SlideShare une entreprise Scribd logo
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Département :
Ingénierie Digital et Intelligence Artificielle
Réalisé au sein de :
Office chérifien des phosphates
Sous le théme :
Lieu de stage : OCP Jorf lasfar ELJADIDA
Période de stage : De 01/08/2023 Au 30/08/2023
Réalisé par : ELHMARI Nihad
Encadré par : LAGHOUISSA Abdellatif
Année universitaire 2022/2023
Mise à jour des shémas des réseaux industriels aux
niveaux de l’entité DOWNSTREAM
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Remerciement
Mes remerciements s'adressent en premier lieu au service Office
chérifien des Phosphates ELJADIDA (JARF LASFAR) pour m'avoir accordé
l'autorisation d'effectuer ce stage au sein de leur division.
Je tiens à exprimer ma sincère gratitude envers Monsieur ABDELLATIF
LAGHOUISSA, mon encadrant de stage au sein de l'OCP, ainsi que
Monsieur FOUAD OTHMANI, pour leur accueil chaleureux et le partage
quotidien de leur expertise. Grâce à leur soutien, j'ai pu découvrir la vie
professionnelle et acquérir une compréhension approfondie de la
méthodologie du travail en équipe.
Un grand merci à toute l'équipe de l'atelier DOWNSTREAM qui a
grandement facilité mon intégration grâce à leur accueil chaleureux et
leur sympathie. Je tiens à les remercier sincèrement d'avoir pris le temps
de répondre à mes questions et de m'avoir accompagné tout au long de
mon stage.
Enfin, je souhaite exprimer ma reconnaissance envers toutes les
personnes qui ont contribué de différentes manières à la réussite de mon
stage. Votre soutien et votre engagement ont été essentiels, et je vous en
suis extrêmement reconnaissant(e)
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Avant Propre
La période de stage d'initiation représente une véritable
opportunité d'étudier de l'intérieur le fonctionnement d'une entreprise,
une entité économique et sociale, avec ses particularités humaines,
techniques et organisationnelles. Elle permet d'observer surtout le
phénomène ouvrier, qui constitue une préoccupation majeure pour le
futur ingénieur
Cette période de stage nous donne la possibilité de mieux
comprendre la dynamique des groupes au sein des services, de prendre
conscience des problèmes relationnels ,en particulier hiérarchiques, au
sein de l'entreprise. De plus, elle nous permet de mieux appréhender
l'impact de certaines données sur la production, car aucune définition
objective, décision ou réalisation n'est exclusivement technique..
Le but de ce stage est de développer les connaissances
acquises au cours du cycle de formation à l'UEMF et de se confronter
directement au milieu professionnel afin de me familiariser avec la
spécialité que j’ai choisie.
Ce stage offre l’avantage de découvrir le monde du travail et
les relations humaines , et permet également de se familiarise avec les
perspictives de carriére
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Sommaire
Introduction générale
Chapitre 1 : Présentation de l’organigrame d’acceuil
I.Introduction
II. Le groupe de l’ocp
a) Historique du groupe ocp
b) Procéde de fabrication des engrais
c) Organigrame de l’ocp
d) Présentation générale du groupe ocp JORF LASFAR
III. Description de l’unité d’acceuil DOWNSTREAM(DWS)
a) Présentation du downstream
b) Description des unités
i. Unité de filtrage
1. Le systémé filtre presse
2. Le systéme de convoyeurs séparateurs
3. Le repulpage
ii. Unité de séchage
1. Description générale
2. Description des zones
Chapitre 2 : le systéme numérique de controle-commande SNCC(DCS)et API
1) Introduction
2) Les éléments constituants un DCS
3) Critéres de choix d’un SNCC
4) Les domaines d’utilisation des DCS
Chapitre 3 : Systéme numérique de controle-commande YOKOGAWA de l’atelier DWS
1) Généralités de systéme YOKOGAWA
2) Architecture de SNCC(DCS YOKOGAWA CENTUM VP)à DOWNSTREAM
a) Station opérateur
b) Station de controle (FCS)
c) Description des postes
d) Les types de communication entre les postes
e) Shéma DCS de downstream
Conclusion
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Introduction Générale
Dans le cadre de mes études en première année de cycle
ingénieur, spécialité robotique et cobotique à l'École D’ingénieur
Digital et D’intélligence artificielle (EIDIA), j'ai saisi l'opportunité de
réaliser un stage de formation au sein de l'Office Chérifien des
Phosphates (OCP - Jorf Lasfar). Plus précisément, j'ai été accueilli au
sein de l'unité downstream, une composante clé de l'entreprise. Cette
expérience a été rendue possible grâce à la renommée internationale
de l'OCP, sa volonté de diversifier ses marchés, de se démarquer de
ses concurrents, de renforcer la confiance avec ses clients et d'assurer
la qualité constante de ses produits et services.
Durant cette période, j'ai eu l'opportunité de plonger dans l'univers
industriel de l'OCP, de collaborer en étroite collaboration avec des
experts chevronnés, et de mettre en pratique les compétences
théoriques acquises dans le cadre de ma formation en robotique et
cobotique. Cette expérience a renforcé ma perception des enjeux
concrets auxquels font face les grandes entreprises et m'a fait
prendre conscience de l'importance cruciale de la maintenance
préventive pour garantir une production
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Chapitre 1:Présentation de l’organigrame de
l’ocP
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
I. Introduction
Première entreprise industrielle au Maroc spécialisée dans l’extraction,
depuis sa création en 1920 le Groupe OCP s’est développé autour de l’exploitation
des ressources en phosphate dontjouit le pays pour devenir leader mondial sur le
marché du phosphate
L’étendue de ses activités couvre l’extraction du minerai, son traitement, sa
transformation en produits intermédiaires liquides puis en acide phosphorique, la
production de produits finis par procédés de concentration, de granulation ou de
purification et la commercialisation de phosphate brut et de produits finis :
engrais et acide phosphorique purifié
Le groupe OCP est présent à Khouribga, à Youssoufia, à Benguérir et à Boucraâ-
Laâyoune oùest effectuée l’opération d’extraction du phosphate, mais aussi à Jorf
Lasfar et à Safi où sont implantées les usines chimiques. Et cela va au-delà des
frontières marocaines car l’OCP est implanté dans plusieurs pays au monde. La
figure 1 montre la position géographique des sitesd’OCP
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
II. Présentation de l’organisme d’acceuil
a) Le groupe OCP
C’est en 1975 que l’Office Chérifien des Phosphates devient le Groupe
OCP. Le Groupe OCP investit dans la création de nouvelles lignes de
production (on pense notamment à Jorf Lasfar). En 1982, des travaux de
construction d’un nouveau complexe chimique commencent. Ces nouvelles
structures industrielles sont destinées à la production d’acide sulfurique et
d’acide phosphorique. Elles deviendront effectives à partir de 1986. En 1987,
suivront les lignes de production d’engrais. En 1994, le Groupe OCP entame
un nouveau projet minier à Sidi Chennane, dans la zone de Khouribga. Le
lancement des travaux de construction de l’usine d’acide phosphorique
purifié à Jorf Lasfar se fera 1996 et son démarrage effectif en 1998. Et c’est en
2008 que l’OCP devient une société anonyme.
b) Historique du groupe OCP
Le 07 Août 1920, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a été fondé au
Maroc. C’est à partir de cette date que naît l’un des mastodontes de l’économie
marocaine. L’OCP occupe une place particulière dans l’histoire industrielle du Maroc.
C’est en 2008 que l’Office a été transformé en une Société Anonyme (OCP SA). C’est
l’un des principaux exportateurs de phosphate brut, d’acide phosphorique et
d’engrais phosphatés dans le monde. Mostafa Terrab est à la tête du Groupe. L’OCP
compte près de 20.000 collaborateurs qui sont implantés principalement au Maroc
sur 4 sites miniers et 2 complexes chimiques, ainsi que sur d’autres sites
internationaux. L’Office détient plusieurs
filiales à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc. En 2014, son chiffre d’affaires (CA)
s’élevait à 41,4 milliards de dirhams.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 l’ouverture de la première mine à la création de l’OCP
Ouverture de la 1ère mine à Boujniba ocp-1L’OCP a démarré son activité
d’extraction et de traitement d’expédition du phosphate le 1er mars 1921. Cette date
a particulièrement été marquée par l’ouverture de la première mine à Boujniba, dans
le gisement de Khouribga. Ce gisement de phosphate est le plus riche du monde.
C’est aussi en 1921 que l’acheminement du phosphate jusqu’au port de Casablanca a
débuté. Cet acheminement a permis d’effectuer la première exportation de
phosphate, le 27 juillet 1921.
 Un développement industriel progressif
La production du Groupe a progressivement augmenté. En 1954, la production a
atteint les 5 millions de tonnes. Depuis, sa production a continué à se développer et
a finit par dépasser le seuil de 10 millions en 1964 et de 20 millions de tonnes en
1979. C’est entre 1951 et 1961 que les installations de séchage et de calcination se
sont développées dans les régions de Khouribga et Youssoufia. À ce moment précis,
l’Office a pour objectif de poursuivre sa croissance et de gagner de nouveaux
marchés à l’échelle internationale. En 1965, la société Maroc Chimie est chargée de
la production de différents produits dérivés du phosphate grâce à une usine
construite à Safi.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Tableau 1 : Historique de l’ocp
c) Procéde la fabrication des engrais
Parmi les taches qu'elles m'ont été accordé de réaliser durant mon stage c'est
comprendre le procédé de fabrication des engrais (étapes de fabrication et
équipements) en tant que processus de base dans l’unité d’engrais, d’où cette
partie lui a été attribuée
La fabrication des engrais selon le procédé JACOBS comporte six étapes
principales :
 Les réactions d’ammonisations.
 La granulation.
 Le séchage.
 La classification granulométrique.
 Le conditionnement du produit.
 Assainissement et lavage des gaz.
Figure 2: les procèdes de fabrication d'engrais
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
d) Organigrame de L’OCP
e) Présentation générale du groupe OCP JARF LASFAR
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Toujours dans le cadre du développement de son potentiel de
valorisation de phosphate, legroupe OCP, en 1985, a mis démarrage sur le site
de JorfLasfar à El Jadida plusieurs unitésindustrielles pour la production des
acides et des engrais. Le site JorfLasfar a été retenu pour l’implantation de cet
important ensemble industriel, drcompte tenu des avantages suivants :
 Proximité des zones minières permettant son alimentation en phosphate
(Khouribga)
 Existence d’un port.
 Disponibilité de l’eau de mer et d’eau douce
 Disponibilité de terrains pour les extensions futures
Le site de JorfLasfar s’étend sur 1700 ha permet de produire
annuellement 2 millions detonnes de P205 sous forme d’acide phosphorique,
nécessitant la transformation d’environ :
 7,7 million de tonnes de phosphate extrait des gisements de
Khouribga.
 2 million de tonnes de soufre ; 0,5 million de tonne
d’ammoniac.
 0.5 million de tonne d’ammoniac
Une partie de cette production est transformée localement en engrais DAP, MAP,
NPK, soitenviron 1,8 million de tonnes équivalent DAP par an, et en acide
phosphorique purifié soit unmillion de tonne de P2O5 par an. L’autre partie est
exportée en tant qu’acide phosphorique marchand
Il est subdivisé en plusieurs industries, à noter :
 Maroc Phosphore 3 et 4 de JORF LASFAR
 IMACID
 EMAPHOS
 PMP
 BMP
III.Description de l’unité d’acceuil DOWNSTREAM
a) Présentation du DOWNSTREAM
Downstream au sein de l'unité de Jorf Lasfar de l'OCP Maroc désigne la
phase de traitement qui suit l'extraction des phosphates des mines de Khouribga.
Cette étape est dédiée aux processus de filtration et de séchage des phosphates
extraits. La section "Downstream" englobe également l'une des plus grandes
usines de séchage de phosphates au monde. Son objectif principal est de préparer
les phosphates pour la transformation ultérieure en éliminant l'humidité et en les
séchant. En se concentrant sur la filtration et le séchage, le "Downstream" joue un
rôle crucial dans la création de produits finis de haute qualité et dans l'efficacité
globale de l'OCP sur le marché mondial des phosphates et des engrais.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
b) Description des unités
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
i. Unité de filtration
L’objectif du procéde de filtration et la séparation phophate-eau , cette séparation
est effectuée par des convoyeur et des filtres pressent.ma capacité de filtration
installée est de 10,5Mtpa(106 tonnes par ans ) pour le systéme de conyeurs
séparateurs et de 2.0 Mtpa pour le systéme de filtres presse. En opération normal ,
les convoyeurs séparateurs opérent à un taux de production de 8,5 Mtpa et les
filtres presses à un taux de production de 2.0Mtpa , l’unité de filtration est composée
de deux filtration :
 Filtre presse
C’est un systéme de pression fonctionnant en mode discontinu (batch)vec un cycle
d’opération de 19,3 minutesIl y a Trois filtres presse sont installés afin d’assurer un
taux de production de 2,0 Mtpa .Chaque filtre presse est alimenté par une pompe
dédiée à vitesse variable et L’eau de filtration et l’eau de lavage sont récupérées
dansle réservoir de filtrat des filtres presse à partirduquel l’eau est acheminée vers le
clarificateurA la sortie de chaque filtre presse,, la pulpe tombe sur un convoyeur de
décharge qui achemine la pulpe vers les deux convoyeurs collecteurs principaux qui
la dirigent avec la pulpe des convoyeurs séparateurs,,vers les convoyeurs
d’alimentation des piles de phosphate humide ou directement vers le système de
séchage
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Convoyeurs séparateur
Un total de sept convoyeurs séparateurs sont installés afin d’assurer un taux de
production de 10,5Mtpa six en opération et un en relève. Chaque convoyeur
séparateur est alimenté par une pompe dédiée à vitesse variable . Le principe
d’opération des convoyeurs séparateursest basé sur la sédimentation de la pulpe et
le drainage latéral de l’excès de filtrat Le convoyeur séparateur fonctionne à une
vitesse pouvant varier Entre 0,2 et 1 m/s et transporte la pulpe sur une distance
horizontale d’environ 100 m Au cours de ce parcours ,les particules de phosphate
sédimentent sur la bande et une couche de filtrat se for me au-dessus des particules
sédimentées
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Repulpage
L’utilisation des piles humides soit principalement dédiée à la Dissociatio de la
production des laveries des opérations du DOWNSTREAM et des exportations,il est
possible d’utiliser les piles humides pour alimenter les usines d’acide locales en cas
d’arrêt prolongé du pipelie
Dans ce cas, le phosphate humide est repris des piles et est acheminé à un système
de remise en pulpe pour amener sa concentration de solides à60-65% ..Un système
de convoyage déchargele phosphate humide repris des piles à une boite de dilution
où il est mélangé avec l’eau de procédé pour préparer la pulpe de phosphate
Un agitateur est installé dans la boite de dilution pour assurer l’homogénéité du
mélange avant son déversement dans le réservoir dedilution de 5 m situé au-dessus
du réservoir principal de remise en pulpe. À partir du réservoir de dilution, la pulpe
est déchargée par gravité dans le réservoir principal de remise en pulpe de 1000
m3 qui procure un temps de rétention d’environ 30 minutes à la pulpe avant son
transfert à la station terminale. Un ajustement de la concentration de solides est
effectué dans le réservoir principal de remise en pulpe .À partir de la station
terminale, la pulpe sera acheminée aux usines locales d’acide en utilisant les pompes
Habituelles utilisées lorsque le pipeline est en opération
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
ii. Unité de Séchage
1. Description générale
Le phosphate humide en provenance du système de filtration ou des piles
d’entreposage de phosphate humide est acheminé par convoyeurs à bande au
système de séchage. Le taux d’humidité de conception à l’alimentation du système
de séchage est de 20%. Alors qu’il est de 18% en opération normale Le taux
d’humidité final maximum à la sortie du système de séchage vers les bâtiments
d’entreposage du phosphate séché est de 3%. Ce taux peut être aussi élevé que 6% ,
selon les besoins commerciaux. Lesprincipales étapes de procédé impliquées pour le
séchage, la classification et la granulation du phosphate
Le phosphate humide en provenance des piles d’entreposage de phosphate humide
(opération normale) ou directement du système de filtration est acheminé par
convoyeurs à bande au système de séchage. Le taux d’humidité de conception à
l’alimentation du système de séchage est de 21.5% Le système de séchage produit
deux types de phosphate séché
 Phosphate sec
 Phosphate semi-humide
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
2. Description des zones
 Zone d’alimentation : 141 , 142
 Four : 511,512
Un bruleur qui fonctionne à base du gaz de propaneet de fuel permet de
réchauffer le four et de dégager des gaz chauds et en paralléle un convoyeur à vis
alimente le four en phosphate humide
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Classificateur et mixeur 611,612:
Granulation des fines zone 681:
Les fines particules récupérées des filtres à manches et du classificateur sont
acheminée au systéme de granulation . une partie des fines récoltées des filtres à
manches peut etre recirculée au mélangeur double à palettes situé à l’alimentation
du sécheur
Cooling tower
Les tours de refroidissement , sont utilisées pour refroidir un liquide généralement
de l’eau , à l’aide d’un gaz , généralement l’air ambiant . Il s’agit d’un cas particulier
d’un échangeur de chaleur ou le transfert thermique d’effectue par contact direct ou
indirect entre les flux
Procéde de FGD
Les gaz chauds sont injectés dans à l’épurateur humide ensuite ils sont lavés par
le lait de chaux à l’aide d’un tour de pulvérisation, les gaz passent par un filtre à
manches pour augmenter le rendement de désulfurisation en augmentant le
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
temps de contact entre les particules de chaux et les gaz de contenant SO2
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Chapitre 2:Le systéme numérique controle-
commande (DCS)et API
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
1. Introduction
Le SNCC, ou Système Numérique de Contrôle-Commande, se réfère à un
système utilisé pour superviser, contrôler et automatiser divers processus
industriels, techniques ou autres. Il repose sur des technologies numériques telles
que les ordinateurs, les capteurs, les actionneurs et la communication entre ces
composants pour assurer un contrôle précis et efficace des systèmes.
Les systèmes SNCC sont largement utilisés dans divers domaines tels que
l'industrie, l'énergie, les transports, les télécommunications et plus encore. Ils
offrent une meilleure précision, une automatisation accrue, une surveillance en
temps réel et une gestion plus efficace des opérations par rapport aux systèmes
de contrôle traditionnels.
Une partie essentielle des systèmes SNCC est l'API, qui signifie Interface de
Programmation d'Application (en anglais, Application Programming Interface).
Une API est un ensemble de protocoles, de règles et de définitions qui permettent
à différentes applications logicielles de communiquer et d'interagir entre elles de
manière standardisée. Les API jouent un rôle crucial dans les systèmes SNCC en
permettant aux différentes composantes logicielles, matérielles et logiques de
travailler ensemble de manière coordonnée
2. Les éléments constituants un DCS
Un Système de Contrôle Distribué (DCS), également connu sous le nom de Système
de Contrôle Centralisé, est une plateforme de contrôle et d'automatisation utilisée
dans les industries pour superviser et gérer divers processus. Les éléments
constitutifs d'un DCS comprennent :
 Unités de traitement centrales (CPU) :
Ce sont les cerveaux du DCS. Les unités de traitement centrales exécutent les
programmes de contrôle, coordonnent les opérations, collectent les données et
prennent des décisions en fonction des informations reçues.
 Consoles opérateurs :
Ce sont les interfaces utilisateur à travers lesquelles les opérateurs surveillent et
contrôlent les processus. Les consoles affichent des informations en temps réel,
permettent de surveiller l'état du système, de prendre des décisions et d'interagir
avec les équipements.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Modules d'entrée/sortie (E/S) :
Les modules d'E/S sont responsables de la connexion entre le DCS et les
équipements physiques tels que capteurs, actionneurs, moteurs, etc. Ils
convertissent les signaux physiques en données numériques compréhensibles par le
système informatique.
 Réseaux de communication
Les réseaux de communication assurent la transmission des données entre les
différentes parties du DCS, y compris les consoles opérateurs, les unités de
traitement centrales et les modules d'E/S. Ces réseaux peuvent être câblés ou sans
fil.
 Logiciel de contrôle et d'automatisation :
Le logiciel de contrôle exécute les programmes qui régulent les processus. Il gère les
données entrantes, prend des décisions en fonction des instructions de contrôle et
envoie des commandes aux équipements pour ajuster les paramètres.
 Système de base de données :
Les DCS conservent généralement des données historiques et des journaux de
l'ensemble du système. Ces données sont utilisées pour l'analyse, le dépannage, la
planification de la maintenance et l'amélioration continue.
 Redondance et tolérance aux pannes :
Les DCS intègrent souvent des mécanismes de redondance pour garantir un
fonctionnement ininterrompu. Cela peut inclure des unités de traitement
redondantes, des alimentations électriques doublées et d'autres composants de
sauvegarde pour minimiser les temps d'arrêt en cas de défaillance.
 Systèmes de sécurité et de surveillance :
Les DCS sont souvent équipés de fonctionnalités de sécurité pour protéger les
opérateurs, les installations et l'environnement. Cela peut inclure des systèmes
d'arrêt d'urgence, des alarmes, des protocoles de sécurité et d'autres mesures de
protection.
 Interfaces de programmation (API) :
Comme mentionné précédemment, les API permettent aux développeurs d'étendre
les fonctionnalités du DCS en créant des applications personnalisées et des
intégrations avec d'autres systèmes
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
3. Critéres de choix d’un SNCC
Le choix d'un Système Numérique de Contrôle-Commande (SNCC) est une décision
importante pour toute entreprise ou organisation qui envisage d'automatiser ses
processus. Plusieurs critères doivent être pris en compte pour garantir que le SNCC
choisi répond aux besoins spécifiques et aux exigences de l'entreprise.
Voici quelques critères importants à considérer :
 Exigences fonctionnelles :
Définissez clairement les fonctions et les fonctionnalités que le SNCC doit accomplir.
Quelles sont les opérations de contrôle, de surveillance et d'automatisation que le
système doit gérer ? Assurez-vous que le SNCC peut prendre en charge toutes les
fonctionnalités nécessaires.
 Compatibilité avec les équipements existants :
Assurez-vous que le SNCC peut se connecter et interagir avec les équipements et les
systèmes déjà en place dans votre entreprise. L'interopérabilité est essentielle pour
garantir une transition fluide vers le nouveau système.
 Évolutivité :
Choisissez un SNCC qui peut s'adapter à la croissance future de votre entreprise. Le
système doit être capable de prendre en charge de nouveaux équipements, de
nouveaux processus et des volumes de données plus importants à mesure que votre
entreprise se développe.
 Facilité d'utilisation :
L'interface utilisateur du SNCC doit être intuitive et conviviale pour les opérateurs.
Une interface complexe peut entraîner des erreurs et une utilisation inefficace du
système.
 Performance en temps réel :
Si votre processus nécessite une réponse en temps réel, assurez-vous que le SNCC
est capable de fournir des performances en temps réel pour une prise de décision
rapide et précise.
 Sécurité :
La sécurité est cruciale, surtout si le SNCC gère des processus critiques. Le système
doit avoir des mécanismes de sécurité solides pour protéger les données, les
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
opérations et les utilisateurs contre les menaces internes et externes.
 Maintenance et support :
Vérifiez la disponibilité du support technique et de la maintenance de la part du
fournisseur du SNCC. Un support fiable est essentiel pour résoudre rapidement les
problèmes et minimiser les temps d'arrêt.
 Coûts :
Considérez les coûts d'acquisition, d'implémentation, de formation, de maintenance
et d'évolution du SNCC. Assurez-vous que le coût total de possession est aligné sur le
budget de votre entreprise.
 Adaptabilité aux normes industrielles :
Si votre industrie a des normes spécifiques, assurez-vous que le SNCC respecte ces
normes pour garantir la conformité et la compatibilité.
 Retour sur investissement (ROI) :
Évaluez comment le SNCC contribuera à l'efficacité opérationnelle, à la réduction
des coûts, à l'amélioration de la qualité, etc. Le ROI doit être évalué à moyen et à
long terme.
4. Les domaines d’utilisation
Les Systèmes Numériques de Contrôle-Commande (SNCC) sont utilisés dans une
variété de domaines pour automatiser, superviser et gérer des processus complexes.
Voici quelques-uns des domaines d'utilisation courants des SNCC :
 Industrie manufacturière
 Énergie et services publics
 Pétrochimie et raffinage
 Automatisation industrielle
 Transport et logistique
 Télécommunications
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
5. Présentation de l’API
API(Automate Programmable Industriel): un type particulier d’ordinateur, robuste
et réactif, ayant des entrées et des sorties physiques, utilisé pour automatiser et
commandes des machines.
L’API traite les informations entrantes pour émettre des ordres de sorties en fonction
d’un programme. Il est adaptable à un maximum d’application
Il existe deux types d’automate programmable industriel : le type monobloc et le
type modulaire. Selon la complexité de l’automatisme à résoudre, le style monobloc,
souvent moins dispendieux, peut très bien faire l’affaire
 API monobloc (Compact)
Ce type possède généralement un nombre d’entrées et de sorties restreint et son
jeu d’instructions ne peut être augmenté. Bien qu’il soit parfois possible d’ajouter
des extensions d’entrées/sorties, le type monobloc a pour fonction de résoudre des
automatismes simples faisant appel à une logique séquentielle et utilisant des
informations tout-ou-rien.
 API modulaire (Racktable)
Le type modulaire est adaptable à toutes situations. Selon le besoin, des modules
d’entrées/sorties analogiques sont disponibles en plus de modules spécialisés tels :
Régulation PID, Basic, Langage C… etc. API modulaire (Racktable) La modularité des
API permet un dépannage rapide et une plus grande flexibilité.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Chapitre 3:Systéme numérique de controle-commande
YoKogaWa de l’atelier dWs
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
1) Généralités de systéme YOKOGAWA
Yokogawa est une entreprise japonaise, fondée en 1915, elle a
introduit sur le marché un système parfaitement adapté aux petites et moyennes
applications : Le Centum CS 1000. Le Centum CS 3000 et le CENTUM VP pour les
moyennes et grandes applications. Les deux systèmes sont complémentaires,
actuellement on est à la nouvelle version CENTUM VP (révision5). Il s’agit donc de
choisir la solution la plus avantageuse en fonction de la taille actuelle et future de
l’application. Les stations de contrôle (Les Field Control
Station) sont toujours les mêmes, qu’elles tournent sous Windows ou sous UNIX.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
2) Architecture de SNCC(DCSS YOKOGAWA )
Le DCS de Yokogawa intègre le système de sécurité Posafe-RS, les deux systèmes
sont physiquement séparés mais reliés à l’aide du même réseau Vnet/IP.
Cette séparation au niveau de la communication protège le système SCS. C'est-à-dire
que la défaillance d’une fonction non liée à la sécurité ne peut induire une
défaillance dangereuse à la fonction sécurité
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
a) Station opérateur
Principalement utilisée comme poste de conduite de l’opérateur . cette
station peur également supporter les fonctionss ingénieur de configuration et
maintenance.Grace aux interfaces DDE ou OPC ontégrées dans son systéme
d’exploitation , elle peur également transférer toutes sortes d’informations ou
données à un ordinateur de supervision ou à une station de travail
 Options
Fonctions multi-écrans: Trackball :
Clavier opérateur
 Station opérateur serveur d’images
 Bassée sur les fonctions terminal server de windows 2003 server
 Permet un accés à distance sur les fonctions de conduite , de surveillance , et de
maintenance , via un réseau de communication standard
 Intégre les fonctions d’accés sécurisé sur les postes distants
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Station opérateur de unité de filtration
Au sein de la poste FSS existent la salle de contrôle de filtration que revêt
une importance cruciale dans le processus de séparation phosphate-eau au sein de
votre installation. Cette salle de contrôle joue un rôle essentiel dans la supervision et
la gestion efficace du procédé de filtration, assurant ainsi la séparation optimale des
phosphates et de l'eau à travers l'utilisation de convoyeurs séparateurs et de filtres
presse.
Au cœur de cette salle de contrôle se trouvent des postes de contrôle
informatisés (PCS) avancés, qui agissent comme le ccerveau opérationnel du
processus de filtration. Ces PCS surveillent et régulent l'ensemble du système de
filtration en temps réel, garantissant que les taux de production, les débits, les
pressions et d'autres paramètres clés sont maintenus dans des plages optimales.
La salle de contrôle rassemble des opérateurs hautement qualifiés, qui surveillent les
indicateurs clés, interprètent les données en temps réel provenant des capteurs, et
prennent des mesures proactives en cas de besoin. Ces opérateurs jouent un rôle
crucial dans le maintien de la performance optimale du procédé de filtration, en
ajustant les paramètres si nécessaire pour garantir que la qualité des produits finis
répond aux normes de l'industrie et aux exigences réglementaires.
En somme, la salle de contrôle de filtration incarne l'expertise
technologique et humaine nécessaire pour garantir le bon fonctionnement du
processus de séparation phosphate-eau. Elle assure la coordination harmonieuse
entre les convoyeurs séparateurs et les filtres presse, tout en veillant à ce que les
performances soient maximisées et les objectifs de production atteints de manière
fiable et efficace.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Station opérateur d’unité de séchage
une salle de contrôle équipée de systèmes informatisés (PCS) joue un rôle
essentiel dans la supervision et la gestion optimale du processus de séchage, de
classification et de granulation du phosphate. Cette salle de contrôle constitue le
centre névralgique où la précision et l'efficacité du séchage sont surveillées et
ajustées en temps réel pour garantir que les objectifs de production, les
spécifications de qualité et les besoins commerciaux sont pleinement satisfaits
À travers un contrôle minutieux exercé par les opérateurs qualifiés travaillant
au sein de la salle de contrôle, le processus de séchage produit deux types de
phosphate séché : le phosphate sec et le phosphate semi-humide. Le taux d'humidité
final maximal à la sortie du système de séchage est maintenu à 3%, avec une
possibilité d'augmentation jusqu'à 6% en fonction des besoins commerciaux
spécifiques.
En somme, la salle de contrôle de séchage constitue le point central où la
technologie de pointe, les compétences humaines et la précision opérationnelle se
rejoignent pour assurer un processus de séchage, de classification et de granulation
du phosphate cohérent, efficient et adaptable aux besoins du marché.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
b) Station de controle(FCS)
FCS(Field control station )La station de contrôle est un élément central
dans les processus industriels automatisés. Elle assure une gestion précise, efficace
et sécurisée des opérations, contribuant ainsi à la productivité, à la sécurité et à la
qualité des produits industriels
La LFCSposséde des noeuds d’entrées/sorties reliés par le bus RIO(Remote
Input/Output)
LaKFCS et la FFCS posséde des racks d’entrées/sorties reliés par le bus ESB et des
racks déportés reliés par le bus ERB
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Les fonctionnalitées de FCS:
 Disponibilité(redondance a tous les niveaux )
 Flexibilité (modularité deport E/S,monorack/multirack)
 Ouverture(liaison comintégrés au meme niveau que les E/S Classiques )
 Spécifications matériels :
 Processeur :RISC
 Mémoire :32MO
 Batterie :72h de sauvegarde
 Redondance :Optionnelle
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Principe fonctionnement
Le DCS traite les informations entrantes pour émettre des ordres de sorties en
fonction du programme désiré. La structure peut-être rappelée par le schéma suivant :
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
La station de contrôle FCS AFV 10D se compose comme suit :
 Architect externe
 Architect interne
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Module d’alimentation
Le module d’alimentation PSU ( Power Supply ) comporte des voyants (Leds), ainsi
que des sorties de mesures pour contrôler la présence de la tension de commande
24V et 5VDC. La Led FLD est toujours allumée, elle indique le bon fonctionnement de
l’alimentation
 Module CPU
 La batterie est placée derrière le panneau avant.
 Les commutateurs DIP pour réglage de numéro de domaine et le numéro de la
station sont placés à l'arrière du module. Ainsi, le réglage ne peut être effectué en
retirant le module dans son emplacement.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Batterie
Sur la couverture du module, une étiquette est collée pour indiquer la
date d'expiration de la batterie. La date d'expiration de la batterie varie en fonction
de latempérature ambiante.Pour enlever la batterie, tournez l'interrupteur ON / OFF
de la batterie sur la position OFF, sinon le contenu de la mémoire sera effacé si la
FFCS est allumée.
Le connecteur de câble de la batterie a un clip élastique auto-bloquant. Lorsque vous
retirez le connecteur, il est nécessaire de pousser l'agrafe pour le déverrouiller.
 Module de communication
Statut : Ce voyant s'allume lorsque l'auto-diagnostic a été achevé normalement et
l'interface ESB fonctionne normalement, sinon il est éteint.
SEL : Cette LED s'allume pendant la transmission des données à un module d'E / S,
sinon il est éteint.
RSP : Cette LED s'allume lors de la réception de données à partir d'un module d'E/S,
sinon il est éteint.
Les adresses de nœuds sur le bus ESB sont définies à l'aide du commutateur
d'adresse. Le numéro du nœud 1 est réservée pour l'unité de commande de champ.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Module d’entrée/sortie analogique de YOKOGAWA
 Interface d’entrée TOR yokogawa
 Interface de sortie TOR yokogawa
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 Interface d’entrée et sorties analogiques
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
c) Description des postes
Pj3:
Les postes de filtrations
 FSS(FCS0106):
Le poste FSS(FCS0106) joue un rôle essentiel dans la gestion de la
fonctionnalité de filtration au sein de l'unité. Il est chargé de superviser et de
contrôler le processus de séparation entre le phosphate et l'eau à travers les
convoyeurs séparateurs et les filtres presse. Ce poste est responsable de veiller à ce
que les convoyeurs séparateurs fonctionnent à un taux de production de 8,5 millions
de tonnes par an et que les filtres presse fonctionnent à un taux de production de 2,0
millions de tonnes par an, conformément aux conditions de fonctionnement normal.
 HSS(FCS0104)
Le poste HSS(FCS0104) est chargé de la fonction de transport des produits au
sein de l'unité, en utilisant les convoyeurs séparateurs. Son rôle principal consiste à
assurer le déplacement efficace et sécurisé des produits à travers les convoyeurs
séparateurs, contribuant ainsi au bon fonctionnement du processus global.
Ce poste supervise et coordonne les opérations de transport des produits, veillant à
ce que les convoyeurs séparateurs fonctionnent conformément aux spécifications et
(Pri
nci
pal
e)
DS
S2
DS
S-F
DS
S2-
1
DS
S1
DS
S1-
1
HS
S
H3
S
FSS
FSS
-D
TSS
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
aux paramètres définis. Il garantit que les produits sont déplacés en douceur d'une
étape à l'autre du processus, en minimisant les interruptions et en assurant la
continuité de la production.
En résumé, le poste HSS(FCS0104) est responsable du transport efficace et sécurisé
des produits à l'aide des convoyeurs séparateurs, contribuant ainsi à l'efficacité
globale de l'unité de filtration.
 TSS(FCS0101)
Le poste TSS(FCS0101),assume la responsabilité de stocker le phosphate
provenant de l'unité PJ3. Sa principale fonction consiste à gérer le stockage efficace
et sécurisé du phosphate dans des réservoirs (tanks). Ce poste joue un rôle crucial
dans la gestion de la logistique du phosphate à travers le processus industriel.
 FSS-D(FCS0106)
Le poste FSS-D(FCS0106), assume la responsabilité de stocker l'eau
résultant du processus de filtration dans des bassins ou des réservoirs. Son rôle
essentiel est de gérer la fonction de stockage de l'eau résiduelle qui reste après la
filtration.
Les postes de séchage
 DSS-F(FCS0103)
Le poste DSS-F(FCS0103): joue un rôle clé au sein de l'unité de séchage. Sa
responsabilité principale est d'allumer le feu dans le four pour initier le processus de
séchage du produit. Cette étape est essentielle pour éliminer l'humidité et obtenir le
produit final souhaité.
Ce poste est chargé de superviser et de gérer l'allumage du feu de manière sécurisée
et contrôlée. Il veille à ce que le processus de séchage se déroule conformément aux
normes de sécurité et de qualité, en optimisant les paramètres pour obtenir les
meilleurs résultats de séchage.
 DSS1(FCS0102)
assume la responsabilité essentielle de sécher le produit au sein de l'unité. Ce poste
joue un rôle crucial dans le processus de traitement en éliminant l'humidité du
produit, ce qui est souvent nécessaire pour obtenir le produit final dans les
spécifications souhaitées.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
 DSS2:
Le poste DSS2 est essentiel au sein de l'unité de séchage en tant que deuxième ligne
de responsabilité. Il assume un rôle crucial dans la continuité du processus de
séchage en supervisant et en gérant les opérations de la deuxième phase de cette
étape critique. Ce poste veille à ce que le processus de séchage se poursuive de
manière efficace et cohérente, contribuant ainsi à garantir la qualité du produit final
dans le cadre du processus global de traitement.
 DSS1-1:
Le poste DSS1-1 joue un rôle fondamental au sein de l'unité de séchage en tant
que responsable de l'alimentation du processus de séchage. Sa fonction principale
est de garantir que le produit à sécher est correctement acheminé vers l'unité de
séchage, prêt à être soumis au processus de traitement. Ce poste supervise et
coordonne les opérations liées à l'approvisionnement en matières premières pour le
séchage, s'assurant que le produit est correctement préparé et prêt pour le
processus de séchage ultérieur. En veillant à ce que l'alimentation en matières
premières soit gérée efficacement, le poste DSS1-1 contribue à l'efficacité globale du
processus de séchage et à la qualité du produit final.
 DSS2-1:
Le poste DSS2-1 assume une fonction critique au sein de l'unité de séchage en
tant que responsable du système FGD (Flue Gas Desulfurization), également connu
sous le nom de désulfuration des gaz de combustion. Sa principale responsabilité est
de superviser et de gérer les opérations liées à ce processus.
Le système FGD est utilisé pour éliminer les composés de soufre présents dans les
gaz de combustion provenant des installations industrielles, en vue de réduire les
émissions atmosphériques nocives. Le poste DSS2-1 assure que le système FGD
fonctionne correctement, surveille les performances, effectue des ajustements si
nécessaire et garantit que les émissions de soufre sont maintenues à des niveaux
conformes aux réglementations environnementales.
 HSSS
Le poste HSSS a pour responsabilité de gérer le processus de drainage des
résidus de phosphate. Dans divers environnements industriels, notamment ceux liés
à l'exploitation minière, la production chimique ou d'autres domaines où le
phosphate est manipulé, il peut y avoir des sous-produits ou des déchets contenant
du phosphate. Ces résidus doivent être gérés de manière appropriée pour éviter
toute contamination ou pollution environnementale.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Le drainage des résidus de phosphate fait référence au processus de gestion de l'eau
ou des liquides qui sont en contact avec ces résidus. Il est essentiel de séparer et de
gérer correctement ces liquides pour éviter tout impact négatif sur l'environnement.
Le poste HSSS pourrait impliquer la surveillance des systèmes de drainage, la mise en
place de mesures de contrôle de la qualité de l'eau, et la coordination avec d'autres
parties prenantes pour s'assurer que le drainage est effectué conformément aux
réglementations et aux normes environnementales en vigueur.
d) Les types de communication entre les postes
Réseaux ERB
Le bus d’entrées/sorties locales ESB bus relie la station de contrôle (FFCS) aux racks
d’entrées/sortie, avec une distance max de 10m et une vitesse de 128Mb/s.
Le bus d’entrées/sorties déportés ERB bus relie la station de contrôle (FFCS) aux
racks d’entrées/sortie, avec une distance max de 186 m et une vitesse de 10Mb/s.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Réseaux indusreiels
Un réseau industriel est un système de communication qui interconnecte des
équipements, des dispositifs et des composants au sein d'un environnement
industriel ou manufacturier. L'objectif principal d'un réseau industriel est de
permettre la transmission d'informations, de données et de signaux entre les
différents éléments d'un processus de production, de contrôle ou de surveillance au
sein d'une usine, d'une installation ou d'un site industriel.
On a trois types de réseaux industriels :
Réseaux d'usines : Les réseaux d'usine, également connus sous le nom de systèmes
de contrôle distribué (DCS), sont conçus pour gérer et surveiller les opérations à
grande échelle dans une usine ou une installation industrielle. Ils permettent de
centraliser le contrôle et la supervision de divers processus, tels que la production, la
distribution, la gestion de l'énergie, etc. Les DCS intègrent souvent des capteurs, des
actionneurs et des automates programmables pour assurer une automatisation
efficace et coordonnée des opérations industrielles
 Réseaux d'atelier
Les réseaux d'atelier se réfèrent à la communication entre différentes interfaces de
programmation d'applications (API) au sein d'une installation ou d'un processus
industriel. Les API sont des mécanismes permettant à différentes applications
logicielles de communiquer et de partager des données de manière standardisée.
Lorsque les API de différentes machines ou équipements dans un atelier
communiquent entre elles, cela peut faciliter la coordination et l'échange
d'informations pour optimiser les opérations de production.
 Réseaux Locaux:
Les réseaux locaux, également désignés par le terme API, sont des réseaux
industriels plus restreints et localisés. Ils peuvent être utilisés pour connecter des
équipements, des dispositifs ou des capteurs spécifiques dans des zones spécifiques
d'une usine ou d'une installation. Ces réseaux locaux peuvent permettre la collecte
de données en temps réel à partir de capteurs, le contrôle d'actions précises via des
actionneurs et la surveillance de processus spécifiques au sein d'un environnement
plus restreint
 Réseaux de communication Vnet/IP
Vnet/IP est un réseau redondant de contrôle à haute vitesse, conforme à la norme de
communication TCP/IP et IEEE802.3, il effectue une communication ouverte en
utilisant les deux bus de communication bus 1 et bus 2, et les divers protocoles de
communication standard de commande Ethernet.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Conclusion
J’ai pù durant cette période de stage, attribuer le lien entre la
théorie et la pratique, et aussi l’importance d’avoir un esprit à
la fois critique et analytique ainsi qu’un acquis pratique qui
permettent une intégration réussie dans le milieu professionnel.
D’autre part, ce stage m’ a permis d’apprécier fortement notre
spécialité, nous avons pù enfin se familiariser avec une bonne
partie du matériel courant dans les ateliers et les lignes de
productions ainsi que de connaitre les bonnes méthodes de
travail.
Enfin, je remercie tous les agents qui ont participé de près ou de
loin à m’ encadrer dans le but de tirer profit de notre période de
stage.
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida
Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes
Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho
EL Jadida

Contenu connexe

Tendances

Rapport ocp etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp   etude critique des performances du parc materielRapport ocp   etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp etude critique des performances du parc materiel
Aminov Bennejjar
 
Demande de stage
Demande de stageDemande de stage
Demande de stage
diadiallo
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Yassine BAKMOU
 
Groupe OCP
Groupe OCP Groupe OCP
Groupe OCP
Walid Aitisha
 
Projet mahfoudh 20 06 2013
Projet mahfoudh 20 06 2013Projet mahfoudh 20 06 2013
Projet mahfoudh 20 06 2013
MAHFOUDH CHEBIL
 
Rapport de stage coca cola (final)
Rapport de stage coca cola (final)Rapport de stage coca cola (final)
Rapport de stage coca cola (final)
and1remixboy
 
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUTRapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
Karim Souabni
 
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timarRapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
toufik Lfechkel
 
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Mohammed Amine ARAHHAL
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
L Mehdi
 
Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...
Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...
Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...
Wilfried NTCHANGOUT AGAYA
 
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Zouhair Boufakri
 
Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...
Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...
Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...
darckdaxter
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Hani sami joga
 
Rapprt de stage
Rapprt de stageRapprt de stage
Rapprt de stage
Ahmam Abderrahmane
 
Rapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistiqueRapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistique
Yaya Im
 
Rapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandiseRapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandise
Youssef Islam
 
Le cout du transport
Le cout du transportLe cout du transport
Le cout du transport
Aboubakr Moubarak
 

Tendances (20)

Rapport de stage PFE
Rapport de stage PFERapport de stage PFE
Rapport de stage PFE
 
Rapport ocp etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp   etude critique des performances du parc materielRapport ocp   etude critique des performances du parc materiel
Rapport ocp etude critique des performances du parc materiel
 
Demande de stage
Demande de stageDemande de stage
Demande de stage
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
 
Groupe OCP
Groupe OCP Groupe OCP
Groupe OCP
 
Projet mahfoudh 20 06 2013
Projet mahfoudh 20 06 2013Projet mahfoudh 20 06 2013
Projet mahfoudh 20 06 2013
 
Rapport de stage coca cola (final)
Rapport de stage coca cola (final)Rapport de stage coca cola (final)
Rapport de stage coca cola (final)
 
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUTRapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
 
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timarRapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
 
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
PFE IMPREMER
PFE IMPREMERPFE IMPREMER
PFE IMPREMER
 
Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...
Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...
Ntchangout agaya wilfried rapport de stage d'intiation...
 
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
Rapport PFE | Remitec | Automatisation d'une installation de production des e...
 
Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...
Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...
Etude critique et amélioration de la gestion de la performance du service mai...
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
 
Rapprt de stage
Rapprt de stageRapprt de stage
Rapprt de stage
 
Rapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistiqueRapport de mini stage en logistique
Rapport de mini stage en logistique
 
Rapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandiseRapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandise
 
Le cout du transport
Le cout du transportLe cout du transport
Le cout du transport
 

Similaire à Rapport stage OCP: Mise à jour des shémas des réseaux industriels aux niveaux de l’entité DOWNSTREAM

rapport stage OCP : Elaboration plan des machines : La machine stockeuse et ...
rapport stage OCP : Elaboration plan des machines :  La machine stockeuse et ...rapport stage OCP : Elaboration plan des machines :  La machine stockeuse et ...
rapport stage OCP : Elaboration plan des machines : La machine stockeuse et ...
NiHad27
 
Advanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality PlanningAdvanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality Planning
Zouhair Boufakri
 
Projet tempus mission openerp
Projet tempus mission openerpProjet tempus mission openerp
Projet tempus mission openerp
HORIYASOFT
 
Rapport de-stage-menara-prefa
Rapport de-stage-menara-prefa Rapport de-stage-menara-prefa
Rapport de-stage-menara-prefa
Master Au Maroc
 
Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...
Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...
Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...
Abdo07
 
Pfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlaliPfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlali
Jihad DARYF
 
rapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdf
rapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdfrapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdf
rapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdf
ASSAGBA
 
rapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.ppt
rapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.pptrapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.ppt
rapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.ppt
TouriyaMoukhles
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
amat samiâ boualil
 
ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...
ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...
ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...
SofianeHassine2
 
Rapport_de_stage_OCP.pdf
Rapport_de_stage_OCP.pdfRapport_de_stage_OCP.pdf
Rapport_de_stage_OCP.pdf
OUTMANEFERNOUCH1
 
Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019
Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019
Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019
TelecomValley
 
OCP_MANAGEM.pptx
OCP_MANAGEM.pptxOCP_MANAGEM.pptx
OCP_MANAGEM.pptx
MERYEMLAHBOUB
 
Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...
Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...
Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...
Coulibaly Kidjomitchin Jean-Marc
 
Catalogue de Formation Continue ECAM-EPMI
Catalogue de Formation Continue ECAM-EPMICatalogue de Formation Continue ECAM-EPMI
Catalogue de Formation Continue ECAM-EPMI
ServiceCommunication12
 
Journée Offshoring Maroc à l'ENCG Marrakech
Journée Offshoring Maroc à l'ENCG MarrakechJournée Offshoring Maroc à l'ENCG Marrakech
Journée Offshoring Maroc à l'ENCG Marrakech
Fadel.Xpert
 
rapport MobiResto
rapport MobiResto rapport MobiResto
rapport MobiResto
Slim Hammami
 
MEMOIRE DE STAGE
MEMOIRE DE STAGEMEMOIRE DE STAGE
MEMOIRE DE STAGE
jemmeli nejmeddine
 
Rapport - H.KASSMI & M.ELHADI
Rapport - H.KASSMI & M.ELHADIRapport - H.KASSMI & M.ELHADI
Rapport - H.KASSMI & M.ELHADI
Hamza Kassimi
 
Rapport DELPHI
Rapport DELPHI Rapport DELPHI
Rapport DELPHI
Chada Bouchikri
 

Similaire à Rapport stage OCP: Mise à jour des shémas des réseaux industriels aux niveaux de l’entité DOWNSTREAM (20)

rapport stage OCP : Elaboration plan des machines : La machine stockeuse et ...
rapport stage OCP : Elaboration plan des machines :  La machine stockeuse et ...rapport stage OCP : Elaboration plan des machines :  La machine stockeuse et ...
rapport stage OCP : Elaboration plan des machines : La machine stockeuse et ...
 
Advanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality PlanningAdvanced Product Quality Planning
Advanced Product Quality Planning
 
Projet tempus mission openerp
Projet tempus mission openerpProjet tempus mission openerp
Projet tempus mission openerp
 
Rapport de-stage-menara-prefa
Rapport de-stage-menara-prefa Rapport de-stage-menara-prefa
Rapport de-stage-menara-prefa
 
Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...
Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...
Rapport de stage : Étudier le principe de fonctionnement des capteurs de régu...
 
Pfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlaliPfe daryf & semlali
Pfe daryf & semlali
 
rapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdf
rapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdfrapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdf
rapport de stage cfmi geo promo 6 SNPT.pdf
 
rapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.ppt
rapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.pptrapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.ppt
rapport-de-stage-a-ciments-du-maroc.ppt
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...
ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...
ETUDES CRITIQUES DES METHODES UTILISEES AU LABORATOIRE AZBANE - EL ATTAR Lamy...
 
Rapport_de_stage_OCP.pdf
Rapport_de_stage_OCP.pdfRapport_de_stage_OCP.pdf
Rapport_de_stage_OCP.pdf
 
Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019
Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019
Revue de presse Telecom Valley - Décembre 2019
 
OCP_MANAGEM.pptx
OCP_MANAGEM.pptxOCP_MANAGEM.pptx
OCP_MANAGEM.pptx
 
Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...
Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...
Mémoire de fin d'étude: Migration de la téléphonie classique vers la téléphon...
 
Catalogue de Formation Continue ECAM-EPMI
Catalogue de Formation Continue ECAM-EPMICatalogue de Formation Continue ECAM-EPMI
Catalogue de Formation Continue ECAM-EPMI
 
Journée Offshoring Maroc à l'ENCG Marrakech
Journée Offshoring Maroc à l'ENCG MarrakechJournée Offshoring Maroc à l'ENCG Marrakech
Journée Offshoring Maroc à l'ENCG Marrakech
 
rapport MobiResto
rapport MobiResto rapport MobiResto
rapport MobiResto
 
MEMOIRE DE STAGE
MEMOIRE DE STAGEMEMOIRE DE STAGE
MEMOIRE DE STAGE
 
Rapport - H.KASSMI & M.ELHADI
Rapport - H.KASSMI & M.ELHADIRapport - H.KASSMI & M.ELHADI
Rapport - H.KASSMI & M.ELHADI
 
Rapport DELPHI
Rapport DELPHI Rapport DELPHI
Rapport DELPHI
 

Dernier

Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
iheberry
 
analyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptxanalyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptx
MhmM47
 
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
idelewebmestre
 
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdfcours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
afigloria194
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdfcours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cheikhmoussandiaye1
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Theorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication networkTheorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication network
MahamaneAliSalatou
 
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 

Dernier (9)

Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
Etude de la faisabilité de la climatisation solaire pour l’habitat individuel...
 
analyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptxanalyse des risques professionnelles .pptx
analyse des risques professionnelles .pptx
 
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
Note agro-climatique et prairies n°5 - Juillet 2024
 
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdfcours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
cours-sur-les-stations-de-pompageen génie civil.pdf
 
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdfWebinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
Webinaire BL 28_06_01_robots de traite.pdf
 
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdfcours tres important d'hydraulique urbain.pdf
cours tres important d'hydraulique urbain.pdf
 
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdfWebinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
Webinaire BL 28_06_02_Consommation Energie.pdf
 
Theorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication networkTheorie du trafic on telecommunication network
Theorie du trafic on telecommunication network
 
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdfWebinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
Webinaire BL 28_06_03_Transmissibilité.pdf
 

Rapport stage OCP: Mise à jour des shémas des réseaux industriels aux niveaux de l’entité DOWNSTREAM

  • 1. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Département : Ingénierie Digital et Intelligence Artificielle Réalisé au sein de : Office chérifien des phosphates Sous le théme : Lieu de stage : OCP Jorf lasfar ELJADIDA Période de stage : De 01/08/2023 Au 30/08/2023 Réalisé par : ELHMARI Nihad Encadré par : LAGHOUISSA Abdellatif Année universitaire 2022/2023 Mise à jour des shémas des réseaux industriels aux niveaux de l’entité DOWNSTREAM
  • 2. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Remerciement Mes remerciements s'adressent en premier lieu au service Office chérifien des Phosphates ELJADIDA (JARF LASFAR) pour m'avoir accordé l'autorisation d'effectuer ce stage au sein de leur division. Je tiens à exprimer ma sincère gratitude envers Monsieur ABDELLATIF LAGHOUISSA, mon encadrant de stage au sein de l'OCP, ainsi que Monsieur FOUAD OTHMANI, pour leur accueil chaleureux et le partage quotidien de leur expertise. Grâce à leur soutien, j'ai pu découvrir la vie professionnelle et acquérir une compréhension approfondie de la méthodologie du travail en équipe. Un grand merci à toute l'équipe de l'atelier DOWNSTREAM qui a grandement facilité mon intégration grâce à leur accueil chaleureux et leur sympathie. Je tiens à les remercier sincèrement d'avoir pris le temps de répondre à mes questions et de m'avoir accompagné tout au long de mon stage. Enfin, je souhaite exprimer ma reconnaissance envers toutes les personnes qui ont contribué de différentes manières à la réussite de mon stage. Votre soutien et votre engagement ont été essentiels, et je vous en suis extrêmement reconnaissant(e)
  • 3. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Avant Propre La période de stage d'initiation représente une véritable opportunité d'étudier de l'intérieur le fonctionnement d'une entreprise, une entité économique et sociale, avec ses particularités humaines, techniques et organisationnelles. Elle permet d'observer surtout le phénomène ouvrier, qui constitue une préoccupation majeure pour le futur ingénieur Cette période de stage nous donne la possibilité de mieux comprendre la dynamique des groupes au sein des services, de prendre conscience des problèmes relationnels ,en particulier hiérarchiques, au sein de l'entreprise. De plus, elle nous permet de mieux appréhender l'impact de certaines données sur la production, car aucune définition objective, décision ou réalisation n'est exclusivement technique.. Le but de ce stage est de développer les connaissances acquises au cours du cycle de formation à l'UEMF et de se confronter directement au milieu professionnel afin de me familiariser avec la spécialité que j’ai choisie. Ce stage offre l’avantage de découvrir le monde du travail et les relations humaines , et permet également de se familiarise avec les perspictives de carriére
  • 4. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Sommaire Introduction générale Chapitre 1 : Présentation de l’organigrame d’acceuil I.Introduction II. Le groupe de l’ocp a) Historique du groupe ocp b) Procéde de fabrication des engrais c) Organigrame de l’ocp d) Présentation générale du groupe ocp JORF LASFAR III. Description de l’unité d’acceuil DOWNSTREAM(DWS) a) Présentation du downstream b) Description des unités i. Unité de filtrage 1. Le systémé filtre presse 2. Le systéme de convoyeurs séparateurs 3. Le repulpage ii. Unité de séchage 1. Description générale 2. Description des zones Chapitre 2 : le systéme numérique de controle-commande SNCC(DCS)et API 1) Introduction 2) Les éléments constituants un DCS 3) Critéres de choix d’un SNCC 4) Les domaines d’utilisation des DCS Chapitre 3 : Systéme numérique de controle-commande YOKOGAWA de l’atelier DWS 1) Généralités de systéme YOKOGAWA 2) Architecture de SNCC(DCS YOKOGAWA CENTUM VP)à DOWNSTREAM a) Station opérateur b) Station de controle (FCS) c) Description des postes d) Les types de communication entre les postes e) Shéma DCS de downstream Conclusion
  • 5. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Introduction Générale Dans le cadre de mes études en première année de cycle ingénieur, spécialité robotique et cobotique à l'École D’ingénieur Digital et D’intélligence artificielle (EIDIA), j'ai saisi l'opportunité de réaliser un stage de formation au sein de l'Office Chérifien des Phosphates (OCP - Jorf Lasfar). Plus précisément, j'ai été accueilli au sein de l'unité downstream, une composante clé de l'entreprise. Cette expérience a été rendue possible grâce à la renommée internationale de l'OCP, sa volonté de diversifier ses marchés, de se démarquer de ses concurrents, de renforcer la confiance avec ses clients et d'assurer la qualité constante de ses produits et services. Durant cette période, j'ai eu l'opportunité de plonger dans l'univers industriel de l'OCP, de collaborer en étroite collaboration avec des experts chevronnés, et de mettre en pratique les compétences théoriques acquises dans le cadre de ma formation en robotique et cobotique. Cette expérience a renforcé ma perception des enjeux concrets auxquels font face les grandes entreprises et m'a fait prendre conscience de l'importance cruciale de la maintenance préventive pour garantir une production
  • 6. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Chapitre 1:Présentation de l’organigrame de l’ocP
  • 7. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida I. Introduction Première entreprise industrielle au Maroc spécialisée dans l’extraction, depuis sa création en 1920 le Groupe OCP s’est développé autour de l’exploitation des ressources en phosphate dontjouit le pays pour devenir leader mondial sur le marché du phosphate L’étendue de ses activités couvre l’extraction du minerai, son traitement, sa transformation en produits intermédiaires liquides puis en acide phosphorique, la production de produits finis par procédés de concentration, de granulation ou de purification et la commercialisation de phosphate brut et de produits finis : engrais et acide phosphorique purifié Le groupe OCP est présent à Khouribga, à Youssoufia, à Benguérir et à Boucraâ- Laâyoune oùest effectuée l’opération d’extraction du phosphate, mais aussi à Jorf Lasfar et à Safi où sont implantées les usines chimiques. Et cela va au-delà des frontières marocaines car l’OCP est implanté dans plusieurs pays au monde. La figure 1 montre la position géographique des sitesd’OCP
  • 8. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida II. Présentation de l’organisme d’acceuil a) Le groupe OCP C’est en 1975 que l’Office Chérifien des Phosphates devient le Groupe OCP. Le Groupe OCP investit dans la création de nouvelles lignes de production (on pense notamment à Jorf Lasfar). En 1982, des travaux de construction d’un nouveau complexe chimique commencent. Ces nouvelles structures industrielles sont destinées à la production d’acide sulfurique et d’acide phosphorique. Elles deviendront effectives à partir de 1986. En 1987, suivront les lignes de production d’engrais. En 1994, le Groupe OCP entame un nouveau projet minier à Sidi Chennane, dans la zone de Khouribga. Le lancement des travaux de construction de l’usine d’acide phosphorique purifié à Jorf Lasfar se fera 1996 et son démarrage effectif en 1998. Et c’est en 2008 que l’OCP devient une société anonyme. b) Historique du groupe OCP Le 07 Août 1920, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a été fondé au Maroc. C’est à partir de cette date que naît l’un des mastodontes de l’économie marocaine. L’OCP occupe une place particulière dans l’histoire industrielle du Maroc. C’est en 2008 que l’Office a été transformé en une Société Anonyme (OCP SA). C’est l’un des principaux exportateurs de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde. Mostafa Terrab est à la tête du Groupe. L’OCP compte près de 20.000 collaborateurs qui sont implantés principalement au Maroc sur 4 sites miniers et 2 complexes chimiques, ainsi que sur d’autres sites internationaux. L’Office détient plusieurs filiales à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc. En 2014, son chiffre d’affaires (CA) s’élevait à 41,4 milliards de dirhams.
  • 9. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  l’ouverture de la première mine à la création de l’OCP Ouverture de la 1ère mine à Boujniba ocp-1L’OCP a démarré son activité d’extraction et de traitement d’expédition du phosphate le 1er mars 1921. Cette date a particulièrement été marquée par l’ouverture de la première mine à Boujniba, dans le gisement de Khouribga. Ce gisement de phosphate est le plus riche du monde. C’est aussi en 1921 que l’acheminement du phosphate jusqu’au port de Casablanca a débuté. Cet acheminement a permis d’effectuer la première exportation de phosphate, le 27 juillet 1921.  Un développement industriel progressif La production du Groupe a progressivement augmenté. En 1954, la production a atteint les 5 millions de tonnes. Depuis, sa production a continué à se développer et a finit par dépasser le seuil de 10 millions en 1964 et de 20 millions de tonnes en 1979. C’est entre 1951 et 1961 que les installations de séchage et de calcination se sont développées dans les régions de Khouribga et Youssoufia. À ce moment précis, l’Office a pour objectif de poursuivre sa croissance et de gagner de nouveaux marchés à l’échelle internationale. En 1965, la société Maroc Chimie est chargée de la production de différents produits dérivés du phosphate grâce à une usine construite à Safi.
  • 10. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Tableau 1 : Historique de l’ocp c) Procéde la fabrication des engrais Parmi les taches qu'elles m'ont été accordé de réaliser durant mon stage c'est comprendre le procédé de fabrication des engrais (étapes de fabrication et équipements) en tant que processus de base dans l’unité d’engrais, d’où cette partie lui a été attribuée La fabrication des engrais selon le procédé JACOBS comporte six étapes principales :  Les réactions d’ammonisations.  La granulation.  Le séchage.  La classification granulométrique.  Le conditionnement du produit.  Assainissement et lavage des gaz. Figure 2: les procèdes de fabrication d'engrais
  • 11. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida d) Organigrame de L’OCP e) Présentation générale du groupe OCP JARF LASFAR
  • 12. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Toujours dans le cadre du développement de son potentiel de valorisation de phosphate, legroupe OCP, en 1985, a mis démarrage sur le site de JorfLasfar à El Jadida plusieurs unitésindustrielles pour la production des acides et des engrais. Le site JorfLasfar a été retenu pour l’implantation de cet important ensemble industriel, drcompte tenu des avantages suivants :  Proximité des zones minières permettant son alimentation en phosphate (Khouribga)  Existence d’un port.  Disponibilité de l’eau de mer et d’eau douce  Disponibilité de terrains pour les extensions futures Le site de JorfLasfar s’étend sur 1700 ha permet de produire annuellement 2 millions detonnes de P205 sous forme d’acide phosphorique, nécessitant la transformation d’environ :  7,7 million de tonnes de phosphate extrait des gisements de Khouribga.  2 million de tonnes de soufre ; 0,5 million de tonne d’ammoniac.  0.5 million de tonne d’ammoniac Une partie de cette production est transformée localement en engrais DAP, MAP, NPK, soitenviron 1,8 million de tonnes équivalent DAP par an, et en acide phosphorique purifié soit unmillion de tonne de P2O5 par an. L’autre partie est exportée en tant qu’acide phosphorique marchand Il est subdivisé en plusieurs industries, à noter :  Maroc Phosphore 3 et 4 de JORF LASFAR  IMACID  EMAPHOS  PMP  BMP III.Description de l’unité d’acceuil DOWNSTREAM a) Présentation du DOWNSTREAM Downstream au sein de l'unité de Jorf Lasfar de l'OCP Maroc désigne la phase de traitement qui suit l'extraction des phosphates des mines de Khouribga. Cette étape est dédiée aux processus de filtration et de séchage des phosphates extraits. La section "Downstream" englobe également l'une des plus grandes usines de séchage de phosphates au monde. Son objectif principal est de préparer les phosphates pour la transformation ultérieure en éliminant l'humidité et en les séchant. En se concentrant sur la filtration et le séchage, le "Downstream" joue un rôle crucial dans la création de produits finis de haute qualité et dans l'efficacité globale de l'OCP sur le marché mondial des phosphates et des engrais.
  • 13. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida b) Description des unités
  • 14. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida i. Unité de filtration L’objectif du procéde de filtration et la séparation phophate-eau , cette séparation est effectuée par des convoyeur et des filtres pressent.ma capacité de filtration installée est de 10,5Mtpa(106 tonnes par ans ) pour le systéme de conyeurs séparateurs et de 2.0 Mtpa pour le systéme de filtres presse. En opération normal , les convoyeurs séparateurs opérent à un taux de production de 8,5 Mtpa et les filtres presses à un taux de production de 2.0Mtpa , l’unité de filtration est composée de deux filtration :  Filtre presse C’est un systéme de pression fonctionnant en mode discontinu (batch)vec un cycle d’opération de 19,3 minutesIl y a Trois filtres presse sont installés afin d’assurer un taux de production de 2,0 Mtpa .Chaque filtre presse est alimenté par une pompe dédiée à vitesse variable et L’eau de filtration et l’eau de lavage sont récupérées dansle réservoir de filtrat des filtres presse à partirduquel l’eau est acheminée vers le clarificateurA la sortie de chaque filtre presse,, la pulpe tombe sur un convoyeur de décharge qui achemine la pulpe vers les deux convoyeurs collecteurs principaux qui la dirigent avec la pulpe des convoyeurs séparateurs,,vers les convoyeurs d’alimentation des piles de phosphate humide ou directement vers le système de séchage
  • 15. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Convoyeurs séparateur Un total de sept convoyeurs séparateurs sont installés afin d’assurer un taux de production de 10,5Mtpa six en opération et un en relève. Chaque convoyeur séparateur est alimenté par une pompe dédiée à vitesse variable . Le principe d’opération des convoyeurs séparateursest basé sur la sédimentation de la pulpe et le drainage latéral de l’excès de filtrat Le convoyeur séparateur fonctionne à une vitesse pouvant varier Entre 0,2 et 1 m/s et transporte la pulpe sur une distance horizontale d’environ 100 m Au cours de ce parcours ,les particules de phosphate sédimentent sur la bande et une couche de filtrat se for me au-dessus des particules sédimentées
  • 16. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Repulpage L’utilisation des piles humides soit principalement dédiée à la Dissociatio de la production des laveries des opérations du DOWNSTREAM et des exportations,il est possible d’utiliser les piles humides pour alimenter les usines d’acide locales en cas d’arrêt prolongé du pipelie Dans ce cas, le phosphate humide est repris des piles et est acheminé à un système de remise en pulpe pour amener sa concentration de solides à60-65% ..Un système de convoyage déchargele phosphate humide repris des piles à une boite de dilution où il est mélangé avec l’eau de procédé pour préparer la pulpe de phosphate Un agitateur est installé dans la boite de dilution pour assurer l’homogénéité du mélange avant son déversement dans le réservoir dedilution de 5 m situé au-dessus du réservoir principal de remise en pulpe. À partir du réservoir de dilution, la pulpe est déchargée par gravité dans le réservoir principal de remise en pulpe de 1000 m3 qui procure un temps de rétention d’environ 30 minutes à la pulpe avant son transfert à la station terminale. Un ajustement de la concentration de solides est effectué dans le réservoir principal de remise en pulpe .À partir de la station terminale, la pulpe sera acheminée aux usines locales d’acide en utilisant les pompes Habituelles utilisées lorsque le pipeline est en opération
  • 17. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida ii. Unité de Séchage 1. Description générale Le phosphate humide en provenance du système de filtration ou des piles d’entreposage de phosphate humide est acheminé par convoyeurs à bande au système de séchage. Le taux d’humidité de conception à l’alimentation du système de séchage est de 20%. Alors qu’il est de 18% en opération normale Le taux d’humidité final maximum à la sortie du système de séchage vers les bâtiments d’entreposage du phosphate séché est de 3%. Ce taux peut être aussi élevé que 6% , selon les besoins commerciaux. Lesprincipales étapes de procédé impliquées pour le séchage, la classification et la granulation du phosphate Le phosphate humide en provenance des piles d’entreposage de phosphate humide (opération normale) ou directement du système de filtration est acheminé par convoyeurs à bande au système de séchage. Le taux d’humidité de conception à l’alimentation du système de séchage est de 21.5% Le système de séchage produit deux types de phosphate séché  Phosphate sec  Phosphate semi-humide
  • 18. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida 2. Description des zones  Zone d’alimentation : 141 , 142  Four : 511,512 Un bruleur qui fonctionne à base du gaz de propaneet de fuel permet de réchauffer le four et de dégager des gaz chauds et en paralléle un convoyeur à vis alimente le four en phosphate humide
  • 19. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Classificateur et mixeur 611,612: Granulation des fines zone 681: Les fines particules récupérées des filtres à manches et du classificateur sont acheminée au systéme de granulation . une partie des fines récoltées des filtres à manches peut etre recirculée au mélangeur double à palettes situé à l’alimentation du sécheur Cooling tower Les tours de refroidissement , sont utilisées pour refroidir un liquide généralement de l’eau , à l’aide d’un gaz , généralement l’air ambiant . Il s’agit d’un cas particulier d’un échangeur de chaleur ou le transfert thermique d’effectue par contact direct ou indirect entre les flux Procéde de FGD Les gaz chauds sont injectés dans à l’épurateur humide ensuite ils sont lavés par le lait de chaux à l’aide d’un tour de pulvérisation, les gaz passent par un filtre à manches pour augmenter le rendement de désulfurisation en augmentant le
  • 20. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida temps de contact entre les particules de chaux et les gaz de contenant SO2
  • 21. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Chapitre 2:Le systéme numérique controle- commande (DCS)et API
  • 22. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida 1. Introduction Le SNCC, ou Système Numérique de Contrôle-Commande, se réfère à un système utilisé pour superviser, contrôler et automatiser divers processus industriels, techniques ou autres. Il repose sur des technologies numériques telles que les ordinateurs, les capteurs, les actionneurs et la communication entre ces composants pour assurer un contrôle précis et efficace des systèmes. Les systèmes SNCC sont largement utilisés dans divers domaines tels que l'industrie, l'énergie, les transports, les télécommunications et plus encore. Ils offrent une meilleure précision, une automatisation accrue, une surveillance en temps réel et une gestion plus efficace des opérations par rapport aux systèmes de contrôle traditionnels. Une partie essentielle des systèmes SNCC est l'API, qui signifie Interface de Programmation d'Application (en anglais, Application Programming Interface). Une API est un ensemble de protocoles, de règles et de définitions qui permettent à différentes applications logicielles de communiquer et d'interagir entre elles de manière standardisée. Les API jouent un rôle crucial dans les systèmes SNCC en permettant aux différentes composantes logicielles, matérielles et logiques de travailler ensemble de manière coordonnée 2. Les éléments constituants un DCS Un Système de Contrôle Distribué (DCS), également connu sous le nom de Système de Contrôle Centralisé, est une plateforme de contrôle et d'automatisation utilisée dans les industries pour superviser et gérer divers processus. Les éléments constitutifs d'un DCS comprennent :  Unités de traitement centrales (CPU) : Ce sont les cerveaux du DCS. Les unités de traitement centrales exécutent les programmes de contrôle, coordonnent les opérations, collectent les données et prennent des décisions en fonction des informations reçues.  Consoles opérateurs : Ce sont les interfaces utilisateur à travers lesquelles les opérateurs surveillent et contrôlent les processus. Les consoles affichent des informations en temps réel, permettent de surveiller l'état du système, de prendre des décisions et d'interagir avec les équipements.
  • 23. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Modules d'entrée/sortie (E/S) : Les modules d'E/S sont responsables de la connexion entre le DCS et les équipements physiques tels que capteurs, actionneurs, moteurs, etc. Ils convertissent les signaux physiques en données numériques compréhensibles par le système informatique.  Réseaux de communication Les réseaux de communication assurent la transmission des données entre les différentes parties du DCS, y compris les consoles opérateurs, les unités de traitement centrales et les modules d'E/S. Ces réseaux peuvent être câblés ou sans fil.  Logiciel de contrôle et d'automatisation : Le logiciel de contrôle exécute les programmes qui régulent les processus. Il gère les données entrantes, prend des décisions en fonction des instructions de contrôle et envoie des commandes aux équipements pour ajuster les paramètres.  Système de base de données : Les DCS conservent généralement des données historiques et des journaux de l'ensemble du système. Ces données sont utilisées pour l'analyse, le dépannage, la planification de la maintenance et l'amélioration continue.  Redondance et tolérance aux pannes : Les DCS intègrent souvent des mécanismes de redondance pour garantir un fonctionnement ininterrompu. Cela peut inclure des unités de traitement redondantes, des alimentations électriques doublées et d'autres composants de sauvegarde pour minimiser les temps d'arrêt en cas de défaillance.  Systèmes de sécurité et de surveillance : Les DCS sont souvent équipés de fonctionnalités de sécurité pour protéger les opérateurs, les installations et l'environnement. Cela peut inclure des systèmes d'arrêt d'urgence, des alarmes, des protocoles de sécurité et d'autres mesures de protection.  Interfaces de programmation (API) : Comme mentionné précédemment, les API permettent aux développeurs d'étendre les fonctionnalités du DCS en créant des applications personnalisées et des intégrations avec d'autres systèmes
  • 24. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida 3. Critéres de choix d’un SNCC Le choix d'un Système Numérique de Contrôle-Commande (SNCC) est une décision importante pour toute entreprise ou organisation qui envisage d'automatiser ses processus. Plusieurs critères doivent être pris en compte pour garantir que le SNCC choisi répond aux besoins spécifiques et aux exigences de l'entreprise. Voici quelques critères importants à considérer :  Exigences fonctionnelles : Définissez clairement les fonctions et les fonctionnalités que le SNCC doit accomplir. Quelles sont les opérations de contrôle, de surveillance et d'automatisation que le système doit gérer ? Assurez-vous que le SNCC peut prendre en charge toutes les fonctionnalités nécessaires.  Compatibilité avec les équipements existants : Assurez-vous que le SNCC peut se connecter et interagir avec les équipements et les systèmes déjà en place dans votre entreprise. L'interopérabilité est essentielle pour garantir une transition fluide vers le nouveau système.  Évolutivité : Choisissez un SNCC qui peut s'adapter à la croissance future de votre entreprise. Le système doit être capable de prendre en charge de nouveaux équipements, de nouveaux processus et des volumes de données plus importants à mesure que votre entreprise se développe.  Facilité d'utilisation : L'interface utilisateur du SNCC doit être intuitive et conviviale pour les opérateurs. Une interface complexe peut entraîner des erreurs et une utilisation inefficace du système.  Performance en temps réel : Si votre processus nécessite une réponse en temps réel, assurez-vous que le SNCC est capable de fournir des performances en temps réel pour une prise de décision rapide et précise.  Sécurité : La sécurité est cruciale, surtout si le SNCC gère des processus critiques. Le système doit avoir des mécanismes de sécurité solides pour protéger les données, les
  • 25. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida opérations et les utilisateurs contre les menaces internes et externes.  Maintenance et support : Vérifiez la disponibilité du support technique et de la maintenance de la part du fournisseur du SNCC. Un support fiable est essentiel pour résoudre rapidement les problèmes et minimiser les temps d'arrêt.  Coûts : Considérez les coûts d'acquisition, d'implémentation, de formation, de maintenance et d'évolution du SNCC. Assurez-vous que le coût total de possession est aligné sur le budget de votre entreprise.  Adaptabilité aux normes industrielles : Si votre industrie a des normes spécifiques, assurez-vous que le SNCC respecte ces normes pour garantir la conformité et la compatibilité.  Retour sur investissement (ROI) : Évaluez comment le SNCC contribuera à l'efficacité opérationnelle, à la réduction des coûts, à l'amélioration de la qualité, etc. Le ROI doit être évalué à moyen et à long terme. 4. Les domaines d’utilisation Les Systèmes Numériques de Contrôle-Commande (SNCC) sont utilisés dans une variété de domaines pour automatiser, superviser et gérer des processus complexes. Voici quelques-uns des domaines d'utilisation courants des SNCC :  Industrie manufacturière  Énergie et services publics  Pétrochimie et raffinage  Automatisation industrielle  Transport et logistique  Télécommunications
  • 26. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida 5. Présentation de l’API API(Automate Programmable Industriel): un type particulier d’ordinateur, robuste et réactif, ayant des entrées et des sorties physiques, utilisé pour automatiser et commandes des machines. L’API traite les informations entrantes pour émettre des ordres de sorties en fonction d’un programme. Il est adaptable à un maximum d’application Il existe deux types d’automate programmable industriel : le type monobloc et le type modulaire. Selon la complexité de l’automatisme à résoudre, le style monobloc, souvent moins dispendieux, peut très bien faire l’affaire  API monobloc (Compact) Ce type possède généralement un nombre d’entrées et de sorties restreint et son jeu d’instructions ne peut être augmenté. Bien qu’il soit parfois possible d’ajouter des extensions d’entrées/sorties, le type monobloc a pour fonction de résoudre des automatismes simples faisant appel à une logique séquentielle et utilisant des informations tout-ou-rien.  API modulaire (Racktable) Le type modulaire est adaptable à toutes situations. Selon le besoin, des modules d’entrées/sorties analogiques sont disponibles en plus de modules spécialisés tels : Régulation PID, Basic, Langage C… etc. API modulaire (Racktable) La modularité des API permet un dépannage rapide et une plus grande flexibilité.
  • 27. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Chapitre 3:Systéme numérique de controle-commande YoKogaWa de l’atelier dWs
  • 28. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida 1) Généralités de systéme YOKOGAWA Yokogawa est une entreprise japonaise, fondée en 1915, elle a introduit sur le marché un système parfaitement adapté aux petites et moyennes applications : Le Centum CS 1000. Le Centum CS 3000 et le CENTUM VP pour les moyennes et grandes applications. Les deux systèmes sont complémentaires, actuellement on est à la nouvelle version CENTUM VP (révision5). Il s’agit donc de choisir la solution la plus avantageuse en fonction de la taille actuelle et future de l’application. Les stations de contrôle (Les Field Control Station) sont toujours les mêmes, qu’elles tournent sous Windows ou sous UNIX.
  • 29. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida 2) Architecture de SNCC(DCSS YOKOGAWA ) Le DCS de Yokogawa intègre le système de sécurité Posafe-RS, les deux systèmes sont physiquement séparés mais reliés à l’aide du même réseau Vnet/IP. Cette séparation au niveau de la communication protège le système SCS. C'est-à-dire que la défaillance d’une fonction non liée à la sécurité ne peut induire une défaillance dangereuse à la fonction sécurité
  • 30. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida a) Station opérateur Principalement utilisée comme poste de conduite de l’opérateur . cette station peur également supporter les fonctionss ingénieur de configuration et maintenance.Grace aux interfaces DDE ou OPC ontégrées dans son systéme d’exploitation , elle peur également transférer toutes sortes d’informations ou données à un ordinateur de supervision ou à une station de travail  Options Fonctions multi-écrans: Trackball : Clavier opérateur  Station opérateur serveur d’images  Bassée sur les fonctions terminal server de windows 2003 server  Permet un accés à distance sur les fonctions de conduite , de surveillance , et de maintenance , via un réseau de communication standard  Intégre les fonctions d’accés sécurisé sur les postes distants
  • 31. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Station opérateur de unité de filtration Au sein de la poste FSS existent la salle de contrôle de filtration que revêt une importance cruciale dans le processus de séparation phosphate-eau au sein de votre installation. Cette salle de contrôle joue un rôle essentiel dans la supervision et la gestion efficace du procédé de filtration, assurant ainsi la séparation optimale des phosphates et de l'eau à travers l'utilisation de convoyeurs séparateurs et de filtres presse. Au cœur de cette salle de contrôle se trouvent des postes de contrôle informatisés (PCS) avancés, qui agissent comme le ccerveau opérationnel du processus de filtration. Ces PCS surveillent et régulent l'ensemble du système de filtration en temps réel, garantissant que les taux de production, les débits, les pressions et d'autres paramètres clés sont maintenus dans des plages optimales. La salle de contrôle rassemble des opérateurs hautement qualifiés, qui surveillent les indicateurs clés, interprètent les données en temps réel provenant des capteurs, et prennent des mesures proactives en cas de besoin. Ces opérateurs jouent un rôle crucial dans le maintien de la performance optimale du procédé de filtration, en ajustant les paramètres si nécessaire pour garantir que la qualité des produits finis répond aux normes de l'industrie et aux exigences réglementaires. En somme, la salle de contrôle de filtration incarne l'expertise technologique et humaine nécessaire pour garantir le bon fonctionnement du processus de séparation phosphate-eau. Elle assure la coordination harmonieuse entre les convoyeurs séparateurs et les filtres presse, tout en veillant à ce que les performances soient maximisées et les objectifs de production atteints de manière fiable et efficace.
  • 32. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Station opérateur d’unité de séchage une salle de contrôle équipée de systèmes informatisés (PCS) joue un rôle essentiel dans la supervision et la gestion optimale du processus de séchage, de classification et de granulation du phosphate. Cette salle de contrôle constitue le centre névralgique où la précision et l'efficacité du séchage sont surveillées et ajustées en temps réel pour garantir que les objectifs de production, les spécifications de qualité et les besoins commerciaux sont pleinement satisfaits À travers un contrôle minutieux exercé par les opérateurs qualifiés travaillant au sein de la salle de contrôle, le processus de séchage produit deux types de phosphate séché : le phosphate sec et le phosphate semi-humide. Le taux d'humidité final maximal à la sortie du système de séchage est maintenu à 3%, avec une possibilité d'augmentation jusqu'à 6% en fonction des besoins commerciaux spécifiques. En somme, la salle de contrôle de séchage constitue le point central où la technologie de pointe, les compétences humaines et la précision opérationnelle se rejoignent pour assurer un processus de séchage, de classification et de granulation du phosphate cohérent, efficient et adaptable aux besoins du marché.
  • 33. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida b) Station de controle(FCS) FCS(Field control station )La station de contrôle est un élément central dans les processus industriels automatisés. Elle assure une gestion précise, efficace et sécurisée des opérations, contribuant ainsi à la productivité, à la sécurité et à la qualité des produits industriels La LFCSposséde des noeuds d’entrées/sorties reliés par le bus RIO(Remote Input/Output) LaKFCS et la FFCS posséde des racks d’entrées/sorties reliés par le bus ESB et des racks déportés reliés par le bus ERB
  • 34. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Les fonctionnalitées de FCS:  Disponibilité(redondance a tous les niveaux )  Flexibilité (modularité deport E/S,monorack/multirack)  Ouverture(liaison comintégrés au meme niveau que les E/S Classiques )  Spécifications matériels :  Processeur :RISC  Mémoire :32MO  Batterie :72h de sauvegarde  Redondance :Optionnelle
  • 35. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Principe fonctionnement Le DCS traite les informations entrantes pour émettre des ordres de sorties en fonction du programme désiré. La structure peut-être rappelée par le schéma suivant :
  • 36. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida La station de contrôle FCS AFV 10D se compose comme suit :  Architect externe  Architect interne
  • 37. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Module d’alimentation Le module d’alimentation PSU ( Power Supply ) comporte des voyants (Leds), ainsi que des sorties de mesures pour contrôler la présence de la tension de commande 24V et 5VDC. La Led FLD est toujours allumée, elle indique le bon fonctionnement de l’alimentation  Module CPU  La batterie est placée derrière le panneau avant.  Les commutateurs DIP pour réglage de numéro de domaine et le numéro de la station sont placés à l'arrière du module. Ainsi, le réglage ne peut être effectué en retirant le module dans son emplacement.
  • 38. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Batterie Sur la couverture du module, une étiquette est collée pour indiquer la date d'expiration de la batterie. La date d'expiration de la batterie varie en fonction de latempérature ambiante.Pour enlever la batterie, tournez l'interrupteur ON / OFF de la batterie sur la position OFF, sinon le contenu de la mémoire sera effacé si la FFCS est allumée. Le connecteur de câble de la batterie a un clip élastique auto-bloquant. Lorsque vous retirez le connecteur, il est nécessaire de pousser l'agrafe pour le déverrouiller.  Module de communication Statut : Ce voyant s'allume lorsque l'auto-diagnostic a été achevé normalement et l'interface ESB fonctionne normalement, sinon il est éteint. SEL : Cette LED s'allume pendant la transmission des données à un module d'E / S, sinon il est éteint. RSP : Cette LED s'allume lors de la réception de données à partir d'un module d'E/S, sinon il est éteint. Les adresses de nœuds sur le bus ESB sont définies à l'aide du commutateur d'adresse. Le numéro du nœud 1 est réservée pour l'unité de commande de champ.
  • 39. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Module d’entrée/sortie analogique de YOKOGAWA  Interface d’entrée TOR yokogawa  Interface de sortie TOR yokogawa
  • 40. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  Interface d’entrée et sorties analogiques
  • 41. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida c) Description des postes Pj3: Les postes de filtrations  FSS(FCS0106): Le poste FSS(FCS0106) joue un rôle essentiel dans la gestion de la fonctionnalité de filtration au sein de l'unité. Il est chargé de superviser et de contrôler le processus de séparation entre le phosphate et l'eau à travers les convoyeurs séparateurs et les filtres presse. Ce poste est responsable de veiller à ce que les convoyeurs séparateurs fonctionnent à un taux de production de 8,5 millions de tonnes par an et que les filtres presse fonctionnent à un taux de production de 2,0 millions de tonnes par an, conformément aux conditions de fonctionnement normal.  HSS(FCS0104) Le poste HSS(FCS0104) est chargé de la fonction de transport des produits au sein de l'unité, en utilisant les convoyeurs séparateurs. Son rôle principal consiste à assurer le déplacement efficace et sécurisé des produits à travers les convoyeurs séparateurs, contribuant ainsi au bon fonctionnement du processus global. Ce poste supervise et coordonne les opérations de transport des produits, veillant à ce que les convoyeurs séparateurs fonctionnent conformément aux spécifications et (Pri nci pal e) DS S2 DS S-F DS S2- 1 DS S1 DS S1- 1 HS S H3 S FSS FSS -D TSS
  • 42. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida aux paramètres définis. Il garantit que les produits sont déplacés en douceur d'une étape à l'autre du processus, en minimisant les interruptions et en assurant la continuité de la production. En résumé, le poste HSS(FCS0104) est responsable du transport efficace et sécurisé des produits à l'aide des convoyeurs séparateurs, contribuant ainsi à l'efficacité globale de l'unité de filtration.  TSS(FCS0101) Le poste TSS(FCS0101),assume la responsabilité de stocker le phosphate provenant de l'unité PJ3. Sa principale fonction consiste à gérer le stockage efficace et sécurisé du phosphate dans des réservoirs (tanks). Ce poste joue un rôle crucial dans la gestion de la logistique du phosphate à travers le processus industriel.  FSS-D(FCS0106) Le poste FSS-D(FCS0106), assume la responsabilité de stocker l'eau résultant du processus de filtration dans des bassins ou des réservoirs. Son rôle essentiel est de gérer la fonction de stockage de l'eau résiduelle qui reste après la filtration. Les postes de séchage  DSS-F(FCS0103) Le poste DSS-F(FCS0103): joue un rôle clé au sein de l'unité de séchage. Sa responsabilité principale est d'allumer le feu dans le four pour initier le processus de séchage du produit. Cette étape est essentielle pour éliminer l'humidité et obtenir le produit final souhaité. Ce poste est chargé de superviser et de gérer l'allumage du feu de manière sécurisée et contrôlée. Il veille à ce que le processus de séchage se déroule conformément aux normes de sécurité et de qualité, en optimisant les paramètres pour obtenir les meilleurs résultats de séchage.  DSS1(FCS0102) assume la responsabilité essentielle de sécher le produit au sein de l'unité. Ce poste joue un rôle crucial dans le processus de traitement en éliminant l'humidité du produit, ce qui est souvent nécessaire pour obtenir le produit final dans les spécifications souhaitées.
  • 43. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida  DSS2: Le poste DSS2 est essentiel au sein de l'unité de séchage en tant que deuxième ligne de responsabilité. Il assume un rôle crucial dans la continuité du processus de séchage en supervisant et en gérant les opérations de la deuxième phase de cette étape critique. Ce poste veille à ce que le processus de séchage se poursuive de manière efficace et cohérente, contribuant ainsi à garantir la qualité du produit final dans le cadre du processus global de traitement.  DSS1-1: Le poste DSS1-1 joue un rôle fondamental au sein de l'unité de séchage en tant que responsable de l'alimentation du processus de séchage. Sa fonction principale est de garantir que le produit à sécher est correctement acheminé vers l'unité de séchage, prêt à être soumis au processus de traitement. Ce poste supervise et coordonne les opérations liées à l'approvisionnement en matières premières pour le séchage, s'assurant que le produit est correctement préparé et prêt pour le processus de séchage ultérieur. En veillant à ce que l'alimentation en matières premières soit gérée efficacement, le poste DSS1-1 contribue à l'efficacité globale du processus de séchage et à la qualité du produit final.  DSS2-1: Le poste DSS2-1 assume une fonction critique au sein de l'unité de séchage en tant que responsable du système FGD (Flue Gas Desulfurization), également connu sous le nom de désulfuration des gaz de combustion. Sa principale responsabilité est de superviser et de gérer les opérations liées à ce processus. Le système FGD est utilisé pour éliminer les composés de soufre présents dans les gaz de combustion provenant des installations industrielles, en vue de réduire les émissions atmosphériques nocives. Le poste DSS2-1 assure que le système FGD fonctionne correctement, surveille les performances, effectue des ajustements si nécessaire et garantit que les émissions de soufre sont maintenues à des niveaux conformes aux réglementations environnementales.  HSSS Le poste HSSS a pour responsabilité de gérer le processus de drainage des résidus de phosphate. Dans divers environnements industriels, notamment ceux liés à l'exploitation minière, la production chimique ou d'autres domaines où le phosphate est manipulé, il peut y avoir des sous-produits ou des déchets contenant du phosphate. Ces résidus doivent être gérés de manière appropriée pour éviter toute contamination ou pollution environnementale.
  • 44. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Le drainage des résidus de phosphate fait référence au processus de gestion de l'eau ou des liquides qui sont en contact avec ces résidus. Il est essentiel de séparer et de gérer correctement ces liquides pour éviter tout impact négatif sur l'environnement. Le poste HSSS pourrait impliquer la surveillance des systèmes de drainage, la mise en place de mesures de contrôle de la qualité de l'eau, et la coordination avec d'autres parties prenantes pour s'assurer que le drainage est effectué conformément aux réglementations et aux normes environnementales en vigueur. d) Les types de communication entre les postes Réseaux ERB Le bus d’entrées/sorties locales ESB bus relie la station de contrôle (FFCS) aux racks d’entrées/sortie, avec une distance max de 10m et une vitesse de 128Mb/s. Le bus d’entrées/sorties déportés ERB bus relie la station de contrôle (FFCS) aux racks d’entrées/sortie, avec une distance max de 186 m et une vitesse de 10Mb/s.
  • 45. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Réseaux indusreiels Un réseau industriel est un système de communication qui interconnecte des équipements, des dispositifs et des composants au sein d'un environnement industriel ou manufacturier. L'objectif principal d'un réseau industriel est de permettre la transmission d'informations, de données et de signaux entre les différents éléments d'un processus de production, de contrôle ou de surveillance au sein d'une usine, d'une installation ou d'un site industriel. On a trois types de réseaux industriels : Réseaux d'usines : Les réseaux d'usine, également connus sous le nom de systèmes de contrôle distribué (DCS), sont conçus pour gérer et surveiller les opérations à grande échelle dans une usine ou une installation industrielle. Ils permettent de centraliser le contrôle et la supervision de divers processus, tels que la production, la distribution, la gestion de l'énergie, etc. Les DCS intègrent souvent des capteurs, des actionneurs et des automates programmables pour assurer une automatisation efficace et coordonnée des opérations industrielles  Réseaux d'atelier Les réseaux d'atelier se réfèrent à la communication entre différentes interfaces de programmation d'applications (API) au sein d'une installation ou d'un processus industriel. Les API sont des mécanismes permettant à différentes applications logicielles de communiquer et de partager des données de manière standardisée. Lorsque les API de différentes machines ou équipements dans un atelier communiquent entre elles, cela peut faciliter la coordination et l'échange d'informations pour optimiser les opérations de production.  Réseaux Locaux: Les réseaux locaux, également désignés par le terme API, sont des réseaux industriels plus restreints et localisés. Ils peuvent être utilisés pour connecter des équipements, des dispositifs ou des capteurs spécifiques dans des zones spécifiques d'une usine ou d'une installation. Ces réseaux locaux peuvent permettre la collecte de données en temps réel à partir de capteurs, le contrôle d'actions précises via des actionneurs et la surveillance de processus spécifiques au sein d'un environnement plus restreint  Réseaux de communication Vnet/IP Vnet/IP est un réseau redondant de contrôle à haute vitesse, conforme à la norme de communication TCP/IP et IEEE802.3, il effectue une communication ouverte en utilisant les deux bus de communication bus 1 et bus 2, et les divers protocoles de communication standard de commande Ethernet.
  • 46. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida Conclusion J’ai pù durant cette période de stage, attribuer le lien entre la théorie et la pratique, et aussi l’importance d’avoir un esprit à la fois critique et analytique ainsi qu’un acquis pratique qui permettent une intégration réussie dans le milieu professionnel. D’autre part, ce stage m’ a permis d’apprécier fortement notre spécialité, nous avons pù enfin se familiariser avec une bonne partie du matériel courant dans les ateliers et les lignes de productions ainsi que de connaitre les bonnes méthodes de travail. Enfin, je remercie tous les agents qui ont participé de près ou de loin à m’ encadrer dans le but de tirer profit de notre période de stage.
  • 47. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida
  • 48. Ecole d'Ingénierie Digitale et d'Intelligence Artificielle - Université Euromed de Fes Groupe Office Chérifien Des PhosphatesKho EL Jadida