SlideShare une entreprise Scribd logo
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
UCAD/ESP/DGI/MASTER 1
Professeur : Mr Ousmane Sadio
1°/ Etude du détecteur de
La détection de crête plus connu sous l’appellation de détecteur d'enveloppe
récupérer que le signal modulé en amplitude sans tenir compte de la fréquence instantanée du
signal dérivé.
Voici le montage du détecteur de crête
MODULE
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
UCAD/ESP/DGI/MASTER 1_TR [2015-2016]
Ousmane Sadio
RAPORTEURS
Cheikh Tidiane Diabang
Papa Moussa Fall
Maguette Mbacké
Etude du détecteur de crête
La détection de crête plus connu sous l’appellation de détecteur d'enveloppe
récupérer que le signal modulé en amplitude sans tenir compte de la fréquence instantanée du
montage du détecteur de crête :
MODULE ELECTRONIQUE DES TELECOMS
SIMULATION
Master 1 TR 2015-2016
Page 1
RAPORTEURS
Cheikh Tidiane Diabang
Moussa Fall
Maguette Mbacké
La détection de crête plus connu sous l’appellation de détecteur d'enveloppe permet de ne
récupérer que le signal modulé en amplitude sans tenir compte de la fréquence instantanée du
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
Dans le circuit précédent les différents composants permettant la mise en œuvre sont
La source de tension sinusoïdale avec les paramètres suivant
Une diode avec les paramètres par défaut
dessus.
Un filtre passif composé d’un condensateur et d’une résistance en parallèle.
Un oscilloscope permettant de visualiser les signaux délivrés par
sortie du filtre.
Ci-après les graphs visualisant les signaux délivrés par
filtre.
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
circuit précédent les différents composants permettant la mise en œuvre sont
La source de tension sinusoïdale avec les paramètres suivants :
avec les paramètres par défaut ; c'est-à-dire nous avons fait aucune modification la
composé d’un condensateur et d’une résistance en parallèle.
permettant de visualiser les signaux délivrés par la source de tension
après les graphs visualisant les signaux délivrés par la source de tension
Master 1 TR 2015-2016
Page 2
circuit précédent les différents composants permettant la mise en œuvre sont :
dire nous avons fait aucune modification la
composé d’un condensateur et d’une résistance en parallèle.
la source de tension et la
ension et la sortie du
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
Les variations obtenues représentent le fonctionnement du détecteur de crête.
En rouge nous avons le signal fourni par la source de tension
rôle de détecteur de crête.
Ainsi nous voyons bien que la sortie suit parfaitement les amplitudes du signal
réception le signal utile pourra êtr
Le produit RC relate le temps tau pour lequel une détection de crête soit possible.
évalué comme très grand au temps d’échantillonnage.
- Mesurons les temps t1 et t2
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
Les variations obtenues représentent le fonctionnement du détecteur de crête.
En rouge nous avons le signal fourni par la source de tension, et en jaune le signal jouant le
que la sortie suit parfaitement les amplitudes du signal
réception le signal utile pourra être bien reconstitué en partant de l’enveloppe de ce signal.
Le produit RC relate le temps tau pour lequel une détection de crête soit possible.
évalué comme très grand au temps d’échantillonnage.
2 décrits dans la partie théorique : T2-T1=16,667ms(voir graph)
Master 1 TR 2015-2016
Page 3
Les variations obtenues représentent le fonctionnement du détecteur de crête.
jaune le signal jouant le
que la sortie suit parfaitement les amplitudes du signal. Alors à la
l’enveloppe de ce signal.
Le produit RC relate le temps tau pour lequel une détection de crête soit possible. Il doit être
T1=16,667ms(voir graph)
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
Comme visualisé précédemment il y a bien une cohérence entre les valeurs théoriques(0,016s)
et expérimentales (16,667ms).
- Visualisons le courant qui traverse la diode
En prenant un générateur FM comme source de courant, nous vi
fréquence entre les 5 premières divisions et les 5 dernières divisions.
La fréquence est plus élevée au début qu’à la fin.
-Remplaçons la diode au silicium par une diode au
On constate que dans ce cas, on a plus de précision. Car le signal jouant le rôle de détecteur de
crête suit parfaitement l’évolution du signal
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
Comme visualisé précédemment il y a bien une cohérence entre les valeurs théoriques(0,016s)
(16,667ms).
le courant qui traverse la diode :
En prenant un générateur FM comme source de courant, nous visualisons une différence de
fréquence entre les 5 premières divisions et les 5 dernières divisions.
au début qu’à la fin.
Remplaçons la diode au silicium par une diode au germanium, l’on a :
On constate que dans ce cas, on a plus de précision. Car le signal jouant le rôle de détecteur de
crête suit parfaitement l’évolution du signal de la source de tension.
Master 1 TR 2015-2016
Page 4
Comme visualisé précédemment il y a bien une cohérence entre les valeurs théoriques(0,016s)
sualisons une différence de
On constate que dans ce cas, on a plus de précision. Car le signal jouant le rôle de détecteur de
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
2°/ Circuit démodulateur
La démodulation consiste à effectuer un changement de fréquence sur le signal
de façon à faire réapparaître le signal modulant u(t)
signal de la porteuse sera rejet
de même fréquence et de même phase que la porteuse. Le résultat de l
signal intermédiaire i(t).
Montage circuit démodulateur
-Visualisons les signaux de sortie de chaque amplificateur
Pour ce faire nous allons procédés comme ça été
d’abord les montages primitifs et visualisé chaque signal.
Le premier block mise en place est la suivante
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
Circuit démodulateur
à effectuer un changement de fréquence sur le signal
de façon à faire réapparaître le signal modulant u(t) aux basses fréquences tandis que le
sera rejeté en haute fréquence. Pour cela s(t) est multiplié par un signal
fréquence et de même phase que la porteuse. Le résultat de la multiplication est au
circuit démodulateur :
les signaux de sortie de chaque amplificateur :
Pour ce faire nous allons procédés comme ça été fait lors des tps ; c’est à dire faire tout
d’abord les montages primitifs et visualisé chaque signal.
Le premier block mise en place est la suivante :
Master 1 TR 2015-2016
Page 5
à effectuer un changement de fréquence sur le signal de sorti s(t)
quences tandis que le
ultiplié par un signal
a multiplication est au
; c’est à dire faire tout
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
L’AOP situé en haut est un intégrateur
L’intégrateur est un dispositif permettant d’agir sur le signal d’entré pour avoir un signal de
sortie voulu. Techniquement c’est un
multiplicité une constante connue.
Le dérivateur est aussi un filtre actif. Il
surveiller le taux de variation de
ou la pression.
Voici les signaux visualisés à la sortie de chaque système
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
un intégrateur et celui d’en bas un dérivateur.
dispositif permettant d’agir sur le signal d’entré pour avoir un signal de
sortie voulu. Techniquement c’est un filtre actif donnant en sortie l’intégrale du signal de
multiplicité une constante connue.
est aussi un filtre actif. Il est utilisé dans les systèmes de régulation pour
surveiller le taux de variation de grandeurs physiques telles que par exemple la température
visualisés à la sortie de chaque système :
Master 1 TR 2015-2016
Page 6
dispositif permettant d’agir sur le signal d’entré pour avoir un signal de
donnant en sortie l’intégrale du signal de
est utilisé dans les systèmes de régulation pour
telles que par exemple la température
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
En rouge le signal fourni par le générateur FM
En bleu le signal à la sortie de l’intégrateu
En jaune le signal à la sortie du dérivateu
Les différentes variations sont notées suivant le critère
Alors en haute fréquence nous constatons que les signaux à la sortie de l’intégrateur et celui
à la sortie du dérivateur sont tous en haute fréquence, et que
à une amplitude plus importante
En basse fréquence nous notons l’inverse, c'est
une amplitude plus importante
Ainsi, leur utilisation dans un
Le second block jouant le rôle de détecteur de crête et couplé au premier block, donne
A la sortie du détecteur de crête voici les signaux dont on a visualisé
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
En rouge le signal fourni par le générateur FM.
En bleu le signal à la sortie de l’intégrateur (U1).
En jaune le signal à la sortie du dérivateur (U2).
Les différentes variations sont notées suivant le critère de la fréquence de la source de tension.
nous constatons que les signaux à la sortie de l’intégrateur et celui
à la sortie du dérivateur sont tous en haute fréquence, et que le signal à la sortie du dérivateur
importante que le signal à la sortie de l’intégrateur.
nous notons l’inverse, c'est-à-dire : le signal à la sortie de l’intégrateur à
une amplitude plus importante que le signal à la sortie du dérivateur.
Ainsi, leur utilisation dans un système serait bien adaptée suivant leur caractéristique connu.
Le second block jouant le rôle de détecteur de crête et couplé au premier block, donne
A la sortie du détecteur de crête voici les signaux dont on a visualisé :
Master 1 TR 2015-2016
Page 7
de la fréquence de la source de tension.
nous constatons que les signaux à la sortie de l’intégrateur et celui
le signal à la sortie du dérivateur
le signal à la sortie de l’intégrateur à
suivant leur caractéristique connu.
Le second block jouant le rôle de détecteur de crête et couplé au premier block, donne :
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
En rouge le signal fourni par le générateur FM
En violet le signal à la sortie du détecteur de cr
En marron le signal à la sortie du détecteur de crête
L'analyse de ce graph nous montre
crête à la sortie de l’intégrateur fonctionne parfaitement
enregistre les variations indiquant les amplitudes du signal utile.
l’intégrateur est assimilable à un filtre passe bas.
Par contre en basse fréquence le détecteur de crête à la sortie du dérivateur ne visualise
aucune variation.
Le constat en haute fréquence
dérivateur se comporte comme un filtre passe haut
Le troisième block est constitué d’un soustracteur, suivi d’un filtre passe bas donnant le
schéma complet du démodulateur FM donné à la page
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
par le générateur FM.
En violet le signal à la sortie du détecteur de crête suivant l’intégrateur.
En marron le signal à la sortie du détecteur de crête suivant le dérivateur
L'analyse de ce graph nous montre qu’en basse fréquence du générateur FM, le détecteur de
l’intégrateur fonctionne parfaitement, car c’est dans cet intervalle qu’on
indiquant les amplitudes du signal utile. Donc nous pouvons dire que
à un filtre passe bas.
Par contre en basse fréquence le détecteur de crête à la sortie du dérivateur ne visualise
montre le contraire de ce qui est dit en basse fréquence.
se comporte comme un filtre passe haut.
constitué d’un soustracteur, suivi d’un filtre passe bas donnant le
complet du démodulateur FM donné à la page 5.
Master 1 TR 2015-2016
Page 8
dérivateur.
du générateur FM, le détecteur de
intervalle qu’on
Donc nous pouvons dire que
Par contre en basse fréquence le détecteur de crête à la sortie du dérivateur ne visualise
dit en basse fréquence. Donc le
constitué d’un soustracteur, suivi d’un filtre passe bas donnant le
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
Le soustracteur permet d'amplifier la différence de deux signaux
sortie du détecteur de crête qui suit l’intégrateur et le signal à la sortie du détecteur de crête
qui suit le dérivateur. Et le filtre passe bas permet de bien reconstituer le signal à la sortie du
soustracteur. Ainsi le signal reconstitué donne
En rouge le signal fourni par le générateur FM
En violet le signal à la sortie du filtre passe bas, c'est
En marron le signal à la sortie du détecteur de crête
Les différents tracés illustrent parfaitement nos attentes.
du générateur FM, nous voyons qu’il correspond à la plus faible amplitude du
en haute fréquence les amplitudes les plus élevées.
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
permet d'amplifier la différence de deux signaux, qui sont : le signal à la
sortie du détecteur de crête qui suit l’intégrateur et le signal à la sortie du détecteur de crête
Et le filtre passe bas permet de bien reconstituer le signal à la sortie du
soustracteur. Ainsi le signal reconstitué donne :
En rouge le signal fourni par le générateur FM.
En violet le signal à la sortie du filtre passe bas, c'est-à-dire le signal reconstitué
En marron le signal à la sortie du détecteur de crête suivant le dérivateur
Les différents tracés illustrent parfaitement nos attentes. Comme quoi que en basse fréquence
du générateur FM, nous voyons qu’il correspond à la plus faible amplitude du
es amplitudes les plus élevées.
Master 1 TR 2015-2016
Page 9
: le signal à la
sortie du détecteur de crête qui suit l’intégrateur et le signal à la sortie du détecteur de crête
Et le filtre passe bas permet de bien reconstituer le signal à la sortie du
onstitué
dérivateur.
Comme quoi que en basse fréquence
du générateur FM, nous voyons qu’il correspond à la plus faible amplitude du signal utile ; et
UCAD/ESP/DGI
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015
Par ailleurs en diminuant la fréquence du générateur FM de 50kHz à 50Hz, nous visualisons
une tension sinusoïdale sans changement de fréquence
niveau de fréquence tous au long de l’enregistrement.
quasi-impossible. Voici ce dont on a
Figure : Visualisation des signaux en basse fréquence (50Hz)
Donc nous pouvons dire que ce système de démodulation est plus performant en haute
fréquence (environ 50kHz) qu’en basse fréquence.
Ainsi, pour démoduler un signal modulé FM, il est nécessaire de
dont la tension (ou le courant) de
mathématique qui permet cette opération est
signal dérivé on obtient le signal modulant.
TP2 Master 1 TR 2015
TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016
Par ailleurs en diminuant la fréquence du générateur FM de 50kHz à 50Hz, nous visualisons
une tension sinusoïdale sans changement de fréquence ; c'est-à-dire que nous avons le même
niveau de fréquence tous au long de l’enregistrement. Et que la reconstitution du signal est
. Voici ce dont on a enregistré dans ce cas :
Visualisation des signaux en basse fréquence (50Hz)
ous pouvons dire que ce système de démodulation est plus performant en haute
fréquence (environ 50kHz) qu’en basse fréquence.
our démoduler un signal modulé FM, il est nécessaire de recourir à des dispositif
tension (ou le courant) de sortie, varie linéairement avec la fréquence. L'opérateur
et cette opération est la dérivation. En récupérant l'enveloppe du
signal dérivé on obtient le signal modulant.
Master 1 TR 2015-2016
Page 10
Par ailleurs en diminuant la fréquence du générateur FM de 50kHz à 50Hz, nous visualisons
dire que nous avons le même
Et que la reconstitution du signal est
Visualisation des signaux en basse fréquence (50Hz)
ous pouvons dire que ce système de démodulation est plus performant en haute
recourir à des dispositifs
avec la fréquence. L'opérateur
l'enveloppe du

Contenu connexe

Tendances

Cours electronique conversion de donnees
Cours electronique conversion de donneesCours electronique conversion de donnees
Cours electronique conversion de donnees
Rachid Richard
 
chap3 transmission_numerique-en-bd_b
chap3 transmission_numerique-en-bd_bchap3 transmission_numerique-en-bd_b
chap3 transmission_numerique-en-bd_b
BAKKOURY Jamila
 
Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...
Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...
Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...
Yassine Nasser
 
chap4 codes-en-ligne
chap4 codes-en-lignechap4 codes-en-ligne
chap4 codes-en-ligne
BAKKOURY Jamila
 
Cours electronique analogique filtrage 2
Cours electronique analogique filtrage 2Cours electronique analogique filtrage 2
Cours electronique analogique filtrage 2
Rachid Richard
 
Tp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlab
Tp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlabTp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlab
Tp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlab
hamdinho
 
Codage
CodageCodage
Codage
bamamoor
 
interferences entre-symboles
interferences entre-symbolesinterferences entre-symboles
interferences entre-symboles
BAKKOURY Jamila
 
Conversion numérique analogique
Conversion numérique analogiqueConversion numérique analogique
Conversion numérique analogique
N NASRI
 
Chapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmissionChapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmission
Fodé Ndiaye
 
Amplificateur opérationnel
Amplificateur opérationnelAmplificateur opérationnel
Amplificateur opérationnel
mrabdellah
 
chap3 numerisation_des_signaux
chap3 numerisation_des_signauxchap3 numerisation_des_signaux
chap3 numerisation_des_signaux
BAKKOURY Jamila
 
analyse-temps-frequence
analyse-temps-frequenceanalyse-temps-frequence
analyse-temps-frequence
BAKKOURY Jamila
 
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
omar bllaouhamou
 
Chap 5 amplificateur opérationnel
Chap 5 amplificateur opérationnelChap 5 amplificateur opérationnel
Chap 5 amplificateur opérationnel
Salah Hammami
 
Nib cours5 canalradio
Nib cours5  canalradioNib cours5  canalradio
Nib cours5 canalradio
ENIG
 

Tendances (18)

Cours electronique conversion de donnees
Cours electronique conversion de donneesCours electronique conversion de donnees
Cours electronique conversion de donnees
 
chap3 transmission_numerique-en-bd_b
chap3 transmission_numerique-en-bd_bchap3 transmission_numerique-en-bd_b
chap3 transmission_numerique-en-bd_b
 
Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...
Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...
Projet de communication numérique Réalisation d'une chaîne de transmission nu...
 
chap4 codes-en-ligne
chap4 codes-en-lignechap4 codes-en-ligne
chap4 codes-en-ligne
 
Cours electronique analogique filtrage 2
Cours electronique analogique filtrage 2Cours electronique analogique filtrage 2
Cours electronique analogique filtrage 2
 
Tp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlab
Tp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlabTp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlab
Tp 1 transmission de donné inisiallisation à simulink matlab
 
Codage
CodageCodage
Codage
 
Spaun
SpaunSpaun
Spaun
 
interferences entre-symboles
interferences entre-symbolesinterferences entre-symboles
interferences entre-symboles
 
Echantillonage
EchantillonageEchantillonage
Echantillonage
 
Conversion numérique analogique
Conversion numérique analogiqueConversion numérique analogique
Conversion numérique analogique
 
Chapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmissionChapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmission
 
Amplificateur opérationnel
Amplificateur opérationnelAmplificateur opérationnel
Amplificateur opérationnel
 
chap3 numerisation_des_signaux
chap3 numerisation_des_signauxchap3 numerisation_des_signaux
chap3 numerisation_des_signaux
 
analyse-temps-frequence
analyse-temps-frequenceanalyse-temps-frequence
analyse-temps-frequence
 
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
 
Chap 5 amplificateur opérationnel
Chap 5 amplificateur opérationnelChap 5 amplificateur opérationnel
Chap 5 amplificateur opérationnel
 
Nib cours5 canalradio
Nib cours5  canalradioNib cours5  canalradio
Nib cours5 canalradio
 

En vedette

Rapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 tr
Rapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 trRapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 tr
Rapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 tr
Cheikh Tidiane DIABANG
 
Dsss du mail cheikh tidiane diabang
Dsss du mail cheikh tidiane diabangDsss du mail cheikh tidiane diabang
Dsss du mail cheikh tidiane diabang
Cheikh Tidiane DIABANG
 
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 trRapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 tr
Cheikh Tidiane DIABANG
 
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 trRapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 tr
Cheikh Tidiane DIABANG
 
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
Cheikh Tidiane DIABANG
 
Projet fibre optique master 1 télécom & réseaux
Projet fibre optique master 1 télécom & réseauxProjet fibre optique master 1 télécom & réseaux
Projet fibre optique master 1 télécom & réseaux
Cheikh Tidiane DIABANG
 

En vedette (6)

Rapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 tr
Rapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 trRapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 tr
Rapport administation systèmes et supervision réseaux tp1 diabang master1 tr
 
Dsss du mail cheikh tidiane diabang
Dsss du mail cheikh tidiane diabangDsss du mail cheikh tidiane diabang
Dsss du mail cheikh tidiane diabang
 
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 trRapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp3 diabang master1 tr
 
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 trRapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 tr
Rapport administration systèmes et supervision réseaux tp2 diabang master1 tr
 
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
 
Projet fibre optique master 1 télécom & réseaux
Projet fibre optique master 1 télécom & réseauxProjet fibre optique master 1 télécom & réseaux
Projet fibre optique master 1 télécom & réseaux
 

Similaire à Rapport tp2 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké

Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
yeksdech
 
Rapport voiture radiocommandée
Rapport voiture radiocommandéeRapport voiture radiocommandée
Rapport voiture radiocommandée
HASSOU mohamed
 
diagnosis
diagnosisdiagnosis
diagnosis
ismailkziadi
 
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDSSEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
Khalil Chortani
 
Chap2 physique
Chap2 physiqueChap2 physique
Chap2 physique
Ens Kouba
 
Modélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographie
Modélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographieModélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographie
Modélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographie
Laurent Devineau
 
Fstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnel
Fstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnelFstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnel
Fstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnel
abdennaceur_baghdad
 
Circuit electrique et_electronique www.cours-online.com
Circuit electrique et_electronique www.cours-online.comCircuit electrique et_electronique www.cours-online.com
Circuit electrique et_electronique www.cours-online.com
morin moli
 
Les transistors
Les transistorsLes transistors
Les transistors
zakariaa meach
 
Instrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdf
Instrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdfInstrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdf
Instrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdf
ayoubafqir1
 
Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2
Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2
Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2
Passion Radio Amateur
 
Rapport TP SuppTx (Aurele).pdf
Rapport TP SuppTx (Aurele).pdfRapport TP SuppTx (Aurele).pdf
Rapport TP SuppTx (Aurele).pdf
stevekambea602
 
Chp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transports
Chp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transportsChp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transports
Chp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transports
Chalvesche
 
Cours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptxCours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptx
MohammedJazouuli
 
s2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdf
s2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdfs2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdf
s2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdf
NioulLopoldJunior
 
leilclic153.pdf
leilclic153.pdfleilclic153.pdf
leilclic153.pdf
FoeZamba
 
1133267.pptx
1133267.pptx1133267.pptx
1133267.pptx
wafawafa52
 

Similaire à Rapport tp2 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké (20)

Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
Amplificateuroprationnel 150310093109-conversion-gate01
 
Spaun
SpaunSpaun
Spaun
 
Rapport voiture radiocommandée
Rapport voiture radiocommandéeRapport voiture radiocommandée
Rapport voiture radiocommandée
 
diagnosis
diagnosisdiagnosis
diagnosis
 
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDSSEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
SEND SMS WITHOUT USING AT COMMANDS
 
Chap2 physique
Chap2 physiqueChap2 physique
Chap2 physique
 
Vantage Multiswitch
Vantage MultiswitchVantage Multiswitch
Vantage Multiswitch
 
Modélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographie
Modélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographieModélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographie
Modélisation du signal et photométrie : application à l'astrophotographie
 
Fstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnel
Fstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnelFstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnel
Fstm deust mip-e141_cee_chap_viii_l'amplificateur opérationnel
 
Circuit electrique et_electronique www.cours-online.com
Circuit electrique et_electronique www.cours-online.comCircuit electrique et_electronique www.cours-online.com
Circuit electrique et_electronique www.cours-online.com
 
Les transistors
Les transistorsLes transistors
Les transistors
 
Instrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdf
Instrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdfInstrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdf
Instrumentation_Capteur_Final_1 (1).pdf
 
Spaun
SpaunSpaun
Spaun
 
Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2
Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2
Minitiouner Pro Récepteur DATV pour Es'Hail2
 
Rapport TP SuppTx (Aurele).pdf
Rapport TP SuppTx (Aurele).pdfRapport TP SuppTx (Aurele).pdf
Rapport TP SuppTx (Aurele).pdf
 
Chp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transports
Chp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transportsChp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transports
Chp 12 capteurs et chaines de mesure dans les transports
 
Cours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptxCours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptx
 
s2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdf
s2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdfs2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdf
s2-1_sh-formation_pv_réseau_2020-04-2.pdf
 
leilclic153.pdf
leilclic153.pdfleilclic153.pdf
leilclic153.pdf
 
1133267.pptx
1133267.pptx1133267.pptx
1133267.pptx
 

Rapport tp2 diabang ,pape moussa fall et maguette mbacké

  • 1. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 UCAD/ESP/DGI/MASTER 1 Professeur : Mr Ousmane Sadio 1°/ Etude du détecteur de La détection de crête plus connu sous l’appellation de détecteur d'enveloppe récupérer que le signal modulé en amplitude sans tenir compte de la fréquence instantanée du signal dérivé. Voici le montage du détecteur de crête MODULE TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 UCAD/ESP/DGI/MASTER 1_TR [2015-2016] Ousmane Sadio RAPORTEURS Cheikh Tidiane Diabang Papa Moussa Fall Maguette Mbacké Etude du détecteur de crête La détection de crête plus connu sous l’appellation de détecteur d'enveloppe récupérer que le signal modulé en amplitude sans tenir compte de la fréquence instantanée du montage du détecteur de crête : MODULE ELECTRONIQUE DES TELECOMS SIMULATION Master 1 TR 2015-2016 Page 1 RAPORTEURS Cheikh Tidiane Diabang Moussa Fall Maguette Mbacké La détection de crête plus connu sous l’appellation de détecteur d'enveloppe permet de ne récupérer que le signal modulé en amplitude sans tenir compte de la fréquence instantanée du
  • 2. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 Dans le circuit précédent les différents composants permettant la mise en œuvre sont La source de tension sinusoïdale avec les paramètres suivant Une diode avec les paramètres par défaut dessus. Un filtre passif composé d’un condensateur et d’une résistance en parallèle. Un oscilloscope permettant de visualiser les signaux délivrés par sortie du filtre. Ci-après les graphs visualisant les signaux délivrés par filtre. TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 circuit précédent les différents composants permettant la mise en œuvre sont La source de tension sinusoïdale avec les paramètres suivants : avec les paramètres par défaut ; c'est-à-dire nous avons fait aucune modification la composé d’un condensateur et d’une résistance en parallèle. permettant de visualiser les signaux délivrés par la source de tension après les graphs visualisant les signaux délivrés par la source de tension Master 1 TR 2015-2016 Page 2 circuit précédent les différents composants permettant la mise en œuvre sont : dire nous avons fait aucune modification la composé d’un condensateur et d’une résistance en parallèle. la source de tension et la ension et la sortie du
  • 3. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 Les variations obtenues représentent le fonctionnement du détecteur de crête. En rouge nous avons le signal fourni par la source de tension rôle de détecteur de crête. Ainsi nous voyons bien que la sortie suit parfaitement les amplitudes du signal réception le signal utile pourra êtr Le produit RC relate le temps tau pour lequel une détection de crête soit possible. évalué comme très grand au temps d’échantillonnage. - Mesurons les temps t1 et t2 TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 Les variations obtenues représentent le fonctionnement du détecteur de crête. En rouge nous avons le signal fourni par la source de tension, et en jaune le signal jouant le que la sortie suit parfaitement les amplitudes du signal réception le signal utile pourra être bien reconstitué en partant de l’enveloppe de ce signal. Le produit RC relate le temps tau pour lequel une détection de crête soit possible. évalué comme très grand au temps d’échantillonnage. 2 décrits dans la partie théorique : T2-T1=16,667ms(voir graph) Master 1 TR 2015-2016 Page 3 Les variations obtenues représentent le fonctionnement du détecteur de crête. jaune le signal jouant le que la sortie suit parfaitement les amplitudes du signal. Alors à la l’enveloppe de ce signal. Le produit RC relate le temps tau pour lequel une détection de crête soit possible. Il doit être T1=16,667ms(voir graph)
  • 4. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 Comme visualisé précédemment il y a bien une cohérence entre les valeurs théoriques(0,016s) et expérimentales (16,667ms). - Visualisons le courant qui traverse la diode En prenant un générateur FM comme source de courant, nous vi fréquence entre les 5 premières divisions et les 5 dernières divisions. La fréquence est plus élevée au début qu’à la fin. -Remplaçons la diode au silicium par une diode au On constate que dans ce cas, on a plus de précision. Car le signal jouant le rôle de détecteur de crête suit parfaitement l’évolution du signal TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 Comme visualisé précédemment il y a bien une cohérence entre les valeurs théoriques(0,016s) (16,667ms). le courant qui traverse la diode : En prenant un générateur FM comme source de courant, nous visualisons une différence de fréquence entre les 5 premières divisions et les 5 dernières divisions. au début qu’à la fin. Remplaçons la diode au silicium par une diode au germanium, l’on a : On constate que dans ce cas, on a plus de précision. Car le signal jouant le rôle de détecteur de crête suit parfaitement l’évolution du signal de la source de tension. Master 1 TR 2015-2016 Page 4 Comme visualisé précédemment il y a bien une cohérence entre les valeurs théoriques(0,016s) sualisons une différence de On constate que dans ce cas, on a plus de précision. Car le signal jouant le rôle de détecteur de
  • 5. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 2°/ Circuit démodulateur La démodulation consiste à effectuer un changement de fréquence sur le signal de façon à faire réapparaître le signal modulant u(t) signal de la porteuse sera rejet de même fréquence et de même phase que la porteuse. Le résultat de l signal intermédiaire i(t). Montage circuit démodulateur -Visualisons les signaux de sortie de chaque amplificateur Pour ce faire nous allons procédés comme ça été d’abord les montages primitifs et visualisé chaque signal. Le premier block mise en place est la suivante TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 Circuit démodulateur à effectuer un changement de fréquence sur le signal de façon à faire réapparaître le signal modulant u(t) aux basses fréquences tandis que le sera rejeté en haute fréquence. Pour cela s(t) est multiplié par un signal fréquence et de même phase que la porteuse. Le résultat de la multiplication est au circuit démodulateur : les signaux de sortie de chaque amplificateur : Pour ce faire nous allons procédés comme ça été fait lors des tps ; c’est à dire faire tout d’abord les montages primitifs et visualisé chaque signal. Le premier block mise en place est la suivante : Master 1 TR 2015-2016 Page 5 à effectuer un changement de fréquence sur le signal de sorti s(t) quences tandis que le ultiplié par un signal a multiplication est au ; c’est à dire faire tout
  • 6. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 L’AOP situé en haut est un intégrateur L’intégrateur est un dispositif permettant d’agir sur le signal d’entré pour avoir un signal de sortie voulu. Techniquement c’est un multiplicité une constante connue. Le dérivateur est aussi un filtre actif. Il surveiller le taux de variation de ou la pression. Voici les signaux visualisés à la sortie de chaque système TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 un intégrateur et celui d’en bas un dérivateur. dispositif permettant d’agir sur le signal d’entré pour avoir un signal de sortie voulu. Techniquement c’est un filtre actif donnant en sortie l’intégrale du signal de multiplicité une constante connue. est aussi un filtre actif. Il est utilisé dans les systèmes de régulation pour surveiller le taux de variation de grandeurs physiques telles que par exemple la température visualisés à la sortie de chaque système : Master 1 TR 2015-2016 Page 6 dispositif permettant d’agir sur le signal d’entré pour avoir un signal de donnant en sortie l’intégrale du signal de est utilisé dans les systèmes de régulation pour telles que par exemple la température
  • 7. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 En rouge le signal fourni par le générateur FM En bleu le signal à la sortie de l’intégrateu En jaune le signal à la sortie du dérivateu Les différentes variations sont notées suivant le critère Alors en haute fréquence nous constatons que les signaux à la sortie de l’intégrateur et celui à la sortie du dérivateur sont tous en haute fréquence, et que à une amplitude plus importante En basse fréquence nous notons l’inverse, c'est une amplitude plus importante Ainsi, leur utilisation dans un Le second block jouant le rôle de détecteur de crête et couplé au premier block, donne A la sortie du détecteur de crête voici les signaux dont on a visualisé TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 En rouge le signal fourni par le générateur FM. En bleu le signal à la sortie de l’intégrateur (U1). En jaune le signal à la sortie du dérivateur (U2). Les différentes variations sont notées suivant le critère de la fréquence de la source de tension. nous constatons que les signaux à la sortie de l’intégrateur et celui à la sortie du dérivateur sont tous en haute fréquence, et que le signal à la sortie du dérivateur importante que le signal à la sortie de l’intégrateur. nous notons l’inverse, c'est-à-dire : le signal à la sortie de l’intégrateur à une amplitude plus importante que le signal à la sortie du dérivateur. Ainsi, leur utilisation dans un système serait bien adaptée suivant leur caractéristique connu. Le second block jouant le rôle de détecteur de crête et couplé au premier block, donne A la sortie du détecteur de crête voici les signaux dont on a visualisé : Master 1 TR 2015-2016 Page 7 de la fréquence de la source de tension. nous constatons que les signaux à la sortie de l’intégrateur et celui le signal à la sortie du dérivateur le signal à la sortie de l’intégrateur à suivant leur caractéristique connu. Le second block jouant le rôle de détecteur de crête et couplé au premier block, donne :
  • 8. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 En rouge le signal fourni par le générateur FM En violet le signal à la sortie du détecteur de cr En marron le signal à la sortie du détecteur de crête L'analyse de ce graph nous montre crête à la sortie de l’intégrateur fonctionne parfaitement enregistre les variations indiquant les amplitudes du signal utile. l’intégrateur est assimilable à un filtre passe bas. Par contre en basse fréquence le détecteur de crête à la sortie du dérivateur ne visualise aucune variation. Le constat en haute fréquence dérivateur se comporte comme un filtre passe haut Le troisième block est constitué d’un soustracteur, suivi d’un filtre passe bas donnant le schéma complet du démodulateur FM donné à la page TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 par le générateur FM. En violet le signal à la sortie du détecteur de crête suivant l’intégrateur. En marron le signal à la sortie du détecteur de crête suivant le dérivateur L'analyse de ce graph nous montre qu’en basse fréquence du générateur FM, le détecteur de l’intégrateur fonctionne parfaitement, car c’est dans cet intervalle qu’on indiquant les amplitudes du signal utile. Donc nous pouvons dire que à un filtre passe bas. Par contre en basse fréquence le détecteur de crête à la sortie du dérivateur ne visualise montre le contraire de ce qui est dit en basse fréquence. se comporte comme un filtre passe haut. constitué d’un soustracteur, suivi d’un filtre passe bas donnant le complet du démodulateur FM donné à la page 5. Master 1 TR 2015-2016 Page 8 dérivateur. du générateur FM, le détecteur de intervalle qu’on Donc nous pouvons dire que Par contre en basse fréquence le détecteur de crête à la sortie du dérivateur ne visualise dit en basse fréquence. Donc le constitué d’un soustracteur, suivi d’un filtre passe bas donnant le
  • 9. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 Le soustracteur permet d'amplifier la différence de deux signaux sortie du détecteur de crête qui suit l’intégrateur et le signal à la sortie du détecteur de crête qui suit le dérivateur. Et le filtre passe bas permet de bien reconstituer le signal à la sortie du soustracteur. Ainsi le signal reconstitué donne En rouge le signal fourni par le générateur FM En violet le signal à la sortie du filtre passe bas, c'est En marron le signal à la sortie du détecteur de crête Les différents tracés illustrent parfaitement nos attentes. du générateur FM, nous voyons qu’il correspond à la plus faible amplitude du en haute fréquence les amplitudes les plus élevées. TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 permet d'amplifier la différence de deux signaux, qui sont : le signal à la sortie du détecteur de crête qui suit l’intégrateur et le signal à la sortie du détecteur de crête Et le filtre passe bas permet de bien reconstituer le signal à la sortie du soustracteur. Ainsi le signal reconstitué donne : En rouge le signal fourni par le générateur FM. En violet le signal à la sortie du filtre passe bas, c'est-à-dire le signal reconstitué En marron le signal à la sortie du détecteur de crête suivant le dérivateur Les différents tracés illustrent parfaitement nos attentes. Comme quoi que en basse fréquence du générateur FM, nous voyons qu’il correspond à la plus faible amplitude du es amplitudes les plus élevées. Master 1 TR 2015-2016 Page 9 : le signal à la sortie du détecteur de crête qui suit l’intégrateur et le signal à la sortie du détecteur de crête Et le filtre passe bas permet de bien reconstituer le signal à la sortie du onstitué dérivateur. Comme quoi que en basse fréquence du générateur FM, nous voyons qu’il correspond à la plus faible amplitude du signal utile ; et
  • 10. UCAD/ESP/DGI TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015 Par ailleurs en diminuant la fréquence du générateur FM de 50kHz à 50Hz, nous visualisons une tension sinusoïdale sans changement de fréquence niveau de fréquence tous au long de l’enregistrement. quasi-impossible. Voici ce dont on a Figure : Visualisation des signaux en basse fréquence (50Hz) Donc nous pouvons dire que ce système de démodulation est plus performant en haute fréquence (environ 50kHz) qu’en basse fréquence. Ainsi, pour démoduler un signal modulé FM, il est nécessaire de dont la tension (ou le courant) de mathématique qui permet cette opération est signal dérivé on obtient le signal modulant. TP2 Master 1 TR 2015 TP2 électronique des télécoms Master 1 TR 2015-2016 Par ailleurs en diminuant la fréquence du générateur FM de 50kHz à 50Hz, nous visualisons une tension sinusoïdale sans changement de fréquence ; c'est-à-dire que nous avons le même niveau de fréquence tous au long de l’enregistrement. Et que la reconstitution du signal est . Voici ce dont on a enregistré dans ce cas : Visualisation des signaux en basse fréquence (50Hz) ous pouvons dire que ce système de démodulation est plus performant en haute fréquence (environ 50kHz) qu’en basse fréquence. our démoduler un signal modulé FM, il est nécessaire de recourir à des dispositif tension (ou le courant) de sortie, varie linéairement avec la fréquence. L'opérateur et cette opération est la dérivation. En récupérant l'enveloppe du signal dérivé on obtient le signal modulant. Master 1 TR 2015-2016 Page 10 Par ailleurs en diminuant la fréquence du générateur FM de 50kHz à 50Hz, nous visualisons dire que nous avons le même Et que la reconstitution du signal est Visualisation des signaux en basse fréquence (50Hz) ous pouvons dire que ce système de démodulation est plus performant en haute recourir à des dispositifs avec la fréquence. L'opérateur l'enveloppe du