SlideShare une entreprise Scribd logo
Promenade à Montmartre
Sur un texte de Francis Carco

Paris, 2014. Danielle Lacroix
« Je ne prétends point fournir [...] un guide du parfait touriste de la Butte, mais qui veut

la connaître, cette Butte, dans ses aspects les plus divers, se fera tout d'abord conduire
place du Tertre et...
...y prendra l'apéritif sur
le zinc de Spielman. Là
tout
lui
donnera
l'impression
qu'il
a
quitté Paris pour un
lointain village.
Sur la place, des enfants s'amusent ; ...
des femmes vont à la fontaine ; ...
un vieux monsieur devant un chevalet, ...
...ou un tout jeune artiste brosse sur la toile une vue
du Sacré-Cœur ; des chiens errent ; des moineaux
familiers vous entourent.
A gauche, dans une perspective étroite et anguleuse, la rue Norvins se perd entre les
façades décrépites des maisons.
En face, l'hôtel Bouscarat forme l'angle de la place. Cher hôtel Bouscarat ! Sous son
toit, les deux chambres aux fenêtres rustiques sont celles que nous avons tous
habitées jadis, en compagnie d'aimables filles aussi candides que les grisettes de la
désuète bohème de Murger…
A droite, la rue du Mont-Cenis, descend à pic sur un horizon de vapeur et de
banlieues pelées et vagues.
La vue en est étrange certains soirs et
obsédante de détresse sans objet. Un
arbre dépasse la ligne des toits… La
cloche de l'église tinte de si près
qu'elle vous emplit d'une secrète
nostalgie.
Soirs de province ou d’autres cloches
sonnaient, comme celle-ci, à l'heure
quiète et confuse des bougies
allumées dans la chapelle de la Vierge.
Soirs que Verlaine a chantés :
« Mon Dieu ! Mon Dieu ! la vie est là
Simple et tranquille
Cette paisible rumeur-là.
Vient de la ville… »
Soirs de Montmartre, que vous êtes donc reposants à chérir ! De vieilles dames, la
chaisière, ces demoiselles de la confrérie de Marie, de jeunes personnes déjà, si
méthodiques, se hâtent vers l'office quotidien.

Et quel silence, soudain, envahit
derrière elles les ruelles de la
Butte !
Des gens dînent à de petites tables…

Cent petites tables sont partout dressées
Alors une
chanteuse des
rues arrive comme
une ombre et
gémit sa plainte.
Elle n'a plus d'âge,
cette malheureuse
et, depuis des
générations, elle a
le même
répertoire de
chansons banales,
usées et sans
accent.
« Mais j'ai profité des pinsons
« Qui font leurs nids dans les buissons, » , module-t-elle…
Est-ce un reproche à l'adresse de tant de couples enlacés sous les
lampes ? Et a-t-elle eu jamais un nid, cette pauvresse, un nid
d'artiste, sous les toits, où il voisinait avec celui des hirondelles ?
Personne ne s'en souvient plus… ni même elle, peut-être, tellement
ce temps est reculé dans sa mémoire…
Mais voici le joueur de guitare qui
prélude, son plateau pour la quête placé
par terre devant lui. Voici la « gosse » de
treize ans qui braille entre les tables…
La nuit est tout à fait venue à présent... Les petits magasins, les étalages des
maisons, les bistros et Paris, dans le lointain, fourmillent de mille feux. Les becs de
gaz jettent sur le trottoir leur clignotante lumière. Les tables se dégarnissent et,
dans le vide qui se fait sur la place et aux terrasses des restaurants, les appels fous
des trains montent des gares du Nord et de l'Est avec une rauque ampleur… Il n'y a
plus personne autour des tables.
Seuls, les
habitués du
petit verre
occupent
l'intérieur des
manezingues.
...

...et regardent défiler à la lueur douteuse des
réverbères, les bigotes, aux manières peureuses et
comme ratatinées, qui reviennent de l'église.
Par ici, mesdames et messieurs… Faites encore le tour de la place, jusqu'aux
escaliers de la rue du Calvaire
et jusqu'au restaurant du
Coucou.
Vous dominez de là Paris. Vous en
découvrez le large grouillement…
n'est-ce pas ? Et quel air on respire…
Suivez-moi, le long des échoppes allumées. Nous revoici rue Norvins jusqu'au
croisement de cette rue avec la rue Saint-Rustique.
La maison, d'angle a pour enseigne : « Au Consulat d'Auvergne »…
Admirez. Mesdames et Messieurs… vous avez tout le temps… A droite, un cabaret, bas
de plafond où Renoir a peint sur le mur un portrait d'homme et une nature morte. Le
portrait a été vendu et la nature morte, cachée par un badigeon, n'est plus visible… Au
fond du cabaret, un billard et derrière, un jardin bordé de tonnelles donnant de
haut, sur la rue des Saules.
Ici, tout vous parlera de nos
premières amours et...

...de notre jeunesse...
N'insistez pas.
« Les amours sont fragiles, »
dit la chanson…, fragiles et
trompeuses et cela n'a au
fond
qu'une
médiocre
importance.
Vous ne trouvez pas ces tonnes agréables ? Nous y buvions, jadis, autour d'une
chandelle plantée dans le goulot d'une bouteille vide. Mais une bouche étourdie
soufflait vite la chandelle. Et personne ne s'en trouvait plus mal... Comment?... la
rue des Saules?...
Oui… oui… c'est elle qui conduit au « Lapin Agile »… Vous savez…
Mais, à droite, vous avez d'abord la rue Cortot et la
maison des peintres… une grande baraque avec un
porche de plâtre qu'Utillo a souvent reproduit dans
son étonnant et tragique caractère. Il habite
toujours cette maison, comme sa mère Suzanne
Valadon, comme Utter, comme Galanis… C'est une
maison qui deviendra célèbre un jour. Il faudra
l'avoir vue aussi bien que ...
...cette jolie bicoque rose à volets verts que Ramon Pichot a achetée plus bas, à
l'angle de la rue de l'Abreuvoir, et où il vit tout en travaillant à une prochaine
exposition.
Sur un ciel roux, d'où se lèvent des
lueurs, la carcasse noire, hérissée
de trois ailes des vieux moulins de
la Galette, vous invite.
Venez. Vous allez voir danser les petites bonnes, les trottins, les humbles filles des
concierges du quartier et leurs amants si distingués.
La salle est pleine. C'est une immense salle où un orchestre de jadis et un jazz band se
donnent tour à tour la réplique et font succéder le fox trott au boston. La lumière
éclatante emplit tout. Les murs, badigeonnés de couleur verte, la réfléchissent comme
des miroirs et, des projecteurs de music-hall promènent un torrent de clartés sur la foule
bruyante et houleuse.
Promenade à Montmartre, sur un texte de Francis Carco
Nous voilà loin de l'ancien « Moulin » peint par Renoir et de sa clientèle à demi
formée de rapins et d'étudiants ! Loin même du plaisir qu'on avait à danser ! Ce
n'est plus un plaisir aujourd'hui, mais une sorte de passion frénétique, un vice
étourdissant, une folie, un délire. Vous n'avez qu'à regarder cette cohue qui
s'étreint et qui, n'ayant plus même la place de tourner, tant elle est compacte,
piétine et se pénètre intensément. Ce n'est plus de la danse. C'est un remous
« d'unanimisme » à dégoûter Jules Romains lui- même s'il y croyait toujours.
Je ne sais si cela vous plaît. En tout
cas, « La Galette » n'a guère mieux à
vous offrir actuellement. On y danse
partout, entre les tables comme
dans la salle et jusque dans les
lavabos. Il faut que la jeunesse
s'amuse ou qu'elle croie s'amuser.
Quel travail ! Les danses se
succèdent sans arrêt. cuivres ou
banjo, castagnettes ou trompe
d'automobile…
En
avant,
la
musique ! Plus fort ! Encore !
Encore ! Un nègre pousse des cris
stridents. Mille cris lui répondent et
c'est à qui, des danseurs et des
musiciens, lesquels auront raison
des autres.
Match obstiné , chaudement disputé
des deux côtés… jusqu'à minuit,
l'heure fatidique des pistons et du
tambour donnant au milieu des huées
le signal du départ. »
FIN

Contenu connexe

Tendances

Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009
Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009
Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009
La Compagnie Rabeux
 
On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)
On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)
On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)
swisspen
 
Trans09_LeMonde_15062009
Trans09_LeMonde_15062009Trans09_LeMonde_15062009
Trans09_LeMonde_15062009
La Compagnie Rabeux
 
Natures mortes
Natures mortesNatures mortes
Natures mortes
JDP
 
Jeanne d'arc
Jeanne d'arcJeanne d'arc
Jeanne d'arc
icm13
 
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
Sylvie Castagné
 
Diaporama 2018 Guerre de 100 ans
Diaporama 2018 Guerre de 100 ansDiaporama 2018 Guerre de 100 ans
Diaporama 2018 Guerre de 100 ans
Bruno Cornec
 
Riverhin- Village Neuf 2015-2016
Riverhin- Village Neuf 2015-2016Riverhin- Village Neuf 2015-2016
Riverhin- Village Neuf 2015-2016
Bâle Région Mag
 
« Naissance », d'Isabelle Villain
« Naissance », d'Isabelle Villain« Naissance », d'Isabelle Villain
« Naissance », d'Isabelle Villain
Taurnada
 
Arch i programme 04-17 issue 3 e
Arch i programme 04-17 issue 3 eArch i programme 04-17 issue 3 e
Arch i programme 04-17 issue 3 e
CosminCH
 
Rendez-vous avec le cinéma français - printemps 2011
Rendez-vous avec  le cinéma français -  printemps 2011Rendez-vous avec  le cinéma français -  printemps 2011
Rendez-vous avec le cinéma français - printemps 2011
Institut français de Norvège
 
Franskefilmer flyer en francais
Franskefilmer flyer en francaisFranskefilmer flyer en francais
Franskefilmer flyer en francais
Institut français de Norvège
 
Jeux d'écriture et menues historiettes
Jeux d'écriture et menues historiettesJeux d'écriture et menues historiettes
Jeux d'écriture et menues historiettes
Gael Detoutderien
 
Requiem : revue de presse
Requiem : revue de presseRequiem : revue de presse
Requiem : revue de presse
La Comédie de Béthune
 
Moliere2011 bd[1]
Moliere2011 bd[1]Moliere2011 bd[1]
Moliere2011 bd[1]
magic32
 
Programme festival des ateliers artistiques
Programme festival des ateliers artistiquesProgramme festival des ateliers artistiques
Programme festival des ateliers artistiques
Liubba Timoë
 

Tendances (20)

Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009
Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009
Le_Cauchemar_Lhumanite_28092009
 
On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)
On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)
On m'a voé mon ego - Récit d'une abomination vécue et vaincue (3 chapitres!)
 
Tableaux renoir 2
Tableaux renoir 2Tableaux renoir 2
Tableaux renoir 2
 
Trans09_LeMonde_15062009
Trans09_LeMonde_15062009Trans09_LeMonde_15062009
Trans09_LeMonde_15062009
 
Natures mortes
Natures mortesNatures mortes
Natures mortes
 
Jeanne d'arc
Jeanne d'arcJeanne d'arc
Jeanne d'arc
 
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
«Leclerc Cogolin, rayon traiteur – confidences d'une Provençale
 
Lost mem2
Lost mem2Lost mem2
Lost mem2
 
Diaporama 2018 Guerre de 100 ans
Diaporama 2018 Guerre de 100 ansDiaporama 2018 Guerre de 100 ans
Diaporama 2018 Guerre de 100 ans
 
Riverhin- Village Neuf 2015-2016
Riverhin- Village Neuf 2015-2016Riverhin- Village Neuf 2015-2016
Riverhin- Village Neuf 2015-2016
 
« Naissance », d'Isabelle Villain
« Naissance », d'Isabelle Villain« Naissance », d'Isabelle Villain
« Naissance », d'Isabelle Villain
 
Arch i programme 04-17 issue 3 e
Arch i programme 04-17 issue 3 eArch i programme 04-17 issue 3 e
Arch i programme 04-17 issue 3 e
 
Rendez-vous avec le cinéma français - printemps 2011
Rendez-vous avec  le cinéma français -  printemps 2011Rendez-vous avec  le cinéma français -  printemps 2011
Rendez-vous avec le cinéma français - printemps 2011
 
Franskefilmer flyer en francais
Franskefilmer flyer en francaisFranskefilmer flyer en francais
Franskefilmer flyer en francais
 
Jeux d'écriture et menues historiettes
Jeux d'écriture et menues historiettesJeux d'écriture et menues historiettes
Jeux d'écriture et menues historiettes
 
Requiem : revue de presse
Requiem : revue de presseRequiem : revue de presse
Requiem : revue de presse
 
Moliere2011 bd[1]
Moliere2011 bd[1]Moliere2011 bd[1]
Moliere2011 bd[1]
 
Les superstition topic
Les superstition topicLes superstition topic
Les superstition topic
 
Journées+du+patrimoine+2012
Journées+du+patrimoine+2012Journées+du+patrimoine+2012
Journées+du+patrimoine+2012
 
Programme festival des ateliers artistiques
Programme festival des ateliers artistiquesProgramme festival des ateliers artistiques
Programme festival des ateliers artistiques
 

En vedette

Tecnologias TICS
Tecnologias  TICSTecnologias  TICS
Tecnologias TICS
genovevalu
 
Disenio Web
Disenio WebDisenio Web
Disenio Web
Maricel Baravalle
 
Paisajes Acabados
Paisajes AcabadosPaisajes Acabados
Paisajes Acabados
guest74c4c3
 
Hipervinculos
HipervinculosHipervinculos
Hipervinculos
guest2ba2e7
 
Amor Incondicional
Amor IncondicionalAmor Incondicional
Amor Incondicional
angelicatd
 
La VegetacióN Que Observamos En El Viaje
La VegetacióN Que Observamos En El ViajeLa VegetacióN Que Observamos En El Viaje
La VegetacióN Que Observamos En El Viaje
rio rio
 
Pps Dopec
Pps DopecPps Dopec
Pps Dopec
Dopec
 
Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...
Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...
Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...
PARIS
 
Trabajo De Sanmartin
Trabajo De SanmartinTrabajo De Sanmartin
Trabajo De Sanmartin
camilu_sosa
 
SPA II Sep. 24
SPA II Sep. 24SPA II Sep. 24
SPA II Sep. 24
Ericka L
 
Club Desarrollo
Club DesarrolloClub Desarrollo
Club Desarrollo
guest9aaa56
 
1º Civilizaciones
1º Civilizaciones1º Civilizaciones
1º Civilizaciones
sesi1978
 
Apesardetodo
ApesardetodoApesardetodo
Apesardetodo
angelicatd
 
Convertisseurs Catalytiques
Convertisseurs CatalytiquesConvertisseurs Catalytiques
Convertisseurs Catalytiques
Sènoumè Audia
 
Menu entreprises - Onjoy
Menu entreprises - OnjoyMenu entreprises - Onjoy
Menu entreprises - Onjoy
Marie FAUCHEUX
 
Presentación city campba 2012 luis babino
Presentación city campba 2012   luis babinoPresentación city campba 2012   luis babino
Presentación city campba 2012 luis babino
Fundación CiGob
 
Cuesta Miranda
Cuesta MirandaCuesta Miranda
Cuesta Miranda
rio rio
 

En vedette (20)

Tecnologias TICS
Tecnologias  TICSTecnologias  TICS
Tecnologias TICS
 
Disenio Web
Disenio WebDisenio Web
Disenio Web
 
Paisajes Acabados
Paisajes AcabadosPaisajes Acabados
Paisajes Acabados
 
Hipervinculos
HipervinculosHipervinculos
Hipervinculos
 
Amor Incondicional
Amor IncondicionalAmor Incondicional
Amor Incondicional
 
L A B O H E M E C
L A  B O H E M E    CL A  B O H E M E    C
L A B O H E M E C
 
La VegetacióN Que Observamos En El Viaje
La VegetacióN Que Observamos En El ViajeLa VegetacióN Que Observamos En El Viaje
La VegetacióN Que Observamos En El Viaje
 
Pps Dopec
Pps DopecPps Dopec
Pps Dopec
 
1 camp maduixes
1 camp maduixes1 camp maduixes
1 camp maduixes
 
Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...
Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...
Le Management Stratégique des Régions en europe, Volet III, Analyse statistiq...
 
Trabajo De Sanmartin
Trabajo De SanmartinTrabajo De Sanmartin
Trabajo De Sanmartin
 
Environment
EnvironmentEnvironment
Environment
 
SPA II Sep. 24
SPA II Sep. 24SPA II Sep. 24
SPA II Sep. 24
 
Club Desarrollo
Club DesarrolloClub Desarrollo
Club Desarrollo
 
1º Civilizaciones
1º Civilizaciones1º Civilizaciones
1º Civilizaciones
 
Apesardetodo
ApesardetodoApesardetodo
Apesardetodo
 
Convertisseurs Catalytiques
Convertisseurs CatalytiquesConvertisseurs Catalytiques
Convertisseurs Catalytiques
 
Menu entreprises - Onjoy
Menu entreprises - OnjoyMenu entreprises - Onjoy
Menu entreprises - Onjoy
 
Presentación city campba 2012 luis babino
Presentación city campba 2012   luis babinoPresentación city campba 2012   luis babino
Presentación city campba 2012 luis babino
 
Cuesta Miranda
Cuesta MirandaCuesta Miranda
Cuesta Miranda
 

Similaire à Promenade à Montmartre, sur un texte de Francis Carco

Tes sur la vague
Tes sur la vagueTes sur la vague
Tes sur la vague
Baptiste Erpicum
 
balzac_une_double_famille.pdf
balzac_une_double_famille.pdfbalzac_une_double_famille.pdf
balzac_une_double_famille.pdf
ssuser3dc79f1
 
Maupassant la vie errante
Maupassant la vie erranteMaupassant la vie errante
Maupassant la vie errante
sarah Benmerzouk
 
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de MèzeTendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
BMConcarneau
 
Lettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.com
Lettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.comLettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.com
Lettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.com
Karim Senoun
 
Ballade littéraire à Concarneau
Ballade littéraire à ConcarneauBallade littéraire à Concarneau
Ballade littéraire à Concarneau
BMConcarneau
 
Val de loire, vins et littérature
Val de loire, vins et littératureVal de loire, vins et littérature
Val de loire, vins et littérature
comeniusvv
 
Marché de Noël à Strasbourg
Marché de Noël à StrasbourgMarché de Noël à Strasbourg
Marché de Noël à Strasbourg
Anapies
 
Programme ndc 2016 web maj du 31-05-2016
Programme ndc 2016 web   maj du 31-05-2016Programme ndc 2016 web   maj du 31-05-2016
Programme ndc 2016 web maj du 31-05-2016
Office de Tourisme Le Mans Métropole
 
Programme Nuit des Chimères été 2017 - Le Mans
Programme Nuit des Chimères été 2017 - Le MansProgramme Nuit des Chimères été 2017 - Le Mans
Programme Nuit des Chimères été 2017 - Le Mans
Office de Tourisme Le Mans Métropole
 
PROUST : Le Panorama du Clocher de Saint Hilaire
PROUST : Le Panorama du Clocher de Saint HilairePROUST : Le Panorama du Clocher de Saint Hilaire
PROUST : Le Panorama du Clocher de Saint Hilaire
Caroline Demeulemeester
 
La vogue des marrons
La vogue des marronsLa vogue des marrons
La vogue des marrons
alcrinformatique
 
Mots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - Sarthe
Mots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - SartheMots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - Sarthe
Mots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - Sarthe
Sarthe Développement
 
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
jpbolle
 
Jacques Prévert, Paroles
Jacques Prévert, Paroles  Jacques Prévert, Paroles
Jacques Prévert, Paroles
Cinquante Nuances de Dave
 
23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012
23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012 23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012
23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012
Christian Verdebout
 

Similaire à Promenade à Montmartre, sur un texte de Francis Carco (20)

Tes sur la vague
Tes sur la vagueTes sur la vague
Tes sur la vague
 
balzac_une_double_famille.pdf
balzac_une_double_famille.pdfbalzac_une_double_famille.pdf
balzac_une_double_famille.pdf
 
Nana
NanaNana
Nana
 
Maupassant la vie errante
Maupassant la vie erranteMaupassant la vie errante
Maupassant la vie errante
 
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de MèzeTendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
Tendre est l'ennui de Bruno Baunard de Mèze
 
Lettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.com
Lettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.comLettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.com
Lettres De Mon Moulin _ Dodobuzz.weebly.com
 
Programme festival medieval_2013
Programme festival medieval_2013Programme festival medieval_2013
Programme festival medieval_2013
 
Ballade littéraire à Concarneau
Ballade littéraire à ConcarneauBallade littéraire à Concarneau
Ballade littéraire à Concarneau
 
Val de loire, vins et littérature
Val de loire, vins et littératureVal de loire, vins et littérature
Val de loire, vins et littérature
 
Marché de Noël à Strasbourg
Marché de Noël à StrasbourgMarché de Noël à Strasbourg
Marché de Noël à Strasbourg
 
Programme ndc 2016 web maj du 31-05-2016
Programme ndc 2016 web   maj du 31-05-2016Programme ndc 2016 web   maj du 31-05-2016
Programme ndc 2016 web maj du 31-05-2016
 
Mala 1 2
Mala 1 2Mala 1 2
Mala 1 2
 
Programme Nuit des Chimères été 2017 - Le Mans
Programme Nuit des Chimères été 2017 - Le MansProgramme Nuit des Chimères été 2017 - Le Mans
Programme Nuit des Chimères été 2017 - Le Mans
 
Eugenie grandet
Eugenie grandetEugenie grandet
Eugenie grandet
 
PROUST : Le Panorama du Clocher de Saint Hilaire
PROUST : Le Panorama du Clocher de Saint HilairePROUST : Le Panorama du Clocher de Saint Hilaire
PROUST : Le Panorama du Clocher de Saint Hilaire
 
La vogue des marrons
La vogue des marronsLa vogue des marrons
La vogue des marrons
 
Mots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - Sarthe
Mots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - SartheMots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - Sarthe
Mots d'Hiver - Festival de contes - 2009 - Sarthe
 
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
 
Jacques Prévert, Paroles
Jacques Prévert, Paroles  Jacques Prévert, Paroles
Jacques Prévert, Paroles
 
23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012
23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012 23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012
23ème Festival Fresquiennes & Caux 2012
 

Promenade à Montmartre, sur un texte de Francis Carco

  • 1. Promenade à Montmartre Sur un texte de Francis Carco Paris, 2014. Danielle Lacroix
  • 2. « Je ne prétends point fournir [...] un guide du parfait touriste de la Butte, mais qui veut la connaître, cette Butte, dans ses aspects les plus divers, se fera tout d'abord conduire place du Tertre et...
  • 3. ...y prendra l'apéritif sur le zinc de Spielman. Là tout lui donnera l'impression qu'il a quitté Paris pour un lointain village.
  • 4. Sur la place, des enfants s'amusent ; ...
  • 5. des femmes vont à la fontaine ; ...
  • 6. un vieux monsieur devant un chevalet, ...
  • 7. ...ou un tout jeune artiste brosse sur la toile une vue du Sacré-Cœur ; des chiens errent ; des moineaux familiers vous entourent.
  • 8. A gauche, dans une perspective étroite et anguleuse, la rue Norvins se perd entre les façades décrépites des maisons.
  • 9. En face, l'hôtel Bouscarat forme l'angle de la place. Cher hôtel Bouscarat ! Sous son toit, les deux chambres aux fenêtres rustiques sont celles que nous avons tous habitées jadis, en compagnie d'aimables filles aussi candides que les grisettes de la désuète bohème de Murger…
  • 10. A droite, la rue du Mont-Cenis, descend à pic sur un horizon de vapeur et de banlieues pelées et vagues.
  • 11. La vue en est étrange certains soirs et obsédante de détresse sans objet. Un arbre dépasse la ligne des toits… La cloche de l'église tinte de si près qu'elle vous emplit d'une secrète nostalgie. Soirs de province ou d’autres cloches sonnaient, comme celle-ci, à l'heure quiète et confuse des bougies allumées dans la chapelle de la Vierge. Soirs que Verlaine a chantés : « Mon Dieu ! Mon Dieu ! la vie est là Simple et tranquille Cette paisible rumeur-là. Vient de la ville… »
  • 12. Soirs de Montmartre, que vous êtes donc reposants à chérir ! De vieilles dames, la chaisière, ces demoiselles de la confrérie de Marie, de jeunes personnes déjà, si méthodiques, se hâtent vers l'office quotidien. Et quel silence, soudain, envahit derrière elles les ruelles de la Butte !
  • 13. Des gens dînent à de petites tables… Cent petites tables sont partout dressées
  • 14. Alors une chanteuse des rues arrive comme une ombre et gémit sa plainte. Elle n'a plus d'âge, cette malheureuse et, depuis des générations, elle a le même répertoire de chansons banales, usées et sans accent. « Mais j'ai profité des pinsons « Qui font leurs nids dans les buissons, » , module-t-elle… Est-ce un reproche à l'adresse de tant de couples enlacés sous les lampes ? Et a-t-elle eu jamais un nid, cette pauvresse, un nid d'artiste, sous les toits, où il voisinait avec celui des hirondelles ? Personne ne s'en souvient plus… ni même elle, peut-être, tellement ce temps est reculé dans sa mémoire…
  • 15. Mais voici le joueur de guitare qui prélude, son plateau pour la quête placé par terre devant lui. Voici la « gosse » de treize ans qui braille entre les tables…
  • 16. La nuit est tout à fait venue à présent... Les petits magasins, les étalages des maisons, les bistros et Paris, dans le lointain, fourmillent de mille feux. Les becs de gaz jettent sur le trottoir leur clignotante lumière. Les tables se dégarnissent et, dans le vide qui se fait sur la place et aux terrasses des restaurants, les appels fous des trains montent des gares du Nord et de l'Est avec une rauque ampleur… Il n'y a plus personne autour des tables.
  • 17. Seuls, les habitués du petit verre occupent l'intérieur des manezingues. ... ...et regardent défiler à la lueur douteuse des réverbères, les bigotes, aux manières peureuses et comme ratatinées, qui reviennent de l'église.
  • 18. Par ici, mesdames et messieurs… Faites encore le tour de la place, jusqu'aux escaliers de la rue du Calvaire
  • 20. Vous dominez de là Paris. Vous en découvrez le large grouillement… n'est-ce pas ? Et quel air on respire…
  • 21. Suivez-moi, le long des échoppes allumées. Nous revoici rue Norvins jusqu'au croisement de cette rue avec la rue Saint-Rustique.
  • 22. La maison, d'angle a pour enseigne : « Au Consulat d'Auvergne »…
  • 23. Admirez. Mesdames et Messieurs… vous avez tout le temps… A droite, un cabaret, bas de plafond où Renoir a peint sur le mur un portrait d'homme et une nature morte. Le portrait a été vendu et la nature morte, cachée par un badigeon, n'est plus visible… Au fond du cabaret, un billard et derrière, un jardin bordé de tonnelles donnant de haut, sur la rue des Saules.
  • 24. Ici, tout vous parlera de nos premières amours et... ...de notre jeunesse...
  • 25. N'insistez pas. « Les amours sont fragiles, » dit la chanson…, fragiles et trompeuses et cela n'a au fond qu'une médiocre importance.
  • 26. Vous ne trouvez pas ces tonnes agréables ? Nous y buvions, jadis, autour d'une chandelle plantée dans le goulot d'une bouteille vide. Mais une bouche étourdie soufflait vite la chandelle. Et personne ne s'en trouvait plus mal... Comment?... la rue des Saules?...
  • 27. Oui… oui… c'est elle qui conduit au « Lapin Agile »… Vous savez…
  • 28. Mais, à droite, vous avez d'abord la rue Cortot et la maison des peintres… une grande baraque avec un porche de plâtre qu'Utillo a souvent reproduit dans son étonnant et tragique caractère. Il habite toujours cette maison, comme sa mère Suzanne Valadon, comme Utter, comme Galanis… C'est une maison qui deviendra célèbre un jour. Il faudra l'avoir vue aussi bien que ...
  • 29. ...cette jolie bicoque rose à volets verts que Ramon Pichot a achetée plus bas, à l'angle de la rue de l'Abreuvoir, et où il vit tout en travaillant à une prochaine exposition.
  • 30. Sur un ciel roux, d'où se lèvent des lueurs, la carcasse noire, hérissée de trois ailes des vieux moulins de la Galette, vous invite.
  • 31. Venez. Vous allez voir danser les petites bonnes, les trottins, les humbles filles des concierges du quartier et leurs amants si distingués.
  • 32. La salle est pleine. C'est une immense salle où un orchestre de jadis et un jazz band se donnent tour à tour la réplique et font succéder le fox trott au boston. La lumière éclatante emplit tout. Les murs, badigeonnés de couleur verte, la réfléchissent comme des miroirs et, des projecteurs de music-hall promènent un torrent de clartés sur la foule bruyante et houleuse.
  • 34. Nous voilà loin de l'ancien « Moulin » peint par Renoir et de sa clientèle à demi formée de rapins et d'étudiants ! Loin même du plaisir qu'on avait à danser ! Ce n'est plus un plaisir aujourd'hui, mais une sorte de passion frénétique, un vice étourdissant, une folie, un délire. Vous n'avez qu'à regarder cette cohue qui s'étreint et qui, n'ayant plus même la place de tourner, tant elle est compacte, piétine et se pénètre intensément. Ce n'est plus de la danse. C'est un remous « d'unanimisme » à dégoûter Jules Romains lui- même s'il y croyait toujours.
  • 35. Je ne sais si cela vous plaît. En tout cas, « La Galette » n'a guère mieux à vous offrir actuellement. On y danse partout, entre les tables comme dans la salle et jusque dans les lavabos. Il faut que la jeunesse s'amuse ou qu'elle croie s'amuser. Quel travail ! Les danses se succèdent sans arrêt. cuivres ou banjo, castagnettes ou trompe d'automobile… En avant, la musique ! Plus fort ! Encore ! Encore ! Un nègre pousse des cris stridents. Mille cris lui répondent et c'est à qui, des danseurs et des musiciens, lesquels auront raison des autres.
  • 36. Match obstiné , chaudement disputé des deux côtés… jusqu'à minuit, l'heure fatidique des pistons et du tambour donnant au milieu des huées le signal du départ. » FIN