SlideShare une entreprise Scribd logo
Colloque PGRO Paris 2014
Comment optimiser la présence et
l’action du groupe notamment dans les
thérapies des troubles de la
personnalité. Yves MAIRESSE
Intentions
•  Commencer à regarder comment la formation
PGRO a modifié ma pratique de groupe.
–  Place et rôle du groupe dans le processus
thérapeutique en PGRO?
•  Comment je suis passé d’une pratique en
groupe puis de groupe à une pratique « Avec »
le groupe.
•  Indiquer et discuter quelques modalités
d’intervention thérapeutique avec le groupe
dans les troubles de la personnalité.
Démarche
•  Rappeler quelques présupposés
concernant le groupe. K. Lewin et E. Kepner, C. Neri.
•  Définir le concept de fond groupal.
•  Envisager le concept de reproduction en
intégrant cette notion,
•  Optimiser le rôle du groupe dans le travail
de reconnaissance et réparation,
•  Regarder le mode d’intervention du TH.
Conception du groupe
Apports de K. Lewin
d’E. Kepner
Claudio Neri
Quelques présupposés
•  Un groupe est une totalité et possède sa dynamique
avec 5 éléments: Selon Lewin. Buts, normes, rôles, étapes de
développement du groupe, niveaux du système
•  Chaque groupe est un système + ou – ouvert ou fermé,
•  Tous les systèmes ont tendance à s'autoréguler
(individus, familles, groupe, etc....) ou à se fixer,
reproductions,
•  Les personnes ne peuvent être pleinement comprises
que si elles sont envisagées dans une perspective
interactive au sein d’un champ global de forces.
• Concept d’interdépendance : chaque changement
affecte l’ensemble. Concept d’ambiance affective.
• Le développement des individus sera freiné ou activé
par l’ambiance du groupe dont ils font partie.
•  On ne peut pas comprendre ce qui se passe dans
un groupe en connaissant ce qui se passe avec chaque
membre.
• Principe d’équifinalité. Plus de solutions possibles si on
stimule le groupe.
Elaine Kepner
•  Le groupe est un milieu psychosocial puissant
qui affecte profondément les sentiments, les
attitudes et les comportements des individus
•  Réciproquement, il est profondément transformé
lui-même par les attitudes, sentiments et
comportements des individus dans ce système.
•  A l'intérieur de ce système social, les processus
psychologiques se déroulent aux trois niveaux
simultanément: intrapersonnel, interpersonnel et
groupal.
Le concept de fond groupal
Le processus de reproduction au
sein d’un groupe
Claudio NERI
•  Idée que le groupe de thérapie est un espace où
se vivent, se revivent et se transforment des
affects: une fabrique de pensées, de rêves et
d’affects.
•  La conduite d’un membre renvoie au champ
groupal et s’analyse donc dans les interactions.
•  « L’essentiel devient la description du champ
interposé entre les individus et non pas les
individus en soi et leurs pulsions….Pour le
psychothérapeute de groupe, le champ est
maintenant tout aussi réel que la chaise sur
laquelle il est assis ».
En PGRO
•  Ce qui fait lien ce sont les affects + et -:
leur circulation, leur régulation, et les buts,
•  Le fond groupal va contenir plusieurs
besoins et enjeux développementaux
inachevés: attachement, estime de soi,
éros/éthos,
•  Le fond va aussi être activateur de SI qui
ne surgiraient ? Pas en relation
individuelle.
Suite
•  Le fond = ces enjeux au présent qui vont
venir colorer l’ambiance de groupe avec:
– Les corps en présence, « le sentir »,
– Les formes de contact, d’accordages, + -
– Les interactions affectives explicites ou
implicites,
•  Les SI mal assimilées issues d’un DC
chercheront à émerger au sein du
groupe,
Des MI d’origine groupale?
•  Que certains MI sont liés à des ambiances
groupales. Reproductions familiales ou
sociales. Exemples:
– Violences répétitives vécues en groupe,
–  Humiliations,
– Situations de honte,
– Messages et Interdits implicites,
– Non dits; Secrets de famille,
En groupe thérapeutique
•  Le groupe est un espace potentiel de
reproduction de relations vécues au sein
d’un système familial ou social,
•  Ces MI vont donc faire pression à la
frontière-contact, dans les relations
interindividuelles et avec le groupe.
•  Que ces affects seront à réguler avec le
groupe et pas uniquement au sein d’une
dyade thérapeute/client.
Conséquences pour le
psychothérapeute
• Apprendre à sentir, penser et agir en fonction des
difficultés manifestées dans le champ du groupe et
pas uniquement dans celui de chacun des
participants.
• Penser la reproduction comme un phénomène qui
met en jeu la situation groupale:
–  Individuel
–  Interindividuel
–  groupal
Conséquences suite
•  Travailler en incluant le groupe ou certains
membres en cours de séance….
•  J’ai ouvert puis généralisé cette possibilité
à partir d’une situation concrète où j’étais
en difficulté…et où l ’apport du groupe
s’est révélé une aide précieuse pour saisir
et réguler la situation…
Exemple clinique de
reproduction
•  Une interaction de violence implicite puis
explicite entre Magali et Francis. Sur
plusieurs séquences…Fra Psté schizoïde,
avec traits paranoïdes. Magali Psté
Borderline.
•  Fr. cherche à s’affirmer et à être reconnu
dans un lien avec une « sœur », de
caractère, Il a été dans une relation de
domination très peu régulée par les
parents; problématique de lenteur…
Clinique suite
•  Mag. A été prise dans une relation avec la
mère où elle comblait la perte de deux
enfants jumelles nées avant elle et DCD,
•  Le père de Mag. apparaît comme le
troisième enfant dans ce système familial,
peu intervenant, il ne régule pas la relation
mère fille, MG apparaît toujours comme
insatisfaisante, et insatisfaite
La reproduction croisée en
groupe
•  Plusieurs retours - de Frcis vers Mag, où il
signale qu’il se sent nié par elle…elle
estime qu’il déforme…
•  Une situation où il travaille et exprime sa
colère envers Magali. Qui est OK pour
entendre… le processus de liens avec la
sœur, ne suffit pas à endiguer…
Clinique suite
•  Progressivement: je suis pris dans un
dilemme comme un parent entre deux
enfants, je crois Mag plus solide qu’elle
n’est…elle s’effondre… IP complément.
•  Les membres du groupe sont médusés,
silencieux, haute intensité émotionnelle,
•  Affects mobilisés: rage, désespoir, peur
d’éclatement, impuissance,
détresse...sentiment d’injustice.
Clinique
•  Pause: reprise et intervention d’un
membre E. qui me parle…
•  Ce que chacun a observé, vécu. Travail
de reconnaissance avec le groupe quand
à la situation,
•  Nous nous apercevons que cette situation
concerne plusieurs membres qui évoquent
leur fratrie et les places…
Clinique suite
•  Ce qui apparaît c’est une reproduction
croisée de violence implicite où des
agressions subtiles ont été déniées
jusqu’alors entre Mag et Franc.
•  Je suis remis en question quant à mon
attitude de non protection de Mag, par
certains membres. Quant à Fr, il révèle
son sentiment que je ne l’aide pas assez à
s’exprimer au sein du groupe…
Changes de métier ou…?
•  Comprends que le travail de groupe fait
ressurgir des MI groupaux mettant en jeu
X interactions croisées,
•  Accepte le regard des autres membres du
groupe concernant certains enjeux où tu
te trouves pris,
•  Prends le temps de réguler pleinement ce
genre de situation avec le groupe,
Construis une pratique de groupe
– Qui tient compte de l’ambiance…des
reproductions groupales et sociales,
– Qui rend le groupe participant dans la plupart
des séquences et dans les trois phases RRR
– Qui régule aussi tes interactions avec tel
participant ou avec le groupe,
– Qui s’appuie sur la compétence affective
existante au sein du groupe, et qui aide à la
réguler…
Intégrer les reproductions
individuelles et les reproductions
groupales
Recherche d’une posture PGRO qui
intègre le groupe dans le travail
Meta hypothèse
On ne saurait envisager un groupe dont les
membres se développent alors que le
groupe lui-même reste stérile.
Il est indispensable de favoriser le
développement groupal par une sollicitation
active de ses membres en cours de travail
thérapeutique
Hypothèses
•  Il existe un niveau affectif de groupe, syncrétique qui
peut contenir des SI flottantes et pathogènes, en lien
avec des histoires groupales-individuelles, et avec des
affects rétrofléchis ou clivés dans les relations au sein du
groupe.
•  Ces SI pourront être agies ou portées par un ou
plusieurs membres du groupe, comme révélateurs de
non accessible, de non dit au sein du groupe.
•  A ne voir que la dimension individuelle ou
interindividuelle avec une séance classique, nous
négligerions la dimension groupale avec ses effets
potentiellement + ou --.
Hypothèses
•  Chaque mouvement individuel peut exprimer
une problématique sous-jacente du groupe.
•  Chaque mouvement de groupe peut exprimer
une ou des problématiques individuelles au sein
du groupe.
•  Chaque relation interindividuelle peut exprimer
une problématique du groupe.
•  Un groupe de 7 fermé avec engagement à
l’année.
•  Une séance toutes les deux ou trois
semaines.
•  Engagement rigoureux pour les
présences,
Modification du dispositif
Ouverture de groupe
•  Par l’indifférence créatrice initiale, nous
favorisons les émergences des SI.
– Pas d’exercices…de mise en train
– Eveil: sentir et vécu; individuel et groupal
•  Nous allons créer une alliance + avec le
groupe afin de tolérer ces affects innomés
– Buts formulés; lenteur; accepter des moments
d’incertitude, d’angoisse, tolérer certaines
agressions, régressions,
Soin au groupe
•  Dans cette phase je me préoccupe du
groupe à par entière. Le on, le nous.
•  L’écoute se centre sur l’ambiance. Matrice
Indifférenciation.
•  Le groupe devient un espace et contenant
relationnel, émotionnel et mental, ou se
vivent se revivent et se transforment des
affects.
Accompagnement
•  Une personne démarre en T.I. avec le Th.
•  Ecouter les résonances implicites du
groupe: ambiance, mouvements, etc…
•  Les membres du groupe pourront être
mobilisés en cours de séance dans le
travail.
•  Différents types de mobilisation.
Sollicitation du groupe
Selon les phases de travail.
Phase de reproduction
•  Qu’observez-vous? L’explicite.
–  Chez le patient? Dans l’interaction patient/thérapeute? Dans le groupe?
•  Que sentez-vous? L’implicite, l’intolérable?
•  Et si quelqu’un ici représentait cette
situation dont nous parlons? Postures,
sculpture de groupe.
•  Ex: Cath. Bouc émissaire et rejet.
Phase de reconnaissance
•  Ici il s’agira de mobiliser les capacités de
rêverie, d’imaginaire puis de pensée,
•  Qu’imaginez-vous?
•  Que pourrait éprouver cet enfant, ce
parent, ce frère….?
•  Qu’auriez-vous envie de dire à X à ce
moment? Quels seraient les mots qui
ouvriraient du nouveau…
Phase de réparation
•  Que le Th et le groupe contiennent et
régulent leurs propres émotions face à des
affects ou conduites intolérables est déjà
positif pour certains patients. Exemple
Cath. Notion d’ambiance +
•  Ensuite il y a des échanges, des
propositions qui viennent du groupe,
régulées par moi et mises en forme avec
mon aide…Co-construction..
Aménagements dans ma pratique.
1
•  La situation de groupe suscite des
reproductions autour d’épisodes de
contact toxiques vécus en situation
groupale et dont le groupe de thérapie va
devenir porteur.
•  Le travail d’analyse dans certaines
situations me paraît plus pertinent en le
prenant au niveau des interrelations ou du
fond groupal plutôt qu’uniquement dans un
dialogue avec le psychothérapeute.
Aménagements 2
•  Il me semble que les affects mobilisés en
groupe sont porteurs de sens pour le
groupe, pour chacun et parfois renvoient à
des configurations familiales ou groupales
ou des dysfonctionnements ont entravé le
développement du Self.
•  Humiliation, honte, non protection,
confusions, incestualité,
Aménagements 3
•  Une attention plus grande aux
mouvements affectifs dans le groupe.
•  Des sollicitations du groupe, lorsque je
travaille avec quelqu’un et que j’observe et
ressent des affects mouvements + dans le
groupe ou au contraire des baisses ++
d’attentions et d’énergie.
•  Commenter les processus, exprimer ce
que j’observe, demander du retour sur ce
qui est observé, vécu par les participants
sur l’interaction en cours.
Aménagements. 4
•  Durant un travail individuel, laisser vivre
des interventions de membres du groupe
à certains moments et les réguler..
•  Ouvrir du sens à propos de certaines
expressions dysrégulées, qui
apparaissent,
•  Accepter les regards de membres du
groupe sur mes zones de corruption dans
certaines séquences relationnelles.
Aménagements 5
•  Exemple ce qui m’est apparu très clair et
restaurateur pour Ch., c’est que des
femmes du groupe osent dire ce qu’elles
ressentaient de ma zone de corruption
avec elle. Humilité. Régulation du tiers.
•  Travailler « avec », « au sein de »
implique de conduire le travail, d’intégrer
les actions des membres du groupe tout
en les régulant.
A consulter
•  Au cœur des groupes: « Explorer et
penser les pratiques en Gestalt-thérapie »,
Revue commune de la SFG et du CEG-t suite au
colloque de Lille de mars 2013, et notamment les articles
de..
–  Yves Mairesse: Gestalt-thérapie du lien avec le
groupe P. 85
–  Jean François Gravouil: Réguler un groupe un enjeu
majeur P. 117
–  Chantal Masquelier: En groupe? De groupe? Au cœur
du groupe? Page 9.
Suite Biblio
–  Chantal Masquelier: En groupe? De groupe? Au cœur
du groupe? Page 9.
–  Pierre Van Damme: Du champ de transférence à la
communauté créatrice- P. 39.
Ouvrage à commander au secrétariat SFG
123 rue Violette Leduc,
26500 Bourg Les Valence, France.
On peut aussi acheter les articles sur www.cairn.info/.

Contenu connexe

En vedette

JF Gravouil Le champ 1 et Neuro
JF Gravouil Le champ 1 et NeuroJF Gravouil Le champ 1 et Neuro
JF Gravouil Le champ 1 et Neuro
Cyrille BERTRAND
 
André Lapointe Le champ1
André Lapointe Le champ1André Lapointe Le champ1
André Lapointe Le champ1
Cyrille BERTRAND
 
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillardRipgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Cyrille BERTRAND
 
Implication15 iusmm
Implication15 iusmmImplication15 iusmm
Implication15 iusmm
Cyrille BERTRAND
 
Ripgro 2014 depression d.noel
Ripgro 2014 depression d.noelRipgro 2014 depression d.noel
Ripgro 2014 depression d.noel
Cyrille BERTRAND
 
La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9
La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9
La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9
Cyrille BERTRAND
 

En vedette (7)

JF Gravouil Le champ 1 et Neuro
JF Gravouil Le champ 1 et NeuroJF Gravouil Le champ 1 et Neuro
JF Gravouil Le champ 1 et Neuro
 
André Lapointe Le champ1
André Lapointe Le champ1André Lapointe Le champ1
André Lapointe Le champ1
 
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillardRipgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
 
Implication15 iusmm
Implication15 iusmmImplication15 iusmm
Implication15 iusmm
 
DSM-5 couverture
DSM-5 couvertureDSM-5 couverture
DSM-5 couverture
 
Ripgro 2014 depression d.noel
Ripgro 2014 depression d.noelRipgro 2014 depression d.noel
Ripgro 2014 depression d.noel
 
La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9
La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9
La psychothérapie du lien amoureux (paris 2014) v9
 

Similaire à Ripgro 2014 groupe y.mairesse

CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...
CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...
CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...
SoniaTrop
 
Diapo coaching
Diapo coachingDiapo coaching
Diapo coaching
Claire Truquet
 
Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...
Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...
Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...
Yves Convert
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
Martinsky Desjardins
 
Palo Alto et la méthode PEARL par Teresa Garcia
Palo Alto et la méthode PEARL par Teresa GarciaPalo Alto et la méthode PEARL par Teresa Garcia
Palo Alto et la méthode PEARL par Teresa Garcia
LACT
 
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGIPdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Neurocoach
 
Psychotherapie carl rogers
Psychotherapie carl rogersPsychotherapie carl rogers
Psychotherapie carl rogersgjmendietap
 
Prévenir le burn out
Prévenir le burn outPrévenir le burn out
Prévenir le burn out
LACT
 
Atelier philippe bigot
Atelier philippe bigotAtelier philippe bigot
Atelier philippe bigot
Patrice PESME
 
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YouthMentalHealthCan
 
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennisImpact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Gérard Vaillant
 
Introduction communication gc4
Introduction communication gc4Introduction communication gc4
Introduction communication gc4
Rajaeben3
 
Programme le nouveau salon 2019-2020
Programme le nouveau salon 2019-2020Programme le nouveau salon 2019-2020
Programme le nouveau salon 2019-2020
Julia Peyron (Guerin)
 
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
ValryEpeeEbongue
 
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Gérard Vaillant
 
La psychologie sociale manu
La psychologie sociale manuLa psychologie sociale manu
La psychologie sociale manu
Emmanuel Senna
 
La psychologie sociale Master II GRH
La psychologie sociale Master II GRHLa psychologie sociale Master II GRH
La psychologie sociale Master II GRH
Emmanuel Senna
 
Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.jc WECKERLE
 
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivantsFormation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivants
nous sommes vivants
 
Recueil de textes en counseling
Recueil de textes en counselingRecueil de textes en counseling
Recueil de textes en counselingLouis Cournoyer
 

Similaire à Ripgro 2014 groupe y.mairesse (20)

CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...
CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...
CONGRES SETE 2019 : Se former à la dynamique de groupe pour gérer l'agressivi...
 
Diapo coaching
Diapo coachingDiapo coaching
Diapo coaching
 
Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...
Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...
Communication Non Violente : dialoguer de manière bienveillante, c’est possib...
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
 
Palo Alto et la méthode PEARL par Teresa Garcia
Palo Alto et la méthode PEARL par Teresa GarciaPalo Alto et la méthode PEARL par Teresa Garcia
Palo Alto et la méthode PEARL par Teresa Garcia
 
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGIPdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
 
Psychotherapie carl rogers
Psychotherapie carl rogersPsychotherapie carl rogers
Psychotherapie carl rogers
 
Prévenir le burn out
Prévenir le burn outPrévenir le burn out
Prévenir le burn out
 
Atelier philippe bigot
Atelier philippe bigotAtelier philippe bigot
Atelier philippe bigot
 
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
 
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennisImpact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
 
Introduction communication gc4
Introduction communication gc4Introduction communication gc4
Introduction communication gc4
 
Programme le nouveau salon 2019-2020
Programme le nouveau salon 2019-2020Programme le nouveau salon 2019-2020
Programme le nouveau salon 2019-2020
 
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
 
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
 
La psychologie sociale manu
La psychologie sociale manuLa psychologie sociale manu
La psychologie sociale manu
 
La psychologie sociale Master II GRH
La psychologie sociale Master II GRHLa psychologie sociale Master II GRH
La psychologie sociale Master II GRH
 
Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.
 
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivantsFormation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivants
 
Recueil de textes en counseling
Recueil de textes en counselingRecueil de textes en counseling
Recueil de textes en counseling
 

Ripgro 2014 groupe y.mairesse

  • 1. Colloque PGRO Paris 2014 Comment optimiser la présence et l’action du groupe notamment dans les thérapies des troubles de la personnalité. Yves MAIRESSE
  • 2. Intentions •  Commencer à regarder comment la formation PGRO a modifié ma pratique de groupe. –  Place et rôle du groupe dans le processus thérapeutique en PGRO? •  Comment je suis passé d’une pratique en groupe puis de groupe à une pratique « Avec » le groupe. •  Indiquer et discuter quelques modalités d’intervention thérapeutique avec le groupe dans les troubles de la personnalité.
  • 3. Démarche •  Rappeler quelques présupposés concernant le groupe. K. Lewin et E. Kepner, C. Neri. •  Définir le concept de fond groupal. •  Envisager le concept de reproduction en intégrant cette notion, •  Optimiser le rôle du groupe dans le travail de reconnaissance et réparation, •  Regarder le mode d’intervention du TH.
  • 4. Conception du groupe Apports de K. Lewin d’E. Kepner Claudio Neri
  • 5. Quelques présupposés •  Un groupe est une totalité et possède sa dynamique avec 5 éléments: Selon Lewin. Buts, normes, rôles, étapes de développement du groupe, niveaux du système •  Chaque groupe est un système + ou – ouvert ou fermé, •  Tous les systèmes ont tendance à s'autoréguler (individus, familles, groupe, etc....) ou à se fixer, reproductions, •  Les personnes ne peuvent être pleinement comprises que si elles sont envisagées dans une perspective interactive au sein d’un champ global de forces.
  • 6. • Concept d’interdépendance : chaque changement affecte l’ensemble. Concept d’ambiance affective. • Le développement des individus sera freiné ou activé par l’ambiance du groupe dont ils font partie. •  On ne peut pas comprendre ce qui se passe dans un groupe en connaissant ce qui se passe avec chaque membre. • Principe d’équifinalité. Plus de solutions possibles si on stimule le groupe.
  • 7. Elaine Kepner •  Le groupe est un milieu psychosocial puissant qui affecte profondément les sentiments, les attitudes et les comportements des individus •  Réciproquement, il est profondément transformé lui-même par les attitudes, sentiments et comportements des individus dans ce système. •  A l'intérieur de ce système social, les processus psychologiques se déroulent aux trois niveaux simultanément: intrapersonnel, interpersonnel et groupal.
  • 8. Le concept de fond groupal Le processus de reproduction au sein d’un groupe
  • 9. Claudio NERI •  Idée que le groupe de thérapie est un espace où se vivent, se revivent et se transforment des affects: une fabrique de pensées, de rêves et d’affects. •  La conduite d’un membre renvoie au champ groupal et s’analyse donc dans les interactions. •  « L’essentiel devient la description du champ interposé entre les individus et non pas les individus en soi et leurs pulsions….Pour le psychothérapeute de groupe, le champ est maintenant tout aussi réel que la chaise sur laquelle il est assis ».
  • 10. En PGRO •  Ce qui fait lien ce sont les affects + et -: leur circulation, leur régulation, et les buts, •  Le fond groupal va contenir plusieurs besoins et enjeux développementaux inachevés: attachement, estime de soi, éros/éthos, •  Le fond va aussi être activateur de SI qui ne surgiraient ? Pas en relation individuelle.
  • 11. Suite •  Le fond = ces enjeux au présent qui vont venir colorer l’ambiance de groupe avec: – Les corps en présence, « le sentir », – Les formes de contact, d’accordages, + - – Les interactions affectives explicites ou implicites, •  Les SI mal assimilées issues d’un DC chercheront à émerger au sein du groupe,
  • 12. Des MI d’origine groupale? •  Que certains MI sont liés à des ambiances groupales. Reproductions familiales ou sociales. Exemples: – Violences répétitives vécues en groupe, –  Humiliations, – Situations de honte, – Messages et Interdits implicites, – Non dits; Secrets de famille,
  • 13. En groupe thérapeutique •  Le groupe est un espace potentiel de reproduction de relations vécues au sein d’un système familial ou social, •  Ces MI vont donc faire pression à la frontière-contact, dans les relations interindividuelles et avec le groupe. •  Que ces affects seront à réguler avec le groupe et pas uniquement au sein d’une dyade thérapeute/client.
  • 14. Conséquences pour le psychothérapeute • Apprendre à sentir, penser et agir en fonction des difficultés manifestées dans le champ du groupe et pas uniquement dans celui de chacun des participants. • Penser la reproduction comme un phénomène qui met en jeu la situation groupale: –  Individuel –  Interindividuel –  groupal
  • 15. Conséquences suite •  Travailler en incluant le groupe ou certains membres en cours de séance…. •  J’ai ouvert puis généralisé cette possibilité à partir d’une situation concrète où j’étais en difficulté…et où l ’apport du groupe s’est révélé une aide précieuse pour saisir et réguler la situation…
  • 16. Exemple clinique de reproduction •  Une interaction de violence implicite puis explicite entre Magali et Francis. Sur plusieurs séquences…Fra Psté schizoïde, avec traits paranoïdes. Magali Psté Borderline. •  Fr. cherche à s’affirmer et à être reconnu dans un lien avec une « sœur », de caractère, Il a été dans une relation de domination très peu régulée par les parents; problématique de lenteur…
  • 17. Clinique suite •  Mag. A été prise dans une relation avec la mère où elle comblait la perte de deux enfants jumelles nées avant elle et DCD, •  Le père de Mag. apparaît comme le troisième enfant dans ce système familial, peu intervenant, il ne régule pas la relation mère fille, MG apparaît toujours comme insatisfaisante, et insatisfaite
  • 18. La reproduction croisée en groupe •  Plusieurs retours - de Frcis vers Mag, où il signale qu’il se sent nié par elle…elle estime qu’il déforme… •  Une situation où il travaille et exprime sa colère envers Magali. Qui est OK pour entendre… le processus de liens avec la sœur, ne suffit pas à endiguer…
  • 19. Clinique suite •  Progressivement: je suis pris dans un dilemme comme un parent entre deux enfants, je crois Mag plus solide qu’elle n’est…elle s’effondre… IP complément. •  Les membres du groupe sont médusés, silencieux, haute intensité émotionnelle, •  Affects mobilisés: rage, désespoir, peur d’éclatement, impuissance, détresse...sentiment d’injustice.
  • 20. Clinique •  Pause: reprise et intervention d’un membre E. qui me parle… •  Ce que chacun a observé, vécu. Travail de reconnaissance avec le groupe quand à la situation, •  Nous nous apercevons que cette situation concerne plusieurs membres qui évoquent leur fratrie et les places…
  • 21. Clinique suite •  Ce qui apparaît c’est une reproduction croisée de violence implicite où des agressions subtiles ont été déniées jusqu’alors entre Mag et Franc. •  Je suis remis en question quant à mon attitude de non protection de Mag, par certains membres. Quant à Fr, il révèle son sentiment que je ne l’aide pas assez à s’exprimer au sein du groupe…
  • 22. Changes de métier ou…? •  Comprends que le travail de groupe fait ressurgir des MI groupaux mettant en jeu X interactions croisées, •  Accepte le regard des autres membres du groupe concernant certains enjeux où tu te trouves pris, •  Prends le temps de réguler pleinement ce genre de situation avec le groupe,
  • 23. Construis une pratique de groupe – Qui tient compte de l’ambiance…des reproductions groupales et sociales, – Qui rend le groupe participant dans la plupart des séquences et dans les trois phases RRR – Qui régule aussi tes interactions avec tel participant ou avec le groupe, – Qui s’appuie sur la compétence affective existante au sein du groupe, et qui aide à la réguler…
  • 24. Intégrer les reproductions individuelles et les reproductions groupales Recherche d’une posture PGRO qui intègre le groupe dans le travail
  • 25. Meta hypothèse On ne saurait envisager un groupe dont les membres se développent alors que le groupe lui-même reste stérile. Il est indispensable de favoriser le développement groupal par une sollicitation active de ses membres en cours de travail thérapeutique
  • 26. Hypothèses •  Il existe un niveau affectif de groupe, syncrétique qui peut contenir des SI flottantes et pathogènes, en lien avec des histoires groupales-individuelles, et avec des affects rétrofléchis ou clivés dans les relations au sein du groupe. •  Ces SI pourront être agies ou portées par un ou plusieurs membres du groupe, comme révélateurs de non accessible, de non dit au sein du groupe. •  A ne voir que la dimension individuelle ou interindividuelle avec une séance classique, nous négligerions la dimension groupale avec ses effets potentiellement + ou --.
  • 27. Hypothèses •  Chaque mouvement individuel peut exprimer une problématique sous-jacente du groupe. •  Chaque mouvement de groupe peut exprimer une ou des problématiques individuelles au sein du groupe. •  Chaque relation interindividuelle peut exprimer une problématique du groupe.
  • 28. •  Un groupe de 7 fermé avec engagement à l’année. •  Une séance toutes les deux ou trois semaines. •  Engagement rigoureux pour les présences, Modification du dispositif
  • 29. Ouverture de groupe •  Par l’indifférence créatrice initiale, nous favorisons les émergences des SI. – Pas d’exercices…de mise en train – Eveil: sentir et vécu; individuel et groupal •  Nous allons créer une alliance + avec le groupe afin de tolérer ces affects innomés – Buts formulés; lenteur; accepter des moments d’incertitude, d’angoisse, tolérer certaines agressions, régressions,
  • 30. Soin au groupe •  Dans cette phase je me préoccupe du groupe à par entière. Le on, le nous. •  L’écoute se centre sur l’ambiance. Matrice Indifférenciation. •  Le groupe devient un espace et contenant relationnel, émotionnel et mental, ou se vivent se revivent et se transforment des affects.
  • 31. Accompagnement •  Une personne démarre en T.I. avec le Th. •  Ecouter les résonances implicites du groupe: ambiance, mouvements, etc… •  Les membres du groupe pourront être mobilisés en cours de séance dans le travail. •  Différents types de mobilisation.
  • 32. Sollicitation du groupe Selon les phases de travail.
  • 33. Phase de reproduction •  Qu’observez-vous? L’explicite. –  Chez le patient? Dans l’interaction patient/thérapeute? Dans le groupe? •  Que sentez-vous? L’implicite, l’intolérable? •  Et si quelqu’un ici représentait cette situation dont nous parlons? Postures, sculpture de groupe. •  Ex: Cath. Bouc émissaire et rejet.
  • 34. Phase de reconnaissance •  Ici il s’agira de mobiliser les capacités de rêverie, d’imaginaire puis de pensée, •  Qu’imaginez-vous? •  Que pourrait éprouver cet enfant, ce parent, ce frère….? •  Qu’auriez-vous envie de dire à X à ce moment? Quels seraient les mots qui ouvriraient du nouveau…
  • 35. Phase de réparation •  Que le Th et le groupe contiennent et régulent leurs propres émotions face à des affects ou conduites intolérables est déjà positif pour certains patients. Exemple Cath. Notion d’ambiance + •  Ensuite il y a des échanges, des propositions qui viennent du groupe, régulées par moi et mises en forme avec mon aide…Co-construction..
  • 36. Aménagements dans ma pratique. 1 •  La situation de groupe suscite des reproductions autour d’épisodes de contact toxiques vécus en situation groupale et dont le groupe de thérapie va devenir porteur. •  Le travail d’analyse dans certaines situations me paraît plus pertinent en le prenant au niveau des interrelations ou du fond groupal plutôt qu’uniquement dans un dialogue avec le psychothérapeute.
  • 37. Aménagements 2 •  Il me semble que les affects mobilisés en groupe sont porteurs de sens pour le groupe, pour chacun et parfois renvoient à des configurations familiales ou groupales ou des dysfonctionnements ont entravé le développement du Self. •  Humiliation, honte, non protection, confusions, incestualité,
  • 38. Aménagements 3 •  Une attention plus grande aux mouvements affectifs dans le groupe. •  Des sollicitations du groupe, lorsque je travaille avec quelqu’un et que j’observe et ressent des affects mouvements + dans le groupe ou au contraire des baisses ++ d’attentions et d’énergie. •  Commenter les processus, exprimer ce que j’observe, demander du retour sur ce qui est observé, vécu par les participants sur l’interaction en cours.
  • 39. Aménagements. 4 •  Durant un travail individuel, laisser vivre des interventions de membres du groupe à certains moments et les réguler.. •  Ouvrir du sens à propos de certaines expressions dysrégulées, qui apparaissent, •  Accepter les regards de membres du groupe sur mes zones de corruption dans certaines séquences relationnelles.
  • 40. Aménagements 5 •  Exemple ce qui m’est apparu très clair et restaurateur pour Ch., c’est que des femmes du groupe osent dire ce qu’elles ressentaient de ma zone de corruption avec elle. Humilité. Régulation du tiers. •  Travailler « avec », « au sein de » implique de conduire le travail, d’intégrer les actions des membres du groupe tout en les régulant.
  • 41. A consulter •  Au cœur des groupes: « Explorer et penser les pratiques en Gestalt-thérapie », Revue commune de la SFG et du CEG-t suite au colloque de Lille de mars 2013, et notamment les articles de.. –  Yves Mairesse: Gestalt-thérapie du lien avec le groupe P. 85 –  Jean François Gravouil: Réguler un groupe un enjeu majeur P. 117 –  Chantal Masquelier: En groupe? De groupe? Au cœur du groupe? Page 9.
  • 42. Suite Biblio –  Chantal Masquelier: En groupe? De groupe? Au cœur du groupe? Page 9. –  Pierre Van Damme: Du champ de transférence à la communauté créatrice- P. 39. Ouvrage à commander au secrétariat SFG 123 rue Violette Leduc, 26500 Bourg Les Valence, France. On peut aussi acheter les articles sur www.cairn.info/.