SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Préparé par :
Version française : Emilien Miner
Version Arabe : Aly Bouzouida
Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta
JAMAITY MEETINGS
Les Financements Publics pour les Associations
Édition du mardi 27 octobre 2015
Introduction:
Ce Mardi 27 octobre 2015 s’est tenue la première édition des Jamaity meetings. Jamaity
Meetings est une série de rencontres mensuelles qui vise à rassembler les associations et les
partenaires techniques et financiers dans un espace commun propice aux échanges d’idées, au
partage d’expériences et au débat.
La thématique de cette édition portait sur les Financements Publics des Associations en Tunisie.
Elle a regroupé les représentants des associations et les organismes suivants :
Centre Moussenda, Association BorjCedriaAlghad, AEEV, Taabir, FTDC, AiesecUniversity,
CDGL, Azimoun, Sites et Monuments du Cap Bon, ATUPEE, Lab’ess, WeGov, Dignity, RESO,
Mediterravenir, AswatNissa, LTC Tunis, II Debate, PCPA, ATAV, ARPI, Paradis Vie,
TunisiaCharity.
I. Interventions:
1. Centre El Kawakibi pour la Transition Démocratique
Pour entamer les discussions, le Centre El Kawakibi pour la Transition Démocratique
représenté par GHALI Amine a expliqué les pratiques existantes en termes de transferts de
fonds publics à l’égard des associations.
L’important est donc de créer de nouvelles dynamiques entre les municipalités et les
associations, ainsi que de nouveaux mécanismes de transparence.
Suite aux discussions sur la transparence des associations et les financements étrangers, entre
des acteurs de la société civile et les représentants de l'état, il a été recommandé que le
gouvernement soit en charge de mettre au clair les financements publics et d’en expliquer les
mécanismes. Du fait de l’absence d’information, le Centre Kawakibi pour la Transition
Démocratique propose une méthodologie de travail pour réglementer le financement public pour
les associations et de mettre en œuvre des mécanismes uniformes au niveau de toutes les
institutions de l'état.
2
Préparé par :
Version française : Emilien Miner
Version Arabe : Aly Bouzouida
Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta
On distingue plusieurs catégories de financements publics :
 Le Financement Direct. Il constitue une subvention directe de la part des ministères,
délégations régionales, les municipalités et les sociétés étatiques (Tunisie Telecom, Tunisair,
CPG.)
 Le Financement Indirect. Il se fait par l’intermédiaire de partenariat entre les organisations
de la société civile et les établissements étatiques (Ministères et Municipalités)
 Les Appels d’Offre, lancés par les Municipalités et les Ministères pour des thématiques bien
précises
Les critères d’éligibilité pour recevoir des fonds publics ont ensuite été décrits. Pour se faire,
l'association doit :
- Etre régulièrement constituée conformément au décret – loi n° 2011 – 88 du 24 septembre
2011portant organisation des associations ;
- Exercer une activité d’intérêt général, cela signifie qu’elle ne peut exercer des activités à but
Lucratif ;
- Eviter, dans ses statuts ou communiqués ou programmes ou activités, toute incitation à la
violence, la haine, l’intolérance et la discrimination fondée sur la religion, le sexe ou la région.
LesLigues de Protection de la Révolution, qui ont été dissoutes judiciairement, en sont la
meilleure preuve.
Une lecture du décret n°2013 – 5183 du 18 novembre 2013, fixant les critères, les procédures et
Les conditions d’octroi du financement public pour les associations, nous permet de distinguer
entre,d’une part, les procédures générales et, d’autre part, les procédures spécifiques, c’est-à-
dire celles en rapport avec chaque mode de financement public.
Les procédures générales :
L’association désirant l’obtention du financement public, est tenue de présenter une demande.
Cette dernière doit être accompagnée des documents suivants conformément à l’article 7 du
décret n°2013– 5183 du 18 novembre 2013 :
 Le statut de l’association, une copie de l’annonce de sa constitution légale, la liste de ses
dirigeants et les documents prouvant leurs qualifications,
 La liste de ses filiales et bureaux régionaux s’ils existent et les noms de ses dirigeants,
 Le rapport visé du ou des commissaires aux comptes pour l’année précédant la date de
présentation de la demande concernant les associations dont les ressources annuelles
dépassent cent mille (100.000) dinars
 Une copie du dernier rapport transmis à la cour des comptes concernant les associations
bénéficiantd’un financement public antérieur en application des dispositions de l’article 44
du Décret-loi n°2011-88 susvisé,
 Le dernier rapport moral et financier approuvé par l’assemblée générale,
 Une copie du registre des activités et des projets et du registre des aides, dons et
donations prévues par l’article 40 du décret-loi n° 2011-88 susvisé,
3
Préparé par :
Version française : Emilien Miner
Version Arabe : Aly Bouzouida
Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta
 Une copie du dernier procès-verbal de l’assemblée élective des organes de direction de
l’association
 Les documents prouvant la régularité de la situation de l’association à l’égard de
l’administrationfiscale et des caisses sociales
 Les documents prouvant l’observation par l’association des dispositions de l’article 41 du
décret-loisur le financement public des associations en Tunisie
 Respecter dans sa constitution (…) les dispositions du décret – loi n° 2011 – 88 du 24
septembre 2011 portant organisation des associations (…) ».
En cas de non-conformité à ces procédures, tout versement de fonds publics à une association,
de fait, est considéré illégal. Pour cela, l’administration publique doit s’assurer de la légalité de la
constitution de l’association (c’est-à-dire sa création conformément à la loi) qu’elle souhaite
financer.
Source : étude sur le financement public des associations élaboré par le centre Kawakibi pour la transition démocratique.
Le décret-loi 5183/2013 qui réglemente le financement public présente en lui-même un handicap
pour les associations et l'Etat, ce qui nécessite l'amélioration de textes pour répondre aux
besoins et attentes de la société civile tunisienne et faciliter les procédures d’accès au
financement.
En 2014, le poste de secrétariat d'état chargé des relations avec la Société Civile et les Hautes
Instances Constitutionnelle a été mis en place, avec pour mandat, entre autres, la réforme du
décret 5183 de manière participative et en consultant toutes les composantes de la société civile.
Beaucoup d’idées sont actuellement discutées au sein de ce ministère en faveur de la
transparence et de la création d’une base de données nationale en ligne des associations.
Ces consultations devaient également être élargies à tous les organismes étatiques concernés
par le financement public.
2. L’association Relais pour l’Emergence d’une Jeunesse Sociale Organisée (RESO)
L’association Relais pour l’Emergence d’une Jeunesse Sociale Organisée (RESO) a ensuite
pris la parole et a présenté le projet Kolna Baladia.
Quels sont les objectifs de ce projet ?
 La mise en place d’une plateforme de transparence.
 La création de nouvelles habitudes de collaboration entre les associations et les
municipalités.
 L’instauration de nouveaux mécanismes de transparence.
 Rapprocher les jeunes des municipalités.
 Uniformisation des procédures administratives et financières.
 La mise en place d’un calendrier de travail en commun entre les 6 municipalités.
Les partenaires du projet sont la Giz et la Fédération Nationale des villes Tunisiennes.
Six municipalités y ont été associées : Kef- Jendouba- Menzel Bourguiba- Sousse- Monastir
4
Préparé par :
Version française : Emilien Miner
Version Arabe : Aly Bouzouida
Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta
Chaque municipalité s’est engagée à mettre à la disposition des associations un montant de 10.000
DT.
Suite à un atelier de citoyenneté, les associations s’inspirent de problématiques de la commune
pour les transformer en idées de projets.RESO fait ensuite l’accompagnement des projets
Conditions d’acceptation des projets :
 Il faut que le projet soit à destination des citoyens.
 Les porteurs de projets doivent être des associations de jeunes ou un collectif
d’association de la commune.
L’appel à candidature s'étale sur 20 jours à l’exception de quelques municipalités qui l’ont étendu à
30.
Une grille de sélection a été mise en place, les associations connaissent à l’avance les critères
d’éligibilité.
Un site web dédié à l’affichage de la délibération des résultats a été mis en place. RESO ne
supervise pas le processus mais forme les associations pour la mise en place du plan d’action et la
budgétisation de leurs initiatives. La durée d'exécution des projets est de 2 mois. La municipalité
assure le suivi et le contrôle au niveau de l'exécution des projets. Des conventions entre les
associations lauréates et les communes sont ensuite signées
Le calendrier du projet se décline comme suit :
Source : présentation du projet“KolnaBaladia”
élaboré par RESO
5
Préparé par :
Version française : Emilien Miner
Version Arabe : Aly Bouzouida
Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta
II. Débat: Acquis et lacunes
Le débat qui a suivi les présentations a été caractérisé par le listage d’un nombre important
de points à améliorer concernant l’obtention et les méthodes d’attribution des fonds publics.
● Le problème est qu’il faut considérer le financement public dans sa totalité et y inclure les
entreprises étatiques et semi-étatiques qui n’ont pas des procédures d’attribution de
financements claires ni un processus de suivi de ces financements.
● Il est également nécessaire de tenir compte des financements internationaux des
organismes étatiques par les biais desquels l’état donne les financements aux associations.
● Le décret qui régit le financement public impose aux associations 13 critères pour accéder à
ce type de financement sauf qu’il y a des dépassements.
● Les bureaux de contrôle n’ont pas l’information et ne peuvent pas, par conséquence,
orienter et aider les associations à avoir les documents nécessaires pour accéder au
financement public.
● Le ministère doit mettre à disposition des associations, des formulaires pré-remplis, ou des
modèles pour uniformiser les demandes de financement.
● Un des critères d'éligibilité est le PV deconstatationqui atteste l'existence de l’association ce
qui est très contradictoire vu que l’association ne peut postuler que si elle possède un
numéro de JORT.
● La matricule fiscal pose également problème aux associations, car on constate que la
majorité d’entre elles ne connaissent pas les démarches à effectuer pour l’obtenir.
● L’information est centralisée au niveau du ministère des finances.
● Le décret ne spécifie pas que les organismes étatiques sont dans le devoir de communiquer
l’information sur les financements octroyés.
● Les institutions publiques n’ont pas de site web pour afficher les montants disponibles pour
les associations et affichent uniquement en format papier ce qui privilégie quelques
associations et pas d’autres.
● Nécessité de former le personnel de l'administration public pour gérer les dossiers des
associations et faire le suivi par la suite
● Manque de moyens humains au niveau des institutions publiques
● Nécessité de faire la distinction entre les petits et les grands projets au niveau du traitement
des demandes et du suivi
● Le problème est qu’une majorité des associations constate un décalage entre l’argent reçu
et l’argent réel. Un appui d’un montant de 500DT annuel est réduit à 200 après paiement de
l’impôt, mais l’association doit justifier l’utilisation des 500 DT
● Le personnel des municipalités perçoit le travail avec les associations comme tâches
supplémentaires étant donné que ça ne rentre pas dans leurs prérogatives
● Nécessité de designer des vis à vis au niveau des communes
● Le problème est que le gouvernement attribue le financement public non pas pour l'intérêt
commun mais pour promouvoir son image. Il y a un ressenti que les associations sont une
extension du gouvernement. D’ailleurs la plupart des financements publics sont alloués à la
sous-traitance de services par les associations.
6
Préparé par :
Version française : Emilien Miner
Version Arabe : Aly Bouzouida
Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta
● Le problème également réside dans les indicateurs de projets qui privilégient les
associations qui œuvrent dans le sens du “service” public (exemple nettoyage de la ville) et
non celles qui, par exemple, travaillent sur la gouvernance et la citoyenneté de manière
générale. De ce constat se dégage la nécessité de revoir les indicateurs, de créer un
équilibre et une distinction au niveau de la budgétisation du financement public entre les
“services” et les actions citoyennes
● La question qui doit se poser est :est-ce que le gouvernement est prêt à financier des
associations pour faire le suivi et le contrôle de ses actions / Est ce qu’il y a une loi qui oblige
le gouvernement à soutenir la société civile ou cela reste optionnel ?
● Une majorité des financements sont accordées aux amicales et aux associations sportives.
● Une opacité a été notée par rapport au choix des associations à financier et aux procédures.
Le manque de transparence est une problématique importante
● La responsabilité reste commune entre l’état et les associations, en effet même les
associations doivent se conformer à la loi et régulariser leur situation.
● Le décret-loi 88-2011 permet une évolution quantitative et non qualitative de la société civile
● Au niveau des critères du financement public, les critères d'éligibilité de l’association sont
clairs mais pas de critères d'éligibilité des projets, ce qui rend le choix et l’attribution des
financements très subjectifs.
● Le décret n° 2013-5183 portant sur le financement public des associations touche à l’égalité
entre les associations étant donné que les critères privilégient les associations “légendaires”
(celles possédant une grande influence et qui sont déjà bien ancrées)
● Le décret n° 2013-5183 ne fait pas la distinction entre associations et organisations
nationales
● La mise en réseau d’association autour d’un projet facilite l'attribution des financements
publics mais reste le problème de suivi de ces financements.
● L'origine du problème réside dans la nature des relations entre les associations et les
institutions publiques qui se caractérisent par un manque de confiance mutuel et une
perception négatives. Ces même institutions se sont retrouvées du jour au lendemain face à
flux important d’associations et ne savent pas, par conséquent, comment travailler
ensemble. Même les associations n’ont pas la culture de la collaboration avec l’état ce qui
crée des conflits entre les parties prenantes.
● Les associations ont déjà un rôle consultatif au niveau des conseils municipaux.
7
Préparé par :
Version française : Emilien Miner
Version Arabe : Aly Bouzouida
Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta
III. Recommandations:
● Uniformisation des critères d'éligibilité dans les institutions publiques.
● Centralisation de l’information et s’assurer que les tous les acteurs concernés par le
financement public que ce soit les associations ou encore les acteurs étatiques aient accès
à toutes les informations.
● Coordination au niveau du transfert d'information notamment avec la direction générale des
associations et des partis politiques pour vérifier le statut de l’association.
● Instaurer une graduation au niveau des conditions ce qui va engendrer une graduation au
niveau des financements.
● Publier de manière officielle et systématique les activités et les budgets de chaque ministère
et régions, ainsi que les cibles des financements, pour être sûr d’avoir une totale
transparence.
● Proposition de créer un fond commun (centraliser tous les financements à disposition de la
société civile).
● Mettre en place des critères d'éligibilité pour les projets et les publier pour augmenter la
transparence et limiter la subjectivité.
● Mettre à disposition des associations des formulaires préétablies ou des modèles pour
uniformiser leurs demandes.

Contenu connexe

Tendances

Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...
Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...
Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...
Jamaity
 
Pasc2 amelioration envassociations_tun_fr
Pasc2 amelioration envassociations_tun_frPasc2 amelioration envassociations_tun_fr
Pasc2 amelioration envassociations_tun_fr
Jamaity
 
Les priorités de développement en tunisie
Les priorités de développement en tunisieLes priorités de développement en tunisie
Les priorités de développement en tunisie
Jamaity
 
Breaking the barriers_to_youth_inclusion_fr
Breaking the barriers_to_youth_inclusion_frBreaking the barriers_to_youth_inclusion_fr
Breaking the barriers_to_youth_inclusion_fr
Jamaity
 
Dossierdepresse.compressed
Dossierdepresse.compressedDossierdepresse.compressed
Dossierdepresse.compressed
Jamaity
 
Undp emploi appel à candidature_ess
Undp emploi appel à candidature_essUndp emploi appel à candidature_ess
Undp emploi appel à candidature_ess
Jamaity
 
Pilier ii réduire les disparités régionales
Pilier ii réduire les disparités régionalesPilier ii réduire les disparités régionales
Pilier ii réduire les disparités régionales
Jamaity
 
Tableronde gouvernance 1003
Tableronde gouvernance 1003Tableronde gouvernance 1003
Tableronde gouvernance 1003
Jamaity
 
Pasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_fr
Pasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_frPasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_fr
Pasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_fr
Jamaity
 
TDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap InternationalTDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap InternationalJamaity
 
Cartographie Culture
Cartographie CultureCartographie Culture
Cartographie Culture
Jamaity
 
La démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipale
La démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipaleLa démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipale
La démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipale
Jamaity
 
Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...
Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...
Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...
Jamaity
 
Fiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat et à l’Innovation
Fiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat  et à l’InnovationFiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat  et à l’Innovation
Fiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat et à l’Innovation
Jamaity
 
Guide de formation pour les candidates lors des campagnes électorales
Guide de formation pour les candidates lors des campagnes électoralesGuide de formation pour les candidates lors des campagnes électorales
Guide de formation pour les candidates lors des campagnes électorales
Jamaity
 
Rapport cooperation uetn_2012_fr
Rapport cooperation uetn_2012_frRapport cooperation uetn_2012_fr
Rapport cooperation uetn_2012_fr
Jamaity
 
Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une Larg...
Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une  Larg...Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une  Larg...
Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une Larg...
Jamaity
 
Livert japon projets 2011 2014
Livert japon projets 2011 2014 Livert japon projets 2011 2014
Livert japon projets 2011 2014
Jamaity
 
Impact, l'incubateur du lab'ess
Impact, l'incubateur du lab'essImpact, l'incubateur du lab'ess
Impact, l'incubateur du lab'ess
Jamaity
 

Tendances (19)

Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...
Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...
Tunisie_ Feuille de route de l'UE pour l'engagement envers la Société civile ...
 
Pasc2 amelioration envassociations_tun_fr
Pasc2 amelioration envassociations_tun_frPasc2 amelioration envassociations_tun_fr
Pasc2 amelioration envassociations_tun_fr
 
Les priorités de développement en tunisie
Les priorités de développement en tunisieLes priorités de développement en tunisie
Les priorités de développement en tunisie
 
Breaking the barriers_to_youth_inclusion_fr
Breaking the barriers_to_youth_inclusion_frBreaking the barriers_to_youth_inclusion_fr
Breaking the barriers_to_youth_inclusion_fr
 
Dossierdepresse.compressed
Dossierdepresse.compressedDossierdepresse.compressed
Dossierdepresse.compressed
 
Undp emploi appel à candidature_ess
Undp emploi appel à candidature_essUndp emploi appel à candidature_ess
Undp emploi appel à candidature_ess
 
Pilier ii réduire les disparités régionales
Pilier ii réduire les disparités régionalesPilier ii réduire les disparités régionales
Pilier ii réduire les disparités régionales
 
Tableronde gouvernance 1003
Tableronde gouvernance 1003Tableronde gouvernance 1003
Tableronde gouvernance 1003
 
Pasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_fr
Pasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_frPasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_fr
Pasc5 100 questions_pour_accompagner_asso_fr
 
TDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap InternationalTDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap International
 
Cartographie Culture
Cartographie CultureCartographie Culture
Cartographie Culture
 
La démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipale
La démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipaleLa démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipale
La démocratie locale et la participation des citoyens à l’action municipale
 
Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...
Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...
Tdr Handicap International recherche un consultant pour une mission de réalis...
 
Fiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat et à l’Innovation
Fiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat  et à l’InnovationFiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat  et à l’Innovation
Fiche Projet GIZ Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat et à l’Innovation
 
Guide de formation pour les candidates lors des campagnes électorales
Guide de formation pour les candidates lors des campagnes électoralesGuide de formation pour les candidates lors des campagnes électorales
Guide de formation pour les candidates lors des campagnes électorales
 
Rapport cooperation uetn_2012_fr
Rapport cooperation uetn_2012_frRapport cooperation uetn_2012_fr
Rapport cooperation uetn_2012_fr
 
Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une Larg...
Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une  Larg...Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une  Larg...
Leçons Apprises des Processus Conctitutionnels : Les Processus avec une Larg...
 
Livert japon projets 2011 2014
Livert japon projets 2011 2014 Livert japon projets 2011 2014
Livert japon projets 2011 2014
 
Impact, l'incubateur du lab'ess
Impact, l'incubateur du lab'essImpact, l'incubateur du lab'ess
Impact, l'incubateur du lab'ess
 

En vedette

L'employabilité dans le secteur culturel
L'employabilité dans le secteur culturelL'employabilité dans le secteur culturel
L'employabilité dans le secteur culturel
Jamaity
 
Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la réconciliation écono...
Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la  réconciliation écono...Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la  réconciliation écono...
Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la réconciliation écono...
Jamaity
 
Guide debattre autrement
Guide debattre autrementGuide debattre autrement
Guide debattre autrement
Jamaity
 
Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...
Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...
Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...
Jamaity
 
Notifications sur les financements de Jamaity 2016
Notifications sur les financements de Jamaity 2016Notifications sur les financements de Jamaity 2016
Notifications sur les financements de Jamaity 2016
Jamaity
 
Synthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -frSynthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -fr
Jamaity
 
Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016
Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016
Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016
Jamaity
 
التقسيم الترابي الجديد
التقسيم الترابي الجديدالتقسيم الترابي الجديد
التقسيم الترابي الجديد
Jamaity
 
GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...
GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...
GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...
Jamaity
 
دليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوك
دليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوكدليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوك
دليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوك
Jamaity
 
Making Sense of MOOCs
Making Sense of MOOCsMaking Sense of MOOCs
Making Sense of MOOCs
Jamaity
 
دليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربية
دليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربيةدليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربية
دليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربية
Jamaity
 
تحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونس
تحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونستحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونس
تحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونس
Jamaity
 
Droit à la santé
Droit à la santéDroit à la santé
Droit à la santé
Jamaity
 
Indc tunisie
Indc tunisieIndc tunisie
Indc tunisie
Jamaity
 
La déclaration de l'associaton en langue arabe
La déclaration de  l'associaton en langue arabeLa déclaration de  l'associaton en langue arabe
La déclaration de l'associaton en langue arabeJamaity
 
Les statuts de création d'une association en langue arabe
Les statuts de création d'une association en langue arabeLes statuts de création d'une association en langue arabe
Les statuts de création d'une association en langue arabeJamaity
 
Résumé Rapport evaluation jamaity
Résumé Rapport evaluation jamaityRésumé Rapport evaluation jamaity
Résumé Rapport evaluation jamaity
Jamaity
 
World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016
World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016
World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016
Jamaity
 

En vedette (19)

L'employabilité dans le secteur culturel
L'employabilité dans le secteur culturelL'employabilité dans le secteur culturel
L'employabilité dans le secteur culturel
 
Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la réconciliation écono...
Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la  réconciliation écono...Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la  réconciliation écono...
Inquiétudes et difficultés liées aux dispositions de la réconciliation écono...
 
Guide debattre autrement
Guide debattre autrementGuide debattre autrement
Guide debattre autrement
 
Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...
Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...
Rapport alternatif de la société civile tunisienne au Pacte International Rel...
 
Notifications sur les financements de Jamaity 2016
Notifications sur les financements de Jamaity 2016Notifications sur les financements de Jamaity 2016
Notifications sur les financements de Jamaity 2016
 
Synthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -frSynthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -fr
 
Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016
Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016
Programme du séminaire "finances locales - 16 septembre 2016
 
التقسيم الترابي الجديد
التقسيم الترابي الجديدالتقسيم الترابي الجديد
التقسيم الترابي الجديد
 
GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...
GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...
GUIDE DE LA PLANIFICATION, DU SUIVI ET DE L’ÉVALUATION AXÉS SUR LES RÉSULTATS...
 
دليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوك
دليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوكدليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوك
دليل المجتمع المدني لاستخدام الفيسبوك
 
Making Sense of MOOCs
Making Sense of MOOCsMaking Sense of MOOCs
Making Sense of MOOCs
 
دليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربية
دليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربيةدليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربية
دليـل تمـويـل الثقـافـة و الفنـون فــي المنطقة العربية
 
تحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونس
تحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونستحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونس
تحقيق لليدرز العربية حول المخدّرات في تونس
 
Droit à la santé
Droit à la santéDroit à la santé
Droit à la santé
 
Indc tunisie
Indc tunisieIndc tunisie
Indc tunisie
 
La déclaration de l'associaton en langue arabe
La déclaration de  l'associaton en langue arabeLa déclaration de  l'associaton en langue arabe
La déclaration de l'associaton en langue arabe
 
Les statuts de création d'une association en langue arabe
Les statuts de création d'une association en langue arabeLes statuts de création d'une association en langue arabe
Les statuts de création d'une association en langue arabe
 
Résumé Rapport evaluation jamaity
Résumé Rapport evaluation jamaityRésumé Rapport evaluation jamaity
Résumé Rapport evaluation jamaity
 
World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016
World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016
World Employment Social Outlook : Trends for Youth 2016
 

Similaire à Pv 30-10-2015 les financements publics

Lignes directrices à l'intention des demandeurs
Lignes directrices à l'intention des demandeurs Lignes directrices à l'intention des demandeurs
Lignes directrices à l'intention des demandeurs
Jamaity
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Dominique Gayraud
 
Relations collectivites-locales associations (1)
Relations collectivites-locales associations (1)Relations collectivites-locales associations (1)
Relations collectivites-locales associations (1)
Dominique Gayraud
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Dominique Gayraud
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Dominique Gayraud
 
Aides et subventions des entreprises culturelles
Aides et subventions des entreprises culturellesAides et subventions des entreprises culturelles
Aides et subventions des entreprises culturelles
La French Team
 
Relations collectivites-locales associations. convention
Relations collectivites-locales associations. conventionRelations collectivites-locales associations. convention
Relations collectivites-locales associations. convention
Dominique Gayraud
 
Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicssrebouh
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Dominique Gayraud
 
Panormama des aides locales et nationales cnt
Panormama des aides locales et nationales   cntPanormama des aides locales et nationales   cnt
Panormama des aides locales et nationales cnt
CRM Spectacle
 
Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...
Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...
Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...
Jamaity
 
Mémoire-projet-de-loi-83-adoption
Mémoire-projet-de-loi-83-adoptionMémoire-projet-de-loi-83-adoption
Mémoire-projet-de-loi-83-adoptionRodolphe Parent
 
Guide d’usage de la subvention
Guide d’usage de la subventionGuide d’usage de la subvention
Guide d’usage de la subvention
La French Team
 
Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...
Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...
Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...
Jamaity
 
Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...
Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...
Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...
La French Team
 
Relations des collectivités / associations et problématiques des marchés publics
Relations des collectivités / associations et problématiques des marchés publicsRelations des collectivités / associations et problématiques des marchés publics
Relations des collectivités / associations et problématiques des marchés publics
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Le catalogue des subventions du Ministère de la Culture
Le catalogue des subventions du Ministère de la CultureLe catalogue des subventions du Ministère de la Culture
Le catalogue des subventions du Ministère de la Culture
La French Team
 
L’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la culture
L’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la cultureL’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la culture
L’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la culture
La French Team
 
Presentation liane
Presentation lianePresentation liane
Presentation lianeprojetliane
 
Le guide du_benevolat_2015
Le guide du_benevolat_2015Le guide du_benevolat_2015
Le guide du_benevolat_2015
Asso Asah
 

Similaire à Pv 30-10-2015 les financements publics (20)

Lignes directrices à l'intention des demandeurs
Lignes directrices à l'intention des demandeurs Lignes directrices à l'intention des demandeurs
Lignes directrices à l'intention des demandeurs
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
 
Relations collectivites-locales associations (1)
Relations collectivites-locales associations (1)Relations collectivites-locales associations (1)
Relations collectivites-locales associations (1)
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
 
Aides et subventions des entreprises culturelles
Aides et subventions des entreprises culturellesAides et subventions des entreprises culturelles
Aides et subventions des entreprises culturelles
 
Relations collectivites-locales associations. convention
Relations collectivites-locales associations. conventionRelations collectivites-locales associations. convention
Relations collectivites-locales associations. convention
 
Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publics
 
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jauneRelations collectivites-locales associations soulignage jaune
Relations collectivites-locales associations soulignage jaune
 
Panormama des aides locales et nationales cnt
Panormama des aides locales et nationales   cntPanormama des aides locales et nationales   cnt
Panormama des aides locales et nationales cnt
 
Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...
Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...
Mercy Corps cherche des consultants Soutien des Associations de Microcrédit à...
 
Mémoire-projet-de-loi-83-adoption
Mémoire-projet-de-loi-83-adoptionMémoire-projet-de-loi-83-adoption
Mémoire-projet-de-loi-83-adoption
 
Guide d’usage de la subvention
Guide d’usage de la subventionGuide d’usage de la subvention
Guide d’usage de la subvention
 
Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...
Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...
Mercy Corps recherche 2 consultants pour son projet de soutien des Associatio...
 
Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...
Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...
Aides et subventions dans les secteurs des arts du cirque, de la rue et du th...
 
Relations des collectivités / associations et problématiques des marchés publics
Relations des collectivités / associations et problématiques des marchés publicsRelations des collectivités / associations et problématiques des marchés publics
Relations des collectivités / associations et problématiques des marchés publics
 
Le catalogue des subventions du Ministère de la Culture
Le catalogue des subventions du Ministère de la CultureLe catalogue des subventions du Ministère de la Culture
Le catalogue des subventions du Ministère de la Culture
 
L’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la culture
L’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la cultureL’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la culture
L’action des fonds de dotation dans le secteur de l’art et de la culture
 
Presentation liane
Presentation lianePresentation liane
Presentation liane
 
Le guide du_benevolat_2015
Le guide du_benevolat_2015Le guide du_benevolat_2015
Le guide du_benevolat_2015
 

Plus de Jamaity

Guide de gestion du cycles de projets
Guide de gestion du cycles de projetsGuide de gestion du cycles de projets
Guide de gestion du cycles de projets
Jamaity
 
Guide montage VO Preview (3) (4).pdf
Guide montage VO Preview (3) (4).pdfGuide montage VO Preview (3) (4).pdf
Guide montage VO Preview (3) (4).pdf
Jamaity
 
guide-de-la-sante-mentale.pdf
guide-de-la-sante-mentale.pdfguide-de-la-sante-mentale.pdf
guide-de-la-sante-mentale.pdf
Jamaity
 
guide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdfguide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdf
Jamaity
 
Guide Plaidoyer jamaity
Guide Plaidoyer jamaity Guide Plaidoyer jamaity
Guide Plaidoyer jamaity
Jamaity
 
GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...
GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...
GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...
Jamaity
 
2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)
2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)
2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)
Jamaity
 
Rapport 2021 programme régional UICN.pdf
Rapport 2021 programme régional UICN.pdfRapport 2021 programme régional UICN.pdf
Rapport 2021 programme régional UICN.pdf
Jamaity
 
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdf
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdfGuide Plaidoyer AECID - Final.pdf
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdf
Jamaity
 
Guide Fundraising.pdf
Guide Fundraising.pdfGuide Fundraising.pdf
Guide Fundraising.pdf
Jamaity
 
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdfETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdf
Jamaity
 
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdfETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdf
Jamaity
 
Guide montage de projet
Guide montage de projetGuide montage de projet
Guide montage de projet
Jamaity
 
Bulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdf
Bulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdfBulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdf
Bulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdf
Jamaity
 
The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...
The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...
The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...
Jamaity
 
Ftdes migration covid_ar
Ftdes migration covid_arFtdes migration covid_ar
Ftdes migration covid_ar
Jamaity
 
CSOSI Middle East North Africa-2020
CSOSI Middle East North Africa-2020CSOSI Middle East North Africa-2020
CSOSI Middle East North Africa-2020
Jamaity
 
Diaspora organizations and their humanitarian response in tunisia
Diaspora organizations and their humanitarian response in tunisiaDiaspora organizations and their humanitarian response in tunisia
Diaspora organizations and their humanitarian response in tunisia
Jamaity
 
Deconstruire le mythe de la surete en Tunisie
Deconstruire le mythe de la surete en TunisieDeconstruire le mythe de la surete en Tunisie
Deconstruire le mythe de la surete en Tunisie
Jamaity
 
La Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'Europe
La Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'EuropeLa Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'Europe
La Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'Europe
Jamaity
 

Plus de Jamaity (20)

Guide de gestion du cycles de projets
Guide de gestion du cycles de projetsGuide de gestion du cycles de projets
Guide de gestion du cycles de projets
 
Guide montage VO Preview (3) (4).pdf
Guide montage VO Preview (3) (4).pdfGuide montage VO Preview (3) (4).pdf
Guide montage VO Preview (3) (4).pdf
 
guide-de-la-sante-mentale.pdf
guide-de-la-sante-mentale.pdfguide-de-la-sante-mentale.pdf
guide-de-la-sante-mentale.pdf
 
guide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdfguide de la santé mentale.pdf
guide de la santé mentale.pdf
 
Guide Plaidoyer jamaity
Guide Plaidoyer jamaity Guide Plaidoyer jamaity
Guide Plaidoyer jamaity
 
GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...
GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...
GUIDE ON MAIN FUNDING OPPORTUNITIES FOR STARTUPS AND NON PROFIT ORGANIZATIONS...
 
2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)
2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)
2021 CIVIL SOCIETY ORGANIZATION SUSTAINABILITY INDEX (ENG)
 
Rapport 2021 programme régional UICN.pdf
Rapport 2021 programme régional UICN.pdfRapport 2021 programme régional UICN.pdf
Rapport 2021 programme régional UICN.pdf
 
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdf
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdfGuide Plaidoyer AECID - Final.pdf
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdf
 
Guide Fundraising.pdf
Guide Fundraising.pdfGuide Fundraising.pdf
Guide Fundraising.pdf
 
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdfETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants AR.pdf
 
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdfETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdf
ETUDE FTDES Droit Logement Migrants FR.pdf
 
Guide montage de projet
Guide montage de projetGuide montage de projet
Guide montage de projet
 
Bulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdf
Bulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdfBulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdf
Bulletin 200 days after Article 80-Concentration of powers (2).pdf
 
The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...
The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...
The Covid-19 pandemic & the evolution of migration intentions among Tunisian ...
 
Ftdes migration covid_ar
Ftdes migration covid_arFtdes migration covid_ar
Ftdes migration covid_ar
 
CSOSI Middle East North Africa-2020
CSOSI Middle East North Africa-2020CSOSI Middle East North Africa-2020
CSOSI Middle East North Africa-2020
 
Diaspora organizations and their humanitarian response in tunisia
Diaspora organizations and their humanitarian response in tunisiaDiaspora organizations and their humanitarian response in tunisia
Diaspora organizations and their humanitarian response in tunisia
 
Deconstruire le mythe de la surete en Tunisie
Deconstruire le mythe de la surete en TunisieDeconstruire le mythe de la surete en Tunisie
Deconstruire le mythe de la surete en Tunisie
 
La Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'Europe
La Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'EuropeLa Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'Europe
La Tunisie, porte de l'Afrique et frontiere de l'Europe
 

Pv 30-10-2015 les financements publics

  • 1. 1 Préparé par : Version française : Emilien Miner Version Arabe : Aly Bouzouida Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta JAMAITY MEETINGS Les Financements Publics pour les Associations Édition du mardi 27 octobre 2015 Introduction: Ce Mardi 27 octobre 2015 s’est tenue la première édition des Jamaity meetings. Jamaity Meetings est une série de rencontres mensuelles qui vise à rassembler les associations et les partenaires techniques et financiers dans un espace commun propice aux échanges d’idées, au partage d’expériences et au débat. La thématique de cette édition portait sur les Financements Publics des Associations en Tunisie. Elle a regroupé les représentants des associations et les organismes suivants : Centre Moussenda, Association BorjCedriaAlghad, AEEV, Taabir, FTDC, AiesecUniversity, CDGL, Azimoun, Sites et Monuments du Cap Bon, ATUPEE, Lab’ess, WeGov, Dignity, RESO, Mediterravenir, AswatNissa, LTC Tunis, II Debate, PCPA, ATAV, ARPI, Paradis Vie, TunisiaCharity. I. Interventions: 1. Centre El Kawakibi pour la Transition Démocratique Pour entamer les discussions, le Centre El Kawakibi pour la Transition Démocratique représenté par GHALI Amine a expliqué les pratiques existantes en termes de transferts de fonds publics à l’égard des associations. L’important est donc de créer de nouvelles dynamiques entre les municipalités et les associations, ainsi que de nouveaux mécanismes de transparence. Suite aux discussions sur la transparence des associations et les financements étrangers, entre des acteurs de la société civile et les représentants de l'état, il a été recommandé que le gouvernement soit en charge de mettre au clair les financements publics et d’en expliquer les mécanismes. Du fait de l’absence d’information, le Centre Kawakibi pour la Transition Démocratique propose une méthodologie de travail pour réglementer le financement public pour les associations et de mettre en œuvre des mécanismes uniformes au niveau de toutes les institutions de l'état.
  • 2. 2 Préparé par : Version française : Emilien Miner Version Arabe : Aly Bouzouida Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta On distingue plusieurs catégories de financements publics :  Le Financement Direct. Il constitue une subvention directe de la part des ministères, délégations régionales, les municipalités et les sociétés étatiques (Tunisie Telecom, Tunisair, CPG.)  Le Financement Indirect. Il se fait par l’intermédiaire de partenariat entre les organisations de la société civile et les établissements étatiques (Ministères et Municipalités)  Les Appels d’Offre, lancés par les Municipalités et les Ministères pour des thématiques bien précises Les critères d’éligibilité pour recevoir des fonds publics ont ensuite été décrits. Pour se faire, l'association doit : - Etre régulièrement constituée conformément au décret – loi n° 2011 – 88 du 24 septembre 2011portant organisation des associations ; - Exercer une activité d’intérêt général, cela signifie qu’elle ne peut exercer des activités à but Lucratif ; - Eviter, dans ses statuts ou communiqués ou programmes ou activités, toute incitation à la violence, la haine, l’intolérance et la discrimination fondée sur la religion, le sexe ou la région. LesLigues de Protection de la Révolution, qui ont été dissoutes judiciairement, en sont la meilleure preuve. Une lecture du décret n°2013 – 5183 du 18 novembre 2013, fixant les critères, les procédures et Les conditions d’octroi du financement public pour les associations, nous permet de distinguer entre,d’une part, les procédures générales et, d’autre part, les procédures spécifiques, c’est-à- dire celles en rapport avec chaque mode de financement public. Les procédures générales : L’association désirant l’obtention du financement public, est tenue de présenter une demande. Cette dernière doit être accompagnée des documents suivants conformément à l’article 7 du décret n°2013– 5183 du 18 novembre 2013 :  Le statut de l’association, une copie de l’annonce de sa constitution légale, la liste de ses dirigeants et les documents prouvant leurs qualifications,  La liste de ses filiales et bureaux régionaux s’ils existent et les noms de ses dirigeants,  Le rapport visé du ou des commissaires aux comptes pour l’année précédant la date de présentation de la demande concernant les associations dont les ressources annuelles dépassent cent mille (100.000) dinars  Une copie du dernier rapport transmis à la cour des comptes concernant les associations bénéficiantd’un financement public antérieur en application des dispositions de l’article 44 du Décret-loi n°2011-88 susvisé,  Le dernier rapport moral et financier approuvé par l’assemblée générale,  Une copie du registre des activités et des projets et du registre des aides, dons et donations prévues par l’article 40 du décret-loi n° 2011-88 susvisé,
  • 3. 3 Préparé par : Version française : Emilien Miner Version Arabe : Aly Bouzouida Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta  Une copie du dernier procès-verbal de l’assemblée élective des organes de direction de l’association  Les documents prouvant la régularité de la situation de l’association à l’égard de l’administrationfiscale et des caisses sociales  Les documents prouvant l’observation par l’association des dispositions de l’article 41 du décret-loisur le financement public des associations en Tunisie  Respecter dans sa constitution (…) les dispositions du décret – loi n° 2011 – 88 du 24 septembre 2011 portant organisation des associations (…) ». En cas de non-conformité à ces procédures, tout versement de fonds publics à une association, de fait, est considéré illégal. Pour cela, l’administration publique doit s’assurer de la légalité de la constitution de l’association (c’est-à-dire sa création conformément à la loi) qu’elle souhaite financer. Source : étude sur le financement public des associations élaboré par le centre Kawakibi pour la transition démocratique. Le décret-loi 5183/2013 qui réglemente le financement public présente en lui-même un handicap pour les associations et l'Etat, ce qui nécessite l'amélioration de textes pour répondre aux besoins et attentes de la société civile tunisienne et faciliter les procédures d’accès au financement. En 2014, le poste de secrétariat d'état chargé des relations avec la Société Civile et les Hautes Instances Constitutionnelle a été mis en place, avec pour mandat, entre autres, la réforme du décret 5183 de manière participative et en consultant toutes les composantes de la société civile. Beaucoup d’idées sont actuellement discutées au sein de ce ministère en faveur de la transparence et de la création d’une base de données nationale en ligne des associations. Ces consultations devaient également être élargies à tous les organismes étatiques concernés par le financement public. 2. L’association Relais pour l’Emergence d’une Jeunesse Sociale Organisée (RESO) L’association Relais pour l’Emergence d’une Jeunesse Sociale Organisée (RESO) a ensuite pris la parole et a présenté le projet Kolna Baladia. Quels sont les objectifs de ce projet ?  La mise en place d’une plateforme de transparence.  La création de nouvelles habitudes de collaboration entre les associations et les municipalités.  L’instauration de nouveaux mécanismes de transparence.  Rapprocher les jeunes des municipalités.  Uniformisation des procédures administratives et financières.  La mise en place d’un calendrier de travail en commun entre les 6 municipalités. Les partenaires du projet sont la Giz et la Fédération Nationale des villes Tunisiennes. Six municipalités y ont été associées : Kef- Jendouba- Menzel Bourguiba- Sousse- Monastir
  • 4. 4 Préparé par : Version française : Emilien Miner Version Arabe : Aly Bouzouida Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta Chaque municipalité s’est engagée à mettre à la disposition des associations un montant de 10.000 DT. Suite à un atelier de citoyenneté, les associations s’inspirent de problématiques de la commune pour les transformer en idées de projets.RESO fait ensuite l’accompagnement des projets Conditions d’acceptation des projets :  Il faut que le projet soit à destination des citoyens.  Les porteurs de projets doivent être des associations de jeunes ou un collectif d’association de la commune. L’appel à candidature s'étale sur 20 jours à l’exception de quelques municipalités qui l’ont étendu à 30. Une grille de sélection a été mise en place, les associations connaissent à l’avance les critères d’éligibilité. Un site web dédié à l’affichage de la délibération des résultats a été mis en place. RESO ne supervise pas le processus mais forme les associations pour la mise en place du plan d’action et la budgétisation de leurs initiatives. La durée d'exécution des projets est de 2 mois. La municipalité assure le suivi et le contrôle au niveau de l'exécution des projets. Des conventions entre les associations lauréates et les communes sont ensuite signées Le calendrier du projet se décline comme suit : Source : présentation du projet“KolnaBaladia” élaboré par RESO
  • 5. 5 Préparé par : Version française : Emilien Miner Version Arabe : Aly Bouzouida Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta II. Débat: Acquis et lacunes Le débat qui a suivi les présentations a été caractérisé par le listage d’un nombre important de points à améliorer concernant l’obtention et les méthodes d’attribution des fonds publics. ● Le problème est qu’il faut considérer le financement public dans sa totalité et y inclure les entreprises étatiques et semi-étatiques qui n’ont pas des procédures d’attribution de financements claires ni un processus de suivi de ces financements. ● Il est également nécessaire de tenir compte des financements internationaux des organismes étatiques par les biais desquels l’état donne les financements aux associations. ● Le décret qui régit le financement public impose aux associations 13 critères pour accéder à ce type de financement sauf qu’il y a des dépassements. ● Les bureaux de contrôle n’ont pas l’information et ne peuvent pas, par conséquence, orienter et aider les associations à avoir les documents nécessaires pour accéder au financement public. ● Le ministère doit mettre à disposition des associations, des formulaires pré-remplis, ou des modèles pour uniformiser les demandes de financement. ● Un des critères d'éligibilité est le PV deconstatationqui atteste l'existence de l’association ce qui est très contradictoire vu que l’association ne peut postuler que si elle possède un numéro de JORT. ● La matricule fiscal pose également problème aux associations, car on constate que la majorité d’entre elles ne connaissent pas les démarches à effectuer pour l’obtenir. ● L’information est centralisée au niveau du ministère des finances. ● Le décret ne spécifie pas que les organismes étatiques sont dans le devoir de communiquer l’information sur les financements octroyés. ● Les institutions publiques n’ont pas de site web pour afficher les montants disponibles pour les associations et affichent uniquement en format papier ce qui privilégie quelques associations et pas d’autres. ● Nécessité de former le personnel de l'administration public pour gérer les dossiers des associations et faire le suivi par la suite ● Manque de moyens humains au niveau des institutions publiques ● Nécessité de faire la distinction entre les petits et les grands projets au niveau du traitement des demandes et du suivi ● Le problème est qu’une majorité des associations constate un décalage entre l’argent reçu et l’argent réel. Un appui d’un montant de 500DT annuel est réduit à 200 après paiement de l’impôt, mais l’association doit justifier l’utilisation des 500 DT ● Le personnel des municipalités perçoit le travail avec les associations comme tâches supplémentaires étant donné que ça ne rentre pas dans leurs prérogatives ● Nécessité de designer des vis à vis au niveau des communes ● Le problème est que le gouvernement attribue le financement public non pas pour l'intérêt commun mais pour promouvoir son image. Il y a un ressenti que les associations sont une extension du gouvernement. D’ailleurs la plupart des financements publics sont alloués à la sous-traitance de services par les associations.
  • 6. 6 Préparé par : Version française : Emilien Miner Version Arabe : Aly Bouzouida Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta ● Le problème également réside dans les indicateurs de projets qui privilégient les associations qui œuvrent dans le sens du “service” public (exemple nettoyage de la ville) et non celles qui, par exemple, travaillent sur la gouvernance et la citoyenneté de manière générale. De ce constat se dégage la nécessité de revoir les indicateurs, de créer un équilibre et une distinction au niveau de la budgétisation du financement public entre les “services” et les actions citoyennes ● La question qui doit se poser est :est-ce que le gouvernement est prêt à financier des associations pour faire le suivi et le contrôle de ses actions / Est ce qu’il y a une loi qui oblige le gouvernement à soutenir la société civile ou cela reste optionnel ? ● Une majorité des financements sont accordées aux amicales et aux associations sportives. ● Une opacité a été notée par rapport au choix des associations à financier et aux procédures. Le manque de transparence est une problématique importante ● La responsabilité reste commune entre l’état et les associations, en effet même les associations doivent se conformer à la loi et régulariser leur situation. ● Le décret-loi 88-2011 permet une évolution quantitative et non qualitative de la société civile ● Au niveau des critères du financement public, les critères d'éligibilité de l’association sont clairs mais pas de critères d'éligibilité des projets, ce qui rend le choix et l’attribution des financements très subjectifs. ● Le décret n° 2013-5183 portant sur le financement public des associations touche à l’égalité entre les associations étant donné que les critères privilégient les associations “légendaires” (celles possédant une grande influence et qui sont déjà bien ancrées) ● Le décret n° 2013-5183 ne fait pas la distinction entre associations et organisations nationales ● La mise en réseau d’association autour d’un projet facilite l'attribution des financements publics mais reste le problème de suivi de ces financements. ● L'origine du problème réside dans la nature des relations entre les associations et les institutions publiques qui se caractérisent par un manque de confiance mutuel et une perception négatives. Ces même institutions se sont retrouvées du jour au lendemain face à flux important d’associations et ne savent pas, par conséquent, comment travailler ensemble. Même les associations n’ont pas la culture de la collaboration avec l’état ce qui crée des conflits entre les parties prenantes. ● Les associations ont déjà un rôle consultatif au niveau des conseils municipaux.
  • 7. 7 Préparé par : Version française : Emilien Miner Version Arabe : Aly Bouzouida Validé par : Nour Kaabi, Sofien Asta III. Recommandations: ● Uniformisation des critères d'éligibilité dans les institutions publiques. ● Centralisation de l’information et s’assurer que les tous les acteurs concernés par le financement public que ce soit les associations ou encore les acteurs étatiques aient accès à toutes les informations. ● Coordination au niveau du transfert d'information notamment avec la direction générale des associations et des partis politiques pour vérifier le statut de l’association. ● Instaurer une graduation au niveau des conditions ce qui va engendrer une graduation au niveau des financements. ● Publier de manière officielle et systématique les activités et les budgets de chaque ministère et régions, ainsi que les cibles des financements, pour être sûr d’avoir une totale transparence. ● Proposition de créer un fond commun (centraliser tous les financements à disposition de la société civile). ● Mettre en place des critères d'éligibilité pour les projets et les publier pour augmenter la transparence et limiter la subjectivité. ● Mettre à disposition des associations des formulaires préétablies ou des modèles pour uniformiser leurs demandes.