SlideShare une entreprise Scribd logo
MASTER TOURISME - HÔTELLERIE - ALIMENTATION
Parcours « Sciences Sociales appliquées à l’Alimentation »
MÉMOIREDEDEUXIÈMEANNÉE
La place des restaurants fast-food dans
l’alimentation des enfants et son possible lien
avec la surcharge pondérale
Année universitaire : 2012 - 2013 Sous la direction de : Jean-Pierre POULAIN
Présenté par :
Carolina ALMONTE-BERMÚDEZ
1
Une première étude
La représentation et la fréquentation de la
Restauration rapide hamburger par les
consommateurs Français de 15 a 25 ans
• En 2010 Quick a souhaité redonner une réalité à la perception de la
restauration rapide hamburger en France : Qui fréquente ce type
de restaurants ? Les habitudes de consommation des clients
Français, la fréquence et le motif de leurs visites…
• 863 mangeurs fréquentant le restaurant Quick (435 filles et 428
garçons), dont 760 adolescents et jeunes entrant dans la vie adulte
(15 à 25 ans).
Contexte de l’étude
•Observation
ethnographique
•Entretiens semi directifs
•Animations
Le principal objectif
dégagé de la
commande de Quick
est comprendre les
comportements
alimentaires des
enfants dans des
restaurants
hamburger pour
mettre en place des
animations afin de
modifier ces
comportements.
AVRIL MAI JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE
Révision
bibliographique
Observation
ethnographique
Entretiens
Analyse des
entretiens
Rédaction du
mémoire
Mise en place des
animations
Planning
CADRAGE THÉORIQUE
MÉTHODOLOGIE
ANALYSE DES RÉSULTATS
CONCLUSIONS
I. CADRAGE THÉORIQUE
Quelle est la place des restaurants
fast-food dans l’alimentation
des enfants?
« Type de restauration axé sur la
distribution, à toute heure et
pour un prix peu élevé, de
quelques produits dont la
préparation est entièrement
automatisée et qui peuvent être
consommés sur place ou
emportés sous emballage »
-Dictionnaire Larousse
• Première chaîne de restauration rapide d’origine européenne
• Numéro 3 de la restauration rapide hamburger en Europe et numéro 2 en France
• 209 millions de consommateurs en 2012
• 493 restaurants dans 7 pays et territoires (France, Belgique, Luxembourg, La
Réunion, Russie, Nouvelle-Calédonie, Martinique)
Stratégie:
• Offre dédiée aux enfants
• Engagement avec le PNNS, création de l’Institut Quick
• Halal
QUICK
La diabolisation des fast-foods
•Forte densité calorique des aliments proposés dans les fast-foods.
•Les étudiants dont leur école se trouve dans un rayon de moins de 800m d’un fast-
food consomment moins de fruits et de légumes et plus de sodas, sont plus lourds
et ont plus de chances d’être en surpoids ou obèses (DAVIS et CARPENTER, 2009;
TIMPERIO et al. 2008).
Fast-food et obésité
Source: SIMON, 2005
AUTEURS ANNÉE ÉCHANTILLON ÂGE RÉSULTATS
BOWMAN et al. 2004 6212 enfants et
adolescents
4-19 ans Les enfants qui ont mangé des aliments fast-food
la veille ont consommé plus d’énergie en total
(187kcal) par rapport à ceux qui n’ont pas mangé
PEREIRA et al. 2005 152 adolescents 18-24 ans Dans une période de 15 ans, les individus qui ont
mangé du fast-food plus de 2 fois par semaine
ont gagné environ 5 kilos et avaient le double
d’augmentation de résistance à l’insuline que les
individus qui ont mangé du fast-food moins de
deux fois par semaine
SCHMIDT et al. 2005 2379 filles 9-19 ans La consommation d’aliments fast-food a été
associée positivement avec la consommation
d’énergie totale et de graisses saturées.
THOMPSON et al. 2006 101 filles 8-12 ans Les filles qui ont mangé dans un restaurant fast-
food 2 ou plus fois par semaine, ont expérimenté
la plus forte augmentation d’IMC par rapport à
l’étude initial
BOUTELLE et al. 2006 902 adolescents et
leurs parents
- Les parents qui ont déclaré acheter de fast-food
pour le repas de famille au moins 3 fois par
semaine ont eu un IMC plus élevé et plus
tendance à être en surpoids que ceux qui
déclaraient manger des aliments fast-food moins
souvent
DUFFEY et al. 2007 3394 adolescents - La consommation hebdomadaire d’aliments fast-
food est directement associée à l’augmentation
de 2% de l’IMC et une augmentation de poids de
0,42 kg
Le cas des Etats-Unis…
… Peut-onle transposeren
France?
•Les Etats-Unis et la France présentent des taux d’obésité infantile bien différents:
3,5 % (INPES) et 18 % (CDC, 2010) respectivement.
•La France apparait comme le pays de la gastronomie et les États Unis comme celui
de la malbouffe et l’industrialisation de l’alimentation.
•La consommation de repas hors-foyer est deux fois plus importante aux Etats-Unis
qu’en France (TAVOULARIS et MATHÉ, 2010)
•75% des adolescents mangent du fast-food au moins une fois par semaine
(EBBELING et al. 2004)
Les jeunes Français sont moins « individualistes » que leurs homologues Américains.
Dans quelle mesure les fast-foods
peuvent être un facteur à risque de surpoids
et d’obésité infantile ?
HYPOTHÈSES
H 1: Il existe un usage particulier chez les jeunes avec surpoids ou obésité
Sous-H 1 : Les restaurants fast-food sont localisés près des écoles des enfants.
Sous-H 2 : Les restaurants fast-food sont abordables pour les adolescents qui commencent à
avoir de l’argent en poche.
Sous-H 3 : Les jeunes ne sont pas conscients de la composition nutritionnelle des aliments
proposés dans les restaurants fast-food
H 2 : Les restaurants fast-food sont plus fréquentés par les familles à faible revenu
Sous-H 1 : Les restaurants fast-foods sont localisés dans des zones de facile accès pour les
familles à faible revenu
Sous-H 2 : Les prix des restaurants fast-food sont abordables pour les familles à faible revenu
Sous-H 3 : Les familles à faible revenu ont un niveau d’études faible et pour autant il existe un
manque de connaissances nutritionnelles
H 3 : Il est possible de suivre les recommandations du PNNS lors du repas au
Quick, mais ce choix n’est pas considéré lors de la composition des plateaux
16
La fréquentation des restaurants fast-food représente un risque
pour deux types de population : Les adolescents avec surpoids ou
obésité et les enfants issus de familles à faible revenu
1. Definition de la population et
du terrain
2. Observation ethnographique
3. Entretiens semi-directifs
II. MÉTHODOLOGIE
Choix des restaurants
1. Quick de Toulouse
Wilson
2. Quick de Toulouse
Gare Matabiau
3. Quick de Toulouse
Balma
4. Toulouse Basso
Cambo
1
2
3
4
AGE DES
ENFANTS
PARENT ORIGINE SSE NIVEAU
D’ÉTUDES DES
PARENTS
ACTIVITÉ
PROFESSIONNELE DES
PARENTS
POIDS ZONE TYPE DE
HABITATION
6, 6 Mère Africaine Bas Brevet Mère ménage
d’entretien
Normal Cité de
l’Hers
Appartement
4, 7, 9 Mère Maghrébine Bas Brevet Chômage Normal Empalot Appartement
7 Mère Française Haut NSP Cadre Surpoids Roseraie Maison
12 Mère Française Haut Mère études de
droit
Mère juriste
Père travaille dans
l’aéronautique
Normal Roseraie Maison
2, 4, 6 Mère Français
Musulmane
Moyen Bac
économique et
social
Téléopératrice Normal Bagatelle Maison
6 Mère
enceinte
Maghrébine Moyen Mère Bac+1
Père CP de
cuisine
Mère auxiliaire de
puériculture
Père cuisinier
Obésité Bellefontai
ne
Appartement
Caractéristiques sociodémographiques
de la population
AGE DES
ADOLES
CENTS
GENRE ORIGINE SSE
NIVEAU D’ÉTUDES
DES PARENTS
ACTIVITÉ
PROFESSIONNELE DES
PARENTS
POIDS ZONE
TYPE DE
HABITATION
16 F Français Moyen Mère Master
Père NSP
Employés chez
SNCF
Normal Croix
Daurade
Maison
14 F Français Haut Mère études
d’aéronautique
Mère industrie
aéronautique
Normal Toulouse
centre-ville
Maison
18 F Africain Bas-
Moyen
Brevet Mère retraitée,
Père en Afrique
Obésité Bellefonain
e
Appartement
14 H Français Moyen-
Haut
Mère expert
comptable
Père
informaticien
Mère expert
comptable
Père informaticien
Normal Centreville Maison
15 H Français Moyen NSP Mère boulangère
Père porte des
provisions
Surpoids Saint-
Cyprien
Maison
14 F Français Moyen NSP Mère NSP
Père gestionnaire
de paye
Obésité Roseraie Appartement
18 F Marocain Haut Mère Bac
Père Bac+5
Mère n’a jamais
travaillé
Père administration
Normal Parents
habitent à
Marrakech
Villa
16 F Français Moyen NSP Père travaille dans
la sécurité
Mère reste à la
maison
Obésité Croix
Daurade
Maison
13 F Français Moyen Mère Bac
Père Bac+2
Mère responsable
de magasin
Père sécurité
Obésité Gramont Maison
III. ANALYSE DES RÉSULTATS
17%
50%
33%
1 fois par
semaine
2 fois par mois
Moins d'une
fois par mois
Fréquentation de restaurants fast-food
par les 6-12 ans
Fréquentation de restaurants fast-food
par les 13-18 ans
1. FRÉQUENTATION
20%
30%
40%
10% > 3 fois par
semaine
1-2 fois par
semaine
1 fois par mois
< 1 fois par mois
FRÉQUENCE STATUT SOCIOÉCONOMIQUE
1 fois par semaine Mère enceinte, SSE moyen, 6, 4, 2 ans, Basso
Cambo
2 fois par mois Mère enceinte SSE bas, fille 6 ans, Basso Cambo
Mère SSE bas, enfants 9,7,4 ans, Wilson
Mère SSE bas, jumelles, 6 ans, Wilson
< 1 fois par mois Mère SSE haut, garçon 7 ans, Balma
Mère SSE haut, fille 12 ans, Balma
FRÉQUENCE STATUT SOCIOÉCONOMIQUE
Plus de 3 fois par semaine Garçon SSE moyen, 15ans, Balma
Fille 1 SSE haut, 14 ans, Wilson
1 -2 fois par semaine Fille SSE moyen 13 ans, Balma
Fille 2 SSE moyen, 16 ans, Wilson
Garçon SSE haut, 14 ans, Balma
1 fois par mois Fille 3 SSE moyen, 14 ans, Wilson
Fille 2 SSE haut, 14 ans, Wilson
Fille SSE moyen, 18 ans, Wilson
Fille SSE haut, 18 ans, Wilson
Moins d’une fois par mois
Fille SSE moyen, 16 ans, Wilson
Adolescents
Enfants
Plaisir aux enfants
Plaisir propre
Plaisir propre
Fréquentation et proximité/disponibilité
Fréquentation des Quick par une diversité de populations
Pour CORBEAU cette offre alimentaire s’inscrit dans ce qu’il appelle
« cuisine de foire »
•« Quand j’étais petite j’allais souvent là jouer aux jeux, comme on habitait pas
loin on allait souvent» (Fille, SSE moyen, 13 ans, obésité, Balma)
•« Tous les jours à midi après le collège avec les copains avant de reprendre les
cours hein » (Garçon, SSE moyen, 15 ans, surpoids, Balma)
•« Parce qu’on est en ville et parce que ça ne donne pas envie de rentrer et faire
à manger » (mère, SSE bas, enfants 9,7,4 ans, poids normal, Wilson)
Fréquentation d’autres types de restaurants fast-food
•« Des kebabs oui » (mère SSE bas, jumelles 6 ans, poids normal, Wilson)
•« Ben, on va partout, ici, au Macdo… » (Garçon SSE haut, 14 ans, poids
normal, Balma)
•« Macdo, KFC, Flunch… » (Garçon SSE moyen, 15 ans, surpoids, Balma)
Manque d’informations nutritionnelles à l’école
Les repères du PNNS : utopiques à l’égard des jeunes
Alimentation équilibrée et revenus
1. ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE
•« Une alimentation équilibrée ? », « C’est quoi ? Je connais pas ce vocabulaire… Moi
je pense que de nutrition ils ont déjà assez, donc quand ils arrivent à la maison ils
vont manger autre chose » « Je suis pas fixée vraiment sur « 5 fruits, 5 légumes par
jour » na, na, na, il faut manger comme ci…Je fais pas un régime ! » (SSE bas, 9,7,4
ans, Wilson)
•« C’est bien, mais par exemple, cinq fruits et cinq légumes par jour c’est beaucoup
quand même ! » (Fille 1, poids normal, SSE haut, 14 ans, Wilson)
Critique des messages du PNNS :
•« On comprend rien parce que parfois on regarde des pubs avec 5 fruits et légumes
par jour et à côté on nous montre un Quick » (Garçon, poids normal, SSE haut, 14 ans,
Balma)
Les adolescents avec de problèmes de surcharge pondérale fréquentent plus
d’une fois par mois au moins un restaurant fast-food
Les familles à SSE bas déclarent ne pas évoquer les problèmes de la
silhouette, en revanche chez les familles à SSE moyen et haut les problèmes
de la silhouette sont évoqués même si le problème n’est pas présent
Stigmatisation de l’obésité
Plus de 3 fois par
semaine
Garçon SSE moyen, 15 ans surpoids
Fille 1 SSE haut, 14 ans poids normal
1 -2 fois par semaine Fille SSE moyen 13 ans obésité
Jumelles SSE moyen, 16 ans obésité
Garçon SSE haut, 14 ans poids normal
1 fois par mois Fille 3 SSE moyen, 14 ans poids
normal
Fille 2 SSE haut, 14 ans poids normal
Fille SSE moyen, 18 ans obésité
Fille SSE haut, 18 ans poids normal
Moins d’une fois par
mois
Fille SSE moyen, 16 ans poids normal
SURCHARGE PONDÉRALE
H 1: Il existe un usage particulier chez les jeunes avec surpoids ou obésité
Sous-H 1 : Les restaurants fast-food sont localisés près des écoles des enfants.
Sous-H 2 : Les restaurants fast-food sont abordables pour les adolescents qui commencent à
avoir de l’argent en poche.
Sous-H 3 : Les jeunes ne sont pas conscients de la composition nutritionnelle des aliments
proposés dans les restaurants fast-food
H 2 : Les restaurants fast-food sont plus fréquentés par les familles à faible revenu
Sous-H 1 : Les restaurants fast-foods sont localisés dans des zones de facile accès pour les
familles à faible revenu
Sous-H 2 : Les prix des restaurants fast-food sont abordables pour les familles à faible
revenu
Sous-H 3 : Les familles à faible revenu ont un niveau d’études faible et pour autant il existe un
manque de connaissances nutritionnelles
H 3 : Il est possible de suivre les recommandations du PNNS lors du repas au
Quick, mais ce choix n’est pas considéré lors de la composition des plateaux
27
La fréquentation des restaurants fast-food représente un risque
pour deux types de population : Les adolescents avec surpoids ou
obésité et les enfants issus de familles à faible revenu validé
validé
invalidé
validé
invalidé
invalidé
validé
validé
validé
validé
• Objectifs pas bien définis et changeaient au
cours du stage
• Manque de communication entre les
différents responsables du stage
• Impossibilité de mettre en place les
animations avant de rendre le mémoire
DIFFICULTÉS RENCONTRÉES
IV. CONCLUSIONS
Source: SIMON, 2005
EBBELING et al. (2007) ont montré que les
individus avec surpoids consommaient
beaucoup plus que leurs homologues
maigres lors des sorties aux fast-foods
(2703 kcal vs 2295). JEFFERY et al (2006)
ont trouvé une association positive
importante entre l’IMC et la fréquentation
de restaurants fast-food.
Les fast-foods ne créent pas de
mauvaises habitudes alimentaires,
mais ils les entretiennent, peut être ils
ne sont pas responsables de la
surcharge pondérale des jeunes, mais
il l’exacerbent.
MERCI DE VOTRE ATTENTION

Contenu connexe

Tendances

Cojean dossier de production
Cojean dossier de productionCojean dossier de production
Cojean dossier de production
Nathalie Chhann
 
TD marketing: nouvelle Lunch box
TD marketing: nouvelle Lunch boxTD marketing: nouvelle Lunch box
TD marketing: nouvelle Lunch box
Kévin CÉCILE
 
Cas tipiak
Cas tipiakCas tipiak
Cas tipiak
Kocsis Eszter
 
Michel et Augustin Recommandation marketing 2012
Michel et Augustin Recommandation marketing 2012Michel et Augustin Recommandation marketing 2012
Michel et Augustin Recommandation marketing 2012
Yoann LALEU
 
ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)
ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)
ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)
Utopies
 
Sodebo - produit et marque
Sodebo - produit et marqueSodebo - produit et marque
Sodebo - produit et marque
RomaneFerrand1
 
PPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui Rit
PPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui RitPPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui Rit
PPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui Rit
Eymene Soussi
 
Le groupe paul et ses activités
Le groupe paul et ses activitésLe groupe paul et ses activités
Le groupe paul et ses activités
Paul Bonnoure
 
TD marketing sur le marché des colas
TD marketing sur le marché des colasTD marketing sur le marché des colas
TD marketing sur le marché des colas
Kévin CÉCILE
 
Le marché de la restauration
Le marché de la restaurationLe marché de la restauration
Le marché de la restauration
Chou'baby Claude
 
Stratégie de Communication : Le cas Mc Donald's
Stratégie de Communication : Le cas Mc Donald'sStratégie de Communication : Le cas Mc Donald's
Stratégie de Communication : Le cas Mc Donald's
Silvia EUSEBIO
 
Stratégie d'entreprise power point
Stratégie d'entreprise power pointStratégie d'entreprise power point
Stratégie d'entreprise power point
Guillaume Testa
 
FBS-ESCEM - Etude Marketing - Repas bio CR&HM
FBS-ESCEM -  Etude Marketing - Repas bio CR&HMFBS-ESCEM -  Etude Marketing - Repas bio CR&HM
FBS-ESCEM - Etude Marketing - Repas bio CR&HM
HubertMalgat
 
Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...
Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...
Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...
Emilie M
 
Analyse de marché Restauration
Analyse de marché RestaurationAnalyse de marché Restauration
Analyse de marché Restauration
AlexisThorron95
 
Nestlé diapo
Nestlé diapoNestlé diapo
Nestlé diapo
Mathilde Prieur
 
Michel et Augustin business case
Michel et Augustin business caseMichel et Augustin business case
Michel et Augustin business case
Frank Benedic
 
COMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVE
COMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVECOMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVE
COMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVE
universcetia
 
L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+
L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+
L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+
Altice Media Publicité
 

Tendances (19)

Cojean dossier de production
Cojean dossier de productionCojean dossier de production
Cojean dossier de production
 
TD marketing: nouvelle Lunch box
TD marketing: nouvelle Lunch boxTD marketing: nouvelle Lunch box
TD marketing: nouvelle Lunch box
 
Cas tipiak
Cas tipiakCas tipiak
Cas tipiak
 
Michel et Augustin Recommandation marketing 2012
Michel et Augustin Recommandation marketing 2012Michel et Augustin Recommandation marketing 2012
Michel et Augustin Recommandation marketing 2012
 
ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)
ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)
ETUDE DE TENDANCES « RESTAURATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE » (2010)
 
Sodebo - produit et marque
Sodebo - produit et marqueSodebo - produit et marque
Sodebo - produit et marque
 
PPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui Rit
PPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui RitPPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui Rit
PPT Challenge de la pub 2012 La Vache Qui Rit
 
Le groupe paul et ses activités
Le groupe paul et ses activitésLe groupe paul et ses activités
Le groupe paul et ses activités
 
TD marketing sur le marché des colas
TD marketing sur le marché des colasTD marketing sur le marché des colas
TD marketing sur le marché des colas
 
Le marché de la restauration
Le marché de la restaurationLe marché de la restauration
Le marché de la restauration
 
Stratégie de Communication : Le cas Mc Donald's
Stratégie de Communication : Le cas Mc Donald'sStratégie de Communication : Le cas Mc Donald's
Stratégie de Communication : Le cas Mc Donald's
 
Stratégie d'entreprise power point
Stratégie d'entreprise power pointStratégie d'entreprise power point
Stratégie d'entreprise power point
 
FBS-ESCEM - Etude Marketing - Repas bio CR&HM
FBS-ESCEM -  Etude Marketing - Repas bio CR&HMFBS-ESCEM -  Etude Marketing - Repas bio CR&HM
FBS-ESCEM - Etude Marketing - Repas bio CR&HM
 
Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...
Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...
Communication corporate - étude de 4 entreprises de restauration rapide en Fr...
 
Analyse de marché Restauration
Analyse de marché RestaurationAnalyse de marché Restauration
Analyse de marché Restauration
 
Nestlé diapo
Nestlé diapoNestlé diapo
Nestlé diapo
 
Michel et Augustin business case
Michel et Augustin business caseMichel et Augustin business case
Michel et Augustin business case
 
COMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVE
COMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVECOMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVE
COMPASS EUREST EVOLUTION DE LA DEMANDE RESTAURATION COLLECTIVE
 
L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+
L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+
L'Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+
 

En vedette

Etude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyer
Etude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyerEtude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyer
Etude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyer
fnsea
 
Smartwatch
SmartwatchSmartwatch
Smartwatch
qwertzuiop1234
 
Chanel Presentation
Chanel PresentationChanel Presentation
Chanel Presentation
lachanel
 
Présentation chanel
Présentation chanelPrésentation chanel
Présentation chanel
Pensa Marion
 
Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2
bendrisk
 
Cours fabrication mécanique1
Cours fabrication mécanique1Cours fabrication mécanique1
Cours fabrication mécanique1
bendrisk
 
Coco chanel powerpoint
Coco chanel powerpointCoco chanel powerpoint
Coco chanel powerpoint
angela1854
 
Formation 5 S
Formation 5 SFormation 5 S
Formation 5 S
yassin86
 
M&m's - Stratégie de communication
M&m's - Stratégie de communicationM&m's - Stratégie de communication
M&m's - Stratégie de communication
Cassandra Chatainier
 
Historia de la mercedes benz Parte 8
Historia de la mercedes benz Parte 8Historia de la mercedes benz Parte 8
Historia de la mercedes benz Parte 8
Inqui-inqui
 
Mit Eis Durchs Jahr
Mit Eis Durchs JahrMit Eis Durchs Jahr
Mit Eis Durchs Jahr
E.I.S
 
Dispositif UPnP Home Twitter
Dispositif UPnP Home TwitterDispositif UPnP Home Twitter
Dispositif UPnP Home Twitter
pabrunet
 
Manual de ventas 2013
Manual de ventas 2013Manual de ventas 2013
Manual de ventas 2013
Vacaciones y Destinos
 
Tp3 présentation
Tp3  présentationTp3  présentation
Tp3 présentation
Gw012345
 
Estrategias de búsqueda
Estrategias de búsquedaEstrategias de búsqueda
Estrategias de búsqueda
YeSi GoMez DorAntes
 
Introducción al diseño Gráfico
Introducción al diseño GráficoIntroducción al diseño Gráfico
Introducción al diseño Gráfico
Javier Alvarez
 
Direccion estrategica
Direccion estrategicaDireccion estrategica
Direccion estrategica
Mika Moy
 
Sportwettenrecht aktuell Nr. 130
Sportwettenrecht aktuell Nr. 130Sportwettenrecht aktuell Nr. 130
Sportwettenrecht aktuell Nr. 130
Martin Arendts
 
Dossier de Presse
Dossier de PresseDossier de Presse
Dossier de Presse
barrois2012
 

En vedette (20)

Etude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyer
Etude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyerEtude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyer
Etude de la FNSEA et JA sur la restauration hors foyer
 
Smartwatch
SmartwatchSmartwatch
Smartwatch
 
Chanel Presentation
Chanel PresentationChanel Presentation
Chanel Presentation
 
Présentation chanel
Présentation chanelPrésentation chanel
Présentation chanel
 
Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2
 
Cours fabrication mécanique1
Cours fabrication mécanique1Cours fabrication mécanique1
Cours fabrication mécanique1
 
Coco chanel powerpoint
Coco chanel powerpointCoco chanel powerpoint
Coco chanel powerpoint
 
Formation 5 S
Formation 5 SFormation 5 S
Formation 5 S
 
M&m's - Stratégie de communication
M&m's - Stratégie de communicationM&m's - Stratégie de communication
M&m's - Stratégie de communication
 
Historia de la mercedes benz Parte 8
Historia de la mercedes benz Parte 8Historia de la mercedes benz Parte 8
Historia de la mercedes benz Parte 8
 
Mit Eis Durchs Jahr
Mit Eis Durchs JahrMit Eis Durchs Jahr
Mit Eis Durchs Jahr
 
Dispositif UPnP Home Twitter
Dispositif UPnP Home TwitterDispositif UPnP Home Twitter
Dispositif UPnP Home Twitter
 
Manual de ventas 2013
Manual de ventas 2013Manual de ventas 2013
Manual de ventas 2013
 
Tp3 présentation
Tp3  présentationTp3  présentation
Tp3 présentation
 
Anmachen
AnmachenAnmachen
Anmachen
 
Estrategias de búsqueda
Estrategias de búsquedaEstrategias de búsqueda
Estrategias de búsqueda
 
Introducción al diseño Gráfico
Introducción al diseño GráficoIntroducción al diseño Gráfico
Introducción al diseño Gráfico
 
Direccion estrategica
Direccion estrategicaDireccion estrategica
Direccion estrategica
 
Sportwettenrecht aktuell Nr. 130
Sportwettenrecht aktuell Nr. 130Sportwettenrecht aktuell Nr. 130
Sportwettenrecht aktuell Nr. 130
 
Dossier de Presse
Dossier de PresseDossier de Presse
Dossier de Presse
 

Similaire à La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais

Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
ComSanté
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunes
Québec en Forme
 
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
ilyasbarkat
 
Les Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolairesLes Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolaires
contact Elabe
 
La maladie coeliaque chez l'enfant au Maroc
La maladie coeliaque chez l'enfant au MarocLa maladie coeliaque chez l'enfant au Maroc
La maladie coeliaque chez l'enfant au Maroc
Khadija Moussayer
 
Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...
Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...
Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...
Khadija Moussayer
 
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
Débat public régional sur l'alimentation : forum de LilleDébat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
NordPasdeCalais
 
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Calais
Débat public régional sur l'alimentation : forum de CalaisDébat public régional sur l'alimentation : forum de Calais
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Calais
NordPasdeCalais
 
Coursplmcn 160321150227
Coursplmcn 160321150227Coursplmcn 160321150227
Coursplmcn 160321150227
Jalal Chafiq
 
Programme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carencesProgramme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carences
Mehdi Razzok
 
Rapport final mythes
Rapport final mythesRapport final mythes
Presentation de Garandeau et Bratzlawsky
Presentation de Garandeau et BratzlawskyPresentation de Garandeau et Bratzlawsky
Presentation de Garandeau et Bratzlawsky
tsoret1
 
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolairePour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
Rad Fsc
 
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfantGénéralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Cryspus Assoukavi
 
Médias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle Darnis
Médias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle DarnisMédias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle Darnis
Médias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle Darnis
Association Fréquence écoles
 
Préambule et introduction
Préambule et introductionPréambule et introduction
Préambule et introduction
Piller Agnés
 
Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ?
Jean-Pierre Poulain
 
Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?
Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?
Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?
Fondation Louis Bonduelle
 
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
OpinionWay
 
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes fraisSynthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Interfel/Lesfruits et légumes frais
 

Similaire à La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais (20)

Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunes
 
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
 
Les Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolairesLes Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolaires
 
La maladie coeliaque chez l'enfant au Maroc
La maladie coeliaque chez l'enfant au MarocLa maladie coeliaque chez l'enfant au Maroc
La maladie coeliaque chez l'enfant au Maroc
 
Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...
Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...
Le point sur la maladie coeliaque chez l’enfant au maroc - AMIAG communiqué k...
 
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
Débat public régional sur l'alimentation : forum de LilleDébat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
 
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Calais
Débat public régional sur l'alimentation : forum de CalaisDébat public régional sur l'alimentation : forum de Calais
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Calais
 
Coursplmcn 160321150227
Coursplmcn 160321150227Coursplmcn 160321150227
Coursplmcn 160321150227
 
Programme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carencesProgramme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carences
 
Rapport final mythes
Rapport final mythesRapport final mythes
Rapport final mythes
 
Presentation de Garandeau et Bratzlawsky
Presentation de Garandeau et BratzlawskyPresentation de Garandeau et Bratzlawsky
Presentation de Garandeau et Bratzlawsky
 
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolairePour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
 
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfantGénéralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
 
Médias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle Darnis
Médias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle DarnisMédias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle Darnis
Médias, marketing et alimentation : Présentation d'Isabelle Darnis
 
Préambule et introduction
Préambule et introductionPréambule et introduction
Préambule et introduction
 
Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ?
 
Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?
Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?
Comment augmenter la consommation de légumes en Europe ?
 
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
Fédaration des PSAD Les seniors et la nutrition novembre 2014
 
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes fraisSynthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
 

La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais

  • 1. MASTER TOURISME - HÔTELLERIE - ALIMENTATION Parcours « Sciences Sociales appliquées à l’Alimentation » MÉMOIREDEDEUXIÈMEANNÉE La place des restaurants fast-food dans l’alimentation des enfants et son possible lien avec la surcharge pondérale Année universitaire : 2012 - 2013 Sous la direction de : Jean-Pierre POULAIN Présenté par : Carolina ALMONTE-BERMÚDEZ 1
  • 2. Une première étude La représentation et la fréquentation de la Restauration rapide hamburger par les consommateurs Français de 15 a 25 ans • En 2010 Quick a souhaité redonner une réalité à la perception de la restauration rapide hamburger en France : Qui fréquente ce type de restaurants ? Les habitudes de consommation des clients Français, la fréquence et le motif de leurs visites… • 863 mangeurs fréquentant le restaurant Quick (435 filles et 428 garçons), dont 760 adolescents et jeunes entrant dans la vie adulte (15 à 25 ans).
  • 3. Contexte de l’étude •Observation ethnographique •Entretiens semi directifs •Animations Le principal objectif dégagé de la commande de Quick est comprendre les comportements alimentaires des enfants dans des restaurants hamburger pour mettre en place des animations afin de modifier ces comportements.
  • 4. AVRIL MAI JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE Révision bibliographique Observation ethnographique Entretiens Analyse des entretiens Rédaction du mémoire Mise en place des animations Planning
  • 7. Quelle est la place des restaurants fast-food dans l’alimentation des enfants?
  • 8. « Type de restauration axé sur la distribution, à toute heure et pour un prix peu élevé, de quelques produits dont la préparation est entièrement automatisée et qui peuvent être consommés sur place ou emportés sous emballage » -Dictionnaire Larousse
  • 9. • Première chaîne de restauration rapide d’origine européenne • Numéro 3 de la restauration rapide hamburger en Europe et numéro 2 en France • 209 millions de consommateurs en 2012 • 493 restaurants dans 7 pays et territoires (France, Belgique, Luxembourg, La Réunion, Russie, Nouvelle-Calédonie, Martinique) Stratégie: • Offre dédiée aux enfants • Engagement avec le PNNS, création de l’Institut Quick • Halal QUICK
  • 10. La diabolisation des fast-foods
  • 11. •Forte densité calorique des aliments proposés dans les fast-foods. •Les étudiants dont leur école se trouve dans un rayon de moins de 800m d’un fast- food consomment moins de fruits et de légumes et plus de sodas, sont plus lourds et ont plus de chances d’être en surpoids ou obèses (DAVIS et CARPENTER, 2009; TIMPERIO et al. 2008). Fast-food et obésité Source: SIMON, 2005
  • 12. AUTEURS ANNÉE ÉCHANTILLON ÂGE RÉSULTATS BOWMAN et al. 2004 6212 enfants et adolescents 4-19 ans Les enfants qui ont mangé des aliments fast-food la veille ont consommé plus d’énergie en total (187kcal) par rapport à ceux qui n’ont pas mangé PEREIRA et al. 2005 152 adolescents 18-24 ans Dans une période de 15 ans, les individus qui ont mangé du fast-food plus de 2 fois par semaine ont gagné environ 5 kilos et avaient le double d’augmentation de résistance à l’insuline que les individus qui ont mangé du fast-food moins de deux fois par semaine SCHMIDT et al. 2005 2379 filles 9-19 ans La consommation d’aliments fast-food a été associée positivement avec la consommation d’énergie totale et de graisses saturées. THOMPSON et al. 2006 101 filles 8-12 ans Les filles qui ont mangé dans un restaurant fast- food 2 ou plus fois par semaine, ont expérimenté la plus forte augmentation d’IMC par rapport à l’étude initial BOUTELLE et al. 2006 902 adolescents et leurs parents - Les parents qui ont déclaré acheter de fast-food pour le repas de famille au moins 3 fois par semaine ont eu un IMC plus élevé et plus tendance à être en surpoids que ceux qui déclaraient manger des aliments fast-food moins souvent DUFFEY et al. 2007 3394 adolescents - La consommation hebdomadaire d’aliments fast- food est directement associée à l’augmentation de 2% de l’IMC et une augmentation de poids de 0,42 kg
  • 13. Le cas des Etats-Unis… … Peut-onle transposeren France? •Les Etats-Unis et la France présentent des taux d’obésité infantile bien différents: 3,5 % (INPES) et 18 % (CDC, 2010) respectivement. •La France apparait comme le pays de la gastronomie et les États Unis comme celui de la malbouffe et l’industrialisation de l’alimentation. •La consommation de repas hors-foyer est deux fois plus importante aux Etats-Unis qu’en France (TAVOULARIS et MATHÉ, 2010) •75% des adolescents mangent du fast-food au moins une fois par semaine (EBBELING et al. 2004) Les jeunes Français sont moins « individualistes » que leurs homologues Américains.
  • 14. Dans quelle mesure les fast-foods peuvent être un facteur à risque de surpoids et d’obésité infantile ?
  • 16. H 1: Il existe un usage particulier chez les jeunes avec surpoids ou obésité Sous-H 1 : Les restaurants fast-food sont localisés près des écoles des enfants. Sous-H 2 : Les restaurants fast-food sont abordables pour les adolescents qui commencent à avoir de l’argent en poche. Sous-H 3 : Les jeunes ne sont pas conscients de la composition nutritionnelle des aliments proposés dans les restaurants fast-food H 2 : Les restaurants fast-food sont plus fréquentés par les familles à faible revenu Sous-H 1 : Les restaurants fast-foods sont localisés dans des zones de facile accès pour les familles à faible revenu Sous-H 2 : Les prix des restaurants fast-food sont abordables pour les familles à faible revenu Sous-H 3 : Les familles à faible revenu ont un niveau d’études faible et pour autant il existe un manque de connaissances nutritionnelles H 3 : Il est possible de suivre les recommandations du PNNS lors du repas au Quick, mais ce choix n’est pas considéré lors de la composition des plateaux 16 La fréquentation des restaurants fast-food représente un risque pour deux types de population : Les adolescents avec surpoids ou obésité et les enfants issus de familles à faible revenu
  • 17. 1. Definition de la population et du terrain 2. Observation ethnographique 3. Entretiens semi-directifs II. MÉTHODOLOGIE
  • 18. Choix des restaurants 1. Quick de Toulouse Wilson 2. Quick de Toulouse Gare Matabiau 3. Quick de Toulouse Balma 4. Toulouse Basso Cambo 1 2 3 4
  • 19. AGE DES ENFANTS PARENT ORIGINE SSE NIVEAU D’ÉTUDES DES PARENTS ACTIVITÉ PROFESSIONNELE DES PARENTS POIDS ZONE TYPE DE HABITATION 6, 6 Mère Africaine Bas Brevet Mère ménage d’entretien Normal Cité de l’Hers Appartement 4, 7, 9 Mère Maghrébine Bas Brevet Chômage Normal Empalot Appartement 7 Mère Française Haut NSP Cadre Surpoids Roseraie Maison 12 Mère Française Haut Mère études de droit Mère juriste Père travaille dans l’aéronautique Normal Roseraie Maison 2, 4, 6 Mère Français Musulmane Moyen Bac économique et social Téléopératrice Normal Bagatelle Maison 6 Mère enceinte Maghrébine Moyen Mère Bac+1 Père CP de cuisine Mère auxiliaire de puériculture Père cuisinier Obésité Bellefontai ne Appartement Caractéristiques sociodémographiques de la population
  • 20. AGE DES ADOLES CENTS GENRE ORIGINE SSE NIVEAU D’ÉTUDES DES PARENTS ACTIVITÉ PROFESSIONNELE DES PARENTS POIDS ZONE TYPE DE HABITATION 16 F Français Moyen Mère Master Père NSP Employés chez SNCF Normal Croix Daurade Maison 14 F Français Haut Mère études d’aéronautique Mère industrie aéronautique Normal Toulouse centre-ville Maison 18 F Africain Bas- Moyen Brevet Mère retraitée, Père en Afrique Obésité Bellefonain e Appartement 14 H Français Moyen- Haut Mère expert comptable Père informaticien Mère expert comptable Père informaticien Normal Centreville Maison 15 H Français Moyen NSP Mère boulangère Père porte des provisions Surpoids Saint- Cyprien Maison 14 F Français Moyen NSP Mère NSP Père gestionnaire de paye Obésité Roseraie Appartement 18 F Marocain Haut Mère Bac Père Bac+5 Mère n’a jamais travaillé Père administration Normal Parents habitent à Marrakech Villa 16 F Français Moyen NSP Père travaille dans la sécurité Mère reste à la maison Obésité Croix Daurade Maison 13 F Français Moyen Mère Bac Père Bac+2 Mère responsable de magasin Père sécurité Obésité Gramont Maison
  • 21. III. ANALYSE DES RÉSULTATS
  • 22. 17% 50% 33% 1 fois par semaine 2 fois par mois Moins d'une fois par mois Fréquentation de restaurants fast-food par les 6-12 ans Fréquentation de restaurants fast-food par les 13-18 ans 1. FRÉQUENTATION 20% 30% 40% 10% > 3 fois par semaine 1-2 fois par semaine 1 fois par mois < 1 fois par mois
  • 23. FRÉQUENCE STATUT SOCIOÉCONOMIQUE 1 fois par semaine Mère enceinte, SSE moyen, 6, 4, 2 ans, Basso Cambo 2 fois par mois Mère enceinte SSE bas, fille 6 ans, Basso Cambo Mère SSE bas, enfants 9,7,4 ans, Wilson Mère SSE bas, jumelles, 6 ans, Wilson < 1 fois par mois Mère SSE haut, garçon 7 ans, Balma Mère SSE haut, fille 12 ans, Balma FRÉQUENCE STATUT SOCIOÉCONOMIQUE Plus de 3 fois par semaine Garçon SSE moyen, 15ans, Balma Fille 1 SSE haut, 14 ans, Wilson 1 -2 fois par semaine Fille SSE moyen 13 ans, Balma Fille 2 SSE moyen, 16 ans, Wilson Garçon SSE haut, 14 ans, Balma 1 fois par mois Fille 3 SSE moyen, 14 ans, Wilson Fille 2 SSE haut, 14 ans, Wilson Fille SSE moyen, 18 ans, Wilson Fille SSE haut, 18 ans, Wilson Moins d’une fois par mois Fille SSE moyen, 16 ans, Wilson Adolescents Enfants Plaisir aux enfants Plaisir propre Plaisir propre
  • 24. Fréquentation et proximité/disponibilité Fréquentation des Quick par une diversité de populations Pour CORBEAU cette offre alimentaire s’inscrit dans ce qu’il appelle « cuisine de foire » •« Quand j’étais petite j’allais souvent là jouer aux jeux, comme on habitait pas loin on allait souvent» (Fille, SSE moyen, 13 ans, obésité, Balma) •« Tous les jours à midi après le collège avec les copains avant de reprendre les cours hein » (Garçon, SSE moyen, 15 ans, surpoids, Balma) •« Parce qu’on est en ville et parce que ça ne donne pas envie de rentrer et faire à manger » (mère, SSE bas, enfants 9,7,4 ans, poids normal, Wilson) Fréquentation d’autres types de restaurants fast-food •« Des kebabs oui » (mère SSE bas, jumelles 6 ans, poids normal, Wilson) •« Ben, on va partout, ici, au Macdo… » (Garçon SSE haut, 14 ans, poids normal, Balma) •« Macdo, KFC, Flunch… » (Garçon SSE moyen, 15 ans, surpoids, Balma)
  • 25. Manque d’informations nutritionnelles à l’école Les repères du PNNS : utopiques à l’égard des jeunes Alimentation équilibrée et revenus 1. ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE •« Une alimentation équilibrée ? », « C’est quoi ? Je connais pas ce vocabulaire… Moi je pense que de nutrition ils ont déjà assez, donc quand ils arrivent à la maison ils vont manger autre chose » « Je suis pas fixée vraiment sur « 5 fruits, 5 légumes par jour » na, na, na, il faut manger comme ci…Je fais pas un régime ! » (SSE bas, 9,7,4 ans, Wilson) •« C’est bien, mais par exemple, cinq fruits et cinq légumes par jour c’est beaucoup quand même ! » (Fille 1, poids normal, SSE haut, 14 ans, Wilson) Critique des messages du PNNS : •« On comprend rien parce que parfois on regarde des pubs avec 5 fruits et légumes par jour et à côté on nous montre un Quick » (Garçon, poids normal, SSE haut, 14 ans, Balma)
  • 26. Les adolescents avec de problèmes de surcharge pondérale fréquentent plus d’une fois par mois au moins un restaurant fast-food Les familles à SSE bas déclarent ne pas évoquer les problèmes de la silhouette, en revanche chez les familles à SSE moyen et haut les problèmes de la silhouette sont évoqués même si le problème n’est pas présent Stigmatisation de l’obésité Plus de 3 fois par semaine Garçon SSE moyen, 15 ans surpoids Fille 1 SSE haut, 14 ans poids normal 1 -2 fois par semaine Fille SSE moyen 13 ans obésité Jumelles SSE moyen, 16 ans obésité Garçon SSE haut, 14 ans poids normal 1 fois par mois Fille 3 SSE moyen, 14 ans poids normal Fille 2 SSE haut, 14 ans poids normal Fille SSE moyen, 18 ans obésité Fille SSE haut, 18 ans poids normal Moins d’une fois par mois Fille SSE moyen, 16 ans poids normal SURCHARGE PONDÉRALE
  • 27. H 1: Il existe un usage particulier chez les jeunes avec surpoids ou obésité Sous-H 1 : Les restaurants fast-food sont localisés près des écoles des enfants. Sous-H 2 : Les restaurants fast-food sont abordables pour les adolescents qui commencent à avoir de l’argent en poche. Sous-H 3 : Les jeunes ne sont pas conscients de la composition nutritionnelle des aliments proposés dans les restaurants fast-food H 2 : Les restaurants fast-food sont plus fréquentés par les familles à faible revenu Sous-H 1 : Les restaurants fast-foods sont localisés dans des zones de facile accès pour les familles à faible revenu Sous-H 2 : Les prix des restaurants fast-food sont abordables pour les familles à faible revenu Sous-H 3 : Les familles à faible revenu ont un niveau d’études faible et pour autant il existe un manque de connaissances nutritionnelles H 3 : Il est possible de suivre les recommandations du PNNS lors du repas au Quick, mais ce choix n’est pas considéré lors de la composition des plateaux 27 La fréquentation des restaurants fast-food représente un risque pour deux types de population : Les adolescents avec surpoids ou obésité et les enfants issus de familles à faible revenu validé validé invalidé validé invalidé invalidé validé validé validé validé
  • 28. • Objectifs pas bien définis et changeaient au cours du stage • Manque de communication entre les différents responsables du stage • Impossibilité de mettre en place les animations avant de rendre le mémoire DIFFICULTÉS RENCONTRÉES
  • 31. EBBELING et al. (2007) ont montré que les individus avec surpoids consommaient beaucoup plus que leurs homologues maigres lors des sorties aux fast-foods (2703 kcal vs 2295). JEFFERY et al (2006) ont trouvé une association positive importante entre l’IMC et la fréquentation de restaurants fast-food. Les fast-foods ne créent pas de mauvaises habitudes alimentaires, mais ils les entretiennent, peut être ils ne sont pas responsables de la surcharge pondérale des jeunes, mais il l’exacerbent.
  • 32. MERCI DE VOTRE ATTENTION