SlideShare une entreprise Scribd logo
RESUME DU TUBE DIGESTIF
GROUPE 11
UOB
G2 BIOMED
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE
UNIVERSITE OFFICIELLE DE BUKAVU
U.O.B
BP.570 BUKAVU
FACULTE DE MEDECINE ET PHARMACIE
DEPARTEMENT DE MEDECINE
TRAVAIL PRATIQUE
D’HISTOLOGIE
PROMOTION : G2 BIOMED
DIRIGE PAR :prof yassa PIERRE
GROUPE 11
Présenté par :
•MURHULA CIRUZI JACQUES
•MURHULA MUHANANO BERNARD
•MUSA MUTESA Alfred
•MUSENGO KASHOSI JEAN
•MUSIMWA SODA ELIE
•MWOTALYI MUSOLE RODRIGUE
•NAMEGABE MUNOGERA ROBERT
•NANDALO MAKINDU CHRISTINE
•NAWEZA MWILARHE ALIANE
•NDAMUSO MASIRIKA FORTUNE
•NDI-PE CIRIMWAMI JULIEN
•NGABIGALA ELIYA SAMUEL
•NGAVO KINYWAKYAHALI MARCELIN
•NGONGO JEAN WILSON
•NSHOBOLE KANEZA DIVINE
•NSHOBOLE KULIMUSHI MARIE THERESE
•NSIMIRE NGUFU ODETTE
•NTABALA MIHIGO JACQUES
•NTAKOBANJIRA MULUMEODERHWA ALICE
Vu l’importance du cours d’histologie
générale et spéciale dans notre cursus
académique et médical, nous avons
l’immense joie de vous présenter le
résumé synthétique du chapitre 15
portant sur le tube digestif, extrait du
livre « Junqueira’s basic histology text
and atlas ». Le travail est présenté sous
forme de diapositive.
0.1 IMPORTANCE DE L’HISTOLOGIE DU
TUBE DIGESTIF
Notons que l’histologie du tube digestif
s’avère d’une importance inestimable pour
le fonctionnement de l’organisme.
Les structures se trouvant dans le tube
digestif permettent les fonctions
suivantes :
•L’ingestion ou l’introduction de nourriture
et de liquide dans la cavité buccale
•La mastication, qui divise la nourriture
solide en morceaux digestibles
•La motilité, mouvement musculaire des
matériaux à travers le tractus
•La sécrétion de mucus lubrifiant et
protecteur d’enzymes digestives, de
fluides acides et alcalins ainsi que de bile
•La libération hormonale pour le contrôle
local de la motilité et de la sécrétion
•La digestion chimique ou dégradation
enzymatique de grandes macromolécules
dans l’alimentation des molécules plus
petites et de leur sous unités
•L’absorption des petites molécules et
de l’eau dans le sang et la lymphe
L’élimination des composants non
digérés des aliments non absorbés.
0.2. BUT DU TRAVAIL
En étudiant le système digestif, nous
poursuivons le but de bien comprendre
ses structures histologiques afin de
nous rendre une vie facile dans les
jours avenir à pouvoir dénicher sans
trop de peine les pathologies y
afférentes car le diagnostic de
nombreuses pathologies repose sur
l’examen microscopique de petits
échantillons tissulaires appelés biopsies.
1.PLAN DU TRAVAIL
Tout au long de notre travail, nous allons tourner
autour de deux grands points qui nous permettrons
d’étaler tous les points clés du système digestif. C’est
ainsi que la structuration suivante sera observée dans
notre travail :
• Résumé des caractéristiques distinctives du tractus
digestif, par région et par couches
• Les composantes de l’appareil digestif
II.1. La cavité buccale
II.2. Les couches de l’appareil digestif
II.3. L’œsophage
II.4. L’estomac
II.5. L’intestin grêle
II.6. Le gros intestin
II.7. Le canal anal
III. Référence
•LES COMPOSANTES DE L’APPAREIL
DIGESTIF
II.1. LA CAVITE BUCCALE
•La cavité buccale est principalement tapissée
d’une muqueuse
avec un épithélium pavimenteux stratifié non
kératinisé et un épithélium pavimenteux
kératinisé sur le palais dur et la gencive.
•La muqueuse dorsale de la langue présente
des papilles linguales
en saillie de quatre types : les papilles filiformes
à épithélium kératinisée et foliacées non
kératinisées, fongiformes et grandes papilles du
vallate.
• Toutes les papilles linguales à l’exception du type
filiforme, ont
des bourgeons gustatifs sur leurs côtés, avec des
cellules gustatives chimio-sensorielles avec des
synapses à l’innervation sensorielle basale, des cellules
de soutient et un pore apical de goût.
• Chaque dent a un émail couvrant sa couronne et
son cou, également une cavité de la pulpe centrale
vasculeuse et innervée dans la dentine qui constitue
les racines et s’étend dans le cou.
• L’émail se calcifie en tant que bâtonnets d’émail
parallèles dans un processus guidé par la protéine
amélogénine après sécrétion de cellules épithéliales
cylindriques appelées améloblastes dans l’organe de
l’émail du bourgeon dentaire embryonnaire.
• Laprédentine est sécrétée sous forme de
tubules dentaires allongés provenant des
odontoblastes de grande taille qui tapissent la
cavité pulpaire et persistent dans la dent
entièrement formée, avec des processus
odontoblastiques apicaux qui s’étendant entre les
tubules.
• Le parodonte de chaque dent est constitué
d’une fine couche d’os comme le cément
entourant la dentine des racines et le ligament
parodontal liant le cément à l’os alvéolaire sur
cavité de la mâchoire.
II.2. LES COUCHES DE L’APPAREIL DIGESTIFDE
L’ŒSOPHAGE AU RECTUM
•De l’œsophage au rectum, le tube digestif
comporte quatre couches principales : une
muqueuse, une sous muqueuse, une musculeuse
et une séreuse externe la plus endossée ou
mésothéliale.
•La muqueuse varie régionalement le long du
tube mais contient toujours des sillons d’un
épithélium de revêtement sur une lamina propria
de tissu conjonctif lâche et de fibres musculaires
lisses s’étendant à partir de la couche de mucus
musculaire.
II.3. L’OESOPHAGE
•La muqueuse de l’œsophage a un
épithélium squameux stratifié non
kératinisé. Sa musculeuse est striée à son
extrémité supérieure avec le muscle lisse à
son extrémité inférieure, avec deux types
des fibres mixtes au milieu.
•La plus grande partie de la couche
externe de l’œsophage est l’adventice
fusionnant avec d’autres tissus du
médiastin.
•Au niveau de la jonction
œsophago-gastrique, l’épithélium
cylindrique invaginant dans la
lamina propria autant de glandes
tubulaires ramifiées.
•gastriques, qui sont alignées comme
la lumière de l’estomac avec les cellules
muqueuses de surface et qui mènent
aux glandes gastriques branchées.
•Les cellules muqueuses de surface
sécrètent une couche épaisse de mucus
visqueux avec des ions bicarbonate, ce
qui protège ces cellules et la lamina
propria sous-jacente.
•Les glandes gastriques sont bordées
d’épithéliale avec quatre types cellulaires
principaux, ainsi que leurs cellules
souches pluripotentes situées dans les
régions étroites de ces glandes.
•Les cellules du cou muqueux
comprennent des précurseurs
immatures des cellules muqueuses de
surface mais produisent moins de
mucus alcalin lors de la migration dans
des fosses gastriques.
•Les cellules pariétales avec beaucoup de
mitochondries et de grands canalicules
intracellulaires pour la production de HCl
dans la sécrétion gastrique ; ils sécrètent
également des facteurs intrinsèques pour
la vitamine B12.
•Les cellules principales (zygogéniques),
regroupées principalement dans la moitié
inférieure des glandes gastriques,
sécrètent la protéine pepsinogène qui est
activée par le faible pH de la lumière pour
former la protéase pepsine principale.
•Les cellules entéroendocrines sont des
cellules épithéliales diffuses du système
neuro-endocrinien diffus, qui libèrent des
hormones peptidiques pour réguler les
activités des tissus voisins pendant la
nourriture.
•La muqueuse de l’estomac a des
glandes cardiaques et pyloriques
qui se composent presque entièrement
de cellules muqueuses mais manquant
des pariétales et des cellules principales.
II.5. L’INTESTIN GRELE
•L’intestin grêle a trois régions : duodénum
avec de grandes glandes muqueuses dans la
sous-muqueuse appelée glandes duodénales,
le jéjunum et l’iléon avec les glandes plaques
de Peyer muqueuses et sous-muqueuses.
•Dans toutes les régions de l’intestin grêle, la
muqueuse a des millions de villosités
saillantes, avec un épithélium cylindrique
simple sur le noyau de la lamina propria et
des glandes intestinales tubulaires simples (ou
cryptes).
Les cellules souches de ces glandes produisent
les cellules épithéliales cylindriques des
villosités, principalement
•des cellules caliciformes et des entérocytes pour
l’absorption des nutriments, ainsi que des cellules de
Paneth productrices de défensines profondes dans les
glandes.
•Les sucres et des acides aminés produits par les
étapes finales de digestion des hydrates de carbones
et des polypeptides dans le glycocalyx subissent une
transcytose à travers les entérocytes pour l’absorption
par les capillaires.
•Les produits de la digestion des lipides associés aux
sels biliaires, sont absorbés par les entérocytes, et
sont convertis en triglycérides et lipoprotéines pour la
libération sous forme de chylomicrons et l’absorption
par un lymphatique appelé un lactéal dans le noyau
de chaque villosité.
•Le muscle lisse de la lamina propria
est muqueuse musculeuse, sous le
contrôle du plexus sous muqueux
autonome déplace les villosités et aide à
propulser la lymphe à travers les
lactaires.
•Le muscle lisse dans la couche
circulaire interne et la couche externe
longitudinale de la musculeuse, sous le
contrôle du plexus mésentérique
autonome (Auerbach), produit un
péristaltisme fort.
II.6. GROS INTESTIN
•Le gros intestin a trois régions
principales : le caecum court,
l’appendice ; le côlon long, avec ses
parties ascendantes, transversales,
descendantes et sigmoïdes ; et le
rectum.
•Sur toute sa longueur, la muqueuse du
gros intestin a des millions de petites
glandes intestinales tubulaires courtes
et simples, garnies de cellules
caliciformes lubrifiantes et de cellules
absorbantes pour l’absorption d’eau et
d’électrolytes.
•La musculeuse du côlon a sa couche
longitudinale externe subdivisée en trois
bandes des muscles lisses appelés tænia
coli, qui agissent dans le mouvement
péristaltique des matières fécales jusqu’au
rectum.
CANAL ANAL
•Au niveau du canal anal, l’épithélium
cylindrique simple qui borde le rectum se
décale brusquement en épithélium
pavimenteux stratifié de la peau au niveau
de l’anus.
•Près de l’anus, la couche circulaire de la
musculeuse du rectum forme le sphincter
anal interne, avec un contrôle
supplémentaire exercé par le muscle strié
du sphincter anal externe.
• Résumé des caractéristiques distinctives du
tractus digestif, par région et par couches
Région et subdivision MUQUEUSE
(Epithélium, lamina
propria, muqueuse
musculeuse
SOUS MUQUEUSE
(avec des plexus sous
muqueuse)
MUSCULEUSE (couche
circulaire interne et
couche externe avec les
plexus myentériques
entre-elles)
ADVENTICE/SEREU
SE
ŒSOPHAGE
(supérieur, moyen,
inferieur)
Epithélium squameux
stratifié non
kératinisé ;
Les glandes
cardiaques à
l’extrémité à
inferieure
Petites glandes
œsophagiennes
(principalement
muqueuses)
Les deux couches
musculaires striés dans
la région supérieure, les
deux couches
musculaires lisses dans
la région inferieure, les
fascicules musculaires
lisses et striées dans la
région moyenne
Adventice sauf à
l’extrémité inférieur
avec la séreuse
ESTOMAC
(cardia, fundus, corps,
pylore)
Cellules muqueuses
de surface et fosses
gastriques menant aux
glandes gastriques
avec des cellules
pariétales et
principales (dans le
fond et le corps ) ou
aux glandes
pyloriques et aux
glandes cardiaques
muqueuses
Aucune
caractéristique
distinctive
Trois couches
indistinctes de muscle
lisse (oblique interne,
circulaire moyenne et
externe longitudinale)
Séreuse
INTESTE GRELE
(duodénum,
jéjunum, iléon
Circulaires en pli, villosités
avec entérocytes et cellules
caliciformes et
cryptes/glandes à cellules
de Paneth et cellules
souches ; des plaques de
Peyer dans l’iléon
Glandes duodénales (ou
de Brunner, entièrement
muqueuses) ; extensions
possibles des plaques de
Peyer dans l’iléon.
Aucune
caractéristique
distinctive
Principalement
séreuse
GROS INTESTIN
(caecum, côlon,
rectum)
Glandes intestinales avec
des cellules caliciformes et
cellules absorbantes.
Aucune caractéristique
distinctive
Couche
longitudinale
externe
séparée en
trois bandes ;
les teniae coli
Principalement
séreuse avec
l’adventice au
rectum
CANAL ANAL Epithélium squameux
stratifié ; colonnes anales
longitudinales
Sinus veineux Couche
circulaire
interne
épaissie sous
forme de
sphincter
interne
Adventice

Contenu connexe

Similaire à Resume du tube digestif

TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
university of kolwezi, group, searchers
 
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoireReticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
PierrotMD
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion iilaamlove
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOLtravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
university of kolwezi, group, searchers
 
10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdf10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdf
ssuiam588
 
le systeme urinaire
 le systeme urinaire le systeme urinaire
le systeme urinaire
stevenbigirimana
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
university of kolwezi, group, searchers
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
university of kolwezi, group, searchers
 
Histologie
HistologieHistologie
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
university of kolwezi, group, searchers
 
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
university of kolwezi, group, searchers
 
Synthese de tissu epithelial
Synthese de tissu epithelialSynthese de tissu epithelial
Synthese de tissu epithelial
UobbukavugroupeDeux
 
RESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIF
RESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIFRESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIF
RESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIF
steven bigirimana
 
Le cytoplasme
Le cytoplasmeLe cytoplasme
Le cytoplasme
SimpliceSibamutaki
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinal
FranckRencurel
 
Milieu buccal
Milieu buccalMilieu buccal
Milieu buccal
Abdeldjalil Gadra
 
Immunité Muqueuse Wuhan 2017
Immunité Muqueuse Wuhan 2017Immunité Muqueuse Wuhan 2017
Immunité Muqueuse Wuhan 2017
OKCC/C3O and CREM/université Lorraine
 
Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...
Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...
Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...
university of kolwezi, group, searchers
 

Similaire à Resume du tube digestif (20)

TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
 
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoireReticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOLtravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
 
10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdf10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdf
 
le systeme urinaire
 le systeme urinaire le systeme urinaire
le systeme urinaire
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
 
Histologie
HistologieHistologie
Histologie
 
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
 
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
 
Synthese de tissu epithelial
Synthese de tissu epithelialSynthese de tissu epithelial
Synthese de tissu epithelial
 
Milieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumiaMilieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumia
 
RESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIF
RESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIFRESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIF
RESUME DES ANNEXES DE TUBE DIGESTIF
 
Le cytoplasme
Le cytoplasmeLe cytoplasme
Le cytoplasme
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinal
 
Milieu buccal
Milieu buccalMilieu buccal
Milieu buccal
 
Immunité Muqueuse Wuhan 2017
Immunité Muqueuse Wuhan 2017Immunité Muqueuse Wuhan 2017
Immunité Muqueuse Wuhan 2017
 
Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...
Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...
Travail pratique d'Histologie générale G2-Bio-Med- UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIK...
 
Le systeme digestif
Le systeme digestifLe systeme digestif
Le systeme digestif
 

Dernier

Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
frizzole
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Michel Bruley
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 

Dernier (7)

Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 

Resume du tube digestif

  • 1. RESUME DU TUBE DIGESTIF GROUPE 11 UOB G2 BIOMED
  • 2. REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE UNIVERSITE OFFICIELLE DE BUKAVU U.O.B BP.570 BUKAVU FACULTE DE MEDECINE ET PHARMACIE DEPARTEMENT DE MEDECINE TRAVAIL PRATIQUE D’HISTOLOGIE PROMOTION : G2 BIOMED DIRIGE PAR :prof yassa PIERRE GROUPE 11
  • 3. Présenté par : •MURHULA CIRUZI JACQUES •MURHULA MUHANANO BERNARD •MUSA MUTESA Alfred •MUSENGO KASHOSI JEAN •MUSIMWA SODA ELIE •MWOTALYI MUSOLE RODRIGUE •NAMEGABE MUNOGERA ROBERT •NANDALO MAKINDU CHRISTINE •NAWEZA MWILARHE ALIANE •NDAMUSO MASIRIKA FORTUNE •NDI-PE CIRIMWAMI JULIEN •NGABIGALA ELIYA SAMUEL •NGAVO KINYWAKYAHALI MARCELIN •NGONGO JEAN WILSON •NSHOBOLE KANEZA DIVINE •NSHOBOLE KULIMUSHI MARIE THERESE •NSIMIRE NGUFU ODETTE •NTABALA MIHIGO JACQUES •NTAKOBANJIRA MULUMEODERHWA ALICE
  • 4. Vu l’importance du cours d’histologie générale et spéciale dans notre cursus académique et médical, nous avons l’immense joie de vous présenter le résumé synthétique du chapitre 15 portant sur le tube digestif, extrait du livre « Junqueira’s basic histology text and atlas ». Le travail est présenté sous forme de diapositive.
  • 5. 0.1 IMPORTANCE DE L’HISTOLOGIE DU TUBE DIGESTIF Notons que l’histologie du tube digestif s’avère d’une importance inestimable pour le fonctionnement de l’organisme. Les structures se trouvant dans le tube digestif permettent les fonctions suivantes : •L’ingestion ou l’introduction de nourriture et de liquide dans la cavité buccale •La mastication, qui divise la nourriture solide en morceaux digestibles
  • 6. •La motilité, mouvement musculaire des matériaux à travers le tractus •La sécrétion de mucus lubrifiant et protecteur d’enzymes digestives, de fluides acides et alcalins ainsi que de bile •La libération hormonale pour le contrôle local de la motilité et de la sécrétion
  • 7. •La digestion chimique ou dégradation enzymatique de grandes macromolécules dans l’alimentation des molécules plus petites et de leur sous unités •L’absorption des petites molécules et de l’eau dans le sang et la lymphe L’élimination des composants non digérés des aliments non absorbés.
  • 8. 0.2. BUT DU TRAVAIL En étudiant le système digestif, nous poursuivons le but de bien comprendre ses structures histologiques afin de nous rendre une vie facile dans les jours avenir à pouvoir dénicher sans trop de peine les pathologies y afférentes car le diagnostic de nombreuses pathologies repose sur l’examen microscopique de petits échantillons tissulaires appelés biopsies.
  • 9. 1.PLAN DU TRAVAIL Tout au long de notre travail, nous allons tourner autour de deux grands points qui nous permettrons d’étaler tous les points clés du système digestif. C’est ainsi que la structuration suivante sera observée dans notre travail : • Résumé des caractéristiques distinctives du tractus digestif, par région et par couches • Les composantes de l’appareil digestif II.1. La cavité buccale II.2. Les couches de l’appareil digestif II.3. L’œsophage II.4. L’estomac II.5. L’intestin grêle II.6. Le gros intestin II.7. Le canal anal III. Référence
  • 10. •LES COMPOSANTES DE L’APPAREIL DIGESTIF II.1. LA CAVITE BUCCALE •La cavité buccale est principalement tapissée d’une muqueuse avec un épithélium pavimenteux stratifié non kératinisé et un épithélium pavimenteux kératinisé sur le palais dur et la gencive. •La muqueuse dorsale de la langue présente des papilles linguales en saillie de quatre types : les papilles filiformes à épithélium kératinisée et foliacées non kératinisées, fongiformes et grandes papilles du vallate.
  • 11. • Toutes les papilles linguales à l’exception du type filiforme, ont des bourgeons gustatifs sur leurs côtés, avec des cellules gustatives chimio-sensorielles avec des synapses à l’innervation sensorielle basale, des cellules de soutient et un pore apical de goût. • Chaque dent a un émail couvrant sa couronne et son cou, également une cavité de la pulpe centrale vasculeuse et innervée dans la dentine qui constitue les racines et s’étend dans le cou. • L’émail se calcifie en tant que bâtonnets d’émail parallèles dans un processus guidé par la protéine amélogénine après sécrétion de cellules épithéliales cylindriques appelées améloblastes dans l’organe de l’émail du bourgeon dentaire embryonnaire.
  • 12. • Laprédentine est sécrétée sous forme de tubules dentaires allongés provenant des odontoblastes de grande taille qui tapissent la cavité pulpaire et persistent dans la dent entièrement formée, avec des processus odontoblastiques apicaux qui s’étendant entre les tubules. • Le parodonte de chaque dent est constitué d’une fine couche d’os comme le cément entourant la dentine des racines et le ligament parodontal liant le cément à l’os alvéolaire sur cavité de la mâchoire.
  • 13.
  • 14. II.2. LES COUCHES DE L’APPAREIL DIGESTIFDE L’ŒSOPHAGE AU RECTUM •De l’œsophage au rectum, le tube digestif comporte quatre couches principales : une muqueuse, une sous muqueuse, une musculeuse et une séreuse externe la plus endossée ou mésothéliale. •La muqueuse varie régionalement le long du tube mais contient toujours des sillons d’un épithélium de revêtement sur une lamina propria de tissu conjonctif lâche et de fibres musculaires lisses s’étendant à partir de la couche de mucus musculaire.
  • 15. II.3. L’OESOPHAGE •La muqueuse de l’œsophage a un épithélium squameux stratifié non kératinisé. Sa musculeuse est striée à son extrémité supérieure avec le muscle lisse à son extrémité inférieure, avec deux types des fibres mixtes au milieu. •La plus grande partie de la couche externe de l’œsophage est l’adventice fusionnant avec d’autres tissus du médiastin.
  • 16. •Au niveau de la jonction œsophago-gastrique, l’épithélium cylindrique invaginant dans la lamina propria autant de glandes tubulaires ramifiées.
  • 17. •gastriques, qui sont alignées comme la lumière de l’estomac avec les cellules muqueuses de surface et qui mènent aux glandes gastriques branchées. •Les cellules muqueuses de surface sécrètent une couche épaisse de mucus visqueux avec des ions bicarbonate, ce qui protège ces cellules et la lamina propria sous-jacente.
  • 18. •Les glandes gastriques sont bordées d’épithéliale avec quatre types cellulaires principaux, ainsi que leurs cellules souches pluripotentes situées dans les régions étroites de ces glandes. •Les cellules du cou muqueux comprennent des précurseurs immatures des cellules muqueuses de surface mais produisent moins de mucus alcalin lors de la migration dans des fosses gastriques.
  • 19. •Les cellules pariétales avec beaucoup de mitochondries et de grands canalicules intracellulaires pour la production de HCl dans la sécrétion gastrique ; ils sécrètent également des facteurs intrinsèques pour la vitamine B12. •Les cellules principales (zygogéniques), regroupées principalement dans la moitié inférieure des glandes gastriques, sécrètent la protéine pepsinogène qui est activée par le faible pH de la lumière pour former la protéase pepsine principale.
  • 20. •Les cellules entéroendocrines sont des cellules épithéliales diffuses du système neuro-endocrinien diffus, qui libèrent des hormones peptidiques pour réguler les activités des tissus voisins pendant la nourriture. •La muqueuse de l’estomac a des glandes cardiaques et pyloriques qui se composent presque entièrement de cellules muqueuses mais manquant des pariétales et des cellules principales.
  • 21.
  • 22. II.5. L’INTESTIN GRELE •L’intestin grêle a trois régions : duodénum avec de grandes glandes muqueuses dans la sous-muqueuse appelée glandes duodénales, le jéjunum et l’iléon avec les glandes plaques de Peyer muqueuses et sous-muqueuses. •Dans toutes les régions de l’intestin grêle, la muqueuse a des millions de villosités saillantes, avec un épithélium cylindrique simple sur le noyau de la lamina propria et des glandes intestinales tubulaires simples (ou cryptes). Les cellules souches de ces glandes produisent les cellules épithéliales cylindriques des villosités, principalement
  • 23. •des cellules caliciformes et des entérocytes pour l’absorption des nutriments, ainsi que des cellules de Paneth productrices de défensines profondes dans les glandes. •Les sucres et des acides aminés produits par les étapes finales de digestion des hydrates de carbones et des polypeptides dans le glycocalyx subissent une transcytose à travers les entérocytes pour l’absorption par les capillaires. •Les produits de la digestion des lipides associés aux sels biliaires, sont absorbés par les entérocytes, et sont convertis en triglycérides et lipoprotéines pour la libération sous forme de chylomicrons et l’absorption par un lymphatique appelé un lactéal dans le noyau de chaque villosité.
  • 24. •Le muscle lisse de la lamina propria est muqueuse musculeuse, sous le contrôle du plexus sous muqueux autonome déplace les villosités et aide à propulser la lymphe à travers les lactaires. •Le muscle lisse dans la couche circulaire interne et la couche externe longitudinale de la musculeuse, sous le contrôle du plexus mésentérique autonome (Auerbach), produit un péristaltisme fort.
  • 25.
  • 26. II.6. GROS INTESTIN •Le gros intestin a trois régions principales : le caecum court, l’appendice ; le côlon long, avec ses parties ascendantes, transversales, descendantes et sigmoïdes ; et le rectum. •Sur toute sa longueur, la muqueuse du gros intestin a des millions de petites glandes intestinales tubulaires courtes et simples, garnies de cellules caliciformes lubrifiantes et de cellules absorbantes pour l’absorption d’eau et d’électrolytes.
  • 27. •La musculeuse du côlon a sa couche longitudinale externe subdivisée en trois bandes des muscles lisses appelés tænia coli, qui agissent dans le mouvement péristaltique des matières fécales jusqu’au rectum.
  • 28.
  • 29. CANAL ANAL •Au niveau du canal anal, l’épithélium cylindrique simple qui borde le rectum se décale brusquement en épithélium pavimenteux stratifié de la peau au niveau de l’anus. •Près de l’anus, la couche circulaire de la musculeuse du rectum forme le sphincter anal interne, avec un contrôle supplémentaire exercé par le muscle strié du sphincter anal externe.
  • 30. • Résumé des caractéristiques distinctives du tractus digestif, par région et par couches
  • 31. Région et subdivision MUQUEUSE (Epithélium, lamina propria, muqueuse musculeuse SOUS MUQUEUSE (avec des plexus sous muqueuse) MUSCULEUSE (couche circulaire interne et couche externe avec les plexus myentériques entre-elles) ADVENTICE/SEREU SE ŒSOPHAGE (supérieur, moyen, inferieur) Epithélium squameux stratifié non kératinisé ; Les glandes cardiaques à l’extrémité à inferieure Petites glandes œsophagiennes (principalement muqueuses) Les deux couches musculaires striés dans la région supérieure, les deux couches musculaires lisses dans la région inferieure, les fascicules musculaires lisses et striées dans la région moyenne Adventice sauf à l’extrémité inférieur avec la séreuse ESTOMAC (cardia, fundus, corps, pylore) Cellules muqueuses de surface et fosses gastriques menant aux glandes gastriques avec des cellules pariétales et principales (dans le fond et le corps ) ou aux glandes pyloriques et aux glandes cardiaques muqueuses Aucune caractéristique distinctive Trois couches indistinctes de muscle lisse (oblique interne, circulaire moyenne et externe longitudinale) Séreuse
  • 32. INTESTE GRELE (duodénum, jéjunum, iléon Circulaires en pli, villosités avec entérocytes et cellules caliciformes et cryptes/glandes à cellules de Paneth et cellules souches ; des plaques de Peyer dans l’iléon Glandes duodénales (ou de Brunner, entièrement muqueuses) ; extensions possibles des plaques de Peyer dans l’iléon. Aucune caractéristique distinctive Principalement séreuse GROS INTESTIN (caecum, côlon, rectum) Glandes intestinales avec des cellules caliciformes et cellules absorbantes. Aucune caractéristique distinctive Couche longitudinale externe séparée en trois bandes ; les teniae coli Principalement séreuse avec l’adventice au rectum CANAL ANAL Epithélium squameux stratifié ; colonnes anales longitudinales Sinus veineux Couche circulaire interne épaissie sous forme de sphincter interne Adventice