SlideShare une entreprise Scribd logo
Université Cadi Ayyad
Ecole Supérieure De Technologie
Safi
Filière : Techniques de Management
Option : Finance & comptabilité
Rapport de stage
Banque Populaire
L’Audit de Conformité des procédures
Réalisé par :
BAKMOU Yassine
Encadré par : M. AOUAM Abdesselam Année Universitaire : 2015/2016
- 2 -
Introduction
La formation de l’école supérieure de technologie exige en plus de la formation
théorique, un stage pratique a la fin de chaque année qui a pour objectif la concrétisation des
informations théoriques acquis durant les années d’étude, et de s’enrichir sur le plan des
connaissances et compétences, et pour se familiariser avec la vie professionnelle dans le but
d’assurer une simple intégration au future dans son parcours de travaille.
C’est dans ce cadre que j’ai eu l’occasion d’effectuer un stage de fin de 2émme année
au sein de la Banque Populaire agence Al Falah, et ce, pour une période de 8 semaines allant
du 18/04/2016 au 10/06/2016.
Dans le rapport entre vos mains, je vous présente le résumé de cette période de stage.
Il paraît logique de présenter, dans une première partie une présentation générale de la Banque
populaire.
Pour passer dans une seconde partie à présenter l’agence Al Falah et les tâches que
j’ai effectué durant la période de mon stage.
Pour passer ensuite à la troisième partie, que je vais consacrer au traitement de mon
sujet du stage à savoir l’Audit de Conformité des procédures.
- 3 -
Sommaire
Introduction
Partie I : Présentation générale de la Banque Populaire
Chapitre 1 : Historique de la Banque Populaire
Chapitre 2 : Filiales et fondations de la Banque Populaire
Chapitre 3 : Les produits de la Banque Populaire
Partie II : Présentation de l’agence Al Falah
Chapitre 1 : Organigramme de l’agence
Chapitre 2 : Les tâches effectuées
Partie III : Thème du stage, l’audit de conformité des procédures
Chapitre 1 : Les audits coïncidés durant mon stage
Chapitre 2 : Traitement du thème du stage : L’audit de conformité des
p procédures
Conclusion
Web-biographie
2
4
5
6
8
9
10
11
16
17
- 4 -
Première Partie : Présentation générale de la Banque Populaire
 Chapitre 1 : Historique de la Banque populaire
Tout a commencé le 25 mai 1926, quand le Dahir portant création du modèle
organisationnel de la Banque Populaire a été adopté. Fondées dès le départ sur les bases de
mutualité et de coopération qui font toute leur particularité, les premières Banques populaires
à vocation régionale ont vu le jour dès la fin des années 1920. Trois phases caractérisent
l’historique de la Banque Populaire :
1- La phase de complémentarité :
Avec l'avènement de l'indépendance, la Banque Populaire est appelée à devenir le
noyau dur de ce qui allait être le système bancaire et financier national. Sa refonte, par une
réorientation de ses missions, désormais tournées vers de développement de l'artisanat et des
PME. Les autres banques étaient spécialisées dans d'autres activités : la BMCE (les opérations
d'import et d'export) ; le CIH (le secteur immobilier et hôtelier).
La naissance de la Banque Populaire coïncide avec celle des OFS (organismes
financiers spécialisés), et celle des banques privées telles que la BNP (à capitaux étrangers
essentiellement). Parallèlement, la Banque Populaire bénéficiait de sa place monopolistique
au sein du marché Marocain. Ceci s'explique, d'une part, par le fait d'être exonérée de toute
imposition, ce qui n'est pas le cas pour les autres banques.
2- La phase de compétitivité 1960 :
Caractérisé par une ouverture massive de la banque sur le marché. Elle est marquée
aussi par plusieurs évènements à savoir la libéralisation du secteur bancaire, le
désencadrement des crédits. Les banques se sont donc inscrites, dans un contexte de libre
concurrence qui les a incités à développer davantage leurs compétences et leur savoir-faire.
3- La phase de modernisation :
A l'heure actuelle nous savons que les canaux d'information ne sont plus ce qu'ils
étaient et que le réseau Internet n'est plus un secret pour personne. A ce propos, nous avons pu
voir que la Banque Populaire a mis en place des produits modernes. Parmi ces produits, on
trouve « Châabi Mobile » et « Châabi Net », permettant d'obtenir des informations relatives
aux comptes des clients directement sur leurs boîtes électroniques ou sur leurs portables.
- 5 -
 Chapitre 2 : Filiales et fondations de la Banque Populaire
a- Les Filiales :
Filiales
Part
BP
Spécialité
Banque Atlentique 65%
Holding financier de contrôle et de
développement installé en Côte d’Ivoire
Banque Maroco Guinéenne 78 % Banque installée en Guinée
Vivalis 87% Société de crédits
BP-Shore 52% L’offshoring
Maroc Assistance 77,5%
L’assistance médicale, technique, juridique
à l’étranger
Maroc Leasing 53% Le financement en crédit-bail
Bank Al Amal 78%
Financement des projets a forte valeur
ajoutée des MRE au Maroc
Banque Populaire Maroco-
Centrafricain
62,5% Banque installée en Centre Afrique
Chaabi LLD 73,6% La location longue durée
b- Les Fondations :
Fondation Objet et mission
Banque Populaire pour
l’éducation et la culture
Promotion de la culture, la sensibilisation à la protection de
l’environnement et le sauvegarde du patrimoine culturel ;
LA consolidation des liens culturels avec les MRE ;
Attawfiq Micro-Finance Octroyer les micro-crédits et assurer la formation, le conseil et
l’assistance technique au profit des clients.
Fondation Création
d’Entreprise
Une association qui dont la mission consiste à :
Promotion de la culture d’entreprenariat citoyenne parmi les
porteurs de projets et leurs faciliter l’acte d’investissement ;
Faciliter l’accès au financement et assurer la proximité grâce
au réseau de bureaux régionaux ;
- 6 -
 Chapitre 3 : Les produits de la Banque Populaire
a- Les comptes :
L'un des principaux services de la banque est la création d'un compte bancaire, qui est
un moyen de dépôt, d'épargne et de transaction de liquidité. Les genres de comptes offerts par
la Banque Populaire sont les suivants :
21111 : Comptes pour particuliers ou personnes physiques.
21211 : Comptes pour personnes morales ou exerçant une activité commerciale.
21330 : Comptes d’épargne ou sur compte carnet.
21150 : Comptes réservés au personnel de la banque.
21140 : Compte réservés au marocain du monde(MDM).
21340 : Compte sur carnet réservés au MDM.
21216 : Comptes réservés aux artisans.
21117 : Fonctionnaires de l'état de sécurité et de défense Comptes réservés aux Policiers,
m militaires, membres de la protection civile....
21150 : Comptes réservés au personnel de la banque.
b- Les cartes monétiques :
Cartes Caractéristiques
La Prima
Retrait d'espèces avec un plafond quotidien de 2.000 DH ;
Paiement des achats dans les limites de la capacité de paiement et
avec un plafond mensuel jusqu’à 7.000 DH ;
Rizk C'est une carte adossée à un compte sur carnet, et permet le Retrait
dans les limites quotidien de 5.000 DH.
Gold Retrait dans les limites quotidiennes de 6.000 DH ;
Paiement des achats avec un plafond mensuel jusqu’à 50.000 DH ;
La I-C@ard
Carte dédiée exclusivement au paiement sur internet, Un plafond au
niveau national, au choix du client, avec un Max de 50 000 DH par
an et un plafond à l’international de 10 000 DH par an.
Asfar Card
Carte rechargeable selon l’autorisation de l’office des Changes,
utilisable à l’étranger, permet de bénéficier de l’assistance en cas de
perte ou de vol de la carte à l’étranger.
Carte 1217
Destinés exclusivement aux jeunes âgés de 12 à 17 ans, permet le
retrait dans le plafond quotidien (choisi par le tuteur) jusqu’à 500
DH et un plafond mensuel de 5.000 DH.
Carte 1825
Destinés aux jeunes âgés de 18 à 25 ans, permet le retrait dans le
plafond quotidien de 5000 DH et un plafond de paiement
hebdomadaire jusqu’à 1.000 DH
Ailes
Destinée exclusivement aux femmes, permet le retrait quotidien de
4000 DH et paiement jusqu’à 15000 DH par mois. de bénéficier
réductions sur les achats effectuées par carte, auprès d’un réseau de
commerçants
- 7 -
c- Les produits d’épargne :
Produit Caractéristiques
Compte sur carnet
Avec une durée d’épargne illimitée, une rémunération par Bank Al
Maghrib avec des intérêts calculés et capitalisés trimestriellement
tout en profitant de l’alimentation et du retrait des fonds en toute
liberté.
Dépôt à terme
Assure une rémunération intéressante des dépôts non plafonnés pour
une durée fixée d’avance et qui peut aller de 3 à 36 mois. Les
sommes déposées sont remises à la disposition du client à la fin de la
période de blocage. Avec la possibilité d’obtenir une avance pouvant
atteindre 90% du montant déposé.
AvenirMesEnfants
Épargne progressive, destinée au financement du future des enfants
soit leurs études universitaires ou vie professionnelles.
MaRetraite
Épargne progressive permettant la constitution d'une retraite
principale ou complémentaire, destinée aux particuliers, les MDM et
entreprises au profit de leur personnel. De plus, deux assurances
décès toutes causes et invalidité totale et définitive.
d- Les produits d’assurance :
Produit Caractéristiques
Al Injad Al Momtaz
Offre une large couverture en cas de maladie subite, blessure, décès,
accident, panne ou vol du véhicule 24h/24, pour le client, son
conjoint, ses enfants et son véhicule, dans le monde entier. Avec 450
dh par an pour famille.
Al Injad Chaabi
Offre une couverture en cas de maladie subite, blessure, décès,
accident, panne ou vol du véhicule 24h/24, pour le client, son
conjoint, ses enfants et son véhicule, dans 43 pays étrangers. Avec
200 dh par an pour famille.
- 8 -
Deuxième Partie : Présentation de l’agence Al Falah
 Chapitre 1 : Organigramme de l’agence Al Falah
L’agence BP Al Falah se présente sous forme d’une agence à trois personnes
assurant son fonctionnement. Son organigramme se présente comme suit :
a - Les principales attributions du directeur d’agence sont :
 L’octroie des crédits ;
 Analyser régulièrement les résultats obtenus par rapport aux objectifs à réaliser ;
 Développer les dépôts par le drainage de nouveaux clients ;
 Assurer la bonne gestion de l’agence ;
 Contrôle des lots comptables ouverts par les agents ;
 Fidélisation de la clientèle ;
 Assurer la bonne relation avec ces clients et le personnel en général ;
 Soutenir les actions publicitaires lancées par le siège ;
 L’animation de son équipe et la réalisation des objectifs qui lui ont été assignés ;
b - Les responsabilités de l’agent chargé de produit :
 Ouverture des comptes, création des cartes et réception des demandes des chéquiers ;
 Communication interne avec les clients ;
 Prospection des clients ;
 Classement et archivage des pièces comptables ;
 Responsable Back-office (travaux bureautique, repense aux appelles, réception des
clients en cas d’absence du chef de caisse ou du chef d’agence) ;
 S’occupe de la vérification de la compensation et appel des clients qui en figurent ;
c - Les responsabilités du chef de caisse :
 Responsable de la caisse Assurer la gestion des opérations courantes de la caisse
(retrait, versement, MoneyGram, WesternUnion …) ;
 Envoi et réception des fonds en monnaie locale et en devise auprès de la succursale ;
 Responsable du GAB réapprovisionnement et reversement et vérification ;
 Contrôle et arrêté de caisse en fin de la journée ;
 Contrôler et viser toutes les pièces comptables ;
 Scanne des chèques et effets du (Système interbancaire marocain de télé
compensation) ;
directeur de l’agence
chargé de produitchef de caisse
- 9 -
 Chapitre 2 : Les tâches effectuées
 Les opérations de la fin de la journée après l’arrêté sur le système par le caissier :
1 – Classement des pièces comptables en sections
2 – Calcule du mentant de chaque section
3 – À l’aide d’un imprimé précisant le nombre des pièces comptables de chaque section et
l le mentant totale de la section, on fait le rapprochement entre ce qui est calculé et ce q
u qui est précisé par le système, pour procéder aux régularisations nécessaire.
4 – La mise des chèques des banques confrère dans une enveloppe spéciale pour une se
ios section appelé SIMT.
5 – Rassembler toutes les sections dans une enveloppe qui consiste toute une journée
compt comptable qui doit être vérifié le lendemain.
 Les cartes capturées : son les cartes trouvées le matin au GAB capturées lors des
retrait, on procède comme suit caissier :
1 - Vérifications et enregistrement des informations du client (Nom, Prénom, CIN,
nunnuméro du compte, date de capturassions)
2 - S’informer sur le motif de capture (mot de passe, carte expirée, faute du système)
3 - Signature du client comme quoi sa carte a été récupérée
 Appels aux clients pour les informer sur chéquier et carte bancaire, et dans le cas où
un chèque dans leur compte figue à la compensation.
 Accueil des clients tout en essayant de leur rendre service et les diriger vers le service
concernant leur problème.
- 10 -
Deuxième Partie : Thème du stage : l’audit de conformité des
procédures
 Chapitre 1 : Les audits coïncidés durant le stage
Durant mon stage, l’agence Al Falah a fait l’objet de plusieurs types d’audit
opérationnel à savoir :
 L’audit interne :
L’auditeur interne envoyé par le siège de la banque populaire a l’agence Al Falah
procède à l’appréciation de la maîtrise des activités de l’agence, le respect des procédures, les
documents utilisés, leur contenu, leur diffusion et leur conservation et les autorisations et
habilités données aux agents de l’agence. Il recommande également des actions pour
améliorer le fonctionnement de l’agence
 Audit sécurité :
Une délégation municipale, accompagné des délégations de police, forces auxiliaire,
gendarmerie royale et de protection civile se présentent à l’agence pour une vérification des
systèmes de sécurité, a savoir :
- Les caméras de surveillance est de leurs enregistrements
- S’assurer du fonctionnement du système d’alarme contre le vol et l’incendie et son
attachement au système central
- Vérifier la présence de l’agent de sécurité
- Vérification de l’existence des extincteurs partout dans l’agence
 Audit des immobilisations :
À l’aide des codes à barre, l’auditeur procède à la vérification de l’existence et du bon
état des immobilisations au sein de l’agence, et demande des explications en cas
d’endommagement ou même inexistence d’une telle ou telle immobilisation.
- 11 -
 Chapitre 2 : Traitement du thème du stage à l’agence Al Falah
L’Audit de conformité est une démarche par laquelle, un auditeur sur la base d'un
référentiel vérifie le respect des exigences qui s'appliquent au système ou au processus audité.
Un référentiel se définira donc comme un ensemble de prescription (Normes,
Procédures) retenue par l’organisation et auxquelles l’auditeur va se reporter pour comparer
ce qu'il va constater à ce qui devrait être. Les références de l'audit doivent permettre de
constituer des points de comparaison et d'orienter l'action d'une manière efficace.
Pour atteindre ce but, la démarche que j’ai utilisé est d'associer un questionnement
dont les réponses sont obtenues par des entretiens individuels (avec le personnel), ou/et par
l’observation du déroulement de la journée au sein de l’agence et par l’étude de la
documentation existante.
Malheureusement, avec l’absence d’un manuel des procédures internes, j’avais dû
réaliser des entretiens avec le directeur de l’agence pour pouvoir établir toute les procédures
et examiner leur application la suit. La clé du succès de ma démarche a été basée sur
l’indépendance qui est une garantie d'objectivité.
Pour réaliser un audit de conformité au sein de l’agence Al Falah, j’ai décidé d’établir
un questionnaire de contrôle interne, pas seulement parce qu’il présente l’avantage de faire
gagner du temps, mais également parce qu’il permet de dégager les sécurités du contrôle
interne et de déceler ses défaillances. Vous trouvez l’exemple du questionnaire de contrôle
interne que j’ai établi ci-dessus :
APPRECIATION DU CONTROLE INTERNE Oui Non OBSERVATION
CHAPITRE 1 – Généralités
A - OBJECTIFS DU CONTROLE INTERNE
L’analyse fait par le contrôle interne doit
permettre l’identification des problèmes pouvant menacer la
fiabilité et l’application des procédures
x
x
B-ORGANISATION GENERALE DE L’ENTREPRISE
Existe-t-il un organigramme de l’entreprise ? x
Les fonctions sont-elles correctement définies pour chaque
tâche ?
x
Existe-t-il un manuel des procédures internes ? x
Le manuel permet de
faciliter la
compréhension des
procédures par les
stagiaires et les
nouveaux recrutés
Si oui, est-il régulièrement mis à jour par des personnes
autorisées et diffusé ?
Les imprimés utilisés par l’entreprise sont-ils
 Simple ?
 Vérifiables ?
X
X
Si des délégations de pouvoir sont accordées au personnel,
Sont-elles clairement définies ?
x
Les résultats de l’agence sont-ils analysés par le directeur ? xx
Le personnel de
l’agence fait l’objet
d’une notation sur la
base de leurs
résultats
C – LOGISTIQUE ET MATERIEL
Le matériel est il :
 suffisant ?
 efficace pour le bon déroulement des
opérations ?
x
x
x
Si non, le directeur procède il à demande
d’approvisionnement ou de maintenance du matériel ?
x
L’organisation et la mise en place du matériel, optimise elle
la réalisation des opérations par les agents ?
x
x
La dispersion cause
la perte du temps
pour les clients
- 13 -
1
Les opérations annulées durant la journée
2
L’état où figurent toutes les transfères au profits des clients de l’agence
3
Chèques et lettres de change normalisées des banques confrères remis par les clients de l’agence
D – APPROVISIONNEMENT
Les matières et fournitures sont elles toujours suffisantes et
adaptées aux besoins ?
x
Est-ce que le directeur d’agence établie une demande de
réapprovisionnement ?
x
Le personnel prévoit t-il d’avance le besoin pour ne pas
subir une rupture des stocks de fournitures ?
x
Les ruptures de
stock sont
significatives
CHAPITRE - II. Travaux de début de la journée
A - OBJECTIFS DU CONTROLE INTERNE
Le contrôle interne doit s’assurer :
De l’exhaustivité de vérification de la journée comptable
(pièces comptables, sections …)
du respect de la procédure en vigueur
x
Les séparations de fonctions sont suffisantes ? x
Vérification de toute la journée comptable antérieure x
Impression du l’état des opérations du jour antérieur x
Impression des états des annulations1 et des transfères2 x
Rapprochement des états de caisse, des devises et du GAB
avec les résultats établis par le système
x
Changement des cours des devises x
Vérification du scannage des chèques et LCN3 des banques
confrères remis par les clients
x
Vérification de l’encaissement des chèques et LCN3 du J-2 x
En cas du non encaissement :
 le responsable informe t-il le client ?
 établie t-il un certificat de refus de paiement
comportant les informations du chèque et le motif
du non paiement ?
x
x
Impression et vérification de l’état de compensation x
- 14 -
CHAPITRE III – Le déroulement de la journée
A – SERVICE CAISSE
Les séparations de fonctions sont suffisantes ?
x
Tout le mande fait
tout !
Pour n’importe quelle opération, le caissier impose
l’existence de la carte nationale du client ?
x
Les reçus du versement/retrait comportent il les signatures
du client et du caissier ?
x
Une copie du reçu donnée au client et l’autre reste au
classement de l’agence ?
x
Les chèques des banques confrères sont ils scannés
immédiatement ?
x Risque d’oublie
Le caissier délivre t-il un bordereau sur ces chèques et
LCN ?
x
Les chèques comportent ils tous les cachets ? x
Le caissier présente t-il le besoin en liquidité au directeur
pour validation ?
x
Le caissier vérifie t-il les liquidités apporté par les
convoyeurs des fond (Brink’s) ?
x
Remplit-il tout les reçus de réception des fonds ? x
La réalisation de l’arrêté du GAB à 13:45 h x
La vérification du solde du GAB x
L’alimentation du GAB en cas du manque x
La vérification du nouveau solde du GAB x
La réalisation de l’arrêté de la caisse à la fin de la journée x
4 Chèques et LCN des clients de l’agence remis à l’encaissement par d’autres aux banques confrères
Vérification des chèques et LCN4 figurant dans la
compensation (signatures, mentant en chiffre et en lettres,
échéance, provision du client)
x
Appel aux clients dont les noms figurent dans la
compensation (en cas d’insuffisance de provision)
x
Vérification si il y a des cartes bancaires capturées par le
GAB
x
- 15 -
B – OUVERTURE DU COMPTE
Est-ce que le responsable des produits s’informe sur la
situation du client pour qu’i détecte son besoin ?
x
Est-ce qu’il imprime une demande d’ouverture de compte en
2 exemplaires ? une délivrée au client pour signature ?
x
Remplissage du spécimen de signature par le client x
Signature du client sur le consentement relative au
traitement des données à caractère personnel
x
Est-ce que le responsable s’informe si le client veut
s’équiper du Chaabi mobile et Chaabi net ?
x
Insatisfaction des
clients des charges sur
des services dont ils
n’ont pas besoin
En cas d’acceptation, est il équipé ? x
Demande de carte bancaire et de carnet de chèque x
Signature du client sur tous les documents x
Scannage de la signature du client x
Archivage du dossier client selon son RIB x
Difficulté de trouver
les dossiers clients en
cas de besoin, perte de
temps
C – BACK-OFFICE
Lorsqu’un client se présente pour récupérer sa carte, le
responsable vérifie t-il son identité par de sa carte nationale ?
x
S’informe t-il sur le motif d’absorbation de sa carte ? x
Est-ce qu’il prend sa signature comme quoi il a récupérer sa
carte ?
x
Le responsable vérifie t-il le courrier du jour par lot x
Est ce qu’il enregistre la réception des cartes et chéquiers ? x
Est ce qu’il appel les clients pour leurs cartes et chéquiers
nouvellement reçu ?
x
CHAPITRE I V – Travaux de fin de la journée
La réalisation de l’arrêté de la caisse à la fin de la journée x
Rapprochement entre les existants réels et le résultat du
système
x
- 16 -
Classement des pièces comptable en section x
Calcul du montant de chaque section, du nombre de pièce
dans chaque section
x
Faire le rapprochement entre le nombre et le montent de
chaque section avec les résultats du système
x
Assemblage de toutes les sections en journée comptable x
- 17 -
Après l’analyse des résultats du questionnaire de contrôle interne que nous avons
établi, nous avons pu repérer trois principaux problèmes à agence Al Falah :
1- Un grave manque d’approvisionnement : l’absence d’une gestion prévisionnelle
des stocks de l’agence de matières et fournitures cause des ruptures répétitives, ce
qui mène le personnel de l’agence à procéder à des solutions temporaires et
inefficaces.
2- Un problème d’organisation et d’arrangement des matériels : une mal
organisation, surtouts du Fax, des compteuses des billets, de la machine à photocopie
… limite l’optimisation du travail du personnel, du faite qu’ils doivent se désinstaller
pour les utiliser, ceci ne représente pas seulement une perte du temps et d’énergie
mais également une source de monotonie.
3- Un problème de séparation des fonctions : malgré que toutes les responsabilités
sont définie, mais nous avons remarqué que tout fait tout, ce qui peut causer des
conflits entre les agents ainsi que l’inorganisation de leurs travailles.
- 18 -
Conclusion
À titre de conclusion, je peux dire que pendant mon stages, j’ai eu la chance de
pouvoir mettre en application ce que j’ai appris pendant ma formation, d’enrichir mes
connaissances peu à peu, par une pratique quotidienne, et aussi maitriser des nouveaux acquis
dans le domaine bancaire et de la finance, ainsi en matière de la communication avec les
clients
Je me suis rendu compte qu’il ne suffit pas de connaître la technique pour réussir
professionnellement, il faut encore développer un savoir-être permettant d’intégrer facilement
l’équipe du travail. J’ai apprécié d’avoir la possibilité d’être facilement en contacte avec les
clients, d’exercer l’esprit d’écoute, et apprendre être à l’aise dans les relations avec eux ainsi
qu’avec les collègues de travail pour surmonter les obstacles et réussir ma mission.
- 19 -
Sources
 Site web de la Banque populaire : http://www.gbp.ma
 Rapport annuel de 2016de la Banque Populaire

Contenu connexe

Tendances

36553687 rapport-de-stage-bp
36553687 rapport-de-stage-bp36553687 rapport-de-stage-bp
36553687 rapport-de-stage-bp
Rokitta Apollonia
 
Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )
Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )
Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )
Btissame Ouchia
 
Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)
Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)
Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)
Sabrine Aghbal
 
Audit-audit-interne
Audit-audit-interneAudit-audit-interne
Audit-audit-interne
Widad Naciri
 
PFE sur PME au maroc
PFE sur PME au marocPFE sur PME au maroc
PFE sur PME au maroc
NourABBAS5
 
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjaneAppréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
KHALID ESSBAI
 
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
YanisAHMEDALI
 
Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)
Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)
Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)
Rapport de Stage
 
Code général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptableCode général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptable
bouchra elabbadi
 
Les Sociétés de Bourse
Les Sociétés de BourseLes Sociétés de Bourse
Les Sociétés de Bourse
Walid Aitisha
 
Rapport de stage controle de gestion
Rapport de stage controle de gestionRapport de stage controle de gestion
Rapport de stage controle de gestion
abdeloahed hamdi
 
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financierChapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Rapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grcRapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grc
Med Ismàil Belhaddioui
 
Exposé audit interne et controle interne
Exposé audit interne et controle interneExposé audit interne et controle interne
Exposé audit interne et controle interne
Pasteur_Tunis
 
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque PopulaireRapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
ayaxben
 
Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...
Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...
Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...
Miriam drissi kaitouni
 
chargé de compte principale Garch rajaa rapport de stage
chargé de compte principale Garch  rajaa rapport de stagechargé de compte principale Garch  rajaa rapport de stage
chargé de compte principale Garch rajaa rapport de stage
Wadiaa Piczo
 
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
OmarMOUMINI
 
DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...
DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...
DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...
Hajar EL GUERI
 
Rapport de stage dgi adnane bouzri
Rapport de stage dgi adnane bouzriRapport de stage dgi adnane bouzri
Rapport de stage dgi adnane bouzri
adnane bouzri
 

Tendances (20)

36553687 rapport-de-stage-bp
36553687 rapport-de-stage-bp36553687 rapport-de-stage-bp
36553687 rapport-de-stage-bp
 
Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )
Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )
Gestion des opérations attijari wafae banque ( gesteco.blogspot.com )
 
Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)
Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)
Rapport de stage à la Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie (BMCI)
 
Audit-audit-interne
Audit-audit-interneAudit-audit-interne
Audit-audit-interne
 
PFE sur PME au maroc
PFE sur PME au marocPFE sur PME au maroc
PFE sur PME au maroc
 
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjaneAppréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
Appréciation du contrôle cycle achat fournisseur marjane
 
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
Mémoire de fin d'études Master (2) Audit et Contrôle de Gestion (université m...
 
Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)
Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)
Rapport de stage La société générale marocaine de banques (scmb)
 
Code général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptableCode général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptable
 
Les Sociétés de Bourse
Les Sociétés de BourseLes Sociétés de Bourse
Les Sociétés de Bourse
 
Rapport de stage controle de gestion
Rapport de stage controle de gestionRapport de stage controle de gestion
Rapport de stage controle de gestion
 
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financierChapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
Chapitre 3: Analyse de l'équilibre financier
 
Rapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grcRapport gestion-relation-client-grc
Rapport gestion-relation-client-grc
 
Exposé audit interne et controle interne
Exposé audit interne et controle interneExposé audit interne et controle interne
Exposé audit interne et controle interne
 
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque PopulaireRapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
 
Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...
Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...
Audit opérationnel - Évaluation des procédures du cycle achats/fournisseurs a...
 
chargé de compte principale Garch rajaa rapport de stage
chargé de compte principale Garch  rajaa rapport de stagechargé de compte principale Garch  rajaa rapport de stage
chargé de compte principale Garch rajaa rapport de stage
 
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
L'impact de la digitalisation sur les pratiques du contrôle interne dans le s...
 
DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...
DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...
DÉTERMINANTS DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DES GRANDES ENTREPRISES DE L’INDUST...
 
Rapport de stage dgi adnane bouzri
Rapport de stage dgi adnane bouzriRapport de stage dgi adnane bouzri
Rapport de stage dgi adnane bouzri
 

Similaire à rapport de stage banque populaire : Audit de conformité des procédures

Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01
Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01
Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01
joe lukumuena
 
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banquesRapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Wadiaa Piczo
 
Rapport de stage Bmce
Rapport de stage Bmce Rapport de stage Bmce
Rapport de stage Bmce
Rapport de Stage
 
Rapport sur CITIBANK Maroc
Rapport sur CITIBANK MarocRapport sur CITIBANK Maroc
Rapport sur CITIBANK Maroc
Ayoub Elghrissi
 
Rapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du marocRapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du maroc
Rapport de Stage
 
la satsfaction des client BMCI MARRAKECH
la satsfaction des client BMCI MARRAKECHla satsfaction des client BMCI MARRAKECH
la satsfaction des client BMCI MARRAKECH
mohamed majait
 
LA BANCASSURANCE
LA  BANCASSURANCELA  BANCASSURANCE
LA BANCASSURANCE
bouchra89
 
Rapport de stage BMCI
Rapport de stage BMCIRapport de stage BMCI
Rapport de stage BMCI
Yassine BAKMOU
 
Le financement du projet de creation d'entreprise
Le  financement du projet de creation d'entrepriseLe  financement du projet de creation d'entreprise
Le financement du projet de creation d'entreprise
Franck Hermann Tanoh
 
Rapport de diagnostic strategique de la BMCE BANK
Rapport de diagnostic strategique de la BMCE BANKRapport de diagnostic strategique de la BMCE BANK
Rapport de diagnostic strategique de la BMCE BANK
Walid Chamour
 
Digitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienneDigitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienne
SABAHGUETNI
 
Master class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennesMaster class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennes
SABAHGUETNI
 
ABBL.pdf
ABBL.pdfABBL.pdf
538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj
538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj
538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj
tinonom
 
Rapport
RapportRapport
Rapport
h5f9
 
Newsletter version française (2nde édition)
Newsletter version française (2nde édition)Newsletter version française (2nde édition)
Newsletter version française (2nde édition)
Elite International Assets
 

Similaire à rapport de stage banque populaire : Audit de conformité des procédures (20)

Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01
Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01
Labanquepopulaire 140803060258-phpapp01
 
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banquesRapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
 
Rapport de stage Bmce
Rapport de stage Bmce Rapport de stage Bmce
Rapport de stage Bmce
 
Rapport sur CITIBANK Maroc
Rapport sur CITIBANK MarocRapport sur CITIBANK Maroc
Rapport sur CITIBANK Maroc
 
Rapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du marocRapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du maroc
 
Rapport de stage Bmce3
Rapport de stage Bmce3Rapport de stage Bmce3
Rapport de stage Bmce3
 
la satsfaction des client BMCI MARRAKECH
la satsfaction des client BMCI MARRAKECHla satsfaction des client BMCI MARRAKECH
la satsfaction des client BMCI MARRAKECH
 
LA BANCASSURANCE
LA  BANCASSURANCELA  BANCASSURANCE
LA BANCASSURANCE
 
Rapport de stage BMCI
Rapport de stage BMCIRapport de stage BMCI
Rapport de stage BMCI
 
Le financement du projet de creation d'entreprise
Le  financement du projet de creation d'entrepriseLe  financement du projet de creation d'entreprise
Le financement du projet de creation d'entreprise
 
Rapport de diagnostic strategique de la BMCE BANK
Rapport de diagnostic strategique de la BMCE BANKRapport de diagnostic strategique de la BMCE BANK
Rapport de diagnostic strategique de la BMCE BANK
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
Digitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienneDigitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienne
 
Master class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennesMaster class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennes
 
ABBL.pdf
ABBL.pdfABBL.pdf
ABBL.pdf
 
538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj
538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj
538c44359b311jjjjjjjjjjjjjjjjjj
 
Cie23
Cie23Cie23
Cie23
 
Rapport
RapportRapport
Rapport
 
Contribution du reseau pamecas a l’amelioration de l’acces par le monde rural...
Contribution du reseau pamecas a l’amelioration de l’acces par le monde rural...Contribution du reseau pamecas a l’amelioration de l’acces par le monde rural...
Contribution du reseau pamecas a l’amelioration de l’acces par le monde rural...
 
Newsletter version française (2nde édition)
Newsletter version française (2nde édition)Newsletter version française (2nde édition)
Newsletter version française (2nde édition)
 

Plus de Yassine BAKMOU

les 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Maroc
les 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Marocles 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Maroc
les 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Maroc
Yassine BAKMOU
 
La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement
 La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement  La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement
La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement
Yassine BAKMOU
 
Financement des pme au Maroc-Etude sur 20 PME
Financement des pme au Maroc-Etude sur 20 PMEFinancement des pme au Maroc-Etude sur 20 PME
Financement des pme au Maroc-Etude sur 20 PME
Yassine BAKMOU
 
Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...
Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...
Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...
Yassine BAKMOU
 
Soutenance de stage BMCI
Soutenance de stage BMCISoutenance de stage BMCI
Soutenance de stage BMCI
Yassine BAKMOU
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Yassine BAKMOU
 
Les outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualitéLes outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualité
Yassine BAKMOU
 
Les outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualitéLes outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualité
Yassine BAKMOU
 
PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...
PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...
PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...
Yassine BAKMOU
 
Dimension RH du la responsabilité sociale des entreprises
Dimension RH du la responsabilité sociale des entreprisesDimension RH du la responsabilité sociale des entreprises
Dimension RH du la responsabilité sociale des entreprises
Yassine BAKMOU
 

Plus de Yassine BAKMOU (10)

les 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Maroc
les 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Marocles 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Maroc
les 5 forces concurrentielles du secteur de télécommunication au Maroc
 
La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement
 La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement  La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement
La roue de HUDSON : outils pour comprendre le changement
 
Financement des pme au Maroc-Etude sur 20 PME
Financement des pme au Maroc-Etude sur 20 PMEFinancement des pme au Maroc-Etude sur 20 PME
Financement des pme au Maroc-Etude sur 20 PME
 
Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...
Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...
Soutenance de PFE : COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplair...
 
Soutenance de stage BMCI
Soutenance de stage BMCISoutenance de stage BMCI
Soutenance de stage BMCI
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
 
Les outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualitéLes outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualité
 
Les outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualitéLes outils de Management de qualité
Les outils de Management de qualité
 
PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...
PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...
PFE La COP 21 et la contribution du Maroc comme modèle exemplaire de la polit...
 
Dimension RH du la responsabilité sociale des entreprises
Dimension RH du la responsabilité sociale des entreprisesDimension RH du la responsabilité sociale des entreprises
Dimension RH du la responsabilité sociale des entreprises
 

rapport de stage banque populaire : Audit de conformité des procédures

  • 1. Université Cadi Ayyad Ecole Supérieure De Technologie Safi Filière : Techniques de Management Option : Finance & comptabilité Rapport de stage Banque Populaire L’Audit de Conformité des procédures Réalisé par : BAKMOU Yassine Encadré par : M. AOUAM Abdesselam Année Universitaire : 2015/2016
  • 2. - 2 - Introduction La formation de l’école supérieure de technologie exige en plus de la formation théorique, un stage pratique a la fin de chaque année qui a pour objectif la concrétisation des informations théoriques acquis durant les années d’étude, et de s’enrichir sur le plan des connaissances et compétences, et pour se familiariser avec la vie professionnelle dans le but d’assurer une simple intégration au future dans son parcours de travaille. C’est dans ce cadre que j’ai eu l’occasion d’effectuer un stage de fin de 2émme année au sein de la Banque Populaire agence Al Falah, et ce, pour une période de 8 semaines allant du 18/04/2016 au 10/06/2016. Dans le rapport entre vos mains, je vous présente le résumé de cette période de stage. Il paraît logique de présenter, dans une première partie une présentation générale de la Banque populaire. Pour passer dans une seconde partie à présenter l’agence Al Falah et les tâches que j’ai effectué durant la période de mon stage. Pour passer ensuite à la troisième partie, que je vais consacrer au traitement de mon sujet du stage à savoir l’Audit de Conformité des procédures.
  • 3. - 3 - Sommaire Introduction Partie I : Présentation générale de la Banque Populaire Chapitre 1 : Historique de la Banque Populaire Chapitre 2 : Filiales et fondations de la Banque Populaire Chapitre 3 : Les produits de la Banque Populaire Partie II : Présentation de l’agence Al Falah Chapitre 1 : Organigramme de l’agence Chapitre 2 : Les tâches effectuées Partie III : Thème du stage, l’audit de conformité des procédures Chapitre 1 : Les audits coïncidés durant mon stage Chapitre 2 : Traitement du thème du stage : L’audit de conformité des p procédures Conclusion Web-biographie 2 4 5 6 8 9 10 11 16 17
  • 4. - 4 - Première Partie : Présentation générale de la Banque Populaire  Chapitre 1 : Historique de la Banque populaire Tout a commencé le 25 mai 1926, quand le Dahir portant création du modèle organisationnel de la Banque Populaire a été adopté. Fondées dès le départ sur les bases de mutualité et de coopération qui font toute leur particularité, les premières Banques populaires à vocation régionale ont vu le jour dès la fin des années 1920. Trois phases caractérisent l’historique de la Banque Populaire : 1- La phase de complémentarité : Avec l'avènement de l'indépendance, la Banque Populaire est appelée à devenir le noyau dur de ce qui allait être le système bancaire et financier national. Sa refonte, par une réorientation de ses missions, désormais tournées vers de développement de l'artisanat et des PME. Les autres banques étaient spécialisées dans d'autres activités : la BMCE (les opérations d'import et d'export) ; le CIH (le secteur immobilier et hôtelier). La naissance de la Banque Populaire coïncide avec celle des OFS (organismes financiers spécialisés), et celle des banques privées telles que la BNP (à capitaux étrangers essentiellement). Parallèlement, la Banque Populaire bénéficiait de sa place monopolistique au sein du marché Marocain. Ceci s'explique, d'une part, par le fait d'être exonérée de toute imposition, ce qui n'est pas le cas pour les autres banques. 2- La phase de compétitivité 1960 : Caractérisé par une ouverture massive de la banque sur le marché. Elle est marquée aussi par plusieurs évènements à savoir la libéralisation du secteur bancaire, le désencadrement des crédits. Les banques se sont donc inscrites, dans un contexte de libre concurrence qui les a incités à développer davantage leurs compétences et leur savoir-faire. 3- La phase de modernisation : A l'heure actuelle nous savons que les canaux d'information ne sont plus ce qu'ils étaient et que le réseau Internet n'est plus un secret pour personne. A ce propos, nous avons pu voir que la Banque Populaire a mis en place des produits modernes. Parmi ces produits, on trouve « Châabi Mobile » et « Châabi Net », permettant d'obtenir des informations relatives aux comptes des clients directement sur leurs boîtes électroniques ou sur leurs portables.
  • 5. - 5 -  Chapitre 2 : Filiales et fondations de la Banque Populaire a- Les Filiales : Filiales Part BP Spécialité Banque Atlentique 65% Holding financier de contrôle et de développement installé en Côte d’Ivoire Banque Maroco Guinéenne 78 % Banque installée en Guinée Vivalis 87% Société de crédits BP-Shore 52% L’offshoring Maroc Assistance 77,5% L’assistance médicale, technique, juridique à l’étranger Maroc Leasing 53% Le financement en crédit-bail Bank Al Amal 78% Financement des projets a forte valeur ajoutée des MRE au Maroc Banque Populaire Maroco- Centrafricain 62,5% Banque installée en Centre Afrique Chaabi LLD 73,6% La location longue durée b- Les Fondations : Fondation Objet et mission Banque Populaire pour l’éducation et la culture Promotion de la culture, la sensibilisation à la protection de l’environnement et le sauvegarde du patrimoine culturel ; LA consolidation des liens culturels avec les MRE ; Attawfiq Micro-Finance Octroyer les micro-crédits et assurer la formation, le conseil et l’assistance technique au profit des clients. Fondation Création d’Entreprise Une association qui dont la mission consiste à : Promotion de la culture d’entreprenariat citoyenne parmi les porteurs de projets et leurs faciliter l’acte d’investissement ; Faciliter l’accès au financement et assurer la proximité grâce au réseau de bureaux régionaux ;
  • 6. - 6 -  Chapitre 3 : Les produits de la Banque Populaire a- Les comptes : L'un des principaux services de la banque est la création d'un compte bancaire, qui est un moyen de dépôt, d'épargne et de transaction de liquidité. Les genres de comptes offerts par la Banque Populaire sont les suivants : 21111 : Comptes pour particuliers ou personnes physiques. 21211 : Comptes pour personnes morales ou exerçant une activité commerciale. 21330 : Comptes d’épargne ou sur compte carnet. 21150 : Comptes réservés au personnel de la banque. 21140 : Compte réservés au marocain du monde(MDM). 21340 : Compte sur carnet réservés au MDM. 21216 : Comptes réservés aux artisans. 21117 : Fonctionnaires de l'état de sécurité et de défense Comptes réservés aux Policiers, m militaires, membres de la protection civile.... 21150 : Comptes réservés au personnel de la banque. b- Les cartes monétiques : Cartes Caractéristiques La Prima Retrait d'espèces avec un plafond quotidien de 2.000 DH ; Paiement des achats dans les limites de la capacité de paiement et avec un plafond mensuel jusqu’à 7.000 DH ; Rizk C'est une carte adossée à un compte sur carnet, et permet le Retrait dans les limites quotidien de 5.000 DH. Gold Retrait dans les limites quotidiennes de 6.000 DH ; Paiement des achats avec un plafond mensuel jusqu’à 50.000 DH ; La I-C@ard Carte dédiée exclusivement au paiement sur internet, Un plafond au niveau national, au choix du client, avec un Max de 50 000 DH par an et un plafond à l’international de 10 000 DH par an. Asfar Card Carte rechargeable selon l’autorisation de l’office des Changes, utilisable à l’étranger, permet de bénéficier de l’assistance en cas de perte ou de vol de la carte à l’étranger. Carte 1217 Destinés exclusivement aux jeunes âgés de 12 à 17 ans, permet le retrait dans le plafond quotidien (choisi par le tuteur) jusqu’à 500 DH et un plafond mensuel de 5.000 DH. Carte 1825 Destinés aux jeunes âgés de 18 à 25 ans, permet le retrait dans le plafond quotidien de 5000 DH et un plafond de paiement hebdomadaire jusqu’à 1.000 DH Ailes Destinée exclusivement aux femmes, permet le retrait quotidien de 4000 DH et paiement jusqu’à 15000 DH par mois. de bénéficier réductions sur les achats effectuées par carte, auprès d’un réseau de commerçants
  • 7. - 7 - c- Les produits d’épargne : Produit Caractéristiques Compte sur carnet Avec une durée d’épargne illimitée, une rémunération par Bank Al Maghrib avec des intérêts calculés et capitalisés trimestriellement tout en profitant de l’alimentation et du retrait des fonds en toute liberté. Dépôt à terme Assure une rémunération intéressante des dépôts non plafonnés pour une durée fixée d’avance et qui peut aller de 3 à 36 mois. Les sommes déposées sont remises à la disposition du client à la fin de la période de blocage. Avec la possibilité d’obtenir une avance pouvant atteindre 90% du montant déposé. AvenirMesEnfants Épargne progressive, destinée au financement du future des enfants soit leurs études universitaires ou vie professionnelles. MaRetraite Épargne progressive permettant la constitution d'une retraite principale ou complémentaire, destinée aux particuliers, les MDM et entreprises au profit de leur personnel. De plus, deux assurances décès toutes causes et invalidité totale et définitive. d- Les produits d’assurance : Produit Caractéristiques Al Injad Al Momtaz Offre une large couverture en cas de maladie subite, blessure, décès, accident, panne ou vol du véhicule 24h/24, pour le client, son conjoint, ses enfants et son véhicule, dans le monde entier. Avec 450 dh par an pour famille. Al Injad Chaabi Offre une couverture en cas de maladie subite, blessure, décès, accident, panne ou vol du véhicule 24h/24, pour le client, son conjoint, ses enfants et son véhicule, dans 43 pays étrangers. Avec 200 dh par an pour famille.
  • 8. - 8 - Deuxième Partie : Présentation de l’agence Al Falah  Chapitre 1 : Organigramme de l’agence Al Falah L’agence BP Al Falah se présente sous forme d’une agence à trois personnes assurant son fonctionnement. Son organigramme se présente comme suit : a - Les principales attributions du directeur d’agence sont :  L’octroie des crédits ;  Analyser régulièrement les résultats obtenus par rapport aux objectifs à réaliser ;  Développer les dépôts par le drainage de nouveaux clients ;  Assurer la bonne gestion de l’agence ;  Contrôle des lots comptables ouverts par les agents ;  Fidélisation de la clientèle ;  Assurer la bonne relation avec ces clients et le personnel en général ;  Soutenir les actions publicitaires lancées par le siège ;  L’animation de son équipe et la réalisation des objectifs qui lui ont été assignés ; b - Les responsabilités de l’agent chargé de produit :  Ouverture des comptes, création des cartes et réception des demandes des chéquiers ;  Communication interne avec les clients ;  Prospection des clients ;  Classement et archivage des pièces comptables ;  Responsable Back-office (travaux bureautique, repense aux appelles, réception des clients en cas d’absence du chef de caisse ou du chef d’agence) ;  S’occupe de la vérification de la compensation et appel des clients qui en figurent ; c - Les responsabilités du chef de caisse :  Responsable de la caisse Assurer la gestion des opérations courantes de la caisse (retrait, versement, MoneyGram, WesternUnion …) ;  Envoi et réception des fonds en monnaie locale et en devise auprès de la succursale ;  Responsable du GAB réapprovisionnement et reversement et vérification ;  Contrôle et arrêté de caisse en fin de la journée ;  Contrôler et viser toutes les pièces comptables ;  Scanne des chèques et effets du (Système interbancaire marocain de télé compensation) ; directeur de l’agence chargé de produitchef de caisse
  • 9. - 9 -  Chapitre 2 : Les tâches effectuées  Les opérations de la fin de la journée après l’arrêté sur le système par le caissier : 1 – Classement des pièces comptables en sections 2 – Calcule du mentant de chaque section 3 – À l’aide d’un imprimé précisant le nombre des pièces comptables de chaque section et l le mentant totale de la section, on fait le rapprochement entre ce qui est calculé et ce q u qui est précisé par le système, pour procéder aux régularisations nécessaire. 4 – La mise des chèques des banques confrère dans une enveloppe spéciale pour une se ios section appelé SIMT. 5 – Rassembler toutes les sections dans une enveloppe qui consiste toute une journée compt comptable qui doit être vérifié le lendemain.  Les cartes capturées : son les cartes trouvées le matin au GAB capturées lors des retrait, on procède comme suit caissier : 1 - Vérifications et enregistrement des informations du client (Nom, Prénom, CIN, nunnuméro du compte, date de capturassions) 2 - S’informer sur le motif de capture (mot de passe, carte expirée, faute du système) 3 - Signature du client comme quoi sa carte a été récupérée  Appels aux clients pour les informer sur chéquier et carte bancaire, et dans le cas où un chèque dans leur compte figue à la compensation.  Accueil des clients tout en essayant de leur rendre service et les diriger vers le service concernant leur problème.
  • 10. - 10 - Deuxième Partie : Thème du stage : l’audit de conformité des procédures  Chapitre 1 : Les audits coïncidés durant le stage Durant mon stage, l’agence Al Falah a fait l’objet de plusieurs types d’audit opérationnel à savoir :  L’audit interne : L’auditeur interne envoyé par le siège de la banque populaire a l’agence Al Falah procède à l’appréciation de la maîtrise des activités de l’agence, le respect des procédures, les documents utilisés, leur contenu, leur diffusion et leur conservation et les autorisations et habilités données aux agents de l’agence. Il recommande également des actions pour améliorer le fonctionnement de l’agence  Audit sécurité : Une délégation municipale, accompagné des délégations de police, forces auxiliaire, gendarmerie royale et de protection civile se présentent à l’agence pour une vérification des systèmes de sécurité, a savoir : - Les caméras de surveillance est de leurs enregistrements - S’assurer du fonctionnement du système d’alarme contre le vol et l’incendie et son attachement au système central - Vérifier la présence de l’agent de sécurité - Vérification de l’existence des extincteurs partout dans l’agence  Audit des immobilisations : À l’aide des codes à barre, l’auditeur procède à la vérification de l’existence et du bon état des immobilisations au sein de l’agence, et demande des explications en cas d’endommagement ou même inexistence d’une telle ou telle immobilisation.
  • 11. - 11 -  Chapitre 2 : Traitement du thème du stage à l’agence Al Falah L’Audit de conformité est une démarche par laquelle, un auditeur sur la base d'un référentiel vérifie le respect des exigences qui s'appliquent au système ou au processus audité. Un référentiel se définira donc comme un ensemble de prescription (Normes, Procédures) retenue par l’organisation et auxquelles l’auditeur va se reporter pour comparer ce qu'il va constater à ce qui devrait être. Les références de l'audit doivent permettre de constituer des points de comparaison et d'orienter l'action d'une manière efficace. Pour atteindre ce but, la démarche que j’ai utilisé est d'associer un questionnement dont les réponses sont obtenues par des entretiens individuels (avec le personnel), ou/et par l’observation du déroulement de la journée au sein de l’agence et par l’étude de la documentation existante. Malheureusement, avec l’absence d’un manuel des procédures internes, j’avais dû réaliser des entretiens avec le directeur de l’agence pour pouvoir établir toute les procédures et examiner leur application la suit. La clé du succès de ma démarche a été basée sur l’indépendance qui est une garantie d'objectivité. Pour réaliser un audit de conformité au sein de l’agence Al Falah, j’ai décidé d’établir un questionnaire de contrôle interne, pas seulement parce qu’il présente l’avantage de faire gagner du temps, mais également parce qu’il permet de dégager les sécurités du contrôle interne et de déceler ses défaillances. Vous trouvez l’exemple du questionnaire de contrôle interne que j’ai établi ci-dessus :
  • 12. APPRECIATION DU CONTROLE INTERNE Oui Non OBSERVATION CHAPITRE 1 – Généralités A - OBJECTIFS DU CONTROLE INTERNE L’analyse fait par le contrôle interne doit permettre l’identification des problèmes pouvant menacer la fiabilité et l’application des procédures x x B-ORGANISATION GENERALE DE L’ENTREPRISE Existe-t-il un organigramme de l’entreprise ? x Les fonctions sont-elles correctement définies pour chaque tâche ? x Existe-t-il un manuel des procédures internes ? x Le manuel permet de faciliter la compréhension des procédures par les stagiaires et les nouveaux recrutés Si oui, est-il régulièrement mis à jour par des personnes autorisées et diffusé ? Les imprimés utilisés par l’entreprise sont-ils  Simple ?  Vérifiables ? X X Si des délégations de pouvoir sont accordées au personnel, Sont-elles clairement définies ? x Les résultats de l’agence sont-ils analysés par le directeur ? xx Le personnel de l’agence fait l’objet d’une notation sur la base de leurs résultats C – LOGISTIQUE ET MATERIEL Le matériel est il :  suffisant ?  efficace pour le bon déroulement des opérations ? x x x Si non, le directeur procède il à demande d’approvisionnement ou de maintenance du matériel ? x L’organisation et la mise en place du matériel, optimise elle la réalisation des opérations par les agents ? x x La dispersion cause la perte du temps pour les clients
  • 13. - 13 - 1 Les opérations annulées durant la journée 2 L’état où figurent toutes les transfères au profits des clients de l’agence 3 Chèques et lettres de change normalisées des banques confrères remis par les clients de l’agence D – APPROVISIONNEMENT Les matières et fournitures sont elles toujours suffisantes et adaptées aux besoins ? x Est-ce que le directeur d’agence établie une demande de réapprovisionnement ? x Le personnel prévoit t-il d’avance le besoin pour ne pas subir une rupture des stocks de fournitures ? x Les ruptures de stock sont significatives CHAPITRE - II. Travaux de début de la journée A - OBJECTIFS DU CONTROLE INTERNE Le contrôle interne doit s’assurer : De l’exhaustivité de vérification de la journée comptable (pièces comptables, sections …) du respect de la procédure en vigueur x Les séparations de fonctions sont suffisantes ? x Vérification de toute la journée comptable antérieure x Impression du l’état des opérations du jour antérieur x Impression des états des annulations1 et des transfères2 x Rapprochement des états de caisse, des devises et du GAB avec les résultats établis par le système x Changement des cours des devises x Vérification du scannage des chèques et LCN3 des banques confrères remis par les clients x Vérification de l’encaissement des chèques et LCN3 du J-2 x En cas du non encaissement :  le responsable informe t-il le client ?  établie t-il un certificat de refus de paiement comportant les informations du chèque et le motif du non paiement ? x x Impression et vérification de l’état de compensation x
  • 14. - 14 - CHAPITRE III – Le déroulement de la journée A – SERVICE CAISSE Les séparations de fonctions sont suffisantes ? x Tout le mande fait tout ! Pour n’importe quelle opération, le caissier impose l’existence de la carte nationale du client ? x Les reçus du versement/retrait comportent il les signatures du client et du caissier ? x Une copie du reçu donnée au client et l’autre reste au classement de l’agence ? x Les chèques des banques confrères sont ils scannés immédiatement ? x Risque d’oublie Le caissier délivre t-il un bordereau sur ces chèques et LCN ? x Les chèques comportent ils tous les cachets ? x Le caissier présente t-il le besoin en liquidité au directeur pour validation ? x Le caissier vérifie t-il les liquidités apporté par les convoyeurs des fond (Brink’s) ? x Remplit-il tout les reçus de réception des fonds ? x La réalisation de l’arrêté du GAB à 13:45 h x La vérification du solde du GAB x L’alimentation du GAB en cas du manque x La vérification du nouveau solde du GAB x La réalisation de l’arrêté de la caisse à la fin de la journée x 4 Chèques et LCN des clients de l’agence remis à l’encaissement par d’autres aux banques confrères Vérification des chèques et LCN4 figurant dans la compensation (signatures, mentant en chiffre et en lettres, échéance, provision du client) x Appel aux clients dont les noms figurent dans la compensation (en cas d’insuffisance de provision) x Vérification si il y a des cartes bancaires capturées par le GAB x
  • 15. - 15 - B – OUVERTURE DU COMPTE Est-ce que le responsable des produits s’informe sur la situation du client pour qu’i détecte son besoin ? x Est-ce qu’il imprime une demande d’ouverture de compte en 2 exemplaires ? une délivrée au client pour signature ? x Remplissage du spécimen de signature par le client x Signature du client sur le consentement relative au traitement des données à caractère personnel x Est-ce que le responsable s’informe si le client veut s’équiper du Chaabi mobile et Chaabi net ? x Insatisfaction des clients des charges sur des services dont ils n’ont pas besoin En cas d’acceptation, est il équipé ? x Demande de carte bancaire et de carnet de chèque x Signature du client sur tous les documents x Scannage de la signature du client x Archivage du dossier client selon son RIB x Difficulté de trouver les dossiers clients en cas de besoin, perte de temps C – BACK-OFFICE Lorsqu’un client se présente pour récupérer sa carte, le responsable vérifie t-il son identité par de sa carte nationale ? x S’informe t-il sur le motif d’absorbation de sa carte ? x Est-ce qu’il prend sa signature comme quoi il a récupérer sa carte ? x Le responsable vérifie t-il le courrier du jour par lot x Est ce qu’il enregistre la réception des cartes et chéquiers ? x Est ce qu’il appel les clients pour leurs cartes et chéquiers nouvellement reçu ? x CHAPITRE I V – Travaux de fin de la journée La réalisation de l’arrêté de la caisse à la fin de la journée x Rapprochement entre les existants réels et le résultat du système x
  • 16. - 16 - Classement des pièces comptable en section x Calcul du montant de chaque section, du nombre de pièce dans chaque section x Faire le rapprochement entre le nombre et le montent de chaque section avec les résultats du système x Assemblage de toutes les sections en journée comptable x
  • 17. - 17 - Après l’analyse des résultats du questionnaire de contrôle interne que nous avons établi, nous avons pu repérer trois principaux problèmes à agence Al Falah : 1- Un grave manque d’approvisionnement : l’absence d’une gestion prévisionnelle des stocks de l’agence de matières et fournitures cause des ruptures répétitives, ce qui mène le personnel de l’agence à procéder à des solutions temporaires et inefficaces. 2- Un problème d’organisation et d’arrangement des matériels : une mal organisation, surtouts du Fax, des compteuses des billets, de la machine à photocopie … limite l’optimisation du travail du personnel, du faite qu’ils doivent se désinstaller pour les utiliser, ceci ne représente pas seulement une perte du temps et d’énergie mais également une source de monotonie. 3- Un problème de séparation des fonctions : malgré que toutes les responsabilités sont définie, mais nous avons remarqué que tout fait tout, ce qui peut causer des conflits entre les agents ainsi que l’inorganisation de leurs travailles.
  • 18. - 18 - Conclusion À titre de conclusion, je peux dire que pendant mon stages, j’ai eu la chance de pouvoir mettre en application ce que j’ai appris pendant ma formation, d’enrichir mes connaissances peu à peu, par une pratique quotidienne, et aussi maitriser des nouveaux acquis dans le domaine bancaire et de la finance, ainsi en matière de la communication avec les clients Je me suis rendu compte qu’il ne suffit pas de connaître la technique pour réussir professionnellement, il faut encore développer un savoir-être permettant d’intégrer facilement l’équipe du travail. J’ai apprécié d’avoir la possibilité d’être facilement en contacte avec les clients, d’exercer l’esprit d’écoute, et apprendre être à l’aise dans les relations avec eux ainsi qu’avec les collègues de travail pour surmonter les obstacles et réussir ma mission.
  • 19. - 19 - Sources  Site web de la Banque populaire : http://www.gbp.ma  Rapport annuel de 2016de la Banque Populaire