,8 Mies infl. Digestives (Hospitalisation) 0,2 1 4,5 Thyroïdite (H) 0,1 0,9 4 LEAD (H) 0,1 0,5 2 SEP / Névrite Optique (H) 0 0,2 1 Adulte Asthme (U) 3 21,2 91,5 Allergie (U) 2,5 17,4 75,3 Diabète (U) 0,6 3,9 17 Thyroïdite (H) 2,4 16,6 71,8 Mies infl. digestives (H) 0,3 2 8,8 LEAD (H) 0,3 1,8 7,8 SEP ou NO (H) 0,1 0,7 3
  • 49. Vaccin chez les 24-45 ans 3,819 F. de 24 à 45 ans Analyse Per-Protocole à 2.2 ans Munoz N. Future III Steering Committee. Eurogyn 2008
  • 50. Vaccin des Hommes 2,805 H. de 16 à 26 ans Analyse Per-Protocole à 3 ans Giuliano A. Eurogyn 2008
  • 51. Acceptabilité du Vaccin Information du public nécessaire : MG – Gynéco – pédiatres – institutionnels pathologie HPV et Cancer du col mal connus Psychologie : parents : sexualité de SON enfant de 12 ans adolescents : sexualité = danger avant qu’ils n’y songent (âge 1er RS = 17 ans stable depuis 30 ans) protection contre 1 virus : mais pas les autres (HVB, HIV…)
  • 52. 0805 858 868 – www.spmsdregistregrossesse.com Vaccin & Grossesse Expérimental : rats : pas d'effets délétères HPV – VLP's HPV – Aluminium : non tératogènes Gardasil et Grossesse : FREQUENT = 11.6% ! 2266 G. (1115 vaccinées + 1151 plb) / 19538 pas d'impact : grossesse – malformations - fausses couches Chez F. vaccinée 1 mois avant – pendant une grossesse registre Grossesse reprendre vaccin après grossesse
  • 53. Clifford GM. AIDS 2006. Dillner J. Clin Exp Immunol 2007. HPV - Immunodépression Patients HIV+ : coinfections fréquentes clairance virale augmente TRT états précancéreux moins efficaces innocuité immunogénicité efficacité vaccinales ? Immunodéprimés : formes multifocales anogénitales et extrapelviennes vacciner avant immunosuppresseurs doses schémas particuliers?
  • 54. Pour lancer le débat
  • 55. 6 questions posées 1. Efficacité non prouvée contre le CANCER 2. Dépistage plus efficace que vaccin 3. Durée de protection non connue 4. Risque de remplacement de souche 5. Recul insuffisant pour l’innocuité 6. Je ne vaccine pas ma fille car elle n’a pas encore eu de rapports
  • 56. 1. Efficacité non prouvée contre le CANCER Carcinoma in situ Time AnsMois Normal epithelium HPV infection; koilocytosis CIN I CIN II CIN III Impact démontré (99%)
  • 57. 2. Dépistage plus efficace que vaccin Vaccin Dépistage 0% 80% 60% France 2000 3,390 Cancers 80% - 34.5% - 70.8% Nécessaire SYNERGIE : le vaccin ne dispense pas du dépistage le dépistage est-il suffisant chez les < 40 ans ?
  • 58. 3. Durée de protection non connue Actuellement : efficacité CLINIQUE 6 ans Boost : mémoire immunitaire Infection HPV : diminue après 40 ans 1 réinjection protège jusqu’à 40 ans ? Olsson SE. Vaccine 2007;25:4931-9
  • 59. Dillner J. Clinical & Experimental Immunology. 2007;148:199-207 59 4. Remplacement de souche Remplacement de Type : 2 conditions compétition entre sous-types hr-HPV : peu probable co-infections sont fréquentes pas d’antagonisme connu entre sous-types absence de protection croisée Dynamique virale modifiée ?  clairance inchangée chez les femmes séro+ Apparition de sources mutées ? variants géographiques : même sérotype HPV : stable +++
  • 60. 4. Recul insuffisant pour l’innocuité Comment le vaccin peut-il provoquer des E IIaires ? Vaccin sans matériel génétique : risque nul d’infection ou cancérisation Effets indésirables immunologiques potentiels : allergie : quelques heures inflammation : quelques jours réactions immuno-médiées : quelques semaines / mois Recul nécessaire : nombre de doses / effets secondaires rares ! ≥ 40
  • 61. 6. Je ne vaccine pas ma fille car elle n’a pas encore eu de rapports ? Je préfère vous laisser répondre…

Notes de l'éditeur

  1. Efficacité confirmée en analyse combinée avec 98,9%. Attention il s’agit ici de données à 2 ans. Le données à 3 ans seront publiées prochainement
  2. Efficacité confirmée en analyse combinée avec 98,9%. Attention il s’agit ici de données à 2 ans. Le données à 3 ans seront publiées prochainement