SlideShare une entreprise Scribd logo
«	
  Rémunéra,on	
  des	
  
dirigeants	
  :	
  
Ins,tuer	
  une	
  c lause	
  
an,	
  abus	
  »	
  
Rappo rteur	
  :	
  

Bruno	
  ROZAN	
  
Expert-­‐Comptable	
  
Cabinet	
  Conseil	
  et	
  Management	
  

18	
  
2	
   -­‐	
  Rémunéra5on	
  des	
  d irigeants	
  :	
  

Ins5tuer	
  une	
  c lause	
  a n5	
  abus	
  

1	
  -­‐	
  Quel	
  est	
  l e	
  p roblème	
  ?	
  
	
  
1-­‐	
  1	
  –	
  Le	
  contexte	
  

	
  

Les	
  évolu,ons	
  récentes	
  de	
  la	
  législa,on	
  en	
  ma,ère	
  de	
  rémunéra,on	
  et	
  de	
  taxa,on	
  
des	
   dividendes	
   aux	
   charges	
   sociales	
   obligatoires	
   des	
   travailleurs	
   non	
   salariés	
  
cons,tuent	
  en	
  quelque	
  sorte	
  une	
  clause	
  «	
  an,-­‐abus	
  »	
  ou	
  plus	
  exactement	
  une	
  clause	
  
de	
  «	
  rému-­‐	
  néra,on	
  minimum	
  ».	
  

	
  

CeFe	
  évolu,on	
  législa,ve	
  pose	
  beaucoup	
  d’interroga,ons	
  pour	
  les	
  ac,vités	
  commer-­‐	
  
ciales	
  qui	
  u,lisent	
  les	
  formes	
  de	
  sociétés	
  de	
  capitaux	
  depuis	
  très	
  longtemps.	
  

	
  

La	
   réac,on	
   brutale	
   du	
   législateur	
   peut	
   se	
   comprendre	
   par	
   rapport	
   aux	
   posi,ons	
  
exces-­‐	
   sives	
   prises	
   par	
   certains	
   professionnels	
   libéraux.	
   En	
   effet,	
   la	
   solu,on	
  
d’arbitrage	
   entre	
   rémunéra,on	
   et	
   dividendes	
   avec	
   :	
   une	
   rémunéra,on	
   égale	
   à	
   zéro	
  	
  
et	
  la	
  totalité	
  en	
  divi-­‐	
  dendes	
  n’est	
  pas	
  acceptable	
  économiquement	
  pour	
  les	
  caisses	
  
qui	
   doivent	
   financer	
   la	
   retraite	
   par	
   répar,,on,	
   ni	
   même	
   philosophiquement	
   car	
   «	
  
tout	
  travail	
  mérite	
  salaire	
  »	
  !	
  

	
  

Il	
   est	
   donc	
   normal	
   que	
   le	
   législateur	
   se	
   soit	
   intéressé	
   à	
   ceFe	
   stratégie	
   excessive	
   qui	
   a	
  
été	
   juridiquement	
   tranchée	
   par	
   la	
   Cour	
   de	
   cassa,on,	
   ceFe	
   dernière	
   ayant	
   sanc,onné	
  
un	
   chirurgien-­‐den,ste	
   prétendant	
   que	
   du	
   fait	
   de	
   son	
   cadre	
   juridique	
   fiscal	
   et	
   social	
  
d’exercice	
  en	
  société	
  d’exercice	
  libéral	
  il	
  pouvait	
  ne	
  pas	
  avoir	
  de	
  rémunéra,on	
  et	
  ne	
  
percevoir	
  que	
  des	
  dividendes.	
  

	
  

Face	
   à	
   la	
   divergence	
   d’apprécia,on	
   entre	
   la	
   Cour	
   de	
   cassa,on	
   et	
   le	
   Conseil	
   d’Etat	
   qui	
  
avait	
  donné	
  raison	
  à	
  l’ANSEL	
  contre	
  la	
  caisse	
  de	
  retraite	
  des	
  médecins,	
  le	
  législateur	
  
s’est	
   	
  emparé	
   	
  de	
   	
  la	
   	
  ques,on	
   	
  et	
   	
  l’a	
   	
  tranchée	
   	
  fin	
   	
  2008	
   	
  pour	
   	
  les	
   	
  dirigeants	
   	
  de	
  	
  
Sociétés	
  d’Exercice	
  Libéral	
  (SEL).	
  

	
  

Mais	
   la	
   réforme	
   de	
   la	
   Loi	
   de	
   Financement	
   de	
   la	
   Sécurité	
   Sociale	
   (LFSS)	
   pour	
   2009	
   a	
  
mal	
   réglé	
   le	
   problème	
   réel	
   posé	
   par	
   ceFe	
   évasion	
   sociale	
   de	
   certaines	
   catégories	
  
(méde-­‐	
   cins,	
   den,stes	
   ou	
   encore	
   avocats).	
   En	
   effet,	
   le	
   disposi,f	
   actuel	
   est	
   un	
   modèle	
  
de	
  com-­‐	
  plexité	
  et	
  d’inéquité.	
  
	
  

	
  

1	
  -­‐	
  2	
  	
  -­‐	
  Le	
  problème	
  posé	
  

	
  

Force	
  est	
  de	
  constater	
  qu’en	
  outre,	
  le	
  législateur	
  a	
  la	
  mémoire	
  courte…	
  
Sans	
  revenir	
  trop	
  loin,	
  il	
  est	
  intéressant	
  de	
  remonter	
  un	
  peu	
  dans	
  le	
  temps	
  car	
  cela	
  
permet	
  de	
  prendre	
  du	
  recul	
  et	
  de	
  constater	
  qu’en	
  ma,ère	
  fiscale	
  et	
  sociale,	
  l’histoire	
  
est	
  un	
  éternel	
  recommencement	
  !	
  

	
  

Il	
   y	
   a	
   seulement	
   une	
   vingtaine	
   d’années	
   les	
   condi,ons	
   fiscales	
   et	
   sociales	
   et	
  
l’arbitrage	
  qui	
  pouvait	
  en	
  découler	
  entre	
  rémunéra,on	
  et	
  dividendes,	
  poussaient	
  les	
  
dirigeants	
   de	
   sociétés	
   à	
   préférer	
   une	
   rémunéra,on	
   sous	
   forme	
   de	
   salaires	
   plutôt	
   que	
  
la	
  percep,on	
  de	
  dividendes.	
  
2	
  -­‐	
  Rémunéra5on	
  des	
  d irigeants	
  :	
  
Ins5tuer	
  une	
  c lause	
  a n5	
  abus	
  

À	
   ceFe	
   époque,	
   c’est	
   surtout	
   l’Administra,on	
   fiscale	
   qui	
   avait	
   réagi	
   et	
   bâ,	
   une	
  
véritable	
  théorie	
  sur	
  les	
  rémunéra,ons	
  excessives	
  des	
  dirigeants.	
  

	
  

Le	
  problème	
  
Les	
  modalités	
  
actuelles	
  
d’intégra,on	
  
d’une	
  par,e	
  des	
  
dividendes	
  dans	
  
l’assieFe	
  de	
  calcul	
  
des	
  co,sa,ons	
  
obligatoires	
  des	
  
gérants	
  majori-­‐	
  
taires	
  de	
  SARL	
  
sont	
  complexes	
  et	
  
injustes.	
  

Une	
  instruc,on	
  administra,ve	
  donnait	
  même	
  des	
  consignes	
  aux	
  agents	
  des	
  services	
  
fiscaux	
   pour	
   traquer	
   lesdites	
   rémunéra,ons	
   excessives	
   et	
   les	
   réintégrer	
   comme	
  
charge	
  non	
  déduc,ble	
  dans	
  les	
  comptes	
  des	
  sociétés	
  concernées.	
  Les	
  dirigeants	
  des	
  
sociétés	
   de	
   capitaux	
   étaient	
   confrontés	
   au	
   même	
   problème	
   que	
   celui	
   qui	
   nous	
  
préoccupe	
   mais	
   en	
   sens	
   inverse	
   puisque	
   l’on	
   s’intéresse	
   désormais	
   aux	
  
rémunéra,ons	
  insuffisantes.	
  
Le	
  législateur	
  aurait	
  pourtant	
  pu	
  s’enrichir	
  de	
  ce	
  passé	
  pas	
  si	
  lointain	
  car	
  la	
  fixa,on	
  de	
  
la	
  juste	
  rémunéra,on	
  du	
  travail	
  d’un	
  dirigeant	
  n’est	
  pas	
  une	
  ques,on	
  si	
  simple	
  qu’il	
  y	
  
paraît.	
  
En	
  effet,	
  comment	
  l’Administra,on	
  peut	
  jus,fier	
  sa	
  posi,on	
  en	
  es,mant	
  que	
  la	
  pro-­‐	
  
duc,vité	
   d’un	
   dirigeant	
   ne	
   vaut	
   pas	
   la	
   rémunéra,on	
   qu’il	
   perçoit	
   ?	
   Cela	
   étant,	
   les	
  
excès	
   qu’ils	
   soient	
   dans	
   un	
   sens	
   ou	
   dans	
   un	
   autre	
   ne	
   peuvent	
   abou,r	
   qu’à	
   des	
  
situa,ons	
   de	
   blocage.	
   En	
   ce	
   sens,	
   la	
   solu,on	
   qui	
   consiste	
   à	
   ne	
   pas	
   aFribuer	
   de	
  
rémunéra,on	
  au	
  tra-­‐	
  vail	
  fourni	
  par	
  un	
  professionnel	
  libéral	
  n’est	
  pas	
  admissible.	
  
Il	
   n’est	
   pas	
   forcément	
   plus	
   judicieux	
   de	
   lui	
   aFribuer	
   100	
   %	
   de	
   son	
   revenu	
  
professionnel	
   sous	
   forme	
   de	
   rémunéra,on	
   car	
   ce	
   serait	
   faire	
   fi	
   de	
   la	
   structure	
  
juridique	
  avec	
  toutes	
  les	
  conséquences	
  que	
  cela	
  entraîne	
  et	
  notamment	
  du	
  bénéfice	
  
qu’il	
   réinves,t	
   soit	
   en	
   autofinançant	
   des	
   inves,ssements	
   soit	
   en	
   remboursant	
   le	
  
capital	
  des	
  emprunts	
  profes-­‐	
  sionnels	
  contractés.	
  

La	
  Loi	
  de	
  Financement	
  de	
  Sécurité	
  Sociale	
  (dans	
  son	
  ar,cle	
  22)	
  avait	
  tenté	
  de	
  régler	
  le	
  
problème	
  en	
  introduisant	
  l’assujeessement	
  des	
  dividendes	
  à	
  co,sa,ons	
  obligatoires.	
  
	
  

	
  

Cependant,	
   la	
   solu,on	
   ini,ée	
   par	
   l’ar,cle	
   22	
   de	
   la	
   LFSS	
   pour	
   2009	
   pose	
   trop	
   de	
  
difficul-­‐	
  tés	
  techniques	
  et	
  de	
  principes	
  pour	
  être	
  maintenue.	
  

	
  

Elle	
   	
  induit	
   	
  une	
   	
  discrimina,on	
   	
  en	
   	
  défaveur	
   	
  des	
   	
  professions	
   	
  libérales	
   	
  et	
   	
  une	
  	
  
rupture	
   d’égalité	
   entre	
   formes	
   de	
   sociétés	
   puisqu’elle	
   ne	
   s’applique	
   qu’aux	
   SELARL.	
  
Elargir	
   ce	
   disposi,f	
   aux	
   gérants	
   non	
   salariés	
   de	
   SARL	
   ne	
   ferait	
   qu’amplifier	
   le	
  
problème	
  et	
  fragili-­‐	
  ser	
  les	
  régimes	
  TNS.	
  En	
  effet,	
  de	
  nombreux	
  dirigeants	
  feraient	
  le	
  
choix	
  d’opter	
  pour	
  le	
  statut	
  salarié	
  ;	
  réduisant	
  de	
  fait	
  les	
  co,sa,ons	
  encaissées	
  par	
  les	
  
régimes	
  TNS.	
  

	
  

Le	
  souci	
  de	
  combaFre	
  certains	
  abus	
  (dividendes	
  u,lisés	
  comme	
  forme	
  de	
  rémunéra-­‐	
  
,on	
  permeFant	
  d’éviter	
  le	
  paiement	
  de	
  co,sa,ons	
  sociales)	
  ne	
  doit	
  pas	
  abou,r	
  à	
  ce	
  
que	
   les	
   dividendes	
   perçus	
   par	
   des	
   chefs	
   d’entreprise	
   qui	
   acquiFent	
   normalement	
  
leurs	
  co,sa,ons	
  sociales	
  soient	
  lourdement	
  taxés.	
  
2	
   -­‐	
  Rémunéra5on	
  des	
  d irigeants	
  :	
  

Ins5tuer	
  une	
  c lause	
  a n5	
  abus	
  

pour	
  bien	
  c omprendre	
  ...	
  
	
  

Avec	
   la	
   mise	
   en	
   place	
   des	
   Sociétés	
   d’Exercice	
   Libéral,	
   Mme	
   Cardot,	
   chirurgien-­‐
den,ste	
   exerçant	
   en	
   SELARL,	
   a	
   tout	
   de	
   suite	
   pensé	
   qu’elle	
   allait	
   	
   enfin	
   pouvoir	
  
échapper	
  aux	
  co,sa,ons	
  de	
  sa	
  caisse	
  de	
  retraite.	
  

	
  

En	
  effet,	
  elle	
  co,se	
  à	
  ,tre	
  obligatoire	
  auprès	
  de	
  la	
  CARCDSF	
  mais	
  elle	
  n’en	
  n’est	
  pas	
  
sa,sfaite.	
  La	
  raison	
  ?	
  
Elle	
   a	
   le	
   sen,ment	
   de	
   co,ser	
   beaucoup	
   alors	
   qu’elle	
   es,me	
   qu’aucune	
   retraite	
   ne	
   lui	
  
sera	
   versée.	
   Mme	
   Cardot	
   est	
   notamment	
   très	
   remontée	
   contre	
   le	
   régime	
   de	
   l’Alloca-­‐	
  
,on	
  Supplémentaire	
  Vieillesse	
  (ASV)	
  qui	
  lui	
  parait	
  tout	
  à	
  fait	
  inique.	
  
C’est	
  ainsi	
  qu’elle	
  décida	
  en	
  2003	
  d’exercer	
  au	
  sein	
  d’une	
  SEL	
  et	
  de	
  prélever	
  tous	
  ses	
  
résultats	
  par	
  des	
  dividendes.	
  En	
  revanche,	
  elle	
  ne	
  percevait	
  aucune	
  rémunéra,on	
  et	
  
par	
  voie	
  de	
  conséquence,	
  ne	
  versait	
  qu’un	
  minimum	
  de	
  co,sa,ons.	
  

	
  

Depuis	
   la	
   LFSS	
   pour	
   2009,	
   ceFe	
   stratégie	
   est	
   pourtant	
   baFue	
   en	
   brèche	
   car	
  
l’ensemble	
   des	
   caisses	
   obligatoires	
   dont	
   elle	
   relève	
   assujeet	
   désormais	
   les	
  
dividendes	
  à	
  co,sa-­‐	
  ,ons.	
  

	
  

Dans	
   le	
   même	
   temps	
   son	
   cousin,	
   M.	
   Geoffroy,	
   qui	
   exerce	
   comme	
   architecte	
   en	
  
qualité	
   de	
   gérant	
   majoritaire	
   de	
   SARL,	
   devrait	
   se	
   voir	
   appliquer	
   la	
   même	
   règle	
   (PFLSS	
  
2013)	
  Sa	
  situa,on	
  est	
  pourtant	
  très	
  différente	
  car,	
  exerçant	
  comme	
  associé	
  dans	
  un	
  
grand	
   cabinet	
   parisien,	
   les	
   dividendes	
   rémunèrent	
   les	
   parts	
   qu’il	
   a	
   dû	
   acheter	
   pour	
  
exercer	
  au	
  sein	
  de	
  ceFe	
  structure.	
  A	
  la	
  différence	
  de	
  Mme	
  Cardot,	
  les	
  dividendes	
  ne	
  
cons,tuent	
  pas	
  une	
  rémunéra,on	
  déguisée.	
  

	
  

Lors	
  de	
  la	
  dernière	
  réunion	
  de	
  famille,	
  les	
  discussions	
  ont	
  été	
  vives,	
  M.	
  Geoffroy	
  accu-­‐	
  
sant	
   sa	
   cousine	
   de	
   faire	
   par,e	
   des	
   professions	
   médicales	
   dont	
   les	
   comportements	
  
abu-­‐	
   sifs	
   d’une	
   minorité	
   ont	
   conduit	
   le	
   législateur	
   à	
   sanc,onner	
   les	
   dirigeants	
   non	
  
salariés.	
  

2	
  -­‐	
  La	
  so lu5on	
  préconisée	
  
	
  

Au	
  préalable,	
  nous	
  écartons	
  résolument	
  l’op,on	
  d’une	
  contesta,on	
  possible	
  par	
  l’Ad-­‐	
  
ministra,on	
  au	
  ,tre	
  de	
  la	
  no,on	
  de	
  l’abus	
  de	
  droit.	
  CeFe	
  solu,on	
  ne	
  ferait	
  que	
  déve-­‐	
  
lopper	
  un	
  interminable	
  conten,eux.	
  

	
  

Sur	
  quelle	
  base	
  à	
  la	
  fois	
  simple	
  et	
  équitable	
  peut-­‐on	
  apprécier	
  une	
  rémunéra,on	
  que	
  
l’on	
  qualifiera	
  de	
  rémunéra,on	
  minimum	
  du	
  travail	
  ?	
  
2	
  -­‐	
  Rémunéra5on	
  des	
  d irigeants	
  :	
  
Ins5tuer	
  une	
  c lause	
  a n5	
  abus	
  

La	
  so lu5on	
  préconisée	
  :	
  

	
  

Nous	
  proposons	
  de	
  faire	
  référence	
  à	
  une	
  rémunéra,on	
  minimum	
  du	
  travail	
  d’un	
  
chef	
  d’entreprise	
  -­‐	
  que	
  l’on	
  pourrait	
  établir	
  à	
  un	
  plafond	
  annuel	
  de	
  la	
  sécurité	
  
sociale,	
  soit	
  36	
  372	
  €	
  en	
  2012.	
  Cette	
  solu,on	
  présenterait	
  l’avantage	
  indéniable	
  
de	
   pouvoir	
   s’appliquer	
   de	
   la	
   même	
   façon	
   aux	
   professionnels	
   relevant	
   du	
   RSI	
   et	
  
à	
  ceux	
  relevant	
  des	
  professions	
  libérales.	
  

	
  

Afin	
  de	
  respecter	
  un	
  principe	
  d’équité,	
  ce	
  disposi,f	
  devrait	
  s’appliquer	
  à	
  l’en-­‐	
  
semble	
  des	
  dirigeants,	
  que	
  ces	
  derniers	
  relèvent	
  du	
  régime	
  général	
  des	
  salariés	
  
ou	
  du	
  régime	
  des	
  TNS.	
  

	
  

Pour	
  cela,	
  le	
  principe	
  adopté	
  serait	
  le	
  suivant	
  :	
  
• dès	
   que	
   la	
   rémunéra,on	
   est	
   inférieure	
   au	
   plafond	
   annuel	
   de	
   la	
   Sécurité	
   so-­‐	
  
ciale,	
   les	
   dividendes	
   	
  perçus	
   sont	
   assujees	
   à	
   co,sa,ons	
   sociales	
   obligatoires,	
  
pour	
  la	
  différence	
  comprise	
  entre	
  le	
  plafond	
  annuel	
  de	
  la	
  Sécurité	
  Sociale	
  et	
  le	
  
montant	
  de	
  la	
  rémunéra,on.	
  
• La	
  mesure	
  concerne	
  l’ensemble	
  des	
  dirigeants	
  de	
  société	
  relevant	
  d’un	
  régime	
  
non	
  salarié	
  non	
  agricole.	
  
2	
  -­‐	
  Rémunéra5on	
  des	
  d irigeants	
  :	
  
Ins5tuer	
  une	
  c lause	
  a n5	
  abus	
  

Résumé	
  de	
  n otre	
  p roposi5on	
  n°	
  2	
  :	
  

	
  

La	
   règle	
   s’applique	
  	
  à	
   tout	
  	
  dirigeant	
   (sala-­‐	
  
rié	
  	
  ou	
  	
  TNS)	
  	
  percevant	
  	
  une	
  	
  rémunéra,on	
  
inférieure	
  	
  au	
  	
  plafond	
  	
  annuel	
  	
  de	
  	
  sécurité	
  
sociale.	
  

	
  

Dans	
  ce	
  cas,	
  tout	
  versement	
  de	
  dividendes	
  
issus	
  	
  de	
  	
  l’entreprise	
  	
  au	
  	
  sein	
  	
  de	
  	
  laquelle	
  
elle	
  	
  a	
  	
  perçu	
  	
  cette	
  	
  rémunéra,on	
  	
  entraîne	
  
un	
   assujeessement	
   à	
   co,sa,ons	
   sociales	
  
obligatoires	
  	
   de	
  	
   la	
  	
   part	
  	
   correspondante,	
  
dans	
  une	
  limite	
  globale	
  du	
  plafond	
  annuel	
  
de	
  la	
  Sécurité	
  Sociale.	
  

	
  

En	
  revanche,	
  dès	
  que	
  le	
  dirigeant	
  dépasse,	
  
par	
  	
  l’addi,on	
  	
  de	
  	
  sa	
  	
  rémunéra,on	
  	
  et	
  	
  des	
  
dividendes,	
   le	
   plafond	
   annuel	
   de	
   la	
   sécu-­‐	
  
rité	
  	
  sociale,	
  	
  les	
  	
  dividendes	
  	
  ne	
  	
  sont	
  	
  plus	
  
assujees	
  à	
  co,sa,ons	
  obligatoires.	
  

Contenu connexe

Tendances

CFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travailCFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travail
Société Tripalio
 
Droit des societes_maroc
Droit des societes_marocDroit des societes_maroc
Droit des societes_maroc
Khawla At
 
Communication ato s groupe cfe cgc 201203[v-final]
Communication ato s groupe cfe cgc  201203[v-final]Communication ato s groupe cfe cgc  201203[v-final]
Communication ato s groupe cfe cgc 201203[v-final]
cgcatos
 
ARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTS
ARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTSARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTS
ARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTS
Stéphanie Brigas ★ DL Développement
 
Flash Santé T°1 2012
Flash Santé T°1 2012Flash Santé T°1 2012
Flash Santé T°1 2012
smobihan
 
Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !
Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !
Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !
Julie Dolon
 
Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018 JSS art 1
Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018  JSS art 1 Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018  JSS art 1
Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018 JSS art 1
Viviane de Beaufort
 
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Institut Protection Sociale
 
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Disparition de la societe
Disparition de la societeDisparition de la societe
Disparition de la societe
Anas Mansour
 
Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013
Société Tripalio
 
Les relations juridiques d'une Startup
Les relations juridiques d'une Startup Les relations juridiques d'une Startup
Les relations juridiques d'une Startup
Cogite coworking space
 
Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)
Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)
Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)
Cogite coworking space
 
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
Patrick Namotte
 
L'impact des relations sociales?
L'impact des relations sociales?L'impact des relations sociales?
L'impact des relations sociales?
Patrick Namotte
 
Discirmination is our next main litigation field
Discirmination is our next main litigation fieldDiscirmination is our next main litigation field
Discirmination is our next main litigation field
Nicolas Sauvage
 
Avocats : Quelle structure pour s'installer ?
Avocats : Quelle structure pour s'installer ?Avocats : Quelle structure pour s'installer ?
Avocats : Quelle structure pour s'installer ?
Audrey Chemouli
 
Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !
Patrick Namotte
 

Tendances (20)

CFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travailCFDT : communiqué sur les ordonnances travail
CFDT : communiqué sur les ordonnances travail
 
Droit des societes_maroc
Droit des societes_marocDroit des societes_maroc
Droit des societes_maroc
 
Communication ato s groupe cfe cgc 201203[v-final]
Communication ato s groupe cfe cgc  201203[v-final]Communication ato s groupe cfe cgc  201203[v-final]
Communication ato s groupe cfe cgc 201203[v-final]
 
Etude juridique
Etude juridiqueEtude juridique
Etude juridique
 
ARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTS
ARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTSARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTS
ARTICLE LA RETRAITE DES DIRIGEANTS
 
Top rapport
Top rapportTop rapport
Top rapport
 
Flash Santé T°1 2012
Flash Santé T°1 2012Flash Santé T°1 2012
Flash Santé T°1 2012
 
Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !
Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !
Les dividendes en Freelance : Les bonnes pratiques !
 
Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018 JSS art 1
Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018  JSS art 1 Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018  JSS art 1
Cede ESSEC 2018 - De la Démocratie actionnariale aux AG 2018 JSS art 1
 
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
Proposition 4 - contrats madelin « gérants majoritaires » - clarifier l’assie...
 
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
 
Disparition de la societe
Disparition de la societeDisparition de la societe
Disparition de la societe
 
Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013
 
Les relations juridiques d'une Startup
Les relations juridiques d'une Startup Les relations juridiques d'une Startup
Les relations juridiques d'une Startup
 
Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)
Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)
Le statut juridique pour une start up (présentation cogite)
 
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
La procédure « Renault » prise en otage par le statut unique ?
 
L'impact des relations sociales?
L'impact des relations sociales?L'impact des relations sociales?
L'impact des relations sociales?
 
Discirmination is our next main litigation field
Discirmination is our next main litigation fieldDiscirmination is our next main litigation field
Discirmination is our next main litigation field
 
Avocats : Quelle structure pour s'installer ?
Avocats : Quelle structure pour s'installer ?Avocats : Quelle structure pour s'installer ?
Avocats : Quelle structure pour s'installer ?
 
Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !Fixez les bases du dialogue social !
Fixez les bases du dialogue social !
 

En vedette

Community manager-maestros-del-web
Community manager-maestros-del-webCommunity manager-maestros-del-web
Community manager-maestros-del-web
Javier SaaDapart
 
UPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLA
UPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLAUPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLA
UPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLA
Maira Mendoza Swagger
 
Enelcaminoaprendi
EnelcaminoaprendiEnelcaminoaprendi
Enelcaminoaprendi
Gonzalo TukaHz
 
Fascículo i
Fascículo iFascículo i
Fascículo i
metodologia000
 
Pistes Vertueuses Pour La Corse
Pistes Vertueuses Pour La CorsePistes Vertueuses Pour La Corse
Pistes Vertueuses Pour La Corse
Eric Ferrari
 
Séville
SévilleSéville
Séville
MayteGG
 
Marine Azéma CV
Marine Azéma CVMarine Azéma CV
Marine Azéma CV
Marinou Ouh Ouh
 
Contenido logística frontera de la rentabilidad
Contenido logística   frontera de la rentabilidadContenido logística   frontera de la rentabilidad
Contenido logística frontera de la rentabilidad
Benjamin Pinzon Hoyos
 
Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015
Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015
Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015
LesEditionsduMontBlanc
 
Windows, software comercial, y mac os
Windows, software comercial, y mac osWindows, software comercial, y mac os
Windows, software comercial, y mac os
Anny Silis Cx
 
Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014
Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014
Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014
Groupe Vie à Waziers
 
Richard Aquilone's Letter to A.D.A Clarke
Richard Aquilone's Letter to A.D.A ClarkeRichard Aquilone's Letter to A.D.A Clarke
Richard Aquilone's Letter to A.D.A Clarke
Richard Aquilone
 
Le kivu
Le kivuLe kivu
Le kivu
24101983
 
Communiqué de presse CBien.com septembre 2014
Communiqué de presse CBien.com septembre 2014Communiqué de presse CBien.com septembre 2014
Communiqué de presse CBien.com septembre 2014
pbcom1998
 
Invitación día del adulto mayor
Invitación día del adulto mayorInvitación día del adulto mayor
Invitación día del adulto mayor
marianlennis08
 
Damien un homme formidable
Damien un homme formidableDamien un homme formidable
Damien un homme formidable
nicoki
 
Slides - FGSE JDM 2014
Slides - FGSE JDM 2014Slides - FGSE JDM 2014
Slides - FGSE JDM 2014
Benoît Regamey
 

En vedette (20)

Community manager-maestros-del-web
Community manager-maestros-del-webCommunity manager-maestros-del-web
Community manager-maestros-del-web
 
UPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLA
UPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLAUPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLA
UPT MAIRA MENDOZA CHAMBILLA
 
Enelcaminoaprendi
EnelcaminoaprendiEnelcaminoaprendi
Enelcaminoaprendi
 
Trabajo informática
Trabajo informáticaTrabajo informática
Trabajo informática
 
Fascículo i
Fascículo iFascículo i
Fascículo i
 
Pistes Vertueuses Pour La Corse
Pistes Vertueuses Pour La CorsePistes Vertueuses Pour La Corse
Pistes Vertueuses Pour La Corse
 
Séville
SévilleSéville
Séville
 
Oil
OilOil
Oil
 
Marine Azéma CV
Marine Azéma CVMarine Azéma CV
Marine Azéma CV
 
Contenido logística frontera de la rentabilidad
Contenido logística   frontera de la rentabilidadContenido logística   frontera de la rentabilidad
Contenido logística frontera de la rentabilidad
 
Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015
Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015
Catalogue - Les Editions du Mont-Blanc 2015
 
Windows, software comercial, y mac os
Windows, software comercial, y mac osWindows, software comercial, y mac os
Windows, software comercial, y mac os
 
Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014
Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014
Procès verbal du Conseil municipal du 18 décembre 2014
 
Richard Aquilone's Letter to A.D.A Clarke
Richard Aquilone's Letter to A.D.A ClarkeRichard Aquilone's Letter to A.D.A Clarke
Richard Aquilone's Letter to A.D.A Clarke
 
Le kivu
Le kivuLe kivu
Le kivu
 
Communiqué de presse CBien.com septembre 2014
Communiqué de presse CBien.com septembre 2014Communiqué de presse CBien.com septembre 2014
Communiqué de presse CBien.com septembre 2014
 
Invitación día del adulto mayor
Invitación día del adulto mayorInvitación día del adulto mayor
Invitación día del adulto mayor
 
Damien un homme formidable
Damien un homme formidableDamien un homme formidable
Damien un homme formidable
 
Slides - FGSE JDM 2014
Slides - FGSE JDM 2014Slides - FGSE JDM 2014
Slides - FGSE JDM 2014
 
Licencia0001
Licencia0001Licencia0001
Licencia0001
 

Similaire à Proposition 2 - rémunération des dirigeants - instituer une clause anti abus

Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)
abdelhak hosny
 
Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017
Société Tripalio
 
Reforme code des societes
Reforme code des societesReforme code des societes
Reforme code des societes
Jérôme Havet
 
Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...
Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...
Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...
Institut Protection Sociale
 
Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202
cgcatos
 
La transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdfLa transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdf
SoukainaAitounougmar1
 
La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...
La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...
La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...
Institut Protection Sociale
 
Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...
Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...
Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...
Institut Protection Sociale
 
Est-il intéressant de passer en société?
Est-il intéressant de passer en société?Est-il intéressant de passer en société?
Est-il intéressant de passer en société?
Jérôme Havet
 
Quel statut pour un freelance ?
Quel statut pour un freelance ?Quel statut pour un freelance ?
Quel statut pour un freelance ?
2i PORTAGE
 
Choisir son statut juridique x indy
Choisir son statut juridique x indyChoisir son statut juridique x indy
Choisir son statut juridique x indy
Romain Spinazzé
 
Synthèse des propositions d'Alain Juppé
Synthèse des propositions d'Alain JuppéSynthèse des propositions d'Alain Juppé
Synthèse des propositions d'Alain Juppé
Nicolas Raffin
 
Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires
Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires
Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires
Société Tripalio
 
Contre-propositoin de la CFDT pour les retraires
Contre-propositoin de la CFDT pour les retrairesContre-propositoin de la CFDT pour les retraires
Contre-propositoin de la CFDT pour les retraires
Société Tripalio
 
comprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdfcomprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdf
JhonsleyDorsainvil
 
Professions de Santé SEL
Professions de Santé SELProfessions de Santé SEL
Professions de Santé SEL
Frédéric Apollonio
 
Revenu De Solidarité Active
Revenu De Solidarité ActiveRevenu De Solidarité Active
Revenu De Solidarité Active
guestb365a3
 
La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....
La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....
La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....
CCI Alsace Eurométropole
 

Similaire à Proposition 2 - rémunération des dirigeants - instituer une clause anti abus (20)

Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)Entreprise individuelle ou_societe(1)
Entreprise individuelle ou_societe(1)
 
Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017
 
Reforme code des societes
Reforme code des societesReforme code des societes
Reforme code des societes
 
Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...
Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...
Proposition 5 - contrats prévoyance des tns - clarifier les règles pour sécur...
 
Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202Communication cfe cgc-20111202
Communication cfe cgc-20111202
 
La transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdfLa transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdf
 
La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...
La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...
La cour des comptes suggère de déplafonner les cotisations retraite des artis...
 
Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...
Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...
Proposition 10 - simplifier réellement le calcul et l’encaissement des cotisa...
 
Est-il intéressant de passer en société?
Est-il intéressant de passer en société?Est-il intéressant de passer en société?
Est-il intéressant de passer en société?
 
Quel statut pour un freelance ?
Quel statut pour un freelance ?Quel statut pour un freelance ?
Quel statut pour un freelance ?
 
Choisir son statut juridique x indy
Choisir son statut juridique x indyChoisir son statut juridique x indy
Choisir son statut juridique x indy
 
Synthèse des propositions d'Alain Juppé
Synthèse des propositions d'Alain JuppéSynthèse des propositions d'Alain Juppé
Synthèse des propositions d'Alain Juppé
 
Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires
Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires
Contre-proposition de la CFDT pour les retraites complémentaires
 
Contre-propositoin de la CFDT pour les retraires
Contre-propositoin de la CFDT pour les retrairesContre-propositoin de la CFDT pour les retraires
Contre-propositoin de la CFDT pour les retraires
 
Rémunération du dirigeant
Rémunération du dirigeantRémunération du dirigeant
Rémunération du dirigeant
 
comprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdfcomprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdf
 
Professions de Santé SEL
Professions de Santé SELProfessions de Santé SEL
Professions de Santé SEL
 
Revenu De Solidarité Active
Revenu De Solidarité ActiveRevenu De Solidarité Active
Revenu De Solidarité Active
 
La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....
La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....
La création d’une société : les différentes formes juridiques (SARL, SA, SAS....
 
Retraite4pages
Retraite4pagesRetraite4pages
Retraite4pages
 

Plus de Institut Protection Sociale

Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf les TPE de bonne foi vont...
Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf  les TPE de bonne foi vont...Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf  les TPE de bonne foi vont...
Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf les TPE de bonne foi vont...
Institut Protection Sociale
 
Amélioration du dispositif de portabilité de la prévoyance
Amélioration du dispositif de portabilité de la prévoyanceAmélioration du dispositif de portabilité de la prévoyance
Amélioration du dispositif de portabilité de la prévoyance
Institut Protection Sociale
 
Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15
Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15
Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15
Institut Protection Sociale
 
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprisesPropositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Institut Protection Sociale
 
L’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSI
L’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSIL’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSI
L’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSI
Institut Protection Sociale
 
Ips cp reforme_epargne_salariale_250215
Ips cp reforme_epargne_salariale_250215Ips cp reforme_epargne_salariale_250215
Ips cp reforme_epargne_salariale_250215
Institut Protection Sociale
 
Projets décret santé cp ips 02 06 14
Projets décret santé cp ips 02 06 14Projets décret santé cp ips 02 06 14
Projets décret santé cp ips 02 06 14
Institut Protection Sociale
 
Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14
Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14
Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14
Institut Protection Sociale
 
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Institut Protection Sociale
 
Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus
Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus
Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus
Institut Protection Sociale
 
Proposition 9 - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tns
Proposition 9  - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tnsProposition 9  - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tns
Proposition 9 - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tns
Institut Protection Sociale
 
Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...
Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...
Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...
Institut Protection Sociale
 
Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...
Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...
Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...
Institut Protection Sociale
 
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Institut Protection Sociale
 
Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...
Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...
Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...
Institut Protection Sociale
 

Plus de Institut Protection Sociale (15)

Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf les TPE de bonne foi vont...
Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf  les TPE de bonne foi vont...Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf  les TPE de bonne foi vont...
Avec les nouvelles règles des redressements Urssaf les TPE de bonne foi vont...
 
Amélioration du dispositif de portabilité de la prévoyance
Amélioration du dispositif de portabilité de la prévoyanceAmélioration du dispositif de portabilité de la prévoyance
Amélioration du dispositif de portabilité de la prévoyance
 
Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15
Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15
Risque de redressements urssaf réponse de l'ips à l'acoss cp 28 09 15
 
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprisesPropositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
Propositions de l'institut de la protection sociale #simplification #entreprises
 
L’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSI
L’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSIL’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSI
L’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSI
 
Ips cp reforme_epargne_salariale_250215
Ips cp reforme_epargne_salariale_250215Ips cp reforme_epargne_salariale_250215
Ips cp reforme_epargne_salariale_250215
 
Projets décret santé cp ips 02 06 14
Projets décret santé cp ips 02 06 14Projets décret santé cp ips 02 06 14
Projets décret santé cp ips 02 06 14
 
Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14
Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14
Suppression de présomption de non salariat cp ips 15 05 14
 
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
 
Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus
Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus
Proposition 11 - supprimer enfin la déclaration commune de revenus
 
Proposition 9 - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tns
Proposition 9  - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tnsProposition 9  - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tns
Proposition 9 - rachat de trimestres - unifier les dispositifs pour les tns
 
Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...
Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...
Proposition 7 - garanties décès - autoriser la sortie en capital des contrats...
 
Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...
Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...
Proposition 6 - refondre les assiettes minimales de cotisations et de prestat...
 
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
 
Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...
Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...
Proposition 1 - Faire des régimes tns le laboratoire de la protection sociale...
 

Proposition 2 - rémunération des dirigeants - instituer une clause anti abus

  • 1. «  Rémunéra,on  des   dirigeants  :   Ins,tuer  une  c lause   an,  abus  »   Rappo rteur  :   Bruno  ROZAN   Expert-­‐Comptable   Cabinet  Conseil  et  Management   18  
  • 2. 2   -­‐  Rémunéra5on  des  d irigeants  :   Ins5tuer  une  c lause  a n5  abus   1  -­‐  Quel  est  l e  p roblème  ?     1-­‐  1  –  Le  contexte     Les  évolu,ons  récentes  de  la  législa,on  en  ma,ère  de  rémunéra,on  et  de  taxa,on   des   dividendes   aux   charges   sociales   obligatoires   des   travailleurs   non   salariés   cons,tuent  en  quelque  sorte  une  clause  «  an,-­‐abus  »  ou  plus  exactement  une  clause   de  «  rému-­‐  néra,on  minimum  ».     CeFe  évolu,on  législa,ve  pose  beaucoup  d’interroga,ons  pour  les  ac,vités  commer-­‐   ciales  qui  u,lisent  les  formes  de  sociétés  de  capitaux  depuis  très  longtemps.     La   réac,on   brutale   du   législateur   peut   se   comprendre   par   rapport   aux   posi,ons   exces-­‐   sives   prises   par   certains   professionnels   libéraux.   En   effet,   la   solu,on   d’arbitrage   entre   rémunéra,on   et   dividendes   avec   :   une   rémunéra,on   égale   à   zéro     et  la  totalité  en  divi-­‐  dendes  n’est  pas  acceptable  économiquement  pour  les  caisses   qui   doivent   financer   la   retraite   par   répar,,on,   ni   même   philosophiquement   car   «   tout  travail  mérite  salaire  »  !     Il   est   donc   normal   que   le   législateur   se   soit   intéressé   à   ceFe   stratégie   excessive   qui   a   été   juridiquement   tranchée   par   la   Cour   de   cassa,on,   ceFe   dernière   ayant   sanc,onné   un   chirurgien-­‐den,ste   prétendant   que   du   fait   de   son   cadre   juridique   fiscal   et   social   d’exercice  en  société  d’exercice  libéral  il  pouvait  ne  pas  avoir  de  rémunéra,on  et  ne   percevoir  que  des  dividendes.     Face   à   la   divergence   d’apprécia,on   entre   la   Cour   de   cassa,on   et   le   Conseil   d’Etat   qui   avait  donné  raison  à  l’ANSEL  contre  la  caisse  de  retraite  des  médecins,  le  législateur   s’est    emparé    de    la    ques,on    et    l’a    tranchée    fin    2008    pour    les    dirigeants    de     Sociétés  d’Exercice  Libéral  (SEL).     Mais   la   réforme   de   la   Loi   de   Financement   de   la   Sécurité   Sociale   (LFSS)   pour   2009   a   mal   réglé   le   problème   réel   posé   par   ceFe   évasion   sociale   de   certaines   catégories   (méde-­‐   cins,   den,stes   ou   encore   avocats).   En   effet,   le   disposi,f   actuel   est   un   modèle   de  com-­‐  plexité  et  d’inéquité.       1  -­‐  2    -­‐  Le  problème  posé     Force  est  de  constater  qu’en  outre,  le  législateur  a  la  mémoire  courte…   Sans  revenir  trop  loin,  il  est  intéressant  de  remonter  un  peu  dans  le  temps  car  cela   permet  de  prendre  du  recul  et  de  constater  qu’en  ma,ère  fiscale  et  sociale,  l’histoire   est  un  éternel  recommencement  !     Il   y   a   seulement   une   vingtaine   d’années   les   condi,ons   fiscales   et   sociales   et   l’arbitrage  qui  pouvait  en  découler  entre  rémunéra,on  et  dividendes,  poussaient  les   dirigeants   de   sociétés   à   préférer   une   rémunéra,on   sous   forme   de   salaires   plutôt   que   la  percep,on  de  dividendes.  
  • 3. 2  -­‐  Rémunéra5on  des  d irigeants  :   Ins5tuer  une  c lause  a n5  abus   À   ceFe   époque,   c’est   surtout   l’Administra,on   fiscale   qui   avait   réagi   et   bâ,   une   véritable  théorie  sur  les  rémunéra,ons  excessives  des  dirigeants.     Le  problème   Les  modalités   actuelles   d’intégra,on   d’une  par,e  des   dividendes  dans   l’assieFe  de  calcul   des  co,sa,ons   obligatoires  des   gérants  majori-­‐   taires  de  SARL   sont  complexes  et   injustes.   Une  instruc,on  administra,ve  donnait  même  des  consignes  aux  agents  des  services   fiscaux   pour   traquer   lesdites   rémunéra,ons   excessives   et   les   réintégrer   comme   charge  non  déduc,ble  dans  les  comptes  des  sociétés  concernées.  Les  dirigeants  des   sociétés   de   capitaux   étaient   confrontés   au   même   problème   que   celui   qui   nous   préoccupe   mais   en   sens   inverse   puisque   l’on   s’intéresse   désormais   aux   rémunéra,ons  insuffisantes.   Le  législateur  aurait  pourtant  pu  s’enrichir  de  ce  passé  pas  si  lointain  car  la  fixa,on  de   la  juste  rémunéra,on  du  travail  d’un  dirigeant  n’est  pas  une  ques,on  si  simple  qu’il  y   paraît.   En  effet,  comment  l’Administra,on  peut  jus,fier  sa  posi,on  en  es,mant  que  la  pro-­‐   duc,vité   d’un   dirigeant   ne   vaut   pas   la   rémunéra,on   qu’il   perçoit   ?   Cela   étant,   les   excès   qu’ils   soient   dans   un   sens   ou   dans   un   autre   ne   peuvent   abou,r   qu’à   des   situa,ons   de   blocage.   En   ce   sens,   la   solu,on   qui   consiste   à   ne   pas   aFribuer   de   rémunéra,on  au  tra-­‐  vail  fourni  par  un  professionnel  libéral  n’est  pas  admissible.   Il   n’est   pas   forcément   plus   judicieux   de   lui   aFribuer   100   %   de   son   revenu   professionnel   sous   forme   de   rémunéra,on   car   ce   serait   faire   fi   de   la   structure   juridique  avec  toutes  les  conséquences  que  cela  entraîne  et  notamment  du  bénéfice   qu’il   réinves,t   soit   en   autofinançant   des   inves,ssements   soit   en   remboursant   le   capital  des  emprunts  profes-­‐  sionnels  contractés.   La  Loi  de  Financement  de  Sécurité  Sociale  (dans  son  ar,cle  22)  avait  tenté  de  régler  le   problème  en  introduisant  l’assujeessement  des  dividendes  à  co,sa,ons  obligatoires.       Cependant,   la   solu,on   ini,ée   par   l’ar,cle   22   de   la   LFSS   pour   2009   pose   trop   de   difficul-­‐  tés  techniques  et  de  principes  pour  être  maintenue.     Elle    induit    une    discrimina,on    en    défaveur    des    professions    libérales    et    une     rupture   d’égalité   entre   formes   de   sociétés   puisqu’elle   ne   s’applique   qu’aux   SELARL.   Elargir   ce   disposi,f   aux   gérants   non   salariés   de   SARL   ne   ferait   qu’amplifier   le   problème  et  fragili-­‐  ser  les  régimes  TNS.  En  effet,  de  nombreux  dirigeants  feraient  le   choix  d’opter  pour  le  statut  salarié  ;  réduisant  de  fait  les  co,sa,ons  encaissées  par  les   régimes  TNS.     Le  souci  de  combaFre  certains  abus  (dividendes  u,lisés  comme  forme  de  rémunéra-­‐   ,on  permeFant  d’éviter  le  paiement  de  co,sa,ons  sociales)  ne  doit  pas  abou,r  à  ce   que   les   dividendes   perçus   par   des   chefs   d’entreprise   qui   acquiFent   normalement   leurs  co,sa,ons  sociales  soient  lourdement  taxés.  
  • 4. 2   -­‐  Rémunéra5on  des  d irigeants  :   Ins5tuer  une  c lause  a n5  abus   pour  bien  c omprendre  ...     Avec   la   mise   en   place   des   Sociétés   d’Exercice   Libéral,   Mme   Cardot,   chirurgien-­‐ den,ste   exerçant   en   SELARL,   a   tout   de   suite   pensé   qu’elle   allait     enfin   pouvoir   échapper  aux  co,sa,ons  de  sa  caisse  de  retraite.     En  effet,  elle  co,se  à  ,tre  obligatoire  auprès  de  la  CARCDSF  mais  elle  n’en  n’est  pas   sa,sfaite.  La  raison  ?   Elle   a   le   sen,ment   de   co,ser   beaucoup   alors   qu’elle   es,me   qu’aucune   retraite   ne   lui   sera   versée.   Mme   Cardot   est   notamment   très   remontée   contre   le   régime   de   l’Alloca-­‐   ,on  Supplémentaire  Vieillesse  (ASV)  qui  lui  parait  tout  à  fait  inique.   C’est  ainsi  qu’elle  décida  en  2003  d’exercer  au  sein  d’une  SEL  et  de  prélever  tous  ses   résultats  par  des  dividendes.  En  revanche,  elle  ne  percevait  aucune  rémunéra,on  et   par  voie  de  conséquence,  ne  versait  qu’un  minimum  de  co,sa,ons.     Depuis   la   LFSS   pour   2009,   ceFe   stratégie   est   pourtant   baFue   en   brèche   car   l’ensemble   des   caisses   obligatoires   dont   elle   relève   assujeet   désormais   les   dividendes  à  co,sa-­‐  ,ons.     Dans   le   même   temps   son   cousin,   M.   Geoffroy,   qui   exerce   comme   architecte   en   qualité   de   gérant   majoritaire   de   SARL,   devrait   se   voir   appliquer   la   même   règle   (PFLSS   2013)  Sa  situa,on  est  pourtant  très  différente  car,  exerçant  comme  associé  dans  un   grand   cabinet   parisien,   les   dividendes   rémunèrent   les   parts   qu’il   a   dû   acheter   pour   exercer  au  sein  de  ceFe  structure.  A  la  différence  de  Mme  Cardot,  les  dividendes  ne   cons,tuent  pas  une  rémunéra,on  déguisée.     Lors  de  la  dernière  réunion  de  famille,  les  discussions  ont  été  vives,  M.  Geoffroy  accu-­‐   sant   sa   cousine   de   faire   par,e   des   professions   médicales   dont   les   comportements   abu-­‐   sifs   d’une   minorité   ont   conduit   le   législateur   à   sanc,onner   les   dirigeants   non   salariés.   2  -­‐  La  so lu5on  préconisée     Au  préalable,  nous  écartons  résolument  l’op,on  d’une  contesta,on  possible  par  l’Ad-­‐   ministra,on  au  ,tre  de  la  no,on  de  l’abus  de  droit.  CeFe  solu,on  ne  ferait  que  déve-­‐   lopper  un  interminable  conten,eux.     Sur  quelle  base  à  la  fois  simple  et  équitable  peut-­‐on  apprécier  une  rémunéra,on  que   l’on  qualifiera  de  rémunéra,on  minimum  du  travail  ?  
  • 5. 2  -­‐  Rémunéra5on  des  d irigeants  :   Ins5tuer  une  c lause  a n5  abus   La  so lu5on  préconisée  :     Nous  proposons  de  faire  référence  à  une  rémunéra,on  minimum  du  travail  d’un   chef  d’entreprise  -­‐  que  l’on  pourrait  établir  à  un  plafond  annuel  de  la  sécurité   sociale,  soit  36  372  €  en  2012.  Cette  solu,on  présenterait  l’avantage  indéniable   de   pouvoir   s’appliquer   de   la   même   façon   aux   professionnels   relevant   du   RSI   et   à  ceux  relevant  des  professions  libérales.     Afin  de  respecter  un  principe  d’équité,  ce  disposi,f  devrait  s’appliquer  à  l’en-­‐   semble  des  dirigeants,  que  ces  derniers  relèvent  du  régime  général  des  salariés   ou  du  régime  des  TNS.     Pour  cela,  le  principe  adopté  serait  le  suivant  :   • dès   que   la   rémunéra,on   est   inférieure   au   plafond   annuel   de   la   Sécurité   so-­‐   ciale,   les   dividendes    perçus   sont   assujees   à   co,sa,ons   sociales   obligatoires,   pour  la  différence  comprise  entre  le  plafond  annuel  de  la  Sécurité  Sociale  et  le   montant  de  la  rémunéra,on.   • La  mesure  concerne  l’ensemble  des  dirigeants  de  société  relevant  d’un  régime   non  salarié  non  agricole.  
  • 6. 2  -­‐  Rémunéra5on  des  d irigeants  :   Ins5tuer  une  c lause  a n5  abus   Résumé  de  n otre  p roposi5on  n°  2  :     La   règle   s’applique    à   tout    dirigeant   (sala-­‐   rié    ou    TNS)    percevant    une    rémunéra,on   inférieure    au    plafond    annuel    de    sécurité   sociale.     Dans  ce  cas,  tout  versement  de  dividendes   issus    de    l’entreprise    au    sein    de    laquelle   elle    a    perçu    cette    rémunéra,on    entraîne   un   assujeessement   à   co,sa,ons   sociales   obligatoires     de     la     part     correspondante,   dans  une  limite  globale  du  plafond  annuel   de  la  Sécurité  Sociale.     En  revanche,  dès  que  le  dirigeant  dépasse,   par    l’addi,on    de    sa    rémunéra,on    et    des   dividendes,   le   plafond   annuel   de   la   sécu-­‐   rité    sociale,    les    dividendes    ne    sont    plus   assujees  à  co,sa,ons  obligatoires.