SlideShare une entreprise Scribd logo
Rapport geologique d’ Agdz
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 1
Sommaire
Introduction
Utilisation du cuivre
Chapitre I : géologique de l’Anti-Atlas
I-1) Cadre géologique général de l’Anti-Atlas
❖ la couverture cambrienne Adoudounienne
• série liée de vin
• calcaire supérieur
• dolomie gréseuse et siltite gréseuse
Chapitre II : Le mini gisement de Tarmmante
1- Localisation
2- Cadre géologique
3- Etude structurale
4- Etude pétrographie et metalloginique
Chapitre III : Les travaux réalise au cours de l’exploration
1- Introduction
2- Cartographie et les échantillonnages
3- Les sondages ROC
• La batte
• Conclusion
Références bibliographie
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 2
.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 3
Introduction :
Le cuivre n’est présent dans l’écorce terrestre qu’à la concentration moyenne de 55 Parties
par million. II n’existe plus dans la nature à l’état natif, comme dans l’antiquité. II se présente
sous forme de sels contenant 30 à 90 % de cuivre, euxmêmes mélangés aux stériles et
quelquefois à d’autres métaux, dont certains peuvent être plus rares que le cuivre, comme
l’or et l’argent. Un minerai est considéré comme riche à partir de 1,8 % de cuivre pur. Selon la
forme des gisements et leur profondeur.
A la surface du globe, les minerais de cuivre se présentent généralement sous 2 formes :
Les minerais sulfurés.
Les minerais oxydés.
Les minerais sulfurés ont une origine géologique profonde et proviennent de la cristallisation
à l’abri de l’air de composés sulfurés de cuivre et d’autres métaux. Ils sont souvent appelés
minerais primaires.
Les minerais sulfurés sont les plus répandus et représentent plus de 80 % de la production
mondiale. Ces minerais sont très nombreux. Les espèces minéralogiques les plus courantes
sont :
_ La chalcopyrite CuFeS2
_ La chalcosine Cu2S
_ La covelline CuS
_ La bornite Cu5FeS4
_ L’énargite Cu3AsS4
Ces différents minerais se trouvent assez souvent mélangés et leurs teneurs moyennes en
cuivre varient généralement de 0,7 à 2%.
Les minerais oxydés
Les minerais oxydés sont des carbonates complexes ayant subi une oxydation par
L’eau et l’air au cours des âges. On rencontre les principales formes suivantes :
_ malachite Cu2CO3(OH)2.
_ Cuprite Cu2O.
_ azurite Cu3(CO3)2(OH)2.
_ dioptase CuO3H2O.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 4
Dont les teneurs sont d’environ 1 à 2 %. (Institut européen du cuivre, s.d.)
Utilisation du cuivre :
Le cuivre est présent dans de nombreux alliages, notamment dans les radiateurs et les
échangeurs de chaleur. Sa bonne conductivité électrique (la meilleure parmi les métaux non
précieux) et thermique en fait un matériau de choix en télécommunications, dans le bâtiment,
les transports ou encore le domaine de l'énergie. Les circuits intégrés et les circuits imprimés
possèdent de plus en plus de cuivre. On utilise aussi le cuivre dans les tubes à vide et les
guides d'onde.
En architecture, le cuivre peut servir comme matériau de couverture étanche, sur les toits par
exemple provenant de divers chantiers. Dans les alliages avec le nickel, le cuivre est employé
en construction navale pour sa bonne tenue à la corrosion.
Les composés cuivrés, minoritaires dans l'utilisation du cuivre, servent notamment dans les
fongicides. (futura sciences, s.d.)
Chapitre I : Géologique de l’Anti-Atlas
I-1) Cadre géologique général de l’Anti-Atlas
L’Anti-Atlas est une chaîne montagneuse surbaissée, d’orientation SW-NE à WSWENE, située
au niveau du 3ème cycle parallèle, dans la zone présaharienne.
Elle est limitée au Nord par le linéament tectonique de l’accident sud-atlasique et au
Sud et SSE par les bassins du Paléozoïque inférieur et moyen de Tindouf et de
Bechar qu’on appelle plate-forme saharienne (figure1).
L’Anti-Atlas est caractérisé par la présence de massifs précambriens qui sont très érodés et
qui ont souvent une altitude plus basse que les terrains du paléozoïque qui les recouvrent, on
parle alors de boutonnières. Géographiquement on distingue trois ensembles d’affleurement
précambriens :
1- L’Anti-Atlas occidental constitué par :
- le massif du Bas Draa (1),
- la boutonnière d’Ifni (2),
- la boutonnière du Kerdous (3),
- la boutonnière de Tagragra d’Akka (4),
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 5
- la boutonnière d’Ighrem (5),
- la boutonnière d’Izazen (6),
- la boutonnière d’Iguerda (7),
- le massif d’Ouzellarh (8).
2 - L’Anti-Atlas central est constitué par :
- le massif du Siroua (9),
- la boutonnière de Zenaga (10) et
- la boutonnière d’El Graara Bou Azzer (11).
3 - L’Anti-Atlas oriental est constitué par :
- le massif du Sargho (12),
- le massif de l’Ougnat (13).
La figure 1 présente les différentes structures précambriennes
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 6
Fig 1 : les différents massif précambrienne de l’Anti-Atlas
L’Anti-Atlas est affecté par un accident majeur WNW-ESE qui passe à travers la boutonnière
de Bou Azzer-El Graara (fig.2).
Cette zone de fracture sépare :
- un domaine sud occidental dit éburnéen, constitué de terrains précambriens anciens
(PI) qui ont été structurés pendant un cycle orogénique surnommé éburnéen (environ
2000 MA). Ce domaine fait partie d’un ensemble de terrains stables qu’on appelle le craton
ouest-africain,
- un domaine nord oriental dit panafricain ou domaine mobile, constitué de terrains
précambriens plus récents (PII) contenant des ophiolites. L’ensemble a été structuré pendant
un autre cycle orogénique à deux phases, surnommé panafricain.
Par rapport à la stratigraphie internationale, le Précambrien est subdivisé, schématiquement,
en deux grandes périodes : L’Archéen et le Protérozoïque.
Fig 2 : les domaines structuraux de l’Anti-Atlas
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 7
Les terrains de l’Archéen n’affleurent pas dans l’Anti-Atlas mais bien caractérisé dans la
dorsale des Réguibat, alors que ceux du Protérozoïque affleurent sous forme de boutonnières
ou de massifs. Les plus importants en superficie sont ceux cités plus haut. Plusieurs
classifications de l’époque précambrienne de l’Anti-Atlas ont été proposées Pour simplifier la
compréhension de l’évolution des chaînes précambriennes de l’Anti-Atlas, on adoptera la
classification du tableau I
Fig 3 : Tableau présent la chronologie simplifie du précambrienne de l’Anti-Atlas.
• La couverture cambrienne (Adoudounienne)
En gendré par dépôts de la transgression Adoudounienne en provenance du NW,il repose en
discordance majeure sur le socle volcanique d’âge PIII. Ces dépôts transgressifs débutent par
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 8
une série détritique évoluant vers des termes de plus en plus carbonatés avec des
intercalations de roches volcaniques.
En effet, après les dépôts continentaux et les manifestations magmatiques du PIII le domaine
de l’Anti-Atlas central est noyé sous une sédimentation marine transgressive carbonatée,
calcaro-dolomitiques (sans fossiles), de quelques milliers de mètres d’épaisseur. Cette
formation est constituée de trois unités essentielles : les calcaires Inférieurs suivis de la série «
lie de vin » et enfin les calcaires supérieurs.
Dans la région de Tarmmante on n’a que l’affleurement des calcaires supérieur et la série lie
de vin (grès inferieur).
Fig 4 : Photo montre les différents facies de Tarmmante et la faille principale.
-Série liée de vin :
Essentiellement formée par des grès avec des intercalations siltites- gréseuses.il sont très
déformes. On observe des figures de courant au sommet de la formation.
NB : Aucun ’indice de cuivre dans cette série (cas de tarmmante).
-Les calcaires et les dolomies supérieures :
Une épaisse formation dolomitique de puissance qui va jusqu'à 150 mètres (fig :5), et c’est la
plus importante formation pour les explorateurs puisqu’elle contient plusieurs indices de
minéralisation cuprifère. Cette formation contienne aussi deux autres facies détritiques :
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 9
Fig 5 : photo montre la série standard de Tarmmante et l’épaisseur de série carbonate
(dolomie)
-Dolomies gréseuse et siltite greseuse:
Cette unité détritique avec un passage progressif des bancs dolomitiques d’épaisseur
métrique vers des bancs gréseux. De couleur noire, elle montre une minéralogie
essentiellement à quartz de taille millimétrique à centimétrique.
Remarque :
• la minéralisation dans les dolomies gréseuse a une teneur faible (cas de tarmmante).
• Aucun indice de minéralisation dans les siltites gréseuse.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 10
Chapitre II : Le mini gisement de Tarmmante
1- Localisation :
La région de TARMMANT est située dans l’anti atlas central, à l’Est de la boutonnière de Bou
Azzer-El Graara. 35 km à vol d’oiseau au Nord de La mine de cuivre Bleida, pas loin d’Agdz, on
est y accède par une piste mal entretenu de 24 kilomètres.
Fig 6 : Vue générale de la région de TARMMANTE (d’après Google Earth Pro)
2- Cadre géologique :
La série de TARMMANT, est d'âge adoudounien, cambrien inferieur, il repose sur la série
volcanique d’âge (PIII) Neoprotérozoique terminal. La formation adoudounienne est
composée d’une puissante série calcaire et dolomitique.
La lithologie de TARMMANTE de la base au sommet stratigraphique est :
- les grès quartzitiques (grès inférieurs),
La base de la série est composée des grès quartzitiques inférieurs rouges qui ont une
épaisseur importante.
-Les pélites rouges de base,
En concordance sur les grès quartziques inférieurs, des pélites rouges forment un
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 11
Niveau très continu. Puis la séquence sédimentaire devient dolomitique
- l’alternance de dolomie et siltites avec une dominance des dolomies à la base, La série de
dolomies comprend une succession de dolomies et de siltite. Ces dolomies ont une patine
beige et une cassure grise sombre
- l’unité des grès supérieurs affleure plus au nord en contact normal avec les dolomies
supérieures. En allant vers le sommet du massif, le faciès devient est formé de grès
quartzitiques Supérieurs marquant, une autre phase régressive qui vient s’installer en
Concordance sur des pélites rouges.
3- Etude structurale de la région de TARMMANTE
La région de Tarmmante a été affectée par une déformation cassante. Deux familles de failles
ont été observées. La famille 1 correspond à la structure principale semblant être associée à la
minéralisation cuprifère de TARMMANT, elle possède une direction moyenne de N115°,
parfois il devienne 2 failles parallèles et son pendage variable (88° et 65°) vers l’EST (fig :).
La famille 2 est orientée N40°, elle est la plupart du temps verticale.
Fig 7 : Coupe géologique montrant les principales formations géologiques de cette région et
la zone minéralisée.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 12
4- Etude Pétrographique et métallogénie :
L’étude métallogénique générale des différents faciès, nous indiquent sur une chose
essentielle que la minéralisation est concentrée dans la base des dolomies de Tarmmant avec
une forme stratiforme qui nous indique que cette minéralisation cuprifère est déposé en
même temps avec les dolomies (figure 8) , cette minéralisation stratiforme déposé en même
temps aussi avec les alternances siltitique-gréseuse de la série de base, ce qui confirme
l’hypothèse posé par les géologues de la mine que l’origine de la minéralisation est
sédimentaire marine. (D’après nous et les géologues de la mine de bleida)
Fig 8 : Photo montre la minéralisation associe à la stratiforme.
La minéralisation stratiforme exprimée d’une façon régulière dans les dolomies et la série de
base et rare dans les grés, La minéralisation sous forme de veinules est plus exprimée dans les
grès dolomitiques suite à une reprise hydrothermale qu’est a diffusé la minéralisation dans
l’ensemble des formations minéralisées, essentiellement dans les grés et les dolomies, en
veinules et géodes, avec des Oxydes et hydroxydes de fer, Les sulfures de cuivre peuvent être
oxydés. Par les solutions acides, le soufre et le fer sont remplacés par des carbonates et
hydroxydes. Le Fer peut être éliminé, suivant les types de minerais, sous forme de sulfate de
fer soluble ou encore sous forme de goethite, limonite…
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 13
Fig 9 : Photo montre remplissages des veinules et des Fractures par la malachite.
Fig 10 : Photo montre remplissages des veinules et des Fractures par la Chalcosine et la
malachite
D’un point de vue pétrographique les lits siltitiques a une granulométrie fine composée par
des minéraux argileuse,
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 14
Fig 11 : Photo montre la minéralisation au sein des siltites de la série de Tarmmate
D’après l’exploration par marteau et les analyses des échantillons dans différentes facies dans
cette région en peu dire que :
• La minéralisation de Tarmmante est encaisse dans les dolomies et par fois les siltites.
• Les structures mineralisee est continue dans les dolomies et discontinue dans les
siltites à une teneur variable.
• La teneur devient positif, si en rapproché de faille principale.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 15
Chapitre III : Les travaux réalisent au cours de l’exploration
1- Introduction :
Les techniques de l’exploration minière englobent plusieurs approches et méthodes dans les
domaines géologique, géophysique et géochimique.
Plusieurs techniques sont employées pour détecter d’éventuelles anomalies qui pourraient
être due à l’existence d’un gisement, bien qu’il ne soit pas nécessaire de mettre en oeuvre
toutes les techniques au cours de l’exécution d’un programme d’exploration.
Les techniques utilisées dans un programme d’exploration dépendent du type de gisement
recherché, de domaine d’exploration, de la situation géographique (qualité des affleurements,
végétation, etc.) et du budget accordé, mais La cartographie géologique reste l’outil
indispensable pour les travaux de l’exploration minière et elle est exécutée au cours de toutes
les phases d’exploration.
Montrant une des teneurs en surface dépassant les 0,8% en cuivre, pendant une ancienne
étude, et teneur encourageante dans des sondage réaliser antérieurement, TARMMANT et
l’objet d’une nouvelle prospection cette fois plus détaillé.
Après la phase de reconnaissance marteau on a commencé une cartographie détaillée de la
zone TARMMANT, toutes en relevant des échantillons soit en surface ou dans les tranches et
les sondages réaliser.
2- La cartographie et échantillonnages
• La cartographie :
L’aboutissement des levés cartographiques c’est la réalisation des cartes géologiques
indiquant la lithologie des affleurements et les structures avec l’emplacement des
minéralisations et des indices dans la région étudiée.
Les cartes à différentes échelles sont réalisées au cours des travaux de l’exploration, pendant
les phases de reconnaissance et d’évaluation de l’objectif.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 16
Fig 12 : Carte géologie de Tarmmante en logiciel de map info
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 17
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 18
• Echantillonnages :
L’échantillonnage il est fait dans des différents niveaux et facies, la série de base, les dolomies,
les grès dolomitique, près de chaque indice minéralisée observée.
La deuxième chose qu’est pris en considération c’est les anciens grattages, à coté de chaque
grattage il faut prendre deux à trois échantillons, par ce que de point de vue logique ces
grattages sont lieu a une raison même c’est aucun indice de minéralisation se trouve à coté
3- Les Sandage Roc :
Les sondages jouent un rôle dans l’exploration des zones sous terraines, leur objectif est
d’établir des coupes stratigraphiques ou des informations lithologiques et aussi déterminer les
impacts minéralisés.
Spécialement dans des régions de gisements stratiformes. Ainsi que les sondages donnent une
idée sur le tonnage et les réserve de chaque zone.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 19
• La batte :
Après la fin de chaque sondage on réalise sur place une bâté à l’eau des cuting que on a
eu, pour préciser la lithologie et les horizons minéraliser, et établir à la fin des corrélations
pour avoir une idée de distribution de la minéralisation en profondeur et pour estimer les
teneurs(%) de Cu après l’observation de l’oeil nue, les annonces utilisé dans l’estimation :
_ Rare mouche : 0 à 0.2 % de Cu
_ Mouche : 0.2 à 0.4 % de Cu
_ Elément : 0.4 à 0.6 % de Cu
_ Σ : 0.6 à 0.9 % de Cu
_ Faible trace : 0.9 à 1.5 % de Cu
_ Trace : 1.5 à 2 % de Cu
_ Bonne trace : plus de 2 % de Cu
La batée consiste à faire un mouvement circulaire de la batée pour séparer les différents
constituant de l’échantillon, jusqu'au moment où le prospecteur, dos au soleil, met sa
batée face au soleil et vérifie lentement le contenu final afin.
• La réalisation des coupes géologiques à partir des sondages Roc :
Avant de tracer une coupe il faut voir une idée sur les coordonnés de sondage, leur
direction, pendage et la nature des faciès de la zone traversé par la coupe.
_ Matériels utilisés :
_ Marteau.
_ Boussole.
_ GPS.
_ Cahier des notes.
_ Papier millimétré.
Une coupe prévisionnelle pour chaque sondage est nécessaire pour s’avoir au préalable la
côte ou bien la profondeur où on va toucher la structure minéralisée.
Dans ce cas en a programme 31 sondages par Roc.
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 20
Conclusion
D’une façon générale , et d’après l’étude cartographique , pétrographique et métallogénique ,
la région de Tarmmante est une région moins concentré du minerai par rapport à d’autre
gisemment de la région (Ex : Jebl Laassel), puisque la minéralisation est piégé dans des
Déprisions selon le paleorelief , et la Mise en place de la première minéralisation stratiforme
elle n’était pas déposé par une façon régulière et homogène , le socle est composé par des
grès quartzitiques très déformé irrégulière , qu’a laissé des Creus du migration du minerai
cuprifère vers des zones de dépression Du point de vue structurale, la région est affecté par un
régime convergent , qu’a causé dans la plus par du temps soit des failles inverse généralement
orientée N110 jusqu’à N120 en moyen , ou des mini failles normale conjugués de la même
direction, et l’ensemble Traverser par des dykes doléritique basique.
La minéralisation est représentée par des carbonates du cuivre comme la malachite ou bien
des sulfures comme la calcosine et la bornite , cette minéralisation est concentré dans un
premier temps au sein de la série de base et les dolomie, puis diffusée par une activité
hydrothermale , soit dans les grès dolomitique ou même au sein des dolomies , et la preuve ici
c’est l’abondance des géode remplie par le quartz, la calcite, les ocres rouge et jaune , avec la
malachite et la chalcosine , et la deuxième preuve c’est l’existence de la chalcosine minéral
typique des filons hydrothermaux, Dans les zones d’oxydation des gisements de cuivre en
présence d’oxygène.
Références bibliographique :
• Baoutoul .H, Maacha .L, Zouhair. M, Mhaili .M,
ENNACIRI. A, A. Soulaimani : Model génétique
des minéralisation cuprifères associées à la
couverture infracambrienne
• A.Saidi : D’apres le cours du Geologie du Maroc.
• Rapport technique de resource reserve SOMIFER 2018-
ASSIF N’ZAID
• Ancient rapports de project de fin d’étud et rapports de
stage de société miner de Bougaffer
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 21
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 22
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 23
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 24
Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante)
2022 Page 25

Contenu connexe

Similaire à rapport d'exploration minier Pdf.pdfتتتننننن

Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Nicolas Coltice
 
Les anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptx
Les anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptxLes anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptx
Les anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptx
ssuserde27da
 
Le Maghreb géologique.pdf
Le Maghreb géologique.pdfLe Maghreb géologique.pdf
Le Maghreb géologique.pdf
LyndaMada
 
C04431024
C04431024C04431024
C04431024
IOSR-JEN
 
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
IJERA Editor
 
Cartographie des ressources en eau jallaludin
Cartographie des ressources en eau jallaludin Cartographie des ressources en eau jallaludin
Cartographie des ressources en eau jallaludin
Parti Djibouti
 
Généralité sur le bassin de berkine
Généralité sur le bassin de berkineGénéralité sur le bassin de berkine
Généralité sur le bassin de berkine
GSS
 
géodynamique externe première partie imp
géodynamique  externe première partie impgéodynamique  externe première partie imp
géodynamique externe première partie imp
MacLeo1
 
COURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptx
COURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptxCOURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptx
COURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptx
sumalee6
 
00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx
00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx
00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx
qh7ps6r4b8
 
B1040719
B1040719B1040719
B1040719
IJERD Editor
 
Quel avenir pour la mediterranee - par Jean Mascle
Quel avenir pour la  mediterranee - par Jean MascleQuel avenir pour la  mediterranee - par Jean Mascle
Quel avenir pour la mediterranee - par Jean Mascle
Musée océanographique Monaco
 
Paleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracodaPaleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracoda
hamdi riadh
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Nicolas Coltice
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Nicolas Coltice
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
Fernando Alcoforado
 

Similaire à rapport d'exploration minier Pdf.pdfتتتننننن (20)

Le maroc précambrien
Le maroc précambrienLe maroc précambrien
Le maroc précambrien
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
 
Les anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptx
Les anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptxLes anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptx
Les anomalies géochimiques [Enregistrement automatique].pptx
 
Le Maghreb géologique.pdf
Le Maghreb géologique.pdfLe Maghreb géologique.pdf
Le Maghreb géologique.pdf
 
C04431024
C04431024C04431024
C04431024
 
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
“ Sedimentology and geochemistry of recent alluvium of the wadi Beht mean (Fu...
 
Cartographie des ressources en eau jallaludin
Cartographie des ressources en eau jallaludin Cartographie des ressources en eau jallaludin
Cartographie des ressources en eau jallaludin
 
Généralité sur le bassin de berkine
Généralité sur le bassin de berkineGénéralité sur le bassin de berkine
Généralité sur le bassin de berkine
 
géodynamique externe première partie imp
géodynamique  externe première partie impgéodynamique  externe première partie imp
géodynamique externe première partie imp
 
COURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptx
COURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptxCOURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptx
COURS. CHAINES DE MONTAGNES.pptx
 
00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx
00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx
00000038-Cours de Géologie Appliquée_PowerPoint.pptx
 
B1040719
B1040719B1040719
B1040719
 
B1040719
B1040719B1040719
B1040719
 
Quel avenir pour la mediterranee - par Jean Mascle
Quel avenir pour la  mediterranee - par Jean MascleQuel avenir pour la  mediterranee - par Jean Mascle
Quel avenir pour la mediterranee - par Jean Mascle
 
Paleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracodaPaleoecology based on ostracoda
Paleoecology based on ostracoda
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
 
Ibtissam alouiz
Ibtissam  alouizIbtissam  alouiz
Ibtissam alouiz
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
 
Apercu cours ISARA
Apercu cours ISARAApercu cours ISARA
Apercu cours ISARA
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
 

Dernier

MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
lebaobabbleu
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
lebaobabbleu
 
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Txaruka
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
NadineHG
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
lebaobabbleu
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 

Dernier (8)

MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
 
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 

rapport d'exploration minier Pdf.pdfتتتننننن

  • 2. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 1 Sommaire Introduction Utilisation du cuivre Chapitre I : géologique de l’Anti-Atlas I-1) Cadre géologique général de l’Anti-Atlas ❖ la couverture cambrienne Adoudounienne • série liée de vin • calcaire supérieur • dolomie gréseuse et siltite gréseuse Chapitre II : Le mini gisement de Tarmmante 1- Localisation 2- Cadre géologique 3- Etude structurale 4- Etude pétrographie et metalloginique Chapitre III : Les travaux réalise au cours de l’exploration 1- Introduction 2- Cartographie et les échantillonnages 3- Les sondages ROC • La batte • Conclusion Références bibliographie
  • 3. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 2 .
  • 4. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 3 Introduction : Le cuivre n’est présent dans l’écorce terrestre qu’à la concentration moyenne de 55 Parties par million. II n’existe plus dans la nature à l’état natif, comme dans l’antiquité. II se présente sous forme de sels contenant 30 à 90 % de cuivre, euxmêmes mélangés aux stériles et quelquefois à d’autres métaux, dont certains peuvent être plus rares que le cuivre, comme l’or et l’argent. Un minerai est considéré comme riche à partir de 1,8 % de cuivre pur. Selon la forme des gisements et leur profondeur. A la surface du globe, les minerais de cuivre se présentent généralement sous 2 formes : Les minerais sulfurés. Les minerais oxydés. Les minerais sulfurés ont une origine géologique profonde et proviennent de la cristallisation à l’abri de l’air de composés sulfurés de cuivre et d’autres métaux. Ils sont souvent appelés minerais primaires. Les minerais sulfurés sont les plus répandus et représentent plus de 80 % de la production mondiale. Ces minerais sont très nombreux. Les espèces minéralogiques les plus courantes sont : _ La chalcopyrite CuFeS2 _ La chalcosine Cu2S _ La covelline CuS _ La bornite Cu5FeS4 _ L’énargite Cu3AsS4 Ces différents minerais se trouvent assez souvent mélangés et leurs teneurs moyennes en cuivre varient généralement de 0,7 à 2%. Les minerais oxydés Les minerais oxydés sont des carbonates complexes ayant subi une oxydation par L’eau et l’air au cours des âges. On rencontre les principales formes suivantes : _ malachite Cu2CO3(OH)2. _ Cuprite Cu2O. _ azurite Cu3(CO3)2(OH)2. _ dioptase CuO3H2O.
  • 5. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 4 Dont les teneurs sont d’environ 1 à 2 %. (Institut européen du cuivre, s.d.) Utilisation du cuivre : Le cuivre est présent dans de nombreux alliages, notamment dans les radiateurs et les échangeurs de chaleur. Sa bonne conductivité électrique (la meilleure parmi les métaux non précieux) et thermique en fait un matériau de choix en télécommunications, dans le bâtiment, les transports ou encore le domaine de l'énergie. Les circuits intégrés et les circuits imprimés possèdent de plus en plus de cuivre. On utilise aussi le cuivre dans les tubes à vide et les guides d'onde. En architecture, le cuivre peut servir comme matériau de couverture étanche, sur les toits par exemple provenant de divers chantiers. Dans les alliages avec le nickel, le cuivre est employé en construction navale pour sa bonne tenue à la corrosion. Les composés cuivrés, minoritaires dans l'utilisation du cuivre, servent notamment dans les fongicides. (futura sciences, s.d.) Chapitre I : Géologique de l’Anti-Atlas I-1) Cadre géologique général de l’Anti-Atlas L’Anti-Atlas est une chaîne montagneuse surbaissée, d’orientation SW-NE à WSWENE, située au niveau du 3ème cycle parallèle, dans la zone présaharienne. Elle est limitée au Nord par le linéament tectonique de l’accident sud-atlasique et au Sud et SSE par les bassins du Paléozoïque inférieur et moyen de Tindouf et de Bechar qu’on appelle plate-forme saharienne (figure1). L’Anti-Atlas est caractérisé par la présence de massifs précambriens qui sont très érodés et qui ont souvent une altitude plus basse que les terrains du paléozoïque qui les recouvrent, on parle alors de boutonnières. Géographiquement on distingue trois ensembles d’affleurement précambriens : 1- L’Anti-Atlas occidental constitué par : - le massif du Bas Draa (1), - la boutonnière d’Ifni (2), - la boutonnière du Kerdous (3), - la boutonnière de Tagragra d’Akka (4),
  • 6. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 5 - la boutonnière d’Ighrem (5), - la boutonnière d’Izazen (6), - la boutonnière d’Iguerda (7), - le massif d’Ouzellarh (8). 2 - L’Anti-Atlas central est constitué par : - le massif du Siroua (9), - la boutonnière de Zenaga (10) et - la boutonnière d’El Graara Bou Azzer (11). 3 - L’Anti-Atlas oriental est constitué par : - le massif du Sargho (12), - le massif de l’Ougnat (13). La figure 1 présente les différentes structures précambriennes
  • 7. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 6 Fig 1 : les différents massif précambrienne de l’Anti-Atlas L’Anti-Atlas est affecté par un accident majeur WNW-ESE qui passe à travers la boutonnière de Bou Azzer-El Graara (fig.2). Cette zone de fracture sépare : - un domaine sud occidental dit éburnéen, constitué de terrains précambriens anciens (PI) qui ont été structurés pendant un cycle orogénique surnommé éburnéen (environ 2000 MA). Ce domaine fait partie d’un ensemble de terrains stables qu’on appelle le craton ouest-africain, - un domaine nord oriental dit panafricain ou domaine mobile, constitué de terrains précambriens plus récents (PII) contenant des ophiolites. L’ensemble a été structuré pendant un autre cycle orogénique à deux phases, surnommé panafricain. Par rapport à la stratigraphie internationale, le Précambrien est subdivisé, schématiquement, en deux grandes périodes : L’Archéen et le Protérozoïque. Fig 2 : les domaines structuraux de l’Anti-Atlas
  • 8. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 7 Les terrains de l’Archéen n’affleurent pas dans l’Anti-Atlas mais bien caractérisé dans la dorsale des Réguibat, alors que ceux du Protérozoïque affleurent sous forme de boutonnières ou de massifs. Les plus importants en superficie sont ceux cités plus haut. Plusieurs classifications de l’époque précambrienne de l’Anti-Atlas ont été proposées Pour simplifier la compréhension de l’évolution des chaînes précambriennes de l’Anti-Atlas, on adoptera la classification du tableau I Fig 3 : Tableau présent la chronologie simplifie du précambrienne de l’Anti-Atlas. • La couverture cambrienne (Adoudounienne) En gendré par dépôts de la transgression Adoudounienne en provenance du NW,il repose en discordance majeure sur le socle volcanique d’âge PIII. Ces dépôts transgressifs débutent par
  • 9. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 8 une série détritique évoluant vers des termes de plus en plus carbonatés avec des intercalations de roches volcaniques. En effet, après les dépôts continentaux et les manifestations magmatiques du PIII le domaine de l’Anti-Atlas central est noyé sous une sédimentation marine transgressive carbonatée, calcaro-dolomitiques (sans fossiles), de quelques milliers de mètres d’épaisseur. Cette formation est constituée de trois unités essentielles : les calcaires Inférieurs suivis de la série « lie de vin » et enfin les calcaires supérieurs. Dans la région de Tarmmante on n’a que l’affleurement des calcaires supérieur et la série lie de vin (grès inferieur). Fig 4 : Photo montre les différents facies de Tarmmante et la faille principale. -Série liée de vin : Essentiellement formée par des grès avec des intercalations siltites- gréseuses.il sont très déformes. On observe des figures de courant au sommet de la formation. NB : Aucun ’indice de cuivre dans cette série (cas de tarmmante). -Les calcaires et les dolomies supérieures : Une épaisse formation dolomitique de puissance qui va jusqu'à 150 mètres (fig :5), et c’est la plus importante formation pour les explorateurs puisqu’elle contient plusieurs indices de minéralisation cuprifère. Cette formation contienne aussi deux autres facies détritiques :
  • 10. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 9 Fig 5 : photo montre la série standard de Tarmmante et l’épaisseur de série carbonate (dolomie) -Dolomies gréseuse et siltite greseuse: Cette unité détritique avec un passage progressif des bancs dolomitiques d’épaisseur métrique vers des bancs gréseux. De couleur noire, elle montre une minéralogie essentiellement à quartz de taille millimétrique à centimétrique. Remarque : • la minéralisation dans les dolomies gréseuse a une teneur faible (cas de tarmmante). • Aucun indice de minéralisation dans les siltites gréseuse.
  • 11. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 10 Chapitre II : Le mini gisement de Tarmmante 1- Localisation : La région de TARMMANT est située dans l’anti atlas central, à l’Est de la boutonnière de Bou Azzer-El Graara. 35 km à vol d’oiseau au Nord de La mine de cuivre Bleida, pas loin d’Agdz, on est y accède par une piste mal entretenu de 24 kilomètres. Fig 6 : Vue générale de la région de TARMMANTE (d’après Google Earth Pro) 2- Cadre géologique : La série de TARMMANT, est d'âge adoudounien, cambrien inferieur, il repose sur la série volcanique d’âge (PIII) Neoprotérozoique terminal. La formation adoudounienne est composée d’une puissante série calcaire et dolomitique. La lithologie de TARMMANTE de la base au sommet stratigraphique est : - les grès quartzitiques (grès inférieurs), La base de la série est composée des grès quartzitiques inférieurs rouges qui ont une épaisseur importante. -Les pélites rouges de base, En concordance sur les grès quartziques inférieurs, des pélites rouges forment un
  • 12. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 11 Niveau très continu. Puis la séquence sédimentaire devient dolomitique - l’alternance de dolomie et siltites avec une dominance des dolomies à la base, La série de dolomies comprend une succession de dolomies et de siltite. Ces dolomies ont une patine beige et une cassure grise sombre - l’unité des grès supérieurs affleure plus au nord en contact normal avec les dolomies supérieures. En allant vers le sommet du massif, le faciès devient est formé de grès quartzitiques Supérieurs marquant, une autre phase régressive qui vient s’installer en Concordance sur des pélites rouges. 3- Etude structurale de la région de TARMMANTE La région de Tarmmante a été affectée par une déformation cassante. Deux familles de failles ont été observées. La famille 1 correspond à la structure principale semblant être associée à la minéralisation cuprifère de TARMMANT, elle possède une direction moyenne de N115°, parfois il devienne 2 failles parallèles et son pendage variable (88° et 65°) vers l’EST (fig :). La famille 2 est orientée N40°, elle est la plupart du temps verticale. Fig 7 : Coupe géologique montrant les principales formations géologiques de cette région et la zone minéralisée.
  • 13. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 12 4- Etude Pétrographique et métallogénie : L’étude métallogénique générale des différents faciès, nous indiquent sur une chose essentielle que la minéralisation est concentrée dans la base des dolomies de Tarmmant avec une forme stratiforme qui nous indique que cette minéralisation cuprifère est déposé en même temps avec les dolomies (figure 8) , cette minéralisation stratiforme déposé en même temps aussi avec les alternances siltitique-gréseuse de la série de base, ce qui confirme l’hypothèse posé par les géologues de la mine que l’origine de la minéralisation est sédimentaire marine. (D’après nous et les géologues de la mine de bleida) Fig 8 : Photo montre la minéralisation associe à la stratiforme. La minéralisation stratiforme exprimée d’une façon régulière dans les dolomies et la série de base et rare dans les grés, La minéralisation sous forme de veinules est plus exprimée dans les grès dolomitiques suite à une reprise hydrothermale qu’est a diffusé la minéralisation dans l’ensemble des formations minéralisées, essentiellement dans les grés et les dolomies, en veinules et géodes, avec des Oxydes et hydroxydes de fer, Les sulfures de cuivre peuvent être oxydés. Par les solutions acides, le soufre et le fer sont remplacés par des carbonates et hydroxydes. Le Fer peut être éliminé, suivant les types de minerais, sous forme de sulfate de fer soluble ou encore sous forme de goethite, limonite…
  • 14. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 13 Fig 9 : Photo montre remplissages des veinules et des Fractures par la malachite. Fig 10 : Photo montre remplissages des veinules et des Fractures par la Chalcosine et la malachite D’un point de vue pétrographique les lits siltitiques a une granulométrie fine composée par des minéraux argileuse,
  • 15. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 14 Fig 11 : Photo montre la minéralisation au sein des siltites de la série de Tarmmate D’après l’exploration par marteau et les analyses des échantillons dans différentes facies dans cette région en peu dire que : • La minéralisation de Tarmmante est encaisse dans les dolomies et par fois les siltites. • Les structures mineralisee est continue dans les dolomies et discontinue dans les siltites à une teneur variable. • La teneur devient positif, si en rapproché de faille principale.
  • 16. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 15 Chapitre III : Les travaux réalisent au cours de l’exploration 1- Introduction : Les techniques de l’exploration minière englobent plusieurs approches et méthodes dans les domaines géologique, géophysique et géochimique. Plusieurs techniques sont employées pour détecter d’éventuelles anomalies qui pourraient être due à l’existence d’un gisement, bien qu’il ne soit pas nécessaire de mettre en oeuvre toutes les techniques au cours de l’exécution d’un programme d’exploration. Les techniques utilisées dans un programme d’exploration dépendent du type de gisement recherché, de domaine d’exploration, de la situation géographique (qualité des affleurements, végétation, etc.) et du budget accordé, mais La cartographie géologique reste l’outil indispensable pour les travaux de l’exploration minière et elle est exécutée au cours de toutes les phases d’exploration. Montrant une des teneurs en surface dépassant les 0,8% en cuivre, pendant une ancienne étude, et teneur encourageante dans des sondage réaliser antérieurement, TARMMANT et l’objet d’une nouvelle prospection cette fois plus détaillé. Après la phase de reconnaissance marteau on a commencé une cartographie détaillée de la zone TARMMANT, toutes en relevant des échantillons soit en surface ou dans les tranches et les sondages réaliser. 2- La cartographie et échantillonnages • La cartographie : L’aboutissement des levés cartographiques c’est la réalisation des cartes géologiques indiquant la lithologie des affleurements et les structures avec l’emplacement des minéralisations et des indices dans la région étudiée. Les cartes à différentes échelles sont réalisées au cours des travaux de l’exploration, pendant les phases de reconnaissance et d’évaluation de l’objectif.
  • 17. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 16 Fig 12 : Carte géologie de Tarmmante en logiciel de map info
  • 18. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 17
  • 19. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 18 • Echantillonnages : L’échantillonnage il est fait dans des différents niveaux et facies, la série de base, les dolomies, les grès dolomitique, près de chaque indice minéralisée observée. La deuxième chose qu’est pris en considération c’est les anciens grattages, à coté de chaque grattage il faut prendre deux à trois échantillons, par ce que de point de vue logique ces grattages sont lieu a une raison même c’est aucun indice de minéralisation se trouve à coté 3- Les Sandage Roc : Les sondages jouent un rôle dans l’exploration des zones sous terraines, leur objectif est d’établir des coupes stratigraphiques ou des informations lithologiques et aussi déterminer les impacts minéralisés. Spécialement dans des régions de gisements stratiformes. Ainsi que les sondages donnent une idée sur le tonnage et les réserve de chaque zone.
  • 20. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 19 • La batte : Après la fin de chaque sondage on réalise sur place une bâté à l’eau des cuting que on a eu, pour préciser la lithologie et les horizons minéraliser, et établir à la fin des corrélations pour avoir une idée de distribution de la minéralisation en profondeur et pour estimer les teneurs(%) de Cu après l’observation de l’oeil nue, les annonces utilisé dans l’estimation : _ Rare mouche : 0 à 0.2 % de Cu _ Mouche : 0.2 à 0.4 % de Cu _ Elément : 0.4 à 0.6 % de Cu _ Σ : 0.6 à 0.9 % de Cu _ Faible trace : 0.9 à 1.5 % de Cu _ Trace : 1.5 à 2 % de Cu _ Bonne trace : plus de 2 % de Cu La batée consiste à faire un mouvement circulaire de la batée pour séparer les différents constituant de l’échantillon, jusqu'au moment où le prospecteur, dos au soleil, met sa batée face au soleil et vérifie lentement le contenu final afin. • La réalisation des coupes géologiques à partir des sondages Roc : Avant de tracer une coupe il faut voir une idée sur les coordonnés de sondage, leur direction, pendage et la nature des faciès de la zone traversé par la coupe. _ Matériels utilisés : _ Marteau. _ Boussole. _ GPS. _ Cahier des notes. _ Papier millimétré. Une coupe prévisionnelle pour chaque sondage est nécessaire pour s’avoir au préalable la côte ou bien la profondeur où on va toucher la structure minéralisée. Dans ce cas en a programme 31 sondages par Roc.
  • 21. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 20 Conclusion D’une façon générale , et d’après l’étude cartographique , pétrographique et métallogénique , la région de Tarmmante est une région moins concentré du minerai par rapport à d’autre gisemment de la région (Ex : Jebl Laassel), puisque la minéralisation est piégé dans des Déprisions selon le paleorelief , et la Mise en place de la première minéralisation stratiforme elle n’était pas déposé par une façon régulière et homogène , le socle est composé par des grès quartzitiques très déformé irrégulière , qu’a laissé des Creus du migration du minerai cuprifère vers des zones de dépression Du point de vue structurale, la région est affecté par un régime convergent , qu’a causé dans la plus par du temps soit des failles inverse généralement orientée N110 jusqu’à N120 en moyen , ou des mini failles normale conjugués de la même direction, et l’ensemble Traverser par des dykes doléritique basique. La minéralisation est représentée par des carbonates du cuivre comme la malachite ou bien des sulfures comme la calcosine et la bornite , cette minéralisation est concentré dans un premier temps au sein de la série de base et les dolomie, puis diffusée par une activité hydrothermale , soit dans les grès dolomitique ou même au sein des dolomies , et la preuve ici c’est l’abondance des géode remplie par le quartz, la calcite, les ocres rouge et jaune , avec la malachite et la chalcosine , et la deuxième preuve c’est l’existence de la chalcosine minéral typique des filons hydrothermaux, Dans les zones d’oxydation des gisements de cuivre en présence d’oxygène. Références bibliographique : • Baoutoul .H, Maacha .L, Zouhair. M, Mhaili .M, ENNACIRI. A, A. Soulaimani : Model génétique des minéralisation cuprifères associées à la couverture infracambrienne • A.Saidi : D’apres le cours du Geologie du Maroc. • Rapport technique de resource reserve SOMIFER 2018- ASSIF N’ZAID • Ancient rapports de project de fin d’étud et rapports de stage de société miner de Bougaffer
  • 22. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 21
  • 23. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 22
  • 24. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 23
  • 25. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 24
  • 26. Rapport d’exploration minière, anti atlas central (région de tarmmante) 2022 Page 25