SlideShare une entreprise Scribd logo
QUAND LES « MONDES DU TRAVAIL »
NOUS MÈNENT À PENSER L’IRRÉPARABLE
Angelo Soares
ProfesseurTitulaire
Université du Québec à Montréal – UQÀM
Département d’ organisation et
ressources humaines
@: soares.angelo@uqam.ca
http://www.angelosoares.uqam.ca/
15e institut d'été du CRISE: Suicide, santé mentale et milieu de travail
Remerciements
• Au CRISE pour l’invitation.
• Luc Dargis et Charles Cardinal pour la recherche
bibliographique. Une aide inestimable
• Catherine Goulet-Cloutier et Steve Carrière, pour
l’organisation et pour répondre à toutes mes
questions
• Merci beaucoup!
Commencer à penser au suicide, c’est commencer
d’être miné. (…) C’est là qu’il faut le chercher. Ce
jeu mortel qui mène de la lucidité en face de
l’existence à l’évasion de la lumière, il faut le
suivre et le comprendre (Albert Camus).
Le travail
Dans une des conférences de Freud, quelqu’un de
l’audience lui a posé la question suivante :
• Qu’est-ce que c’est une vie en santé ?
L’audience s’attendait à une longue conférence, mais
Freud a répondu brièvement :
• Pour avoir une vie saine, il nous faut « aimer et
travailler ».
Le travail
• Cet équilibre entre l’amour et le travail devient de
plus en plus difficile compte tenu toutes les
transformations et les bouleversements qu’on vit
dans les « Mondes duTravail »
• Le contexte du travail (organisation du travail,
méthodes de gestion, conditions de travail)
Le travail
 Le verbe « travailler » apparaît dans la langue
française au XVIe siècle. Du latin tripaliare - torturer
avec le «tripalium», un instrument de torture à trois
pieux — le mot « travail » garde l'idée de souffrance
et de pénibilité.
Le travail
• Le travail a un impact important sur la vie et la
santé mentale.
• Facteur structurant, source des plaisirs et de
bien-être psychologique ;
• Facteur déstructurant, source des souffrances et
de problèmes de santé physique et mentale.
L’organisation du travail
 L’organisation du travail comporte les différentes
divisions du travail, le contenu de la tâche, le
système hiérarchique, les différentes relations
humaines qui font partie du travail, les modalités
du commandement, les rapports de pouvoirs, les
questions de responsabilités. Bref, comment le
travail est accompli.
 Pour expliquer nos différences, nous
invoquons souvent les personnalités, les
identités, le genre, l’âge, etc…
 Mais s’il y a bien une chose qui, au contraire,
nous rassemble… c’est que nous sommes des
êtres éminemment contextuels.
Objectif
• Examiner les facteurs du contexte organisationnel
qui peuvent être associés aux idéations suicidaires.
• Il faut comprendre que le contexte organisationnel
est encastré dans le marché du travail qui est, à son
tour, encastré dans la société.
S MSociété Organisations
Marché du
travail
Le suicide
• Le mot suicide vient du latin suicidium, terme
composé du préfixe sui, « de soi », et du verbe
caedere, « tuer »
• Le suicide est la mort causée par soi-même avec
l’intention précise de mourir.
• Au Québec, à chaque jour, trois Québécois
s’enlèvent la vie.
Suicide au Québec
• Pour la période 2013-2015 le suicide représentait 1,8%
de tous les décès au Québec.
• En 2016 le taux ajusté de suicides par 100 000
personnes était de 18,6 pour les hommes et de 5,7 pour
les femmes.
• Aucune différence significative n’est observée entre les
hommes et les femmes en ce qui a trait à la prévalence
d’idéations suicidaires.
Le suicide
• Shneidman (1994) nous propose une nouvelle vision
en identifiant un stimulus commun, dans presque
tous les cas de suicide : la présence d’une douleur
psychique insupportable (p.124).
• Cette douleur psychique se rapporte à une prise de
conscience d’émotions douloureuses (par exemple :
l’anxiété, l’humiliation, la honte, la culpabilité, la
solitude, etc.).
• La personne suicidaire veut cesser de souffrir et non
mourir.
Le suicide et le genre
• Depuis le XIX siècle, un des résultats classiques et
persistants des études sur le suicide porte sur les
différences entre hommes et femmes.
• Les hommes meurent plus souvent par suicide tandis que
les femmes font davantage de tentatives.
• Les méthodes utilisées sont aussi différentes : les
hommes utilisent les armes à feu et les femmes prennent
des barbituriques.
• Il y a une division sexuelle des représentations du suicide
Les idéations suicidaires
• Nous avons choisi d’utiliser le concept d’idéations
suicidaires, car nous croyons qu’elles constituent la
porte d’entrée vers les conduites suicidaires.
• Certes, penser au suicide ne signifie pas se suicider,
mais l’idéation suicidaire est toujours présente avant
une tentative de suicide ou un suicide complété
(Mishara & Tousignant, 2004).
Les idéations suicidaires
• Les idéations suicidaires forment le signal d'alarme
qui précède le suicide. Elles surviennent quand la
douleur psychique est devenue trop grande et que la
personne n’arrive pas à la diminuer avec les moyens
dont elle peut mobiliser.
Les idéations suicidaires
• Ainsi, identifier et comprendre les facteurs qui
peuvent être à la source du commencement de la
douleur psychique au travail, nous semble
important, car en les identifiant nous serons en
mesure de les prévenir, en essayant de les éliminer à
la source, s’inscrivant ainsi dans un registre de
prévention primaire
• On s’attaque à la source du problème et non
simplement aux symptômes du problème.
Des facteurs qui peuvent contribuer
aux idéations suicidaires
1. Les facteurs prédisposants
• Ces facteurs sont liés à l’histoire de vie de l’individu
et le rendent plus vulnérable.
Exemples : abus, violence, problèmes de santé
mentale, etc.
2. Les facteurs contribuants
• Ceux-ci accentuent le niveau de risque à un moment
précis.
Exemples : abus de substances, manque de ressources,
idéations suicidaires antérieures, etc.
Des facteurs qui peuvent contribuer
aux idéations suicidaires
3. Les facteurs précipitants
• Il s’agit de la goutte qui fait déborder le vase.
Exemples : peine d’amour, échec, rejet ou tout autre
événement de vie difficile et récent.
4. Les facteurs de protection
• Ces facteurs réduisent l’impact des trois autres
facteurs et élargissent le champ des solutions
possibles.
Exemples : disponibilité de ressources dans l’entourage,
présence de modèles sains, etc.
LES SUICIDES ET LES MONDES
DU TRAVAIL
• Entre Février 2008 et Octobre 2011, 69
employés de FranceTelecom se sont suicidés
• Le 26 avril 2011, à 8h00, un travailleur âgé de
57 ans, 4 fils et 30 ans d’ancienneté s’est
immolé par le feu dans le stationnement de
l’entreprise.
Les études sur le suicide et le travail
• La plupart des études et les revues de la littérature
visent à établir ou identifier les professions à risque
de suicide plus élevé.
• Dans une des premières revues de la littérature sur le
suicide et le travail, Bedeian (1982) analyse trois
groupes occupationnels : le secteur de la santé, le
secteur de la gestion et les professionnels et
finalement les militaires et paramilitaires.
• Il indique l’importance de mieux comprendre le
suicide et les liens dynamiques qui s’établissent avec
le travail.
Le suicide et le marché du travail
• Des nombreux études soulignent la corrélation existant
entre le contexte économique et le taux de suicide :
• La précarisation/ l’insécurité (Choi, 2018; Dalglish et
col., 2015; Kim & Cho, 2017; Park, 2018).
• Les récessions économiques (Stuckler & Basu, 2014)
• Le chômage (Kposowa, 2001; Hempstead & Phillips,
2015; Liu, 2017).
Les Mondes du travail depuis 1975…
• Crise du modèle Fordiste de production
• Renversement de conjoncture économique
• La montée du chômage
• La précarisation du travail / flexibilisation
• Tertiarisation de l’économie
• Introduction des NTIC
• MargarethThatcher & Ronald Reagan
• Le modèle japonais de production (Toyotisme)
La gestion Lean…
• L’individualisation
• Incertitude
• L’intensification du travail
(on doit faire plus, mieux et plus vite avec moins)
• La densification du temps de travail
• La quantification comptable
• La segmentation de l’expérience communautaire du
travail (diviser pour régner)
• La concurrence entre les salariés
• La novlangue néolibérale – le bannissement des termes
à connotation négative.
La dimension temporelle du travail
• À partir des années 80s les sociétés vont se
perpétuer en accélérant les mouvements qui les
caractérisent, notamment l’innovation et la
croissance. Elles doivent sans cesse innover et
s’accroître pour que les structures sociales se
maintiennent.
• Nous avons donc toujours plus d’innovation et de
croissance.
La dimension temporelle du travail
• On constate une accélération de la vie sociale
(Hartmut Rosa)
• Accélération technique
• Accélération du changement social
• Accélération du rythme de vie
La dimension temporelle du travail
• La « densification » ou « l’intensification du temps
quotidien » ont comme objectif d’effectuer plus
d’actions dans une même unité de temps.
• Hartmut Rosa indique deux stratégies que nous
utilisons pour y arriver:
1. Augmenter immédiatement la vitesse d’action,
consacrant ainsi moins de temps qu’auparavant à
une même activité (dormir moins, manger les
repas congelés).
2. Faire les tâches en parallèle : Multitâches.
La dimension temporelle du travail
et le suicide
• Les heures de travail (Choi, 2018; Kawada, 2016;
Kim & Cho, 2017; Milner, A., et col., 2018).
• Le travail de nuit / posté (Yoon, et col., 2015; Kim
et col., 2019).
Le suicide et le travail
• Boxer et col. (1995), en analysant les études
épidémiologiques, critiquent les méthodologies
utilisées et soulignent les résultats contradictoires
dans différents études sur un même groupe
occupationnel.
• Ce que nous invite à la prudence compte tenu les
problèmes d’ordre méthodologique évoqués par les
auteurs. Ils indiquent à la fin que les emplois à un
haut risque de suicide seraient aussi les emplois où
on trouve un haut taux de dépression et
d’alcoolisme.
Le suicide et le travail
• Parfois on trouve l’utilisation des concepts plutôt
flous, par exemple:
• Les conditions adverses (Baumert et al., 2014).
• Difficultés professionnelles (Nicolas et col, 2014 et
2016)
Les métiers à risque
(La liste n’est pas exhaustive)
• Les médecins
• Les infirmières
• Les anesthésistes
• Les travailleurs sociaux
• Les policiers
• Les militaires
• Les pompiers
• Les agriculteurs
• Les dentistes
• Les vétérinaires
• Les travailleurs de la
construction
Le suicide et le travail
• Nous croyons que les inconsistances soulignées dans
différents revues de la littérature ainsi que les limites
trouvées sont en partie associées à une
méconnaissance des Mondes du travail en termes
d’organisation du travail, des conditions de travail,
ainsi que des méthodes de gestion déployés.
Le suicide et le travail
• Par exemple à l’intérieur d’un certain groupe
occupationnel, par exemple, les médecins ou les
infirmières, nous avons énormément de variations en
termes d’organisation du travail, des conditions de
travail et dans la manière que ces professionnels sont
gérés et cela, à notre avis, peut brouiller les résultats
visant à comprendre le suicide en milieu de travail.
Le suicide et le travail
• Dans différentes études, menées ici au Québec, nous
avons constaté que l’organisation du travail joue un
rôle important dans les cas des idéations suicidaires :
la charge de travail, la coopération et la cohérence des
valeurs sont les variables prédictives des idéations
suicidaires.
Indicateurs de la santé mentale
• la détresse psychologique,
• l’épuisement professionnel,
• la dépression,
• l’anxiété,
• le désespoir,
• les idéations suicidaires.
36
Variables organisationnelles
37
Surcharge de travail
82%
Cohérence des valeurs
51%
Coopération
67%
Autonomie
35%
Reconnaissance
57%
Travail
Justice organisationnelle
30%
LE CONTEXTE ORGANISATIONNEL
Les idéations suicidaires (%)
Sans idéations
suicidaires
Idéations
suicidaires
Total
Projet 1 (Ingénieurs) (n=469) 89,8 10,2 100%
Projet 2 (Techniciens) (n=500) 90,4 9,6 100%
Projet 3 (Cols bleus) (n=960) 77,2 22,8 100%
Projet 4 (Éducation) (n=598) 88,1 11,9 100%
Projet 5 (Professionnels en Éducation) (n= 1873) 89,4 10,6 100%
Projet 6 (Travailleurs de Bureau) (n= 341) 87,8 12,2 100%
Projet 7 (Travailleurs Santé) (n= 1650) 88,4 11,6 100%
38
Variables prédictives pour les idéations
suicidaires
v1 v2 v3 v4 v5 v6 (%)
Projet 1 (Ingénieurs) * * * 92,3
Projet 2 (Techniciens) * 90,2
Projet 3 (Cols bleus) * * * 77,6
Projet 4 (Éducation) * * 88,2
Projet 5 (Professionnels en Éducation) * * * 89,4
Projet 6 (Travailleurs de Bureau) * * * 87,9
Projet 7 (Travailleurs Santé) * * * 88,0
Total 6/7 3/7 2/7 6/7 1/7 3/7
39
V1 - Charge de travail V4 - Coopération
V2 - Autonomie V5 - Justice organisationnelle
V3 - Reconnaissance V6 - Cohérence des valeurs
Variables prédictives pour les idéations
suicidaires et le sexe
v1 v2 v3 v4 v5 v6
Projet 3 (Cols bleus) * * *
Hommes H H H
Femmes F
Projet 5 (Professionnels en Éducation) * * *
Hommes H H
Femmes F F
Projet 7 (Travailleurs Santé) * * *
Hommes H
Femmes F F F
40
V1 - Charge de travail V4 - Coopération
V2 - Autonomie V5 - Justice organisationnelle
V3 - Reconnaissance V6 - Cohérence des valeurs
Les idéations suicidaires et le travail
• Dans les sept études présentées, nous pouvons
constater que l’organisation du travail joue un rôle
important dans les cas des idéations suicidaires : la
charge de travail et la coopération sont les deux
variables prédictives des idéations suicidaires le plus
présentes (six sur sept).
Les idéations suicidaires et le travail
• Par conséquent, lorsqu’il y a surcharge de travail et
la coopération dans l’équipe est faible, il y a une
forte probabilité que l’individu pense qu’il serait
préférable de mourir plutôt que de vivre dans telles
conditions.
• L’individu veut arrêter la souffrance au travail
Les idéations suicidaires et le travail
• Il est en effet intéressant d’observer que la
cohérence de valeurs apparaît comme variable
prédictive des idéations suicidaires des femmes
dans un milieu traditionnellement masculin et,
inversement, la variable cohérence des valeurs se
présente comme variable prédictive pour les
idéations suicidaires des hommes dans les milieux
traditionnellement féminins.
Les idéations suicidaires et le travail
• La charge de travail (Jobin, 2008) et la coopération
dans l’équipe (Dejours & Bègue, 2009 et Pezé, 2008)
avaient déjà été associées à la problématique du
suicide et du travail même si les auteurs avaient
utilisé d’autres méthodes de recherche.
Les idéations suicidaires et le travail
• Ces deux variables nous semblent importantes, car les
contextes d’utilisation de l’organisation du travail « lean »
(aussi appelée « gestion par le stress ») sont de plus en plus
fréquents.
• Dans ces contextes, les différentes caractéristiques de la
gestion « lean » sont interdépendantes : intensification du
travail, organisation du travail en flux tendu, utilisation
intensive de la sous-traitance ; méthodes pour réduire le
gaspillage, contrôle très rigide du travail, individualisation des
problèmes et réduction de l’habileté collective des travailleurs
à répondre et à se mobiliser face aux attaques à la qualité de
vie au travail associée à la dépolitisation de la question de
l’organisation du travail (Parker & Slaughter, 1994 ; Stewart et
col., 2009).
Les idéations suicidaires et le travail
• La littérature sur les conséquences de l’implémentation du « lean »,
nous indique que loin d’améliorer les conditions du travail, de
diminuer les contraintes, on constate une augmentation des
problèmes de santé occupationnelle, une intensification du travail,
donc une surcharge de travail (on fait plus avec moins), un grand
effritement de la coopération dans les équipes (diviser pour
régner), une accentuation de la pression sur les salariés, une
détresse psychologique, des souffrances et des problèmes d’usure
physique et mentale de plus en plus présents.
• Au Japon, cette forme d’organisation du travail a des conséquences
destructrices, comme le Karoshi – mort par surtravail – et le
Karojisatsu – suicide causé par le stress au travail. La pression pour
une performance chaque fois plus grande, dans la solitude, devient
insupportable.
Les idéations suicidaires et le travail
• La cohérence des valeurs entre l’individu (homme ou
femme) et ses milieux semble importante pour
comprendre les différences entre hommes et
femmes concernant les idéations suicidaires.
• Il faut d’abord considérer que les valeurs sont
historiquement et socialement construits. Ainsi la
socialisation des hommes et des femmes deviennent
un aspect important dans la compréhension des
différences existantes dans la problématique du
suicide.
Les idéations suicidaires et le travail
• Les différents rôles socialement construits selon le
genre peuvent avoir un effet sur le suicide. Dans les
mondes du travail, les auteures soulignent que les
femmes qui travaillent dans un milieu
traditionnellement masculin ont un risque plus élevé
de suicide lorsque l’on les compare avec d’autres
femmes et le même risque que les hommes.
Suicide et harcèlements
• Harcèlement psychologique: (Soares, 2014, 2012,
2011, 2005; Holt et col., 2015; Nielsen et co., 2016;
Leach et col. 2017).
• Harcèlement sexuel : (Griffith, 2017 et 2019; Hom et
col., 2017)
Suicide et harcèlement psychologique
« Je préfère me jeter par cette fenêtre que de
retourner à travailler là-bas »
(Ginette, travailleuse harcelée)
Le cas de Vicky Binet
Au 25 janvier 2003,Vicky Binet, 43 ans, quatre
enfants, cadre au service de ressources humaines
chez Amadeus, France a écrit sur son agenda : « Saut
» avec une flèche vers le bas, et ce samedi-là, elle a
sauté d'un pont, à 500 mètres de son entreprise.
La lettre
« Ce n'est pas un hasard si je fais ce geste ici, devant
Amadeus. Si je me suicide aujourd'hui, c'est que,
comme je l'ai souvent exprimé, je ne peux pas
supporter l'idée de réintégrer mon poste dans les
conditions proposées, c'est-à-dire exactement les
mêmes que celles qui m'ont fait craquer et que je subis
depuis janvier 2002, placardisation, manque de
respect, humiliation (publique), souffrance morale,
aucune reconnaissance professionnelle.»
Projet 3 – Cols bleus
Les idéations suicidaires et le HP
Harcèlement Psychologique (%)
Pas harcelés 43,6
Faux harcelés 17,2
Harcelés sans le savoir 5,7
Harcelés 33,5
Les idéations suicidaires et le HP
• En utilisant le test de Scheffé, des comparaisons
multiples nous permettent une analyse plus précise.
• Les différences de moyennes entre les groupes sont
statistiquement significatives lorsque nous
comparons deux groupes : ceux qui sont harcelés &
ceux qui le sont sans savoir vécu par rapport à ceux
qui n’ont jamais été harcelés et les faux harcelés.
Les idéations suicidaires et le HP
• Il y a une corrélation positive entre:
• La durée du HP
• La fréquence du HP
Conclusion
• Les conséquences d’un suicide sont dévastatrices à tous les
niveaux. Les entreprises sous-estiment encore l’impact du
problème. Il est rare qu’une organisation ait un plan d’action
pour faire face à un suicide. La réaction de fuite et le déni
renvoient toujours à une individualisation du problème où la
direction (et parfois même le syndicat) essaye d’identifier une
« fragilité individuelle » comme étant la cause du suicide,
tout en refusant d’accepter la part de responsabilité de
l’organisation du travail dans cette violence. Cette absence
de réaction organisationnelle face au suicide peut conduire à
une dégradation supplémentaire du climat de travail, des
rapports sociaux au travail et de la cohésion sociale et, par
conséquent, peut contribuer à augmenter le risque de
passage à l’acte.
Conclusion
• Certes, le suicide est un geste complexe, lié à un
ensemble de causes tout aussi complexes, qui évoquent
le désespoir et la souffrance. Le travail peut constituer
l’une des sources d’un suicide, voire en être la principale.
Nous croyons que le contexte organisationnel, en
particulier la surcharge de travail et la coopération dans
l’équipe deviennent des facteurs incontournables pour la
compréhension des liens entre le suicide et le travail. Il
n’est pas une simple question de cause et effet entre ces
variables et les idéations suicidaires, mais plutôt d’une
dynamique qui s’établit entre ces variables
organisationnelles qui peuvent nous aider à comprendre
l’émergence des idéations suicidaires.
Conclusion
• Il faut aussi considérer une autre variable importante
qui est source des idéations suicidaires : le
harcèlement psychologique. Lorsque l’individu vit
cette forme sournoise de violence, les idéations
suicidaires sont aussi plus présentes.
Conclusion
• Pour conclure, nous aimerions paraphraser Marx et
Peuchet (2006), et nous poser la question : qu’est-ce
qu’une organisation « où l’on trouve la solitude la
plus profonde au sein de plusieurs millions d’âmes ;
où l’on peut être pris d’un désir implacable de se tuer
sans que qui que ce soit nous devine ? » Nous
croyons que c’est dans la nature même de nos
organisations liquides d’aujourd’hui, avec la
surcharge de travail, l’effritement de la coopération
dans les équipes, d’enfanter les suicides.
Conclusion
• Certes, toutes les organisations ne sont pas
pareilles, et par conséquent n’ont pas les mêmes
produits. Nous espérons que nos résultats, nos
débats, nos travaux, nos échanges ici, puissent nous
aider à comprendre cette « nature organisationnelle
meurtrière », parmi les causes déterminantes d’un
suicide, sans toujours individualiser ou nier le
problème, pour que ensemble nous puissions
transformer nos organisations, pour que « aimer et
travailler » puissent coexister dans un certain
équilibre, moins fragile, que ce que nous avons
aujourd’hui.
Conclusion
• La solution passe par une transformation de
l’organisation du travail, des conditions de travail et
des modèles de gestion visant des valeurs sûres :
une charge de travail adéquate, la coopération, le
respect, la confiance, et une cohérence entre les
valeurs individuelles et organisationnelles. En un
mot, il nous faut de la démocratie au travail.
MERCI BEAUCOUP!
AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
HTTP://WWW.ANGELOSOARES.CA
@: SOARES.ANGELO@UQAM.CA

Contenu connexe

Similaire à Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable

Prevention suicide fp fh 18 11 14
Prevention suicide fp fh 18 11 14Prevention suicide fp fh 18 11 14
Prevention suicide fp fh 18 11 14raymondteyrouz
 
extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...
extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...
extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...
Tristan de Fommervault
 
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016  Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Paul Daval
 
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Un manifeste pour la psychiatrie sociale du XXIe siècle
Un manifeste pour la psychiatrie sociale  du XXIe siècleUn manifeste pour la psychiatrie sociale  du XXIe siècle
Un manifeste pour la psychiatrie sociale du XXIe siècle
Université de Montréal
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
Martinsky Desjardins
 
L'echo interview
L'echo interviewL'echo interview
L'echo interview
answinnen
 
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collèguesL'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Rachel Bocher
 
Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Cartographie simplifiée des risques psychosociauxCartographie simplifiée des risques psychosociaux
Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Réseau Pro Santé
 
Placedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamoralePlacedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamorale
boprat
 
Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...
Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...
Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...
Nathalie Jbeily
 
Theorie des-organisations
Theorie des-organisationsTheorie des-organisations
Theorie des-organisations
Jarrosson Bruno
 
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
Persoonlijke studie teksten
 
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptimPowerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
CharlotteMaignan3
 
La QuêTe Sans Fin
La QuêTe Sans FinLa QuêTe Sans Fin
La QuêTe Sans Fin
Valérie M. Saintot
 
Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)elhassan2007
 
Ecoles des relations humaines
Ecoles des relations humainesEcoles des relations humaines
Ecoles des relations humaineselhassan2007
 

Similaire à Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable (20)

Prevention suicide fp fh 18 11 14
Prevention suicide fp fh 18 11 14Prevention suicide fp fh 18 11 14
Prevention suicide fp fh 18 11 14
 
extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...
extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...
extrait conférence bore out - burn out - brown out - comment se préserver de...
 
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016  Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
 
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
 
Un manifeste pour la psychiatrie sociale du XXIe siècle
Un manifeste pour la psychiatrie sociale  du XXIe siècleUn manifeste pour la psychiatrie sociale  du XXIe siècle
Un manifeste pour la psychiatrie sociale du XXIe siècle
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
 
L'echo interview
L'echo interviewL'echo interview
L'echo interview
 
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collèguesL'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
 
Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Un pas de côté - Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
 
Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
Cartographie simplifiée des risques psychosociauxCartographie simplifiée des risques psychosociaux
Cartographie simplifiée des risques psychosociaux
 
Placedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamoralePlacedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamorale
 
Lille3 psycom 2010
Lille3 psycom 2010Lille3 psycom 2010
Lille3 psycom 2010
 
Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...
Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...
Psychosomatique: de "mots" en "maux"- 6eme congres de la Physiotherapie- USJ-...
 
Theorie des-organisations
Theorie des-organisationsTheorie des-organisations
Theorie des-organisations
 
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
 
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
 
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptimPowerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
 
La QuêTe Sans Fin
La QuêTe Sans FinLa QuêTe Sans Fin
La QuêTe Sans Fin
 
Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)
 
Ecoles des relations humaines
Ecoles des relations humainesEcoles des relations humaines
Ecoles des relations humaines
 

Plus de Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie

Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSAComprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth HelplinesThe Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomersRejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricolePrévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travailAutogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 

Plus de Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (20)

Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSAComprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
Comprendre le suicide et sa prévention chez les personnes ayant une DI ou un TSA
 
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
 
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
 
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth HelplinesThe Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
 
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
 
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomersRejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
 
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
 
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
 
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
 
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricolePrévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
 
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
 
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
 
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
 
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
 
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
 
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologiquePromotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
 
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travailAutogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
 
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
Sentinelles en prévention du suicide : qu’est-ce qui influence leur capacité ...
 
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
 
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
 

Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable

  • 1. QUAND LES « MONDES DU TRAVAIL » NOUS MÈNENT À PENSER L’IRRÉPARABLE Angelo Soares ProfesseurTitulaire Université du Québec à Montréal – UQÀM Département d’ organisation et ressources humaines @: soares.angelo@uqam.ca http://www.angelosoares.uqam.ca/ 15e institut d'été du CRISE: Suicide, santé mentale et milieu de travail
  • 2. Remerciements • Au CRISE pour l’invitation. • Luc Dargis et Charles Cardinal pour la recherche bibliographique. Une aide inestimable • Catherine Goulet-Cloutier et Steve Carrière, pour l’organisation et pour répondre à toutes mes questions • Merci beaucoup!
  • 3. Commencer à penser au suicide, c’est commencer d’être miné. (…) C’est là qu’il faut le chercher. Ce jeu mortel qui mène de la lucidité en face de l’existence à l’évasion de la lumière, il faut le suivre et le comprendre (Albert Camus).
  • 4. Le travail Dans une des conférences de Freud, quelqu’un de l’audience lui a posé la question suivante : • Qu’est-ce que c’est une vie en santé ? L’audience s’attendait à une longue conférence, mais Freud a répondu brièvement : • Pour avoir une vie saine, il nous faut « aimer et travailler ».
  • 5. Le travail • Cet équilibre entre l’amour et le travail devient de plus en plus difficile compte tenu toutes les transformations et les bouleversements qu’on vit dans les « Mondes duTravail » • Le contexte du travail (organisation du travail, méthodes de gestion, conditions de travail)
  • 6. Le travail  Le verbe « travailler » apparaît dans la langue française au XVIe siècle. Du latin tripaliare - torturer avec le «tripalium», un instrument de torture à trois pieux — le mot « travail » garde l'idée de souffrance et de pénibilité.
  • 7. Le travail • Le travail a un impact important sur la vie et la santé mentale. • Facteur structurant, source des plaisirs et de bien-être psychologique ; • Facteur déstructurant, source des souffrances et de problèmes de santé physique et mentale.
  • 8. L’organisation du travail  L’organisation du travail comporte les différentes divisions du travail, le contenu de la tâche, le système hiérarchique, les différentes relations humaines qui font partie du travail, les modalités du commandement, les rapports de pouvoirs, les questions de responsabilités. Bref, comment le travail est accompli.
  • 9.  Pour expliquer nos différences, nous invoquons souvent les personnalités, les identités, le genre, l’âge, etc…  Mais s’il y a bien une chose qui, au contraire, nous rassemble… c’est que nous sommes des êtres éminemment contextuels.
  • 10. Objectif • Examiner les facteurs du contexte organisationnel qui peuvent être associés aux idéations suicidaires. • Il faut comprendre que le contexte organisationnel est encastré dans le marché du travail qui est, à son tour, encastré dans la société. S MSociété Organisations Marché du travail
  • 11. Le suicide • Le mot suicide vient du latin suicidium, terme composé du préfixe sui, « de soi », et du verbe caedere, « tuer » • Le suicide est la mort causée par soi-même avec l’intention précise de mourir. • Au Québec, à chaque jour, trois Québécois s’enlèvent la vie.
  • 12. Suicide au Québec • Pour la période 2013-2015 le suicide représentait 1,8% de tous les décès au Québec. • En 2016 le taux ajusté de suicides par 100 000 personnes était de 18,6 pour les hommes et de 5,7 pour les femmes. • Aucune différence significative n’est observée entre les hommes et les femmes en ce qui a trait à la prévalence d’idéations suicidaires.
  • 13. Le suicide • Shneidman (1994) nous propose une nouvelle vision en identifiant un stimulus commun, dans presque tous les cas de suicide : la présence d’une douleur psychique insupportable (p.124). • Cette douleur psychique se rapporte à une prise de conscience d’émotions douloureuses (par exemple : l’anxiété, l’humiliation, la honte, la culpabilité, la solitude, etc.). • La personne suicidaire veut cesser de souffrir et non mourir.
  • 14. Le suicide et le genre • Depuis le XIX siècle, un des résultats classiques et persistants des études sur le suicide porte sur les différences entre hommes et femmes. • Les hommes meurent plus souvent par suicide tandis que les femmes font davantage de tentatives. • Les méthodes utilisées sont aussi différentes : les hommes utilisent les armes à feu et les femmes prennent des barbituriques. • Il y a une division sexuelle des représentations du suicide
  • 15. Les idéations suicidaires • Nous avons choisi d’utiliser le concept d’idéations suicidaires, car nous croyons qu’elles constituent la porte d’entrée vers les conduites suicidaires. • Certes, penser au suicide ne signifie pas se suicider, mais l’idéation suicidaire est toujours présente avant une tentative de suicide ou un suicide complété (Mishara & Tousignant, 2004).
  • 16. Les idéations suicidaires • Les idéations suicidaires forment le signal d'alarme qui précède le suicide. Elles surviennent quand la douleur psychique est devenue trop grande et que la personne n’arrive pas à la diminuer avec les moyens dont elle peut mobiliser.
  • 17. Les idéations suicidaires • Ainsi, identifier et comprendre les facteurs qui peuvent être à la source du commencement de la douleur psychique au travail, nous semble important, car en les identifiant nous serons en mesure de les prévenir, en essayant de les éliminer à la source, s’inscrivant ainsi dans un registre de prévention primaire • On s’attaque à la source du problème et non simplement aux symptômes du problème.
  • 18. Des facteurs qui peuvent contribuer aux idéations suicidaires 1. Les facteurs prédisposants • Ces facteurs sont liés à l’histoire de vie de l’individu et le rendent plus vulnérable. Exemples : abus, violence, problèmes de santé mentale, etc. 2. Les facteurs contribuants • Ceux-ci accentuent le niveau de risque à un moment précis. Exemples : abus de substances, manque de ressources, idéations suicidaires antérieures, etc.
  • 19. Des facteurs qui peuvent contribuer aux idéations suicidaires 3. Les facteurs précipitants • Il s’agit de la goutte qui fait déborder le vase. Exemples : peine d’amour, échec, rejet ou tout autre événement de vie difficile et récent. 4. Les facteurs de protection • Ces facteurs réduisent l’impact des trois autres facteurs et élargissent le champ des solutions possibles. Exemples : disponibilité de ressources dans l’entourage, présence de modèles sains, etc.
  • 20. LES SUICIDES ET LES MONDES DU TRAVAIL
  • 21. • Entre Février 2008 et Octobre 2011, 69 employés de FranceTelecom se sont suicidés • Le 26 avril 2011, à 8h00, un travailleur âgé de 57 ans, 4 fils et 30 ans d’ancienneté s’est immolé par le feu dans le stationnement de l’entreprise.
  • 22. Les études sur le suicide et le travail • La plupart des études et les revues de la littérature visent à établir ou identifier les professions à risque de suicide plus élevé. • Dans une des premières revues de la littérature sur le suicide et le travail, Bedeian (1982) analyse trois groupes occupationnels : le secteur de la santé, le secteur de la gestion et les professionnels et finalement les militaires et paramilitaires. • Il indique l’importance de mieux comprendre le suicide et les liens dynamiques qui s’établissent avec le travail.
  • 23. Le suicide et le marché du travail • Des nombreux études soulignent la corrélation existant entre le contexte économique et le taux de suicide : • La précarisation/ l’insécurité (Choi, 2018; Dalglish et col., 2015; Kim & Cho, 2017; Park, 2018). • Les récessions économiques (Stuckler & Basu, 2014) • Le chômage (Kposowa, 2001; Hempstead & Phillips, 2015; Liu, 2017).
  • 24. Les Mondes du travail depuis 1975… • Crise du modèle Fordiste de production • Renversement de conjoncture économique • La montée du chômage • La précarisation du travail / flexibilisation • Tertiarisation de l’économie • Introduction des NTIC • MargarethThatcher & Ronald Reagan • Le modèle japonais de production (Toyotisme)
  • 25. La gestion Lean… • L’individualisation • Incertitude • L’intensification du travail (on doit faire plus, mieux et plus vite avec moins) • La densification du temps de travail • La quantification comptable • La segmentation de l’expérience communautaire du travail (diviser pour régner) • La concurrence entre les salariés • La novlangue néolibérale – le bannissement des termes à connotation négative.
  • 26. La dimension temporelle du travail • À partir des années 80s les sociétés vont se perpétuer en accélérant les mouvements qui les caractérisent, notamment l’innovation et la croissance. Elles doivent sans cesse innover et s’accroître pour que les structures sociales se maintiennent. • Nous avons donc toujours plus d’innovation et de croissance.
  • 27. La dimension temporelle du travail • On constate une accélération de la vie sociale (Hartmut Rosa) • Accélération technique • Accélération du changement social • Accélération du rythme de vie
  • 28. La dimension temporelle du travail • La « densification » ou « l’intensification du temps quotidien » ont comme objectif d’effectuer plus d’actions dans une même unité de temps. • Hartmut Rosa indique deux stratégies que nous utilisons pour y arriver: 1. Augmenter immédiatement la vitesse d’action, consacrant ainsi moins de temps qu’auparavant à une même activité (dormir moins, manger les repas congelés). 2. Faire les tâches en parallèle : Multitâches.
  • 29. La dimension temporelle du travail et le suicide • Les heures de travail (Choi, 2018; Kawada, 2016; Kim & Cho, 2017; Milner, A., et col., 2018). • Le travail de nuit / posté (Yoon, et col., 2015; Kim et col., 2019).
  • 30. Le suicide et le travail • Boxer et col. (1995), en analysant les études épidémiologiques, critiquent les méthodologies utilisées et soulignent les résultats contradictoires dans différents études sur un même groupe occupationnel. • Ce que nous invite à la prudence compte tenu les problèmes d’ordre méthodologique évoqués par les auteurs. Ils indiquent à la fin que les emplois à un haut risque de suicide seraient aussi les emplois où on trouve un haut taux de dépression et d’alcoolisme.
  • 31. Le suicide et le travail • Parfois on trouve l’utilisation des concepts plutôt flous, par exemple: • Les conditions adverses (Baumert et al., 2014). • Difficultés professionnelles (Nicolas et col, 2014 et 2016)
  • 32. Les métiers à risque (La liste n’est pas exhaustive) • Les médecins • Les infirmières • Les anesthésistes • Les travailleurs sociaux • Les policiers • Les militaires • Les pompiers • Les agriculteurs • Les dentistes • Les vétérinaires • Les travailleurs de la construction
  • 33. Le suicide et le travail • Nous croyons que les inconsistances soulignées dans différents revues de la littérature ainsi que les limites trouvées sont en partie associées à une méconnaissance des Mondes du travail en termes d’organisation du travail, des conditions de travail, ainsi que des méthodes de gestion déployés.
  • 34. Le suicide et le travail • Par exemple à l’intérieur d’un certain groupe occupationnel, par exemple, les médecins ou les infirmières, nous avons énormément de variations en termes d’organisation du travail, des conditions de travail et dans la manière que ces professionnels sont gérés et cela, à notre avis, peut brouiller les résultats visant à comprendre le suicide en milieu de travail.
  • 35. Le suicide et le travail • Dans différentes études, menées ici au Québec, nous avons constaté que l’organisation du travail joue un rôle important dans les cas des idéations suicidaires : la charge de travail, la coopération et la cohérence des valeurs sont les variables prédictives des idéations suicidaires.
  • 36. Indicateurs de la santé mentale • la détresse psychologique, • l’épuisement professionnel, • la dépression, • l’anxiété, • le désespoir, • les idéations suicidaires. 36
  • 37. Variables organisationnelles 37 Surcharge de travail 82% Cohérence des valeurs 51% Coopération 67% Autonomie 35% Reconnaissance 57% Travail Justice organisationnelle 30% LE CONTEXTE ORGANISATIONNEL
  • 38. Les idéations suicidaires (%) Sans idéations suicidaires Idéations suicidaires Total Projet 1 (Ingénieurs) (n=469) 89,8 10,2 100% Projet 2 (Techniciens) (n=500) 90,4 9,6 100% Projet 3 (Cols bleus) (n=960) 77,2 22,8 100% Projet 4 (Éducation) (n=598) 88,1 11,9 100% Projet 5 (Professionnels en Éducation) (n= 1873) 89,4 10,6 100% Projet 6 (Travailleurs de Bureau) (n= 341) 87,8 12,2 100% Projet 7 (Travailleurs Santé) (n= 1650) 88,4 11,6 100% 38
  • 39. Variables prédictives pour les idéations suicidaires v1 v2 v3 v4 v5 v6 (%) Projet 1 (Ingénieurs) * * * 92,3 Projet 2 (Techniciens) * 90,2 Projet 3 (Cols bleus) * * * 77,6 Projet 4 (Éducation) * * 88,2 Projet 5 (Professionnels en Éducation) * * * 89,4 Projet 6 (Travailleurs de Bureau) * * * 87,9 Projet 7 (Travailleurs Santé) * * * 88,0 Total 6/7 3/7 2/7 6/7 1/7 3/7 39 V1 - Charge de travail V4 - Coopération V2 - Autonomie V5 - Justice organisationnelle V3 - Reconnaissance V6 - Cohérence des valeurs
  • 40. Variables prédictives pour les idéations suicidaires et le sexe v1 v2 v3 v4 v5 v6 Projet 3 (Cols bleus) * * * Hommes H H H Femmes F Projet 5 (Professionnels en Éducation) * * * Hommes H H Femmes F F Projet 7 (Travailleurs Santé) * * * Hommes H Femmes F F F 40 V1 - Charge de travail V4 - Coopération V2 - Autonomie V5 - Justice organisationnelle V3 - Reconnaissance V6 - Cohérence des valeurs
  • 41. Les idéations suicidaires et le travail • Dans les sept études présentées, nous pouvons constater que l’organisation du travail joue un rôle important dans les cas des idéations suicidaires : la charge de travail et la coopération sont les deux variables prédictives des idéations suicidaires le plus présentes (six sur sept).
  • 42. Les idéations suicidaires et le travail • Par conséquent, lorsqu’il y a surcharge de travail et la coopération dans l’équipe est faible, il y a une forte probabilité que l’individu pense qu’il serait préférable de mourir plutôt que de vivre dans telles conditions. • L’individu veut arrêter la souffrance au travail
  • 43. Les idéations suicidaires et le travail • Il est en effet intéressant d’observer que la cohérence de valeurs apparaît comme variable prédictive des idéations suicidaires des femmes dans un milieu traditionnellement masculin et, inversement, la variable cohérence des valeurs se présente comme variable prédictive pour les idéations suicidaires des hommes dans les milieux traditionnellement féminins.
  • 44. Les idéations suicidaires et le travail • La charge de travail (Jobin, 2008) et la coopération dans l’équipe (Dejours & Bègue, 2009 et Pezé, 2008) avaient déjà été associées à la problématique du suicide et du travail même si les auteurs avaient utilisé d’autres méthodes de recherche.
  • 45. Les idéations suicidaires et le travail • Ces deux variables nous semblent importantes, car les contextes d’utilisation de l’organisation du travail « lean » (aussi appelée « gestion par le stress ») sont de plus en plus fréquents. • Dans ces contextes, les différentes caractéristiques de la gestion « lean » sont interdépendantes : intensification du travail, organisation du travail en flux tendu, utilisation intensive de la sous-traitance ; méthodes pour réduire le gaspillage, contrôle très rigide du travail, individualisation des problèmes et réduction de l’habileté collective des travailleurs à répondre et à se mobiliser face aux attaques à la qualité de vie au travail associée à la dépolitisation de la question de l’organisation du travail (Parker & Slaughter, 1994 ; Stewart et col., 2009).
  • 46. Les idéations suicidaires et le travail • La littérature sur les conséquences de l’implémentation du « lean », nous indique que loin d’améliorer les conditions du travail, de diminuer les contraintes, on constate une augmentation des problèmes de santé occupationnelle, une intensification du travail, donc une surcharge de travail (on fait plus avec moins), un grand effritement de la coopération dans les équipes (diviser pour régner), une accentuation de la pression sur les salariés, une détresse psychologique, des souffrances et des problèmes d’usure physique et mentale de plus en plus présents. • Au Japon, cette forme d’organisation du travail a des conséquences destructrices, comme le Karoshi – mort par surtravail – et le Karojisatsu – suicide causé par le stress au travail. La pression pour une performance chaque fois plus grande, dans la solitude, devient insupportable.
  • 47. Les idéations suicidaires et le travail • La cohérence des valeurs entre l’individu (homme ou femme) et ses milieux semble importante pour comprendre les différences entre hommes et femmes concernant les idéations suicidaires. • Il faut d’abord considérer que les valeurs sont historiquement et socialement construits. Ainsi la socialisation des hommes et des femmes deviennent un aspect important dans la compréhension des différences existantes dans la problématique du suicide.
  • 48. Les idéations suicidaires et le travail • Les différents rôles socialement construits selon le genre peuvent avoir un effet sur le suicide. Dans les mondes du travail, les auteures soulignent que les femmes qui travaillent dans un milieu traditionnellement masculin ont un risque plus élevé de suicide lorsque l’on les compare avec d’autres femmes et le même risque que les hommes.
  • 49. Suicide et harcèlements • Harcèlement psychologique: (Soares, 2014, 2012, 2011, 2005; Holt et col., 2015; Nielsen et co., 2016; Leach et col. 2017). • Harcèlement sexuel : (Griffith, 2017 et 2019; Hom et col., 2017)
  • 50. Suicide et harcèlement psychologique « Je préfère me jeter par cette fenêtre que de retourner à travailler là-bas » (Ginette, travailleuse harcelée)
  • 51. Le cas de Vicky Binet Au 25 janvier 2003,Vicky Binet, 43 ans, quatre enfants, cadre au service de ressources humaines chez Amadeus, France a écrit sur son agenda : « Saut » avec une flèche vers le bas, et ce samedi-là, elle a sauté d'un pont, à 500 mètres de son entreprise.
  • 52. La lettre « Ce n'est pas un hasard si je fais ce geste ici, devant Amadeus. Si je me suicide aujourd'hui, c'est que, comme je l'ai souvent exprimé, je ne peux pas supporter l'idée de réintégrer mon poste dans les conditions proposées, c'est-à-dire exactement les mêmes que celles qui m'ont fait craquer et que je subis depuis janvier 2002, placardisation, manque de respect, humiliation (publique), souffrance morale, aucune reconnaissance professionnelle.»
  • 53. Projet 3 – Cols bleus Les idéations suicidaires et le HP Harcèlement Psychologique (%) Pas harcelés 43,6 Faux harcelés 17,2 Harcelés sans le savoir 5,7 Harcelés 33,5
  • 54. Les idéations suicidaires et le HP • En utilisant le test de Scheffé, des comparaisons multiples nous permettent une analyse plus précise. • Les différences de moyennes entre les groupes sont statistiquement significatives lorsque nous comparons deux groupes : ceux qui sont harcelés & ceux qui le sont sans savoir vécu par rapport à ceux qui n’ont jamais été harcelés et les faux harcelés.
  • 55. Les idéations suicidaires et le HP • Il y a une corrélation positive entre: • La durée du HP • La fréquence du HP
  • 56. Conclusion • Les conséquences d’un suicide sont dévastatrices à tous les niveaux. Les entreprises sous-estiment encore l’impact du problème. Il est rare qu’une organisation ait un plan d’action pour faire face à un suicide. La réaction de fuite et le déni renvoient toujours à une individualisation du problème où la direction (et parfois même le syndicat) essaye d’identifier une « fragilité individuelle » comme étant la cause du suicide, tout en refusant d’accepter la part de responsabilité de l’organisation du travail dans cette violence. Cette absence de réaction organisationnelle face au suicide peut conduire à une dégradation supplémentaire du climat de travail, des rapports sociaux au travail et de la cohésion sociale et, par conséquent, peut contribuer à augmenter le risque de passage à l’acte.
  • 57. Conclusion • Certes, le suicide est un geste complexe, lié à un ensemble de causes tout aussi complexes, qui évoquent le désespoir et la souffrance. Le travail peut constituer l’une des sources d’un suicide, voire en être la principale. Nous croyons que le contexte organisationnel, en particulier la surcharge de travail et la coopération dans l’équipe deviennent des facteurs incontournables pour la compréhension des liens entre le suicide et le travail. Il n’est pas une simple question de cause et effet entre ces variables et les idéations suicidaires, mais plutôt d’une dynamique qui s’établit entre ces variables organisationnelles qui peuvent nous aider à comprendre l’émergence des idéations suicidaires.
  • 58. Conclusion • Il faut aussi considérer une autre variable importante qui est source des idéations suicidaires : le harcèlement psychologique. Lorsque l’individu vit cette forme sournoise de violence, les idéations suicidaires sont aussi plus présentes.
  • 59. Conclusion • Pour conclure, nous aimerions paraphraser Marx et Peuchet (2006), et nous poser la question : qu’est-ce qu’une organisation « où l’on trouve la solitude la plus profonde au sein de plusieurs millions d’âmes ; où l’on peut être pris d’un désir implacable de se tuer sans que qui que ce soit nous devine ? » Nous croyons que c’est dans la nature même de nos organisations liquides d’aujourd’hui, avec la surcharge de travail, l’effritement de la coopération dans les équipes, d’enfanter les suicides.
  • 60. Conclusion • Certes, toutes les organisations ne sont pas pareilles, et par conséquent n’ont pas les mêmes produits. Nous espérons que nos résultats, nos débats, nos travaux, nos échanges ici, puissent nous aider à comprendre cette « nature organisationnelle meurtrière », parmi les causes déterminantes d’un suicide, sans toujours individualiser ou nier le problème, pour que ensemble nous puissions transformer nos organisations, pour que « aimer et travailler » puissent coexister dans un certain équilibre, moins fragile, que ce que nous avons aujourd’hui.
  • 61. Conclusion • La solution passe par une transformation de l’organisation du travail, des conditions de travail et des modèles de gestion visant des valeurs sûres : une charge de travail adéquate, la coopération, le respect, la confiance, et une cohérence entre les valeurs individuelles et organisationnelles. En un mot, il nous faut de la démocratie au travail.
  • 62. MERCI BEAUCOUP! AVEZ-VOUS DES QUESTIONS? HTTP://WWW.ANGELOSOARES.CA @: SOARES.ANGELO@UQAM.CA