SlideShare une entreprise Scribd logo
LLES MUSÉES D'ES MUSÉES D'HHISTOIREISTOIRE ET DEET DE MMÉMOIREÉMOIRE
Conflits mondiaux, enjeux locauxConflits mondiaux, enjeux locaux
« La conscience du moi est liée à la mémoire, et c'est la mémoire en son
fond métaphysique qui nous révèle toute l'histoire du passé comme notre
aventure personnelle, ensevelie au coeur le plus intime de notre être. »
Nicolas BERDIAEFF, Cinq méditations sur l'existence, 1936
3 musées au service de la3 musées au service de la
mémoiremémoire
L'objectif de cette réflexion, basée sur
une étude comparative de 3 musées au
nord de la France et à l'ouest de la
Belgique flamande, est d'appréhender la
vocations des musées d'Histoire
contemporaine autour de 3 axes:
 place de la mémoire
 importance concédée à l'accessibilité
et/ou à excellence scientifique
 responsabilité assumée ou non à
l'égard de leur territoire
L'Historial de la Grande Guerre
La Coupole de Saint-Omer
In Flanders Fields Museum
Présentation des 3 structuresPrésentation des 3 structures
 L'Historial est une association à but-non
lucratif créée dans les années 1980. Fondée par
un groupe de chercheurs et de « passionnés »,
elle gère aujourd'hui un musée réputé
mondialement pour sa colleciton permanente et
son centre scientifique. Le musée est financé par
la sphère publique.
L'Historial de la Grande Guerre
⇒~ 80 000 vis./an
La Coupole de Saint-Omer
⇒~ 110 000 vis./an
In Flanders Fields Museum
⇒~ 200 000 vis./an
 La Coupole est située dans un ancien bunker
allemand datant de la 2nde guerre mondiale.
C'est un EPCC industriel et commercial, donc
largement autofinancé, dont la mission est
actuelle est celle de « centre d'histoire et de
mémoire du Nord-Pas-de-Calais »
 In Flanders Fields est une modernisation du
musée du saillant d'Ypres existant depuis les
années 1920. C'est une ASBL financée par la
municipalité et ses propres entrées.
CONCILIER MÉMOIRE COLLECTIVE ET MUSÉES
RÉGIONAUX
Les musées d'Histoire et de Mémoire
Comment aborder « l'Histoire » ?
Méthodologies
L'Histoire dans son ensemble:
l'Historial de la Grande Guerre
L'expérience de l'individu anonyme:
l'In Flanders Fields Museum
Le local comme illustration d'un
monde en conflit:
La Coupole de St-Omer
 Aborder l'Histoire peut se faire selon deux
schémas majeurs:
 la monographie, laissant place
majoritairement à l'expérience de
l'individu.
 l'approche collective qui retrace les faits
saillants d'une société.
 L'Historial se place dans une démarche
macroscopique retraçant l'histoire d'un monde
en voie de « brutalisation ».
 L'In Flanders Fields Museum a choisi de
retracer la vie de personnages, souvent anodins
ayant passé au moins une partie du conflit dans
la région dans laquelle le musée se situe afin de
susciter « l'empathie » du visiteur.
 En position intermédiaire, la Coupole utilise
en toile de fond des évènements locaux pour
retracer plus largement le conflit. Le visiteur
passe constamment d'un niveau local à
supranational.
Les procédés employés...
Des témoignages mondiaux pour
une Histoire locale
Un site local témoin de l'histoire
mondiale
Un musée mondial sur les terres
d'une des batailles les plus meurtrière
de l'Histoire
 In Flanders Fields a su conserver une histoire
régionale ancrée dans la mémoire de belligérants
du monde entier, en s'appuyant sur ce qui s'est
passé sur un territoire extrêmement proche. La
grande diversité des témoignages compense
donc une « surlocalisation » du propos.
 Saint-Omer n'a pas connu une aussi grande
focalisation de l'attention. Le site est resté
longtemps secret, mais la taille monumentale de
l'édifice en fait un témoin majeur de la folie
dévastatrice du Reich.
 La présence de l'Historial sur le site se justifie
par l'absence d'équipement muséal sur un site
d'importance. Ce n'est pas un centre
d'interprétation. L'implantation est un prétexte
pour créer un espace discursif international sur
un territoire reconnu mondialement.
EXCELLENCE SCIENTIFIQUE
OU ACCESSIBILITÉ ?
Les musées d'Histoire et de Mémoire
Le discours scientifique, un voeu pieux en région?Le discours scientifique, un voeu pieux en région?
Diffuser largement l'Histoire locale
pour un héritage mondial commun
Promouvoir une recherche
scientifique locale de qualité
Un musée mondial servi par un centre
de recherche réputé
 L'IFFM a opté pour une scénographie
multimédiatique sensorielle et dramatique. Il n'y a
pas de priorité à la recherche mais une volonté de
rendre didactique la complexité d'un monde en
conflit. C'est un musée qui se dit militant pacifiste
volontairement accessible à tous.
 A l'origine centre sur la 2nde guerre mondiale et
les fusées, le musée a recentré ses travaux sur la
mémoire régionale. Des productions universitaires
localistes soutiennent cette vocation. Ils'agit
d'excellence scientifique pour des travaux de terrain
jusque là peu étudiés.
 Le centre de recherche de l'Historial a une
réputation internationale. La scénographie n'en fait
pas un énième musée de guerre mais plutôt de
société. Or, le projet ne rencontre pas le succès
escompté car impliquant de certains pré-requis pour
le visiteur. Le musée est surtout reconnus par le
monde scientifique et est qualifié de « parisien » par
les locaux.
QUELLE PLACE POUR LE DÉVELOPPEMENT LOCAL
DANS L'INSTITUTION HISTORIQUE ?
Les musées d'Histoire et de Mémoire
Pour un tourisme de mémoire?Pour un tourisme de mémoire?
La mémoire: un tourisme
ancien
Visiter pour se souvenir
Le souvenir comme simple
attrait culturel
La mémoire passée pour
reconstruire
 Le « tourisme de mémoire » existe depuis le
tout début des années 1920, des guides,
brochures et tours organisés apparaissant à cette
époque.
 Pour inscrire l'institution muséale dans un
plan de développement généralisé, plusieurs
méthodes sont mobilisables:
 L'inscrire dans un « circuit du souvenir » ce qui
implique une mise en réseau entre plusieurs
institutions parfois concurrentes.
Diffuser le potentiel d'attractivité de la
structure chez les locaux en rompant avec
l'idée que l'avenir peu aussi passer avec la
valorisation du passé et cela sans sombrer
dans l'immobilisme.
La présenter comme objet d'intérêt culturel
majeur dans la région dans le cadre, par
exemple, de séjours touristiques.
Tourisme et musées de mémoire:Tourisme et musées de mémoire:
une somme de responsabilités partagée du local au communune somme de responsabilités partagée du local au commun
Il nous semble
fondamental de
considérer le tourisme de
mémoire autour de 4 axes
complémentaires:
TOURISME
DE
MÉMOIRE
Conserver
une mémoire collective
Rappeler le
rôle/place de
la région
dans
l'Histoire
Responsabilité
collective
Responsabilité
locale
- Ne pas attenter à un
patrimoine commun
- Renouer avec les lieus
d'une tragédie humaine
Diffuser aux générations futures
les pages
d'une histoire
pour comprendre
la situation
actuelle
Diffuser
aux générations
futures les pages
d'une histoire pour comprendre la
situation
actuelle
- L'Histoire est
aussi une
somme de
particularités
individuelles: elle est
faite de « petites
histoires »
- Elle a fait de certaines
régions le théâtre d'affrontements
mondiaux. Elles sont victimes d'un
monde de « culture de guerrre »

Contenu connexe

Tendances

CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)
CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)
CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)
Cristina Elena Andrei
 
Musée du louvre
Musée du louvreMusée du louvre
Musée du louvre
lumialex
 
2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris
2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris
2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris
Departamento Francés IES Romero Esteo
 
Musée d´Orsay
Musée d´OrsayMusée d´Orsay
Musée d´OrsayFrancais3
 
Muses
MusesMuses
E-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCIE-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCI
Audrey CHATEL
 
icade pose la 1ere pierre du mucem
 icade pose la 1ere pierre du mucem icade pose la 1ere pierre du mucem
icade pose la 1ere pierre du mucemICADE
 
Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29
Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29
Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29
Veralbane
 
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presseParis tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Agence Colonnes
 
Art
ArtArt
Ipertesto clil n.d.
Ipertesto clil n.d.Ipertesto clil n.d.
Ipertesto clil n.d.
IC De Filis
 
La curiosite rayane,yves,mohamed
La curiosite rayane,yves,mohamedLa curiosite rayane,yves,mohamed
La curiosite rayane,yves,mohamedFrançoise Cahen
 
Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.
Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.
Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.Françoise Cahen
 
Anne lise amah wallis et meryam les cabinets de curiosités au xvi et xvii
Anne lise amah wallis et meryam  les cabinets de curiosités au xvi et xviiAnne lise amah wallis et meryam  les cabinets de curiosités au xvi et xvii
Anne lise amah wallis et meryam les cabinets de curiosités au xvi et xviiFrançoise Cahen
 
Stratégie de Communication Publique: Le Musée du Louvres
Stratégie de Communication Publique: Le Musée du LouvresStratégie de Communication Publique: Le Musée du Louvres
Stratégie de Communication Publique: Le Musée du LouvresVille de Besançon
 

Tendances (19)

CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)
CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)
CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)
 
Paris
ParisParis
Paris
 
Exposé Bilbao Le Meur erwan
Exposé Bilbao Le Meur erwanExposé Bilbao Le Meur erwan
Exposé Bilbao Le Meur erwan
 
Musée du louvre
Musée du louvreMusée du louvre
Musée du louvre
 
Louvre
LouvreLouvre
Louvre
 
2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris
2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris
2 Jesus Maria DoñA Rosa G Ortega Paris
 
Musée d´Orsay
Musée d´OrsayMusée d´Orsay
Musée d´Orsay
 
Muses
MusesMuses
Muses
 
E-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCIE-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCI
 
icade pose la 1ere pierre du mucem
 icade pose la 1ere pierre du mucem icade pose la 1ere pierre du mucem
icade pose la 1ere pierre du mucem
 
Musée du louvre
Musée du louvreMusée du louvre
Musée du louvre
 
Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29
Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29
Lettre Veralbane - Janvier 2015- n°29
 
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presseParis tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
 
Art
ArtArt
Art
 
Ipertesto clil n.d.
Ipertesto clil n.d.Ipertesto clil n.d.
Ipertesto clil n.d.
 
La curiosite rayane,yves,mohamed
La curiosite rayane,yves,mohamedLa curiosite rayane,yves,mohamed
La curiosite rayane,yves,mohamed
 
Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.
Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.
Alexis azad-viet toan, cabinets de curiosités.
 
Anne lise amah wallis et meryam les cabinets de curiosités au xvi et xvii
Anne lise amah wallis et meryam  les cabinets de curiosités au xvi et xviiAnne lise amah wallis et meryam  les cabinets de curiosités au xvi et xvii
Anne lise amah wallis et meryam les cabinets de curiosités au xvi et xvii
 
Stratégie de Communication Publique: Le Musée du Louvres
Stratégie de Communication Publique: Le Musée du LouvresStratégie de Communication Publique: Le Musée du Louvres
Stratégie de Communication Publique: Le Musée du Louvres
 

En vedette

Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15
Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15
Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15
Carthagina
 
Paris - Le Musee du Louvre
Paris - Le Musee du LouvreParis - Le Musee du Louvre
Paris - Le Musee du Louvrecoinculture
 
Mozaik müzesi - Tunus
Mozaik müzesi - TunusMozaik müzesi - Tunus
Mozaik müzesi - TunusRaci Göktaş
 
Saint Etienne "La Plateforme"
Saint Etienne "La Plateforme"Saint Etienne "La Plateforme"
Saint Etienne "La Plateforme"
Jean-Luc Boulin
 
Une année en slides
Une année en slidesUne année en slides
Une année en slides
Carthagina
 
Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb
sarah barkat
 
Projet muse 2011
Projet muse 2011Projet muse 2011
Projet muse 2011
Pascal Lisot
 
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Hortea
 
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbainMicrocity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbain
swissolar-romandie
 
Strasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
Strasbourg2010-Woloszyn-ambiofluxStrasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
Strasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
Territorial Intelligence
 
Paysage sonore
Paysage sonorePaysage sonore
Paysage sonore
panlelapin
 
Espaces publiques 02
Espaces publiques 02Espaces publiques 02
Espaces publiques 02Sami Sahli
 
Analyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonoreAnalyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonore
panlelapin
 
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment  Florent CappoenIsolation Acoustique Batiment  Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoenmboma
 
Permaculture flower-poster
Permaculture flower-posterPermaculture flower-poster
Permaculture flower-posterlychees1
 
Espaces publiques 01
Espaces publiques 01Espaces publiques 01
Espaces publiques 01Sami Sahli
 
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
CIFOR-ICRAF
 

En vedette (20)

Tunisie
TunisieTunisie
Tunisie
 
Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15
Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15
Carthagina - Rapport moral de l'année 2014-15
 
Paris - Le Musee du Louvre
Paris - Le Musee du LouvreParis - Le Musee du Louvre
Paris - Le Musee du Louvre
 
Paris
ParisParis
Paris
 
Mozaik müzesi - Tunus
Mozaik müzesi - TunusMozaik müzesi - Tunus
Mozaik müzesi - Tunus
 
Saint Etienne "La Plateforme"
Saint Etienne "La Plateforme"Saint Etienne "La Plateforme"
Saint Etienne "La Plateforme"
 
Une année en slides
Une année en slidesUne année en slides
Une année en slides
 
Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb
 
Projet muse 2011
Projet muse 2011Projet muse 2011
Projet muse 2011
 
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
Jardins jardin-conférence-hortea-27-05-11
 
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbainMicrocity, édifice hybride et amplificateur urbain
Microcity, édifice hybride et amplificateur urbain
 
Strasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
Strasbourg2010-Woloszyn-ambiofluxStrasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
Strasbourg2010-Woloszyn-ambioflux
 
Paysage sonore
Paysage sonorePaysage sonore
Paysage sonore
 
Espaces publiques 02
Espaces publiques 02Espaces publiques 02
Espaces publiques 02
 
Analyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonoreAnalyse Paysage sonore
Analyse Paysage sonore
 
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment  Florent CappoenIsolation Acoustique Batiment  Florent Cappoen
Isolation Acoustique Batiment Florent Cappoen
 
Permaculture flower-poster
Permaculture flower-posterPermaculture flower-poster
Permaculture flower-poster
 
Fra cerda - 230109
Fra   cerda  - 230109Fra   cerda  - 230109
Fra cerda - 230109
 
Espaces publiques 01
Espaces publiques 01Espaces publiques 01
Espaces publiques 01
 
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
Landscape approaches to maximize social, economic and environmental outcomes ...
 

Similaire à Musées d'histoire, musées de mémoire

Mémoire 7e partie
Mémoire 7e partieMémoire 7e partie
Mémoire 7e partie
Romain JEANGIRARD
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE
 
Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.
Nazim Ahid
 
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal. Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Nazim Ahid
 
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antiqueDossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
Musée Départemental Arles Antique
 
JdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace public
JdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace publicJdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace public
JdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace public
Synhera
 
Modernity - Museo Pigorini
Modernity - Museo PigoriniModernity - Museo Pigorini
Modernity - Museo PigoriniSimone Petrucci
 
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Jpsd consultant
 
Patrimoine mondiale
Patrimoine mondialePatrimoine mondiale
Patrimoine mondialeSami Sahli
 
Musée des trois pays Lörrach
Musée des trois pays LörrachMusée des trois pays Lörrach
Musée des trois pays Lörrach
Bâle Région Mag
 
Mémoire 5e partie
Mémoire 5e partieMémoire 5e partie
Mémoire 5e partie
Romain JEANGIRARD
 
Tourisme culturel; la clientèle. François Perroy
Tourisme culturel; la clientèle. François PerroyTourisme culturel; la clientèle. François Perroy
Tourisme culturel; la clientèle. François PerroyMONA
 
Atelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhone
Atelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhoneAtelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhone
Atelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhone
Rhône Tourisme - Département du Rhône
 
Texto y Sociedad en las letras francesas y francófonas
Texto y Sociedad en las letras francesas y francófonasTexto y Sociedad en las letras francesas y francófonas
Texto y Sociedad en las letras francesas y francófonas
Centro de Estudios Joan Bardina - Capítulo Uruguay
 
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPTCentre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
AMINFERNANE
 
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Jean-Baptiste JAMIN
 
Présentation - Formation AAQ Jan 2010 - Convergence Archives et Musées
Présentation - Formation AAQ  Jan 2010 - Convergence Archives et MuséesPrésentation - Formation AAQ  Jan 2010 - Convergence Archives et Musées
Présentation - Formation AAQ Jan 2010 - Convergence Archives et Musées
François Cartier
 
T17 collection de la bibliotheque populaire d asnieres
T17   collection de la bibliotheque populaire d asnieresT17   collection de la bibliotheque populaire d asnieres
T17 collection de la bibliotheque populaire d asnieres
AnnabellaDASILVA
 
ET13 - C2 - Numérique et patrimoine
ET13 - C2 - Numérique et patrimoineET13 - C2 - Numérique et patrimoine
ET13 - C2 - Numérique et patrimoine
Rencontres Nationales du etourisme institutionnel
 
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 CultureFiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culturebpetitjean
 

Similaire à Musées d'histoire, musées de mémoire (20)

Mémoire 7e partie
Mémoire 7e partieMémoire 7e partie
Mémoire 7e partie
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 : Création culturelle et tourisme
 
Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.
 
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal. Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal.
 
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antiqueDossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
 
JdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace public
JdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace publicJdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace public
JdCHE 20-21 - L'interprétation du patrimoine colonial belge dans l'espace public
 
Modernity - Museo Pigorini
Modernity - Museo PigoriniModernity - Museo Pigorini
Modernity - Museo Pigorini
 
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
 
Patrimoine mondiale
Patrimoine mondialePatrimoine mondiale
Patrimoine mondiale
 
Musée des trois pays Lörrach
Musée des trois pays LörrachMusée des trois pays Lörrach
Musée des trois pays Lörrach
 
Mémoire 5e partie
Mémoire 5e partieMémoire 5e partie
Mémoire 5e partie
 
Tourisme culturel; la clientèle. François Perroy
Tourisme culturel; la clientèle. François PerroyTourisme culturel; la clientèle. François Perroy
Tourisme culturel; la clientèle. François Perroy
 
Atelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhone
Atelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhoneAtelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhone
Atelier b5 presentation-cultur-en-bus-instantst2016-rhone
 
Texto y Sociedad en las letras francesas y francófonas
Texto y Sociedad en las letras francesas y francófonasTexto y Sociedad en las letras francesas y francófonas
Texto y Sociedad en las letras francesas y francófonas
 
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPTCentre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
Centre Culturel Recherche Thématique 03.PPT
 
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
 
Présentation - Formation AAQ Jan 2010 - Convergence Archives et Musées
Présentation - Formation AAQ  Jan 2010 - Convergence Archives et MuséesPrésentation - Formation AAQ  Jan 2010 - Convergence Archives et Musées
Présentation - Formation AAQ Jan 2010 - Convergence Archives et Musées
 
T17 collection de la bibliotheque populaire d asnieres
T17   collection de la bibliotheque populaire d asnieresT17   collection de la bibliotheque populaire d asnieres
T17 collection de la bibliotheque populaire d asnieres
 
ET13 - C2 - Numérique et patrimoine
ET13 - C2 - Numérique et patrimoineET13 - C2 - Numérique et patrimoine
ET13 - C2 - Numérique et patrimoine
 
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 CultureFiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
 

Plus de Florent Michelot

Colloque Éducatif présent! 10 édition
Colloque Éducatif présent! 10 éditionColloque Éducatif présent! 10 édition
Colloque Éducatif présent! 10 édition
Florent Michelot
 
Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...
Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...
Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...
Florent Michelot
 
Developing information literacy through Web 2.0: a research proposal about t...
Developing information literacy through Web 2.0:  a research proposal about t...Developing information literacy through Web 2.0:  a research proposal about t...
Developing information literacy through Web 2.0: a research proposal about t...
Florent Michelot
 
Tableau des récipiendaires CEP 2017
Tableau des récipiendaires CEP 2017Tableau des récipiendaires CEP 2017
Tableau des récipiendaires CEP 2017
Florent Michelot
 
Règlements de l'ACSE
Règlements de l'ACSERèglements de l'ACSE
Règlements de l'ACSE
Florent Michelot
 
Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...
Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...
Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...
Florent Michelot
 
Programme du Colloque Éducatif présent! 2017
Programme du Colloque Éducatif présent! 2017Programme du Colloque Éducatif présent! 2017
Programme du Colloque Éducatif présent! 2017
Florent Michelot
 
POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017
POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017
POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017
Florent Michelot
 
160323 tp4 (dossier)
160323   tp4 (dossier)160323   tp4 (dossier)
160323 tp4 (dossier)
Florent Michelot
 
160323 tp5 (dossier)
160323   tp5 (dossier)160323   tp5 (dossier)
160323 tp5 (dossier)
Florent Michelot
 
Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974
Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974
Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974
Florent Michelot
 
Produire une note de conseil politique
Produire une note de conseil politiqueProduire une note de conseil politique
Produire une note de conseil politique
Florent Michelot
 
POL 4840 - H16 - Séance 4
POL 4840 - H16 - Séance 4POL 4840 - H16 - Séance 4
POL 4840 - H16 - Séance 4
Florent Michelot
 
POL 4840 - H16 - Séance 1
POL 4840 - H16 - Séance 1POL 4840 - H16 - Séance 1
POL 4840 - H16 - Séance 1
Florent Michelot
 
Système politique montréalais (POL4840) : plan de cours
Système politique montréalais (POL4840) : plan de coursSystème politique montréalais (POL4840) : plan de cours
Système politique montréalais (POL4840) : plan de cours
Florent Michelot
 
Une expérience de baladodiffusion en sciences politiques
Une expérience de baladodiffusion en sciences politiquesUne expérience de baladodiffusion en sciences politiques
Une expérience de baladodiffusion en sciences politiques
Florent Michelot
 
Colloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogique
Colloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogiqueColloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogique
Colloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogique
Florent Michelot
 
Baladodiffusion en Système politique montréalais
Baladodiffusion en Système politique montréalaisBaladodiffusion en Système politique montréalais
Baladodiffusion en Système politique montréalaisFlorent Michelot
 
POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)
Florent Michelot
 
POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)Florent Michelot
 

Plus de Florent Michelot (20)

Colloque Éducatif présent! 10 édition
Colloque Éducatif présent! 10 éditionColloque Éducatif présent! 10 édition
Colloque Éducatif présent! 10 édition
 
Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...
Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...
Développer une communauté d’apprentissage sur Facebook : un retour d’expérien...
 
Developing information literacy through Web 2.0: a research proposal about t...
Developing information literacy through Web 2.0:  a research proposal about t...Developing information literacy through Web 2.0:  a research proposal about t...
Developing information literacy through Web 2.0: a research proposal about t...
 
Tableau des récipiendaires CEP 2017
Tableau des récipiendaires CEP 2017Tableau des récipiendaires CEP 2017
Tableau des récipiendaires CEP 2017
 
Règlements de l'ACSE
Règlements de l'ACSERèglements de l'ACSE
Règlements de l'ACSE
 
Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...
Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...
Former aux « littératies médiatiques »
, bâtir un socle de compétences pour f...
 
Programme du Colloque Éducatif présent! 2017
Programme du Colloque Éducatif présent! 2017Programme du Colloque Éducatif présent! 2017
Programme du Colloque Éducatif présent! 2017
 
POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017
POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017
POL4840 - Plan de cours de l'hiver 2017
 
160323 tp4 (dossier)
160323   tp4 (dossier)160323   tp4 (dossier)
160323 tp4 (dossier)
 
160323 tp5 (dossier)
160323   tp5 (dossier)160323   tp5 (dossier)
160323 tp5 (dossier)
 
Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974
Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974
Tract de Jean-Marie Le Pen de 1974
 
Produire une note de conseil politique
Produire une note de conseil politiqueProduire une note de conseil politique
Produire une note de conseil politique
 
POL 4840 - H16 - Séance 4
POL 4840 - H16 - Séance 4POL 4840 - H16 - Séance 4
POL 4840 - H16 - Séance 4
 
POL 4840 - H16 - Séance 1
POL 4840 - H16 - Séance 1POL 4840 - H16 - Séance 1
POL 4840 - H16 - Séance 1
 
Système politique montréalais (POL4840) : plan de cours
Système politique montréalais (POL4840) : plan de coursSystème politique montréalais (POL4840) : plan de cours
Système politique montréalais (POL4840) : plan de cours
 
Une expérience de baladodiffusion en sciences politiques
Une expérience de baladodiffusion en sciences politiquesUne expérience de baladodiffusion en sciences politiques
Une expérience de baladodiffusion en sciences politiques
 
Colloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogique
Colloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogiqueColloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogique
Colloque CIRT@ 2015 - Présentation de design pédagogique
 
Baladodiffusion en Système politique montréalais
Baladodiffusion en Système politique montréalaisBaladodiffusion en Système politique montréalais
Baladodiffusion en Système politique montréalais
 
POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 9 (extraits)
 
POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)
POL4840 - H15 - Séance 7 (extraits)
 

Musées d'histoire, musées de mémoire

  • 1. LLES MUSÉES D'ES MUSÉES D'HHISTOIREISTOIRE ET DEET DE MMÉMOIREÉMOIRE Conflits mondiaux, enjeux locauxConflits mondiaux, enjeux locaux « La conscience du moi est liée à la mémoire, et c'est la mémoire en son fond métaphysique qui nous révèle toute l'histoire du passé comme notre aventure personnelle, ensevelie au coeur le plus intime de notre être. » Nicolas BERDIAEFF, Cinq méditations sur l'existence, 1936
  • 2. 3 musées au service de la3 musées au service de la mémoiremémoire L'objectif de cette réflexion, basée sur une étude comparative de 3 musées au nord de la France et à l'ouest de la Belgique flamande, est d'appréhender la vocations des musées d'Histoire contemporaine autour de 3 axes:  place de la mémoire  importance concédée à l'accessibilité et/ou à excellence scientifique  responsabilité assumée ou non à l'égard de leur territoire L'Historial de la Grande Guerre La Coupole de Saint-Omer In Flanders Fields Museum
  • 3. Présentation des 3 structuresPrésentation des 3 structures  L'Historial est une association à but-non lucratif créée dans les années 1980. Fondée par un groupe de chercheurs et de « passionnés », elle gère aujourd'hui un musée réputé mondialement pour sa colleciton permanente et son centre scientifique. Le musée est financé par la sphère publique. L'Historial de la Grande Guerre ⇒~ 80 000 vis./an La Coupole de Saint-Omer ⇒~ 110 000 vis./an In Flanders Fields Museum ⇒~ 200 000 vis./an  La Coupole est située dans un ancien bunker allemand datant de la 2nde guerre mondiale. C'est un EPCC industriel et commercial, donc largement autofinancé, dont la mission est actuelle est celle de « centre d'histoire et de mémoire du Nord-Pas-de-Calais »  In Flanders Fields est une modernisation du musée du saillant d'Ypres existant depuis les années 1920. C'est une ASBL financée par la municipalité et ses propres entrées.
  • 4. CONCILIER MÉMOIRE COLLECTIVE ET MUSÉES RÉGIONAUX Les musées d'Histoire et de Mémoire
  • 5. Comment aborder « l'Histoire » ? Méthodologies L'Histoire dans son ensemble: l'Historial de la Grande Guerre L'expérience de l'individu anonyme: l'In Flanders Fields Museum Le local comme illustration d'un monde en conflit: La Coupole de St-Omer  Aborder l'Histoire peut se faire selon deux schémas majeurs:  la monographie, laissant place majoritairement à l'expérience de l'individu.  l'approche collective qui retrace les faits saillants d'une société.  L'Historial se place dans une démarche macroscopique retraçant l'histoire d'un monde en voie de « brutalisation ».  L'In Flanders Fields Museum a choisi de retracer la vie de personnages, souvent anodins ayant passé au moins une partie du conflit dans la région dans laquelle le musée se situe afin de susciter « l'empathie » du visiteur.  En position intermédiaire, la Coupole utilise en toile de fond des évènements locaux pour retracer plus largement le conflit. Le visiteur passe constamment d'un niveau local à supranational.
  • 6. Les procédés employés... Des témoignages mondiaux pour une Histoire locale Un site local témoin de l'histoire mondiale Un musée mondial sur les terres d'une des batailles les plus meurtrière de l'Histoire  In Flanders Fields a su conserver une histoire régionale ancrée dans la mémoire de belligérants du monde entier, en s'appuyant sur ce qui s'est passé sur un territoire extrêmement proche. La grande diversité des témoignages compense donc une « surlocalisation » du propos.  Saint-Omer n'a pas connu une aussi grande focalisation de l'attention. Le site est resté longtemps secret, mais la taille monumentale de l'édifice en fait un témoin majeur de la folie dévastatrice du Reich.  La présence de l'Historial sur le site se justifie par l'absence d'équipement muséal sur un site d'importance. Ce n'est pas un centre d'interprétation. L'implantation est un prétexte pour créer un espace discursif international sur un territoire reconnu mondialement.
  • 7. EXCELLENCE SCIENTIFIQUE OU ACCESSIBILITÉ ? Les musées d'Histoire et de Mémoire
  • 8. Le discours scientifique, un voeu pieux en région?Le discours scientifique, un voeu pieux en région? Diffuser largement l'Histoire locale pour un héritage mondial commun Promouvoir une recherche scientifique locale de qualité Un musée mondial servi par un centre de recherche réputé  L'IFFM a opté pour une scénographie multimédiatique sensorielle et dramatique. Il n'y a pas de priorité à la recherche mais une volonté de rendre didactique la complexité d'un monde en conflit. C'est un musée qui se dit militant pacifiste volontairement accessible à tous.  A l'origine centre sur la 2nde guerre mondiale et les fusées, le musée a recentré ses travaux sur la mémoire régionale. Des productions universitaires localistes soutiennent cette vocation. Ils'agit d'excellence scientifique pour des travaux de terrain jusque là peu étudiés.  Le centre de recherche de l'Historial a une réputation internationale. La scénographie n'en fait pas un énième musée de guerre mais plutôt de société. Or, le projet ne rencontre pas le succès escompté car impliquant de certains pré-requis pour le visiteur. Le musée est surtout reconnus par le monde scientifique et est qualifié de « parisien » par les locaux.
  • 9. QUELLE PLACE POUR LE DÉVELOPPEMENT LOCAL DANS L'INSTITUTION HISTORIQUE ? Les musées d'Histoire et de Mémoire
  • 10. Pour un tourisme de mémoire?Pour un tourisme de mémoire? La mémoire: un tourisme ancien Visiter pour se souvenir Le souvenir comme simple attrait culturel La mémoire passée pour reconstruire  Le « tourisme de mémoire » existe depuis le tout début des années 1920, des guides, brochures et tours organisés apparaissant à cette époque.  Pour inscrire l'institution muséale dans un plan de développement généralisé, plusieurs méthodes sont mobilisables:  L'inscrire dans un « circuit du souvenir » ce qui implique une mise en réseau entre plusieurs institutions parfois concurrentes. Diffuser le potentiel d'attractivité de la structure chez les locaux en rompant avec l'idée que l'avenir peu aussi passer avec la valorisation du passé et cela sans sombrer dans l'immobilisme. La présenter comme objet d'intérêt culturel majeur dans la région dans le cadre, par exemple, de séjours touristiques.
  • 11. Tourisme et musées de mémoire:Tourisme et musées de mémoire: une somme de responsabilités partagée du local au communune somme de responsabilités partagée du local au commun Il nous semble fondamental de considérer le tourisme de mémoire autour de 4 axes complémentaires: TOURISME DE MÉMOIRE Conserver une mémoire collective Rappeler le rôle/place de la région dans l'Histoire Responsabilité collective Responsabilité locale - Ne pas attenter à un patrimoine commun - Renouer avec les lieus d'une tragédie humaine Diffuser aux générations futures les pages d'une histoire pour comprendre la situation actuelle Diffuser aux générations futures les pages d'une histoire pour comprendre la situation actuelle - L'Histoire est aussi une somme de particularités individuelles: elle est faite de « petites histoires » - Elle a fait de certaines régions le théâtre d'affrontements mondiaux. Elles sont victimes d'un monde de « culture de guerrre »