SlideShare une entreprise Scribd logo
Tribunes

                             Analyse de Christophe Cahn, senior manager                                          social avant d’être un évé-
                             chez Eveho conseil, pôle marketing distribution,                                    nement technique. » Si nous
                             et Michel Revest, directeur recherche                                               disposons aujourd’hui d’à
                             et innovations de Covéa                                                             peu près toutes les techno-
                                                                                                                 logies pour transformer les

                             Que sera l’assurance
Photos DR




                                                                                                                 sociétés, il ne faut jamais
                                                                                                                 sous-estimer cette force

                             en 2025 ?                                                                           d’inertie que sont les phé-
                                                                                                                 nomènes sociaux, principa-
                                                                                                                 lement quand on s’attache
                                               de valeur peut être cassée       Apple, Facebook... Elles se      au futur.
            Synthèse du colloque Pros-         et que c’est par l’innovation    distinguent par un nouveau       Par ailleurs, l’explosion de
            pective 2025 du Cercle LAB         que de nouveaux acteurs          mode d’organisation du tra-      la productivité des services
            de septembre 2010, sur les         peuvent s’imposer.               vail, fait pour "perdre du       aura un impact significatif
            évolutions socio-écono-            Quels sont les forces identi-    temps" à déceler les réponses    sur les effectifs et leur redé-
                                               fiées et les obstacles à fran-   pertinentes aux attentes pro-    ploiement. Plus d’efficacité
            miques des 15 prochaines
                                               chir pour que l’industrie de     fondes des clients.              pour le client peut-elle s’avé-
            années et leurs impacts sur        l’assurance crée une nouvelle                                     rer créatrice d’emplois ? Cette
            l’assurance.                       valeur ajoutée qui réponde       n Nouveau management             équation délicate est aussi




            L’
                                               aux aspirations d’une nou-       Aujourd’hui, l’offre poten-      au cœur du déploiement des
                     événement le plus         velle société et d’une écono-    tielle évolue à une vitesse      nouvelles technologies.
                     spectaculaire sera        mie aujourd’hui émergente ?      exponentielle, tirée par une
                     l’émergence, dans les                                      technologie électronique         n La santé, objet
            30 ans à venir, d’une écono-       n Génération Y : catalyseur      qui double de puissance          de consommation
            mie entièrement redéployée         des transformations              tous les 18 mois. Ce mouve-      au quotidien ?
            sur des nouveaux produits          Quoique jeune, la génération     ment, apparu à la fin des an-    Le progrès scientifique va
            et services. L’organisation        des 17/32 ans a déjà marqué      nées 1990, crée l’instabilité    accroître de manière spec-
            des technologies en un vaste       son époque en créant la          de la demande. Il exige, pour    taculaire la longévité et donc
            système global (tout numé-         culture du partage via inter-    l’entreprise qui veut investir   agir sur l’évolution des socié-
            rique, interconnecté avec des      net. Elle sait capter les mou-   sur le long terme, de définir    tés humaines. L’usage des
            milliards d’objets alimentant      vements de marché, se les        un cap stable et dynamisant.     technologies apportera des
            l’intelligence artificielle, et    accaparer et aussi influencer    Comment réussir dans cette       solutions de vie pour donner
            une informatique affective)                                                                          naissance à une économie de
            va entraîner une explosion de                                                                        l’être mieux.
            la productivité des services et             La mutation annoncée est celle d’un                      La plupart des fonctions
            donner naissance à une nou-             passage d’une économie de l’avoir plus                       traditionnelles de l’hôpital
            velle économie de la taille de                                                                       se feront dans un domicile
            celle de la France. Cette par-
                                                    à une économie de l’être mieux.                              médicalisé. Les ménages
            tie de notre futur économique                                                                        seront équipés en télémé-
            sera entièrement à inventer.       les autres générations. Bien     voie quand innover est plus      decine, à condition que la
            Produits et services devront       que récente sur le marché        compliqué que gérer ?            précarité n’augmente pas et
            répondre à des besoins imma-       de l’assurance, elle porte ses   La réponse tient dans l’émer-    qu’ils soient propriétaires de
            tériels de santé, de sécurité,     nouveaux modes de consom-        gence d’un nouveau style         leur logement. Des robots fa-
            d’échange, d’informations et       mation et catalyse les trans-    de management qui prend          cilitateurs de vie feront leur
            de conseils… infinis dans leur     formations à l’œuvre.            en compte différemment la        apparition dans les premiers
            variété et leur extension.         Ses valeurs de partage, ses      vision de l’entreprise, ses      "quartiers intelligents".
            Or, d’ici 2025, le risque existe   relations différentes à l’en-    moyens, ses critères de déci-    Ce progrès agira probable-
            de voir d’autres acteurs se        treprise et à l’entrepreneu-     sion, ses rapports au risque,    ment sur les très grandes et
            substituer aux assureurs par       riat aideront à dynamiser        à l’espace, au temps et ses      très profondes résistances
            leurs capacités d’innovation       une nouvelle croissance,         modes de relation avec les       politiques, économiques et
            et d’initiative. Concrètement,     dans une économie guidée         autres (1).                      sociales qui, jusqu’à main-
            via les nouvelles technolo-        par les besoins d’échange.                                        tenant, ont empêché les
            gies, les comparateurs ont         En effet, les succès récents     n Nouvelles technologies :       développements en matière
            d’ores et déjà apporté une         sont le fait d’entreprises       phénomène social                 d’assurance santé complé-
            valeur ajoutée qui n’existait      générationnelles qui ont su      et gestion des effectifs         mentaire. Dans un contexte
            pas dans la chaîne de valeur       rencontrer les tendances de      Michel Foucault écrivait :       où les marges de manœuvres
            de l’assurance. A eux seuls,       fond de la société, ses aspi-    « Un développement techno-       de l’Etat dans la gestion de
            ils ont montré que la chaîne       rations profondes : Google,      logique est un phénomène         l’économie et de la protec-


     54      la tribune de l’assurance • n° 156 • mars 2011
Enjeux pour les assureurs pour les 15 prochaines années
                                                           Forces                                                  Faiblesses
                                   - Valeur ajoutée dans la gestion des réseaux              - Capacité à anticiper les attentes et besoins
                                   de prestations                                            de la société à l’horizon 2025
                                   - Savoir-faire dans le prix                               - Bien identifier les concurrents de demain
tion sociale se réduisent, des     - Répondre aux attentes sociétales                        - Taux de pénétration des nouvelles technologies dans
recompositions du paysage          - Prestations concrètes des événements essentiels         la chaîne de valeur
                                   de la vie des gens                                        - Agilité des systèmes d’information
ne seront plus à exclure. Les      - Faciliter une vie de plus en plus complexe              - Capitalisation des données clients
dépenses de santé au sens          - Proposer des procédures rassurantes                     - Programmes de gains de productivité
strict déborderont-elles le        et déculpabilisantes                                      - Partenariats externes
cadre de la relation Sécurité                          Opportunités                                                Menaces
sociale/médecins/usagers,
                                   - Aversion aux risques de la société                      - Acteurs mieux placés, plus innovants, issus des
pour faire partie des objets       - Allongement de la durée de vie                          nouvelles technologies, plus en adéquation avec
consommés au quotidien ?           - Développement des pays émergents                        la société
                                   - Désengagement de l’Etat                                 - Rôle réduit à des sous-traitants, loueurs de marge
n Les plus de 60 ans               - Pouvoir facilitateur des technologies                   de solvabilité, prestataires de services financiers
pilotent nos choix
économiques !                     distributeurs – "internes" ou              - opérateurs de mobilité            parenté "secondaire") ;
Cette génération cumule           "externes" – ont tout intérêt              (nouvelle appellation des           - assurances travail hors lien
les pouvoirs politique, so-       à travailler ensemble pour                 constructeurs automobiles) ;        de commettant ;
ciologique, économique,           satisfaire les attentes des                - grande distribution, dans         - vie numérique : responsabi-
concentre le patrimoine et        clients. C’est une opportu-                l’obligation de se renouveler.      lité, sécurité, prestations de
détient des droits sociaux        nité qui demande une muta-                                                     service, conservation.
significatifs. Et stimule la      tion profonde d’organisation               n Faire bouger les lignes           Par le fait de l’accroissement
croissance. Son espérance         et d’état d’esprit : passer du             En conclusion, la mutation          de la profondeur de temps
de vie s’accroît de 4 mois        prix à la valeur ajoutée, des              annoncée est celle d’un             des hommes (espérance de
par an. Cette génération a        besoins d’une cible à ceux de              passage d’une économie de           vie, progrès médical, poids
la vie devant elle ! Ce chan-     l’individu, réconcilier mar-               l’avoir plus à une économie         économique et sociologique,
gement démographique de           keting et distribution, iden-              de l’être mieux, dynami-            désir des anciens de consom-
fond représente une énorme        tifier de nouvelles attentes,              sée par les innombrables            mer et de rester actifs), la
opportunité pour les assu-        percées et innovations…                    possibilités offertes par les       société va se penser diffé-
reurs. Tout comme il y a un       Déjà, des maillons de la                   technologies, le progrès            remment. Par conséquent,
discours à tenir pour la clien-   chaîne de valeur échappent                 scientifique et les nouvelles       les enjeux vont changer :
tèle mature des 45-50 ans, il     aux assureurs. Des non-as-                 stratégies d’alliance.              - prise en compte de temps
y a un discours à réinventer      sureurs se construisent une                Dans un contexte où les             plus longs : la vie, la terre, les
pour les jeunes (Y) et pour       légitimité en proposant des                marges de manœuvres de              espèces, la culture ;
les aînés.                        produits d’assurance par rap-              l’Etat dans la gestion de           - retour du réel, du concret,
Vieillir à domicile est le sou-   port à leur cœur de métier.                l’économie se réduisent, les        qui correspond à des de-
hait de plus de 80 % des per-     Les acteurs les mieux placés               opportunités pour les assu-         mandes des individus de
sonnes. La masse assurable        sont plus innovants, portés                reurs de faire bouger leurs         plus en plus fortes et diver-
est là. Avec 12 millions de       par la puissance de leur                   lignes sont nombreuses. Ils         sifiées ;
logements en 2030 compre-         marque "grand public" et                   peuvent apporter soutien et         - angoisse, peur pour soi et
nant une personne référente       plus en capacité à satisfaire              garantie, là où les familles,       les siens ;
de plus de 60 ans, plus de        des demandes fortes de la                  les relais sociaux, l’Etat sont     - prise de conscience des
3 millions de logements sup-      nouvelle société. Ils identi-              et seront de plus en plus ab-       limites de tout ordre : res-
plémentaires seront à assu-       fient l’assurance comme un                 sents ou défaillants :              sou rces, st r uc t u res so -
rer (MRH, GAV, prévoyance,        élément clé pour fidéliser                 - nouveaux moyens de trans-         ciales…
dépendance…). L’ensemble          leurs clients, se différencier             port et façons de se déplacer ;     - contenant des vies, durée
de cette population cherche       de leurs concurrents, enri-                - performance énergétique           de vie du contenant.
aussi à prévenir le vieillisse-   chir et donner de la valeur                et sécurité des installations ;     Or les risques et le temps
ment, notamment cognitif.         ajoutée à leurs propres pres-              - garanties de bonne fin ;          sont l’un la matière pre-
                                  tations dans l’objectif de les             - le bien vieillir et la bonne      mière des assureurs, l’autre
n Distribution : nouveaux         stabiliser, les conforter ou les           santé comme condition du            les limites de la réalité et
acteurs et insatisfaction des     pérenniser.                                bien vivre ;                        de leur gestion. La vocation
consommateurs                     Les entrants potentiels sont :             - assurances coups durs de          de l’assureur est d’être un
La performance de la distri-      - énergéticiens (tous fluides) ;           la vie ;                            acteur social et un facteur
bution passe par la mise en       - opérateurs de communi-                   - facilitation de la vie et la      de sécurisation du monde
ligne des assureurs avec les      cation (cablopérateurs et                  "vie budgétée" de soi et des        réel. Sa légitimité n’est pas
attentes formulées ou impli-      acteurs TV inclus) ;                       siens ;                             contestable dans ce futur
cites de la société. Dans un      - fournisseurs d’accès et ac-              - assurances patrimoniales à        proche. •
contexte où le pouvoir bas-       teurs du web (Google) ;                    objectif de sécurité et évolu-
                                                                                                                 (1) Voir Stratégie pour un futur
cule du côté des consomma-        - créateur d’outils de com-                tives, adaptées aux nouvelles       souhaitable, par Philippe Lukacs,
teurs, les assureurs et leurs     munication (Apple) ;                       vies des personnes (lien de         Dunod 2008.



                                                                                               la tribune de l’assurance • n° 156 • mars 2011         55

Contenu connexe

Tendances

Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...
Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...
Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...
Robin GOUDE
 
La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?
La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?
La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?
La Fabrique de l'industrie
 
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance
 
La mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉ
La mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉLa mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉ
La mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉ
Robin GOUDE
 
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
Inetum
 
Emag Assurance en mouvement janv 2016
Emag Assurance en mouvement janv 2016Emag Assurance en mouvement janv 2016
Emag Assurance en mouvement janv 2016
L'Assurance en mouvement
 
Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"
Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"
Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"
Chaire_Retailing 4.0
 
En bref - Etude sur le télétravail
En bref - Etude sur le télétravail En bref - Etude sur le télétravail
En bref - Etude sur le télétravail
EuraTechnologies
 
Fiche de lecture : l'âge de la multitude
Fiche de lecture : l'âge de la multitudeFiche de lecture : l'âge de la multitude
Fiche de lecture : l'âge de la multitude
shapers.xyz
 
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance
 
Bpifrance le lab - le numerique deroutant
Bpifrance le lab - le numerique deroutantBpifrance le lab - le numerique deroutant
Bpifrance le lab - le numerique deroutant
Bpifrance
 
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Bpifrance
 
Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...
Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...
Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...
Chaire_Retailing 4.0
 
TDAY Programme et inscription 01042016
TDAY Programme et inscription 01042016TDAY Programme et inscription 01042016
TDAY Programme et inscription 01042016
L'Assurance en mouvement
 
Syntec Numérique - livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...
Syntec Numérique -  livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...Syntec Numérique -  livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...
Syntec Numérique - livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...
polenumerique33
 
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTPInnovations digitales au service de la prevention dans le BTP
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP
stephanie bigeon-bienvenu
 
Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "
Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "
Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "
Chaire_Retailing 4.0
 
PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016
PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016
PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016
L'Assurance en mouvement
 
Les 100 propositions d'Arnaud Montebourg
Les 100 propositions d'Arnaud MontebourgLes 100 propositions d'Arnaud Montebourg
Les 100 propositions d'Arnaud Montebourg
melclalex
 

Tendances (20)

Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...
Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...
Pourquoi les taxis are out of the game ? For now and for the rest of their li...
 
La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?
La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?
La productivité du télétravail repose-t-elle uniquement sur les salariés ?
 
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
 
La mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉ
La mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉLa mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉ
La mobilité 2.0 - Mémoire de Recherche - Robin GOUDÉ
 
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
[LIVRE BLANC] La transformation numérique du parcours de vie
 
Emag Assurance en mouvement janv 2016
Emag Assurance en mouvement janv 2016Emag Assurance en mouvement janv 2016
Emag Assurance en mouvement janv 2016
 
Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"
Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"
Compte-rendu - "Les nouveaux métiers dans le commerce 4.0"
 
En bref - Etude sur le télétravail
En bref - Etude sur le télétravail En bref - Etude sur le télétravail
En bref - Etude sur le télétravail
 
Fiche de lecture : l'âge de la multitude
Fiche de lecture : l'âge de la multitudeFiche de lecture : l'âge de la multitude
Fiche de lecture : l'âge de la multitude
 
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
Bpifrance le lab le numerique deroutant acte 2
 
Bpifrance le lab - le numerique deroutant
Bpifrance le lab - le numerique deroutantBpifrance le lab - le numerique deroutant
Bpifrance le lab - le numerique deroutant
 
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
 
Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...
Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...
Compte-rendu - " Robots, Internet des objets et Intelligence Artificielle dan...
 
TDAY Programme et inscription 01042016
TDAY Programme et inscription 01042016TDAY Programme et inscription 01042016
TDAY Programme et inscription 01042016
 
Syntec Numérique - livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...
Syntec Numérique -  livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...Syntec Numérique -  livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...
Syntec Numérique - livre blanc - silver economie - Révolution du bien vieill...
 
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTPInnovations digitales au service de la prevention dans le BTP
Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP
 
Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "
Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "
Compte-rendu - " Comment réinventer la société 4.0 à l’aune du XXIème siècle ? "
 
PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016
PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016
PREZ Générale - TDAY Insurance - congrès révolution numérique du 12 Avril 2016
 
Les 100 propositions d'Arnaud Montebourg
Les 100 propositions d'Arnaud MontebourgLes 100 propositions d'Arnaud Montebourg
Les 100 propositions d'Arnaud Montebourg
 
Transformation numerique-livre-blanc
Transformation numerique-livre-blancTransformation numerique-livre-blanc
Transformation numerique-livre-blanc
 

Similaire à Que sera l\'assurance en 2025 ?

Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)
Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)
Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)
FrenchWeb.fr
 
Les Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'esprit
Les Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'espritLes Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'esprit
Les Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'esprit
Bruno A. Bonechi
 
Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter l art de l ...
Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter    l art de l ...Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter    l art de l ...
Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter l art de l ...
Alban Jarry
 
Le référentiel de la transformation digitale edition 2015
Le référentiel de la transformation digitale   edition 2015Le référentiel de la transformation digitale   edition 2015
Le référentiel de la transformation digitale edition 2015
Lucile HYON-LE GOURRIEREC
 
Numérique et nouvelles activités - Les propostions du Medef
Numérique et nouvelles activités - Les propostions du MedefNumérique et nouvelles activités - Les propostions du Medef
Numérique et nouvelles activités - Les propostions du Medef
Adm Medef
 
Le Numerique Déroutant
Le Numerique DéroutantLe Numerique Déroutant
Le Numerique Déroutant
Laurent Fiard
 
Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015
Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015
Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015
polenumerique33
 
Numerique deroutant BPI
Numerique deroutant BPINumerique deroutant BPI
Numerique deroutant BPI
Missioneco72
 
Tday programme 040416
Tday programme 040416Tday programme 040416
Tday programme 040416
L'Assurance en mouvement
 
Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...
Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...
Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...
Bruno A. Bonechi
 
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
Sébastien Bourguignon
 
L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...
L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...
L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...
Bruno A. Bonechi
 
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovationTransformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
Mohamed ASHTEWY
 
Classement des éditeurs de logiciels Français
Classement des éditeurs de logiciels FrançaisClassement des éditeurs de logiciels Français
Classement des éditeurs de logiciels Français
FrdricCANEVET
 
Le décodeur de la transition digitale
Le décodeur de la transition digitale Le décodeur de la transition digitale
Le décodeur de la transition digitale
Jérôme Wallut
 
L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...
L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...
L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...
Conseils Atelya
 
Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...
Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...
Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...
UNITEC
 
CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040
CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040
CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040
Bpifrance
 
Transformation digitale : effet de mode ou révolution ?
Transformation digitale : effet de mode ou révolution ? Transformation digitale : effet de mode ou révolution ?
Transformation digitale : effet de mode ou révolution ?
Publicis Consultants
 
Les conférences de 15marches
Les conférences de 15marchesLes conférences de 15marches
Les conférences de 15marches
Stéphane Schultz
 

Similaire à Que sera l\'assurance en 2025 ? (20)

Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)
Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)
Livre blanc - Transformer l'industrie par le numérique (Syntec Numérique)
 
Les Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'esprit
Les Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'espritLes Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'esprit
Les Echos - La transformation digitale - un nouvel état d'esprit
 
Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter l art de l ...
Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter    l art de l ...Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter    l art de l ...
Fabrice Epelboin - Extrait livre blanc 112 regards sur twitter l art de l ...
 
Le référentiel de la transformation digitale edition 2015
Le référentiel de la transformation digitale   edition 2015Le référentiel de la transformation digitale   edition 2015
Le référentiel de la transformation digitale edition 2015
 
Numérique et nouvelles activités - Les propostions du Medef
Numérique et nouvelles activités - Les propostions du MedefNumérique et nouvelles activités - Les propostions du Medef
Numérique et nouvelles activités - Les propostions du Medef
 
Le Numerique Déroutant
Le Numerique DéroutantLe Numerique Déroutant
Le Numerique Déroutant
 
Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015
Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015
Bpifrance le lab : le numérique déroutant 2015
 
Numerique deroutant BPI
Numerique deroutant BPINumerique deroutant BPI
Numerique deroutant BPI
 
Tday programme 040416
Tday programme 040416Tday programme 040416
Tday programme 040416
 
Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...
Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...
Booster d'innovation - En entreprise, la transition digitale passe par le cha...
 
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
Pascal Buffard - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - La réussite du...
 
L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...
L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...
L'Express L'Entreprise - En entreprise, la transition digitale passe par le c...
 
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovationTransformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
Transformation Digitale des PME à l'ère de l'innovation
 
Classement des éditeurs de logiciels Français
Classement des éditeurs de logiciels FrançaisClassement des éditeurs de logiciels Français
Classement des éditeurs de logiciels Français
 
Le décodeur de la transition digitale
Le décodeur de la transition digitale Le décodeur de la transition digitale
Le décodeur de la transition digitale
 
L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...
L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...
L’Entreprise 2.0 : Acte 1 - Performance et intelligence collective dans l’ent...
 
Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...
Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...
Le numérique : nouveau pilier de l'innovation sociétale et économique - Antoi...
 
CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040
CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040
CAC 40 - Next40 : quelle France en 2040
 
Transformation digitale : effet de mode ou révolution ?
Transformation digitale : effet de mode ou révolution ? Transformation digitale : effet de mode ou révolution ?
Transformation digitale : effet de mode ou révolution ?
 
Les conférences de 15marches
Les conférences de 15marchesLes conférences de 15marches
Les conférences de 15marches
 

Que sera l\'assurance en 2025 ?

  • 1. Tribunes Analyse de Christophe Cahn, senior manager social avant d’être un évé- chez Eveho conseil, pôle marketing distribution, nement technique. » Si nous et Michel Revest, directeur recherche disposons aujourd’hui d’à et innovations de Covéa peu près toutes les techno- logies pour transformer les Que sera l’assurance Photos DR sociétés, il ne faut jamais sous-estimer cette force en 2025 ? d’inertie que sont les phé- nomènes sociaux, principa- lement quand on s’attache de valeur peut être cassée Apple, Facebook... Elles se au futur. Synthèse du colloque Pros- et que c’est par l’innovation distinguent par un nouveau Par ailleurs, l’explosion de pective 2025 du Cercle LAB que de nouveaux acteurs mode d’organisation du tra- la productivité des services de septembre 2010, sur les peuvent s’imposer. vail, fait pour "perdre du aura un impact significatif évolutions socio-écono- Quels sont les forces identi- temps" à déceler les réponses sur les effectifs et leur redé- fiées et les obstacles à fran- pertinentes aux attentes pro- ploiement. Plus d’efficacité miques des 15 prochaines chir pour que l’industrie de fondes des clients. pour le client peut-elle s’avé- années et leurs impacts sur l’assurance crée une nouvelle rer créatrice d’emplois ? Cette l’assurance. valeur ajoutée qui réponde n Nouveau management équation délicate est aussi L’ aux aspirations d’une nou- Aujourd’hui, l’offre poten- au cœur du déploiement des événement le plus velle société et d’une écono- tielle évolue à une vitesse nouvelles technologies. spectaculaire sera mie aujourd’hui émergente ? exponentielle, tirée par une l’émergence, dans les technologie électronique n La santé, objet 30 ans à venir, d’une écono- n Génération Y : catalyseur qui double de puissance de consommation mie entièrement redéployée des transformations tous les 18 mois. Ce mouve- au quotidien ? sur des nouveaux produits Quoique jeune, la génération ment, apparu à la fin des an- Le progrès scientifique va et services. L’organisation des 17/32 ans a déjà marqué nées 1990, crée l’instabilité accroître de manière spec- des technologies en un vaste son époque en créant la de la demande. Il exige, pour taculaire la longévité et donc système global (tout numé- culture du partage via inter- l’entreprise qui veut investir agir sur l’évolution des socié- rique, interconnecté avec des net. Elle sait capter les mou- sur le long terme, de définir tés humaines. L’usage des milliards d’objets alimentant vements de marché, se les un cap stable et dynamisant. technologies apportera des l’intelligence artificielle, et accaparer et aussi influencer Comment réussir dans cette solutions de vie pour donner une informatique affective) naissance à une économie de va entraîner une explosion de l’être mieux. la productivité des services et La mutation annoncée est celle d’un La plupart des fonctions donner naissance à une nou- passage d’une économie de l’avoir plus traditionnelles de l’hôpital velle économie de la taille de se feront dans un domicile celle de la France. Cette par- à une économie de l’être mieux. médicalisé. Les ménages tie de notre futur économique seront équipés en télémé- sera entièrement à inventer. les autres générations. Bien voie quand innover est plus decine, à condition que la Produits et services devront que récente sur le marché compliqué que gérer ? précarité n’augmente pas et répondre à des besoins imma- de l’assurance, elle porte ses La réponse tient dans l’émer- qu’ils soient propriétaires de tériels de santé, de sécurité, nouveaux modes de consom- gence d’un nouveau style leur logement. Des robots fa- d’échange, d’informations et mation et catalyse les trans- de management qui prend cilitateurs de vie feront leur de conseils… infinis dans leur formations à l’œuvre. en compte différemment la apparition dans les premiers variété et leur extension. Ses valeurs de partage, ses vision de l’entreprise, ses "quartiers intelligents". Or, d’ici 2025, le risque existe relations différentes à l’en- moyens, ses critères de déci- Ce progrès agira probable- de voir d’autres acteurs se treprise et à l’entrepreneu- sion, ses rapports au risque, ment sur les très grandes et substituer aux assureurs par riat aideront à dynamiser à l’espace, au temps et ses très profondes résistances leurs capacités d’innovation une nouvelle croissance, modes de relation avec les politiques, économiques et et d’initiative. Concrètement, dans une économie guidée autres (1). sociales qui, jusqu’à main- via les nouvelles technolo- par les besoins d’échange. tenant, ont empêché les gies, les comparateurs ont En effet, les succès récents n Nouvelles technologies : développements en matière d’ores et déjà apporté une sont le fait d’entreprises phénomène social  d’assurance santé complé- valeur ajoutée qui n’existait générationnelles qui ont su et gestion des effectifs mentaire. Dans un contexte pas dans la chaîne de valeur rencontrer les tendances de Michel Foucault écrivait : où les marges de manœuvres de l’assurance. A eux seuls, fond de la société, ses aspi- « Un développement techno- de l’Etat dans la gestion de ils ont montré que la chaîne rations profondes : Google, logique est un phénomène l’économie et de la protec- 54 la tribune de l’assurance • n° 156 • mars 2011
  • 2. Enjeux pour les assureurs pour les 15 prochaines années Forces Faiblesses - Valeur ajoutée dans la gestion des réseaux - Capacité à anticiper les attentes et besoins de prestations de la société à l’horizon 2025 - Savoir-faire dans le prix - Bien identifier les concurrents de demain tion sociale se réduisent, des - Répondre aux attentes sociétales - Taux de pénétration des nouvelles technologies dans recompositions du paysage - Prestations concrètes des événements essentiels la chaîne de valeur de la vie des gens - Agilité des systèmes d’information ne seront plus à exclure. Les - Faciliter une vie de plus en plus complexe - Capitalisation des données clients dépenses de santé au sens - Proposer des procédures rassurantes - Programmes de gains de productivité strict déborderont-elles le et déculpabilisantes - Partenariats externes cadre de la relation Sécurité Opportunités Menaces sociale/médecins/usagers, - Aversion aux risques de la société - Acteurs mieux placés, plus innovants, issus des pour faire partie des objets - Allongement de la durée de vie nouvelles technologies, plus en adéquation avec consommés au quotidien ? - Développement des pays émergents la société - Désengagement de l’Etat - Rôle réduit à des sous-traitants, loueurs de marge n Les plus de 60 ans - Pouvoir facilitateur des technologies de solvabilité, prestataires de services financiers pilotent nos choix économiques ! distributeurs – "internes" ou - opérateurs de mobilité parenté "secondaire") ; Cette génération cumule "externes" – ont tout intérêt (nouvelle appellation des - assurances travail hors lien les pouvoirs politique, so- à travailler ensemble pour constructeurs automobiles) ; de commettant ; ciologique, économique, satisfaire les attentes des - grande distribution, dans - vie numérique : responsabi- concentre le patrimoine et clients. C’est une opportu- l’obligation de se renouveler. lité, sécurité, prestations de détient des droits sociaux nité qui demande une muta- service, conservation. significatifs. Et stimule la tion profonde d’organisation n Faire bouger les lignes Par le fait de l’accroissement croissance. Son espérance et d’état d’esprit : passer du En conclusion, la mutation de la profondeur de temps de vie s’accroît de 4 mois prix à la valeur ajoutée, des annoncée est celle d’un des hommes (espérance de par an. Cette génération a besoins d’une cible à ceux de passage d’une économie de vie, progrès médical, poids la vie devant elle ! Ce chan- l’individu, réconcilier mar- l’avoir plus à une économie économique et sociologique, gement démographique de keting et distribution, iden- de l’être mieux, dynami- désir des anciens de consom- fond représente une énorme tifier de nouvelles attentes, sée par les innombrables mer et de rester actifs), la opportunité pour les assu- percées et innovations… possibilités offertes par les société va se penser diffé- reurs. Tout comme il y a un Déjà, des maillons de la technologies, le progrès remment. Par conséquent, discours à tenir pour la clien- chaîne de valeur échappent scientifique et les nouvelles les enjeux vont changer : tèle mature des 45-50 ans, il aux assureurs. Des non-as- stratégies d’alliance. - prise en compte de temps y a un discours à réinventer sureurs se construisent une Dans un contexte où les plus longs : la vie, la terre, les pour les jeunes (Y) et pour légitimité en proposant des marges de manœuvres de espèces, la culture ; les aînés. produits d’assurance par rap- l’Etat dans la gestion de - retour du réel, du concret, Vieillir à domicile est le sou- port à leur cœur de métier. l’économie se réduisent, les qui correspond à des de- hait de plus de 80 % des per- Les acteurs les mieux placés opportunités pour les assu- mandes des individus de sonnes. La masse assurable sont plus innovants, portés reurs de faire bouger leurs plus en plus fortes et diver- est là. Avec 12 millions de par la puissance de leur lignes sont nombreuses. Ils sifiées ; logements en 2030 compre- marque "grand public" et peuvent apporter soutien et - angoisse, peur pour soi et nant une personne référente plus en capacité à satisfaire garantie, là où les familles, les siens ; de plus de 60 ans, plus de des demandes fortes de la les relais sociaux, l’Etat sont - prise de conscience des 3 millions de logements sup- nouvelle société. Ils identi- et seront de plus en plus ab- limites de tout ordre : res- plémentaires seront à assu- fient l’assurance comme un sents ou défaillants : sou rces, st r uc t u res so - rer (MRH, GAV, prévoyance, élément clé pour fidéliser - nouveaux moyens de trans- ciales… dépendance…). L’ensemble leurs clients, se différencier port et façons de se déplacer ; - contenant des vies, durée de cette population cherche de leurs concurrents, enri- - performance énergétique de vie du contenant. aussi à prévenir le vieillisse- chir et donner de la valeur et sécurité des installations ; Or les risques et le temps ment, notamment cognitif. ajoutée à leurs propres pres- - garanties de bonne fin ; sont l’un la matière pre- tations dans l’objectif de les - le bien vieillir et la bonne mière des assureurs, l’autre n Distribution : nouveaux stabiliser, les conforter ou les santé comme condition du les limites de la réalité et acteurs et insatisfaction des pérenniser. bien vivre ; de leur gestion. La vocation consommateurs Les entrants potentiels sont : - assurances coups durs de de l’assureur est d’être un La performance de la distri- - énergéticiens (tous fluides) ; la vie ; acteur social et un facteur bution passe par la mise en - opérateurs de communi- - facilitation de la vie et la de sécurisation du monde ligne des assureurs avec les cation (cablopérateurs et "vie budgétée" de soi et des réel. Sa légitimité n’est pas attentes formulées ou impli- acteurs TV inclus) ; siens ; contestable dans ce futur cites de la société. Dans un - fournisseurs d’accès et ac- - assurances patrimoniales à proche. • contexte où le pouvoir bas- teurs du web (Google) ; objectif de sécurité et évolu- (1) Voir Stratégie pour un futur cule du côté des consomma- - créateur d’outils de com- tives, adaptées aux nouvelles souhaitable, par Philippe Lukacs, teurs, les assureurs et leurs munication (Apple) ; vies des personnes (lien de Dunod 2008. la tribune de l’assurance • n° 156 • mars 2011 55