SlideShare une entreprise Scribd logo
Vendredi 4 novembre 2011




                              NOTE D’INFORMATION




Objet : Dépendance – Synthèse des articles et documents parus d'août à octobre 2011.




I – LA CROIX – 5 JANVIER 2011 – PARTIR A LA RETRAITE QUAND ON EST SEUL
____________________________________________________________________________


Que l'on vive seul ou en couple, la cessation de son activité professionnelle marque une rupture
qui nécessite un temps de deuil et des réajustements, psychologiques comme financiers. Ceux
qui vivent seuls sont parfois mieux armés pour y faire face.

20 % des personnes qui partent à la retraite sont seules. Serge GUERIN, sociologue : "Il y a
aussi tous ceux qui se retrouvent seuls très vite après".

 Augmentation des divorces tardifs : "Il y a un pic à 62 ans" (Anasthasia BLANCHE, psy-
  chanalyste).
 Ce sont les femmes qui, en majorité, prennent l'initiative de la séparation.

Serge GUERIN : "Les évolutions familiales ne sont pas seules en cause. Le temps de la soli-
tude est aussi plus fréquent et plus long parce que la vie dure plus longtemps. Et puis, l'âge
venant, il y a les problèmes de santé qui jouent".

Sophie MUFFANG (psychologue) : la retraite reste "une rupture qui, comme toutes les ruptures,
peut déstabiliser".

Serge GUERIN : "Pour les hommes, le travail reste le statut central, même quand l'emploi oc-
cupé n'est pas très valorisant".

Anasthasia BLANCHE : "Mêmes seules, les femmes retombent mieux sur leurs pieds. Avec la
ménopause, elles ont déjà fait un deuil important, celui de la fertilité. Une fois à la retraite, elles
peuvent enfin prendre du temps pour elles, pour faire des choses qu'elles avaient laissé de côté
et aussi pour s'occuper de leurs petits enfants. Le plus dur, c'est pour les célibataires sans en-
fants qui n'ont vécu qu'à travers leur identité professionnelle et (ou) qui se dévouent pour leurs
vieux parents".



Direction Générale                                                                                 1/9
Serge GUERIN : "Quelqu'un qui part à la retraite passe 35 % de temps en plus devant la télévi-
sion... Beaucoup surfent aussi de longues heures sur internet pour fuir la solitude, mais aussi…
dans l'espoir de trouver l'âme sœur. Vieillir seul fait rarement envie".

Anasthasia BLANCHE : "Comme l'adolescence, le départ à la retraite induit un remaniement
profond de l'identité de l'individu. Cela prend environ une année. Pour éviter le sentiment
d'abandon et de vide, il faut se préparer, ne pas hésiter à se faire accompagner".

Serge GUERIN : "Les entreprises sont peu à l'écoute. Elles ont déjà du mal à gérer les seniors.
Si, en plus, il faut songer à l'après…".

Pascal PARIS (Directeur de l'Action sociale, groupe NOVALIS-TAITBOUT) : "Les retraités qui
se sentent bien vieillissent mieux".

Anasthasia BLANCHE : "Pour donner du sens à sa vie pour les vingt-cinq ans qui viennent, il
faut bâtir un nouveau projet", "se demander ce qu'on peut faire pour soi et pour les autres". "Le
vivre comme une nouvelle expérience de découverte et de liberté : à la retraite, on n'a plus
d'obligations, plus d'enfants à élever et un revenu assuré, même quand il est modeste… Les
baby-boomers sont de nouveaux aventuriers". "Il n'y a pas de réponse toute faite. Chacun doit
inventer son modèle. Ce qui donne du sens pour l'un, ne fait pas de sens pour un autre".

Dans tous les cas, et plus encore quand on est seul, il est nécessaire de se créer de nouveaux
"réseaux sociaux", sans attendre, le plus souvent en vain, d'être sollicité.

Serge GUERIN : "Ce qui rapproche, ce n'est pas l'âge, c'est un projet et des centres d'intérêts
communs… comme on ne peut pas passer sa vie en voyages de groupe, il faut penser aux as-
sociations en tout genre".

"Les actuels débats sur le financement des retraites renforcent, dans l'opinion, l'idée que re-
traite = inactivité = vieux = inutilité et parasitisme social. Rien n'est plus faux. Parmi les retraités,
on ne compte plus les maires, les conseillers municipaux, les bénévoles associatifs, les aidants
familiaux. Ils sont donc très utiles".


LA TRIBUNE - 5 JANVIER 2011 : LE VIEILLISSEMENT EST SURTOUT DANS NOS TETES

Les épisodes antérieurs de vieillissement étaient liés à la dénatalité et au souvenir traumatique
des années 1930 où "la France comptait plus de cercueils que de berceaux".

En France, on a recensé en 2009 à peu près autant de naissance qu'en 1953, soit environ
800 000. Nous vieillissons par la hausse de la longévité et non par la baisse de la natalité.

 Ce qui compte pour l'activité économique, sociale, culturelle, c'est l'âge social et non l'âge
  biologique.
 La France est plus jeune actuellement qu'en 1990. La France a vieilli dans les années 1930
  et elle a rajeuni dans les années 1950 et 1960. Elle vieillit actuellement, mais elle rajeunira
  à nouveau dans une vingtaine d'années, avec l'extinction des baby-boomers.


LES ECHOS – 13 AVRIL 2011 – LE POIDS DES VIEUX

Dans cinquante ans, la population des personnes âgées dépendantes aura doublé (2,3 millions
contre 1,15). La charge correspondante se chiffre entre 30 et 50 milliards d'euros.




Direction Générale                                                                                2/9
Si l'on peut facilement estimer l'évolution du nombre des personnes âgées, il est beaucoup plus
délicat de prédire quel pourcentage d'entre elles connaîtra un état de dépendance.

Il faut intégrer au calcul l'apparition de nouvelles pathologies, mais aussi les progrès de la mé-
decine qui peuvent être à double tranchant. En effet, on peut penser qu'il sera possible de soi-
gner des pathologies invalidantes, mais aussi d'autres permettant de vivre plus vieux et donc
augmentant le risque de devenir dépendant.

Il semblerait que la génération ayant 50 à 65 ans présente davantage de risques d'entrer en
dépendance que la génération antérieure.


ASH N° 2704 – 8 AVRIL 2011 – JEAN-FRANÇOIS SERRE : DEPENDANCE, ARTICULER SOLIDARITE
PUBLIQUE ET SOLIDARITE D'ENGAGEMENT

Jean-François SERRE, Secrétaire général de l'Association Les Petits Frères des Pauvres : "Un
bénévolat d'accompagnement peut créer, avec la personne âgée seule, une relation de con-
fiance permettant de resituer les intervenants professionnels à une place juste et satisfaisante
pour chacun".

La logique de protection du risque dépendance doit être pensée comme une solidarité publique
qui contribue à maintenir et à renforcer les liens de la personne avec ses proches et à stabiliser
dans le temps la capacité d'accompagnement de son entourage.

Le rôle des familles est fondamental. Toutefois, un nombre important de personnes âgées ne
bénéficient pas d'un entourage familial en capacité de les accompagner. Une personne dépen-
dante sur quatre est entièrement seule et cette personne a de "fortes chances" d'être pauvre.

Cette situation est la conséquence d'un processus d'isolement social continu qui touche une
partie importante de la population dès 40 ans et qui s'intensifie avec l'âge.

Il est prouvé que la dépression, l'anxiété, l'isolement social et la sédentarité sont des facteurs
aggravants de la perte d'autonomie. La forte influence de l'équilibre affectif, de l'activité stimu-
lante et de l'exercice d'une passion comme facteurs protecteurs est également prouvée.

C'est dans un environnement dans lequel la personne a une place que seront stimulées ses
capacités physiques et sociales.

Le phénomène de repli sur soi entraîne des retards dans la prévention et de grandes difficultés
de prise en charge.

Le nombre moyen d'aidants familiaux potentiels par personne âgée dépendante risque de dimi-
nuer du fait de la baisse du nombre d'enfants par famille et de l'éclatement géographique de
celles-ci. Et même si cette érosion du potentiel d'aidants familiaux est difficile à prévoir, ceux-ci
auront besoin de soutien, surtout s'ils sont davantage seuls.

"Le degré de civilisation d'une société se mesure, sans aucun doute, aux soins qu'elle porte aux
plus fragiles de ses membres. Quelle place et quel rôle ont les plus vieux dans notre quotidien,
en France, en 2011 ?".




Direction Générale                                                                             3/9
II – LA DEPECHE – 10 AOUT 2011 – GAILLAC : L'ADAR VIGILANTE SUR LA DEPENDANCE
____________________________________________________________________________


Le grand débat sur la dépendance interpelle les administrateurs de l'ADAR. Différents scénarii
ont été exposés, "nous pensons que celui qui est fondé sur la consolidation du système actuel
permettrait de maintenir la dépense publique à un niveau aussi proche que possible de 2011,
tout en le rendant plus juste et plus efficace", selon la Présidente Christine CAZELLES… L'élec-
tion présidentielle renvoie le sujet après le scrutin électoral. "Il nous appartient, avec nos usa-
gers et familles, de rester vigilants car les enjeux sont très importants pour les plus fragiles et
les plus âgés d'entre nous".


LE FIGARO – 25 AOUT 2011 – DEPENDANCE : LA REFORME REPORTEE

François FILLON : La réforme de la prise en charge de la dépendance sera présentée début
2012. "Traiter ce dossier dans le contexte économique et financier que nous connaissons et
dans l'urgence serait irresponsable".

LE MONDE – 26 AOUT 2011 : REPORT A 2012 DES ARBITRAGES SUR LA REFORME DE LA DEPEN-
DANCE

François FILLON : "Il nous faudra trouver des ressources adaptées, nous devons y travailler
encore d'ici au début de l'année 2012 avec tous les acteurs de ce secteur".


LA TRIBUNE – 26 AOUT 2011 – LA REFORME DE LA DEPENDANCE ENCORE REPOUSSEE

Henri STERDYNIAK, économiste à l'OFCE et à l'AFAP : "La France n'a aucune raison d'annon-
cer aujourd'hui des dépenses futures qui inquièteraient les marchés".

L'ADPA estime "ce report extrêmement dommageable… car il risque d'entraîner des suppres-
sions d'emplois dans les services à domicile en fragilité financière et dans les établissements".

 Crainte partagée par Claudy LEBRETON, Président de l'Assemblée des Départements de
  France.


LE FIGARO ECONOMIE – 26 AOUT 2011 – DEPENDANCE : IL EST URGENT D'ATTENDRE

La probabilité d'une réforme lourde à quelques mois de l'échéance présidentielle est aléatoire.

Une réforme de la dépendance implique un lourd financement, une nouvelle dépense difficile "à
vendre" à l'heure de la rigueur.


LE PANORAMA DE L'ACTUALITE INTERNET DANS LE DOMAINE DE LA SECURITE SOCIALE – NEWSLET-
TER N° 467 DU 28 AOUT 2011

La réforme de la dépendance, qui devait être lancée le mois prochain, est une nouvelle fois
reportée.

François FILLON : "L'adaptation de notre modèle social, c'est une nécessité de long terme".




Direction Générale                                                                           4/9
www.acteurspublics.com – 30 AOUT 2011 : LA REFORME DE LA DEPENDANCE ATTENDRA

François FILLON : "La concertation nationale, menée depuis le début de l'année, a montré
l'ampleur des changements que nous devons assumer pour faire face à la nécessaire solidarité
envers les personnes les plus âgées".

Rapport commandé par Roselyne BACHELOT à la députée UMP Bérangère POLETTI pour
faire le point sur la situation des établissements.

Didier SAPY (Fédération nationale Avenir et Qualité de vie des personnes âgées) : "L'échéance
de début 2012 fixée par le Premier Ministre pour trouver les ressources adaptées et pérennes
devra cette fois être impérativement respectée…", "l'enjeu est d'abord éthique avant d'être éco-
nomique".



III – LIBERATION – 2 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : "LA REFORME N'EST PAS ANNULEE, ELLE
EST REPORTEE". ROSELYNE BACHELOT FAIT LE POINT SUR LE DOSSIER ANNONCE "PRIORITAIRE"
DONT LE FINANCEMENT A ETE SUSPENDU A CAUSE DE LA CRISE.
____________________________________________________________________________


Un nouveau point sera fait début 2012, mais d'ici là la politique en direction des personnes
âgées ne s'arrête pas.

Le débat national a montré que de nombreuses marges d'efficience étaient possibles, plus de
deux milliards d'euros pourraient être mieux utilisés : il y a des choses à optimiser.

La tarification des services d'aide à domicile relève des Conseils Généraux. Ils peuvent donc la
revoir.

Des services d'aide à domicile sont en difficulté, soit pour des raisons de tarification, soit pour
des raisons de mauvaise gestion. Roselyne BACHELOT a demandé une mission sur cette
question à Bérangère POLETTI.


LE FIGARO ECONOMIE – 3 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : 400 MILLIONS DE PLUS POUR LES
PERSONNES AGEES EN 2012

Roselyne BACHELOT : "Des mesures de fond" seront prises à l'automne pour restructurer le
secteur des services à domicile.

Afin de soulager les aidants, la Ministre de la Solidarité va maintenir le rythme de création de
places pour les personnes dépendantes.

"Nous allons avancer la labellisation des contrats privés d'assurance dépendance".


LES ECHOS – 5 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : 50 MILLIONS POUR LES SERVICES A DOMICILE

FNAQPA : "Cette enveloppe limitée ne permettra pas à l'Etat de tenir tous ses engagements en
cours avec les établissements et services pour les personnes âgées".




Direction Générale                                                                           5/9
LA CROIX – 6 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : UNE CINQUANTAINE DE MILLIONS POUR LES SER-
VICES A DOMICILE



CHALLENGES N° 267 – 8 SEPTEMBRE 2011 – ELLE L'A DIT : "LE PREMIER CHANTIER QUI VA NOUS
OCCUPER, C'EST LA DEPENDANCE"

Roselyne BACHELOT claironnait que le dossier de la dépendance serait sa priorité. François
FILLON a sifflé la fin de la partie. Roselyne BACHELOT a beau assurer que "la réforme n'est
pas annulée mais reportée", personne n'y croit.

Nicolas SARKOZY, qui avait promis sur ce dossier "ne pas repousser la poussière sous le ta-
pis", a finalement recours à ce réflexe de mauvaise ménagère.


ESE N° 989 – 9 AU 22 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : DANS HUIT CAS SUR DIX, L'AIDE VIENT DE
L'ENTOURAGE – ENQUETE DE LA DREES

3,6 millions de personnes âgées sont régulièrement aidées à leur domicile en raison d'un pro-
blème de santé ou d'un handicap. Huit sur dix sont accompagnées par leur entourage et seu-
lement la moitié font appel à un professionnel.

Il y a 4,3 millions d'aidants qui sont à 54 % des femmes, avec un âge moyen de 58 ans.

Un tiers des seniors à domicile déclare ne pas recevoir tout le soutien dont il aurait besoin.

En débat : le report de la dépendance

Nicolas SARKOZY (08/12/2011) : "Ceux qui me conseillent d'attendre devraient se pencher sur
les difficultés inextricables des familles… Nous ne pouvons plus attendre. Peut-être avons-nous
collectivement déjà trop attendu".


LE FIGARO – 9 SEPTEMBRE 2011 – 50 MILLIONS DE PLUS POUR ROSELYNE BACHELOT

De quoi financer l'équivalent de 2 600 places en maison de retraite médicalisée ou 1 000 places
dans des foyers d'accueil pour personnes handicapées.


LE FIGARO ECONOMIE – 14 SEPTEMBRE 2011 – MAISON DE RETRAITE : 50 MILLIONS D'AIDE POUR
INVESTIR

Une autre enveloppe de 50 millions viendra en 2012 au secours des services d'aide à domicile
déficitaires. Une façon de compenser en partie l'abandon de la réforme de la dépendance.

Le gouvernement créera en 2012 un fonds de restructuration, doté de 50 millions d'euros et
géré par le CNSA pour venir en aide à des services en difficulté.

Le budget de la Sécu contiendra une innovation : un plan d'aide à l'investissement pour rénover
les maisons de retraite qui en manquent.

5 millions pour créer des places dans les SSIAD.

Dans un tiers des maisons de retraite médicalisées, la baisse progressive des tarifs prévue d'ici
à 2016 sera gelée, le temps de mieux évaluer leurs coûts de fonctionnement.



Direction Générale                                                                               6/9
AGENDA MEDICO SOCIAL SUD OUEST – NEUXLETTER N° 36 – 15 SEPTEMBRE 2011

Réforme de la dépendance : tout ça pour cela !


FRANCE SOIR – 16 SEPTEMBRE 2011 – LE "PAPY-BOOM" ASSURE L'AVENIR DES MAISONS DE RE-
TRAITE

La population vieillit : le marché des maisons de retraite est en plein boom. La demi-douzaine
de grands groupes qui dominent le secteur des maisons de retraite a dégagé de forts bénéfices
au premier semestre.

Florence ARNAIZ-MAUME, déléguée générale du SYNERPA (Syndicat des maisons de retraite
privées) : "Les perspectives de croissance du secteur sont déjà sécurisées pour les prochaines
années en raison de l'explosion prévue de la démographie".

Les maisons de retraite privées représentent 20 % de lits contre 55 % pour le public et 25 %
pour le secteur associatif, soit 110 000 lits sur 540 000 au total.

Pour le SYNERPA, le secteur commercial devrait gagner des parts de marché étant donné que
l'offre publique va diminuer et que le secteur associatif a du mal à se financer.

La France comptera 1,4 million de personnes âgées en perte d'autonomie en 2040. Ce chiffre
devrait être porté à 4,5 millions en 2050 selon le SYNERPA. Il faudra donc créer et réhabiliter
entre 20 000 et 70 000 lits supplémentaires, soit un investissement de 4 à 7 milliards d'euros.


LE PANORAMA DE L'ACTUALITE INTERNET N° 469 DU 18 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : UN
"PROJET DE LOI NON FINANCIER, MAIS STRUCTUREL ET TECHNIQUE",

selon la Secrétaire d'Etat Marie-Anne MONTCHAMP, qui serait axé sur la "réallocation de
moyens" qui consisterait à transférer des ressources du secteur sanitaire -aujourd'hui affectées
à la prise en charge des personnes âgées- vers les dispositifs de prise en charge médico-
sociale".


LES ECHOS.FR – 20 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : 50 MILLIONS POUR LES SERVICES A DOMI-
CILE

Roselyne BACHELOT l'a confirmé. L'amélioration de la prise en charge des personnes âgées
dépendantes, promise par Nicolas SARKOZY depuis 2007, attendra l'après présidentielle. Elle
juge néanmoins qu'on pourra "améliorer" certaines politiques en faveur des personnes âgées
en utilisant l'enveloppe budgétaire existante.


ESE N° 990 DU 23 SEPTEMBRE AU 6 OCTOBRE 2011 : LOI DEPENDANCE ?

Marie-Anne MONTCHAMP, Secrétaire d'Etat aux solidarités, plaide pour le dépôt d'un projet de
loi de réforme de la dépendance "non financier, structure et technique, axé sur la réallocation
de moyens du sanitaire vers le médico-social. Il faut désanitariser la perte d'autonomie", indique
t-elle, "et renforcer la prévention en amont".

2 à 2,5 milliards d'euros sont indûment dépensés à l'hôpital pour les personnes âgées, faute de
prise en charge adaptée.




Direction Générale                                                                          7/9
LE POINT – 29 SEPTEMBRE 2011 – PLUS DE SOUS POUR LA DEPENDANCE

La réforme étant reportée, il ne reste que l'assurance pour se protéger imparfaitement.

Comme la perte d'autonomie dans le grand âge est un phénomène aléatoire –elle frappe envi-
ron 10 % des personnes de 80 ans- l'assurance permet de couvrir ce risque.

SARKOZY refuse le droit de vieillir mieux.

Améliorer la prise en charge de la dépendance, c'était une grande promesse du candidat SAR-
KOZY en 2007.

Un consensus très large se dégage pour un financement de la prise en charge de la dépen-
dance et un rejet massif des assurances privées.

Tous les acteurs concernés sont d'accord sur la nécessité d'une réforme de la dépendance.
Certes, les 85 ans et plus seront quatre fois plus nombreux en 2060 qu'aujourd'hui. Mais il y a
d'ores et déjà urgence…

Beaucoup refusent le scénario "catastrophe" présenté par le gouvernement.

En dehors des perspectives démographiques, c'est aujourd'hui même que la prise en charge de
la dépendance n'est pas satisfaisante. Le problème n'est pas nouveau et s'aggrave.

La grande réforme attendue risque d'être abandonnée au profit de "mesurettes".


LES ECHOS – 30 SEPTEMBRE 2011 : DE PLUS EN PLUS DE FRANÇAIS RENONCENT A CERTAINS SOINS

51 % des Français estiment que l'égalité dans l'accès aux soins n'est pas garantie. Autre grosse
inquiétude : la prise en charge de la dépendance.

En Europe, seuls les Autrichiens sont relativement satisfaits. En France, 64 % de la population
a une opinion plutôt négative sur ce sujet et 54 % juge que l'aide publique pour le maintien à
domicile des personnes âgées n'est pas satisfaisante. L'écrasante majorité des Européens est
favorable au maintien à domicile.

Le recours à la maison de retraite est relativement bien perçu en Suède (38 %), mais reste une
option de second choix ailleurs (21 % en France).



IV – LES ECHOS – 7 OPCTOBRE 2011 – DEPENDANCE : DES MILLIERS DE RETRAITES A PARIS
CONTRE LE REPORT DE LA REFORME.
____________________________________________________________________________


"Vivre dignement sa retraite est un droit, pas un luxe".


20 MINUTES – 7 OCTOBRE 2011 – LES RETRAITES CRIENT LEUR "MISERE"

Manifestation : ils réclament une meilleure prise en charge de la dépendance, promise en 2007.

La dépendance doit devenir le Cinquième risque de la Sécurité Sociale.



Direction Générale                                                                        8/9
FRANCE SOIR – 7 OCTOBRE 2011 – RETRAITES : ILS MANIFESTENT POUR LEUR POUVOIR D'ACHAT

Descendus hier dans les rues de 110 villes de France, les retraités ont dénoncé la dégradation
de leur condition de vie.

Les syndicats qui ont appelés à manifester dans les rues hier réclament la mise en œuvre d'une
"prestation universelle de compensation de la perte d'autonomie, quel que soit l'âge, prise en
charge par la solidarité nationale dans le cadre de la Sécurité Sociale", et non par des assu-
rances privées.


LES ECHOS – 12 OCTOBRE 2011 – DEPENDANCE : LES REASSUREURS SE DISENT FAVORABLES A
UNE STANDARDISATION DES GARANTIES

Les réassureurs ne veulent pas laisser le soufflé retomber après le report brutal de la réforme
de la dépendance. Selon eux, le marché devrait enfin se développer avec ou sans l'impulsion
de l'Etat.

François VILNET, Président de l'Association des Professionnels de la réassurance en France
(APREF) : "les discussions menées ces dernières années ont créé des attentes". Pour l'APREF,
il faut parvenir à une "standardisation des garanties".

Pierre-Alain DE MALLERAY, Directeur général de MUT-RE et Président du Comité vie de
l'APREF = cela "ne signifie pas un contrat unique".

 Les contrats devront reposer sur une définition simple de la dépendance (grille AVQ : actes
  de la vie quotidienne, plutôt que sur AGGIR).
  "Nous sommes sur un risque long, il faut donc une stabilité dans le temps".

 L'assuré doit pouvoir bénéficier d'une continuité de ses droits "en cas d'évolution de sa si-
  tuation".
   Les salariés amenés à quitter l'entreprise via laquelle ils sont assurés devraient se voir
       proposer un contrat individuel "avec une prime calculée sur la base de l'âge à l'entrée
       dans le contrat collectif".
   Transférabilité des garanties d'un assureur à l'autre.

 Plus grande transparence autour de la "mise en réduction", c'est-à-dire la diminution des
  garanties souscrites pour les assurés qui arrêtent de verser les primes.

 Revalorisation des garanties dans le temps.

 Allègement des formalités médicales avant 60 ans.




                                                          Le Directeur,
                                                          F. DE BLOCK




Direction Générale                                                                       9/9

Contenu connexe

Tendances

Dépêche a journée 25 nov 2010 dépendance
 Dépêche a journée 25 nov 2010  dépendance Dépêche a journée 25 nov 2010  dépendance
Dépêche a journée 25 nov 2010 dépendance
Steve Agboton
 
5ème risque : des echos de presse
5ème risque : des echos de presse5ème risque : des echos de presse
5ème risque : des echos de presse
Carsat Midi-Pyrénées
 
Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Carsat Midi-Pyrénées
 
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Agnès TIRIFAHY
 
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
joelaviragnet
 
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Conseil Economique Social et Environnemental
 
Le 5ème risque s'invite sur le web
Le 5ème risque s'invite sur le webLe 5ème risque s'invite sur le web
Le 5ème risque s'invite sur le web
Carsat Midi-Pyrénées
 
Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013
Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013
Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013
Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec
 
Livre blanc Les aidants en activité professionnelle
Livre blanc Les aidants en activité professionnelleLivre blanc Les aidants en activité professionnelle
Livre blanc Les aidants en activité professionnelle
Laurent Cayssials
 
Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...
Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...
Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...
Rachel Bocher
 
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine VercorsCantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales2015FontaineVercors
 
Bepa intergenerationnel
Bepa intergenerationnelBepa intergenerationnel
Bepa intergenerationnel
Ina Piperaki
 
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
Hendrik Bogaert
 
Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publics
srebouh
 
Cnsa 20 04-rapport_activite_2019
Cnsa 20 04-rapport_activite_2019Cnsa 20 04-rapport_activite_2019
Cnsa 20 04-rapport_activite_2019
AVIE
 
Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie
Ireps
 
Dépendance : Synthèse Rapport Vasselle
Dépendance : Synthèse Rapport VasselleDépendance : Synthèse Rapport Vasselle
Dépendance : Synthèse Rapport Vasselle
Carsat Midi-Pyrénées
 

Tendances (20)

Dépêche a journée 25 nov 2010 dépendance
 Dépêche a journée 25 nov 2010  dépendance Dépêche a journée 25 nov 2010  dépendance
Dépêche a journée 25 nov 2010 dépendance
 
5ème risque : des echos de presse
5ème risque : des echos de presse5ème risque : des echos de presse
5ème risque : des echos de presse
 
Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010
 
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
Assistance technique sur le lieu de vie des personnes âgées dépendantes - Agn...
 
Dépendance
DépendanceDépendance
Dépendance
 
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
 
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
 
Le 5ème risque s'invite sur le web
Le 5ème risque s'invite sur le webLe 5ème risque s'invite sur le web
Le 5ème risque s'invite sur le web
 
Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013
Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013
Mémoire assurance autonomie - OTSTCFQ - Novembre 2013
 
Livre blanc Les aidants en activité professionnelle
Livre blanc Les aidants en activité professionnelleLivre blanc Les aidants en activité professionnelle
Livre blanc Les aidants en activité professionnelle
 
Protection sociale
Protection socialeProtection sociale
Protection sociale
 
Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...
Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...
Les dispositifs d’accès aux soins et de couverture sociale : des chiffres et ...
 
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine VercorsCantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
 
#25 - février 2014
#25 - février 2014#25 - février 2014
#25 - février 2014
 
Bepa intergenerationnel
Bepa intergenerationnelBepa intergenerationnel
Bepa intergenerationnel
 
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
 
Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publics
 
Cnsa 20 04-rapport_activite_2019
Cnsa 20 04-rapport_activite_2019Cnsa 20 04-rapport_activite_2019
Cnsa 20 04-rapport_activite_2019
 
Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie
 
Dépendance : Synthèse Rapport Vasselle
Dépendance : Synthèse Rapport VasselleDépendance : Synthèse Rapport Vasselle
Dépendance : Synthèse Rapport Vasselle
 

Similaire à Dépendance : revue de presse Novembre 2011

Dossier Sénior
Dossier SéniorDossier Sénior
Dossier Sénior
Caroline Pastorelli
 
ÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORS
ÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORSÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORS
ÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORS
Grenade & Sparks
 
Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012
Nathalie SALLES
 
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
icicnancyfr
 
Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010
nathanseronet
 
Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010
nathanseronet
 
La tyrannie de la solitude
La tyrannie de la solitudeLa tyrannie de la solitude
La tyrannie de la solitude
Steve Agboton
 
La génération sénior by toasted
La génération sénior by toastedLa génération sénior by toasted
La génération sénior by toasted
Toasted
 
La génération sénior by toasted
La génération sénior by toastedLa génération sénior by toasted
La génération sénior by toasted
Alexandre Chevry
 
La génération y médicale
La génération  y  médicaleLa génération  y  médicale
La génération y médicale
Réseau Pro Santé
 
Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...
Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...
Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...
Jean-Bruno EYOBELE OBAKA
 
Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors
Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors
Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors
GRENADE & SPARKS
 
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
Julia Lemarchand
 
Osons penser par nous même !
Osons penser par nous même !Osons penser par nous même !
Osons penser par nous même !
Réseau Pro Santé
 
Enjeux du vieillissement
Enjeux du vieillissementEnjeux du vieillissement
Enjeux du vieillissement
julbastide
 
2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités
2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités
2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités
Amandine Masuy
 
Generation Covid-19
Generation Covid-19Generation Covid-19
Generation Covid-19
Miloé Santé
 
How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)
How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)
How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)
Itinera Institute
 

Similaire à Dépendance : revue de presse Novembre 2011 (20)

Dossier Sénior
Dossier SéniorDossier Sénior
Dossier Sénior
 
ÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORS
ÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORSÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORS
ÉTINCELLE N°3 - LES JEUNIORS
 
Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012
 
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
 
Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010
 
Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010Synthèse les solitudes en 2010
Synthèse les solitudes en 2010
 
La tyrannie de la solitude
La tyrannie de la solitudeLa tyrannie de la solitude
La tyrannie de la solitude
 
La génération sénior by toasted
La génération sénior by toastedLa génération sénior by toasted
La génération sénior by toasted
 
La génération sénior by toasted
La génération sénior by toastedLa génération sénior by toasted
La génération sénior by toasted
 
Questions societe1
Questions societe1Questions societe1
Questions societe1
 
La génération y médicale
La génération  y  médicaleLa génération  y  médicale
La génération y médicale
 
Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...
Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...
Le livre blanc de la prévention de la dépendance et la promotion de la vieill...
 
Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors
Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors
Grenade & Sparks - L'étincelle n°3 - Tendance Seniors
 
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
 
Osons penser par nous même !
Osons penser par nous même !Osons penser par nous même !
Osons penser par nous même !
 
Enjeux du vieillissement
Enjeux du vieillissementEnjeux du vieillissement
Enjeux du vieillissement
 
2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités
2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités
2008 10 16_vieillissement_mythes&réalités
 
Brigitte jeanvoine intervention-6-octobre-2011-universite-des-aidants
Brigitte jeanvoine intervention-6-octobre-2011-universite-des-aidantsBrigitte jeanvoine intervention-6-octobre-2011-universite-des-aidants
Brigitte jeanvoine intervention-6-octobre-2011-universite-des-aidants
 
Generation Covid-19
Generation Covid-19Generation Covid-19
Generation Covid-19
 
How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)
How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)
How healthy is mental health care in Belgium? The facts behind the myths (FR)
 

Dépendance : revue de presse Novembre 2011

  • 1. Vendredi 4 novembre 2011 NOTE D’INFORMATION Objet : Dépendance – Synthèse des articles et documents parus d'août à octobre 2011. I – LA CROIX – 5 JANVIER 2011 – PARTIR A LA RETRAITE QUAND ON EST SEUL ____________________________________________________________________________ Que l'on vive seul ou en couple, la cessation de son activité professionnelle marque une rupture qui nécessite un temps de deuil et des réajustements, psychologiques comme financiers. Ceux qui vivent seuls sont parfois mieux armés pour y faire face. 20 % des personnes qui partent à la retraite sont seules. Serge GUERIN, sociologue : "Il y a aussi tous ceux qui se retrouvent seuls très vite après".  Augmentation des divorces tardifs : "Il y a un pic à 62 ans" (Anasthasia BLANCHE, psy- chanalyste).  Ce sont les femmes qui, en majorité, prennent l'initiative de la séparation. Serge GUERIN : "Les évolutions familiales ne sont pas seules en cause. Le temps de la soli- tude est aussi plus fréquent et plus long parce que la vie dure plus longtemps. Et puis, l'âge venant, il y a les problèmes de santé qui jouent". Sophie MUFFANG (psychologue) : la retraite reste "une rupture qui, comme toutes les ruptures, peut déstabiliser". Serge GUERIN : "Pour les hommes, le travail reste le statut central, même quand l'emploi oc- cupé n'est pas très valorisant". Anasthasia BLANCHE : "Mêmes seules, les femmes retombent mieux sur leurs pieds. Avec la ménopause, elles ont déjà fait un deuil important, celui de la fertilité. Une fois à la retraite, elles peuvent enfin prendre du temps pour elles, pour faire des choses qu'elles avaient laissé de côté et aussi pour s'occuper de leurs petits enfants. Le plus dur, c'est pour les célibataires sans en- fants qui n'ont vécu qu'à travers leur identité professionnelle et (ou) qui se dévouent pour leurs vieux parents". Direction Générale 1/9
  • 2. Serge GUERIN : "Quelqu'un qui part à la retraite passe 35 % de temps en plus devant la télévi- sion... Beaucoup surfent aussi de longues heures sur internet pour fuir la solitude, mais aussi… dans l'espoir de trouver l'âme sœur. Vieillir seul fait rarement envie". Anasthasia BLANCHE : "Comme l'adolescence, le départ à la retraite induit un remaniement profond de l'identité de l'individu. Cela prend environ une année. Pour éviter le sentiment d'abandon et de vide, il faut se préparer, ne pas hésiter à se faire accompagner". Serge GUERIN : "Les entreprises sont peu à l'écoute. Elles ont déjà du mal à gérer les seniors. Si, en plus, il faut songer à l'après…". Pascal PARIS (Directeur de l'Action sociale, groupe NOVALIS-TAITBOUT) : "Les retraités qui se sentent bien vieillissent mieux". Anasthasia BLANCHE : "Pour donner du sens à sa vie pour les vingt-cinq ans qui viennent, il faut bâtir un nouveau projet", "se demander ce qu'on peut faire pour soi et pour les autres". "Le vivre comme une nouvelle expérience de découverte et de liberté : à la retraite, on n'a plus d'obligations, plus d'enfants à élever et un revenu assuré, même quand il est modeste… Les baby-boomers sont de nouveaux aventuriers". "Il n'y a pas de réponse toute faite. Chacun doit inventer son modèle. Ce qui donne du sens pour l'un, ne fait pas de sens pour un autre". Dans tous les cas, et plus encore quand on est seul, il est nécessaire de se créer de nouveaux "réseaux sociaux", sans attendre, le plus souvent en vain, d'être sollicité. Serge GUERIN : "Ce qui rapproche, ce n'est pas l'âge, c'est un projet et des centres d'intérêts communs… comme on ne peut pas passer sa vie en voyages de groupe, il faut penser aux as- sociations en tout genre". "Les actuels débats sur le financement des retraites renforcent, dans l'opinion, l'idée que re- traite = inactivité = vieux = inutilité et parasitisme social. Rien n'est plus faux. Parmi les retraités, on ne compte plus les maires, les conseillers municipaux, les bénévoles associatifs, les aidants familiaux. Ils sont donc très utiles". LA TRIBUNE - 5 JANVIER 2011 : LE VIEILLISSEMENT EST SURTOUT DANS NOS TETES Les épisodes antérieurs de vieillissement étaient liés à la dénatalité et au souvenir traumatique des années 1930 où "la France comptait plus de cercueils que de berceaux". En France, on a recensé en 2009 à peu près autant de naissance qu'en 1953, soit environ 800 000. Nous vieillissons par la hausse de la longévité et non par la baisse de la natalité.  Ce qui compte pour l'activité économique, sociale, culturelle, c'est l'âge social et non l'âge biologique.  La France est plus jeune actuellement qu'en 1990. La France a vieilli dans les années 1930 et elle a rajeuni dans les années 1950 et 1960. Elle vieillit actuellement, mais elle rajeunira à nouveau dans une vingtaine d'années, avec l'extinction des baby-boomers. LES ECHOS – 13 AVRIL 2011 – LE POIDS DES VIEUX Dans cinquante ans, la population des personnes âgées dépendantes aura doublé (2,3 millions contre 1,15). La charge correspondante se chiffre entre 30 et 50 milliards d'euros. Direction Générale 2/9
  • 3. Si l'on peut facilement estimer l'évolution du nombre des personnes âgées, il est beaucoup plus délicat de prédire quel pourcentage d'entre elles connaîtra un état de dépendance. Il faut intégrer au calcul l'apparition de nouvelles pathologies, mais aussi les progrès de la mé- decine qui peuvent être à double tranchant. En effet, on peut penser qu'il sera possible de soi- gner des pathologies invalidantes, mais aussi d'autres permettant de vivre plus vieux et donc augmentant le risque de devenir dépendant. Il semblerait que la génération ayant 50 à 65 ans présente davantage de risques d'entrer en dépendance que la génération antérieure. ASH N° 2704 – 8 AVRIL 2011 – JEAN-FRANÇOIS SERRE : DEPENDANCE, ARTICULER SOLIDARITE PUBLIQUE ET SOLIDARITE D'ENGAGEMENT Jean-François SERRE, Secrétaire général de l'Association Les Petits Frères des Pauvres : "Un bénévolat d'accompagnement peut créer, avec la personne âgée seule, une relation de con- fiance permettant de resituer les intervenants professionnels à une place juste et satisfaisante pour chacun". La logique de protection du risque dépendance doit être pensée comme une solidarité publique qui contribue à maintenir et à renforcer les liens de la personne avec ses proches et à stabiliser dans le temps la capacité d'accompagnement de son entourage. Le rôle des familles est fondamental. Toutefois, un nombre important de personnes âgées ne bénéficient pas d'un entourage familial en capacité de les accompagner. Une personne dépen- dante sur quatre est entièrement seule et cette personne a de "fortes chances" d'être pauvre. Cette situation est la conséquence d'un processus d'isolement social continu qui touche une partie importante de la population dès 40 ans et qui s'intensifie avec l'âge. Il est prouvé que la dépression, l'anxiété, l'isolement social et la sédentarité sont des facteurs aggravants de la perte d'autonomie. La forte influence de l'équilibre affectif, de l'activité stimu- lante et de l'exercice d'une passion comme facteurs protecteurs est également prouvée. C'est dans un environnement dans lequel la personne a une place que seront stimulées ses capacités physiques et sociales. Le phénomène de repli sur soi entraîne des retards dans la prévention et de grandes difficultés de prise en charge. Le nombre moyen d'aidants familiaux potentiels par personne âgée dépendante risque de dimi- nuer du fait de la baisse du nombre d'enfants par famille et de l'éclatement géographique de celles-ci. Et même si cette érosion du potentiel d'aidants familiaux est difficile à prévoir, ceux-ci auront besoin de soutien, surtout s'ils sont davantage seuls. "Le degré de civilisation d'une société se mesure, sans aucun doute, aux soins qu'elle porte aux plus fragiles de ses membres. Quelle place et quel rôle ont les plus vieux dans notre quotidien, en France, en 2011 ?". Direction Générale 3/9
  • 4. II – LA DEPECHE – 10 AOUT 2011 – GAILLAC : L'ADAR VIGILANTE SUR LA DEPENDANCE ____________________________________________________________________________ Le grand débat sur la dépendance interpelle les administrateurs de l'ADAR. Différents scénarii ont été exposés, "nous pensons que celui qui est fondé sur la consolidation du système actuel permettrait de maintenir la dépense publique à un niveau aussi proche que possible de 2011, tout en le rendant plus juste et plus efficace", selon la Présidente Christine CAZELLES… L'élec- tion présidentielle renvoie le sujet après le scrutin électoral. "Il nous appartient, avec nos usa- gers et familles, de rester vigilants car les enjeux sont très importants pour les plus fragiles et les plus âgés d'entre nous". LE FIGARO – 25 AOUT 2011 – DEPENDANCE : LA REFORME REPORTEE François FILLON : La réforme de la prise en charge de la dépendance sera présentée début 2012. "Traiter ce dossier dans le contexte économique et financier que nous connaissons et dans l'urgence serait irresponsable". LE MONDE – 26 AOUT 2011 : REPORT A 2012 DES ARBITRAGES SUR LA REFORME DE LA DEPEN- DANCE François FILLON : "Il nous faudra trouver des ressources adaptées, nous devons y travailler encore d'ici au début de l'année 2012 avec tous les acteurs de ce secteur". LA TRIBUNE – 26 AOUT 2011 – LA REFORME DE LA DEPENDANCE ENCORE REPOUSSEE Henri STERDYNIAK, économiste à l'OFCE et à l'AFAP : "La France n'a aucune raison d'annon- cer aujourd'hui des dépenses futures qui inquièteraient les marchés". L'ADPA estime "ce report extrêmement dommageable… car il risque d'entraîner des suppres- sions d'emplois dans les services à domicile en fragilité financière et dans les établissements".  Crainte partagée par Claudy LEBRETON, Président de l'Assemblée des Départements de France. LE FIGARO ECONOMIE – 26 AOUT 2011 – DEPENDANCE : IL EST URGENT D'ATTENDRE La probabilité d'une réforme lourde à quelques mois de l'échéance présidentielle est aléatoire. Une réforme de la dépendance implique un lourd financement, une nouvelle dépense difficile "à vendre" à l'heure de la rigueur. LE PANORAMA DE L'ACTUALITE INTERNET DANS LE DOMAINE DE LA SECURITE SOCIALE – NEWSLET- TER N° 467 DU 28 AOUT 2011 La réforme de la dépendance, qui devait être lancée le mois prochain, est une nouvelle fois reportée. François FILLON : "L'adaptation de notre modèle social, c'est une nécessité de long terme". Direction Générale 4/9
  • 5. www.acteurspublics.com – 30 AOUT 2011 : LA REFORME DE LA DEPENDANCE ATTENDRA François FILLON : "La concertation nationale, menée depuis le début de l'année, a montré l'ampleur des changements que nous devons assumer pour faire face à la nécessaire solidarité envers les personnes les plus âgées". Rapport commandé par Roselyne BACHELOT à la députée UMP Bérangère POLETTI pour faire le point sur la situation des établissements. Didier SAPY (Fédération nationale Avenir et Qualité de vie des personnes âgées) : "L'échéance de début 2012 fixée par le Premier Ministre pour trouver les ressources adaptées et pérennes devra cette fois être impérativement respectée…", "l'enjeu est d'abord éthique avant d'être éco- nomique". III – LIBERATION – 2 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : "LA REFORME N'EST PAS ANNULEE, ELLE EST REPORTEE". ROSELYNE BACHELOT FAIT LE POINT SUR LE DOSSIER ANNONCE "PRIORITAIRE" DONT LE FINANCEMENT A ETE SUSPENDU A CAUSE DE LA CRISE. ____________________________________________________________________________ Un nouveau point sera fait début 2012, mais d'ici là la politique en direction des personnes âgées ne s'arrête pas. Le débat national a montré que de nombreuses marges d'efficience étaient possibles, plus de deux milliards d'euros pourraient être mieux utilisés : il y a des choses à optimiser. La tarification des services d'aide à domicile relève des Conseils Généraux. Ils peuvent donc la revoir. Des services d'aide à domicile sont en difficulté, soit pour des raisons de tarification, soit pour des raisons de mauvaise gestion. Roselyne BACHELOT a demandé une mission sur cette question à Bérangère POLETTI. LE FIGARO ECONOMIE – 3 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : 400 MILLIONS DE PLUS POUR LES PERSONNES AGEES EN 2012 Roselyne BACHELOT : "Des mesures de fond" seront prises à l'automne pour restructurer le secteur des services à domicile. Afin de soulager les aidants, la Ministre de la Solidarité va maintenir le rythme de création de places pour les personnes dépendantes. "Nous allons avancer la labellisation des contrats privés d'assurance dépendance". LES ECHOS – 5 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : 50 MILLIONS POUR LES SERVICES A DOMICILE FNAQPA : "Cette enveloppe limitée ne permettra pas à l'Etat de tenir tous ses engagements en cours avec les établissements et services pour les personnes âgées". Direction Générale 5/9
  • 6. LA CROIX – 6 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : UNE CINQUANTAINE DE MILLIONS POUR LES SER- VICES A DOMICILE CHALLENGES N° 267 – 8 SEPTEMBRE 2011 – ELLE L'A DIT : "LE PREMIER CHANTIER QUI VA NOUS OCCUPER, C'EST LA DEPENDANCE" Roselyne BACHELOT claironnait que le dossier de la dépendance serait sa priorité. François FILLON a sifflé la fin de la partie. Roselyne BACHELOT a beau assurer que "la réforme n'est pas annulée mais reportée", personne n'y croit. Nicolas SARKOZY, qui avait promis sur ce dossier "ne pas repousser la poussière sous le ta- pis", a finalement recours à ce réflexe de mauvaise ménagère. ESE N° 989 – 9 AU 22 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : DANS HUIT CAS SUR DIX, L'AIDE VIENT DE L'ENTOURAGE – ENQUETE DE LA DREES 3,6 millions de personnes âgées sont régulièrement aidées à leur domicile en raison d'un pro- blème de santé ou d'un handicap. Huit sur dix sont accompagnées par leur entourage et seu- lement la moitié font appel à un professionnel. Il y a 4,3 millions d'aidants qui sont à 54 % des femmes, avec un âge moyen de 58 ans. Un tiers des seniors à domicile déclare ne pas recevoir tout le soutien dont il aurait besoin. En débat : le report de la dépendance Nicolas SARKOZY (08/12/2011) : "Ceux qui me conseillent d'attendre devraient se pencher sur les difficultés inextricables des familles… Nous ne pouvons plus attendre. Peut-être avons-nous collectivement déjà trop attendu". LE FIGARO – 9 SEPTEMBRE 2011 – 50 MILLIONS DE PLUS POUR ROSELYNE BACHELOT De quoi financer l'équivalent de 2 600 places en maison de retraite médicalisée ou 1 000 places dans des foyers d'accueil pour personnes handicapées. LE FIGARO ECONOMIE – 14 SEPTEMBRE 2011 – MAISON DE RETRAITE : 50 MILLIONS D'AIDE POUR INVESTIR Une autre enveloppe de 50 millions viendra en 2012 au secours des services d'aide à domicile déficitaires. Une façon de compenser en partie l'abandon de la réforme de la dépendance. Le gouvernement créera en 2012 un fonds de restructuration, doté de 50 millions d'euros et géré par le CNSA pour venir en aide à des services en difficulté. Le budget de la Sécu contiendra une innovation : un plan d'aide à l'investissement pour rénover les maisons de retraite qui en manquent. 5 millions pour créer des places dans les SSIAD. Dans un tiers des maisons de retraite médicalisées, la baisse progressive des tarifs prévue d'ici à 2016 sera gelée, le temps de mieux évaluer leurs coûts de fonctionnement. Direction Générale 6/9
  • 7. AGENDA MEDICO SOCIAL SUD OUEST – NEUXLETTER N° 36 – 15 SEPTEMBRE 2011 Réforme de la dépendance : tout ça pour cela ! FRANCE SOIR – 16 SEPTEMBRE 2011 – LE "PAPY-BOOM" ASSURE L'AVENIR DES MAISONS DE RE- TRAITE La population vieillit : le marché des maisons de retraite est en plein boom. La demi-douzaine de grands groupes qui dominent le secteur des maisons de retraite a dégagé de forts bénéfices au premier semestre. Florence ARNAIZ-MAUME, déléguée générale du SYNERPA (Syndicat des maisons de retraite privées) : "Les perspectives de croissance du secteur sont déjà sécurisées pour les prochaines années en raison de l'explosion prévue de la démographie". Les maisons de retraite privées représentent 20 % de lits contre 55 % pour le public et 25 % pour le secteur associatif, soit 110 000 lits sur 540 000 au total. Pour le SYNERPA, le secteur commercial devrait gagner des parts de marché étant donné que l'offre publique va diminuer et que le secteur associatif a du mal à se financer. La France comptera 1,4 million de personnes âgées en perte d'autonomie en 2040. Ce chiffre devrait être porté à 4,5 millions en 2050 selon le SYNERPA. Il faudra donc créer et réhabiliter entre 20 000 et 70 000 lits supplémentaires, soit un investissement de 4 à 7 milliards d'euros. LE PANORAMA DE L'ACTUALITE INTERNET N° 469 DU 18 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : UN "PROJET DE LOI NON FINANCIER, MAIS STRUCTUREL ET TECHNIQUE", selon la Secrétaire d'Etat Marie-Anne MONTCHAMP, qui serait axé sur la "réallocation de moyens" qui consisterait à transférer des ressources du secteur sanitaire -aujourd'hui affectées à la prise en charge des personnes âgées- vers les dispositifs de prise en charge médico- sociale". LES ECHOS.FR – 20 SEPTEMBRE 2011 – DEPENDANCE : 50 MILLIONS POUR LES SERVICES A DOMI- CILE Roselyne BACHELOT l'a confirmé. L'amélioration de la prise en charge des personnes âgées dépendantes, promise par Nicolas SARKOZY depuis 2007, attendra l'après présidentielle. Elle juge néanmoins qu'on pourra "améliorer" certaines politiques en faveur des personnes âgées en utilisant l'enveloppe budgétaire existante. ESE N° 990 DU 23 SEPTEMBRE AU 6 OCTOBRE 2011 : LOI DEPENDANCE ? Marie-Anne MONTCHAMP, Secrétaire d'Etat aux solidarités, plaide pour le dépôt d'un projet de loi de réforme de la dépendance "non financier, structure et technique, axé sur la réallocation de moyens du sanitaire vers le médico-social. Il faut désanitariser la perte d'autonomie", indique t-elle, "et renforcer la prévention en amont". 2 à 2,5 milliards d'euros sont indûment dépensés à l'hôpital pour les personnes âgées, faute de prise en charge adaptée. Direction Générale 7/9
  • 8. LE POINT – 29 SEPTEMBRE 2011 – PLUS DE SOUS POUR LA DEPENDANCE La réforme étant reportée, il ne reste que l'assurance pour se protéger imparfaitement. Comme la perte d'autonomie dans le grand âge est un phénomène aléatoire –elle frappe envi- ron 10 % des personnes de 80 ans- l'assurance permet de couvrir ce risque. SARKOZY refuse le droit de vieillir mieux. Améliorer la prise en charge de la dépendance, c'était une grande promesse du candidat SAR- KOZY en 2007. Un consensus très large se dégage pour un financement de la prise en charge de la dépen- dance et un rejet massif des assurances privées. Tous les acteurs concernés sont d'accord sur la nécessité d'une réforme de la dépendance. Certes, les 85 ans et plus seront quatre fois plus nombreux en 2060 qu'aujourd'hui. Mais il y a d'ores et déjà urgence… Beaucoup refusent le scénario "catastrophe" présenté par le gouvernement. En dehors des perspectives démographiques, c'est aujourd'hui même que la prise en charge de la dépendance n'est pas satisfaisante. Le problème n'est pas nouveau et s'aggrave. La grande réforme attendue risque d'être abandonnée au profit de "mesurettes". LES ECHOS – 30 SEPTEMBRE 2011 : DE PLUS EN PLUS DE FRANÇAIS RENONCENT A CERTAINS SOINS 51 % des Français estiment que l'égalité dans l'accès aux soins n'est pas garantie. Autre grosse inquiétude : la prise en charge de la dépendance. En Europe, seuls les Autrichiens sont relativement satisfaits. En France, 64 % de la population a une opinion plutôt négative sur ce sujet et 54 % juge que l'aide publique pour le maintien à domicile des personnes âgées n'est pas satisfaisante. L'écrasante majorité des Européens est favorable au maintien à domicile. Le recours à la maison de retraite est relativement bien perçu en Suède (38 %), mais reste une option de second choix ailleurs (21 % en France). IV – LES ECHOS – 7 OPCTOBRE 2011 – DEPENDANCE : DES MILLIERS DE RETRAITES A PARIS CONTRE LE REPORT DE LA REFORME. ____________________________________________________________________________ "Vivre dignement sa retraite est un droit, pas un luxe". 20 MINUTES – 7 OCTOBRE 2011 – LES RETRAITES CRIENT LEUR "MISERE" Manifestation : ils réclament une meilleure prise en charge de la dépendance, promise en 2007. La dépendance doit devenir le Cinquième risque de la Sécurité Sociale. Direction Générale 8/9
  • 9. FRANCE SOIR – 7 OCTOBRE 2011 – RETRAITES : ILS MANIFESTENT POUR LEUR POUVOIR D'ACHAT Descendus hier dans les rues de 110 villes de France, les retraités ont dénoncé la dégradation de leur condition de vie. Les syndicats qui ont appelés à manifester dans les rues hier réclament la mise en œuvre d'une "prestation universelle de compensation de la perte d'autonomie, quel que soit l'âge, prise en charge par la solidarité nationale dans le cadre de la Sécurité Sociale", et non par des assu- rances privées. LES ECHOS – 12 OCTOBRE 2011 – DEPENDANCE : LES REASSUREURS SE DISENT FAVORABLES A UNE STANDARDISATION DES GARANTIES Les réassureurs ne veulent pas laisser le soufflé retomber après le report brutal de la réforme de la dépendance. Selon eux, le marché devrait enfin se développer avec ou sans l'impulsion de l'Etat. François VILNET, Président de l'Association des Professionnels de la réassurance en France (APREF) : "les discussions menées ces dernières années ont créé des attentes". Pour l'APREF, il faut parvenir à une "standardisation des garanties". Pierre-Alain DE MALLERAY, Directeur général de MUT-RE et Président du Comité vie de l'APREF = cela "ne signifie pas un contrat unique".  Les contrats devront reposer sur une définition simple de la dépendance (grille AVQ : actes de la vie quotidienne, plutôt que sur AGGIR). "Nous sommes sur un risque long, il faut donc une stabilité dans le temps".  L'assuré doit pouvoir bénéficier d'une continuité de ses droits "en cas d'évolution de sa si- tuation".  Les salariés amenés à quitter l'entreprise via laquelle ils sont assurés devraient se voir proposer un contrat individuel "avec une prime calculée sur la base de l'âge à l'entrée dans le contrat collectif".  Transférabilité des garanties d'un assureur à l'autre.  Plus grande transparence autour de la "mise en réduction", c'est-à-dire la diminution des garanties souscrites pour les assurés qui arrêtent de verser les primes.  Revalorisation des garanties dans le temps.  Allègement des formalités médicales avant 60 ans. Le Directeur, F. DE BLOCK Direction Générale 9/9