SlideShare une entreprise Scribd logo
Pourquoi une innovation pour l’accès
aux soins des plus pauvres n’arrive-t-elle
pas à passer l‘échelle ?
V. Ridde
Pourquoi innover ?
• 1987 : généralisation de l’utilisateur payeur avec
exonération pour les indigents
• 1992 : promesses de recherches opérationnelles
• 2000 : recherche sur l’acceptation sociale de
l’exemption
• 2005 : recherche sur l’immobilisme
=> besoin de connaissances locales

• 2007 : recherche-action
Pourquoi une innovation pour l’accès aux soins des plus pauvres n’arrive-t-elle pas à passer l‘échelle ?
Pourquoi une innovation pour l’accès aux soins des plus pauvres n’arrive-t-elle pas à passer l‘échelle ?
PROJET PILOTE EN 2007
• 50% CSPS avec sélection communautaire
– Appropriation locale et pas de collusion
– Pas de stigmatisation sociale
– Peu d’erreurs d’exclusions/inclusions
– Très faible couverture (2,5/1.000)

• 50 % CSPS avec sélection par les agents de santé
– Liste de 20 critères
– 0,007% des consultations
– Réclamation du processus communautaire
PASSAGE À L’ÉCHELLE LOCALE
• Trois districts ruraux du Burkina Faso
• Deux districts ruraux du Niger
• Deux zones de Ouagadougou au Faso
POLITIQUES PUBLIQUES
•
•
•
•
•
•
•
•

comité interministériel 2005
PNDS 2001-2010 puis 2011-2020
Directives de planification 2009
Subvention des accouchements (23%) 2007
Assurance nationale de santé et indigence 2010
Exemption de l’adhésion aux mutuelles 2011
Protection sociale 2012-2014
Stratégie de croissance 2011-2015
PARTAGE DES CONNAISSANCES
• Recherche-action participative
• Multiples colloques au Burkina et internationaux
• Multiples partages locaux, régionaux et
nationaux avec les décideurs
• Articles scientifiques en anglais
• Notes de politique et livre en français
• Atelier sous-régional en 2010
CONSTATS
• « des initiatives de recherches sur ce sujet sont
développées notamment dans la région du Sahel
et du Centre-Est »
• Citation dans politique de protection sociale
(Ministère de la Santé, 2010).

• « certaines recherches sur les indigents dans les
districts ne sont pas valorisées sur le plan
national »
(Bicaba et al., 2010)
RECHERCHE EN COURS
• Institutionnalisation et routines organisationnelles
• Passage à l’échelle
Processus de pérennisation
Événements spécifiques à la pérennisation

Événements conjoints

PÉRENNITÉ

Événements spécifiques à l’implantation

Processus d’implantation

Processus de planification

Processus d’évaluation

TEMPS
Pluye et al. 2004
PÉRENNITÉ

POLITIQUES
PUBLIQUES
• HAUTE
ORGANISATIONS • Institutionnalisation
• MOYENNE
• FAIBLE
• Routine
PASSAGE À L’ÉCHELLE
• « des efforts délibérés pour renforcer l’impact
d’innovations sanitaires testées avec succès
afin d’en faire bénéficier un plus grand nombre
de personnes et d’encourager la formulation
de politiques et de programmes sur une base
durable. »

ExpandNet et OMS, 2011
INNOVATION
STRATÉGIE DE
MISE À L’ÉCHELLE

ORGANISATION
HÔTE

ÉQUIPE D’APPUI

ExpandNet et OMS, 2011
INNOVATION
• Crédible scientifiquement mais « gymnastique
verbale » sur les critères
• Visible localement mais peu nationalement
• Pertinent socialement et revalorisation de la
solidarité
• Avantages pour la santé mais peu pour l’Action
sociale
• Facile à mettre en œuvre
• Répond aux besoins et intentions des agents
• Testée localement dans contextes différents
ÉQUIPE D’APPUI
• Chercheurs reconnus mais peu entendus ou
mal perçus
• Intervenants locaux peu entendus
• Bonne connaissance du contexte
• Disponibilité de ressources
• Capacité à former et soutenir
• Proximité géographique physique
STRATÉGIE DE MISE À L’ÉCHELLE
•
•
•
•
•
•

Recherche-action participative
Innovation claire et simple
Tests et diffusion graduelle
Implication des décideurs nationaux et locaux
Nombreuses recherches évaluatives
Nombreuses stratégies d’application des
connaissances
ORGANISATION HÔTE
•
•
•
•
•
•
•
•
•

Besoin perpétuellement identifié
Nombreuses fenêtres d’opportunités
Aucun leader sur la question
Deux poids deux mesures sur la prudence du test
Roulement du personnel
Centralisation importante
Prise de risque dangereuse
Santé et action sociale
Idéologie de la responsabilisation individuelle
CONTEXTE
•
•
•
•
•
•

Régime semi-autoritaire
Société civile peu mobilisée sur cette question
Politisation de l’administration
Santé et indigence peu prioritaire
Action sociale peu de moyens
Aucun bailleur intéressé
CONCLUSION
•
•
•
•

Qui décide ?
Des limites de la recherche engagée
Effets de saturation ou d’épuisement ?
Jusqu’où les chercheurs doivent-ils aller ?

Contenu connexe

En vedette

Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...
Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...
Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...
Institut Pasteur de Madagascar
 
Statut particulier sous officiers (2012-521)
Statut particulier sous officiers (2012-521)Statut particulier sous officiers (2012-521)
Statut particulier sous officiers (2012-521)
rmc40
 
Présentation MSH
Présentation MSHPrésentation MSH
Présentation MSH
MS Health
 
Au doigt et à l'oeil 'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...
Au doigt et à l'oeil   'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...Au doigt et à l'oeil   'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...
Au doigt et à l'oeil 'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...
Bergey Jean-Luc Pierre
 
Financier tunisien
Financier tunisienFinancier tunisien
Financier tunisien
boudegga
 
Exploiter le web social
Exploiter le web socialExploiter le web social
Exploiter le web social
CCI Alsace Eurométropole
 
Rencontres Numériques 2013 : La Cantine de Toulouse
Rencontres Numériques 2013 : La Cantine de ToulouseRencontres Numériques 2013 : La Cantine de Toulouse
Rencontres Numériques 2013 : La Cantine de Toulouse
antic Pays basque
 
La télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrence
La télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrenceLa télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrence
La télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrence
Jérôme Perani
 
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Julia Pearl
 
Presentation esthetisme
Presentation esthetismePresentation esthetisme
Presentation esthetisme
marie-stef
 
Argu la tribune & moi juin 2011
Argu la tribune & moi juin 2011Argu la tribune & moi juin 2011
Argu la tribune & moi juin 2011
La Tribune
 
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
guillemincolbert56
 
La Tribune, Supplement international report 2011
La Tribune, Supplement international report 2011La Tribune, Supplement international report 2011
La Tribune, Supplement international report 2011
La Tribune
 
Presentation samva afci
Presentation samva afciPresentation samva afci
Presentation samva afci
CCI Alsace Eurométropole
 
FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.
FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.
FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.
valéry ridde
 
Présentation c2i bis
Présentation c2i bisPrésentation c2i bis
Présentation c2i bis
sibpdblz
 
Activité maths
Activité mathsActivité maths
Activité maths
arlettaz
 
Pneumologie affections respiratoires ovines
Pneumologie   affections respiratoires ovinesPneumologie   affections respiratoires ovines
Pneumologie affections respiratoires ovines
Guillaume Michigan
 

En vedette (20)

Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...
Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...
Hautes Terres Centrales de Madagascar : pour qu'il n'y ait plus d'épidémies d...
 
Statut particulier sous officiers (2012-521)
Statut particulier sous officiers (2012-521)Statut particulier sous officiers (2012-521)
Statut particulier sous officiers (2012-521)
 
Présentation MSH
Présentation MSHPrésentation MSH
Présentation MSH
 
Au doigt et à l'oeil 'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...
Au doigt et à l'oeil   'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...Au doigt et à l'oeil   'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...
Au doigt et à l'oeil 'savoirs en tête' déc 2012 - bergey (atelier 6 - dispo...
 
Financier tunisien
Financier tunisienFinancier tunisien
Financier tunisien
 
Exploiter le web social
Exploiter le web socialExploiter le web social
Exploiter le web social
 
Rencontres Numériques 2013 : La Cantine de Toulouse
Rencontres Numériques 2013 : La Cantine de ToulouseRencontres Numériques 2013 : La Cantine de Toulouse
Rencontres Numériques 2013 : La Cantine de Toulouse
 
La télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrence
La télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrenceLa télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrence
La télévision par câble en France. Efficacité économique et concurrence
 
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Ouverture du Centre PMA (Procréation Médicalement Assistée)
 
Presentation esthetisme
Presentation esthetismePresentation esthetisme
Presentation esthetisme
 
Etudecas monbento
Etudecas monbentoEtudecas monbento
Etudecas monbento
 
Argu la tribune & moi juin 2011
Argu la tribune & moi juin 2011Argu la tribune & moi juin 2011
Argu la tribune & moi juin 2011
 
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
La presse au cdi, liens vers les sites 2012 2013
 
La Tribune, Supplement international report 2011
La Tribune, Supplement international report 2011La Tribune, Supplement international report 2011
La Tribune, Supplement international report 2011
 
Chateaux en France.
Chateaux en France.Chateaux en France.
Chateaux en France.
 
Presentation samva afci
Presentation samva afciPresentation samva afci
Presentation samva afci
 
FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.
FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.
FBR et/ou gratuité ? Présentation lors du colloque en Haïti.
 
Présentation c2i bis
Présentation c2i bisPrésentation c2i bis
Présentation c2i bis
 
Activité maths
Activité mathsActivité maths
Activité maths
 
Pneumologie affections respiratoires ovines
Pneumologie   affections respiratoires ovinesPneumologie   affections respiratoires ovines
Pneumologie affections respiratoires ovines
 

Similaire à Pourquoi une innovation pour l’accès aux soins des plus pauvres n’arrive-t-elle pas à passer l‘échelle ?

Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...
Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...
Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...
The National Collaborating Centre for Methods and Tools
 
Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso
Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso
Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso
valéry ridde
 
Recherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'Ouest
Recherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'OuestRecherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'Ouest
Recherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'Ouest
valéry ridde
 
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Global Financing Facility in support of Every Woman Every Child
 
Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso
Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso
Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso
valéry ridde
 
Augmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significativeAugmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significative
CFHI-FCASS
 
2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud
2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud
2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud
F2L-FranceLivingLabs
 
Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...
Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...
Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...
valéry ridde
 
Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...
Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...
Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...
valéry ridde
 
Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...
Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...
Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...
Health Evidence™
 
Réunion information Pépinière d'innovations Cluster i-Care
Réunion information Pépinière d'innovations Cluster i-CareRéunion information Pépinière d'innovations Cluster i-Care
Réunion information Pépinière d'innovations Cluster i-Care
adehan
 
Plan sida
Plan sidaPlan sida
Démarche Qualité
Démarche QualitéDémarche Qualité
Démarche Qualité
Ahmed
 
Edition 2014 du catalogue de formation continue EHESP
Edition 2014 du catalogue de formation continue EHESPEdition 2014 du catalogue de formation continue EHESP
Edition 2014 du catalogue de formation continue EHESP
EHESP Ecole des hautes études en santé publique
 
Programme de la journée | 1ère journée Innov'Asso
Programme de la journée | 1ère journée Innov'AssoProgramme de la journée | 1ère journée Innov'Asso
Programme de la journée | 1ère journée Innov'Asso
Innov'Asso
 
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Global Financing Facility in support of Every Woman Every Child
 
HSPP Showcase #2
HSPP Showcase #2HSPP Showcase #2
HSPP Showcase #2
DataNB
 
Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...
Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...
Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...
The National Collaborating Centre for Methods and Tools
 
Corevih et plan VIH/IST 2010-2014
Corevih et plan VIH/IST 2010-2014Corevih et plan VIH/IST 2010-2014
Corevih et plan VIH/IST 2010-2014
Vih.org
 

Similaire à Pourquoi une innovation pour l’accès aux soins des plus pauvres n’arrive-t-elle pas à passer l‘échelle ? (20)

Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...
Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...
Cours en ligne sur l'évaluation de l'impact sur la santé (EIS): un outil pour...
 
Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso
Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso
Free care for the worst-off : 5 years of research in Burkina Faso
 
Recherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'Ouest
Recherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'OuestRecherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'Ouest
Recherches sur les politiques d exemption en Afrique de l'Ouest
 
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
 
Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso
Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso
Évaluation de la politique de subvention des SONU au Burkina Faso
 
Augmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significativeAugmenter la capacité d’une participation significative
Augmenter la capacité d’une participation significative
 
2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud
2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud
2014-F2L IC Silver Economie 3 Mérigaud
 
Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...
Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...
Financement basé sur la performance en santé et équité au Burkina Faso: de la...
 
Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...
Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...
Que sait-on sur les projets et poliques de gratuité des médicaments en Afriqu...
 
Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...
Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...
Les interventions en ligne offrant des rétroactions personnalisées pour la pe...
 
Réunion information Pépinière d'innovations Cluster i-Care
Réunion information Pépinière d'innovations Cluster i-CareRéunion information Pépinière d'innovations Cluster i-Care
Réunion information Pépinière d'innovations Cluster i-Care
 
Plan sida
Plan sidaPlan sida
Plan sida
 
Démarche Qualité
Démarche QualitéDémarche Qualité
Démarche Qualité
 
Ppt ml
Ppt mlPpt ml
Ppt ml
 
Edition 2014 du catalogue de formation continue EHESP
Edition 2014 du catalogue de formation continue EHESPEdition 2014 du catalogue de formation continue EHESP
Edition 2014 du catalogue de formation continue EHESP
 
Programme de la journée | 1ère journée Innov'Asso
Programme de la journée | 1ère journée Innov'AssoProgramme de la journée | 1ère journée Innov'Asso
Programme de la journée | 1ère journée Innov'Asso
 
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
 
HSPP Showcase #2
HSPP Showcase #2HSPP Showcase #2
HSPP Showcase #2
 
Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...
Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...
Le rôle de la santé publique auprès des refuges offrant des services aux pers...
 
Corevih et plan VIH/IST 2010-2014
Corevih et plan VIH/IST 2010-2014Corevih et plan VIH/IST 2010-2014
Corevih et plan VIH/IST 2010-2014
 

Pourquoi une innovation pour l’accès aux soins des plus pauvres n’arrive-t-elle pas à passer l‘échelle ?

  • 1. Pourquoi une innovation pour l’accès aux soins des plus pauvres n’arrive-t-elle pas à passer l‘échelle ? V. Ridde
  • 2. Pourquoi innover ? • 1987 : généralisation de l’utilisateur payeur avec exonération pour les indigents • 1992 : promesses de recherches opérationnelles • 2000 : recherche sur l’acceptation sociale de l’exemption • 2005 : recherche sur l’immobilisme => besoin de connaissances locales • 2007 : recherche-action
  • 5. PROJET PILOTE EN 2007 • 50% CSPS avec sélection communautaire – Appropriation locale et pas de collusion – Pas de stigmatisation sociale – Peu d’erreurs d’exclusions/inclusions – Très faible couverture (2,5/1.000) • 50 % CSPS avec sélection par les agents de santé – Liste de 20 critères – 0,007% des consultations – Réclamation du processus communautaire
  • 6. PASSAGE À L’ÉCHELLE LOCALE • Trois districts ruraux du Burkina Faso • Deux districts ruraux du Niger • Deux zones de Ouagadougou au Faso
  • 7. POLITIQUES PUBLIQUES • • • • • • • • comité interministériel 2005 PNDS 2001-2010 puis 2011-2020 Directives de planification 2009 Subvention des accouchements (23%) 2007 Assurance nationale de santé et indigence 2010 Exemption de l’adhésion aux mutuelles 2011 Protection sociale 2012-2014 Stratégie de croissance 2011-2015
  • 8. PARTAGE DES CONNAISSANCES • Recherche-action participative • Multiples colloques au Burkina et internationaux • Multiples partages locaux, régionaux et nationaux avec les décideurs • Articles scientifiques en anglais • Notes de politique et livre en français • Atelier sous-régional en 2010
  • 9. CONSTATS • « des initiatives de recherches sur ce sujet sont développées notamment dans la région du Sahel et du Centre-Est » • Citation dans politique de protection sociale (Ministère de la Santé, 2010). • « certaines recherches sur les indigents dans les districts ne sont pas valorisées sur le plan national » (Bicaba et al., 2010)
  • 10. RECHERCHE EN COURS • Institutionnalisation et routines organisationnelles • Passage à l’échelle
  • 11. Processus de pérennisation Événements spécifiques à la pérennisation Événements conjoints PÉRENNITÉ Événements spécifiques à l’implantation Processus d’implantation Processus de planification Processus d’évaluation TEMPS Pluye et al. 2004
  • 12. PÉRENNITÉ POLITIQUES PUBLIQUES • HAUTE ORGANISATIONS • Institutionnalisation • MOYENNE • FAIBLE • Routine
  • 13. PASSAGE À L’ÉCHELLE • « des efforts délibérés pour renforcer l’impact d’innovations sanitaires testées avec succès afin d’en faire bénéficier un plus grand nombre de personnes et d’encourager la formulation de politiques et de programmes sur une base durable. » ExpandNet et OMS, 2011
  • 14. INNOVATION STRATÉGIE DE MISE À L’ÉCHELLE ORGANISATION HÔTE ÉQUIPE D’APPUI ExpandNet et OMS, 2011
  • 15. INNOVATION • Crédible scientifiquement mais « gymnastique verbale » sur les critères • Visible localement mais peu nationalement • Pertinent socialement et revalorisation de la solidarité • Avantages pour la santé mais peu pour l’Action sociale • Facile à mettre en œuvre • Répond aux besoins et intentions des agents • Testée localement dans contextes différents
  • 16. ÉQUIPE D’APPUI • Chercheurs reconnus mais peu entendus ou mal perçus • Intervenants locaux peu entendus • Bonne connaissance du contexte • Disponibilité de ressources • Capacité à former et soutenir • Proximité géographique physique
  • 17. STRATÉGIE DE MISE À L’ÉCHELLE • • • • • • Recherche-action participative Innovation claire et simple Tests et diffusion graduelle Implication des décideurs nationaux et locaux Nombreuses recherches évaluatives Nombreuses stratégies d’application des connaissances
  • 18. ORGANISATION HÔTE • • • • • • • • • Besoin perpétuellement identifié Nombreuses fenêtres d’opportunités Aucun leader sur la question Deux poids deux mesures sur la prudence du test Roulement du personnel Centralisation importante Prise de risque dangereuse Santé et action sociale Idéologie de la responsabilisation individuelle
  • 19. CONTEXTE • • • • • • Régime semi-autoritaire Société civile peu mobilisée sur cette question Politisation de l’administration Santé et indigence peu prioritaire Action sociale peu de moyens Aucun bailleur intéressé
  • 20. CONCLUSION • • • • Qui décide ? Des limites de la recherche engagée Effets de saturation ou d’épuisement ? Jusqu’où les chercheurs doivent-ils aller ?