SlideShare une entreprise Scribd logo
S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana
S’ENGAGER ICI ET MAINTENANT
PLAN DE LA CONFÉRENCE
1. Pourquoi nous nous battons ?
2. Qui sont nos ennemis ?
3. Que faire ?
4. Comment faire ?
I. POUR QUOI NOUS NOUS
BATTONS ?
A. Notre vision politique
B. La politique est-elle l’affaire de tous ?
C. Autonomie, Enracinement, Identité,Verticalité
LA PENSÉE LIBÉRALE
• La société pensée par les libéraux :
• la réalité primordiale est l’individu
• les individus sont atomisés et ont des désirs
antagonistes
• La politique consiste à déterminer quel est le plus
petit dénominateur commun
LA PENSÉE LIBÉRALE
• Les lois tirent leur fondement des droits individuels
• L’Etat libéral prétend être « neutre »
• La société n’impose aucune vision du bien
• La société repose sur le contrat entre l’Etat et
l’individu
NOUS PENSONS QUE :
• L’homme est un animal social par nature
• Le point de départ de la société est la
communauté naturelle et historique
• La politique consiste d’abord à protéger sa
communauté et rechercher le meilleur pour elle :
un bien commun
• Le bien commun est un ensemble de réalités
concrètes (identité, enracinement, autonomie )
• Le gouvernement doit permettre d’élever
matériellement, moralement, esthétiquement, et
spirituellement la société
• La paix civile doit épanouir réellement l’homme et lui
apporter un bonheur naturel
• Le cadre politique est celui d’une communauté
homogène
LIBÉRALISME
V.S.
COMMUNAUTARISME
• La pensée libérale :
• La société est une
création artificielle
• Aucune « vision du bien »
ne doit prédominer
• L’État est « neutre » et
accorde des libertés
égales à tous les individus
• La pensée
communautarienne:
• La société est une réalité
naturelle et historique
• Le bien politique est celui qui est
reconnu comme tel par la
communauté
• L’Etat est le protecteur de la
communauté
B. LA POLITIQUE EST-ELLE L’AFFAIRE DE
TOUS ?
1. L’homme ne survit pas sans la société
2. L’homme est un être social par nature
3. Nous avons une dette envers nos prédécesseurs
1. Autonomie : Nous régler par nous mêmes
2. Enracinement : S’ancrer dans une filiation; Retrouver
le lien à la terre; Retrouver des circuits courts;
Rechercher un ordre naturel
3. Identité :Vivre de ses richesses culturelles et ethniques
4. Verticalité :Tendre vers le ciel
C.AUTONOMIE, ENRACINEMENT,
IDENTITÉ &VERTICALITÉ
2. QUI SONT NOS ENNEMIS ?
• C’est en raison du désordre d’une société qu’il
devient impératif pour les bons de s’engager
• Un société est en ordre quand elle remédie aux
plus grande injustices
• Tout membre d’une communauté a le devoir de la
défendre
LE CAPITALISME
• L’atomisation des communautés :
• L’individualisme disloque les communautés
• Les références culturelles et identitaires sont
balayées
• L’argent ne fait pas société
• La confiscation du pouvoir :
• Les états cèdent la place aux puissances d’argent
• La logique du capital : produire de l’argent
• Immigration : bras armé du capital
• La société de consommation achève de détruire
les derniers restes d’humanité en nous
L’OLIGARCHIE MONDIALISTE
• Les puissances d’argent possèdent les médias
• L’opinion publique est manipulée par les médias
• La société est dressée à la docilité
• L’idéologie mondialiste tend à produire un homme
nouveau : déraciné, sans identité, sans culture, sans
religion, prêt à consommer et à obéir
• La négation des identités
• L’immigration est un réservoir de travailleurs à bas coût
• Multiculturalisme = « Multiconflictualisme »
• L’islam salafiste est un produit du vide culturel occidental et
des guerres américaines pour le pétrole
• Les victimes du choc identitaire sont les plus pauvres
L’IMMIGRATION :
3. QUE FAIRE ?
A. Prendre le pouvoir : briguer des mandats locaux
B. Reconstruire la société française par le bas :
créer des solidarités de proximité, des entreprises,
des fermes, des écoles, des médias indépendants
C. Se préparer à la guerre : apprendre à se
défendre et à survivre dans une crise totale
1. La fin à atteindre
• La politique ne vise pas le bien de notre classe
sociale ni la préservation de nos intérêts
• La politique n’est pas non plus l’évangélisation.
• Le but d’un engagement politique est de remédier
aux injustices de notre société, c'est à dire aux
injustices qui touchent notre peuple : les français et
d’une manière plus large, les européens : nous les
petits blancs
2. Le choix des moyens
• L’engagement politique va prendre des formes
différentes en fonction des époques et des situations.
• Il est important d’être des professionnels dans notre
combat, d’avoir un discours cohérent et documenté.
De ne pas adopter d’attitudes caricaturales, d’avoir un
aspect extérieur qui ne nous fasse pas passer pour
les derniers illuminés.
3. Tirer partie de ses talents
• Chacun a reçu des talents qu’il doit cultiver
• Il est préférable de choisir un domaine d’action qui nous
attire
• Certains métiers compliquent un investissement politique
• Certains métiers permettent au système de perdurer
RECONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ
• Action sociale : s’occuper des plus pauvres
• Information : Donner une information sans concession
• Agriculture alternative : sauver nos agriculteurs et produire une
alimentation saine
• Entrepreneuriat : valoriser l’économie locale, créer des emplois
pour sa communauté et devenir autonome
• Enseignement : créer ou travailler dans une école libre pour
transmettre des savoirs qui structurent les hommes
• Professions juridiques : défendre nos frères de combat
• Informatique : contribuer au renforcement des plateformes
militantes
PASSER PAR LES URNES
• Se présenter à un mandat local (maire; député;
conseiller départemental)
• Contribuer à la victoire d’un parti politique qui
propose un avenir à la France
3. COMMENT FAIRE ?
A. Avoir l’esprit aristocratique
B. Etre un citoyen actif
C. Lever les obstacles récurrents
D. Ce que propose Academia Christiana
A. L’ESPRIT ARISTOCRATIQUE
• Pour s’engager il faut être capable de don
• L’engagement politique est une forme de sacrifice
• Etre un aristocrate de l’esprit c’est être conscient
que rien de ce qu’on a reçu n’était mérité !
B. CITOYENNETÉ ACTIVE
• Le citoyen passif se contente de se plaindre
• Le citoyen actif utilise sa liberté pour changer le
cours des choses
• Il n’y pas de sens de l’histoire
C. LES OBSTACLES À
L’ENGAGEMENT
1. Le bourgeoisisme
2. La procrastination
3. L’excès de romantisme
4. La fuite
I. LE BOURGEOISISME
• Le bourgeoisisme est un état d’esprit
• Le bourgeoisisme s'oppose à l'esprit populaire
comme à l'esprit aristocratique
• Le bourgeoisisme caractérise la plus grande partie
de la société européenne
• Les traits caractéristiques de la mentalité bourgeoise :
• morale de l’intérêt
• recherche individualiste du bien-être immédiat
• réduction du lignage à l'héritage matériel
• esprit de calcul
• conception négociante de l’existence
• ignorance du don
• préservation parcimonieuse de la vie
• refus du risque et de l’aléa
• esprit d'entreprise limité à l'accroissement de richesse
• désir de sécurité
• tendances cosmopolites
• indifférence aux attaches, aux enracinements et aux solidarités
avec son propre peuple
• détachement envers tout sentiment religieux de nature collective
ou gratuite
• ignorance complète du sacré
- André Gide
« Peu m’importent les classes sociales, il peut y avoir
des bourgeois aussi bien parmi les nobles que parmi
les ouvriers et les pauvres. Je reconnais le bourgeois
non à son costume et à son niveau social, mais au
niveau de ses pensées. Le bourgeois a la haine du
gratuit, du désintéressé. Il hait tout ce qu’il ne peut
s’élever à comprendre. »
- Werner Sombart
« Ces deux types fondamentaux, l’homme qui
dépense et l’homme qui thésaurise, le tempérament
seigneurial et le tempérament bourgeois, s’opposent
nettement l’un à l’autre dans toutes les circonstances,
dans toutes les situations de la vie. »
- Edouard Berth
« Il n’y a que deux noblesses, celle de l’épée et celle
du travail ; le bourgeois, l’homme de boutique, de
négoce, de banque, d’agio et de bourse, le marchand,
l’intermédiaire, et son compère, l’intellectuel, un
intermédiaire lui aussi, tous deux étrangers au monde
de l’armée comme au monde du travail, sont
condamnés à une platitude irrémédiable de pensée et
de cœur »
2. LA PROCRASTINATION
• pro = pour / cras = demain
• Remettre systématiquement à plus tard les choses
qui exigent du travail revient à ne jamais rien faire
• Plus la paresse est cultivée et plus elle devient un
véritable handicap
3. L’EXCÈS DE ROMANTISME
• L’esthétisme a pour but de mouvoir les passions
• La politique ne consiste pas à se complaire dans
un univers politisé
• Les milieux sociaux incitent souvent à une certaine
complaisance pour la médiocrité
4. LA FUITE DANS LE DIVERTISSEMENT
• La politique concerne à des degrés variables tous
les habitants de la cité
• Les divertissements ont pour but de nous faire
oublier les injustices de la société
• La société est gagnée à l’idée que les efforts ne
valent pas la peine d’être pris
NOS PROPOSITIONS POUR
L’ANNÉE
UNE COMMUNAUTÉ
MILITANTE
• Créer de la cohésion
• Développer des amitiés
• Se voir régulièrement et rester en contact
• Etre présents aux rdv mensuels Academia Christiana
• Etre présents aux rdv hebdomadaires de Dextra
SE FORMER EN POLITIQUE
• Conseils de lectures
• Conférences Dextra
• Radio Méridien Zéro et Orage d’Acier
• Universités d’été
NOURRIR NOS ÂMES
• Si nous n’allons pas quotidiennement vers Dieu nous
marchons à reculons
• Sans vie spirituelle régulière nos âmes se dessèchent
• La tentation naturaliste est un écueil
• Nous proposons une récollection annuelle « sur mesure »
prêchée par l’Abbé de Nedde
FORMER DES CADRES
• Une fois la formation politique bien intégrée nous
confions des responsabilités
• Nous voulons former une aristocratie militante
apte à mener les combats face à des ennemis
puissants
LANCEMENT DE PROJETS
CONCRETS
• Exemples : Candidature locale, Sauvetage d’une église en voie de
destruction, organisation d’une manifestation pour empêcher l’arrivée
de clandestins
• Chacun doit être vigilant à ce qui se passe là où il vit et faire remonter
les informations à notre réseau pour trouver des solutions collectives
• Les opportunités d’action collective naîtront à partir du moment où
nous aurons réussi à constituer une collectivité
1ERE ÉTAPE : COHÉSION
COMMUNAUTAIRE
• Adhérer à Academia Christiana c’est prendre un
engagement et faire partie de la communauté
• Aller vers les autres
• Etre présent aux activités Academia Christiana et
Dextra
AGENDA
• Conférences Dextra : tous les vendredis à 19h au
Crystal [métro Port-Royal]
• Soirée débat : à Paris le 15 octobre [veille de la
LMPT]

Contenu connexe

Similaire à S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana

civisme_dev_nov_08_fr.ppt
civisme_dev_nov_08_fr.pptcivisme_dev_nov_08_fr.ppt
civisme_dev_nov_08_fr.ppt
JuidetteElMehdi
 
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulairePlacedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
boprat
 
On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...
On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...
On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...
FEANTSA
 
Transformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétalTransformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétal
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Sources diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015
Sources   diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015Sources   diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015
Sources diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015
Source(s)
 
Mcm module 1a(fr)
Mcm   module 1a(fr)Mcm   module 1a(fr)
Mcm module 1a(fr)
websule
 
L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025
L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025
L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025
WithoutModel
 
Soutien auto dirige
Soutien auto dirigeSoutien auto dirige
Soutien auto dirige
Citizen Network
 
Barcelona 15.11.2013
Barcelona 15.11.2013Barcelona 15.11.2013
Barcelona 15.11.2013
Ina Piperaki
 
les créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le mondeles créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le monde
courtscircuits
 
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015
cathobordeaux
 
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015
cathobordeaux
 
Ecjs terminale
Ecjs  terminale Ecjs  terminale
Ecjs terminale
guillemincolbert56
 
Mcm module 2a(fr)
Mcm   module 2a(fr)Mcm   module 2a(fr)
Mcm module 2a(fr)
websule
 
Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)
Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)
Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)
SWiTCH
 
Projet culturel
Projet culturelProjet culturel
Projet culturel
bhuyluong
 
Intégration et identité (Claire Ly)
Intégration et identité (Claire Ly)Intégration et identité (Claire Ly)
Intégration et identité (Claire Ly)
icm13
 

Similaire à S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana (20)

civisme_dev_nov_08_fr.ppt
civisme_dev_nov_08_fr.pptcivisme_dev_nov_08_fr.ppt
civisme_dev_nov_08_fr.ppt
 
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulairePlacedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
 
Les principes crs
Les principes crsLes principes crs
Les principes crs
 
On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...
On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...
On ne peut pas attendre des bailleurs sociaux qu'ils résolvent le problème du...
 
Transformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétalTransformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétal
 
Sources diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015
Sources   diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015Sources   diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015
Sources diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015
 
Mcm module 1a(fr)
Mcm   module 1a(fr)Mcm   module 1a(fr)
Mcm module 1a(fr)
 
L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025
L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025
L’atelier préparatoire de la Time Machine Experience 2025
 
Soutien auto dirige
Soutien auto dirigeSoutien auto dirige
Soutien auto dirige
 
Barcelona 15.11.2013
Barcelona 15.11.2013Barcelona 15.11.2013
Barcelona 15.11.2013
 
Creatifs Culturels
Creatifs CulturelsCreatifs Culturels
Creatifs Culturels
 
les créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le mondeles créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le monde
 
Les Creatifs Culturels en France
Les Creatifs Culturels en FranceLes Creatifs Culturels en France
Les Creatifs Culturels en France
 
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°21 - JANVIER 2015
 
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015
EGLISE CATHOLIQUE EN GIRONDE - N°20 - JANVIER 2015
 
Ecjs terminale
Ecjs  terminale Ecjs  terminale
Ecjs terminale
 
Mcm module 2a(fr)
Mcm   module 2a(fr)Mcm   module 2a(fr)
Mcm module 2a(fr)
 
Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)
Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)
Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse (by Seth Godin)
 
Projet culturel
Projet culturelProjet culturel
Projet culturel
 
Intégration et identité (Claire Ly)
Intégration et identité (Claire Ly)Intégration et identité (Claire Ly)
Intégration et identité (Claire Ly)
 

S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana

  • 2. S’ENGAGER ICI ET MAINTENANT
  • 3. PLAN DE LA CONFÉRENCE 1. Pourquoi nous nous battons ? 2. Qui sont nos ennemis ? 3. Que faire ? 4. Comment faire ?
  • 4. I. POUR QUOI NOUS NOUS BATTONS ? A. Notre vision politique B. La politique est-elle l’affaire de tous ? C. Autonomie, Enracinement, Identité,Verticalité
  • 5. LA PENSÉE LIBÉRALE • La société pensée par les libéraux : • la réalité primordiale est l’individu • les individus sont atomisés et ont des désirs antagonistes • La politique consiste à déterminer quel est le plus petit dénominateur commun
  • 6. LA PENSÉE LIBÉRALE • Les lois tirent leur fondement des droits individuels • L’Etat libéral prétend être « neutre » • La société n’impose aucune vision du bien • La société repose sur le contrat entre l’Etat et l’individu
  • 7. NOUS PENSONS QUE : • L’homme est un animal social par nature • Le point de départ de la société est la communauté naturelle et historique • La politique consiste d’abord à protéger sa communauté et rechercher le meilleur pour elle : un bien commun
  • 8. • Le bien commun est un ensemble de réalités concrètes (identité, enracinement, autonomie ) • Le gouvernement doit permettre d’élever matériellement, moralement, esthétiquement, et spirituellement la société • La paix civile doit épanouir réellement l’homme et lui apporter un bonheur naturel • Le cadre politique est celui d’une communauté homogène
  • 9. LIBÉRALISME V.S. COMMUNAUTARISME • La pensée libérale : • La société est une création artificielle • Aucune « vision du bien » ne doit prédominer • L’État est « neutre » et accorde des libertés égales à tous les individus • La pensée communautarienne: • La société est une réalité naturelle et historique • Le bien politique est celui qui est reconnu comme tel par la communauté • L’Etat est le protecteur de la communauté
  • 10. B. LA POLITIQUE EST-ELLE L’AFFAIRE DE TOUS ? 1. L’homme ne survit pas sans la société 2. L’homme est un être social par nature 3. Nous avons une dette envers nos prédécesseurs
  • 11. 1. Autonomie : Nous régler par nous mêmes 2. Enracinement : S’ancrer dans une filiation; Retrouver le lien à la terre; Retrouver des circuits courts; Rechercher un ordre naturel 3. Identité :Vivre de ses richesses culturelles et ethniques 4. Verticalité :Tendre vers le ciel C.AUTONOMIE, ENRACINEMENT, IDENTITÉ &VERTICALITÉ
  • 12. 2. QUI SONT NOS ENNEMIS ? • C’est en raison du désordre d’une société qu’il devient impératif pour les bons de s’engager • Un société est en ordre quand elle remédie aux plus grande injustices • Tout membre d’une communauté a le devoir de la défendre
  • 13. LE CAPITALISME • L’atomisation des communautés : • L’individualisme disloque les communautés • Les références culturelles et identitaires sont balayées • L’argent ne fait pas société
  • 14. • La confiscation du pouvoir : • Les états cèdent la place aux puissances d’argent • La logique du capital : produire de l’argent • Immigration : bras armé du capital • La société de consommation achève de détruire les derniers restes d’humanité en nous L’OLIGARCHIE MONDIALISTE
  • 15. • Les puissances d’argent possèdent les médias • L’opinion publique est manipulée par les médias • La société est dressée à la docilité • L’idéologie mondialiste tend à produire un homme nouveau : déraciné, sans identité, sans culture, sans religion, prêt à consommer et à obéir
  • 16. • La négation des identités • L’immigration est un réservoir de travailleurs à bas coût • Multiculturalisme = « Multiconflictualisme » • L’islam salafiste est un produit du vide culturel occidental et des guerres américaines pour le pétrole • Les victimes du choc identitaire sont les plus pauvres L’IMMIGRATION :
  • 17. 3. QUE FAIRE ? A. Prendre le pouvoir : briguer des mandats locaux B. Reconstruire la société française par le bas : créer des solidarités de proximité, des entreprises, des fermes, des écoles, des médias indépendants C. Se préparer à la guerre : apprendre à se défendre et à survivre dans une crise totale
  • 18. 1. La fin à atteindre • La politique ne vise pas le bien de notre classe sociale ni la préservation de nos intérêts • La politique n’est pas non plus l’évangélisation. • Le but d’un engagement politique est de remédier aux injustices de notre société, c'est à dire aux injustices qui touchent notre peuple : les français et d’une manière plus large, les européens : nous les petits blancs
  • 19. 2. Le choix des moyens • L’engagement politique va prendre des formes différentes en fonction des époques et des situations. • Il est important d’être des professionnels dans notre combat, d’avoir un discours cohérent et documenté. De ne pas adopter d’attitudes caricaturales, d’avoir un aspect extérieur qui ne nous fasse pas passer pour les derniers illuminés.
  • 20. 3. Tirer partie de ses talents • Chacun a reçu des talents qu’il doit cultiver • Il est préférable de choisir un domaine d’action qui nous attire • Certains métiers compliquent un investissement politique • Certains métiers permettent au système de perdurer
  • 21. RECONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ • Action sociale : s’occuper des plus pauvres • Information : Donner une information sans concession • Agriculture alternative : sauver nos agriculteurs et produire une alimentation saine • Entrepreneuriat : valoriser l’économie locale, créer des emplois pour sa communauté et devenir autonome • Enseignement : créer ou travailler dans une école libre pour transmettre des savoirs qui structurent les hommes • Professions juridiques : défendre nos frères de combat • Informatique : contribuer au renforcement des plateformes militantes
  • 22. PASSER PAR LES URNES • Se présenter à un mandat local (maire; député; conseiller départemental) • Contribuer à la victoire d’un parti politique qui propose un avenir à la France
  • 23. 3. COMMENT FAIRE ? A. Avoir l’esprit aristocratique B. Etre un citoyen actif C. Lever les obstacles récurrents D. Ce que propose Academia Christiana
  • 24. A. L’ESPRIT ARISTOCRATIQUE • Pour s’engager il faut être capable de don • L’engagement politique est une forme de sacrifice • Etre un aristocrate de l’esprit c’est être conscient que rien de ce qu’on a reçu n’était mérité !
  • 25. B. CITOYENNETÉ ACTIVE • Le citoyen passif se contente de se plaindre • Le citoyen actif utilise sa liberté pour changer le cours des choses • Il n’y pas de sens de l’histoire
  • 26. C. LES OBSTACLES À L’ENGAGEMENT 1. Le bourgeoisisme 2. La procrastination 3. L’excès de romantisme 4. La fuite
  • 27. I. LE BOURGEOISISME • Le bourgeoisisme est un état d’esprit • Le bourgeoisisme s'oppose à l'esprit populaire comme à l'esprit aristocratique • Le bourgeoisisme caractérise la plus grande partie de la société européenne
  • 28. • Les traits caractéristiques de la mentalité bourgeoise : • morale de l’intérêt • recherche individualiste du bien-être immédiat • réduction du lignage à l'héritage matériel • esprit de calcul • conception négociante de l’existence • ignorance du don • préservation parcimonieuse de la vie
  • 29. • refus du risque et de l’aléa • esprit d'entreprise limité à l'accroissement de richesse • désir de sécurité • tendances cosmopolites • indifférence aux attaches, aux enracinements et aux solidarités avec son propre peuple • détachement envers tout sentiment religieux de nature collective ou gratuite • ignorance complète du sacré
  • 30. - André Gide « Peu m’importent les classes sociales, il peut y avoir des bourgeois aussi bien parmi les nobles que parmi les ouvriers et les pauvres. Je reconnais le bourgeois non à son costume et à son niveau social, mais au niveau de ses pensées. Le bourgeois a la haine du gratuit, du désintéressé. Il hait tout ce qu’il ne peut s’élever à comprendre. »
  • 31. - Werner Sombart « Ces deux types fondamentaux, l’homme qui dépense et l’homme qui thésaurise, le tempérament seigneurial et le tempérament bourgeois, s’opposent nettement l’un à l’autre dans toutes les circonstances, dans toutes les situations de la vie. »
  • 32. - Edouard Berth « Il n’y a que deux noblesses, celle de l’épée et celle du travail ; le bourgeois, l’homme de boutique, de négoce, de banque, d’agio et de bourse, le marchand, l’intermédiaire, et son compère, l’intellectuel, un intermédiaire lui aussi, tous deux étrangers au monde de l’armée comme au monde du travail, sont condamnés à une platitude irrémédiable de pensée et de cœur »
  • 33. 2. LA PROCRASTINATION • pro = pour / cras = demain • Remettre systématiquement à plus tard les choses qui exigent du travail revient à ne jamais rien faire • Plus la paresse est cultivée et plus elle devient un véritable handicap
  • 34. 3. L’EXCÈS DE ROMANTISME • L’esthétisme a pour but de mouvoir les passions • La politique ne consiste pas à se complaire dans un univers politisé • Les milieux sociaux incitent souvent à une certaine complaisance pour la médiocrité
  • 35. 4. LA FUITE DANS LE DIVERTISSEMENT • La politique concerne à des degrés variables tous les habitants de la cité • Les divertissements ont pour but de nous faire oublier les injustices de la société • La société est gagnée à l’idée que les efforts ne valent pas la peine d’être pris
  • 37. UNE COMMUNAUTÉ MILITANTE • Créer de la cohésion • Développer des amitiés • Se voir régulièrement et rester en contact • Etre présents aux rdv mensuels Academia Christiana • Etre présents aux rdv hebdomadaires de Dextra
  • 38. SE FORMER EN POLITIQUE • Conseils de lectures • Conférences Dextra • Radio Méridien Zéro et Orage d’Acier • Universités d’été
  • 39. NOURRIR NOS ÂMES • Si nous n’allons pas quotidiennement vers Dieu nous marchons à reculons • Sans vie spirituelle régulière nos âmes se dessèchent • La tentation naturaliste est un écueil • Nous proposons une récollection annuelle « sur mesure » prêchée par l’Abbé de Nedde
  • 40. FORMER DES CADRES • Une fois la formation politique bien intégrée nous confions des responsabilités • Nous voulons former une aristocratie militante apte à mener les combats face à des ennemis puissants
  • 41. LANCEMENT DE PROJETS CONCRETS • Exemples : Candidature locale, Sauvetage d’une église en voie de destruction, organisation d’une manifestation pour empêcher l’arrivée de clandestins • Chacun doit être vigilant à ce qui se passe là où il vit et faire remonter les informations à notre réseau pour trouver des solutions collectives • Les opportunités d’action collective naîtront à partir du moment où nous aurons réussi à constituer une collectivité
  • 42. 1ERE ÉTAPE : COHÉSION COMMUNAUTAIRE • Adhérer à Academia Christiana c’est prendre un engagement et faire partie de la communauté • Aller vers les autres • Etre présent aux activités Academia Christiana et Dextra
  • 43. AGENDA • Conférences Dextra : tous les vendredis à 19h au Crystal [métro Port-Royal] • Soirée débat : à Paris le 15 octobre [veille de la LMPT]