SlideShare une entreprise Scribd logo
Saudoyez : et de deux !
1er
National en yearling à Châteauroux
L’an dernier, en décrochant la timbale avec une victoire nationale en yearling à Argenton, Kevin Saudoyez avait
frappé fort. Et pour beaucoup, il confirmait là le bien que l’on pensait de lui avec une carrière ascentionnelle
depuis ses débuts en 2008. Certains amateurs, doués, jouent toute une vie en flirtant avec une victoire
nationale sans jamais l’obtenir. Les superlatifs peuvent désormais pleuvoir. Car le jeune homme de Tertre
vient d’inscrire une nouvelle victoire nationale à son palmarès en raflant la mise sur le Châteauroux, de
nouveau chez les yearlings. A 28 ans, Kevin Saudoyez entre dans le club très restreint des champions qui ont
signé deux victoires nationales en douze mois !
Le propre des vrais, des grands champions, est de toujours revoir ses objectifs à la hausse. De ne pas se
contenter d’un succès. Le plus difficile n’est pas d’atteindre une fois le sommet mais c’est d’y rester. C’est vrai
pour tout, y compris la colombophilie. Un art dont beaucoup peuvent parler pendant des heures. Même ceux
qui n’ont pas obtenu le dixième du quart des résultats acquis par Kevin Saudoyez en neuf années de pratique
seulement.
Diable ! Victoire nationale et 2e
As Pigeon National Grand Demi-Fond en 2016 et victoire nationale en 2017,
avec une première licence signée en 2008, on peut parler de prodige. « Il est comme ça, Kevin ! Quand il se
consacre à quelque chose, c’est à fond et pour gagner. C’est un perfectionniste. » C’est Ingrid, sa compagne qui
le dit. On la croit sans sourciller. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Et lorsque Kevin parle lui-même de
colombophilie, il en parle vite, très vite. Il en parle bien , très bien. Et avec passion. Une petite visite de
courtoisie à Tertre et on ne voit pas le temps passer.
« RYTHME SOUTENU »
Avant ce nouvel exploit, la colonie Saudoyez avait déjà fait parler d’elle tout au long de la saison. « C’est vrai
que j’étais plutôt satisfait. L’objectif était de briller en championnat provincial. Cela a été le cas et, en plus, on
avait accroché un 1er
AWC sur Montluçon et sur Bourges. Avec des 1er
au noyau/1000 et un pourcentage de
prix légèrement supérieur à 65% j’étais déjà content. Ce succès sur Châteauroux décuple évidemment ce
sentiment. Pourtant, même si je mets toujours mes pigeons dans l’intention de gagner, je ne pensais pas que ce
serait pour moi ce jour-là ». Kevin poursuit plus loin son explication : « En voyant les conditions sur la ligne de
vol, je m’attendais à ce que ça rentre par le Tournaisis. Je m’étais dis que ça allait d’abord tomber là-bas. Plus la
matinée avançait, plus j’en étais persuadé. Le vent poussait par là. Mon papa m’a appelé et je lui ai livré mon
pressentiment. A peine je lui dit ça, je vois mon pigeon. Je raccroche et le pigeon, qui ne revient pas droit mais
comme s’il revenait de Tournai, file dans le pigeonnier des jeunes. Je le prends, je le remets dans son
pigeonnier et quand j’annonce, je constate qu’il n’y a rien d’autre chez les yearlings. J’ai attendu deux bonnes
heures avant de crier victoire. Je sais que pour les longs points, ça peut tomber comme des rafales. »
Cette fusée de Châteauroux est une femelle. Pas un hasard sans doute si elle a filé dans le pigeonnier des jeunes
à son arrivée. « Depuis quelque temps, histoire de garder le niveau de forme et de motivation, les volées
d‘entraînement se font par sexe. Mais vieux, yearlings et jeunes sortent ensemble. Je joue mes pigeons à un
rythme soutenu. L’équipe pour les nationaux à plus de dix concours, cela va de 4000 à 5200 kilomètres volés
en concours depuis le début de la saison. Je leur demande beaucoup et seuls les meilleurs pigeons peuvent
tenir un tel rythme. Celle qui a gagné Châteauroux était sur 8 plumes. J’ai poussé plus encore la méthode de
l’obscurcissement cette saison et je suis convaincu que cela a payé. »
« OBSCURCISSEMENT ET MUE »
Kevin Saudoyez avait déjà mis en pratique la méthode de l’obscurcissement ces dernières saisons. Mais il
affine encore sa méthode, la pousse davantage : « J’essaye de m’adapter à ce que mes pigeons aiment. Je change
constamment de saison en saison. Je fais des essais. Raccourcir les heures de luminosité à telle période de la
saison pour les uns, l’augmenter à telle autre période, pour les autres, cela influence les temps de mue, la
forme, la motivation. J’ai aussi changé mes mélanges par rapport à l’an passé. Et pour les entraînements, je
m’adapte à ce qui se passe dans mes colombiers. Il faut constamment s’adapter, surtout pour la motivation.
Dès que je repère un changement chez les pigeons, je change quelque chose. Pour le vent et la masse, je ne sais
rien y faire. Mais pour le reste, l’amateur a les cartes en main. »
Vent et masse, parlons-en ! D’autant que pour les concours de grand demi-fond, on sait que les pigeons du nord
du pays sont quatre fois plus nombreux que ceux du sud… L’avis du champion : « On entend souvent dire qu’on
est bien mis, nous, ici dans le Borinage. Mais c’est une idée toute faite. Selon le vent, on peut être très mal mis,
hein ! J’épluche les classements et je constate tout de même que pour tous les francophones, cela a été une
saison très rude. Combien va-t-on en retrouver dans les classements des championnats nationaux. On a sans
doute assez avec une seule main pour compter ceux qui sont dans le top 30. Donc, bien mis ou mal mis, c’est
toujours vite dit. Quand je disais que la femelle qui remporte Châteauroux revenait de Tournai, je ne sais pas si
elle vraiment allée jusque-là. Soyons clairs : elle revenait de cette direction. Peut-être a-t-elle crocheté au bord
du bois ici ou alors plus loin ? Je n’en sais rien. Mais elle a crocheté au bon moment pour l’emporter, c’est
finalement ce qui compte. Pour la majorité des concours qui me concernent, on sait qu’il y a deux grandes
lignes de vol avec une masse importante. Une qui file entre Gand et Bruges et l’autre qui file droit sur Anvers.
Le Borinage est entre les deux. Si tes pigeons veulent avec les meilleurs, tu seras dans le bon. Après, pour les
pigeons qui continuent vers le nord, il faut voir les conditions dans les plaines belges. Si le vent est favorable,
t’es dans le bon mais t’es loin. S’il l’est moins, tu peux espérer un très bon classement. Le reste, c’est de la
littérature. »
DES PIGEONS HARGNEUX
Tester, chercher, trouver, Kevin Saudoyez le fait dans tous les domaines. A fortiori dans la reproduction, base
de tout succès en colombophilie. La gagnante de ce Châteauroux III est issue de la fameuse souche Cirier-
Ruelle (lui-même issu des Roosens) côté paternel. La mère, elle, est un pur produit Saudoyez dont elle est la
troisième génération.
« J’ai déjà dit tout le bien que je pensais des pigeons issus des croisements avec les pigeons de Cirier-Ruelle. Je
remarque une constante dans leurs caractéristiques : la hargne. Ce sont des pigeons qui ont du caractère et
c’est ce que je recherche. Même les femelles sont hargneuses. Celle-ci, il était même difficile de l’accoupler. On a
fini par pouvoir le faire en juin !! Avant cela, elle avait repoussé, et pas gentiment, une foule de prétendants.
D’habitude, c’est ta femelle que tout retrouve parfois avec une sale tête mais avec elle, c’était le mâle qui en
prenait pour son grade. Je ne dis pas que je cherche des pigeons qui te démontent le reste du colombier mais il
faut un minimum de caractère. »
La saison s’est passée sans trop de heurts du côté de Tertre. Comprenez par là que les pertes ne sont pas légion
dans les yearlings et les pigeonneaux. Or, le niveau est devenu tellement élevé dans la colonie Saudoyez qu’il
faut aligner de sacrées performances pour y garder sa place. Des pigeonneaux, j’en ai perdu très peu. Et encore,
c’était sur des concours préparatoires. Je continue leur formation en les entraînant avec les vieux et en les
jouant sur les concours de vitesse. Les yearlings qui ont fait la saison des nationaux en ont bientôt fini. Ce sera
bientôt le tri. » Il sera drastique. Unique base : les résultats. Et on n’en est plus à ne conserver que les auteurs
de prix par 10. « Non car il y en a trop. Je ne conserverai que ceux qui ont fait des premiers prix. Je n’ai pas
assez de places dans les pigeonniers si je veux garder tout le monde. » C’est dire à quel niveau on se situe
désormais dans la colonie. « Pour ce qui est du passage à la reproduction, je prends aussi comme base les
résultats mais la prise en main intervient aussi. Parce que je connais désormais mes pigeons et que je veux
qu’ils correspondent aux critères qui sont les miens pour des reproducteurs. »
Il faut croire que ce sont de bons critères puisque les purs produits Saudoyez engendrent déjà leur propre
lignée avec des résultats retentissants.
Quant aux changements prévus pour aborder la saison 2018, ils ne seront pas légion. « Je vais changer le
pigeonnier des femelles histoire de prolonger encore l’obscurcissement. Cela demande quelques
aménagements. Je veux voir jusqu’où je peux aller avec cette méthode. Et chez les reproducteurs, je pousserai
encore la construction de la lignée actuelle basée sur le croisement entre mon As Pigeon et « Ambre ». Cela
donne des pigeons capables de décrocher de la masse, ce qui peut faire toute la différence. »
Les journées d’Ingrid et Kevin seront toujours bien remplies en 2018, avec le petit dernier de la famille qui
désormais passe bien toutes ses nuits et des pigeons que Kevin continuera de soigner et entraîner chaque
matin avant de se rendre au travail.
Elle n’est pas belle la vie de champion ?

Contenu connexe

Similaire à Saudoyez chateauroux

A table avec trois champions, brelan d'as
A table avec trois champions, brelan d'asA table avec trois champions, brelan d'as
A table avec trois champions, brelan d'as
Fabrice Carlier
 
Le Bourges AWC pour Didier Lumay !
Le Bourges AWC pour Didier Lumay !Le Bourges AWC pour Didier Lumay !
Le Bourges AWC pour Didier Lumay !
Fabrice Carlier
 
Hadrien marsille ça file
Hadrien marsille ça fileHadrien marsille ça file
Hadrien marsille ça file
Fabrice Carlier
 
Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !
Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !
Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !
Fabrice Carlier
 
Carré d’as pour Vandeputte/Kubica !
Carré d’as pour Vandeputte/Kubica ! Carré d’as pour Vandeputte/Kubica !
Carré d’as pour Vandeputte/Kubica !
Fabrice Carlier
 
Olivier dewolf
Olivier dewolfOlivier dewolf
Olivier dewolf
Fabrice Carlier
 
Joseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège yls
Joseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège ylsJoseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège yls
Joseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège yls
Fabrice Carlier
 
Reportage saudoyez kevin
Reportage saudoyez kevinReportage saudoyez kevin
Reportage saudoyez kevin
Fabrice Carlier
 

Similaire à Saudoyez chateauroux (8)

A table avec trois champions, brelan d'as
A table avec trois champions, brelan d'asA table avec trois champions, brelan d'as
A table avec trois champions, brelan d'as
 
Le Bourges AWC pour Didier Lumay !
Le Bourges AWC pour Didier Lumay !Le Bourges AWC pour Didier Lumay !
Le Bourges AWC pour Didier Lumay !
 
Hadrien marsille ça file
Hadrien marsille ça fileHadrien marsille ça file
Hadrien marsille ça file
 
Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !
Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !
Stéphane depasse confirme qu’il est « monsieur barcelone » !
 
Carré d’as pour Vandeputte/Kubica !
Carré d’as pour Vandeputte/Kubica ! Carré d’as pour Vandeputte/Kubica !
Carré d’as pour Vandeputte/Kubica !
 
Olivier dewolf
Olivier dewolfOlivier dewolf
Olivier dewolf
 
Joseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège yls
Joseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège ylsJoseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège yls
Joseph westphal de magnée 1er provincial bergerac ce liège yls
 
Reportage saudoyez kevin
Reportage saudoyez kevinReportage saudoyez kevin
Reportage saudoyez kevin
 

Plus de Fabrice Carlier

As Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdf
As Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdfAs Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdf
As Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdf
Fabrice Carlier
 
Championnat.pdf
Championnat.pdfChampionnat.pdf
Championnat.pdf
Fabrice Carlier
 
2022 Palmares complet Vitesse.pdf
2022 Palmares complet Vitesse.pdf2022 Palmares complet Vitesse.pdf
2022 Palmares complet Vitesse.pdf
Fabrice Carlier
 
Kampioenenboekje-2022.pdf
Kampioenenboekje-2022.pdfKampioenenboekje-2022.pdf
Kampioenenboekje-2022.pdf
Fabrice Carlier
 
BESTE UITSLAGEN 2022.pdf
BESTE UITSLAGEN 2022.pdfBESTE UITSLAGEN 2022.pdf
BESTE UITSLAGEN 2022.pdf
Fabrice Carlier
 
dagorde_-_ordre_du_jour.pdf
dagorde_-_ordre_du_jour.pdfdagorde_-_ordre_du_jour.pdf
dagorde_-_ordre_du_jour.pdf
Fabrice Carlier
 
Beslissingen-NAV-28.10.2022.pdf
Beslissingen-NAV-28.10.2022.pdfBeslissingen-NAV-28.10.2022.pdf
Beslissingen-NAV-28.10.2022.pdf
Fabrice Carlier
 
Decisions-AGN-28-10-22.pdf
Decisions-AGN-28-10-22.pdfDecisions-AGN-28-10-22.pdf
Decisions-AGN-28-10-22.pdf
Fabrice Carlier
 
affiche andré gardavoir+vente pdf.pdf
affiche andré gardavoir+vente pdf.pdfaffiche andré gardavoir+vente pdf.pdf
affiche andré gardavoir+vente pdf.pdf
Fabrice Carlier
 
Brabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnats
Brabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnatsBrabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnats
Brabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnats
Fabrice Carlier
 
22-1136002Ped.pdf
22-1136002Ped.pdf22-1136002Ped.pdf
22-1136002Ped.pdf
Fabrice Carlier
 
22-1116332Ped.pdf
22-1116332Ped.pdf22-1116332Ped.pdf
22-1116332Ped.pdf
Fabrice Carlier
 
22-1116320Ped.pdf
22-1116320Ped.pdf22-1116320Ped.pdf
22-1116320Ped.pdf
Fabrice Carlier
 
CA_du_290322_et_rfcb.pdf
CA_du_290322_et_rfcb.pdfCA_du_290322_et_rfcb.pdf
CA_du_290322_et_rfcb.pdf
Fabrice Carlier
 
Kampioenenboekje 2021 nieuw-lr
Kampioenenboekje 2021 nieuw-lrKampioenenboekje 2021 nieuw-lr
Kampioenenboekje 2021 nieuw-lr
Fabrice Carlier
 
Vrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-scherm
Vrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-schermVrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-scherm
Vrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-scherm
Fabrice Carlier
 
Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021
Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021
Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021
Fabrice Carlier
 
Reportage kockelmans vincent
Reportage kockelmans vincentReportage kockelmans vincent
Reportage kockelmans vincent
Fabrice Carlier
 
20211207082312609
2021120708231260920211207082312609
20211207082312609
Fabrice Carlier
 
Resultaten 2021 Claes Eddy Kortenaken
Resultaten 2021 Claes Eddy KortenakenResultaten 2021 Claes Eddy Kortenaken
Resultaten 2021 Claes Eddy Kortenaken
Fabrice Carlier
 

Plus de Fabrice Carlier (20)

As Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdf
As Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdfAs Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdf
As Pigeon 2022 Chiacchietta Paolo.pdf
 
Championnat.pdf
Championnat.pdfChampionnat.pdf
Championnat.pdf
 
2022 Palmares complet Vitesse.pdf
2022 Palmares complet Vitesse.pdf2022 Palmares complet Vitesse.pdf
2022 Palmares complet Vitesse.pdf
 
Kampioenenboekje-2022.pdf
Kampioenenboekje-2022.pdfKampioenenboekje-2022.pdf
Kampioenenboekje-2022.pdf
 
BESTE UITSLAGEN 2022.pdf
BESTE UITSLAGEN 2022.pdfBESTE UITSLAGEN 2022.pdf
BESTE UITSLAGEN 2022.pdf
 
dagorde_-_ordre_du_jour.pdf
dagorde_-_ordre_du_jour.pdfdagorde_-_ordre_du_jour.pdf
dagorde_-_ordre_du_jour.pdf
 
Beslissingen-NAV-28.10.2022.pdf
Beslissingen-NAV-28.10.2022.pdfBeslissingen-NAV-28.10.2022.pdf
Beslissingen-NAV-28.10.2022.pdf
 
Decisions-AGN-28-10-22.pdf
Decisions-AGN-28-10-22.pdfDecisions-AGN-28-10-22.pdf
Decisions-AGN-28-10-22.pdf
 
affiche andré gardavoir+vente pdf.pdf
affiche andré gardavoir+vente pdf.pdfaffiche andré gardavoir+vente pdf.pdf
affiche andré gardavoir+vente pdf.pdf
 
Brabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnats
Brabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnatsBrabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnats
Brabantse Unie/Union Brabançonne kampioenschappen-championnats
 
22-1136002Ped.pdf
22-1136002Ped.pdf22-1136002Ped.pdf
22-1136002Ped.pdf
 
22-1116332Ped.pdf
22-1116332Ped.pdf22-1116332Ped.pdf
22-1116332Ped.pdf
 
22-1116320Ped.pdf
22-1116320Ped.pdf22-1116320Ped.pdf
22-1116320Ped.pdf
 
CA_du_290322_et_rfcb.pdf
CA_du_290322_et_rfcb.pdfCA_du_290322_et_rfcb.pdf
CA_du_290322_et_rfcb.pdf
 
Kampioenenboekje 2021 nieuw-lr
Kampioenenboekje 2021 nieuw-lrKampioenenboekje 2021 nieuw-lr
Kampioenenboekje 2021 nieuw-lr
 
Vrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-scherm
Vrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-schermVrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-scherm
Vrijdag 11-3-22-huldiging-fotos-scherm
 
Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021
Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021
Decisions assemblee-generale-nationale-20.12.2021
 
Reportage kockelmans vincent
Reportage kockelmans vincentReportage kockelmans vincent
Reportage kockelmans vincent
 
20211207082312609
2021120708231260920211207082312609
20211207082312609
 
Resultaten 2021 Claes Eddy Kortenaken
Resultaten 2021 Claes Eddy KortenakenResultaten 2021 Claes Eddy Kortenaken
Resultaten 2021 Claes Eddy Kortenaken
 

Saudoyez chateauroux

  • 1. Saudoyez : et de deux ! 1er National en yearling à Châteauroux L’an dernier, en décrochant la timbale avec une victoire nationale en yearling à Argenton, Kevin Saudoyez avait frappé fort. Et pour beaucoup, il confirmait là le bien que l’on pensait de lui avec une carrière ascentionnelle depuis ses débuts en 2008. Certains amateurs, doués, jouent toute une vie en flirtant avec une victoire nationale sans jamais l’obtenir. Les superlatifs peuvent désormais pleuvoir. Car le jeune homme de Tertre vient d’inscrire une nouvelle victoire nationale à son palmarès en raflant la mise sur le Châteauroux, de nouveau chez les yearlings. A 28 ans, Kevin Saudoyez entre dans le club très restreint des champions qui ont signé deux victoires nationales en douze mois ! Le propre des vrais, des grands champions, est de toujours revoir ses objectifs à la hausse. De ne pas se contenter d’un succès. Le plus difficile n’est pas d’atteindre une fois le sommet mais c’est d’y rester. C’est vrai pour tout, y compris la colombophilie. Un art dont beaucoup peuvent parler pendant des heures. Même ceux qui n’ont pas obtenu le dixième du quart des résultats acquis par Kevin Saudoyez en neuf années de pratique seulement. Diable ! Victoire nationale et 2e As Pigeon National Grand Demi-Fond en 2016 et victoire nationale en 2017, avec une première licence signée en 2008, on peut parler de prodige. « Il est comme ça, Kevin ! Quand il se consacre à quelque chose, c’est à fond et pour gagner. C’est un perfectionniste. » C’est Ingrid, sa compagne qui le dit. On la croit sans sourciller. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Et lorsque Kevin parle lui-même de colombophilie, il en parle vite, très vite. Il en parle bien , très bien. Et avec passion. Une petite visite de courtoisie à Tertre et on ne voit pas le temps passer.
  • 2. « RYTHME SOUTENU » Avant ce nouvel exploit, la colonie Saudoyez avait déjà fait parler d’elle tout au long de la saison. « C’est vrai que j’étais plutôt satisfait. L’objectif était de briller en championnat provincial. Cela a été le cas et, en plus, on avait accroché un 1er AWC sur Montluçon et sur Bourges. Avec des 1er au noyau/1000 et un pourcentage de prix légèrement supérieur à 65% j’étais déjà content. Ce succès sur Châteauroux décuple évidemment ce sentiment. Pourtant, même si je mets toujours mes pigeons dans l’intention de gagner, je ne pensais pas que ce serait pour moi ce jour-là ». Kevin poursuit plus loin son explication : « En voyant les conditions sur la ligne de vol, je m’attendais à ce que ça rentre par le Tournaisis. Je m’étais dis que ça allait d’abord tomber là-bas. Plus la matinée avançait, plus j’en étais persuadé. Le vent poussait par là. Mon papa m’a appelé et je lui ai livré mon pressentiment. A peine je lui dit ça, je vois mon pigeon. Je raccroche et le pigeon, qui ne revient pas droit mais comme s’il revenait de Tournai, file dans le pigeonnier des jeunes. Je le prends, je le remets dans son pigeonnier et quand j’annonce, je constate qu’il n’y a rien d’autre chez les yearlings. J’ai attendu deux bonnes heures avant de crier victoire. Je sais que pour les longs points, ça peut tomber comme des rafales. » Cette fusée de Châteauroux est une femelle. Pas un hasard sans doute si elle a filé dans le pigeonnier des jeunes à son arrivée. « Depuis quelque temps, histoire de garder le niveau de forme et de motivation, les volées d‘entraînement se font par sexe. Mais vieux, yearlings et jeunes sortent ensemble. Je joue mes pigeons à un rythme soutenu. L’équipe pour les nationaux à plus de dix concours, cela va de 4000 à 5200 kilomètres volés en concours depuis le début de la saison. Je leur demande beaucoup et seuls les meilleurs pigeons peuvent tenir un tel rythme. Celle qui a gagné Châteauroux était sur 8 plumes. J’ai poussé plus encore la méthode de l’obscurcissement cette saison et je suis convaincu que cela a payé. » « OBSCURCISSEMENT ET MUE » Kevin Saudoyez avait déjà mis en pratique la méthode de l’obscurcissement ces dernières saisons. Mais il affine encore sa méthode, la pousse davantage : « J’essaye de m’adapter à ce que mes pigeons aiment. Je change constamment de saison en saison. Je fais des essais. Raccourcir les heures de luminosité à telle période de la saison pour les uns, l’augmenter à telle autre période, pour les autres, cela influence les temps de mue, la forme, la motivation. J’ai aussi changé mes mélanges par rapport à l’an passé. Et pour les entraînements, je m’adapte à ce qui se passe dans mes colombiers. Il faut constamment s’adapter, surtout pour la motivation. Dès que je repère un changement chez les pigeons, je change quelque chose. Pour le vent et la masse, je ne sais rien y faire. Mais pour le reste, l’amateur a les cartes en main. » Vent et masse, parlons-en ! D’autant que pour les concours de grand demi-fond, on sait que les pigeons du nord du pays sont quatre fois plus nombreux que ceux du sud… L’avis du champion : « On entend souvent dire qu’on est bien mis, nous, ici dans le Borinage. Mais c’est une idée toute faite. Selon le vent, on peut être très mal mis, hein ! J’épluche les classements et je constate tout de même que pour tous les francophones, cela a été une saison très rude. Combien va-t-on en retrouver dans les classements des championnats nationaux. On a sans doute assez avec une seule main pour compter ceux qui sont dans le top 30. Donc, bien mis ou mal mis, c’est toujours vite dit. Quand je disais que la femelle qui remporte Châteauroux revenait de Tournai, je ne sais pas si elle vraiment allée jusque-là. Soyons clairs : elle revenait de cette direction. Peut-être a-t-elle crocheté au bord du bois ici ou alors plus loin ? Je n’en sais rien. Mais elle a crocheté au bon moment pour l’emporter, c’est finalement ce qui compte. Pour la majorité des concours qui me concernent, on sait qu’il y a deux grandes lignes de vol avec une masse importante. Une qui file entre Gand et Bruges et l’autre qui file droit sur Anvers. Le Borinage est entre les deux. Si tes pigeons veulent avec les meilleurs, tu seras dans le bon. Après, pour les pigeons qui continuent vers le nord, il faut voir les conditions dans les plaines belges. Si le vent est favorable, t’es dans le bon mais t’es loin. S’il l’est moins, tu peux espérer un très bon classement. Le reste, c’est de la littérature. »
  • 3. DES PIGEONS HARGNEUX Tester, chercher, trouver, Kevin Saudoyez le fait dans tous les domaines. A fortiori dans la reproduction, base de tout succès en colombophilie. La gagnante de ce Châteauroux III est issue de la fameuse souche Cirier- Ruelle (lui-même issu des Roosens) côté paternel. La mère, elle, est un pur produit Saudoyez dont elle est la troisième génération. « J’ai déjà dit tout le bien que je pensais des pigeons issus des croisements avec les pigeons de Cirier-Ruelle. Je remarque une constante dans leurs caractéristiques : la hargne. Ce sont des pigeons qui ont du caractère et c’est ce que je recherche. Même les femelles sont hargneuses. Celle-ci, il était même difficile de l’accoupler. On a fini par pouvoir le faire en juin !! Avant cela, elle avait repoussé, et pas gentiment, une foule de prétendants. D’habitude, c’est ta femelle que tout retrouve parfois avec une sale tête mais avec elle, c’était le mâle qui en prenait pour son grade. Je ne dis pas que je cherche des pigeons qui te démontent le reste du colombier mais il faut un minimum de caractère. » La saison s’est passée sans trop de heurts du côté de Tertre. Comprenez par là que les pertes ne sont pas légion dans les yearlings et les pigeonneaux. Or, le niveau est devenu tellement élevé dans la colonie Saudoyez qu’il faut aligner de sacrées performances pour y garder sa place. Des pigeonneaux, j’en ai perdu très peu. Et encore, c’était sur des concours préparatoires. Je continue leur formation en les entraînant avec les vieux et en les jouant sur les concours de vitesse. Les yearlings qui ont fait la saison des nationaux en ont bientôt fini. Ce sera bientôt le tri. » Il sera drastique. Unique base : les résultats. Et on n’en est plus à ne conserver que les auteurs de prix par 10. « Non car il y en a trop. Je ne conserverai que ceux qui ont fait des premiers prix. Je n’ai pas assez de places dans les pigeonniers si je veux garder tout le monde. » C’est dire à quel niveau on se situe désormais dans la colonie. « Pour ce qui est du passage à la reproduction, je prends aussi comme base les résultats mais la prise en main intervient aussi. Parce que je connais désormais mes pigeons et que je veux qu’ils correspondent aux critères qui sont les miens pour des reproducteurs. » Il faut croire que ce sont de bons critères puisque les purs produits Saudoyez engendrent déjà leur propre lignée avec des résultats retentissants.
  • 4. Quant aux changements prévus pour aborder la saison 2018, ils ne seront pas légion. « Je vais changer le pigeonnier des femelles histoire de prolonger encore l’obscurcissement. Cela demande quelques aménagements. Je veux voir jusqu’où je peux aller avec cette méthode. Et chez les reproducteurs, je pousserai encore la construction de la lignée actuelle basée sur le croisement entre mon As Pigeon et « Ambre ». Cela donne des pigeons capables de décrocher de la masse, ce qui peut faire toute la différence. » Les journées d’Ingrid et Kevin seront toujours bien remplies en 2018, avec le petit dernier de la famille qui désormais passe bien toutes ses nuits et des pigeons que Kevin continuera de soigner et entraîner chaque matin avant de se rendre au travail. Elle n’est pas belle la vie de champion ?