SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  92
LA SPASTICITE Évaluation et prise en charge Injection Intrathécale de Baclofène Dr MANZO NORBERT Chef de service de Neurochirurgie. CHU.FORT de FRANCE. 97200.
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
LA SPASTICITE ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Le Syndrome pyramidal ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Le Syndrome pyramidal ,[object Object],[object Object]
[object Object],Inhibition  descendante Excitation  afférente J.L.M -2001
Spasticité Excitation  afférente Pas d’inhibition descendante J.L.M -2001
La spasticité ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Sémiologie (1) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Sémiologie (2) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Sémiologie (3) Retentissement en terme de déficiences  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PHYSIOPATHOLOGIE
Physiopathologie (1) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Physiopathologie (2) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Physiopathologie (3) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Physiopathologie (4) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les causes de la spasticité ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les étiologies de la spasticité ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Traumatismes médullaires ,[object Object],[object Object],[object Object]
TM - Épidémiologie ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les traumatisés médullaires  ,[object Object],[object Object],[object Object]
TM - La prise en charge Accident Pompier SAMU Réa Neurochir CRF Domicile 1 mois - 1 an COMPLICATION
Sclérose en plaques   J.L.M -2001
SEP - Épidémiologie ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],* Conférence de consensus Juin 2001
[object Object],[object Object],Sclérose en plaques
La sclérose en plaques ,[object Object],[object Object]
La sclérose en plaques ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
La sclérose en plaques ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
SEP - Prise en charge Domicile Généraliste Neurologue Domicile Hôpital Neurologie CRF
IMC ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
IMC Lésions cérébrales précoces ETIOLOGIES Anténatales Périnatale Postnatales (avant 1 an) Comitialité ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],CONSEQUENCES PRIMAIRES actions rééducatives ,[object Object],[object Object],[object Object],Troubles apprentissage (scolarité) CONSEQUENCES SECONDAIRES actions préventives Déficit d ’expérience sensori-motrices Expériences anormales, inhabituelles
IMC - Épidémiologie ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
IMC - Symptomatologie ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
IMC  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Dystonie
IMC - La prise en charge Accouchement Pédiatrie Centre Spécialisé Retour à domicile Domicile Chirurgie
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],IMC - La prise en charge Centres spécialisés
Épidémiologie Étiologies TM SEP IMC Prévalence 500 / Mo d’ha > 50 000 200 / Mo d’ha Incidence 20-25 / Mo d’ha /an 2000 / an 200 / Mo d’ha / an Spasticité 73 % des cas Sévère= 24 % 63 % des cas Sévère= 13 % 70 % des cas Sévère= 29 %
Symptomatologie Origine de la spasticité Tableau clinique Origine médullaire Origine cérébrale Spasticité Perte de la motricité volontaire Déficit sensoriel Problèmes vésicaux Spasticité / hypertonie Mouvements anormaux Problèmes cognitifs Déficit sensoriel Troubles du langage Crises comitiales
Prise en charge Accident Pompier SAMU Réa Neurochir CRF Domicile 1 mois - 1 an COMPLICATION Domicile Généraliste Neurologue Domicile Hôpital Neurologie CRF Accouchement Pédiatrie Centre Spécialisé Retour à domicile Domicile Chirurgie TM SEP IMC
Indications hors AMM ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Traumatismes crâniens  J.L.M -2001
TC - Épidémiologie ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
SPASTICITE ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Évaluation
Évaluation analytique (1)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation analytique (2)  ,[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation analytique (3)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation analytique (4)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation analytique (5)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation analytique (6)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation analytique (7)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation Fonctionnelle ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation Fonctionnelle (1)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation Fonctionnelle (1)  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Appareil urinaire Des difficultés au  quotidien Sommeil Douleurs Déplacements Contractures Pour le patient: qualité de vie réduite
Pour le personnel soignant: des soins compliqués Des actes médicaux contraignants Soins Habillage Alimentation Kinésithérapie Hygiène Déplacements
Objectif d ’une prise en charge ,[object Object]
1 -  Rechercher les épines irritatives ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
2 - Démarche thérapeutique Spasticité localisée Spasticité généralisée Traitement   per os Blocs Toxine Botulinique Chirurgie Kiné Traitement IT Traitement   per os
Traitements oraux 23
Les Blocs
La Chirurgie
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
THERAPIE INTRATHECALE  ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],Principe de la thérapie intrathécale  Pompe Synchromed Cathéter  intra-rachidien
GABA ,[object Object],[object Object]
Structure du Baclofène
Thérapie intrathécale Espace épidural Dure mère Arachnoïde Espace subarachnoïdien or Espace Intrathécal Pie mère
Infusion intrathécale de baclofène Schéma adapté de Krin JS.  Intrathecal drug administration: present use and future trends.  Clin Pharmacokinet   1992:22:319-326. Espace  intrathécal Dure-mère Espace  épidural LCR Vers le  cerveau Absorption capillaire Cathéter Médicament Vertèbre Moelle épinière
Site d’action du baclofène Lamina II GABA B
Mode d’action du Baclofène Fibres afférentes (excitatrices) Interneurone (excitateur) - Cellule de Renshaw (excitateur) Site d ’action du baclofène Motoneurone   (efférent)
Site d’action : couche II et III
Pharmacocinétique du baclofène   Exemple Dose quotidienne administrée Concentration LCR résultante  g / millilitre  g  de  Baclofene Source: G. Ochs (1993), Kroin (1992), Kroin & Penn (1992), Penn, (1988) Pour une dose Intrathécale  100 fois moins importante , la concentration résultante dans le LCR est  50 fois plus importante
Pharmacocinétique du Baclofène ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Avantages du traitement   ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Stabilité L’Antispastique a été testé pour la stabilité et la compatibilité avec la pompe SynchroMed. La stabilité est définie par une concentration   90% de la concentration initiale. STABILITE = 90 Jours
Effets secondaires possibles   ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Indications pour le traitement ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Évaluation multidisciplinaire ,[object Object],[object Object]
Contre-indications ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
PLAN GENERAL ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les Tests ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Diagramme des doses tests *Ampoule de test : 0,05 mg / 1 ml Bolus de 50   g* 24h après Bolus de 75   g* 24 h après Bolus de 100   g* Implantation 1 er  jour 2 émé  jour 3 ème  jour Patient non répondeur Patient non répondeur Patient  répondeur Patient  répondeur Patient  répondeur
Le test (efficacité) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Mesure de l’efficacité du test ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Surveillance du test
TEST POSITIF  =  IMPLANTATION

Contenu connexe

Tendances

Diabete de l'enfant
Diabete de l'enfantDiabete de l'enfant
Diabete de l'enfant
Amel Ammar
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée
MarineBzh
 
Cat devant une invagination intestinle aigue
Cat  devant une invagination intestinle   aigueCat  devant une invagination intestinle   aigue
Cat devant une invagination intestinle aigue
Hana Hanouna
 
Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012
drmouheb
 
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
BENAOUDA67
 

Tendances (20)

Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin
 
Thrombose Veineuse Profonde
Thrombose Veineuse ProfondeThrombose Veineuse Profonde
Thrombose Veineuse Profonde
 
Troubles de la statique rachidienne dans le plan sagittal ch
Troubles de la statique rachidienne dans le plan sagittal chTroubles de la statique rachidienne dans le plan sagittal ch
Troubles de la statique rachidienne dans le plan sagittal ch
 
Anémié cat
Anémié catAnémié cat
Anémié cat
 
Diabete de l'enfant
Diabete de l'enfantDiabete de l'enfant
Diabete de l'enfant
 
Prise en charge neurochirurgicale des AVC
Prise en charge neurochirurgicale des AVCPrise en charge neurochirurgicale des AVC
Prise en charge neurochirurgicale des AVC
 
Chapitre 3 rachis
 Chapitre 3 rachis Chapitre 3 rachis
Chapitre 3 rachis
 
Typhoide
TyphoideTyphoide
Typhoide
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée
 
Crises convulsives
Crises convulsivesCrises convulsives
Crises convulsives
 
Les Foetopathies
Les FoetopathiesLes Foetopathies
Les Foetopathies
 
Cat devant une invagination intestinle aigue
Cat  devant une invagination intestinle   aigueCat  devant une invagination intestinle   aigue
Cat devant une invagination intestinle aigue
 
Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012
 
Invagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigueInvagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigue
 
Maladie de Behçet
Maladie de BehçetMaladie de Behçet
Maladie de Behçet
 
Traumatismes de la hanche
Traumatismes de la hancheTraumatismes de la hanche
Traumatismes de la hanche
 
La luxation congenitale de la hanche
La luxation congenitale de la hancheLa luxation congenitale de la hanche
La luxation congenitale de la hanche
 
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgieneuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
 
Les muscles de la jambe et du pied
Les muscles de la jambe et du piedLes muscles de la jambe et du pied
Les muscles de la jambe et du pied
 
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2  ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEPHROPATHIE DIABETIQUE
 

En vedette

Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Sofien Benrhouma
 
Clinique de sep
Clinique de sepClinique de sep
Clinique de sep
Assima Med
 
Les Français et l’hépatite C
Les Français et l’hépatite CLes Français et l’hépatite C
Les Français et l’hépatite C
soshepatites
 
Maladie coeliaque au Maroc
Maladie coeliaque au MarocMaladie coeliaque au Maroc
Maladie coeliaque au Maroc
Khadija Moussayer
 
Hepatite B : Vaccinez votre bébé
Hepatite B : Vaccinez votre bébéHepatite B : Vaccinez votre bébé
Hepatite B : Vaccinez votre bébé
soshepatites
 
Syndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidalSyndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidal
Nabil Fercha
 
Presentation de Karine Clement
Presentation de Karine ClementPresentation de Karine Clement
Presentation de Karine Clement
tsoret1
 

En vedette (20)

La spasticite
La spasticiteLa spasticite
La spasticite
 
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
 
Le syndrome pyramidal 2013
Le syndrome pyramidal 2013Le syndrome pyramidal 2013
Le syndrome pyramidal 2013
 
Clinique de sep
Clinique de sepClinique de sep
Clinique de sep
 
Les Français et l’hépatite C
Les Français et l’hépatite CLes Français et l’hépatite C
Les Français et l’hépatite C
 
Quelle place pour les maladies neurodégénératives dans la société ?
Quelle place pour les maladies neurodégénératives dans la société ?Quelle place pour les maladies neurodégénératives dans la société ?
Quelle place pour les maladies neurodégénératives dans la société ?
 
Témoignages de patients sur la vie avec sclerose en plaques
Témoignages de patients sur la vie avec sclerose en plaquesTémoignages de patients sur la vie avec sclerose en plaques
Témoignages de patients sur la vie avec sclerose en plaques
 
Udsp51 - L’HEPATITE B ET SA VACCINATION
Udsp51 - L’HEPATITE B ET SA VACCINATIONUdsp51 - L’HEPATITE B ET SA VACCINATION
Udsp51 - L’HEPATITE B ET SA VACCINATION
 
Maladie coeliaque au Maroc
Maladie coeliaque au MarocMaladie coeliaque au Maroc
Maladie coeliaque au Maroc
 
Jnlf 2015 atelier cas cliniques sur la prise en charge thérapeutique de la SEP
Jnlf 2015 atelier cas cliniques sur la prise en charge thérapeutique de la SEPJnlf 2015 atelier cas cliniques sur la prise en charge thérapeutique de la SEP
Jnlf 2015 atelier cas cliniques sur la prise en charge thérapeutique de la SEP
 
L'impact des métaux lourds sur la santé et le bien-être et comment les éliminer
L'impact des métaux lourds sur la santé et le bien-être et comment les éliminerL'impact des métaux lourds sur la santé et le bien-être et comment les éliminer
L'impact des métaux lourds sur la santé et le bien-être et comment les éliminer
 
Hepatite B : Vaccinez votre bébé
Hepatite B : Vaccinez votre bébéHepatite B : Vaccinez votre bébé
Hepatite B : Vaccinez votre bébé
 
Structure du projet apa
Structure du projet apaStructure du projet apa
Structure du projet apa
 
Dhpc gilenya
Dhpc gilenya Dhpc gilenya
Dhpc gilenya
 
Vidal 2012 sep
Vidal 2012 sepVidal 2012 sep
Vidal 2012 sep
 
Icono imagerie ecn
Icono imagerie ecnIcono imagerie ecn
Icono imagerie ecn
 
Syndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidalSyndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidal
 
Presentation de Karine Clement
Presentation de Karine ClementPresentation de Karine Clement
Presentation de Karine Clement
 
TAEE 2012: Videocasts aplicados a la enseñanza de las fuentes de alimentación
TAEE 2012: Videocasts aplicados a la enseñanza de las fuentes de alimentaciónTAEE 2012: Videocasts aplicados a la enseñanza de las fuentes de alimentación
TAEE 2012: Videocasts aplicados a la enseñanza de las fuentes de alimentación
 
Expliquons nos vacances !
Expliquons nos vacances !Expliquons nos vacances !
Expliquons nos vacances !
 

Similaire à Spasticite actualisé 110505 avec programmation50

Polyneuropathies
PolyneuropathiesPolyneuropathies
Polyneuropathies
djeutch
 
Maldies mitochondriales
Maldies mitochondrialesMaldies mitochondriales
Maldies mitochondriales
Hatem Azzouz
 
Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11
raymondteyrouz
 
Neurologie et sclérose gillet
Neurologie et sclérose gilletNeurologie et sclérose gillet
Neurologie et sclérose gillet
sfa_angeiologie
 

Similaire à Spasticite actualisé 110505 avec programmation50 (20)

Nst presentation de la reunion epu
Nst presentation de la reunion epuNst presentation de la reunion epu
Nst presentation de la reunion epu
 
Polyneuropathies
PolyneuropathiesPolyneuropathies
Polyneuropathies
 
EMG anormal
EMG anormalEMG anormal
EMG anormal
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicale
 
Les biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaquesLes biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaques
 
Myasthenie autoimmune
 Myasthenie autoimmune Myasthenie autoimmune
Myasthenie autoimmune
 
Maldies mitochondriales
Maldies mitochondrialesMaldies mitochondriales
Maldies mitochondriales
 
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde Montpellie...
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde  Montpellie...Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde  Montpellie...
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde Montpellie...
 
04 Lethiec
04 Lethiec04 Lethiec
04 Lethiec
 
04 Le Thiec
04 Le Thiec04 Le Thiec
04 Le Thiec
 
SEP.pptx
SEP.pptxSEP.pptx
SEP.pptx
 
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOCHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
 
Place de la podologie dans le suivi des patients parkinsoniens
Place de la podologie dans le suivi des patients parkinsoniensPlace de la podologie dans le suivi des patients parkinsoniens
Place de la podologie dans le suivi des patients parkinsoniens
 
Lombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjmLombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjm
 
Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04
Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04
Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04
 
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
 
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
 
Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11
 
Neurologie et sclérose gillet
Neurologie et sclérose gilletNeurologie et sclérose gillet
Neurologie et sclérose gillet
 
Hic
HicHic
Hic
 

Plus de Norbert Manzo

Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...
Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...
Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...
Norbert Manzo
 

Plus de Norbert Manzo (20)

CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE Poster prothèse cervicale discocerv
CHU FORT DE FRANCE  NEUROCHIRURGIE Poster prothèse cervicale discocervCHU FORT DE FRANCE  NEUROCHIRURGIE Poster prothèse cervicale discocerv
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE Poster prothèse cervicale discocerv
 
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE Poster nestler vienne 2011
CHU FORT DE FRANCE  NEUROCHIRURGIE Poster nestler vienne 2011CHU FORT DE FRANCE  NEUROCHIRURGIE Poster nestler vienne 2011
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE Poster nestler vienne 2011
 
Poster prothèse cervicale discocerv
Poster prothèse cervicale discocervPoster prothèse cervicale discocerv
Poster prothèse cervicale discocerv
 
Poster lipome intradural rachidien
Poster lipome intradural rachidienPoster lipome intradural rachidien
Poster lipome intradural rachidien
 
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...
 
Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...
Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...
Dr MANZO NORBERT NEUROCHIRURGIEN CHEF DE SERVICE -CHU FORT DE FRANCE 6 NEUROC...
 
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...
CHU FORT DE FRANCE NEUROCHIRURGIE- Dr MANZO NORBERT-NEUROCHIRURGIEN.Chef de S...
 
Les cages intervertébrales cervicales.dr manzo norbert.
Les cages intervertébrales cervicales.dr manzo norbert.Les cages intervertébrales cervicales.dr manzo norbert.
Les cages intervertébrales cervicales.dr manzo norbert.
 
Le meningiome a cellulle claire de localisation spinale
Le meningiome a cellulle claire de localisation spinaleLe meningiome a cellulle claire de localisation spinale
Le meningiome a cellulle claire de localisation spinale
 
Gliomes%20 gliolan[1]
Gliomes%20 gliolan[1]Gliomes%20 gliolan[1]
Gliomes%20 gliolan[1]
 
Epu 7 1-2010 .prothese discocerv]
Epu 7 1-2010 .prothese discocerv]Epu 7 1-2010 .prothese discocerv]
Epu 7 1-2010 .prothese discocerv]
 
Epu 7 1-2010 c0 rporectomie+t'crps
Epu 7  1-2010 c0 rporectomie+t'crpsEpu 7  1-2010 c0 rporectomie+t'crps
Epu 7 1-2010 c0 rporectomie+t'crps
 
Article france antilles[2]
Article france antilles[2]Article france antilles[2]
Article france antilles[2]
 
Modic mars 2010
Modic mars 2010Modic mars 2010
Modic mars 2010
 
Gliolan european medicines agency
Gliolan  european medicines agencyGliolan  european medicines agency
Gliolan european medicines agency
 
Cysticercose + photos
Cysticercose + photosCysticercose + photos
Cysticercose + photos
 
Traitement chirurgical des fractures de l'odontoïde par vissage antérieure.
Traitement chirurgical des fractures de l'odontoïde par vissage antérieure.Traitement chirurgical des fractures de l'odontoïde par vissage antérieure.
Traitement chirurgical des fractures de l'odontoïde par vissage antérieure.
 
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
 
Arthrodèse intersomatique par voie postérieure dr manzo norbert . chu fort de...
Arthrodèse intersomatique par voie postérieure dr manzo norbert . chu fort de...Arthrodèse intersomatique par voie postérieure dr manzo norbert . chu fort de...
Arthrodèse intersomatique par voie postérieure dr manzo norbert . chu fort de...
 
Epu 7 1-2010 c0 rporectomie+t'crps
Epu 7  1-2010 c0 rporectomie+t'crpsEpu 7  1-2010 c0 rporectomie+t'crps
Epu 7 1-2010 c0 rporectomie+t'crps
 

Dernier

Dernier (11)

CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 

Spasticite actualisé 110505 avec programmation50

  • 1. LA SPASTICITE Évaluation et prise en charge Injection Intrathécale de Baclofène Dr MANZO NORBERT Chef de service de Neurochirurgie. CHU.FORT de FRANCE. 97200.
  • 2.
  • 3.
  • 4.
  • 5.
  • 6.
  • 7.
  • 8. Spasticité Excitation afférente Pas d’inhibition descendante J.L.M -2001
  • 9.
  • 10.
  • 11.
  • 12.
  • 13.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18.
  • 19.
  • 20.
  • 21.
  • 22.
  • 23.
  • 24.
  • 25.
  • 26. TM - La prise en charge Accident Pompier SAMU Réa Neurochir CRF Domicile 1 mois - 1 an COMPLICATION
  • 27. Sclérose en plaques J.L.M -2001
  • 28.
  • 29.
  • 30.
  • 31.
  • 32.
  • 33. SEP - Prise en charge Domicile Généraliste Neurologue Domicile Hôpital Neurologie CRF
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37.
  • 38.
  • 39. IMC - La prise en charge Accouchement Pédiatrie Centre Spécialisé Retour à domicile Domicile Chirurgie
  • 40.
  • 41. Épidémiologie Étiologies TM SEP IMC Prévalence 500 / Mo d’ha > 50 000 200 / Mo d’ha Incidence 20-25 / Mo d’ha /an 2000 / an 200 / Mo d’ha / an Spasticité 73 % des cas Sévère= 24 % 63 % des cas Sévère= 13 % 70 % des cas Sévère= 29 %
  • 42. Symptomatologie Origine de la spasticité Tableau clinique Origine médullaire Origine cérébrale Spasticité Perte de la motricité volontaire Déficit sensoriel Problèmes vésicaux Spasticité / hypertonie Mouvements anormaux Problèmes cognitifs Déficit sensoriel Troubles du langage Crises comitiales
  • 43. Prise en charge Accident Pompier SAMU Réa Neurochir CRF Domicile 1 mois - 1 an COMPLICATION Domicile Généraliste Neurologue Domicile Hôpital Neurologie CRF Accouchement Pédiatrie Centre Spécialisé Retour à domicile Domicile Chirurgie TM SEP IMC
  • 44.
  • 45. Traumatismes crâniens J.L.M -2001
  • 46.
  • 47.
  • 48.
  • 49.
  • 50.
  • 51.
  • 52.
  • 53.
  • 54.
  • 55.
  • 56.
  • 57.
  • 58.
  • 59.
  • 60. Appareil urinaire Des difficultés au quotidien Sommeil Douleurs Déplacements Contractures Pour le patient: qualité de vie réduite
  • 61. Pour le personnel soignant: des soins compliqués Des actes médicaux contraignants Soins Habillage Alimentation Kinésithérapie Hygiène Déplacements
  • 62.
  • 63.
  • 64. 2 - Démarche thérapeutique Spasticité localisée Spasticité généralisée Traitement per os Blocs Toxine Botulinique Chirurgie Kiné Traitement IT Traitement per os
  • 68.
  • 69.
  • 70.
  • 71.
  • 73. Thérapie intrathécale Espace épidural Dure mère Arachnoïde Espace subarachnoïdien or Espace Intrathécal Pie mère
  • 74. Infusion intrathécale de baclofène Schéma adapté de Krin JS. Intrathecal drug administration: present use and future trends. Clin Pharmacokinet 1992:22:319-326. Espace intrathécal Dure-mère Espace épidural LCR Vers le cerveau Absorption capillaire Cathéter Médicament Vertèbre Moelle épinière
  • 75. Site d’action du baclofène Lamina II GABA B
  • 76. Mode d’action du Baclofène Fibres afférentes (excitatrices) Interneurone (excitateur) - Cellule de Renshaw (excitateur) Site d ’action du baclofène Motoneurone  (efférent)
  • 77. Site d’action : couche II et III
  • 78. Pharmacocinétique du baclofène Exemple Dose quotidienne administrée Concentration LCR résultante  g / millilitre  g de Baclofene Source: G. Ochs (1993), Kroin (1992), Kroin & Penn (1992), Penn, (1988) Pour une dose Intrathécale 100 fois moins importante , la concentration résultante dans le LCR est 50 fois plus importante
  • 79.
  • 80.
  • 81. Stabilité L’Antispastique a été testé pour la stabilité et la compatibilité avec la pompe SynchroMed. La stabilité est définie par une concentration  90% de la concentration initiale. STABILITE = 90 Jours
  • 82.
  • 83.
  • 84.
  • 85.
  • 86.
  • 87.
  • 88. Diagramme des doses tests *Ampoule de test : 0,05 mg / 1 ml Bolus de 50  g* 24h après Bolus de 75  g* 24 h après Bolus de 100  g* Implantation 1 er jour 2 émé jour 3 ème jour Patient non répondeur Patient non répondeur Patient répondeur Patient répondeur Patient répondeur
  • 89.
  • 90.
  • 91.
  • 92. TEST POSITIF = IMPLANTATION