SlideShare une entreprise Scribd logo
1
RAPPORT
sur le regroupement des référents TRANSFER/IFIC
tenu à Sofia du 18 au 22 octobre 2015
1) OBJECTIFS DU REGROUPEMENT
Ce regroupement a été organisé à l’initiative de l’IFIC et du pôle SB pour répondre à deux
grands objectifs :
• former les référents IFIC/TRANSFER des dix régions de l’Agence à l'usage du
nouveau référentiel TRANSFER développé il y a peu suite aux recommandations du
Conseil Scientifique. Ce référentiel a pour objectifs de faciliter l’identification des
compétences TIC/TICE et réaliser des parcours pédagogiques adaptés aux
universités membres de l'AUF, notamment via les formations organisées au sein des
Campus Numérique francophone (CNF)
• effectuer un travail de réflexion sur les actions possibles à mettre en œuvre dans le
but de transformer les activités des campus numériques francophones,
conformément aux recommandations des réunions des responsables de CNF en
2011 et 2015.
a) Le Référentiel de compétences TIC-E
Il constitue le fondement du dispositif TRANSFER. Loin d’être un simple inventaire de
compétences, il véhicule une vision holistique de l’usage des TIC-E dans le contexte universitaire.
Il établit les jonctions nécessaires entre trois niveaux :
• «Macro», qui définie un ensemble de défis stratégiques que l’AUF et ses institutions
membres auront à relever (« Maîtriser les nouvelles approches pédagogiques pour un
enseignement de masse plus efficace », « Mettre en place de nouveaux espaces
d’apprentissage de type Tiers-lieux », « Prendre en compte les mobilités numériques dans
les processus d'apprentissage », etc.),
• «Méso», qui se décline au travers de chantiers dont la réalisation contribue à répondre aux
défis ;
• «Micro», qui définie un ensemble d’activités et de tâches dont la réalisation nécessite la
mobilisation de compétences particulières.
Le référentiel révisé ne se fonde pas exclusivement sur des métiers. Il propose plutôt un catalogue
de compétences liées à des activités et à des tâches. Les compétences sont décrites en termes de
Savoirs (S), Savoir-Faire (SF) et Savoir-Être (SE). Elles peuvent relever d’un ou de plusieurs
chantiers, d’un ou de plusieurs défis. Elles sont par ailleurs liées à des ressources pédagogiques
permettant leur installation.
2
Accessible sur Internet dans une version interactive (http://ific-auf.org/transfer/explorer-le-
referentiel) le référentiel permet l’identification des compétences qui correspondent à un besoin
(défi, chantier, profil métier) et donne accès aux ressources pédagogiques nécessaires pour le
montage d’une formation.
Une fois les compétences et les ressources pédagogiques identifiées, le parcours de formation est
scénarisé à l’aide de l’outil Scenari BASAR. Il s’agit d’un modèle de la chaîne éditoriale
SCENARIchain développé spécialement pour l’AUF et permettant la conception et l’indexation de
scénarios d’apprentissage. Disponible en version collaborative cet outil rend possible la production
rapide de parcours de formation personnalisés dotés des différents supports nécessaires pour leur
mise en œuvre. ScenariBASAR propose différents formats de sortie – ODT, HTML, IMSCC, ce qui
le rend adapté à tous les modes de formation – en présentiel, hybride et à distance.
Le tandem « Référentiel – ScenariBASAR » constitue un des fondements du niveau dispositif
TRANSFER. L’utilisation conjointe de ces deux outils facilitera la production de parcours de
formation à la carte, mais elle assurera aussi une meilleure réutilisation des ressources
pédagogiques ce qui permettrait le passage vers un modèle économique plus rationnel.
Cette évolution du dispositif TRANSFER répond aux recommandations émises dans le domaine de
la formation lors des précédentes réunions internationales des CNF. Tout en consolidant les
formations existantes appartenant au catalogue TRANSFER, de nouvelles formations adaptables
aux besoins et tournées vers l’innovation pourront être proposées aux universités. Plus encore, en
donnant la possibilité de créer ses propres parcours pédagogiques, ce nouveau dispositif donne
l’opportunité aux universités de devenir partie prenante du programme TRANSFER.
b) Donner une nouvelle dimension au CNF
Pour l'AUF et son réseau de CNF, répondre aux nouveaux défis des universités à l'ère du
numérique passe nécessairement par la transformation structurelle et organisationnelle des CNF :
• Réaménager les espaces pour les rendre plus modernes et compétitifs
• Transformer les méthodes d'animations et impulser de nouvelles formes d'apprentissages
• Partager et s’ouvrir aux collectivités locales et au secteur privé pour proposer de nouveaux
services
Autant de changements nécessaires pour l'avenir du réseau des CNF installés au cœur des
universités et bien placés pour associer le traditionnel et le novateur en se donnant une dimension
de tiers-lieux.
Le CNFN.0 est en gestation et les premiers travaux de réflexions issues des deux derniers
regroupements des responsables de CNF en 2011 et 2015 ont permis de dégager un certain
nombre d’orientations et d’évolutions possibles pour les CNF dans les prochaines années. Le pôle
“Services aux bénéficiaires” explore depuis 2014 les perspectives possibles pour donner une
3
nouvelle dimension aux CNF. Pour s’en donner les moyens, il a été créé le projet “Soutien à la
création de service innovant” composé de trois phases distinctes :
• Sensibiliser le réseau des CNF à l’émergence des nouveaux espaces numériques
• Animer d’une communauté virtuelle des responsables de CNF à l’activité des tiers-lieux
• Déployer premier prototype combinant tiers-lieux et CNF
Le regroupement de Sofia appartient à la première phase de sensibilisation du projet. Il sera suivi
de la diffusion d’un corpus intitulé “Campus numériques, futurs tiers-lieux d’innovation et des
savoirs partagés” et d’un guide sur les nouveaux espaces d’apprentissage en milieu universitaire.
2) EFFECTIFS
a) Identification des participants :
Les participants à la formation ont été désignés par les directeurs de bureau à raison d’un
employé AUF par région. D’une part, ont été sélectionnés les référents formations, ou relais
IFIC basés dans les bureaux régionaux ayant un rôle de coordination et de gestion des
dispositifs de formation en lien étroit avec les responsables des CNF de leur région. D’autre
part, ont été recommandés des responsables de CNF prêts à donner aux CNF de leur
région une nouvelle dimension de tiers-lieux ouverts au service de l’université.
Participants :
PRÉNOM NOM RÉGION - IMPLANTATION
1 Alex BRAYLE BAP - Antenne de Phnom Penh
2 Ange RAKOTOMALALA BOI - CNF d’Antananarivo
3 Antoine DEFISE BEO
4 Apollinaire BATOURE BACGL - CNFp de Ngaoundéré
5 Jean-François LANCELOT SC - Pôle SB
6 Marie-Claude PELLETIER SC et BA
7 Michel NAMAR BAO - CNF de Dakar
8 Mihaela BABUT BECO
9 Mona LAROUSSI IFIC
4
10 Omneya SHAKER BMO - CNF d’Alexandrie
11 Petko STAYNOV IFIC
12 Tété Enyon
GUEMADJI-
GBEDEMAH BAO
13 William KAMDEM BACGL - CNF de Yaoundé
14 Yasmina BERRAOUI BM - CNF d’Alger
15 Zied DEBBABI IFIC
b) Identification des formateurs :
Les deux premiers formateurs ont été identifiés sur la base de leur contribution à la refonte du
dispositif TRANSFER et au développement de nouveaux outils de conception.
Le troisième a été identifié en fonction de ses nombreuses références dans le domaine de
l’innovation ouvertes et son implication dans la création de tiers-lieux en milieu universitaire.
Formateurs :
Mokhtar BEN HENDA, Maitre de conférences en Sciences de l'Information et de la
Communication de l'Université Bordeaux Montaigne, a présenté le travail du groupe d’experts sur
la refonte du référentiel TIC/E, ainsi que le nouvel outil interactif, développé sur la base de ces
travaux.
Ludovic GAILLARD de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC), a présenté les outils de
création de contenus pédagogiques OPALE et de conception de scénarios d’apprentissages.
Emmanuelle ROUX, co-fondatrice de l'entreprise SC21 et du FacLab l'Université de Cergy-
Pontoise, a présenté les nombreuses possibilités offertes par les espaces d'innovations
numériques et collaboratifs appelés "tiers-lieux".
3) DÉROULEMENT DE LA FORMATION
Les 2 premiers jours consacrés à la formation sur le référentiel de compétences et à sa mise en
œuvre avec l'utilisation du logiciel SCENARI BASAR (résultat du projet inter-régional BASAR)1
ont
permis de mettre en pratique à travers un atelier la construction de parcours de formation.
1
Le projet inter-regional BASAR a pour objectif principal la mise en place et l'alimentation d'une banque de scénarios
hybrides destinée aux enseignants des Universités Francophones (http://www.projetbasar.net/index.php/fr/)
5
L'explication introductive à la notion de référentiel de compétences, dans un contexte global vers
un contexte bien spécifique au TICE, a ouvert de nouvelles perspectives de travail aux référents
formations des bureaux mais aussi aux responsables de CNF présents. La démarche de traduire
un besoin en compétences jusqu'à la réalisation de séquences pédagogiques constituant au final
un parcours de formation complet permet aujourd'hui à l'AUF d'offrir un service sur mesure et de
qualité aux établissements d'enseignement supérieur.
Bien que notre public cible soit principalement les universités, les capacités offertes par ce
nouveau référentiel de compétences combinées avec le logiciel de conception de parcours de
formation s'avèrent très intéressantes si nous souhaitons ouvrir nos services à d'autres secteurs
plus rémunérateurs.
La production documentaire à l'aide de la chaîne éditoriale du logiciel SCENARI est une vraie
avancée pour l'élaboration et la structuration de contenus et de ressources en ligne. Cette
présentation a fait l'objet d'une réflexion sur son usage dans le cadre du projet IDNEUF et de la
production de ressources pédagogiques. Son alignement sur des normes de type LOM, LOM-FR
et SUP-LOM-FR semble l'outil adéquat à mettre à disposition des producteurs de ressources
pédagogiques pour d'une part, structurer l'existant et d'autre part en créer de nouvelles.
Les deux séances se sont terminées par une simulation de montage d’ateliers avec une prise en
main du référentiel TIC/E et la production de parcours de formations individualisés, ainsi qu'une
manipulation du dispositif de production collaboratif BASAR basé sur Scenari.
S'en est suivi un certain nombre de recommandations concernant la re-nommage de l'outil BASAR,
sur les modifications à apporter à la charte graphique, sur la mise en place d'une base commune
et interopérable contenant les ressources pédagogiques et mutualisées avec le projet IDNEUF, sur
la révision nécessaire du barème des indemnités des formateurs TRANSFER et sur l'allègement
des procédures comptables avec la création d'une imputation spécifique (COM-FOR) pour bien
identifier le programme. (à mettre dans recommandation et à distinguer entre logistique et
pédagogique)
Le 3me jour a été consacré aux CNF et leur avenir. Une première partie a permis de présenter
l'émergence de nouveaux lieux, dits tiers-lieux, prenant la forme de FabLab, FacLab, living-Lab,
creative-Lab, learning-Lab..., et se multipliant dans les grandes entreprises, dans les collectivités
locales, les grandes écoles et les universités. Ces différents modèles d'espaces favorisant
l'innovation, l'ingéniosité et la créativité où tous les secteurs et tous les âges peuvent se côtoyer et
travailler ensemble, rencontrent un fort succès dans les pays économiquement développés mais
aussi, et de plus en plus, dans les pays émergents. Ce phénomène en pleine croissance est
d'ailleurs très souvent véhiculé par l'université à la recherche de nouvelles formes de pédagogie et
de nouveaux espaces d'apprentissages induits par l'évolution des technologies numériques.
La première partie a consisté à présenter la dynamique des tiers-lieux, leurs caractéristiques
fortes, la typologie des publics et des services qu’on y trouve, et un éclairage aussi sur la
promesse qu’ils portent.
La deuxième partie était de définir comment ce type de lieu peut servir les universités dans leurs
missions et comment les CNF peuvent s'approprier ce modèle. Trois groupes de travail réunissant
6
les référents formation et les responsables de campus numériques francophones ont travaillé sur
trois sujets différents et proches de leur contexte. Une réflexion a été engagée sur les CRU,
comme modèle transverse, ouvert et repliables ; sur les FabLab et les possibilités de transposer ce
modèle aux CNF; et sur la notion de CNF facilitateur.
La dernière partie a permis d'échanger sur les premiers pas à réaliser pour tendre vers l’ouverture
de tiers-lieux dans les CNF et comment constituer une primo-communauté dans la continuité des
réflexions déjà engagées et assurer une dynamique de travail en réseau. Le terme de "Franco-
Lab" sur le modèle FabLab déposé par le MIT a d'ailleurs été évoqué.
4) SYNTHESE DES POINTS DE DISCUSSION, DES RECOMMANDATIONS ET
DES VALIDATIONS
a) Recommandations concernant la conception de nouveaux parcours de formation
(type et personnalisé)
Ces recommandations sont issues d’une discussion générale. Elles portent sur deux
points principaux :
• La nécessité et l’intérêt de la réutilisation des ressources
Suite aux discussions il a été proposé :
§ de concevoir un module sur la sensibilisation au partage de ressources qui sera
obligatoirement intégré aux parcours de formation types proposés dans le cadre du
dispositif TRANSFER;
§ d’imposer aux formateurs de contribuer à l’évolution des ressources qu’ils réutilisent;
§ de faire valider les ressources utilisées par les apprenant (mise en place d’un système
d’évaluation avec des étoiles;
§ de mettre en place un réservoir de ressources pédagogiques permettant l’identification
de la date de création ou la fraîcheur d'une ressource, ainsi que d’autres éléments
concernant les différents contextes de sa réutilisation;
§ d’impliquer les CNF dans le processus d’identification (quels sont les éléments à
indexer?) et d’indexation des ressources.
• Les outils de conception
Scenari BASAR vs. Scenari TRANSFER : la maintenance de deux modèles en parallèle par
l’AUF paraît problématique dans la mesure où elle suppose la mobilisation de ressources
humaines et financières dont l’Agence ne dispose pas. En même temps il est difficile de
trancher sur la décision à prendre dans la mesure où chaque choix a ses avantages.
L’utilisation de Scenari BASAR permettrait de profiter d’une communauté existante et d’une
certaine notoriété qui dépasse le cercle des universités membres de l’AUF. L’évolution vers
un nouveau modèle TRANSFER donnerait la possibilité de disposer d’un outil sur mesure
et donc beaucoup plus adapté au dispositif.
7
• Les nouvelles formations à mettre en place
Les participants ont validé la liste des nouvelles formations que l’IFIC souhaite faire
développer par des concepteurs expérimentés :
THEMATIQUE NOMBRE
D’HEURES DE
PRESENTIEL
Tutorat à distance 12
Piratage éthique 15
Serious Game et Nouvelles Technologies Éducatives 24
Scénarisation pédagogique 18
Jeux de plateaux (créativité pédagogique) 18
Passer d'un enseignement conventionnel à l’apprentissage multimodal
mobile (la Classe inversée enrichie)
24
Risques cybernétiques 18
Organiser une classe/un cours inversé avec les outils et les
applications en ligne adéquats
18
Création de document scientifique avec Latex 24
Scénarisation documentaire de ressources éducatives 18
Innovation par les TICE 24
Déploiement d’une plate-forme de «e-formation » : Installation,
administration et intégration de contenu pédagogique. Exemple et cas
pratique : Moodle.
24
Community manager 12
• Recommandations d’ordre général :
§ Clarifier les terminologies pour éviter la confusions sémantiques (Ex : le terme “activité”
a une signification différente dans Scenari BASAR et dans le Référentiel TIC/E); une
solution consisterait à remplacer “scénario” par “parcours” et “activité” par “séquence
pédagogique”;
§ Trouver un nouveau nom à l’outil Scenari BASAR
8
§ Créer un nouveau skin “TRANSFER” pour Opale-Documents.
b) Recommandations sur les procédures de mise en œuvre des formations TRANSFER
et sur les fonctionnalités de la nouvelle plate-forme de gestion logistique
• Les modalités de mise en œuvre des formations
Plusieurs points ont été évoqués :
§ Rémunération des formateurs :
Ø harmoniser la grille existante qui fait une forte distinction entre formateurs
externes et formateurs locaux;
Ø dissocier la rémunération (honoraires) des frais liés au déplacement dans
l'annexe du contrat === une proposition sera faite à ce propos auprès des
service juridique;
Ø proposer au service juridique la mise en place d’un contrat allégé portant sur
plusieurs prestations du même formateur;
Ø pour les contrats externes proposer à la RH d’autoriser de rémunérer les
formateurs faisant partie du personnel AUF de la même façon que les
formateurs externes.
§ Démarche à adopter pour l'organisation de formations :
Rédiger une note sur les principales étapes à suivre pour l’organisation d’une formation
en s’inspirant du schéma en ANNEXE1.
Un des principaux problèmes relevés concerne l’identification des résultats des
formations. Il faut que le futur dispositif permette de s’assurer de l'acquisition de
compétences par les participants.
§ Le passeport TIC
Le passeport TIC dans sa version actuelle a bénéficié d’un important succès surtout
dans une partie des pays du Sud. Il est donc recommandé de le maintenir sous sa
forme papier, mais en même d’essayer de le faire évoluer vers une sorte d’e-portfolio à
partager avec les universités. Il faut également trouver un moyen d’offrir aux
établissements la possibilité d'identifier les personnes ayant reçu une formation de type
TRANSFER.
c) Recommandations sur le repositionnement des CNF dans leur environnement
Ce travail est le résultat des échanges réalisés au sein de trois groupes de travail
consacrés à trois thèmes majeurs :
• les FabLabs, les tiers lieux, incubateurs : rôle et faisabilité pour les CNF
1 / Rôles
+ FabLlab espace souverts et de travail collaboratif (coworking)
+ espace de mise en commun (mise en réseaux)
9
+ espace d'accompagnement et de coordination d'activités
+ espace d'innovation et de libre créativité
+ passerelle entre les CNF et la société civile, le secteur privé
2 / Faisabilité
§ Contraintes dans le contexte actuel des CNF
+ en ressources humaines
+ en ressources financières
+ en ressources matérielles
+ résistance au changement
§ Solutions
+ partenariat avec des structures ou entreprises , associations ou ONG à même de
s'intéresser au concept pour son caractère innovant. Ne pas exclure les possibilités de
partenariat sur certaines initiatives similaires avec les universités.
+ appel aux stagiaires en fin de formation pour l'animation
+ rationalisation de l'usage des espaces ( salles polyvalentes)
3/ Public
Tout public
4/ Actions
+ install party
+hackaton
+barcamps
+webinaires …
5/ Recommandations :
+ définir un cadre logique voire de recentrer ces espaces sur des thématiques précis
comme par exemple le numérique éducatif....
+ définir un modèle économique pour ces espaces
• les Centres de réussite universitaire
§ Les CRU qui sont issus d’un projet du BECO peuvent être utilisés comme modèle pour
le développement de nouvelles activités dans les CNFp (surtout après l’expiration de la
convention avec l'AUF);
§ Créer un fablab en fonction de la disponibilité de l'espace
§ Affecter une personne à l'animation de la salle à temps partiel
§ CNF, rampe de lancement du lab
§ Appropriation (récupération) par l'Université
10
• les CNF comme facilitateurs :
Le rôle de facilitateur qui consiste à faire le lien entre les universitaires et les autres acteurs
(administration publique, entreprises) peut se décliner en plusieurs types d’activités :
§ accompagner, animer et appuyer la communauté;
§ s'appuyer sur un réseau de correspondants;
§ favoriser l'événementiel.
Les atouts :
• Un réseau de plus de 44 CNF dans le monde et de CNFp disposant généralement
d'espaces d’accueil ;
• Situation géographique idéale des CNF au sein même des universités ;
• La proximité avec des Clubs scientifiques au sein des universités ;
• Réseau de personnes ressources à travers établissements membres (enseignants,
chercheurs, experts, anciens bénéficiaires, amis de l'AUF, Alumni) avec possibilité de
s'ouvrir sur les personnes ressources externes au secteur universitaire (les gens de la
culture, du sport, de la sociologie, les arts, etc...).
Les contraintes :
• Moyens financiers relativement modestes à injecter sur le matériel lourd;
• Pas de capacité d'encadrement diversifiée en interne parmi les personnels des CNF;
• Quelques risques à envisager des tiers lieux où du matériel dangereux devrait être mis à
disposition (comme dans l'option des FabLab) ;
Genre d'activités autour desquelles un CNF pourrait réunir une ou des communautés
• Entretenir l'activité de formation qui est un des nos cœurs de métiers ;
• Trouver des thématiques innovantes et d'actualité autour desquels lancer les réflexions et
les échanges ;
• Organiser des brainstormings dirigés/cadrés par des personnes ressources qui peuvent
animer et apporter du contenu au débat ;
• Lancer des défis à la communauté sur « La meilleure façon de parler » d'un sujet ;
• Proposer à la communauté de produire des outputs, de créer un produit sous une forme
accessible financièrement (speech, publication papier, blog, web, flyer, affiche, cours,
tutoriel, vidéo, bande dessinée, événement) ;
• Mettre des moyens incitatifs pour créer de l'émulation tels que des concours de la meilleure
restitution et favoriser la créativité.
5) ÉVALUATION
11
A l’issu du regroupement les participants ont été sollicités pour répondre à une enquête anonyme
visant à évaluer les différents aspects de la formation.
QUESTION TRES
BIEN
BIEN SATISFAISANT INSATISFAISANT
1
Quel est votre degré de
satisfaction concernant le
choix du sujet?
60.0 % 0.0 % 40.0 % 0.0 %
2
Quel est votre degré de
satisfaction concernant la
qualité des exposés et des
débats?
83.3 % 0.0 % 16.7 % 0.0 %
3
Quel est votre degré de
satisfaction concernant la
pertinence des
informations présentées ?
33.3 % 33.3 % 16.7 % 16.7 %
4
Quel est votre degré de
satisfaction concernant la
durée de la formation ?
33.3 % 33.3 % 16.7 % 16.7 %
5
Quel est votre degré de
satisfaction concernant le
niveau de compréhension
des programmations de
l'Agence ?
16.7 % 33.3 % 50.0 % 0.0 %
6
Quel est votre degré de
satisfaction concernant la
possibilité d'échanger avec
les collègues ?
66.7 % 16.7 % 0.0 % 16.7 %
7
Quel est votre degré de
satisfaction concernant
l’utilité par rapport à votre
expérience professionnelle
?
50.0 % 33.3 % 0.0 % 16.7 %
8
Quel est votre degré de
satisfaction concernant le
lieu choisi, l'hôtel?
16.7 % 50.0 % 33.3 % 0.0 %
12
9
Quel est votre degré de
satisfaction concernant le
transport?
50.0 % 50.0 % 0.0 % 0.0 %
10
Quel est votre degré de
satisfaction concernant le
programme?
33.3 % 33.3 % 33.3 % 0.0 %
11
Quel est votre degré de
satisfaction concernant la
période de la formation?
66.7 % 0.0 % 33.3 % 0.0 %
12
Êtes-vous globalement
satisfait de ce
regroupement?
50.0 % 16.7 % 16.7 % 16.7 %
13
Selon vous, ce
regroupement de
responsables de formation
doit-il être reconduit?
Oui -
83.3 %
Non -
16.7 %
13
ANNEXE 1
Schéma d’organisation d’une formation

Contenu connexe

Tendances

Projet Rectec
Projet RectecProjet Rectec
Projet Rectec
Pascal Chaumette
 
Présentation lyon octobre 2018 karuta eportfolio
Présentation lyon octobre 2018 karuta eportfolioPrésentation lyon octobre 2018 karuta eportfolio
Présentation lyon octobre 2018 karuta eportfolio
Eric Giraudin
 
KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24
KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24
KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24
Eric Giraudin
 
Support de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMB
Support de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMBSupport de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMB
Support de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMB
Eric Giraudin
 
Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...
Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...
Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...
pole_education
 
Art eLearning CFA PACA
Art eLearning CFA PACAArt eLearning CFA PACA
Art eLearning CFA PACA
umberine
 
Être tuteur en apprentissage par problèmes
Être tuteur en apprentissage par problèmesÊtre tuteur en apprentissage par problèmes
Être tuteur en apprentissage par problèmes
Christelle Lison
 
Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...
Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...
Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...
Eric Giraudin
 
Des axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEX
Des axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEXDes axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEX
Des axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEX
Eric Giraudin
 
Offre de formation compétences numérique professionnelles Formavia
Offre de formation compétences numérique professionnelles FormaviaOffre de formation compétences numérique professionnelles Formavia
Offre de formation compétences numérique professionnelles Formavia
FormaVia
 
Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...
Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...
Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...
Eric Giraudin
 
Esup2015 karuta-iut2 v5
Esup2015 karuta-iut2 v5Esup2015 karuta-iut2 v5
Esup2015 karuta-iut2 v5
Eric Giraudin
 
Delachambre juliette etude de cas
Delachambre juliette etude de casDelachambre juliette etude de cas
Delachambre juliette etude de cas
umberine
 
Concepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'Inde
Concepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'IndeConcepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'Inde
Concepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'Inde
Laurent Elisio Bordier
 
Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...
Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...
Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...
Raynauld Jacques
 
Refonte de site web : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web  : cas pratique - site du master INIRefonte de site web  : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web : cas pratique - site du master INI
Cédric Mouats
 
Dossier dispositifs et gestion
Dossier dispositifs et gestionDossier dispositifs et gestion
Dossier dispositifs et gestion
umberine
 
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnelSymetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix
 

Tendances (20)

Projet Rectec
Projet RectecProjet Rectec
Projet Rectec
 
Présentation lyon octobre 2018 karuta eportfolio
Présentation lyon octobre 2018 karuta eportfolioPrésentation lyon octobre 2018 karuta eportfolio
Présentation lyon octobre 2018 karuta eportfolio
 
KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24
KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24
KARUTA FRANCE PORTFOLIO ESUP DAYS PARIS 24
 
Support de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMB
Support de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMBSupport de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMB
Support de séminaire portfolio et traces (APC) en BUT GEA IUT Annecy USMB
 
Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...
Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...
Implantation du portfolio numérique pour soutenir le développement des compét...
 
Art eLearning CFA PACA
Art eLearning CFA PACAArt eLearning CFA PACA
Art eLearning CFA PACA
 
L-TES
L-TESL-TES
L-TES
 
Être tuteur en apprentissage par problèmes
Être tuteur en apprentissage par problèmesÊtre tuteur en apprentissage par problèmes
Être tuteur en apprentissage par problèmes
 
Presentation e jobs
Presentation e jobsPresentation e jobs
Presentation e jobs
 
Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...
Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...
Centrale pédagogique : les saé dans la démarche portfolio et leur évaluation ...
 
Des axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEX
Des axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEXDes axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEX
Des axes clés pour bâtir un ePortfolio - IDEX
 
Offre de formation compétences numérique professionnelles Formavia
Offre de formation compétences numérique professionnelles FormaviaOffre de formation compétences numérique professionnelles Formavia
Offre de formation compétences numérique professionnelles Formavia
 
Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...
Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...
Communication Colloque scientifique PGV : Prendre le virage compétences... Ba...
 
Esup2015 karuta-iut2 v5
Esup2015 karuta-iut2 v5Esup2015 karuta-iut2 v5
Esup2015 karuta-iut2 v5
 
Delachambre juliette etude de cas
Delachambre juliette etude de casDelachambre juliette etude de cas
Delachambre juliette etude de cas
 
Concepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'Inde
Concepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'IndeConcepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'Inde
Concepteur Tuteur Mon Alliance - Alliances Françaises d'Inde
 
Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...
Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...
Suivi du développement des compétences et et l’insertion professionnelle : qu...
 
Refonte de site web : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web  : cas pratique - site du master INIRefonte de site web  : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web : cas pratique - site du master INI
 
Dossier dispositifs et gestion
Dossier dispositifs et gestionDossier dispositifs et gestion
Dossier dispositifs et gestion
 
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnelSymetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
 

En vedette

Nguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thai
Nguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thaiNguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thai
Nguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thai
cuongdienbaby04
 
ΜΕΣΣΗΝΙΑ
ΜΕΣΣΗΝΙΑΜΕΣΣΗΝΙΑ
ΜΕΣΣΗΝΙΑ
Costas Bakouros
 
How to build your reputation
How to build your reputation How to build your reputation
How to build your reputation
Will Catterall
 
Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!
Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!
Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!
Jon Hormaeche Castells
 
Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)
Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)
Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)
Alex Subrizi
 
설악산 지키기 카드뉴스
설악산 지키기 카드뉴스설악산 지키기 카드뉴스
설악산 지키기 카드뉴스
Hyogyeong Bak
 

En vedette (6)

Nguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thai
Nguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thaiNguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thai
Nguyên nhân khiến mẹ bầu bị ngứa khi mang thai
 
ΜΕΣΣΗΝΙΑ
ΜΕΣΣΗΝΙΑΜΕΣΣΗΝΙΑ
ΜΕΣΣΗΝΙΑ
 
How to build your reputation
How to build your reputation How to build your reputation
How to build your reputation
 
Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!
Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!
Coworkers from Goworking in Madrid to Sun and Co!
 
Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)
Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)
Waverley Seq Deck-sm v4-5 (1080HD)
 
설악산 지키기 카드뉴스
설악산 지키기 카드뉴스설악산 지키기 카드뉴스
설악산 지키기 카드뉴스
 

Similaire à RAPPORT sur le regroupement des référents TRANSFER/IFIC

Université Hassan 2 Casablanca
Université Hassan 2 CasablancaUniversité Hassan 2 Casablanca
Université Hassan 2 Casablanca
OpenMed Project
 
Rapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFIC
Rapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFICRapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFIC
Rapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFIC
IFIC (AUF)
 
FOAD et pratiques d'individualisation
FOAD et pratiques d'individualisation FOAD et pratiques d'individualisation
FOAD et pratiques d'individualisation
Redaction SKODEN
 
Présentation
Présentation Présentation
Présentation
IFIC (AUF)
 
Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...
Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...
Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...
Saadia Morcenet secretary
 
Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...
Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...
Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...
FFFOD
 
Comment un secteur innove en formation
Comment un secteur innove en formationComment un secteur innove en formation
Comment un secteur innove en formation
FFFOD
 
Université Mohammed V Rabat
Université Mohammed V RabatUniversité Mohammed V Rabat
Université Mohammed V Rabat
OpenMed Project
 
Vers l'Université Numérique
Vers l'Université NumériqueVers l'Université Numérique
Vers l'Université Numérique
mag2com
 
Cdc 8 th
Cdc 8 thCdc 8 th
Cdc 8 th
mag2com
 
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
FIDAfrique-IFADAfrica
 
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
FIDAfrique-IFADAfrica
 
Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ?
Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ? Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ?
Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ?
Université de Sherbrooke
 
Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)
Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)
Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)
Gilbert Paquette
 
Catalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydrauliqueCatalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydraulique
rabahrabah
 
Cinq OPCA testent le digital
Cinq OPCA testent le digitalCinq OPCA testent le digital
Cinq OPCA testent le digital
Aurélia Bollé
 
Cinq OPCA testent le digital learning
Cinq OPCA testent le digital learningCinq OPCA testent le digital learning
Cinq OPCA testent le digital learning
FFFOD
 
CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013
CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013
CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013
FormaVia
 
Conf.journée licef 2016
Conf.journée licef 2016Conf.journée licef 2016
Conf.journée licef 2016
Gilbert Paquette
 
Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...
Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...
Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...
Marie-Martine Schyns
 

Similaire à RAPPORT sur le regroupement des référents TRANSFER/IFIC (20)

Université Hassan 2 Casablanca
Université Hassan 2 CasablancaUniversité Hassan 2 Casablanca
Université Hassan 2 Casablanca
 
Rapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFIC
Rapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFICRapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFIC
Rapport d’activité 2014 & Actions 2015 - IFIC
 
FOAD et pratiques d'individualisation
FOAD et pratiques d'individualisation FOAD et pratiques d'individualisation
FOAD et pratiques d'individualisation
 
Présentation
Présentation Présentation
Présentation
 
Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...
Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...
Formations aux usages pédagogiques des T.I.C. Cas du Centre Maroco-Coréen de ...
 
Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...
Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...
Continuité pédagogique : former et accompagner à distance pendant et après le...
 
Comment un secteur innove en formation
Comment un secteur innove en formationComment un secteur innove en formation
Comment un secteur innove en formation
 
Université Mohammed V Rabat
Université Mohammed V RabatUniversité Mohammed V Rabat
Université Mohammed V Rabat
 
Vers l'Université Numérique
Vers l'Université NumériqueVers l'Université Numérique
Vers l'Université Numérique
 
Cdc 8 th
Cdc 8 thCdc 8 th
Cdc 8 th
 
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
 
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
 
Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ?
Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ? Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ?
Visioconférence et téléprésence pour enseigner, d'accord, mais comment ?
 
Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)
Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)
Le partage des ressources éducatives dans la francophonie (avril 2016)
 
Catalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydrauliqueCatalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydraulique
 
Cinq OPCA testent le digital
Cinq OPCA testent le digitalCinq OPCA testent le digital
Cinq OPCA testent le digital
 
Cinq OPCA testent le digital learning
Cinq OPCA testent le digital learningCinq OPCA testent le digital learning
Cinq OPCA testent le digital learning
 
CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013
CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013
CDC_OffredeformationCompétencesNumPro_sept2013
 
Conf.journée licef 2016
Conf.journée licef 2016Conf.journée licef 2016
Conf.journée licef 2016
 
Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...
Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...
Pacte pour un Enseignement d'Excellence - Réussir la transition numérique : U...
 

Plus de IFIC (AUF)

Diapaositives idneuf
Diapaositives idneuf Diapaositives idneuf
Diapaositives idneuf
IFIC (AUF)
 
Innovation pédagogique AUF
Innovation pédagogique AUF Innovation pédagogique AUF
Innovation pédagogique AUF
IFIC (AUF)
 
Présentation MOOC CERTICE Scol
Présentation MOOC CERTICE Scol Présentation MOOC CERTICE Scol
Présentation MOOC CERTICE Scol
IFIC (AUF)
 
Strategie numerique web
Strategie numerique webStrategie numerique web
Strategie numerique web
IFIC (AUF)
 
Un détour par le futur : FOAD
Un détour par le futur : FOADUn détour par le futur : FOAD
Un détour par le futur : FOAD
IFIC (AUF)
 
Rapport Réunion
Rapport RéunionRapport Réunion
Rapport Réunion
IFIC (AUF)
 
Etude des portails francophone-v02
Etude des portails francophone-v02Etude des portails francophone-v02
Etude des portails francophone-v02
IFIC (AUF)
 
Synthèse portail francophone
Synthèse portail francophoneSynthèse portail francophone
Synthèse portail francophone
IFIC (AUF)
 
Projet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFICProjet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFIC
IFIC (AUF)
 
Projet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFICProjet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFIC
IFIC (AUF)
 
Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...
Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...
Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...
IFIC (AUF)
 

Plus de IFIC (AUF) (11)

Diapaositives idneuf
Diapaositives idneuf Diapaositives idneuf
Diapaositives idneuf
 
Innovation pédagogique AUF
Innovation pédagogique AUF Innovation pédagogique AUF
Innovation pédagogique AUF
 
Présentation MOOC CERTICE Scol
Présentation MOOC CERTICE Scol Présentation MOOC CERTICE Scol
Présentation MOOC CERTICE Scol
 
Strategie numerique web
Strategie numerique webStrategie numerique web
Strategie numerique web
 
Un détour par le futur : FOAD
Un détour par le futur : FOADUn détour par le futur : FOAD
Un détour par le futur : FOAD
 
Rapport Réunion
Rapport RéunionRapport Réunion
Rapport Réunion
 
Etude des portails francophone-v02
Etude des portails francophone-v02Etude des portails francophone-v02
Etude des portails francophone-v02
 
Synthèse portail francophone
Synthèse portail francophoneSynthèse portail francophone
Synthèse portail francophone
 
Projet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFICProjet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFIC
 
Projet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFICProjet de catalogue des services de l’IFIC
Projet de catalogue des services de l’IFIC
 
Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...
Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...
Prospective stratégique : Les Universités face aux défis de la Société du Num...
 

Dernier

Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
lebaobabbleu
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
MahouwetinJacquesGBO
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
OlivierLumeau1
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
kamouzou878
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
dokposeverin
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
mcevapi3
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
Martin M Flynn
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
M2i Formation
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
lebaobabbleu
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 

Dernier (13)

Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 

RAPPORT sur le regroupement des référents TRANSFER/IFIC

  • 1. 1 RAPPORT sur le regroupement des référents TRANSFER/IFIC tenu à Sofia du 18 au 22 octobre 2015 1) OBJECTIFS DU REGROUPEMENT Ce regroupement a été organisé à l’initiative de l’IFIC et du pôle SB pour répondre à deux grands objectifs : • former les référents IFIC/TRANSFER des dix régions de l’Agence à l'usage du nouveau référentiel TRANSFER développé il y a peu suite aux recommandations du Conseil Scientifique. Ce référentiel a pour objectifs de faciliter l’identification des compétences TIC/TICE et réaliser des parcours pédagogiques adaptés aux universités membres de l'AUF, notamment via les formations organisées au sein des Campus Numérique francophone (CNF) • effectuer un travail de réflexion sur les actions possibles à mettre en œuvre dans le but de transformer les activités des campus numériques francophones, conformément aux recommandations des réunions des responsables de CNF en 2011 et 2015. a) Le Référentiel de compétences TIC-E Il constitue le fondement du dispositif TRANSFER. Loin d’être un simple inventaire de compétences, il véhicule une vision holistique de l’usage des TIC-E dans le contexte universitaire. Il établit les jonctions nécessaires entre trois niveaux : • «Macro», qui définie un ensemble de défis stratégiques que l’AUF et ses institutions membres auront à relever (« Maîtriser les nouvelles approches pédagogiques pour un enseignement de masse plus efficace », « Mettre en place de nouveaux espaces d’apprentissage de type Tiers-lieux », « Prendre en compte les mobilités numériques dans les processus d'apprentissage », etc.), • «Méso», qui se décline au travers de chantiers dont la réalisation contribue à répondre aux défis ; • «Micro», qui définie un ensemble d’activités et de tâches dont la réalisation nécessite la mobilisation de compétences particulières. Le référentiel révisé ne se fonde pas exclusivement sur des métiers. Il propose plutôt un catalogue de compétences liées à des activités et à des tâches. Les compétences sont décrites en termes de Savoirs (S), Savoir-Faire (SF) et Savoir-Être (SE). Elles peuvent relever d’un ou de plusieurs chantiers, d’un ou de plusieurs défis. Elles sont par ailleurs liées à des ressources pédagogiques permettant leur installation.
  • 2. 2 Accessible sur Internet dans une version interactive (http://ific-auf.org/transfer/explorer-le- referentiel) le référentiel permet l’identification des compétences qui correspondent à un besoin (défi, chantier, profil métier) et donne accès aux ressources pédagogiques nécessaires pour le montage d’une formation. Une fois les compétences et les ressources pédagogiques identifiées, le parcours de formation est scénarisé à l’aide de l’outil Scenari BASAR. Il s’agit d’un modèle de la chaîne éditoriale SCENARIchain développé spécialement pour l’AUF et permettant la conception et l’indexation de scénarios d’apprentissage. Disponible en version collaborative cet outil rend possible la production rapide de parcours de formation personnalisés dotés des différents supports nécessaires pour leur mise en œuvre. ScenariBASAR propose différents formats de sortie – ODT, HTML, IMSCC, ce qui le rend adapté à tous les modes de formation – en présentiel, hybride et à distance. Le tandem « Référentiel – ScenariBASAR » constitue un des fondements du niveau dispositif TRANSFER. L’utilisation conjointe de ces deux outils facilitera la production de parcours de formation à la carte, mais elle assurera aussi une meilleure réutilisation des ressources pédagogiques ce qui permettrait le passage vers un modèle économique plus rationnel. Cette évolution du dispositif TRANSFER répond aux recommandations émises dans le domaine de la formation lors des précédentes réunions internationales des CNF. Tout en consolidant les formations existantes appartenant au catalogue TRANSFER, de nouvelles formations adaptables aux besoins et tournées vers l’innovation pourront être proposées aux universités. Plus encore, en donnant la possibilité de créer ses propres parcours pédagogiques, ce nouveau dispositif donne l’opportunité aux universités de devenir partie prenante du programme TRANSFER. b) Donner une nouvelle dimension au CNF Pour l'AUF et son réseau de CNF, répondre aux nouveaux défis des universités à l'ère du numérique passe nécessairement par la transformation structurelle et organisationnelle des CNF : • Réaménager les espaces pour les rendre plus modernes et compétitifs • Transformer les méthodes d'animations et impulser de nouvelles formes d'apprentissages • Partager et s’ouvrir aux collectivités locales et au secteur privé pour proposer de nouveaux services Autant de changements nécessaires pour l'avenir du réseau des CNF installés au cœur des universités et bien placés pour associer le traditionnel et le novateur en se donnant une dimension de tiers-lieux. Le CNFN.0 est en gestation et les premiers travaux de réflexions issues des deux derniers regroupements des responsables de CNF en 2011 et 2015 ont permis de dégager un certain nombre d’orientations et d’évolutions possibles pour les CNF dans les prochaines années. Le pôle “Services aux bénéficiaires” explore depuis 2014 les perspectives possibles pour donner une
  • 3. 3 nouvelle dimension aux CNF. Pour s’en donner les moyens, il a été créé le projet “Soutien à la création de service innovant” composé de trois phases distinctes : • Sensibiliser le réseau des CNF à l’émergence des nouveaux espaces numériques • Animer d’une communauté virtuelle des responsables de CNF à l’activité des tiers-lieux • Déployer premier prototype combinant tiers-lieux et CNF Le regroupement de Sofia appartient à la première phase de sensibilisation du projet. Il sera suivi de la diffusion d’un corpus intitulé “Campus numériques, futurs tiers-lieux d’innovation et des savoirs partagés” et d’un guide sur les nouveaux espaces d’apprentissage en milieu universitaire. 2) EFFECTIFS a) Identification des participants : Les participants à la formation ont été désignés par les directeurs de bureau à raison d’un employé AUF par région. D’une part, ont été sélectionnés les référents formations, ou relais IFIC basés dans les bureaux régionaux ayant un rôle de coordination et de gestion des dispositifs de formation en lien étroit avec les responsables des CNF de leur région. D’autre part, ont été recommandés des responsables de CNF prêts à donner aux CNF de leur région une nouvelle dimension de tiers-lieux ouverts au service de l’université. Participants : PRÉNOM NOM RÉGION - IMPLANTATION 1 Alex BRAYLE BAP - Antenne de Phnom Penh 2 Ange RAKOTOMALALA BOI - CNF d’Antananarivo 3 Antoine DEFISE BEO 4 Apollinaire BATOURE BACGL - CNFp de Ngaoundéré 5 Jean-François LANCELOT SC - Pôle SB 6 Marie-Claude PELLETIER SC et BA 7 Michel NAMAR BAO - CNF de Dakar 8 Mihaela BABUT BECO 9 Mona LAROUSSI IFIC
  • 4. 4 10 Omneya SHAKER BMO - CNF d’Alexandrie 11 Petko STAYNOV IFIC 12 Tété Enyon GUEMADJI- GBEDEMAH BAO 13 William KAMDEM BACGL - CNF de Yaoundé 14 Yasmina BERRAOUI BM - CNF d’Alger 15 Zied DEBBABI IFIC b) Identification des formateurs : Les deux premiers formateurs ont été identifiés sur la base de leur contribution à la refonte du dispositif TRANSFER et au développement de nouveaux outils de conception. Le troisième a été identifié en fonction de ses nombreuses références dans le domaine de l’innovation ouvertes et son implication dans la création de tiers-lieux en milieu universitaire. Formateurs : Mokhtar BEN HENDA, Maitre de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication de l'Université Bordeaux Montaigne, a présenté le travail du groupe d’experts sur la refonte du référentiel TIC/E, ainsi que le nouvel outil interactif, développé sur la base de ces travaux. Ludovic GAILLARD de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC), a présenté les outils de création de contenus pédagogiques OPALE et de conception de scénarios d’apprentissages. Emmanuelle ROUX, co-fondatrice de l'entreprise SC21 et du FacLab l'Université de Cergy- Pontoise, a présenté les nombreuses possibilités offertes par les espaces d'innovations numériques et collaboratifs appelés "tiers-lieux". 3) DÉROULEMENT DE LA FORMATION Les 2 premiers jours consacrés à la formation sur le référentiel de compétences et à sa mise en œuvre avec l'utilisation du logiciel SCENARI BASAR (résultat du projet inter-régional BASAR)1 ont permis de mettre en pratique à travers un atelier la construction de parcours de formation. 1 Le projet inter-regional BASAR a pour objectif principal la mise en place et l'alimentation d'une banque de scénarios hybrides destinée aux enseignants des Universités Francophones (http://www.projetbasar.net/index.php/fr/)
  • 5. 5 L'explication introductive à la notion de référentiel de compétences, dans un contexte global vers un contexte bien spécifique au TICE, a ouvert de nouvelles perspectives de travail aux référents formations des bureaux mais aussi aux responsables de CNF présents. La démarche de traduire un besoin en compétences jusqu'à la réalisation de séquences pédagogiques constituant au final un parcours de formation complet permet aujourd'hui à l'AUF d'offrir un service sur mesure et de qualité aux établissements d'enseignement supérieur. Bien que notre public cible soit principalement les universités, les capacités offertes par ce nouveau référentiel de compétences combinées avec le logiciel de conception de parcours de formation s'avèrent très intéressantes si nous souhaitons ouvrir nos services à d'autres secteurs plus rémunérateurs. La production documentaire à l'aide de la chaîne éditoriale du logiciel SCENARI est une vraie avancée pour l'élaboration et la structuration de contenus et de ressources en ligne. Cette présentation a fait l'objet d'une réflexion sur son usage dans le cadre du projet IDNEUF et de la production de ressources pédagogiques. Son alignement sur des normes de type LOM, LOM-FR et SUP-LOM-FR semble l'outil adéquat à mettre à disposition des producteurs de ressources pédagogiques pour d'une part, structurer l'existant et d'autre part en créer de nouvelles. Les deux séances se sont terminées par une simulation de montage d’ateliers avec une prise en main du référentiel TIC/E et la production de parcours de formations individualisés, ainsi qu'une manipulation du dispositif de production collaboratif BASAR basé sur Scenari. S'en est suivi un certain nombre de recommandations concernant la re-nommage de l'outil BASAR, sur les modifications à apporter à la charte graphique, sur la mise en place d'une base commune et interopérable contenant les ressources pédagogiques et mutualisées avec le projet IDNEUF, sur la révision nécessaire du barème des indemnités des formateurs TRANSFER et sur l'allègement des procédures comptables avec la création d'une imputation spécifique (COM-FOR) pour bien identifier le programme. (à mettre dans recommandation et à distinguer entre logistique et pédagogique) Le 3me jour a été consacré aux CNF et leur avenir. Une première partie a permis de présenter l'émergence de nouveaux lieux, dits tiers-lieux, prenant la forme de FabLab, FacLab, living-Lab, creative-Lab, learning-Lab..., et se multipliant dans les grandes entreprises, dans les collectivités locales, les grandes écoles et les universités. Ces différents modèles d'espaces favorisant l'innovation, l'ingéniosité et la créativité où tous les secteurs et tous les âges peuvent se côtoyer et travailler ensemble, rencontrent un fort succès dans les pays économiquement développés mais aussi, et de plus en plus, dans les pays émergents. Ce phénomène en pleine croissance est d'ailleurs très souvent véhiculé par l'université à la recherche de nouvelles formes de pédagogie et de nouveaux espaces d'apprentissages induits par l'évolution des technologies numériques. La première partie a consisté à présenter la dynamique des tiers-lieux, leurs caractéristiques fortes, la typologie des publics et des services qu’on y trouve, et un éclairage aussi sur la promesse qu’ils portent. La deuxième partie était de définir comment ce type de lieu peut servir les universités dans leurs missions et comment les CNF peuvent s'approprier ce modèle. Trois groupes de travail réunissant
  • 6. 6 les référents formation et les responsables de campus numériques francophones ont travaillé sur trois sujets différents et proches de leur contexte. Une réflexion a été engagée sur les CRU, comme modèle transverse, ouvert et repliables ; sur les FabLab et les possibilités de transposer ce modèle aux CNF; et sur la notion de CNF facilitateur. La dernière partie a permis d'échanger sur les premiers pas à réaliser pour tendre vers l’ouverture de tiers-lieux dans les CNF et comment constituer une primo-communauté dans la continuité des réflexions déjà engagées et assurer une dynamique de travail en réseau. Le terme de "Franco- Lab" sur le modèle FabLab déposé par le MIT a d'ailleurs été évoqué. 4) SYNTHESE DES POINTS DE DISCUSSION, DES RECOMMANDATIONS ET DES VALIDATIONS a) Recommandations concernant la conception de nouveaux parcours de formation (type et personnalisé) Ces recommandations sont issues d’une discussion générale. Elles portent sur deux points principaux : • La nécessité et l’intérêt de la réutilisation des ressources Suite aux discussions il a été proposé : § de concevoir un module sur la sensibilisation au partage de ressources qui sera obligatoirement intégré aux parcours de formation types proposés dans le cadre du dispositif TRANSFER; § d’imposer aux formateurs de contribuer à l’évolution des ressources qu’ils réutilisent; § de faire valider les ressources utilisées par les apprenant (mise en place d’un système d’évaluation avec des étoiles; § de mettre en place un réservoir de ressources pédagogiques permettant l’identification de la date de création ou la fraîcheur d'une ressource, ainsi que d’autres éléments concernant les différents contextes de sa réutilisation; § d’impliquer les CNF dans le processus d’identification (quels sont les éléments à indexer?) et d’indexation des ressources. • Les outils de conception Scenari BASAR vs. Scenari TRANSFER : la maintenance de deux modèles en parallèle par l’AUF paraît problématique dans la mesure où elle suppose la mobilisation de ressources humaines et financières dont l’Agence ne dispose pas. En même temps il est difficile de trancher sur la décision à prendre dans la mesure où chaque choix a ses avantages. L’utilisation de Scenari BASAR permettrait de profiter d’une communauté existante et d’une certaine notoriété qui dépasse le cercle des universités membres de l’AUF. L’évolution vers un nouveau modèle TRANSFER donnerait la possibilité de disposer d’un outil sur mesure et donc beaucoup plus adapté au dispositif.
  • 7. 7 • Les nouvelles formations à mettre en place Les participants ont validé la liste des nouvelles formations que l’IFIC souhaite faire développer par des concepteurs expérimentés : THEMATIQUE NOMBRE D’HEURES DE PRESENTIEL Tutorat à distance 12 Piratage éthique 15 Serious Game et Nouvelles Technologies Éducatives 24 Scénarisation pédagogique 18 Jeux de plateaux (créativité pédagogique) 18 Passer d'un enseignement conventionnel à l’apprentissage multimodal mobile (la Classe inversée enrichie) 24 Risques cybernétiques 18 Organiser une classe/un cours inversé avec les outils et les applications en ligne adéquats 18 Création de document scientifique avec Latex 24 Scénarisation documentaire de ressources éducatives 18 Innovation par les TICE 24 Déploiement d’une plate-forme de «e-formation » : Installation, administration et intégration de contenu pédagogique. Exemple et cas pratique : Moodle. 24 Community manager 12 • Recommandations d’ordre général : § Clarifier les terminologies pour éviter la confusions sémantiques (Ex : le terme “activité” a une signification différente dans Scenari BASAR et dans le Référentiel TIC/E); une solution consisterait à remplacer “scénario” par “parcours” et “activité” par “séquence pédagogique”; § Trouver un nouveau nom à l’outil Scenari BASAR
  • 8. 8 § Créer un nouveau skin “TRANSFER” pour Opale-Documents. b) Recommandations sur les procédures de mise en œuvre des formations TRANSFER et sur les fonctionnalités de la nouvelle plate-forme de gestion logistique • Les modalités de mise en œuvre des formations Plusieurs points ont été évoqués : § Rémunération des formateurs : Ø harmoniser la grille existante qui fait une forte distinction entre formateurs externes et formateurs locaux; Ø dissocier la rémunération (honoraires) des frais liés au déplacement dans l'annexe du contrat === une proposition sera faite à ce propos auprès des service juridique; Ø proposer au service juridique la mise en place d’un contrat allégé portant sur plusieurs prestations du même formateur; Ø pour les contrats externes proposer à la RH d’autoriser de rémunérer les formateurs faisant partie du personnel AUF de la même façon que les formateurs externes. § Démarche à adopter pour l'organisation de formations : Rédiger une note sur les principales étapes à suivre pour l’organisation d’une formation en s’inspirant du schéma en ANNEXE1. Un des principaux problèmes relevés concerne l’identification des résultats des formations. Il faut que le futur dispositif permette de s’assurer de l'acquisition de compétences par les participants. § Le passeport TIC Le passeport TIC dans sa version actuelle a bénéficié d’un important succès surtout dans une partie des pays du Sud. Il est donc recommandé de le maintenir sous sa forme papier, mais en même d’essayer de le faire évoluer vers une sorte d’e-portfolio à partager avec les universités. Il faut également trouver un moyen d’offrir aux établissements la possibilité d'identifier les personnes ayant reçu une formation de type TRANSFER. c) Recommandations sur le repositionnement des CNF dans leur environnement Ce travail est le résultat des échanges réalisés au sein de trois groupes de travail consacrés à trois thèmes majeurs : • les FabLabs, les tiers lieux, incubateurs : rôle et faisabilité pour les CNF 1 / Rôles + FabLlab espace souverts et de travail collaboratif (coworking) + espace de mise en commun (mise en réseaux)
  • 9. 9 + espace d'accompagnement et de coordination d'activités + espace d'innovation et de libre créativité + passerelle entre les CNF et la société civile, le secteur privé 2 / Faisabilité § Contraintes dans le contexte actuel des CNF + en ressources humaines + en ressources financières + en ressources matérielles + résistance au changement § Solutions + partenariat avec des structures ou entreprises , associations ou ONG à même de s'intéresser au concept pour son caractère innovant. Ne pas exclure les possibilités de partenariat sur certaines initiatives similaires avec les universités. + appel aux stagiaires en fin de formation pour l'animation + rationalisation de l'usage des espaces ( salles polyvalentes) 3/ Public Tout public 4/ Actions + install party +hackaton +barcamps +webinaires … 5/ Recommandations : + définir un cadre logique voire de recentrer ces espaces sur des thématiques précis comme par exemple le numérique éducatif.... + définir un modèle économique pour ces espaces • les Centres de réussite universitaire § Les CRU qui sont issus d’un projet du BECO peuvent être utilisés comme modèle pour le développement de nouvelles activités dans les CNFp (surtout après l’expiration de la convention avec l'AUF); § Créer un fablab en fonction de la disponibilité de l'espace § Affecter une personne à l'animation de la salle à temps partiel § CNF, rampe de lancement du lab § Appropriation (récupération) par l'Université
  • 10. 10 • les CNF comme facilitateurs : Le rôle de facilitateur qui consiste à faire le lien entre les universitaires et les autres acteurs (administration publique, entreprises) peut se décliner en plusieurs types d’activités : § accompagner, animer et appuyer la communauté; § s'appuyer sur un réseau de correspondants; § favoriser l'événementiel. Les atouts : • Un réseau de plus de 44 CNF dans le monde et de CNFp disposant généralement d'espaces d’accueil ; • Situation géographique idéale des CNF au sein même des universités ; • La proximité avec des Clubs scientifiques au sein des universités ; • Réseau de personnes ressources à travers établissements membres (enseignants, chercheurs, experts, anciens bénéficiaires, amis de l'AUF, Alumni) avec possibilité de s'ouvrir sur les personnes ressources externes au secteur universitaire (les gens de la culture, du sport, de la sociologie, les arts, etc...). Les contraintes : • Moyens financiers relativement modestes à injecter sur le matériel lourd; • Pas de capacité d'encadrement diversifiée en interne parmi les personnels des CNF; • Quelques risques à envisager des tiers lieux où du matériel dangereux devrait être mis à disposition (comme dans l'option des FabLab) ; Genre d'activités autour desquelles un CNF pourrait réunir une ou des communautés • Entretenir l'activité de formation qui est un des nos cœurs de métiers ; • Trouver des thématiques innovantes et d'actualité autour desquels lancer les réflexions et les échanges ; • Organiser des brainstormings dirigés/cadrés par des personnes ressources qui peuvent animer et apporter du contenu au débat ; • Lancer des défis à la communauté sur « La meilleure façon de parler » d'un sujet ; • Proposer à la communauté de produire des outputs, de créer un produit sous une forme accessible financièrement (speech, publication papier, blog, web, flyer, affiche, cours, tutoriel, vidéo, bande dessinée, événement) ; • Mettre des moyens incitatifs pour créer de l'émulation tels que des concours de la meilleure restitution et favoriser la créativité. 5) ÉVALUATION
  • 11. 11 A l’issu du regroupement les participants ont été sollicités pour répondre à une enquête anonyme visant à évaluer les différents aspects de la formation. QUESTION TRES BIEN BIEN SATISFAISANT INSATISFAISANT 1 Quel est votre degré de satisfaction concernant le choix du sujet? 60.0 % 0.0 % 40.0 % 0.0 % 2 Quel est votre degré de satisfaction concernant la qualité des exposés et des débats? 83.3 % 0.0 % 16.7 % 0.0 % 3 Quel est votre degré de satisfaction concernant la pertinence des informations présentées ? 33.3 % 33.3 % 16.7 % 16.7 % 4 Quel est votre degré de satisfaction concernant la durée de la formation ? 33.3 % 33.3 % 16.7 % 16.7 % 5 Quel est votre degré de satisfaction concernant le niveau de compréhension des programmations de l'Agence ? 16.7 % 33.3 % 50.0 % 0.0 % 6 Quel est votre degré de satisfaction concernant la possibilité d'échanger avec les collègues ? 66.7 % 16.7 % 0.0 % 16.7 % 7 Quel est votre degré de satisfaction concernant l’utilité par rapport à votre expérience professionnelle ? 50.0 % 33.3 % 0.0 % 16.7 % 8 Quel est votre degré de satisfaction concernant le lieu choisi, l'hôtel? 16.7 % 50.0 % 33.3 % 0.0 %
  • 12. 12 9 Quel est votre degré de satisfaction concernant le transport? 50.0 % 50.0 % 0.0 % 0.0 % 10 Quel est votre degré de satisfaction concernant le programme? 33.3 % 33.3 % 33.3 % 0.0 % 11 Quel est votre degré de satisfaction concernant la période de la formation? 66.7 % 0.0 % 33.3 % 0.0 % 12 Êtes-vous globalement satisfait de ce regroupement? 50.0 % 16.7 % 16.7 % 16.7 % 13 Selon vous, ce regroupement de responsables de formation doit-il être reconduit? Oui - 83.3 % Non - 16.7 %